Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Dim 8 Déc 2013 - 0:01

Marilyn Havisham
Helena Bonham-Carter

Identité
Prénom(s) & Nom: Marilyn Augustina Havisham
Nom de code: Médusa
Date & lieu de naissance: Chais pas.
Âge: Chais pas.
Emploi/occupation: Prostituée
Centres d'intérêts: La couture, la chasse à courre, les mariages & enterrements, le sexe non stop, les romans d'amour, le chant lyrique, l'argent, les mecs en uniforme...
Statut: Sans prince charmant fixe
Groupe: Confrérie
Caractère
Du désordre avant toute chose. De la joie de vivre malgré les pigeons qui vous crottent dessus. Malgré le métro en panne. Malgré croix d'bois croix d'fer t'iras en Enfer. Malgré le connard qui a volé ta carte de crédit.

Marilyn est amère, cynique, car la vie ça coûte cher. Elle a touché le fond du fond du trou du cul du monde. Et elle en revient seulement. C'est une terrifiante personnalité. Elle a du répondant, de la folie à gogo, des phases d'euphorie et des rechutes cataclysmiques, à savoir drogue, sexe & rock'n'roll.

Elle revêt régulièrement son antique robe de "presque-mariée" pour faire saigner la cicatrice qui imprime son cœur. Cette blessure c'est sa force, son passé, son avenir. Sans ça, elle ne serait qu'une simple midinette, un trésor de bonté, une petite bourgeoise aux bonnes manières, qui ne fait pas de bruit en buvant sa soupe.

L'amour c'est son gagne-pain. Elle use les hommes, elle les malmène des heures durant. Sur un lit qui couine, une table branlante, par terre, sur la moquette rapiécée, dans la baignoire, au plafond, contre la vitre, accroché aux rideaux, en se faisant cuire un œuf, en mangeant des pancakes, dans les chiottes, les parkings, les ascenseurs, les écoles publiques élémentaires, les terrains de foot, sur le piano de concert, dans une salle de cinéma, pendant un cours de latin, de langue très très vivante, dans le bus, les toilettes de l'avion, sur le siège arrière d'un taxi, dans les champs.

On ne retient que l'éphémère, l'invivable légèreté de l'être.


Capacités & Mutations
Poupées de cire : Qui croise son regard trop longtemps peut connaître un sort funeste et se transformer en statue de cire pour une durée cependant limitée à quelques heures.

Résistance cellulaire : Fait à partir du gène X de Johannes Morgenstern, Marilyn a piqué un échantillon du sérum fabriqué par le papa de Joh, du coup son vieillissement est retardé.

Maniement du fouet : Elle excelle dans cet art, c'est son arme favorite qui rappelle à s'y méprendre les cheveux-serpents de Méduse...


Eh toi là, t'es qui en fait ?
Surnom ♦ Mary Âge ♦ 21 Comment as-tu atterri ici  ♦ Le bouc a une très mauvaise influence sur ma personne, je tenais à le signaler ! Fréquence de connexion ♦ Aléatoire. Remarque ♦ J'y suis, j'y reste. Code ♦ Validé par Logan ♥

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Dim 8 Déc 2013 - 0:02
Requiem for a dream
ça c'était avant...presque mère, déjà criminelle
Un verre qui se casse. Une porte qui claque. Le silence qui soupire et s’affaisse lentement sur les meubles dégradés. La petite chambre de la maternité est plongée dans une pénombre au regard anxieux. S'affermissent la peur, la perte, l'espoir, la lâcheté dans l'aube noirâtre.

Un seul cri, l’unique délivrance. Un couteau qui se porte à la gorge du nouveau-né. A peine arrivé qu’il doit absolument, nécessairement repartir le bambin…Ses pupilles sont un lac gelé de Sibérie. Il a les yeux de son père. Ou de l’arrière-arrière grand-mère qui s’est suicidée en foutant le feu à ses cheveux. Mieux vaut donc préserver cette terre de cette gangrène. Mieux vaut mettre fin aux jours du petit démon qui pince la vie violemment, qui a déjà cet instinct de survivant. Abréger les souffrances qu'il commettra volontairement.

Il se nourrit goulûment le mignon, il ne lâche pas prise sur sa mère qui sanglote doucement. Elle regrette déjà son manque de courage. Il faudrait éliminer la vermine, c’est la solution la plus judicieuse – si justice il y a dans le meurtre d’un nourrisson. Que va-t-elle faire de ce compagnon des égouts ? Où s’enterre le père ? A qui déléguer son fardeau ?

Elle ne voulait pas, la mère. Est-ce sa faute si ses jambes s’écartent pour un seul ou des milliers d’hommes ? Est-ce sa faute si les larmes coulent sur ses joues à présent ? Est-ce sa faute si son sourire paraît toujours triste ? Pas même désenchantée notre Marilyn, car elle n’a connu aucun enchantement. Pas de fin heureuse pour elle. Pas de joli conte de fées. Le prince charmant a foutu l’camp à l’autel, il a ruiné sa famille. Les éternelles noces funèbres ensuite. Pour finir bien : être une mère mort-née.

Certains affirment ne pas avoir de regrets. Marilyn en a trop. C’est une petite boîte de Pandore qui renferme les pires maux de l’univers. Elle regrette tout. De ne pas avoir gardé son fils. De ne pas l’avoir aimé comme il faut. Il lui manque, il est loin maintenant. De ne pas avoir grandi ou d’avoir grandi trop vite. D’avoir laissé les autres la manipuler jusqu’à ce que douleur et pleurs s’ensuivent.

Elle fixe le miroir de sa salle de bain avec désinvolture, celui qui déforme la réalité. Elle ne s’imprègne pas de son propre reflet. Elle crache dessus, le brise de ses poings. Les phalanges écarlates s’éclatent contre le verre. Elle veut faire taire le passé qui resurgit.

Cendrillon est morte, écrasée par son carrosse-citrouille. La Belle au Bois dormant s’est rendormie, elle a pris trop de somnifères. Quant à Blanche-Neige, elle n’a jamais eu le baiser escompté…

Il n’y eut qu’une seule étincelle de bonheur pour tout faire flamber. Existence avortée. Miss Havisham n’a pas eu le temps de dire « oui ».

Contez-moi son enfance perdue, la jeunesse épuisée !
Il était une fois une princesse à la figure de poupée qui s'apprêtait à épouser un prince, certainement le plus beau du royaume. La mère coiffait les cheveux ondulés d’une très jeune fille, sourire épanoui aux lèvres, qui se pâmait devant sa psyché. Nobles dentelles, aimable frou frou, blanches colombes et aurore blonde. Les cloches déjà scellaient son destin, elles l’appelaient au loin. Un unique baiser sur le front de la future mariée en guise de bénédiction.

Marilyn est une beauté de passage, de celles qui se réveillent, le cœur tourmenté et gonflé d’un bonheur un peu fou qu’on a failli enterrer trop tôt, trop vite. La voilà qui s’avance dans l’allée sainte, la main agrippée au bras paternel. Quelle fierté vénérée par tous ! Tout en elle respire la pureté et la jeunesse innocente. Son regard le cherche, son sourire se fige dans l’heureux événement à la tournure si fragile.

L’élu de son cœur est remarqué par son absence. On murmure des atrocités sur le compte de cette famille. Pas de promesse « jusqu’à ce que la mort vous sépare », pas de meilleur, seulement le pire. La trahison et la ruine. Le voile tragique s’est déchiré, pauvres lambeaux de vie échoués. Elle comprend qu’il ne viendra pas, jamais, même pas en rêve. Pourtant, elle a continué la vie, elle l’a choisie, même si la fuite semblait l’issue la plus raisonnable.

Post-mariage avorté, dévotion à la déchéance

Elle a aimé un peu, beaucoup, passionnément. Pas du tout. Elle a goûté la chair virile, elle en a savouré le péché luxurieux. De frêle gamine qu’on emmène à l’abattoir matrimonial, elle est devenue cette créature sauvage et vigoureuse. Son talent pour charmer les désirs de chacun a contribué à sa survie. Elle a offert son corps en sacrifice. Désintérêt total de soi, indifférente aux caresses. Le plaisir du rien. Tous les mêmes, ces hommes, tous rudes et sans panache.

Quand Jonas s’empara de ses lèvres la première fois, elle ne ressentit rien, sinon le même dégoût, la même amertume sur le bout de la langue. La glaciale solitude des êtres. Et puis ce fut tout. Était-il plus doux ? Plus tendre ? Elle ne saurait le dire. Pourquoi s’était-elle soudain intéressée à ce qui se passait sous ses jupes ? Pourquoi le regard bleu du soldat avait-t-il fouillé son âme souillée ? Elle ne saurait le dire. Il était tout et rien pour elle, juste un divertissement, juste de passage. Malgré tout, il fut plus important que nul autre auparavant. Il laissa une empreinte indélébile sur sa peau. L’affection qu’elle lui portait lui chatouillait les entrailles. Honte, c’était honteux, mais elle l’aimait bien le bonhomme plein de rigueur militaire. Elle ne disait jamais non à ses avances. Elle se collait contre son uniforme allemand avec l’impatience d’une midinette. Il cueillait sa bouche, croquait son cou, arrachait son reste de dignité.

Plusieurs mois s’écoulèrent, les rencontres s’espacèrent. Son ventre arrondi effrayait Marilyn. Elle s’épuisait de plus en plus, s’évanouissait en pleine rue. Elle ne pouvait plus, tout simplement, elle ne pouvait plus supporter le poids de deux vies, deux responsabilités dorénavant. Où trouverait-elle la force de nourrir l’enfant qui la réveillait chaque nuit ? Ainsi, quand il naquit, elle voulut mettre fin à ses heures, le petit bâtard à sa môman. Ô bienheureux temps, comparé aux années de tourmentes qui l’attendaient. Ailleurs.

Elle confia Wolf à son géniteur. Elle n’avait pas pu accomplir l’acte fatal. Sa main était trop lâche, avouons-le. Elle abandonna le garçon à un homme qui la regardait comme une erreur de la nature. Elle lui « emprunta » un sérum qui ralentit considérablement son vieillissement. Quelle ironie du sort, elle qui voulait à tout prix crever dans le caniveau.

Ce n’était alors qu’à l’état d’embryon, son regard pétrifiait déjà ses victimes, alanguissant les membres, cependant un pouvoir nettement plus redoutable lui fut accordé. Elle collectionna bientôt des statuettes de cire à taille humaine. C’était la rançon de l’insuccès.

Et maintenant ?
Traînant son mal en patience, Marilyn poursuivit son petit business de chambre jusqu’à ce qu’un monsieur, plus grand, plus intimidant, la trouve sur son lit d’amour. La jolie dame, bouche en cœur, bas résille, ne s’attendait guère à une visite de courtoisie. Les mots suffirent à stimuler un enthousiasme dangereux pour une cause dont elle ne mesurait pas l’ampleur. La haine de l’homo sapiens n’était ni plus ni moins qu’une haine infantile contre la race qui l’avait condamnée depuis ce jour funeste, le jour de son crash-mariage.

Elle suivit son nouveau maître sans penser une seule fois aux conséquences néfastes, aux innombrables victimes. Elle avait soif de guerre, de sanglantes traversées, de paisibles vallées, autrement dit, un monde neuf. Magneto lui offrirait cela. Il libèrerait ses frères de la menace ambiante instaurée par la Grande Purge. Il sauverait la race supérieure.

Quant à Lady Havisham, elle ferait tout pour abolir la peur qui lui laboure l’estomac. Si pour cela il faut se battre à mort, elle n’hésitera pas une seconde de plus. Adviennent la terreur et la gloire, la grandeur et la décadence.

Alors peut-être vais-je bien…



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Dim 8 Déc 2013 - 0:36

Je suis l'équilibre précaire émotionnel de toi oui ! Re-bienvenue, en espérant que ça t'inspire ♥♥

( Et j'y suis pour rien. Rien du tout. Jamais. )


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Lun 9 Déc 2013 - 21:26
Tout est de ta faute, vilain garnement :P
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Lun 9 Déc 2013 - 21:30
*Viens de réaliser qui était ce membre mystère*   
Médusa j'adore  :21: 

Re-bienvenue Quelle actrice  :52: 
Bon courage et il me tarde de découvrir ce nouveau personnage
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Lun 9 Déc 2013 - 21:35
MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN
Mère indigne va T.T
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Lun 9 Déc 2013 - 21:40
Jean > le mystère n'est pas si grand :3 Merci ^^

Indigne ! Fils mentalement déficient va.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Lun 9 Déc 2013 - 22:05
HELENA BONHAM CARTER + MEDUSA = OMG JOTEM DEJA TOI   

Re-bienvenue parmi nous alors, même si je n'ai aucune idée de qui tu es  Rire 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Lun 9 Déc 2013 - 22:14
Merciiii Bruce *o* (je suis...ton pire cauchemar mwahaha)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    Jeu 12 Déc 2013 - 23:08
( Je vais jamais me remettre de te voir écrire au féminin )

Bon ben ça promets      J'espère qu'elle sera une bonne muse *out*


Bienvenue !


Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥️

Toutefois, avant de jouer, il y a quelques points à vérifier et quelques tâches à effectuer :

♠️ As-tu bien été mis(e) dans le groupe « Membres Validés » ? Si non, fait signe à l’un des membres du Staff.
♠️ As-tu bien été mis(e) dans le bon groupe de joueurs ? Si non, fait signe à l’un des membres du Staff.
♠️ Viens recenser ton avatar dans le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en postant le code suivant:
Code:
[code][color=darkred]Avatar ∅  Pseudo (Perso Marvel)[/color][/code]
♠ Viens recenser ton pouvoir dans la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en postant le code suivant:
Code:
[code]pouvoir ↔️ pseudo[/code]
. Il y aura autant de codes que de pouvoirs.
♠️ Rempli ton profil au maximum, si ce n’est pas le cas un membre du Staff viendra te le rappeler.
♠️ Si tout est OK, tu peux désormais te lancer dans l'aventure ME Reborn et aller créer ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♠️ Si tu préfères faire des sujets libres et attendre que n’importe qui vienne te répondre, poste le lien [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
♠️ Tu peux aussi t'inscrire pour participer à une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].
♠️ Nous te conseillons de prendre connaissance de ces deux sujets : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♠️ N’oublie pas de voter régulièrement sur les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et de flooder dans la fiche pub sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ça te fera gagner des points !

L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥️

Codage & apparence par ©️ SweetyBB


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn    
Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis l'équilibre précaire émotionnel de Marilyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-