Partagez | 
 

It's your round [pv Ez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Sam 4 Jan 2014 - 17:03

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Je souris à sa remarque : non je ne suis pas jalouse d’un petit animal mais ce que je disais n’était pas une blague. Une fois nourri, ils reviennent voir s’il y a encore quelque chose à grignoter. Les rats sont des créatures envahissantes et infestées de maladies. C’est un miracle que je ne sois pas encore morte d’une infection dont je n’aurais pu guérir vu le manque d’hygiène auquel je fais quotidiennement face. Heureusement pour moi, le simple son de ma voix fait fuir la bestiole : à croire que je fais plus peur que mon camarade. Il faut dire qu’à force de les voir chaque jour venir piquer mes rares provisions, je ne m’émeus pas plus que cela et puis je ne sais pas m’y prendre avec les animaux comme avec les enfants. Je suis plutôt maladroite à ce sujet. Essayant de ne pas penser au froid qui s’insinuait sur chaque parcelle de ma peau, je ne répondis pas et ma couverture sur l’épaule, serra et desserra mes poings pour faire circuler le sang. Je sentis bouger Ezekiel et son bras se poser derrière moi. Ce n’estt rien qu’un mouvement protecteur et je l’accepte volontiers tant j’ai froid. Pour une fois, la présence d’une autre personne dans les égouts est presque agréable et quand il parle, je ris faiblement. C’est vrai que se réchauffer au contact de quelqu’un, c’est efficace certes. Je glisse mes mains dans les manches de mon haut et frissonne.

- C’est vrai mais pas de cette façon évidemment.

En surface, la ville devait être profondément endormie à l’exception des diverses patrouilles. Le silence des lieux étaient presque affolant et ma voix me semblait tinter légèrement contre les parois comme si le mur lui-même écoutait et faisait parcourir ma voix dans tous le réseaux de tuyaux. Sans la fatigue arrivant, j’aurais pu me croire hors du temps. Je parlais plus que d’habitude. Je pense que d’être dans ce lieu calme et plus que modeste apaisait mon tempérament nerveux, méfiant voire sauvage. Mes déboires racontés, je me surpris en m’apercevant que cela me soulageait que cela soit dit. Les choses étaient posées et c’était tant mieux. Peut-être le fait qu’il m’écoute, contrairement aux autres fois, me donnait-il aussi une  sensation différente à ces autres moments que j’ai partagés avec lui. Comme je lui pose ma question, je m’attends à une réponse et tends l’oreille dans l’attente de celle-ci. C’est plus pour faire la conversation à l’origine mais aussi parce que je me souviens combien j’avais été étonnée lors de notre première rencontre qu’il se souvienne de tant  de détails à mon sujet. Il avait eu un énorme avantage sur moi qui ne connaissait rien de lui si ce n’est que Matthias était son petit frère. Lui savait que je me prénommais Amber, que j’étais la petite amie de son cadet, que je tenais particulièrement bien l’alcool, que j’étais la cause de l’état comateux de Matthias et il avait découvert que j’étais une mutante et que je vivais dans les égouts. S’il sait encore des choses, je pense que je serais plus que déboussolée mais je tais mes pensées car je me dois de l’écouter. C’est moi qui ai demandé et je peux faire un effort vu qu’il l’a fait auparavant mais sa réplique n’est pas du tout conforme à ce à quoi je m’attendais.  La seule partie qui me paraît tout à fait crédible me semble être la capacité de Matthias à faire une bêtise « tôt ou tard », le reste me donne l’impression d’une moquerie. Je ne peux pas dire que je sois satisfaite, ce serait un mensonge. Après être restée figée sur place, je tourne mon visage vers lui et le regarde franchement en fronçant les sourcils. J’ouvre la bouche pour lui dire que ce n’est pas drôle mais je la referme avant. Si ça n'avait pas été lui et si j'avais été crédule, j'aurais sans doute pu imaginer la possibilité d'une quelconque véracité. Pourquoi ce serait vrai ? Surtout que je me suis légèrement adaptée à son caractère étrange, je commence à me dire que malgré nos rencontres souvent brutales au départ, je ne le déteste pas. J'appréhende sa présence mais finit parfois par apprécier qu'il soit là. Enfin durant ses moments de calme apparent.

- .Hm… pas trop non, tu sais ma question était sérieuse en fait. Tu ne veux pas me parler sans blaguer même exceptionnellement ?  Et ça me fait vraiment bizarre de me sentir espionnée, je vais devenir paranoïaque.

Je contemple son sourire et avise finalement l’horizon, ne sachant pas quoi ajouter de plus. Je sens la chaleur se diffuser dans mon épaule mais ce geste a un effet itératif qui me berce doucement. Tout l’épuisement ressenti dans ma journée et le stress ressenti dans le bar en découvrant le mutant s’effondre soudainement sur mes épaules. Mes paupières s’alourdissent et alors que je fais de mon mieux pour ne pas glisser dans les bras de Morphée, je me sens vaincue. Ma tête, lourde, se pose contre mon confrère et je m’endors, n’entendant qu’à demi-mot ce qu’il me chuchote légèrement. Je ne suis pas sûre d’avoir saisi ces paroles mais est-ce important … ?

______

Frottant mes paupières avec délicatesse, j'ouvre lentement les yeux et étire mes bras. Heurtant quelque chose, je regarde autour de moi et aperçoit ... un être vivant. Me levant d'un bond, je fais un pas de recul avant de glisser et retomber durement sur le derrière. Je me rappelle alors de ce qu'il s'est passé hier et je me dis que l'étrangeté de la situation a du me paraître trop irréel pour que je considère que ce soit bien la vraie vie. Je reste clouée sur le sol, réveillée un peu trop brutalement par ma peur soudaine. Moi qui m'étais dit que je ne m'endormirais pas, je crois que j'ai raté mon pari d'hier. Je me demande s'il est tard ou pas et lève les yeux vers le plafond que je ne vois pas clairement avant de chercher la plaque d'égout de sortie. Elle doit être plus loin car je ne vois aucun cercle représentant ce que je cherche mais je ne me lève pas pour vérifier. Mon esprit est bien trop dans le brouillard pour distinguer quoique ce soit. Les yeux encore embrumés, j'essaie d'attirer vers moi mon sac et tâtonne partout à sa recherche puis trouvant une anse à l'aveuglette, j'en sort mes gâteaux. J'en prends deux que je commence à grignoter, histoire de reprendre des forces avant de tendre le paquet dans le vide, vers mon compagnon enfin j'essaie. Je ne lui adresse pas un mot parce que j'ai encore un peu du mal à me dire qu'il est réellement présent. Je n'ai plus aussi froid qu'hier, certainement parce que le sommeil m'immunise encore un peu contre la brusque réalité.




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Sam 4 Jan 2014 - 23:30
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Elle souriait et semblait plus ouverte. Je ne sais pas si c'est parce qu'elle s'habitue a ma présence ou si c'est le fait qu'elle soit dans son environnement familier qui la rend plus douce a mon égard. Enfin bon, je ne vais pas m'en plaindre bien au contraire. 

Elle ne me gifla pas ou ne se vexa pas lorsque je lui envoya une remarque légèrement osé, serait ce une ouverture ? Wouhouhouuu ! Intéressant, très intéressant même. Je ris doucement et ce petit jeu me plaisait de plus en plus en fait. Elle me posa une question et pour la récompenser de sa gentillesse soudaine je me devais de lui offrir une réponse plus clair et sincère.

- Ma petite blague cache une part de vérité en fait. Je disais ça tout simplement pour sous entendre que j'arreterais de "t'espionner" le jour ou tu acceptera ma présence, mon aide et surtout de vivre dans un vrai apparttement. Avec ou sans moi peut m'importe tant que tu vit bien.

Je n'attendais pas vraiment une nouvelle réponse de sa part. Je me contenta de ce qu'elle pouvait me dire en retour sans rien demander de particulier. Si ce n'est que l'acceptation de mon aide bien evidemment. 

Essayant tant bien que mal de lui rendre le sommeil un peu plus agréable je la laissa sombrer tout doucement dans un sommeil assez profond et la suivi dans le bras de morphée que quelques minutes après elle tout en luttant contre le froid.

Ce fut au petit matin que je réouvris les yeux. Observant a droite et a gauche je vis que la petite Amber était toujours dans son sommeil. Sans vraient bouger d'un centimètre de plus de fis en sorte de sortir mon téléphone afin de voir l'heure. 10h du matin, le couvre feu devrait être lever depuis un moment. Je pris donc la décision d'attendre le réveil de la belle aux bois dormants avant de partir prendre un petit déjeuner dans mon appartement se situant dans ce même quartier, j'avais toujours du mal a quitter le quartier de mon enfance. 

Le reveil de la demoiselle ne tarda pas. Je la vis faire un bond lorsqu'elle compris qu'elle n'était pas seule ce matin. Bien sur je ne pus retenir mon fou rire en refusant gentillement ses gateaux. 

- Garde tes gateaux pour plus tard. Je t'invite a prendre un petit déjeuner chez moi, enfin peut etre que ca sera chez toi aussi plus tard !

Suite a mes mots je me leva assez peinement ayant les os qui craquèrent sous mes mouvements et tendis la main a la demoiselle. 

- Prête a sortir a la lumière du jour ?
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 5 Jan 2014 - 0:55

*It's your round *

Ezekiel & Amber



La présence d’Ezekiel à mes côtés, je l’avais déjà accepté en le laissant poser son bras sur mon épaule et en me reposant sur lui. Bien sûr, c’est ma vision des choses. Lui, les envisage sans doute sous un autre angle, ce qui me paraît logique. Accepter son aide, je l’ai déjà fait mais pas entièrement : il n’est pas dans ma nature de demander qu’on me vienne en assistance. Mine de rien, je suis une personne méfiante en plus d’avoir un peu de fierté. Après tout, c’est quelqu’un en qui j’avais confiance qui m’a trahi. J’ai mal choisi il est vrai. J’avoue que me forcer la main est parfois plus efficace mais c’est que j’ai peur de devoir à nouveau essuyer une déloyauté. S’il insiste sur cet appartement, est-ce parce qu’il attend que j’acquiesce à sa proposition. Si tel est le cas, il ne le sait pas mais je peux lui dire oui. Je vis un véritable blocage psychologique et pour le moment, la soirée est prévue dans les égouts, je n’ai donc pas à me soucier de cette histoire de logement mais cela me fait sourire dans un sens. Avec ou sans lui ? Disons que sans lui, je serais libre de me comporter comme je veux. Je ne craindrais pas qu’il voit ma cicatrice dans mon dos, je n’aurais pas peur de tomber sur ses conquêtes. Et je continuerais de voler. Quels avantages aurais-je à vivre avec lui ? Je ne serais pas seule avec mes pensées, c’est vrai… En revanche, ça lui apporterait pas mal de souci de m’héberger comme ça. Réfléchir à tout cela est assez comique : ça me change de mes préoccupations habituelles. Je soupire et ne murmure qu’un vague « moui… ». On en reparlerait, non ? De toute façon, mes rêves prirent le dessus sur le réel et je ne me réveillai pas avant le lendemain matin.

Un réveil un peu spécial en quelque sorte tant je suis encore ensommeillée et surprise par la présence, naturellement, du mutant. Ma réaction ne manque pas de déclencher son hilarité et je ne peux m’empêcher de lui adresser un regard plein de ressentiment quand je le distingue. Ce n’est pas gentil de se moquer : je ne suis pas habituée à voir quelqu’un de présent quand je rouvre les yeux en général. Sinon c’est que je suis dans une mauvaise posture et puis, on ne peut pas dire que le visage de mon camarade soit forcément une vision enchanteresque pour s’éveiller en douceur. D’ailleurs, ça fait longtemps qu’il est réveillé lui ? Je range mon paquet dans mon sac et le referme, toujours assise par terre. À peine debout, voilà qu’il me parle comme si j’étais bien matinale et relance le débat de l’appartement. Histoire de bien enfoncer le clou : à ce train là, je vais finir séquestrée dans un appartement tellement il est insistant… Je baragouine un vague : « c’est loin chez toi ? ». Je n’ai même pas la force de me lever, je ne suis pas très réactive. Je le vois me tendre la main et reste un instant stoïque avant de finalement la saisir et constater que j’ai le vertige. Je me suis levée trop vite. Évitant de regarder mes pieds, je me concentre sur mon équilibre puis remet mon sac sur mon dos. Si je suis prête à voir le soleil ? Non pas trop !

- J’aurais pu être un vampire….

Reprenant peu à peu mes esprits, je cherche la bouche d’égout que je retrouve facilement et me dirige dans sa direction. Je montre l’échelle à Ezekiel et décide de le laisser passer en premier. À lui d’ouvrir la voie ! Nous sortons à l’air frais, discrètement et mes yeux me donnent l’impression de brûler. Je ne peux retenir un petit « aouch » devant la lumière du soleil qui m’aveugle. Je laisse mon camarade prendre les devants : je ne sais pas où il habite, je ne l’espionne pas MOI. Je marche derrière lui, lentement. Il fait frais mais pas spécialement froid. Je chantonne doucement une mélodie dont j’ai oublié ce que c’était et j’observe les passants en gardant les mains dans mes poches pour éviter de leur substituer quoi que ce soit. J’aurais pu refuser d’aller prendre le petit déjeuner en sa compagnie mais je ne sais pas. Ce manipulateur d’ombre qu’il est me rend curieuse. Il dégage quelque chose qui m’intrigue toujours autant. Il y avait quelque chose de semblable chez son frère bien que ce soit légèrement différent. Je ne saurais décrire exactement quoi. En tout cas, je m’efforce de ne pas appréhender chaque pas que je fais en avant avec Ezekiel. Me rendre chez lui ? C’est tout à fait le genre de chose que j’évite en toute circonstance… Pourtant, je suis en train de faire tout le contraire. J’espère que ce n’est pas trop loin. Je murmure.

- Je suis complètement à l’ouest… je me torture toute seule



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 5 Jan 2014 - 12:07
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Oh elle parle en plus ! Miracle de la vie ? Elle est plus matinale que ce que je le pensais. Ceci en fut une énorme surprise. Dis avec beaucoup d'ironie bien sur. Souriant a sa question je l'assura que mon logement n'était pas si loin que ca, même pas besoin de prendre un véhicule c'est pour dire. Moi, contrairement a elle, je suis bien matinal. Je la suivis sans dire un mot jusqu'a arriver a la bouche d'égout ou elle m'ordonna de passer devant, ne voulant pas la vexer je me plia a sa demande et ouvrit la voie. 

Je ne faisais pas attention a quoi que ce soit. Je ne prenais pas le temps d'observer les lieux au cas ou il y aurait des regards indiscrets. Fort heureusement pour nous ce n'était pas le cas. Mais je fis tout de même la peur de sa vie a un chat de goutière qui fouillait les poubelles alentours. J'explosa de rire, normal, et je tendis la main a Amber afin de l'aider a sortir de son terrier. 

Observant sa faiblesse au soleil je souris, décidement celle la. Elle fis une remarque comme quoi elle aurait pu être une vampire ce fut alors de facon tres spontaner que je répondit franchement. 

- Dans ce cas tu serait en train de mourrir ou alors tu brillerait tel un diamant. Donc je te couper un membre pour le vendre a un bijoutier. Tu a de la chance d'être une humaine alors ! Enfin d'être l'évolution plutot.

Sans plus tarder nous nous aventurons parmi la foule dans la rue principale. Je remontais la rue en laissant derrière nous le bar de la veille et passant devant divers magasins. C'est alors au bout de quelques minutes de marche, environs une bonne vingtaine que je me stoppa devant un bâtiment classique de New York, pas un des plus tout jeune mais tout de même en bon état. Ouvrant la grande porte d'entrée et passant devant les boites au lettres j'appela l'ascenseur. 

- J'espère que tu n'est pas clostrophobe. Dis je avec ironie en fermant la vieille porte d'ascenseur derriere nous. 

Appuyant au dernier étage l'ascenseur s'ouvrit quelques minutes plus tard sur un étage ayant qu'une seule et unique porte, c'était mon petit chez moi. Ouvrant avec ma clef j'invitais Amber a entrer la première. 

- Home Sweet Home.

Cet appartement n'était pas tout aussi déranger que ma personne. Tout ce quui avait dedans c'était une décoration classique d'un loft New Yorkais en exposition. Quoi de plus normal lorsqu'on dort rarement chez soit. Ce Loft était propre et j'y avait aucune photo de famille ou ami a l'intérieur puis la décoration propre et bien ranger montrer que je n'y vivais pas beaucoup, préférant dormir dans ma discothèque le plus clair de mon temps. Certes la déco était un peu Rock'n'roll, a mon gout quoi mais rien de bien particulier contrairement a ce que ma personnalité laisser transparaitre.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 5 Jan 2014 - 15:30

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Pas la peine de commenter ce que j’avais dit mais Ezekiel s’en donne pourtant à cœur joie. Je le regarde comme si ce qu’il venait de dire était idiot. Bon il a raison, les vampires sont censés brûlés au soleil certes mais briller ? Enfin bon, c’est nouveau. Et quelle idée de me parler de membre coupé alors que je viens à peine de me réveiller ! Heureusement que j’ai l’estomac solide. Comme il le dit si bien, j’ai de la chance… mais me rappeler sans cesse que je suis en vie parce que je suis une mutante uniquement n’est pas forcément le meilleur moyen d’être agréable. Je lève les sourcils et ne relève pas ses divagations. J’ai encore du mal à percuter, concernant ce qui se passe dans le coin. Je regarde les passants qui marchent à vive allure : les gens sont toujours pressés dans le coin. J’aperçois le bar d’hier que nous dépassons et je grimace en souvenir de ce qu’il s’est passé hier soir. Ça m’apprendra aussi à traîner dans des lieux si peu fréquentables… enfin je ne garantis pas que j’éviterais de retourner dans ce type d’endroit à l’avenir. Les vitrines des boutiques sont décorées pour l’hiver et je prends le temps de les observer pour une fois. Certains se sont amusés à reproduire des flocons sur les devantures et tout rappelle le blanc de la neige. Trop de clarté à mon goût. Le blanc n’est pas une couleur que j’affectionne énormément, c’est bien trop salissant donc à éviter si possible pour une personne comme moi. Je ne vis pas mon camarade s’arrêter devant le bâtiment devant et lui rentrait dedans avant de constater qu’on était arrivés. En effet, ce n’était pas loin du tout. Heureusement que je ne savais pas qu’il habitait dans les parages ou malheureusement, car je me serais sans doute méfier un peu plus. Je regarde le bâtiment et rentre à l’intérieur. Nous prenons l’ascenseur. Non je ne suis pas claustrophobe mais si jamais l’engin s’arrêtait, je ne dis pas que je ne paniquerais pas un petit peu tout de même.  Je me contente de sourire de sa boutade et n’évoque pas cette crainte.

- Tu devrais te douter de la réponse

La montée fut rapide et nous débouchâmes sur un étage où se trouvait une unique porte. Pas de voisins sur le palier à qui aller demander du sel ? Pratique pour les asociaux. Le laissant ouvrir la porte, je regarde mes mains rougit par la différence de température entre dehors et dedans. Le déclic me fait relever la tête et je regarde l’entrée béante. En fait, je ne sais plus trop si j’ai envie d’entrer mais je m’avance à l’intérieur et observe les lieux. Je réalise sans grande surprise que le lieu est impersonnel. Rien ne montre qu’il a investi ces lieux et c’est… bien trop propre à mon goût. Je m’avance vers la fenêtre la ville de ce point de vue. Je n’ai jamais eu de problème de vertige mais c’est bizarre de vivre en hauteur moi qui ai l’habitude de vivre plutôt en dessous.

- C’est chez toi où tu as assassiné quelqu’un pour lui piquer les clés ?

Je retourne sur mes pas et après être restée plantée debout pendant plusieurs minutes, je pose mon sac sur le sol et croise les bras. Je regarde devant moi et je ne sais ni quoi dire, ni quoi faire. Je regarde donc les murs vides. Je frissonne, c’est tellement mort comme lieu, sans âme.

-Dis-moi quel intérêt d’avoir un appartement Ezy, si tu n’y passes jamais. Tu ne vas pas me faire croire le contraire… Ici ça sent juste une odeur impersonnelle, propre mais peu aéré. On dirait que les meubles n’ont jamais vu d’êtres vivants ou très rarement.




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Lun 6 Jan 2014 - 11:46
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Quelle question voyons, bien sur qu 'elle n'étais pas claustrophobe ! Comment l'être en vivant dans un égout ? C'est le meilleur moyen de mourir pour une claustrophobe. Mais alors que je me dirgiea vers la cuisine américaine je sortis du frigo un jus de fruit multiple et du pain de mie avec de quoi garnir ces derniers. Le posant sur la table a manger. Je la vis observer la fenêtre, c'est sur que ca doit faire bizarre de passer du sous sol a un septieme etage d'un batiment de Brooklyn... Je comprend. Je décida de la laisser s'aclimater doucement a ce lieu. Sans dire un mot je l'écoutais attentivement et ria a sa réponse et bien evidemment je laissait le suspens par pure sadisme et plaisir. 

- Ouais, d'ailleur je voulais te demander de n'ouvrit le grenier sous aucuns prétexte hein. L'odeur du cadavre devrait y être horriblement forte la dedans.  

Bien sur c'était dit avec humour mais je ne comptait pas lui donner un indice sur la vérité du faux. Je voulais un peu la taquiner, elle avait tout de même oser m'attaquer sur des accusations de meurtre tout de même ! Mais ca va aller, ma réponse la refroidrait peut etre de blaguer. Puis je pouvais même lui faire le genre de blague un peu plus inquiétante... Comme lui dire qu'elle serait la prochaine et qu'à présent qu'elle est dans mon appartement elle ne pourrais plus m'échapper ! Mais je gardais mon sérieux et fit en sorte qu'elle ne soit pas mal à l'aise dans tout ca. 

Elle resta planter la, sans rien dire ni savoiir quoi faire pendant quelques secondes, je me devait de dire quelque chose. 

- Tu veut manger un bout ?

Mais avant qu'elle s'installa elle me posa une question qui me donna une sensation bien ... étrange... Il est vrai que je vivais pas beaucoup chez moi. Je vivais surtout la nuit avec mon boulot et passait le plus clair de mon temps dans ma discohtèque y dormant quoi... Une heure a tout casser ? Rien de plus. 

- Je gère une discothèque je te rappel. Je vis pas beaucoup chez moi, je suis un accroc du boulot.

Je me servit par la suite un verre de jus en préparant un autre pour Amber et me posa sur la table, je suis pas trop chaise je l'avoue. Mais dans mon excuse pour ne pas etre a la maison si souvent je ne disais pas tout. J'osais pas lui dire qu'en fait la journée je préparait des plans pour détruire cette foutue purge avec l'aide des plus grands mutants du monde et parfois l'aide exclusif d'un certain Dieu qui a détruit la ville il y a un certain temps... Quoi de plus rassurant pour entamer une discussion non ? J'avais déjà assez mal commencer a notre premiere rencontre... Il fallait pas tout faire foirer une fois de plus ! 

- Sinon toi ? Ca te convient ici ? Je te le laisse et la déco' tu en fait ce que tu veut ! Et bien sur je te laisserais un peu plus en paix... Un peu.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Lun 6 Jan 2014 - 13:30

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Un cadavre dans l’appartement ? L’idée ne me paraît pas bien inquiétante. J’ai beau être une belle trouillarde, je ne me soucie pas vraiment de trouver un mort dans un appartement. Qu’Ezekiel soit capable de tuer quelqu’un ? Bien sûr, cela ne m’étonne pas outre mesure, j’ai déjà vu ce qu’il est capable de faire. Si j’étais un minimum sensé, la blague me donnerait des frissons dans le dos. Après tout, je devrais normalement m’imaginer qu’il peut m’assassiner si l’envie lui prend. Il n’aurait aucun mal à se débarrasser du corps de quelqu’un qu’on ne chercherait pas vraiment. Quoi de bien rassurant de penser à tout cela quand on est seule dans la même pièce qu’un potentiel type dangereux ? Néanmoins, la seule chose qu’évoque en moi sa réponse n’est qu’un rire joyeux. J’acquiesce doucement, histoire de dire que je ne fouillerais pas dans le grenier et répondant « Ok, ok, je touche pas à tes cadavres ! J’ai pas envie de me salir plus encore. » Regardant mon sac sur le sol, je me gratte la nuque d’un air gêné. En fait, mes affaires empestent l’odeur des égouts et mon sac à dos risque fortement d’imprégner le canapé près duquel je l’ai posé. De mon pied, je le déplace vers un coin sans meuble. Je sursaute brièvement quand il me demande si je veux manger un morceau. Ben à l’origine, c’était le deal donc je ne vais pas répondre par la négative. Voilà qui serait stupide et plutôt déroutant : je serais venue pour quoi alors ? Je lui dis donc oui et revint dans sa direction. Il me répondit alors qu’il ne vivait pas ici souvent car il travaillait en discothèque. J’avais oublié ce détail étant donné qu’il n’était pas en train de bosser hier soir, ni même actuellement. Je ne sais pas vraiment ce que c’est d’ailleurs que de travailler. Dans un sens c’est assez perturbant : encore quelque chose qui m’infantilise pas mal et qui me met mal à l’aise du coup. Je reste un instant muette mais bon, pour une fois que la discussion est un tant soit peu sérieuse, je devrais considérer que c’est un progrès fulgurant, non ? Je regarde le verre de jus de fruit qu’il a préparé à mon intention. C’est fou comme ce genre de petites choses me semble étrange tant je n’y suis pas habituée et cela me donne l’impression d’être une alien évoluant dans un univers totalement décalé du sien. Regardant Ezekiel s’assoir, je me questionne sur l’intérêt d’avoir des chaises dans cet appartement, si c’est pour finalement se poser sur la table. Pas très conventionnel tout ça.

- Oui, tu bosses dans une boîte. J’avais oublié. Tu étais pas censé travailler hier soir du coup ?

Je m’avance vers la table et tire une chaise à l’écart pour pouvoir m’assoir. J’attrape le verre de jus de fruit, le regarde pendant deux bonnes minutes avant de boire. Je buvais lentement et failli m’étrangler dans mon verre. Sinon moi quoi ? On vient de parler de boulot, il sait que je suis une pickpocket non ? Je ne vois pas le sens de sa question première avant d’écouter la suite. Encore cette histoire d’appartement. ! Vivre ici ? Je tourne mon regard vers la pièce et dévisage le mutant avec de grands yeux. Je vais me sentir perdue si je squatte ici. J’attrape une tranche de pain de mie que je grignote pour éviter de lui répondre. On ne parle pas la bouche pleine n’est-ce pas ? Je réfléchis aussi rapidement que je le peux. Ce n'est pas que je ne veux pas vivre un peu plus confortablement mais simplement que je ne peux pas accepter. Concentrée sur mes pensées, je suis en train de déchirer mon pain de mie en petit morceau que je mange d'un air absent. Comment puis-je lui répondre ? Je me rends compte que je suis en train de prendre des pincettes avec lui. Avec Ezekiel bon sang ! Je ne devrais pas en avoir besoin du tout, pas avec lui !

- Disons que c'est pas que j'aime pas les cadavres et les greniers mais bon je voudrais pas qu'on m'accuse de tes conneries...  

Je lui tire la langue et bois de nouveau mon verre, je viens même de tremper un bout de pain dedans que je mange hâtivement. Je regarde la table, puis autour, cherchant un moyen de savoir l'heure. Je m'interroge sur le moment où mon confrère compte partir, histoire de m'éclipser paisiblement. Il devra retourner à son travail, vu qu'il en est accro et puis il doit aussi avoir pas mal de trucs à régler. Des affaires en rapport avec le fait qu'il soit mutant. Je ne suis pas sotte mais je n'évoque pas ce genre de détails, ce sont ses affaires. J'avise la porte d'entrée en torturant de nouveau ma nourriture, que je mange comme d'habitude. Je pique du pain de mie parfois alors je grignote doucement par petits bouts. Soudain je semble me réveiller et repense à ses paroles :

- et comment ça "un peu" en paix ?



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Lun 6 Jan 2014 - 15:31
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Elle était gênée par la situation et elle ne savait plus ou se mettre et je trouvais cela mignon. Elle fit de l'humour, j'avais cru comprendre qu'elle en faisait surtout lorsqu'elle était nerveuse. Drole de comportement, sans doute ce qui lui permettait de détendre l'atmosphère. Moi j'avais rien a détendre de toute façon, quoi que... 

- Si ce n'est que ca qui te dérange je peux aisément déplacer le corp hein.

Sautant de la table je vis la mastication nerveuse d'Amber mais n'en fit pas commentaire, j'attendais simplement sa réponse sans rien a redire. Observant son sac je lui proposais de laver ce dernier. 

- Tu veut laver tes affaires ? Je peux aussi laver tes habits. Mis pour ca il faudrait les enlever... Tu peut prendre une douche en attendant je te passerais quelques trucs a te mettre sur le dos.  

J'observais la tenue d'Amber afin de voir quel type de linge je pouvais envoyer, couleur, blanc, noir. À voir. Je mis donc mes affaires en conséquence, quitte a faire plusieurs machines évidemment. Elle me demanda des comptes pour mon "un peu", souriant je fis mine de pas comprendre. 

- Un peu ? J'ai dis un peu ?! Je ne vois pas de quoi tu parle. Mais bon il faudrait un peu de temps de colocation ensemble avant que je trouve un logement afin de te laisser vivre en paix toute seule, tu trouve pas ? A moins que tu me vire...

Riant de ma bétise je rejoignais la table en ramassant la bouteille de jus afin de la mettre au frais. Je signala bien sur a Amber que si elle en voulait elle pouvait se servir autant qu'elle le souhaitais. J'ajoutais par la suite que ce n'est pas bien de tirer la langue et que je pouvais la chopper... Et ceci je la laisse imaginer comment !
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Lun 6 Jan 2014 - 19:15

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Adolescente et fugueuse, j’avais passé pas mal de temps à squatter avec Jeff et Matthias pendant un long moment. Je ne me suis jamais sentie gênée avec eux et je ne me posais pas la moindre limite en leur présence. Ma méfiance envers les autres m’a poussé à devenir paranoïaque de mon point de vue mais également du leur. Je souris néanmoins quand il me parle de déplacer le cadavre. Il n’a pas compris mon sous-entendu ou bien est-ce simplement qu’il refuse de prendre cela en considération ? J’hésite : les deux solutions sont possibles, nous avons des modes de pensées tellement différents. Je grimace malgré tout parce que ça veut dire qu’il n’abandonne pas l’idée et qu’il va falloir que je trouve un moyen de me débrouiller mais en fait je n’en vois pas vraiment et je n’ai pas trop la tête à réfléchir tant le calme de mon camarade commence à me dérouter. Il descend de la table en faisant un bond et je le regarde faire de mon air absent. Je continue juste de mastiquer mon repas. C’est moi où il répond sans cesse qu’à la moitié de mes questions ? Je soupire avant de réaliser qu’il me pose des questions. Laver mes affaires ? Il parle de mon sac en fait ! Je me tourne sur la chaise et le regarde comme s’il demandait quelque chose d’insensé mais c’est vrai que l’odeur que dégage mon « coffre au trésor » est terriblement pestilentielle. C’est donc pas une mauvaise idée par contre je suis légèrement moins sereine pour la douche. En attendant que mes affaires sèchent, je vais faire quoi moi. Au pire, je n’y tiens pas tant que ça à ces fringues… J’ouvre la bouche et me lève finalement de mon assise. Je tourne la tête vers le col de mon sweat et en respirant l’odeur, fronce le nez. Après le petit-déjeuner, j’aurais presque envie de rejeter ce que je viens d’avaler mais je baisse les bras et accepte d’aller faire un tour du côté de la douche en marmonnant pour moi-même. On aurait dit un grand-frère ou un de mes parents… l’idée faisait peur mais je ne pu m’empêcher de lui en faire le commentaire.

- O.K. papa…tu sais faire marcher une machine toi ? C’est par où la douche ?

Je commence à chercher les autres pièces du regard en attendant sa réponse. Il répond à la précédente en ayant l’air de rien. Je le fixe avec attention afin de lui faire comprendre que je ne le crois pas quand il fait semblant de ne pas se souvenir avoir dit cela. Évidemment qu’il avait dit un peu. Il n’allait pas me dire que j’invente ce qu’il me raconte, quel menteur ! Je me dirige vers une pièce un peu plus loin et me fige. Je lève les yeux au ciel : vivre en colocation, ça va s’il n’est que rarement présent chez lui en général. À moins que je ne le vire… de chez lui ? Faudrait que je sois complètement folle pour envisager de me comporter de cette façon : allons je ne suis pas comme cela. Quant à tirer la langue, je crois que je vais éviter de recommencer : j’ai assez bien saisi le message et je ne pense pas avoir envie de tenter le diable. Je m’en pince même les lèvres.

- Fais pas l’innocent, Ezy ! Faut que tu arrêtes de me dire les choses par devinettes ou de mentir, c'est moche à ton âge. Hn o.k. o.k., c’était pas très poli de tirer la langue, je fais plus …

J’entre dans la salle de bains et regarde mon reflet dans le miroir, au dessus du lavabo. Je n’y vois qu’une jeune femme à la peau pâle, assez maigre et fragile. Je reviens sur mes pas et demande de quoi m’habiller à mon camarade avant d’aller finalement m’enfermer dans la salle de bains. Enlevant délicatement le haut , je remarque combien mon corps est irrité par endroits. Les morsures du froid ont provoquées des plaques avec le frottement de mes vêtements trop abimés. Heureusement, sans en arriver jusqu’au sang. Par réflexe, mes doigts effleurent ma cicatrice dans mon dos avant de vouloir retirer le pantalon. Ce contact ravive mes douleurs et mes craintes. Je vais dans la douche sous l’eau, je me lave, prends mon temps. Je m’assois, je ne veux pas sortir de la pièce. La buée s’étale sur le miroir tandis que je me recroqueville sur moi-même. Bon sang, Matthias... il a changé mon destin du tout au tout. Je suis quand même en train de squatter au près de son grand-frère. Ma peau me brûle un peu et j’agrippe une serviette pour m’enrouler dedans mais sans sortir de la douche. Mes cheveux dégoulinent sur mes joues, me font comme des larmes. Comme je suis candide... C’est pour ça qu’il se comporte ainsi avec moi ? Il faut que je m’extirpe de cette situation, je me ressaisis lentement et mets les pieds sur le sol. Je me tourne vers la porte et en effleure la poignée, sans oser déverrouiller la porte. Je ne me rends pas compte que je suis restée longtemps dans la pièce, sans que l’eau ne coule plus. Je regarde mes habits sur le sol…

- Qu’est ce que je vais faire … ?



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Mar 7 Jan 2014 - 13:51
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Elle me demandait ou était la salle de bain je lui indiquais le lieu sans vraiment parler, je ne savais même pas si elle avait bien compris. Mais pendant ce temps je rangeais un peu le déjeuner ainsi que la table. Elle me lanca bien avant un petit pique que je répondis de manière très spontané.

- Bien sur que le grand Ezy sait faire marcher une machine ! Je te montrerais ça si après j’ai une récompense sur cette machine si tu vois le genre…

Je lui tirai à mon tour la langue, fier de ma remarque déplacer et assez perverse, presque indécente. Après tout elle m’avait tiré la langue la première c’était juste une question de revanche.  Mais elle semblait être une petite fille lorsqu’elle fit une sorte d’excuse pour le fait d’avoir tiré la langue. Bon ce n’était pas de vraies excuses mais c’était déjà ça ! Elle avait admis que c’était impoli et également qu’elle le referait plus. Enfin sans doute une idée faussée et décision détruite par le fait que je lui tirais à mon tour la langue.

La laissant aller prendre sa douche je m’installai devant mon grand écran et décida de regarder une émission débile qui passait par la, sur des histoires de meurtres dans notre région… Rien de bien passionnant il faut l’avouer. Avec mon don ils n’avaient jamais pu me coincer personnellement. Pourquoi ? Parce que je ne faisais jamais les choses moi-même. Voilà tout. Il y avait toujours un pion ou une personne détestant ma cible. Peut importe la manipulation choisi j’y arrivais toujours.

Mais le temps passait et elle n’avait toujours pas fini ?! Roooh qu’elle pas douée, j’espère qu’elle ne s’était pas casser la figure dans la salle de bain. Me levant doucement j’allais vers la salle de bain et tapa à la porte.

- Hé P’tit Cul Blanc ! Tu te noie pas j’espère ?! Fais pas ça chez moi hein. Ou alors tu aurais besoin d’aide pour te changer ?

Une fois fini ma phrase je me dirigeai vers ma chambre et pris un caleçon banale avec un short et un tee shirt, tenue de mes journées pantouflardes, car oui ça m’arrive !  Revenant vers la salle de bain, d’un tour de main j’ordonnais à l’ombre de la porte de s’ouvrir et tant pis si ça casser le verrou. Ouvrant donc la porte je vis la charmante Amber dans une serviette blanche, enroulé comme un hot dog. N'étant pas a mon gout je fis semblant de glisser et lui ota son habit feintant un rattrapage inextremise. Affichant un large sourire je jouais avec sa tenue de rechange sous ses yeux.

- Hmmm… T’es sexy en vrai ! Je ne sais pas si je te donne des rechanges ou alors si je te laisse comme ça…

Je fis alors ses vieux habits, afin qu’elle ne puisse pas se cacher avec je les lui pris avec mon don et les jetais derrière moi, dans le couloir.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
 

It's your round [pv Ez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant


 Sujets similaires

-
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» 5eme ROUND
» TITAN ROUND II
» Dead Or Alive 5 Last Round
» Lanterne elfique





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !