Partagez | 
 

It's your round [pv Ez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Sam 11 Jan 2014 - 12:57

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Au moins, je n’ai pas besoin d’essayer d’esquiver sa question puisque je serais incapable de faire clairement la distinction dans toute cette lingerie. Je ne triche donc pas : je ne mens pas et je n’évite pas vraiment la question. Il se contentera de ça, tant pis pour lui. Ma remarque sur le caleçon semble le faire rigoler et oui, en effet, je n’ai pas l’outillage nécessaire à cet endroit mais si tel était le cas, je serais un travesti assez réussie. Non, je suis bien une femme donc le caleçon n’est pas très approprié. Je grimace légèrement. J’avoue que parfois j’aurais préféré être un homme : je trouve que c’est bien plus simple, pour à peu près tout d’ailleurs. Quoiqu’il en soit, je n’ai pas choisi. Je triture la bordure du short tandis qu’Ezekiel se fait professeur de lingerie féminine. Décidément, il n’arrête pas de me surprendre. Déjà la dernière fois à me parler de mascara et maintenant à m’expliquer les différents styles de sous-vêtements. Il est vraiment bizarre ou bien c’est moi ? L’entendant évoquer la question des habits, je ne peux m’empêcher de poser mon regard sur ce que je porte actuellement. Je ne peux pas nier que je ne suis pas super à l’aise dedans, enfin le haut me convient mais le short… Honnêtement, je préfère sans mais hors de question que je dise un mot à ce sujet tant que mes autres affaires ne sont pas sèches. Bien vu en tout cas, Ezy’ ! Quant à l’odeur des habits, franchement je la préfère à celle des égouts… Je ris donc doucement à ce détail insignifiant. De toute façon, s’il compte passer plus de temps dans son appartement, je vais forcément devoir m’habituer à son odeur et inversement. Lui ça ne semble pas lui poser de problème étant donné qu’il a déjà supporté la puanteur des cloaques où je vivais.

- Mais j’ai des habits, tu les as juste mis dans la machine… Sinon, je ne serais pas en train de me promener avec ça sur le dos. Oui et c’est bien connu : les méchants ça ne sent pas bon, ce serait contraire à l’éthique du groupe évidemment…

Ce qui m’aurait inclus automatiquement dans la même catégorie pendant un long moment. Heureusement tout cela n’est pas vrai, c’est comme de dire qu’un méchant ne s’habille qu’en noir et un gentil en blanc. À moins de conditionné sa vie pour coller à l’image populaire mais c’est envisageable pour certains sans doute. Je reste assise sur le canapé, surprise que le temps ai aussi vite défilé devant mes yeux. Mes journées sont à l’origine terriblement longues et j’attends souvent le lendemain sans trop d’espoir sur le fait qu’il se passe quelque chose dans ma vie, si ce n’est un désastre. Aujourd’hui malgré mon inquiétude d’être ici en présence du mutant, je ne peux pas dire que je me sois ennuyée. J’ai eu peur, j’ai ri, j’ai eu de la peine mais je n’ai pas sombré dans langueur inerte qu’il m’arrive de ressentir en général quand j’attends dans mes égouts. Ezekiel est plutôt calme mais je l’observe avec attention sans spécialement le regarder. En fait, je fixe la fenêtre et la ville qui s’illumine et dans laquelle la patrouille traque quiconque a osé franchir le cap du couvre-feu. Malheur à ceux qui se trouveront sur leur chemin. Cette image me fait frissonner : je sais que ces hommes n’ont guère de pitié. La voix sadique de mon camarade me fit brusquement sursauter. Je n’apprécie pas sa façon de m’interpeler et me rendant compte de ce qu’il veut dire, je peste intérieurement contre moi-même. Sautant sur mes deux pieds, je serre les poings sur mes hanches et renie cette histoire de double question. Sa réponse, je l’entends mais à vrai dire, ça me passe un peu au-dessus de la tête. Son gage, il peut se le garder. Non, je ne compte pas dormir avec lui voyons. Comment ça je ne peux pas y échapper ? Rien ne m’empêche d’aller dormir dans le canapé, dans un fauteuil ou bien n’importe où sur le sol.

- NON ! Non, non et non. C’était une seule et même question ! Je refuse, il en est hors de question !!!

Dormir avec quelqu’un ne m’enchante pas du tout. Encore moins avec lui ! C’est un frère mutant, voilà tout. Je commence déjà à doucement en accepter l’idée, c’est déjà un progrès phénoménal de ma part. Si j’arrive à le considérer comme un frère, je ne vais pas dormir avec ! Je suis fille unique et les seuls « grands frères » que j’avais, je n’ai pas… en fait si, j’ai déjà dormi avec eux mais cela n’avait rien à voir. Ils étaient mes amis, des amis de longues dates et ils ne me parlaient pas de culottes !!! Et puis, j’ai besoin de bouger à mon aise et je fais des cauchemars assez violents ! Qu’il ne me sorte pas l’excuse comme quoi on a déjà dormi ensemble parce que j’étais tellement fatiguée que suis directement tombée dans un sommeil profond : une des rares nuits sans angoisse d’ailleurs. J’avais tellement lutté contre l’envie de fermer les yeux que mes peurs s’étaient tues en même temps que mon corps se reposait. Ce soir, je doute fortement être capable de ne pas sombrer dans mes terreurs quotidiennes et elles ne sont pas uniquement liées à Matthias. Trop de choses se bousculent dans mon esprit pour que je puisse être en paix.

- Je ne dors pas avec toi ! Je n’accepte pas ton gage voilà tout.

Nerveuse, je m’avance vers lui et le pousse, jusqu’à le virer du canapé pour me débarrasser de lui. Je le fais basculer hors de son siège en prétextant que de toute façon, il doit se charger du repas. Peu importe si cela consiste uniquement à passer un coup de fil. Plutôt que de le laisser s’affaler à regarder son plafond et se complaire dans son idée sadique. Mon plat favori ? Je m’allonge sur le canapé en laissant le moins d’espace disponible à son intention et croise les bras avec fermeté. Je ne sais pas si j’ai des préférences culinaires : j’aimais bien quand ma mère cuisinait, ce que je ne lui ai jamais avouer. Question de fierté de rebelle et d’adolescente. Je fixe le plafond à mon tour en réfléchissant. Est-ce que les livreurs nocturnes ont des autorisations spéciales d’ailleurs ? Je me contente donc de lui répondre sans vraiment me soucier de la question. Le jeu est plutôt fini, non ? Mal terminé d’ailleurs. Je grommelle donc :

- Ben tu peux toujours essayer les pizzas, Ezy. J’ai pas d’allergies donc bon, tu fais comme tu veux tant que c’est comestible. C’est ça quand on investit pas son appart’, on est même pas apte à proposer un repas normal : tu devrais avoir honte. Oh, au fait, tu m’expliqueras comment fonctionne le téléphone ?



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Sam 11 Jan 2014 - 17:23
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Comment ça ?! Elle voulait dire que je puais ? Hm... Je ne sais pas vraiment comment le prendre...

- Attention à ce que tu dit jeune fille ! Mon parfum coûte assez cher pour ne pas sous entendre que je pue !

Faisant mine de bouder à sa remarque, il fallait que je la taquine un peu tout de même nan ? Au pire je pourrais lui mordre le bout du nez... C'est une idée assez alléchante je dirais. Mais ça je ne sais pas si elle le prendrais si bien que ça.

Enfin j'avais sa réaction à mon petit gage. Héhéhé je riais au fond de moi, je connaissais déjà sa réaction au moment même ou ces mots me sortit de la bouche. Je connaissais un minimum la bête quand même ! Je fis un petit sourire en pinçant ma langue entre deux dents qui étaient à vue d'oeil.

- En fait tu n'a plus vraiment le choix à présent. Tu a voulu jouer, assume ou tu sera mon dessert ce soir et croit moi ça ça te plaira encore moins. A présent tu à le choix ! Finissant en tirant amicalement la langue.

Puis sans attendre sa réaction elle me poussa hors du canapé. Je tombais fesse au sol avec un petit aie sortant de ma bouche. Je grognais un peu me levant doucement. Je l'observais en faisant une petite moue. Et sans plus attendre je décidais de la faire chier un peu en sautant sur son ventre. Certes je fis doucement et ceci ne lui ferais pas de mal, juste que je m'allongea sur elle en posant un genou entre ses jambes avec un large sourire.

- Alors ça sera Pizza ! J'en prend qu'une ça suffira je pense, estomac de moineau.

Restant quelques instant sur elle j'écoutais sa question, oui pourquoi pas ! On ira comprendre ça dans la formation non ? Je fis mine de réfléchir quelques secondes, soutenant le suspens, pour rien.

- On comprendra la formation ''Téléphone'' dans tout ton programme du parfait petit Mutant. Je comprend mieux pourquoi tu ne m'a jamais rappeler, même si je doute que ce soit pas la véritable raison...

Sortant le téléphone de ma poche je restais tout de même dans cette position, j'avais envie et c'était un peu pour l'habituer à dormir avec moi ! Et c'est en pianotant sur mon téléphone que je demanda à un de mes confrères de me livrer des pizzas grâce à son don d'invisibilité. Utile hein ? En tant de couvre feu ceci était vraiment bien pratique, que ce soit pour des documents importants ou de simples livraisons comme celle ci. Ce fut en recevant sa réponse que je fus soulager, il n'avait pas de mission à faire pour le moment et il allait donc nous livrer le plus tot possible. A présent, à mon tour de poser ma question.

- Qu'elle était ta qualité dans le domaine de vol parmi le groupe ? C'est pour qu'on puisse se focalisé sur celle ci afin de voir dans quel domaine tu pourrait être une experte.

Je pensais bien sur dans le sens ou elle serait deux fois plus utile à la confrérie, car parfois on avait des mutants vraiment... Inutiles.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Sam 11 Jan 2014 - 19:48

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Ben voyons, je n’ai pas dit qu’il sentait mauvais après il interprète comme il veut. Je me contente de hausser les épaules à sa réaction : je me fiche bien de savoir combien il dépense pour un parfum. À mes yeux, se parfumer n’a pas réellement d’intérêt. Une fois propre, on sent suffisamment bon, non ? Enfin c’était une boutade. En tout cas, il faisait très bien le boudeur mais ce n’est pas encore assez pour m’amadouer. Par contre, son gage, je démarre au quart de tour car je sais que ça risque d’être moins drôle pour moi et là je ne peux pas jouer le jeu. Bien entendu, il le sait et je parie même qu’il a appréhendé ma réaction et qu’il s’en réjouit. La preuve, sa mimique me nargue malicieusement comme s’il venait de triompher ! Je le fixe avec tant d’intensité et les sourcils froncés, c’est mon tour de bouder mais j’ai un cran d’avance dans la crédibilité parce que je ne fais pas semblant contrairement à lui. Il argumente son gage et je blêmis soudainement devant ce qui moi, me paraît telle une menace sournoise. Je reste bouche-bée un long instant avant de déglutir et balbutier difficilement « tu… tu es sérieux là ? C’est vraiment un choix ça ? ». Forcément avec une épée de Damoclès au dessus de la tête, on choisit rapidement l’option la moins coûteuse. Et voilà qu’il recommence à me tirer la langue, je tape du pied sur le sol en pestant que c’est injuste. J’espérais qu’il changerait d’avis, sinon je peux toujours essayer de ne pas dormir de la soirée : genre nuit blanche. Sentant que j’ai un peu faim, j’évite de m’en formaliser plus que cela en espérant qu’il oublie et le vire sans ménagement du canapé. Je me soucie peu du aïe qu’il manifeste mais j’ai à peine le temps de fuir du canapé en voyant son regard que déjà je regrette ce que je viens de faire. Allongé sur moi, il se venge et je râle déjà en l’agrippant par les épaules et en lui demandant sans grande politesse de dégager de là immédiatement. J’essaie de le faire chavirer mais dans cette position, c’est relativement délicat et la faim n’augmente pas ma force, bien au contraire. Je m’escrime tout de même à le pousser mais à force d’échec, j’abandonne. J’essaie plutôt de me dégager de dessous lui en me décalant sur le côté. Qu’il aille commander cette pizza et qu’il me laisse tranquillement respirer. Je soupire, à bout de force. « Bouge ton derrière, Ezy ! ». Sans bouger de sa place, il me répond qu’il m’expliquera pour le fameux téléphone. Ma formation de parfait petit mutant… plus il en parle, plus je crains l’horreur. Évidemment que je ne l’ai jamais appelé avec le portable mais il n’a pas tout à fait tort pour l’autre raison. Je ne lui aurais jamais demandé d’aide même dans un cas critique. Ce jour là, j’aurais sans doute pu l’appeler si j’avais eu de la batterie. Pourtant, je suis persuadée que même avec un portable fonctionnel, je ne l’aurais pas fait. C’est vrai qu’il serait peut-être venu ou peut-être pas. Je n’ai juste pas voulu : quitte à me débrouiller seule et quitte à y laisser ma peau. J’aurais pu mourir… Je n’en parle pas, je ne sais pas si j’évoquerais ceci avec lui, je détourne juste le regard en disant « peut-être bien… ». Il n’est pas stupide, il doit savoir pourquoi je n’aurais pas appelé au secours. Je ne veux pas lui donner de raison de se rendre compte de ma faiblesse et de ma folie. Je ne veux pas paraître encore plus faible même si ce serait moins grave devant lui. Tant qu’il ne voit pas mes stigmates, j’épargne ce discours inutile. J’ai délaissé l’idée de me soustraire à lui et l’observe téléphoner à quelqu’un. C’est pratique un téléphone en effet… Je le laisse discuter tout en faisant la moue, me demandant quand je pourrais m’asseoir correctement de nouveau. Il n’est pas lourd, parce qu’il le veut bien, mais disons qu’avoir un homme sur moi n’est pas parmi mes plus grands fantasmes donc si je peux éviter… Soudain, alors que je ne m’y attends pas il continue à me poser des questions comme si le jeu continuait. Je soupire et précipitamment, je me mets à sourire. Cette question me rappelle le passé mais pas dans ces moments critiques. Je me suis toujours amusée quand nous étions « gamins ». Je sais que je peux répondre sans souci. Cela dépendait des fois et des lieux : les gars avaient de la force et ils me protégeaient.

- ça dépend mais en fait c’est en partie parce que je suis discrète, je ne fais pas de bruit. Je crochète des serrures et quand je connais les lieux et que ce n’est pas trop complexe, je fais sauter l’alarme.

Mes collègues prenaient soin que je ne sois pas à découvert où dans le champ de la caméra et ils me faisaient partir devant si les choses se gâtaient. Je n’ai jamais été en danger dans ces situations. Une seule fois, j’ai failli être rattrapée mais je ne sais pas exactement ce qu’il c’est passé. Eux se chargeaient de voler ce qu’il y avait à prendre. En réalité, je ne chapardais pas. Sauf dans la rue, dans les sacs des gens ou leurs poches et en boîte de nuit … C’est vrai ça, j’ai déjà récupérer des affaires dans les sacs des femmes en général, ceux des plus saoules et sous le charme des hommes. Autant en profiter, non ? Au cas où, il ne s’en ai pas rendu compte, comme pour les paris, je préfère ne pas le mentionner. Disons que voler les clients d’Ezekiel, ce n’était pas très intelligent mais gageons que personne ne s’en rendait compte… Je souris jaune et gigote un peu. Ce n’est pas très confortable d’être coincé avec lui en mode sandwich. En plus, il me tient chaud le bougre. Moi qui me plains souvent du froid hivernal, je vois qu’on se joue de moi en me faisant regretter mes dires. Repensant à tout à l'heure et comme il a décidé de continuer à jouer.


- Si ça avait été important et que je t'avais appelé, honnêtement, serais-tu venu me donner un coup de main ? Tu aurais sans doute été occupé par autre chose donc bon !

On sonne à la porte et je ne peux m'empêcher de me dire ouf. Il va devoir se lever pour aller vers l'entrée et je vais pouvoir gentiment me rasseoir dans une position plus adéquate et donc moins risquée également. J'attends impatiemment qu'il lève ses fesses.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 12 Jan 2014 - 0:38
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Je décidais de ne pas écouter sa question concernant mon sérieux dans le gage. Il est vrai que ceci était, et parraissait pour moi, une évidence ! Je n'avais pas a y répondre et je me contentais de soupirait d'exaspération. 

En revanche la suite était plus intéressante. Alors que j'étais sur elle elle tentais de se débattre mais sans grand succes. J'étais certainement en meilleure santer physique, car je vivais dans un lieu plus correct, et surtout que techniquement un homme a plus de force. C'est alors qu'au bout de quelques minutes elle abandonna l'idée de m'échapper cette fois ci et ce fut en riant que je la laissait se débattre farrouchement. Mais elle venait de commettre une erreur... Faire un si piètre choix de mots en ma présence... ! Bouger mes fesses ?! Ok Amber ! Tu ne va pas être décu, je pensais sur le moment. 

Moulinant sensuellement mon bassin et le frollant nos parties l'une contre l'autre je fis un large sourire. 

- Bouger mon derriere comme ca, ca te convient ?

J'éclatais de rire, elle était encore si naive et si gaffeuse avec les rapports humains qu'il faudrait que je lui fasse un petit briefing sur ce genre de détail avant de la lacher dans la fosse aux mutants qu'est ma nouvelle discothèque. 

J'attendis sagement et souriant la réponse a ma question. Et j'en fus largement satisfait ! Car c'était exactement ce a quoi je m'attendais. Elle serait un membre en or parmi les miens. Comme vous vous en doutes, la confrérie n'est pas l'exemple même de la discrétion... Sinon le pays ne serait pas cet état la. Je me contentais de rester silencieux a sa réponse en hochant de la tête positivement afin de lui montrer le fait que je sois content de sa réponse, montrant que je songeais deja a certains projets ensembles en tant que Confrères Mutants. 

Par ailleurs sa question était vraiment pertinente et interressante. Il est vrai que c'est le genre de question qu'on pourrait se poser avec moi. Mais Amber est particulière a mes yeux, sans vraiment savoir pourquoi d'ailleur... Mais il fallait que je la rassure et qu'elle se sente en confiance avec moi. Il fallait surtout qu'elle comprenne qu'elle était largement privilégiée par rapport a qui que ce soit. Repensant a toutes les fois ou je l'avais sauvée de justesse avec la police je n'osais pas vraiment lui dire et tenta de garder une touche de mystère... 

- Je viendrais toujours, je suis ton chevalier blanc servant voyons ! Puis ce ne serait pas la première fois... Ouf, le gong sonna et ca m'aida a vite changer de sujet, le livreur venait donc de sonner a la porte.  J'y vaiiiis !

Me levant d'un bond je récupéra mon porte feuille dans la poche de mon manteau et ouvrit grand la porte, bien sur, retrouvant un couloir vide je dis d'entrer alors qu'il y avait personne. Mais ce fut a la fin de mes mots qu'apparut mon ami et me salua amicalement avant de donner la marchandise, prendre son argent et repartir en ré-activant son invisibilité. Posant les deux pizzas sur la table je referma la porte d'entrer d'un revers de la main en manipulant ma propre ombre en créant une extension qui pris la poignet et ferma la porte avec tous les verrous, on avait tout de même le couvre feu et dans les temps qui cours c'étaient risquer de garder une porte sans verrou... 

J'ouvris alors la premier boite a pizza et vit que les parts étaient déjà préalablement coupée. Découpant un peu l'emballage de la pizza je déposais une part pour Amber et en pris une puis la rejoignit sur le canapé. 

- Bonne app' ! Ah ! Tiens, j'y pense. Next question, tu connait tes mensurations ? C'est pour ta futur garde robe, bien évidemment...  

Ou pour me faire une idée de ses courbes, qui sait.
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 12 Jan 2014 - 1:49

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Mais quelle idée de lui dire de se bouger le train ? Je devrais savoir que je ne dois pas m’exprimer sans réfléchir avec lui et pourtant, je ne me méfie pas encore assez de tout ce que je peux bien lui dire. Ça aurait pu passer inaperçu avec n’importe qui d’autres mais pas avec Ezekiel. Il fait une fixette sur les détails les plus terribles que vous laissez malheureusement échapper de votre bouche. Je pique immédiatement un fard avec ses provocations trop sensuelles à mon goût. Le corps à corps, c’est un cauchemar pour moi et je ne peux que le repousser de mon mieux, de mes deux bras en lui hurlant dessus : « arrête ça immédiatement ! Arrête !». Le problème c’est que je rougis vraiment tellement je suis gênée par ce sujet. Le terme exact est coincée, voire pire que cela mais je ne trouve pas d’autres mots. Si j’avais eu la possibilité de bouger plus aisément, autant dire qu’il se serait manger un violent pain dans la figure. Je ne peux pas vraiment lui sourire tant je suis crispée, tendue. Mon regard doit exprimer ce que je ressens et j’ai du mal à parler tant cela me fait un nœud dans la gorge. Je finis par réussir à m’exprimer avec peine cependant. Je balbutie «non… ne refais … ne fais pas ça. C’est trop douloureux… trop douloureux pour moi. » Et si tu continues, ce que je ne te dis pas, c’est que je risque de fondre en larmes. Je suis sûre qu’il aurait du mal à gérer si je perds ma contenance. Bien qu’il soit parfois surprenant, je doute qu’il soit le plus compétent pour me remonter le moral. Il me faut du temps pour me libérer de l’emprise de Matthias sur moi, au niveau des relations rapprochées en tout cas. Je n’arrive pas à effacer ce traumatisme bien trop brutal. Je ne peux pas expliquer clairement à ce mutant, ce qui me terrifie autant. Je me concentre de mon mieux sur mes muscles : je dois me détendre. Je décide de m’appesantir sur le dialogue pour calmer mon angoisse et en revenir à une relation plus tolérable pour ma petite personne. Je lui explique en quelques mots ce que je faisais avec ma bande de potes quand nous étions adolescents et bien qu’il garde le silence, il opine comme si la réponse lui correspondait. Je hausse les sourcils et fais mine de ne pas y prêter plus d’attention mais je me demande ce que ça lui apporte de me demander des choses pareilles. Je n’ai pas spécialement envie de savoir d’ailleurs ! Je pose donc ma question tandis que mes muscles retrouvent un peu de souplesse mais mon cœur bat encore la chamade et je dois me mordre l’intérieur de la joue pour garder une apparence calme sur mon faciès. J’attends donc sa réponse comme si elle pouvait m’aider à décontracter toute la tension accumulée en à peine cinq secondes. Mon chevalier blanc servant… Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Je le fixe d’un air sceptique avant de lever les yeux au ciel. Je ne sais pas si je dois le croire sur parole mais la sonnerie le fit se lever et j’en profite pour faire de même. Je descends du canapé et marche un peu car je me sens complètement bloquée. Et puis soudain, ça me fait tilt. Ce ne serait pas la première fois qu’il vient à mon secours ? Il parle de nos autres rencontres ? Disons qu’il était plutôt un fardeau dans ces cas-ci … je ne comprends pas trop cette phrase. Je continue d’user le carrelage tandis qu’il se charge de régler la pizza. Finalement, je décide de me rasseoir sur le canapé, en tailleur et dans une des extrémités. Je prends ma part qui me fait de l’œil et mange doucement. Cela fait longtemps que je n’en ai pas mangé en fait. Je murmure un « bon appétit aussi », par politesse vu qu’il l’a dit. Et là, il me pose encore une colle et je regarde ma pizza comme si elle possédait la réponse. Ben voyons, c’est plus par curiosité qu’il me demande ça. Heureusement que je ne lui pose pas le même genre de questions. Bon sang, ça ne le regarde pas. Je reste longuement muette en finissant ma part de pizza. J’observe mon corps mais avec ce t-shirt et ce short… on ne voit rien et puis faire des estimations ça ne sert à rien. De toute façon, je ne porte que des vêtements qui ne sont pas à ma taille !!! Je pique au hasard.

- Euuuuh… bon déjà je ne les connais pas du tout et puis ça ne te regarde pas ! C’est de la curiosité malsaine plutôt qu’autre chose. Question pourrie !

Je reporte toute mon attention sur le repas de ce soir et comme soudainement j’ai soif, je décide de me lever pour récupérer des verres. Je cherche un petit peu avant de me rappeler où je l’ai vu les prendre et les remplis d’eau puis je reviens. Sauf que voilà je ne suis pas très adroite quand je suis dans un univers qui me stresse un peu si bien qu’en passant près de lui avec un geste trop brusque, je lui en renverse dessus. Ce n’est que de l’eau tant mieux mais je m’empresse de poser les verres avec un mini-sourire désolée, les joues roses et un petit « oups » en guise d’excuse. Je ne vois pas comment réparer la chose alors je vais chercher une serviette dans la salle de bain et la lui balance à la figure en revenant, puis je me jette sur la pizza et fait comme si de rien n’était. Genre, il ne s’est rien passé ! Enchaînons !


- Pourquoi as-tu dit que ce ne serait pas la première fois ? jusqu’à maintenant, ton aide… enfin bon c’était pas vraiment version chevalier… donc je comprends pas trop.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 12 Jan 2014 - 2:45
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Hé ben... Je vois que le sujet du sexe est un trop gros bloquage. Elle disait que c'était douloureux ? Hmm... Je fis mine de ne pas avoir remarquer afin de ne pas la froissée une fois de plus. C'était sans doute a cause de mon frère... Il était pervers et violent donc je me doutais fortement que ce soit de sa faute. Il mériterait des baffes ce gosse. Enfin même son comas ne suffit pas a mon envie de le massacrer de mes propres mains. Je le hais rien que par son existence. Et le pire, c'est qu'il n'est pas au courant. Je me demandais alors ce qu'il ferait et surtout comment il réagirait si il voyait ma relation avec Amber... Serait il jaloux ? Si oui, tant mieux. Et je suis presque sur que ce sera le cas. Il était très possessif comme gars et je pense que si on s'approche trop pret de sa chere il devient vite fou. Et vu comment je suis pret d'elle... Je vous passerais les détails ! 

Elle ne connaissait pas ses mensurations ?! Oui remarque vu la vie qu'elle avait jusqu'a present ... Cela ne m'etonnait qu'a moitier. Tant que le bout de tissu lui allait, ca suffisait ! 

- Alors je ferais venir ma styliste personnelle, tu la connait déjà. Elle te fera ta garde robe en prenant tes tailles.

Par contre ce fut mon repas qui fut difficile a avaler... Je ne sais pas si elle l'avait fait expres d'ailleurs. Mais je me retrouvais tremper sans comprendre ce qui m'arrivait... J'étais assis, tranquillement a manger ma part de pizza sans rien demander a perosnne. Et paf ! Un coup de flotte a la figure... ! Je l'avais bien mérité c'est ça ? Je me levais lentement en posant ma part de pizza que j'avais pu sauver du nauffrage. Elle me jeta par la suite une serviette a la figure et repris le cours de son repas comme si de rien n'était. Je l'observais quelques secondes avec un regard noir qui criait oh vengeance gamine... Mais pour le moment je retirais mon haut et me passa un coup de serviette. 

Marchand tranquillement vers la cuisine je posa la serviette sur le bar et me pris a mon tour un verre d'eau.

- Tu croit que tu a échapper aux flics comment lorsque mon frère se fit arreter pour la derniere fois ? Oui j'ai préférer te sauver toi que lui. Mais bon...

Revenant vers ma camarade je me stoppa juste derriere elle et laissa couler tout doucement mon verre d'eau sur le sommet de son crane en faisait expres de tremper son haut également, elle devrait le retirer pour la peine , non ?

- Sinon, pas trop froid ? Ca va ??
fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 12 Jan 2014 - 11:50

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Je ne regarde pas vers l’avenir concernant mes relations avec les autres. Me faire des amis, je ne sais pas comment m’y prendre. Peut-être certaines personnes peuvent-elles s’apprécier parce qu’elles se supportent et dans ce cas, je devrais trouver quelques gens tolérables et je pense pouvoir me comporter aimablement à leur égard. Je suis même, sans doute, capable de tomber amoureuse de quelqu’un mais sans pouvoir m’imaginer une relation également sexuelle. Le problème c’est que je suis totalement démunie de ce côté parce qu’il suffit qu’on se rende compte de ma frayeur et alors je deviens vulnérable. Je tolère très mal les rapprochements et d’ailleurs, Ezekiel à énormément de chance que je ne réagisse pas plus violemment que cela. Je me suis légèrement, et je dis bien légèrement, apaisée en sa présence. Sinon il y a belle lurette que j’aurais hurlé ne serait-ce que lorsqu’il s’est allongé sur moi, que je lui aurais fait une clé de bras quand il a voulu me faire un câlin, que je serais partie dès le début parce qu’il avait été bien trop loin. Et bien entendu, ce n’est pas parce qu’on a lancé ce jeu de questions-réponses que j’étais obligée de m’y plier. Si je peux répondre aux questions, c’est parce que je veux bien le faire mais en y réfléchissant bien je n’étais même pas si proche de Matthias. Du moins, c’était très différent pour moi : je n’étais pas libre en réalité. Je regarde son grand frère après avoir répondu à sa question et je souris doucement. Eh oui, à mon avis, il existe un tas de questions auxquelles je ne peux lui répondre qu’approximativement donc sa curiosité, il peut la garder car ça ne sert à rien. En revanche, l’idée de la styliste me déplaît très très fortement. J’ai un mauvais souvenir de l’hôtel et des habits qu’elle avait fait parvenir. Je crois que c’est bien mieux que je me débrouille toute seule avec ce que je sais faire… Cette femme, je ne l’aime pas trop. Elle n’est pas méchante… mais bizarre ! Et je la soupçonne d’être un brin sadique également mais c’est peut-être ma paranoïa ça.

- Oh non, pitié... J’ai déjà mes affaires ! Et sinon, je me débrouillerais seule !

Je n’ai pas trop envie de me faire mesurer de partout : je ne sais pas si je tiendrais en place et je ne suis pas une poupée. La dernière fois, j’avais l’impression que ses habits m’avaient transformée en une figurine vivante et question discrétion, j’étais grillée d’avance. Est-ce l’idée de voir cette femme qui a accentué ma maladresse ? Toujours est-il que je n’ai pas fait semblant de renverser et que mon camarade a reçu une partie de l’eau sur lui. J’aurais voulu le faire exprès que je n’aurais pas aussi bien réussi d’ailleurs ! En fait, il avait de la chance parce que ce n’était que de l’eau. Imaginez les dégâts si la boisson avait été chaude ou bien si c’était quelque chose de collant comme du sirop ? La seule chose que je peux faire pour atténuer ma boulette est de lui fournir une serviette pour s’essuyer. Je continue de manger parce qu’en fait je suis sacrément maladroite parfois donc je vais cacher mon manque d’habileté générale. Je ne fais que jeter un coup d’œil dans sa direction alors qu’il enlève son haut. Les préjudices n’étaient pas si importants, il exagère : est-ce qu’il veut me couper l’appétit ? Je me concentre de nouveau sur ma pizza, avec un peu moins de facilité qu’auparavant et alors j’essaie de détourner l’attention via ma question. Je ne prête pas trop gare à ce que lui fait. Sa réponse me fait stopper mon repas. C’était lui ce soir là ? Ils ont tous été arrêtés par la police cette fois-ci et ma petite personne aurait du l’être aussi. Que faisait Ezekiel sur ces lieux ? Je ne comprends pas tout encore je crois.

- Toi ? Mais tu n’aurais pas du être sur les lieux et … pourquoi ?

Je me posais la question pour moi-même mais à voix haute parce qu’en fait ce détail me perturbait mais effectivement cela expliquait ce qu’il s’était passé et que je n’avais jamais compris. Je n’ai même pas su expliquer au gars quand je les ai revus. J’entends Ezekiel revenir derrière mon dos et je n’ai pas le temps de me retourner que je sens la fraîcheur de l’eau dégouliner le long de mon crâne, dans mon cou et dans mon dos également. Je me lève aussi sec en poussant un cri et me tourne vers le coupable et lui lance un regard mauvais. Je vais laisser de côté la pizza pour le moment, je crois…


-Espèce de… quel rancunier tu fais ! GAMIN !

Je vais récupérer la serviette sur le bar et essaie d’éponger un maximum, mon cou et mon dos en passant ma main sous le t-shirt. Le problème c’est que ça a continué de couler et que j’ai des frissons tellement elle était froide. Par contre, il est hors de question que je retire mes affaires comme lui-même si c’est horriblement désagréable. Je lui balance un coup de serviette dans le dos et reste debout, ne comptant pas me rasseoir avec des fringues trempées et puis disons que j’observe mon camarade avec attention. Finalement, je lui tire la langue. Suffisamment rapidement pour qu’il ne fasse rien avant de m’éloigner précautionneusement.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 12 Jan 2014 - 14:03
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Pitié ? Moi ? Mais non ! J'étais bien le contraire, compatissant pour son manque de style... La c'était un point chez elle qu'il fallait y remédier et vite ! J'étais soucieux de son aspect physique, il fallait faire honneur a mes gouts non ? Ce fus grace a eux que je suis devenu un patron de discothèque réputer. Mes gouts avaient fait ma renommer et ma stylite connaissait parfaitement mon gout irreprochable de la mode, enfin de ma mode. 

- Ceci n'est pas négociable jeune myrtille ! On te trouvera la tenue parfaite pour une cambrioleuse. Dis je en lui tirant la langue.

Bien sur je m'y attendais un peu... Elle avait fait le rapprochement entre le jour ou je l'avais sauvée des griffes de la police et mes mots. Apres tout je m'attendais a quoi en sortant des anneries pareilles ?!  Je ne pouvais plus y échapper, il fallait que je balance tout à présent. 
 
- Les idées de coups du sicècles de Matthias ne venait pas de lui. Donc je devais surveiller mes petits prodiges tu comprend. Tous ce qu'il avait a faire c'est de récupérer des dossiers ou preuves de trahisons contre mes Confrères et en échange vous avez ma protection. La police est souvent venu me voir pour parler de vous. Mais je donnais toujours des alibis en béton.

Oh oh... Le coup de l'eau ne lui plaisait pas. Elle n'était pas plus joueuse par le passer ? Je me contentais de rire bêtement à la situation. C'était assez drole de la voir se mettre en pétard pour si peu.

- Soit un peu plus joueuse voyons, venge toi !

J'ajoutais alors un "bon appétit !" en gardant mon sourire taquin et me reposa sur le canapé accompagner de ma pizza. 

J'allumais par la suite la télévision en espérant que sa "colère" se passe. Puis buvant ce qui restait dans mon verre d'eau je le posais sur la petite table accompagné de mon assiette improviser avec le carto de l'embalage pizza.

- Bon ! Tu préfère dormir a droite ou a gauche du lit ? Couette plus drap ou que la couette ?

Je lui fis alors un large sourire, ceci l'aiderait sans doute a faire passer la pillule du verre d'eau sur la tete et je redoutais surtout sa vengeance...
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 12 Jan 2014 - 15:01

*It's your round *

Ezekiel & Amber



Je grimace à l'idée que cette histoire de style vestimentaire ne soit pas négociable et désespère rien qu'à l'idée de devoir revoir cette femme. Je ne tiendrais pas en place, je ne vois pas comment elle se chargera de prendre des mesures mais je ne dis pas un mot de plus à mon camarade mutant pour le moment. J'espère éviter cette journée par n'importe quel moyen le jour venu, je trouverais bien une solution pour échapper à mon triste sort. Je fais mine de passer l'éponge sur ce détail et aussi sur sa façon de m'appeler. Est-ce que j'ai l'air d'une myrtille... j'ai un prénom et je préfère ça, plutôt que d'être comparée à un fruit. Je soupire lourdement et grommelle avant de m'intéresser plus en avant à ce qu'il a à dire sur les histoires du passé et ce qu'il m'annonce me fait froid dans le dos. Je n'y avais pas pensé mais effectivement cela explique bien les choses. Donc si je comprends bien, il a envoyé des gamins prendre les dangers à sa place en faisant mine de les surveiller à bonne distance. Quel charmant chaperon il fait ! Cependant, je ne peux pas lui en vouloir, ni même le lui reprocher étant donné qu'il a veillé un minimum sur nous. Enfin cela m'a été bien utile cette fois-là. Je ne m'attendais pas néanmoins à ce qu'il soit à ce point impliqué dans notre vie, dans la mienne donc. Et puis chacun y trouvait son compte à ce moment là : je n'ai jamais eu à me plaindre de soucis. Mes seuls ennuis n'avaient rien à voir avec les cambriolages effectués.

- Quel drôle de chaperon tu fais... si je m'étais doutée...

Par contre, le coup du verre d'eau, je garde en mémoire parce que c'est cruellement sadique de sa part. Allons, je n'avais pas fait exprès. Que je me venge ? Il en a de bonnes lui, je n'ai pas envie de me manger le revers de la médaille. Je sais pertinemment qu'en me vengeant, je risque bêtement de l'inciter à en faire de même et je ne suis pas sûre d'être capable d'assumer ensuite mes provocations, ce dont il devrait bien évidemment se douter. Je le regarde et lève les yeux au ciel murmurant un "non, non, c'est bon", tout en marchant vers la salle de bain pendant qu'il se plantait devant la télé. Mes cheveux sont à demi-mouillés, je les sèche avec la serviette. La serviette est humide, finalement je la mouille suffisamment avec l'eau froide avant de retourner avec dans le salon et d'attraper Ezekiel tranquillement assis pour essorer la serviette sur lui. L'eau doit être suffisamment froide pour lui faire rafraîchir ses idées. Je ris.

- Je te fais partager le plaisir mon cher ! Tu apprécies ? Oh et je comptais sur une nuit blanche à vrai dire !


Cette fois, je ne me contente pas juste de m'éloigner légèrement. Je prends tout simplement une large distance. Histoire de pouvoir anticiper sa réaction parce que je ne suis pas sûre de l'apprécier à sa juste valeur. Surtout que dans ces habits qui désormais me colle à la peau, dans mon dos, je ne me sens pas à l'aise.

- J'espère que ce n'est pas comme ça que ça se passe avec tes frères mutants, sinon je ne vois pas comment vous allez changer les choses !



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: It's your round [pv Ez]   Dim 12 Jan 2014 - 15:48
Amber Ҩ Ezekiel
« Une fessée pour une vilaine fille ! »  



Tu ne t'en doutait pas ? Et bien oui mais chere ! C'était le but. Faire en sorte que personne ne fasse le rapprochement entre ces gosses et moi c'était ma tache de trvail dans ce groupe. Sans moi je pense qu'ils se s'auraient fait avoir plus d'une fois. Surtout avec Matthias en tete de meute.  Ce petit abrutit ignard ne savait pas cacher ses traces. Il oubliait même parfois de mettre des gants. Alors il fallait que je manipule un flic afin qu'il supprime les preuves ! C'était très pénible parfois et j'ai surtout horreur de me salir les mains, surtout lorsque que c'est pour ce genre de détails futiles. 

Mais c'est alors que je mattais tranquillement mon écran sans me soucier de ma petite compagnie que je m'appaisa doucement. Elle semblait avoir digérer la pillule, du moins c'est ce que je pensais. Je l'entendais se secher dans la salle de bain sans faire plus attention que ca a elle. Qu'est ce qu'elle pouvait bien me faire de toute facon ? Me violer ? Ca serait pas le cas, je serais entierement consentant. Puis apres ? Encore de l'eau ...? Boh, pas bien grave. Ca finira juste en bataille d'eau. Mais non ! Elle, elle fit piiiire que tout ça... Elle m'essora une serviette complètement glacer sur le visage. Cela me donna des frissons tellement que je m'attendais pas a recevoir une température si glaciale sur ma peau. 

Je me levais d'un bond en criant. Me retournant je n'entendais plus rien, complètement sonner et dans un autre monde. Je ne remarque que sa remarque sur nos facons de faire avec la Confrérie. Oh non on ne faisait de chose si infantile, en tout cas pas dans notre devoir en tant qu'évolution de l'espèce humaine. 

Je gardais mon calme et mon sang froid, d'apparence tout du moins. Elle voulait jouer a ca ? Ok ! Ce fut avec un mouvement du bras en direction d'elle puis ramenant la main vers mon torse que je fis glisser Amber vers moi. La prenant par la taille tel un sac de farine je me dirigea vers la salle de bain. Je nous fit entrer dans la cabine de douche et bloqua la sortit en allumant l'eau froide sur nos deux corps, tant pis si cela me toucher, j'étais déjà geler apres tout. 

- Elle est bonne a douche ? Avec ca on va vraiment la faire cette nuit blanche. Mais tu va pas tenir, car les nuits blanches c'est mon job tu sait.

Je fis un petit sourire, expressement pour faire perdre toute son assurance et la laisser psychoter sur ce que je pouvais lui faire pendant son sommeil dans un but purement sadique. 
fiche par century sex.
Revenir en haut Aller en bas
 

It's your round [pv Ez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant


 Sujets similaires

-
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» 5eme ROUND
» TITAN ROUND II
» Dead Or Alive 5 Last Round
» Lanterne elfique





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc