Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Jeu 16 Jan 2014 - 23:33

♦ Debout Lady ! It's time for training ! ♦

« Amber & Ezekiel »


Je m'amusais de la voir s'acharner avec ses habits du jour. Finalement, apres avoir bien rit, je lui laissais sa tenue et la laissa partir en me retournant et penchant la tete sur le coter avec de reluquer son derriere. Elle se faisait trop longue a ranger ses affaires alors je me dirigea vers le canapé afin d'essayer de remettre la main sur la telecommande. Ou l'avais je mise... ? Ca c'etait la question du siecle. Je l'avais completement oublier celle la ! Faisant une petite moue boudeuse je finis par laisser tomber apres avoir retourner les gros coussins du canapé. Pas grave, je la retrouverais tot ou tard. 

Lorsqu'elle revint toute pinpante de la salle des machines elle me donna une tape derriere la tete sans que je sache pourquoi elle me faisait ca. Je ne sortais qu'un simple  "hey !" de protestation a sa violence. Limite j'avais envie de dire que je suis contre toute forme de violence mais ceci sonnerait vraiment trop faux, je ne pouvais le nier. 

Apparement elle avait faim et son énergie me fatiguais sur le moment... Apres une journée comme celle ci j'avais sans doute envie de plus de calme mais elle elle semblait radieuse par la situation. Aurait elle deja oublier ce qu'il venait de se passer ? Je ne sais pas et je ne la comprenais pas sur le coup. Elle qui semblait si perdue lorsque tout bascula. Enfin elle me demanda avec curiosité ce que c'était, question bête, c'était notre repas voyons ! 

- Ben notre repas. Je laissa quelques secondes de blanc afin d'accentuer ma blague qui pointait du doigt sa question qui me semblait idiote puis je repris.  En fait c'est des nems au porcs puis des nouilles sautés avec du porc au caramel dedans.

C'est alors qu'elle me fit une remarque sur ma tenue, il est vrai que j'avais oublier ce petit detail. Alors je fis en sorte d'y remédier et alla dans ma chambre pour mettre un calecon et un tee shirt. Revenant a elle je l'invitais a ce mettre a table en lui souhaitant bonne appetit. J'ouvris délicatement le paquet et mangeais un petit bout de nem en et observa Amber afin de voir son visage, si elle aimait ou non ce repas d'un genre nouveau. 

- Alors tu aime ?

Le repas me semblait ennuyeux alors je fis en sorte de trouver quelque chose adire et me rappela de ma promesse faite plus tot dans la journee. 

-Je t'ai promi de te dire une partie de moi si jamais tu reussissais a te calmer durant ton entrainement. Tu a reussi donc a toi de me dire ce que tu souhaite savoir ! Je suis tout ouïe.  

Je lui fis un léger sourire puis je m'attaqua a mes nouilles avant de finir en un croc mon premier nem. 

Code By AFTERGLOW

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Ven 17 Jan 2014 - 9:59


❝Ezekiel x Amber

   ♠ Well, I don't want to wake up today !


Bien sûr qu’il s’agissait du repas, ce n’était pas du tout le sens de ma question. Je voulais savoir ce qu’il y avait dedans en fait. Je levais les yeux au ciel : impossible de lui poser des questions sans qu’il me fasse remarquer que c’était idiot de dire ça. Il avait parfaitement compris ma question puisqu’il y répondit quelques secondes après. Du porc et du caramel, quel drôle de mélange pour un repas mais bon ça devait être comestible. C’était juste surprenant quand on n’est pas habituée à mettre en lien ces deux types de nourriture. Je n’ajoutais donc rien de plus excepté sur la tenue qu’Ezekiel portait et qui me semblait totalement inadapté. Il revint donc mieux vêtu et on commença à manger. Je répondis à son bon appétit par la même politesse et goûta donc. Y a pas que du porc dans ce truc mais j’aurais été bien incapable de deviner les ingrédients mais ça n’est pas mauvais. Je souris doucement à sa question et avala ma bouchée pour lui répondre.

- Oui c’est sympa comme plats.

Je ne suis pas très bavarde pendant un repas, c’est assez difficile de discuter en même temps que de manger. Il paraît que ça n’est pas très poli non plus mais ça, c’est une autre paire de manche. C’est pourquoi ce ne fut pas moi qui lançai la  conversation. C’est vrai que c’est un peu monotone comme ambiance mais bon, c’est la fin de journée donc c’est normal et puis avec cet entraînement… j’ai été un peu trop déboussolée. Je bois un peu d’eau afin de m’éclaircir la gorge. Il reste plein de questions que je pourrais poser à mon camarade mais à cause de tout à l’heure, je risque de plomber encore plus l’ambiance. Soit je lui parle de ce qui a été évoqué dans le dojo, soit je lui parle de la Purge et de la confrérie et les deux choix sont totalement casse-figure. Je gigote un peu sur mon siège et regarde mon assiette. Je ne sais pas ce que je pourrais dire et je me mords la joue d’indécision.

- Je n’ai pas de questions qui me viennent en tête immédiatement…

Ce qui est un énorme mensonge car je pourrais lui demander n’importe quoi. Il y a des tas de sujets à évoquer. Je mange sans lever les yeux une seule fois vers lui. Je me sens légèrement triste de ne pas savoir ce qu’il faut faire. Est-ce que je dois poser mes questions sans me soucier des réactions. Non, je ne suis pas sûre d’assumer ensuite son point de vue mais si je ne  demande pas, je vais rester assise ici en attendant que ça se complique ? Je suis perdue mais je dois demander. Je ne pose néanmoins  pas une question qui répondra à mes angoisses mais cela me donnera une idée pour me méfier. Je ne pas parler de son groupe.

-En fait si... En tant que ...mutant, qu'est-ce que tu vas faire, dans les circonstances actuelles ? Je veux dire... tu es impliqué, n'est-ce pas ?

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Ven 17 Jan 2014 - 16:11

♦ Debout Lady ! It's time for training ! ♦

« Amber & Ezekiel »


Elle aimait donc le repas, c'etait un miracle et j'étais fier de moi. Je lui faisais découvrir le monnnde tel un bon sensei ! En revanche moi je bataillais avec mes baquettes chinoises dans mes nouilles. Elles étaient tellement emmeler que je n'arrivais pas a les faire sortir sans avoir toute la boite qui me venait a la bouche. Je mangeais alors au compte goute en froncant les sourcils d'agacement. 

C'est alors aux bouts de quelques minutes que je décida de mettre fin a mon calvaire et versa la boite dans une assiette afin de manger au couteau et a la fourchette. Je l'ecoutais dire qu'elle n'avait pas de question. A ce moment la je levais brusquement la tete vers elle d'un air de dire "franchement ? Tu me prend pour un. Idiot la ?". D'autant plus qu'a la voir se gesticoter dans tous les sens je me doutais bien que ses questioons lui surchauffait le cerveau. Cela me faisait doucement rire et je m'en amusais énormément.

Mais finalement elle fini par sortir sa question. Et je bus de l'eau car je savais que j'allais énormément parler et me racla la gorge. 

- Par ou commencait...

J'avais trouver ! Il fallait que je lui compte l'histoire de la Confrerie et des X-Men. Il fallait aussi passer par notre chef, Magneto. 

Je commencais alors mon discour en parlant de la haine de notre chef envers les humains. Je lui expliquais que ca venait de l'epoque des Nazis qui s'étaient servit de lui comme un cobaye, un rat de laboratoire. Mais je passa vite cette histoire car je ne connaissais que les grosses lignes. J'arrivais donc a la fondation des X-Mens avec le Professeur Charles Xavier qui lui aussi était un mutant. Mais ce dernier était pus pacifiste et avait plus confiance aux humains que notre cher Magneto, ce qui était normal vu que ce Monsieur Roulette avait eu une vie tranquille dans le manoir de ses parents ! Mais bref, racontant la suite par le depart de Magneto a cause de leurs differents politique ce dernier crea la Confrerie, dont j'en fais partit. Lui expliquant bien, que tous les mutants de la Confrerie etaient des personnes comme moi qui ont développer une certaine haine envers les humains lambda et qui en ont perdu totalement confiance. 

Puis je venais au conflit X-Men contre la Confrerie. La ce fut alors l'aveux sur de nombreux attentats puis je lui avouais etre un membre impliquer durant l'attaque de la prison d'Alcatraz en expliquant bien que c'etait juste une defense contre les Politiciens voulant notre mort. Car depuis le debut la Confrerie et un groupe politique se battant pour la liberté des mutants de facon assez violente je l'avoue. Mais au moins avec nous ca bouge ! En revanche ce fut a cause de nous que la purge se fit mettre en place, mais je n'oubliais pas a Amber de mentionner que la Purge avait eux meme beaucoup de mutants chez eux, donc leurs excuses étaient faussées et surtout qu'ils voulaient un pouvoir tyranique et puis c'est tout. Je finis donc tout mon dialogue par un. 

- Voila, tu sait tout a present ! J'espere ne pas t'avoir effrayer avec tout ca. Et c'est pour ca qu'on a besoin de toi. Plus on est nombreux plus ils devront se rendre a l'evidence que leurs cause est peine perdu.

Code By AFTERGLOW

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Ven 17 Jan 2014 - 23:33


❝Ezekiel x Amber

   ♠ Well, I don't want to wake up today !


En fin de journée et après tant de complications psychologiques, cela me faisait du bien de me restaurer. Je ne m’attendais pas vraiment à apprécié comme ça ce sucré-salé mais au moins c’était bien nourrissant. Par contre, c’était assez risible de voir mon compagnon galérer autant en jouant de ses baguettes. Moi aussi je ne suis pas très douée avec ces ustensiles auxquels je n’ai pas l’habitude mais ça m’amuse justement alors je m’essaie au mieux. C’est vrai que c’est difficile et un observateur extérieur pourrait s’amuser de la scène. Alors que j’annonçais que je n’avais aucune question, je le sentis se redresser brusquement mais ne leva pas les yeux, n’osant pas affronter son regard. Je ne savais pas si j’avais réellement envie d’en savoir plus sur les mutants mais je savais bien que ces histoires m’étaient tout de même liées. Que je le veuille ou non, que je l’assume ou pas, je suis une mutante. Je n’ai plus choix, on ne me laissera pas éternellement tranquille. Je ne le suis plus…Ma question avait été difficile à poser. Je ne savais pas comment m’exprimer sans qu’il me pose par la suite des questions auxquelles je ne souhaiterais pas répondre. Apparemment cela lui évoquait tant de choses que je pouvais m’attendre à un récit complet de A à Z, enfin dans les grandes lignes bien entendu. C’est en tout cas ce que m’évoquait son « par où commencer …». Je continuais en attendant de manger les nouilles avec toute la difficulté que cela engendrait. Comme je m’en étais douté, le discours qu’il me sortit était assez long et j’avais bien peur de ne pas tout saisir. Tout assimiler d’un coup n’est pas toujours des plus simples, surtout quand on débarque comme moi.
La haine de certains mutants envers les humains, je l’avais très bien cerné. De toute façon, Ezekiel était un bon exemple dans ce domaine. Niveau haine envers les humains, il m’avait suffisamment prouvé qu’il pouvait être sans pitié. Que le leader de ce qu’ils appellent la Confrérie le soit aussi était donc logique et je fis mon possible pour éviter de me crisper à cette évocation. Je ne pouvais néanmoins pas retenir un frisson qui me parcourut l'échine. Quant à cet autre homme qu’il appelait Charles-Xavier, c’était un utopiste. Peut-être un peu trop...
Tout ce que je pouvais retenir, c’est que le groupe dont  fait partie le mutant assis à la table avec moi, a été fondé par des sentiments négatifs. Il est facile de perdre confiance quand on est différents des autres. Les religions aussi déchirent les hommes entre eux alors il est évident que des pouvoirs scindent également les populations. C’est une trop grosse menace envisageable pour les autres. Par contre, lorsqu’il commença a évoquer les conflits entre mutants, je commençais à légèrement décrocher. L’attentat à Alcatraz ? Oui, je sais de quoi il parle... Le manipulateur d’ombres tentait d’atténuer tout cela en m’expliquant que c’était obligé pour pouvoir faire avancer leur cause. En revanche, je levais la tête à l’évocation de mutants s’alliant à la Purge. Pardon ? Même moi pour qui l’idée de me battre pour mes semblables n’était pas franchement dans mes motivations, je ne pouvais pas m’imaginer m’allier contre eux !  Je restais un instant choquée par cette idée. Trop naïve, je pensais qu’il n’y avait que deux choix envisageable : contre la milice ou bien, non-impliqué. Pourquoi est-ce que ça ne m’a pas effleuré l’esprit : il existe toujours des traîtres dans chaque groupe. Je me recentre sur la nourriture tandis qu’il conclut toute son histoire. Je sais tout ? C’est bien vague encore pour moi pourtant. J’ai principalement enregistré les informations dont j’avais déjà des bribes et cela a confirmé ce dont j’avais peur. Il m'est donc délicat de me rapprocher de lui sans crainte. Notamment quand il évoque la possibilité de m’impliquer dans des actes pareils. Il sait parfaitement que je lui ai dit ne pas avoir pris encore position. Je ne suis même pas pleinement une mutante pour le moment et en serais-je jamais une : alors quoi ? Je serais comme une humaine, voilà tout.

- Je vois ...

Je trifouille machinalement le reste de mes pâtes qui ne m'appétit plus tant que cela. Je réfléchis à ce que cela implique pour moi. J'essaie de voir ce qu'Ezekiel perçoit de son point de vue et notamment à mon sujet. Je n'aime pas le danger, je ne suis pas une femme courageuse parce que tout ce que j'ai gagné à défendre mes opinions ou ma propre personne jusqu'à aujourd'hui ne m'a offert que des cicatrices. Mes cauchemars, mes angoisses sur le terrain sont bien trop réelles pour que je sois utile. Mon coeur s'emballe un peu à l'image de ces événements et je bois alors mon verre d'eau doucement pour laisser couler ces événements et ne pas me laisser emporter par tout ce qu'il vient de me dire. Je ne dois pas réagir comme cela. Il m'a parlé de choses que je n'ai pas forcément à savoir étant donné que je pourrais tout révéler en cas de souci mais c'est suffisamment vaste pour que ce soit des choses basiques. Rien de bien grave à divulguer heureusement.

- Peut-être que certaines choses me retiendront de servir ta cause... Ne m'implique pas encore.

Je finis tant bien que mal mon repas et me lève, cherchant une poubelle. Je la trouve, y dépose mes déchets et va m'asseoir dans un fauteuil, les jambes pliées contre ma poitrine. Je suis plus à l'aise dans ce genre de siège. Je pose ma tête sur mes genoux.

-  Tu sais... Bon déjà je ne suis pas utile tant que je ne suis pas capable de me servir de mon don, je reste aussi fragile que ces humains que vous méprisez. Et je ne veux pas être un pantin entre les mains de certains. Encore moins la tienne, Ezy. Ce genre d'expérience me laisse toujours des traces. Je ne veux pas revivre ça avec tes camarades...

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Sam 18 Jan 2014 - 9:54

♦ Debout Lady ! It's time for training ! ♦

« Amber & Ezekiel »


Toutes ces histoires ne la rassurerent guere plus que cela. Je sentis son stresse augmenter au fil de mon histoire et sentit même qu'elle frissonna presque au nom de Magneto. Je ne comprennais pas pourquoi d'ailleurs mais c'etait pas le moment de parler des details sans impoortances. Peut m'importe si elle connaissait mon Maitre ou pas. Cela ne me regardait pas. En revanche si elle a eu une mesaventure avec lui cela serait mieux que me mettre au courant afin que je mette des gants pour parler de lui. Il n'est pas un personnage facile a vivre et sa facon de faire est strict. Je me souviens avoir eu un noeud dans la gorge lorsqu'il annonca qu'on ne devait plus s'interesser a Mystic car elle avait perdue son don. A l'epoque on ne savait pas encore que ce serum n'était que provisoire. Mais je m'etais un peu attacher a cette femme, un peu comme une grande soeur qui me fit découvrir le monde mutant. Bon certes elle se foutait pas mal des autres, mais rien que son discour sir le monde mutant m'avait fait comprendre l'importance d'etre comme moi. 

Ce qui pourrait la retenir de defendre notre cause ? Oh ca oui je suis sur qu'il y en avait pleines de raisons. Mais je ne voulais etre un bourreau et puis on a jamais obliger qui que ce soit a venir servir nos rangs, ca c'est sur. Nous avons juste un discour qui plait a pas mal de mutants. Mais si ce dernier souhaite etre comme la Suisse, pas de probleme. Nous ne l'obligerons en rien et si Amber le voulait je me battrais pour qu'on la laisse en paix. 

Je la suivis du regard lorsqu'elle alla sur le fauteuil. Pendant tout ce temps j'avais fini également mon repas et me leva pour faire de meme et mettre les couverts dans le lave-vaisselle. J'écoutais attentivement ce qu'elle avait a me dire et pour rien au monde je voulais qu'elle soit notre Pantin. Je me devais de la rassurée alors je me posa sur l'accoudoir gauche du fauteuil et posa ma main droite sur son épaule droite afin de la faire venir vers moi dans une marque d'affection, je caressais doucement son epaule. 

- On ne t'oblige en rien. Et souvient toi que lorsque tu aura un probleme nous serrons la tout de meme. On fera de mal seulement aux mutants nous ayant trahit ! Et si il le faut je me battrais pour ton "independance politique". Tu nous rejoindra quand tu voudra. Si tu veut tu peut meme venir avec moi les rencontrer afin de mieux les connaitres.  

Je tentais d'etre le plus rassurant possible. Il ne fallait pas qu'elle se sente obliger ou manipuler en quoi que ce soit. A ce moment la je voulais simplement son bien etre. Peut importe son choix elle pouvait toujours rester ici, tant qu'elle ne rejoigne pas la purge, logique. 

Code By AFTERGLOW

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Sam 18 Jan 2014 - 13:37


❝Ezekiel x Amber

   ♠ Well, I don't want to wake up today !


Et l’on n’y peut rien, n’est-ce pas ? Une fois que vous avez fait un premier pas dans une direction, il est difficile de revenir en arrière, que ce soit la bonne ou la mauvaise. Je ne sais pas si ma décision était la bonne mais chaque pas que je fais aujourd’hui m’amène toujours vers le même genre de choses et souvent il m’attire pas mal d’ennuis. Est-ce qu’inconsciemment je vais vers ses situations qui me mettent en péril. C’est possible car je regrette mon adolescence ou disons l’innocence que j’avais à cette époque. Une ignorance de la réalité qui me permettait de faire ce que je voulais quand je le voulais et de ne pas avoir peur de tous les dangers que je pouvais affronter. Cela m’aurait même sans doute beaucoup amusé : je n’avais pas la même conscience de tous les périls. Je m’en moquais sans réellement comprendre. Je suppose que si je n’avais pas eu cet incident, mes choix auraient été bien différents mais cette histoire elle était inévitable, non ? À partir du moment où j’ai fait la connaissance de Matthias, c’était déjà trop tard parce qu’alors soit j’aurais été sa victime dès le départ, soit une alliée. Et si nous n’étions pas sortis ensemble, j’aurais sans doute tôt ou tard subi ses caprices quand même. Les issues auraient été différentes mais lui aurait été sur mon chemin. Par contre, cela aurait changé la donne pour aujourd’hui. Je n’aurais pas rencontré Ezekiel dans tous les scénarios possibles… Je tourne la tête vers lui en me demandant ce que cela aurait fait de ne pas le rencontrer : je ne me rappellerai pas tant leur ressemblance, je ne serais pas autant perdu dans mes pensées, je ferais ma route seule ? Je ne sais pas vraiment en fait. Ce que je vois pour le moment, c’est que je l’ai suivi et qu’il est parfois un soutien même s’il ne s’y prend pas correctement. Quelle torture de me dire qu’il est un point positif dans tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant mais que malgré tout, sa route m’est délicate à suivre. Tout ce qu’il a pu me dire, je me doutais bien que c’était le cas. Je sais parfaitement qu’il n’est pas un homme modèle et je sais à qui il est lié. C’est surtout cela qui m’angoisse : ce n’est pas lui mais l’univers dans lequel il évolue et les personnes qu’il côtoie. Je n’ai plus peur du mutant. J’ai peur des autres, de mes sentiments et de ces angoisses récurrentes. M’installer sur ce fauteuil me permettait de fuir un peu l’ambiance que j’avais tendue à nouveau mais j’étais soulagée que mon camarade ne me laisse pas seule avec mes terreurs et quand il posa sa main sur mon épaule, je frissonnai. Cependant, je vins poser ma tête contre son épaule et écouta sa voix calmement. C’était apaisant et j’avais encore cette impression de redevenir une petite fille mais cette fois, je n’en avais rien à faire. Je n’en pouvais plus de faire semblant et de me montrer fière : à quoi ça sert quand ce ne sont que des illusions. Lui, il sait parfaitement que ce ne sont que des façades alors exceptionnellement, je ne ferais pas semblant. Oui, personne ne m’oblige et il a raison. En revanche, on m’incite quand même, non ? Se battre pour ma neutralité,… je ne lui demande pas de le faire mais juste de ne pas s’en mêler car cela me ferait trop de peine de sa part. Je serre les dents quand il me parle de rencontres. Je reste pourtant immobile. Je me sens l’envie de parler avec lui mais je sais que c’est délicat. Pour moi bien entendu.

- Je ne te demande pas de me venir en aide quand j’ai un problème, tu le sais, non ? Je veux être capable de ne pas être un fardeau. Surtout si je ne prends pas parti pour les tiens.


Quitte à décéder mais ça je ne peux pas le dire. Je ne peux pas lui avouer que ce jour là, même si mon téléphone avait eu de la batterie, à bout de force, je me serais laissée mourir. Parce que je suis trop craintive, trop fière et parce que je n’accorde pas ma confiance trop facilement. J’ai d’ailleurs peur de ce que cela engendrerait si je te l’avoue. Peut-être que si j’avais maîtrisé mon don, j’aurais pu facilement me protéger de tout cela mais ce n’est pas le cas. J’ai trop peur de mon don pour parvenir à un résultat même minime : ça n’en fait qu’à sa tête. C’est vrai que je n’ai pas non plus vu d’utilité à un tel pouvoir : ok, mon sang réagit à mes émotions et alors ? Qu’est-ce que je vais bien pouvoir en faire. Je n’arrive qu’à blesser les autres, faire peur. C’est tellement glauque comme pouvoir… Je me redresse légèrement en pensant soudainement que je viens de profiter de la « gentillesse » de mon hébergeur. Je ne veux pas qu’il se fasse des idées : qu’il croit que je me rapproche. Je le regarde et déglutis. Je ne pourrais pas éternellement éviter de croiser les confréristes si je reste proche de lui comme cela.

- Il n’y a que depuis que je t’ai rencontré que je commence à assumer que je suis une mutante


C’est vrai, mes dernières expériences m’ont fait comprendre que je suis bien comme lui. Je serais à jamais ce que les miliciens nomment des « anormaux ». Ce mot me frappe encore par la dureté qu’il évoque, le rejet violent qu’il implique. Qu’est-ce qu’on fait quand une personne n’est pas désirée parce que trop marginale ? Oui, on l’exclut ! Parfois, on va même jusqu’à la neutraliser complètement. C’est ce qu’il se passe non ? La Purge me terrifie au point de m’arracher de violent cauchemar. Le simple fait d’y penser m’angoisse mais ces mutants qui s’y opposent comme Ezekiel, me font un peu peur aussi. Des dons hyperpuissants, il en existe et c’est terrifiant : je dois bien l’accorder. Normal que certains humains aient peur.

- Je ne veux pas voir tes confrères, cela réveillerai trop de frayeurs en moi. Enfin de toute façon, je ne me contrôle pas pour le moment.

Je ris doucement mais pas d’un rire libéré. Je regarde Ezekiel et j’essaie de sourire. Il n’y a pas que ce don que je ne parviens pas à gérer. Je ne gère pas mes émotions, ni ce qu’elles peuvent déclencher. Je dois apprendre à comprendre ce que cela signifie et ce que cela implique pour moi et les autres.

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Dim 19 Jan 2014 - 0:32

♦ Debout Lady ! It's time for training ! ♦

« Amber & Ezekiel »


Elle était mignonne comme ca sur mon épaule. Elle était tout aussi sage qu'une gentille fille, rien a voir avec la Amber que je connaissais jusqu'a present ! Bon certes ce n'est pas vraiment une mauvaise fille dans le fond. Enfin du moins pas avec moi. Meme si elle refuse mes avances ! Quoi que ... Elle aime juste se faire désirer je suis sur et elle compte me surprendre a craquer tot ou tard a mon charme Confreriste. Oui je l'avoue j'en fais sans doute un peu trop. 

J'écoutais sa remarque sur le fait de prendre sa defense. Elle ne voulait pas et je trouvais ca idiot car meme moi parfois j'avais besoin d'aide. Malgres notre nature nous ne sommes quand meme pas infaillible. Tout pouvoir a ses faiblesses et le mien en a pas mal, hors jamais je les citerais. Je soupirais a cela et faisait mine de bouder. Mais me remis bien vite de mes emotions car au fond, peut importe son avis, je viendrais toujours. Meme si ce n'est que pour l'ennuyer par pure sadisme ! Au moins celle la elle l'aura bien méritée. Et elle pouvait faire ce qu'elle voulait je ne changerais pas ma vision des choses pour autant sur ce point. Mais je ne lui en donnait pas un mot. Il ne fallait pas qu'elle se doute de quoi que ce soit afin qu'elle ne puisse pas m'empecher d'agir en prevoyant mes gestes. 

Elle se detacha de moi et je ne comprenais pas son geste. Pourquoi ?! Nous êtions bien comme ca non ?! Mais suite a cela je me levais du fauteuil afin de sortir du champagne, fallait fêter sa découverte du monde mutant ! Mais je souris a sa remarque. Cela voulait dire que j'avais réussi partiellement ma mission. Ce n'était qu'une petite bataille dans une longue guerre. Je me servis alors un petit verre de digestif fortement mentholé afin de faire passer ce lourd repas puis j'en proposais un verre a Amber. De toute facon je remplissais au moins six petits verres shooters sur la petite table et puis si elle voulait elle n'avait qu'a tendre la main pour en prendre. Puis je fis tout cela en écoutant la suite de son recit, enfin elle me disait simplement qu'elle ne souhaitait pas rencontrer mes connaissances, normal. Ils sont peu frequentables a vrai dire. Mais son non ne me semblait pas vraiment définitif... A voir par la suite ? 


Puis je me placa dans le second fauteuil et sans comprendre pourquoi je me mis un peu a déballer ma vie... Enfin mon point de vue en tout cas.

- En fait tout ce conflit pafois me fatigue. Mais j'ai tellement souffert a cause des humains que je veux tout simplement leurs faire payer avec énormément d'intéret. Quand tout cela sera fini je ne sais pas vraiment ce que je deviendrais. Devrais je restais avec mes Confrères ? Il est vrai que je ne me considère pas pareil que ces racailles, car pour certains, je vais etre, ce sont de vrai caïds.

Mon regard restait comme vide, je fixais un point en réfléchissant a mon avenir qui me semblait si flou. Parfois j'étais tout aussi perdu que si il n'y avait plus de lumière. Car lorsqu'on développe un don avec les ombres, ce qu'il faut savoir aussi c'est qu'on développe aussi une peur de l'absence de lumière. Car si il n'y a plus de lumiere, il n'y a plus d'ombres. Donc le pouvoir ne peut pas marcher et cela me rendait trop faible.

Code By AFTERGLOW

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Dim 19 Jan 2014 - 1:21


❝Ezekiel x Amber

   ♠ Well, I don't want to wake up today !


Il ne commente pas ce que je lui dis et il m’est difficile de savoir ce qu’il pense de tout cela. S’il a bien ou mal interprété mes paroles. Je n’ose pas ajouter quoi que ce soit et je le regarde s’éloigner du fauteuil avec attention. Je le vis revenir avec une bouteille. Qu’est-ce qu’il foutait encore ? Mais au moins il avait sourit à ma phrase. Sans doute parce que je me disais mutante désormais et que c’était un pas en avant. Il avait sortir des verres et quand il me proposa, je ne dis pas non et en pris un. Après le repas et la parlotte, ça ne pouvait pas faire de mal. Quand j’évoque le fait de ne pas vouloir rencontrer ses alliés, il ne réagit pas négativement et je me sens rassurée à cette idée. Je souris doucement et m’assis en tailleur. Une position plus décontractée, plus ouverte et moins stressée déjà. J’avais fini mes petites explications. Histoire d’essayer de mettre les points sur les i mais il nous manquait un tas de trucs, non ? Je le regarde s’asseoir et alors que je ne m’y attends pas, il se met à parler. Je le regarde sérieusement, différemment de d’habitude. J’hoche de la tête de temps en temps et je souris doucement mais j’ai quelque chose à redire. Je regarde mes mains sur mes genoux.

- Je ne pense pas que les conflits finiront un jour. La Purge peut-être mais pas les différents entre les mutants et les humains : il ne faut pas se faire d’illusions là-dessus.

Je me tords les doigts dans tous les sens. Moi non plus, je ne sais pas ce que je vais devenir. L’avenir, ça n’est pas ma tasse de thé. Je ne sais pas envisager des choses qui me paraissent trop lointaine. Je grimace légèrement quand il évoque ces collègues. Pas très prometteur tout ça. Je prends un autre verre. J'observe un instant mon compagnon et lui dit ce qui me passe par la tête.

- Pour le moment c'est sans doute mieux de se concentrer sur le présent. Profite de ce que tu es maintenant sans te poser ces questions, non ?

Je dis sans doute cela car je suis moi-même incapable de me faire une idée de l'avenir et donc je ne peux pas lui faire part d'une vision très positive d'un futur hypothétique. Et puis tout cela c'est un peu déprimant dans un sens. Je sais que mes cauchemars vont revenir ce soir alors ce serait mieux de parler de choses plus légères. Malgré tout, je ne suis pas sûre d'en être capable mais je garde un visage content, ce qui n'est que superficiel en fait. Je me gratte la tête et commence à tresser mes cheveux. Je devrais être fatiguée mais... j'ai peur d'aller dormir alors je regarde l'appartement et essaie de trouver un sujet de discussion en prononçant d'une voix légère :

- quand est-ce que tu m'apprendras les rudiments de la technologie moderne?

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Dim 19 Jan 2014 - 2:12

♦ Debout Lady ! It's time for training ! ♦

« Amber & Ezekiel »


J'écoutais attentivement ce qu'elle avait a me dire. Je sentais deja dans sa voix que je l'avais rassurée un peu sur ses doutes de l'autre fois. Mais je ne disais rien de plus, étrangement j'étais silencieux sur le sujet de la Purge. Deja je n'aimais pas les appelaient ainsi. Mais qui plus est je préférais changer de sujet le plus vite possible. Hors ce n'était pas toujours le cas. La je ne pouvais vraiment y échapper. Je fis mine de sourire et soupira en réalisant qu'elle n'avait pas tout a fait tord. Les mutants et les humains ne pourrons jamais vivres ensembles. C'est pour cela que le monde doit devenir totalement mutant ! De toute facon comme toute évolution, elle finira par prendre le dessus sur l'ancien model. Tout ce qui est rejeter fini par devenir permanent de toute facon. C'est comme la drogue. On la rejete mais pourtant elle est toujours la. 

Je fis un signe de la tete, validant sa question, mais il fallait quand meme que je lui en parle de ma recente décision. 

- Apres la Purge je pense quitter la Confrérie si j'ai trouver une meilleure famille.

Je soutenais mon regard droit dans les yeux de celui d'Amber, un peu comme si je voulais lui faire bien comprendre le message et que j'étais sincère dans le dojo. Mais je ne pouvais pas le dire directement, j'y arrivais pas. Ce n'était pas moi ca, de jouer les romantiques amoureux. J'avais du mal avec ce role et j'essayais de rester toujours moi meme et ne pas devenir ce qu'elle aimerait que je sois. Donc je me devais d'être le premier role dans toute cette histoire. Et mon frere sera le premier obstacle physique entre Amber et moi. 

Enfin quoi qu'il en soit le sujet devient pesant et cela creer une ambiance légèrement tendue et nostalgique dans la piece. Alors que je remarquais son manque de sommeil je me remémora la nuit passer ou j'eu crus entendre des cris venant de la chambre. Mais je n'osais pas vraiment lui en parlait. Alors je souris a sa requête et fit comme si de rien n'était en prenant un verre cul sec. Je sortis alors mon portable et me fit une place a ses cotés sur le fauteuil. 

- Premier cours, les jeux ! C'est le plus important en vrai.

Ooooh oui. Plus d'une fois les jeux de mon portable m'ont servi a ne pas tuer les gens durant une file d'attente. Alors si elle veut garder son sang froid ilvfallait qu'elle essayer. C'est alors que je lui laissa le telephone en mains et lui envoya le vieux jeu mythique du serpent qui ne doit pas mordre sa queue.

Code By AFTERGLOW

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   Dim 19 Jan 2014 - 12:38


❝Ezekiel x Amber

   ♠ Well, I don't want to wake up today !


Malgré toute ma naïveté, mon manque de culture évident, je sais parfaitement comprendre certains détails et je savais pertinemment que par exemple, il serait difficile de vivre normalement pour les mutants. Pour nous deux donc. Moi, je n’ai jamais réellement vécu normalement d’ailleurs mais je ne suis pas sûre de survivre à un conflit pareil. Je n’arrive pas à m’imaginer que le calme reviendra et que chacun aura alors oublié toutes les peines infligées, toutes les cruautés dont nous avons été capables et toutes les larmes qui auront été versées. Je préfère arrêter là car je comprends que je suis en train de pousser Ezekiel dans un sujet qu’il tente d’esquiver. Il acquiesce néanmoins mes propos et s’apprête à parler. Je ne comprends pas vraiment son choix. Si la Confrérie est la famille qu’il s’était trouvé, pourquoi déciderait-il soudainement d’en changer. Une meilleure famille ? Laquelle dans ce cas ? Je soutiens son regard sans réaliser ce qu’il essaie de me faire voir et hausse les sourcils d’un air interrogateur. Je reste un long moment muette afin de rassembler tous les morceaux et mettre de l’ordre dans tout cela. Est-ce qu’il va partir loin de New York ? Qu’est-ce qu’il tente de me raconter, que je ne sais pas voir. Je soupire, c’est tellement compliqué pour moi.

- Tu comptes t’en aller comme ça ?

Est-ce qu’il disparaîtra loin avec d’autres projets, d’autres envies ? Je tire sur mes doigts nerveusement, je n’ai pas envie de penser à son départ. Pas pour le moment, pas alors que je commence à apprécier sa présence, du moins à m’habituer à lui. D’ailleurs, en parlant de famille… Moi, je n’en ai aucune alors il est un peu comme la mienne. La seule que je puisse avoir à ce jour mais c’est terriblement égoïste de ma part de m’attacher comme ça désespérément à lui parce qu’il me témoigne un minimum d’attention. C’est triste de ce dire qu’un jour, on perd les gens qu’on a connu et que c’est un cycle infini. Je soupire tristement. Est-ce que c’est à cause de moi qu’il dit tout cela ? Parce que quand on était dans le dojo, je lui ai posé des questions tellement complexes et en trop grand nombre et que ça lui a fait penser qu’il devait se remettre en question. Est-ce qu’il s’en ira à cause de moi ? Et soudain, je me fige : et si c’était l’inverse. Je me fais certainement des idées mais c’est possible ? Et s’il était sérieux à ce moment là ? Je ne l’envisage que trop peu. Je m’étends donc sur une question plus simple : la technologie. Il s’y connaît suffisamment pour m’expliquer les rudiments, non ? Et puis, il aime bien se faire professeur j’ai l’impression. Il vint s’incruster sur le fauteuil même si la place était assez étroite. Je retrouve immédiatement mon sourire et l’écoute me parler de jeux. Ben voyons… le plus important ? Où va le monde ! Je le laisse donc me montrer l’un deux : un truc avec un serpent qui doit ramasser des objets, ça le fait s’agrandir mais il ne doit jamais croiser le reste de son corps sinon … Perdu ! Que j’essaie ça ? Il me faisait rire tiens : je teste donc le jeu et même si je suis très vite concentrée sur cette histoire, ça va trop vite pour moi et je n’ai pas les réflexes de faire tourner le serpent assez vite et à vrai dire, ça m’énerve beaucoup.

- Maiiiis c’est débile comme jeu !

Je me retiens de balancer son téléphone à l’autre bout de la pièce mais je n’arrête pas de m’énerver tandis que je m’acharne en perdant de plus en plus souvent car je perds de plus en plus patience. Je finis par poser le téléphone sur ma jambe et essaie de me calmer mais en fait, je suis plutôt mauvaise joueuse. Ça, ça n’a pas changé depuis tout ce temps. Je déteste perdre et avec mes anciens amis, les rares fois où l’on jouait à des jeux, je trichais souvent. Hé, je n’ai jamais dit que j’étais une sainte. Bien au contraire. C’est pour cela que j’adore tant transgresser les règles. Enfin avant, j’aimais ça. Maintenant, je me carapate au premier petit souci et comme sur un jeu de téléphone, on ne peut pas tellement falsifier la donne, je finis par laisser mon mauvais caractère prendre le dessus.

- Je hais ce serpent !

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Première journée d'entrainement avec Amber [pv: Amber]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant


 Sujets similaires

-
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» Première journée de travail ... (Pv Vadim)
» Première journée à Minas Thirith
» Journée Saint Valentin avec Sybille (Pv : Syb')
» [Libre]Première journée sur Seikan.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-