Partagez | 
 

Le bonheur est toujours de courte durée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Ven 7 Mar 2014 - 0:32
Le bonheur est toujours de courte durée


Il était désormais impossible pour Reed et moi de faire demi-tour. La situation venait de prendre une tournure des plus inquiétante, il était hors de question de partir maintenant et faire comme si rien ne c'était passé. Plusieurs personnes commençaient à monter en pression, il suffisait de regarder leurs agissements pour comprendre qu'ils étaient proches de l'explosion. La milice locale fit son apparition et essaya de calmer le petit comité, seulement les choses ne se passèrent pas comme prévus. Je n'avais pas encore remarqué la présence des sentinelles et après que mon regard se soit posé sur eux, je savais que cela allait s'aggraver. Une intuition ? Peut-être, mais j'étais sûre que s'ils étaient ici, ce n'était pas pour une simple patrouille de surveillance.

Une petite bande de jeune homme firent apparaître leurs talents hors du commun, cherchaient-ils la bagarre ? Je n'en étais pas si sûre, mais voir les miliciens et les sentinelles agirent de la sorte ne présage rien de bon. Lorsque des coups de feu furent tirer, le bruit me fit sursauté et je m'agrippais désespérément à la chemise de Reed, qui était bonne à repasser désormais. La suite des événements me laissa un gout amer dans la bouche. La milice fière de ce qu'elle venait d'accomplir, se permettait de rire devant le corps gisant au sol. Cela me donnait envie de vomir, étaient-ils vraiment obligés de tirer ? Ce n'était qu'un gamin après tout. Bande de ... Sans surprise, Reed confirma ce que je me disais précédemment, fallait-il intervenir ou pas ? « Il faut faire quelque chose Susan... » J'étais prête à le suivre, qu'importe la gravité et jusqu'au bout du monde.

Il ne fallait pas perdre une seconde, le groupe de miliciens de nouveaux prêts à faire usage de leurs armes, braquèrent ces dernières sur les jeunes mutants, mais heureusement Reed s'interposa à temps, évitant un nouveau massacre. Utilisant son corps comme d'un bouclier, il réussit à contrer les balles. Ouf! C'était moins une. Cependant ces bandes d'idiots n'étaient pas prêt d'arrêter leur cinéma. Il était temps pour moi d'entrer en action. A l'abris des regards indiscret, j'utilisais mes dons d'invisibilité et me faufila parmi la foule pour rejoindre le peloton d'exécution ( ce qu'il était devenu) et enleva discrètement les chargeurs des miliciens, qui ne remarquèrent pas mon action, trop préoccuper à observer Reed et son corps élastique. Ils n'avaient encore jamais vu Mr Fantastique à l'oeuvre d'après leur tête ... Tant mieux, cela me laissait le champ libre.

Seulement j'avais oublié un détail de la plus grande importance. Les sentinelles... En effet ces derniers levèrent leurs armes dans ma direction et tirèrent pleins feux sur moi. Heureusement en remarquant qu'ils m'observaient et trouvant ça louche, j'avais réussi à faire apparaître un champ de force et évita de justesse de finir en emmental, transpercer par les balles qu'ils me réservaient. Quelle idiote, pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Bien évidemment que ces saloperies de sentinelles pouvaient me repérer grâce à leurs radars. Concentrés sur les miliciens et leurs folies de la gâchette, je les avais complètement oublié. Heureusement j'avais évité le pire.

En voulant me protéger des balles, j'avais utilisé beaucoup trop d'énergie et j'avais été contrainte d'arrêter l'invisibilité pour maintenir le champ de force. Leurs mitraillettes étaient beaucoup plus puissantes que je ne l'imaginais. Obligée de reculer sous l'impact des balles, je me trouvais désormais aux côtés de Reed et étendit mon champ de force jusqu'à lui pour le protéger du mieux que je pouvais. Du côté des miliciens, en remarquant que les sentinelles avaient ouvert le feu, ces derniers décidèrent de se joindre à la partie, mais ne comprenaient pas pourquoi leurs armes ne fonctionnaient plus. Le temps que ces idiots comprennent qu'il manquait le chargeur, on gagnait du temps. Seulement il fallait faire vite.

▬ Je ne tiendrais pas longtemps

Les miliciens hors de service pour une durée limitée, il fallait se concentrer sur les sentinelles et faire évacuer le plus de civils possible avant que cela ne tourne en tragédie. Il ne devaut pas y avoir d'autres morts ni même des blessés. Il fallait mettre un terme à ça et le plus vite possible.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Lun 10 Mar 2014 - 3:32
Le bonheur est toujours de courte durée


Une vague de sueur froide me traversa brutalement l'échine. Après avoir servis de bouclier aux jeunes mutants, je me retrouvais face à ce qui ressemblait tout bonnement à un peloton d'exécution. Voilà généralement ce qui arrive, lorsqu'on agit sans trop réfléchir. Chose qui ne m'arrive que très rarement en temps normal, mais qui s'est avéré plus que nécessaire en cet instant. Si j'avais réfléchis une seconde de plus, ils seraient certainement tous mort à l'heure actuelle. Je ne regrettais pas mon geste, mais j'avais à présent un peu le temps de réaliser dans quel genre de situation je venais de nous mettre. Car oui, je ne suis pas seul, il y a aussi Susan. Détournant légèrement la tête sur ma gauche, je ne la vois plus... Ou du moins jusqu'à ce que les mitraillettes des sentinelles se mirent en action. Mon corps se raidit un instant, voyant ma femme lutter difficilement contre les balles, à l'aide de son pouvoir. Me tenant prêt à servir une fois de plus de bouclier pour la protéger.

A nouveau prêt de moi, je m'assure qu'elle n'ait rien d'un rapide coup d’œil, avant de me positionner devant elle et face aux miliciens. Ces derniers tentèrent de suivre le mouvement des sentinelles, mais aucune balle ne sortie de leurs armes. Tous leurs chargeurs étaient complètement vides. Rapidement, je compris que c'était encore un coup de génie de la part de ma chère et tendre femme invisible. Je souris un court instant, fier d'elle. Qui était d'ailleurs en train de lutter pour maintenir le plus longtemps possible un champ de force tout autour de nous. Rapidement, je réfléchis à une stratégie qui pourrait s'avérer efficace. Le problème étant qu'ils étaient bien trop nombreux et trop bien équipés pour leur faire face à eux deux. Quand aux autres, il valait mieux les aider à s'enfuir. Me penchant légèrement vers Susan, je lui caresse délicatement le visage, la regardant à la fois amoureusement et avec un regard qui se voulait rassurant.

« Économise tes forces pour faire évacuer le plus de personnes possible. Éloignes les d'ici, autant que tu le peux. Pendant ce temps, je vais essayer de les occuper... »

Me rappelant de ce qu'est cette "organisation", je comprends rapidement que Susan tout comme moi sommes à présent en danger. Et qu'il n'y a aucune possibilité de faire machine arrière. La seule chose à faire était de limiter la casse et surtout... protéger Susan, quel qu'en soit le prix. Je n'allais donc pas lui expliquer la totalité de mon plan, la connaissant, elle n'accepterait jamais...

« Tout va bien se passer. »

Je la regarde longuement, avant de l'aider à se redresser correctement et de la faire s'écarter de moi. Rapidement, je me concentre à nouveau sur les miliciens, qui tentèrent de recharger au plus vite leurs armes. J'inspire profondément, avant d'étendre mes deux bras sur plusieurs mètres et de les emmêler comme pour leur faire prendre une forme de masse. Je les élance dans leur direction, dans le but de les éjecter plus loin ou de les assommer. Les sentinelles ne tardèrent ensuite pas à faire de moi leur cible principale, recommençant à user de leurs mitrailleuses. Juste avant que je puisse l'éviter, deux à trois balles arrivent à m'effleurer le bras et l'épaule. Sans perdre une seconde de plus, je cours jusqu'à une d'entre elle et m'enroule autour de ses "bras" de sorte à pouvoir me servir de ces derniers contre les autres sentinelles.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Lun 10 Mar 2014 - 23:47
Le bonheur est toujours de courte durée


« Économise tes forces pour faire évacuer le plus de personnes possible. Éloignes les d'ici, autant que tu le peux. Pendant ce temps, je vais essayer de les occuper... » Quoi ? Immédiatement je tournais la tête vers Reed, il était des plus sérieux. Comment pouvait-il bien faire face seul contre tous ces ennemis ? Même à deux nous n'étions pas assez fort, alors tout seul ... Je ne pouvais pas l'abandonner, c'était hors de question.

▬ Non je ne pars pas sans toi.  

J’étais prête à parier qu'il se tenait responsable des événements, ce qui n'était pas le cas. Je l'avais suivis de mon propre chef et je n'allais pas l'abandonner à son propre sort. D'accord les 4 Fantastiques étaient en sous effectif, mais je refusais de le laisser tomber pour me reposer. J'étais avant tout sa coéquipière avant d'être sa femme. Il devait cesser de vouloir me protéger, je pouvais le faire toute seule. La seule manière pour décupler notre force était de collaborer ensemble. L'entraide avait toujours été notre point force et je n'allais pas fuir, loin de là. Reed avait beau me rassurer, je ne reviendrais pas sur ma décision. Je resterais à ses côtés quoi qu'il arrive ... Alors que Reed s'efforçait de me maintenir éloigné, je résistait avant de plonger mes yeux bleus dans les siens, sans détourner le regard.

▬ Nous sommes une équipe et ensemble nous sommes beaucoup plus fort. Je resterais à tes côtés quoi qu'il arrive

Un sourire se dessina sur mes lèvres, signe que tout allait bien se passer et que rien ne pouvait nous arriver. Nous étions les 4 fantastiques après tout ... Tournant le dos à Reed, je devais assurer ses arrières, tandis qu'ils s'occupaient des miennes. Je tendis les bras vers mes adversaires pour activer mes pouvoirs. Ces derniers prirent la forme de bulle et emprisonnèrent les miliciens, qui étaient désormais prisonniers et incapable de se sortir de ce piège. De temps en temps j'observais derrière moi, voir si tout se passait bien pour Reed. Alors que Reed avait étendu ses bras élastiques, d'autres miliciens pointèrent leurs fusils sur eux. Immédiatement je fis apparaître un champ de force qui stoppa net l'avancé des balles, Reed était hors de danger et pouvait continuer.
Seulement au loin on pouvait voir apparaître de nouveaux miliciens faire leurs arrivées, mais ils étaient encore plus nombreux. Il fallait absolument battre en retraite, vu le nombre, c'était du suicide. Il fallait fuir.
Sans laisser le temps à Reed, je saisie sa main et le tira de toutes mes forces en arrière en lui hurlant.

▬ Ils sont beaucoup trop nombreux, il faut partir. Suis-moi !

Sans lui laisser le temps de me répondre, car je savais très bien qu'il allait refusé ma demande, je le forçais à me suivre. Main dans la main nous étions en pleine course dans l'espoir de semer le plus possible notre poursuivants, qui n'étaient pas prêt de vouloir nous lâcher. Il fallait savoir lâcher prise de temps en temps et battre en retraite pour ne pas être pris au piège. Même si c'était difficile de l'admettre, il était temps pour nous de déguerpir.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Ven 14 Mar 2014 - 0:14
Le bonheur est toujours de courte durée


Tout comme j'aurai du m'y attendre, mon épouse n'avait pas l'intention de me laisser seul combattre tous ces miliciens en plus des sentinelles. Ce qui me toucha énormément, mais je tenais absolument à la protéger et à assumer les conséquences de ma décision. Même si elle m'avait suivi de son plein gré, je ne tenais vraiment pas à ce qui lui arrive quoi que ce soit. Alors comme toujours, je me montrais plus que protecteur vis-à-vis d'elle. Elle insista donc pour rester et m'apporter main forte, allant jusqu'à l'encontre mes indications et sans me laisser le moindre choix. Une petite vague de contrariété s'empara alors de moi... ce qu'elle pouvait être têtue ! Même si elle avait totalement raison en disant qu'en travaillant en équipe on est beaucoup plus fort, là il était question d'une toute autre histoire. Je ne voulais pas non plus que les miliciens prennent connaissance de son visage pour ensuite la condamner à se faire poursuivre jusqu'à on ne sait quand.

Mais pas le temps de la sermonner, les miliciens étaient déjà en train de recharger leurs armes et les sentinelles s'apprêtaient à nous transformer en gruyère. Dos à dos, elle s'occupe donc d'un côté tandis que je m'occupe de l'autre de manière assez efficace, mais aussi en partie grâce au soutien de ma femme invisible. Comme toujours nous arrivions toujours à nous coordonner, sans même avoir la nécessité de parler. A peine je réussi à détruire la dernière sentinelle, que mon regard perçu au loin des renforts miliciens venir à grande vitesse jusqu'à nous. Cette fois, ils allaient être bien trop nombreux pour nous deux... Malgré tout, une certaine rage et détermination me retenais sur place. Je sentis la main de Susan attraper la mienne, tentant de me tirer dans une toute autre direction. Au départ, ce ne fut que mon bras qui suivit, s'étendant sur une certaine longueur, avant que je ne décide finalement de la suivre.

Cela ne me plaisais pas vraiment de fuir, mais une fois encore, elle avait raison. Mon regard resta figé sur le cadavre du jeune mutant toujours au sol, avant de regarder droit devant moi et de suivre la cadence aussi vite que nous pouvions. Sans même savoir où nous allions... Seulement, les miliciens commençaient à se rapprocher dangereusement de nous, étant forcément bien plus entraînés que nous pour taper des sprints de ce genre.

« Dirigeons-nous vers le centre ville, on aura peut-être plus de
chance de les semer ! »

Agrippant à mon tour la main de Susan, je la serre de toutes mes forces, tentant d’accélérer encore un peu plus le pas. J'ignorai combien de temps on allait encore pouvoir tenir, mais nous n'avions pas trop le choix à ce stade. Non loin du centre ville, je l'emmène avec moi dans quelques ruelles. Dans l'espoir que ces dernières ne se transforme pas rapidement en guet-apens. Malheureusement, c'est ce qui arriva. Toute une troupe de milicien nous attendait de part et d'autre de la ruelle. Observant vivement les alentours, je mis finalement peu de temps à trouver une solution.

« Accroches toi ! »

Enroulant un bras tout autour de ma femme invisible, j'étire mon autre bras tout droit en direction du toit de l'appartement qui devait être sur deux étages, jusqu'à l'enroulait autour de la cheminée de celui-ci. Une fois prêt, j'échange un regard avec Susan et nous hisse rapidement jusqu'au toit... juste à temps, une fois de plus. Lâchant mon emprise sur Susan, j'en profite pour reprendre ma respiration durant les deux minutes qui nous sont offert. Sans pour autant avoir le temps de la remercier ni de la gronder pour tout à l'heure.

« Ne restons pas là... On doit continuer... »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Lun 17 Mar 2014 - 16:36
Le bonheur est toujours de courte durée


J'avais refusé d'obéir à Reed. Il n'y avait plus de chef, ni de Mister Fantastic, il y avait juste Reed Richards, mon époux et qui pour rien au monde, je n'allais abandonner pour économiser mes forces. Je m'attendais à ce qu'il m'ordonne de l'écouter et de ne pas discuter ses ordres, mais il n'en fit rien. Il resta muet et porta son regard sur nos ennemis qui étaient plus de nombreux que jamais. Il avait surement pris conscience que seul il ne faisait pas le poids. A deux, cela élevait nos chances de nous en sortir, alors pas question de le laisser pendant que je me repose. Si Johnny et Ben avaient été là, ils l'auraient défendu, sauf que là, il n'y avait que moi, donc pas question de me reposer sur mes lauriers, j'étais bien présente et prête à leur faire mordre la poussière avec ces stupides miliciens.

Après avoir pris conscience que nous n'étions pas assez nombreux pour leur faire face, j'avais obligé Reed à me suivre en lui attrapant la main et en me suivant en espérant mettre assez de distances entre nos poursuivants pour nous cacher. En pleine course, je n'avais pas lâché la main de Reed, craignant de le perdre. « Dirigeons-nous vers le centre-ville, on aura peut-être plus de chance de les semer ! » Sans rechigner ses ordres, je le suivais désormais à travers la foule qui ne nous aidaient pas à avancer. Il fallait se faufiler parmi eux et cela nous faisait perdre un temps précieux. Plusieurs ruelles se trouvaient devant nous, peut-être cela allait nous aider à les semer plus facilement. Seulement le pire arriva (pour changer). Toute une troupe de milicien nous attendait de part et d'autre de la ruelle. Il n'y avait aucun autre moyen pour nous sortir de ce piège à rat. Je tournais rapidement la tête des deux côtés dans l'espoir d'avoir une idée. Même si j'utilisais mon pouvoir, ils n'allaient pas hésiter à nous canarder et mon champ de force combiner à mon invisibilité ne sera pas assez puissant pour stopper leurs balles. Non il fallait trouver autre chose et vite ...« Accroches toi ! » Trop concentré à trouver une solution, Reed me surprit en m'annonçant cette nouvelle. Quoi ?! La seconde d'après, je sentis le bras de Reed s'enrouler autour de ma taille, avant de nous envoler dans les airs. Reed avait utilisé son autre bras pour se hisser en haut de l'appartement et réussit à nous sortir de notre piège. Nous étions désormais sur le toit, les miliciens n'avaient pas prévu ça et la panique était à son comble en bas. Seulement il ne fallait pas perdre une seconde, ils allaient vite nous rejoindre. Reed reprit sa respiration, je posais ma main sur son cou et le caressa pour l'aider à s'apaiser avant que son regard plus sérieux que jamais ne croise une nouvelle fois le mien. « Ne restons pas là... On doit continuer... » J'étais bien d'accord avec lui, sans perdre une seconde nous étions déjà en route. Les sentinelles postées sur les toits nous remarquèrent immédiatement. C'était l'un de leurs tirs qui attirèrent mon attention. Instinctivement je tendis les bras et fit apparaître un nouveau champ de force et les balles retombèrent à mes pieds. Nous étions a découvert et trop exposés sur les toits, il fallait redescendre. Une idée me vint en tête, mais elle était risquée ... Seulement il n'y avait pas d'autres solutions.

▬ J'ai une idée, mais tu dois me faire confiance

Le connaissant il allait chercher à discuter, mais il n'y avait pas d'autres solutions. Il fallait redescendre. Obligeant Reed à me suivre, je commençais à descendre les escaliers d'une issue de secours avant de me retrouver de nouveau les pieds au sol. Une fois Reed à mes côtés, je me saisie de sa main et activa mon invisibilité. Lui aussi était devenu invisible. Parfait, désormais loin de nous, aucun miliciens ne pouvait se douter de notre présence. Je ne devais pas lâcher la main de Reed sinon mon pouvoir s'annulera sur lui.

▬ Surtout ne me lâche pas la main Reed

Marchant tranquillement dans la ruelle main dans la main, chacun fit attention à ne bousculer personne ou à ne rien faire tomber. Tout le quartier était en alerte, il était donc exclu de nous faire repérer bêtement. Plusieurs miliciens passèrent devant nous sans même nous remarquer. Mon plan fonctionnait à merveilles. Je m'approchais de l'oreille de Reed et lui murmura ces quelques mots.

▬ Parfait ça fonctionne

A peine ma phrase terminée, un bruit inquiétant nous obligea à nous retourner. Un bruit métallique nous avait alerté.

▬ Cible repérée, feu à volonté

▬ QUOI ?!

Poussant Reed de mon passage, je fis appel à mes dernières ressources pour laisser place à un champ de force, mais avec toutes l'énergie utiliser depuis le début des combats, son efficacité était très basse. Comment avaient-ils réussi à nous repérer ce n'était pas logique. A moins que ... MAIS BIEN SUR ! QUELLE IDIOTE !!! Ils nous avaient repérés à l'aide de leurs radars. Cette fois-ci je ne savais plus comment faire pour nous en sortir. Étais-ce la fin ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Jeu 20 Mar 2014 - 18:24
Le bonheur est toujours de courte durée


Ce genre de situation, aussi rarissime soit-elle en temps normal, m'angoissais plus que jamais. N'aimant pas être autant sur les nerfs, sans avoir le temps ni la possibilité de réfléchir. Il fallait agir, foncer et là en l’occurrence survivre. En gros... le cocktail parfait pour un grand angoissé du bocal dans mon genre. Quoi qu'il en soit, il fallait à tout prix échapper à la Purge. Il semblerait que tant sur terre, que sur les toits, ils trouvaient encore le moyen de nous cerner et de nous coincer. Je fis donc aussitôt comprendre à mon épouse qu'il ne fallait pas trainer sur place, même si j'aurai préféré cette option... Cette fois-ci, c'est elle qui eut une idée pour nous sortir de l'embarra, semble-t-il. Mais malgré le fait que je puisse avoir une confiance aveugle en elle, je ne pouvais m'empêcher de tout remettre en question. Surtout si la moindre erreur et calcul risque de nous couter très cher. Mais comme précédemment, elle ne me laisse pas trop le choix et me tire par la main pour nous faire descendre du toit par les escaliers de secours et nous ramener sur la terre ferme. Je n'avais toujours aucune idée de ce qu'elle pouvait avoir derrière la tête et cela ne me rassurait pas du tout, ayant plus l'impression de courir tout droit dans la gueule du loup qu'autre chose. Surtout lorsque je la vois nous mener tout droit en direction de la rue où se trouve la milice...

« Susan... »

Tentant de nous arrêter, je me vois ensuite devenir invisible avec elle. Là, du coup, je comprends beaucoup mieux... Poussant un grand soupire de soulagement, je me trouvais bête de douter encore de l'ingéniosité de ma femme. Maintenant fermement sa main dans la mienne, son plan marche à merveille et plusieurs agents passent à côté de nous sans nous voir ni se douter de notre présence. Fière elle aussi de son idée et même si elle ne peut pas trop le percevoir, je lui souris tendrement. Jusqu'à ce qu'un bruit métallique nous fîmes nous retourner. ▬ Cible repérée, feu à volonté ! Avalant difficilement ma salive durant un instant, mon sang ne fit qu'un tour. Effectivement... les radars. C'était vraiment pas de bol... Fallait qu'on tombe maintenant sur cet enfin !

Toujours plus vive que moi en matière d'action, Susan me repoussa de justesse et usa de ses pouvoirs pour nous protéger grâce à son champ de force. Sauf que je voyais bien qu'elle manquait d'énergie et qu'elle n'allait pas pouvoir tenir très longtemps. Contrairement à moi qui n'étais pas en possession d'un pouvoir usant d'autant d'énergie. Je pivote un instant sur moi même pour observer ce qu'il y a dans notre dos. Une fois encore... on était encerclé, ou du moins on le sera dans quelques secondes à peine. Cette fois-ci, il n'y avait vraiment plus d’échappatoire. Ou du moins si, mais pas celle que j'aurai pu espérer avoir... Me tournant vers mon épouse qui était en train de vider toutes ses batteries, je la regarde un instant avant de lui dire d'un ton particulièrement ferme, comme rarement je n'ai eu à le faire.

« Cette fois-ci Susan, il va falloir que tu économises tes forces pour t'échapper ! Je vais les retenir et me débarrasser d'eux... On se retrouve dès que possible à notre hôtel. Si je ne suis pas de retour d'ici deux heures, tu quittes cet endroit. Compris ? »

Je lutte contre moi-même pour paraître sur de moi, alors qu'il est évidemment peur probable que je m'en sorte tout seul contre eux. Mais soit on périssait là tous les deux, soit j'ai tout de même la possibilité de la sauver. Et il était hors de question que je ne le fasse pas. Qu'elle le veuille ou non ! Ne lui laissant pas la possibilité de rétorquer, je reprends toujours aussi fermement.

« Il le faut ! Cette fois, nous n'avons pas le choix ! Fais moi confiance... Tout va bien se passer... »

Il n'y avait pas de temps à perdre, les troupes et d'autres sentinelles se rapprochèrent à grand pas. C'était à elle de me faire confiance... Maintenant durant un instant le visage de Susan entre mes mains, je dépose un tendre baiser sur son front, les yeux humides. Sachant qu'elle ne m'obéirait pas, je profite de cet instant de tendresse pour enrouler mon bras droit tout autour d'elle avant de l'éjecter plus loin sur un balcon, histoire de m'assurer qu'elle soit non seulement en sécurité mais aussi qu'elle ne puisse pas avoir la possibilité de revenir. Je la regarde une dernière fois, avant de m'attaquer à la machine et de me servir de ses armes pour ralentir les autres troupes. Après avoir trouvé la fonction permettant de lancer des grenades fumigènes, je profite de cette couverture pour m'échapper et en même temps les pousser à me suivre. Ce qui fonctionna à merveille. J'avais bien pour ferme intention de retrouver Susan et de ne pas me laisser abattre...

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Dim 23 Mar 2014 - 16:48
Le bonheur est toujours de courte durée


Notre situation ne pouvait pas être pire. Pensant bien faire, mon plan avait été un pur échec et si mon champ de force n'était pas là pour nous protéger des balles nos aventures seraient bel et bien terminé. Seulement à force d'utiliser mon énergie, cette dernière chutait et je ne serai bientôt plus capable de faire appel à mes pouvoirs. « Cette fois-ci Susan, il va falloir que tu économises tes forces pour t'échapper ! Je vais les retenir et me débarrasser d'eux... On se retrouve dès que possible à notre hôtel. Si je ne suis pas de retour d'ici deux heures, tu quittes cet endroit. Compris ? » Non, non ... je ne pouvais pas l'abandonner. Non je ne pouvais pas faire ça. Il ne tiendrait pas, nos ennemis étaient beaucoup trop forts pour nous, je ne pouvais pas l'abandonner.

▬ Laisse-moi juste quelques minutes pour reprendre mes forces et tout ira bien

Oui j'avais juste besoin de me reposer quelques secondes et je serais de nouveau opérationnel. Je ne pouvais pas le laisser seul face à tous ces ennemis, c'était mon devoir de rester à ses côtés, il était hors de question que je m'enfuis comme une demoiselle en détresse, ce que je n'étais pas de toutes évidences. Nous étions une équipe et jamais on abandonne ses coéquipiers jamais. Essayant de reprendre mon souffle, je pris appui sur mes genoux et ferma les yeux pour essayer de faire le vide dans ma tête et ainsi reprendre plus rapidement mon calme. « Il le faut ! Cette fois, nous n'avons pas le choix ! Fais-moi confiance... Tout va bien se passer... » Je pouvais lire au fond de ses yeux qu'il était sincère et sûr de lui. Désormais c'était à moi de lui faire confiance, tout à l'heure il m'avait suivi sans rechigner, désormais je devais avoir confiance en lui. Peut-être avait-il quelque chose derrière la tête après tout.

Sans me laisser le temps de dire quoi que ce soit, Reed posa ses mains sur mes joues et déposa un tendre baiser sur mon front. Mon regard croisa une dernière fois le sien et je crus voir des larmes aux fonds de ses yeux. Non ... Reed !! Alors que j'allais répliquer, car je savais qu'il me mentait, il avait l'intention de les affronter seuls, il fit passer son bras autour de ma taille et me souleva pour me déposer au loin sur un balcon. Désormais j'étais beaucoup trop loin de lui, mais bon sang qu'il pouvait être idiot parfois !!!!! Il voulait simplement se débarrasser de moi. Sa manie de toujours vouloir me surprotéger le mettait dans des situations bien trop dangereuse et je ne pouvais le laisser faire ça. Une fois qu'il me lâcha, je repris ma course pour essayer de retrouver Reed, mais ce dernier n'était plus là, je n'avais pas été si rapide. Sans perdre une seconde, je fis chemin inverse et courrait à toutes vitesses dans les rues. La panique et la peur ne m'aidaient pas à me calmer et je sentais tout mon corps tremblé et ma respiration saccadé. Je ne pouvais m'empêcher d'imaginer le pire pour Reed, mais bon sang pourquoi avoir fait ça ?

Je tournais encore et encore dans les rues de la ville, mais aucun signe de Reed, mon dieu seigneur dites-moi qu'il va bien Je n'avais plus d'autres choix que de suivre les indications de Reed et partir à notre hôtel. Une fois arrivée, je me stoppais quelques secondes pour reprendre mon souffle, mais quelque chose d'horrible attira mon attention. Un nombre impressionnant de sentinelles se trouvaient devant l'entrée à faire le guet. A l'intérieur les miliciens devaient essayer de nous retrouver. Ils avaient donc découvert où nous séjournions. Et si Reed était à l'intérieur ? Non non non !!!! Activant mon pouvoir, j'étais de nouveau invisible et fit chemin inverse pour essayer de rentrer par l'accès de secours, sans être repéré par les sentinelles. Après avoir scruté toutes les pièces aucune nouvelle de Reed. Seigneur où était-il ? Des larmes se mirent à couler sur mon visage, qu'est-ce que j'avais fait ??? Si j'étais resté auprès de Reed, tout ça ne serai jamais arrivé, tout était de ma faute. Je n'étais pas assez forte pour protéger mon mari ... Reed ...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Le bonheur est toujours de courte durée    Jeu 27 Mar 2014 - 11:03
Le bonheur est toujours de courte durée


Je savais pertinemment qu'elle allait m'en vouloir durant des siècles, après ce geste. Mais c'était un petit prix à payer, pour pouvoir la sauver. Oui, j'étais surprotecteur avec elle et pour cause... J'étais son mari et je me devais de la protéger, de veiller sur elle et de me sacrifier pour elle. Elle qui m'a tant donné, qui s'est tant investi pour moi et qui a toujours eu tant de patience... C'était à mon tour de faire mes preuves, d'agir en homme et non uniquement comme un rat de laboratoire. Et puis, cela venait de mes tripes. Il était tout simplement inconcevable que je la laisse s'épuiser davantage et que nous deux en payons le prix alors qu'un de nous pouvait être sauvé... Simple logique. Et puis, Johnny ne me le pardonnerait jamais non plus s'il lui arrivait quelque chose.

A présent seul, j'étais rassuré de la savoir hors de danger et pouvais me concentrer sur le reste. Encore plus déterminé à la retrouver et à tenir ma promesse, je n'allais pas me laisser abattre et allais user de toutes mes forces pour tenir le coup. Même si rien n'était joué et qu'ils commençaient à se faire de plus en plus nombreux... Ils étaient peut-être une cinquantaine, si ce n'est plus, à mener une stratégie contre nous pour nous attraper. Tandis que j'étais seul, à devoir en fonder une pour m'en sortir ou au moins tenir le coup le plus longtemps possible. J'avais au moins réussi à attirer l'attention sur moi, les faisant ainsi oublier Susan, qu'ils allaient certainement avoir beaucoup plus de mal à retrouver.

« ...Shit ! »

Marmonnai-je entre mes dents. Une nouvelle fois, me voilà cerné dans une des plus grandes rues de la ville. Si je ne trouvais pas rapidement un moyen de quitter la ville, je serai coincé de toute part. Sans avoir le temps de réagir ni de rendre mon corps élastique, un milicien m'envoya une violente décharge électrique dans le dos. A l'aide d'une aiguille qui se planta directement dans ma chair. C'était douloureux, très douloureux... ma colonne vertébrale se raidit, ainsi que tous mes autres muscles. Je ne pouvais plus rien faire, hormis me laisser tomber au sol. Etait-ce déjà la fin ? C'était trop bête... Le meneur de cette troupe de milicien s'avança alors jusqu'à moi, m'examinant comme une bête de foire. Puis il dressa son arme vers moi et visa de toute évidence entre mes deux yeux. Fixant l'individu avec mépris, un sourire provocateur prit forme sur mes lèvres.

« Vous ne l'attraperez jamais... »

Le milicien semblait déjà savoir à qui il avait affaire et n'insista pas plus que ça. C'est donc contrarié par mon insolence et ma détermination, qu'il posa son doigt sur la détente, prêt à tirer. Je ferme les yeux, pensant à Susan et priant pour qu'elle s'en sorte. Mais c'est finalement un autre coup de feu, qui fit tomber l'homme qui me tenait en joue raide mort. Ouvrant grand les yeux, j'aperçois alors la bande de jeunes mutants de tout à l'heure, avec d'autres de leur congénères, venir s'attaquer aux miliciens. En quelques secondes à peine, la rue se transforma en un véritable champ de bataille. Une mutante vint poser une main sur moi et usa de ses pouvoirs pour me permettre de refaire usage de mes muscles. Sans attendre, je tente de les aider... ne pouvant me permettre de les abandonner lâchement alors qu'ils venaient de me sauver la vie. Ne cessant pour autant de penser à Susan et de prier pour qu'elle n'ait rien et qu'elle s'en soit sortie...

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
 

Le bonheur est toujours de courte durée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Asphodel Bophin" Le bonheur est toujours ailleurs.
» J’aurai voulu te garder dans mes bras pour toujours mais l’éternité m’aurait paru trop courte. ▬ Caëlyn
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc