Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Frappée par la foudre | Thor&Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Mar 23 Oct 2012 - 16:24
    Le sang de Jane se glaça à l'entente du cri de Loki. Elle avait pu constater qu'il venait du fond de son coeur. Un frisson désagréable la traversa alors qu'elle posait son regard sur lui. Jane détestait Loki autant que lui pouvait la haïr, mais la jeune femme ne pouvait s'empêcher d'avoir de la peine à son égard. Ce n'était pas de la pitié mais bel et bien de la peine. Loki devait se sentir rejeté, mal aimé et le fait que Thor apporte de l’intérêt à Jane devait le mettre hors de lui, la jeune femme en prenait conscience. Et même si tout le monde pouvait affirmer que Thor aimait son frère, le seul à l'ignorer était bel et bien Loki en question. La jeune humaine n'arrivait pas bien à cerner les sentiments du fils de Laufey. Que voulait-il de Thor ? En tout cas la peine ressentie ne masquait absolument pas ce sentiment de mépris que ressentait l'astrophysicienne. Loki était tout ce qu'elle n'aimait pas, l'arrogance même et ce sentiment de supériorité était bien ce qui l'irritait le plus. De plus c'était un meurtrier et ça c'était inexcusable. Jane était d'autant plus dépassée par le comportement de Thor.

    La jeune femme se tenait toujours près du Dieu du Tonnerre lorsque Loki s’effondra dans les bras de ce pauvre homme. Les sourcils de la jeune femme se froncèrent, par réflex elle fit quelques pas en avant.

    "Ne l'écoutez pas monsieur, éloignez vous de lui il est dangereux !"

    Malgré ses dires l'homme ne bougea pas d'un poil et continua à soutenir Loki. Jane était agacée, qu'avait-il derrière la tête ? Est-ce que cet humain s'était fait embobiner par Loki ou était-il simplement complétement inconscient. Jane qui avait lancé un regard vers Thor semblait inquiète pour cet homme. Pourtant l'homme en question lui ne semblait pas se rendre compte de la situation. Il restait statique, a soutenir Loki qui était entrain de geindre. Jane pouvait l'entendre murmurer mais elle n'arrivait pas à distinguer ses paroles.

    "Thor fait quelque chose ! On sait très bien de quoi ton frère est capable."

    Même si Loki ne semblait pas vraiment d'attaque, Jane se doutait bien qu'il avait une idée derrière la tête. Le grand Loki tomber dans les bras d'un humain ? Jane aurait presque pu éclater de rire mais le coeur n'y était pas. Elle se doutait bien que Thor trouverait ça louche lui aussi, d'ailleurs il était revenu à sa hauteur.

    La nuit était désormais totale. Le brouillard s'était dissipé et laissait de nouveau apercevoir les lumières de New-York. Les phares de la voiture du "protecteur" de Loki éclairaient la scène. La seule chose qui pouvait rassurer Jane était qu'ils étaient loin de la ville. Du coup si victimes il devait y avoir le nombre en serait limité. L'astrophysicienne s'était presque collée à Thor, elle avait un mauvais présentement et l'état d'énervement dans lequel était Loki il y a à peine quelques minutes ne laissait rien présager de bon, au contraire. Jane cherchait également à éviter un possible affrontement entre les deux frères. Ils étaient tous les deux surpuissants et cela risquerait de faire des dégâts. Même si Thor aimait son frère, la brunette espérait bien qu'il ferait tout pour empêcher Loki de blesser qui que ce soit. N'oublions tout de même pas que Loki était et est toujours un prisonnier en cavale.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Mer 24 Oct 2012 - 21:24
    Thor n'avait pas trouvé les mots pour apaiser Loki. ''L'apaiser'', était-ce vraiment la bonne expression ? Toujours est-il qu'après une phrase composée de deux mots et même pas terminé, il s'était détourné pour rejoindre Jane. Il se sentait pathétique, mais surtout, il se sentait écartelé. Comme si Jane et Loki étaient de force égale et que chacun tirait sur le dieu de la foudre de son côté. Les forces s'annulant, Thor ne se retrouvait pas déchiré, démembré, mais la sensation désagréable était bien là.

    - Loki : Regarde-moi !

    C'était la cerise sur le gâteau. La goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Depuis que Loki avait œuvré contre lui, depuis qu'il s'était laissé tomber dans le vide, jamais Thor ne l'avait entendu crier comme ça. Un cri qui venait du fond du coeur, un cri déchirant qui aurait pu achever le blond, s'il n'y avait pas perçu quelque chose qui ravissait son propre coeur. Loki l'aimait. Loki tenait à lui. Malgré tout, Loki avait besoin de lui, de son attention. C'était la seule explication que voyait le fils d'Odin dans les paroles que venaient de prononcer son cher frère.

    Quand Thor se retourna, ce fut pour voir Loki avancer vers le Midgardien les jambes tremblantes. Son frère s'effondra même dans les bras du conducteur qui avait faillit tous les faucher. Thor observait son frère, mal à l'aise. Etait-il vraiment aussi mal en point ? Comment avait-il fait pour ne pas le remarquer ? Ce fut Jane qui le tira de ses pensées, alors qu'elle avançait de quelques pas en direction des deux hommes, prévenant le Midgardien qu'il ne fallait pas faire confiance à Loki. Ce dernier semblait pourtant ne pas l'entendre. Il soutenait un Loki gémissant sans broncher.

    - Jane : Thor fait quelque chose ! On sait très bien de quoi ton frère est capable.

    Le fils d'Odin, qui jusqu'à présent regardait son frère d'un œil vide et morne, comme ailleurs, très loin de la réalité, fronça les sourcils en hochant la tête. Il arrivait qu'on dise de Thor qu'il était un abruti. Il favorisait certes l'attaque à la stratégie, mais le dieu de la foudre, malgré ses cheveux blonds et ses yeux, avait bien un cerveau opérationnel à l'intérieur de son crâne. Peut-être ne s'en servait-il pas souvent, car, certes, Thor n'était pas un intellectuel, mais il n'était pas un abrutit. Il était même assez intelligent, quand il se donnait la peine de vraiment réfléchir. Mais, tout le monde le sait, il y a bien un domaine dans lequel Thor n'a pas le temps de réfléchir. Et ce domaine-là porte un nom, plutôt court, très familier, composé de quatre lettres. Loki.
    En effet, dès qu'il s'agissait de son petit frère, Thor avait tendance à écouter son coeur, son indéniable amour et non sa logique.

    Mais là, tout de même.
    Quelque chose ne tournait pas rond.

    Soit Loki était vraiment mal en point, malgré le fait qu'il réussissait tout de même à râler après son dadais de grand-frère, soit il jouait la comédie. La logique voulait qu'il mente, comme d'habitude, mais le coeur du blond au marteau préférait qu'il soit vraiment mal en point. Pas pour qu'il souffre, non, ça, Thor ne le voulait pas, mais pour qu'il soit innocent. Et pourtant, pour une fois, le fils d'Odin écouta la logique. Pour protéger Jane. Si par une erreur de jugement il la mettait en danger ou la traumatisait, il s'en voudrait toute sa longue vie.

    Le dieu de la foudre avança en direction de son frère. Il avait - miracle ! - un plan. Thor sépara son frère du Midgardien, attrapant Loki sous les aisselles et sous les genoux, le soulevant comme on porterait une princesse pour la sauver d'un dragon. Il adressa un rapide clin d'œil à Jane, en espérant qu'elle comprendrait qu'il ne comptait pas l'abandonner. Pas ce soir là.

    Mais pour le moment, il avait deux options. Ou Loki restait tranquillement dans ses bras, profitant de la bienveillance de son grand-frère (ce qui semblait un peu trop beau pour être vrai), ou... Ou il pétait un câble, sans doute. Loki n'aimait pas être traité comme un être frêle qui ne savait pas se défendre. Pourtant, n'était-ce pas ce qu'il venait de faire croire ?

    Thor posa un regard tendre sur son frère, une légère lueur d’inquiétude au fond de ses pupilles. Au fur et à mesure qu'il emportait son frère loin du Midgardien, à grandes foulées, il sentait que son plan, finalement, était tout sauf réfléchi. Qu'allait-il faire de Loki, à présent ?

    - Thor : Loki, je... Enfin, si tu étais si mal en point, il fallait me prévenir... Tu sais bien que tu es mon frère, quoi que tu dises ou penses. Et ce lien-là est plus fort que tout...

    La voix de Thor se brisa sur sa dernière phrase. Ce qu'il venait de dire, il le pensait vraiment. Malheureusement, Loki n'avait pas semblé d'accord sur cette idée depuis que le Destructeur était venu sur Terre. Mais qu'importe. Le sourire niais du blond en disait long sur ce qu'il pensait et ressentait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Sam 3 Nov 2012 - 1:07
Spoiler:
 

    Loki était écroulé sur un humain de passage totalement inconnu, sous les yeux de son frère et de sa future... de l'humaine accrochée aux basques de son frère : la situation avait de quoi surprendre. Celui-ci se tenait presque immobile, tenant Loki dans ses bras et tentant de le soutenir. Le dieu tendit l'oreille, plus concerné par la réaction de son public que par s'assurer de la crédibilité de son partenaire. Ça devrait aller comme ça, c'était de loin, dans la brume, et lui, au moins, il était bon comédien. « Ne l'écoutez pas monsieur, éloignez vous de lui il est dangereux ! » Si Loki n'avait pas été occupé à mimer la mort et l'agonie – ce qui n'était pas extrêmement facile quand on a envie d'étrangler quelqu'un figurez-vous - il aurait roulé des yeux et les aurait levé au ciel. Jane Foster. Enchanté de faire votre rencontre, je viens de comprendre pourquoi mon frère est tombé amoureux de vous et que je suis pas dans la panade. Naïf, gentil à l'excès, voulant aider son prochain et adorant énoncer des évidences. « - Thor fait quelque chose ! On sait très bien de quoi ton frère est capable. » Evidence numéro deux. Et, si vous vous demandez de quoi Loki est capable, sachez qu'il fait des crêpes absolument excellentes et qu'il n'est pas mal non plus pour le poulet aux morilles. En réponse, Loki lâcha un son à mi-chemin entre le râle et le grognement, trop bas pour être entendant des deux individus.

    « -Je ne suis pas son frère...»

    Il toussa douloureusement. Même à l'article de la mort, Loki persisterait à répéter cela, qu'importait si Jane et Thor n'entendaient pas sa récrimination, il ne pouvait pas s'indigner de s'entendre appeler le frère de Thor. On savait très bien de quoi Loki le monstre était capable oui, mais le frère de Thor, cela faisait bien longtemps que l'on avait plus vu de ce qu'il était capable d'accomplir ! Loki referma ses poings sur le manteau de sa victime. Bien sûr. Le frère de Thor était capable des pires atrocités, et Thor devait forcément faire quelque chose pour réparer ses bêtises et ramener son vilain petit frère à la maison et à la raison.
    Dire qu'à une époque, c'était lui qui cherchait toujours à cacher les bêtises de Thor, à le couvrir et à le protéger. Cela ne l'avait mené qu'à l'ombre et à la folie. Que Thor se débrouille seul et le haïsse à présent, mais il ne serait plus le petit frère de Thor.

    Jane doutait de sa sincérité. Bien. Peut-être était-elle dôtée d'une certaine forme d'intelligence, au bout du compte. Il avait un gros panneau au-dessus de sa tête affirmant qu'il était le dieu du mensonge, il aurait été naturel que les gens partent du principe de base qu'il mentait, sur tout, tout le temps. Ne pas croire à une seule de ses paroles dès le départ, quitte à affiner son jugement par la suite. Mais non, les gens étaient naïfs, ils croyaient que l'on parlait toujours avec le coeur, spontanément, sans penser à mentir ou sauver ses fesses. Thor plus encore que les autres. Loki avait trouvé cela attendrissant, à une époque. C'était la marque de fabrique de son frère, en quelque sorte: tant que leurs retrouvailles se passaient ainsi, alors il ne l'aurait pas tout à fait perdu. Thor ne l'aurait pas tout à fait oublié.

    Loki sentait le regard de ses deux némésis posé sur lui. Jane était sans doute certaine de son mensonge. Restait à savoir à quel point sa parole pouvait influencer son frère. Thor le regardait à nouveau, le regardait enfin, lui plutôt que son humaine chérie, il le sentait. Serait-il en train de douter, voire de réfléchir ? C'était bien le moment : le premier pour sauter dans les ennuis quand il s'agissait de provoquer une guerre avec les Jotuns, mais perdant du temps lorsque son impulsivité aurait arrangé Loki. Si Thor ne tombait pas le panneau il aurait l'air bête. Il aurait l'air d'un crétin et Loki ne pouvait pas imaginer pire destin que de se ridiculiser ainsi devant Thor et Jane. Par Odin, faîtes que Thor n'aie toujours pas appris la leçon, faîtes qu'il croit toujours son petit frère adoré. Faîtes qu'il l'aime toujours, même si cette prière lui donnait envie de vomir. S'il se mettait à vomir, peut-être convaincrait-il Thor de son état ?

    Enfin Thor se mit en mouvement, et s'avança vers lui avec détermination. Pas compassion, peine et angoisse. Détermination. Cela fit frissonner Loki malgré lui. Qu'est-ce que cet abruti faisait encore ? Il allait lui mettre une droite ? Non, non il se baissait et l'attirait loin de l'humain qui suivit le mouvement, cherchant à suivre les deux dieux, comme inquiet pour son maître. Loki se sentit soulever du sol par la force titanesque de Thor et s'accrocha par réflexe au torse de son frère, sans retenir un son, indéfinissable, et pas très digne. A mi-chemin entre la surprise, l'indignation et la douleur.
    Que fait-il ? Qu'était-il en train de faire, à le soulever, à le...Il n'allait quand même pas oser... A le porter. Thor portait Loki comme une princesse. Loki émit un croassement de protestation :

    « Thor. »

    Thor. Non. Loki sentit un sentiment d'horreur prendre possession de son coeur et de ses intestins. Il allait réellement vomir, ou s'évanouir, il était encore indécis sur l'ordre qu'allait prendre ses réactions. Tout le corps de Loki se raidit. Il rêvait. Il cauchemardait. Non, non non. Ca, ce n'était pas du tout compris dans le plan initial. Il n'aimait pas ça, pas du tout. Vraiment pas : se faire confondre avec un hochet par Bruce était limite préférable, ou du moins, moins personnel. Thor le prenait pour quoi là ? Une poupée ? Une princesse ? Sa fiancée humaine ?

    « -Thor. Pose-moi. Immédiatement. »

    Oui, oui, il savait, il l'avait cherché. Il avait sous-estimé son frère et sa naïveté; il s'était attendu à ce que son frère revienne sur ses pas pour lui jeter un coup d'oeil, inquiet et un peu méfiant. Mais qu'il le trimballe comme une princesse et laisse sa petite amie en plan...
    Alors certes, il avait atteint son objectif du moment, c'est-à-dire éloigner Thor de Jane. Le problème étant que cela empiétait sur ses objectifs à long terme, qui étaient de les torturer et de les exterminer tous les deux.

    L'avantage c'était que Thor avait laissé Jane seule en compagnie d'un humain sous le contrôle de Loki. L'humain suivit les deux asgardiens du regard, alors que Thor les transportait à l'écart des humains et de leurs voitures. Une distance de sécurité, sans doute salutaire pour les deux camps. L'homme fronça les sourcils, et se tourna vers Jane, troublé par l'apparition d'un géant blond accoutré d'une cape, venu lui arracher des bras et un homme maladif.

    « Mais...Où l'emmène-t-il ? Vous...Vous l'avez vu, il est tombé et...Il ne tient pas debout. Et qui êtes-vous donc ? Vous allez à une soirée déguisée ? »

    Il fit une pause, fronçant encore un peu plus les sourcils, avant d'observer l'emplacement de leurs voitures, et la lumière embrumée que les phares projetés sur la route. Il attrapa le bras de Jane, comme frappé par une idée soudaine et angoissante.

    « -Ne me dîtes pas que vous l'avez écrasé ? C'est vous, qui... ? Vous avez bu ? C'est un être humain, quand même ! »

    « -Loki, je... Enfin, si tu étais si mal en point, il fallait me prévenir... Tu sais bien que tu es mon frère, quoi que tu dises ou penses. Et ce lien-là est plus fort que tout... » Loki fut prit d'un éclat de rire hystérique, rapidement brisé par sa position et le fait qu'il était censé être mourant. Il eut un bref rire fou, presque nerveux, qui se termina en une quinte de toux qui l'étrangla à moitié. Thor était si drôle, il ne s'en rendait même pas compte. Il aurait du monter un cirque, pour que Loki puisse rire à sa naïveté stupide en lui jetant du popcorn dessus. Après tant d'années, il parvenait encore à le faire rire, c'était magnifique. Et pourtant, le regard de Thor était … Spontanément Loki aurait dit bovin, mais leur mère aurait dit que ce n'était pas très gentil de sa part. Le regard de Thor, était tout à fait ...Thor. Inquiet, larmoyant, plein d'amour et de pitié. Habituel. Loki prit la parole avec un cynisme douloureux, quelque peu haché par une sorte de fatigue :

    «- Je suis tombé à travers l'univers. J'ai négocié avec les Chitauris. Je me suis battu contre toi. J'ai fait face à Hulk. Tu m'as mis en prison. Ta petite-amie vient de me rouler dessus avec son engin de malheur. Et il ne t'ai jamais venu à ton esprit si fraternel »

    Loki eut une grimace, qui en disait long sur ce qu'il pensait de leur fraternité, puis ferma les yeux comme s'il luttait contre la douleur, avant de reprendre d'une voix sifflante:

    « Que je pouvais être mal en point ? Quel frère à l'écoute. Maintenant pose-moi, mon frère.Je ne suis pas encore tout à fait mort.»


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Dim 4 Nov 2012 - 22:44
    C'en était trop. Jane était hallucinée par le geste de Thor. Si elle avait pu s'emparer de mjölnir pour assommer le Dieu de la foudre -et Loki par la même occasion- elle l'aurait fait. Pourquoi et par quel miracle Thor pouvait être encore aussi naïf ? Loki n'aurait surement pas fait long feu en tant qu'acteur. Jane, les bras croisés leva les yeux au ciel. C'était la meilleure. Loki devait être fière en tout cas, il avait réussit son coup. Jane semblait bien être la seule à douter sérieusement de la sincérité du jotun.

    Loki jouait la comédie c'était évident, mais dans quel but ? La jeune humaine ne savait pas trop ce qu'il manigançait mais ça n'annonçait rien du bon. "Thor ! Tu vois bien qu'il n'a rien ! Cesse d'être aussi naïf avec lui." Jane grogna ses mots avec agacement. Peut-être que ces paroles n'allaient pas plaire à Thor mais il fallait bien qu'il ouvre les yeux, qu'il cesse de se comporter tel un chevalier servant auprès de Loki. Son frère qu'il aimait tant avait plus d'une fois voulu le tuer. Cette relation était vraiment bizarre et Jane était visiblement aussi agacée que dépassée. Loki ne cessait d'élaborer des plans pour anéantir Thor mais lui ne lui renvoyait que des preuves d'amour. Peut-être que Loki n'était qu'un enfant capricieux qui lançaient des signaux pour recevoir l'amour de son frère. En tout cas, si c'était la réelle cause des agissements de Loki c'était une réussite.

    Jane était tellement en colère qu'elle en oublia l'humain qui se tenait près d'elle. Alors que les deux asgardiens s'étaient maintenant un peu éloignés, il la sortit de ses pensées. « Mais...Où l'emmène-t-il ? Vous...Vous l'avez vu, il est tombé et...Il ne tient pas debout. Et qui êtes-vous donc ? Vous allez à une soirée déguisée ? » Pourquoi est-ce que cet inconnu s'inquiétait tant pour Loki ? Avait-il eut le coup de foudre pour le Dieu ? C'est vrai que Loki n'était pas moche mais sa fourberie le rendait l'être le plus laid que Jane ait connu. Lorsque Jane voulu lui répondre, elle sentit sa main agripper son bras. Elle fronça les sourcils. Cet homme était-il devenu fou ? Il lui faisait mal avec ses gros doigts. L'astrophysicienne secoua doucement son bras. Ecoutant malgré elle l'inconnu « -Ne me dîtes pas que vous l'avez écrasé ? C'est vous, qui... ? Vous avez bu ? C'est un être humain, quand même ! » Mais pour qui se prenait-il ? Bon certes, Jane lui était rentré dedans mais Loki avait survécu à une chute à travers les étoiles alors un coup de camionnette ne lui ferait rien.

    "Un être humain ? Jane eut un rire jaune c'est un assassin ! Et lachez moi vous me faites mal !"

    Elle agitait toujours son bras afin que l'homme la laisse tranquille. Son regard noisette se posa un instant sur les deux frères. Jamais elle n'aurait imaginé ses retrouvailles avec Thor si catastrophiques. Sa colère se voyait sur son visage. Cet homme qui semblait voir Loki tel une victime et Thor qui rejoignait ce point de vu. Elle se demandait si finalement elle n'avait pas inventé tout ça, et si Loki n'était pas un ange déchu. Elle était aussi énervée que le jour ou le SHIELD était venu prendre tous ses appareils.

    Quoiqu'il en soit l'astrophysicienne était seule contre tous. Elle avait l'impression qu'un éléphant rose venait d’apparaître et qu'elle était la seule à le voir. Elle devait au moins reconnaître que Loki était fort, très fort. Mais son estime pour lui restait toujours aussi médiocre. Dans un excès d'agacement elle tira fortement sur son bras et se libéra de l'étreinte de l'homme à côté d'elle. Jane commença alors à s'approcher des deux asgardiens mais l'humain ne semblait pas de cet avis et lui attrapa de nouveau le bras. La jeune femme se tourna face à lui les sourcils froncés et l'observa attentivement avant de se rendre compte que visiblement il n'était pas dans son état normal. Etait-ce de la faute de Loki ou était-il simplement complètement fou allié ? En tout cas elle n'aimait pas cette situation et n'était pas vraiment rassurée. "Je vous ai demandé de me lacher !"Pour le coup, la situation avait atteint un point critique au niveau de l'énervement pour notre astrophysicienne qui priait pour que tout cela ne soit qu'un cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Lun 5 Nov 2012 - 14:52
    Thor portait son frère, l'entraînant loin des deux Midgardiens sans que l'idée que l'homme puisse être sous le contrôle de Loki. Il le portait lentement, tendrement, fou de joie de voir que son frère s'était accroché à son torse plutôt que de le repousser violemment.

    - Loki : Thor.

    Le dieu de la foudre baissa son regard vers son frangin. Le corps de Loki s'était raidi dans ses bras, mais pourtant, il ne tenta pas d'échapper à son étreinte. Choqué ?

    - Loki : Thor. Pose-moi. Immédiatement.

    Pour toute réponse, Thor lui sourit. Tristement. Pourquoi son frère ne pouvait-il pas redevenir raisonnable ? Pourquoi ne pouvaient-ils pas redevenir les garçons si complices qu'ils étaient, enfant, alors que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ? A ses paroles, Loki partie d'un éclat de rire hystérique qui broya le coeur de son grand frère. Son rire se termina par une quinte de toux qui l'étrangla presque, perdant un peu plus Thor. Mais le pire restait à venir.

    - Loki : Je suis tombé à travers l'univers. J'ai négocié avec les Chitauris. Je me suis battu contre toi. J'ai fait face à Hulk. Tu m'as mis en prison. Ta petite-amie vient de me rouler dessus avec son engin de malheur. Et il ne t'ai jamais venu à ton esprit si fraternel... Loki esquissa une grimace. Que je pouvais être mal en point ? Quel frère à l'écoute. Maintenant pose-moi, mon frère. Je ne suis pas encore tout à fait mort.

    Si on avait pu ouvrir la poitrine du fils d'Odin, on y aurait découvert quelques morceaux de cœurs éparses, broyé, réduit en bouillit par les paroles de Loki. Il eut la maigre consolation de ne pas voir leurx liens fraternels niés, mais cela ne l'aurait pas tant affligé. Thor hésitait. Il ne voulait pas le poser, il voulait le garder contre lui, pleurer et baver sur son épaule jusqu'à ce que Loki comprenne à quel point il était déchiré par ce rejet, cette fourberie... Le blond voyait, encore une fois, son plan tomber à l'eau face aux yeux de son frère. Quel plan, déjà ? Y avait-il réellement réfléchie ? Il avait juste voulu éloigner Loki de Jane pour la protéger, mais voilà qu'il était à nouveau tomber dans le piège du dieu des mensonges.

    Un piège. Telle était l'impression qui lui enserrait la poitrine, qui étreignait un peu plus son coeur brisé.

    - Jane : Je vous ai demandé de me lâcher !

    Intrigué, Thor se retourna en tachant de ne pas paraître trop... Attristé. C'est à ce moment qu'il remarqua que quelque chose n'allait pas chez l'homme qui avait soutenu son frère. Sa prise sur Loki se raffermie, le serrant peut-être un peu trop pour ne pas lui faire mal.

    - Thor : Loki. L'Asgardien ferma les yeux quelques secondes pour les rouvrir et les fixer sévèrement sur son frérot. Pourquoi est-ce que cela doit toujours se passer comme ça ? POURQUOI ?!

    Selon les bon souhaits de Loki, Thor le posa presque violemment sur le sol, et fit demi-tour au pas de course. L'homme était sous l'emprise de son frère, le super-vilain avait tout prévu ! S'il avait voulu mettre le blond en colère, c'était chose faite. Ni une ni deux, arrivé à la hauteur de sa chère Jane, Thor attrapa l'homme par le col et le souleva sans grande difficulté.

    - Thor : Personne n'a le droit de toucher Jane ! grogna-t-il.

    Alors qu'il se demandait comment faire pour sortir l'homme de l'emprise maléfique de Loki, le dieu de la foudre préféra le repousser vers le Jotun. Il se tourna ensuite vers Jane et la serra tendrement contre lui, même s'il se doutait qu'elle essaierait de se débattre.

    - Thor : Je suis désolé, Jane. Je voulais l'éloigner de toi, je ne voulais pas qu'il t'arrive quelque chose, je... Je m'en serais voulu pour l'éternité.

    Thor chercha le regard de l'astrophysicienne. Leurs retrouvailles étaient mouvementés, c'était le moins qu'on puisse dire. Elle avait toutes les raisons du monde d'être en colère contre lui, mais si elle l'abandonnait là, Thor ne savait pas si son pauvre coeur y survivrait. Au milieu des décombres que venaient de 'créer' son frère, résistait un coin qui battait avec obstination et détermination pour sa Midgardienne. Le fils d'Odin sourit tendrement. Elle était son baume, son étoile, son soleil.

    Il approcha son visage de celui de Jane. Lentement, hésitant. Devait-il le faire ? Il en avait envie. Lui exprimer son amour par quelques paroles ne suffiraient pas ? Ce n'était pas lui, le beau parleur. Il était plutôt l'homme d'action. Il avait peur de mal faire, de lui manquer de respect. Surtout que Loki était là, à quelques mètres d'eux, avec son nouvel esclave. Tant pis. La dernière fois, c'était Jane. Chacun son tour.

    Thor déposa un tendre et chaste baiser sur les lèvres de Jane. Il n'était pas aussi passionné que leur premier, mais il était doux et tendre. Il voulait la calmer, la rassurer. Il l'aimait, et cet amour se passait bien de mots.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Mer 28 Nov 2012 - 20:56
    Jane avait à peine eut le temps d'essayer de se débattre que Thor arriva comme une flèche vers l'homme en question. Au moins on pouvait dire qu'il était réactif. " Personne n'a le droit de toucher Jane !" s'était-il exclamé. La jeune femme ne put s'empêcher de sourire en coin. Elle était fière. Elle s'éloigna néanmoins lorsque Thor envoya valser ce pauvre homme aux pieds de Loki. D'ailleurs, le brun n'avait pas manqué de faire une remarque à son image : inutile. L'astrophysicienne se contenta de rouler des yeux.

    Jane releva ses yeux noisettes vers Thor lorsqu'il la serra contre lui. Même si elle était encore en colère elle ne se retint pas pour l'enlacer à son tour. Elle l'attendait depuis tellement longtemps que les bras du blond était devenu un refuge duquel elle ne pourrait plus se priver. Elle maudissait Loki d'être venu gâcher ce moment. Le jotun aurait pu choisir un autre moment pour faire sa crise d'adolescence car l'instant avait été très mal choisit.

    Son regard de nouveau plongé dans celui de son dieu elle se contenta de lui rendre le sourire tendre qui lui adressait. Le seul fait de pouvoir de nouveau avoir Thor en face d'elle la ravissait. Le comportement qu'avait le fils d'Odin envers son frère l'irritait au plus au moins mais que faire contre l'amour fraternel ? Néanmoins, l'astrophysicienne avait bien remarqué que cette fois, les paroles de Loki avait bel et bien atteint Thor. Comme quoi être un dieu ne protège pas de la tristesse.

    « - Et blah, et blah, et blah. Pourquoi cela se passe toujours comme ça entre nous ? Parce que c'est le seul moyen de te décoller de cette humaine. On dirait que tu t'es fait ensorcelé. Tu es sûr que ce n'est pas un coup d'Amora ? Elle en pince toujours pour toi, et elle est plutôt acharnée. Sauvage. Faut aimer. »

    Loki. Jane l'avait presque oublié celui là. Il avait vraiment le don pour tout casser et jusqu'au bout. Mais de quoi parlait-il ? Qui était cette Amora ? L’astrophysicienne stoppa toutes interrogations lorsque les lèvres de Thor vinrent à la rencontre des siennes dans une tendresse exquise. Malheureusement, le gémissement de douleur que l'homme dégagea attira l'attention de Jane. C'est à contre coeur qu'elle se détacha des bras protecteurs de Thor pour regarder ce qu'il se passait. Une chose la fit sourire : Loki était partit. Espérons maintenant qu'il n'allait pas revenir de si tôt. L'homme qui gisait par terre avait manifestement un couteau enfoncé dans le genoux. Même si elle compatissait, Jane ne pouvait s'empêcher de maudire cet homme d'être arrivé là. La jeune femme leva ses yeux vers Thor, l'air frais de la nuit la faisait frissonner.

    "Qu'est-ce qu'on fait de lui ? soupira-t-elle Je crois que nous n'arriverons jamais à être tous les deux."

    Et pourtant. Miss Foster en avait des questions pour son cher et tendre mais visiblement le destin ne comptait pas la laisser parler de si tôt. Heureusement pour Jane qu'elle était têtue. Maintenant que Thor était revenu, elle n'avait pas l'intention de le laisser filer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Dim 9 Déc 2012 - 18:43
    Thor ne releva pas la plaisanterie vaseuse de son cher frangin. Il venait de retrouver les deux personnes qui comptaient le plus à ses yeux et, évidemment, ça c'était mal passé. La malédiction familiale avait encore frappé. Mais, d'un certain côté, le contraire l'aurait étonné. Le tendre sourire de Jane apaisa quelque peu son coeur meurtrit. Pourquoi Loki ne l'aimait-il pas ? Elle était si adorable, si belle, si intelligente. Qu'avait-elle donc de déplaisant ?

    - Loki : Et blah, et blah, et blah. Pourquoi cela se passe toujours comme ça entre nous ? Parce que c'est le seul moyen de te décoller de cette humaine. On dirait que tu t'es fait ensorcelé. Tu es sûr que ce n'est pas un coup d'Amora ? Elle en pince toujours pour toi, et elle est plutôt acharnée. Sauvage. Faut aimer.

    Pouvait-on réduire des miettes en miettes ? Heureusement que Thor était un dieu assez résistant, sinon il aurait fallu l'expédier à l’hôpital le plus proche avec comme motif une dépression au stade le plus avancé que l'on connaisse... Ou que l'on ne connait pas encore. Si ses yeux et son visage s'assombrirent un peu plus, il ne bougea pas. Il décida, pour une fois, de faire comme si de rien n'était, mais bon sang que c'était dur. Il serra les poings pour ne pas dire à son frère que, non, Amora n'y était pour rien. D'ailleurs, il avait bien dit Amora ? Alors, elle était sur Midgard et elle l'aimait toujours ? Ce n'était pas bon du tout, ça. Il allait devoir garder – ou faire garder – un œil sur son astrophysicienne. Celle-là même qui était dans ses bras et qu'il embrassait avec tendresse.

    Thor ne fit tout d'abord pas attention au gémissement de douleur qui leur parvint. C'était peut-être encore son frère qui jouait les malades imaginaires et, s'il se tournait, le fils d'Odin savait qu'il allait encore se faire avoir. Jane rompit le contact, tournant la tête vers l'origine du bruit. Le blond l'imita rapidement, pour voir qu'il ne s'agissait que du pauvre Midgardien qui avait servi de jouet à son frère, un couteau enfoncé dans le genoux. Ses yeux parcoururent rapidement les alentours. Loki avait disparu. Il était partit.

    - Jane : Qu'est-ce qu'on fait de lui ? Je crois que nous n'arriverons jamais à être tous les deux.

    Le blond reposa son regard sur l'estropié. Il le souleva sans ménagement – il n'arrivait pas à lui pardonner son affront envers sa bien-aimée, même si e pauvre homme était sous l'emprise de Loki – et le ramena jusqu'à sa voiture. Il le posa sur le siège, face au volant, et lui dit sèchement qu'il n'avait qu'à appeler les hommes en blouse blanche s'il ne parvenait pas à rentrer chez lui tout seul. Le fils d'Odin revint alors vers Jane au pas de course, un petit sourire accroché au visage.

    - Thor : Et voilà. Il n'y a plus que toi et moi, à présent. Mais cet endroit me paraît bien trop fréquenter. Nous pourrions aller ailleurs, si tu le souhaite.

    Il l'aurait bien ramené au Manoir des Avengers, car il était certain qu'aucun super-vilains ne viendrait les embêter... Mais ce n'était pas le meilleur endroit pour passer un moment en tête à tête, juste elle et lui, sans rien d'autre que la lune et les étoiles. Elle connaissait le coin mieux que lui, il lui faisait confiance, son sourire niais et un peu stupide éclairant toujours son visage.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   Lun 17 Déc 2012 - 19:12
    Ne regardez pas Loki comme ça, il n'a rien fait. Enfin pas encore. Enfin, pas grand chose, point de trop grosses vilénies à son compteur pour aujourd'hui. Il était revenu sous sa forme astrale et hors du champ de vision des tourtereaux au bout de quelques instants, titillé par un mauvais désir. Pas bien Loki, pas bien. Mais il était provoqué aussi. Et puis sa sournoiserie était innée, pas acquise, il était le dieu de la fourberie, le dieu des bêtises. Et puis, ne le regardez pas avec ce regard noir, ce qui allait venir n'était pas si méchant que ça. On pouvait presque voir une bonne intention derrière, une intention douce et délicate à l'intention de son frère préféré. Certains des pavés menant aux enfers sont scellés avec des intentions pleines d'amour fraternel.

    Voir les échanges dégoulinant de mièvrerie et de salive de son frère et de sa petite-amie lui donnait une envie physique de vomir. Cela le rendait fou de rage au point qu'il aurait pu en devenir littéralement malade. Maladie psycho-somatique, selon les médecins humains, chagrin de petit frère selon maman Frigga. Mais il ne leur donnerait pas cette satisfaction, il ne geindrait pas fiévreux dans son lit.
    "Qu'est-ce qu'on fait de lui ? Je crois que nous n'arriverons jamais à être tous les deux." Il n'était revenu qu'une fois que les deux abrutis s'étaient occupés de sa victime, ce qui lui avait permis d'éviter de se jeter à nouveau du haut du Bifrost : au moins pendant ce court laps de temps, ils avaient arrêté de se peloter, ils avaient les mains et l'esprit occupés à autre chose. C'était quand même fou d'en arriver à torturer des innocents pour limiter l'exhibition de deux imbéciles fous amoureux l'un de l'autre. Où va le monde ? Notons ici que la miséricorde dont les gentils se vantaient tant ne s'appliquait pas aux victimes innocentes et sans défense, aux agneaux manipulés et et déguisés d'une peau de loup : manipulé ou pas, c'était du pareil au même, souffre en silence. Qu'avaient-ils fait enduré à son pauvre Clinton ?

    « Et voilà. Il n'y a plus que toi et moi, à présent. Mais cet endroit me paraît bien trop fréquenter. Nous pourrions aller ailleurs, si tu le souhaite. » Ne sentez-vous pas la voix de ce brave Thor comme habité par une problème insoluble ? Si si, Loki le trouvait soucieux : il fallait le comprendre, romantique comme cet abruti était, il devait désirer un beau tête à tête romantique avec sa chère étrange, lui, elle, l'immensité de l'univers et bla bla... Non, ne le regardez pas comme ça, Loki n'a jamais fait ça. Bref, Thor souriait amoureusement – à défaut d'utiliser un autre adverbe bien moins flatteur -, Jane le lui rendait bien et ils avaient envie d'un endroit rien qu'à eux, sans super-vilain pour les embêter et jouer au voyeur.
    Un super-vilain pouvait leur arranger ça pour se faire pardonner, non ?

    Loki réapparut à côté du couple enlacé, et posa une main sur chacune de leurs épaules. Pas le temps de crier à la contamination, à l'horreur, et oh mon dieu Loki est un voyeur et un pervers – mais joli garçon – pouf, ils n'étaient déjà plus là. Les voitures ? Abandonnées. Ne vous inquiétez pas, personne ne s'emparera de la voiture de Jane : au pire, le voleur ferait cent mètres et écraserait quelqu'un au vu de la malédiction qui semble avoir prise sur la machine. Il n'y avait plus rien dans la lueur des phrases, rien pas une petite fumée suspecte ou quoi que ce soit signalant qu'une scientifique et deux dieux s'étaient volatilisés.

    Toutefois, plus centaines de km plus loin, très très loin, réapparaissait le couple d'amoureux transi... transi d'amour et de froid. Et de chaud aussi, lorsqu'un jeyser d'eau brûlante jaillit à un mètre d'eau. Glaciers, sources chaudes, jeysers brûlants et volcans au lointain, des moutons et poneys à l'autre bout de la lande enneigée, et un décalage horaire suffisamment important pour qu'ils aient une jolie voûte étoilée au dessus d'eux et une lune ronde pour les éclairer.

    De Loki, pas la moindre trace, mais les amoureux n'allaient tout de même pas s'en plaindre, si ? La compagnie de téléportation Loki n'est cependant pas responsable des dommages causés durant votre séjour et le voyage retour n'est pas assuré par cette compagnie.


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Frappée par la foudre | Thor&Loki   
Revenir en haut Aller en bas
 

Frappée par la foudre | Thor&Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» C'est la réunion des ivrognes ? [Thor, Loki & Hercule]
» Drakon L. Thunder ~ Loki est de retour, pour vous jouer un mauvais tour !
» Thor, Avengers, Fils d'Odin, Dieu de la Foudre, toussa toussa etc...
» Plante et foudre...bonne entente? [PV Rigu]
» Précipitation...(PV Loki Kiraj)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-