Partagez | 
 

Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Lun 28 Avr 2014 - 4:58
Intrigue #3


Durant un très court instant, hélas, les trois fantastiques étaient réunis. Ou du moins, c'était sans compter Ben dont nous n'avons plus de nouvelles depuis un certain temps. Tout autour de moi se déroulait à une vitesse folle. Le genre d'évènement qui a le don de me déstabiliser, de m'angoisser et de me faire perdre mon sang froid. Même si cela ne se voit pas ni sur mon visage ni dans ma façon d'agir. J'avais beau être heureux d'avoir retrouvé Johnny et de pouvoir enfin mettre un visage sur cette fameuse Lucy, je n'avais plus le temps de réfléchir... Une catastrophe pour une tête pensante telle que moi. Malgré tout, je devais tenir bon au moins pour les autres. Pour l'heure, j'essayais tant bien que mal de protéger tout le monde des balles et des autres projectiles à l'aide de mon corps élastique. La Purge commence progressivement et sournoisement à prendre le dessus sur un flan, tandis qu'au même moment Lucy décide de jouer la rebelle et part se noyer dans la foule. J'ai tout juste le temps d'écouter ce qu'elle dit avant de partir, ainsi que d'écouter ce que se disent le frère et la sœur, je tente de tout faire pour que rien ne puisse les atteindre. Mais la tâche n'est pas des plus simples...

Durant une seconde à peine, je me retourne alors que j'entends Susan crier le nom de son frère. C'est au tour de Johnny de s'évaporer dans la masse. Grinçant des dents, je sens mes nerfs mis de plus en plus à rude épreuve. De base, je n'aime déjà pas beaucoup qu'on discute mes idées, mes ordres ou autre... mais là, ce n'est vraiment pas le moment de jouer les rebelles ou de s'éparpiller. Susan semble tout aussi d'accord que moi sur cette idée et tente de rattraper son frère. Pendant ce temps, il devient inutile pour moi de faire office de bouclier et je n'ai d'autres choix que de me battre au vu de la masse de miliciens qui commencent à nous foncer dessus. Même si je n'aime pas vraiment ça, mais pas le choix... Cette fois, j'utilise mon élasticité pour allonger mes bras et m'en servir comme d'une arme pour mettre le plus d'ennemis possible à terre. Comprenant rapidement que les balles ne me font aucun effet, plusieurs purgistes se jetèrent sur moi pour tenter de me mettre hors jeu. Fort heureusement, il était assez difficile de "m'attraper" sachant que je pouvais utiliser même ma tête et mes jambes pour me dégager de leur emprise et les repousser. Seulement là, ils commençaient à être de plus en plus nombreux, je n'allais pas tenir bien longtemps...

« SUSAN ! »

Fort heureusement, je vois mon épouse revenir vers moi aussi vite qu'elle avait disparu dans la foule. Sans attendre, elle fit l'usage d'un puissant champ de force pour mettre à terre une bonne partie des miliciens qui commençaient réellement à me poser problème. Sans attendre, je sers fort sa main et cours dans la même direction qu'elle histoire de retrouver au plus vite Johnny et Lucy. Malheureusement, je ne vis pas non plus le purgiste derrière qui attrapa vivement Susan par la gorge avant de se servir d'elle comme bouclier. Je me stoppe littéralement sur place, ma gorge se noue et mon regard s’assombrit en un instant comme rarement il le fut déjà. C'était... vraiment pas le moment.

« Lâches là !! »

L'heure n'était plus aux interrogations, ni à la réflexion. Il fallait agir et de suite. Je sers mon poing droit de toutes mes forces, m'apprêtant à le frapper d'une manière ou d'une autre. Sauf qu'au même moment, un autre purgiste débarqua juste dans mon dos et m'envoya une violente décharge dans le dos, qui me fis tomber à genoux au sol. Il m'en envoya une seconde au niveau de la nuque. Tous mes muscles se contractèrent violemment et douloureusement. Je ne pouvais presque plus bouger, ou du moins plus assez pour pouvoir porter secours à Susan sans prendre le risque qu'elle ne finisse en chair à canon... Je sers les dents, tentant de ne pas trop exprimer ma douleur et surtout de lutter contre pour tenter d'agir. S'il arrivait quelque chose à Susan... Je tente donc d'assener un coup dans la rotule du milicien qui maintenait ma femme invisible, qui perdit quelque peu l'équilibre et sa concentration. Cependant, cela n'empêcha pas l'autre de venir me donner plusieurs autres décharges et coups avant de plaquer son arme électrique contre ma tempe, prêt à m'abattre...

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Lun 28 Avr 2014 - 15:40
INTRIGUE#3
Les mutants ne sont pas des anormaux, ce sont des hommes et des femmes comme nous, vos frères, vos enfants, vos époux... Ce qui est anormal c'est ce racisme, cette extrémisme, la Purge.


En cet instant je sais que ma « mission » personnelle dans cette histoire risque de me couter cher, d’ailleurs il faut l’avouer franchement que foncer au corps à corps pour un tireur d’élite est bien une preuve de mission suicide mais je dois réussir à toucher l’homme qui se trouve derrière cette arme soviétique vivante, il faut que j’arrive à éveiller celui que Natasha aime car j’aurai besoin de lui, pas uniquement contre cette attaque, mais aussi et surtout pour retrouver Tasha disparue depuis quelques jours. Je la connais bien, je sais que son message « ne t’inquiète pas » veut dire clairement de ne pas chercher à savoir ce qu’elle fait et connaissant aussi la tête brulée qu’elle sait être, je m’attends au pire d’elle, peut être même de mettre sa vie en danger ou de fuir pour éviter de se retrouver entre moi et Bucky Barnes. J’ai tenté déjà sans succès de le provoquer, parlant de Tasha, du piège qu’il lui a tendu en lui parlant d’aujourd’hui, du danger dans lequel il a voulu la mettre, mais le soldat semble totalement vide, totalement robotisé. Le plus difficile d’ailleurs ce sera pas de combattre cet ennemi, mais de combattre sans attaquer, je ne peux pas le blesser, j’ai besoin de lui intact, ce qui veut dire que je dois me résoudre à uniquement esquiver, parer, me défendre en utilisant qu’une seule arme, la parole et c’est exactement ce que j’allais faire alors qu’il se lance à l’attaque. Sur le coup je ne fais plus attention à Lucy, aux mutants, je suis totalement concentré sur le chef de cette section de la Purge, sur celui qui donne des ordres, mais aussi celui que je n’ai point le droit de tuer ou blesser, ne fusse que pour Tasha.

« Heureusement que tes amis de la Purge l’ont si gravement blessée… Sinon qu’elle souffrance elle aurait ressentit en te voyant ici… Ainsi… Toi envers qui elle accorde tant d’espoir… Je vois qu’elle se fourvoie, que son amour pour toi l’empêche de voir le monstre que tu es réellement… »

Je sais, je sais, ce n’est pas malin de provoquer un tueur sans compassion, mais j’espère juste que dans ces mots il retienne Natasha gravement blessée et  son amour pour lui. Le reste n’est que mise en forme finalement dans cette histoire. Les attaques s’enchainent, mes mouvements sont un peu ralentit par ma blessure mais heureusement je ne suis pas qu’un archer, je suis aussi un homme du cirque et les acrobaties comme les esquives, c’est devenu un don naturel. J’utilise du coup mon arc comme un bâton, chercher à retenir ses assauts, à les bloquer, mais la machine face à moi combat tel une robot programmé, sourd et aveugle, pensant uniquement à vaincre, à faire couler le sang et apporter la mort. J’avoue aussi que parer son bras bionique n’est pas non plus un jeu d’enfant, des réflexes améliorer, une puissance imposante, cela pourrait presque me faire perdre mon équilibre. Puis soudainement lors de ces enchainements je sens la naissance d’une autre douleur, non ce n’est pas celle causée par les balles de Bucky, mais une lame froide passant au travers de la protection de mon costume, lacérant la chair, me déconcentrant du coup et m’empêchant de parer ce poing en métal froid qui frapper mon estomac… Heureusement que je n’ai pas mangé, je ne suis pas sur que mon repas sur lui m’aurait aidé à atteindre son esprit… Un nouveau coup, son coude me frappe au visage, je sens ma lèvre se fendre contre mes dents, le goût métallique du sang dans ma bouche, chutant presque, mais je me retiens, passant le revers de ma main à mes lèvres, crachant le sang à terre.

« Dis moi Bucky… Quand tu t’es lancé dans la guerre contre ceux que tu dis anormaux… Tu ne t’es jamais demandé si tu n’étais pas plus anormal qu’eux ? Ils ont évolué génétiquement, tu as évolué cybernétiquement, mais au moins eux sont encore humains dans leur tête… »

Rapidement et furtivement, en parlant je sors uniquement une pointe de flèche du bas de mon carquois, enfin la pointe est plutôt comme une tête ronde, mais c’est un détail. Je me relance à l’assaut vers lui pour prendre un nouveau risque, comptant m’arranger pour qu’il ne puisse pas se détourner de moi, ni diriger ses troupes. Bon je vais surtout aggraver mon cas en agissant de la sorte. Je fonce sur lui, à nouveau pour parer au début, ne portant aucune attaque, aucun coup, au contraire un instant je laisse même son bras bionique me frapper, m’atteindre, pour agripper celui ci de la main tenant la tête de flèche, écrasant cette tête contre le métal du bras… Je le sens déjà, c’est une idée vraiment stupide la… Mais soudainement à ce contact, agrippant le bras, la mousse sort de ma main, venant entourer celle ci, mon poignet et une partie de mon avant bras ainsi que l’avant bras bionique de mon adversaire. Une mousse se solidifiant directement, compressant assez pour me faire mal, mais c’est surtout une mousse prévue pour entraver les ennemis à la force surhumaine, obligeant ainsi Bucky à rester au corps à corps de ma personne. Bon bien entendu avec quelques coups de couteau sur l’extérieur de cette mousse, il pourrait vite briser le bloque et nous séparer, mais si il tente cela, je pourrai avoir d’autres occasions et ouvertures pour l’entraver et l’obliger à m’écouter.

« Quand tes amis ont tenté de tuer Natasha de sang froid, j’ai du intervenir pour la sortir de la et la soigner… Elle m’a parlé de toi et franchement quand je te vois la Soldat, je vois juste que l’homme qu’elle aime est mort… Il a laissé place à un pantin sans volonté qui ne pourrait représenter qu’un danger pour elle. »

Bon, de ma part c’est mal placé, mais lui ne peut pas savoir que je suis aussi un pantin, celui de Loki, mais j’espère sincèrement que la technologie n’arrive pas à contrôler l’esprit d’un homme comme la magie… Et puis si auprès de Tasha j’arrive à résister, il doit en être capable aussi. Bien maintenant collé à lui, prêt à tenter de parer sa lame de mon unique bras libre et heureusement encore valide, je le fixe dans les yeux, prêt à la suite de ce combat. Lançant une énième remarque alors que je me sens fatiguer, non par le combat mais bien par les blessures et le sang que je perds, risquant en plus d’en prendre encore vu notre posture.

« Allez le monstre… Montre moi à quel point elle se trompe sur toi, prouve moi que j’ai raison sur ton compte… Je veux voir de quoi la marionnette est capable pour satisfaire ses maîtres. »





(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Mar 29 Avr 2014 - 18:52

Why are you choosing this path?

Mutation. It is the key to our evolution. It has enabled us to evolve from a single-celled organism into the dominant species on the planet. This process is slow, and normally taking thousands and thousands of years. But every few hundred millennia, evolution leaps forward.
Intrigue #3



À quelques mètres de sa position actuelle, Clint affrontait le chef des miliciens en solitaire. Quelques bribes, d’une conversation à sens-unique, parvenaient à ses oreilles. Sa personnalité diabolique, la Veuve noire et ses sentiments à son égard… Ce brin de jasette était-il nécessaire ? C’est qu’ils étaient au beau milieu d’une guerre là ! Il y avait des innocents partout ! Visiblement, le combat entre les deux hommes était une affaire personnelle. Qu’est-ce que son mentor avait en tête ? Convaincre le soldat de l’hiver de brandir un drapeau blanc ? Jamais il n’y parviendrait… La situation était beaucoup plus complexe que ça. James ne pouvait pas simplement changer de camp, comme ça ! Dans l’immédiat, leur mission consistait à guider les anormaux et repousser la menace. Ils devaient à tout prix mettre un terme à cette folie meurtrière. Que pouvait-elle faire de plus ? Ses éclairs forcèrent une dizaine de miliciens à battre en retraite, alors qu’ils tiraient à l’aveuglette dans la foule. Des adolescents et des enfants se brisaient sur l’asphalte encombré de débris. C’était un tableau d’une indescriptible tristesse. La bassesse et la méchanceté des humains à l’état pur.

La mutante était atterrée face à ce génocide d’espoir et lança une puissante décharge électrique contre l’un des derniers chars d’assaut. Sa main se porta à son pendentif et la blonde absorba toute l’énergie environnante. Tous les gadgets à leur disposition étaient hors d’usage. «
LUCY ! » Son prénom avait été crié dans le désordre absolu. Puis, deux bras musclés l’emprisonnèrent avec force. Elle n’avait pas ressenti le besoin de se défendre, reconnaissant tout de suite le parfum de Johnny, son nez écrasé contre son torse. Un frisson parcouru son échine et les lèvres chaudes de la Torche se posèrent avec passion sur les siennes. Est-ce qu’elle était en train de rêver ?! Elle était paralysée…

«
Lucy, je suis perdu, complètement perdu, je sais que j’ai mal agi, mais j’ai eu tellement peur de te perdre, ne disparait plus, je vais venir avec toi, je vais te protéger, d’accord ?! »

Ces paroles bouleversantes accentuaient la confusion dans son cœur gonflé d’amour. Seulement, de qui était-elle vraiment amoureuse ? Sous la colère, Lucy avait dit des choses maladroites et le sourire de Connor s’immisçait dans son esprit… Ils s’étaient énormément rapprochés... Et pourtant, ses membres tremblaient encore. Croyez-le ou non, c’était la première fois qu’un jeune homme l’embrassait. Sans réfléchir, ses bras entourèrent son cou et, hissée sur la pointe des pieds, elle l’embrassa ardemment. Son petit corps se colla contre ses muscles, accentuant l’échange. Son cœur battait la chamade, avec une pointe de culpabilité qu’elle ne comprenait pas encore. Son bouclier les enveloppa, les protégeant des balles et de divers projectiles. Au bout d’un moment, ils se décollèrent, son beau minois troublé.

«
Johnny… » Ses yeux limpides brillaient d’incertitude. Cependant, qu’ils soient amis ou amants, une chose était certaine. « Tu ne me perdras jamais. » Assura-t-elle.

Maintenant, ils devaient se retrousser les manches et faire le ménage ! Occupé à distraire le soldat, Hawkeye semblait en très mauvaise posture. Lucy dérégla légèrement le bras bionique de son meilleur ami, de peur qu’il blesse gravement l’archer. Ou pire, qu’il mette fin à ses jours ! La mutante repoussait les soldats, mais ils se multipliaient comme des clones de Star Wars. La blonde s’étouffa de rire, attirant les regards incrédules des miliciens. Elle était devenue folle ou quoi ? C’était typiquement Lucynien, de penser à une référence de film dans de telles circonstances… !

«
Ce serait bien que tu utilises tes pouvoirs ! » S’exclama-t-elle, un sourire en coin à Johnny. « Je ne pourrai pas tous les neutraliser ! » Son bras commençait à lui faire drôlement mal…



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Sam 10 Mai 2014 - 18:03
Intrigue # 3
Susan & Reed & Johnny & Lucy & Clint






Le monde réel n'est pas une mission.
C'était le cas, à une époque, songeait amèrement Bucky. A une époque, il n'avait qu'à appliquer les ordres, improviser quelque peu en cas de besoin, et tout se passait bien. Une cible, un ordre, une mission. Simple comme bonjour et le monde tournait rond. Entre deux missions, il était plongé dans une cuve cryogénique, ou se voyait à nouveau remis à zéro, effacé. Il y avait son pays, ses supérieurs, ses missions. De l'autre côté, ses cibles, les ennemis, les américains.
Depuis quelques temps maintenant, le monde se faisait confus autour de Bucky et il pénétrait dans un univers qui ne se résumait pas à ses missions et à ses ordres. Des amis, des relations complexes, Natasha, des lignes floues entre les différentes sphères. Et accessoirement, des gens qui ne fonctionnaient pas selon les missions qu'on leur avait assigné.

Le Winter Soldier devait encadrer  les miliciens qui devaient eux-mêmes réprimer l'insurrection, contenir la manifestation. Ses ennemis les anormaux et ceux qui les soutenaient. Cela était déjà suffisamment en désaccord pour la mince conscience qui grandissait sous la glace du Winter Soldier pour qu'il n'ait pas besoin qu'Hawkeye se dresse sur sa route.

Le Winter Soldier est une arme, un soldat, un tueur d'élite.  Il ne dérive pas de l'ordre donné, quoi qu'il en coûte. Les paroles de Clint résonnent dans le vide, s'adressant à quelqu'un qui n'est plus là. Il doit tuer Hawkeye et c'est ce à quoi il s'applique à faire alors que son couteau danse dans l'air. Est-ce que l'avenger est particulièrement doué pour éviter ses attaques ou sont-elles plus maladroites que son entraînement ne le laisse supposer ? Il n'est pas du genre du mari jaloux qui voudrait tuer l'amant de sa femme : et si Clint est important pour le bonheur de Natasha, alors il tient à le garer en vie. Mais cela ne correspond pas à sa mission, n'est-ce pas ?

« Heureusement que tes amis de la Purge l’ont si gravement blessée… Sinon qu’elle souffrance elle aurait ressentit en te voyant ici… Ainsi… Toi envers qui elle accorde tant d’espoir… Je vois qu’elle se fourvoie, que son amour pour toi l’empêche de voir le monstre que tu es réellement… » Bucky n'est pas de la Purge. Il n'a pas d'amis dans la Purge. A-t-il seulement des amis tout court ?  Il est un monstre, quoi qu'en dise la rousse, et c'est une pensée avait laquelle il est tout à fait d'accord:  il est un monstre et ne la mérite pas. C'est pourquoi Clint doit la protéger, doit l'aimer, pour lui. Pourtant, le super soldat ne flanche pas, n'hésite pas et porte ses coups avec une précision chirurgicale, mécanique, améliorée par des années d'expérimentation et de modifications. Non, vraiment, Bucky a sa place chez les anormaux. Chez les bêtes de foire, les cobayes de laboratoire et les assassins sans conscience.

Les coups de Bucky ont portés, la danse mortelle est interrompue. Hawkeye est blessé et un instant, ils sont séparés, immobilisés dans leur face à face.  « Dis moi Bucky… Quand tu t’es lancé dans la guerre contre ceux que tu dis anormaux… Tu ne t’es jamais demandé si tu n’étais pas plus anormal qu’eux ? Ils ont évolué génétiquement, tu as évolué cybernétiquement, mais au moins eux sont encore humains dans leur tête… »

"- Ils ne sont pas anormaux. Je suis le seul monstre."


Son anormalité, sa monstruosité est exploitée par la Russie. C'est la politique de sa patrie : ils doivent conserver les anormaux utiles. Bucky n'a aucune querelle avec les mutants, il en a protégé plusieurs. Mais il obéit. Il regrette l'absence de son masque : avoir une muselière rend plus facile de garder la bouche fermée. Le silence rend plus aisé le meurtre.
Le Winter Soldier meut son bras métallique, son épaule, prêt à frapper de nouveau. Il se remit en position, calmement. Le monde importait peu, il était concentré sur son adversaire, ignorant les cris, la fumée, le sang et la douleur qui lui vrille le crâne, lui rappelant qu'il est une machine aux mécanismes sur le point de se briser. Des éclairs dans son champ de vision lui crient que la situation est critique : ses troupes sont en mauvais point, il doit commander. Il doit mettre Clint hors d'état de nuire au plus vite pour passer à la mission. Il était prêt lorsque Clint bondit à nouveau à l'assaut et après quelques passes semblables à un duel ou à une danse de couple, sa main métallique se referme sur la peau de l'avenger.
Il l'a à sa merci, c'est facile, trop facile, il n'a plus que serrer cette gorge humaine et fragile pour réduire à néant son adversaire. L'américain. L'Avenger. L'amant de Natasha. Le rebelle anti-purge. Les raisons qu'à Bucky de s'opposer à Hawkeye pourraient remplir un annuaire.

Jusqu'à ce que Clint pose sa main sur son bras; non pas pour l'en éloigner, pour se défendre mais pour au contraire les unir, les attacher grâce à une mousse solide et étrange. Alors que la mousse envahit sa prothèse, le Winter Soldier lâche par réflexe son adversaire, cherchant à s'en éloigner et à récupérer sa mobilité. Le métal et la technologie à l'intérieur n'apprécient guère ce traitement, mais Bucky a vu pire aux mains de ses patrons et de leurs scientifiques. Il fait pivoter son couteau dans sa main libre, lame vers le bas et s'apprête à trancher dans la mousse pour se délivrer lorsqu'un courant électrique traverse le métal.

Il n'a pas besoin de tourner la tête pour savoir que ses soldats vont pâtir de problèmes de communication dans leurs oreillettes ou que les appareils technologiques des chars ont grillés. Et que son bras ne lui répond plus. La frustration et la colère l'emportent sur son conditionnement et il lâche un hurlement furieux :

"LUCY !"

Pourquoi Lucy lui met-elle ainsi des bâtons dans les roues ? Veut-elle sa mort ? Bucky ne comprend plus rien aux rapports humains et cela ne l'aide pas à être opérationnel. Et la pensée que Natasha est blessée, quelque part à cause de lui refuse de le quitter.
Une chose après l'autre. S'en tenir à sa mission et éliminer Hawkeye, d'abord. Il pensera à Natasha plus tard. Clint veut qu'ils restent au corps à corps, ce qui n'a aucun sens. Il est blessé et les humains qui agissent comme tels ( c'est à dire, pas Bucky ) ont un certain instinct de survie ou de conservation : il devrait fuir, ou au moins s'éloigner, avant que Bucky ne le mette définitivement hors jeu.

Mais Clint continuait de parler, et ses paroles agissaient comme de l'eau brûlante tombant goutte à goutte dans la glace : sans effet au début, mais finissant par grignoter du terrain, à la longue.  « Quand tes amis ont tenté de tuer Natasha de sang froid, j’ai du intervenir pour la sortir de la et la soigner… Elle m’a parlé de toi et franchement quand je te vois la Soldat, je vois juste que l’homme qu’elle aime est mort… Il a laissé place à un pantin sans volonté qui ne pourrait représenter qu’un danger pour elle. »

"-Ce ne sont pas mes amis, je lui ai dit que j'étais dangereux pour elle, qu'elle devait s'éloigner,"
grogne Bucky.

Attaquer la mousse solidifiée ou le type au bout ? S'il tue Clint avant il aura un cadavre accroché à lui. Et son bras qui ne répond pas. Natasha l'aime. Le Winter Soldier considère les options qui s'offrent à lui, et elles se concluent toutes de la même manière : sa lame enfoncée dans Hawkeye. Les deux hommes sont face à face, au corps à corps et Clint continue à parler alors que Bucky appuie sur la pointe de son couteau contre son costume lacéré, entre ses côtes.

« Allez le monstre… Montre moi à quel point elle se trompe sur toi, prouve moi que j’ai raison sur ton compte… Je veux voir de quoi la marionnette est capable pour satisfaire ses maîtres. »
Capable de tout, capable du pire. Sauf tuer Natasha. Sauf tuer un enfant. Mais tuer Clint, cela doit être dans ses compétences, n'est-ce pas ? Le Winter Soldier a conscience d'être une marionnette, d'être un pantin et un monstre. Et il n'a pas la capacité ou la liberté de s'en soucier ou de s'en indigner. Natasha a toujours vu quelque chose en lui qui est totalement invisible pour Bucky lui-même. Comme Johnny, comme Lucy, mais Natasha est le seul visage qui hante le Winter Soldier. Et la déception qui marque son visage lorsqu'il refuse de trahir sa patrie pour elle, qui marquera ses traits s'il tue son amant. Natasha l'aime. Natasha est blessée. Bucky rugit intérieurement contre cela : elle refuse de lui adresser la parole, maintenant, que fera-t-elle en sachant qu'il a tué Hawkeye ? Il ne peut pas vivre en sentant le regard de la Veuve Noire sur lui.  Il ne peut pas la laisser penser une fois encore qu'il veut sa mort, qu'il est contre elle.

Le couteau ne s'enfonce pas entre les côtes de Clint, mais sur la mousse qui les tient reliés. Une fois, deux fois, trois fois, la lame brise le carcan qui retient son bras inactivé par la mutation de Lucy. Lorsque la mousse tombe à leurs pieds, Bucky s'écarte vivement de Clint. Son bras métallique pend à ses côtés, inutile tant que quelques connexions n'ont pas été rétablies ou que Lucy ne le remette en route. Dans son autre main, il tient son couteau de combat, ses jointures blanchies autour de la garde. Sa migraine est insupportable, et il se bat contre tout son conditionnement, contre tout ses réflexes qui lui hurlent d'en finir avec Hawkeye. Lorsque le Winter Soldier reprend la parole, sa voix est basse, hachée. Natasha l'aime, Natasha est blessée, et cette pensée flotte dans l'esprit de Bucky, comme un animal enragé qui refuse de lâcher sa proie.

"-Elle est ce que j'ai de mieux. Protège-la. S'il te plaît. Barre-toi."

Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Johnny L. Storm
Quatre Fantastiques
♠ CLASSE & NOM DE CODE : La Torche
♠ EMPLOI : Héros, nova, pilote, acteur, fiancé à temps plein
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Jeu 29 Mai 2014 - 20:48



The world is not "crazy" ;

the world is mad.

Intrigue #03

Johnny, courrant après la jolie blonde, se doutait bien que sa sœur allait vouloir le suivre, le retenir, l’empêcher de se séparer à nouveau d’eux. Mais sur le moment, rien ne comptait plus au monde que Lucy. Surtout lorsqu’elle entoura son cou de ses petits bras et, certainement hissé sur la pointe de ses pieds, s’était collé à lui et lui rendait son baiser. Ses bras à lui entouraient le corps de la mutante avec douceur, faisant attention à sa blessure de guerre. Il ne la retint pas lorsqu’elle se décolla de lui – contexte oblige, ils étaient (après tout) au milieu d’un champ de bataille – et sourit aux paroles de la belle, qui le réconfortèrent.

Lucy lui conseillait d’utiliser ses pouvoirs. Johnny était tenté, mais ce serait du suicide… D’une certaine manière. C’était certainement égoïste de penser à sa petite vie « tranquille » chez Bucky, mais il ne voulait pas revivre l’enfer de la rue. Et il risquait également de mettre son ami en danger si la Purge apprenait qu’il avait hébergé et caché la Torche Humaine… Alors non, il ne pouvait décemment pas s’enflammer ici.

Le super-héros au chômage réussit à repérer Bucky au son de sa voix. Il criait le nom de la jeune mutante – qu’est-ce qu’elle avait encore fait ?! Si elle avait bloqué son bras… S’il était en mauvaise posture… La Torche n’attendit pas pour fendre la foule et retrouver son ami. Il fonce vers lui, et devine la migraine qui doit marteler son crâne, car Johnny arrive juste à temps pour le soutenir avant qu’il ne défaille totalement. Son regard se pose sur Hawkeye, et sur le couteau que Bucky tien. Précautionneusement, il lui enlève de la main. Tout faire doucement, comme si le pauvre homme était un animal apeuré… Johnny range le couteau à sa ceinture, au cas où, et relève la tête vers Clint.

- Johnny : Cette guerre ne sert à rien, vous savez tout les deux qu’elle ne voudrait pas de ça. Johnny lâche un soupire. Laisse-moi m’occuper de lui, s’il te plaît… Et fais attention à Lucy. S’il te plaît. La Torche baisse ensuite le visage vers Bucky. Tu as besoin de repos… Il faut rentrer…

Johnny sentit sa gorge se serrer. Il abandonnait encore une fois sa sœur, sa famille. Mais elle savait qu’elle pouvait l’appeler, à présent… Ils étaient des héros, non ? Et les héros, ça sauve des vies, parfois au détriment de la leur…



© charney



I'm hot-natured

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Lun 23 Juin 2014 - 17:38



La situation n'était plus gérable. Il y avait des combats dans tous les sens, des coups de feu, des blessés, c'était devenu l'horreur et personne ne pouvait réussir à contenir cette émeute. Johnny s'était éloigné pour retrouver Lucy et je tentais de le suivre, seulement cela avait été un échec. La foule présente m'empêcher de retrouver mon petit frère. Je retournais auprès de Reed qui avait lui aussi l'intention de retrouver son beau-frère., seulement la suite des événements ne s'étaient pas déroulés comme je l'imaginais. Un purgiste sorti de nulle part, il m'attrapa la gorge avant de m'utiliser comme bouclier. Reed impuissant face à cette scène, lui ordonna de me lâcher, mais notre ennemi n'était du genre à obéir. D'autant plus qu'un autre purgiste fit son apparition et attaqua Reed avec plusieurs décharges électriques.

▬ REED !!!!!!  

Le salopard ne lui laissait pas une seconde de répit. Vu les doses, je craignais que son cœur ne supporte pas le choc. Reed réussit malgré tout à tenir debout et donna un sacré coup dans la rotule à mon agresseur avant de tomber à genou. Le purgiste sonné par ce qu'il venait d'arriver, relâchait son emprise, ce qui me permit de m'en défaire. Je lui collais un sacré bon coup dans l'estomac, avant de courir vers Reed. Dans une tentative désespérée, je sautais sur le purgiste qui continuait de s'en prendre à Reed et me retrouva projetés un peu plus loin au sol. Sur le moment je n'avais pas fait attention à la chute, seul la santé de Reed importait. Je frappais à plusieurs reprises le purgiste, mais ma force n'égalait pas la sienne. Je finis par utiliser mon invisibilité pour continuer à le marteler de coup, sans qu'il comprenne d'où cela pouvait provenir. Je finis par m'arrêter épuiser par tant d'effort et m'éloignait de l'ennemi qui finit par détaller comme un lapin. J'essayais de reprendre mon souffle, mais une douleur dans le bas du ventre me pris par surprise. Je posais mes mains sur la douleur, comme si cela pouvait y mettre un terme, mais ce n'était qu'une idée absurde. Mon invisibilité finit par disparaître et je me retrouvais à genou, impuissante face à la douleur qui ne cessait d'empirée.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Mer 25 Juin 2014 - 20:44
Intrigue #3


La situation devenait de plus en plus critique et incontrôlable. La rébellion était à son comble tout comme les nerfs des mutants et des purgistes. Impossible d'arrêter l'un ou l'autre. Il fallait tenir le coup et surtout... survivre à toute cette horreur. Il n'y avait plus aucune place pour la réflexion. Il fallait agir, improviser et sans s'oublier au passage. Car pour le moment, malgré la situation, Je ne m'imaginais pas pour autant tuer quelqu'un. Même si, je commence à vouer une certaine haine envers la Purge. Mais je n'avais pas le droit de faire ça pour autant et je ne m'en sentais pas capable. Pourtant, l'un d'entre eux était en train de me torturer avec de bonnes doses d'électricités. Certainement dans le but de m'achever, de provoquer chez moi une bonne crise cardiaque. Fort heureusement, Susan mit peu de temps à me sauver et sauta sur mon bourreau pour ensuite l'assener de coups. Très difficilement, je frôle le sol et tente de me redresser, mais manque de m'effondrer contre la carrosserie d'une voiture. Mon corps en a prit un sacré coup, malgré le fait qu'il soit élastique, il me fallut bien quelques minutes avant de retrouver l'usage de mes jambes ainsi que mon équilibre. Clignant plusieurs fois des yeux, je regarde, impuissant, Susan se battre contre cette brute. Murmurant son nom... Je priais pour qu'elle s'en sorte, qu'il ne lui fasse rien.

Se perdant dans la foule, je n'avais plus aucune vue sur elle. Je me devais de la rattraper et de la retrouver et vite. Serrant les dents et une main instinctivement plaqué contre ma poitrine, quelque peu douloureuse après tant de volts passés par là, je déambule au travers de la foule sans rien lâcher. Espérant qu'aucun autre purgiste ne vienne s'en prendre à moi. C'est alors que je l'aperçois un peu plus loin, à genoux sur le sol et l'air souffrante. Je lutte alors contre mon propre corps pour courir jusqu'à elle et la prendre dans mes bras afin de l'aider à se redresser. Ou du moins, essayer. Puis je pris son visage entre mes mains, le regard inquiet comme jamais.

« Susan ! Tu es blessé ?? »

Sans même attendre sa réponse, quelque chose clochait. Mon regard se figea un instant sur une de ses mains plaquée au niveau de son bas-ventre. Je me redresse ensuite, avant de finalement porter ma femme invisible dans mes bras. Malgré la faiblesse actuelle de mon corps, je m'inquiétais plus pour son état que pour le mien. Passant outre mes douleurs et ma fatigue.  

« Tiens bon Susan... »

Pas le temps de réfléchir, ni de prendre le moindre risque. Il était hors de question de mettre davantage sa vie en danger. Même si j'ignorai totalement ce qu'elle avait et que bon nombre de personnes avaient encore besoin de notre aide, il fallait que je mette ma femme en sécurité. Je tente donc de m'éloigner de la foule, difficilement, à la recherche d'un possible centre de soin et pourquoi pas aussi médecin. Serrant Susan contre moi, je ne cesse de marcher. Jusqu'à trouver une petite ruelle à emprunter et menant vers un autre arrondissement. Mais un purgiste me barra la route. Déterminé, je ne m'arrête pas pour autant. Je serre les dents, avant d'allonger mon cou et de lui donner un violent coup de tête qui l’assomma. Heureusement qu'il ne portait pas de casque...

Traversant la ruelle, nous arrivâmes dans une autre rue, moins bondé mais toute aussi dangereuse. Apercevant enfin l'hôpital, à l'autre bout de la rue. Une fois arrivé, nous entrâmes dans le bâtiment, tenant toujours Susan dans mes bras, même si cela devenait de plus en plus difficile. A l'intérieur, la panique était aussi à son comble et les médecins surchargés. Ou du moins, ceux qui n'avaient pas pris la fuite... A tout hasard, il tenta de trouver de l'aide parmi l'un d'entre eux. Même s'il était déjà occupé.

« S'il vous plais, j'ai besoin d'aide ! »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Lun 14 Juil 2014 - 17:49

Why are you choosing this path?

Mutation. It is the key to our evolution. It has enabled us to evolve from a single-celled organism into the dominant species on the planet. This process is slow, and normally taking thousands and thousands of years. But every few hundred millennia, evolution leaps forward.
Intrigue #3



« LUCY ! »

Qu’est-ce qu’il était désagréable en Winter Soldier… après tout, ce n’était qu’un petit court-circuit ! Oh… son arme de destruction massive ne bougeait plus ? Bon. Sa fureur était peut-être légitime. Cependant, son cyborg adoré était fort comme un lion. Une vraie machine de guerre. Finalement, ce bras argenté n’était qu’un simple accessoire de publicité. Du genre : « Regardez-moi, c’est moi le chef sanguinaire des miliciens, l’emblème de la Purge ! ». Absurde. Et puis, le petit soldat n’avait qu’à maîtriser sa colère ! La mutante observa la scène du coin de l’œil. Incapable d’utiliser son bras mécanique, James parvint à fissurer l’étrange mousse à l’aide de son couteau et s’écarte violemment de Clint. À son expression torturée, la blonde devine qu’il souffre. Blessure physique ou mentale ? Impossible de le savoir. Lucy envoya une slave d’électricité vers les miliciens qui approchaient et fut atterrée que Johnny choisisse la facilité…

Ces gens aux dons extraordinaires ; anormaux, super-héros et mutants, avaient tous le pouvoir d’aider l’humanité. Lucas avait raison à son sujet… elle était destinées à de grandes choses. Défendre la justice et le bien avait un prix et Lucy était prête à prendre ce risque. C’était son devoir de protéger les plus faibles. Elle le réalisait aujourd’hui. Au milieu de ce chaos. Quelle déception amère de voir la Torche Humaine s’agenouiller face à l’adversité. Préférait-il réellement son cocon de sécurité ? Lucy se fraya un chemin dans la foule, suivant le trio des yeux. Un anormal s’enligna vers eux et la blonde créa un bouclier magnétique autour de Johnny, n’ayant pas la force de l’amplifier à cause de sa blessure. Son bandage était presque imbibé de rouge. Puis, elle discerna un mutant sur l’immeuble d’en face, qui visait le chef des miliciens. Lucy réactiva son bras, mais sachant qu’il n’aurait pas le temps de réagir, elle s’élança.

«
BUCKY ! »

Les bruits d’explosions et le tumulte n’étaient plus qu’un lointain bourdonnement. Lucy était à quelques centimètres du Winter Soldier et lui souriait douloureusement. Elle s’était pratiquement téléportée, sa vitesse poussée au maximum.

«
… t’as rien ? » articula-t-elle péniblement, du sang se répandant dans sa bouche. Ses doigts tremblèrent jusqu’au visage de Bucky avec un faible sourire, s’assurant qu’il était sain et sauf. « … merci mon dieu, tu n’as rien… »

Des lianes rigides transperçaient son corps à plusieurs endroits. Notamment ; le dos, les bras et les jambes… Ses mains, tremblantes à cause de la gravité de ses blessures, se posèrent à présent sur les cordes faites de végétaux et les électrocuta. Le mutant aux traits rocailleux retira vivement ses lianes et Lucy tomba lourdement sur l’asphalte. Secouée de spasmes et crachant du sang, c’est à peine si elle réussissait à rester consciente. Sa vision trouble l’étourdissant et le chaos résonnant comme un faible écho dans ses oreilles.
Connor. Elle s’évanouit, le liquide rougeâtre se répandant à une vitesse alarmante autour de son corps d'une couleur blafarde.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Lun 18 Aoû 2014 - 15:32
Intrigue # 3
Susan & Reed & Johnny & Lucy & Clint






L'esprit de Bucky fait la toupie, lâchée en plein élan, en chute libre. Le soldat a perdu son but, sa mission et se retrouve planté là à observer son ennemi dans le blanc des yeux sans le tuer, sans le blesser. Le laisser aller.  Un animal apeuré. Un soldat traumatisé. Une bête sauvage entraînée à tuer sans pitié. Un chien qui a perdu son maître. « -Cette guerre ne sert à rien, vous savez tout les deux qu’elle ne voudrait pas de ça. » Natasha lui en mettrait une pour lui apprendre la vie. Natasha a toujours été infiniment meilleure que lui. Bucky se laisse ôter son couteau, resserre ses doigts et les déplie à nouveau, comme s'il avait oublié comment s'en servir. Il n'a pas besoin de son couteau pour tuer, il a juste besoin de la volonté, d'un ordre, mais la machine à tuer, la menace a perdu sa cible. La suite l'indiffère alors qu'il tente de de ramasser les morceaux épars de son esprit. Son esprit, sa mémoire et sa raison ne sont déjà pas bien vaillants en général, mais là...il est une épave qui se raccroche à l'idée qu'il ne doit pas exécuter sa mission, qu'il ne doit pas tuer Hawkeye.

« - Tu as besoin de repos… Il faut rentrer… » Rentrer, rentrer où ? Russie ? KGB ? Appartement ? Le repos lui est inconnu, le seul repos qu'il ait jamais connu est celui du tube dans lequel on le cryogénise, dans lequel on le stocke entre deux missions. Sous ses mèches sombres, le regard clair du Winter Soldier, se fixe hésitant, erratique, sur son ami. Il a une mission à accomplir, une mission... « BUCKY ! » Un cri, derrière eux, dans la foule. Le combat n'a pas cessé, les mutants et les rebelles tentent toujours d'abattre la purge et ses armes de mort. En temps normal, Bucky aurait eu le temps de réagir. Se décaler d'un pas, deux pas, éviter l'attaque, frapper encore et encore, tuer. Ses esquives sont instinctives, incorporées à son être par des décennies à se transformer en arme. Juste ce qu'il faut pour se maintenir en vie, assez sauf pour continuer sa mission. Mission qui a du vent dans l'aile.

Lucy ? Perplexité. Le regard du Winter Soldier sortit un instant de l'indifférence du soldat, s'alluma d'une émotion alors qu'il tournait les yeux vers la mutante tombée au combat. « … t’as rien ? » Lucy, Lucy à terre, tremblante et pleine de sang, qui venait de s'interposer entre lui et un mutant qui avait trouvé malin de profiter de la confrontation manquée entre lui et l'avengers pour essayer de le tuer. Bucky cligna des paupières et l'observa sans mot dire alors qu'elle levait la main vers lui. Malgré lui, ses yeux s'écarquillèrent sans qu'il ne fasse un mouvement. Lucy, Johnny étaient des amis, des amis sur lesquels il pouvait compter. Le lui qui n'était pas le Winter Soldier et qui parfois, durant un bref instant, osait parler pour lui même, vivre et ressentir comme un être vivant, un être humain. Un autre vie. Parfois il lui semblait que cette expression était littérale, quand elle s'appliquait à lui.

Bucky fixa son corps, allongée dans une flaque de son propre sang, comme tant de victimes du Winter Soldier. Sauf qu'il s'agissait d'une amie à lui. Lucy perdit conscience, et Bucky perdit contenance, alors qu'il recula d'un pas, cherchant Johnny du regard, ignorant Hawkeye. Le chaos et le combat avait repris son cours, mais les morts et blessés des deux camps étaient si nombreux que tous avaient perdus de leur combattivité. Bucky fit brusquement demi-tour. Il recula, traçant son chemin dans les rangs des hommes qu'il était censé mené, sans la moindre hésitation ni un regard en arrière pour ses amis - les amis de Bucky Barnes, si cet homme existait vraiment. Il fendit la foule, faisant reculer les miliciens de quelques pas - la purge commençait à reculer et à battre en retraite en même temps que le Winter Soldier.
Hawkeye, Johnny, ou même les miliciens ( elle avait après tout pris la défense de leur meneur du jour ), quelqu'un veillerait sur Lucy, mais pas lui. Il disparut, ombre dans la foule, tueur retournant à l'anonymat. Pouvait-il marcher assez loin pour arriver en Russie, assez loin pour pouvoir comprendre ce qui se passait, et pour pouvoir se regarder dans la glace ?

Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Johnny L. Storm
Quatre Fantastiques
♠ CLASSE & NOM DE CODE : La Torche
♠ EMPLOI : Héros, nova, pilote, acteur, fiancé à temps plein
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes   Jeu 28 Aoû 2014 - 18:40



The world is not "crazy" ;

the world is mad.

Intrigue #03
Et le ciel s’enflamme. Non pas ce feu délivrant, cette bonne nouvelle, l’arrivée de la Torche. Non, il observe la genèse en flammes, il n’en reste plus rien. Comme un Phénix qui se tordrait de faim pour son feu et hurlerait en vain. Mais autour, c’est le chaos, et peut-être l’oiseau flamboyant ne renaîtra pas de ses cendres, cette fois. Comme une révélation, qui est réellement à blâmer ? Les deux partis sont en tords, alors qu’au sein de leur petit trio, les deux partis se rejoignent. Johnny est tombé dans la brume, comment pourrait-il apprendre à vivre sans eux ? Bucky et Lucy. Reed et Susan. Perdus dans un indescriptible Labyrinthe. Mais Johnny à croquer le fruit défendu. Tout semble assourdit autour de lui. Il comprend avant que cela n’arrive. Il voit le bouclier électromagnétique se former autour de lui, et sa gorge se serre soudainement alors qu’il écarquille les yeux. Son esprit est plus rapide que son corps ; il ne peut rien faire. Tout semble se passer au ralentit et il a l’impression d’être tétanisé, pétrifié.

- Johnny : NOOOON !

Le bouclier disparaît, et le blond fixa son amie au sol. Il voit à l’expression de Bucky qu’il est perdu, qu’il ne sait pas quoi faire. Leurs regards se croisèrent, alors que le Fantastique titubait en direction de ses deux amis. Il allait ouvrir la bouche pour presser le russe de l’aider à emmener la mutante dans un lieu sûr, mais ce dernier prit soudainement la fuite. Le désespoir gagna Johnny qui – l’espace d’une seconde – fut pris d’une sourde colère. Mais Bucky devait avoir ses raisons. Il ne fallait pas compromettre le pauvre garçon, Johnny ne voulait pas qu’il se fasse assassiner par ses propres hommes parce qu’il avait aidé une mutante. Mais Lucy était aussi son amie, non ?...

Johnny tomba à genoux à côté de Lucy, comme s’il s’était appuyé sur un mur qui avait soudainement disparu. Sa voix faible lui demandait de rester en vie, de ne pas fermer les yeux, mais son sang se répandait autour d’elle. Le mutant qui lui avait fait ça avait déjà pris la fuite, et la jeune femme se mit à cracher du sang. Le Fantastique, pris au dépourvu, terrorisé, ne put retenir le flot de larmes qui coulait le long de ses joues.

- Johnny : A l’aide… Aidez-nous !

Il était totalement perdu. Mais personne ne viendrait les aider, il en prit soudainement conscience. La jeune femme avait perdu connaissance, et si lui ne faisait rien, elle était perdue. Il devait l’amener à l’hôpital. Il se redressa doucement, et jeta un coup d’œil aux miliciens autour de lui. Tant pis, il allait se compromettre, il allait tout compromettre. Il se teindrait en roux, la prochaine fois. Il prit Lucy dans ses bras ;

- Johnny : Tiens bon Lucy… Je t’en supplies, tiens bon.

Lentement, trop lentement à son goût, il sentit le feu affluer en lui. Depuis combien de temps n’avait-il pas fait ça ? Une légère anxiété le pris. Et s’il la brûlait ? Non, il ne devait pas y penser, et se contrôler. Il savait maîtriser son pouvoir.

- Johnny : Ne meurs pas, s’il te plaît… C’est quand on manque de perdre quelque chose qu’on se rend compte de sa vraie valeur. Je t’aime…

Sa voix s’était faite étranglée, hésitante. Mais il l’avait dit. S’enflammant d’un coup, protégeant la jeune femme, il s’envola subitement et atterrit devant l’hôpital. Lorsqu’il entra, il aperçut son beau-frère qui tenait Susan dans ses bras.

- Johnny : Sue ! son monde semblait s’effondrer autour de lui. Il lança un regard effrayé à Reed, avant de supplier à ce qu’on s’occupe de Lucy, qui perdait toujours plus de sang. Heureusement, des médecins et infirmiers arrivèrent pour s’occuper des blessés…



© charney



I'm hot-natured

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe # 6 Susan & Reed Richards - Johnny Storm - Lucy Patterson - Clint Barton - Bucky Barnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


 Sujets similaires

-
» Flame On [Johnny Storm]
» Johnny Storm & Co
» Johnny Thunders
» Susan Pevensie - Terminé
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives des Intrigues & Events-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc