Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Dim 16 Mar 2014 - 21:24


Jeagger
Nicolas Cage

Identité
Prénom(s) & Nom: Jeagger Laufeyson
Nom de code: Dorian Froststone, Batard, Saleté,... dois je vraiment citer tous les noms que Lorelei me donne en plus?
Date & lieu de naissance: Il y a bien longtemps dans la cité D'Asgard
Âge: Franchement je n'ai pas compté. Mais je suis né peu après la grande bataille contre Jotunheim
Emploi/occupation: Ancien Tacticien Militaire sur Asgard, Râleur professionnel, Serviteur de Lorelei, Trafiquant d’armes sur Midgard, Machine à glaçon de Lorelei, Tueur de courtisan, Jaloux de premier ordre.
Centres d'intérêts: Et bien servir Lorelei est on peu dire un centre d’intérêt vu que depuis son retour je dirai oui de bon cœur à tous ses caprices, sauf ce qui concerne ses multiples amants dont leur massacre est mon second centre d’intérêt. J’aime aussi vendre des armes aux humains, juste pour le plaisir de les voir s’entretuer encore et encore, ils sont si mignons dans leur soif de destruction. Sinon ma plus grande occupation est de râler, me disputer, crier, et bien entendu faire des crises de jalousie.
Statut: Esclave? Etrangement si je me dis célibataire je sens qu'une va piquer sa crise
Groupe: Divinités
Caractère
Si je vous dis que je suis un homme de glace vous me croyez ? Et bien vous avez raison, je suis de glace et ce n’est pas qu’une allusion physique, je suis quelqu’un qui peut se montrer dur,  cruel, sans pitié pour les autres, violent, agressif, et pourtant réfléchit mais souvent pour des idées encore plus froides, je n’ai pas de sentiments pour les autres, je ne pense qu’à moi, me montrant facilement égoïste, possessif, jaloux, râleur, de mauvaise foi, je n’ai pas un caractère en or, loin de la. J’aime voir le sang couler, les gens s’entretuer, les guerres éclater, je suis pas un être sain et d’ailleurs je suis aussi franc, mais pas la bonne franchise, je dis ce que je pense, ce que je ressens, de façon tranchante sans aucune douceur ni aucun tact,  si pour moi vous êtes de la merde, je vous le dire clairement en face. A force de rejet, j’ai décidé de m’imposer, et pourtant malgré mon manque de courtoisie et de respect des plus violent, il y a des êtres que j’apprécie, même si des fois apprécier veut dire les provoquer, les bousculer, ou leur parler comme si ils étaient des êtres inférieurs, c’est un peu ma nature et ma façon de me faire accepter, pousser les autres vers la colère. Il m’arrive aussi souvent d’agir sans réfléchir et la c’est le pire car je peux frapper avant de parler, arriver à des extrêmes sans avoir pensé aux conséquences, d’ailleurs vous remarquerez dans mon histoire que je ne suis pas du genre stable. Mais une personne sort totalement de ce cadre, Lorelei, elle qui m’a tant énervé, qui m’a poussé à bout, que des fois j’ai eut envie de tuer, cette Ase, je l’aime putain, et pas qu’un peu, elle est la seule chaleur en mon être me poussant à faire tout ce qu’elle veut et veiller sur elle surtout avec la cicatrice laissée par sa mort. Tout d’elle me rend dingue et croyez moi si quelqu’un ose tenter de la séduire, lui faire du mal, ou juste un peu trop la regarder, je me ferai un plaisir d’arracher la tête de son corps. Personne ne touche à Lorelei en ma présence, de prêt ou de loin.

Comment cela je manque de diplomatie ? Non je peux être très diplomate pour vendre des armes, comme pour donner des ordres à des troupes. Il ne faut pas croire que tous les demi Jotun sont comme Skurge, des brutes idiotes, non je suis justement plus subtile, je suis un stratège qui peut réfléchir, qui sait ruser, mettre point des guet-apens, des pièges, faire des projets ou des plans. Je sais étudier les ennemis, préparer une bataille et j’avoue j’aime cela, préparer une guerre puis admirer les massacres, voir le sang couler, les vies s’évaporer.  

Ah oui, une dernière chose, en dehors de Lorelei, je ne supporte pas le contact physique, alors ne me touchez pas sinon je ne  garantie pas votre survie.

Capacités & Mutations


Tous les pouvoirs de Jeagger viennent de sa nature d’Hybride Jotun-Ase, mais il a beaucoup plus hérité du coté Jotun que du coté Asgardien.

Indestructibilité :

Son pouvoir principal et sur lequel il n’a aucun contrôle, à l’inverse d’autres Hybrides où la force est beaucoup plus prononcée, chez Jeagger c’est sa résistance qui est la plus poussée, en effet il a une résistance équivalente à une classe 60, pouvant du coup endurer et supporter la majorité des armes conventionnelles comme les armes à feu et anti blindages ainsi que les armes blanches faites de métaux classiques. Son corps froid lui permet aussi de résister à toutes les formes de poisons, maladies et toxines, ce qui n’est pas spécialement des plus agréable car du coup il n’a pas droit de se prendre une bonne cuite. Il sait que cette capacité de résistance peut encore évoluer car il remarqué avec le temps que celle ci est de plus en plus forte, plus poussée.

Faiblesse :

Il est important de noter ce détail, cette résistance vient de la froideur de son être, et même si il peut combattre sa température pour la garder froide quelque soit le climat, si il doit se retrouver face à des Pyrokinésistes puissants, ou des êtres dont le feu est leur nature, sa résistance chutera.

Force :

Sa nature lui offre bien entendu une force surhumaine, ne fusse que par sa densité trois fois supérieurs à celles des humains, ainsi que par son héritage génétique. Mais à l’inverse d’autres Hybrides, sa force reste équivalente à la normale pour un Asgardien ou un Jotun, restant à un nouveau de Classe 30 et ne pourra d’ailleurs jamais évoluer.

Thermokinésie :

Chez Jeagger la thermokinésie ne va que dans un sens, il ne peut pas remonter une température mais uniquement descendre celle de son corps ou de ce qu’il touche, pouvant ainsi refroidir un être, de l’eau ou son propre être ce qui est quasi en permanence, lui procurant cette résistance particulière. La plus basse température qu’il peut atteindre actuellement, et ceci que pendant un bref instant est de -100 °C, mais bien entendu pas directement, il arrive à une telle température de façon progressive. Il lui faudrait actuellement une minute pour atteindre une telle température. En se concentrant grâce à l’humidité ambiante il peut refroidir sa main pour former une pique de glace d’une vingtaine de centimètre de long perforante dont la garde est sa main, ce qui l’empêche bien entendu de la lancer. Quand Jeagger utilise ce pouvoir il doit bien entendu être concentré sauf quand c’est pour la température de son corps, mais aussi sa peau devient bleue.

( Précision sur la nature du pouvoir :

Pour le pouvoir je me suis inspiré du seul Hybride connu, c’est à dire Skurge, mais ne voulant pas faire un clone de ce dernier, j’ai donc modifié le principe. Skurge possède une force et une endurance de classe 65 sans faiblesse face à la chaleur. Du coup j’ai gardé son endurance mais légèrement amoindrit (classe 60) et en y ajoutant la faiblesse du feu amoindrissant cette défense. Pour sa force j’ai gardé la force classique d’un Ase de classe donc 30 et pour marquer l’hybridation j’ai pris au lieu du cumule de force, le pouvoir de froid des Géant du Givre (Jotun), tout en justifiant que c’est cette capacité qui renforce l’endurance de Jeagger et donc aussi pour cela que la pryokinésie abaisse la dite endurance.  )


Compétences :

Compétences intellectuelles :

Les connaissances de Jeagger sont majoritairement Militaire, l’art de la Guerre Asgardienne, les stratégies d’attaques, et tout ce qui est de la logistique. Même si depuis un moment il est sur Midgard il a passé bien trop de temps sur Asgard pour oublier toutes ses connaissances, mais il a su par contre les modifier et les adapter. En effet il connaît l’art de la guerre de Midgard, le principe des armes à feu, des blindés, mais aussi de la pire des armes pour l’humain, l’argent. Manipulant économie et trafique d’armes, il est un spécialiste pour profiter des tentions politiques et fournir des armes à ceux qui en ont besoin et à leurs ennemis au bon moment. D’un point de vue langue, bien entendu il connaît le Langage d’Asgard, mais aussi depuis son temps sur Midgard il a apprit divers langages et leurs subtilités comme le Russe, l’Allemand, l’Anglais, le Français et le Chinois Moderne. Important pour le trafique d’armes d’ailleurs.

Compétences martiales :

Ses compétences martiales primaires sont surtout Asgardiennes, il manie dont les armes blanches tel un guerrier ainsi que le combat de corps à corps. Bien entendu comme beaucoup d’Ases, ses techniques de combats sont « primaires » compensant l’absence d’arts martiaux par la force et endurance naturelle. Depuis qu’il est sur terre il a aussi apprit l’utilisation des armes à deux. Maniant armes de points, d’épaules et lourdes, il n’utilise pas d’armes de précisions, ni d’arc. Malgré ces compétences il reste plus un stratège qu’un combattant. L’arme qu’il utilise le plus souvent reste sa pique de glace. En armes humaines, il a une préférence pour le  RPzB 43, alias Panzerschreck, un lance roquette allemand datant de la seconde guerre mondiale mais restant dans les meilleurs de l’armement lourd, et aussi pour le XM196, connue sous le nom de Minigun, se trouvant être une mitrailleuse lourde Américaine à cadence élevée.

Compétences générales :

Jeagger possède quelques petites compétences particulières que certes beaucoup d’hommes pratiquent mais qui pour lui sont assez exceptionnelles. Une des premières est de savoir supporter les caprices de Lorelei et d’y répondre, il sait d’ailleurs préparer des cocktails. Il sait aussi conduire voitures et camions.



Eh toi là, t'es qui en fait ?
Prénom/pseudo ♦️ Pat Âge ♦️ 30 ans Scénario ou inventé ♦️ Inventé Comment as-tu atterri ici  ♦️ j'y suis Fréquence de connexion ♦️ 6/7 Remarque(s) ♦️ Je vous aime Code règlement ♦️  :32: 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Dim 16 Mar 2014 - 21:25
Raconte-moi une histoire
Ma naissance était ce qu’on peut appeler une erreur, une chose qui est bien rare en ce monde. Oui il existe des enfants hybrides comme Thor, semi Asgardien et semi Dieu Ancien, ou encore Skurge, semi Jotun et Semi Asgardien, ainsi que plusieurs hybrides Midgardiens et Asgardiens. L’erreur n’est pas uniquement la question de ma nature mais aussi le faite que mon père n’était autre que Laufey de Jotunheim et ma mère une combattante revenue enceinte de l’époque de cette guerre contre les Jotuns. Je ne sais pas comment c’est arrivé entre eux, je ne sais pas si c’était un acte criminel ou désiré, mais voilà, quelques temps après je suis né à Asgard. Au début celle qui était ma mère tenta de m’éduquer comme un Ase mais trop rapidement ma froideur a fait surface et sous les ordres de son supérieur elle se retrouva obligée de me dévoiler ma vraie nature ainsi que le nom de celui qui m’a engendré. Il faut dire que ce secret dévoilé ne fit que rendre ma jeunesse plus difficile, pour beaucoup de Ases les Jotuns sont les croquemitaines de notre royaume, ils sont dans les histoires contés aux enfants, les monstres venant emporter la vie pendant la nuit dans un froid hivernal. Cela engendra alors le rejet de la part des autres, un rejet des plus significatifs au point qu’un instant certains parlaient de m’envoyer sur Jotunheim, que peut être j’y aurai plus ma place que sur Asgard. Ma génitrice dite mère se battit alors pour moi, pour me faire rester en expliquant que tout ne serait qu’une histoire d’éducation, et petit à petit je fus accepté parmi les autres, mais plus comme une forme de tolérance, ne trouvant ni amis, ni autre chose d’ailleurs, je devins le Solitaire, celui qui s’entrainait, étudiait, évoluait seul dans son coin, fréquentant peut les autres de mon rang.  Jamais je n’ai demandé plus d’informations sur mon père, peut être simplement pour montrer que je ne m’intéressais pas aux Jotuns et m’intégrer mais en vérité, mon cœur ne s’est jamais sentit bien sur Asgard et une part de moi a toujours été intéressé d’en savoir plus sur Jotunheim et les géants. Peut être qu’en moi je ressentais une forme de jalousie envers les autres Ases d’être ainsi soudés, peut être qu’une part de moi regrettait de ne pas être un Jotun à part entière. Peut être que si j’avais appris la nature de Loki en cette époque, j’aurai trouvé un être vers qui me tourner, mais ce ne fut point le cas, enfin si j’allais le rencontrer, mais pas pour ce genre de raisons.

Après un temps je suis tombé sur une Asgardienne à la chevelure d’or, une jeune Ase, plus jeune que moi mais resplendissante qui attira directement mon attention. Non non, ce ne fut point une attirance comme vous pensez, en faite au début un peu si, elle avait un charme bien rare qui me fit sortir de mes ombres pour me rapprocher malgré son entourage, tenter un premier contact. Et bien vous savez quoi ? Cette jeune femme au bel entourage n’était qu’une [Insérer ici une injure explicite], certes magnifique, mais quelle peste, presque directement elle m’avait traité comme un chien, montrer une forme de supériorité, riant presque de ma différence. En faite ce jour la elle m’avait donné l’envie de la tuer, de lui arracher la tête et de répandre ensuite les morceaux de son corps aux quatre coins du palais. Cette première rencontre allait devenir une habitude, presque un jeu peut être, elle qui venait m’appeler le Givré, le Bizarre, ou encore Chien des Glaces, elle aimait me provoquer surement, me pousser à éclater de colère mais j’avoue j’étais facile à énerver, et elle avait le don d’y arriver plus facilement que n’importe qui d’autre, du coup la majorité du temps nous faisions que nous disputer, et même si je ne l’avais jamais avoué, j’aimais cela car c’était mon contact le plus régulier à Asgard, la personne avec qui je passais le plus de temps, même si souvent elle me faisait le coup du « Je suis Une Princesse, alors tu dois me servir… va me chercher ceci, ou cela… Blablabla » vous voyez le genre, une diva capricieuse qui pensait que parce que j’étais différent, je lui devais respect et obéissance. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle n’aimait pas se montrer en publique, parce qu’on se voyait toujours seuls, ou si c’est simplement son plaisir mais il faut avouer que je ne me souviens pas avoir eut une discussion normal, ou une journée en sa présence qui n’avait pas terminé par une guerre. Etrangement je ne me rendais même pas compte mais à cause d’elle j’entrais en conflit avec tous les mâles qui venaient la voir en tête à tête, comme possédé par la jalousie, finissant souvent dans de petites bagarres ou des combats, je devins vite une forme de trouble. Alors quand le temps vint à rejoindre les batailles, mon comportement fut considéré comme trop instable pour me laisser aller sur front, trop dangereux pour mes propres confrères. Du coup je m’étais retrouvé à l’arrière, comme « ligne de secours » en cas de débordement ennemis, mais finalement en écoutant ceux gérant les batailles et m’imposant, je trouva rapidement une autre place, point sur le champ de bataille mais bien avec ceux gérant la stratégie, cherchant à débusquer les ennemis, ceux qui étudiaient le danger pour guider les troupes, j’étais devenu un Stratège.

Une des périodes qui m’avait le plus dérangé de ma vie à Asgard, c’est quand Malekith avait kidnappé cette chère Lorelei, étrangement alors que certains penseraient que j’aurai des vacances, que je serai un peu tranquille, non, ne plus l’entendre me crier dessus, tenter de me rabaisser ou de me donner des ordres, cela me manquait. Heureusement que je n’étais pas au courant de tout ce qu’il s’est produit en cette époque car je pense que j’aurai désobéit aux ordres pour partir à sa recherche, tel un héros… Beurk, moi le héros ? Non jamais je ne voudrai de ce rôle mais pourtant cette idée m’était passée par la tête, peut être pour gagner un peu de respect de la jeune mademoiselle caprice. Peut être qu’une part de moi était redevable envers Thor de l’avoir sauvé mais jamais cela je ne pourrai l’avouer. Mais celle ci de retour, je ne pouvais plus m’approcher réellement d’elle, trop occupée à tenter de séduire le Dieu de la Foudre, du coup je m’étais concentré dans l’étude de la guerre, approfondir mes connaissances, vu que je ne pouvais point me battre, ni tenter de posséder Lorelei, je fis en sorte de me faire respecter comme stratège, et c’est quand Suture attaqua Asgard que je fus  encore plus démonstration de mes talents. Pendant toute la période qui suivit, l’hybride que je suis préféra rester loin des autres à nouveau, ne voulant rien savoir des jeux pervers qui pouvaient animer Lorelei et Thor, puis Loki, me concentrant uniquement dans des entrainements, cherchant aussi à contrôler ma colère au combat, mais étrangement ceci semblait presque impossible, comme si la hargne était dans mon sang, dans mon être, ma nature,… Seule la recherche du savoir était une tâche qui n’éveillait pas cette colère, du coup mon esprit plongea dans les archives, étudier chaque batailles d’Asgard, chaque combat, apprendre les ennemis, apprendre les stratégies anciennes, relire ces contes d’antan avec un grand intérêt.  C’était ma façon de suivre ce que je ne voulais pas savoir ni voir. Il est d’ailleurs amusant de remarquer que d’un coté on peut détester une personne si violemment, que de la savoir dans les bras d’un autre vous rends jaloux, mais pire qu’elle puisse vous manquer.

C’est uniquement quand Lorelei et Loki vinrent à se séparer que je retourne auprès d’elle, revenant m’incruster dans sa vie pour supporter de nouvelles insultes, ayant droit à un accueil du genre « A bien tu étais passé où mon Monstre de Glace ». J’avais retrouvé ma peste, ma foutue capricieuse qui s’amusa à nouveau à me taper sur les nerfs, à me traiter comme son serviteur, m’appelant sans cesse Batard, ainsi que d’autres noms qui auraient fait naitre la colère dans bien des cœurs. A nouveau disputes, tourments, chaos, Typhon, une forme de haine particulière me poussant souvent à la bousculer, celle ci répondant en se jouant toujours aussi précieuse et princesse qui a droit de diriger un être de rang inférieur. Je crois que des fois l’idée de la tuer me passait par l’esprit, mais cela serait vite bouleversé car un crime odieux allait se produire. En effet celle qui a souvent été source de discorde en Asgard, et pour les autres, trouva la mort en voulant protéger Asgard justement, en s’interposant entre un ennemi et Balder. Je me rappellerai toujours de ce jour, de cette bataille contre les Légions de Seth, je me souviendrai sans relâche de cette vision de Lorelei protégeant le Seigneur Balder et sombrant. Une cassure, un déchirement, la mort emportait celle que je détestais tant, me faisant regretter sur le coup de ne pas avoir dit oui à tous ses caprices, de n’avoir connu que colères et disputes avec elle. Son corps s’effondrant, une image que je n’oublierai jamais, mais ce fut aussi la première fois que ma peau devint bleu de glace, me poussant à traverser les ennemis et me rapprocher encore, mais tout était trop tard, elle succomba de ses blessures peu après, m’enrageant intérieurement, me déchirant, me brulant, c’était une sensation horrible qui m’avait fait perdre contrôle. Pour la première fois la glace forma une lame sur ma main, et j’arracha la vie du premier être attrapé d’une façon des plus violente et odieuse comme si ma nature Jotun refaisait surface. Quand Lorelei fut emmené par Amora, je n’ai pu que suivre, en silence et pourtant crispé, un être prêt à exploser, restant auprès d’elle jusqu’au jour du rite funéraire, au début refusant qu’elle soit emportée, envahit par l’espoir d’un acte, d’un geste qui la ramènerait auprès des siens. Odin a le pouvoir de ramener les morts, il a le don permettant à Hela de libérer un être, et je pensais qu’il agirait ainsi pour son acte héroïque, mais non, rien.

Les premiers temps, je m’étais totalement enfermé, refusant tout contact, toutes personnes mais après tout cela ne changerait pas grand chose vu qu’en dehors de Lorelei, finalement personne ne cherchait vraiment à venir vers moi, ni à me contacter. Ma haine ne faisait que grandir chaque jour, me détruisant d’une certaine façon, me poussant à sortir uniquement pour boire, provoquer des bagarres, me battre avec les autres Asgardiens en les traitant comme des ennemis, et très rapidement pour les autorités de ce Royaume tout cela en devenait trop. La garde m’avait emmené devant Odin, celui ci voulant comprendre pourquoi tant de rage alors que j’avais été accueillit comme un des leurs. Ce jour la c’était la haine qui l’emporta, et les mots sortirent seuls, surprenant l’assemblée qui n’imaginait point l’importance de Lorelei à mes yeux alors que nous semblions nous détester.

« Vous, Seigneur de tous les Asgardiens, Roi de ce monde, Protecteur des Neufs mondes, pourquoi ? Pourquoi ne faites vous rien pour celle qui a sauvé Asgard, qui s’est sacrifiée ? … Est ce que le faite d’être borgne vous rend aveugle, vous qui avez le pouvoir de la ramener, est ce que ses crimes sont si graves pour que vous vous détournez de son acte héroïque ? Vous n’êtes point Roi, vous êtes Tyran sans âme, sans cœur… Vous êtes… »

C’était la qu’on m’imposa le silence et que la sentence tomba, Odin n’appréciant ni mon comportement, ni la menace que je représentais pour les autres, décida de me bannir d’Asgard et de m’envoyer sur Jotunheim auprès des géants, de ceux de mon autre sang. M’interdisant ainsi tout retour au Palais ou sur le Royaume. Un exil forcé, me repoussant ainsi parmi ceux qui finalement m’étaient inconnus même si avaient toujours attiré mon intérêt. Mais voilà, malheureusement autant pour les Ases je suis un demi Jotun, autant pour les Jotuns je suis un demi Ase, ce qui fait que très rapidement j’étais repoussé par tous, même Laufey ne voyait pas en moi un fils, mais juste un batard qui n’avait pas sa place, ne fusse parce qu’à l’inverse des Jotuns, j’avais une taille normale et non celle d’un géant. Un nouveau rejet mais qu’étrangement j’avais prit mieux que celui venant des Ases, tentant donc de venir m’intégrer mais sans succès, faisant ici à Jotunheim un effort.

Après quelques essais d’intégration, un des Jotuns me parla du passage entre les mondes, un passage hors du regard de Heimdall, hors de celui de bien des êtres, permettant de trouver ma place ailleurs, ou je ne serai plus le monstre rejeté, mais un être qui aurait le dessus sur les autres. Un passage vers Midgard… Je ne savais pas ce que ce passage était un sens unique, que cela faisait parti des multiples failles d’Yggdrasil mais après hésitation je l’avais passé pour me retrouver sur un monde bien différent. Les premiers hommes que j’ai croisé me regardaient étrangement, ma tenue semblant un peu les surprendre, mais surtout ils semblaient tous tellement agressifs envers moi. Je ne connaissais pas leur force, je me préparais à me battre, et rapidement j’avais compris ma supériorité sur eux, leurs armes semblant ne pas être puissante, en faite leur nature ne l’était pas, et ce premier combat en ce monde me fit comprendre les paroles du Jotun, ce monde est faible, en ce monde je ne serai pas le monstre rejeté, je serai le monstre divin. Il me fallait comprendre ce nouveau monde qui sortait de toutes mes connaissances, du coup je m’étais éloigné des hommes au début, me dirigeant vers ce qui étaient le nord de l’Europe, trouver refuge dans ce lieu froid le temps d’étudier ce peuple, ce royaume, apprenant des histoires d’un temps plus ancien qui parlaient des Dieux, des Géants, des choses qu’ils appelaient mythes. Les premières décennies, les premiers temps, ma vie se faisait discrète, descendant en certains lieux mortels pour trouver ce dont j’avais besoin, devenant une ombre, un être dont certains mortels soufflaient le nom comme une légende, j’évitais de me faire trop connaître mais jouais des craintes humaines et de leur superstitions.

Seul, solitaire, pensant encore à elle, monstre de cette région que je considérai comme mon territoire, je ne pouvais qu’admirer les hommes évoluer vite, très vite, tellement vite qu’ils en étaient instables, le temps défilant et comme des fourmis ils s’agitaient, mais c’est uniquement à l’arrivé des technologies que je m’étais décidé à quitter les ténèbres, à l’arrivé de la première guerre mondiale ce monde attira mon attention personnellement, trouvant une forme de loisir, de plaisir dans cette évolution de la guerre. Voilà ce que les hommes appelaient devenir civilisé, améliorer leur capacité de tuer et de destruction, et ma personne désirait mettre sa pierre dans la fondation de cette œuvre qu’était l’annihilation de son prochain. Quittant le nord je me dirigeais vers le pays appelé Allemagne, ce Royaume de conquérant entrant en guerre contre le reste de ce monde, intéressé par cette puissance et leurs armes. Il faut dire que le début de cette intégration fut difficile, ils me prirent pour un espion, un ennemi, c’était par la force que j’ai du m’imposer, prouver que je pourrai les aider, et seulement une fois accepté j’avais aidé un des général dans son évolution dans cette guerre, lui donnant des conseils tactiques, apprenant du coup à mieux voir la mentalité humaine, cette période fut d’ailleurs pour moi un vrai soulagement. Une fois cette guerre finie, une fois que l’Allemagne ait été vaincu, à nouveau mon être vint disparaître de ce monde, retourner dans les ténèbres, ne trouvant aucun intérêt dans les périodes de paix. Mais cette période ne dura point, un autre despote fit son apparition, ce même pays de conquérant qui décida à nouveau de prendre le monde sous sa coupe, apportant un règne de terreur. D’ailleurs cette période me valut un surnom et aussi m’apprit que les hommes gardaient des souvenirs par écrit, par images… Ce surnom était « Celui qui traverse les guerres » Ce nom vient d’un ancien Colonel Allemand qui m’avait vu rejoindre un objectif en traversant un champ de bataille, cela malgré les tirs croisés, les explosions, et cela l’avait marqué au point de faire mon portrait, du coup ce dirigeant allemand très superstitieux pensait que j’étais revenu pour le servir. D’ailleurs il était si sur de lui qu’il avait sorti son lugher pour me tirer dans la tête, souriant de voir la balle s’écraser et finir à terre. En cette période j’avais aidé à nouveau les allemands, mais j’avais aussi commencé à exporter en lieu sur une partie de leurs armes, les cacher pour mes propres intérêt avec des idées derrière la tête, je fis d’ailleurs de même avec les armes russes quand l’invasion de ce territoire avait débuté, mais ce que je n’avais pas compris, c’est qu’il y avait plus intéressant non loin de moi, un intérêt que j’avais échoué par manque de connaissance. Hydra. Sans le savoir j’avais travaillé aussi pour eux, obéissant aux autres d’un savant nommé Armin Zola qui profita de mes avantages physiques pour faire quelques études, sans comprendre ma nature, mais cela fait qu’aujourd’hui quelque part dans les dossiers de l’Hydra, j’existe, inscrit comme un être anormal qui pourrait un jour leur servir.

Plus longue, plus meurtrière, cette guerre avait été un Paradis, et une fois terminée à nouveau mon être avait disparu, laissant qu’un souvenir alors qu’en faite j’étais parti avec les armes et quelques hommes à mon service, partant vers l’Afrique et les pays en guerre pour débuter le commerce des armes allemandes et soviétiques. Je profitais de l’instabilité de ces pays pour vendre des armes, les pousser à la guerre, vendant à un camp, puis à l’autre, comprenant de mieux en mieux les humains, m’amusant même à provoquer les conflits en conseillant certains sur des méthodes, donnant des raisons de se battre, surtout avec les petits seigneurs de guerre pour viser ensuite les plus despotiques. Ainsi était né mon commerce, se développant encore plus lors de la chute de l’URSS, me permettant de remonter dans ce pays pour détourner encore plus d’armes, en revendre même au moyen orient. Ce n’était point la soif de richesse, ni de pouvoir, juste le plaisir d’aider les hommes à s’entretuer.  Ainsi les années passèrent, alors que je voyageais entre différents pays pour devenir le vendeur de mort, le porteur de la faux, amassant une certaine connaissance, argent mais aussi réputation, j’était Dorian Frostbone, l’homme qui osait faire face à n’importe quel criminel ou tyran sans crainte pour apporter ses services. Bien entendu, même si je n’étais pas à New York, j’ai entendu parler de Loki, de l’invasion Chitauris, j’aurai pu m’intéresser à tout cela de plus prêt mais non j’étais resté dans les ombres car après tout Loki n’était qu’un « allié », un allié venu en ce monde combattre son frère, mais si il avait eut besoin de moi, il serait venu me voir… Puis sans Lorelei auprès de lui, je n’aurai peut être pas eut le désir de l’aider. En effet je ne savais toujours pas à cette époque, et je ne le sais pas non plus aujourd’hui, mais Loki est aussi un fils de Laufey, mon demi frère, alors que dans mon esprit il est le fils d’Odin comme Thor.  Je dois dire que plongé dans mes occupations, je n’ai fais qu’entendre parler de ce qu’il se passe dans le monde, d’entendre parler de cette Purge qui se produisait en Amérique, mais jamais je ne me suis senti concerné, rodant pour l’instant en Corée du Nord pour mes petits trafiques. Pourtant si j’avais su que Lorelei était en vie, ici dans ce monde, surement que j’aurai été déjà dans ce Royaume de New York pour la retrouver enfin, elle qui n’a jamais quitté mon esprit. 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 8:17
BIENVENUE MON BATARD DES GLACES!!!!!!!!!!!!!!     
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 10:52
Rebienvenue sur le forum ! ♥️
Tu connais la chanson, tu as 7 sept jours pour terminer ta fiche, mais si tu as besoin d'un délais (bien qu'elle me semble très bien avancée :52:) ou si tu as une question, n'hésite pas à nous demander !  :21: 

En tous cas, ton personnage promet d'être intéressant     
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 11:05
Hey hey le voilà le fameux Jeagger
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 11:42
Centre d'intérêt : tuer les amants de Lorelei ? Hm ? JE T ATTENDS *croise les bras*

MON DEMI FRERE JOTUN un membre de plus à cette famille de fou         

Rebienvenue à toi    


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 12:27
Re bienvenue        
Comme-ça ma soeur a encore fait des siennes ? Pourquoi elle ne m'a pas prévenus, non mais je vous jure vive la confiance xD
J'ai hâte de te rencontrer, je sens que ça va faire des étincelles   

Ah oui ce soir sur W9 tu joue dans Prédictions   
(film coup de coeur  :39: )
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 14:43
Re-bienvenue   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 16:20
Merci beaucoup à tous pour ce re-accueil

Oh Loki, Loki, Loki... Je ne pourrai jamais toi... sinon elle va me détester encore plus  :51: 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   Lun 17 Mar 2014 - 22:03
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système   
Revenir en haut Aller en bas
 

Jeagger Laufeyson, Il est la pour la servir et vous taper sur le système

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Merci à vous pour tout ce que vous avez fait pour moi.
» Pour une poignée de Whiskas...
» Je suis Shima Stanley, pour me servir ! Oop's, lapsus, je voulais dire, pour VOUS servir ! {By Taki}
» Amethyst ► White Rabbit pour vous servir, je vous jure que le Pays des Merveilles n'est pas si loin...
» Celebrian I'gniir, pour vous servir ou vous détruire [Validé]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-