Partagez | 
 

I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Mar 22 Avr 2014 - 5:55


I am forever grateful, Mister… ?

Without this necklace, I don’t know who I am anymore… It’s my only treasure from him.
Lucy & Azraël



La blonde retira ses écouteurs en entrant dans l'épicerie, s'équipant d'un petit chariot. Casquette blanche et paire de lunettes style police (qu'elle avait piqué à Connor), on l'a reconnaissait à peine. La mutante avait terminé son entraînement colossal ; une heure de jogging, une heure de boxe et une heure d'arts martiaux avec la célèbre Natasha Romanoff. Comme il n'y avait plus rien à la maison pour faire de bons smoothies vitaminés, Lucy acheta une quantité industrielle de fruits variés ; bananes, kiwis, fraises, bleuets, mûres, oranges, ananas, litchis. Le beau trentenaire s'était déniché une véritable fée du logis ! L'appartement était impeccable et un repas succulent l'attendait à tous les soirs (ou presque, dépendamment de leurs missions respectives). Ses achats empaquetés dans un sac en papier, Lucy paya et reprit le chemin de son havre de paix temporaire. D'une prudence exemplaire, la nouvelle recrue des Avengers regardait subtilement par-dessus son épaule à toutes les dix minutes, changeant d'itinéraire à tous les jours. Les rues fourmillaient de miliciens... mais, ils ne pouvaient pas tous s'empêcher de vivre à cause de ça ! Et puis, sa belle chevelure d'or avait repoussé, les médias plutôt habitués à sa coupe garçonne. Personne ne l'avait reconnu... pas encore.

Ses doigts se posèrent instinctivement à son cou (un tic nerveux) et la blonde remarqua que son collier avait disparu... Ce souvenir, plus précieux que tout l'or du monde, ne quittait jamais sa personne. La panique déforma ses traits, alors qu'elle entendit un bruit métallique rebondir sur l'asphalte. Son pendentif en forme d'éclair, orné de minuscules diamants, roula dans une trappe d'égout sous le regard horrifié de la jeune femme. Son sac s'écrasa à ses pieds et elle s'agenouilla brusquement, se moquant de la saleté qui tâchait ses vêtements. Ce bijou était visiblement important. Remontant ses lunettes dans sa tignasse blonde, Lucy contempla impuissante la chaîne de son collier, qui s'était miraculeusement prise dans les replis du ciment. Malgré de nombreuses tentatives, son bras n'était pas assez long. Elle poussa un juron, se faisant mal à l'épaule et continua de s'étirer dans l'espoir de l'atteindre.

«
Un petit effort, j'y suis presque... » Se murmura-t-elle, désespérée

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Mer 23 Avr 2014 - 0:53
I am forever grateful, Mister... ?
Lucy & Azraël

Enfin ! Terminé, libre comme l'air, week-end, vacances, fin de journée, appelez ça comme vous voulez ... mais temps de repos à long terme. Et croyez-moi, ce n'était pas trop tôt.
Cela faisait un mois que je bossais sans relâche, à faire du shooting, des interviews, à me montrer, prendre la pose, me démarquer, me faire beau ... bref, bosser sans avoir une seule journée de repos. Je n'en pouvais plus. J'avais même maigrit un peu, si ça se trouve. Horreur !
Bien. Parlons peu mais parlons bien. Premier truc à faire sur la liste des machins à faire en Urgence (oui, Ugence, avec le u majuscule) ... Acheter des trucs sucrés. Très sucrés. Et du café. Un peu de café. ... Du Cappuccino saveur chocolaté.
Ouais. Je sais.
Dis comme cela, ça semble bien ...

C'est ainsi que quittant le studio à une horaire correcte, j'avais filé dans le premier bouiboui décent à porté de main - muni bien évidemment de ma carte bleue scintillante, ma casquette Unité Spéciale et mes lunettes de soleil noires de starlette. Tout ce que vous voulez tant que je passais inaperçu.
Brandissant mentalement ma liste, je parcourrais les rayons fièrement, mais calmement, et ce malgré mon envie de junky alcoolique et drogué en manque de sucre.
Parfait ... Truc sucré numéro un : la glace. Je souhaitais m'empiffrer de glace à m'en faire exploser l'estomac. Hé. C'était un bon point. La Ben&Jerry's ou ma marque préférée ? Oh. Allons y pour les Haägen Dazs. Si je dois me remplumer, autant le faire correctement, non ? Bien. Second truc sucré ... le chocolat. God Dammit. Mon rayon préféré. Chocolat dessert, chocolat noir 80%, chocolat au lait et aux noisettes, les fourrés à l'orange ... Gah. Zaz', chéri, reprends-toi, tu baves. Bien, bien bien. Rayons gâteaux, le pop corn, les bonbons, les sucettes, les sodas, le café ... Beaucoup de choses en fait.
AAAAH ! SA MAMAN EN SHORT HAWAÏEN ET EN CHEMISE ROSE A FLEURS JAUNE CANARI ! LES PRÉSERVATIFS ! Truc essentiel numéro deux sur ma liste de trucs et bordel à racheter d'ici peu au passage. Oui, d'ici peu. C'est juste après les machins à reprendre d'urgence. Préservatifs et dentifrice. Ouuuuh ... Sacs chargés.
Bah. Pas comme si j'étais pas habitué. Et puis ça fait les muscles à ce qu'il parait.

Bien. Je n'habitais pas si loin que ça. Et me connaissant je ne rentrerais que le temps de déposer mes courses, avant de repartir comme une flèche pour aller buller dans un parc, une glace au pamplemousse entre les lèvres. Plan parfait n'est-il pas ? Hé, I know it.
Enfin. Plan parfait certes, mais plan contrarié. A quelques pas de l'épicerie je croisais une femme en difficulté, accroupie devant la bouche dégoût, apparemment dans le pétrin. Peut-être avait-elle perdu ses clés ? Et forcément, pas un pecnot pour venir l'aider. Ah les gens je vous jure ... C'est stupide, parce qu'en plus elle avait l'air jolie. Très jolie même ... finement musclée, une aura douce l'enveloppant malgré une énergie de désespéré dépensée dans ses efforts, ses sacs éparpillés autour d'elle montrant l'urgence de la situation. Je vous le dis, même les saletés ornant désormais ses fringues ne pouvait l'empêcher de briller. De quoi me rendre admiratif ... Et me donner envie de l'aider.
Allez cowboy. Ton plus beau sourire, juste de quoi charmer comme il faut sans effrayer la demoiselle, et zou. Au boulot. La glace, se sera pour plus tard, à éventuellement partager avec elle.

C'est ainsi que je me suis approché d'elle, tranquillement, avant de déposer mes achats sur le trottoir puis m'abaisser à son niveau, doucement.

- Excusez-moi de vous déranger mais ... Désirez-vous un coup de main ?

Après tout ... On peut toujours tenter sa chance, non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Mer 23 Avr 2014 - 6:56


I am forever grateful, Mister… ?

Without this necklace, I don’t know who I am anymore… It’s my only treasure from him.
Lucy & Azraël



Un seul mouvement brusque et le cadeau de Lucas était perdu à tout jamais… Les doigts ensanglantés, la roche et le ciment écorchant sa peau, elle replongea sa main entre les barreaux avec un acharnement hors du commun. Lucy se maudissait intérieurement de ne pas avoir vérifié plus tôt si l’éclair était toujours accrochée à son cou. « Excusez-moi de vous déranger mais ... Désirez-vous un coup de main ? ». Est-ce qu’elle avait bien entendu ? Plus personne n’offrait son aide ces jours-ci… Méfiante, la blonde l’observa un moment. Grand brun squelettique, sourire enjôleur et visage d’ange. Ce ne serait pas compliqué d’avoir le dessus sur lui… s’il s’avérait être un ennemi, bien sûr. Depuis le grand nettoyage (Grande Purge), il était difficile de savoir à qui on pouvait faire confiance. À la fois mutante et Avengers, Lucy se montrait de plus en plus prudente. Mais, son instinct lui disait que cet homme un peu insouciant était inoffensif. En gros, elle ne risquait sûrement pas de se faire embarquer dans une camionnette noire. Épuisée, la main posée sur son genou, la jolie blonde semblait proche de la crise de panique. Elle hocha enfin la tête à sa généreuse proposition.

«
Mon collier est tombé là-dedans. » Dit-elle nerveusement, ne quittant plus l’objet des yeux. « Il s’est accroché et je n’arrive pas à l’atteindre. »

Lucy se mordit fortement la lèvre inférieure, bouleversée. C’était le dernier cadeau de son frère (Lucas)… comment avait-elle pu le faire tomber là ?! Elle se souvenait encore de ce qu’il lui avait dit en lui offrant cette splendide boîte blanche : « Tu es ma petite éclair adorée. Lucy, tu as un don précieux et tu es destinée à de grandes choses. Je crois en toi. Tu seras une femme merveilleuse, ne t’inquiète pas. » Sa voix résonnait encore dans sa tête… Il lui manquait terriblement. C’était si pénible sans lui. Heureusement, sa réconciliation avec Connor lui avait redonné une pêche incroyable. En remarquant ses habits, la jeune femme manifesta un certain malaise. Ça ressemblait à des vêtements de marque…

«
…Si vous pouviez juste… vous avez le bras plus long que moi. » Il arriverait peut-être à l’atteindre. « Je paierai le nettoyeur ! » Assura-t-elle au charismatique inconnu.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Jeu 24 Avr 2014 - 21:21
I am forever grateful, Mister... ?
Lucy & Azraël

My my. Regardez-moi son état. Ce qu’elle avait perdu devait définitivement compter plus que sa propre vie. Cela me rappelait presque l’époque où j’étais encore au service d’Asgard, lorsque elle était encore de ce monde. Elle m’avait offert un anneau, anneau que je portais toujours à l’annulaire droit, seule relique qui subsistait de mon passé outre les cicatrices non disparues. Je pouvais comprendre. Même encore aujourd’hui, je n’aurais pas supporté de perdre un objet qui m’était aussi cher. Elle resterait ma vie, même si la sienne était éteinte depuis bien longtemps.

Je fixais toujours la jeune fille, attendant simplement sa réponse. Elle me fixait, m’observant, comme jugeant si j’étais un danger potentiel ou non pour sa petite et fragile vie. Ah. Si elle savait. Ne jamais se fier aux apparences trésor. A la pensée que j’étais peut-être (pour ne pas dire surement) le plus grand danger l’environnant, je me retins de sourire un peu plus. Je profitais de son observation méticuleuse pour plonger mon regard vert dans le sien, un magnifique bleu de printemps comme je les aimais. Elle était vraiment jolie, je ne m’étais pas trompé. Mais quelque chose semblait dormir au fond d’elle, quelque chose de latent, une énergie qui bouillonnait qui, je le savais, risquais de sortir très bientôt, comme une source chaude jaillie du sol naturellement : forte, puissante, précieuse.

Dire que cela me fit plaisir qu’elle accepte ma proposition était un euphémisme. J’étais ravi, littéralement. Quoi ? Oh je vous vois venir avec grand sabots poussiéreux et sales. Ce n’est pas parce que je voyais une jolie fille dans la rue et que je lui offrais mon aide que je désirais forcément la sauter. J’ai tout de même été élevé avec un minimum d’éducation, et permettez-moi de dire que converser avec une jolie fleur était toujours une chose plaisante à faire. Et cela permettait en plus de se fondre dans la masse. J’ai écouté sa voix, douce mélodie, avec un réel intérêt, même si elle semblait paniquée. Enfin, non. Pas semblait. Etait. J’ai secoué doucement la tête en signe de compréhension, avant de regarder vers l’endroit qu’elle fixait – les égouts. Allons bon. Il va falloir se salit les mains maintenant.

- Tout va bien se passer, vous verrez.

J’ai murmuré de ma voix la plus douce possible, la fixant à nouveau avec mon air de personne compréhensible et gentille – Dieu j’étais vraiment doué pour ça. J’aurais très bien pu bosser dans le Service à la Personne, ça n’aurait pas mieux donné. Bien. Et maintenant, pas de gestes brusques. Et, surtout, ne PAS lui caresser les cheveux comme je meurs d’envie de le faire pour la rassurer – simplement car cela risquerait de la faire paniquer encore plus. Voyons voir comment je pouvais rattraper cette beauté sans risquer de la perdre … Mhm. Utiliser mes pouvoirs étaient trop risqués, mais … oh, pourquoi pas ?
Je revins sur terre brutalement, sortant de mes pensées, lorsqu’elle s’adressa à nouveau à moi. Oh oh. La voici mal à l’aise maintenant. Croiser un homme habillé de façon « classe » (mais avec sobriété, ho, je ne suis pas un kéké) faisait toujours de l’effet aux gens alentours. Que se soit les rendre admiratifs ou les rendre mal à l’aise. Ah la la … Qu’allais-je bien pouvoir faire d’elle au juste ? Payer le nettoyeur ? Pour un costar Armani ? Elle est définitivement trop mignonne.
J’ai simplement secoué la tête en souriant franchement, amusé, en réponse.

- Il n’y a pas de soucis concernant votre collier. En revanche pour le nettoyeur … ce n’est qu’un costume, cela se rachète facilement, et au besoin je le réutiliserais autrement. En revanche, si vous voulez vraiment me faire plaisir, j’aimerais que vous souriiez. Je suis certain que le sourire vous va mieux que cette bouille angoissée.

Et je vous assure que ce n’est en rien une phrase clichée toute faite, non, pas cette fois. Je me suis bougé ensuite pour venir auprès d’elle, m’excusant pour ma proximité soudaine, avant de relever mes manches jusqu’au coude et passer la main, puis le bras entre les fins interstices. Effectivement cela semblait difficile, même avec mon bras plus long. Mmh … Utiliser de la magie ici ? Définitivement trop dangereux. Mais sacrément plus utile. Et puis, avec un peu de chance, elle ne verra rien, ou sera trop reconnaissante pour hurler au loup. Enfin. J’avais une chance sur deux. Et au pire … Je courrais vite.
Poussant mon bras à son maximum sans pour autant toucher l’objet convoité – il me manquait deux bons centimètres ce qui était frustrant -, je laissais des particules glacées se former au bout de mes doigts, virevoltant, rallongeant ma main par des petites griffes givrées – en prenant garde à ce que cela ne soit que très peu visible.
Voilà qui était mieux. Je le touchais à présent, réussissant même à le récupérer entre mon index et mon majeur. Hé hé. Good Job. J’ai laissé la glace avant de remonter mon bras lentement, jusqu’à sortir son bien tranquillement et le poser dans le creux de ma main pour le lui tendre.

- Et voici, demoiselle. Je vous conseille juste de le désinfecter avant de le reporter, on ne sait jamais ce qui a pu trainer au fond de ces égouts.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Mar 29 Avr 2014 - 19:28


I am forever grateful, Mister… ?

Without this necklace, I don’t know who I am anymore… It’s my only treasure from him.
Lucy & Azraël


Ce n’était qu’un costume ? Oui, peut-être. Mais, c’était la moindre des choses qu’elle rembourse le coût du nettoyeur. Question de principe ! Par ailleurs, son souhait serait impossible à réaliser, à moins qu’il réussisse à sauver son bien. Toutefois, la blonde se força à remonter les coins de sa bouche, pour lui faire plaisir, ce qui n’avait rien de naturel, l’angoisse déformant toujours ses traits. L’inconnu retroussa ses manches et s’accroupit près de la grille. L’attente était interminable et la blonde se rongeait nerveusement les doigts. Puis, un reflet argenté l’ébloui. Il déposa le collier au creux de sa main, les yeux de Lucy brillants de bonheur. « Et voici, demoiselle. Je vous conseille juste de le désinfecter avant de le reporter, on ne sait jamais ce qui a pu traîner au fond de ces égouts. » Sans prévenir, la jeune femme lui sauta au cou et déposa une énorme bise sur sa joue. Son visage rayonnait tellement, qu’elle semblait être une toute autre personne.

«
Je ne sais pas comment vous remercier ! » Dit-elle en rangeant le collier dans son porte-monnaie. Il serait en sécurité là-dedans. « Vous n’avez aucune idée à quel point j’y tiens. » Un long soupir de soulagement s’échappa d’entre ses lèvres. Elle irait chez un bijoutier pour acheter un nettoyant spécial. Ouf, elle avait eu la peur de sa vie ! Ces derniers temps, la mutante rencontrait des gens forts sympathiques ! « Est-ce que je peux vous offrir quelque chose ? Un thé, un café ou une bière ? Ce qui vous fera plaisir. J’insiste. »

Il était hors de question de clôturer cette rencontre si vite ! Son bon samaritain méritait bien de se désaltérer à ses frais. Bon. C’est vrai qu’il était un peu poussiéreux, mais ce n’était rien comparé à l’état de ses propres vêtements… La blonde observa les environs et aperçu le parc à quelques mètres d’eux. Ça lui donnait une idée.

«
On pourrait peut-être s’asseoir dans le parc ? Il fait beau et on ne risque pas d’incommoder les autres clients. » Proposa-t-elle, sa bonne humeur retrouvée.

Sans lui laisser le temps d’accepter son invitation, Lucy ramassa ses courses et l’amena vers un Starbucks et se commanda un : Crème frappée Frappuccino à la fraise et au soya. Elle s’accorda même un petit morceau de gâteau forêt noire, pour célébrer cette rencontre et le sauvetage de son collier.

«
Prenez ce que vous voulez, c’est moi qui paie. » Assura la blonde, précisant à la serveuse que c’était une commande pour emporter. « J’ai la dent sucrée, mais je ne me le permet pas souvent. » C’était comme une drogue, surtout le chocolat. Heureusement, elle avait des années de pratiques et savait s’arrêter.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Ven 9 Mai 2014 - 16:18
« When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. »

I am forever grateful, Mister... ?

AZRAËL & LUCY


Voilà qui était inattendu. Pour ne pas dire carrément stupéfiant. Sapristi ! Voilà que la gracieuse demoiselle venait de ... Et bien me sauter au cou, somme toute, pour m'embrasser sur la joue. Nom d'une crème brûlée au caramel ! Si elles faisaient toutes ça, je voulais bien me sacrer chevalier servant toute de suite, ou me renommer superman même le dimanche et jours fériés !
Ce que j'ai fait ? Et bien à part resté figé comme un bloc de glace avec une tête d'aliéné fini (pour ne pas dire d'abruti), rien de plus. J'étais vraiment décontenancé par son geste. Vraiment. Habituellement les jeunes femmes me giflaient ou partaient en courant. Ce genre d'attouchements ... Ce n'était que durant la nuit, dans un appartement décoré avec goût ou dans une chambre d'hôtel ... si vous voyez où je veux en venir.
Je l'ai regardé, clignant des yeux. Ses yeux brillaient tellement - à croire me voir le jour de noël, si si - que je n'ai pu contenir un sourire sincère et chaleureux à son égard. Elle était définitivement adorable.

- Je ne sais pas comment vous remercier !

... Et bien j'aurais bien une petite idée, mais ... Hrm. Focus.

- Vous n’avez aucune idée à quel point j’y tiens.

Ça en revanche, je l'avais compris depuis un moment. J'ai penché la tête, en signe de curiosité, tandis qu'un long soupire de soulagement s'échappait d'entre ses lèvres ... Certainement sucrées. Ah. Non, pas maintenant. Zaz', chéri, tu auras ton repas ce soir, et certainement pas dans les bras d'un ange tel qu'elle semblait l'être.

- Est-ce que je peux vous offrir quelque chose ? Un thé, un café ou une bière ? Ce qui vous fera plaisir. J’insiste. On pourrait peut-être s’asseoir dans le parc ? Il fait beau et on ne risque pas d’incommoder les autres clients.

J'ai haussé un sourcil, curieux. Pour une rencontre inédite, s'en était une. Voilà qu'elle m'invitait maintenant ? De quoi me faire sourire un peu plus - décidément le karma avait l'air de m'apprécier aujourd'hui - avant d'acquiescer. Mais avant qu'il n'ai eu le temps d'accepter, elle s'était déjà détournée pour prendre ses affaires et filer à l'anglaise .. En l'entrainant. Il avait eu juste le temps de prendre les siennes avant que la demoiselle n'entre dans un Starbuck et ne commande. Crème frappée Frappuccino à la fraise et au soya, mhm ? Et une forêt noire en prime ... Mon dieu. Cette femme n'était pas seulement adorable, elle avait en prime de très bon goût. Dieu. Et il faudrait résister, n'est-ce pas ? Au final le karma n'était peut-être pas si indulgent que ça. Quelle femme par Odin !

- Prenez ce que vous voulez, c’est moi qui paie. J’ai la dent sucrée, mais je ne me le permets pas souvent.

- Ma foi ... Je vais vous prendre un Caramel Macchiato glacé avec une part de Cookies and Cream Cake.

Je souris à la vendeuse, un sourire peu chrétien d'ailleurs, de quoi nous assurer une boisson gratuite tout du moins - c'était la moindre des choses à faire, non ? Surtout que si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais pris en prime un chocolat et une autre part de gâteau.

- Et à part, vous me mettrez trois Donuts ainsi que deux Mi-cuit Dulce de Leche. 

Nouveau sourire ravageur à l’égard de la jolie serveuse - Betty était le nom inscrit sur son petit badge. Je pense que Fandral devrait aimer cette petite attention - du moins était-ce ma façon de m'excuser. Et si il n'en voulait pas, et bien en tant que rapia du sucré et du chocolat, je me ferais une joie de tout manger. Reportant ensuite mon regard sur la jeune blonde à mes côtés, je souris à nouveau, un sourire plus doux et nullement provocateur, mais extrêmement joyeux - un gamin en somme.

- C'est trop aimable de votre part, vraiment. Et je ne peux que vous suivre, je suis également un fana de sucre et de chocolat. A la différence que mes placards débordent de sucreries.

Lui faisant un clin d'oeil complice, je payais ma part, avant de réfléchir à quoi faire par la suite - une fois que nous aurons mangé notre goûté. Ayant une idée foireuse, je penchais la tête, avant de plonger mon regard dans le sien. Il n'y a avait plus qu'à attendre qu'elle dise oui.

- Pour tout vous dire, je mangerais certainement une glace par la suite. Mais avant ceci, je pense qu'il serait plus judicieux, une fois cet agréable goûté fini, que nous allions nous vêtir d'une façon convenable. Enfin, sauf si vous refusez, évidemment.

Lui acheter quelque chose ne m'était pas désagréable à penser, surtout qu'elle était dans un état pire que le mien. Et puis, c'était ma façon à moi de faire poursuivre cette charmante et étonnante rencontre - un peu cavalière, je le reconnais. Mais tout de même ... Attendez de voir la suite ! Parce que vous à moi, ma glace, je la mange en faisant un tour de manège, et pas assis pépère comme les vieux sur un banc. Une façon comme une autre de faire faire connaissance ... non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Mer 14 Mai 2014 - 20:51


I am forever grateful, Mister… ?

Without this necklace, I don’t know who I am anymore… It’s my only treasure from him.
Lucy & Azraël



« Ma foi ... Je vais vous prendre un Caramel Macchiato glacé avec une part de Cookies and Cream Cake. Et à part, vous me mettrez trois Donuts ainsi que deux Mi-cuit Dulce de Leche. » Wow ! Où est-ce qu’il allait mettre tout ça ? Son mystérieux sauveur n’avait que la peau sur les os… C’est fou ce que la génétique était indulgente avec certain. Pas qu’elle avait des problèmes à manger une grande pizza large ou une montagne de desserts. Mais, la blonde ne s’y risquait plus, le sucre et la malbouffe étant comme une drogue. Le problème, c’est qu’elle était gourmande et avait de la difficulté à s’arrêter. Bien sûr, Lucy s’offrait une gâterie de temps en temps. La blonde posa quelques billets sur le comptoir (l’inconnu payant le surplus de gâteau qu’il avait choisi) et ils se dirigèrent vers le parc. « Pour tout vous dire, je mangerais certainement une glace par la suite. Mais, avant ceci, je pense qu'il serait plus judicieux, une fois cet agréable goûté fini, que nous allions nous vêtir d'une façon convenable. Enfin, sauf si vous refusez, évidemment. » … cette manière de s’exprimer… Lucy l’observa du coin de l’œil et bu une gorgée de son Frappuccino. Il avait de la chance d’avoir gagné son estime si rapidement. Ces derniers temps, la mutante ne faisait confiance à personne (sauf quelques personnes privilégiées !). Consciente qu’elle lui devait beaucoup, notre petite blondinette accepta d’un hochement de tête. « Pourquoi pas. On se retrouve ici dans une demi-heure ? » Proposa la blonde en se redressant.

Dès qu’il eut répondu, la belle traversa la moitié du parc. Quelle petite blonde énergique ! Se retournant tout en continuant de marcher à reculons elle lança : «
Je m’appelle Lucy ! » Visiblement, elle n’avait pas l’intention de l’amener à son appartement. Hors de question qu’il sache où elle habite ! D’abord, parce qu’elle ne savait pas s’il était digne de confiance. Ensuite, parce qu’elle avait peur que son beau trentenaire ait des ennuis. Elle sourit à ce potentiel ami et arriva chez Connor en moins de dix minutes. Après une douche rapide, Lucy enfila un jeans, une camisole blanche, son collier (qu’elle avait préalablement désinfecté) et une petite veste bleue. Sur le chemin du retour, la nervosité prit le dessus. Et si c’était un piège ? La mutante remarqua le brun près du banc où ils s’étaient quittés. Il était seul… Peut-être qu’elle devenait folle à cause de la Purge ? Elle s’imaginait des complots et hallucinait des miliciens partout. Tout le monde n’était pas contre elle… Et puis, son sauveur semblait sympa. La jeune femme s’arrêta devant lui.

«
J’espère que je n’ai pas été trop longue ? » Dit-elle, vérifiant subtilement autour d’eux. « Mince, une minute. » Lucy prit son portable et envoya un petit message à Connor. Puis, le referma, un sourire très doux se dessinant sur ses lèvres. « Désolé, j’avais oublié de prévenir mon colocataire. Je ne veux pas qu’il s’inquiète. » Un peu gênée, n’étant pas douée pour cacher ses émotions, elle tourna sa tête blonde et sourit. « Alors, quel est le nom de mon bon samaritain ? » Demanda-t-elle, curieuse.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Sam 24 Mai 2014 - 1:50
« When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. »

I am forever grateful, Mister... ?

AZRAËL & LUCY


Zaz', mon vieux, c'est ce qui se nomme se faire coiffer au poteau avec brio. Pourquoi cette remarque ? Simplement car ... et bien, ma proposition était en réalité une invitation à aller faire du shopping ... ensemble. Et à l'occasion, lui offrir une nouvelle tenue et m'acheter un nouveau costard. Alors évidemment elle m'avait pris de court en partant comme un courant d'air. Une demi heure ? Oh bon sang. C'était faisable, mais mon estomac couinait d'avance à l'idée d'attendre encore avant de pouvoir avoir sa dose de sucrerie.
Je n'avais eu le temps que de hocher la tête, surpris, avant que .. pfuiit. Plus personne. Rapide ! Le temps de me lever, posant la nourriture sur le banc à coté de moi, que sa voix résonnait pourtant à mes oreilles une dernière fois, douce mélodie.

- Je m’appelle Lucy !

... Lucy .... Un sourire tordu se dessina sur mes lèvres avant que je ne fasse une petite référence au vide. Je me présenterais plus tard. Reprenant mes biens sucrés, je m'en allais d'un pas rapide vers les magasins les plus proches. Impossible de rentrer en si peu de temps, et utiliser mes pouvoirs étaient ... En fait une merveilleuse idée. Mais pas ici. Une cabine d'essayage était nécessaire.
Entrant dans la première boutique chic pour homme, j'attrapais au hasard une chemise et un pantalon sans même prendre la peine de les assortir. Je savais déjà quoi mettre ... En quoi transformer ce costume tâché. M'isolant dans une cabine, prenant garde à ne pas être filmé ou être vu d'une quelconque façon, je fermais les yeux et me laissais aller.
Oh, glace ... Toi qui compose mon corps, toi beauté universelle, rosée gelée du matin ... Reprend tes droits sur ce corps qui est tien.

Il me fallut une dizaine de minutes le temps que les particules de glace ne s'échappent de mon être, extension parfaite de ma volonté, pour venir prendre en un étau froid mon magnifique corps, me rafraichissant, m'habillant à nouveau de la tête aux pieds. C'était tout de même un pouvoir pratique. Vêtu désormais d'une chemise blanche en coton et d'un jean clair, allant avec la paire de converse et des lunettes de soleil digne des plus grandes stars, je souriais effrontément à mon reflet. Après avoir passé ma main dans mes cheveux pour les recoiffer un minimum, je sortais enfin de la cabine, les vêtements non essayés sous le bras, mon sac de friandise à la main. Je remis les vêtements à la jeune vendeuse en souriant charmeusement, puis sorti sans un regard en arrière. Direction le parc, à nouveau. Et j'avais dix minutes d'avance. Autant s'installer sur le petit banc de tout à l'heure, non ? D'autant plus qu'il n'était pas pris - de quoi en profiter allègrement.
Elle me surpris d'ailleurs, me sortant de mes pensées - j'étais tant plongé dans celles-ci que je ne l'avais pas entendue revenir. Décidément, Az', tu es distrait.

- J’espère que je n’ai pas été trop longue ?

Sa voix était toujours autant délicieuse. Je reportais mon regard sur elle, avant de sourire, et enlever mes lunettes de soleil pour les poser sur le haut de ma tignasse désordonnée.

- Pas le moins du monde. Cette tenue vous va à ravir ... Comme votre collier.

Et c'était vrai. Je prenais garde à ne pas laisser mes yeux me trahir et caresser son corps, mais sa chemise épousait parfaitement ses courbes et la mettait dignement en valeur. Je ne m'étais pas trompé. C'était une belle femme. Le collier ajoutait une touche personne à sa beauté naturelle, l'accentuant, emplissant le mystère l'entourant.

- Mince, une minute. ... Désolé, j’avais oublié de prévenir mon colocataire. Je ne veux pas qu’il s’inquiète.

Je hochais doucement la tête, surpris tout d'abord, rassuré ensuite. Elle n'était pas seule. Tant mieux. Une jolie fleur se promenant sans ... escorte dirons-nous, pouvait être mise en danger, surtout part une période aussi mouvementée. Et n'allez pas me prendre pour un machiste, cela n'était que les pensées d'un gentleman.
Je souris un peu plus alors qu'elle rosissait quelque peu - certainement gênée -, je sortis avec habilité un Donut pour pouvoir profiter de sa saveur sucrée.
Bon sang. Je pouvais me damner pour ces conneries.

- Alors, quel est le nom de mon bon samaritain ?

Ah. Voilà une question ... intéressante. Un bon samaritain, mhm ? Que pouvais-je lui répondre ? La vérité ? Un mensonge ? Prenant le temps de finir ma bouchée, je réfléchissais à la question avant de lui murmurer ma réponse.

- Lilian. Mais ce n'est que mon nom de plume. Mon prénom est plus ancien et étrange que cela. ... Et je ne suis pas un bon samaritain, j'en ai bien peur.

Une demi vérité en quelque sorte. Je lui souriais franchement. Peut-être ficherait-elle le camp en courant, prise de panique. Peut-être resterait-elle, piquée par la curiosité. Je jouais à un jeu dangereux, mais tellement amusant ! Je l'invitais par la suite à s'assoir sur le banc, en profitant en faire de même et mordre à nouveau dans mon donut. Maudit besoin sucré.
Me concentrant sur les saveurs, je restais attentif à ses réactions. Je ne souhaitais pas non plus la traumatiser.

- Mais je ne suis pas méchant pour autant. Comment va votre colocataire ? J'en ai également un, et si je ne lui laisse pas la moitié de mes achats sucrés, je crains qu'il ne me boude jusqu'à la fin de la semaine.

Je lui souris, amicalement, mes yeux pétillants de malice et de mystère. Alors, Lucy ? Quel chemin prendras-tu désormais ? T'approcheras-tu du loup jusqu'à le domestiquer, ou fuiras-tu à travers les bois ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Mer 25 Juin 2014 - 5:32


I am forever grateful, Mister… ?

Without this necklace, I don’t know who I am anymore… It’s my only treasure from him.
Lucy & Azraël



Un nom de plume ? Peut-être que la blonde aurait dû s’inventer une nouvelle identité ? Vous savez, s’armer de prudence, au cas où il serait un méchant garçon… Ce drôle de bonhomme était à la fois mystérieux et excentrique. Il dévorait ses friandises avec passion et la mutante espérait qu’il ait un estomac solide ! Pas un bon samaritain ? Soit il était modeste, soit il cachait quelque chose. Et sincèrement, Lucy en avait marre des mensonges, des histoires compliquées, des doubles jeux… Du coup, elle décida d’ignorer le sens de ses paroles et de profiter de sa bonne humeur contagieuse. En effet, Lilian rayonnait de gaieté. Ça faisait du bien, surtout ces derniers temps, la majorité des gens tirant des têtes d’enterrement. Haussant les épaules, ce qui signifiait qu’elle n’avait aucun intérêt envers ses sombres secrets, la blonde posa ses fesses sur le banc.

«
Mais, je ne suis pas méchant pour autant. Comment va votre colocataire ? J'en ai également un, et si je ne lui laisse pas la moitié de mes achats sucrés, je crains qu'il ne me boude jusqu'à la fin de la semaine. »

Une question… curieuse ? Il ne le connaissait pas, alors pourquoi voulait-il savoir ça ? Dès qu’il s’agissait de son précieux milicien, l’anormale paraissait sur la défensive ou légèrement méfiante. Disons qu’ils devaient faire attention à ce que personne ne sache qu’il la cachait chez lui. Ce serait bien embêtant d’avoir le gouvernement sur le dos !

«
Il est en pleine forme… » Dit-elle le plus naturellement possible, buvant une gorgée de son liquide glacé. « Oh, moi ce n’est pas un problème. Il fait plutôt attention à ce qu’il mange. On n’a pas vraiment le choix, puisqu’on fait de la boxe. » Et qu’on combat les vilains (et lui les mutants) à longueur de journée. « C’est mon entraîneur. »

Bon. Il n’y avait aucun mal à faire la conversation à un parfait inconnu. Néanmoins, il était préférable de modifier certains détails. Ah, mine de rien, c’était agréable de passer l’après-midi dans le parc en compagnie d’une personne sympathique. Ça lui changeait des altercations avec les miliciens et autres fanatiques de la Purge.

«
Et, votre nom ancestrale, vous pouvez me le dire ou c’est un secret ? » Demanda-t-elle, intéressée d’en apprendre davantage sur lui. « Vous faites quoi comme métier, Lilian ? »






Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]   Ven 22 Aoû 2014 - 5:58
« When she was just a girl, she expected the world, but it flew away from her reach, so she ran away in her sleep. »

I am forever grateful, Mister... ?

AZRAËL & LUCY


Pour mon plus grand plaisir, son colocataire allait bien. Ah la bonne heure. En réalité il ne s'agissait là que pure formule de politesse, la réponse je m'en fichais royalement. Mais si son garde du corps était en pleine forme, tant mieux pour lui je suppose. Ceci dit, j'eus le mérite de glaner quelques informations. De la boxe ? Vraiment ? Voilà de quoi me faire cligner des yeux. Il était loin, le temps où je pratiquais les arts martiaux. J'avais fait un peu de boxe mais ce n'était pas trop mon truc. Je ne me nommais pas Thor, le poing dans la figure ce n'était pas mon style. Cela m'arrivait, je ne pouvais le nier, encore fallait-il me mettre vraiment en colère et que le poing parte tout seul comme un grand. Ceci mis à part, je n'étais pas un violent, préférant partir avant que cela ne dégénère ou, au mieux, utiliser ma glace pour pétrifier l'adverse et me barrer. Lâche ? Non. La dernière fois que j'avais fondu un plomb, cela m'avait valu d'être banni d'Asgard : il y avait eu autant de perte alliées qu'ennemies. Autant dire que depuis lors je tentais de rester maître de moi-même à n'importe quel prix.
Enfin. Revenons en au sujet initial, à savoir elle. De la boxe ? Vraiment ? Mon sourcil s'arqua légèrement sous la surprise. Si j'étais attendu à ça ... Je devrais pourtant être habitué depuis le temps, à ce que les midgardiens soient si surprenant. Mais non. Je me faisais avoir à chaque fois. Entre nous, les femmes étaient les pires, surtout lorsqu'elles étaient petites. J'avais eu l'occasion de remarquer qu'elles étaient soit aussi douces que des chatons, soit bagarreuse comme un lion. Celle-ci semblait être déterminée et indépendante, bien qu'ayant un minois aux traits fins démontrant une certaine gentillesse. Idée plaisante, même si le fait de l'imaginer frapper quelqu'un et le mettre à terre juste d'un coup de poing avait de quoi me faire frissonner. Mon dieu. Je voulais voir ça à présent.

- Je vous avouerais préférer le footing matinal à la natation, même si dans tous les cas je reste un adepte converti et addict de ses saletés sucrées.

Pour ne pas dire totalement mordu. Pour souligner ce fait, je terminais ma viennoiserie pour en prendre une nouvelle et l'engouffrer tranquillement. Avec tout le sport que je faisais - entendez ici le mot sexe -, aucune chance que je prenne un gramme. Je pouvais réellement m'enfiler n'importe quoi sans problèmes, d'autant plus que je n'étais pas un si gros morfal que cela. La plupart du temps ce n'était que de la gourmandise à l'état pure et je n'avais aucune honte à être ainsi accro à quelque chose d'aussi délicieux que le chocolat. Et le sexe.
Par la suite son intérêt se reporta sur moi et un sourire torve éclaira mon visage. L'amusement peignait clairement mes traits et je n'attendis pas longtemps pour lui livrer mon secret. Après avoir tendu une perche pareille, il fallait bien lui offrir une récompense pour l'avoir saisie à pleine main sans s'enfuir.

- Azraël. Il me semble qu'il s'agit également du nom du soit disant Ange de la Mort, ou quelque comme ça. Difficile de trouver un job à notre époque avec un nom pareil et de se fondre dans la masse, n'est-ce pas ?

J'en riais presque. Je m'étais éclaté à inventé tout ça à l'époque ou la Bible avait été écrite, et voir la réaction des gens par rapport à mon identité me faisait toujours autant rire. J'étais définitivement une teigne ... J'allais répondre à sa seconde question, reprenant mon sérieux, lorsque mon téléphone me devança en sonnant. Soupirant je l'attrapais pour voir qui pouvait me déranger à une heure pareille - alors que j'étais en week-end - et en voyant le prénom s'afficher ce fut plus fort que moi, je souris diaboliquement. J'adorais mon attachée de presse au point de la rendre chèvre et c'est avec un mâlin plaisir que je lui raccrochais au nez pour pouvoir reporter mon attention sur ma nouvelle amie.

- Navré pour cela. Pour répondre à votre question, je suis mannequin et le devoir vient justement de m'appeler.

Léger soupire contrit à ce propos, elle tombait bien mal, j'aurais adoré continuer la conversation. Me levant, je sortais de ma poche une petite carte plastifiée pour lui tendre en penchant la tête. Elle pourrait toujours refuser de la prendre mais j'aurais aimé la revoir pour discuter plus amplement avec elle. Elle était définitivement adorable et fascinante.

- Avec votre permission, voici mes coordonnées si jamais vous encore besoin d'un sauveur de collier. Je serais ravi de vous répondre et de prendre une pause entre deux shootings pour venir vous aider. En attendant ... Et bien faites attention à vous, miss Lucy, et dites à votre colocataire qu'il a bien de la chance. Je vous souhaite de passer une bonne et agréable fin de journée.

Un dernier sourire avant d'empoigner mes confiseries et filer, disparaître pour de bon devant de ses yeux, comme un rêve, mirage vivant. Oui. Ah bientôt. Très bientôt je l'espère.

Revenir en haut Aller en bas
 

I am forever grateful, Mister... ? [Lucy & Azraël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» Fraise Tagada et Mister.Joachim vous demande d'applaudire ♥ /SBAF/
» Mister Stark
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !