Partagez | 
 

☼ « So what if you can see the darkest side of me » ▬ Allen D. Levy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: ☼ « So what if you can see the darkest side of me » ▬ Allen D. Levy   Jeu 22 Mai 2014 - 11:31



   
feat Lee Pace
Allen D. Levy

   

   
Carte d'Identité
Prénom(s) & Nom:
Allen Dorian Levy
   
Nom de code:
Crimson Poison
   
Date & lieu de naissance:
Londres ▬ 21 juin 1986
   
Âge:
28 ans
   
Emploi/occupation:
Luthier et violoncelliste
   
Centres d'intérêts:
J'adore la musique ; classique évidemment mais j'aime tous les genres ou  presque ; manipuler le bois et les cordes des instruments que je créé ou entretiens, prendre soin des plantes... Je suis également particulièrement attiré par les poisons, et l'utilisation qu'on en fait.
   
Statut:
Célibataire
   
Groupe:
Anormaux
   

   
Caractère

   A ce qu'on dit, j'ai un caractère difficile à cerner. Au premier abord, j'ai l'air d'une personne douce et tranquille, certes renfermée et peu loquace, mais qui ne ferait pas de mal à une mouche pour autant. Paraît-il que j'ai des airs d'ingénu, aussi. Ce qui n'est pas tout à fait faux, je crois... Je fais preuve d'une grande innocence, dans certains moments. Un rien peut m'émerveiller, surtout lorsqu'il s'agit de plantes, appréciant tout particulièrement ces dernières. D'ailleurs, j'ai tendance à ne pas supporter qu'on malmène n'importe quel végétal sous mes yeux. Bon, qu'on s'entende bien, je mange des légumes comme tout le monde. Mais ils sont « morts » depuis longtemps, ce n'est pas comme si je prenais un couteau et m'amusais à tailler l'écorce d'un arbre, dans un parc. Ca, je ne tolère pas... Vous feriez ça à un animal ? Non, que je sache. Alors abstenez-vous, merci bien.

Néanmoins, ce côté tendre, qui est dans ma nature profonde, est à présent contre-balancé par une partie beaucoup plus sombre de ma personnalité. J'ai toujours été particulièrement pragmatique. La mort n'a jamais été source de traumatisme ou d'inquiétude, par exemple, puisque j'étais conscient qu'il ne s'agissait pas d'un état mystique et obscur quelconque mais juste... De la mort. C'est difficile à décrire... Sachez juste que si j'estime devoir faire quelque chose, peu importe les dommages collatéraux ou ce que ça coûtera, je n'abandonnerai pas avant d'avoir atteindre mon objectif, ou je mourrai en essayant. Depuis que la Purge m'a enfermé et... Bref. Depuis cet épisode désagréable -charmant euphémisme- de ma vie, j'ai appris à me montrer sans pitié avec tout être qui se mettrait en travers de ma route. Ma conscience, mes états d'âme, je les ai faits pris et les ai enfermés dans un coin de mon subconscient. Je ne crains pas de torturer, ou de donner la mort. Je tellement de sang sur les mains, de toute façon... Ce serait idiot de commencer à émettre des remords maintenant, et ça paraîtrait déplacé.

Sinon, que dire de plus... Ah si, j'ai tendance à me montrer possessif, territorial et jaloux. Je me positionne rarement comme un meneur, mais dans les rares fois où je le fais, je ne tolère pas qu'on marche sur mes plate-bandes. De plus, et ce pour des raisons évidentes, je n'aime pas qu'on m'approche de trop près, et encore moins qu'on me touche. Essayez seulement, et au mieux vous me verrez faire un bond de côté. Au pire, je vous écarterai de façon... Désagréable. Et pas pour moi.

   

Pouvoirs & capacités

   • Sang empoisonné : Ce n'est pas assez clair ? Bon, je vais vous préciser ça... Mon sang s'apparente à une toxine naturelle particulièrement agressive, qui tue en deux ou trois heures selon la constitution de la personne touchée, si aucun antidote n'est administré. Un simple contact avec moi peut donc tuer, en admettant que j'ai du sang sur moi. Vous comprenez maintenant pourquoi je refuse qu'on m'approche de trop près ?
N.B : La Purge possède un antidote capable de soigner un empoisonnement dû à mon sang.

• Création et contrôle des plantes : Etrangement, je créé et manipule beaucoup mieux les végétaux qui possèdent des épines, comme les ronces ou les rosiers. Je peux les faire se mouvoir à ma guise, ou presque. Les plantes sans épines sont plus réticentes à m'obéir, et me prennent donc plus d'énergie.

• Influence sur la santé des végétaux : Je peux les soigner ou à l'inverse les faire dépérir. Ce n'est pas vraiment utile en combat, mais enfin... C'est encore très instinctif comme capacité, et j'ai du mal à la contrôler. Mes sautes d'humeurs font soit tout fleurir autour de moi, soit tout faner.

   Derrière le masque, y a qui ?
   
Prénom/pseudo  ♦ Luniwën 
   Âge ♦ 23 ans
   Scénario ou inventé ♦ Inventé
   Comment as-tu atterri ici  ♦ Magie magie... :hee:
   Fréquence de connexion ♦ Tous les jours ou presque
   Remarque(s) ♦ Ca craint ici, d'ailleurs je vais me casser et *SBAMM*
   Code règlement ♦ Depuis le temps je crois que je le connais suffisamment :hee:

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: ☼ « So what if you can see the darkest side of me » ▬ Allen D. Levy   Jeu 22 Mai 2014 - 11:32


   Que pensez-vous de la Purge ?
   
... Je n'ai absolument pas envie d'en parler. Vraiment pas. … Vous insistez ? Bon sang... La Purge, je l'exècre. Mon plus grand rêve serait de pouvoir écarteler le moindre de ses membres à l'aide mes ronces, et d'abreuver le sol de leur sang. Après ce qu'ils m'ont fait subir, à moi mais aussi à un nombre incalculable de mes semblables, ce n'est qu'un juste retour des choses. Et ceux qui oseront se mettre en travers de ma route, ou ne serait-ce que tenter de les protéger, je leur réserve le même sort.


    Une idée pour y mettre fin ? Qu'attendez-vous du futur ?
   
Et comment que j'ai une idée... Je compte tous les expédier ad patres. C'est suffisamment clair et expéditif, non ? Enfin, je ne suis pas naïf au point de croire que ça suffira pour terrasser cette horreur, mais j'aimerais tellement que ce soit le cas... Je n'attends pas grand chose de mon avenir, hormis éradiquer la Purge. Et si jamais par bonheur ça devait arriver... J'ignore totalement ce que je ferais. Je me retrouverais sans aucun but véritable. Et je ne sais pas si je prendrais la peine de continuer à survivre, si mon existence n'a plus aucune finalité.



   Votre histoire
   

   
« We are the others, We are the cast outs,
We're the outsiders, But you can't hide us,
We are the others, We are the cast outs,
You're no longer on your own, If you feel mistreated,
Torn and cheated,Y ou're not alone,
We are the others »


Je vais tâcher de faire court, je n'aime pas des masses m'attarder sur ma vie... Alors plus vite j'en aurai terminé, et mieux ce sera. Par où commencer... ? Ah oui.

Je suis né à Londres, le 21 juin 1986. Le jour du solstice d'été, oui. Avec le recul, j'aime à penser que ça pourrait avoir un rapport avec mes pouvoirs... Mais je ne fais sûrement qu'extrapoler. Ma famille était normale, même si mon père était très souvent absent. Mes parents étaient tous deux de grands musiciens, mais ma mère avait abandonné sa carrière afin de m'élever. Elle m'enseigna rapidement les rudiments du solfège, et je dois bien avouer que j'adorais ça. La musique avait son langage propre, et ça me fascinait. J'eus du mal à saisir toutes les subtilités de cette langue nouvelle, mais j'y parvins peu à peu, à force d'acharnement. Eh non, je ne suis pas un petit prodige naturellement, voyez-bous ! Lorsque je fus en âge de pouvoir tenir correctement un instrument, ma mère m'en fit essayer quelques uns. Finalement, mon choix se porta sur le violon. Pas le plus facile à maîtriser, mais j'étais déterminé à y arriver.

Les années s'égrainèrent tranquillement. Vers mes douze ans, je délaissai le violon pour commencer à jouer du violoncelle. Je préférai rapidement ce dernier, et laissai l'autre instrument prendre la poussière dans un placard. Ce fut également lors de cette période que mes parents décidèrent de déménager. Nous quittâmes notre Angleterre natale pour installer notre nouveau foyer aux Etats-Unis. Au début, j'eus un peu de mal à m'intégrer, ma nature timide et réservée ne m'aidant pas à me sociabiliser. Mais je ne restai pas seul bien longtemps, heureusement. A croire que j'ai un don pour attirer les gens sans le vouloir, mais enfin...

Peu après qu'on soit arrivés dans ce nouveau pays, je constatai que d'étranges phénomènes se produisaient lorsque je me trouvais dans les parages. Un jour, en cours de sport, alors que j'étais particulièrement agacé par le prof, j'aurais pu juré avoir vu les ronces se tendre pour lui attraper la cheville et le faire s'étaler tête la première dans les mûriers. Et puis, lorsque je jouais du violoncelle, les plantes vertes de ma mère semblaient gagner en vivacité, elles paraissaient en meilleure santé. Je mis ça sur le compte de la fatigue -je ne dormais pas beaucoup ces années-là- et décidai de ne pas relever. Ca passerait, j'en étais sûr.

Sauf que... Ce n'est pas passé. J'appris, bien plus que tard, que j'étais un Mutant, et que mes dons ne risquaient sûrement pas de disparaître. Pour mon plus grand malheur...
J'ignorais encore que mon sang, depuis que mes pouvoirs s'étaient éveillés, avait gagné des propriétés hautement toxiques. Cette ignorance coûta la vie à ma mère. Bien qu'il ne sache rien de ma nature, mon père me tint pour responsable de sa mort -ce qui était vrai quelque part- et me chassa de la maison. A un peu moins de vingt ans, je n'avais pas totalement terminé mes études de luthier, mais par chance j'en avais suffisamment appris pour me faire embaucher par un vieil artisan, qui avait plus que besoin d'un coup de main. Il accepta de me loger dans le petit studio qui se trouvait juste au dessus de sa boutique, et déduisait de mon salaire le loyer. C'était une existence qui me convenait, et je me voyais bien terminer ma vie de cette façon, même si parfois c'était un peu monotone.

Ceci dit, quand le destin a décidé de vous en faire baver, croyez-moi il ne fait pas les choses à moitié. L'existence des Mutants fut dévoilée au grand public, et comme à chaque fois qu'ils se retrouvaient face à quelque chose qu'ils ne comprenaient pas, les gens commencèrent à paniquer. Une sorte de sérum censé neutraliser les pouvoirs des Mutants fut créé. Comme je m'y attendais, ça ne suffit pas à apaiser les esprits, et les actions terroristes de Magneto et de sa Confrérie n'aidèrent en rien les choses. Choses qui dégénérèrent rapidement lorsqu'une certaine Jean Grey perdit le contrôle de ses pouvoirs, ou je ne sais trop quoi. Enfin bref, je n'ai pas tout saisi de ce qu'il s'est passé ce jour-là, mais ce dont je suis absolument certain en revanche, c'est que ça n'a pas servi notre cause. Après ça, les « normaux » sont devenus encore plus méfiants, voire même agressifs.

C'est avec une certaine horreur et un grand dégoût que je vis s'installer un climat de peur, appuyé par ce qu'ils appellent la Purge. N'ayant jamais soufflé mot à quiconque de mes dons si particuliers, j'osais espérer être à l'abri, d'autant plus que je faisais profil bas... A quel point je pouvais me tromper...

Je crois que c'est mon père qui me dénonça aux soldats de la Purge. Il n'était pas certain que je sois un Mutant, mais je suppose que dans le doute, il préféra ne pas prendre de risques, comme on dit.
On m'emmena dans une sorte d'installation scientifique, je ne sais trop où, et pour être honnête je m'en fiche totalement. Tout ce que je sais, c'est que là-bas j'ai vécu les pires moments de ma vie. Je n'étais pas le seul à avoir eu le malheur de me faire attraper. Et je peux vous affirmer qu'on traite mieux les rats de laboratoire. Enfermé dans cet endroit que je haïssais plus que tout, je perdis la notion du temps, au fur et à mesure que mon esprit se fermait, pour mieux encaisser ce que je subissais. Ma raison se faisait la belle, dès qu'elle le pouvait.
Cependant, mon calvaire finit par prendre fin. Je ne sais pas comment ces Mutants ont fait, mais je leur suis redevable pour cette évasion salvatrice qu'ils m'offrirent, à moi mais aussi à quelques autres. Beaucoup furent rattrapés dans les jours qui suivirent, mais j'eus la chance de faire partie de ceux qui arrivèrent à prendre la fuite. Je fis plusieurs milliers de kilomètres, avant de finalement envisager de me poser. J'allais pouvoir espérer vivre en paix...

Aujourd'hui, je me suis installé à New York. Me noyer dans la foule est encore le meilleur moyen de me maintenir caché, à mon sens. J'ai pu ouvrir ma propre boutique, où j'exerce mon métier de luthier. Je me suis d'ailleurs confectionné un nouveau violoncelle. Néanmoins, je n'ai pas oublié ce que la Purge m'a fait subir, et croyez-moi, je ne compte pas en rester là... Pour preuve, j'ai rejoint la Confrérie de Magneto. Avec mes airs d'ingénu, paraît-il que je pourrais être l'agent infiltré parfait. Allez savoir... En tout cas, dès que j'en ai l'occasion, je n'hésite pas à massacrer un membre de la Purge. Ces monstres nous ont tous mis dans le même panier, je ne vois pas pourquoi je n'en ferais pas de même avec eux.

« Normal is not the norm,
It's just a uniform...
Forget about the norm,
Take off your uniform »

   

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: ☼ « So what if you can see the darkest side of me » ▬ Allen D. Levy   Jeu 22 Mai 2014 - 11:44
Re-Bienvenue Fandy :*:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: ☼ « So what if you can see the darkest side of me » ▬ Allen D. Levy   Jeu 22 Mai 2014 - 11:48
ALLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEN
*lui fonce dessus pour le câliner, mon dieu qu'il est mignon, quelle belle plante*




Bienvenue, tu es validé !

Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥

La Paperasse

♠ Viens recenser ton avatar dans le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en postant le code suivant:
Code:
[code][color=darkred]Avatar ∅  Pseudo (Perso Marvel)[/color][/code]

♠ Viens recenser ton pouvoir dans la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] en postant le code suivant:
Code:
[code]pouvoir ↔ pseudo[/code]
Il y aura autant de codes que de pouvoirs.

♠ Ouvre ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

♠ Remplis ton profil au maximum !



Pour rp, je fais quoi ?

♠ En ouvrant ton journal de bord tu pourras chercher des liens et des rps; n'hésite pas à passer sur les journaux des autres pour faire connaissance !

♠ Si tu te sens perdu, tu peux demander un[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]: les membres sont prêts à t'aider et sont là pour ça, pas d'inquiétude ♥

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] tu trouveras la liste des membres cherchant quelqu'un pour rp : n'hésite pas à leur sauter dessus, ils meurent d'envie de rp ! Sinon, tu peux aussi poster ta propre demande.

♠ Si tu préfères faire des sujets libres et attendre que n’importe qui vienne te répondre, poste le lien [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

♠ Tu peux aussi t'inscrire pour participer à une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

Et après ?

♠ Tu peux donner un coup de pouce au forum en votant sur les[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]ou en parlant de nous sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]et/ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♠ Pour tout savoir sur les points, demander un logement et archiver tes rps [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♠ Pour tenir au courant, tu peux aimer la page facebook [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & rejoindre le groupe [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥


Codage par Elorin



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 

☼ « So what if you can see the darkest side of me » ▬ Allen D. Levy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Dwayen tribinal ak komisè gouv. nan Senmak 2 gwo volè , dwèt long revoke
» Changer ou amender la Constitution de 1987 ?
» Michaëlle Jean commente l'élection du Prés. Obama...
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches validées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 9 rps par ses cornes !


Ash Westwood
#2 8 rps pour jouer un mauvais tour !


Gamora & Bobbi
#3 5rps pendant son absence : joli !