Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Highway to Hell ! [PV William Dows]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Ven 23 Mai 2014 - 18:20


La jeune conductrice leva les yeux au ciel, exaspérée par l’entêtement de son passager (et compagnon de fortune). Si l’on disait d’une mule qu’elle était têtue, alors William Dows représentait un troupeau  lui seul. Depuis qu’ils avaient quitté Las Vegas, en direction de Denver pour ensuite rejoindre New-York par la route 50, ils n’avaient cessé de jouer à un jeu qui consistait à déterminer le meilleur choix entre deux options. Et de ce fait, déterminer le meilleur entre Magnéto, mutant renommé et bien connu de tous et Black Cat, plantureuse cambrioleuse sans pouvoir particulier s’avéra autrement plus ardu. En effet, l’un comme l’autre prenait parti et ne voulait pas démordre ni prendre de demi-mesure.
Ils étaient aussi têtus l’un que l’autre, au final, et cette conversation, ils l’avaient eu une bonne centaine de fois. Et pourtant, ils en étaient toujours au même point…

«Ce que tu peux être superficiel, parfois ! Je te parle de la plus grande figure de l’espèce mutante, d’un homme qui a consacré sa vie à l’avènement de l’Homo Superior, et toi, tu le balayes d’un revers de main pour une paire de seins dans un costume moulant ! Je suis désolée, Will, mais tes bas instincts de mâle t’empêchent de réfléchir de manière censée. C’est Magnéto, un point c’est tout.»

Après un instant de silence où elle pouvait presque sentir Will’ bouillonner sur le siège passager, Eve se dit qu’il valait mieux changer de sujet puisque, de toutes façons, ils ne tomberaient jamais d’accord. Elle reprit donc, pour détendre l’atmosphère :

«Bon… Le meilleur pouvoir… Lire l’avenir proche dans les œufs pourris ou détecter les mensonges en lâchant des caisses ?»

La jeune fille souriait, satisfaite de sa bêtise et consciente qu’elle suffirait pour détendre l’atmosphère et arracher un sourire à son copilote. Ils avaient tous les deux traversé de drôles d’épreuves et depuis leur rencontre, ils ne s’étaient plus quittés. Le requin et son poisson pilote. Ils formaient une bonne équipe, tous les trois. Oui, trois, car Eve comptait toujours le symbiote comme une personne à part entière. Avisant une pancarte (la première depuis plusieurs kilomètres) indiquant un genre de Snack-bar, Eve demanda :

«Une petite pause ? J’ai mal au cul, dans cette bagnole. Faut que je me dégourdisse les jambes.»

Ils avaient volé cette voiture à Las Vegas et Eve s’était arrangé pour que la déclaration de vol soit supprimée du dossier informatique concernant le véhicule. Elle n’avait eu qu’à  faire une petit tour dans le système informatique de la Police Fédérale et supprimer l’avis de recherche en classant l’affaire. Bien qu’il s’agisse d’un modèle assez récent avec GPS intégré, les sièges n’étaient pas des plus confortables, sur une longue distance…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Sam 24 Mai 2014 - 19:29
«Ce que tu peux être superficiel, parfois ! Je te parle de la plus grande figure de l’espèce mutante, d’un homme qui a consacré sa vie à l’avènement de l’Homo Superior, et toi, tu le balayes d’un revers de main pour une paire de seins dans un costume moulant ! Je suis désolée, Will, mais tes bas instincts de mâle t’empêchent de réfléchir de manière censée. C’est Magnéto, un point c’est tout.»

Will était prêt à manger le cuir de son siège par pure exaspération. Il tentait de se concentrer sur le paysage, ou plutôt sur l'absence de paysage, afin d'éviter de commettre un nouveau meurtre ... Cela faisait bientôt 4 heures que « Sushi » tentait de le convaincre de la toute-puissance de Magnet-man.

« Mais merde à la fin ! Remue un peu le plat de tagliatelles qui te sert de cerveau avant de raconter n'importe quoi ! D'un côté, on a un vieux croûton ayant avalé de travers un aimant dans sa jeunesse, et de l'autre, la déesse des voleurs faite de chair ! … Black Cat quoi ! Bon, OK, papy a des pouvoirs qui peuvent se montrer impressionnants. Mais Black Cat est la personnification même de la liberté et du libre arbitre ! Rien à battre de la politique, des mutants, de la purge et de toute cette merde ! Pas besoin d'avoir des partisans qui lui mangent dans la main pour qu'elle se sente importante ! Elle n'a besoin de rien ni personne. Elle fait ce qu'elle veut quand elle veut ! Le fait que son sex-appeal puisse réveiller les morts, c'est juste du bonus ! Et puis elle n'a pas besoin de porter un casque ridicule pour se donner un genre ... »

Serrant les dents, il sortit son paquet de cigarette, remarquant qu'il ne lui en restait plus que deux, il en prit une et l'alluma rageusement. Après quelques secondes, il tendit le paquet avec la cigarette restante à Eve. Puis se tournant de nouveau vers ce qui faisait lieux de paysage :

« Putain, ce qu'on peut se faire chier … Je HAIS le midwest ... »

Le silence s'installa durant quelques minutes. Finalement, ce fut Eve qui brisa le silence en relançant le jeu.

«Bon… Le meilleur pouvoir… Lire l’avenir proche dans les œufs pourris ou détecter les mensonges en lâchant des caisses ?»

Will ne put réprimer un léger sourire.

« T'est conne … Option numéro 2. Ca a le mérite de mettre de l'animation dans les débats télévisés, au moins. A mon tour. Le meilleurs acolyte ... Squirrel girl ou bien Frog-man ? »

Le voyage s'annonçait long … Finalement un panneau annonçant un resto 3 kilomètres plus loin les tira de leur ennui.

«Une petite pause ? J’ai mal au cul, dans cette bagnole. Faut que je me dégourdisse les jambes. »

«Bonne idée ! J'ai vraiment l'estomac dans les talons. »

Le Snack-bar en question s'avéra être un de ces hybrides café-resto, qui semblent pousser comme des champignons le long des grandes routes américaines. Le genre d'endroit où on ne croise que deux types de clients : les habitués, qui viennent chaque jour inlassablement aux mêmes heures, et les autres, c'est-à-dire ceux dont c'est la première visite et qui une fois partis, ne reviendront jamais. Après avoir laissé la voiture entre un énorme pick-up rouge et un break familial beige, les seuls véhicules présents. Eve marcha un peu afin de détendre ses jambes tandis que Will rentra directement à l'intérieur.
Là, il eut l'impression d'avoir traversé une faille dimensionnelle l'ayant transporté dans un monde composé exclusivement de clichés de mauvais goût. La décoration rappelait les vieux cafés des années 50, tandis que le mobilier semblait sortir tout droit d'un film de SF. Will s'installa à une table à l’écart des autres clients, une famille tout ce qu'il y avait de plus normal, et deux fermiers qui semblaient tout droit sortis d'un road-movie texan. Ignorant la musique country de mauvais goût émise par un vieux juke-box, Will entreprit d'inspecter le menu en attendant sa partenaire.

« Que je hais le midwest ... »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Dim 25 Mai 2014 - 9:56

C’était souvent comme ça entre eux, depuis presque huit mois maintenant. Même s’ils tombaient rarement d’accord, ils restaient soudés malgré tout. Aussi, quand William tendit la dernière cigarette à Eve, en fulminant presque, elle la saisit entre son index et son majeur et l’approcha de celle de son binôme qui les alluma sous la même flamme de son briquet. Eve ramena immédiatement la cigarette à ses lèvres, en silence, et après la première latte, elle en souffla la fumée avec une sorte de sourire appréciateur au coin des lèvres. C’était comme ça, leur relation. Ils se prenaient le bec pour rien, une bonne clope, et c’était reparti. Et dire que l’on attribuait bien des maux à ce petit bâtonnet de tabac !
Eve sourit à la plainte de Will : il n’aimait pas le Midwest, il détestait ce manque de paysage. Il le répétait souvent et ce refrain l’amusait beaucoup. Au moins, le petit jeu qu’elle relança sur une note humoristique eu le mérite de le faire sourire. La route commençait à se faire longue et le jeu à se faire aussi monotone que le paysage. Heureusement, le panneau du Snack les sortit de leur ennui.

Alors que William, visiblement affamé, se rendait directement à l’intérieur du Snack, Eve préféra marcher un peu pour se détendre les jambes et se dégourdir en terminant tranquillement sa clope à l’extérieur. Ça lui permettait de faire un peu le tour de l’aire de repos. Non pas qu’il y avait grand-chose d’intéressant : ce truc ressemblait à s’y méprendre aux autres café-resto’ miteux auxquels ils s’étaient déjà arrêté. Non, ce qui intéressait Eve, c’était plutôt les clients. Et plus particulièrement ceux de passage.
Elle replaça sa capuche sur sa tête, ses larges lunettes de soleil toujours vissées sur son nez, observant les différents véhicules, les différentes personnes … Et les proies potentielles. Désormais, elle le faisait sans vraiment y réfléchir, c’était son rôle, dans le binôme. Elle s’occupait de la logistique, de trouver où dormir, se charger du carburant, de l’argent, etc. Quant à lui, il se chargeait de la protection de la jeune fille et intervenait généralement quand ça tournait au vinaigre. En fait, c’était un peu son molosse.
Eve jeta son mégot et l’écrasa sous sa botte puis observa la pompe à essence : la voiture allait bientôt être en manque de carburant, ils allaient devoir faire le plein s’ils désiraient aller plus loin. Et la route allait être encore longue. Eve alla jusqu’à leur voiture, ouvra le coffre et en sortit un tuyau. Elle sifflotait une musique, tranquillement, et tout en ouvrant son réservoir, elle jeta un coup d’œil à gauche et à droite. La voie libre, elle avisa l’énorme pick-up dont le réservoir était facilement accessible : il n’y avait pas besoin de la clé pour ce modèle. Elle enfila son tuyau à l’intérieur puis refermant sa main à l’autre extrémité pour faire un repose-lèvres, elle commença à pomper le carburant, suffisamment fort pour qu’il se siphonne par lui-même quand elle introduirait l’autre extrémité du tuyau dans le réservoir de leur véhicule, en veillant cependant à ne pas boire la tasse. Elle se souvint de la tout première fois où elle siphonna du carburant : ce n’était qu’un peu d’essence, mais ça lui avait grillé l’œsophage et son haleine empestait. William n’avait pas arrêté de se moquer d’elle et de son haleine qui pouvait, soi-disant, « faire des trous dans la couche d’ozone en rotant ».
Le siphonage fonctionna correctement, Eve satisfaite, attendit en croisant les bras, pendant quelques minutes, jusqu’à ce que le drain soit faible. Elle retira le tuyau dégoulinant de carburant et l’enroula avant de le jeter dans le coffre et de refermer ce dernier. Une bonne chose de faite ! Il ne restait plus que l’argent à trouver, mais ça, c’était un détail.

Elle entra dans le Snack, sous le regard lubrique d’un client, le cliché du routier tout ce qu’il y a de plus écœurant. Le genre à pisser dans une bouteille de bière vide, pensa Eve. Ce serait lui. La victime, ce serait lui.

Sans un regard pour les clients, Eve alla rejoindre William qui semblait inspecter le menu. Elle s’installa en face de lui, en croisant les jambes, et baissant ses lunettes au bout de son nez, elle se contenta de lui dire :

« Le gros à la chemise à carreaux rouges.»

C’était comme ça qu’elle désignait les cibles, généralement, et celui-ci allait rapidement se faire plumer. Elle ajouta ensuite, en replaçant ses lunettes :

« Et j’ai fait le plein. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Jeu 29 Mai 2014 - 19:35
William était concentré sur le menu. Si la décoration était un signe avant coureur de la qualité de la cuisine … Il avait du soucis à se faire. Il était au milieu d'une intense réflexion (Entre-côte ou Cheese Burger ?) lorsque Eve vint s'installer en face de lui.

« Le gros à la chemise à carreaux rouges. »

Will posa le menu à plat sur la table. Et s’inclina légèrement sur le coté pour regarder derrière Eve le gros en question qui semblait dévorer la jeune asiatique du regard depuis son siège prés du bar. Celui-ci dirigea ensuite son regard sur Will qui le lui rendit avec l'air de profondément s'ennuyer. Le routier, se pencha vers son amis assis à coté de lui et lui parla sans lâcher Eve et Will du regard, de son coté, ce derniers revint à sa positon initial et reprit la lecture son menu.

« C'est toi qui voit, mais je pense pas qu'on en tirera grand chose … Tu prend quelque chose ? Ils ont des pancakes « maison » … Si tu te sens courageuse. »

C'est à ce moment là que le serveur se décida à venir prendre leur commande. Il s'agissait d'un ados d'une quinzaine d'années. Cheveux châtains, yeux marron, des taches de rousseurs plein le visage, et un tee-shirt rouge au col du quel pendouillaient des écouteurs crachant une cacophonie à peine perceptible.

« Vous avez choisi un truc ? »

Sûrement le fils de la femme derrière le bar si on se fiait à la ressemblance physique, Il s'agissait d'une quadragénaire un peu usé par la vie, qui était présentement occupé à resservir une bière aux deux gentleman du bar. Will la catalogua comme étant la propriétaire puis retourna à son menu.

« Pour moi ça sera un Cheese burger avec un Sprite. »

Le gamin écrivit les commandes sur son calepin puis se dirigea d'un pas traînant vers le bar. Ou les deux routiers continuaient de discuter en jetant des regards sensés être discret vers la table d'Eve et Will.

« Je crois que ton gros à eu le coups de foudre. Il te regarde comme un gamin devant son premiers film de boule depuis ton entrée … Plus sérieusement, on va foutre quoi à New York au finale ?. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Ven 30 Mai 2014 - 16:59

William venait de jeter un coup d’œil à la cible, pour l'évaluer, et retourna, flegmatique, à son menu en répondant simplement à la jeune femme :

« C'est toi qui vois, mais je pense pas qu'on en tirera grand chose … Tu prends quelque chose ? Ils ont des pancakes « maison » … Si tu te sens courageuse.»

Eve se contenta d'acquiescer, l'air un peu absent. Certes le routier ne payait pas de mine, mais il avait tout l'air du type habitué, du type qui revenait souvent ici. Et c'était bien connu, les routiers étaient plutôt bien payé pour leurs nombreux déplacement. A vrai dire, pour être honnête, ce n'était pas son portefeuille qui la motivait dans son choix. Non, en fait, elle avait eut ce type répugnant dans le pif dès son entrée dans le Snack et n'avait qu'une envie : lui faire bouffer ses gros yeux de bovin en rûte en lui faisant comprendre à qui il avait à faire.

C'était peut-être un délit de face, mais si ce type continuait dans cette voie, il lui faudrait bientôt une sonde urinaire pour faire ses besoins ...

« Pancakes et Expresso pour moi. Avec la dose de sucre, ça devrait passer.»

Eve refila son menu qu'elle avait à peine exploré, et n'eut aucun regard pour le jeune serveur, trop occupée à dégainer son smartphone, celui que son père lui avait donné, avant qu'elle ne parte. Elle pianota rapidement dessus, tandis que derrière les verres sombres de ses lunettes, ses iris passaient du marron au bleu électrique : elle venait d'assimiler les dernières actualités sur différents journaux en ligne et divers réseaux sociaux ... Chose à laquelle Will était habitué.
Eve était comme lui, sans bagage, sans rien la liant à sa vie d'avant, mais s'il y avait bien un objet qu'elle ne quittait jamais, qu'elle avait déjà depuis leur première rencontre, c'était ce smartphone. Personne ne le touchait, elle-même ne s'en servait qu'assez rarement, et Will n'eut jamais l'occasion de la voir passer un coup de fil. Il devait se douter qu'il s'agissait d'un outil, d'un médium permettant à Eve d'utiliser ses capacités de technopathe.

« Je crois que ton gros à eu le coup de foudre. Il te regarde comme un gamin devant son premier film de boules, depuis ton entrée … Plus sérieusement, on va foutre quoi à New York au finale ?»

Eve fut tirée de ses pensées, arrêtant subitement son assimilation de données et reposant son smartphone en face d'elle. Elle baissa les lunettes sur le bout de son nez, ses iris reprenant lentement leur couleur initiale.

« Et s'il continue, il repartira avec sa bite dans un tupperware.»

Fin, distingué, bref, tout ce qu'on aime.

« Pour répondre à ta question : parce que, comme pour les films d'invasion extra-terrestre, ça commence toujours à New-York.»

Elle esquissa un sourire malicieux puis tourna son Smartphone vers Will : sur l'écran défilaient divers articles concernant les prises des agents de la Purge, avant de s'arrêter sur un article concernant Magneto.

« On a des informations à récupérer. J'ai besoin d'en savoir plus. Et puis, j'suis jamais allée croquer la Grosse Pomme. Sans compter que j'aimerais le rencontrer.»
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Lun 9 Juin 2014 - 1:06
« Et s'il continue, il repartira avec sa bite dans un Tupperware.»

La réflexion fit sourire Will. Bien que le rôle du gros bras lui revienne souvent dans leur petite équipe, il savait Eve capable de mettre sa menace à exécution.

« Que la bite ? Je t'ai connue moins miséricordieuse ... »

« Pour répondre à ta question : parce que, comme pour les films d'invasion extra-terrestre, ça commence toujours à New-York. »

Elle lui présenta alors son smartphone afin de lui montrer des articles sur la Purge. Rafles, enlèvements, exécutions, lynchages ... la liste était longue, et tout ça au nom de la sécurité de Monsieur tout le monde.

« On a des informations à récupérer. J'ai besoin d'en savoir plus. Et puis, j'suis jamais allée croquer la Grosse Pomme. Sans compter que j'aimerais le rencontrer.»

Will regarda les articles défiler sous ses yeux. Tout ça ne lui apprenait rien de nouveau. Mais si Eve lui disait qu'elle avait besoin de se rendre à New York, et bien ils iraient. Lui-même n'avait pas vraiment d'objectif sur le long terme autre que rester libre et en vie. Avant de rencontrer la jeune asiatique il s'était contenté d'errer à droite et à gauche, comme un navire à la dérive, sans but, sans aucune idée de ce qu'il pouvait faire. Suivre Eve partout où elle voulait aller lui fournissait une excuse pour ne pas avoir à réfléchir plus loin que la prochaine destination, et cela lui convenait parfaitement. Un léger sourire apparut sur le visage de Will en voyant l'article sur Magnéto.

« Bon, sois honnête avec toi-même … C'est la cause mutante que tu veux rejoindre ou son principal chef de file ? »

Sans attendre la réponse, il se leva en déclarant :

« Bon, je vais pisser … N’essaie même pas de toucher à mes frites pendant mon absence. »

Il se dirigea ensuite vers une porte au fond du restaurant qui semblait donner sur les toilettes. Les deux routiers du Bar le suivirent du regard. En poussant la porte, il jeta un simple coup d’œil à la salle et vit « le gros » se diriger vers Eve. Il laissa la porte se refermer derrière lui et poussa un soupir fatigué en se dirigeant vers l'urinoir

« Stupide animal ... »

Il espérait vraiment qu’Eve allait gérer la situation toute seul. Cela devait faire deux jours que le sommeil lui échappait et il avait l’estomac définitivement trop vide pour ce genre de connerie. Vivement qu'ils soient à New York, il en avait marre de la cambrousse et ses autochtones consanguins. Il finissait de remonter sa braguette lorsqu'il entendit un bruit de vaisselle brisée venant du restaurant. Haussant les épaules, il se dirigea calmement vers le lavabo et se lava consciencieusement les mains. Une fois qu'il eut finit, il jeta un regard interrogateur autours de lui à la recherche d'un moyen de se sécher, mais n'en trouvant aucun, se résolut à s'essuyer sur son pantalon. Il s'approcha ensuite de la porte et s’apprêtait à l'ouvrir lorsque celle-ci lui revint en pleine figure.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Lun 9 Juin 2014 - 23:55

Son associé et compagnon de fortune afficha un léger sourire lorsqu'il survola l'article concernant le mutant dénommé Magnéto. Il connaissait que trop bien Eve et son respect (ou plutôt sa dévotion) pour le meneur de la Confrérie. C'est donc sur le ton de la plaisanterie qu'il la railla :

« Bon, sois honnête avec toi-même … C'est la cause mutante que tu veux rejoindre ou son principal chef de file ?»

Eve leva les yeux au ciel en récupérant son téléphone, se contentant de souffler :

« Pff, t'es con... Bien sûr que c'est la cause mutante. Il pourrait être mon grand-père.»

Puis, esquissant un sourire malicieux, elle reprit, sur le ton de la plaisanterie, en gardant les yeux rivés sur son téléphone :

« Quoiqu'il faut admettre que son matériel génétique n'est pas à jeter... Un mutant comme lui...»

Elle releva les yeux, espérant trouver une moue dégoûtée sur le visage de son interlocuteur tandis qu'il comprenait où elle voulait en venir.

La moue en question ...:
 

Elle afficha un large sourire mais Will se levait déjà en déclarant :

«Bon, je vais pisser … N’essaie même pas de toucher à mes frites pendant mon absence. »

La jeune technopathe amena deux doigts à sa tempe, comme pour faire un salut militaire, tandis qu'elle pianotait de nouveau son téléphone, de son autre main. William s'éloignait, et à peine eut-il poussé la porte des toilettes que le gros à la chemise rouge s'approchait déjà d'Eve. La jeune femme soupira, regrettant qu'il soit assez stupide pour se déplacer. Il avait encore une chance pour s'en sortir, allait-il la gâcher ?

Il s'approchait, d'une démarche pataude qui se voulait pourtant décontractée. Eve ne releva pas les yeux, toujours occupée à pianoter sur son smartphone, ses yeux dissimulés derrière ses lunettes de soleil et sa capuche toujours en place sur sa tête.

« Z'êtes pas du coin, toi et ton p'tit copain, pas vrai ? »

« Tu as trouvé ça tout seul, Sherlock ?»

Pas un regard. Une simple phrase sèche et ironique.
Le "gros" fut légèrement décontenancé, riant un peu jaune à la remarque de la jeune fille. Il passa brièvement sa langue sur sa lèvre inférieure, passant son regard de son ami à la jeune femme en face de lui. Eve pouvait quasiment sentir son regard s'arrêter sur les jambes dénudées de celle qu'il estimait être une proie sans défense.

Il tira la chaise de Will pour s'y installer et Eve releva les yeux, esquissant un sourire sournois : s'il comptait s'assoir là, ce type était mort. Will' n'en ferait qu'une bouchée.

« Dis-moi, chérie, ton copain, là, c'est un gamin. Tu voudrais pas voir ce que c'est, un vrai mec, hm ? »

Il se marrait, échangeant un regard avec son copain de bar qui leva sa bière à son audacieuse tentative de rentre dedans. Eve souriait malicieusement et tandis que le Gros ne la quittait pas des yeux.

« J'suis pas sûre que ton bide te laisse assez d'allonge pour me faire crier, gros nase. Maintenant, dégage.»

L'ami du Roméo en devenir se mit à siffler saluant la répartie assassine de la jeune femme. Il fronçait les sourcils, n'appréciant visiblement pas d'être envoyé dans les roses par une gamine, et ce, sur son fief. Le serveur boutonneux venait d'arriver avec la commande quand "Groméo" fit un geste de trop...

« Tu t'prends pour qui, sale p'tite conne ... ? »

Il l'attrapa par le poignée, et en une fraction de seconde, il se retrouva avec un plat de frites et un café brûlant en pleine poire : Eve avait arraché le plateau des mains du serveur pour l'envoyer sur le routier.
La mutante remit le smartphone dans sa poche et s'exclama, faussement fautive :

« Oh mince, je suis tellement maladroite ...»

Le routier gueulait comme un putois, hors de lui, en plus d'être brûlé par le café. Le serveur était ahuri, confus, ne comprenant plus trop ce qu'il se passait.

Alors qu'Eve se levait pour aller rejoindre William, aux toilettes, elle comprit que le routier ne comptait pas en rester là ... Tant pis pour lui.
Il la suivit et l'attrapant violemment par les épaules, il la plaqua contre la porte des toilettes qui revint en pleine figure de William.
Le regard du routier passa de la colère à la confusion : la jeune fille, plutôt que de geindre de douleur, ou de peur, était hilare. Elle riait et croisant le regard du routier après avoir perdue ses lunettes de soleil, elle souffla simplement :

« T'aurais pas dû faire ça ... Will ?»

Eve avait se regard hautain, triomphant. Elle avait ce pouvoir oui. Ce sentiment de puissance quand on commandait quelqu'un. Et son molosse n'était pas des plus tendres ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Mar 10 Juin 2014 - 17:48
Will recula d'un pas, porta une main à son nez douloureux d'où sortait un mince filet de sang puis observa les taches écarlates sur ses doigts d'un air agacé. Le rire presque hystérique de sa partenaire, lui fit relever les yeux. Il vit alors, "Le gros", plaquant Eve contre la porte rabattue des toilettes, les vêtements ruinés par un ensemble de taches non identifiées et des morceaux de frites.

"T'aurais pas dû faire ça ... Will ?"

Reniflant un bon coup pour évacuer le sang qui obstruait ses narines, il déclara.

"Je t'avais dit de pas toucher à mes frites ... non ?"

"T'en mêle pas morveux !"

Le gros lui hurla dessus en écrasant un peu plus Eve contre la porte. Ignorant l'avertissement, Will s'avança en essuyant son nez sur sa manche.

"T'es sourd petit c..."

Le routier n'eut pas le temps de finir sa phrase que le poing gauche de Will venait déjà s'écraser sur son visage, lui éclatant le nez dans un craquement sec et retentissant, le faisant reculer en titubant sur trois bons mètres au passage.

"Ferme-la ..."

Puis se tournant vers Eve.

"T'aurais pas pu attendre la fin du repas ?"

"Viens ici, fils de pute !"

"Je te cause à toi ?"

Dirigeant son regard vers l'homme au visage ensanglanté qui se tenait, tant bien que mal, debout au centre du restaurant. Il vit que celui-ci tenait à présent un couteau dans sa main droite.

"Allez petite fiotte ! Viens ! Je vais te saigner !"

Levant les yeux au ciel, il avança vers le routier dans l'intention d'en finir au plus vite. Celui-ci tenta une attaque maladroite avec son arme que Will n'eut aucun mal à éviter avant de le propulser à l'autre bout du restaurant grâce à un "THIS IS SPARTA" du plus bel effet. Observant d'un œil méprisant "Le gros" qui gémissait en tentant de se relever, c'est à ce moment précis que l'autre routier, qu'il avait totalement oublié, lui éclata sa bouteille de bière sur l'arrière du crâne. Il tituba et se rattrapa à une table, un voile rouge venant obscurcir sa vision, il reçut alors un crochet dans la mâchoire. Son agresseur allait abattre de nouveau son poing lorsqu'il fut interrompu par la main de Will qui vint le saisir à la gorge pour le soulever au-dessus du sol. Dans le regard de Will, l'agacement avait fait place à la colère.

"Vous savez vraiment pas quand vous arrêtez, hein ?"

Il lança ensuite l'homme par-dessus le bar comme si il s'agissait d'une poupée de chiffon.

"Je vais vous monter ce que c'est de saigner !"

Il se rapprocha du premier routier qui venait enfin de réussir à se mettre à quatre-pattes et lui décocha un monumental coup de pieds dans les côtes qui vint l'encastrer contre le mur du fond. ELLE voulait du sang ...

"Tu comprends maintenant ?"

Nouveau coup de pieds qui fit cracher du sang à sa victime.

"Tu n'es rien !"

Nouveau coup de pieds qui produisit un sinistre craquement et un hurlement de la part du pauvre homme.

"Tu ne vaux rien !"

Nouveau coup de pieds. Nouveau hurlement, moins humain, plus porcin et une giclée de sang contre le mur.

"Tu Es JuStE Un InSeCtE SuR NoTrE rOuTe !"

Nouveau coup de pieds, mais plus de hurlement cette fois, juste un gémissement pitoyable à peine digne d'un goret. Et une nouvelle giclée de sang.

"Tu N'eS bOn Qu'A NoUs DiStRaIrE !"

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Dim 15 Juin 2014 - 22:59

Le routier devait maintenant regretter d'avoir jeté son dévolu sur la jeune asiatique. Il avait vu en elle une proie facile... Mais il ne s'était pas douté que la petite fille était protégée par le Loup. Un Molosse. Au moins tirerait-il une leçon de cette expérience : les apparences sont souvent trompeuses. Enfin, seulement s'il s'en sortait... En effet, William passait peu à peu à un état proche de la furie et s'il passait un certain point de non-retour, les conséquences pourraient être plutôt gênantes... Et de ce fait, attirer les mauvaises personnes...

Eve, jusqu'alors, avait affiché un sourire satisfait, son regard d'abord posé sur le chasseur qui s'était subitement changé en proie. Elle savourait la peur qu'elle pouvait maintenant voir dans les yeux du routier. Puis, un bruit de verre brisé attira son attention : le deuxième routier venait de rejoindre la valse en brisant une bouteille sur le dessus du crâne de Will qui tituba, suivi d'un crochet. Eve plissa les yeux tandis qu'elle émettait une aspiration sifflante :

« Oouuuuuuuuuw...»

Elle lança presque un regard condescendant au routier, le genre de regard qui voulait dire t'aurais pas dû faire ça...


« Vous savez vraiment pas quand vous arrêtez, hein ?»

Et Eve observa le routier traverser le Snack en vol plané. Le serveur et la famille de californiens semblaient tétanisés, incapables de bouger, aussi fascinés que terrifiés par ce qu'ils pouvaient voir. A la vue du sang, des cris stridents retentirent avant de s'arrêter subitement. Peur. Ils avaient peur d'être les suivants, et ils préféraient rester immobile. Eve se tourna rapidement vers le bar, ses iris subitement d'un bleu électrique, un sourire au lèvre. Elle fit un signe négatif à l'aide de son index :

« Tutututu... »

La gérante venait de composer le numéro de la police, mais elle constata malheureusement que son téléphone se retrouva hors service, comme si soudainement, il n'y avait plus de réseau. Eve, à l'aide de ses pouvoirs et de son smartphone, contrôlait le restaurant, mais bientôt, elle ne pourrait plus maintenir ce contrôle.

La gérante jeta son téléphone et leva les mains, afin d'éviter les problèmes. Pendant ce temps, William passait les deux routiers à tabac, la colère le gagnant un peu plus à mesure qu'il distribuait les coups, et qu'il perdait le contrôle sur elle.
Le regard de la jeune femme n'était maintenant plus sur les deux routiers dont elle appréciait la peur, mais sur son compagnon de voyage. Elle ne pouvait expliquer cette satisfaction, cette sensation, face à une telle démonstration de puissance.
De la force.
De la domination.

Mais, pour leur bien à tous les deux, à tous les trois en fait, Eve allait devoir s'en mêler et arrêter William avant qu'il ne soit trop tard... Bye bye, la démonstration de puissance.
Eve soupira, et son sourire s'effaça. Elle s'avança jusqu'à William et posa doucement sa main sur son épaule. William tressaillit, faisant vivement face à la jeune femme, la prenant pour un nouvel assaillant. Il s'était préparé à lui assener un coup mais quand il croisa son regard, il suspendit son geste.

« Eh, c'est moi... C'est bon. On se tire.»

Elle lui tapota l'épaule et lui adressa un sourire en coin. Elle jeta un dernier regard aux deux routiers, s'approcha du Roméo qui était toujours au sol. Elle s'accroupit, pour se mettra à son niveau, tandis qu'il gémissait en se plaquant au mur, apeuré :

« J'te laisse régler ma note, Casanova. Faut pas embêter les demoiselles... Tu t'en souviendras ?»

Elle tapota le dessus de son crâne, alla récupérer ses lunettes de soleil, replaça ses lunettes sur son nez puis sortit du snack sans un regard en arrière.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   Sam 21 Juin 2014 - 4:06
Will perdait peut à peut le contrôle, une douce sensation d'euphorie venant se mélanger à la colère alors qu'ELLE lui murmurait de douces paroles.

* Repose toi William … Tu en a assez fait … Je me charge de la suite … Laisse moi faire … *

ELLE avait raison, comme toujours, il était fatigué, si fatigué … Et ces deux idiots ne mérité pas son attention au bout du compte.

* Exactement … Laisse toi aller … Je prend les choses en mains … *

« Eh, c'est moi... C'est bon. On se tire.»

Will se trouver face à Eve, le poing levé, prêt à la frapper. Il clignât des yeux en regardant autours de lui, un peu ahurie par ce brutal retours à la réalité. Eve lui dédia un sourire, lui tapota l'épaule et alla ensuite dire un derniers mot au routiers qui gémissait pitoyablement contre le mur. Will pouvait sentir qu'ELLE était contrarié, ELLE voulait le sang des deux routiers et n'avait pas aimé qu'on l'interrompe. Il se sentit confus et tenta de la sonder pour savoir comment se faire pardonner. La contrariété fit d'abord place à la colère, mais rapidement celle-ci s'estompa , remplacer par une douce et chaude sensation semblable à une caresse.

* Tu n'a rien à te reprocher … Nous aurons d'autres occasions … d'autres opportunités … *

Eve se leva alors et se dirigea vers la porte du restaurant. Will se retourna alors vers le routiers qui poussa un autre gémissement, mais de peur cette fois, alors que Will se penchait vers lui. Il fouillat les poches de l'homme et en sortie un portefeuille imbibé de sang. Il empocha la quarantaine de dollars qui se trouvaient dedans, le jeta puis emboîta le pas de sa partenaire. S’immobilisant devant la porte, il dirigea alors son regards vers la famille toujours assise un peu plus loin. La mère eu un tressaillement et se terra un peu plus dans la banquette tout en serrant sa fille, une adolescente d'une quinzaine d'années, contre elle. Le garçon , une petite tête blonde qui devait avoir dans les dix ans, était presque totalement retournée sur sa banquette et fixait Will du regards, la bouche grande ouverte. Celui-ci eu un petit sourire et se détourna de la porte pour allé à leur rencontre. La père murmura rapidement quelque chose au garçons et le fit se r'asseoir correctement d'une façon assez brutale. Will pouvait les voir se tendre et pâlir de plus en plus à mesure qu'il se rapprochait, seul le gamin ne semblait pas tétanisé par la peur, Ses yeux écarquillé semblait plus un signe de curiosité et d’émerveillement que de terreur. Il était sans doute trop jeune pour comprendre ce que ses parents et sa sœur semblait craindre. Arrivé devant leur table il les observa en souriant. A l'exception du garçon, ils évitaient tous de le regarder. Le père prit alors la parole tout en fouillant sa poche droite.

« Je … J'ai de l'argent … Prenez tout ! »

Will posa ses yeux sur lui. L'homme se raidit encore plus et lui tendit un porte-feuille en cuir.

« Je vous en prit ! Prenez-le  ! Il y a cent dollars dedans et le porte-feuille lui-même vaut le double ! Nous ne voulons pas d'ennuis ! »

Will ne répondit toujours pas. Aprés quelque seconde, l'homme leva les yeux et croisa son regards.

« Pitié … Ne nous faite pas de mal ... »

Will se pencha vers lui sans le làcher des yeux. L'homme se mit a trembler comme une feuille et sa femme poussa un petit gémissement. La fille se mit à pleurer alors que le visage du garçon trahissait soudain une pointe d'inquiétude. Le visage de Will était a présent si proche de celui du père qu'il pouvait presque goûter sa peur … C'est alors que la mère s'écria avec une voix rendu suraiguë par le stresse :

« Vous n'êtes qu'un monstre ! »

Will s’arrêta et tourna son visage vers la mère. Toujours souriant il lui répondit.

« Un monstre ? Moi ? »

Il se releva en prenant l’assiette du père où trônait un burger à demi fini et une vingtaine de frites. Il eu un nouveau sourire pour la mère.

« Avant de me traiter de monstre, demandez-vous ce que vous auriez fait si ce porc avait choisit votre fille. »

Il prit ensuite la direction de la porte et déposa les quarante dollars du routiers sur le plateau du serveur qui semblait tétanisé au milieux du restaurant.

« Garde la monnaie »

Il sortit sans se presser, son assiette à la main et monta dans la voiture. Eve démarra aussitôt et ils reprirent leur voyage vers New York. Il savourât quelques frite puis tendit l'assiette à sa partenaire.

« Tu en veut une ? Je te préviens, elle sont dégueulasse.»
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Highway to Hell ! [PV William Dows]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Highway to Hell ! [PV William Dows]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» I'm on the highway to hell ♦ Myndi & Tyler
» D4 ➺ highway to hell (Sagitta, Aloysius, Serena, Skyler, Jubilee & Amelya)
» Louiséa & Kenneth, highway to hell.
» MAKSEZIA ; « highway to hell »
» Cho Su Jin - Highway to hell





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-