Partagez | 
 

« Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Stark Industrie
Admin
♠ CLASSE & NOM DE CODE : + ∞
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper   Lun 21 Jan 2013 - 11:40

Ma remarque sèche sur mes relations avec le SHIELD semblait beaucoup l’amuser. Etait-ce mon agacement ou la bonne nouvelle que je lui apportais qui lui étendit ce sourire ? Sans doute un peu des deux. « Oh vraiment ? Je croyais pourtant que quand le SHIELD l'avait sifflé votre cher et tendre était venu me chercher à Stuttgart … J'ai dû louper son nom écrit en lettres géantes sur l'hélicoptère... » Je levais les yeux au ciel. Un enfant, voilà ce qu’il était ! Pourtant, je savais qu’au fond de lui il avait parfaitement compris la situation. Un salarié bosse dans une entreprise, ce n’est pas pour autant qu’il adore toutes les personnes pour qui il travaille. « Mes sources étant les dossiers du SHIELD... Tant d'informations sur vous et Stark... J'aurais dû me douter que c'était plus tordu qu'amical. Je présume que … les ennemis de mes ennemis sont mes amis, ne marche pas vraiment pour nous ? » Mes lèvres s’étirèrent dans un sourire – presque – complice. On pouvait blâmer Loki pour beaucoup de choses, il n’en restait pas moins un homme intelligent. Cependant, je confirmais. « Vous présumez bien. » Dis-je sur une voix douce et posée. Il ne fallait pas trop m’en demander non plus ! Coopérer avec Loki sous prétexte que je ne portais pas le SHIELD dans mon cœur était légèrement au-dessus de mes forces… Et de mes envies. Il sembla prendre conscience de ce qu’il venait de dire et envoya valser l’idée dans geste de la main. Laissons tomber, oui, j’étais d’accord. Pour l’heure, Loki m’avait demandé de lui expliquer tout ce qui s’était passé, avec du détail si possible. Le moindre petit fait pouvait être important pour comprendre ce qui arrivait exactement à Daniel. Si nous connaissions les symptômes, nous trouvions le virus et nous pouvions – mais ça, ce n’était qu’un souhait – l’en guérir.

Mon récit ne dura finalement pas très longtemps. J’avais l’impression qu’il s’était passé plusieurs jours entre tous ces faits tant ils avaient été éprouvants, et pourtant tout c’était bien déroulé dans la même journée. C’est un peu honteuse que je l’informai de la fin de mon histoire, telle une élève qui a bâclé son exposé et qui se rend compte à quel point elle parait minable face à son auditoire. Etait-ce ma faute si je n’étais pas une spécialiste en la matière ? Je n’étais pas une pro de la mutation moi, pas une pro des forces maléfiques issues d’on ne sait trop où ! Je n’avais peut-être pas fait attention à des détails de la plus haute importance.

Loki termina son verre bien plus vite qu’il n’avait vidé les quelques gouttes ingurgitées pendant la discussion. Etait-ce la nouvelle qui le faisait réagir ainsi ou bien… L’envie de faire ses adieux ? « Eh bien ce fut une joie de faire votre connaissance mademoiselle Potts. » J’ouvris des yeux ronds. Quoi ? C’était tout ? Il se foutait royalement de moi le misérable petit dieu ! Mais je n’étais pas au bout de mes peines car déjà il enchainait sur le ton le plus détaché du monde. « J'espère que nous n'aurons jamais le plaisir de nous revoir. Si c'est bien...ce que je pense qui a prit possession de Daniel, nous pouvons … oublier le charmant jeune homme que nous connaissions. Ainsi que Stark, si j'en crois le téléviseur et les jolies explosions que l'on voit provenir de la forêt. Et je regretterais les deux. » Je fis rapidement volte-face vers l’écran accroché au mur. Le son était coupé mais les images n’avaient pas besoin d’être commentées. Le cauchemar que j’avais vécu à peine une heure plus tôt était en train de se rejouer. La forêt dont le feu avait en partie cessé grâce à Krista était de nouveau dans un embrasement des plus totaux. Les pompiers, la police, toutes les forces de l’ordre de la ville semblaient s’être rassemblées pour venir à bout d’un phénomène incontrôlable. « Tony… » Soufflai-je d’une manière inaudible. Avait-il été envoyé vers la forêt ? Si oui, avec qui ? Mes mains se mirent à trembler, mais je refusais de me laisser abattre par des nouvelles apportées par le dieu de la fourberie. Je mordis ma lèvre inférieure et retournai la tête vers Loki, me levant en lui lançant un regard noir. « Comment ça, ‘oublier’ ?! » Hurlai-je presque. « Vous choisissez donc la fuite ?! Daniel est devenu comme ça à cause de quelque chose que vous connaissez ! Je refuse de vous laisser ignorer son état ! Vous êtes un dieu que diable, montrez que ça sert à quelque chose pour une fois ! » Oui j’étais en colère. Non, je ne pouvais pas affronter un dieu toute seule, mais j’avais une envie irrémédiable de lui sauter à la gorge et de le secouer pour qu’il se bouge. « Ne soyez pas lâche une fois encore. » Lâchai-je du même ton, à la différence que des larmes commençaient à inonder mes yeux. « Parce que je vous jure que vous le regretterez. »

A quoi je m’attendais ? Des éclats de voix, de verres, de colère ? A une once de bonté de la part d’un être sans cœur ? A des réponses qu’il ne semblait pas prêt de m’apporter ? Si je devais vendre mon âme au diable pour sauver Daniel, alors soit ! Je repris mon calme rapidement, et lui lâchai du même ton professionnel du début. « Que faut-il que je fasse pour que vous preniez part au problème que vous avez en partie provoqué ? »



.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper   Dim 27 Jan 2013 - 17:50
    Faire lever les yeux à Mademoiselle Pepper Potts était un plaisir sans fin : Loki comprenait tout à fait pourquoi Tony avait choisi de passer sa vie entière à cette occupation hautement divertissante. Et facile à exécuter, il est vrai : malgré sa patience légendaire, la jeune femme montrait parfois à quel point les deux hommes pouvaient être... stupides, immatures et épuisants. Cela fit sourire Loki, qui se doutait bien qu'elle voyait où il voulait en venir, au-delà de ces plaisanteries auxquelles les humains étaient hermétiques. Même s'il ne faisait que de dénoncer un fait, Iron-Man s'était après tout plié aux désirs du SHIELD pour lui mettre le grappin dessus, à lui... Loki lui en était reconnaissance : se faire arrêter et emprisonner par le SHIELD avait, de toute manière, était son plan depuis le début, et cela lui avait permis de faire la connaissance de la charmante et délicate personnalité de Monsieur Stark. Et de la douche de sa petite-amie, ensuite.

    Loki observa Pepper avec toute l'innocence dont il était capable – et pour un menteur né, il en avait pas mal en stock – alors que le sourire de la jeune femme prenait une ombre de complicité. Pour une fois ils étaient d'accord, tiens : « Vous présumez bien. » Loki avait haussé les épaules, agité la main... Il avait tenté, essayé, et perdu : rien d'étonnant à cela, et il était beau joueur devant l'évidence. Même si comploté avec Madame et Monsieur Iron-Man lui aurait fait grand plaisir. On a pas toujours ce qu'on veut sur Midgard !

    Alors que Loki s'apprêtait à prendre congé, et en donnait tous les signes évidents – ainsi que la politesse le voulait: il s'était évaporé sous les yeux de Thor et de Tony, mais pour une dame il pouvait bien faire un petit effort et dire au revoir avant – Pepper sembla accuser le choc de son départ. Allait-il donc lui manquer ? Elle le regardait d'un air ahuri qui lui allait très mal au teint, mais Loki préféra l'ignorer pour asséner quelques vilenies, l'air de rien. La vivacité avec laquelle Pepper tourna la tête vers l'écran lui tira un sourire en coin, satisfait de son effet. Alors même qu'elle ne le regardait pas, il pouvait presque voir le coeur de la jeune femme tomber en miettes, alors qu'il lui rappelait la dangereuse existence que menait son bien-aimé. Elle laissa échapper un souffle, dont la teneur ne parvient pas à Loki, tout prêt à partir qu'il était. Cela n'avait pas d'importance, de toute manière : il avait eu ce qu'il désirait et plus encore. Ses pleurnicheries de la jeune femme ne pouvait lui apporter rien d'autre qu'un plaisir un peu sadique, et il préférait se détourner de cette faiblesse trop humaine.

    Est-ce qu'Iron-man pouvait aimer une femme qui se laissait aller à pleurer comme une pauvresse vertueuse et faible devant l'ennemi public numéro 1 ? Peut-être : le nombre de ses conquêtes le prouvait. Mais Mademoiselle Potts ? Que nenni : l'humaine était certes sous le choc, mais elle choisit de se reprendre, de la manière la plus virulente possible. Elle sauta sur ses pieds pour fusiller Loki du regard. Pas impressionné pour un sous, le dieu leva un sourcil curieux, attendant la suite avec une certaine impatience malsaine. « Comment ça, ‘oublier’ ?! » Au vu du niveau sonore et de la hargne qu'il voyait dans les yeux de l'humaine, il avait réussit à énerver Mademoiselle Potts. Bon travail Loki.

    Il pivota légèrement pour lui faire face, un mince sourire narquois sur les lèvres, alors qu'elle reprenait la parole, furieuse et bien décidée à lui faire sentir, qu'il soit un dieu ou pas : « Vous choisissez donc la fuite ?! Daniel est devenu comme ça à cause de quelque chose que vous connaissez ! Je refuse de vous laisser ignorer son état ! Vous êtes un dieu que diable, montrez que ça sert à quelque chose pour une fois ! » Evidemment qu'il choisissait la fuite ! Quelle question ! Il n'était pas Stark, prêt à porter une tête nucléaire, ou son frère qui n'existait pas à foncer tête baissée dans la bataille ! Il choisissait la sécurité, ce qui pouvait lui apporter quelque chose d'autre que des décorations militaires et les yeux énamourés des foules. L'honneur et la bonté d'âme n'avaient jamais fait des vieux os à quiconque ! Face à cette colère et ces reproches qui se déversaient sur lui, Loki lâcha un petit rire, stupéfait par l'audace de l'humaine :

    « - Vous refusez ?!»

    On pouvait vivre des centaines d'années et toujours rencontrer des choses impossibles sur son chemin : pour qui se prenait-elle ? Pensait-elle réellement être en mesure de lui refuser quoi que ce soit ? Le ton de Loki ne cachait pas son scepticisme face à la menace et à l'autorité que Pepper pouvait bien avoir sur lui. Il était un dieu, mais être un dieu mort ne servirait à personne. Et qu'elle révise ses classiques: la dernière fois qu'il avait fait usage de ses pouvoirs humains, son petit clan de sauveurs de l'humanité y avaient trouvé à redire. Il était un dieu, donc il tuait des gens. Cela servait son profit, pas celui des autres. Ce n'est pas parce qu'on a le pouvoir de sauver son prochain que l'on doit le faire.

    « Ne soyez pas lâche une fois encore. » Loki leva les yeux au ciel, perdant quelque peu patience à force de se faire hurler dessus de cette manière. Il ne considérait pas ça comme une insulte. Au contraire, il pouvait se montrer plutôt fier de l'énergie déployée à être un parfait lâche retors. « Parce que je vous jure que vous le regretterez. » Il aimerait beaucoup voir ça. Après tout, énerver les gens était plus ou moins son activité préférée.

     « - Ne piquez pas ma curiosité, je serais ravi de voir ce que vous pouvez bien faire pour me le faire regretter. »

    Et c'était bien ce que Pepper pouvait faire qui était à l'ordre du jour, ou plutôt ce qu'elle pouvait faire pour lui alors qu'elle reprenait merveilleux professionnalisme. Loki la proposerait au New York Times pour le titre de femme de l'année, tiens. Son petit ami était peut-être en danger, l'ennemi dans son salut, elle venait d'insulter un dieu, et elle arrivait à reprendre le contrôle de ses nerfs pour négocier, et la jouer diplomate. Le langage politico-diplomatique : un de ceux que Loki et sa langue de menteur maîtrisaient le mieux.
    « Que faut-il que je fasse pour que vous preniez part au problème que vous avez en partie provoqué ? » La table des négociations était mise, mais Loki craignait fort que l'humaine n'est rien qui vaille la peine de jouer avec le feu. Cette fois, Loki se déplaça et réduit la distance qui les séparait encore. Le dieu s'approcha de la jeune femme, assez près pour devoir baisser la tête et la jauger d'un air narquois :

    « - Etes-vous idiote ou suicidaire ? Ce n'est pas parce que votre Roméo vient de sauter à pied joints dans la mort que vous êtes obligée de le suivre, en provoquant le grand méchant loup. Vérifiez vos informations, je suis le dieu de la lâcheté. Fuir est gagne-pain. Si vous voulez quelqu'un avec un tant soit peu d'honneur à titiller, appelez vos camarades avengers, pas moi. »

    En vérité, si, il y avait bien un petit quelque chose qui lui donnait envie de prouver qu'il était un dieu, et un prince qui plus est. Son complexe d'infériorité lui hurlait que s'il agissait, il se montrerait meilleur que Stark, plus utile que Thor. Mais ce n'était pas assez pour l'inciter à être gentil, faire un fleur au camps adverse et à saboter ses propres plans et affaiblir ses alliés. C'était tentant, mais cela devait rester une tentation. Il n'avait rien à gagner tout à perdre. Il recula d'un pas, étendant les bras comme pour lui montrer à quel point il n'y pouvait rien, que cela ne dépendait pas de lui, et que si elle pouvait arrêter de lui hurler dessus pour aller pleurer la perte de son homme, il se téléporterait ailleurs pour voir si quelqu'un d'intéressant s'y trouvait.

     « - La question est, que pouvez-vous faire ? Empêchez Tony de jouer à Iron-Man, droguez les verres à la prochaine réunion avengers, dites moi quelque chose que j'ignore ou livrez moi Fury sur un plateau, et je pourrais envisager de me mêler de ce qui ne me regarde pas. Oui, je peux aider Daniel. Et oui, je sais ce qui lui arrive, grâce à votre collaboration tout à fait charmante, mais je ne compte pas mettre mon divin postérieur en danger quand je n'ai rien à gagner. Assez de personnes veulent ma peau comme cela. »


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Stark Industrie
Admin
♠ CLASSE & NOM DE CODE : + ∞
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper   Mar 12 Fév 2013 - 16:40

Comment ne pas céder à la colère quand on a en face de soi un être aussi abominable que Loki ? Jubilation est le maître mot de ce qu’il devait ressentir à ce moment-là. Que s’attendait-il à réussir à faire ? Me faire pleurer ? Hurler en imaginant la mort de Tony ou de Dany ? Je me félicitais de ne plus avoir mon verre à la main, aucune chance de me laisser aller à une pulsion néfaste et à le lui lancer dans la figure. Je regrettai de ne pas avoir Bruce à mes côtés, là au moins le dieu aurait peut-être pris mon mécontentement pour une menace. Pour qui se prenait-il à pénétrer chez moi sans y avoir été invité, à m’attendrir avec sa hantise au sujet de Daniel puis à partir comme un voleur, m’annonçant par-dessus une petite liste de mauvaises nouvelles ? Peste !

Il se retourna et ricana. « Vous refusez ?! » OUI TOUT A FAIT ! Mais je ne dis rien, évidemment. Je n’étais pas suicidaire. Je savais bien que je n’avais aucune chance face à lui. Si Loki ne se décidait pas à apporter son aide au pauvre garçon dont il avait perverti l’esprit – oui vraiment et que celui qui pense le contraire ose venir me le dire en face ! – alors je jurai de le lui faire regretter. « Ne piquez pas ma curiosité, je serais ravi de voir ce que vous pouvez bien faire pour me le faire regretter. » Ce fut à mon tour de lâcher un ricanement. « Le SHIELD n’est peut-être pas de mes amis, mais j’ai noué des liens avec certaines personnes qui vous font dresser les cheveux sous ce casque ridicule ! » C’est évidemment au Huk que je pensais. Banner me racontait souvent en s’époumonant de rire comment le monstre vert avait réglé son compte à la petite biquette qu’avait été Loki à ce moment-là.

Nous aurions pu passer des heures encore – en réalité non, Loki serait parti, en fuite, comme toujours – à nous quereller ainsi mais nous n’en avions pas le temps. Ni lui, ni moi ni même Tony ou Dany n’avait de temps pour ça. Je repris donc un ton calme et posé tentant le tout pour le tout en lui demandant comment je pouvais agir pour que lui-même le fasse.

Il ne répondit pas de suite et se contenta d’avancer le plus près possible de moi l’obligeant à baisser la tête pour me regarder dans les yeux. L’envie de reculer d’un pas était des plus tentantes mais ça aurait été lui faire un plaisir bien trop grand. Je plongeais donc mes prunelles bleues dans le sien, le défiant du regard, l’air de lui dire « Vous pouvez faire ce que vous voulez, je n’ai pas peur de vous. » « Etes-vous idiote ou suicidaire ?[…] Fuir est gagne-pain. Si vous voulez quelqu'un avec un tant soit peu d'honneur à titiller, appelez vos camarades Avengers, pas moi. La question est, que pouvez-vous faire ? Empêchez Tony de jouer à Iron-Man, droguez les verres à la prochaine réunion Avengers, dites-moi quelque chose que j'ignore ou livrez moi Fury sur un plateau, et je pourrais envisager de me mêler de ce qui ne me regarde pas. Oui, je peux aider Daniel. Et oui, je sais ce qui lui arrive, grâce à votre collaboration tout à fait charmante, mais je ne compte pas mettre mon divin postérieur en danger quand je n'ai rien à gagner. Assez de personnes veulent ma peau comme cela. » J’ouvris des yeux ronds. « Ce qui ne vous regarde pas ?! Mais toute cette histoire vous regarde !! » Dis-je en perdant une bonne fois pour toute mon sang froid. Lui avait reculé, moi je m’étais avancée. A chaque pas en arrière qu’il faisait moi je le faisais en avant ne cessant de réduire la distance qu’il désirait visiblement agrandir. « Si vous étiez restez dans votre misérable monde Asgardien rien de tout ceci ne serait arrivé ! » Je pris une profonde inspiration pour lui lancer de désagréable parole quand un immense coup de tonnerre retentit, près tout près de la tour. Un éclair s’en suivi et une silhouette apparut sur la terrasse. Aucun doute à avoir sur l’identité du nouveau visiteur : Thor. Tout était fichu, Loki allait définitivement mettre fin à notre petite discussion. La dernière chose que j’eu le temps de lui hurler fut que nous n’allions pas en rester là. Quant à Thor… Il affichait une mine bien misérable. Etait-ce parce qu’il avait eu le temps d’apercevoir son frère ou bien parce qu’il avait une très très mauvaise nouvelle à m’annoncer ?



.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper   Jeu 21 Fév 2013 - 1:18
    Thor n'osait toujours pas y croire. Iron Man, Tony Stark... Son ami avait tout simplement disparu dans l'estomac de ce monstre, de ce Nadir... Et il n'y avait plus que ce reste de casque, ce morceau d'armure pour attester ses dires. Le génie playboy milliardaire philanthrope n'était plus. Si la blessure que cette perte avait causé dans son coeur était profonde – et Odin savait qu'elle l'était – le dieu de la foudre n'osait imaginer ce qu'allait pouvoir ressentir Pepper. Et dire qu'elle allait l'apprendre de lui. Thor aurait préféré éviter cette visite qui n'était pas des plus joyeuses... Pourtant, il fallait bien le faire. Pour elle.

    L'orage suivait Thor sur son passage. Il ne tarda pas à apercevoir la Tour Stark qui, comme à son habitude, illuminait le quartier, un peu comme une invitation à tous ses ennemis ; j'habite ici, venez me chercher ! Le tonnerre retentit, annonçant son arrivée. Toujours plus classe que d'utiliser la sonnette. Il atterrit sur la terrasse dans un éclair, un genou posé à terre. Releva la tête rapidement, Thor eut tout juste le temps de croiser le regard de son cher frangin avant que celui-ci ne s'éclipse. Il n'eut pas le courage d'essayer de lui courir après ; sa peine était trop grande et son fardeau bien lourd. Ses yeux affichaient une expression désolée alors qu'il entrait lentement à l'intérieur.

    Thor : Pepper. L’homme de fer il… Il…

    Le fils d'Odin s'arrêta au milieu de sa phrase. C'était juste assez pour laisser craindre le pire. Juste assez pour permettre encore l'espoir. Ce n'était pourtant pas son but ; il avait simplement du mal à dire à la future... Ou l'ex-future Madame Stark... Que, justement, son cher Tony n'était plus. Il craignait sa réaction. Comment aurait-il réagit, lui, si on lui avait annoncé la mort de Jane ? Il serait certainement entré dans une colère sans nom, aurait balancé quelques tables avant d'être assaillit par la tristesse et l'horreur de la nouvelle. Mais Pepper n'était pas un viking barbare, loin de là...

    Il ne pouvait pourtant pas repousser l'échéance. Il ne pouvait pas la laisser avec cette phrase énigmatique, l'abandonner sur ces non-dits. Thor prit une grande inspiration, ouvrit la bouche, la referma. Finalement, il attrapa le casque d'Iron Man et le tendit vers Mlle Potts.

    Thor : Je suis désolé. souffla-t-il.

    Par précaution, le blond attrapa les épaules de la rousse et la poussa délicatement jusque sur un canapé. Il s'assit également non loin d'elle, posant le casque entre eux.

    Thor : Je n'ai rien put faire. J'ai du mal à comprendre comment... Nous combattions un Nadir, un... Un gros monstre, qui pourrait ressembler à un... Félin ?... Nous le combattions et l'homme de fer a été aspiré. Avalé. Je ne sais pas trop. Le Nadir n'a recraché que le casque... Tony Stark est mort, je le crains. Je suis désolé.

    Thor posa ses yeux sur les verres de whisky. Tien, son frère était passé boire un coup ? Peu importe, ce n'était pas le moment d'y penser. Pepper aurait peut-être besoin d'un petit remontant, en revanche...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Stark Industrie
Admin
♠ CLASSE & NOM DE CODE : + ∞
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper   Mer 27 Fév 2013 - 15:43

Comme on peut s’y attendre, l’arrivée soudaine de son frère fit fuir Loki. Aurais-je de toute façon réussi à obtenir quoi que ce soit de lui ? Rien n’était sûr avec Loki. La seule chose qui l’était c’est que ce n’était pas la dernière fois que je le voyais, il allait revenir un jour ou l’autre. Mais l’arrivée de Thor avait fait s’envoler toutes pensées vers le dieu de la fourberie. Thor ne venait jamais à la tour en surprise, jamais. Sa présence ici était synonyme de mauvaise nouvelle et j’étais loin de savoir à quel point. La mine grave et presque dépitée, Thor s’avança lentement vers moi. « Pepper. L’homme de fer il… Il… » Je fermai les yeux. Il n’y avait qu’une seule chose à comprendre par ces mots. Mais comment pouvait-il en être ainsi ? C’était tout simplement incroyable. Comment Tony avait pu être vaincu alors qu’il avait déjà traversé tant d’épreuves avec de simples égratignures ? Non. Iron Man n’avait pas été vaincu, pas ce soir, hors de question de croire à une chose aussi ridicule ! Pourtant, lorsque Thor me tendit le casque de l’armure, totalement abîmé, le peu d’espoir que j’avais voulu avoir s’envola. «Je suis désolé. »

Je plaquai mes mains contre ma bouche, subitement prise d’une horrible envie de vomir. Thor dû pressentir le malaise car il me soutint et m’accompagna jusqu’au canapé. Heureusement que ses bras puissants étaient là, autrement je me serai affalée au sol. « Mais ce n’est pas possible. » Dis-je la voix brisée par un sanglot. Je refusais d’admettre que Thor avait raison, qu’Iron Man était tombé au combat, que Tony n’était plus. « Je n'ai rien put faire. J'ai du mal à comprendre comment... Nous combattions un Nadir, un... Un gros monstre, qui pourrait ressembler à un... Félin ?... Nous le combattions et l'homme de fer a été aspiré. Avalé. Je ne sais pas trop. Le Nadir n'a recraché que le casque... Tony Stark est mort, je le crains. Je suis désolé. »

Les yeux fixés sur le casque posé entre nous deux, je n’entendis pas tout de suite ce que le grand blond me disait. L’idée de ne jamais revoir ce casque animé me brisait le cœur, le comprimait même, tellement fort que j’avais l’impression de suffoquer. Puis, les paroles de Thor prirent tout leur sens. Monstre félin, aspiré ? J’ouvris des yeux, forçant les larmes qui s’y étaient formées à tomber. « Tony n’est pas mort. » Dis-je à voix trop basse. « Tony n’est pas mort ! » Dis-je plus fort, plongeant mon regard dans celui de Thor avant de me lever subitement. « Il n’est pas mort ! Pas du tout ! » Un sourire immense se dessina sur mes lèvres tandis que la scène se dessinait dans mon esprit. Je connaissais très bien Daniel, et en dehors d’Ororo, j’étais sans doute la seule à très bien connaitre ses facultés mutantes. Si je m’en référais à la description de Thor, Daniel avait fait agir sur Iron Man son pouvoir de contrôle de gravité très largement évolué. Tony n’était pas mort, il avait juste disparu quelque part, avait été en quelque sorte propulsé ailleurs. Le problème était : à plusieurs mètres, kilomètres ? S’il était sûr qu’il ne se soit pas fait manger, sa capacité à atterrir n’était pas certaine : peut-être était-il tombé inconscient ? L’armure était solide, mais jusqu’à quel point pouvait-elle être malmenée sans problème ? « Le SHIELD doit être prévenu. Vous ne le retrouverez pas seul. »



.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: « Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper   Dim 3 Mar 2013 - 15:21
    Thor avait bien fait d'accompagner Pepper jusqu'au canapé. Elle semblait tellement abattue qu'elle aurait certainement été incapable de tenir sur ses jambes. Le dieu de la foudre avait mal pour la jeune femme, son coeur se serrait à chaque sanglot qui agitait son corps. Le regard résolument fixé sur ce qui restait de son amant, le fils d'Odin n'était même pas certain que Mademoiselle Potts ai écouté ce qu'il lui disait. Il ne pouvait pas en lui vouloir.

    - Pepper : Tony n'est pas mort.

    Thor releva les yeux en fronçant légèrement les sourcils, pas tout à fait certain d'avoir bien compris. Mais Tony n'était plus, il ne servait à rien que Pepper se fasse souffrir en pensant l'inverse ; y avait-il meilleure preuve que ce casque abandonné ? Thor allait le lui faire remarquer – avec toute la finesse dont il pouvait être capable – lorsque la jeune femme plongea son regard dans le sien.

    - Pepper : Tony n'est pas mort ! Il n'est pas mort ! Pas du tout !

    A présent, elle souriait. Un grand sourire sincère était venu illuminé son visage, alors qu'elle s'était soudainement levée. Thor mis un peu plus de temps à suivre le mouvement, un peu perdu – pour ne pas dire complètement. Comment ça « Tony n'est pas mort du tout » ? Il n'était tout de même pas fou, il l'avait bien vu se faire avaler par le Nadir ! L'Asgardien se leva en titubant, sans lâcher Pepper des yeux, les sourcils froncés.

    - Pepper : Le SHIELD doit être prévenu. Vous ne le retrouverez pas seul.

    Prévenir le SHIELD ? Si ça pouvait lui faire plaisir, Thor voulait bien prévenir... Le SHIELD. Mais il ne comprenait pas pour autant en quoi cela pouvait faire revenir l'homme de fer. A la limite, Thor voulait bien se rendre en Hel pour voir s'il ne pouvait pas le ramener sur Midard – ou plutôt au Valhalla, Iron Man était mort bravement. Le dieu de la foudre attrapa son oreillette qui avait, jusqu'à la disparition de son ami, en communication avec Tony Stark. Il ne savait pas comment la régler pour avoir le SHIELD, aussi la faisait-il tourner entre ses doigts. Il n'avait jamais vraiment compris comment fonctionnait tous ces appareils électroniques ; il suffisait de regarder les carcasses de Stark Phone qui s'entassait dans la poubelle de sa chambre pour comprendre. Il reporta son attention sur la dulcinée de son ami.

    - Thor : Je ne comprends pas. Comment l'homme de fer peut-il encore être en vie ?

    Il avait beau réfléchir, vraiment, il ne comprenait pas. Il faisait pourtant tout son possible mais... Non, décidément, ça ne venait pas. Le blond attrapa la main de Pepper pour lui laisser son oreillette.

    - Thor : Si vous désirez prévenir le SHIELD, servez-vous de ça. Il esquissa un petit sourire vaguement gêné. Je ne sais pas comment utiliser cette... Oreille mécanique. confessa-t-il en haussant les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
 

« Quand le chat n’est pas là, les souris dansent… Même si ce n’est pas ensembles. » Loki & Pepper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ✩ Jeremiah le snob ♥ + LIBRE aux élèves
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent (suite) - CLOS
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent [Sofia, Arizona, Aria et Callie]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !