Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Mer 11 Juin 2014 - 22:56

∞ jouer les humains... Ridicule.

rosanna.  & jörmungand



 
 Ma première rencontre avec une humaine n’était pas vraiment ce que j’appelais de constructif. Cette Amber ne m’avait encore rien apporter de bien pour le moment et cela me fit parfois perdre patience. Je n’étais pas du genre à me focaliser sur plusieurs choses à la fois et attendre un quelconque signe de sa part n’était que peine perdue, il fallait que je fouille en elle sans demander la permission. 

Mais suite à cela j’avais eu une petite discussion avec Père. Il était un peu contrarier que je restais pas plus discret que cela vis-à-vis de mes dons. Il est vrai qu’en prenant un peu de recul j’avais jouer les enfants capricieux qui voulait jouer avec ses nouveaux jouets le plus vite possible. Il me fit comprendre que je devais prendre mon temps avec la race humain et surtout que je devais me fondre en elle, faire partie d’eux, chose qui me répugnait au plus haut point vous ne pouvez même pas vous imaginer à quel point. Mais il n’avait pas tord et me dévoiler aussi facilement pourrait faire de moi une cible facile et mettre en péril la couverture de Père. Ce fut ce qui m’inquieta le plus en réalité. Car de me faire attaquer par les hommes… Enfin je n’avais pas vraiment peur de leurs lances cailloux ! 

Donc il fallait que je me trouve une couverture, un but humain ! Je me servis du nom d’humain de mon Père pour me créer une grande notoriété dans le monde du Bisness, pas dure quand on a un nom si reconnu. Mais je pris surtout pour projet de me pencher plus sérieusement sur les sciences humaines, après tout cela est le substitue de notre sorcellerie dans notre monde. Et les sciences me semblait etre un moyen de devenir une personne importante dans le monde d’aujourd’hui. Cela pouvait me permettre également de faire des recherches sur ces mutants et comprendre comment tout ceci fonctionner. Faire des etudes sur le gêne des humains était vraiment quelque chose de constructif pour moi. 

C'est pourquoi j'avais besoin d'humains dans ma nouvelle quete. Mon Père avait approuvé mon idée et m'avait particulièrement recruter une secrétaire. J'avoue que cette idée je la pris un peu comme une nounou qu'il me collait, rien de bien plaisant en fait. Mais je n'avais pas vraiment le choix en fait. Il m'avait donner une fiche avec tout le cv de cette fille et je n'avais qu'a peine observer son visage sans dire un mot. Puis sur un cv on pouvait bien y mettre ce qu'on voulait, ce n'etait qu'un bout de papier. En revanche ... Je suis télépathe et elle ne pouvait rien me cacher. 

En tout cas mon premier rendez vous avec elle c'était maintenant. Elle devait m'attendre dans mon premier burreau que Père m'avait donner récemment. Doucement je posa la main sur la poignet de la porte et souffla un coup avant d'y pénétrer. Poussant d'un coup sec je fermis derrière moi la porte. Sans lui lancer un regard je me dirigea vers mon burreau, il fallait que je fasse l'humain parfait ? D'accord on va voir ce dont je suis capable dans ce role... ! 

- Bonjours, je ne sais pas ce que mon Père attend de vous. Mais moi je ne veux pas d'une espionne ok ? Sinon vous finirez par pointer au chomage si vous voyez ce que je veux dire...

Jouer les enfants de riches psychotique au sujet d'une surprotection paternel ? Bon pourquoi pas, ca m'etait venu comme ca apres tout. Mais je ne comprend pas pourquoi ce sujet m'est venu aussi facilement... 

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Ven 13 Juin 2014 - 1:21
Jörmungand & Rosanna

"Le travail, c'est la santé." N'empêche que j'en doute fortement parfois.


Au départ, elle n’avait pas réellement l’intention de se faire embaucher en tant que secrétaire parce qu’au fond, c’était un métier comme Mère l’aurait voulu et non représentatif de ce qu’elle désirait mais elle savait que, pour Kendra, il était préférable de choisir un métier de ce genre. Même si sa carrière précédente lui manquait, elle savait qu’à côté de son boulot, son engagement pour la Purge pallierait ce manque. En réalité, travailler pour la police lui avait toujours fortement plu malgré les risques parfois encouru mais elle ne regrettait pas d’avoir changé de destin ce jour-ci : c’était nécessaire qu’elle aille retrouver sa sœur et qu’elle s’occupe d’elle. Elle aurait pu ensuite reprendre un emploi similaire en s’installant aux Etats-Unis mais elle s’était contenter de suivre le cours des choses tel qu’il semblait venir comme si le destin avait fait en sorte qu’elle change de pays en embarquant sa cadette et qu’elle se refasse une vie. Tel était le but en tout cas. Finalement comme elle s’était rangée du côté de la Purge, elle trouvait qu’un job un peu plus posé dans cette société serait bien plus pratique. Rosanna se doutait bien que sa sœur n’était pas dupe, qu’elle savait parfaitement le combat menée par son aînée. Parfois même, Rosa croyait voir le visage de la jeune femme s’assombrir brièvement alors elle tentait de la faire sourire mais cela devenait de plus en plus dur. Il faut se battre pour ses idées, il faut s’impliquer dans la vie et non la subir en attendant qu’on nous tende les bras. Seulement, depuis le mutisme de Kendra, les choses étaient devenues de plus en plus complexe et l’ambiance un brin tendu. Elle ne comprenait pas les angoisses de cette dernière et ne savait pas quoi faire. Difficile de comprendre une personne qui ne parle plus quand on ne sait pas comment s’exprimer en langue des signes. Surtout que cette dernière change selon les pays. C’était dur de la laisser seule partir à l’université. Ce matin encore, elles ne s’étaient pas souri et étaient sorties chacune de leur côté. Cela la peinait que leurs relations se soient envenimées mais comment faire machine arrière ? Elle faisait donc au mieux et espérait donc que cette journée allait bien se passer, notamment avec les supérieurs. Elle croisait un peu les doigts espérant que tout ce irait pour le mieux car elle ne savait pas tellement à quoi s’attendre pour le moment. Elle était légèrement nerveuse à l’idée de cette rencontre car elle était bien moins à l’aise dans ce rôle plus féminin que dans celui de policière, qui demandait des qualités bien différentes. Toutefois, elle était motivée alors elle avait fait l’effort de se préparer un minimum. Elle avait laissé ses cheveux retombés sur son dos en des mèches ondulées qu’elle avait soigneusement coiffées et s’était un peu maquillée. Il paraît que l’apparence est un atout à ne pas négliger. Habillée d’un fin haut noir et d’un jupe droite orange assortie à son sac, elle s’était dirigée sur ses talons noirs vers la tour indiquée et tant pis si son look ne plaisait pas forcément. Selon ce qu’aurait répéter sa mère, elle devrait se présenter avec déférence et se montrer des plus polie possible. Elle l’était, elle avait bien appris la leçon mais encore fallait-il le rester par la suite. En général, elle se contenait et se comportait le plus exemplairement possible parce qu’il est très important de savoir se tenir en société : c’est ce qu’on dit…

Elle avait hâte et à la fois, elle stressait et se demandait les exigences qui lui serait demandées. Elle était arrivée légèrement en avance, ne supportant pas d’être en retard ou trop juste en temps et attendait désormais dans un bureau qu'elle observait en patientant. C’était assez grand au point de se sentir un peu oppressé par la structure mais au moins, observer la décoration avait un peu amoindri son stress. Sauf que la poignée s’était soudainement abaissée et qu’elle s’était tournée vers l’arrivant, observant l’homme avec une légère pointe d’angoisse.  Il ne la regarda pas et alla directement se poser derrière son bureau et enchaîna sur un bonjour presque englouti par le reste de sa phrase. Une attitude d’une froideur à vous glacer le sang mais Rosanna était habituée aux comportements assez hautain des personnes dans son genre. Néanmoins sa phrase l’a surpris un peu et elle ne comprit pas pourquoi il disait cela. Son père lui avait donc imposé la présence d’une personne à ses côtés ? C’était fort possible vu son comportement mais moi, je n’y étais pour rien. Une espionne… avais-je franchement l’air de quelqu’un qui vient l’espionner ? Et je ne vois pas quel intérêt, j’aurais à fouiller dans ses histoires. Après tout, je ne suis pas là pour ça, ce n’était pas mon but. Je m’avance donc vers lui et affiche un sourire qu’on peut qualifier d’aimable. Peu importe qu’il me le rende ou non, le simple fait de le faire lui donnait la force de se montrer aimable avant de répondre à ses propos. Elle lui tendit la main pour voir comment il allait réagir mais s’il ne la serrait pas, elle ne s’en offusquerait pas. Elle ne s’assit pas, pas tant qu’il ne l’y autoriserait pas. Tant pis si elle devait rester debout tout du long.

- Bonjour monsieur et enchantée. Rosanna Livingstone, bien que vous vous en doutez. Navrée que vou voyez les choses ainsi, je doute que mon rôle soit de vous épier mais plutôt de vous soutenir dans les tâches administratives. Je comprends parfaitement ce que vous voulez dire...

Elle marqua une pause ne voulant pas paraître trop bavarde. Après tout, si elle ne lui laissait pas la parole, il allait vite la trouver agaçante et c’était son rôle à lui de mener l’entretien alors elle attendait de voir ce qu’il comptait lui poser comme question. Elle pensa un bref instant à Kendra et cela la rendit encore plus tenace. Elle pouvait continuer de sourire sereinement. Elle en profita pour essayer de mieux cerner le personnage à qui elle avait à faire. Dommage qu’il ne décoince pas une ride. C’est un homme qui doit être dans la même tranche d’âge qu'elle, dont le père est un homme franchement impressionnant et lui, physiquement, il est plutôt beau garçon, vraiment mais il devrait apprendre à sourire.










© création de Blacksun






Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Sam 14 Juin 2014 - 17:50

∞ jouer les humains... Ridicule.

rosanna.  & jörmungand



 
Ah les humains avec leurs pensées si naives... Ils sont si sures d'etre en securite dans leurs esprits qu'ils pensent tout un tas de choses des plus déroutantes les unes que les autres. C'est en partie pour cela que j'ai ce dégout de l'humanité. Pendant des siècles je me suis amusé a lire dans l'esprit des plus grands dirigeants de ce pays et j'en ai découvert de ces perversités a l'état pure que ca en devenait lassant. Heureusement que les histoires de religions étaient la pour me divertir ! Entendre parler des exploits de mon Pere comme étant un Dieu nordique était assez ironique quand on sait ce qu'a fait Odin envers notre famille... C'est un peu un gros paradoxe famillial. 

Pour cette humaine c'était plus simple comme types de pensées. Comme si elle avait pas vraiment de souci qui embrumer son esprit, enfin elle pouvait également les cacher mais j'avais un peu autre chose a faire que de fouiller en elle. Savoir ce qu'elle pensait sur le coup était suffisant pour le moment. Ce fut en me posnt sur mon fauteuil que je pris son cv et le posa devant moi pour l'ouvrir. Je vis qu'elle s'occupait de sa soeur, donc parent décédaient ? Généralement pour les humains c'est signe de souffrance donc je me devais d'éviter le sujet. 

Puis vint le moment ou elle me sortit de mes penser afin de placer ses signes de politesses et une justification sur mon petit pique lancer précédemment. Cela me fit presque donner le sourire ! Je fis un petit "hmphf" d'amusement et approuva ses mots. 

- Vous marquez un point la, j'apprécis votre esprit. Dis je en relevant les yeux vers elle pour la première fois. 

Sur le coup je me disais qu'elle était pas vraiment aussi horrible que les autres humains et il faut avouer que son petit compliment dans son esprit a mon egard m'aida a penser dans ce sens envers elle. Mais je me racla la gorge et je fis mine d'etre un peut gêner par son regard qui aller avec ses pensées. Puis tout a coup je sentis que son esprit se tourna vers sa soeur, une certaine Kendra. Quoi de plus gênant quand on sait comment est tendu l'ambiance chez elles ces temps ci. Mais il ne fallait pas que je montre mon don alors je passais vite a autre chose, enfin je me devais de me faire apprécier un minimum donc j'essayais la sympatie, oui je sais, honte à moi, encore un défis lancer par Fenrir ca... 

- Donc vous vous occupez de votre soeur, honnorable. J'ai moi même une soeur, un frere et un... Demi frere. Je suis plus grand que mon frere et ma soeur et mon demi frere et juste au dessus de moi. Mais vous devez sans doute les connaitre seulement de nom...

Oui je n'avais pas pu m'empecher de lancer une touche d'arrogance lorsque je dis que ma famille était connu ! Mais bon il fallait jouer les enfants de riches non ? Puis c'est vrai aussi que j'avais légèrement eu du mal a dire que Sleipnir etait mon demi frere. C'était encore une situation bien difficile, certes je le considérais comme mon propre frere mais... Mon Pere c'est sa Mere. Et je doute que si on raconte ca aux humains cela passerait aussi bien que dans notre monde... Évitons de jouer les hommes étranges pour le moment. 

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Dim 15 Juin 2014 - 1:48
Jörmungand & Rosanna

"Le travail, c'est la santé." N'empêche que j'en doute fortement parfois.


La politesse avant tout, ce sont les bases pour bien commencer surtout dans le domaine du travail et la jeune femme s’était suffisamment faite recadrée dans son enfance pour désormais en comprendre les codes et l’importance. Sa sœur était plus naturelle dans tout ce qui relevait des bonnes manières mais Rosanna avait pris le pli avec le temps et comme ces méthodes portaient vraiment leurs fruits, elle continuait de les employer. Disons que même pour dire des choses complexes, il est plus facile de faire avaler la pilule quand on y met les formes et elle se disait que, peut-être, cela pouvait permettre de détendre l’atmosphère dans ce bureau. Non pas que ce soit tendu mais le fait que cet homme soit arrivé si froidement dans la pièce, qu’il n’ai pas décoché un regard, un sourire et juste un bref bonjour… pouvait mettre pas mal de monde mal à l’aise. Elle était donc debout à attendre de savoir comment tout cela allait se dérouler, essayant de se positionner sur ce boulot pour lequel elle était là. Elle resta calme et posée quand elle se présenta et ne se prit pas la tête de savoir comment il allait réagir. Cela ne sert à rien de se faire un tas de films, de stresser et finalement sentir la pression retomber : Rosa était parfaitement capable de décompresser et d’attendre patiemment qu’il daigne lui répondre. Elle ne savait pas à quoi s’attendre et préférait ne pas imaginer un tas de possibilité, elle fut donc légèrement étonnée de l’entendre répondre si positivement mais dans un sens s’était fortement rassurant pour la suite des événements. La jeune femme souriait doucement quand il releva son regard vers elle. Il daignait donc regarder finalement dans sa direction mais bizarrement, c’était un brin troublant de croiser ses yeux. Il avait quelque chose d’indéfinissable qui déstabilisait légèrement la jeune femme : une façon de se comporter dont elle n’avait pas spécialement l’habitude. D’ailleurs, il a bien des années qu’elle n’avait pas côtoyé de personnes s’apparentant à ces milieux. Disons que dans la police, ce n’est pas franchement les mêmes hommes qu’on croise et sans doute était-ce pour cette raison qu’elle était un peu perdue également. Pourvu qu’elle n’ai pas oublié tout ce qu’on lui avait enseigné sur comment se comporter en société mais généralement… elle était plutôt bonne élève quand elle s’efforçait de bien le voir. Moins que Kendra néanmoins qui prenait très à cœur les missions que Mère lui avait léguées. Dans un sens, ce n’était pas plus mal, comme ça une des deux savaient cuisiner. C’était l’un des grands défauts de Rosanna : très habile pour certaines choses mais il suffit de lui laisser un couteau de cuisine entre les mains et il y a de fortes chances qu’elle se coupe avec. Pourtant elle est très douée avec les armes… à feu, de jet. Mais revenons plutôt à nos moutons. D’un mouvement de tête se voulant courtois, elle acquiesça et répondit d’un bref « merci, monsieur. « , avant de se rendre compte qu’il semblait gênée par la façon dont elle le dévisageait. Elle se rendit alors compte qu’elle le fixait depuis tout à l’heure et rougit pendant deux secondes en comprenant que c’était de sa faute si elle s’égarait dans ces pensées.

- Oh pardon, je ne voulais pas vous paraître discourtoise. Désolée si tel est le cas.

Elle ne va pas lui dire que c’est parce qu’elle aime bien observer les gens pour se faire une idée de qui ils sont sans pour autant devenir intrusive, ni même avouer qu’elle lui trouve du charme, ce serait totalement déplacé. Elle s’excusa donc juste parce qu’elle l’avait considéré un peu trop attentivement et qu’elle n’avait pas trop envie qu’il croit qu’elle ai une quelconque attirance à son égard. Ce serait très mal venu lors d’un entretien d’embauche. Elle reprit par un sourire paisible, pas le moins troublé par cette petite parenthèse. Le fait d’évincer tout cela de ses pensées la ramena vers sa sœur, qui devait être à l’université en ce moment. Elle se débrouillait bien comme élève mais les professeurs étaient parfois réticents face à son mutisme. Et alors qu'elle se demandait si elle rentrerait avant elle aujourd‘hui, ils commencèrent à rentrer dans la conversation. Il avait observé son cv mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui pose des questions sur sa famille. Elle pensait qu’il aborderait plutôt la carrière. Cela ne l’a dérangeait pas pour une fois de changer un peu de tactique donc elle écouta doucement, toujours bien campée debout devant son bureau. Elle grimaça au mot honorable, qu’elle ne trouva pas très approprié aux circonstances mais ne fit aucune remarque tant qu’il ne lui laissait pas la parole. Hors de question de le couper, il n’y avait pas pire pour se montrer ouvertement grossier. A ses dires, sa famille était plutôt grande mais elle ne comprit pas pourquoi il avait hésité sur le terme « demi-frère ». Il était peut-être moins proche de ce dernier mais ça, ça ne la regardait absolument pas. Elle n’avait même pas à savoir qu’il avait des frères et sœurs mais puisqu’il lui disait, elle appréciait de l’entendre en parler. Elle se demanda si pour lui a famille avait même valeur que ce qu’elle pensait mais elle avait son avis bien tranché sur le sujet. Elle passa une main dans ses cheveux, légèrement mal à l’aise avec la dernière supposition du jeune homme. Elle garda néanmoins son  plus beau sourire et se tenant parfaitement droite, elle pinça brièvement sa lèvre inférieure et lui répondit :

- Si vous me permettez, je ne pense pas que ce soit honorable : il me semble naturel de vouloir tout faire pour sa propre famille. J’ai grandi de cette façon et je m’imagine guère renier ce côté de ma personnalité un jour. Sans vouloir vous froisser, je ne connais pas vraiment les noms de votre fratrie, simplement le nom de famille. Le reste ne me regarde pas spécialement, j’écoute ce qu’on me dit mais je ne vais pas chercher plus loin.

C’était peut-être une erreur de sa  part mais elle  ne connaissait de sa famille, que son père et lui, du coup mais pas les autres. On dit souvent qu’il faut faire des recherches sur l’entreprise, la personne mais Rosanna n’appréciait pas ce genre de recherche : pour l’entreprise c’était plus compréhensible mais le reste c’était au bon vouloir de l’employeur, de se dévoiler ou non. Elle avait tout de même une question mais ne savait pas si elle devait lui en faire part maintenant ou après. Sans doute cela correspondrait bien à la fin de l’entretien. Il devait avoir des questions à lui poser : généralement c’est toujours la même chose qui revient. Est-ce que ce serait original pour une fois ?










© création de Blacksun






Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Dim 15 Juin 2014 - 15:38

∞ jouer les humains... Ridicule.

rosanna.  & jörmungand



 
Elle se confondait en excuse mais son esprit devenait un peu trop osé pour moi sur le moment. Je fis surtout en sorte de retirer ses idées de "charme" a mon égard et je me concentrais sur le moment présent. J'essayais également de rendre l'atmosphere un peu moins tendue en parlant de la famille. En tout cas elle partait dans de sacré pensée cette humaine. Et c'était bien pour mon cas, étant télépathe je pouvais aisément tout savoir sur elle a cet instant, connaitre un peu mieux son histoire de famille et donc que sa soeur était... Spéciale. Enfin si elle savait a quel point ma soeur l'était aussi. D'ailleur sur ce point nous avons un point commun. Cette humaine avait une soeur qui était atteinte d'un mutisme tandis que moi ma soeur fut morte né a moitié et fut rejeter par Odin pour cela. Enfin on a tous était rejeter par Odin... Mais je laissa de coter mes idées de vengeances pour le moment. 

Je levais ma tete a nouveau vers sa personne et vit de suite qu'elle était encore debout. Je trouvais cela etrange... On aurait dit une guerrier du vieux Odin en personne et cela me perturbait énormément dans un sens. C'était comme voir un ennemi en face  comme si il était pret a se battre contre moi. Je plissais les yeux, ave cun regard qui trouvait bizarre qu'elle soit encore debout. Mais il est vrai que je n'avais rien fait ou dit de particulier pour que cette dernière se posa, la ca devenait peut etre trop polie ? En meme temps lorsqu'on lit en elle qu'elle était une ancien gardienne de paix ... Cela pouvait se comprendre dans un milieu strict et quasiment du militaire. Mais imaginer cette petite tete blonde en uniforme de police devenait tout de suite plus attrayant... Voulant me oter ces images de ma tete je frotta doucement mes yeux en aquiecant ses  paroles sur la famille. 

Elle n'avait pas tout a fait tord sur le fait que cela parraisse normal d'aider sa famille. J'etais bien placer pour le savoir surtout quand on sait que c'est mes tantes et mon Pere qui m'ont sortit de ce troue a serpent dans lequel j'etais enfermer. Donc je me contentais de faire une sorte de moue affirmative a ses propos et repris sur le sujet suivant qui me titilla un peu. Elle ne connaissait donc rien de ma famille malgre la celebrite que notre pere nous a offert ? Cela m'offencerait presque ! Maks en reflechissant plus calmement c'etait juste parfait. Elle n'était pas une personne indiscrete et cela etait juste parfait pour mon projet. Car non je ne voulais pas que des humains, meme ceux de la Purge, sachent ce dont on es capable dans notre famille et surtout qu'ils découvrent mes plans vis a vis de cette entreprise que je commence a creer. Mais j'enchaina tout de suite avec le boulot, c'etait bien beau de parlait mais il fallait se mettre au travail un peu. Alors je repris apres l'avoir invité a s'asseoir, sinon elle resterait debout toute la journée celle la... 

- Tant mieux, je ne veux pas des employer indiscrets dans mon entourage. J'aime avoir mon jardin secret. Pour ce qui est du travail je pense que vous savez pourquoi vous etes la exactement ? Vous serez un peu celle qui me seconde et qui se chargera surtout de mon emploi du temps. Et n'oubliez pas que le secret professionnel vous interdit de dire a qui que ce soit ou je suis et ou je vais. Est ce clair ? Si il arrive quoi que ce soit, ne vous inquietez pas je trouverais le coupable.

Mon regard s'assombrissait a mes derniers mots mais je repris bien vite un visage plus rassurant. J'avais enfin prit ma décision, c'était elle que je voulais et elle avait tout ce qu'il fallait pour ce travail. Je ne pouvais laisser passer une personne qui m'allait aussi bien non ?

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Lun 16 Juin 2014 - 1:39
Jörmungand & Rosanna

"Le travail, c'est la santé." N'empêche que j'en doute fortement parfois.


Pendant un bref  instant, elle comprit qu’elle avait pu le froisser réellement en avouant qu’elle ne connaissait pas sa famille. Elle ne savait que ce qu’elle avait entendu et comme à l’origine elle n’était pas spécialement américaine, elle n’était pas encore au fait de tout ce qui se faisait.  Non mais elle avait entendu de cet homme d’affaires, de politique qu’on voyait de plus en plus et  de partout. C’est d’ailleurs ce qui l’avait mené ici, dans ce bureau en ce jour. Elle ne s’était cependant pas trop intéressée à son entourage, ce n’était pas dans ses objectifs. Elle ne cherchait pas à s’immiscer totalement dans ce monde mais simplement une bonne place à prendre. Son ambition n’était pas celle d’un leader : ce n’était pas une question de capacités de dirigeante mais plutôt parce que suivre des directives lui convenait parfaitement bien. Cela lui laissait largement le temps de se préoccuper de sa famille et c’était un critère parfait pour elle.  Elle observa la pièce et cette austérité si courante dans ce genre de lieu avant de reposer son regard sur lui et de le voir plisser les yeux sans comprendre ce qui lui arrivait. Elle ouvrit un peu plus grand les yeux, se demandant ce qu’il se passait. Elle avait l’impression d’avoir une tâche sur le visage ou quelque chose d’étrange sur elle mais en y réfléchissant bien, ce n’était pas possible. Prenant toujours soin d’être présentable pour un boulot, elle faisait attention à ce genre de détails. Même dans la police, elle n’avait jamais parue moins féminine. Par contre en dehors du boulot, elle ne se prend pas autant la tête sur l’apparence et cela exaspère régulièrement Kendra alors que pour elle, c’était un petit moment de liberté où elle était elle-même sans se cacher. C’est vrai que c’est superficiel mais vous n’imaginez pas le nombre de portes qu’on peut ouvrir en faisant un minimum attention à ce qu’on peut contrôler même si c’était parfois mentir sur ce que l’on est au fond. Parfois les gens préfèrent voir les autres comme des images plutôt que leur vraie nature, non ? Même elle. Elle finit ses propos et le voit se frotter les paupières. Ne comprenant pas ce geste, elle se soucie de ses paroles et pince de nouveau les lèvres : a-t-elle dit quelque chose de stupide ou l’exaspère-t-elle ? Elle ne sait pas mais patiente sagement avant d’avoir un verdict. Elle avait donné son avis : elle le faisait souvent avec le plus de tact possible mais elle donnait tout de même le fond de sa pensée. Elle était très loyale mais surtout pour sa famille et elle préférait être honnête et ne pas mentir sur ce sujet. Si jamais Kendra avait un souci, elle irait l’aider. En dehors de cela, elle serait fidèle à son travail et à son employeur : pas de souci là-dessus. Elle était sérieuse dans ce domaine et comme elle se voulait perfectionniste, elle aimait le travail bien fait. Un instant, elle resta pensive. Elle le vit lui proposer de s’asseoir et prit donc un siège où elle s’assit en le remerciant. Finalement, ça ne faisait pas de mal de se poser un peu. Elle était restée longtemps debout et ses jambes commençaient sérieusement à fatiguer. Elle avait beau être sportive, elle n’avait pas porté ce genre de chaussures depuis longtemps et c’était sa sœur qui avait fermement insisté pour qu’elle porte ce genre de talons. Bon elle avait raison sur le fait que cela faisait plus habillé mais ça n’avait rien de pratique et surtout elle avait des ampoules incroyables. Une vraie torture … enfin façon de parler parce que c’était hautement supportable, elle avait déjà vécu largement pire. Elle resta donc à observer ses propres mains avant de redresser sa tête dès les premières paroles. Elle ne put s’empêcher de lui sourire, c’était un réflexe et acquiesça quand il parla de « jardin secret » : tout le monde en a un et préfère généralement en garder les portes bien fermées. Parfaitement compréhensible et puis dans un sens, on ne confie pas des choses importantes à une personne qu’on ne connaît ni d’Eve ni d’Adam. Oh oui elle connaissait le travail de secrétaire évidemment  : faire des synthèses, diffuser des documents, connaître les législations et règlementations, organiser des réunions, préparer des dossiers, prendre des appels. Normalement ce sont les tâches à effectuer dans ce domaine : se charger de son emploi du temps ne lui posait aucun problème.  Quant à rester discrète, elle l’était parfaitement alors elle n’avait guère de raison de s’inquiéter de ce côté. Elle ne comprenait pas trop la dernière phrase en revanche. A la limite, elle se serait attendu à ce qu’il lui dise qu’il saurait que la fuite venait d’elle mais trouver un coupable autre. D’accord mais qui ? Rosanna croisa son regard et comprit qu’il ne plaisantait pas dans ce domaine mais elle pouvait le fixer sans défi et sans crainte parce qu’elle n’avait pas de doute sur ce qu’elle faisait et elle répondit ainsi :

- Je sais pourquoi j’ai voulu tenter ici, je saurais m’occuper de votre planning et de vos appels si vous le désirez. Loin de moi l’idée de parler de ce qu’il se passe entre ces murs monsieur, vous n’avez rien à craindre. Le travail reste au travail. C’est parfaitement clair pour moi monsieur.

Elle hésita, parce qu’au fond, elle n’avait pas vraiment d’exigences particulière dans le domaine mais il fallait bien qu’elle le prévienne tout de même. Elle se frotta la nuque et se lança.

- … Il me faut tout de même vous dire… ma sœur étant ma seule famille. Je ne vous demanderai que cette simple chose si cela est possible : je devrais être présente pour elle en cas de grave problème. C’est tout… pour le reste, je vous laisserais carte blanche. Cela vous paraît-il raisonnable.











© création de Blacksun






Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Mar 17 Juin 2014 - 20:27

∞ jouer les humains... Ridicule.

rosanna.  & jörmungand



 
Cette humaine me semblait très prometteuse en fin de compte. Elle avait un belle avenir devant elle et surtout elle savait jouer de ses charmes pour en venir ou elle voulait. Je lisais en elle comme dans un livre, elle avait apprit a se servir de ses atouts pour venir a bout de ses besoins. En revanche il est vrai que sa sœur avait raison sur le fait qu’elle se laissait peut etre un peu trop aller une fois chez elle. Je voyais dans ses souvenirs sa tenue vestimentaire dite ‘’décontracter’’ et c’était vraiment pas de la haute couture. Mais bon qu’est ce qu’on pouvait y faire dans le fond ? On n’est pas tous né avec une certaine éthique.

Mais ce qui faisait de cette humaine une personne intéressante dans mon projet était que je pouvais lui faire confiance sur certains points. Elle était simple et comprenait sans doute très bien la nature humaine, plus que moi dirait on. Mais elle avait aussi une jeune sœur plus fragile et malade qu’elle, elle faisait des études et avait sans doute certains ‘’besoin’’ financier que je pourrais combler afin d’aider cette jeune femme. Car j’ai cru comprendre, en étudiant la race humaine depuis des siècles, que c’est en couvrant nos sujets de cadeaux que l’ont obtient d’eux une confiance, fidélité et respect des plus grands niveaux ! De quoi alimenter ma petite armée personnelle je dirais. Il est vrai que l’idée de jouer les sauveurs en aidant pour le mutisme de sa sœur m’avait traverser l’esprit. Cet élan de gentillesse me donnait envie de vomir quand on sait que c’est à l’encontre d’une humaine. Mais que voulez vous ? Il faut bien tout faire pour arriver a ses fins dans ce monde peupler d’insectes.

En tout cas elle avait du caractère celle la. Elle savait imposer ses conditions, puis elle me donnait carte blanche pour le reste ? C’était une tournure qui me semblait pas mal. Après c’était à moi de me débrouiller pour que sa sœur soit au plus proche de nous afin que cette humaine ne soit jamais vraiment loin de moi. Sait on jamais si il arrivait quoi que ce soit. Je suis un monstre, humainement parlant, j’en était pleinement conscient de tout cela. Mais il fallait quand même protéger ses sujets, car sinon on en n’avait plus et pour rempli les petites taches à sa place c’était très utiles ce genre de personnes. Alors il fallait que je range un peu le Jotunheim qui était en moi et que je fasse parler un peu plus mon coter manipulateur et stratège ! Je fis semblant de faire la moue, comme si ce qu’elle me demandait était une chose difficile a accepter, je pensais que faire semblant de lui montrer que c’est une exception me ferait que gagner son respect. Alors je jouais parfaitement le jeu et répondit.

- C’est d’accord. Mais attention, le passe droit que vous me donnez sera sans aucunes limites.

J’esquissais un petit sourire, certes un peu pervers cette fois. Mes idées de projets allaient devenir grands, très grands. Et cette humaine ne savait pas qu’elle allait s’embarquer dans une guerre chimique contre sa propre race et que si elle voulait survivre il faudra qu’elle passe à l’étape supérieur, qu’elle devienne une déesse. Hors ceci ne serait pas vraiment possible, du moins je ne sais pas encore si cela peut etre possible, je ne pense. Puis pourquoi faire ? Un humain est et restera toujours qu’un etre éphémère.

Je sortit alors un contract de travail et apposa ma signature. Je tendis le papier à l’humaine avec un léger sourire avant de reprendre.

-Dans le contract il est écrit que vous aurez des avantages particuliers… Par exemple une bonne mutuelle ou encore des priorités sur des demandes de logement ou d’école plus prestigieuses et proches de vous pour votre sœur. Intéréssée ?


code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Mer 18 Juin 2014 - 18:28
Jörmungand & Rosanna

"Le travail, c'est la santé." N'empêche que j'en doute fortement parfois.


Rosanna avait beau avoir été élevée de façon assez stricte, elle n’avait pas gardé en mémoire toutes les règles de bonne séance qu’elle aurait du connaître. Elle avait fait de son mieux pour convenir au mieux aux exigences de sa mère mais tout avait changé quand sa cadette était née et tous ses efforts n’avaient plus eu qu’un amer goût d’échec mais pas un instant elle ne s’était montrée rancunière envers les siens. Elle avait juste préférée prendre de la distance et tracer son propre chemin quitte à faire de la peine à sa famille. Elle avait donc pu « s’échapper » un peu de ce monde restreint dans lequel elle avait grandi et c’était sans doute ce qui l’avait sauvée et lui avait permis d’avoir ses propres ambitions. Quand elle s’était inscrite à la faculté, elle avait lâché les brides sans pour autant se montrer mauvaise élève, profitant de ses deux ans de libres qu’elle avait pour elle, oubliant toutes contraintes. Ces deux ans l’avaient beaucoup fait changer et aujourd’hui, elle n’était pas seulement ce qu’elle paraissait être. Seulement, au boulot, elle savait l’importance des apparences alors elle savait pertinemment qu’elle devait être présentable, s’exprimer correctement et respecter la personne qu’elle avait en face d’elle, même s’il ne semblait pas bien plus vieux qu’elle. Elle n’aurait pu réellement juger car elle parvenait rarement à juger de l’âge des autres mais elle estimait qu’il était relativement jeune. Elle avait l’impression que ce rendez-vous n’avait commencé que depuis cinq minutes mais le temps lui semblait étrangement différent dans la pièce : un peu plus long. Tout cela ne devait être qu’un mauvais tour que son esprit lui jouait sournoisement. Histoire de laisser un suspense entre chaque réponse que cet homme pouvait lui donner et la rendre légèrement nerveuse. Elle avait fait part de sa condition : Kendra était une jeune fille adorable mais tellement inadaptée au monde moderne que Rosa devait faire en sorte d’être présente si jamais les choses tournaient ay vinaigre. Elle avait donc demandé une faveur mais normalement ce genre d’exigences ne devrait pas vraiment lui poser de problèmes s’il pouvait compter sur elle pour le reste n’est-ce pas ? Elle avait donc choisi ces mots avec attention et savait donc parfaitement ce qu’elle disait. Elle le vit faire la moue comme si cela l’embêtait et elle se redressa légèrement sur son siège attendant le verdict. S’il lui disait non, elle partirait. Elle avait beau chercher un travail, elle pouvait être un bon élément si elle avait cet échappatoire alors si cela ne convenait pas, elle chercherait ailleurs ou bien, elle vivrait de ce qu’elles avaient. Elle posa ses mains sur ses cuisses, croisées l’une dans l’autre, et tourna son regard vers lui, guettant un signe quelconque. Le d’accord la rassura un peu mais elle s’attendait largement à la suite de la réponse. Ses propos avaient beau être vagues, Rose était bien consciente de son choix. Elle avait envie de travailler ici parce qu’au fond, c’était sans doute l’une des meilleures places envisageables pour elle. Elle acquiesça doucement, un sourire délicat soulignant qu’elle était en accord avec ses propos mais ce sourire que lui lui avait adressé, elle avait du mal à le discerner. D’ailleurs, elle ne préférait pas s’en soucier pour le moment.

- Merci… Je suis parfaitement consciente de ce que je viens de vous dire précédemment, faites-en ce que bon vous semble.

Rosanna le regarda sans faillir pendant quelques instants, histoire de souligner sa phrase puis posa ses prunelles sur le bureau et ses accessoires. Rien de bien intéressant en tout cas : des papiers, une lampe, des stylos, des enveloppes… Elle ne voyait pas où laisser dériver son regard. Elle le laissa sortit un contrat de travail et fronça brièvement les sourcils. C’était donc tout ce qu’il avait à lui demander ? Un entretien très rapide dans ce cas. Elle ne lui en fit cependant pas la remarque et prit le dossier et commença à en lire les premières lignes. Elle prit le temps de feuilleter tout ce qui était écrit mais elle savait déjà qu’elle allait parapher les papiers et les lui rendre. Elle tenait le stylo quand il parla des avantages. Honnêtement, elle n’en avait pas le besoin du tout étant donné qu’elle avait déjà de quoi subvenir à ses besoins en temps normal mais il était obligé de les lui énoncer. Rosanna signa les feuilles et referma le capuchon du stylo avant de le reposer et de répondre.

- Ce n’est pas tellement ce genre d’avantages qui m’intéressent mais c’est très bien ainsi.

Elle n’avait pas besoin d’aide financière, elle avait de quoi vivre pendant encore un long moment. De toute façon, ses derniers temps, depuis qu’elle était venue aux USA, elle faisait d’étranges choix comme celui-ci. Quelque chose semblait la pousser à prendre un chemin bien précis mais le destin est indéchiffrable. Elle glissa les papiers vers lui et resta un instant bloquée, la main sur les contrats. Quelle sensation bizarre, de réfléchir à tout cela. Elle n’y pensait que rarement mais cela lui faisait froid dans le dos. Elle s’entendit soudainement dire.

- Excusez-moi, dans ce cas, quand désireriez vous que je commence ?









© création de Blacksun






Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Jeu 19 Juin 2014 - 1:12

∞ jouer les humains... Ridicule.

rosanna.  & jörmungand



 
La j’étais décu. Sur le coup il n’y avait pas vraiment de quoi se faire plaisir dans ses pensées. Je ne savais pas vraiment quoi faire ni quoi lire. Elle se ressassait son passer et cela en était presque un peu trop ennuyeux pour moi ! C’est comme regarder une vieille chaine cablé avec des films en rediffusion en pagaille pour un humain. Même dans sa tête elle radotait ! En vrai la vie d’un humain lambda était des plus ennuyeuses. Heureusement que je m’amusais bien avec sa patience et que mon petit jeux sur le suspens dans ce genre de situation portait ses fruits et elle était assez drole a voir. Je pouvais presque sentir qu’elle était en train de sautiller sur place telle une petite enfant attendant avec impatience son stupide Père Noel.

Le Folklore humain était des plus intéressants. Les comptes était vraiment des histoires passionnantes quand on est ce que je suis. Et surtout lorsqu’on sait que ces comptes ne sont peut être pas si ‘’imaginatifs’’ que ça. C’est quoi ? Qui vous dit que c’est pas un mutant qui est la sorcière au fond de la foret ou alors celle qui offre une pomme rouge à la belle jeune femme ? Dans notre coutume à nous il est très facile de créer ce genre de poison en fait. C’est vraiment la chose la plus simple pour quelqu’un comme nous. Ma Tante Amora était une grande prêtresse en ce qui concerner les potions, en revanche peut être moins en matière de ses relations amoureuses, si seulement elle trouvait chaussure a son pied, qui sait, peut être si elle avait une chaussure en vair. Mais je ne pense pas que ce soit dans ses goûts à elle.

En tout cas, elle était pleinement consciente de tout ce qu’il se venait de se passer. Puis elle n’était pas une personne intéresser alors vraiment elle me plaisait de plus en plus, le genre d’humaine qu’on pouvait faire facilement confiance. Alors si elle est à mes cotés lors d’une réunion importante avec de potentiels partenaires alors le fait d’avoir une femme en qui on donne facilement confiance avec moi, alors ceci pourrait être à mon avantage. Oh que oui elle sera un gros atout dans ma poche. Donc je ne devais pas la laisser partir. Alors je me concentrai sur sa question et me dit qu’il serait temps de mettre les choses en route.

Je soufflai un bon coup et fit mine de réfléchir par ou commencer. Elle avait raison, il fallait commencer le travail, alors pourquoi pas maintenant ? Cela permettrait de faire peut etre un peu plus connaissance et donc si je me fais apprécier de la dame alors mes projets ne serait que mieux diriger et ce le plus rapidement possible. Je me remis en place sur mon fauteuil et posa mes mains joins devant moi sur le bureau.

- On commence maintenant ! Donc mon projet est de faire un laboratoire pour la recherche en génétique. Toutes ces histoires de mutants m’obsèdent aux plus hauts points et je voudrais comprendre leurs pouvoirs… Et donc ceci aiderait notre partie politique de prendre le dessus sur cette espèce dangereuse. J’ai déjà les locaux donc il me faut du personnel qualifier pour ce travail et je vous charge de me trouver les meilleurs dans le domaine de la génétique, pour commencer. Des questions ?

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   Jeu 19 Juin 2014 - 13:24
Jörmungand & Rosanna

"Le travail, c'est la santé." N'empêche que j'en doute fortement parfois.


C’est tellement simple d’apposer un gribouillis sur un morceau de papier alors que pourtant, une fois fait, on est engagé pour un travail ou bien autre chose. C’est rapide, ça ne prend même pas deux secondes de faire ce pas. La plupart des gens ne lisent pas les lignes mais Rosanna avait pris le temps de le faire avant d’apposer sa signature sur le contrat. L’hésitation qu’elle avait ressentie juste après ne provenait pas de là, elle avait parfois cette impression étrange qu’elle ne savait pas définir. Peut-être une simple impression d’absence parfois, puis elle l’évinçait d’un geste et revenait à ses pensées actuelles mais aujourd’hui elle avait eu la sensation qu’elle n’aurait peut-être pas du prendre cette route. Elle avait chassé ses idées et continuer de suivre la route qu’elle dessinait. La jeune femme se rassit correctement dans son siège, les mains sur les genoux et attendit patiemment qu’il daigne lui dire quand elle devrait commencer. Elle le vit soupirer et se demanda si sa question l’agaçait sans comprendre pourquoi cela pourrait être le cas. Comprendre les gens ce n’est pas chose aisée surtout quand on ne sait pas grand-chose d’eux mais pour la jeune femme, souffler était signe d’ennui la plupart du temps donc elle interprétait comme elle pouvait. Impossible cependant de comprendre cet homme tant il était fermé et posé mais parfois c’est simplement lié au milieu. Il faut dire qu’elle était assez posée également à l’exception du sourire sur ces lèvres et ce détail changeait beaucoup de choses. Elle le laissa réfléchir rapidement et se retint de pousser un léger soupir également. Cette ambiance ne la dérangeait pas spécialement mais heureusement que cela ne faisait que partie du cadre professionnel parce qu’elle avait beau être calme et attentive, elle était bien moins paisiblement intérieurement. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’elle avait besoin de faire du sport sinon elle serait incapable de garder une contenance le reste du temps. Elle avait ce besoin de bouger, de se dépenser et de laisser tomber l’image de femme fragile qu’on liait si facilement à son image et à son éducation. Il croisa ses mains et elle observa ce geste, estimant qu’il devait avoir des propos à formuler, elle tendit l’oreille. Maintenant… Ah c’est vrai qu’elle n’y avait pas pensé et d’ailleurs, elle n’a pas vraiment prévenue Kendra mais elle aurait du envisager cette possibilité. Cela ne devrait pas poser de problèmes : sa sœur savait très bien se débrouiller toute seule et elle penserait que Rose devait être allée s’entraîner. Au pire, elle tenterait sans doute d’envoyer un message à leur ami qui n’hésiterait pas à venir lui donner un coup de main. Rosanna n’avait donc pas de raison de s’inquiéter et reporta donc son attention sur la situation actuelle.  Un laboratoire en génétique pour comprendre les pouvoirs des mutants pour pouvoir agir face à cette menace ? Elle se retint de grimacer en entendant certains mots et son regard avait un instant vacillé. Elle n’aimait pas ces histoires de personnes dotées de dons, considérant qu’ils représentaient un danger pour les autres. Elle n’avait pourtant pas de raisons de se montrer si dure à leur égard, pour le reste, elle était à peu près tolérante alors pourquoi eux ? Simplement parce qu’ils provoquaient des incidents, parce qu’ils ne devraient pas être au-dessus des lois : un meurtre involontaire est censé être puni par une amende et trois ans d’emprisonnement.. Pourquoi excuserait-on plus facilement un mutant ? Et avec tous ces actes à l’encontre du gouvernement sans se soucier des innocents qui vont payer ? Il valait mieux juguler le problème. Alors oui, même si ce genre de laboratoire n’est pas très « correct », elle n’est pas contre. Disons même qu’étant donné son engagement auprès de la Purge, elle ne peut qu’être d’accord même si certains estimeront qu’elle manque de cœur sur le coup. Elle ne donnerait pas son avis, elle opina simplement. Elle se concentra sur ce qu’il lui donna comme objectifs. Oui elle avait des questions à ce sujet.

- Bien… J’aurais besoin de faire des recherches pour cela, monsieur et de savoir où m’y atteler. Ce serait également important que je sache le nombre de personnes que peut accueillir la structure, vos exigences personnelles. Mais… de nos jours, on passe souvent des annonces sur internet : Monsieur, je me demandais… comment comptez vous qualifier l’activité principale de l’entreprise ?  

On ne pouvait pas dire clairement que la société faisait de la recherche en génétique sur les mutations, c’était impensable et comment comptait-il ensuite leur annoncer leur boulot. Elle, elle pouvait faire les annonces, faire des démarches, se déplacer et passer des coups de téléphone mais il était le recruteur alors il fallait soit qu’il lui en dise plus encore sur l’entreprise, soit qu’il travaille avec elle pour le moment ou bien qu’elle joue à faire ce travail à l’aveuglette. Elle pouvait le faire certes mais ça demanderait sans doute plus de temps. Quant au reste, ce qui concerne son propre poste... elle lui en parlerait plus tard.










© création de Blacksun






Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Entretien d'embauche...? [pv: Rosanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant


 Sujets similaires

-
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Entretien d'embauche ensablé [FINISH]
» Entretien d'embauche (Margaret)
» Entretien d'embauche [PV Sibelle Grown]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-