Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Where is my Momie ? | Ft. Neil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Where is my Momie ? | Ft. Neil   Mer 1 Juil 2015 - 15:42


Neil & Caolan

La panique commençait à gagner Caolan, lentement mais sûrement. Est-ce qu’il allait mourir là, écrasé entre deux murs avec, d’un côté, les cris de son équipe et, de l’autre, les grognements affreux de la momie. Oh, il y avait pire comme mort – au moins, ici, il n’était pas loin de tout ce qu’il aimait (ce qui incluait évidemment Neil). Bon, il y avait aussi des façons moins douloureuse, parce que vu la vitesse à laquelle se rapprochait les murs, il avait le temps de sentir son corps se compresser jusqu’à devenir une crêpe… Et ça, ça lui foutait les jetons. Lorsque les doigts de Neil se refermèrent sur les siens, il sentit une vague de soulagement le gagner. Si son petit-ami linguiste était là, alors il était sauvé. L’archéologue essayait de lui donner quelques indications, quelques indices, mais s’arrêta rapidement, ne sachant quoi lui dire et dans l’incapacité de l’aider sans avoir lui-même un visuel.

Un instant, le fennec passa par le trou. Caolan écarquilla les yeux, mi-choqué mi-heureux (« Oh, Neil t’a gardé ! Mais qu’est-ce que tu fiches ici ?! »), et attrapa la boule de poils pour le garder contre lui. De toute façon, la petite bestiole ne semblait pas vouloir le quitter – quand il disait que le renard des sables l’aimait déjà ! En revanche, si on ne le sortait pas d’ici, il n’aurait aucun scrupule à arracher le bébé de sa chemise pour l’expédier tout droit sur Neil. Mais alors qu’il s’imaginer y passer, les murs cessèrent de se refermer sur lui et, lentement, les portes s’ouvraient à nouveau tandis que son petit-ami resserrait sa prise sur sa main. Mon dieu Neil, viens vite que je te saute dessus et t’embrasse.

Alors qu’il commençait à ramper, l’archéologue remarqua deux choses qui le firent s’arrêter. La première était un cliquetis, infime, qui n’annonçait rien de bon et qui lui fit lâcher un « Ohoh… » qui n’en prévoyait pas plus. Et la seconde, c’était la porte de derrière, celle de la momie, qui s’ouvrait beaucoup plus vite que celle de Neil. Caolan eut un regain de panique et lâcha un cri, qui s’amplifia lorsque le sol sembla céder sous lui, mais cessa rapidement alors qu’ils roulaient-boulaient joyeusement tous les quatre. Neil, Fennec, Momo et lui. Il releva rapidement la tête en couinant, le fennec ayant enfoncé ses griffes dans sa chemise – et sa peau par la même occasion – alors qu’il reculait précipitamment en voyant la momie qui tentait de se relever.

« C’est pas de ma faute, je… » j’ai visité le passé, donc j’ai perdu connaissance, donc je suis tombé, j’ai réveillé une momie et déclenché un piège ?... « Je sais pas ce qui s’est passé, mais ils m’ont fait boire un truc, de l’alcool, parce que je… Sais pas. Et puis y’a tout ça qui est arrivé en même temps, et… Viens ! »

Caolan attrapa le bras de Neil et le tira en arrière, vers un couloir qui se dessinait dans l’obscurité, tâtonnant d’une main. Il attrapa une vieille torche au mur, et lâcha l’interprète quelques secondes pour allumer frénétiquement une cigarette et de faire s’enflammer son éclairage de fortune, avant de s’engouffrer dans le corridor. Ils avaient dû tomber bas, car il ne parvenait pas à voir le plafond – à moins que celui-ci soit bien trop noir, sale et en mauvaise état pour qu’il puisse le trouver dans sa précipitation. Il s’arrêta de justesse au bord d’un précipice, chercha un passage contre le mur et traversa, prudemment.

« Je te promets que si on s’en sort, ce soir, on reprend les câlins que j’ai arrêté ce matin ! »




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Where is my Momie ? | Ft. Neil   Ven 7 Aoû 2015 - 22:27




Where's my momie ? In your a...
Caolan & Neil

"Ohoh". Pourquoi est-ce que cela commençait toujours ainsi ? Enfin, une fois sur deux, l'autre étant plutôt un "Heheh !" joyeux de Caolan juste avant que celui-ci ne fonce comme une balle sur ce qui avait conquis son attention, les mettant en général, tous les deux dans une panade monstre. Oohoh. Un petit bruit, un petit son qui lorsqu'il sortait tout droit de la jolie bouche de Caolan avait le don de faire arrêter le coeur de Neil. Plus tard, il apprendrait à désamorcer des bombes à mains nues, tuer des hommes, torturer, mentir sans une hésitation. Mais ohoh, il y avait fort à parier que cela le ferait toujours se tendre, s'attendre au pire.

Le pire étant présentement une porte secrète qui s'ouvre, un sol soudain glissant et abrupte, un rouler bouler et des cadavres comme matelas. La prochaine fois qu'un charmant jeune homme au sourire diabolique lui propose de bosser pour lui, Neil refuserait. Il devait vraiment apprendre à dire non, pour son propre bien et son intégrité physique. Mais il ne savait pas dire non, pas à Caolan, pas à l'aventure et à l'adrénaline. Pourtant là, toutes les fois où il aurait du dire non passaient à toutes trombes dans son esprit. Certains disent que l'on voit sa vie défiler devant ses yeux juste avant de mourir, pour Neil c'était juste les occassions manquées de se taire et de garder les mains dans ses poches qui défilaient devant ses yeux lorsqu'une momie avait décidé de faire sa promenade matinale.

Si seulement c'était la première et/ou la dernière fois.
Dix ans plus tard, Neil se traiterait de con et d'abruti naïf ( amoureux ? ) d'avoir considéré ces réveils intempestifs de mort-vivants comme des banalités, des dommages collatéraux de son boulot.

Pour l'heure, il était affalé sur les cadavres de ses prédécesseurs et écoutait Caolan raconter n'importe quoi. De l'alcool. Neil quitta des yeux Momo une demi-seconde pour lancer un regard noir et parfaitement désabusé à son petit ami. De l'alcoo, il avait bu de l'alcool juste avant d'entrer dans le tombeau de ses rêves et avait, en conséquence, déclenché un piège et réveillé une momie ? C'était purement irrationnel et illogique, mais Neil n'avait guère le temps d'être sourcilleux. Danger de vie ou de mort, vous vous rappelez ? Au contraire, l'anglais se laissa attraper par le bras, relever et entraîner vers ce que l'allure décidée ( il pouvait imaginer son air farouche et la moue de ses lèvres, même dans le noir ) désignait comme la bonne direction.

Sauf que cela n'était pas le cas, évidemment. Neil s'engouffra dans le corridor à la suite de Caolan, la lumière de la torche diffusant de nouvelles ombres autour d'eux - Caolan avait bien évidemment choisi le seul métier où ce genre de sale habitude pouvait se révéler utile. Neil serait mort dans le froid et le noir complet, avec ses idées étranges de corps sain dans un esprit... malsain. A plus d'un titre, puisque son compagnon allait finir par le rendre dingue. Cela sentait la terre, le renfermé et la mort, pourtant Neil suivait de près Caolan, de trop près même puisqu'il manqua de lui rentrer dedans lorsque Caolan s'arrêta brusquement.
Un précipice. Evidemment.

« Je te promets que si on s’en sort, ce soir, on reprend les câlins que j’ai arrêté ce matin ! » Neil l'observa par delà le trou qu'il les séparait à présent que le jeune archéologue avait traversé sur la corniche qui subsista. Il eut un petit rire, pouffa presque de rire en secouant la tête, désabusé. Si jeune, déjà si blasé par son compagnon - malgré ses surprises.

« Parce que dans le cas contraire, quoi, je suis puni ? »

Dans le cas contraire ils seraient morts, et c'était quelque chose que le petit sourire en coin de Neil reconnaissait parfaitement. Ce n'était pas comme s'il avait besoin d'un quelconque encouragement pour s'en sortir - et pour tout faire pour sauver Caolan avant lui-même. L'archéologue s'en sortirait sain et sauf, c'était une promesse à laquelle Neil tenait viscéralement - même si l'anglais n'apprendrait sans doute pas de cette leçon et même si lui-même ne s'en tirait pas.

A son tour, il s'engagea sur la corniche, gardant pour lui-même une grimace; mâchoires serrées, doigts crispés sur la pierre, il progressait lentement mais sûrement à petits pas assurés - sa joue râpait la pierre, fraîche et ancienne sous sa peau alors qu'il refusait fermement de croiser le regard de Caolan.
Il n'avait aucune envie de se plonger à nouveau dans ses yeux de chiot perdu qui lui rappelaient trop bien leur discussion précédente, sa déclaration d'amour et la peur terrible de le perdre. De le perdre dans un foutu tombeau et de le regarder mourir sans pouvoir rien faire pour le protéger.

C'est ainsi qu'il tomba nez à nez avec Momo la momie opiniâtre, qui les suivait comme un bon petit chien.  Bonne nouvelle, il pouvait très certainement lui tirer dessus à cette distance. Mauvaise nouvelle... eh bien il était en équilibre instable, elle était toute proche, toute mort-vivante, toute hideuse et lâcher le mur d'une main pour avoir un recul  prêt à lui déboiter l'épauler et le faire tomber dos au vide n'était pas l'idée du siècle. Joie.

"- Plus jamais je te laisse boire de l'alcool, ou entrer dans un foutu tombeau."


Certifia-t-il à mi voix avec une grimace décidée. De toute façon, l'alcool comme l'archéologie étaient mauvais pour la santé.
Le coup de feu retentit au moment où il sautait sur la terre ferme en compagnie de Momo. .... Des bouts, en tous cas. Neil ôta de son torse un bout de chaire noircie recouverte de bandages décrépis . Les momies explosaient souvent lorsqu'une balle de calibre 22 se plantait dans leur estomac - Neil ne pourrait jamais mettre cette information et comment il l'avait appris sur aucun de ses CVs, mais c'était une expérience qui lui avait déjà servi par le passé. Seigneur, où en était sa vie, hein ?

Le regard inquiet, il parcourut Caolan du regard, de haut en bas, notant le fennec collé contre torse, le sable semé dans sa chevelure. Ce n'est que lorsqu'il fut certain qu'il était en un morceau et n'avait rien de plus grave que quelques égratignures ou mottes de saleté collées à la peau que Neil s'autorisa de nouveau à respirer. L'air entrant dans ses poumons lui faisait presque mal après retenu aussi longtemps sa respiration et avoir atterrit assez lamentablement sur le sol, au pied de son archéologue.

Le linguiste ( temps partiel garde du corps ) se releva tant bien que mal, toussant pour évacuer les poussières avalées depuis leur descente aux enfers. Il soupira en se redressant et promit doucement à Caolan, son regard trop intense et lugurbre fixé sur l'animal, tandis qu'il rangeait son revolver ( offert par un charmant soldat, deux ans auparavant ) à sa ceinture.

"Sors nous de là et tu garde le fennec."

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Where is my Momie ? | Ft. Neil   Ven 21 Aoû 2015 - 22:19


Neil & Caolan

Les paroles de Neil à sa promesse lui arrachèrent un sourire. Léger sourire, flottant comme l'ombre de sa joie habituelle, mais il fut bien présent sur ses lèvres l'espace de quelques secondes : et sans le danger que représentait la momie derrière eux, il l'aurait sans doute embrassé volontiers et au diable les conventions ; s'envoyer en l'air dans un temple vieux de plusieurs millénaire, n'était-ce pas excitant ? Mais leur amie morte-vivante (il fallait choisir, certes, mais Momo semblait vouloir s'attarder ici un peu trop longtemps). Du moins, c'était le cas jusqu'à ce que Neil lui tire dessus et l'explose. Tout simplement. Caolan sentit un frémissement d'angoisse parcourir sa colone vertebrale alors qu'ils étaient enfin arriver sur « la terre ferme », et que des morceaux de momies retombaient avec eux. Caolan ferma les yeux un instant, histoire de chasser de son esprit cette vision dégoutante à laquelle il ne s'habituerai jamais. Il attendit quelques secondes sans bouger, sentant le cœur de Fennec battre à toute vitesse contre le sien et, soudainement, alors que le calme était revenu, il rouvrit les yeux, posa ses mains de part et d'autre du visage de Neil et l'embrassa avant de déclarer, soulagé ;

« Tu ne pourras jamais m'empêcher d'entrer dans un tombeau. »

Ses yeux s'illuminèrent plus encore à la promesse de son petit-ami, et il passa un bras autour du fennec en se relevant.

« C'est comme si c'était fait ! », et il attrapa la main de Neil pour le relever, et l'entraîner à sa suite.

Durant le court laps de temps où il était resté immobile et prostré, attendant que le danger passe – et s'il n'avait été écarté par Neil alors sans doute serait-il mort, car il avait beau faire l'autruche, ça ne marchait pas commeça – il avait repéré une légère brise. Et sa grande expérience dans le domaine « être dans la merde et pire dans un tombeau » l'avait rendu très fort à trouver des sorties inopinément... Quand sortie il y avait. Caolan entraîna donc Neil à sa suite et, en quelques minutes, ils étaient à l'air libre.

Libre, et plus qu'heureux – il avait gagné un fennec, et il pourrait retourner fouiller le lendemain, sans plus de danger que quelques pièges pas encore activés ou quelques momies attendant le passage de l'archéologue pour s'éveiller. Et je puis vous assurer que Caolan ne manqua pas à sa promesse ; et heureusement que les deux hommes étaient endurant et le fennec un bébé fatigué...




© Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Where is my Momie ? | Ft. Neil   
Revenir en haut Aller en bas
 

Where is my Momie ? | Ft. Neil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Chris Neil signe à...
» Améthyste Pearl Neil Jones
» I am a unicorn. || Neil 2.0
» Scarlett O'Neil. ♥
» Paramecia de la Momie





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-