Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Charlie Todd
Confrériste
♠ CLASSE & NOM DE CODE : 2 & Network
♠ EMPLOI : Hackeuse, squatteuse, confrériste.
♠ GIF :
MessageSujet: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Dim 6 Juil 2014 - 22:47



 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Mackenzie Davis
Charlie Todd-Morgan

 

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Carte d'Identité
Prénom(s) & Nom:
Charlie Todd-Morgan
 
Nom de code:
Network, Tink'(erbell)
 
Date & lieu de naissance:
Angleterre, 1986
 
Âge:
26 ans
 
Emploi/occupation:
Aucun emploi stable, rémunéré et légal disponible dans nos archives. Tink' est cependant fichée comme confrériste, hackeuse et squatteuse. Elle, elle se présente comme "la personne qui tente désespérémment de faire en sorte que la Confrérie ne se transforme pas en hospice pour vieux mutants ridés." Non parce que Magneto est doué pour déplacer des stades de foot, ça elle dit pas, mais les mails ça.... Okay, Tink' est mauvaise langue, cf. caractère.
 
Centres d'intérêts:
Aller sur internet, l'informatique, les jeux vidéos, les jeux en réseau, démonter les trucs électronique, bricoler des trucs, la musique, la caféine à haute dose, emmerder les gens, entrer par effraction, tirer la langue, dire d'aller se faire voir ailleurs si on y est, faire ce qui est interdit.
 
Statut:
404 not found
 
Groupe:
Confrériste - Anormaux
 

 
Caractère

.. Wah. Vaste sujet, vous voulez quoi, une liste d'adjectifs, un graphique, un historique internet ? Sarcasme. Allez, c'est lancé, je suis sarcastique. Ouais. On peut dire ça; sarcastique ou emmerdante, dépends des gens. Je ne me laisse pas facilement abattre, ni couper la parole. C'est ça de devoir supporter les lourds dans les jeux en réseau ( indice : si vous avez insulter quelqu'un en ligne et que votre pc s'est éteint, c'est que c'était moi ) : on apprend à ouvrir sa grande gueule et à rendre la répartie. Je suis impertinente, je n'ai pas la langue dans ma poche et je m'en mords souvent les doigts. Tant pis.

Je n'ai pas que des défauts, hein.
Rien qu'à avoir la famille : pour retrouver mes soeurs aînées ( et surtout celle partie en orbite comme une voleuse ) j'ai du remuer pas mal de pare-feux. En général, il y a deux possibilités : soit je vous déteste et je ferais de votre vie un enfer, soit je vais m'attacher. Trop fort, trop vite, avec maladresse et vous allez me haïr. Je peux être douce, tendre, m'inquiéter pour autrui, et je garde toujours un oeil sur les miens. Mais je suis plutôt du genre à vous envoyer le sac de glace à la tête si vous êtes blessé ( et à me ronger les ongles à côté ). J'ai l'habitude des codes et des programmes, pas des humains et j'ai tendance à m'emmêler les pinceaux à ce niveau.

Je travaille dur, parce que c'est ce que j'aime. On ne me fera pas faire ce que je n'aime pas, ça non. J'ai un problème avec l'autorité, sans doute pour ça que je suis pas montée en grade dans la confrérie : je sais pas m'arrêter à temps, on me dit stop je continue, on me dit calme toi je dis la ferme. Un panneau interdit ou danger, un mot de passe ? Rien ne m'attire plus. Je suis curieuse comme tout, volatile, presque instable. Un coup je rit à une vidéo de chaton ( voire toute seule dans la rue, le téléphone diffusant la vidéo de petit chat mignon dans le fond de ma poche ), un coup j'éclate en sanglots sans même savoir pourquoi. Bug interne, saturation.  J'ai l'habitude de travailler avec plusieurs onglets en même temps, plusieurs pcs : forcément, je change de sujet de conversation trois fois en une phrase tout en programmant de l'autre main. Ma consommation de café n'aide pas, faut dire. Le côté positif, c'est que je suis du matin.
Tout en étant feignante : rester toute la nuit debout devant mon écran, okay sortir et bouger pour de bon dans la vraie vie ? Ca sera sans moi, merci. Je suis plutôt du genre sauvage, à mordre la main qui me nourrit et à ne pas apprécier qu'on se mêle de mes affaires, au passage.


 

Pouvoirs & capacités

Technopathe La facette la plus évidente de son pouvoir, et aussi la moins bien contrôlée ( parce que ça l'ennuie profondément ). En gros, elle peut contrôler tous les appareils informatiques et électroniques à distance. D'une pensée, elle peut allumer votre chaîne hifi, changer de musique sur votre mp3, éteindre votre pc, changer la langue de votre dvd... Elle peut facilement prendre le contrôle des appareils qui l'entourent.
Enfin. Facilement : comme dit précédemment, c'est la facette qu'elle contrôle le moins, car elle n'a jamais pris la peine de la travailler, préférant faire ça de manière plus traditionnelle. Actuellement la portée de ce pouvoir est plutôt faible, il faut qu'elle soit dans la même pièce que l'appareil qu'elle souhaite manipuler. Il réagit également à ses émotions : si elle est troublée, ou préoccupée, elle ne pourra pas l'utiliser; il faut qu'elle se concentre et soit sereine... sauf qu'elle ne l'ait quasiment jamais et finit toujours par se lever et le faire manuellement. Au contraire, si elle est de mauvaise humeur, il a tendance à s'activer sans son avis ( que tous les appareils d'une pièce se mettent en route en même temps avec pleins de petits bips et musiques joyeux : rien de mieux pour achever de vous mettre les nerfs en pelote, conseil d'ami ).  En théorie, elle pourrait aussi visualiser le fonctionnement mécanique des objets, pour les réparer ou les casser, changer des données, mais en est incapable pour l'instant.

Cyberpathe Son premier pouvoir contrôle l'aspect mécanique de l'électronique, celui-là contrôle l'aspect "réseau" et "internet" des bécanes. Elle peut se plonger dans le réseau et avoir accès "mentalement" à internet. Bien sûr, cela veut dire qu'elle peut ouvrir vos mails, regarder vos caméras, pirater vos ordinateurs, obtenir vos données, contrefaire les systèmes de sécurité de vos maisons... Tout ce qui passe par un réseau lui est accessible.
Elle peut se passer du médium ( téléphone, pc, tablette ) et le faire mentalement, mais cela l'épuise, lui donne la migraine et elle a tendance à lui donner simultanément et les effets d'une gueule de bois et les effets de l'ivresse.  Elle se passe du médium dans quelques cas rares: disons qu'avoir accès mentalement aux gps peut être utile quand on est poursuivit par la purge, et squatter dans les maisons désaffectées est plus agréable quand on accès à une vison infrarouge.

Decoy Pouvoir très très mal contrôlé. En fait, elle l'a découvert il y a peu de temps. Elle ne l'a utilisé qu'une fois : lorsqu'elle voulait joindre Erika. Elle avait hacké leurs serveurs pour la contacter, d'abord par messages, puis par visio....ils étaient en pleine alerte rouge et elle est passée inaperçue, au contraire, ils l'ont pris pour une attaque. Furieuse, elle a réussi à faire apparaître un hologramme d'elle en face de sa soeur pour lui expliquer vertement ce qu'il en était...avant de clignoter, s'éteindre et de tomber évanouie sur le plancher de la pièce où elle se trouvait avec une migraine qui a perduré la semaine.

Limitations
Charlie est limitée aux réseaux ; si on la plante à Jotunheim, elle est dans la mouise jusqu'au cou. Si elle est dans un vaisseau spatial, elle est comme un poisson dans l'eau. Si elle est à New York, elle n'est pas limitée par le wifi gratuit publique. Si elle est à Asgard, elle va avoir besoin d'un temps d'adapation à la technologie avancée, mais elle peut bidouiller quelque chose. Si elle est dans la campagne écossaise...elle est sans défense.

Si jamais elle se trouve dans un endroit dénué de wifi, ou privée de technologie... elle aime pas. Mais alors pas du tout. Pour donner un exemple, ses parents l'avaient traîné vers ses 17 ans en Ecosse ( ouais, encore elle, mais franchement, c'est un mauvais souvenir ) : toute la première semaine, Charlie a été insupportable, infecte. Plus vulgaire que d'habitude, intenable, démotivée, et s'est rongé les ongles jusqu'au sang. Elle a passé la deuxième semaine dans son lit, incapable de trouver la force de se lever, de manger, de se laver ou même d'avaler un café. Dépression. Ces parents l'ont traité d'ado rebelle qui fait un caca nerveux parce qu'on lui a enlevé son mp3, mais...Si c'était aussi simple. Privée de technologie et surtout de réseaux, Charlie tombe tout simplement en dépression. Elle n'a pas besoin de se brancher à une prise pour recharger ses batteries, mais c'est tout comme : sans, elle n'a aucune énergie, aucune volonté et se laisserait mourir en moins de 15 jour, et elle ne peut strictement rien y faire. Internet, la technologie, c'est ce qui la maintient en vie.
Par contre, si elle a passé trop de temps à utiliser ses pouvoirs, ou si elle est dans une zone très chargée en réseau, elle a tendance à se laisser...dépasser. Pas dans le sens "épuisement et grosse migraine" plutôt dans le sens complètement droguée. Stone. Elle rit toute seule, et incapable de se concentrer, et saute dans tous les sens.

 Autre Niveau intelligence, elle est d'un QI plutôt moyen, sauf ce qui concerne son domaine de compétence, évidemment. Programmation, codage, langage informatique, c'est aussi évident que respirer. En conséquence elle est également douée pour calculer des probabilités et assimile très bien de nouveaux éléments théoriques. Physiquement, Charlie n'est pas sportive du tout. Elle ne sait pas se battre ni à mains nues ni à mains armées, elle ne fait pas de sport, pas même du jogging. Enfin, si, elle est plutôt bonne à Counter Strike. Elle ne parle qu'anglais, mais a libre accès à des traducteurs de pointe.

 Derrière le masque, y a qui ?
 
Prénom/pseudo  ♦️ Elorin  
 Âge ♦️22
 Scénario ou inventé ♦️ Inventé
 Comment as-tu atterri ici  ♦️ .... Je suis Loki, ça vous suffit ?
 Fréquence de connexion ♦️ 7/7 24/24 dès que le mémoire est fini
 Remarque(s) ♦️... Fusillez moi
 Code règlement ♦️ Loki président  :23:  :23: 

 


Progress depends on our changing the world to fit us. Not the other way around.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charlie Todd
Confrériste
♠ CLASSE & NOM DE CODE : 2 & Network
♠ EMPLOI : Hackeuse, squatteuse, confrériste.
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Dim 6 Juil 2014 - 22:48


   Que pensez-vous de la Purge ?
   
Alors, d'accord, on a pas un joli uniforme ridicule comme les x-men mais n'empêche : je suis de la confrérie. Alors ta purge, tu peux te la mettre où je pense, clair ? Je suis mutante, et mon anormalité ne tient pas à ce que je peux faire avec un pc, merci c'est gentil. A partir de l'histoire du sérum, ça commençait à sentir le roussi et j'ai rejoint sans hésiter Magneto. Je ne le regrette pas : et j'ai bien envie d'inonder les pcs des x men et indépendants de pop-ups disant « on vous l'avait bien dit. » Avec un doigt d'honneur. La Purge. Bah comme j'aime pas tellement me faire pourchasser, menacée de mort et de tortures...non j'aime pas. Je réagis comme je peux ; je me planque, j'tente d'aider les autres, je mets hors circuit leurs armes de pointe dès que je peux, et je pirate leurs bases de données et j'inonde de virus leurs pcs ( les pop-up de site de cul ? Ouais, c'était moi et vu que j'ai accès à vos caméras, voir vos tete devant des trucs que j'aurais pas cru possible entre êtres humains diffusés en pleines heures du boulot ou sur les écrans géants de vos salles de réunion...ouais, ça m'a fait rire. ). En attendant, je ne tiens plus, je veux que ça s'arrête.

Mon côté technophile rend les choses plus simples : l'évolution est la clef. Mieux, plus vite, où est le mal ? Les mutants sont les pcs de l'huamnité si vous voulez. Cela n'équivaut pas forcément à l'anéantissement de l'humanité en elle-même : est-ce que vous avez arrêté d'utiliser les escaliers à l'arrivée des escalators ? Les bougies à l'électricité ? Le papier aux pcs ? Différentes personnes, différents usages. Mes pouvoirs ne sont pas particulièrement offensifs par eux-mêmes, certes : mais essayez de passer une journée sans technologie. C'est long, n'est-ce pas ? Alors foutez nous la paix.


    Une idée pour y mettre fin ? Qu'attendez-vous du futur ?
   
Remise à zéro, reformatage de leurs cerveaux ? Ce n'est pas nous qui avons un problème, mais eux. Le futur, j'aimerais le voir technologique, tout mis en réseau et les IA partout ( il m'est déjà arrivé de discuter avec Jarvis et ce sont les meilleurs moments de ma vie ). Des maisons entièrement automatisées ( oh j'adore ça ). Mais à première vue, tant que les innovations serviront la guerre, mes rêves resteront des lignes de code sans réalisation concrète. D'après ce que j'ai épié du SWORD, c'est pas forcément une mauvaise chose, mais... Mais ça me rend folle. Ce qu'il faudrait faire ? Frapper un grand coup, éliminer les têtes pensantes de la purge et surtout ceux qui suivent sans penser. Priver d'internet et de technologie tout ces connards. Les tuer, s'il le faut, cela m'indiffère.




   Votre histoire
   
Les premières années de ma vie sont plutôt floues. Brouillées, j'en suis distanciée comme si je n'étais pas vraiment là à l'époque. J'étais là. Je vous jure que j'étais là, et si je faisais attention, si je me concentrais sur cette tâche idiote, je pourrais tout ce qui s'était passé avant, avant que mon esprit s'éclaire. Mais quelle importance ? Est-ce que ça m'intéresse ? Non. Est-ce que cela vous intéresse ? Ne faites pas semblant.

J'étais la cadette de la famille : deux sœurs aînées, des jumelles. L'une avec un caractère de chien, l'autre adorable, d'après mon père qui m'a élevé. Il n'était pas pas très objectif, ni informé sur la questions : quand elles ont eu onze ans, que maman est morte et qu'Erika a arraché la moitié de l'oreille du p'pa ( je vous avais prévenu, il n'était pas très objectif sur elle, avec raison ), il les a expédiée aux Etats-Unis. Pas la famille de l'année, et je ne les ai pas revu avant...avant il y a peu, mais une chose après l'autre. J'essaie de ne pas zapper, vraiment, mais la concentration 'na jamais été mon fort. Trop lent, trop stupide. Pourquoi faire une seule chose à la fois quand on peut en profiter pour en faire quinze dans le même temps ?
Donc. Forcément, les souvenirs du père ne suffisent pas ; il m'en faudra du temps pour découvrir que « adorable » et « caractère de chien » ne sont pas vraiment des descriptifs exacts. Disons qu'on a tous des caractères bien trempés, voilà. C'est déjà ça. Et moi.... d'après mon père, j'étais un mélange des deux. Plus douce qu'Erika, vu que je suis pas une mère grizzly enragé. Mais adorable me convient pas vraiment non plus.

En grandissant j'ai révélé un caractère de chien, surtout quand on me prive de mon café ( je vous ai raconté, la première fois que j'ai découvert ma drogue ? Un défi des jumelles. Je suppose que c'était Erika, mais je vous l'ai dit, ma mémoire est floue, tout ce qui s'est passé à cette époque ressemble à un rêve, inatteignable et confus. Chiche de boire la boisson des adultes absolument ignoble : évidemment, je me suis forcée à tout boire. Je ne conçois pas comment ils ont pu me supporter jusqu'à ce que mon organisme élimine ma dope. )

J'avais cinq ans quand maman est morte. Cancer. Foudroyant. J'ai longtemps cru que ça voulait dire que c'était la foudre qui lui avait filé cette horreur, j'ai eu peur des orages pendant des années. ( J'en ai toujours peur, mais pas pour les mêmes raisons. Electricité, wifi et orages, ça fait pas bon ménage, pour faire court. Et moi je redeviens une gamine terrifiée qui ne pige plus rien à la vie. ). En fait, cela voulait dire qu'elle est morte rapidement, en peu de temps. Trop peu de temps pour lui dire adieu ou pour que ça soit naturel, choisissez.

J'aimerais vous dire que c'était horrible, que j'ai pleuré durant des jours. Mais j'étais petite. J'pigeais rien, à côté de la plaque. Et...ouais, encore une fois, mon heure était pas venue. La mort de maman, les cris d'Erika, qui attaque notre père alors qu'on étaient toutes gentiment assises dans la salle d'attente du notaire. Ennui. Cris, hurlements.

La maison était vide, après ça. Ca, je l'ai remarqué. Moins trois personnes. Et mon père n'était pas franchement du genre à les remplacer : une ombre. Il bosse, il s'en fiche de moi. Pas que je réclame de l'attention.
J'aime bien les câlins, attention. Mais pas à l'époque. A l'époque....Après le départ des jumelles, ce fut comme ..  comme une salle d'attente. Attente. J'allais en cours, je jouais avec mes petits camarades, je rentrais. J'aimais bien les maths et leur alignement logique de chiffres. Je les aime toujours. Les cours de technologie aussi, quand on soudait des diodes et des résistances, ça me passionnait, et c'était l'une des rares choses qui me tirait un sourire; comme quoi tout change, maintenant, il en faudrait beaucoup pour me calmer et je suis intenable.

Je vous dit que j'étais comme dans un état second, parce que je ne vois pas quoi vous dire d'autre. Maintenant, je sais. J'étais en manque.
En manque de wifi, de réseau, d'informatique. Maintenant, si on m'en prive, je suis dans un état bien plus terrible, mais les quinze premières années de ma vie ne furent qu'un long brouillard. Lorsque j'y repense, j'en ai le même souvenir que lorsque l'on tente de retenir les brumes d'un rêve : c'est confus, peuplé de trous, sans queue ni tête. Des souvenirs, mais qui ne nous appartiennent pas. Mon père m'élevait et avait rapidement acheté un ordinateur, je me rappelle : mais je ne pouvais pas y passer autant de temps que je voulais, et internet était limité. Mais j'étais fascinée par cet engin, et à cette époque les migraines ont commencé à diminuer. J'étais toujours dans le flou, dans un état léthargique, mais la pression continue sous mon crâne diminuait lentement.

Tout a changé quand le wifi est arrivé.
Une révélation, l'illumination, la vierge marie en jupette. Littéralement.
Le réseau avait installé dans le quartier durant la nuit, et lorsque je me suis réveillée au matin...je pétais le feu. J'étais hystérique, sur-excité, et je ne tenais en place, un large sourire sur le visage. Cela ne me quitterait plus, maintenant. Se lever un matin en pleine forme, l'esprit clair et vif, sautiller sur place, revivre, renaître. Mieux qu'un mois de vacances passé à se ressourcer à la campagne. J'avais jamais vécu ça, vous comprenez ? Ce que j'étais avant, cela n'a rien à voir avec ce que j'étais après, ce que je suis maintenant.

Disons que le changement fut brutal. J'étais intenable, le café et le rock dans mes oreilles n'aidant pas vraiment. Crise d'adolescence, d'après ma belle-mère. Je passais mes journées enfermée dans ma chambre sur l'ordinateur portable que je m'étais procurée ( par forcément super-légalement non, mais je m'en moquais. Error : je m'en moque toujours ) ou au contraire, dehors, pc sur les genoux, à me nourrir du réseau qui m'entourait et des merveilles qui se trouvaient sur internet. Une nouvelle vie.  A propos : j'utilise pas forcément mes pouvoirs pour ça. La majorité du temps, mes compétences suffisent, mais parfois lorsque j'ai besoin d'aller plus vite, ou d'un coup de pouce, oui je triche.  Ils pouvaient me priver de la box internet certes, mais je pouvais me débrouiller sans. Ils pouvaient... me priver de mon pc. Enfin, ils pouvaient essayer, mais apparemment mon père tenait à son bout d'oreille restante et j'étais farouchement déterminée à ne pas me laisser enlever mon trésor.

Le problème d'internet, des réseaux en général c'est qu'une fois qu'on se plonge dedans... On en sort plus, déjà. Mais surtout, surtout, on a accès à tout. En sachant comment s'y prendre...Tout devient accessible. Surtour ce que certains aimeraient garder cacher. J'ai tatônné au début. J'ai appris à l'utiliser comme les humains, à coder, programmer, hacker, sans tricher. Et je me suis donné de plus en plus de coups de puce, j'ai tenté des trucs. Tentatives pas forcément heureuses, au passage ; le wi-fi qui saute dans tout le quartier durant trois jours, des appels qui transitent vers les mauvais portables, des grenouilles qui envahissent un jeu med-fan en réseau, des sites cryptés qui ne le sont plus, des pertes de données qui m'ont fait pleuré durant des jours... Il y a eu des mauvais moments, et croyez moi il y en a encore.
J'avais accès à tout. Je suis curieuse de nature, et j'ai bientôt mis mon nez là où j'aurais pas du. Gouvernement, vieux dossiers de toute sorte...Jusqu'au jour où j'ai eu l'idée de mettre le nez dans les vieilles affaires familiales. Le dossier médical de ma mère. Les histoires de succession, de notaire. Le compte-rendu de l'irruption musclée d'Erika chez le notaire. Je dirais bien que cela a suscité toute une vague de souvenirs en moi, mais non. Je me souvenais de mes sœurs, de ma mère, mais cela restait vague. Mais cela ne m'empêchait pas de fouiller, de m'introduire là où j'étais pas censée là, d'apprendre ce que je n'étais pas censé apprendre. Je suis pas du genre à lâcher l'affaire, et plus il y a de pare-feux et de cryptages, plus mes doigts s'agitent sur le clavier et surtout mes connexions neuronales sont en surchauffe. Ca me plait.

Pas qu'il y ait tant que ça, pour ce dont je tente de vous parler. Les dossiers médicaux sont soumis au secret professionnel, mais les hôpitaux ne sont pas non plus des agences gouvernementales. Télécharger les informations nécessaires à la compréhension d'un dossier de cancerologie ne me prends pas non plus beaucoup de temps, pas plus que comprendre qu'il y a des trucs qui clochent avec la mort de maman. Les conversations téléphoniques récentes de mon père, qui sous-entendent toujours autant qu'il n'est pas un père formidable, mais plutôt un salaud, qu'il n'en a rien à taper de moi ou des filles et qu'il a besoin d'argent. Encore.  Aucune preuve, mais je n'aimais pas le sentiment qui me tordait les entrailles. Je n'aimais pas cette famille et cette maison tout court, vous me direz.

18 ans, j'ai embarqué mon pc sous le bras, mes écouteurs, et un paquet de linge-sale sous le bras et je me suis barrée. Je n'ai jamais eu de liens avec mon père, de toute façon. Pc, réseau, café, voilà tout ce dont j'avais besoin et je ne voulais plus rester à la maison.  J'ai bossé un temps, comme informaticienne : de l'argent facile, même si je n'aimais venir tous les jours au boulot et écouter des imbéciles incapable de savoir ce qu'était un navigateur ou une souris. J'ai rapidement opté pour des boulots à distance, que je pouvais faire d'une main, tout en m'occupant de mes petites affaires de l'autre.
Vers 21, 22 ans, j'ai émigré aux Etats-Unis. Pourquoi ? Je suis anglaise, j'ai toujours vécu là haut, mais on ne peut pas dire que j'ai un amour fou pour ce pays. Trop campagnard, trop bien élevé et pas assez bien desservi en 4G pour moi. J'avais poursuivi mes recherches, et appris que mes sœurs étaient aux Etats-Unis.  L'une bossait au SHIELD, l'autre ...dans un truc encore plus protégé. Apparemment, j'ai la même habilité pour m'introduire dans un serveur protégé que dans un appartement. Utile. J'ai pris l'habitude passer d'un appartement à l'autre, d'un réseau à l'autre. Financièrement, mes magouilles et mes capacités uniques font que je n'ai pas trop de mal à trouver de quoi payer mes cafés et les dernières générations de pcs et tablettes. Je développais lentement mes capacités, tout en remontant le fil qui me menait à mes sœurs.

Je me rappelle, quand il y avait eu cette histoire de..vaccin, sérum, anti-virus ? Je ne sais plus quel terme exact ils avaient utilisé, mais l'idée était de nous soigner , de nous guérir de ce que nous avions, de ce qui nous rendait différents de la meute de moutons. … j'ai peut-être foutu involontairement le feu à la télévision du bar qui avait annoncé la nouvelle. Court-circuit, étincelles, fumées noires, feu qui se déclenche inopinément pendant que je quittais le café. Mais, hey, j'ai jamais dit que je contrôlais cette aspect de mon pouvoir, et c'était il y a quelques années déjà. J'étais furieuse. Furieuse, folle de rage, et croyez moi j'étais bien la cadette des Morgan ce jour-là. Je ne me voyais pas vivre sans ma mutation, je me rappelais mal comment je vivais avant son épanouissement, mais je ne comptais retourner à cet état de larve. Cela me soulevait l'estomac. Pourquoi retourner à Internet Explorer quand on peut avoir Firefox ? Sérieusement, je ne vois pas ce qu'il y a de si mauvais en nous, les mutants, pour que vous cherchiez à nous exterminer avec tant d'acharnement. Nous sommes le changement, l'avenir. Et j'aime l'avenir.

J'avais déjà été approchée par des gens. D'abord par des hackers, humains, pour être honnêtes. Les flics aussi, le SHIELD à un moment. Ils aiment garder les gens comme moi dans leur champ de vision. Ou sous le coude, en fonction des formulations. Par des mutants, aussi. C'était ténu, timide au début, alors que j'infiltrais les réseaux, les transmissions codées. J'observais de loin, nouais quelques amitiés. Envoyais paître les X-Men et leurs idéaux. Avec l'histoire du sérum, tout ça s'accéléra et je fis connaître mon adhésion à la confrérie. Contre les humains, contre les X-Men, contre ceux qui veulent nous ralentir et nous brider. J'ai peur du passé, peur de perdre ma mutation et je l'exploite au maximum, bien décidée à prêter main forte à mes collègues confréristes. Quoi qu'il en coûte.

Erika est au S.W.O.R.D. Sentient Worlds Observation and Response Departement. SWORD, SHIELD, y a des petits rigolos à leur tête apparemment. C'est un département dont la majorité ( et encore c'est un euphémisme ) des gens n'ont pas idée de l'existence. La grande majorité des agents du SHIELD pensent qu'il s'agit d'une rumeur, quand bien même ils en ont entendu parler. Autrement dit, je suis pas censée savoir que ça existe, et encore moins entrer en contact avec l'un de leurs vaisseaux en outrepassant tous leurs systèmes de sécurité.Oops. Et je pense que je devrais craindre les gros bonnets du S.W.O.R.D. Plus que ceux de la Purge, avec mes conneries. Je vais les avoir sur le dos, et ça commence à faire du monde. Mais que voulez-vous, comment résister et à une sœur perdue de vue et à DU PUTAIN DE RESEAU INTERGALACTIQUE . C'est Noël, ça ! Mieux que tous les cadeaux pourris que j'ai jamais reçu, pour être honnête.

Depuis les débuts de la Purge, je bouge. Sans arrêt. Et je les emmerde royalement aussi : des virus, des pop ups ennuyantes, des réseaux indisponibles au moment le plus gênant, des téléphones qui sonnent en pleine nuit... Ce n'est peut-être pas dans les actes classiques de la confrérie, mais nous ne sommes pas tous capables de faire voler des voitures ou des stades de foot à chaque petite colère, alors je fais ce que je peux pour les ralentir et leur pourrir la vie. J'ai arrêté de bosser, trop douée pour ne pas attirer l'attention. Je squatte les immeubles vides, les anciennes habitations de mutants en fuite ou d'agents de la purge descendus par les miens. Je peux surveiller les alentours sans efforts par l'oeil des caméras de surveillance qui traînent un peu partout, et bénéficier de la vision nocturne de mon matos sans avoir besoin d'allumer la lumière. C'est pas mal, et surtout je peux changer de planques. J'ai un faible pour le Baxter Building d'ailleurs, il y a assez de technologie pour que j'y sente comme un poisson dans l'eau et les lits sont confortables. Et les super-héros ont foutus le camp ; les mutants se terrent, mais au moins on tente une contre-attaque, de défendre notre peau, tandis que ces foutus héros censés tous nous sauver se terrent et nous laissent dans la merde. Ah, les X-Men ont été forts pour défendre les humains des mutants, mais pour leurs congénères, y a pu personne. Les journaux d'infos et les dossiers de la purge défilent derrière mes paupières closes, et c'est pas joli. Et puis, il y a Erika, elle est redescendue sur Terre il y a peu... J'ai de quoi faire.

   



Progress depends on our changing the world to fit us. Not the other way around.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Dim 6 Juil 2014 - 22:56
Rebienvenue ma jolie
Tu connais ma chambre, tu reviens quand tu veux :out::
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Dim 6 Juil 2014 - 23:12
MA SOEEEEEEEEEEEEEEUR. Oh oui, c'est une belle fiche que voilà ♥️ J'ai hâte de voir la suite :52:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Dim 6 Juil 2014 - 23:30
HEY COPITEUSE DE TITRE !!!!!!!!!!! On a le même pour la fifiche de validation grr grr XD

Bon mais puisque c'est toi j'accepte...

Tu as craqué ton slip AGAIN ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Charlie Todd
Confrériste
♠ CLASSE & NOM DE CODE : 2 & Network
♠ EMPLOI : Hackeuse, squatteuse, confrériste.
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Dim 6 Juil 2014 - 23:38
Pietro : ... meeeerde j'avais oublié *lui saute dessus* tu m'emmènes faire une balade quand même ?

Erika : Soeuretteeeeeeeee J'espère faire honneur à notre nom :77:

Johnny : Oui, je sais où elle est, j'y suis :29: J'ai fini ton dentifrice, au fait.


Progress depends on our changing the world to fit us. Not the other way around.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Dim 6 Juil 2014 - 23:54
ENCORE TOI! xD Mais tu es partout lol

Re-Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Lun 7 Juil 2014 - 16:07
Meeeeuuuh je t'ai même pas souhaité la rebienvenue ici du coup !! ><
 :61: :67: :86: 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Lun 7 Juil 2014 - 17:07
Johnny ne dira rien de déplacer quand à l'utilisation de son dentifrice :3 :out:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.   Lun 7 Juil 2014 - 21:55
Re-Bienvenue  :80: :80: 
Soyons des drogués du RPG et des perso'  :chaise: :chaise: 
Bon courage pour le reste de ta fiche  :*: 
Revenir en haut Aller en bas
 

Harder, better, faster | Charlie Morgan, digne soeur de...sa soeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Colin Morgan ♦ "Un petit tour de magie ?"
» Takao Kazunari || Hawk eye [Fini]
» (F) EMILY BETT RICKARDS ▬ une soeur, pas si soeur que ça...
» [F] ▲ LINDSEY MORGAN - Ma soeur, ma moitié.
» Soeur Sourire





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches validées-