Partagez | 
 

Lorelei ♦ La reine des Glaces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Lorelei ♦ La reine des Glaces   Ven 22 Aoû 2014 - 11:43



feat Amber Heard
Lorelei


Carte d'Identité
Prénom(s) & Nom:
Lorelei
Nom de code:
Reine des Glaces
Date & lieu de naissance:
Environs -3 000/- 2 500 avec JC sur Asgard.
Âge:
Entre 3 000 et 2 500 ans
Emploi/occupation:
Déesse enquiquineuse, Sorcière, séductrice en tout genre.
Centres d'intérêts:
L'amour, le sexe, la séduction, la magie et la sorcellerie.
Statut:
Célibataire
Groupe:
Divinité

Caractère

Lorelei, qu’elle fille charmante. Adorable, douce et souriante, non je ne plaisante pas. A preuve du contraire c’est bien comme ça que l’on séduit un homme ? Séduire pour mieux détruire... L’asgardienne en plus d’avoir une beauté sauvage, fatale et ses pouvoirs, elle possède également un caractère bien trempé. Autant jalouse que possessive et qu’une grande rancunière, me direz-vous c’est une femme. La jeune déesse est d’un rancunier à toute épreuve, elle est douce et tendre avec ses amis mais également sauvage et sadique avec les autres. Légère et à l’apparence naïve, il lui serait aisé de vous faire croire qu’elle est une sainte, son petit minois et sa petite bouille angélique aide à cet air si candide. En plus d’être manipulatrice, Lorelei est aussi sournoise que menteuse et qu’espiègle, elle ne s’est pas s’arrêter. Lorelei, finalement n’a jamais grandi, elle est restée une petite fille, qui pense que le monde est un jeu et la mort une aventure. Le malheur des autres la fait rire, tout est prétexte pour s’amuser et rire. Cynique et ambitieuse. Franc parler et même un peu cru, quand elle veut quelque chose elle ne tourne pas autour du pot pendant cent ans. Elle est opportuniste et séductrice, elle aime le sexe et ne s’en prive pas. Au contraire de sa sœur, elle ne demeure pas une fille froide, mais plutôt pleine de vie et de rigolade. Une véritable enfant qui n’a jamais grandi, attention qu’elle ne vous prenne pas pour un jouet qu’elle se lassera très vite et vous mettra à la poubelle… ou en pierre. Elle n'écoute jamais ce qu'on lui dit ne faisant qu'à sa tête. Elle est très têtu vous n'imaginez pas...
Mais depuis sa descente au monde des morts, l’esprit de la jeune Lorelei a un peu changé… la vie est-elle toujours un jeu aussi drôle et amusant ? Va-t-elle changer ou redevenir la petite peste qu’elle a toujours été. En réalité elle n'a pas changer. Elle est resté la même petite princesse pourri gâté par la vie qu'elle est. Et même bien plus déterminé que jamais à s'amuser! Avoir vécu la mort si jeune lui a fait comprendre la grandeur de la vie et qu'il fallait profiter de chaque moment. Lorelei s'est rapprocher de sa famille, s'est rapprocher des gens qu'elle aime. Du moins elle va essayer. Elle s'est tout de même assagie, content prendre soins des gens qu'elle porte en affection et peut-être essayer de recoller les morceaux avec sa sœur mais ça ... c'est loin d'être gagné! Ce n'est pas de la mort finalement qu'elle a peur, c'est d'une nouvelle fois abandonné ceux qu'elle aime sans un au revoir. Et puis... elle déteste qu'on lui donne des ordres et mourir s'est l'empêcher de faire ce qu'elle veut. On garce ou on ne l'est pas!


Pouvoirs & capacités

Asgardien > Lorelei possède les attributs physiques habituel de toutes les Asgardiennes. Comme elles, la jeune déesse dispose d’une espérance de vie extrêmement longue et vieillit à un rythme très lent (surtout avec la consommation de Pommes d’Or d’Idunn), la densité de sa peau, ses os et ses muscles sont environ trois fois plus denses que ceux des habitants de la Terre, ce qui lui donne des capacités physiques largement supérieures à celles des mortels ; elle peut ainsi soulever environ 25 tonnes, est immunisé à toutes les maladies, toxines, poisons et alcools terrestres et peut résister aux blessures conventionnelles. Une grande résistance aux armes conventionnelles. Son métabolisme asgardien lui confère une endurance surhumaine dans tous les domaines de l’activité physique. Elle possède également une guérison accéléré, pouvant récupérer en une nuit de toutes ses blessures.

Particulier > Mais contrairement à sa sœur, Lorelei ne dispose d'aucun talents mystiques développés ni innée. Pourtant en tant que sorcière, Lorelei possède de nombreuses connaissances dans les charmes et potions liés à la séduction et à l’amour (éloigner les amants de leurs compagnes et les faire tomber sous son charme par exemple) mais pas que! Elle connait la maîtrise de la magie, de l'enchantement, le savoir faire des potions et de la guérison.  Pouvant crée des illusions par la magie et des décharges d'énergie de faible porté. Ainsi que la téléportation. Néanmoins, la jeune asgardienne possède la faculté, innée et acquise, de transformer n’importe quel homme Asgardien et/ou mortel, en cranite simplement en l’embrassant. Ce pouvoir n’est pas automatique, elle doit le déclencher consciemment pour qu’il marche, elle seule décide combien de temps le pauvre homme restera une statu de pierre. Lorelei peut également contrôler, envoûter et manipuler les hommes par le son de sa voix, manipuler leur esprit pour les soumettre à sa volonté ce qui lui a valu un mythe chez les midgardiens.
Alors qu'elle était un esprit vivant en Hel, l'asgardienne possédait la capacité de posséder brièvement un autre corps ou de se transformer en une autre personne. En revenant de chez les morts, elle acquis ses dons en elle, celui de polymorphie et de prendre la possession d'un corps un bref instant. Elle est la dernière à avoir prit possession de Destroyer. Elle est donc la seule en mesure de contrôler le destroyer quand elle le veut jusqu'à ce qu'elle soit vaincu et le perde.
De plus, Lorelei a apprit à manier l'épée et la lance pour se battre faisant d'elle une Valkyrie.

Intelligence: 4/7
Talent exceptionnelle, talentueusement doué. Manipulatrice, calculatrice, stratège de combat.
Force: 4/7 [7/7 avec Destroyer]
Surhumain -> Asgardien, environs 25 tonnes [Incalculable: plus de 100 tonnes]
Rapidité: 2/7 [7/7 avec Destroyer]
Normal pour un asgardien, souplesse et une dextérité d'un niveau athlétique pour un humain voir plus. [Vitesse extrême: transcender la vitesse de la lumière]
Endurance: 6/7 [7/7 avec Destroyer]
Surhumain -> Asgardien. Capacité de régénération et difficile à tuer, résistance aux armes conventionnelles [Pratiquement indestructible]
Projection d'énergie: 6/7
Mesure de s'acquitter de multiples formes d'énergie et de magie. Lorelei utilisant la magie et l'enchantement elle peut utiliser diverses décharge d'énergie ou boule d'énergie pour se protéger et se défendre mais de faible porter.
Compétence de combat: 5/7
Maître d'un art de combat: Epée - Lance (Valkyrie: doué en combat). Combat au corps à corps avec/sans de petits armes de point. Ne maîtrise pas encore les armes à feu et la technologie humaine.

Derrière le masque, y a qui ?
Prénom/pseudo  ♦ Joh  
Âge ♦ 21 ans
Scénario ou inventé ♦ Scénario
Comment as-tu atterri ici  ♦ ICI  
Fréquence de connexion ♦ Tous les jours. Voir tous les deux jours.
Remarque(s) ♦ J'vous aime mes bébés chats ♥
Code règlement ♦ J'ai une armée, mais nous on a Hulk

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lorelei ♦ La reine des Glaces   Ven 22 Aoû 2014 - 11:44


Que pensez-vous de la Purge ?
La purge ? Je n’en ai strictement rien à faire. Les humains n’ont aucune importance à mes yeux. Du moment que la purge ne touche pas les miens ils peuvent faire ce qu’il veut. Mais j’ai un rôle à tenir. Etant l’assistante de John Liesmith je me dois d’être une pro-purge, et tenir des propos pour la purge et pour la destruction des anormaux alors qu’en réalité je n’en ai que faire. Ça va se jouer comme toujours au cas par cas. Si j’aime je vais lui sauver la vie si je ne l’aime pas qu’il meurt je m’en fiche. Je suis une Valkyrie pas une femme horrifier par la guerre, ayant causé moi-même la mort de soldat en bataille. La purge une idée bien spécial propre au homme de rejeter l’évolution de leur propre race. Même Odin n’aurait pas d’idée aussi stupide, il accueillerait volontiers des Asgardiens encore plus évoluer que ce que nous sommes déjà !


Une idée pour y mettre fin ? Qu'attendez-vous du futur ?
Moi ? Oh oui des idées j’en ai, exterminé cette race d’humain stupide, faible et stupide. C’est bien connu de l’univers que les hommes est la forme vivante la plus arriéré d’Yggdrazil. Ils ne possèdent que des technologies futiles, ne réagisse que par violence et sans unité. Chacun fait ce qu’il veut dans son coin. Il n’y a aucune unité, aucun lien sur cette même planète entre leur divers habitants, ils se font la guerre, ils s’entre-tuent. Et pour quoi ? Pour des mots, des futilités, des religions, des terres. Ne sont-ils pas tous frères ? Mise à part tous les détruire il faudrait simplement éduquer les hommes mais encore faudrait-il qu’ils nous écoutent… ou qu’ils comprennent ce qu’on leur dit… :)



Votre histoire

Si nous savions ce que l'avenir nous réserve? Ferait-on les même choix? Quand savoir mourir. Et quand savoir vivre. Il fut une époque où nous autres vivions sur Midgard, une époque très lointaine qu’aucun enfant de notre âge n’a connue. Notre peuple est parti mais nos histoires sont restés, restés en légende, devenu des mythes, des histoires pour enfant, pour savent, tombé dans l’oubli. Odin le père de toute chose créa Asgard, la cité d’or où je suis naît avec ma sœur aînée Amora, la jeune asgardienne qui deviendra dans le futur l’une des sorcières la plus puissante d’Asgard. Si nous connaissions le futur... changerions-nous certaines choses? Aurais-je fais tout ce que j'ai fais... Le pire comme le meilleur? Regret-ont le passé? Ou apprendre à tourner la page...


Chapitre I
« Plus étroits que ceux du sang et de la famille sont les liens de l'amitié.  »
Jean Boccace

Dans les environs de -3000 ans avant JC, je vie le jour sur Asgard. Sur Asgard, la famille est une chose extrêmement sacret que l’on ne doit jamais entacher. Les jeunes gens se marient par amour et chérissent de tous leurs cœurs leurs progénitures. Je suis la deuxième et la dernière de la famille. Avant moi, Amora, ma grande sœur âgé d’une centaine d’année mon aîné. A cette époque je n’aurais que rien ne change entre nous, parce que je ne connaissais pas le prix de la vie, le prix des choses. Et je les bien vite connu. Dès mes premiers rires, mes premiers pas j’étais la petite princesse. La jolie poupée cajolée par mes parents et très vite une tension naissait entre ma sœur et moi. Le pire des venins. La jalousie. Une jalousie sans limite, sans frontière. Notre vie ne fut que haine, compétition. Pourtant au fond on s’aimait, on était sœur le même sang couler entre nos veines. Mais cet éternel besoin d’écarter l’autre du chemin que l’on voulait prendre était plus fort. Il n’y avait jamais de limite. Etant la plus jeune je prenais bien sur le pas sur elle. Recopiant ces gestes, ces paroles. Petite fille je voyais sœur comme un modèle à dépasser. Alors je l’imitais, je voulais être comme elle. Et déjà bien jeune j’étais d’une beauté sans précédent. Les cheveux blonds avec quelque reflet cuivré, les yeux bleus. Comme la petite peste que j’étais je voulais toujours suivre ma sœur. Elle refusait mais notre mère également. « Lorelei revient ici tout de suite !Mais, mère j’veux allez jouer avec Amora. - Tu reviens ici jeune fille. T’as sœur est plus grande que toi, elle peut sortir. - Mais mère… »  Il fallait le dire j’étais une enfant difficile. Bien entendu la grande sœur en question se refuser de traîner un bébé derrière elle et notre mère ne voulait pas que sa petite fille sorte seule de la maison. D’après notre mère j’ai le caractère aussi difficile qu’Amora au même âge, je suis incontrôlable,  violente et grincheuse. Ne supportant l’autorité de ses parents, je fuyais en douce de la maison pour aller voir les plus grands. Déjà à mon très jeune âge les garçons me trouvé tout à fait adorable, ce qui je pense devais énerver ma grande sœur de voir son bébé de sœur attiré l’amusement et les tendresses des garçons. « Amora tu as une petite sœur si adorable, comment résister » Je la vois encore lever les yeux au ciel par l’indifférence qu’elle me portait. Mais c’était le genre de phrase qui me faisait avoir un si grand sourire vis-à-vis d’Amora que les frivolités retourner de plus belle. En tout temps, Amora et moi nous avons toujours était en froid, en conflit, que ce soit pour nos compétence, la magie, l’ambition, ma beauté et le charme. Mais malgré tout ce que nous a peut se faire on s’aime malgré nos beautés fatales respectives et notre amer fierté.  Il faut avouer que durant mon enfance, la jeune asgardienne que je suis, ai toujours voulu faire comme les grands mais je n’étais jamais en âge de me comporter comme un adulte… même si au final, Amora passait du temps avec moi qui la voyait comme un modèle. Mais pourquoi finalement ? Pour la famille ? Pour nos parents ? Pour bien se voir ? Pour me montrer à quel point elle était mieux ? Ou parce que dans le fond… quelque chose de plus la retenir de partir définitivement ?

Alors que je n’étais plus un bébé encombrant mais une petite fille de 7 ou 8 ans pour vous, humain je rencontrai enfin les amis de ma sœur, du moins je pouvais rester avec eux officiellement je n’étais plus cacher dans un buisson pour les regarder s’amuser. Loki était l’un deux, un asgardien avec qui je me liai très vite d’amitié malgré notre différence d’âge, me considérait-il comme une petite soeur ? Moi je le voyais comme un frère protecteur. Je ne voyais que lui alors qu’il n’y en avait toujours eux que pour le Dieu Thor, celui que toutes les femmes d’Asgard envié, ma sœur y comprise. Elle se voyait reine, à ses côtés. Elle ne voyait que lui. Quant à moi, j’aimais Loki. Enfin … pas comme vous, vous le voyez. J’aimais Loki comme un ami, comme un confident, comme un allié… comme mon propre frère.  J’appréciais l’amitié très proche que j’entretenais avec Loki à en vouloir la mort d’Amora pour la remplacer par Loki. Un des seuls hommes qui m’apprécia toute ma vie pour ce que j’étais, Lorelei, la jeune asgardienne qu’il avait vu depuis l’enfance. Et pas Lorelei la séductrice, la femme fatale. Il m’aura toujours traité en égale, avec respect et avec l’amour d’un ami et d’un frère, d’une personne qui veille sur vous et pas seulement comme un vulgaire amant. Un autre de mes amis, mais qui cette fois-ci avait mon âge. Balder. Le jeune frère de Thor et Loki. Un ami charmant et que je portais dans mon estime.


Chapitre II
« La maladie de l’adolescence est de ne pas savoir ce que l’on veut et de le vouloir cependant à tout prix.  »
Philippe Sollers

Rentrant dans l’adolescence, je deviens de plus en plus belle et magnifique. Mon corps évolua, changea, se transformant en une sublime créature divine. Mesurant pas loin d’un mètre soixante-cinq, ma taille demeurant plus petit que les autres divinités asgardiennes me valant de susciter encore plus le regard et la curiosité au près des hommes. Comme on le dit si bien tout ce qui est petit est mignon. Au contraire de ma sœur qui était très grande et très élancé je demeurais bien plus petite que tous mais tout aussi attachante. Ma chevelure rousse tire de plus en plus vers l’or et mes yeux vert en fit craquer plus d’un et j’en profitais bien. Poitrine naissante devenu affirmait ainsi que mes hanches et tous attributs féminins. A la différence de ma sœur, je ne montre aucune attirance particulière pour la sorcellerie innée. J’utilise mes talents à des fins de séduction et pour ma beauté pour parvenir à mes fins et dominer ou utiliser les hommes dont j’ai besoin. Grande manipulatrice et égocentrique, la déesse que je suis ne perd pas une miette des hommes qui on le malheur de me croiser ou qui ont la prétention de vouloir me posséder. Ce qu’ils ne savent pas… c’est que l’on ne possède pas Lorelei, on en est posséder. Je fus très triste lorsque sa sœur quitta le foyer pour apprendre la magie chez les Nornes auprès de Karnilla. Pendant de longue année, je ne se montrai plus en public, sauf ceux qui venaient me voir, des prétendants, des hommes, Loki et Balder ainsi que mes amis.

Pendant ces années recluses à l’abord de la forêt d’Asgard j’apprenais la magie en autodidacte, avec de vieux grimoires, le secret des potions. Ça serait mentir que de dire que j’y suis arrivé totalement seul. Loki dieu de la fourberie était aussi là pour m’aider dans ma quête de la séduction absolue. Un ami et en frère il m’aida lui si doué en magie grâce à notre reine qui lui avait tout apprit. Il me montra un passage près de la cascade qui permettait d’aller sur Midgard, une terre de peuple nomade, d’un sous peuple inférieur. Qui avait un comportement bien loin de la civilisation d’or que nous étions. C’est là qu’est née la légende. Ma légende. J’aime l’eau, énormément. Me baigner ou simplement avoir les pieds dans l’eau. Je descends assez souvent sur Midgard, nous sommes entre - 2000 et -400. Les humains sont un peuple de barbare, sans bravoure ni gloire. Nous les détestions, sans pour autant leur faire du mal. C’est un peuple primitif comme dis Loki. En me rendant dans les eaux de la mer du Nord, je m’installe toujours sur ce même rocher. Les pieds dans l’eau, au milieu de la mer et je chante, en regardant l’horizon. Une manière de m’évader d’Asgard et des conflits permanents. Ma voix était un don que j’ignorais jusqu’à ce que je voie le premier bateau chavirer. Les hommes interpellaient par ma voix envoûtante, tous tourner vers moi en me regardant, oubliant le bateau et finissant dans le fond de la mer pour l’éternité. Posséder tant d’âme, avoir une telle emprise sur les hommes étaient pour moi une jouissance absolu. Je me rendis compte que ma beauté tout comme ma voix sont des armes de destructions pour les mâles. Une vengeance et une punition pour eut qui ne voit les femmes comme un objet de plaisir et si les rôles étaient inversé. Je me délectais de voir ces hommes me contemplé de loin, comme une déesse, me regarder comme si j’étais la réponse à leur maux et les regarder se noyer dans les eaux de la mer sans les aider, sans leur porter secours pour leur salut. Pendant des siècles je demeurais à mes envies sur ce rocher que les humains lui donnèrent mon nom. Et je fini par tombé dans l’oubli, comme mes congénères. La terre était lassante. Je fini par ne plus m’y rendre, tombant dans la légende et le mythe. Mais le rocher lui demeura.



Chapitre III
« L’on hait avec excès lorsque l’on hait un frère.  »
Jean Racine

Un jour, Loki vint à ma rencontre pour me demander son aide, il avait la prétention de vouloir monter sur le trône d’Asgard à la place de Thor. Le blond au marteau n’est pas digne d’être notre souverain, il est arrogant et irréfléchi. A sacrifier ma vie je le ferai pour mon seul vrai souverain, Loki fils d’Odin.  Il n’eut pas bien de mal à me convaincre de l’aider, j’adorais Loki, nous nous complétions à merveille. Malgré son mariage avec Sigyn auquel j’avais assisté en arrière connaissant la mascarade... je ne compris pas pourquoi ni comment avait-il peut s’aguicher d’une telle femme. La déesse de l’amour fidèle et celui du mensonge … que pouvait-il naître de cette union qui avait si mal commencé par les fourberies de Loki ? Et pourquoi ne pas me sentir aussi proche de Sigyn ? Parce que j’ai vu les enfants de Loki naître. J’ai vu Fenrir, Jörmungand tout comme Hela naître de leur mère Jotun Angrboda… Dans le secret le plus absolu. Heureuse marraine de Fenrir, un petit loup que je chérissais déjà de tout mon cœur du haut de mes trois pommes et demis. Que fut la fureur d’Odin lorsqu’il apprit leur naissance. Les enfermer comme des animaux. Je passai des journées entière, assise avec Angrboda au barreau de la prison de Fenrir, enfermé comme un moins que rien. A mon jeune âge je ne comprenais pas pourquoi. Il y a des choses qu'une jeune fille ne peut pas comprendre... Et ma haine envers Odin ne cessait de monté. Revenons à notre prise du pouvoir. D’un caractère très enfantin j’accepte la mission de séduire Thor, je me dis que ce serait une aventure forte amusante de jouer avec le jeune blond. Je me hâte à la préparai une potion dont j’ai le secret, une potion d’amour qui devrait pousser celui qui la boira, dans ce cas, le fils d’Odin à tomber follement amoureux de la première femme qu’il apercevrait. Et je vous vois venir, et alors ? En quoi ça peut-il aider Loki ? En quoi le fait que Thor soit amoureux en l’occurrence de moi va changer la donne. Et bien c’est là que toute notre sournoiserie opère ! Odin envoya Thor sur Midgard pour qu’il apprenne et voit la vie des humains. Le jeune peuple d’Yggdrasil, je m’y rendis aussi sous l’identité de Mélodie (prénom fort bien choisi) une ravissante jeune fille blonde, humaine. Thor ne m’ayant revue depuis notre jeune enfance ne me reconnut pas. J’étais une parfaite inconnu à ses yeux. Une jeune midgardienne tout ce qu’il y avait de plus banal et de plus normal. Mon charme opéra, on se lia lui et moi, ma nature enchanteresse et séductrice marcha sur lui, je me rapproche de lui petit à petit. Le dieu de la foudre séduit tombe dans mes mains à petit feu, enfin, il s’agit pour le moment de Sigurd Jarlsen, la fausse identité de Thor. J’attends le bon moment pour lui donner la potion. Je joue avec lui comme une petite fille joue avec une poupée de chiffon. Ma nature très joueuse et enfantine me poussant à me délecter de cette aventure.

Malheureusement pour moi, se rapprocher de Thor apporte des risques et de nombreux. Certain ennemi d’Odin et de Thor avait appris que celui-ci se trouvait sur terre. Et quoi de plus affreux pour un homme que de lui retirer l’humaine avec qui il roucoule gentiment et risquer la vie d’une adorable humaine au nom de la vengeance. Je me fis enlever par Fafnir, le Dragon sous sa forme humaine et m’emprisonna quelque jours avant que Thor soit alerté par celui-ci et vain me délivrer. Thor tombe dans le piège de Fafnir mais le combat avec bravoure sous sa forme divine. Je retrouve Sigurd et lui sa Mélodie. Petit à petit je me rapproche de lui, préparant la potion d’amour pour Thor. Le jour venu que j’allais la lui faire boire pour accélérer le processus. Un nouvel ennemi de Thor se montra sur Midgard. A croire que je n’ai pas de chance ! Malekith, dit le maudit, souverain de Svartalfheim. Une fois de plus je me fis kidnappé, à la différence de Fafnir, je risquais réellement ma vie en sa compagnie car il s’avait qui j’étais réellement. Il usa de sa magie pour animer une souche de bois mort et lui donner mon apparence afin de torturer le pauvre Thor. Chose que Malekith ignorait c’est que l’hydromel doré que contenait la fiole n’était pas du poison mais un puissant filtre d’amour. La souche de bois animé donna l’hydromel à Thor et celui-ci tomba amoureux de la première femme qu’il voyait… c’est-à-dire entre guillemet moi. Voyant que la situation ne tourner pas à son aventage, Malekith détruit la souche d’arbre sous les yeux de Thor et lui dit que la vrai Mélodie se trouve être sa prisonnière. Fou de rage, Thor part délivré la femme qu’il aime c’est-à-dire moi. Grâce à la potion, il voit en moi l’être divin que je suis et me révèle être Thor Fils d’Odin. Et moi Lorelei. Nous quittons enfin Midgard tous les deux. Pendant tout ce temps, Amora était revenu sur Asgard afin de récupérer l’homme qu’elle avait toujours aider et désiré Thor. Mais que fut sa surprise lorsqu’elle me vit au bras de Thor, fou de moi. Loki n’avait pas prévenu l’enchanteresse et sa colère fut sans précédent.

Peu de temps après notre retour sur Asgard, le plan avec Loki se déroulé parfaitement. Thor était sous mon enchantement, il m’aimait comme un fou et aurait bravé la mort pour moi. Mais comme vous le savez la vie sur Asgard n’est jamais tranquille bien longtemps. Le démoniaque Surtur entra en guerre avec les habitants d’Asgard. Me voyant comme déjà reine d’Asgard, du moins Princesse d’Asgrd. Je ne me voyais plus prendre part au combat. Pourtant je suis une excellente combattante faisant de moi une Valkyrie. Maniant l’épée et la lance comme peut de femme. Je ne pris pas part au combat restant dans le palais d’Odin. Amora une fois de plus fut folle de rage de me voir refuser de participer à la défense du royaume. Et décida de se venger de moi ignorant mes plans et ceux de Loki. Une fois les combats terminé, je rejoignis en cachette Loki qui me donnait des directives, la nouvelle mission influencer Thor à ce qu’il soutienne son frère Loki à monter sur le trône à sa place. Le dieu de la fourbe me donna un flacon d’élixir de Lofn, une potion qui lorsque Thor en aura inhalé l’odeur le rendrait si amoureux de moi qu’il serait prêt à faire tout ce que je désirais, le rendant complètement soumis à ma volonté propre. Thor deviendrait mon esclave ! Je devais persuader Thor d’abandonner le trône pour notre amour et le laisser à Loki, le seul vrai roi d’Asgard. Me voyant déjà princesse d’Asgard choyer et aimer de tous je soumets Thor aux odeurs de Lofn  qui tomba comme prévu sous mon contrôle. Mais ce que j’ignorais c’est qu’au même moment, Amora ma sœur aînée pour se venger de l’affront que je lui avais fait lança un sortilège sur le sceptre d’Odin sachant que Loki serait le premier à s’en emparer. Elle avait vu juste et le jour où Loki triomphant s’empara du sceptre d’Odin après que Thor abandonna la gloire et la souveraineté pour moi. Le sortilège qu’Amora avait déclenché me rendit follement amoureuse de son porteur, Loki lorsque que j’allais à sa rencontre dans la salle du trône. Ma sœur pensait qu’aimer Loki me détruirait du fond de mon être. Loki est comme un frère, elle pensait que j’en souffrirai et peut-être deviendrais-je folle ou penserais-je au suicide.

Et pourtant … Loki répondit avec entrain  à mes avances. Il répondit à strictement tout. Lorsque je n’étais pas avec Thor je rejoignais Loki afin de prendre du bon temps avec lui. Répondant à toutes ces attentes, sous son charme. C’est Heimdall qui découvrit le poteau rose en réalisant que Thor était sous mon sortilège et prépara un plan pour délivrer le véritable roi d’Asgard. Il demanda à ma sœur de pousser Thor à me rendre visite alors que j’étais avec Loki. Thor nous voyant dans les bras l’un de l’autre le rendit dans une colère monstre. Les larmes coulaient de ses yeux, il hurlait de haine et de chagrin. Alors que moi je ne voyais que Loki. Il finit par réalisé qu’il était lui-même sous enchantement et menaça Loki comme moi sous peine de mort si nous le délivrions pas sur le champ ! J’enlevai l’enchantement sur Thor et Amora le mien sous l’influence d’Heimdall. La vie reprit son court. Thor nous abandonna l’un et l’autre. Amora m’en voulait toujours. Mais je n’avais que faire. Pour le moment je vivais de beau jour avec Loki. Notre amourette dura quelque années avant que lui et moi nous nous lassions et arrêtons là d’être des amants. Enfin … rien n’avait changé entre nous sauf que maintenant nous couchions ensemble quand l’envie-nous prenne.


Chapitre IV
« La mort rattrape ceux qui la fuient.  »
Horace

Après ces aventures je quitte naturellement le palais royal. Mission échoué. Loki n’est pas roi. Je retourne dans ma demeure entre la forêt et la rivière d’Asgard. Peu de temps après avoir repris possession de ma demeure, un prétendant à ma main vient frapper à ma porte. Daillus, un soldat de l’armée de la cité d’or. Certainement tombé sur mon charme il m’annonce son amour pour moi, sa dévotion et son éternelle servitude. Mais je n’en avais que faire. Les hommes désirent les plus belles femmes pour le prestige, pour la gloire. M’aimait-il pour mon corps, ma beauté ? Ou pour la garce que je suis ? Je m’approche de lui, le sourire aux lèvres et dépose celle-ci contre les siennes. Et petit à petit son corps se transforme en granite commençant par les pieds jusqu’au bout de la pointe de ces cheveux. J’explose de rire en lui montrant ce que je faisais de sa dévotion. Une magnifique statue de granite pour décoré mon jardin. C’est à ce moment-là qu’Amora apparu. Me mettant en garde face à mes agissements de princesse pourri gâté. Mais pour qui ce prenez-t-elle ? Elle qui tout comme moi séduit les hommes pour avoir ce qu’elle désire. Je me moque ouvertement de ce qu’elle me dit. Je fais ce que je veux, je refuse l’autorité de qui qu’onques.

-200 avant JC,  Héliopolis entre en guerre avec Asgard. Les légions de la mort de Seth pénètrent les terres de la cité dorée. La guerre fait rage. Mais cette fois-ci je prends les armes pour défendre ma cité comme la valkyrie que je suis et que je devrais être. La bataille dure plusieurs jours. Jusqu’à un tragique jour funeste. Un duel entre le régent d’Asgard –Baldr- et le dieu de la mort Seth eut lieu. Grâce à ma magie, je réussi à comprendre la tactique de Seth qui aller usé de la triche et de l’armée pour achever son ennemi et prince d’Asgard. Sans prendre le temps de réfléchir, de me poser les bonnes questions j’interviens. J’arrête de me battre et cours vers mon ami d’enfance Baldr pour l’aider mais surtout, lui sauver sa vie. Je frappe Seth et lui je lui épargne un coup mortel que Seth comptait lui administré par supercherie. Le Dieu se battait contre une fausse image du Dieu. L’armée d’Asgard reprend la bataille afin d’éviter que les soldats prêtes aide à leur seigneur.  

Seth quant à lui était furieux d’avoir échoué dans son plan à cause d’une femme. Dans sa rage, il reprend l’attaque sur Baldr je m’interpose entre mon ami et le dieu de la mort, Baldr épuiser par de tel combat depuis des jours. En m’interposant pour sauver sa vie, une sensation de froid entre en moi. Sa glisse comme une plaque de verglas, c’est à la fois chaud, brûlant et glacé. Son glaive venait de percer mon ventre, reportant dans mon dos. Pendant quelque seconde je ne comprends pas, mes yeux se baissent sur la lame, dégoulinante de mon sang, puis je remonte mes yeux sur Seth. Il dégage l’arme de mon corps rapidement et part retrouver Thor affronté le réel prince d’Asgard. Je tiens encore sur mes jambes je ne sais par quel miracle, un gout de fer envahie ma bouche. Ma vue se trouble, j’entends des cris sans comprendre de qui il s’agit ou même de quoi… Un liquide chaud coule de ma bouche, ma respiration est haletante. Je me retrouve sur les genoux, prise de tremblement. Des bras m’enveloppent, me serrent. Ce sont ceux de Baldr, je reconnais sa chevelure brune. J’étais encore vivante. Loki intervient rapidement me récupère pour me mettre à l’abri, il me dit qu’il faut que je vive. Que je m’accroche. J’entends les hurlements d’Amora, je reconnais sa voix … Elle essaye, désespérément de me sauver. Mais la magie ne peut pas tout guerrier, ma blessure est bien trop grave, j’ai perdu trop de sang. Je l’entends me hurler dessus de me battre, d’essayer. La guerre se termine, Seth a fui les terres d’Asgard avec sa légion. Tout comme ma vie a fui mon corps. Je vois Héla, tendant sa main vers moi. « Je suis désolé Lorelei, vraiment… » Les combats finit, des funérailles eut lieux dans la cité d’Asgard pour rendre un dernier hommage aux soldats et valkyrie mort pour la ville. Nos corps furent déposés sur l’eau et brûlé. Je prenais la main d’Héla fermement dans ma main. Et parti sur les terres du Helheim … tournant une dernière fois mon regard vers les dieux … je regardais Amora, Loki, Baldr, Thor et les autres… débordant de chagrin. Abandonnant ma famille famille et mes amis les plus proches ...


Chapitre V
« La jalousie voit tout, excepté ce qui est.  »
Xavier Forneret

Ma mort avait au moins conduit ma sœur involontairement à prendre conscience de sa propre mortalité et l'amour qu'elle me portait au fond d'elle. Pendant de nombreux siècles je restais en Hel, sous l’esprit de cette jeune adolescente que j’étais à ma mort. Pour vous humain, je n’avais que 16 ans lorsque je suis morte. Pendant tous ces siècles je suis restai près de Héla, la fille de mon ami. Vers le 17ème siècle midgardien, Seth se remit à comploter contre Asgard et durant une absence de Héla, il me ramena à la vie, me tenant sous son contrôle magique pour que j’attaque ma patrie. La guerre reprit entre Asgardien et l’armée de Seth moi y comprit dedans. Je ne pouvais pas faire autrement que le servir, il m’avait complètement envoûté sous son contrôle. Je me voyais combattre mes amis, ma famille… Sans pouvoir ne rien faire ! Amora avait compris ma détresse et envoûtement de Seth que je subissais de m’avoir ramené de chez les morts. Je suppose que de me revoir venir comme ça avait causé une grande douleur chez certain … Seth était vaincu. Son armé tombé. Blessée mais vivante je restai sur le champ de bataille à la merci de Seth qui n’avait pas réussi à devenir le maître d’Asgard. Impossible de reprendre ma liberté, il me commande de venir avec lui. Amora essayé de m’en empêcher mais rien à faire. Elle a tout essayé pour rompre le charme dont j’étais soumise. Le seul moyen pour elle était de me tuer, une seconde fois. C’est à contre cœur qu’elle me prit dans ses bras et m’enfonça un couteau dans le cœur « Ma sœur, je suis désolé » Mon corps disparu dans une rafale de vent, en poussière. Comme si je n’avais jamais été là, comme si je n’avais jamais existé. Mon corps était faux, seul mon esprit avait été emprisonné. Mon esprit de retour en Hel, je m’effondre… entre chagrin et colère. Une haine sans précédent après ça … Pendant de nombreux siècles encore.

Durant une absence de Héla, je fus approché par l’esprit de Malekith, lui aussi était mort, chose que j’ignorai. Il essayait d’échapper au monde d’Helheim. Ma jalousie pour les vivants et ma cupidité me trahir. Malekith me proposa en échange de mon aide il me ferait sortir du royaume des mort pour retrouver ma liberté et ma vie. Mais au prix de quoi ? Comment faire confiance à un Elfe noir ? L’inexpérience et mes enfantillages sont les raisons pour que j’accepte sa proposition. Finalement ma fierté avait été entaché et ma jalousie manipulé à tort. Après avoir réussi à manipulé La Chose des quatre fantastique pour qu’il nous fasse sortir de Helheim grâce à sa robustesse, Malekith me trompa et s’échappa seul vers la terre. Comprenant que j’avais été dupé par ce mécréant j’avertis Kurse, l’ennemi juré de Malékith pour qu’il le poursuive sur terre lui donnant efficacement sa position. Le reste n’est plus de mon ressort. Quant à moi je reste sur les terres de Héla.

Alors que mon esprit vogué dans le domaine des morts, je tombai par hasard sur l’armure du Destroyer que Thor avait abandonné ici même après son séjour sur Midgard quelques mois auparavant. J’en pris possession de l’armure du destroyer par pur vanité et pure jalousie. Si j’arrivais à m’emparé du domaine de Héla je pourrai peut-être sortir d’ici. Je piégeai Farm, le loup gardien de Helheim et essaya de m’apparait de trône de Héla grâce à l’armure. Mais cette envie s’effaça très vite lorsque je vie passer en Hel, bien plus vivant que jamais Sif accompagné de Baldr qui chercher Thor… Je déteste Sif, ce n’est un secret pour personne. Mais Baldr, mon ami, j’ai sacrifié ma vie pour lui. Et le voir là, chercher ce miséreux Thor…  Je me mis à hurler, folle de rage, une jalousie amer en moi. J’enviai leur vie, j’enviai leur forme humaine, le battement de leur cœur, la chaleur de leur peau je les déteste ! Les larmes coulent de mon visage sans fond, sans couleur. Je sais aujourd’hui qu’à cette époque je n’étais qu’une petite fille jalouse, nourri par la haine, la colère, le chagrin mais aussi la naïveté des adolescentes de mon âge. J’avais encore besoin de grandir… La mort n’est jamais facile à accepter, elle ne l’est jamais… surtout la deuxième fois, quand on a touché pour un seul combat une arme, revu les gens que l’on aimait pour servir un homme qui vous aviez déjà tué. Il m’avait tué une seconde fois entre guillemet en ramenant mon âme sur Asgard juste pour causer la mort autour de moi. C’est dans cet état perpétuel de torture et de souffrance que j’attaquai Sif et mon ami Baldr, dans un excès de rage sous l’armure du destroyer. Mais finalement une fois devant Baldr je ne pus me résoudre à l’attaquai et me tournai vers Sif qui essayé de fuir Helheim. En la poursuivant je tombai dans un gouffre où Héla avait emprisonné plusieurs grands monstres. Sif et Baldr partirent voyant que Thor n’était pas en ces lieux. Jusqu’au retour d’Héla je me retrouvai enfermé avec les monstres qu’elle avait emprisonné elle-même dans ce gouffre. Pendant plusieurs mois je me retrouvai enfermé ici-bas, comme une punition à ma méchanceté et mon égoïsme. A son retour Héla me libéra et me ramena en Hel. Pendant tout ce temps où je fus resté emprisonné avec les monstres et dans l’armure du Destroyer j’en avais aspiré sa magie, sa puissance. Apprenant a le contrôler, la méthode d’invocation pour le faire venir à moi en n’importe quel lieux, à n’importe quel jour de n’importe quel siècle où je me trouvais. Le pouvoir du Destroyer était désormais en moi. L’une des seuls à pouvoir le contrôler, être son maître et être capable de l’invoqué avec Odin –père de toute chose- et Loki. Mais à quoi bon ? … ma vie était désormais ici-bas, sur Helheim. Vivre plusieurs mois de torture avec ces monstres avaient changé beaucoup de chose en moi… je suis devenu… moins stupide, moins imbu de ma personne. J’ai grandi, comprenant le sens de la vie, de la mort. Et emporter d’autre gens avec moi ne m’amènera ni gloire, ni tendresse. Ma rancune s’essouffla. Il n’y a plus qu’à attendre le Ragnarok comme tous ceux, qui comme moi attendent.

Vien un jour où tout changea. Des choses qui dépassé tout ce que j’avais pu imaginer ce produis-y. J’appris par Héla que Odin avait envoyé Thor sur Midgard en punition sans Mjolnir, et finalement son retour et l'abandon d'Odin pour Loki... Ca peine devait être profonde, sa fierté bafoué… Il avait attaqué New York une grande ville de Midgard pour prendre possession de ce peuple faible et inculte. Vaincu par Thor et une équipe de… super humain ils emprisonnèrent Loki qui repartit sur Asgard, enfermé dans une prison dorée mais prison tout de même. J’aurais aimé être là pour lui… Mais il m’était impossible d’être à ces côtés. La seule personne qui pouvait faire parvenir ma dévotion était Héla elle-même en communiquant avec son père. Les évènements s’enchaînent très rapidement … L’attaque d’Asgard par Malekith … et finalement l’exile de Loki sur Terre. Du moins exile je ne sais vraiment s’il s’agit d’un exil ou d’une fuite… En est-il que Loki se trouve sur Midgard, seul…. Aller savoir pourquoi. Mais Héla dans une vague de compassion en vers son père décida de me libéré contre l’interdiction d’Odin de ramené les morts à la vie. Il avait détruit son père, alors elle lui envoyait le soutien qu’il avait besoin … Moi. Je n’y croyais pas moi-même lorsqu’Héla vient me demander si je voulais devenir libre de ce royaume, brisé mes chaines et reprendre corps. Rejoindre Loki sur Midgard. Je n’attendis pas une seconde pour me jeter à ces pieds, larmes aux yeux implorant sa bonté et la remercié pour moi, mais aussi pour son père. Héla m’apprit que ma sœur était elle aussi exilé sur Terre. Officiellement je n’étais pas l’ennemi d’Asgard, la cité m’était encore la bienvenue… J’y retournerai peut-être, si j’en trouve la force un jour.

J’éprouvai une souffrance pire que la souffrance elle-même, je reprenais possession de mon corps et fus envoyée par la propre énergie d’Héla sur Midgard. Je me retrouvai sur le sol, en tenue asgardienne comme j’étais avant de mourir, recouvert de sang, déchiré et sale de cette dure bataille. Le souffle court, je retrouvai mon énergie petit à petit. Revenant à moi, doucement, revenir dans mon corps de déesse pendant si longtemps inoccupé. Je n’avais aucune idée d’où je me trouvai mais sentir de nouveau la chaleur de mon corps. De la peau. Je pose ma main sur ma poitrine, sentant un cœur qui bat… de l’air sortant de mes poumons. La chaleur du sang qui coule dans mes veines. Entendre le vent, le sentir, voir à des kilomètres à la ronde retrouver ces sens sur développé d’asgardien sur une terre de misère. Je me relève du sol regardant autour de moi. La dernière fois que j’étais venu sur terre… les hommes que l’on appelait viking construisaient leur maison en bois, utilisé le fer… les peaux de bête pour se vêtir.  Je me trouvai dans une jungle de bâtiment touchant le ciel… Je restai au milieu de ce terrain vague. Profondément perdu, ne sachant vers qui me tourner. Je réussi à me lever et me dirigea vers la faible énergie que j'arrivais à percevoir asgardienne. Me rendant dans un lieu appeler le Burlesque où se trouver Loki et Amora avant de m’effondrer au sol.



Chapitre VI
« Notre durée est irréversible. Nous ne saurions en revivre une parcelle, car il faudrait commencer par effacer le souvenir de tout ce qui a suivi.  »
Henri Bergson

Sentir de nouveau la vie en moi c’était un cadeau du ciel. Héla avait pris soin de prévenir son père de ma prochaine liberté. Je me sentais chamboulé complètement face à une telle vie différente. Loki me fit avoir tout comme pour lui de faux papier. Je m’appelai désormais Mélodie Hagen. Une humaine. Moi qui aimait tellement ça … ironie du sort. Je me procurai des vêtements à la mode des humaines d’ici avec l'aide d'Amora. D’après Loki nous avions un goût des plus chics et des plus luxueux. Comme toujours. Asgard, Humaine aucune différence pour le bon goût. Je brûlai ma robe bleu que je portai à mon arrivé… celle dans laquelle j’étais morte, immaculé de sang, de mon sang… troué par le glaive de Seth en personne. Je la regardai flambé. Comme une page qui se ferme, une nouvelle à écrire…

Loki et Amora m’apprit tout ce que je devais savoir sur Midgard pour les comprendre, me faire à eux. Assez vite je pris le pli, me confondant avec la population en une très belle femme. Par fois je changeai d’apparence grâce à la polymorphie… Loki tenant sous son enchantement plusieurs humains qui s’occupaient de nous. Pendant que j’étudiais ce nouveau monde, son histoire. Je suis loin de tout connaitre… il me faudra du temps encore mais je peux sortir sans me faire remarquer par des agissements grotesques. J’ai appris à ne pas être ridicule comme le commun des asgardiens sur terre. Gérer ma force en leur présence et dans leur monde. ...

Je m’appelle Mélodie, mais pour les intimes asgardiens je m’appelle Lorelei. Peut savent que je suis en vie, ils se comptent sur les doigts d’une main mais le bouche à oreille fait rage depuis le mariage du seigneur Thor. Et je suis bien plus vivante que je ne l’ai été. Prenez garde, peuple de la terre. Débordante de curiosité sur le monde qui est maintenant le mien par défaut de pouvoir retrouver le mien. J'ai beau avoir une bouille d'ange et de jolie manière, j'ai un caractère de princesse. Muni d'une sacret garce et opportuniste... J'ai monté les marches, je possède les hommes que je désire, les amants que je veux dans mon lit. Du Winter Soldier, au captain Rogers, passant par la torche humaine et bien autre. Médames gare à vos hommes. Aujourd'hui assistante de l'identité secrète de Loki, co gérante du Burlesque... Mais qui sait demain?


Revenir en haut Aller en bas
 

Lorelei ♦ La reine des Glaces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» LOLA HARPER ♛ La reine des glaces
» Lyleïa ♫ Reine des Glaces ou Petite Poupée de Porcelaine ? (finie)
» La reine des Glaces...Red Lehane ( finit !!)
» Reine des Glaces [Pv] [Terminé]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Tommy & co
#1 l'Admin modèle & 17 rps (quand même)


Ashitaka Pan
#2 7rps et moisson des votes!


Gamora & Bobbi
#3 fatal serial rpgiste ! 6 rps !