Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Left for dead [pv Ronan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Ven 7 Nov 2014 - 9:47
Left for dead

And I'm losing my favorite game, You're losing your mind again...


Ronan sembla grimacer lorsque la lame pénétra dans son abdomen, s'enfonçant lentement dans sa chair, mais après une longue inspiration, il afficha un visage presque neutre, semblant ignorer la douleur. Il afficha un sourire en coin, probablement amusé par le regard fasciné qu'Eve lui lançait à ce moment même. Malgré la douleur, Ronan prit le temps de plaisanter, assimilant le geste d'Eve à une pratique sexuelle discutable... C'est vrai qu'au final, la mutante éprouvait un certain plaisir, celui de pouvoir satisfaire sa curiosité, sa fascination pour le genre mutant...
Après une métaphore tendancieuse, Ronan posa sa main sur celle de la jeune technopathe, exerçant une pression supplémentaire, enfonçant de ce fait la lame un peu plus profondément, remontant doucement vers le cœur. Le regard d'Eve glissa des yeux de Ronan jusqu'à la blessure béante sur son torse. Avec fascination, elle observa le sang couler de la blessure pour se répandre sur leurs mains jointes, venant colorer la chemise blanche d'Eve de tâches d'un splendide rouge carmin. Gardant sa main droite immobile sur le manche du tantô, elle vint doucement effleurer la plaie de sa main gauche. Doucement, Ronan ôta la lame de son corps, avant de souffler. Sous ses doigts, Eve sentit la chair, la peau se reconstruire, la plaie cicatrisant jusqu'à bientôt disparaître sans laisser de traces, si ce n'est un peu de sang coagulé. Eve dévorait la scène de ses grands yeux curieux, laissant glisser ses doigts à l'endroit où, une poignée de secondes plus tôt, se trouvait une plaie béante.
« Alors, Saint Thomas, satisfaite ou voudrais-tu essayer de me tuer d'autres manières ? »
Eve essuya la trace de sang de son pouce et admira la peau intacte de Ronan. Effectivement, elle était satisfaite.
«Fascinant... »
Elle voulait en savoir plus, comprendre ce qu'il ressentait... Mais de là à dire qu'elle désirait essayer divers manières de le tuer pour le tester, elle n'irait pas jusque-là, après tout, les mutants avaient subit suffisamment d'expériences de la part des humains, Eve protégeait ses semblables de ce genre de menace. Comme si Eve était devenue subitement très sérieuse, intriguée. D'une voix douce, et tandis que ses doigts dansaient toujours sur l'abdomen de Ronan, Eve le questionna :
«Est-ce que tu ressens la douleur ?»
Ses yeux quittèrent enfin l'abdomen de l'immortel pour remonter jusqu'à ceux de ce dernier. Depuis quand vivait-il ? Quel âge avait-il vraiment ? Elle comprenait bien mieux cette impression d'intemporalité qu'elle avait eu, en l'observant. Elle fit serpenter ses doigts jusqu'à la joue râpeuse de Ronan et l'interrogea du regard, mais son regard n'était plus malicieux et rieur, il était fasciné et doux.
« Combien de vies as-tu vécu ? »
Des milliers de questions lui traversèrent l'esprit mais elle savait que ce serait trop long d'y répondre. Caressant la joue de Ronan elle esquissa un sourire espiègle puis, se hissant sur la pointe des pieds et attirant avec douceur le visage de Ronan vers le sien, elle amorça un baiser plus tendre que passionné avant de finalement laisser la passion l'emporter...

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Lun 10 Nov 2014 - 11:50
Pendant qu'elle posait ses question Eve fit parcourir ses doigts sur son corps pour se poser finalement  sur la joue de Ronan qui après tant d'année de réclusion s'était pris à apprécier ce geste, doucement il mit sa main sur la sienne et l'observa dans les yeux. Le regard de la jeune fille avait changé, il n'était plus joueur, malicieux pourrait-on dire, non il était à présent doux, délicat, avec un éclat de fascination dans les yeux, nul doute que çà devait être son premier immortel qu'elle rencontrait.

Pendant ce temps elle lui demanda combien de vie avait-il vécu, bien évidement elle parler surement de vie d'hommes ordinaires. Combien ? Il avait arrêté de compter, pour lui chaque jour ressemblait au précédent et ainsi de suite. Son gout pour l'actualité de ce monde s'était amoindrit avec le temps, se retrouvant en marge de la société et de tout leurs problèmes.. pour lui aucun gouvernement était mieux qu'un autre et donc sans vraiment faire attention il changer de l'un à l'autre comme de chemise, ce qu'il voyait c'était juste sa capacité à s'adapter à ce monde, à trouver un job, une identité à chaque fois.
Combien de vie ? Il réfléchit, avec le calendrier qui changeait tout le temps il était un peu perdu, mais les historiens utilisait des années arbitraires basées sur la naissance du christ ... ha bah tiens celui là il l'avait raté.

A peine était-il prêt à répondre qu'elle l'amena à elle et l'embrassa doucement puis soudainement avec plus de passion, lui qui il faut l'avouer n'était pas déranger d'avoir une telle femme en train de l'embrasser ne se fit pas prié et l'embrassa à son tour passionnément. Une fois fini, il resta prêt du visage d’Ève les yeux dans les siens, sa main sur la sienne contre sa propre joue.

Prit par une lassitude soudaine en rapport avec son passé qu'il venait de se remémorer, il baissa les yeux, soupira et dit d'un ton las :

- Combien de vie ? Bien trop à mon gout, j'ai vu des empires naître et disparaître, j'ai vu plus que la plupart des yeux d'hommes ont vu et pourtant rien n'a changé, si, tout est devenu de moins en moins intéressant...  Mon âge , j'ai perdu le compte, quelques millénaires à quelques siècles près...

Ronan était persuadé d'avoir affaire à une jeune fille intelligente, Eve comprendrait que sa vie avait était longue et fatigante, que l'immortalité n'était pas forcément un don. Que pouvait-il rajouter à çà ? Rien de plus cela aurait été redondant, toutefois il convint à répondre à la question sur la douleur.

- La douleur ? Certaines douleur sont devenu anodine, tu sais quand on a vécu autant de guerre un coup de couteau, de baillonette ou de glaive n'est plus si horrible par contre la chose qui fait le plus mal c'est les yeux, se faire crever les yeux et bien plus horrible qu'une dizaine de mort.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Mer 12 Nov 2014 - 22:10
Left for dead

And I'm losing my favorite game, You're losing your mind again...


Sa main posée sur celle qu'Eve avait fait glisser jusqu'à sa joue, Ronan baissa les yeux dans un soupire las, avant de souffler, sur un ton tout aussi fatigué, sa réponse concernant le nombre de vies qu'il avait vécu. Eve l'écouta attentivement, fascinée mais également prise d'empathie : l'immortalité était une force, une puissance mais elle condamnait souvent à une solitude et une douleur éternelles. L'Immortel estima son âge à quelques millénaires, mais rien de précis, à vrai dire, la jeune mutante se doutait bien que les différents calendriers ainsi que les différentes situations de l'an 0, pouvaient rendre la chose difficile. Après tout, elle ne désirait pas connaître son âge à l'année près. Captivée par l'éternelle jeunesse apparente de Ronan, Eve savait cependant qu'une seule chose trahissait son âge ancestral : c'était son regard. Ses yeux. Et voilà d'ailleurs qu'il désignait ces derniers comme la douleur la plus extrême, plus que la mort elle-même.
Du bout de l'index, Eve lui fit relever le menton, gardant toujours son autre main sur la joue râpeuse de Ronan, cherchant à capter de nouveau son regard, une esquisse de sourire compatissant au coin des lèvres.
De là à dire qu'elle comprenait également ce qu'il ressentait, il y avait encore du chemin, mais en tout cas, elle pouvait l'imaginer. Elle était pourtant si jeune, son âge étant si insignifiant à l'échelle de son existence à lui, au point qu'Eve aurait pu en rougir. Elle qui se vantait d'en connaître généralement plus que la moyenne, grâce à ses capacités mutantes, elle ne savait rien du passé, que ce que l'on pouvait trouver dans les livres, sur internet... Ca ne valait rien face à ces yeux qui avaient tout vu, tout vécu... Ces yeux dans lesquels elle avait de nouveau plongé son regard.
Ces yeux brillant d'une sagesse ancestrale et d'une lueur de lassitude...
«L'immortalité est également une malédiction, oui... Tu es condamné à la solitude, à perdre les êtres chers...»
Elle se remémora le portrait en noir et blanc, sur la table de nuit, la vieille montre, ou encore l'argenterie... Ou encore le fait qu'il y avait eut une Madame Ronan.
« A revivre encore, et encore, et encore les mêmes choses, les mêmes situations... »
La mutante esquissa un nouveau sourire, murmurant alors :
« ...en espérant que cette fois, ce sera différent... C'est la définition de la folie... »


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Jeu 13 Nov 2014 - 1:11
Elle n'avait que la vingtaine et pourtant elle était en mesure de comprendre la souffrance qu'est être immortelle, décidément elle était vraiment intelligente, après tout si elle était vraiment la fille de John Carpenter cela se comprenait aisément, après tout il avait obtenu son doctorat à 17 ans seulement .


«L'immortalité est également une malédiction, oui... Tu es condamné à la solitude, à perdre les êtres chers...»


Oui c'était bien une malédiction, combien de vie avait-il vécu ? combien de gens avait-il vu mourir avant lui ? Combien d'êtres chers s'en étaient allés ? Beaucoup trop, il avait presque oublié le sourire de sa soeur, la voix de sa mère , le rire de sa première fille ... Comment vivre quand tout ce qui nous retenait n'est plus ?


« A revivre encore, et encore, et encore les mêmes choses, les mêmes situations... »


Il sourit tristement, oui, cette sensation d’éternel recommencement, toujours les mêmes choses : créer une identité, bougé à un endroit, se créer une nouvelle vie, de nouveau cercle d'ami, faire semblant d'être ce que ne sommes pas et d'etre fier de l'être...


« ...en espérant que cette fois, ce sera différent... C'est la définition de la folie... »

Ronan sourit tristement , rigola péniblement...

- Dommage que je ne peux pas mourir car là le suicide serait plus que tentant pour tout oublier...


Pour lui pas de lâcheté, pas de suicide, quoi qu'il fasse il serai toujours là, errant tel un damné entre la terre et le ciel se demandant toujours pourquoi lui ? pourquoi l'immortalité ? avait-il une destiné ? non trop de souffrance et peu de récompence...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Dim 16 Nov 2014 - 0:07
Left for dead

Sometimes I feel I've got to run away, I've got to get away, from the pain that you drive in the heart of me...


Tristement, il lui répondit en souriant, tentant de feindre un rire, mais au fond, Eve savait bien qu'elle avait mit le doigt sur la chose. Elle ne pouvait qu'imaginer ce qu'avait été sa vie, ou plutôt ses vies. L'immortalité était un don et une malédiction. Une malédiction qui l'avait contraint de vivre ainsi. Eve esquissa à peine un sourire compatissant, bien qu'au fond, elle éprouvait un peu d'empathie pour cet homme. Ce n'était pas parce que son sort l'indifférait, au contraire, cet homme l'intriguait. Non, elle avait simplement appris à aimer et préférer la solitude, à se construire une façade, à ne jamais montrer un poil de compassion. La vie était dure, et elle l'avait été d'autant plus en faisant d'Eve une mutante. Bien que jeune, avait déjà connu la souffrance de perdre un être cher et savait à quel point on pouvait se sentir comme mutilé, cet être en moins... Elle n'avait pas grandit avec son père, puis on lui avait retiré sa mère... Sans compter qu'elle n'avait jamais vraiment pu se faire d'ami sur qui compter. Elle avait si peur d'être rejetée, abandonnée... De souffrir, tout bonnement, qu'elle avait décider de continuer de vivre ainsi, sans attache. Mais qu'en était-il de Ronan ?
Il plaisanta à propos du suicide et la mutante se demanda un instant s'il avait parlé sérieusement, s'il avait déjà tenté de mettre fin à ses jours. Après tout, pourquoi pas. Il devait être fatigué, fatigué de cet éternel recommencement comme si la vie n'était qu'un vulgaire disque rayé.
Eve rompit le contact, retirant doucement sa main de la joue de Ronan. Que faisait-elle ? Pourquoi agissait-elle avec tendresse à son égard ? Il était indéniable qu'il lui faisait de l'effet, mais elle s'interdisait toujours de ressentir quoique ce soit à l'égard de ses partenaires éphémères, excepté de l'attirance purement charnelle. Elle refusait d'éprouver ce genre de sentiment, ce genre d'attirance. Elle ne pouvait se le permettre, elle ne pouvait s'ouvrir à quelqu'un, c'était impossible, c'était trop tard.
Même dans un monde où elle ne serait à priori plus en cavale grâce à ce tout nouveau, tout beau président... C'était sa règle d'or.
Tournant le dos à Ronan, Eve s'éloigna de quelques pas, reprenant le dessus sur ses émotions. Sur un ton beaucoup plus dur, plus sec, peut-être un peu bourru pour être honnête, la jeune femme reprit :
«Va donc dire ça à tous nos Frères qui ont été massacrés parce qu'ils étaient différents...»
Elle croisait les bras scrutant le vide, le regard dur : elle était jeune, et pourtant, parfois, elle avait le sentiment d'être bien loin des attentes des habituelles filles de son âge.
« Tu es immortel, alors sers toi de ce que la nature t'a donné pour faire ce pourquoi tu es venu au monde.»
La mutante haussa les épaules d'exaspération, faisant un tour d'horizon de l'appartement.
« Tu pourrais accomplir tellement de choses, protéger et faire grandir notre espèce mais regarde dans quoi tu te trouves ! Enfermé comme une bestiole dans un clapier, à attendre que le temps passe sans laisser de traces, à vivre dans le passé comme si ça pouvait changer quelque chose et ramener les morts ! »
Elle indiquait du doigt la photo sur la table de nuit, mais il semblait évident qu'Eve était déstabilisée, à la fois par Ronan, par son manque de but, par la sympathie qu'il pouvait, même superficiellement, lui inspirer, se mêlant à la tentation physique qu'il lui inspirait déjà.
Comme on réciterait un code de vie, Eve murmura :
« "Défais-toi de tes attachements terrestres", disait un grand sage, "entre dans le néant." »


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Dim 16 Nov 2014 - 3:26
Ronan sourit et se leva, il marcha vers Eve lui caressa doucement le visage.

- Ta jeunesse est enviable, cette fougue est une chose que j'ai perdu il y a  bien longtemps mais il te manque certaines informations ... je suis foncièrement mauvais, je ne peux aider, juste détruire. La dernière fois que j'ai  laissé parler cet être que je suis j'ai fait des choses horribles, terrifiante même qu'elles soient envers les humains ou les mutants, une seule chose m'animait : trouver le point de rupture de nos sociétés pour reformer un nouveau monde des cendres du précédant et sans ce super-soldat j'aurais tué encore des milliers d'humains...

Il s'écarta, tournant le dos à Eve et fixa les rateliers. Son regard se posa sur un ancien pistolet de la seconde guerre mondiale en parfait état.

*** 1943, IIIe Reich, Berlin, centre administrative de la Waffen SS, bureau de klauss Berminger***

Des bruits de pas se profilèrent dans le couloir, des bruits de bottes, nul doute un soldat aller entrer dans le bureau. A peine Ronan s'était dit çà qu'un soldat entra effectivement dans le bureau, il se met au garde a vu en claquant des bottes et le salut .


(traduit de l'Allemand)


- Hai Hitler Her Berminger.

Ronan posa son crayon sur le bureau doucement, leva les yeux vers le soldat, il pouvait voir la peur dans les yeux de celui-ci. Il avait devant lui une toute jeune nouvelle recrue et au vue du mal être qu'il laissait transirait autour de lui il avait sans nul doute avoir entendu de Klauss Berminger, l'un des plus impitoyables SS du fürer.

- Hai Hitler, répondit Ronan d'un ton désintéressé. Vous savez si une porte existe c'est pour créer une barrière entre l'intérieur de la pièce et l’extérieur, la convention fait que l'on frappe pour demander l'autorisation de lier l'un à l'autre.

Cette réflexion eut l'effet d'un coup de fouet en plein visage du jeune soldat, celui-ci bafouilla des excuses incompréhensibles mais fut coupé par Ronan.

- Votre nom ?
- Heinz Karmhart
- Je saurait m'en souvenir .... le motif de votre irruption ?

Le soldat fut mal à l'aise, essaya de parler puis se tue, il respira un grand coup et reprit plus calmement.

- On vous demande en salle d'interrogatoire.
- Qui me demande ?
- Le colonel Hans Landa.

Ronan soupira, il espérait que son ami l'ai fait appeller pour une bonne raison, il était en train d’analyser un code qu'ils avaient reçu le matin même.

- Très bien, je m'y rend.
- Folkenzymir

Tout les deux ils se rendirent dans les sous sols pour atteindre salle interrogatoire spécialiser dans les espions. Arrivée dans le couloir le soldat lui indiqua le numéro de cellule et partie faire la surveillance. Ronan entra dans la dite cellule, Hans l'attendait une cigarette à la main, un verre de whisky à la main , au fond de la pièce un homme torse nu attaché par les poignets à un mètre du sol. Ronan examina la scène, la sacoche sur la table ... cette fameuse sacoche marron , regarda son "ami" et l'interrogea en haussant un sourcil.

- Nous avons eu quelques informations sur Howard stark mais dès que l'on commence à parler du super soldat il reste muet , je me disais que tu avait peut-être le talent pour le faire parler.

Ronan avait lu le dossier de l'affaire, cet espion américain avait été trahit par sa maitresse fidèle au Reich.

- Très bien, répliqua Ronan, mettons nous à l'oeuvre.

L'espion, le sang aux lèvres cracha par terre.

- Vous me ferez jamais parler.  

Ronan ouvrit la sacoche, sortie des outils.

- A vous de choisir, mais sachez que si je ne réussit pas à vous faire parler sachez que je saurais vous faire hurler.

** de nos jours, appartement de Ronan**

Sans quitter des yeux le râtelier, il s'adressa à Ève d'une voix réfléchit :

- Toi qui a l'air de t’intéresser au sujet, que me conseil tu ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Dim 16 Nov 2014 - 19:54
Left for dead

Sometimes I feel I've got to run away, I've got to get away, from the pain that you drive in the heart of me...


Ronan, après toutes ces années, avait tout simplement était pris de lassitude, Eve le réalisait bien. Cependant, elle était trop orgueilleuse pour lui trouver une excuse. Il lui tournait le dos, semblant se laisser porter par ses souvenirs et ses pensées tout en admirant ses râteliers d'armes. Voilà qu'il lui demandait conseil, à elle. La jeune mutante ne pu contenir un ricanement tandis qu'elle allait s'assoir sur le bureau, les jambes croisées, jouant avec les manches trop longues de sa chemise.
« Des conseils, moi ? Mon âge est insignifiant à l'échelle de ta vie, tu as eu le temps d'expérimenter tout ce que je ne peux que trouver dans les livres... Je trouve simplement que tu pourrais faire plus. Être plus utile.»
Elle joua avec ses cheveux, entortillant une mèche entre ses doigts.
« Mais tu sembles avoir déjà vécu ça auparavant... Peut-être que tu n'étais pas la pièce que tu pensais être sur l'échiquier. »
Elle semblait l'éviter soigneusement du regard. Elle n'était pas vraiment sûre de ce qu'elle sentait au fond d'elle, une douleur abdominale difficile à discerner. En colère contre elle-même, Eve fronçait les sourcils, incapable de savoir pourquoi il la mettait dans cet état. Elle avait soudain chaud, sentant des vapeurs s'échapper de son corps. Sa vue devenait par moment trouble.
En réalité, elle comprit un peu tard qu'il ne s'agissait pas de Ronan, mais d'une poussée de fièvre due à sa blessure. Blessure qui d'ailleurs, à en juger par la petite auréole rouge carmin qui s'élargissait sur la chemise blanche déjà tâchée par le sang de Ronan, s'était ouverte. Un fil avait sûrement craqué, la jeune femme ne tenant pas en place.
« Oh merde... »
Ce fut tout ce qu'Eve murmura tandis qu'elle chercha à se dresser sur ses jambes avant de dangereusement chanceler, désorientée par la migraine causée par la fièvre.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Mar 25 Nov 2014 - 1:33
Eve éviter tout contact visuel avec Ronan, celui-ci ne le recherchait pas d'ailleurs si tel était sa décision quelque soit le motif qui l'animait alors soit il ne croiserait pas son regard. Mais il ne put s'empêcher de la regarder quand elle la jeune fille montra quelques signes de faiblesses et tituba, Ronan se précipita et l'appuya contre soit. En l'examinant rapidement il comprit que la tache rouge qui peu à peu prenait de l'ampleur sur sa chemise que portait Eve ne présageait rien de bon, il la souleva et la prit dans ses bras, la déposa délicatement sur son lit, et ouvrit le chemise pour examiner la plaie. Un autre indice inquietant en dehors des fils qui avait cédés étaient la peau moite de la jeune fille dû à une transpiration exéssive, et bien qu'il n'y avait pas besoin de mettre sa main sur son front pour deviner le diagnostic il le fit quand même et arriva à sa première impression : elle faisait un exces de fièvre.

- Ne bouge pas, je m'occupe de toi...

il s'avança prit une bassine et une éponge, nettoya la jeune fille de tout son sang et entreprit à l'aide de son kit médical de re-suturé la plaie. Maintenant il fallait être sur qu'elle ne bougerait plus pour pouvoir cicatrisé....
Ronan profita de l'état de la jeune fille pour lui concocter une des potions qu'il avait appris de la médecine arabe lors des croisades en terre Sainte et la lui fit boire, Eve ne fut pratiquement pas combative et l'effet arriva assez vite au cerveau, les effets : enkilosement, incapacité de bouger, de parler puis dans un même temps une somnolence extrême pour finir par un long sommeil.

Pendant ce temps Ronan le mit une nouvelle chemise faisant office de nuisette et se prit un café. Les heures passèrent longuement comme si chaque minutes étaient elles même des heures, Ronan n'arrêtait pas de réfléchir à ce que lui avait dit Ève, après tout s'il avait vécu aussi longtemps peut-être était-ce pour quelque chose ? peut-être s'était-il toujours trompés sur la place qu'était la sienne dans la vie... peut-être ...

Ses intenses préoccupations furent entrecoupé par les bruits de la jeune asiatique, Ronan connaissait cela, cette potion était très efficace mais le conscient et l'inconscient était aussi bien mit à rude épreuve que le corps pour facilité la guérison. Un médecin arabe lui avait expliquer que si l'esprit était sollicité, inconsciemment le corps était commandé pour se défendre en même temps que lui et donc guérir ce qui l'agressait, comme la fièvre ou une blessure par exemple.


Après s'être assuré qu'elle était si bien bordé qu'elle ne pourrait bouger, il se relança dans sa réflexion, et beaucoup de chose se passèrent dans sa tête. Pour étayer son argumentaire silencieux il regarda sur internet l'histoire récente, les événements mutants , humains, divins ... et en vint à de multiples conclusions dont une particulièrement : il s'était terré trop longtemps et il fallait bouger...

Maintenant resterais plus qu'à savoir comment bouger ? Des idées lui vinrent à l'esprit, créer une nation pour mutant, cela comportait des points aussi bien positif que négatif; rejoindre une soi disant organisation appelé "la confrérie des mutants" pour la supériorité de l'homo supérior qu'étaient les mutants ? pourquoi pas, cela était tentant. Il faudrait qu'il se renseigne dessus mais une chose était clair maintenant qu'il était sortit de sa torpeur, ses instincts naturelles reprenaient le dessus il avait d'hors et déjà envie de chaos, de voir le potentiel de cette race mutante, de voir si elle pourrait assouvir le monde et si oui, si lui pourrait créer quelques chose de cette nouvelle couche ? Après tout il avait vécu une grande partie de sa vie comme guerrier et stratège, il était évident qu'il continuerais à se comporter en tant que tel.

Il se blottit bien devant son PC et entama quelques recherches sur cette confrérie.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Mar 25 Nov 2014 - 13:33
Left for dead

Sometimes I feel I've got to run away, I've got to get away, from the pain that you drive in the heart of me...


La voix de Ronan semblait lointaine maintenant, tandis qu'il la rassurait, prenant bien soin de lui éviter la chute. Elle se sentit soulevée, et bientôt elle se retrouva dans les bras de Ronan qui la transportait jusqu'au matelas qu'elle avait quitté un peu plus tôt, dans la matinée et où les draps étaient encore en bordel. Recroquevillée et affaiblie, la jeune mutante semblait soudain être devenue une petite chose fragile et précieuse. Lovée contre le torse de Ronan qui la souleva sans aucun mal, Eve enroula ses bras autour du cou de ce dernier, le visage niché dans son cou d'où émanaient une chaleur et une odeur réconfortantes.
Eve ne lutta pas, elle se laissa transporter jusqu'au lit et, presque à regret, laissa Ronan l'installer puis rompre délicatement le contact. A demi-consciente, Eve le sentit néanmoins ouvrir sa chemise pour découvrir la plaie dont la suture s'était défaite. Elle transpirait à grosses gouttes et sa vision commençait à se troubler tandis que la fièvre commençait à la faire délirer.
Elle entendit la voix de Ronan, comme lointaine tandis qu'il la rassurait.
Bientôt, elle sentit de la fraîcheur parcourir son corps : Ronan lui passait une éponge humide. Le reste était flou...

La jeune femme se réveilla en sursaut, comme si elle était revenue soudainement à la vie. Retenue captive par des draps trop brodés, elle se débattit furieusement en gémissant, comme un cheval sauvage que l'on ligoterait. De la sueur avait perlé sur son front et dans son dos, ce genre de sueur froide que les cauchemars pouvaient parfois provoquer. Désorientée, Eve chercha tout autour d'elle : elle avait ce sentiment de déjà vu et commençait à douter de ses souvenirs. Était-ce bien la seconde fois qu'elle se réveillait ici ? Ou bien avait-elle rêvait tout du long ? Non, ses souvenirs étaient clairs, lucides, concernant Ronan - qu'elle trouva au même endroit qu'à son premier réveil. La jeune mutante retrouva peu à peu son calme, chassant ses multiples cauchemars, comme par exemple, ces agents de la Purge qui avaient tué sa mère et qui finalement avaient réussi à l'attraper elle, ou encore cet homme dressé sur le planeur qui l'avait laissée pour morte...
Reprenant son souffle, la jeune femme finit par remettre son habituel masque de sarcasme et de je-m'en-foutiste qu'elle avait coutume de porter. Fixant Ronan qui se retrouvait une nouvelle fois derrière son ordinateur, Eve plaisanta d'une voix encore un peu enrouée par sa léthargie latente.
« Amusant... C'est la première fois que je me réveille deux fois de suite chez le même mec...»
Et c'était vrai. Enfin, pour être honnête, elle restait rarement la nuit chez ses conquêtes, pour ainsi dire, jamais. Elle prenait ce qu'elle voulait puis elle les mettait tout simplement à la porte.
Affichant un sourire malicieux mais reconnaissant à l'adresse de Ronan, elle haussa les épaules. Elle ne dirait pas merci, mais ce remerciement était implicite, dans son regard. Elle jeta un coup d’œil aux draps et en dégagea ses bras pour se redresser et s'assoir dans le lit, adossée au mur. Toujours en souriant, elle demanda :
« J'imagine que j'ai interdiction de bouger, Doc' ? »
Vu comme son sommeil avait été hanté par des cauchemars et des souvenirs, Eve se disait qu'elle s'était peut-être montré trop remuante et difficile à canaliser pendant son sommeil.
Elle avait encore la migraine, hantée par des flashs constants de ce qu'elle avait trouvé à Oscorp, ce qui lui fit penser qu'elle devrait en faire part à son père. Il devait s'inquiéter, de ne pas avoir de nouvelles. Sa mine sembla soudainement soucieuse, grave, tandis que son sourire s'effaçait, laissant place à quelques froncements de sourcils. Elle devrait retourner à Oscorp, ça, elle en était sûre.
Reprenant ses esprits, elle murmura presque, la bouche encore pâteuse :
« J'ai soif... C'est possible, un verre d'eau, Doc' ? »

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   Ven 28 Nov 2014 - 6:17
Ronan était en train de lire un article sur les besoins vitaux des mutants à être reconnu comme une race humaine au lieu de persister aux yeux de tous comme le fruit d'anomalies génétique quand il entendu la voix d'Eve s'élever derrière lui. Bien que la voix de la jeune fille semblait emprunt d'une assurance certaine elle ne pouvait caché une certaine fébrilité apparente.

« Amusant... C'est la première fois que je me réveille deux fois de suite chez le même mec...»

Ronan sourit à la remarque de la jeune fille et lui fit remarquer que c'était pour lui aussi une première, jamais une femme ne s'était réveillé deux fois dans son lit sans avoir partagé une longue et intense étreinte avec lui, mais aucune n'avait laissé autant de sang dans ses draps même si c'était à comparer.

« J'imagine que j'ai interdiction de bouger, Doc' ? »
« J'ai soif... C'est possible, un verre d'eau, Doc' ? »

- il serait mieux pour toi de rester sur le dos... je t'apporte un verre.

Ronan avait accompagné ses paroles avec un regard entendu et un sourire complice.
Une fois ramener le verre d'eau il prit sa chaise et la tourna vers Eve.

- Tu sais que j'ai beaucoup réfléchit à ce que tu m'a dis tout à l'heure et tu m'a donné envie de sortir de mon terrier, à lire tout ce qui se fait en ce moment j'aimerais lutter pour la cause mutante. Vois-tu depuis quelques siècles je me dit que les mutants sont peut-être la solution au salut de ce monde, les humains n'ont toujours fait qu'apporter la ruine et la dévastation sur leur passage, la purge le prouve, or les mutants ont un potentiel infiniment supérieur à l'espèce humaine. Je pense donc que les mutants devraient soit prendre la suprématie de ce monde, soit avoir leurs nations à eux mais il y aurait plus de chance que les humains entre en guerre ou dans le pire des cas collabore avec les humains pour rendre ce monde meilleur.

Il se leva et se fit un café, puis continua de parler.

- Si j'ai bien apprit une chose c'est que le peuple ne peut créer une société parfaite, cela ne marche que sur des communautés restreintes, il faudrait un pouvoir supérieur qui donne les ordres et dirige tout sans pour autant semer la terreur. J'ai envie de creuser dans ce sens, créer un nouvel ordre qui ne s'est encore jamais vu. Qu'en pense tu ? A quoi croit tu toi ?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Left for dead [pv Ronan]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Left for dead [pv Ronan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


 Sujets similaires

-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Red Dead Redemption
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-