Partagez | 
 

A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Ven 23 Jan 2015 - 13:17
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime

I need to come back here, I left something behind me...


Juan revint avec deux gobelets et se joignit à Eve, s'installant en face d'elle. Il l'appela Heavy, ce qui la fit tiquer un instant : elle n'avait plus entendu ce surnom depuis si longtemps, dans la bouche de quelqu'un. Elle acquiesça cependant lorsqu'il lui demanda s'il pouvait l'appeler ainsi. Il lui proposa alors un jeu, et qu'ils apprennent à mieux se connaître. A d'autres, pas à elle, elle savait pertinemment où il essayait de l'emmener et cela lui fit esquisser un léger sourire. Certes, il pouvait lui poser une question, mais il n'avait jamais précisé qu'elle devait forcément y répondre...
Le flic, car elle en était maintenant certaine, lança un regard circulaire, comme s'il surveillait quelque chose autour de lui, ce qui alarma Eve : était-il en train de l'encercler ? Avait-il plus d'informations sur elle qu'elle ne l'imaginait ? Était-elle déjà piégée sans même s'en être doutée ? Non, elle devait se calmer, c'était impossible. Tant qu'elle jouait le jeu, elle serait sous protection. Elle devait continuer de jouer le jeu, à sourire, à faire la femme charmée et puis elle pourrait disparaître.

« Dîtes moi, donc, quelle est votre activité professionnelle ? »

Voilà qui était direct et qui ne passait pas par quatre chemins. Si elle disait qu'elle était journaliste, elle devrait continuer son mensonge, et il serait alors évident qu'elle n'était pas journaliste, s'il posait des questions un peu trop ardues. Elle pouvait toujours lui dire ce qu'elle avait été. Mais en attendant, elle pouvait toujours jouer sur les mots...

«Très bien : 'donc, quelle est votre activité professionnelle ?'...»

Un nouveau sourire malicieux : voilà qui lui apprendrait à mieux formuler ses questions. Puis, d'un air faussement innocent reprit :

« Oh, mince, ce n'était pas ce que vous attendiez. Bon très bien, arrêtons la plaisanterie. Pour être honnête, je n'ai pas d'activité professionnelle puisque je suis toujours étudiante.»

Ce qu'elle étudiait ? Ça, il ne l'avait pas demandé. Elle n'allait pas tous lui servir sur un plateau. A son tour de poser une question. Et pourquoi ne pas lui retourner la sienne ? Un sourire toujours aux lèvres, Eve reprit :

«Voilà pourquoi votre hypothèse me faisait sourire, tout à l'heure. Loin de moi l'idée de paraître désagréable, mais vous n'avez pas vraiment le profil d'un étudiant...»

Eve porta le gobelet à ses lèvres et souffla sur la boisson chaude avant d'y tremper ses lèvres, la buée enfumant ses verres de lunettes. Elle reprit, tandis qu'elle retirait ses lunettes :


«Et vous, quel est votre métier, Juan ?»

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Lun 26 Jan 2015 - 18:00

 
 

 
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime
 
Affaire Liesmith


Une étudiante, hein ? Juan ne l'a cru qu'a moitié. Son comportement jusqu'à maintenant prouvait qu'elle était quelque chose de plus qu'une simple étudiante. Et bien que son age correspondait, elle était trop prudente pour être sans reproche. Juan avait déjà deviné qu'elle avait l'habitude de ce petit jeu du 'Dit moi ce que tu sais '.
La confiance ne s'instaurait pas, et le jeu d'acteur commençait à fatiguer Juan. De toute façon, il ne résoudrais jamais cette enquête étant donné qu'Oscorp était dans le bal. Les locaux du NYPD avait un placard réservé à Oscorp ou s'entassait les affaires classé à la va vite et celles ayant sombré dans l'oublie. Son Capitaine ne s'attendait même pas à ce qu'il résolve cette enquête, mais vu qu'il fallait mettre quelqu'un sur le coup... Et dire qu'O'Relly bossait sur l'affaire du tueur arracheur de tête !
Il reporta son attention Heavy, quand elle lui signala le ridicule d'avoir prétendue être un « collègue ». Il avait mal évalué la jeune femme et c'était elle qui contrôlais l'échange à présent. Il prît pour un excès de confiance le fait qu'elle enleva ses lunettes, un scénario mainte fois vu en salle d'interrogatoire quand le suspect pensait s'en sortir. Peut être perdait il son temps sur ce coup là, mais c'était son boulot.
La moquerie n'étant pas le propre de la gente féminine, il ne prît pas la peine de masqué son sourire ironique :


 « Je travaille pour la mairie. Et vous être plutôt perspicace, j'ai en effet arrêter les études il y a quelques années. »


Poursuivant en faisant une moue faussement irrité :


 « Merci de me rappelé à quel point je vieillis ! »


Juan savait mieux gérer les hommes que les femmes. La raison pour laquelle le binome des deux inspecteurs fonctionnait était la complémentarité des méthodes : le domaine de Josh était la séduction grâce à sa carrure sportive et son sourire de surfeur tandis que Juan provoquais l'égo masculin poussant les criminelles violents à révélé leurs vrais nature quand une crevette comme l'hispanique avec son léger accent leurs lançait une pique.
Manque de bol, Heavy semblait du même acabits et, contrairement à l'inspecteur, à l'aise quelque soit le sexe de son interlocuteur. Il était donc temps d’essayer de joué la provocation émotionnelle.


 « Les temps on dût être dur pendant la Purge pour une étudiante ayant le gêne mutant. Vous avez eu des ennuis ? »


Juan ne rompit pas le contact visuel de tout l'échange, car comme le dit sa mère : « Dieu à créer les corps pour le plaisir des yeux, et les yeux pour accueillir l'âme du corps. ». Il voulait voir comment son âme allait réagir.

 
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Mar 27 Jan 2015 - 13:48
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime

I need to come back here, I left something behind me...


L'espace d'un instant, Eve sentit son cœur se serrait et son abdomen se tordre. Il savait, alors c'en était forcément un, un de ces chiens de la Purge. Il était là pour la prendre, et elle sentit un instant l'adolescente en cavale qu'elle avait été prise de panique. Mais alors qu'elle se contraignit au calme, l'expression qu'elle avait affiché l'espace d'une demi-seconde laissait entrevoir la peur. Eve afficha un sourire glaciale, bien différent de ceux qu'elle avait affiché jusque là.
Comment osait-il lui poser une question pareille durant la chasse aux mutants ? Si elle avait eut des ennuis ? D'une voix tout aussi glaciale, Eve lui répondit, cyniquement :

« Demandons à un ex-déporté ce qu'il a pensé de son séjour en camp de concentration, et je pense que vous aurez mon avis sur la question... Des ennuis, moi ? Pas tant que ça, puisqu'on ne m'a pas trouvé. »

Elle se pencha un peu plus en avant, la main toujours crispée sur son téléphone, le regard plongé dans celui de son interlocuteur.

«Jusqu'à maintenant. La nouvelle question, Lieutenant, c'est de savoir ce que je fais de vous, maintenant... Et ce que vous comptez faire de moi.»

Eve était prête à agir, à tout moment, elle avait envisagé plusieurs moyens de s'échapper maintenant qu'il savait ce qu'elle était, qu'il sache la nature de son pouvoir n'avait plus grande importance. Si elle devait faire cela pour garder sa liberté et, accessoirement, échapper à la mort, alors elle le ferait.
Mais si c'était vraiment le cas, s'il s'agissait d'un agent de la Purge, alors pourquoi ne pas l'avoir attaquée immédiatement ? Pourquoi prendre autant de temps ? Ce flic en savait plus qu'elle ne l'avait imaginé, mais il se pouvait encore qu'il n'appartienne pas au groupe qu'elle avait songé...

Aussi Eve se risqua-t-elle à attendre sa réponse, à lui...
Mais tandis qu'elle attendait une réponse, la main tenant son téléphone posée sur ses genoux, elle activa d'une manip' le programme qu'elle avait préparé un peu plus tôt.... Josh, son coéquipier, n'allait pas tarder à se ramener, flingue à la main, puisqu'Eve avait envoyé une demande de renfort en copiant le numéro, un peu plus tôt et en reproduisant le numéro de Juan.


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Mer 28 Jan 2015 - 16:28

 
 

 
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime
 
Affaire Liesmith


Juan avait fait mouche, il avait eu sa réaction émotionnelle, même si ce n'était pas celle à laquelle il s'attendait. Le policier avait décelé de brefs signes de détresse, de peur. Les yeux ne mentent jamais et ceux de cette femme laissait entrevoir de la peur mêlé à de la colère. Il ne pouvait revenir sur le passé mais le fait d'entendre que personne n'avait attrapé Heavy le soulagea d'un poids.
Le parallèle avec les horreurs commise pendant la seconde guerre mondiale avait déjà été largement  évoqué dans les journaux et lui même se sentait comme un de ces collabo', comme ils avaient été surnommés à l'époque, ayant donné ses « frères » pour sauver sa propre vie. Juan essayait d'aider le maximum de gens depuis, bien qu'il doutais de pouvoir effacer sa dette un jour.
Il fit un mouvement de replis quand la jeune femme se pencha sur la table. Il n'avait jamais osé toucher personne quand sa mutation était en éveil, craignant d'emmener avec lui cette personne dans les Limbes. Cependant, le fait d'entendre son grade sortir de la bouche de son interlocutrice le fit sourire. Ce n'était clairement pas une étudiante comme les autres.


 « Vous trouver ? Je ne suis pas la pour ça, je ne connais même pas votre vrai nom, Heaven n'est qu'un pseudonyme je ne suis pas dupe. »


Il fouilla dans sa poche et en sortit une carte de visite de piètre qualité, estampillé par l’écusson de la police de New-York. Il écrivis au dos de celle-ci son numéro de cellulaire et la tandis à la jeune femme.


 « Lieutenant Juan Cubanista, section criminelle. Je ne vous veux pas d'ennui, juste des informations. Je suis actuellement sur le dossier Oscorp, et bien que mes chances de mener cette enquête à son termes sont plus que mince, je vais tacher de faire mon travail au mieux. Vous êtes une jeune femme qui a vécu des épreuves difficiles, je n'en doute pas, et un contact dans la police pourrait se révéler aussi pratique pour vous qu'avoir des yeux dans la rue pour moi. »


Il avala une gorgée de café en observant la jeune mutante. Il aurait pu lui avouer être lui aussi possesseur du gêne, mais il n'avait aucun moyen de le prouver et elle aurait pu prendre ça pour un faux aveu lancé dans le but de l'amadouer. Le jeu était terminé, les positions clairement établie et elle possédait des informations qu'elle n'aurait pas dû avoir. Sans connaître la nature de sa mutation, Juan ne pouvait que spéculer sur la façon dont ces informations avait été acquissent et pour le moment, ce n'était pas le plus importants. La priorité était de la convaincre de partager ses informations.
Il repris d'un ton détaché.


 « Enfin, je ne vous cherche pas d'ennui du moment que vous n'avez rien fait d'illégal que je pourrais prouver. Mais je vous propose un marché : Vous conserver votre anonymat, vous me fournissez des informations qui pourraient m'être utile et si un jour vous avez besoin de mon aide, je vous accorderais cette faveur dans la mesure de mon possible. »


La balle était dans le camp de la jeune femme, Juan avait mis sur la table tous ses atouts. Il se plaçait en infériorité en lui fournissant son identité sans lui demandé son nom, mais au mieux il aurait reçu un nouveau mensonge, au pire elle serait partis.
Il la laissait réfléchir et reporta son attention sur les autres clients, vérifier que personne ne les suivaient ou ne les surveillaient. Il ne serait pas étonnant qu'Oscorp le fasse suivre pour tenter de régler cette affaire en interne.

 
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Jeu 29 Jan 2015 - 22:04
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime

I need to come back here, I left something behind me...


A vrai dire, il serait sans doute surprise de constater qu’il s’agissait d’un demi mensonge. Mais ce qu’Eve retint par-dessus tout, ce fut qu’il n’était visiblement pas là pour la trouver. Eve haussa un sourcil d’interrogation, ne cessant de dévisager son interlocuteur. S’il n’était pas là pour ça, alors pourquoi toute cette mascarade ? Pourquoi l’avoir poussée jusque-là ? La jeune mutante observa le Lieutenant tirer de sa poche une carte de visite cornée et tâchée – sans doute en raison d’un séjour prolongé dans la poche du vêtement – estampillée par l’emblème de la police locale. Elle le vit sortir un stylo et griffonner au dos de la carte un numéro de cellulaire. Eve esquissa un sourire amusé tandis qu’il lui tendait la carte. Mais elle le laissa tout de même continuer. Lieutenant Juan Cubanista, ça elle le savait déjà. Flic, elle l’avait bien compris aussi. Mais ce qu’il attendait d’elle, ça, ça restait flou, et voilà qu’il lui servait des réponses. Voilà pourquoi elle avait éveillé tant d’intérêt chez lui : il enquêtait sur Oscorp, et forcément, il fallait qu’elle soit là, à contempler les fenêtres de l’étage en question. Ce n’était vraiment pas de veine. Cependant, l’autre question demeurée sans réponse : comment avait-il su qu’elle était une mutante ? Et qu’était-il en train de lui proposer ? Eve ricana avant de répondre, à la fois cynique et amusée :
« Vous n’allez pas me faire croire que tout ce manège, là, c’était pour me demander d’être votre indic’… »




Elle resta silencieuse un instant, continuant de le jauger, mais campait toujours sur sa position belliqueuse, méfiante. Elle était toujours penchée vers lui quand elle ajouta, d’une voix suffisamment haute pour qu’il entende distinctement mais suffisamment basse pour qu’ils soient les seuls à entendre cette conversation :
« Que ce soit clair, je n’ai besoin de rien, ni de personne. Et surtout pas d’un chien du gouvernement.»
Sa voix semblait toujours aussi glaciale, rendant agressives chacune de ses syllabes. Cependant, Juan reprit sur un ton détaché qu’il ne lui cherchait pas d’ennui du moment qu’elle n’avait rien fait d’illégal qu’il pourrait prouver. Il pouvait toujours courir pour trouver quelque chose contre elle, se dit-elle, elle était bien trop futée pour laisser quelque chose derrière elle pour qu’on puisse la suivre à la trace. Mais il renouvela une nouvelle fois son offre, lui proposant qu’elle conserve son anonymat. Elle ne savait comment réagir, comme si elle livrait un combat sur deux fronts, incapables de gérer le second sans délaisser l’autre. L’air suspicieux, elle reprit, en refusant les coordonnées de son interlocuteur mais en pointant de son index sa tempe :
« Je n’ai pas besoin de votre carte, tout est déjà là. Ce que je veux savoir, c’est comment vous avez su.»
Il était on ne peut plus clair qu’elle parlait de son gène mutant et elle attendait une réponse précise, continuant de le jauger. Combien de temps lui restait-il avant l’arrivée du coéquipier du Lieutenant Cubanista ? Sans doute assez pour mener à bien cet interrogatoire et ensuite pouvoir filer à l’anglaise…

(c) sweet.lips


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Ven 30 Jan 2015 - 4:28

 
 

 
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime
 
Affaire Liesmith


Elle était là, la colère. Cette colère qu'il avait perçue à travers la peur de la jeune femme. Juan tiqua lorsqu'il entendis l'insulte et se crispa légèrement. Une insulte qu'il aurait probablement mérité par le passé, mais il avait repris ces esprits depuis. Certes, il se doutait que si un jour il tombait sur l'un des mutants qu'il avait aidé à faire capturer, celui-ci se ferait un malin plaisir à le hacher menu, et il comprendrait qu'on ne lui accorde pas le pardon. Vivre dans une famille catholique lorsqu'on voyait les enfers avait déjà convaincu Juan qu'il était damné, et ses actions pendant la Purge ne l'avait que conforté dans cette idée.
Il rangea sa carte de visite dans sa poche et fixa la mutante.

 « Insultez-moi autant que vous le voulez, je le mérite. Mais c'est vous qui parlez de besoin, pas moi. Je n'ai pas besoin de vous, et je ne doute pas que vous n'ayez pas besoin de moi non plus. Ce que je vous propose, c'est un échange de service. Quoi que vous pensiez des forces de l'ordre, je fais ce travail pour protéger les gens.  »

Juan inspira un grand coup, tenta de boire une gorgée de café et se rendit compte que son gobelet était vide. Il poussa un soupire de lassitude et le reposa sur la table. Il ne voyait pas comment la convaincre, mais il était à New-York depuis peu et sans indicateurs, il n'irait pas bien loin. Même s'il était dépourvu d'ambition professionnel, il disait vrai quand il affirmait à son interlocutrice qu'il voulait protéger un maximum de gens, il se raccrochait même à cette motivation première qui l'avait fait intégrer les forces de police brésilienne.
Il avait joué franc jeu jusque là, mais lui révéler la dernière information qui lui donnait un semblant d'avantage était risqué. D'un autre côté, faire durer la chose pourrait la forcer à partir. Il devait se concentrer sur les informations qu'elle lui avait fournie jusque là. C'était une fugitive, ou du moins un quelconque organisme gouvernemental était à sa recherche, probablement le S.H.I.E.L.D. Et ce, sûrement depuis la Purge. En y repensant, elle aussi aurait envie d'étriper Juan si elle apprenait la vérité à son sujet.
C'était risqué, mais de voir cette haine dirigée contre le gouvernement, contre ceux qui étaient à l'initiative de la Purge et bien sûr, dirigé contre les gens comme lui. Il n'aurait pas son pardon, mais dans un élan égoïste, Juan savait que s'excuser allégerait légèrement sa culpabilité.

« J'ai fais des choses horribles voyez-vous et pour ça je suis promis à la damnation éternelle, mais ça ne m’empêchera pas d'aider un maximum de gens, y compris nos congénères mutants. Le fait que vous n'ayez pas besoin de mon aide ne signifie pas que vous ne pouvez pas en bénéficier et réciproquement. »

Tiens, c'était curieux. Il ne se sentait pas particulièrement soulager d'un poids, mais il se rendit compte que le halo qui se trouvait autour d'Heaven avait disparu, il regarda aux alentours et se rendit compte qu'il était pleinement de retour dans son monde quotidien. Sa mère lui aurait sans doute dit que c'était un signe de Dieu, pour lui montrer qu'il revenait dans le droit chemin et bien qu'il n'aurait pu dire à quel moment sa mutation s'était arrêté, il ne pu s’empêcher d'y croire un peu.
Au point où il en était, autant lui expliquer , mais cela signifiais abattre sa dernière carte et attendre le coup de grâce.

 « Pour répondre à votre question, ma mutation à moi me permet de voir les autres mutants. »

Juan étudia avec minutie le visage de la jeune femme, pour pouvoir s'en rappeler et faire un portrait robot une fois au poste. Avec une boîte de donut's et deux places pour le match des Giants, il pourrait faire en sorte que personne ne le sache. Il se leva de sa chaise, retira son manteau qu'il posa sur le dossier de celle-ci, tout en maintenant du coude sa veste pour ne pas que son holster soit visible. Il se pencha sur la table, rapprochant son visage de celui d'Heaven et attrapa son gobelet vide. Il se redressa et secoua  le récipient.

 « J'ai terminé mon café. Ça vous dit que je vous en paye un autre, Heavy ? »

Sans attendre sa réponse, il se retourna et commença à partir en direction du comptoir. Il avait expliqué, avec le moins de détails possible, comment sa mutation fonctionnai, il n'avait plus rien.
 
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Dim 1 Fév 2015 - 20:59
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime

I need to come back here, I left something behind me...


Nos congénères mutants ? Avait-elle bien entendu ce qu'il venait de dire ? Eve gardait un air méfiant, jaugeant cet homme du regard qu'elle ne savait plus de quel côté ranger. Mais comme pour confirmer ses doutes, Juan valida le fait qu'il était un mutant en lui annonçant que sa mutation consistait justement à détecter le gène mutant. Certes, ça expliquerait comment il aurait deviné sa vraie nature. De la façon dont il la dévisageait, Eve n’aurait su dire s’il se jouait d’elle, observant ses réactions ou bien s’il était sincère. Attendait-il une réaction particulière de la mutante ?
Mais ce qu’elle avait également retenu, c’était que cet homme avait commis d’horribles choses, et qu’il en payait déjà le prix, et s’il fallait raccrocher cela à son don, alors Eve se dit qu’il aurait été fort aise pour la Purge de le mettre à profit, de gré ou de force. Mais cela n’était que pure spéculation. Hésitante, silencieuse, Eve fut incapable de répondre, une bataille entre la raison et l’instinct se déroulant encore dans ses pensées. Crispée, elle restait sur la défensive, en particulier lorsque Juan se tira de sa chaise, se dressant sur ses jambes. Elle eut un infime mouvement de recul, mais ce dernier ne fit que retirer son manteau, et, sous le regard toujours suspicieux de la jeune femme, se pencha vers elle pour récupérer son gobelet vide, lui en proposant un nouveau. Mais sans attendre de réponse, il lui tourna le dos pour se diriger vers le bar mais Eve l’interpela.
« Vous l’avez fait par plaisir ou par contrainte ? »




Bien sûr, ce n’était qu’un coup de bluff, elle ne pouvait affirmer qu’il avait collaboré. Mais elle aurait sans doute rapidement sa réponse. Quand bien même elle voyait juste, cet homme semblait réellement regretter ce qu’il avait fait. Elle précisa tout de même, pour le pousser à bout, pour voir qui était vraiment cet homme :
« Ils vous tenaient en laisse pour nous débusquer ? Ou bien la traque était à votre goût, Lieutenant ?»
L’espace d’une vingtaine de secondes plus tard, un grand bruit suivi de quelques cris attira l’attention générale. Le coéquipier de Juan venait d’entrer à grand fracas, l’arme au poing, appelant son partenaire et en présentant sa plaque pour ne pas apeurer plus qu’elle ne l’était, la clientèle. Le temps que Juan détourne le regard, Eve en profita pour disparaître en se dématérialisant à l’intérieur du portable que Juan avait laissé sur la table, laissant derrière elle un message qui semblait sans expéditeur.
Oscorp n’est pas tout blanc. Méfiez-vous. H.
Ce n’était pas grand-chose, mais c’était tout ce qu’elle pouvait lui dire. Elle devait encore enquêter sur cet homme avant de savoir s’ils pouvaient vraiment tirer profit l’un de l’autre…

(c) sweet.lips

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime   Lun 9 Fév 2015 - 2:51

 
 

 
A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime
 
Affaire Liesmith


S'il était tenu en laisse ? Juan aurait aimé que les responsables de la Purge aient eu un moyen de pression, mais au final, il n'avait fait ça que pour sauver sa propre vie et aussi par colère. Non, la traque n'avait pas été à son goût, loin de là. Il vivrait jusqu'à la fin de ses jours avec le poids de ses actes. Il s'arrêta une seconde, s'apprêta à répondre, mais repris finalement son chemin. Elle avait vu juste, elle était maligne.

Il arrivait presque au comptoir quand il entendit la porte s'ouvrir avec fracas suivi de la voix de Josh l'interpellant. Il détourna le regard dans cette direction pour voir son coéquipier, arme au poing et visiblement affolé. Juan releva sa veste et posa la main sur son Glock 19 instinctivement, prêt à toutes éventualités. Il effectua un balayage de la salle du regard et se rendit compte qu'Heavy avait disparu. Il réglerait ça plus tard. S'approchant de Josh, il s'approcha de son oreille et lui chuchota :

" Mais qu'est-ce que tu fous là ? Et range ton flingue merde ! "

Le policier rengaina son arme et entraîna Juan dehors, l'air grave.

" Tu te fous de ma gueule ?! C'est toi qui m'a envoyé un message, demandant des renforts ! "

Juan fixa son partenaire, incrédule. Il n'avait pas touché son téléphone depuis un moment, depuis qu'il avait appelé Josh à vrai dire.

" Écoute, je ne sais pas ce qui est arrivé, mais je ne t'ai rien envoyé. Laisse-moi récupérer mes affaires et on rentre, je pense que je n'ai plus rien à faire ici. "

Juan poussa sur le côté Josh, visiblement énervé et rentra dans l'échoppe. Tous les regards se braquèrent sur lui, certains curieux et quelques peu amusé de voir deux policiers tournés en ridicule de la sorte, d'autres presque hostiles d'avoir été dérangés dans leurs activités. Le lieutenant prononça quelques paroles d'excuse et baissant la tête, il se dirigea vers sa table. Il attrapa son manteau et l'enfila pour ensuite attraper son téléphone laissé sur la table. Par acquit de conscience, et pour regarder à quelle heure le soit disant message avait été envoyé, il appuya sur le petit bouton situer sur le dessus pour illuminer l'appareil. L'icône indiquant un nouveau message tressautait au milieu de l'écran et Juan appuya dessus pour voir afficher les caractères en provenance de.... personne.

" Oscorp n'est pas tout blanc. Méfiez-vous. H. "

Ca, il n'avait pas besoin d'être flic pour le comprendre, mais le fait qu'elle avait tenu à le prévenir indiquait que la jeune femme était potentiellement prête à l'aider. H donc... Soit ! Il créa un contact au nom de H, tapant une suite de zéro en guise de numéro. Sachant pertinemment qu'Heaven n'était pas son vrai nom, H faisait un peu " secret contact " et vu la culture télévisuelle des Américains, Juan se dit que c'était de bons tons vu qu'il en était un à présent.

Il se rappela que Josh l'attendait dehors il se dirigea vers la sortie, s'excusant une nouvelle fois.

" On y va, je vérifie ton histoire de message en chemin. "

Il pianota sur l'écran tactile et afficha les messages envoyés. Aucun message envoyé. Un coup d'Heaven, à n'en pas douter. La mutation de la jeune femme était à coup sûr en rapport avec les appareils électroniques, mais comment avait elle fait pour s'échapper. Juan expliqua à Josh que son téléphone avait envoyé par erreur un message qu'il avait pre-enregistrer au cas ou, mais son partenaire n'était pas dupe. Cependant, il ne dit rien.

 
© Fiche par Shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
 

A Criminal Always Returns to the Scene of the Crime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» LA SCENE GORE DU MOIS
» Criminal Charges Against the Pope and Vatican
» 20. Marvel Returns
» Test de Batman Returns sur Megadrive ! Par Jane Aden
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !