Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Lun 19 Jan 2015 - 16:33

une promenade sur Time Square

The Human domination is over, now, it's Mutant time
Ronan & Kacey






 Le soleil était bien haut dans le ciel bleu de New-York, les gens aller et venait sur Times Square en profitant de la chaleur qu'apportait l'astre. Armée d'un simple costume noir traditionnel Ronan se promener lui aussi dans les rue de Manhattan ne souffrant pas de la chaleur de cette journée, lui même étant un enfant de l'Afrique il avait passé plusieurs siècle avec une chaleur plus intense qu'ici.

Pour être honnête Ronan ne se promenait pas réellement, il était en mission de recrutement pour son organisation du nom de Dies Irae. Voila pourquoi cela faisait presque une heure que l'immortel suivait tranquillement la jeune Amber et déjà une chose venait à l'esprit de Ronna, cette fille qu'il suivait depuis tout ce temps et qui répondait au nom de Amber Willson, vivait apparemment sans son propre monde qui n'était pas celui dans lequel lui vivait. En effet, rien ne semblait attirer l'attention de la jeune fille vaquant à droite à gauche au gré de ses envies, elle ne semblait même pas voir les passants dans la rue à l’exception des rares moment ou elle laissait ses mains traîner dans les poches d'homme ou femme à apparence riche.

Ronan souriait à chaque intervention de la jeune fille et se demandait si c'était grâce a son visage d'ange que les passants se disais inconsciement qu'il était impensable qu'une tel file puisse s'amuser au vol à la tir.

Soudain elle prit en chasse une femme oppulente, à l'instar de sa richesse qu'elle ne tentait pas de dissimuler, arrivé dans le magasin Amber attendit d'être dans un angle mort des caméra pour bousculer la femme , s'excuser mille fois tout en ayant piocher dans le sac à mains de celle ci.

Souriante en repartant de la zone du vol elle se retrouva nez à nez avec Ronan.

- C'est un coup classique Mademoiselle Willson, classique mais habilement exécuté. Je voudrais m'entetenir avec vous et pour cela je vous propose de vous offrir à boire ou à manger, àvotre bon choix, et vous exposé ce que je vous veux. Si cela peux vous rassurer, je pense que vous avez en vous de quoi me faire plus de mal que moi je ne pourrais le faire...

En ayant parler ainsi il s'était légérement incliné par la saluer et avait enchainé sur un geste l'invitant à le suivre.

- Et puis puisque je peux vous trouver quand bon me semble , autant se débarrasser du problème tout de suite et si au terme de notre entretient vous décidez de ne plus me voir je m'exécuterais.


 



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Jeu 22 Jan 2015 - 14:34

Come in the dark side, I have cookies
Ronan & Amber
Elle était sortie prendre l’air, profitant du soleil qui illuminait la journée et marchant dans les rues de New York sans complètement se soucier de ce qu’il se passait autour. Enfin c’était sans doute l’impression qu’elle donnait puisqu’elle semblait dans son monde, ne prêtait aucune attention aux gens qu’elle croisait. C’est sans doute pour cette raison que personne ne se méfiait d’elle, ne lui accordait le moindre. Elle n’avait pas l’air de quelqu’un qui glisse ses mains dans les poches des passants pour leur dérober leurs biens. Adolescente, elle faisait ça pour s’amuser puis quand elle avait eu des ennuis, elle l’avait fait pour survivre et notamment se nourrir mais maintenant, c’était devenu comme une habitude dont elle n’arrivait pas à s’en départir. Elle marchait sans destination précise depuis déjà un petit moment mais bizarrement, elle ne se sentait pas spécialement à son aise. Elle avait la sensation d’un regard dans son dos et n’en était pas rassurée. Elle espérait qu’il ne s’agissait que de son imagination car il lui arrivait souvent d’être un peu trop paranoïaque mais étant donné qu’elle avait déjà fait pas mal de mauvaises rencontres, il y a un temps, elle n’ignora pas totalement ce détail. De toute façon, elle était doté d’un tempérament méfiant et depuis un petit moment désormais, elle s’était efforcée d’apprendre à contrôler son don un minimum. Elle commençait à comprendre que c’était important : sans doute depuis l’arrivée de son oncle dans sa vie. Elle avait peur de le blesser par inadvertance et elle s’en voudrait. Peu à peu, elle retrouvait des émotions qu’elle avait longuement bridé, oublié.

Elle voulu vérifier qu’elle se faisait des idées et décida de changer la donne, suivant soudainement une femme qui ne faisait rien pour cacher sa richesse. Elle l’a suivi jusque dans un magasin et se contenta de la bousculer pour pouvoir aisément accéder au sac de cette personne. C’était très banal comme technique mais elle avait l’avantage d’avoir un visage aimable qui ne laissait pas penser qu’elle puisse être une vraie peste. Pourquoi ne se servirait-elle pas de cet atout ? Maintenant, Amber verrait bien si on l’avait vu faire même si elle prenait ses précautions… Elle fit semblant de se confondre en excuse et cela passait sans souci. Une fois son larçin commis, elle se dirigea vers la sortie et fut interrompue par un homme en costard qui lui barrait le passage. Elle se demande déjà si elle devra forcer le passage, en se questionnant sur la raison pour laquelle il se trouve planté devant elle. Faisant un pas de côté, elle attend de voir si c’est encore elle qui se fait des idées et lui laisse l’occasion de passer. Non il reste là où il est. Elle n’a définitivement jamais vu cet homme auparavant et pourtant, elle l’entend très clairement l’appeler par son nom de famille ce qui a l’effet immédiat de la rendre encore plus sur ses gardes que d’accoutumée. Compte-t-il la dénoncer pour ce qu’elle a volé ou non ? Elle l’écoute mais son langage châtié la dérange, elle n’est pas habitué à ce genre de dialogues. Néanmoins elle laisse échapper un léger sourire en coin : d’accord… il n’a pas l’air de vouloir parler de ces chaparderies mais de quoi peut-il bien vouloir discuter. Il lui proposa d’aller manger ou boire quelque part et elle croisa les bras, peu décidée. Donc ils ne pouvaient pas en parler directement ici… Quant à cette phrase pour la « rassurer », ça avait plutôt l’effet inverse. Est-ce qu’il parlait de son don de mutante ? Dans ce cas, il était terriblement bien informé et elle n’aimait pas ça. Elle ne savait absolument rien sur lui donc elle doutait de ces paroles.

- Vous semblez savoir parfaitement à qui vous parlez mais vous pourriez vous présenter ! Cette conversation est-elle importante, parce que je ne suis pas trop partante …

Elle ne lui rendit pas son salut, ne bougea pas tout de suite mais haussa simplement les épaules. La vendeuse semblait agacée de les voir ici et n’attendait qu’une chose, qu’ils fichent le camp. Amber soupira et finit par sortir de la boutique tandis que l’inconnu reprenait la parole et ces mots restèrent en travers de la gorge de la jeune femme. Si elle refusait de lui parler maintenant, il reviendrait à la charge plus tard ?  Il fallait toujours qu’elle tombe sur des pots de colle.

- Pardon ? Vous m’espionner ou bien c’est autre chose ? … Si je ne peux pas y échapper, alors allons boire un verre.

Distraitement, elle regarda les passants du coin de l’œil, évitant de redevenir une voleuse. A côté de cet homme endimanché, elle n’avait pas l’air sérieuse. Un drôle de tableau avec deux univers différents. D’un signe de tête, elle lui indiqua un café un peu plus loin et lui fit signe d’ouvrir la marche. D’accord, elle acceptait de discuter : la dernière fois qu’elle s’était braquée, ça avait mal terminé.

- Depuis combien de temps me suiviez vous ?

©Code de night sky.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Ven 23 Jan 2015 - 11:09

une promenade sur Time Square

The Human domination is over, now, it's Mutant time
Ronan & Kacey






 jeune fille n'avait pas l'air d'apprécier la situation, qui pouvait la blâmer ? N'importe quelle personne saine d'esprit ne pouvait bien prendre le fait d'être suivit et ainsi importuné. C'est pour cela que Ronan désirait se faire pardonner de son intrusion dans la vie de la jeune femme en lui offrant un café ou un repas, chose qu'elle accepta, vraisemblablement le fait qu'il lui ai dit qu'il reviendrait encore et encore tant qu'elle ne l'aura écouté avait surement joué dans l'équation.
Cette Amber Wilson lui avait bien fait remarqué qu'il n'avait pas eu la présence d'esprit de se présenter, ce qui à la fois était une entorse à la politesse mais aussi stratégique.  Voila pourquoi une fois assis dans le café que lui avait désigné mademoiselle Willson il commença par se présenter :

- Je vous prie de m'excuser pour cette oublie de ma part, je me nomme actuellement Ronan Addams et je viens vers vous en ce jour pour vous parler d'une chose qui me tiens à cœur et qui peut nécessiter votre contribution aussi bien moral que physique, dans la mesure qu'il vous plaira. Avant de vous expliquer le pourquoi du comment je vous invite à commander, n'hésitez pas à commander ce qu'il vous siée il est normal que vous soyez mon invitée.

Ronan  fit signe au serveur et commanda pour lui un café noir bien serré et un muffin rhum raisin puis laissa le choix à son interlocutrice de prendre ou non quelque chose.

Une fois le serveur parti, non sans avoir lancer à regard sur Ronan montrant son dégoût sans précédent pour les personnes à l'éloquence bien ficelé, le vieil homme repris son discours.

- Ne vous inquiétez pas je ne vous suis pas depuis longtemps j'ai juste de fort bonne relation qui me permette de me tenir informer de nombreuses choses récemment, chose que je complète par une compétence informatique qui je dois dire me rend pas peu fière. Ha merci ...

Le seveur avait déjà fait couler le café et l'avait apporté accompagné par cette pâtisserie dont Ronan était fan...

- haaa le rhum quel formidable invention, dit-il, je me rappel encore de la douce époque où celle-ci a été introduit.  Vous ne le savez pas mais j'ai moi-même joué un rôle des plus notable dans son importation et ceci à deux échelles, au VIIIe siècle, j'ai participer à l'importation de la canne à sucre dans le monde occidentale avec des amis à moi commerçant, qui voyagé souvent entre l'Asie et le Moyen-Orient. Puis à peine quelques siècles plus tard que les espagnoles l'ai apporté aux Amériques j'ai appris la création de rhumerie dans les Barbade, anglaise à l'époque, et ai envoyé un ami à moi du nom de Pearl Hosbourg pour marchander et obtenir des droits dessus pour le commercer. Ce qui a inspiré les français, les espagnoles etc... une grande réaction en chaîne mais qu'importe, l'important c'est que mes conseils aient portés ses fruits et que plus d'un millénaire plus tard cette boisson soit encore d'actualité et aussi bien apprécié.

Se reconcentrant sur son sujet il regarda la jeune fille dans les yeux et enchaîna :

- J'ai un eu dévié de mon sujet, pardonnez moi je peux être nostalgique parfois. Je vous disais donc il y a quelques instants que je tenais à vous sensibiliser à un projet qui m'est cher. Vous n'êtes pas sans savoir que récemment nous autres mutants... je n'aime pas ce terme çà fait trop erreur de la nature, un homme du nom de Magneto a inventé le terme d'homo Superior  c'est encore un peu trop connoté supérieur du monde et-cetera, je préfère homo novalis mais à défaut parlons de mutant. J'ai depuis longtemps laissé le monde se faire doucement sous le contrôle des humains et j'ai remarqué que presque tout ce qu'il touchait se transformer en calamité et objets de mort, mais cette "purge" a été la goutte qui a fait déborder le vase et je ne peux laisser la situation tel quel comme si personne ne se souciait de ce qu'il venait de se produire, j'ai connu çà vers le milieu du XIXe siècle, les gens ont commencé à prendre comme bouc émissaire le juif, je veux dire plus qu'auparavant, puis à les accuser de plus en plus, des juifs étaient battu ici et là, insulté ou tué, mais comme c'était des cas isolé on ne disais rien, puis fin XIXe en France et en Allemagne ils ont été lynché et accusé d'ennemi intérieur puis çà a céssé et tout le monde à fait ce qu'il se passe actuellement, essayer de revivre sans se rebeller et puis est arrivé 1936 avec un homme du nom d'Hitler et toute les conséquences que vous savez. Je ne peux me permettre de revoir l'histoire se répéter encore et encore et pour cela il nous faut une reconnaissance internationale comme quoi nous autres mutants devons à tout prix être inscrit dans une convention nouvelle des Droits Mondial de l'Homme et du Mutant.

Il but une gorgée de café.

- Ce que je veux savoir c'est qu'est-ce que vous pensez du projet d'être reconnu par les gouvernements du monde entier, d'avoir des mutants dans au sein des gouvernements et aussi le plus important que tout les partisans de DIES IRAE, mon projet soient d'accord pour se dresser tous d'un seul cœur quand les mutants sont menacé ou qu'une injustice est commise à l'encontre de notre race. Je vous rassure je ne veux en aucun cas menacer tout les humains, d'ailleurs le meilleurs ami de notre plus important partisan est votre Oncle, ce que l'on  veut c'est avoir un droit décisionnaire officiel. Nul contrat écrit, nul besoin de tourner les dos aux gens, ce que l'on veut c'est dans un temps savoir si ce projet vous gênes, si oui en quoi ? et dans un temps savoir si vous nous rejoignez que ce soir dans l'esprit ou si vous êtes prêt a être présente physiquement si on a besoin de se soulever contre l'oppresseur. Pardonnez moi pour ce résumé bâtard, je suis libre à toute question.

 



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Sam 24 Jan 2015 - 1:25

Come in the dark side, I have cookies
Ronan & Amber
Il y a quelques mois, elle aurait sûrement réagit bien plus brusquement à une telle rencontre, tout simplement parce qu’elle déteste qu’on lui impose quoi que ce soit, même une discussion. Désormais elle essayait de ne s’alarmer que lorsque c’était vraiment nécessaire, ce qui signifiait, ne pas se braquer aussitôt. Elle pourrait commencer à se montrer vraiment désagréable, s’il insistait vraiment et refusait de tenir parole en s’en allant si elle le désirait. Pour l’instant, elle se montrait juste telle qu’elle était au naturelle : méfiante, un peu froide avec les inconnus. Elle s’assit au café sans être emballée à l’idée de se trouver ici et franchement ça se voyait à son visage. Elle ne le cachait pas. Au moins, l’homme finit par se présenter sous le nom de Ronan Addams. Voilà une information qu’elle garderait dans un coin de sa mémoire et elle demanderait sans doute à Ezekiel s’il connaissait ce type, histoire d’avoir son avis sur l’individu si possible. Elle l’écoutait mais il avait une façon de lui parler si formelle que la pauvre décrochait complètement au bout de cinq mots. Elle avait saisi le seul mot lui paraissant essentiel : « contribution ». Déjà ça lui plaisait moyennement alors oui, elle allait commander, ça lui permettrait peut-être de comprendre un peu mieux de quoi il retournait réellement et surtout à la réveiller suffisamment pour accorder une moindre attention à ce type des plus étranges. Avant cela, elle ne put se retenir de poser une question qui lui trottait dans la tête parce que sa façon de parler de lui, lui avait parut plutôt farfelue.

- Actuellement ? Vous voulez dire que vous avez pas toujours le même non ou quoi ?

C’était légitime de poser la question, non ? Les gens n’ont pas toujours la même identité ou ne se présentent pas toujours sous leur vrai nom et ça elle en savait quelque chose puisqu’elle s’était déjà servi de ce genre de moyens. Une fois. Amber observa le serveur qui vint à la table et visiblement, il semblait ravi –ironiquement parlant- d’avoir affaire à eux. Il prit la commande rapidement : elle avait juste demandé un café allongé. C’était bien la première fois qu’elle buvait quelque chose si sagement.  Elle n’avait pas spécialement envie de manger en revanche. Elle remarqua le dédain du serveur à l’encontre de Ronan et ne put s’empêcher de sourire d’un air amusé. Apparemment le style particulier de son interlocuteur n’était pas du goût de tout le monde et ça, Amber pouvait parfaitement l’envisager. Elle lui jeta un regard un peu douteux sur ce récit parlant d’informateurs et autres choses dont la jeune femme se fichait finalement pas mal.

- Vous vous tenez informé… d’accord mais l’idée est plutôt perturbante pour les autres.

Elle laissa le serveur poser la tasse de café sous son nez, puis une fois parti, attrapa la cuiller et se mit à la faire tourner dans la tasse en écoutant le discours terriblement long sur l’histoire du rhum. Tout l’intérêt qu’elle voyait à cette boisson c’était de pouvoir la consommer et autant dire que dans ce domaine, elle et l’alcool, c’était de bons amis depuis son adolescence. En revanche, le côté culturel lui rappelait l’école et ce n’était pas une partie qui l’avait intéressée. Elle avait tellement séché de cours… Le seul détail qui la titilla dans tout ce récit sur l’introduction du rhum, c’est qu’il en parlait comme s’il l’avait vécu mais … au VIIIème siècle ? Improbable. « Plus d’un millénaire plus tard » ? Amber écarquilla les yeux et en lâcha sa cuillère. Il allait embrayer automatiquement sur un autre sujet mais elle l’interrompit d’un geste assez impoli de la main, ce dont elle n’avait pas conscience.

- Attendez ! Vous venez de dire que… vous étiez déjà présent il y a si longtemps ? Expliquez moi ce qui rend ça possible : soit vous voyager dans le temps, soit vous avez une longévité sacrément impressionnante ou vous vous réincarnez… éclairez-moi.

Elle souffla sur la boisson chaude, regarda l’heure puis du côté de la rue. La nostalgie, disait-il. Elle n’était pas très familière avec cela : le passé l’avait beaucoup marqué mais pas forcément en bien plutôt comme des cicatrices qu’on ne peut pas effacer et elle n’avait pas connu d’autres époques. Ils abordaient donc le vif du sujet. Le mot mutant le dérangeait mais personnellement ça n’avait choquée la demoiselle. Le mot anormal lui faisait penser effectivement à une erreur de la nature mais mutant… c’était en fait plutôt vrai : un gène en eux avait muter donc il ne s’agissait pas d’une hérésie que de les appeler ainsi mais ce n’était qu’un détail. Elle cilla un instant quand il évoqua le nom de Magnéto et serra les dents. Voilà quelqu’un qu’elle n’aimait guère. Elle le laissa continuer et essaya de comprendre le message qu’il voulait transmettre mais pourquoi tant de mots pour ça. Il l’embrouillait. Il voulait une convention pour les mutants ? Elle plissa le front et le regarda comme s’il lui parlait chinois.

- Si j’ai bien compris… le projet c’est hum… faire en sorte d’intégrer les mutants au niveau des droits ? Je ne sais pas, dans ce cas, en disant hommes et mutants, on se qualifie déjà comme autrement que des humains alors qu’à la base nous sommes également humains, avec un truc en plus.  Je ne sais pas si je m’exprime bien : vous me parler d’Hitler et des juifs. S’ils ont été des souffres douleurs, ils étaient pourtant des citoyens comme les autres, non ? Alors en quoi un morceau de papier pourrait calmer la peur que les gens éprouvent pour les mutants ? Je ne vois pas trop l’intérêt, enfin pour moi le problème n’est pas là. C’est surtout dans la conscience des gens.

Elle était plutôt sceptique sur son projet, ne pensait pas que ça changerait l’opinion du peuple alors quel intérêt. Les guerres existent toujours et entre mutants et ceux qui ne le sont pas, il y aura toujours une rivalité. Elle soupira, but un peu de café et écouta la suite. Elle n’avait jamais pris de réelle position en tant que mutante sauf pour soutenir Ezekiel mais encore… ça avait été exceptionnel. Autant dire qu’une mort humaine ou mutante l’affectait peu, elle restait égoïste mais elle avait ses exceptions. Être reconnu pourquoi pas mais se dresser contre des menaces… bof, ça c’était plutôt à sa guise parce que mettre sa petite personne en danger n’était pas trop dans ses objectifs. Alors il avait des alliés « humains » ? Elle but de travers et toussa quand elle entendit le meilleur : son oncle en faisait partie. Hidalgo ? Qu’est-ce qu’il venait faire là-dedans ? Elle dut se reprendre pour entendre la suite, essuyant les larmes du au fait qu’elle ait bu son café de travers.

- Mon oncle, Hidalgo vous voulez dire ? Pour quelles raisons pourrait-il vouloir se mêler à cette cause, enfin ce n’est pas logique. Je ne peux pas le croire. Ce que j’en pense ? Tout cela me semble bien flou, assez vague, je me demande ce qui vous à réellement motivé pour un tel projet. Personnellement. J’ai du mal à me dire que c’est uniquement par altruisme à cause des erreurs du passé. Si ce projet me gêne ? J’en sais trop peu pour me décider, encore moins pour m’engager. Je ne me sens pas proche des humains, pas non plus des mutants. Je ne suis pas du genre à manifester pour une cause, je suis plutôt l’inverse, à créer des ennuis alors me demander à moi est sans doute une erreur de parcours de votre part. Quelles seront vos réelles actions…Tous les mutants ne sont pas des tendres et vous comptez unir les divergences d’opinions ?  J’espère que cet guère n’impliquera pas mon oncle dans des soucis dont il n’a pas besoin. Il est hors de question que ma famille pâtisse des contrecoups.

©Code de night sky.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Sam 7 Fév 2015 - 23:44
Ronan semblait prendre un certain plaisir à voir son interlocutrice changer d'expression au fur et à mesure qu'il parlait, elle passait de la jeune fille blasé à la jeune fille surprise, curieuse puis offusqué. Pour continuer son affaire il préféra d'abord rassurer la jeune fille avant de la faire s’interroger.

- Ne vous inquiétez pas, votre oncle Hidalgo n'est en rien au courant de notre projet même si de part ses exactions lors de la purge il est intimement lié à tout cela. Mais je puis vous rassurer en vous disant que l'intégrité physique et moral de votre oncle nous est précieux puisque l'un de nos partisans nous a très bien stipulé qu'il préférer voir le monde périr dans le sang et les flammes plutôt que de voir son ami avoir ne serait-ce qu'une once d'inquiétude. Je dirais bien que je mourrais pour votre oncle mais je ne le connais pas personnellement et je pense que cela n'aurait pas de grande valeur puisque mourir pour moi n'est pas une mince a faire ou tout du moins est devenu assez monnaie courante.

Prenant le temps de laisser la jeune fille assimilé toute les données il macha un novueau morceau puis reprit :

- Vous avez soulevé une question précise, est-ce tout ce que nous avons à proposer ? Non, bien sûr notre but est multiple mais c'est la une partie essentiel de Dies Irae. Une autre partie consiste à monté une équipe, ou escouade , qui tel les vengeurs ou autres seront là pour s'occuper de problèmes, ceci sera couplé à des campagnes de mélange pour que humains et mutants apprennent à vivre ensemble sans crainte ni peur.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Jeu 19 Fév 2015 - 1:44

Come in the dark side, I have cookies
Ronan & Amber
Elle ne comprenait rien… Amber avait fini par décrocher définitivement. Il employait des mots qu’elle ne saisissait pas, qu’elle n’avait même jamais entendu auparavant. C’était ça le souci quand on était pas une élève assidue. « exactions » … mot totalement inconnu à son vocabulaire. Elle crut juste saisir que son oncle ne craignait rien et pour la jeune femme c’était tout ce qui importait. Elle saisit aussi un détail qui la dérangeait et qui était sans doute en lien avec le fait qu’il ait traversé le temps. Il ne mourait donc pas facilement alors elle ne pourrait pas le tuer simplement. Elle ferait en sorte de se tenir informée et surtout de se méfier. S’il arrivait quelque chose à Hidalgo, elle trouverait bien un moyen de faire payer les responsables.

-  Je comprends que dalle à votre charabia. Tout c’qui m’importe c’est qu’il n’arrive rien à mon oncle, que ça soit clair.

S’il comptait sur elle pour assimiler les détails… eh bien c’était compliqué pour une fille des rues. Elle vivait comme elle l’entendait et se battait si elle en voyait l’intérêt. Elle défendait sa vie et pas forcément celle des autres, à part Ezekiel et Hidalgo. Elle joua avec la cuillère entre ses doigts tandis qu’il répondait à ses questions. Déjà, elle se demandait s’il allait lui parler avec des mots plus simples et honnêtement, elle espérait parce que sinon, elle ne verrait pas comment continuer le dialogue si elle n’avait pas l’intellect suffisant. Dies Irae, déjà le nom l’a fit largement soupirer. Néanmoins elle sourit doucement en entendant la suite : elle n’était pas du tout partante pour ce genre d’actions qu’elle estimait totalement inutile. Elle lui jeta un regard peu convaincue encore une fois.

-Une équipe ! J’suis pas du genre à aimer mon prochain. J’vis pour moi, c’est tout. M’occuper de problèmes sans façon. Et puis il faut toujours un chef en tête d’une équipe et j’déteste obéir… De toute façon, c’est bien beau tout ça mais c’est qu’un rêve ! La crainte, la peur seront toujours là. Ça se saurait sinon…

Elle se reposa la cuillère et se leva, prête à partir. Elle n’était pas intéressée par le sujet. Elle menait ses propres actions, ses propres choix.

- Votre proposition m’intéresse pas…

©Code de night sky.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Mar 24 Fév 2015 - 9:45

une promenade sur Time Square

The Human domination is over, now, it's Mutant time
Ronan & Kacey






 
La jeune fille avait montré avec un certain agacement qu'elle ne comprenait pas son "charabia", soit il serait s'en souvenir mais peut-être étais-ce trop tard car Amber avait estimé que la proposition ne l’intéressait pas car elle ne se sentait pas d'obéir à un chef et s'était levé pour partir.

Ronan s'essuya tranquillement la bouche imperturbable et le temps qu'elle arrive a son niveau sortit une carte blanche stylisé avec marqué en Lettre d'or "DIES IRAE" et un numéro de téléphone : le sien.

- Toutefois, bien que je n'ai pas eu le temps de finir, voici ma carte si jamais vous voulez plus d'information... sinon j'ai juste besoin de savoir que vous n'essayerait pas de nous empêcher le jour où tout ... si un jour çà dégénère... ou  nous tenterons quelques choses, je ne dis pas que c'est ce que nous ferons mais l'éventualité par exemple de renverser le gouvernement pour autre chose ou obtenir notre propre nation est probable...  tout ceci aussi je peux vous expliquer ce que nous avons officieusement en tête et si vous le souhaiter avec une façon de parler qui vous ira mieux, il fallait juste me dire plus tôt que ma façon de parler vous déranger, je ne suis pas encore télépathe... En tout cas, sachez que je suis disponible 24/24 7 jours sur 7 à ce numéro et si vous avez besoin de quelqu'un d'immortel pour quelque chose, j'adore les nouvelles expériences.... on s’emmerde tellement...

Le ton de Ronan n'avait pas changé du début à la faim mais ses yeux en disait long, son rythme cardiaque s'était accélérer d’excitation à l'évocation de la phrase " si un jour çà dégénère" mais c'était là la seule variation de son discours. Qu'elle parte ou qu'elle reste il s'était assuré qu'elle ne l'oublie pas et c'était déjà un bon point.

- Et puis comment voulez vous que je puisse faire quelque chose de correcte si tout le monde se barre sans me dire ce que eux désirent et surtout ce qu'ils aimeraient que les choses change. J'ai beau être intelligent je ne suis pas omnipotent... heu... je ne sais pas tout.


Ronan préféra arrêter de parler là pour deux raisons, la première était que la fille était arrêté à son niveau depuis plusieurs minutes et que lui, lui tendait une carte depuis autant de minutes et que cela deviendrait suspect. La deuxième raison était qu'il avait promis de ne pas harceler cette fille donc il ne la retiendrait pas plus longtemps sinon elle se sentirait justement harcelé, libre à elle d'accepter la carte, de s’asseoir ou partir...

 


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   Jeu 26 Fév 2015 - 15:40

Come in the dark side, I have cookies
Ronan & Amber
Elle était du genre à réagir au quart de tour, elle avait bien du mal à rester tranquillement assise à discuter avec quelqu’un à moins d’y voir un intérêt. Actuellement ce qui l’embêtait le plus dans cette conversation, c’était le sérieux qui s’en dégageait et également la façon dont il avait de lui parler. Elle comprenait la moitié. Toutefois, elle avait perçu l’essentiel, croyait-elle. L’idée lui déplaisait puisqu’elle n’avait jamais eu l’intention d’appartenir à un groupe. C’était l’une des raisons pour laquelle elle n’avait pas envie de rejoindre les confréristes. Ezekiel en faisait partie alors elle aurait pu le suivre mais elle ne le désirait pas et puis… Magnéto… elle ne l’aimait pas vraiment, elle ne gardait pas un très bon souvenir de lui mais c’est vrai que désormais tout avait changé. Toujours est-il qu’elle n’était pas dans l’optique de faire partie d’un quelconque groupe avec des mutants. Elle faisait son petit bout de chemin elle-même et se sociabilisait uniquement si elle en ressentait le besoin. Elle arriva à sa hauteur quand il lui tendit une carte. Il n’avait pas bougé, elle y jeta un coup d’œil. Une carte avec un numéro… à quoi ça lui servirait, elle n’avait aucune envie de rappeler ce type. Toutefois, elle prit la peine de l’écouter. Non, elle n’avait pas spécialement besoin d’informations supplémentaires ou alors pas de sa part : pas des informations officielles mais plutôt officieuses.  Quant au fait qu’elle pourrait les empêcher d’agir, elle se raidit un peu… elle n’en savait rien, cela dépendait du contexte mais elle se voyait mal jurer ne pas se lever contre eux. Parce que si un jour ça dégénère… oh elle savait que ça finirait par dégénérer et honnêtement, elle n’avait pris aucun parti mais elle protégeait ses propres intérêts, et les gens qu’elle appréciait même s’ils étaient peu nombreux. S’ils tentaient de renverser le gouvernement, pourquoi pas. Elle n’avait pas grande sympathie pour les Liesmith. Par contre, si c’était pour prendre la place vacante… elle n’était pas sûre de ne pas intervenir. Elle acquiesça quand il évoqua sa façon de parler. Elle sentit un frisson la parcourir quand le mot immortel fut prononcé : elle tombait toujours sur des gens dangereux en fait… Toutefois ses tout derniers mots la firent sourire. Oh oui… on s’emmerde beaucoup dans ce monde-ci.

- Je suis pas spécialement d’accord avec le gouvernement actuel mais je peux pas vous dire ce que je ferais quand tout dégénèrera. Des explications de votre part me sont inutiles car vous pouvez me dire ce que vous voulez. Enfin j’essayais de comprendre par moi-même : on se sent un peu stupide à côté d’un type en costard. … Vous avez de la chance alors, je ne suis pas une grande fan des télépathes.

Elle prit la carte entre ses doigts et l’observa en murmurant un « c’est vrai qu’on se fait royalement chier ». Pourquoi prenait-elle la carte ? ça ne lui coûtait rien de la prendre et puis elle prenait généralement les informations dont elle pourrait avoir besoin. Non pas qu’elle compte l’appeler mais le reste de ce que pouvait devenir cette carte. Elle la rangea et regarda Ronan pendant qu’il parlait à nouveau. Elle passa une main dans ses cheveux, d’un air un peu gêné : c’est vrai qu’elle se barrait facilement quand elle s’ennuyait et c’était souvent le cas. Elle marchait grâce à sa nervosité.  Elle vit qu’il faisait un effort de langage et ça l’a fit sourire. D’accord, c’était pas si nul que ça comme rencontre finalement. Il avait rajouté quelques mots avant qu’elle parte mais ne la forçait pas à continuer la discussion.

- Tout à fait, je dis pas le contraire. Je n’ai pas de grande opinion à partager ou de rêves spéciaux que j’aimerais réaliser. Désolée…

Elle attrapa une serviette sur une table voisine entendant quelqu’un s’offusquer mais elle n’en tint pas compte et prenant un crayon qu’elle gardait en poche, elle inscrivit son numéro dessus et la lui laissa.

- Je doute de vous appeler un jour mais on ne sait jamais, si vous vous ennuyez trop, peut-être que je peux donner un coup de main. Exceptionnellement.  

©Code de night sky.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]   
Revenir en haut Aller en bas
 

come in dark side, i have cookies [pv ronan/amber willson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» London's Dark Side [+18 ans] - RPG Surnaturel / City
» walk you through the dark side of the morning (farokh)
» Come to the dark side, we have cookies!
» CHICAGO - Forum RPG





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-