Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Lun 28 Sep 2015 - 1:49





"Il m'arrive de chanceler..."


- Jore & Rosa -




Rosa devait peut-être élargir un peu son champ de travail pour mieux cerner l’image que pouvait donner l’un des fils du président dans la presse people. Le peu de curiosité de la demoiselle ne l’incitait pas à s’y plonger, ce n’était que ramassis de rumeurs infondées, parfois vraies mais c’était extrêmement rare. Les gens gobaient absolument tout ce qu’on leur racontait surtout si on y ajoutait une photo. Les gens estimaient alors que ce qui devait être dit dans l’article devait être vrai, phot à l’appui. La jeune française n’aimait pas ce genre de manipulations sournoises et sans intérêt si ce n’est faire du mal à des personnalités reconnues. Bon promis, elle ferait un petit effort de ce côté-ci mais elle ne pouvait pas avoir les yeux partout de toute façon. Elle voulait bien faire de son mieux pour aider au mieux son patron, se surpasser mais elle n’était pas une héroïne de dessin animé. Elle n’avait pas le don d’être super rapide ou de se dupliquer mais on ne pouvait pas dire qu’elle ne faisait rien. Loin de là. Elle avait incliné légèrement la tête pour dire que c’était entendu, elle ferait attention de ce côté aussi. Enfin le sujet était assez rigolo car c’est fou comme les gens sont affamés de couples croustillants à se mettre sous la dent et généralement totalement bidons. Il suffisait de parler une fois à quelqu’un pour que ce soit potentiellement le futur coup de foudre de l’autre. C’était marrant mais certainement pas à prendre au sérieux. C’était ce qu’elle souhaitait dire. Effectivement, elle pensait que Jore intriguait pas mal le peuple et puis ça faisait la discussion quand on ne savait pas quoi dire. Dernier recours. Quand elle suggérait de faire taire les rumeurs, c’était tout simplement pour dire au Serpent qu’elle n’avait rien contre leur relation, ni le fait de se montrer ensemble mais Rosa était de nature prudente quand cela pouvait affecter quelqu’un d’autre qu’elle. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il croit qu’elle lui tendait la perche. Pas du tout. Au final, elle fut très amusée par ses propos qu’elle trouvait pertinent. « Tout à fait ! J’ai l’air d’être une femme vraiment très jalouse mais en réalité je suis plus dangereuse que jalouse. Vous aviez déjà essayé de tâter ce terrain à l’entretien d’embauche … » Elle sourit un peu. Elle l’avait un peu taquiné par la suite mais il tenait bien le jeu et elle trouvait que c’était une bonne chose. Un point en sa faveur. C’était peut-être ça qui avait poussé Rose à jouer avec lui : l’envie de le déstabiliser un peu. De le faire céder, pas complètement mais en partie. Elle aimait le sentir frissonner sous ses doigts, savoir qu’elle avait un quelconque effet sur lui. Il était calme mais elle avait vu passer dans son regard, une lueur qui n’était du qu’au contact. Elle aurait presque pu être un peu déçue quand il alla passer commande mais ce fut rapide.

Il était vite revenu s’installer près d’elle et elle en était contente. Il voulait se moquer, faire une blague un peu limite au sujet du dessert ? Elle joua le jeu, de bonne humeur. Elle savait bien qu’il continuerait mais elle voulait voir ce qu’il dirait. Ce n’était pas facile en prenant des précautions mais elle trouvait que Jore s’en sortait vraiment bien. Il avait pris le temps de réfléchir et lui sortit finalement l’idée du chocolat. Ce n’était pas une mauvaise idée mais malheureusement, elle fit une légère grimace. « Eh bien malheureusement, il y a du beurre de cacao dans le chocolat noir. Il faut en acheter du sans lactose, spécialement mais j’aime ça... Je suis difficile n’est-ce pas ? » Elle lui adressa un petit clin d’œil mais c’est vrai que ce n’était pas simple. Elle savait que cela agaçait royalement ses parents quand elle était enfant, à tel point que parfois, elle mangeait le même repas plusieurs car ils savaient que ça ne craignait rien. Cependant un voile tomba très vite devant les yeux de la jeune femme qui pensait à Kendra. Sa cadette à qui elle omettait de dire des tas de détails, soit disant pour la protéger. Elle vit son chef se lever et le regarda partir en soupirant. Il lui tendit un portable quand il revint et elle sourit. Il prenait drôlement soin d’elle pour le coup. « Merci, d’y penser. » Elle le prit et sourit, il oubliait un petit détail. « Si je l’appelle, elle ne pourra pas me répondre alors je vais plutôt lui envoyer un message. » Elle regarda d’abord si elle n’en avait pas un puis en écrivit un qui disait qu’elle allait mieux, qu’on l’avait transféré chez son chef et qu’elle rentrerait donc bientôt. Elle entendit la sonnette et tourna la tête pour voir que le livreur leur apportait la commande. Elle distingua surtout Jore en serviette et resta un instant les sourcils froncés. Elle attendit qu’il ferme la porte et qu’il  se tourne vers elle « dites-moi, vous ouvrez toujours la porte en tenue si légère ?  C’est tellement plaisant… je suis sûre que ça a beaucoup plus au livreur, dommage que ça n’ait pas été une livreuse.» Elle gardait son téléphone dans la main attendant le verdict de sa sœur mais il ne vibrait pas. Elle fit donc signe à Jörmungand en tapotant la place juste à côté d’elle. « Allons, mangeons, que je reprenne de la couleur et des forces. »



MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Mer 14 Oct 2015 - 3:24

∞ Encore une Livingstone dans le pétrin.

rosanna.  & jörmungand


 
A ce Jore, ce cher Jore. Il aimait jouer avec le publique et cela le faisait presque jubiler d’avoir enfin pu avoir celle qu’il désirait secrètement. En tout cas pour ce qui était de la presse il en était ravi du point de vue de sa nouvelle compagne. Elle avait une parfaite idée de quoi faire dans ce genre de moment du moins c’est ce qu’elle semblait sous entendre et le serpent affichait un large sourire de satisfaction. Mais il fit du moins semblant d’être déçu que la demoiselle ne soit jalouse.

- Vraiment ? Aucune jalousie ? J’en suis déçu … Moi qui pensais que vous aller totalement étriper les potentiels dangers… !

Puis vint alors le moment des blagues sur le dessert… blagues légèrement douteuses pour la jeune dame mais habituel pour le jeune serpent. Lui il aimait ce genre de situation et il pensait vraiment bien additionner le chocolat et l’allergie de la demoiselle. Mais elle avait encore des cartes a jouer et il en fut presque déçu de cette nouvelle. Or pas d’inquiétude il existait donc du chocolat spécial pour ce genre de cas et la son sourire revint presque aussi vite qu’il avait pu le perdre. Et surtout d’un tons amusé, provoquant et prêt a le faire dans les plus bref délai il repris la parole.

- Dans ce cas je serais prêt dès que Madame le désir… Je peux envoyer quelqu’un prendre cet ingrédient majeur de votre dessert.

Pour ce qui était de la petite Kendra, le serpent y pensait beaucoup aussi, il savait que ce lien était important pour Rosanna et alors que lui aussi il avait ce genre de lien puissant avec sa sœur il comprenait parfaitement ce regard assez mélancolique dans les yeux de son invitée. Elle expliqua qu’elle préférait envoyer un message a sa sœur et il acquiesça du regard, comme si elle pouvait faire ce que bon lui semblait et qu’il serait d’accord pour presque tout, tant que cela restait raisonnable au vu de sa Santer actuelle. C’est alors que vint le livreur dont le serpent alla ouvrir la porte en serviette. Certes il en oubliait sa tenue, encore un tic de famille … Mais il se disait que le visage vermillon du jeune homme était du a son nom et non pas sa tenue. Lorsqu’il se tourna vers Rosanna il entendit son pique qui lui fit doucement rougir et la il eu une idée assez diabolique… il ne se pria donc pas de lui sortir sur le champ !

- Et si c’était une demoiselle vous souhaiterez qu’on partage du dessert à trois n’est ce pas ?

Et alors vint le moment du repas. Elle l’invita a ses cotés et lui fit signaler qu’elle allait donc reprendre des forces, mais il se dit alors une seule chose : Dans quel but souhaite elle retrouver ses forces ? La lui vint des idées plus louches les unes que des autres et il reprit de plus bel en ouvrant et servant le repas.

- Je vois que notre moment dans la piscine ne vous a pas suffit, j’en suis a la fois vexer et ravis !

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Mer 14 Oct 2015 - 5:24





"Il m'arrive de chanceler..."


- Jore & Rosa -




Au fond, elle était persuadée que c’était mieux d’accepter certaines des propositions de Jörmungand parce qu’elle savait combien elle pouvait être stricte sur certains points. Or ce n’était pas toujours nécessaire, il fallait qu’elle apprenne à laisser les choses aller, se laisser porter par le courant sans tout chercher à contrôler. Même si cela pouvait apporter également quelques petits désagréments. Elle ferait quelques pas en avant et puis c’était plus facile quand il était de la partie. Rosa n’aurait pas su expliquer comment exactement mais c’était plus aisé de lâcher prise avec Jore dans les parages. Tant qu’il avait cet air serein, elle pouvait être un peu moins guindée. Elle avait souvent l’habitude de se comporter de façon très droite parce qu’elle était une ancienne représentante de l’ordre mais également parce qu’elle était une grande sœur avec un rôle maternelle. Elle avait voulu garder ce comportement avec son patron. Rester responsable et distante. Echec total. Il était bien trop intrusif pour cela. Autant que pouvait parfois le devenir la presse, c’était pour cela que l’idée l’avait un peu freinée. Allaient-ils juger de la crédibilité du fils Liesmith en raison de sa relation ? Elle espérait que non et honnêtement, il se pourrait qu’elle ait très envie de massacrer les auteurs de ce genre de critiques de toutes manières. Un autre détail pouvait la chiffonner : c’était l’implication de Kendra dans tout cela. Elle n’avait guère envie que cela empiète sur la scolarité et les relations de sa cadette. Néanmoins, c’était ça prendre le risque de laisser les choses voguer… Un petit effort ! Rose observa du coin de l’œil, le jotun qui lui affichait un air déçu. Elle posa ses mains sur ses hanches. Il comptait se plaindre du fait qu’elle n’était pas jalouse. Elle ne l’était pas maladivement et elle n’était pas possessive. Elle fit un léger sourire ressemblant bien plus à une grimace qu’autre chose, lui rétorquant «  Allons, vous ne voudriez tout de même pas sortir avec une femme qui serait capable d’agresser une autre femme sous prétexte qu’elle vous a fait un sourire charmeur ? ». Elle ne se rappelait que trop bien qu’une de ses cousines avait giflé une fille parce qu’elle avait étreint son petit ami alors que cette personne était en fait sa sœur. La jalousie pouvait être dangereuse, surtout quand elle était irréfléchie. Et puis, Rosanna ne pouvait pas l’être : ils n’étaient qu’au début d’une relation. Elle éprouvait des ressentis à son égard, mais de là à vouloir posséder cette personne… « à moins que le danger soit plus que potentiel, il m’en faudrait beaucoup pour me montrer un peu jalouse. » Il n’y avait rien de vexant là dedans. Ce n’était pas une de ses dominances caractérielles, voilà tout.

Heureusement que dans sa jeunesse, l’aînée des Livingstone avait vite découvert son allergie au lactose car cela modifiait son mode de vie en grande partie. Même pour des jeux … Les gens n’y pensaient pas forcément mais elle devait sans cesse se méfier de ce qu’elle mettait en contact avec sa peau, de ce qu’elle avalait et … il lui arrivait d’oublier. Elle avait toujours entendu que quand quelque chose peut nous être mortel, on ne l’oublie pas mais Rosa … si ! Tant qu’elle n’avait jamais failli y passer, elle restait un peu à côté de la plaque.  Enfin, elle avait au moins assimilé que le chocolat comportait généralement toujours du lactose et qu’il fallait en acheter du spécial pour qu’elle ne craigne rien. Elle vit que l’évocation de cette possibilité avait ramené un sourire sur le visage du serpent et cela l’a fit rire doucement. Il était vraiment malin. Elle ne doutait pas que c’était le genre de chose qui pouvait l’amuser et elle pinça un peu les lèvres à l’idée de ce genre de jeu. « Pourquoi cela ne me surprend pas de votre part ? Oh mais j’ai des tas de produits alimentaires sans lactose dans mon appartement … il faudra que vous veniez spécialement prendre un dessert chez moi dans les jours à venir. Mais vous savez bien que le sucre, ce soir, n’est peut-être pas une excellente idée. » Par sucre, elle entendait plutôt autre chose. Elle n’était pas prête ni moralement, ni physiquement, à tenir face à lui. Elle avait certes retrouvé du caractère mais le choc pourrait la faire craquer. Après tout, c’était encore tout frais tout ça et puis physiquement, elle n’avait plus des hématomes atroces mais son corps était encore douloureux, comme des crampes et des courbatures. Bref, il devait comprendre que ça n’avait rien à voir avec ce qu’elle ressentait pour lui mais bien en raison de son état actuel. Et kendra s’ajoutait à la liste bien sûr. La réaction de sa sœur comptait plus que le reste aux yeux de Rosa qui attendait que le téléphone vibre pour savoir comment la demoiselle avait interprété toute cette histoire d’hôpital puis de convalescence chez son patron. Dit comme ça, ça faisait vraiment …. Bizarre.  Kendra ne tarda pas à répondre. Elle devait avoir gardé son appareil à portée de main. Elle reçut un s.m.s. rapidement mais elle ne savait pas trop comment interpréter la réponse. Sarcasme ou moquerie aimable ? [Essaies-tu de me dire que toi et ton patron vous jouez au docteur…. ? Tant que tu vas bien… je me débrouille très bien seule à la maison.] Elle hésita, rougit mais répondit rapidement… [non … tu sais bien que je n’aime pas l’hôpital mais je ne pouvais pas sortir sans un garant.] Ce qui n’arrangea rien car Kendra lui renvoya un mot comme quoi Jore avait du convaincre le docteur qu’il prendrait vraiment bien soin d’elle. Le mot n’était pas si gênant mais les tas de smileys qui l’accompagnait oui… Si bien qu’au final, elle était presque ravie de cette histoire de serviette pour cacher son embarrassement. Le pique lancé avait été retourné contre elle… « Je disais cela pour vous… les demoiselles sont sans doute encore plus sensibles à vos charmes, j’aurais bien aimé voir ça. Malheureusement pour vous, je ne suis attirée que par les hommes ! » Pas le moins du monde. Elle commençait à avoir vraiment faim et l’odeur des plats était vraiment attirante. Elle prit les couverts tandis qu’il lui parlait « Allons, c’est effectivement un compliment si je vous dis que vous êtes épuisant mais navrée de vous décevoir, j’ai réellement faim et j’ai une consistance plus fragile que vous apparemment. ». Elle sourit gentiment, l’observa sous toutes les coutures. Très sexy avec sa serviette… et planta sa fourchette dans le plat en riant faiblement «  Bon appétit monsieur… » Son téléphone vibra. Deux fois… nul doute qu’il s’agissait de Kendra mais deux messages. Le téléphone resta posé sur la table basse.



MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Sam 17 Oct 2015 - 3:11

∞ Encore une Livingstone dans le pétrin.

rosanna.  & jörmungand


 
Jörmungand était quelque peu déçu. Voir deux femmes se battre pour lui en serait très plaisant alors il se disait que cela pouvait être une très bonne idée en somme. Du moins c’était surtout une question de fantasme purement masculin cette histoire. Au fond il savait très bien qu’elle n’était pas ce genre de fille et surtout qu’elle n’avait rien a envié a qui que ce soit, du moins cela était le ressentit du serpent. Cette humaine avait des atouts de choc pour lui de ce fait il se tiendrait bien sagement avec elle, enfin pas trop quand même.

En revanche pour le désert il fut un peu déçu de sa réponse mais dans un sens ses paroles inspirés de bonnes choses. Déjà que leurs histoires n’était certainement pas due à son état émotionnel qui pourrait l’influencer et qu’elle était prête à remettre le couvert encore et encore. Mais il était déçu de voir l’esprit et le corps humain se guérir si lentement… Pour lui ce qu’elle avait reçu serait aisé de s’en remettre, mais bien sur lui il n’était pas vraiment humain donc son avis n’était pas vraiment objectif. De ce fait il se tut sur la question, du moins il n’envenimait pas les choses et disait un simple.

- Dans ce cas j’ai hâte d’y être…

Sourire en coin il arrivait avec son histoire de serviette et de potentiel plan à trois avec sa compagne ici présente. Bien sur comme le hasard fait mal les choses voila qu’elle lisait un message de sa sœur qui la fit instantanément ce qui permit au serpent de rebondir sur la situation. D’autant plus qu’elle fit mine de n’être que purement hétérosexuel. Mais son teint de visage précédent ne trompait pas le serpent ! Même s’il savait pertinemment que cela était sans due au message qu’elle venait de recevoir…

- Vous ne ferait pas croire cela. Votre teint vous a trompé mademoiselle Livingstonne !

Mais alors qu’ils s’apprêtaient à manger voila qu’elle le rassura sur ses compétences physiques et lui dit qu’elle avait simplement faim. Bien sur il en ria doucement car il ne voulait aucunement l’empêcher de manger un peu. Mais il la laissa faire et commença également son repas lorsque le téléphone vibra à nouveau. Surpris et observant l’humaine il sourit et ne pouvait s’empêcher de voir l’absence de réaction de l’humaine.

- Avez-vous si faim que vous vous moquez de votre téléphone ?

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Mer 4 Nov 2015 - 3:36





"Il m'arrive de chanceler..."


- Jore & Rosa -




Réfléchir à tête reposée serait nécessaire pour Rosanna. Histoire d’avoir enfin les idées claires au sujet de tout ce qui pourrait la tracasser dans la journée d’aujourd’hui. L’agression n’était pas tant le problème en fin de compte puisqu’elle s’en était sortie avec des blessures mais n’aurait pas à craindre que ces derniers se vengent. Le souci c’était justement qu’elle avait bel et bien la nette impression que Jörmungand soit aussi fascinant qu’il était dangereux. Elle ne pouvait se mentir car elle éprouvait des sentiments à son égard et pourtant il allait totalement à l’encontre de ce qu’elle tolérait en général. Elle n’aimait pas les mutants pour une bonne raison : ils étaient trop dangereux pour autrui surtout quand ils ne se contrôlaient pas et en plus ils se croyaient au dessus des lois. Le serpent qu’elle voyait là était effrayant en termes de pouvoir. En revanche, il avait l’avantage de les maîtriser en grande partie. Quant au second point, il était le fils du président alors cela était un grand atout question loi. Cependant, elle venait de l’apprendre et Rosanna était toujours autant attachée à lui et ce n’était pas lié au choc. Plus elle y songeait et plus elle repassait dans son esprit ces fois où le Jotun était venu chez elle, l’avait croisé.  Soit disant par hasard. Elle n’avait gardé que le positif de tout cela. Il était une partie de l’existence qu’elle menait à New-York. Elle lui resterait loyale professionnellement parlant. Pour le reste, elle l’appréciait déjà trop pour l’éloigner d’elle désormais… Elle comprenait en revanche qu’il soit un brin déçu par les réactions de la française mais malheureusement pour lui, parfois les différences étaient grandes entre les humains et les extra-terrestres. Si lui était résistant, ce n’était pas forcément le cas des autres races. Il ne dit rien de bien vexant heureusement, se contentant d’ajouter qu’il était pressé de voir ça. Elle sourit gentiment, histoire de lui faire comprendre qu’elle était dans le même état d’esprit. « Egalement». Il devait bien savoir qu’elle était toujours partante mais que cette fois, ce n’était pas son jour.

Les nouvelles de sa sœur tombèrent piles au mauvais moment. Kendra, même quand elle n’était pas présente, avait le chic pour être une vraie semeuse de zizanie ou enquiquineuse sur pattes. Comme d’habitude, Jore ne manqua pas cette occasion pour le détourner à son avantage quand il la vit rougir et comment allait-elle expliquer que ça n’avait rien à voir avec cette histoire de ménage à trois ? Elle était persuadée qu’au fond il le savait déjà mais il profitait pour voir comment elle allait lui répondre. Il avait raison sur un point, son teint la trompait mais elle était vraiment purement hétérosexuelle. Là-dessus aucun doute possible, les femmes l’a laissaient totalement de marbre et l’idée de pouvoir ne serait-ce qu’embrasser une autre femme sur la bouche la dégoûtait. Elle n’était pas homophobe mais l’expérience ne l’intéressait pas. «  ça n’a rien à voir » Elle préférait encore faire part des messages de Kendra. « Je ne rougis pas à cause de vos propos. C’est simplement Kendra qui… qui se fait des films… Vous savez comment elle est si je ne m'abuse. La première fois qu'elle vous a croisé, si vous aviez été plus jeune, elle vous aurait sûrement dragué...» Voilà c’était dit. Elle espérait qu’il ne commente pas plus que cela. Elle l’entendit rire un peu quand ils abordèrent le sujet de la nourriture mais elle avait réellement très faim et mangea de bon cœur. Elle l’observa en coin pendant qu’il mangeait également. Elle sentit son regard se poser sur elle quand le téléphone vibra et elle grimaça. « Hum… je sais qu’il s’agit de ma sœur. » Elle soupira. Elle ne se moquait pas de son téléphone, elle avait juste pas envie de le consulter avec Jore à proximité et elle avait peur que les propos de Kendra la fasse rougir. Un nouveau message, ça en faisait trois. Elle hésitait mais prit le téléphone et l’ouvrit. Rien d’important comme elle  s’en doutait… Elle piqua un fard si fort qu’elle se cacha derrière sa chevelure blonde et reposa rapidement l’appareil. Elle recommença de manger sans dire un seul mot à Jore au sujet des sms remplis de sous-entendus. « Au fait, concernant ma présence ici, comptez vous me ramener chez moi ce soir ou ne dois-je pas trop y songer ? A vrai dire je n’ai guère d’affaires de rechange et pour le boulot demain… » Elle changeait complètement de sujet !



MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Dim 8 Nov 2015 - 20:45

∞ Encore une Livingstone dans le pétrin.

rosanna.  & jörmungand


 
Malgré les mots la situation restait des plus calmes en général et il ne s’en plaignait pas. Même si il pouvait en être déçu il n’en fit rien et comprenait parfaitement que l’état de l’humaine et même sa fatigue se devait un peu de repos pour aujourd’hui. Mais cela ne l’empêcherais pas d’être présent pour elle. De ce fait il fit en sorte que la soirée se passa dans les plus merveilleux cadres pour l’humaine et se mit parfaitement à son service, il lui devait bien ça au final. Surtout après l’avoir si sauvagement kidnapper à l’hôpital à l’insu de tous. Enfin il comprenait parfaitement la situation et fit donc le service dans son plus simple appareil sans même s’en rendre compte.

Ce fut quelques instants après la livraison que son invitée eu enfin une petite discussion avec sa sœur via texto. Le serpent ne s’en mêla pas et fit comme si de rien n’était en préparant tout ce qu’il fallait sur la table. Du moins jusqu’à voir le teint rougeâtre de la jolie blonde alors l’esprit joueur du serpent repris le dessus et tenta de l’enquiquiner un peu sur un possible ébat. Mais elle semblait garder son sang froid vis-à-vis de tout ça et cela fit bien sourire le dieu reptile. Surtout qu’elle lui expliqua une chose dont le fils de Loki savait déjà et cela le flatta tout de même et le surpris que la jeune femme en parla ouvertement. Mais alors qu’il comptait laisser passer ceci voila qu’elle ne pu se retenir de lire le message et de devenir encore plus rouge qu’accoutumer. Cette fois ci il ne pouvait laisser passer cela. Surtout que l’humaine tentait tant bien que mal de changer de sujet en parlant boulot. Il ria un peu sur le coup mais repris bien vite la situation en main ! Elle n’allait tout de même pas s’échapper aussi facilement non ?

- Oh cela dépend de vous. C’est vous qui décidiez pour ce soir. En revanche je suis navré mais je ne peux vous laisser prendre le travail dans cet état, vous avez besoin de repos. D’ailleurs si on en profitait pour partir en vacances ?

Une idée qui lui vint sur le coup, il pensait que ca en était une bonne mais apres une bouchée de son repas il reprit alors.

- Mais sachez que votre teint vis-à-vis de votre dernier message ne passe pas inaperçu et à présent je vais être extrêmement et curieusement pénible afin de savoir ce qu’il y avait sur ce message… Je saurais vous faire plier avec des moyens des plus humains possible Mademoiselle Livingstonne… !

Et voila le défi était lancer, au moins il oublia toute chose un peu trop osé pour le présent en ce moment. Puis il y pensait vraiment sérieusement a cette histoire de vacances ?

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Dim 15 Nov 2015 - 3:41





"Il m'arrive de chanceler..."


- Jore & Rosa -




Connaissant sa sœur suffisamment bien, Rosa sait pertinemment que lire les textos qu’elle vient de lui envoyer n’est pas une bonne idée mais apparemment son cher patron trouve cela un peu bizarre qu’elle ne prenne même pas le soin de vérifier. C’est pour ça qu’elle n’a pas tout de suite posé les yeux et dessus et elle n’aurait pas du. Difficile de noyer le poisson en embrayant sur des sujets sérieux. Elle n’est pas extrêmement douer pour détourner un certain Serpent des histoires qui le passionne le plus. Elle sait pertinemment que ça ne marchera pas mais elle tente quand même et puis elle essaie aussi de manger son repas comme elle le peut, sans s’étouffer avec. Elle l’écoute parler avec un brin d’appréhension dans la voix et d’ailleurs, elle ne calcule pas tout ce qu’il lui dit. Qu’est-ce qui dépend d’elle ? Elle ne se souvient même pas à laquelle de ses paroles à elle, cela peut faire référence, jusqu’à la phrase qui suit. Ah oui, la décision est donc sienne concernant le fait qu’elle reste ou non ce soir. Après les événements de la journée, la question est surtout : qui est le plus fatiguant à supporter moralement entre Kendra et Jörmungand ? Pour le coup, la réponse est sans doute sa cadette qui semble sacrément surexcitée depuis que les cours sont devenus plus complexes. On leur donne tellement de devoirs à faire… Rosa fait rapidement une moue embêtée devant les propos de son patron : comment ça, il ne peut pas la laisser reprendre le travail ainsi ? Elle laisse sa fourchette en suspens au-dessus de son assiette, un brin soucieuse. C’est qu’elle aime bien bosser mine de rien.  Finalement, elle rit un peu à cette histoire de vacances trop peu sérieuse à son goût. Enfin… c’est une blague n’est-ce pas ? Elle ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui et ça l’a fait douter un peu. Elle ne répond pas tout de suite, elle n’a même pas le temps en fait qu’il avale sa bouchée et embraie déjà sur la suite de son discours, soudainement, beaucoup moins intéressant aux yeux de la blonde. Oh oui, elle le croit extrêmement curieux et lourd pour connaître le contenu mais déjà Rose pince fortement les lèvres, convaincue qu’il est préférable qu’il ne voit pas les messages. Ça ne regarde que les deux frangines. Elle a coincé le portable contre son flanc gauche, le long du canapé. Intérieurement, elle maudit pleinement sa cadette. « Dans ce cas, puis je savoir de quels moyens humains  vous comptez user Monsieur ? Parce que je ne suis pas trop certaine de vouloir vous laisser savoir ce que ma petite sœur trouve amusant de me dire. Et puis vous savez que je rougis parfois pour des détails anodins…» Si elle peut éviter de lui dire, elle préfère tenter le coup. Elle sait qu’elle a peu de chance de gagner mais bon, elle aime bien jouer donc elle essaie toujours. Ils sont habitués à faire ainsi non ? Quant à ce qu’il à dit avant… elle boit un coup et répond doucement, glissant les mèches de ses cheveux derrière ses oreilles pour pouvoir manger correctement. « Je préfère dormir ici si vous me le permettez plutôt que de devoir encore bouger d’endroit. Quant au travail…, je ne suis pas si épuisée, je peux m’acquitter de mes tâches, ce n’est pas comme si c’était quelque chose de physique. Je ferais des micro-pauses si je fatigue. Non ? » Elle esquisse un mini-sourire. Elle n’aime pas rester inactive, elle n’y est pas habituée. Elle dépense souvent son énergie en allant courir après le boulot par exemple. « Des vacances… Et pour aller où ? » Elle se mit à rire doucement. « Oh oui, l’idée est plaisante mais votre entreprise, qui la surveillerais pendant ce temps ? Et puis il y a Kendra… impossible de lui laisser l’appartement. Pas sûr qu’il résisterait aux fêtes… » Enfin, elle pourrait peut-être demander à ce qu’elle aille chez un ami. Pas sûr que Sam soit d’une bonne compagnie pour la jeune fille mais… peut-être qu’avec Eilis et son oncle. Enfin… la question ne se pose pas de toute façon.



MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Ven 4 Déc 2015 - 1:45

∞ Encore une Livingstone dans le pétrin.

rosanna.  & jörmungand


 
Elle semblait donc vouloir jouer a la provocation. Du moins c’est ainsi que le serpent le prenait surtout. Alors il souriait doucement a sa question et l’observa langoureusement de bas en haut avec un regard très joueur ou il répondit assez rapidement en faite.

- Voyons Mademoiselle Linvingstone. Souvenez vous de ce qu’il c’est passé dans la piscine… ! Dit-il en soutenant un regard bien cocasse a l'humaine.

Puis les excuses filaient a tout va et Jörmungand en écoutait chaque mots de chaque phrases. Il souriait surtout de voir la jeune femme se perdre en excuse et surtout à essayer de trouver une quelconque idée pour quoi que ce soit. Mais il gardait tout de même les objectifs en vue. Il voulait prendre connaissance du contenue de ces messages, même s’il ne se rendait pas compte qu’il faisait une atteinte à la vie privée, et surtout il voulait qu’elle prenne enfin des vacances, il en serait temps non ? Puis bon si elle voulait vraiment continuer le travail alors pourquoi pas le faire a distance sur une plage ensoleillé dans les pays chauds ou encore sur une terrasse enneiger en Suisse ? En tout cas pour ce qui était de la surveillance ce n’était pas vraiment non plus un problème. Il pouvait retourner télépathiquement ou il voulait, sinon comment il aurait pu communiquer avec sa famille tout ce temps ?

En revanche il était tout de même content qu’elle puisse prendre comme option de dormir en ces lieux. Car pour lui cela semblait être le lieu le plus sécurisé pour elle en ce moment même. Et Kendra.. Cette chère Kendra. Qu’allait-il faire d’elle ? Du moins il en avait une petite idée qui pourrait peut être ne pas plaire à la sœur… Mais soit il en avait une deuxième qui pourrait parfaitement lui convenir. De ce fait il commença par ce qui lui semblait être la pire pour Rosanna.

- Ne cherchez pas d’excuse, votre travail s’effectuera ou je serais non ? Et vous êtes obligée de me suivre n’est ce pas ? Donc plutôt plage ou neige ? Pour ce qui est de votre sœur… Je vous propose de la faire voyager avec nous ! Et si cela ne vous plait pas dans ce cas je peux lui offrir un autre voyage avec la personne de son choix et surtout sous garde du corps, car oui j’ai récemment vu un film du nom de Taken… Ce qui a changé mon regard sur votre pays ! Dit-il avec humour malgré le scénario inquiétant du film.

Enfin le serpent était fier de lui. Il avait réponse a tout et commença enfin a manger sérieusement son repas d’un air complètement innocent en attendant une réponse positive de la belle blonde. En tout cas pour ce qui était de la destination il aurait une préférence pour la neige, il avait trop souvent vu la Mer de prêt durant toute sa vie en captivité…

code byPANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   Mar 8 Déc 2015 - 3:23





"Il m'arrive de chanceler..."


- Jore & Rosa -




Elle sourit. Toujours les mêmes arguments et les mêmes moyens de pression avec elle, n’est-ce pas ? Au moment même où elle pose la question, elle se doute déjà de la façon dont il va répondre alors elle rit doucement mais elle est un peu nerveuse. Dire qu’il y a quelques temps, elle lui a ouvert la porte de chez elle par politesse plus que par envie parce qu’il est son patron et qu’elle a légèrement laissé dégénéré la soirée et depuis il mène la danse sans plus lui montrer l’embarras qui l’avait saisi alors. Elle trouve extraordinaire la façon dont il apprend les choses et la curiosité maligne qui brille dans ses pupilles. Pas toujours des plus rassurantes mais il a quelque chose de fascinant et ça elle ne peut pas lui enlever. C’est sans doute une part de ce qui outrepasse le fait qu’il ne soit pas humain. C’est une relation éphémère, elle n’est pas comme lui, ne le sera jamais. Elle y songe mais ça n’entame pas son sourire. La manière qu’il a de la regarder à cet instant ne la déroute pas, elle pince simplement les lèvres. Depuis l’entretien d’embauche, ils jouent ensemble. Même les politesses entre eux sont une part de distraction. Mademoiselle, Monsieur. Parce qu’elle ne veut pas le tutoyer… être trop familier avec lui ne serait pas aussi amusant. Elle se souvient parfaitement de l’épisode de la piscine et elle soutient parfaitement son regard. « Monsieur, vous abusez de ce genre de menaces, je trouve. Et si cela ne marche pas, aurez-vous d’autres arguments ? ». Il est vrai qu’elle reste relativement secrète quand les choses concernent sa sœur. Pourtant moins qu’avant, elle est plus ouverte. Cependant, quand Rosa et Kendra se chamaille et que Jore fait partie du sujet de discussion. La française évite généralement de remettre le sujet sur le tapis. Il faut dire que sa jeune sœur aime bien la taquiner quand on parle histoire de cœur. Ou bien qu’elle peut glisser une histoire amoureuse entre deux personnes. Au final, pour une fois, elle n’a pas tellement tort. Il se passe bien quelque chose entre son aînée et l’homme de l’ascenseur. Rose grimace un peu, elle a glissé le téléphone hors de portée de Jore et ne compte pas céder si facilement. « Vous vous immiscez encore dans des histoires de filles. Êtes–vous le plus curieux de votre fratrie ?» le questionna-t-elle.

Rose n’envisage pas l’idée de ne pas travailler. Cela l’occupe et puis, elle aime son boulot. Elle n’aime pas faire faux bond à son employeur, c’est ce qui la pousse à aborder le sujet même si, contrairement à elle, Jore semble être plus souple dans ce domaine-ci. Il parle de vacances et elle se rappelle avoir évoqué le sujet une fois. Comme quoi il devait prendre du recul et éventuellement partir avec un membre de sa famille en voyage, ce qu’il n’a pas fait. Maintenant, c’est lui qui aborde le sujet et elle ne sait pas trop quoi en penser. Donc ils en sont là ? Quand est-ce qu’ils en sont arrivés à ce point ? Sans doute au moment où elle a accepté ce qu’il est. Elle réalise encore difficilement d’ailleurs et après cette découverte tout s’est accéléré. Très vite. Il a un poids en moins sur ses épaules, elle un de plus. Elle ne s’en plaint pas. Tant que ça n’influe pas sur Kendra. Elle revient sur les paroles de son patron soudainement tandis qu’il prétend qu’elle cherche des excuses. «  Mais non pas du tout, je suis simplement rationnelle. » rougit-elle. Elle soulève les points qui lui semblent contredire une idée. Certains diront effectivement qu’elle cherche la petite bête. Le détail qui empêchera la réalisation. Avec Jörmungand, ce ne sera pas aisé de lui faire abandonner un projet, elle en est bien consciente. Il a toujours réponse à tout. D’ailleurs, il la double aisément avec des questions qui n’apportent que des réponses évidentes. « Oui… c’est vrai. Je dois vous suivre… mais vous êtes plus doué que moi pour ça. » Pendant ses premiers jours en tant que secrétaire, elle a eu la sensation d’être prise en filature. Encore plus quand il a sonné à sa porte. Elle semble coincée dans cette histoire et il lui impose un choix entre plage ou neige. Elle n’a pas le temps de répondre qu’elle ne peut quand même pas : en raison de sa sœur. Il n’a pas oublié ce détail et il a même la solution. Décidément, il veut faire échec au roi. La reine en l’occurrence pour une fois. Il ne craint donc pas de partir avec Kendra comme bagage. Il est vrai qu’ils se sont déjà rencontrés une fois tous les deux et si le départ a été brusque. Elle ne semble plus être terrorisée parce ce qu’elle a vu. L’idée ne déplaît pas tant que ça à la grande sœur mais même si sa cadette adore la fête, les voyages et tout ce qui peut-être loisir, elle est en période d’études. Quant à la seconde idée, Rosa n’est pas certaine que la personne du choix de sa sœur soit une bonne fréquentation. Elle préfère se dire qu’elle partirait avec une amie mais rien n’est moins sûr. Elle secoue déjà la tête et un garde du corps… même ça Rosanna n’a guère confiance. Qui peut surveiller une jeune femme se comportant encore comme une ado espiègle et inconsciente. Pour sûr, elle voudra semer son garde du corps. Taken. Le nom du film fait pâlir nettement Rose, ça pourrait très bien arriver à la demoiselle. « Ce sont de bonnes idées. Je n’ai rien contre voyager avec Kendra et je pense qu’elle serait partante mais cela compromet son année scolaire et je doute qu’il fasse beaucoup de cadeau dans ce milieu. Quant à cette idée de « surveillant », sans vous offensez, je n’ai pas trop confiance. Ma sœur fera tout pour lui fausser compagnie. Je peux éventuellement voir si un ami peut l’héberger quelques temps et veiller sur elle. Bien que cela ne me rassure guère. » Elle a commencé à jouer de plus en plus avec sa fourchette, en pleine réflexion. Elle ne mange plus trop. Soudain, elle réagit qu’elle ne lui a pas totalement répondu et se redresse pour l’observer en souriant. « Je préfère les paysages de montagne et … l’odeur de la mer me donne sans arrêt envie d’éternuer. » En même temps pour lui les deux paysages doivent être plutôt similaires non ? Il est un serpent de mer non ? Et… un géant de glace également ? La française, elle, est plus à l’aise dans l’escalade que dans la natation. Que serait l’hiver si on part près d’un lieu plutôt estival ?



MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']   
Revenir en haut Aller en bas
 

Il m'arrive de chanceler... [pv : Jör']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11


 Sujets similaires

-
» Anthony arrive
» Un train, et il(s!?) arrive(nt...)
» Elle arrive !!!
» Arrive en furie [PV Céline]
» J'arrive pour tous vous embêter ♥





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-