Partagez | 
 

I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Jeu 12 Fév 2015 - 22:11
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Bizarrement, c’est au Baxter Building qu’elle s’était rendue… Sa tête blonde était complètement trempée – comme ses vêtements – et son corps tremblait comme une feuille. Une faible neige tombait. C’est à peine si elle avait eu le temps de mettre ses chaussures, avant d’être chassée de son appartement. Même en pensée, Lucy refusait d’entendre son prénom… D’instinct, la future maman était convaincue que son petit ne risquait rien (parce qu’elle allait sûrement choper un vilain rhume). C’était une sensation très étrange… Et pourtant, quelque chose lui disait que le fœtus était protégé par une force invisible. Son bouclier magnétique s’était, en effet, logé autour de son ventre. Blanche comme un fantôme et dégoulinante, la mutante n’entendit pas les protestations du gardien. Elle entra dans l’ascenseur, s’adossa au mur et monta jusqu’au dernier étage. Une fois arrivée, un hologramme apparu et s’adressa à elle. « Bienvenue au Baxter Building, qui désirez-vous voir ? » Ça, c’était une bonne question… Que faisait-elle ici, exactement ? Ses yeux s’embuèrent dangereusement et la rousse – l’hologramme était une femme – fronça les sourcils. « Professeur Richards, il faudrait absolument que vous veniez à la réception. » Qu’est-ce qu’elle faisait chez les Quatre Fantastiques ?! Pourquoi n’avait-elle pas contacté Peter ou son frère ?! Peut-être qu’inconsciemment, elle avait besoin du soutien et de l’esprit maternel de Susan ?

Sa vision troublée, elle distingua la silhouette d’un homme. Soudain, ses jambes se dérobèrent sous son poids et elle s’écroula à genoux, une main tremblante plaquée contre sa bouche, secouée de sanglots. Ses billes cristallines étaient rouges et bouffies, n’arrivant plus à s’arrêter de pleurer. Ses plaintes étaient si déchirantes, que même l’hologramme paraissait affolé. Il fallait absolument qu’elle expulse toute cette souffrance de son corps avant d’exploser. Mais, Lucy n’arrivait plus à se contrôler. Son pouvoir se détraqua et la rousse se distordit comme une vielle télévision. Les lumières commencèrent à surchauffer et les appareils électroniques s’affolèrent.

Connor et elle… c’était fini…

Lucy avait perdu la personne qu’elle aimait le plus au monde (après leur bébé). Tous ces moments qu’ils avaient passés ensemble… Ses fous rires, ses tendres caresses et ses baisers passionnés. Cette connexion unique. Comment allait-elle faire pour s’en remettre, pour oublier ? Était-ce seulement possible ? La mutante n’avait aucunement conscience de ce qui se passait autour d’elle et des nombreux objets qu’elle brisait. Puis, épuisée, son pouvoir s’estompa. La belle blonde était là, agenouillée, comme dépossédée de son âme. Quelques fines larmes glissaient encore sur ses joues blafardes, alors qu’elle semblait ailleurs. Sa crise était terminée, pour l’instant… Elle était parfaitement immobile, les paroles de cet idiot résonnant toujours dans sa tête.






Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Ven 13 Fév 2015 - 17:57
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Après la Lune de Miel et la tuerie au centre de Manhattan, Susan et Reed Richards n'avaient pas eu un instant pour eux. Sans cesse poursuivit, traqué par la Purge. De plus, leur groupe d'habitude inséparable, dû se dissiper durant quelques temps. Un coup dur pour cette équipe. Fort heureusement, la paix semble revenir peu à peu... Enfin, paix. Cela restait un bien grand mot. Car malgré tout, tous ces évènements avaient profondément marqué chacun d'entre eux. Se faire considérer comme des anormaux... après avoir sauvé l'humanité un bon nombre de fois, il y avait de quoi se vexer. Bref, depuis cette tuerie, les Quatre Fantastiques n'avaient pas partagés de nouvelles aventures ensemble. Leur complicité et leurs liens fraternels étaient resté intact, mais quelque chose... avait tout de même changé. Qu'ils le veuillent, ou non. Reed avait bien faillit y perdre Susan. A plusieurs reprises, il s'est retrouvé dans l'incapacité de la protéger. Raison pour laquelle, depuis maintenant quelques temps, il passait le plus clair de son temps à ses côtés que dans son laboratoire. Si ce n'est, lorsqu'il a du temps, à s'entrainer. S'améliorer, se défouler. Plutôt que d'améliorer des gadgets qui ne les protégeront pas plus que nécessaire... Le scientifique a toujours été un grand angoissé, alors suite à tout ça, il valait mieux trouver un moyen efficace pour tout évacuer.

Mr Fantastic était en train de faire un peu de rangement dans son laboratoire, zyeutant de temps en temps quelques photos trainant un peu partout sur son bureau. Comme celle de son mariage avec Susan, enfin plutôt une de ses tentatives de mariage. Il sourit à ce souvenir, puis tomba en dernier sur une des premières photo de leur groupe. Le temps passait si vite... Reed sursauta lorsqu'il reçu l'alerte de la part de sa secrétaire holographique. Reposant ses affaires sur le bureau, il accouru sans attendre jusqu'à la réception. Une fois sur place, une jeune femme blonde, en sanglot, s'effondra à genoux au milieu du hall. Surpris, Reed la regarda un court instant avant de la reconnaître. Oui... Elle était là, le jour de l'attaque à Manhattan. Et puis, c'était une bonne amie de Susan. « Lucy ? Mais qu'est-ce que... » La demoiselle éclata en sanglot et soudain tout ce qui avait un rapport avec l’électronique se mit à grésiller ou à exploser. Reed se rappela de son pouvoir, heureusement, le sien le rendait invulnérable face à elle. Raison pour laquelle, il se rapprocha vivement d'elle et tenta de l'enlacer de tout son corps afin d'essayer de la calmer et de la protéger de tous ces projectiles. Une fois la tempête passé, il s'écarta doucement d'elle et tenta d'y comprendre quelque chose. Mais elle semblait visiblement en état de choc. Reed la regarda, attristé, puis tourna son attention vers sa "secrétaire" grésillante et pas mal amoché. « Préparez mon laboratoire médicale... »

Lentement et doucement, il prit Lucy dans ses bras pour la porter puis emprunta l’ascenseur le menant jusqu'au bon étage. Il marcha jusqu'au laboratoire médicale et la déposa délicatement sur la table d'examen. Elle était toute tremblante, affaiblie, comme... brisé. « Qu'est-ce qui a bien pu t'arriver... » Il la connaissait comme étant un vrai petit rayon de soleil. Jamais, il n'avait encore rencontré une jeune femme aussi... malheureuse. Ses larmes coulaient encore et son regard était comme... vide. Reed remarqua surtout ses mains, constamment plaquées au niveau de son ventre. Plus particulièrement de son bas-ventre. Tentant de capter son attention et de garder contact avec elle, il reprit doucement la parole en posant une de ses mains sur les siennes. « Ça va aller... Je vais m'occuper de toi et t'examiner. Si tu le veux bien... »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Sam 14 Fév 2015 - 19:09
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Une voix réconfortante s’adressait à elle. Puis, des bras l’entourèrent avec douceur, son corps s’élevant dans les airs. La jeune femme n’opposa aucune résistance, fatiguée et écrasée par son chagrin. Elle n’avait qu’un seul souhait : s’endormir pour l’éternité ou jusqu’à ce qu’il réalise son énorme bêtise. Lucy se sentait coupable d’avoir des pensées aussi sombres et tragiques… Car, le bonheur de son bébé était sa priorité. Il était sa raison de vivre. Il avait besoin d’une maman forte et débordante d’énergie, pas d’une loque inconsolable. Cependant, la douleur était encore trop présente et l’univers avait définitivement perdu de ses couleurs… Toutes les choses qu’elle affectionnait semblaient fades, inutiles. Couchée sur la table d’examen – dont le métal froid l’indifférait complètement – la blonde caressait son bedon. « Qu'est-ce qui a bien pu t'arriver... » Ses billes bleues se posèrent enfin sur Reed. Sa bouche s’ouvrit, mais les mots ne sortaient pas et ses yeux furent à nouveaux baignés de larmes. Une chose était certaine, elle souffrait énormément. Soudain, la blonde eut un spasme nerveux à sa main contre la sienne. « Ça va aller... Je vais m'occuper de toi et t'examiner. Si tu le veux bien... » Sa gentillesse et sa voix réconfortante l’apaisa un peu, hochant légèrement la tête pour donner son accord.

Sa main se referma autour de la sienne pendant une minute, observant le scientifique avec gratitude. Sa présence l’empêchait de retomber en crise. Lucy n’avait croisé le professeur Richards qu’une ou deux fois. Néanmoins, elle l’avait toujours trouvé très sympathique et elle savait qu’il était digne de confiance. La mutante se savait en sécurité au Baxter Building. Avec son aide, la belle blonde s’installa sur le dos, prête à ce qu’il l’examine. Ça lui ferait sûrement un bien fou d’entendre que son petit bébé n’avait rien. Qu’il était au chaud là-dedans. Bien sûr, Lucy était convaincue qu’il était en parfaite santé (instinct de maman), mais juste de l’entendre de vive voix… ça lui réchaufferait le cœur. D’ailleurs, elle ne réalisait pas encore que la découverte de sa grossesse pourrait induire le professeur en erreur. Car, aux dernières nouvelles – du moins, pour les Quatre Fantastiques – Lucy et Johnny avaient beaucoup d’affection l’un envers l’autre. Au point où la Torche Humaine avait abandonné son groupe, sa famille, pour la retrouver au milieu des tirs à Manhattan.

Mais, il est vrai qu’elle n’était pas en état de penser à quoique ce soit… La blonde attendait patiemment le verdict du scientifique, contemplant distraitement les nombreux gadgets dans la pièce. Elle avait retrouvé un certain calme, grâce à Reed. Elle essayait de se changer un peu les idées, se demandant où se trouvait les autres, maintenant que la « paix » était revenue. Puis, un long frisson remonta le long de son échine.

«
… professeur... est-ce que je pourrais avoir une couverture ? S’il vous plaît… » Sa voix était rauque, comme si c’était la première fois qu’elle parlait depuis des siècles. La blonde était mouillée de la tête aux pieds et avait recommencé à grelotter. D’un geste las, elle essuya ses joues trempées et reporta son attention sur tous les moniteurs.    





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Dim 15 Fév 2015 - 17:51
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Au grand soulagement du scientifique, l'état de Lucy commençait petit à petit à se stabiliser. Ou du moins... de telle sorte à ce qu'elle ne fasse pas une autre crise. Reed était rassuré que sa présence ne l'effraye ou ne l'angoisse pas plus que nécessaire et surtout qu'elle se laisse un minimum faire. Très attentif et affecté par l'état de cette pauvre jeune femme, Reed l'observait attentivement. Voyant bien qu'aucun mot n'arrivait à être prononcer, ni aucun geste. Comme si elle n'avait plus la moindre force, ni la moindre volonté. Il garda sa main quelques instants contre celles de la jeune femme, avant de s'écarter d'elle, juste le temps de s'emparer des outils nécessaire afin de l'examiner. Il commença donc par prendre sa tension, jusqu'à lui faire une prise de sang. Il n'était peut-être pas médecin, mais son flair lui dicta de pratiquer une échographie. Depuis le début, elle avait les mains sur son ventre et semblait avoir quelque chose à... protéger.

C'est donc toujours aussi délicatement, qu'il souleva lentement son t-shirt, afin de déposer un peu de gel sur son bidon. Il rapprocha le moniteur ainsi que l'écran et mit la machine sur tension. Il regarda un instant la demoiselle, toujours avec son éternel regard et sourire rassurant, puis déposa la sonde à ultrason sur son ventre. Le déplaçant avec lenteur, les yeux rivés sur l'écran de visualisation. Écran qui avait du mal à ne pas se brouiller. « Essayes de rester calme... » Sa voix restait douce et incroyablement calme. Il se concentra à nouveau sur l'écran, attendant qu'elle se laisse un peu aller. Puis, finit par y voir quelque chose... un fœtus. Si ce n'est... deux ? Non... c'était assez flou. Reed fronça les sourcils, tentant de vérifier s'il y en avait bien un deuxième ou non, mais c'était très difficile à percevoir. Le tout étant encore trop peu développé, il ne valait mieux pas trop faire perdurer l'examen aux ultrasons. Mais une chose était sûr, elle était bel et bien enceinte et il ne semblait pas y avoir la moindre anomalie.

Il retira alors toutes les machines et branchements, laissant ainsi respirer la demoiselle. Qui lui demanda ensuite fébrilement une couverture pour se réchauffer. « Bien sûr... » Le scientifique alla chercher une couverture dans une des armoires, puis recouvrit la blondinette avec bienveillance. « Reposes toi. Je ne suis pas loin, si tu as besoin de quoi que ce soit... » Il lui sourit une dernière fois, avant de se rendre dans une pièce voisine afin d'examiner les résultats de l'ensemble de l'examen. Tant de la prise de sang que de l'échographie. Se pourrait-il... Qu'elle soit enceinte de Johnny ? Une question qui germa soudainement dans la tête du génie. Car aux dernières nouvelles, ils étaient tous les deux particulièrement bien amourachés. Mieux valait-il attendre d'obtenir des réponses de la part directe de Lucy pour en savoir plus, avant de se faire trop d'illusions.


**********************


Plusieurs heures étaient passés, peut-être même plus de la moitié d'une journée, et la mutante n'avait toujours pas bougé d'un poil. Reed allait la voir de temps en temps afin de veiller sur elle. Mais pour une fois, cette nuit-là, le scientifique trouva enfin le temps de se coucher dans son vrai lit. Après avoir réussi à joindre sa femme par téléphone. Elle avait pris quelques vacances dans sa famille, mais Reed lui expliqua brièvement la situation, sans en dire trop non plus, ne sachant pas tout. Le lendemain, le professeur tenta une nouvelle approche, accompagné d'un bon verre de jus d'orange. Mais à son agréable surprise, Lucy semblait à nouveau sur pied. Peut-être toujours aussi faible, mais au moins éveillé. « Bonjour Lucy. » Timidement, il s'approcha d'elle et lui tendit le verre. « Comment te sens-tu aujourd'hui ? » Il avait des tas de questions à lui poser, mais aller bien évidemment faire tout son possible pour ne pas la presser et "rester le plus cool possible", comme dirait Johnny. Il enfouit ses mains profondément dans les poches de son pantalon, avant de reprendre un petit sourire aux coins des lèvres. « J'ai tenté de faire des pancakes... Ils ne sont pas aussi délicieux que ceux de Susan, mais... Je me suis dis que t'aurais certainement un p'tit creux. » D'un signe de tête, il la convia à le suivre jusqu'à l'étage où se trouve leurs appartements de vie. Une fois dans la cuisine, il réchauffa les derniers pancakes, laissant la demoiselle se mettre à son aise.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Lun 16 Fév 2015 - 4:19
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


La belle mutante n’opposa aucune résistance, n’affichant qu’une légère grimace à la seringue plantée dans son bras. Un petit gémissement de surprise s’échappa d’entre ses lèvres au contact du gel sur son bidon. Ses cristaux se posèrent immédiatement sur le moniteur, avec une certaine appréhension… Comment allait-elle réagir en apercevant son petit bébé, pas plus gros qu’une noix ? Ce serait certainement plus concret qu’un test de grossesse. Pour l’instant, ses ondes magnétiques brouillaient quelque peu l’image. « Essayes de rester calme... » Il y avait tant d’émotions qu’elle devait stabiliser : sa peine infinie, sa colère étourdissante, son amère déception et son euphorie à l’idée de voir enfin ce petit ange… La blonde inspira profondément, chassant au mieux ses sombres pensées. Soudain, un point minuscule se dessina à l’écran. Ses yeux brillèrent d’émerveillement, bien que l’image soit assez instable (le moniteur grésillait encore un peu). Mais, son enfant était bien là ! Le professeur Richards ne disait rien, parcourant son ventre avec la sonde. La maman arracha à contrecœur son regard du moniteur, observant le scientifique en quête d’une réaction particulière. Il semblait parfaitement calme. Ce qui la rassura.

Reed débrancha les appareils et lui apporta de quoi se réchauffer. «
Reposes toi. Je ne suis pas loin, si tu as besoin de quoi que ce soit... » Lucy se redressa mollement et bredouilla un faible « merci… ». Dans un ultime effort, la demoiselle enfila des vêtements secs – qui se trouvaient dans son sac – avant de s’emmitoufler dans l’épaisse couverture et de se recroqueviller sur la table d’examen. Qu’allait-elle faire maintenant ? Chaque fois qu’elle pensait à lui, son visage se crispait de douleur et son cœur menaçait d'exploser. Accepterait-il au moins de reconnaître l'enfant comme le sien ? Mais, son beau milicien lui avait bien spécifié qu'il préférait ne plus jamais la revoir... Ses yeux recommencèrent à lui picoter, sa vision brouillée par de nouvelles larmes.  

Lucy avait pleuré toutes les larmes de son corps durant la nuit, se réveillant toutes les dix minutes à cause de violents cauchemars. Son subconscient rejouait encore et encore sa rupture avec lui. Bien sûr, la jolie blonde avait la ferme intention de se ressaisir. Mais, comme toutes les femmes en peine d’amour, elle aurait besoin de temps pour s'en remettre. Elle avait demandé à son petit bout de chou d’être patient, de lui faire confiance. Ça lui faisait du bien de s’adresser à son bedon, même si le fœtus n’était pas assez développé pour comprendre. Mon dieu, qu'elle l’aimait… Finalement, le sommeil réussit à la gagner, la pauvre étant complètement exténuée. Lucy ne savait pas très bien depuis combien de temps elle avait rejoint les bras de Morphée, mais à son réveil, elle avait l’impression d’être un peu plus légère. «
Bonjour, Lucy. Comment te sens-tu aujourd'hui ? » D'un mouvement las, elle s’assit et s’étira longuement. « On dirait que j’ai été frappé par un train… » Admit-elle, un sourire triste et douloureux suspendu aux lèvres, prenant le verre de jus d'orange d'un geste fébrile. Ses yeux étaient encore bouffis et cernés, mais elle avait repris un peu de couleur. « J'ai tenté de faire des pancakes... Ils ne sont pas aussi délicieux que ceux de Susan, mais... Je me suis dit que t'aurais certainement un p'tit creux. » Reed était un homme adorable, généreux et très gentil. Susan avait de la chance de l’avoir à ses côtés… Une fois dans la cuisine, la blonde observa discrètement les lieux, comme si elle avait peur de tomber sur quelqu’un en particulier… Ils s’installèrent à table. N’ayant pas vraiment d’appétit, elle massacra distraitement ses pancakes avec sa fourchette. Puis, consciente des efforts de son ami, elle accepta de manger trois ou quatre bouchées et de boire un peu de son jus d’orange.

«
Je suis vraiment désolée d’être débarquée comme ça… » Dit-elle soudain en déposant son verre, gênée. « … Je ne savais pas où aller… en plus… j’ai fait de la peine à Johnny… On m’a dit que c’est lui qui m’a amené à l’hôpital… Il m’a sauvé la vie… » Dit-elle bouleversée. La belle mutante parlait du combat à Manhattan, celui où elle était passée à deux doigts de mourir. C’est là, précisément, qu’elle avait réalisé ses sentiments pour le trentenaire. Ça ne l’empêchait pas d’avoir beaucoup d’affection pour Johnny. Même qu’elle le considérait comme l’un de ses plus grands amis...




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Mar 17 Fév 2015 - 2:41
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Concentré sur ses derniers pancakes, toujours en train de chauffer, le génie scientifique écoutait attentivement la blondinette tout en veillant à ne rien faire cramer cette fois. Il était peut-être doué dans bon nombre de domaines, mais pas spécialement en cuisine. Mais il n'était pas du genre à se laisser vivre parce qu'il avait une femme. Susan restait une femme particulièrement indépendante... Et lui, pas un macho. Même s'il lui est souvent arrivé de compter sur elle lorsqu'il avait énormément de boulot. Mais ça, c'était encore autre chose. Reed était soulagé, en tout cas, d'entendre à nouveau Lucy parler. Un peu plus vivante que la veille... Même si sa petite mine tristounette laissait encore clairement percevoir les douleurs de la veille. Il espérait donc pouvoir réussir à faire retrouver l'appétit à la jeune femme et pourquoi pas aussi un peu de joie de vivre. D'une certaine façon, ça lui permettait également de se changer les idées et de faire un peu autre chose que de travailler ou ruminer. « Tu as bien fait de venir ici... Vu ton état. Tu n'aurais pas été bien loin... » Il la regarda un instant, puis déposa le tout dernier pancakes au sommet du tas. Avant de placer tous les ustensiles de cuisine dans l'évier. Vaisselle qu'il prendra le temps de faire plus tard...

Reed s'interrogea lorsque la blondinette parla du fait qu'elle avait fait du mal à Johnny. Où voulait-elle en venir exactement ? Car lui, n'était au courant de pas grand chose. Bien souvent, les histoires de la Torche ne regardaient que la Torche. Même sa sœur n'en savait rien, ou alors c'était bien malgré elle. Mais il y a une chose qu'il savait, c'est qu'en effet, il l'avait sauvé durant le combat à Manhattan en plus de l'avoir amené jusqu'à l'hôpital. « C'est vrai... » Repenser à ces évènements ne firent pas remonter de très bons souvenirs, mais il était normal qu'elle en parle. Le scientifique en avait tout de même un petit peu voulu à Johnny de les avoir "planté" durant des moments aussi peu opportuns, mais c'était du passé. Cela ne l'empêchait pas pour autant de s'être montré héroïque. Reed s'installa à son tour, à côté de Lucy. Se servant un pancakes et un verre de jus d'orange. « Excuses-moi, je sais que ça ne me regarde absolument pas, mais... Toi et Johnny... ? Il ne nous parle plus vraiment de sa vie privée ses derniers temps... Il ne l'a jamais vraiment fait d'ailleurs... » Il n'est pas difficile de percevoir une certaine gêne chez l'homme élastique. Gêné et craignant de paraître vraiment indiscret. Mais, il avait besoin d'être éclairé sur un certain détail...

Il se réfugia d'ailleurs dans son verre de jus d'orange, buvant plusieurs gorgées avant de reposer franchement le verre sur la table et de sortir une photographie d'une des poches de sa blouse suspendue à un crochet juste derrière lui. « En t'examinant hier soir, j'ai également pratiqué une échographie. Rassures toi, ton bébé va très bien. » Doucement, il lui tendit la photographie de l'échographie. L'imagine n'était pas très net, mais c'était la plus belle capture et on pouvait tout de même y voir clairement le petit embryon. Il l'a laissa prendre le temps de regarder l'image, avant de reprendre doucement. « Mais, serait-il possible qu'il soit de... Johnny ? » Reed inspira une bonne bouffée d'air comme si, une nouvelle fois, il craignait d'avoir dit une bêtise. Une manie chez le scientifique, indéniablement pudique et timide. Mais son regard restait malgré tout plein d'assurance. Espérant tout de même savoir si son beau-frère allait devenir père. Ou non...

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Mar 17 Fév 2015 - 19:57
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Son morceau de pancake se noyait dans le sirop à force de touiller sa fourchette dans son assiette… La belle blonde réfléchissait à ses options. Ça l’embêtait d’imposer sa présence aux Quatre Fantastiques. Bien que, l’idée d’avoir un scientifique et un ami à ses côtés était rassurante. Qui sait ce qu’elle serait capable de faire à cause de ses hormones ? Ils avaient eu une belle démonstration la veille. Malgré tout, elle se sentait mal à l’aise… Finalement, peut-être qu’elle informerait son frère de la nouvelle. Il y avait de fortes chances qu’il débarque à New-York en catastrophe. Entre temps, le professeur Richards confirma que Johnny l’avait bel et bien transporté jusqu’à l’hôpital. « Excuses-moi, je sais que ça ne me regarde absolument pas, mais... Toi et Johnny... ? Il ne nous parle plus vraiment de sa vie privée ses derniers temps... Il ne l'a jamais vraiment fait d'ailleurs... » Ses perles bleues, qui fixaient obstinément le liquide doré et onctueux, se posèrent sur Reed. « On ne s’est pas reparlé depuis la Purge… » Dit-elle simplement, avec une pointe de déception. Johnny n’était même pas venu lui rendre visite à l’hôpital… Bon, avec la présence du trentenaire, c’était compréhensible.

Lucy continuait de jouer avec son petit-déjeuner, la tristesse déformant toujours ses jolis traits. «
En t'examinant hier soir, j'ai également pratiqué une échographie. Rassures toi, ton bébé va très bien. » Elle poussa un petit soupir, soulagée. « … Merci, ça me fait du bien de l’entendre. » Puis, d’un geste fébrile, la blonde s’empressa de prendre la photographie. Du bout des doigts, elle caressa doucement l’image, ses yeux brillants d’un amour absolu. Elle se mordit la lèvre inférieure, à la fois émue et bouleversée. « Mais, serait-il possible qu'il soit de... Johnny ? ». Surprise, Lucy renversa son verre de jus d’orange par mégarde. Se dépêchant d’éponger son dégât avec sa serviette de table, ses joues devinrent écarlates.

«
… Pardon ! Je vais nettoyer ça… » Elle n’osait même plus regarder le professeur. « … Johnny et moi… Ça n’a jamais été jusque-là… Je me suis rendue compte de mes sentiments une fois effondrée dans mon propre sang… C’est pour ça que… J’aurais bien aimé m’excuser auprès de lui, pour lui avoir donné de faux espoirs. » La mutante se sentait dix fois plus mal à l’aise que Reed, continuant d’essuyer la table avec vigueur. Malgré tout, elle semblait avoir beaucoup d'affection pour Johnny. « Ce n’est pas le père du bébé… c’est… » Son cœur s’arrêta de battre une seconde, ses sourcils froncés de chagrin. « C’est un milicien… Il s’appelle Connor Welch. » Dire son nom était une véritable torture pour la jeune femme, qui se réinstalla dans sa chaise. Lucy devait avoir une confiance aboslue en Reed, pour lui dévoiler cette information cruciale. « J’habitais avec lui… mais, il a brusquement décidé de… de me mettre à la porte, sans la moindre explication… Il ne sait pas pour l’enfant. » Lucy glissa une main dans sa tignasse blonde et regarda ailleurs, les yeux vitreux. « Je ne sais plus quoi faire… »




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Mer 18 Fév 2015 - 4:24
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Le scientifique était touché de voir une réaction maternelle et attendrissante aussi directe chez la jeune femme à la vue de son échographie. Elle semblait déjà beaucoup aimé cet enfant, cela se voyait. Ça faisait plaisir de la voir un peu plus rayonnante que la veille... Au moins, il n'y avait pas que du négatif dans tout cela. Mais quand Reed se surpassa pour oser poser la question sur l'origine du père de cet enfant, la demoiselle renversa son verre. Ce qui fit d'autant plus sursauter Reed, rapidement sur tension. Tout aussi précipitamment, il l'aida à nettoyer tout en écoutant sa réponse et jonglant son regard entre elle et ce qu'il était en train d'essuyer. Tous les deux mal à l'aise... On pouvait dire que la situation était particulièrement cocasse, mais surtout amusante. Alors comme ça... Johnny n'était donc pas le père. Bizarrement, une vague de soulagement s'empara de Reed tandis qu'il se redressa pour aller jeter à la poubelle les essuies tout qu'il venait d'utiliser. Persuadé que, cette chère Torche, n'a pas la maturité nécessaire pour devenir père. Même si c'est un type bien, être père est une toute autre paire de manches et surtout de responsabilité... Bref, il imaginait vraiment mal Johnny dans un tel "rôle".

Reed fronça les sourcils après ceux de Lucy, lorsqu'elle évoqua le nom du véritable père de l'enfant. Un certain Connor Welch, semble-t-il... Ce nom ne lui disait rien, mais visiblement il était le principal responsable de son piteux état. Et aussi... Un milicien. Ce qui refroidit légèrement le scientifique, qui avait gardé un goût particulièrement amer des miliciens... La majorité d'entre eux avaient tout de même tenté de le tuer lui et Susan. Comment une mutante telle qu'elle avait pu s'attacher à un milicien ? Mais... une fois encore, tout cela ne le regardait pas et il n'allait pas s'en mêler plus qu'il ne l'a déjà fait. Se contentant donc de mettre ses jugements de côtés et de se maintenir au raisonnable. D'autant plus, que la petite blondinette semblait "encore" particulièrement attaché à lui en plus d'être tout fraichement blessé. « Je vois... » Doucement, il revint s'assoir prêt d'elle, terminant de déguster son pancakes et d'engloutir son jus d'orange. Tout en réfléchissant à ses futurs conseils. « Ton histoire m'a l'air particulièrement compliqué... » Maladroit, Reed redressa la tête. Il n'avait pas envie d'enfoncer le couteau dans la plaie, mais c'était véridique...

Reposant son verre devant lui, il tenta de se rattraper avec un peu plus de souplesse. « C'est triste ce qu'il vous est arrivé. Une rupture... Ce n'est jamais simple. C'est pour cette raison que tu étais dans cet état hier soir ? » Noyant son regard dans le sien, il se clarifia la gorge, avant de reprendre tout en se tournant complètement vers elle. « J'ignore ce que vous avez vécu tous les deux, ni comment est ce Connor... Et je ne suis vraiment pas doué en ce qui concerne les histoires d'amour, mais... Si on essaye d'y mettre un peu de logique, toute action a ses raisons. » La logique... Principale chose avec laquelle Reed réagit et agit. La pauvre Susan eut beaucoup de mal d'ailleurs à apprendre au scientifique à réfléchir un peu plus souvent avec le cœur. « Ce que je veux dire, c'est que je trouve ça étrange qu'il n'ait rien voulu te dire... » Après, tout ceci pouvait être pour une raison banale, comme pour une raison très grave. Mais le fait qu'il soit milicien, pouvait suffire à croire en la deuxième solution.

En pleine réflexion pour Lucy, Reed était vraiment déterminé à l'aider ou au moins à la conseiller. « Il vaudrait peut-être mieux pour l'instant que tu laisses la situation se refroidir un peu... Parfois, ça vaut mieux, tu sais. Il n'est pas impossible qu'il revienne un jour vers toi, ou que vous réussissiez à en discuter, quand tout se remettra en place... » Il l'espérait pour elle en tout cas... Préférant ne pas non plus baigner la blondinette dans de faux espoirs, il ne pouvait s'avancer davantage sur le sujet. Délicatement, il posa une main amical sur la sienne. « Tu peux toujours loger ici, si tu veux. L'immeuble ne manque pas de place comme tu peux le constater. Et je suis sûr que Susan en sera ravie. Au moins le temps que ta situation se stabilise... » Il se doutait bien que si elle avait été mise à la porte par ce milicien, elle devait avoir nul part où aller. Et pour Reed, même s'il ne connaissait pas beaucoup la jeune femme, il lui était inconcevable de l'abandonner à son sort. Ni elle, ni son bébé d'ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Mer 18 Fév 2015 - 19:21
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Mr. Fantastic était perplexe. Comment pourrait-il en être autrement ? Qui aurait cru que cette justicière dévouée tomberait éperdument amoureuse d’un soldat de la Purge ? Malgré son opinion à ce sujet, le professeur Richards semblait ouvert d’esprit et compréhensif. Ne jugeant aucunement sa relation avec le milicien, il cherchait plutôt à comprendre les fondements de cette rupture. Elle approuva d’un signe de tête à sa question, sans l’interrompre. « Ce que je veux dire, c'est que je trouve ça étrange qu'il n'ait rien voulu te dire... » Était-ce si étrange ? Si quelqu’un avait menacé sa vie devant son beau trentenaire impulsif… il aurait été capable de la repousser pour la « protéger ». C’était la seule hypothèse sensée… « C’est un homme bien. » Assura-t-elle d’un ton sans réplique. « Mais, c’est un parfait idiot… Je pense qu’il essaie de me protéger de quelque chose ou de quelqu’un. Il m’a hébergé durant la Purge. Pourquoi est-ce qu’un milicien haut gradé aurait pris ce risque ? C’est lui qui s’est occupé de moi après mon hospitalisation. Il m’a accompagné à Londres pour sauver mon frère et il a pris une balle pour moi… Pourquoi est-ce qu’il aurait fait tout ça, pour ensuite me demander de disparaître de sa vie ? » La jeune femme repris son souffle. Ça lui avait fait du bien d’extérioriser tout ça ! C’était douloureux, mais libérateur. Si elle n’était pas enceinte, elle aurait enquêté de son côté… La belle s’enfonça dans le dossier de sa chaise, pensive.

«
Il vaudrait peut-être mieux pour l'instant que tu laisses la situation se refroidir un peu... Parfois, ça vaut mieux, tu sais. Il n'est pas impossible qu'il revienne un jour vers toi, ou que vous réussissiez à en discuter, quand tout se remettra en place... » Reed avait raison. La blonde eut un rictus amer à sa dernière remarque. « La prochaine fois que je l’aurai devant moi, c’est mon poing qu’il se prendra. Je lui avais promis que s’il me blessait encore, je lui casserais la figure… et contrairement à lui, je tiens mes promesses. » Elle se mordit fortement la lèvre inférieure, visiblement fâchée, repensant à cette nuit – après la fête organisée pour ses dix ans comme professeur de boxe – quand son beau trentenaire l’avait embrassé avec amour, promettant de ne jamais l’abandonner et de ne plus jamais la faire souffrir. La blonde déposa sa fourchette, n’ayant plus faim. Elle se frottait le front avec sa main, se demandant si elle allait encore s’effondrer. « Ce n’est pas la séparation qui me blesse autant, c’est qu’il a choisi de se battre sans moi. Je vous envie, vous et Susan… » Ses billes translucides se posèrent sur le scientifique lorsqu’il lui proposa d’emménager au Baxter Building. Du moins, le temps qu’elle trouve une solution.

«
… En temps normal, j’aurais refusé. » Un petit sourire se dessina sur ses lèvres. « Je n’aime pas être un fardeau pour mes amis. » Raison pour laquelle la jeune femme n’avait pas accouru chez son photographe adoré. « Mais, j’ai besoin de votre aide, professeur. Je ne sais pas si mes pouvoirs vont se détraquer à cause de la grossesse. C’est ma faiblesse, les émotions… » Il avait pu le constater la veille. « Alors… si vous êtes certain que ça n’embêtera personne… Ça me ferait certainement du bien d’avoir des amis de confiance autour de moi. Évidemment, je vais faire ma part ! Je peux faire la cuisine, le ménage et contribuer au loyer. » S’empressa-t-elle d’ajouter. Puis, son regard s’adoucit. « … Merci. Je ne sais pas ce que j’aurais fait sans vous. »





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]   Jeu 19 Fév 2015 - 17:10
Lucy & Reed.
i've been walking the streets at night, just trying to get it right. it's hard to see with so many around. no i don't like being stuck in a crowd. and the streets don't change but maybe the name. i ain't got time for the think cause i need you. yes i need you. by razorblade kiss.


Comme toujours, le grand patron du Baxter Building restait à l'écoute de la jeune femme. Malgré l'était dans lequel elle est passé la veille, elle parlait encore en bien de cet homme. De ce... milicien. Qui l'avait pourtant clairement rejeté. Mais le scientifique resta lui aussi perplexe. D'une part parce qu'il ne le connaissait pas et ne savait rien de leur relation pour juger et qu'effectivement il y avait plusieurs points qui clochaient... Il était soulagé de voir la blondinette extérioriser son malheur, et ce qui la tracassait. Ce qui pourrait peut-être permettre aux deux de comprendre un peu plus le pourquoi du comment de cette situation. Néanmoins... Reed savait aussi qu'après une rupture, il nous arrive de trouver toutes les excuses du monde pour garder espoir et ne pas faire le deuil d'une chose qui est, bel et bien terminé. Le scientifique espérait que ça ne soit pas son cas... Raison pour laquelle, il resta silencieux et se contenta de l'écouter. Tout restait bien flou et bien mystérieux...

Un petit sourire étira les lèvres du génie scientifique, quand elle envisagea l'idée de frapper ce Connor. Une charmante promesse qu'elle lui aurait visiblement faite... Il avait beau ne pas le connaître, il est vrai qu'il le méritait certainement. Et le scientifique sera là pour en témoigner... Après l'avoir ramassé dans un tel état, il allait s'en souvenir longtemps de ce chagrin d'amour. Puis, elle envia presque sa relation entre lui et Susan. Il ricana un instant, avant de répliquer avec amusement. « Oh tu sais... Entre Susan et moi, ça n'a pas toujours été ainsi. Pendant longtemps, et il y a peu encore, j'étais prêt à me la jouer en solo si ça pouvait lui éviter toute sorte d'ennuis... Parfois, il nous arrive de ne pas avoir le choix. Et d'autres fois, où le travail d'équipe ne suffit plus et où... Agir comme un "idiot" peut sauver des vies. » Baissant un instant la tête, il repensa à la fois où il dû mentir et piéger Susan afin qu'elle puisse s'échapper et être en sécurité, pendant que lui avait risqué sa vie en attirant tous les purgiens sur sa personne. Une décision qui lui a valut un bon remontage de bretelle à son retour, mais qu'est-ce que c'est une petite engueulade ? Tant que la personne que l'on aime le plus est sauve. Disons que ça en vaut largement la peine...

La proposition de Reed était mûrement réfléchit et il était évident que la présence de Lucy n'allait nullement leur poser problème. Même s'il ne la connaissait pas encore énormément, il l'appréciait et avait confiance en elle. Son regard à lui aussi s'adoucit, accompagnant le tout d'un charmant sourire. « Tu peux m'appeler Reed. Et inutile de me remercier... Ça nous fera un peu plus de monde à la maison. » Il est vrai que l'ambiance n'était plus vraiment la même ces derniers temps et le groupe un peu moins souvent réunis. Donc la présence de la mutante ne ferait que le plus grand bien. « Je ferai tout ce que je peux pour t'aider. En attendant, je vais te montrer ta chambre si tu le veux bien ? » Il lui donna une petite tape amical sur l'épaule, avant de se lever et de l'emmener jusqu'à sa chambre. Une pièce spacieuse et confortable, dans laquelle elle allait pouvoir s'épanouir au moins l'espace de quelques temps...

Revenir en haut Aller en bas
 

I need to be strong... for my baby - [Lucy & Reed]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» P... de baby-boomers 68tards...





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc