Partagez | 
 

That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Dim 15 Fév 2015 - 4:31



That was the worst movie I've ever seen...

Trailer:
 
Qui avait choisi ce film et pourquoi se l’étaient-ils tous les deux infligé, tel était le débat d’Eve et de Leo tandis qu’ils sortaient tous les deux d’un cinéma réputé pour ne passer que des nanars, des perles de nullité, des trésors cinématographiques issu des tréfonds du septième art, en plein Times Square. Tenant toujours son carton de popcorn entamé à la main, Eve poussa la porte battante de la sortie, attendant que Leo la rejoigne, dans la rue éclairée par les divers lampadaires et autres pancartes lumineuses. Elle riait depuis le générique du début : sans doute n’aurait-elle même pas autant ri en allant voir la meilleure comédie du monde.
« C’était le nanar du siècle, très sincèrement, j’ai du mal à le classer par rapport à Sharknado... Enfin, c’était déjà mal parti avec le casting, alors le scénario ! »
Le film était peut-être nul, en tant que film, mais Eve avait pourtant passé un excellent moment en compagnie de Leo. Comment avait-il réussi à la convaincre de sortir au cinéma, un soir, après cette drôle de soirée passée à la NACE ? A vrai dire, c’était plutôt Eve qui était revenue lui rappeler une fameuse soirée cinéma qu’ils s’étaient promis. Pourtant, dès son réveil, Eve s’était montrée assez distante, évitant soigneusement de croiser l’ingénieur, pendant un ou deux jours. Mais finalement, elle était revenue vers lui, visiblement moins troublée qu’elle n’avait semblée l’être. Sur son absence et son silence radio, elle ne lui dit absolument rien, mais peut-être devrait-elle s’expliquer plus amplement, dans la soirée. Elle avait cherché à prendre de la distance, pour faire le point, après tout, ça ne lui arrivait pas souvent de se réveiller auprès d’un homme, et qui plus est, qui n’avait pas cherché à obtenir ses faveurs nocturnes… Elle avait tenu quelques jours, il est vrai, mais non sans l’observer à distance, à l’abri de son regard. Elle avait tenté de se raisonner en se disant que l’alcool y avait sûrement été pour beaucoup, mais non, il y avait toujours cette sensation étrange et nouvelle en elle. Quand enfin elle ne tint plus, elle le contacta par sms – se sentant, de ce fait, comme une collégienne en plein flirt – pour lui rappeler qu’il y avait toujours un cinéma en jeu. Elle s’en voulut presque aussitôt, se fâchant contre elle-même d’appréhender une simple réponse de Leo. Mais elle avait pourtant sourit lorsque ce dernier lui donna une date et un lieu de rendez-vous.
Elle avait craint qu’il lui en veuille, à cause du fait qu’elle l’avait soigneusement évité pendant ces quelques jours, et qu’il décide de ne pas réitérer l’expérience. Mais c’était un fait : elle se sentait bien, en sa présence et bien qu’elle ne puise correctement définir leur relation, elle se sentait bien mieux en sa présence que lors des derniers jours où elle n’avait cessé de ressasser ses souvenirs, et au final n’avait guère réussi à le chasser de ses pensées.
La jeune femme attrapa un popcorn, l’amena à sa bouche et le croqua, entre deux rires, puis, comme prise d’une soudaine réflexion, Eve demanda à Leo :

« Tu penses qu’ils ont hésité entre un remake de Dracula et un space opera et que c’est comme ça que cet hybride est venu au monde ? Hum… Rappelle-moi, qui a choisi le film ? »
A dire vrai, ils n’avaient pas tellement eu le choix, puisqu’il n’y avait que deux films à cette séance, et l’autre étant une de ces habituelle comédie romantique que l’un comme l’autre exécrait, il ne restait plus que Dracula 3000.
« Ah… En tout cas, ça m’aura bien fait rire… »
Eve souriait à Leo, tandis qu’ils s’étaient mis à marcher, sans spécialement savoir où ils allaient. Le film n’avait pas vraiment eu de succès, alors ils avaient eu la salle pour eux deux, ou presque, il y avait bien deux ou trois jeunes, mais ils ne se formalisèrent absolument pas lorsque Leo et Eve firent des commentaires sur le film.
« Hum… J’ai passé une bonne soirée… »
Eve se mordit la lèvre, fronçant légèrement les sourcils : depuis quand manquait-elle cruellement d’assurance ? Elle se faisait presque de la peine. Alors qu’elle avait toujours transpiré la confiance en elle, l’assurance et la nonchalance, attirant naturellement les hommes à elle, et prenant ce qu’elle voulait sans jamais rien attendre. Avec Leo, c’était différent. Elle n’arrivait pas à admettre qu’elle avait de l’attirance pour lui, plus que de la simple sympathie, et le fait qu’elle se pose tant de questions la rendait soudainement moins entreprenante.
« Tu veux aller prendre un verre ? »
La véritable raison, c’était qu’elle espérait prolonger toujours un peu plus cette soirée… Et le regard qu'elle lui lançait parla pour elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Mar 17 Fév 2015 - 14:19
Très franchement, il se serait bien passé de cet horrible film qu’ils venaient de regarder, il s’en était douté dès qu’il avait vu le nom du film. Mais il ne pouvait pas dire oui à une comédie romantique (franchement, ça aurait été gênant, non ?) et il ne voulait surtout pas dire non à Eve alors il avait accepté et il le regrettait amèrement. Oh, il avait vraiment détesté de film qu’il avait en plus payé pour voir «Je crois qu’ils n’avaient pas de scénario, ils se sont juste donné une idée de départ et ont improvisé, c’est la seule explication » il eu l’air sérieux pendant quelques secondes avant de sourire. «C’est sans aucun doute le pire film que j’ai vu… Ca m’a tellement refroidi que je n’ai même pas fait de commentaire sur le fait qu’il était idiot d’amener dracula dans l’espace… » Et pourtant on pouvait compter sur lui pour ruiner un film de science fiction sauf que là ça dépassait toute logique. Il y avait même un gros manque de logique.


Il avait sagement attendu un appel de la jeune femme depuis leur dernière soirée improvisée passée ensemble. S’il avait attendu, c’était surtout parce qu’il n’avait absolument aucun moyen de la contacter et inutile de dire qu’aller voir son père et demander ses coordonnées était hors de question. Alors il s’était plongé dans le travail, il était sur une invention dans les labos du SHIELD et il ne voyait pas les heures passer, il faut dire que dès qu’il se mettait à inventer quelque chose plus rien n’avait d’importance et il commençait tout juste à trouver son rythme à la NACE alors il pensait un peu moins à Eve, sauf lorsqu’il était face à un ordinateur et surtout son ordinateur privé, dans son appartement, où il se demandait en souriant si elle n’était pas à l’intérieur à observer ses recherches, il regarda à nouveau des vidéos de singes dans le but de l’attirer mais rien, jusqu’à hier où elle le contacta directement par sms (bien sûr qu’elle avait le numéro !) pour lui rappeler cette fameuse séance de cinéma, il avait répondu en blaguant que ça ne comptait pas mais il avait ensuite fixé une date et une heure. Il avait essayé de cacher sa joie mais au SHIELD, tout le monde s’était aperçu qu’il était bien plus joyeux de d’habitude.


«Je ne sais pas, honnêtement, je crois que peut être ont-ils été cherché une idée dans une classe pleine de gosses et qu’ils on pondus ça, ce ne serait pas impossible et c’est toi » il pointa Eve du doigt avec un sourire aux lèvres «C’est toi qui a choisi le film, je t’avais dit dès le début que je préférais aller voir ce film romantique entre une aveugle et son infirmier plutôt que ce truc et sache que je t’en veux beaucoup » Il fit mine d’être sérieux mais au fond il l’était vraiment !
«Ah oui ? Bon, je suis content d’avoir dépensé une fortune pour ce navet alors, j’imagine » il ricana mais quand même le prix pour un ticket de cinéma était bien trop cher alors deux et pour voir ce truc, c’était presque de l’arnaque.


Il s’apprêtait à la raccompagner mais cela lui revenait à l’esprit maintenant : elle n’avait pas de ‘chez elle’ alors lorsqu’elle proposa d’aller boire un verre, il regarda aux alentours, et même si ce n’était pas les bars qui manquaient, il se décida à faire une toute autre proposition «On peut aller chez moi… C’est pas super loin. Et si tu peux te contenter d’une simple bière alors tu es la bienvenue. Sinon, on fait comme tu veux, ça fait un peu étrange d’inviter une fille comme ça chez soi mais je jure que mes intentions sont pures » il sourit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Mer 18 Fév 2015 - 13:27



That was the worst movie I've ever seen...

Eve afficha une mine faussement offusquée quant à l’accusation de Leo : elle n’avait pas imposé le film, c’était simplement un choix par défaut ! Elle avait donc posé un index accusateur sur le buste de Leo.
« Moi ? Vous ne vous êtes pas débattu tant que ça, M. Fitz ! Quoi ? Mais je pensais que tu déconnais, avec ce film à l’eau de rose ! Franchement, c’était plus que cul-cul, je préfère encore le nanar de l’espace… Au moins c’était… inattendu. »
La jeune mutante continuait de rire, souriant doucement à Leo. Certes, Dracula 3000 n’était pas le film du siècle, mais, aller voir un film romantique ça ne la bottait absolument pas. Ayant grandi avec une mère célibataire qui vivait pour ainsi dire avec les animaux, Eve ne croyait absolument pas aux couples, à l’amour. L’attirance, le désir, l’envie, ça, elle le comprenait, mais pour elle, c’était purement instinctif, puisque les hommes sont ni plus ni moins des animaux. Eve ne s’était jamais projetée, en tout cas depuis le lycée, en petite femme ou épouse. Elle tenait bien trop à son indépendance pour cela, et elle n’avait jamais ressenti le besoin d’être en compagnie d’une personne en particulier. Un homme, une nuit, voilà ce qu’avait été sa vie ‘privée’.
Jusqu’à ce jour. Pourtant, Leo était bien loin du genre d’hommes qu’elle appréciait ‘chasser’, habituellement. Il semblait sage, d’un physique pour le moins ordinaire, mais il la faisait rire, il savait l’écouter, et ses yeux… Ses yeux avaient ce petit quelque chose qui lui faisait détourner le regard et perdre ses moyens.
Lorsqu’elle s’était réveillée avec lui, à ses côtés, après la nuit à la NACE, elle avait d’abord eu du mal à comprendre ce qui avait bien pu se passer entre eux. Elle avait préféré fuir, comme à ses habitudes, pourtant certaine qu’ils n’avaient rien fais si ce n’était dormir dans la même pièce. Ordinairement, elle aurait simplement tourné la page. Mais pour la première fois depuis bien longtemps, elle avait ressenti le manque. Elle se sentait comme hantée par la pensée de l’ingénieur, cherchant à le chasser de son esprit, mais elle avait échoué. Elle l’avait observé, à distance, essayant de comprendre pourquoi lui, pourquoi il arrivait à la mettre dans cet état ?
Et maintenant qu’elle se trouvait en sa présence, elle se sentait mieux, elle se sentait plus vivante, mais quelque peu anxieuse, sans pouvoir expliquer pourquoi elle se sentait si nerveuse.

« S’il n’y a que ça alors, je peux sans doute me racheter ! Pour m’excuser de ce film pourri. La prochaine fois, tu choisiras le film ! »
Elle haussa les épaules, en souriant, se disant que c’était à charge de revanche, après tout. La jeune femme fut étrangement soulagée lorsque Leo accepta de prolonger la soirée par un verre. Il prit même l’initiative de l’inviter à venir chez lui boire ce verre. Eve sourit, se mordant légèrement la lèvre inférieure : elle avait du mal à décrypter les intentions de Leo. Il n’était pas comme les autres, il n’avait pas ce regard clair qui la dévorait. Son regard à lui était profond comme les abysses bien que ses iris soient aussi clairs qu’un lagon : elle pouvait y lire beaucoup de choses, des sentiments parfois un peu contradictoire, mais elle n’y lisait pas le désire habituel qu’elle déclenchait. Elle allait répondre quand il lui assura que ses intentions étaient pures, ce qui la fit légèrement sourire, avec une pointe de regret. Le regard légèrement fuyant, elle lâcha en marmonnant :
« Je ne peux pas en dire autant des miennes… »
Quand elle prit conscience qu’elle avait pensé plus fort que ce qu’elle escomptait, ses pommettes s’empourprèrent et elle ouvrit de grand yeux avant de reprendre rapidement, avant que Leo ne réalise ce qu’elle venait de dire :
« Euh, je voulais dire, pourquoi pas… ! Et tu auras sans doute de meilleurs films ! Et, ça ira très bien, pour la bière… plusieurs même…»
Eve se mordit la lèvre une nouvelle fois, fronçant légèrement les sourcils : ma pauvre fille , pensa-t-elle, tu ferais mieux de le laisser tranquille avant de le blesser et que ce ne soit trop tard…
Elle leva doucement les yeux pour croiser ceux de Leo, et fut incapable de résister à l’envie de continuer cette soirée.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Jeu 19 Fév 2015 - 14:25
«Comment je pouvais me débattre, explique moi je t’en prie » Il l’observa en souriant, cela dit c’était la vérité. Non la vérité était que Fitz n’aurait rien trouvé à redire s’ils avaient été voir ce film romantique car la choquante vérité était que l’ingénieur en regardait de temps en temps, quand ces films étaient bien faits bien évidemment. Bon cela étant dit, il choisit toujours un film de science fiction mais il ne dit pas non à regarder des films d’amour s’ils sont drôles… Voilà, il se défendait surtout en disant que ‘c’est drôle’ mais évidemment Eve n’en saurait rien, jamais. Le fait que Simmons soit déjà au courant était déjà de trop. Il n’avait pas le physique de l’homme viril qui aimait les explosions à la base alors il devait redoubler d’efforts devant Eve. «C’est terminé, je ne te laisse plus choisir les films de toute façon… » c’était sa façon de dire que la prochaine fois, ils iraient voir le film à l’eau de rose. C’était étrange, il avait l’impression de la connaître depuis des lustres mais ils n’avaient passé qu’une seule soirée, maintenant deux, ensemble et pourtant c’était comme si il y avait déjà un lien. Ou alors il se plantait complètement.


Pourtant il se souvenait très bien du matin qui avait suivi leur petite soirée à la NACE. Lui toujours par terre avec sa serviette autour des épaules et elle qui normalement devait être enfouie sous plusieurs serviettes avait tout simplement disparu. Il avait éternué et l’avait maudite parce qu’il avait attrapé un rhume mais surtout il lui en voulait un petit peu de ne pas lui avoir laissé un mot, c’était la moindre des choses…Puis il s’était souvenue leur désaccord sur le fait de s’attacher aux gens, de rester proches d’eux et connaissait désormais parfaitement la position de la demoiselle sur le sujet et savait qu’il ne pourrait la faire changer d’avis en une seule soirée.


Il ne savait pas s’ils étaient juste amis ou autre chose, il n’avait jamais rien compris dans ce domaine. Il se disait surtout cela suite à l’invitation qu’il lui avait faite de venir prendre un verre chez lui. C’était si simple avec Simmons, il l’invitait souvent chez lui, bien trop souvent et jusqu’à récemment il avait toujours des sentiments ou du moins une attirance pour sa meilleure amie mais Eve avait débarquée et il était un peu perdu. L’amour, l’attirance… C’était quoi la différence ? Il n’était qu’ingénieur, il ne comprenait rien à tout cela mais il crû déceler quelque chose lorsqu’Eve sembla avouer , sans assumer, que ses intentions à elle n’étaient pas aussi pures faisant écho à ce qu’il lui avait dit plutôt. Il l’observa, d’abord surpris puis amusé. «J’ai hâte de savoir ce qui m’attends… » fit-il dans le but de causer une gêne chez la jeune femme et de la taquiner un peu mais au bout de quelques secondes il devint tout rouge et la blague se retourna contre lui car ce fut bien lui qui se sentit mal à l’aise. «Dans la vie je veux dire…Pas ce soir, pas… » Il baissa le regard et secoua la tête avant de lever les yeux et de pointer son doigt vers la droite «J’habite par là, c’est pas trop loin… »


Ils commencèrent à marcher, dans le silence. Puis il se décida à parler «Ah ça, oui j’ai de meilleurs films ! Quel genre ? Et pour la bière, si tu dois en boire plusieurs, j’ai bien peur de devoir insister et de ne pas te laisser sortir de chez moi complètement bourrée, je m’en voudrais de ce que tu pourrais faire. Je ne sais pas pourquoi je t’imagine terrible lorsque tu as un peu trop bu » il lui lança un sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Jeu 19 Fév 2015 - 20:24



That was the worst movie I've ever seen...

« Je ne sais pas moi, c’est pas comme si je t’avais collé un flingue sur la tempe, tu n’avais qu’à dire que tu préférais vraiment l’autre film ou bien que tu préférais encore te faire renverser par une voiture plutôt que d’aller voir ce film ! On aurait trouvé autre chose à faire, j’en suis sûre ! »
La jeune mutante haussa les épaules en plaisantant, mais au fond, elle ne pensait vraiment pas avoir forcé la main à Leo. Le fait que ce dernier annonce qu’il ne la laisserait plus jamais choisir les films la fit sourire, bien qu’elle fit mine d’être offusquée : au moins, il comptait toujours se rendre au cinéma avec elle, ce n’était pas si mal alors ! Ce qu’elle ne manqua pas de lui faire remarquer, minaudant et lui roulant un regard espiègle, le sourire aux lèvres :
« Ah bah sympa ! Enfin, ça ne devait pas être si mal que ça, sinon tu ne voudrais pas retenter l’expérience d’un cinéma avec moi…  »
Et l’idée de refaire une sortie avec lui n’était pas pour lui déplaire. Elle avait oublié, ces petits plaisirs simples, elle avait oublié ce que c’était, de passer un peu de temps à sortir, mais à sortir vraiment.
Eve avait d’abord craint que Leo ne prenne la fuite, quant à sa petite réflexion à voix haute, mais il eut l’air surpris puis amusé. Elle avait espéré qu’il ne relèverait pas, ou bien qu’il en resterait là, mais non, il répondit à l’avance d’Eve, ce qui fit relever les yeux de la mutante sur ceux de Leo qui, n’assumant visiblement pas ce qu’il venait de dire se retrouva à fuir le regard de la jeune femme. Et là, ce fut Eve qui parut amusée, mais qui ne put s’empêcher de se mordre la lèvre inférieure, se demandant s’il était sérieux ou non, s’il s’agissait là d’un signal pour lui faire comprendre qu’elle lui plaisait également. Elle en prit note, un peu intriguée et un sourire aux lèvres, mais Leo chercha rapidement à rectifier le tir, ce qui fit doucement rire Eve qui, bien gentille pour ce coup-ci, fit mine de ne pas avoir relevé.  

« Bien sûr… Je n’en doute pas… »

Gêné, Leo, le regard fuyant, indiqua la direction de son chez lui, précisant que ça n’était pas trop loin. Comment faisait-il pour l’attendrir autant ? Eve n’aurait su le dire, mais le sourire aux lèvres, elle lui emboita le pas, lui coulant parfois quelques coups d’œil, en silence, se demandant ce qu’il attendait, ce qu’elle devrait faire et s’il s’agissait d’une bonne idée qu’elle se rendre chez lui. Et si elle gâchait tout ? Perdue dans ses pensées, Eve ne s’était pas rendue compte du silence qui s’était installé et n’en pris conscience que lorsque Leo le brisa.
« Je ne sais pas, puisque je n’ai plus le droit de choisir le film, il paraît, je te laisse donc l’insigne honneur de décider…»
Elle lui tira la langue d’un air taquin, mais lorsqu’il aborda le sujet de l’alcool et de la soirée passée – même si la référence fut tacite – elle baissa les yeux et paru un peu hésitante.
« Ca dépend de si tu as une piscine ou non… Hm… En parlant de ça, je… Pour l’autre soir, je suis désolée… »
Un mot qui avait subitement rejoint son vocabulaire depuis qu’elle avait commencé à sympathiser avec Leo, ‘Désolée’. Elle ne l’avait jamais autant utilisé de toute sa vie ! Et elle ne pouvait s’empêcher d’avoir un léger rictus lorsqu’elle le prononçait. Eve haussa les épaules, évitant le regard de Leo. Elle tenait à s’expliquer sur le fait qu’elle s’était éclipsée, au petit matin, sans rien dire. Mais que pouvait-elle bien lui dire ?
« Ce n’était pas contre toi c’est juste que… ça faisait beaucoup pour un soir et… Je ne voulais pas… »
Elle semblait légèrement confuse, ne trouvant pas vraiment les mots. D’une voix un peu plus basse, et relevant doucement les yeux pour croiser ceux de Fitz, elle reprit :
« Mais, maintenant, je suis là… »
Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait dire par là. C’était comme si le fait qu’elle soit là, en ce jour, avec lui, était une réponse suffisante. Peut-être que ça semblait anodin pour lui, mais pour elle, c’était un grand pas.
Elle sourit doucement, continuant de marcher, en suivant Leo. Elle aurait pu le remercier pour tellement de choses. Le remercier de l’avoir sortie de la piscine avant qu’elle ne fasse une pneumonie, le remercier de l’avoir mise au chaud, d’avoir pris soin d’elle, le remercier d’être resté avec elle, sans profiter de la situation. Elle se souvenait encore de s’être réveillée, sur le canapé de la salle de repos de son père, Fitz couchait par terre, les doigts de sa main serrant la sienne. Elle était restée là, à l’observer, les yeux ronds, ne sachant comment réagir, se repassant toute la soirée, cherchant à éclaircir ses souvenirs les plus obscurs. Il était resté. Son cœur avait raté un battement, et un instant, elle eut l’impression de se jeter une seconde fois du cinquième étage de la Tour Oscorp : le même pincement au cœur, le même vertige, à quelques détails près… Elle avait pris peur et avait lentement et doucement dégagé sa main pour s’enfuir.
Elle aurait pu le remercier, oui, mais s’excuser, c’était déjà beaucoup pour elle, alors, les remerciements pouvaient sans doute attendre… Sa gratitude, il pouvait la voir dans la façon qu’elle avait de le regarder.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Sam 21 Fév 2015 - 23:30
« Je sais que tu ne m’as pas forcé mais… » Il marqua une pause. Allait-il vraiment lui révéler que les films romantiques étaient un plaisir coupable ? Pas très viril tout ça mais en même temps Leo Fitz ne dégageait pas vraiment ce genre de chose, non lui on le prenait surtout pour un étudiant et Eve… Il ne savait pas comment elle le voyait en réalité. Il savait qu’à cause de ses recherches sur lui pour son père elle avait crû à un vieux obsédé par les singes mais et maintenant, après leur petite soirée où il lui avait montré qu’il pouvait s’amuser aussi, que voyait-elle en lui ? «Avoue que ça aurait été pire si je t’avais dit que j’aurais préféré l’autre film et… Non, n’en parlons plus parce que je me suis amusé je t’assure c’est juste que lorsqu’un film accumule les incohérences, ça m’agace au point d’être moi aussi agaçant comme tu peux le constater » Il ricana et bougea sa main vers la sienne avant de réaliser qu’il n’était pas avec elle dans ce sens là. Il se racla la gorge «La prochaine fois on discutera des pour et des contres, qu’est ce que tu en dis ? »


Il allait lui tenir la main comme si tout était logique. Il n’avait pas souvent eu ce geste envers ses anciennes conquêtes, parce qu’il considérait qu’il devait accéder au statut de petit ami pour tenir la main d’une demoiselle et il n’avait jamais atteint ce stade. Il avait connu des étudiantes pour une nuit mais jamais plus, tout simplement parce qu’il considérait qu’il avait mieux à faire que de se mettre en coupe… Et aussi parce que ces filles en avaient assez de l’entendre parler de sa meilleure amie, Jemma Simmons, ou de ses gadgets. Bref, une accumulation de choses avaient faits qu’il n’avait jamais été en couple et ne connaissait que les habitudes d’une relation que via les films qu’il regardait ou d’amis qui étaient dans une relation.


«Je n’ai pas dis que tu ne pouvait pas… Juste que j’ai sans doute meilleur goût » il lui lança un sourire amusé, tout en continuant à marcher. La piscine, cette soirée…Ils avaient encore besoin d’en parler n’est-ce pas ? Il est vrai qu’il ne dirait pas non à une explication «Je sais que le SHIELD est satisfait de mon travail mais malheureusement, je ne suis toujours pas assez payé pour m’offrir une piscine et, non, vraiment tu n’as pas à t’excuser parce que je ne t’en veux pas. » et c’était la vérité. «J’ai compris pourquoi et je comprends…Et, oui, tu es là maintenant » Il s’arrêta et planta son regard dans le sien. Il se rapprocha doucement de la jeune femme, ne sachant même pas où il voulait en venir lui-même. L’embrasser ? Il ne savait même pas si elle l’aimait de cette façon et puis vu son caractère c’était peut être un peu trop risqué de se lancer tout de suite. Les secondes s’écoulèrent et il resta planter là à la regarder, puis parce qu’il en avait envie depuis la sortie du cinéma, il rapprocha sa main de la sienne et mêla ses doigts à ceux d’Eve jusqu’à lui tenir la main. Il avait le cœur qui battait à fond et c’était sans doute lié au fait qu’il avait peur de se prendre une belle baffe. «On est devant mon immeuble…Tu veux toujours monter ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Dim 22 Fév 2015 - 10:18



That was the worst movie I've ever seen...

Eve haussa les épaules, amusée : certes, il y avait eu beaucoup d’incohérences dans ce film, mais bon, elle ne s’était pas vraiment attendue à autre chose. Mais c’était amusant de voir Leo agacé : il semblait si… rationnel, comme s’il ne quittait jamais vraiment son costume d’ingénieur, et ça faisait sourire Eve qui leva les yeux au ciel, faisant mine d’être consternée :
« Bien sûr que c’est incohérent, petit génie, tous les films le sont. En particulier les films romantiques. »
Et ça n’était pas vraiment faux, après tout, il s’agissait toujours d’histoire totalement édulcorée, des âmes sœurs, avec la thématique du destin… Bref, le genre de truc écœurant auquel Eve ne croyait absolument pas. Alors qu’elle et lui échangeaient leur rire, Eve cru voir Leo amorcer un mouvement vers elle, mais il s’était subitement arrêté. Il se racla la gorge, après lui avoir confessé qu’il avait tout de même passé une bonne soirée, et lui proposa un briefing pour le prochain film, histoire qu’ils prennent une décision collégiale. Prenant son air de fille du patron, Eve acquiesça d’un air faussement hautain :  
« Nous prendrons votre requête en considération, M. Fitz. »
La jeune mutante lui accorda un sourire espiègle et complice, pour lui faire comprendre qu’elle plaisantait, bien sûr. C’était étrange, la façon dont ils s’étaient rapprochés, alors qu’ils étaient si mal partis, tous les deux. Eve n’avait jamais été aussi complice avec quelqu’un, elle avait déjà trouvé des partenaires qui avaient apprécié et participé à son petit jeu de ‘chat et souris’, mais elle n’avait jamais trouvé quelqu’un avec qui elle avait pu tomber le masque, exception faite de son père, bien évidemment, et encore, elle était souvent pudique avec lui, désirant tellement fort qu’il admire sa force, qu’il soit fier d’elle, qu’elle préférait dissimuler sa fragilité. Mais John était loin d’être dupe et connaissait bien mieux sa fille qu’elle ne semblait se l’admettre.
Mais Leo avait ce quelque chose, ce truc qu’elle n’aurait su expliquer mais qui lui avait permis de voir bien plus loin que ce que les autres pouvaient voir d’Eve Davis.
Il l’attaqua sur ses goûts filmographiques, pour la taquiner, bien sûr, et Eve lui envoya gentiment un petit coup de coude, suivi d’un tirage de langue.

« On verra ça, alors…  »
Alors il ne lui en voulait pas ? Il avait compris ? Et qu’avait-il bien pu comprendre, cette fois, lui qui avait eu beaucoup de mal à interpréter ce qu’elle avait tenté vainement de lui expliquer ? A vrai dire, elle n’eut pas vraiment le temps, ou plutôt fut incapable de lui poser la question, puisqu’il amorçait de nouveau un mouvement, se rapprochant d’elle. Qu’allait-il faire ? Une nouvelle fois, Eve eut ce pincement au cœur, observant Leo comme si elle était une petite bestiole au milieu de la route voyant deux phares arriver sur elle : à la fois incapable de déterminer ce qui allait se passer, s’il s’agissait d’une menace ou non, mais également incapable d’esquisser un mouvement. Ils restèrent une bonne poignée de secondes à échanger ce regard qui semblait interminable, et Eve attendait la suite, commençant à prendre légèrement peur, comme si tous les scénarios possibles l’effrayaient. Puis elle sentit la main de Leo toucher la sienne, ce qui la fit esquisser un sursaut, tandis qu’elle observait maintenant les doigts de l’ingénieur se mêler aux siens. Comme lorsqu’il était resté, cette nuit-là, à la NACE. Elle pouvait presque sentir le pouls très rapide de Leo, ou bien cela venait-il de sa propre main ? Il semblait attendre qu’elle réagisse, mais semblait tout aussi nerveux qu’elle, tandis qu’il lui annonçait qu’ils étaient arrivés, lui demandant si elle voulait toujours l’accompagner.
Eve se décrispa légèrement, se mordant la lèvre inférieure, essayant de déterminer s’il y avait un sens caché à cette proposition, ou bien s’il n’avait rien derrière la tête ? Peut-être s’était-elle trompée sur son compte ? Beaucoup de questions lui traversèrent l’esprit, et elle se demanda un instant s’il ne s’agissait pas là d’un point de non-retour et si elle ne ferait pas mieux de disparaître une nouvelle fois… Elle dégagea lentement et doucement sa main, les yeux toujours baissés, reculant d’un pas :

« Je… Tu ne devrais pas… »
Mais quand elle risqua un coup d’œil vers lui, en relevant doucement le regard pour croiser le sien, se mordant toujours la lèvre, elle sembla hésiter une ou deux secondes avant de souffler :
« Oh et puis merde…»
Le pauvre Leo ne devait plus très bien comprendre, puisque la jeune femme venait tout simplement de se jeter sur lui, passant ses bras autour de son cou pour attirer ses lèvres à elle afin de l’embrasser. Un baiser teinté de désir, de frustration, d’envie… Un baiser dénotant une certaine expertise dans le domaine. Elle s’était laissée aller à ses envies, n’avait su se retenir aussi, légèrement confuse, baissa les yeux, en se mordant la lèvre, relâchant son emprise sur Leo. Elle craignait qu’il ne la repousse, qu’il ne prenne la fuite après ça. Aussi, elle souffla, embarrassée :
« Je… euh… »
Mais au final, elle ne savait absolument pas comment expliquer sa conduite.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Dim 22 Fév 2015 - 14:39
Il l’avait peut être effrayée en lui prenant la main. Non, il l’avait surement effrayée, il faut dire qu’il avait mis tellement de temps avant de faire ce geste, à rester planter là comme un idiot à la regarder droit dans les yeux et maintenant qu’il y repensait, il avait sans doute eu l’air d’un vrai psychopathe. Et puis il lui avait demandé si elle voulait toujours monter chez lui, quel imbécile, tous les éléments étaient réunis pour qu’elle prenne la fuite alors qu’il s’agissait là de la dernière chose dont il avait envie. Il voulait vraiment boire une bière ou deux avec elle en regardant un vrai bon film qu’ils auraient choisis tous les deux en se chamaillant. Il ne cherchait pas à coucher avec elle, pas du tout. Mais tout cela il ne faisait que le penser alors qu’il aurait dû lui dire pour qu’elle n’ait pas peur. Mais ce fut trop tard peut être étant donné que la jeune femme dégagea sa main. «Je suis désolé, je ne sais pas ce qui m’a pris…J’aurais dû savoir que… » Que tu ne m’appréciais pas de cette manière ? Elle lui répéta à nouveau qu’il ne devrait pas, pourquoi et de quoi cherchait-elle à le protéger au juste ? Elle ne cessait de le répéter depuis cette nuit à la NACE.


Puis il eu juste le temps de l’entendre dire merde qu’elle se jeta à son cou pour l’embrasser. Voilà qui était inattendu. Et agréable. Il posa une main sur la joue de la demoiselle alors qu’il l’embrassait aussi comme si il voulait le faire…Non, pas ‘comme si’, il en avait eu envie depuis le moment où il l’avait vue, dès l’instant où elle rendue chèvre la secrétaire  de John Carpenter mais il n’avait jamais pensé qu’elle puisse en avoir envie elle aussi, il pensait tellement à ce qui allait se passer par la suite qu’il n’eu pas le temps de profiter pleinement du baiser que ce dernier était déjà terminé, rompu par Eve elle-même qui semblait…Regretter ? Il ne comprenait pas ce qui pouvait se passer dans la tête de la jolie mutante. Lui tenir la main était impossible mais l’embrasser était acceptable ? Il avait besoin d’explication, mais pour l’instant il avait une mission beaucoup plus importante : la retenir. Car Eve avait reculé de quelques pas après leur baiser alors il lui attrapa doucement la main «Ne t’en va pas, s’il te plaît… » Il lui sourit. Il s’approcha à nouveau d’elle mais ne fit pas l’erreur de la fixer comme un taré et l’embrassa brièvement sur les lèvres pour lui montrer que tout allait bien. «On va aller regarder un film, d’accord ? » il sourit de nouveau puis l’emmena vers chez lui où ils commencèrent à monter les marches en silence.


Une fois arrivés chez lui, il pointa son canapé du doigt «Tu peux aller t’asseoir, j’arrive tout de suite » Il retira sa veste et se dirigea vers la cuisine où il prit deux bières et…Du jus d’orange. Il ramena le tout au salon et posa les boissons sur la table basse «On est pas obligés de boire de l’alcool… J’ai aussi du lait et je peux faire du thé. » Il se mit à rire avant de s’asseoir aux  côtés de la jeune femme

«Je ne savais pas que tu m’aimais…bien. Je croyais que c’était juste moi. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Dim 22 Fév 2015 - 15:51



That was the worst movie I've ever seen...

Au moins, il ne l’avait pas repoussée. Au contraire même, il lui avait rendu son baiser avec une certaine tendresse à laquelle elle n’était pas vraiment habituée. Mais alors qu’elle se préparait à fuir, comme elle le faisait toujours, elle se sentit retenue : Leo venait d’attraper, avec douceur, sa main, lui demandant de rester. Une nouvelle fois, Eve sentit son cœur chercher à bondir en dehors de sa poitrine : sans doute aurait-elle trouvé plus simple qu’il la repousse, ou bien si ça n’avait été qu’une simple histoire d’une nuit, une simple affaire de ‘besoins primaires’, mais ça n’était pas le cas, et c’était en cela que résidait la difficulté de la chose. Il lui sourit, comme pour la rassurer, et s’approcha d’elle afin de déposer un simple – mais doux – baiser sur ses lèvres, comme si le simple fait qu’il réponde à son baiser à elle n’avait pas été suffisamment clair. Cependant, Eve cessa de reculer, se mordant de nouveau la lèvre, une vilaine manie qu’elle avait développé lorsqu’elle refreinait ses ardeurs, c’est-à-dire, assez peu souvent, et de manière très récente…
Leo la rassura doucement, lui intimant de le suivre afin qu’ils montent chez lui pour regarder un film, lui laissant sûrement entendre qu’il n’attendait rien de plus de sa part, si ce n’est sa présence. Eve acquiesça silencieusement, prenant une inspiration comme pour retrouver son calme et sa contenance. Pour une maniaque du contrôle, c’était vraiment difficile de se découvrir une telle faille et de se sentir incapable de se contrôler soi-même. Elle était un peu fâchée contre elle, mais une part d’elle se félicitait d’avoir cédé à la tentation… Et espérait bien goûter une nouvelle fois de ce fruit dont elle s’était elle-même défendue.
Une fois arrivés chez Leo, ce dernier lui indiqua le canapé, invitant la mutante à y prendre place, le temps qu’il revienne. Elle acquiesça bien qu’elle ne s’exécuta pas : elle retira seulement sa veste de moto en cuir pour la poser sur le canapé, observant le lieu dans lequel elle se trouvait. Elle flâna dans le salon, découvrant un peu les goûts de Leo à travers sa décoration mais également à travers les divers objets – photos, cd, dvd, jeux, ou autres – qui se trouvaient là. Eve était curieuse, c’était plus fort qu’elle, lorsqu’elle arrivait dans un nouvel endroit, elle ne pouvait s’empêcher de le découvrir, en furetant, de ci, de là. Bien que là, elle se contenta de balader son regard sur tout le salon, car Leo revint rapidement avec des boissons. Elle s’aperçut qu’elle n’avait pas desserré les lèvres depuis le baiser qu’elle lui avait volé… et pour lequel il ne s’était pas vraiment débattu. Pour la première fois de sa vie, Eve se sentit comme catapultée sur un terrain miné où elle ne contrôlait absolument rien. Elle s’installa sur le canapé, se raclant un peu la gorge, et Leo tenta de détendre l’atmosphère, sans doute, en lui proposant une boisson non alcoolisée, dont son fameux thé. Eve finit par émettre un petit rire amusé, avant de souffler, en plaisantant :

« Loin de moi l’idée d’offusquer sa Majesté la Reine, mais je pense que la bière fera l’affaire…»
Il lui sourit et prit place à côté d’elle, ce qui la fit se crisper, une nouvelle fois. Elle détourna le regard, se mordant les lèvres une nouvelle fois. Pourquoi était-ce si compliqué ? Pourquoi luttait-elle autant ? Elle sentit une de ses jambes sautiller nerveusement tandis qu’elle entortillait ses doigts. Regarder sagement un film à côté de lui, après ça, cela allait sûrement être les deux heures les plus longues de toute sa vie. Elle cessa brusquement tout mouvement lorsqu’il lui fit part de son incrédulité, de sa surprise quant à l’attirance qu’elle avait pour lui. Elle haussa les sourcils, un sourire aux lèvres, et n’osa pas vraiment lui dire qu’elle-même avait été plus que surprise… Mais comme il s’agissait d’Eve et qu’elle avait tendance à toujours jouer à la dérobade, et au sarcasme, elle marmonna, un peu stressée :
« Eh bah tu vois, t’es pas le seul… »
D’un côté, elle ne niait pas son attirance, d’un autre, ça pouvait être blessant de se dire qu’elle n’avait jamais imaginé s’intéresser à quelqu’un comme lui. Un humain, pour commencer, doublé d’un agent du Shield, pour ne dire que les principaux traits du jeune homme. Eve ne semblait pas spécialement à l’aise, sa jambe recommençant à tressauter, tandis qu’elle lui coulait quelques coups d’œil, en se mordant la lèvre :
« Et maintenant ? Qu’est-ce qu’on fait… ? »
A chaque fois qu’elle croisait le regard de Leo, elle se répétait mentalement de se tenir tranquille, alors qu’elle crevait tout simplement d’envie de se laisser aller, et de goûter une nouvelle fois aux lèvres de l’ingénieur. Sa voix était teintée d’un léger agacement, mais elle semblait surtout en colère contre elle-même. Eve haussa les épaules et se leva, pour faire le tour du salon, en observant ce qui l’entourait, comme pour se donner une contenance et arrêter d’avoir l’air si fébrile.
« Je… J’ai pas l’habitude de ça. Je te l’ai dit… »
Elle passa son regard sur les photos encadrées, Leo avec une femme qu’elle supposa être sa mère, et une autre fille, qu’elle identifia comme la fameuse Simmons dont il avait parlé, lors de leur première soirée.
« Mais, toi… »
Elle laissa glisser ses doigts sur les tranches des livres d’une bibliothèque, survolant les titres des ouvrages majoritairement dédiés à l’ingénierie. Elle ne se voyait pas vraiment lui avouer qu’il lui faisait perdre ses moyens.
« Tu as quelque chose de différent… et, ça…. Me plaît. »
Mais ça l’effrayait tout autant.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Mar 24 Fév 2015 - 15:02
Il secoua la tête en riant lorsqu’elle refusa très clairement sa tasse de thé «J’arriverais à te faire boire du thé, même si je dois te piéger… » demain matin allait-il ajouter mais il empêcha ces mots de sortir de sa bouche immédiatement. Il ne pouvait pas se permettre de lui dire des choses comme ça, encore moins supposer qu’elle allait passer la nuit ici et surtout pas le lui dire parce qu’elle pourrait s’enfuir et penser qu’au fond, il n’était qu’un gros pervers alors que, franchement, tout ce dont il avait songé c’était de la mettre dans sa petite chambre d’amis. Fitz ne tenait pas à brûler les étapes. Il était déjà difficile d’être assis à côté d’elle et à se contenir mais là encore, il n’avait jamais été le genre à se jeter sur une fille avant elle. Eve avait quelque chose de spécial et il n’en avait jamais douté. Mais lui, en revanche, il ne comprenait pas ce qui pouvait attirer la jeune femme, parce qu’elle venait clairement de dire que l’attirance était réciproque mais pourtant, elle l’avait méprisé lors de leur première rencontre et il se demandait ce qui avait changé. Que faire ? Il devait vite décider mais pourtant il se risqua à jeter un coup d’œil vers elle, un sourire en coin. Il se racla la gorge, allait le génie, il est temps de faire marcher ton cerveau soi-disant brillant et trouver une idée de génie. «On peut regarder un film, comme on l’avait prévu…J’ai, je devais regarder un truc du genre Total Recall si ça te dit. » Il haussa les épaules, la dernière chose à faire était de proposer une comédie romantique, surtout pas…


Il la vit se lever, ayant peur de la voir filer, il la suivit du regard et la vit observer ses photos de famille et ses livres tout en l’écoutant répéter qu’elle n’avait pas l’habitude de ça. Elle ajouta ensuite qu’il avait quelque chose de différent et que cela lui plaisait… Vraiment ? «Parce que je suis Ecossais, c’est ça ? » Il garda une expression du visage assez neutre pour ne pas montrer qu’il blaguait même s’il était évident que oui. Il se leva à son tour et se rapprocha d’elle. «Je sais ce que tu ressens c’est…Je n’ai pas l’habitude de…ça. J’ai pas l’habitude de perdre tous mes moyens et c’est bien toi qui cause ça » Il eu un léger sourire et lui prit la main «C’est toujours aussi effrayant si je te prends la main ? » Un nouveau sourire puis Fitz se risqua à rapprocher son visage du sien et à embrasser, avec une légère prudence, la jeune femme avec envie. Puis il se recula subitement, le cœur battant à la chamade et sa respiration coupée «désolé… c’était hmm…J’aurais dû te demander avant de faire ce…truc. » Il ne se risqua pas à croiser son regard et partit se rasseoir sur le canapé en secouant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
 

That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


 Sujets similaires

-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» My first movie :p
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Un partenariat avec Movie Studio Academy ?
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !