Partagez | 
 

That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Mar 24 Fév 2015 - 21:20



That was the worst movie I've ever seen...

Regarder un film après tout ça ? Fitz n’était définitivement pas un homme normalement constitué, pour songer à regarder simplement un film… Ou bien cherchait-il à la préserver, elle ? Peut-être ne voulait-il pas que cela aille trop vite ? Eve se perdait dans ses pensées, entre ce qu’elle voulait, ce qu’elle pensait être le plus raisonnable et ce que Leo pouvait bien penser, si bien qu’elle fut un instant incapable de savoir ce qu’elle voulait, au final. En tout cas, une chose était sûre, elle n’en avait plus rien à cirer, de ce film.
« Pourquoi pas..
Elle haussa légèrement les épaules, les sourcils légèrement froncés : pourquoi était-ce si difficile de prendre une décision, de lui dire ce qu’elle désirait vraiment ?
Il l’avait observé tandis qu’elle faisait son manège dans le salon, découvrant un peu l’univers de l’ingénieur. Mais, Eve avait beau être perdue dans ses pensées et contrariée par la réponse –néanmoins drôle – de Leo, elle râla, se saisissant d’un coussin pour le lancer à son interlocuteur, comme punition :

« Mais, je suis sérieuse, Leo ! »
Sérieuse, sans doute, mais elle laissa pourtant échapper un petit rire, et ne pouvait s’empêcher de sourire, baissant les yeux. Il avait le don de la faire rire, de la faire sourire, même lorsqu’elle était aussi soucieuse et pour le moins ‘agacée’. Dans un murmure, haussant doucement les épaules, elle concéda quand même que son origine écossaise pouvait être une possibilité. Elle aimait particulièrement l’écouter parler, son accent était un véritable plaisir à entendre…
Leo se leva pour rejoindre Eve et au fur-et-à-mesure qu’il s’approchait d’elle, elle sentait son cœur louper quelques battements, d’autant plus quand il lui expliqua ce qu’il ressentait lui aussi. Perdre ses moyens, oui, c’était également ce qu’elle ressentait. Elle se sentait subitement catapultée dans le passé, alors qu’elle n’était qu’une collégienne introvertie et timide… Eve afficha une mine légèrement boudeuse, son orgueil atteint par cet aveu de faiblesse, mais le contact de la main de Leo sur la sienne lui fit lever les yeux vers Leo. Effrayant, ce n’était pas le mot exact. Elle sentit sa respiration se faire un peu plus rapide. Pourquoi était-elle si nerveuse ? C’était bien loin d’être sa première fois… Sans doute le fait de savoir qu’avec lui, l’enjeu était plus grand… Elle le laissa prendre sa main, une partie d’elle cherchant une nouvelle raison de fuir, mais déjà, les lèvres de Leo entrèrent – avec une douceur et une prudence sans égal – en contact avec celle de la jeune mutante. Elle le sentit plus pressant, et à travers ce baiser, elle découvrit enfin le désir qu’il éprouvait pour elle. Mais le baiser était une nouvelle fois rompu, par Leo, cette fois, qui s’excusa de s’être montré si entreprenant, la fuyant du regard, se rasseyant dans le canapé, laissant Eve en confrontation avec elle-même. Elle brûlait littéralement de le rattraper, mais se répétait qu’elle pourrait bien tout gâcher en faisant cela. Et si elle se retrouvait incapable d’assumer, après cela ? Et si elle fuyait, encore une fois ?
Eve ne s’était même pas rendue compte qu’elle s’était mise à la poursuite de Leo, et n’en prit conscience que lorsqu’elle se retrouva debout, face à lui assis. Un moment d’hésitation, à peine une seconde, et elle s’asseyait à califourchon sur les genoux de l’ingénieur, pour laisser parler son désir, capturant sa bouche d’un baiser langoureux. Fitz sembla un instant vouloir protester, mais la mutante lui intima de se taire en l’embrassant de plus belle. Jugeant sans doute que la chambre à coucher était la pièce la plus appropriée, et cédant soudainement à ses envies, mais sans rompre leur étreinte, l’ingénieur emporta Eve jusqu’à sa chambre, tandis qu’ils semaient les vêtements dans leur sillage.

Le lit n’était plus qu’un enchevêtrement de corps et de draps. Eve, allongée sur le ventre, et accoudée sur un bras, observait, silencieuse, son amant en train de dormir. Elle ressentait tant de tendresse pour lui, une tendresse si longtemps insoupçonnée. Elle qui avait toujours pensé qu’elle ne pourrait jamais ressentir pareil sentiment pour un homme. Des relations d’un soir, elle en avait eu, des hommes, elle en avait vu, mais jamais les caresses de ces derniers n’avaient suscité en elle ce qu’elle avait vécu ce soir même, avec lui. Avec Leo. Il avait raison, ‘effrayant’, c’était vraiment le mot, au final. Et le pire, c’était qu’elle n’avait plus envie de fuir. Ou du moins, beaucoup moins que ce qu’elle avait d’abord imaginé. Elle esquissa un sourire, effleurant, du bout des doigts, la joue de son amant avant de s’échapper silencieusement du lit, en douceur. Elle en avait l’habitude, aussi, elle savait le faire sans jamais éveiller l’endormi. Elle pensait trop et se sentait incapable de dormir, de toute façon. Et même si elle n’avait pas l’intention de fuir, c’était un peu trop pour un soir, pour elle, que de rester dans le même lit… Elle enfila la chemise qu’elle avait, un peu plus tôt, retiré à Leo, et la reboutonna, lui faisant ainsi une chemise de nuit.
Elle s’installa dans le canapé, les genoux remontés sous son menton, et commença à zapper à la télévision, avant de s’arrêter sur une rediffusion de ‘Predator’. Elle avait mis le son bas, pour ne pas réveiller Fitz. Il devait être 1h ou 2h du matin. Elle attendrait le matin…



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Jeu 26 Fév 2015 - 13:55
Leo se réveilla. Il ignorait qu’il s’était endormi d’ailleurs mais qu’importe il essayait de comprendre ce qui venait de lui arriver. Il fixa la place vide à côté de lui et se demanda l’espace d’un instant s’il n’avait pas eu un rêve un peu osé dans lequel Eve était l’héroïne. Très franchement cela n’aurait pas été la première fois mais plus il regardait les éléments plus in constatait que tout semblait réel, cette fois. Ce qui lui mit la puce à l’oreille était qu’il se réveilla nu sous les draps et il ne dormait jamais sans un pyjama, la conclusion était la bonne : il avait eu une relation intime avec Eve mais… Ou était-elle dans ce cas-là ? Peut être avait-elle quitté le lit pour se rendre aux toilettes mais au vu de ses tendances à vouloir fuir, il commençait à se demander si la jeune femme n’avait pas filé, le laissant avec un milliers de questions. Bon, d’accord pas être pas autant de question mais juste une : qu’étaient-ils l’un pour l’autre à présent ? Est-ce qu’il devrait considérer qu’il ne s’agissait là que d’une nuit ? Ce n’est pas comme si il avait envie de lui mettre le label de petite amie mais il voulait savoir s’il devait s’attendre à d’autres sorties ou d’autres nuits de la sorte sauf qu’il n’oserait jamais lui poser la question. «Eve ? » fit-il doucement alors qu’il se relevait du lit pour mettre un pyjama. Il était plus d’une heure du matin, elle aurait été mieux dans un lit que là dehors si vraiment elle était partie. «Eve ? » fit-il une nouvelle fois alors que ses yeux se posèrent sur son ordinateur portable posé sur son bureau dans sa chambre. Il prit place devant l’écran qu’il tapota légèrement «Eve tu es…Là ? » Il laissa passer un moment alors que, bien évidemment, il n’eu aucune réponse et il se sentit idiot mais ne pu s’empêcher de sourire. Il abandonna : elle était partie. Alors il se dirigea vers sa cuisine pour boire un verre d’eau lorsqu’il vit de la lumière venant du salon. Non, il n’avait pas oublié d’éteindre sa télé puisqu’il ne l’avait jamais allumée. Il avança vers puis vit une boule sur le canapé : Eve.

Il sursauta puis se pencha vers elle en souriant «Ah, tu me crois si je te dis que j’ai essayé de te contacter en parlant à mon ordinateur ? Je croyais que tu avait filé… » Il resta planté là à regarder predator mais il se sentit un peu vexé de voir qu’elle semblait préférer regarder un film, plutôt que de dormir à ses côtés. D’ailleurs, ça le démangeait tellement qu’il n’allait pas se gêner pour le lui dire…En douceur. «Tu trouves que predator est une meilleure compagnie ? » Il haussa les épaules «Il est plus d’une heure, pourquoi tu ne reviens pas te coucher…avec moi ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Jeu 26 Fév 2015 - 20:27



That was the worst movie I've ever seen...

Les genoux remontés sous son menton, emmitouflée dans la chemise –trop grande - à carreaux qu’elle avait subtilisé à Leo, Eve regardait la télé sans vraiment la voir, regardant le film d’un air absent. Trop de questions se bousculaient dans son esprit, pour l’heure, et elle avait bien du mal à faire le vide. Elle entendit des bruits de pas, ce qui la fit sortir de ses pensées, et elle leva les yeux de la télé pour observer Leo – qui avait enfilé des vêtements de nuit – qui la rejoignit, un sourire aux lèvres. Eve esquissa un sourire, se disant que le volume de la télé l’avait peut-être réveillé. D’une voix faible, elle murmura, comme si quelqu’un dormait encore dans l’appartement :
« Hey… Désolée, le son était trop fort ? »
Il se pencha vers elle, lui racontant qu’il avait tout simplement parlé à son ordinateur, en pensant qu’elle s’y trouvait, ce qui fit légèrement pouffer de rire Eve, mais lorsqu’il lui annonça qu’il pensait qu’elle s’était fait la belle, elle reposa de nouveau son regard sur l’écran où un prédateur massacrait un homme du commando, incapable d’affronter le regard de Leo. Elle avait tellement ruminé, pendant près de quarante minutes devant la télé, et ça n’était pas prêt de s’arrêter. Encore un peu amer à cause de toutes ses questions sans réponse, Eve répondit :
« Eh bah tu vois, je suis encore là…»
Un silence s’installa un moment, durant lequel tous les deux regardèrent la télé, mais il était clair qu’ils étaient aussi pensifs l’un que l’autre. Ce fut finalement l’ingénieur qui rompit le silence, demandant à Eve si elle trouvait que le film était une meilleure compagnie, avant de finalement hausser les épaules, lui demandant pourquoi elle ne revenait tout simplement pas se coucher avec lui. Pourquoi ne se contentait-il pas déjà du simple fait qu’elle n’avait pas filé à l’anglaise, comme elle le faisait, habituellement ? Sa réponse fusa, s’échappant trop rapidement de sa bouche, dirigeant toute sa frustration, toute sa colère et ses inquiétudes sur le pauvre Leo qui n’était pas le seul responsable.
« Parce que je suis comme ça, pourquoi tu cherches à me changer ? »
Elle se rendit compte du ton agressif qu’elle avait employé et du fait qu’il était bien stupide de l’attaquer comme ça, puisqu’il n’avait rien fait méritant un tel traitement. Eve soupira, avant de baisser les yeux pour jouer nerveusement avec les manches trop longues de la chemise de son nouvel amant :
« …Excuse-moi… Je… C’est juste que je n’arrête pas de penser, sans trouver de solution et … ça me prend la tête… »
Elle risqua un coup d’œil à l’ingénieur, pour s’assurer qu’il n’était pas en colère contre elle. Elle lui devait bien une explication, après tout, comment pouvait-il savoir qu’elle avait perdu l’habitude de dormir dans un lit, qu’elle avait également perdu le sommeil, après un peu plus d’une année de cavale, que ses assimilations intellectuelles grâce à son pouvoir la rendait insomniaque à force de faire évoluer son quotient intellectuel, et qu’elle était toujours assaillie par de nombreuses questions, et d’une pointe de paranoïa ? Comment lui dire tout ça, sans qu’il ne la prenne pour une folle ?
Eve effleura la main de Leo avant de la saisir pour attirer avec douceur son amant pour qu’il s’installe à ses côtés, sur le canapé. Elle posa sa tête sur son épaule et, le regard posé sur Predator, Eve laissa un instant le silence s’installer, laissant seulement le son de la télé, avant de reprendre, après une bonne inspiration :

« Il faut que tu me laisses du temps… Je… C’est la première fois que je me pose autant de questions et… Enfin, si tu veux essayer alors, je… veux bien… »



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Sam 28 Fév 2015 - 19:12
Fitz ne comprit pas pourquoi elle s’énerva contre lui alors qu’il ne faisait que lui demander de revenir se coucher avec lui et non pas coucher avec lui, encore une fois. Là encore la peur de passer pour un pervers était plutôt le problème. Il avait constaté que depuis le début de la soirée il faisait attention à ce qu’il racontait pour ne pas montrer à quel point il avait eu envie de l’embrasser, de la toucher, tout simplement parce qu’il ne savait pas qu’elle aussi avait les mêmes envies. Et là elle lui expliquait qu’elle était comme ça et qu’il ne devrait pas essayer de la changer et il resta planté là, confus, avait-il dit une chose pareille ? Non. Voulait-il la faire changer ? Absolument pas, sinon ce ne serait pas la fille dont il était tombé amoureux mais comment lui faire comprendre. Il ne voulait pas qu’elle explose, il voulait la rassurer. Et puis il voulait comprendre pourquoi elle était comme ça, comme elle venait de lui dire, il y avait visiblement quelque chose qu’elle ne lui avait pas dit et peut être n’avait-elle pas encore assez confiance pour lui dire de quoi il s’agissait. Déjà lors de leur soirée à la NACE, elle avait tenté de lui donner quelques indices, il ne se souvenait plus de tout, l’alcool ayant aidé à lui faire oublier quelques détails, mais il se souvenait qu’elle semblait s’éloigner plus il se rapprochait d’elle et ce soir ils avaient été plus proches que jamais mais encore une fois elle s’était éloignée. Il n’eu pas le temps de lui dire qu’il ne lui en voulait pas et qu’elle n’avait pas à s’excuser mais elle le fit et il lui sourit tendrement.



Il se laissa emporter par Eve lorsqu’elle l’attira sur le canapé et qu’elle posa sa tête contre lui. Il resta silencieux un instant avant de prendre la parole. «Tu sais il n’y a rien de compliqué c’est…Ca peut être ce que tu veux, on a pas besoin de mettre un label sur ce qu’on est… » il marqua une pause avant de reprendre «Enfin, je suppose que les questions que tu te poses nous concernent pas vrai ? Sinon j’ai l’air d’un crétin » Il eu un petit rire avant de tourner la tête vers une petite table où se trouvait une lampe mais surtout un bloc avec des feuilles, il arracha une feuille où un singe était dessiné, il lui donna son ‘œuvre d’art’ «J’aime bien dessiner » fit-il en riant avant de se racler la gorge «Bon alors je propose quelques règles et on va commencer par…’Je n’obligerais pas Eve à rester si elle n’en a pas envie’ qu’est ce que tu en penses ? On peut signer ça tous les deux et ce serait une sorte de contrat… » Il l’observa en souriant. «Je ne t’obligerais jamais à rien, promis. Et en plus je suis certain de n’avoir aucune autorité, sur personne, même avec les chiens, personne ne m’écoute sauf quelques agents au SHIELD qui m’appellent monsieur » Un nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Sam 28 Fév 2015 - 22:15



That was the worst movie I've ever seen...

Eve esquissa un sourire, et laissa même échapper un petit rire : à croire qu’il trouvait toujours le moyen de la rassurer, de dédramatiser la situation. Elle avait pensé qu’il attendrait tellement d’elle, après leur nuit, au point qu’elle se mettait toute seule la pression. Elle échangea un regard avec Leo : c’était la première fois qu’elle ressentait ça pour quelqu’un, la première fois qu’elle avait la trouille au simple fait de se dire qu’elle ne pourrait peut-être plus se passer de lui. Elle qui n’avait jamais eu d’état d’âme pour les autres, voilà qu’elle craignait de le faire souffrir lui, au point qu’ils se blessent tous les deux. Et ça, c’était aussi une grande première.
« La plupart de mes questions nous concerne, oui… Merci… »
Elle haussa doucement les épaules, jouant une nouvelle fois avec les manches de la chemise, comme une adolescente en plein flirt, et, le regard à demi-fuyant, elle reprit, afin d’être plus claire :
« Enfin, tu sais… d’être… compréhensif. »
Et patient ! Le pauvre subissait les sautes d’humeur de la demoiselle sans broncher et trouvait même le moyen de se montrer compréhensif. Il méritait un prix Nobel, pour ça. En tout cas, Eve appréciait qu’il ne lui mette pas la pression, lui laissant le loisir de décider de ce qu’ils étaient l’un pour l’autre. Elle lui avait demandé de lui laisser du temps, mais il n’avait visiblement pas besoin qu’elle le lui demande pour qu’il comprenne. Elle se rendait compte qu’elle avait largement mal interprété le fait qu’il lui demande pourquoi elle ne revenait pas se coucher avec lui. Leo était sans doute la personne la plus douce, la plus compréhensive et la plus honnête qu’elle connaisse, à vrai dire…
Elle l’observa se saisir d’un bloc de feuilles, sur une petite table basse où trônait déjà une petite lampe. Intriguée, la mutante garda cependant le silence, suivant chacun des gestes de Leo. Il venait d’arracher la page actuelle pour la tendre à Eve, lui partageant, au passage, son goût pour le dessin. Et il avait un très bon coup de crayon. Eve ne pu s’empêcher de rire doucement, en saisissant la feuille de papier. Un sourire attendri sur les lèvres, elle lui fit remarquer :

« Un singe, hein ? Quoi d’autre… »
Il se mit à rire avant de se racler la gorge pour subitement reprendre un air plus sérieux, sous l’œil attentif d’Eve, qui se réinstalla mieux dans le canapé, afin d’avoir un meilleur point de vue sur ce que Leo allait griffonner. Elle l’écouta mais fit la grimace à la mention de « règles », puisque c’était bien connu, elle suivait son propre code. Mais l’idée du contrat l’amusa, et le fait qu’il promette de ne jamais lui forcer la main la fit sourire. De toutes manières, il en aurait bien été incapable, de la retenir, mais son engagement pour qu’elle lui fasse confiance, ça, ça comptait beaucoup pour elle.
« Les règles sont faites pour être transgressées… Mais, admettons que je sois partante… »
Elle lui rendit son sourire : elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle aurait bien eu tort de le fuir… Parce que, plus elle passait de temps avec lui, et plus elle sentait qu’elle avait, au-delà de son attirance, beaucoup d’affection pour lui.
« En contrepartie, je m’engage à ne pas fuir sans explications, sans donner de nouvelles… »
Eve reposa une nouvelle fois sa tête contre l’épaule de Leo, le regardant inscrire sur le papier les engagements qu’ils prenaient. C’était peut-être bête, mais le simple fait d’aborder ça en plaisantant, ça lui retirait un poids, ça rendait la chose moins compliquée, moins difficile à aborder.
« Je… Je pense que, pour l’instant, on devrait garder ça pour nous… Et avant que tu penses au ‘trop cool pour Fitz’ de la dernière fois, ça n’a rien à voir ! C’est juste que… Enfin, c’est la première fois et y’a … aucune garantie que ça fonctionne… Alors je pensais… On pourrait faire comme pour l’élaboration d’un logiciel… Tu vois, ‘Leo/Eve 1.0’ : on le test en interne, seulement toi et moi… On note les bugs, ce qui ne marche pas et, si c’est possible, on les corrige… Et si ça marche, bah… »
Elle se dit alors subitement que son idée pouvait paraître bizarre, alors, un sourire un peu gêné aux lèvres, elle se mit de nouveau à jouer avec ses manches :
« …Laisse tomber c’est…»



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Dim 1 Mar 2015 - 14:03
Il lui lança un sourire lorsqu’elle lui fit remarquer le singe. Encore un signe devait-elle penser. C’était sa grande passion ces petites créatures et pourtant il ne pouvait s’empêche de se demander : et si elle trouvait ça bizarre ? Pour le moment elle semblait amusée mais et si elle découvrait que dans un de ses placards il y avait des dizaines de peluches différentes de singes ? Bon, toutes les peluches étaient des cadeaux de sa mère ou de Jemma mais si Eve trouvait cela alarmant ? «Il y avait un documentaire à la télévision hier soir et j’ai eu envie de dessiner ! Mais je ne fait pas que ça, je dessine les croquis de certaines inventions mais ça c’est top secret » Il lui lança un regard, fier, se sentant un peu l’âme d’un espion alors qu’il savait très bien que si elle lui demandait il lui montrerait, après tout, elle ne devait pas s’intéresser à quelques gadgets destinés au SHIELD.



«Non, non on ne commence pas à négocier les règles » il tenta de se montrer sérieux mais fini par sourire. «Enfin, c’est comme tu veux… » il baissa les yeux sur son papier, cherchant ce qu’il pourrait noter d’autres mais c’est elle qui lui lança un nouveau terme du contrat. Ne plus fuir ? Sans explications ? Cela lui plaisait beaucoup, il s’empressa de le noter puis de relever les yeux vers Eve «C’est écrit, tu ne peux plus reculer… » Il sourit en lui déposant un baiser sur le front avant de se figer. Ce geste ressemblait à ce qu’un petit ami pourrait faire et ça ne lui déplaisait pas, au fond. «D’accord, garder ça pour nous…Ca me va. Ne t’inquiète pas. » Il était surtout ravi parce que cela lui permettait d’éviter des face à face gênants avec le père de la jeune femme et Fitz n’était vraiment pas prêt à affronter le regard d’un père sur lui, il préférait largement jouer l’employé modèle pour le moment alors il était d’accord pour sa proposition «Tu…Me dire bonjour c’est trop demandé ? Même si ce n’est qu’un signe de tête ? » Il ne savait pas pourquoi mais même s’il était d’accord pour ne pas dévoiler leur relation, il ne voulait pas qu’elle l’ignore totalement. C’était étrange mais c’était ainsi.


«Non c’est…Intéressant. » fit-il en réfléchissant à son idée de traiter leur relation comme un logiciel, il eu un léger sourire «C’est même assez brillant… » Ils pourraient s’adapter si quelque chose ne va pas plutôt que de subir les imperfections d’une relation qui finirait par les consumer complètement «Si quelque chose ne va pas, il suffit de les corriger, oui ! Et si on considère que ce contrat est la base, je crois qu’on a là quelque chose de solide » fit-il avec un vrai enthousiasme…Enfin, avec tout l’enthousiasme qu’on peut avoir à plus d’une heure du matin passée… «On pourra considérer que Leo/Eve 2.0 sera sans problème, et sans bug. » Il jeta un coup d’œil sur sa feuille «Bon, on a que deux règles pour l’instant alors il faudrait commencer à étoffer un peu la chose… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Dim 1 Mar 2015 - 22:48



That was the worst movie I've ever seen...

Il semblait fier de lui, quand il évoqua ses croquis ‘top secret’ et Eve se mit à sourire, de son joli sourire espiègle. Comme elle en avait l’habitude de le faire, elle minauda :
« Oh, top secret, je vois… Tu devrais te méfier, si ça se trouve, je suis un agent double… »
Elle se mit à rire, envoyant son petit poing dans l’épaule de Fitz, comme elle aimait le faire, avant de préciser :
« C’est une blague, hein…  »
Elle préférait tout de même lui enlever le doute, sait-on jamais, ça semblait déjà suffisamment compliqué comme ça, entre eux, pour qu’il se pose la question. Et maintenant qu’elle était avec lui, elle n’avait absolument pas envie de le voir filer. Elle lui sourit et déposa un baiser sur la joue, comme pour achever de le rassurer. Mais ça ne suffisait visiblement pas concernant l’assouplissement du règlement, puisqu’il protestait, l’air faussement sérieux, ce qui la fit sourire de plus belle. Elle fit mine de bouder, et une nouvelle fois, il lui laissa le choix. Mais elle ne reviendrait pas sur sa décision, du moins, pas pour l’instant : elle était d’accord pour l’élaboration de ce contrat. Ça leur permettait d’évaluer leurs attentes, d’apprendre à se connaître et surtout d’apprendre à se faire confiance.  
Elle l’observa noter sa promesse de ne jamais fuir ou filer sans explication, d’un air empressé, ce qui la fit sourire de plus belle, surtout lorsqu’il annonça fièrement qu’il était trop tard pour reculer, elle allait faire une réflexion, mais il déposa un baiser sur son front. Ils se figèrent un instant, durant lequel ils échangèrent un regard lourd de sens. Un sourire, et ils détournaient doucement le regard, tous les deux. Eve fut soulagée qu’il accepte de garder cela pour eux, dans un premier temps, elle ne voulait pas que ça se passe trop vite, ni ne voulait brûler d’étapes. Et puis, il y avait son père, et très franchement, elle ne savait pas comment il prendrait la chose… Un humain, un agent du SHIELD… Il pourrait bien émettre des réserves, surtout, il aurait probablement du mal à comprendre comment sa fille, qui avait pourtant suivi Magneto et la Confrérie, pouvait se retrouver à en pincer pour quelqu’un comme Fitz.  
Eve sentit une volée de papillons dans son ventre lorsque Leo lui demanda timidement s’ils pouvaient au moins se saluer, et une nouvelle fois elle se mordit la lèvre inférieure. Quand il la regardait de cette manière, elle perdait soudain le contrôle d’elle-même. Une inspiration pour se ressaisir et elle reprit, d’une voix douce, tendre :

« Je ne comptais pas t’ignorer… Mais au travail, on s’en tiendra à des rapports strictement professionnels…»
Elle se pencha vers lui pour déposer un baiser à la commissure de ses lèvres avant de rajouter, dans un murmure :
« Et puis on peut se croiser à la salle de repos… »
Eve sourit devant l’enthousiasme de Leo pour le projet ‘Leo/Eve 1.0’, et ne put s’empêcher de penser que pour une fois, elle était avec quelqu’un qui comprenait son langage, sa façon de penser. Eve observa la feuille du fameux contrat où se trouvaient pour l’instant uniquement deux alinéas. Effectivement, il allait falloir étoffer un peu ce contrat. Elle haussa les épaules et déposa une nouvelle fois sa tête contre l’épaule de Leo :
« Hum, on pourrait convenir d’une fréquence de fréquentation ? Par exemple, se retrouver le samedi, pour passer du temps ensemble et apprendre à mieux se connaître ? … Hum, plutôt un soir sur deux… Oh et tu dois rajouter aussi que j’n’ai plus le droit de choisir le film aussi… C’était la première règle… »

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Mar 3 Mar 2015 - 14:37
Un agent double… Il n’y avait pas pensé à celle-là mais il devait considérer cette éventualité et au fond cela expliquerait pourquoi elle aurait été subitement attirée par lui étant donné que lors de leur première rencontre les choses ne s’étaient pas forcément bien passées. Puis elle se mit à rire en précisant que c’était une blague, il fut soulagé mais néanmoins il ne put s’empêcher de se demander ‘et si ?’ puis il se mit à rire à son tour en secouant la tête chassant ces drôles d’idées de son esprit. «Ca expliquerait pourquoi tu es ici avec moi parce que, très franchement, je ne comprends toujours pas » il eu un sourire. C’est vrai qu’il ne s’expliquait toujours pas pourquoi et en quoi elle le trouvait différent et qu’elle aimait ça chez lui. Il avait bien sûr blagué sur le fait d’être écossais mais au fond il aimerait bien savoir comment elle le voyait vraiment…



«C’est bon à savoir » fit-il alors qu’elle lui annonça qu’elle ne comptait pas l’ignorer mais qu’ils devaient rester professionnels «Ne t’inquiète pas, je ne vais pas aller raconter à tout le monde qu’on est…que… Enfin, tu vois… » Il fronça les sourcils, c’est lui qui avait dit qu’il ne voulait pas mettre de label à leur relation mais là tout de suite il aurait aimé savoir s’il devait l’appeler petite amie ou pas même si ce serait très bizarre. Elle serait sa première petite amie, et pas juste la compagnie de quelques nuits dont il avait l’habitude à l’époque de l’Académie. Il n’avait jamais eu de relation stable et pour être honnête il n’avait pas couché avec une femme depuis un bon bout de temps avant Eve mais cela n’avait jamais été un problème, il était peut être un homme mais son boulot passait toujours avant tout. «Je crois que je pourrais survivre…Si tu reste loin de l’endroit où je bosse… » Il eu un léger sourire, il n’avait pas confiance en lui, il aurait été capable de l’embrasser par habitude si elle se trouvait trop proche de lui.



Cette idée de contrat sembla leur convenir à tout les deux, ce qui allait faciliter cette relation, du moins Fitz le pensait et l’espérait. «Un soir sur deux ? Ca me va, je prends note. Et pourquoi pas des sorties, au moins une sortie par semaine ou deux par mois dans le lieu de ton choix, parce que tu n’auras pas le droit de choisir le film mais tu pourras choisir les autres endroits » Souriant, il se mis à rédiger ces nouvelles règles – dont les films qu’elle n’avait pas le droit de choisir – et la laissa réfléchir à ces fameuses sorties «Parce qu’on ne va pas toujours rester enfermés chez moi, pas vrai ? A moins que tu adores mon appartement et…Oh, ce qui me fait penser d’ailleurs…Dormir…Dans le même lit ? Au moins une fois ? Je ne le note que si tu es d’accord et je rajoute ‘je parle de mes problèmes à Leo parce qu’il sait si bien écouter’ » Un sourire «Bon peut être pas la dernière partie mais tu sais que tu peux me parler de tes problèmes ou de ce qui te fait peur, pas vrai ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Mar 3 Mar 2015 - 19:38



That was the worst movie I've ever seen...

Eve se sentit un peu mal à l’aise : en début de soirée, elle n’avait pas été non plus très correcte en lui disant qu’elle avait bien eu du mal à admettre qu’elle en pinçait pour lui, et maintenant, voilà qu’il se demandait comment lui pouvait attirer une fille comme elle. Certes, leur première rencontre n’avait pas été sans frictions, mais, après tout, Eve recherchait cela avec toutes les personnes qu’elle rencontrait, c’était sa façon de se préserver, en se rendant détestable. Mais maintenant, ça faussait un peu le jugement de Leo qui sembla un instant douter. La jeune mutante se racla un peu la gorge, jouant de nouveau nerveusement avec les manches de la chemise, mais prenant soin d’éviter le regard de l’ingénieur. Ses jambes nues étaient toujours recroquevillées, ses genoux sous son menton.
« Tu es plus attractif que tu ne le penses… Je ne sais pas, c’est… La façon que tu as de me regarder… et, cette façon que tu as de te montrer à la fois maladroit et plutôt mignon… tu me fais toujours rire, même quand ça ne va pas… »
Elle se mit à rire doucement, en repensant justement à toutes ces fois où il avait réussi à lui tirer un sourire, tout particulièrement le premier soir, à la N.A.C.E. alors qu’elle était pour le moins dévastée… Elle releva doucement les yeux vers lui, se mordant légèrement la lèvre et haussant doucement les épaules.
« Et ton accent scottish, aussi… Et ta façon d’embrasser… Et tes mains… et… même ton étrange passion pour les singes… »
Elle s’arrêta là, au final, elle se rendait compte de tous les détails –bien plus nombreux que ce qu’elle avait d’abord imaginé – qui faisaient qu’elle était attirée par lui.
Elle le vit de nouveau hésiter quant à l’appellation de leur relation, et bien qu’elle comprenne immédiatement ce qu’il voulait dire, il est vrai qu’elle n’aurait su les définir. Un petit ami ? Mince, elle ne s’était pas entendue dire ça depuis le lycée. Mais après tout, ils essayaient d’être ‘ensemble’, pas seulement une relation d’un soir. Un sourire aux lèvres, Eve termina la phrase de Leo :

« … ensemble ? »
Quand il lui confia qu’il pourrait supporter le fait qu’ils se comportent de manière strictement professionnelle, mais uniquement si elle restait loin de son poste de travail, Eve laissa échapper un petit rire et ne put s’empêcher de se pencher vers lui, posant sa main sur celle de l’ingénieur, minaudant :
« Pourquoi ça ? Tu as peur d’être déconcentré en ma présence … ? »
Elle lui sourit, observa un instant ses doigts se lier à ceux de Leo, en silence, un petit sourire en coin : au final, c’était agréable, et elle se rendait bien compte que ce qu’elle avait trouvé si effrayant, c’était les battements de son cœur lorsqu’ils entraient en contact, l’un et l’autre.

Eve libéra la main de Leo, afin qu’il puisse inscrire sur le papier les différentes règles qu’ils s’impartissaient. Une sortie par semaine ou deux par mois ? Eve fit mine de bouder, maugréant, avant de lui tirer la langue d’un air taquin, comme à son habitude :

« Wow, vous me laissez ce privilège ? Vous êtes trop aimable M. Fitz… Une fois par semaine, ça me va. Je pense que, une fois par semaine, on pourrait alterner, histoire de découvrir nos goûts, apprendre à se connaître… Une semaine, je choisis une activité, une destination, bref, quelque chose que j’aime, et la semaine d’après, c’est à ton tour. Pas mal, non ? »
Effectivement, ils n’allaient pas toujours pouvoir rester enfermés chez Leo, bien qu’ici, ils étaient à l’abri des regards, et qu’ils ne risquaient alors pas d’être démasqués. Eve tomberait dingue – et sans doute Leo aussi – s’ils restaient enfermés. Mais alors que la mutante allait lui faire une remarque – pour plaisanter – sur la déco’ de son appartement, Leo ramena sur le tapis la question du lit et du fait de dormir avec lui. Eve baissa doucement la tête, devenant soudain muette, une légère expression d’appréhension sur le visage, le regard un peu fuyant. Elle écouta cependant ce que Leo avait à dire, sans le couper. Une nouvelle fois, il trouva le moyen de la faire sourire, alors qu’elle semblait totalement se refermer sur elle-même lorsque l’on abordait le sujet du sommeil. Se confier à lui, oui elle s’en sentait capable. Mais, la regarderait-il encore de la même manière si elle lui parlait de tout ? D’une petite voix, le regard cloué au sol, elle répondit :
« C’est compliqué… Je… »
Elle croisa le regard de Leo et, soudain, lui revint l’une des règles qu’ils avaient inscrits. Ne plus fuir. Elle prit une inspiration et sans même lui dire s’il pouvait ou non inscrire les règles, elle commença :
« Bon… J’ai passé un peu plus d’un an en cavale, avec le sentiment d’être constamment suivie… C’est pour ça que je bougeais tout le temps, jamais une nuit au même endroit… Je voyageais la nuit et le jour, je me réfugiais où je pouvais pour… récupérer un peu de sommeil, dans des cinémas, par exemple… C’est… bête, sans doute mais, je n’arrive plus à dormir dans un lit depuis… Peut-être parce que lorsqu’ils sont venus pour me prendre, le soir où ma mère est morte, j’étais dans ma chambre… Je… Je suis insomniaque et paranoïaque… C’est pour ça, entre autres, que je ne trouve pas le sommeil ni le soir, ni dans une chambre, parce que… je ne me sens jamais capable de relâcher ma vigilance… Je sais que ça peut paraître absurde mais… Je… Je n’y peux rien…
Il me faut un peu de temps, tu comprends ?... »



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]   Mer 4 Mar 2015 - 16:17
En dehors de son boulot d’ingénieur, Leo Fitz n’avait jamais recherché des compliments sur sa personne. Il n’était pas spécialement content de ce qu’il était mais il ne se plaignait pas non plus, il se sentait moyen avec un esprit plus affuté que d’autres, et encore parfois il se plaignait qu’on ne remarque pas son génie. Ce n’était pas pour entendre Eve lui dire toutes les choses qu’elle aimait chez lui qu’il voulait mais il n’allait pas se plaindre d’autant que plus elle listait de choses, plus in s’enfonçait dans son canapé, gêné. Mais il l’avait bien cherché. «Oh on passe aux choses physiques maintenant ? » lança-t-il alors qu’elle évoquait sa façon d’embrasser, tout comme ses mains… Il ne savait plus où se mettre et il voulait lui dire d’arrêter avant qu’elle ne commence à évoquer le sexe vu qu’elle semblait bien partie mais fort heureusement elle s’arrêta là. «Et tu es belle et amusante… et j’aime te faire sourire même si parfois tu as cette manie de me tirer la langue, c’est mignon. Et je te trouve encore plus belle sans tout ce maquillage même si tu es belle avec aussi c’est… » Il poussa un soupir, en souriant «Je crois que j’ai eu un genre de coup de foudre, même si je n’y crois pas vraiment. Je n’écoutais même plus ton père… » Il sourit mais détourna le regard, depuis quand était-il devenu aussi sentimental, cela ne lui ressemblait guère. Et Eve, qu’allait-elle en penser ? Elle devait détester, sûrement, il fallait faire quelque chose, dire n’importe quoi pour rompre le silence «Je…J’ai...Je suis pas doué… » finit-il par dire, ce qui n’arrangeait en rien le sentiment d’être un idiot.



«De…Oui, ensemble. C’est moins effrayant que…Enfin, tu vois. » Il ne se voyait pas dire qu’elle était sa petite amie, pas tout de suite en tout cas. C’était effrayant. Mais c’était pourtant ce qu’ils n’allaient pas tarder à être, d’autant plus qu’Eve mis sa main dans la sienne et dire qu’au début de leur soirée il ne trouvait pas cela effrayant comme il lui avait dit, il comprenait pourquoi elle avait eu envie de fuir. Attention, il ne voulait pas fuir mais plus il passait du temps avec, plus il savait qu’il aurait du mal à se passer d’elle. «Je suis quasiment certain que je serais déconcentré. Je ferais n’importe quoi et je me ferais virer… » il eu un sourire. «C’est très difficile de t’ignorer » Il marqua une pause «…Pas parce que tu es…Enfin parce que toi et moi on est ensemble. »


Il nota – avec un grand plaisir – la règle des sorties, une fois par semaine. Il ne se voyait vraiment pas rester tout le temps chez lui. Si elle avait son appartement, peut être qu’ils auraient pu rester l’un chez l’autre un soir sur deux en alternant mais étant donné qu’elle vivait Dieu sait où... «Tu sais que si tu me laisses choisir ce sera un zoo, des conférences sur la science et ce genre de choses ? Certaine de vouloir ça ? Je peux encore dire que c’est toi qui choisis… » Il avait un sourire taquin sur le visage. Evidemment qu’il s’amuserait à l’emmener à des trucs de Science.


Il observa Eve, nerveuse, lui expliquer pourquoi elle ne pouvait dormir dans un lit. Il savait qu’elle avait un passé pas très net mais tout ce qu’il savait c’est qu’elle avait volé de l’argent et non commis un meurtre mais voilà que maintenant elle annonça avoir passé un an en cavale, effrayée et ne pouvant rester à un endroit pour une nuit et encore moins un lit. Mais qui était venu la prendre ? Le SHIELD ? Peu importe. «Je ne savais pas tout ça… » Il prit une grande inspiration «Tu es en sécurité ici, je te promets que personne ne s’intéresse à un ingénieur de niveau 5 du SHIELD, personne ne me surveille et ça veut dire que tu peux rester ici. Je ne te force à rien et je suis désolé pour tout ce que tu as traversé mais, c’est du passé maintenant, non ? Je te laisse tout le temps qu’il te faut mais ce n’est pas sain de vivre comme ça… »
Revenir en haut Aller en bas
 

That was the worst movie I've ever seen...[Leo Fitz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


 Sujets similaires

-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» My first movie :p
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Un partenariat avec Movie Studio Academy ?
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !