Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

❧ Flashback « I'm sooo lost... » [PV : Azraël J. Vehuelson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: ❧ Flashback « I'm sooo lost... » [PV : Azraël J. Vehuelson]   Lun 9 Mar 2015 - 19:33

« I'm sooo lost... »


Cela faisait combien de temps déjà que je traînais mes pieds sur Midgard ? Un peu plus d'un mois ? ... Oui, ça devait faire ça. Je n'avais pas le moral au top niveau, mais je me disais que ça aurait pu être pire. Certes, j'avais atterri sur un monde dont j'ignorais tout -parce que ce n'était pas avec mes connaissances du Moyen Âge que j'allais m'y retrouver- mais j'aurais pu être totalement livré à moi-même. Ce qui n'avait pas été le cas, puisque j'avais eu la chance de croiser la route d'un mutant répondant au nom de Logan ou bien Wolwerine, qui m'avait conduit jusqu'à une sorte de... D'école pour jeunes gens dotés des mêmes capacités hors du commun que lui. Cet institut qui se cachait derrière l'enseigne d'un établissement pour surdoués (ce qui était de toute façon vrai, sous un certain angle) était dirigé par un homme nommé Charles Xavier. Ce dernier m'avait accueilli sans vraiment y regarder à deux fois, alors que j'aurais très bien pu être une personne mal intentionnée. Alors je sais bien qu'il est en mesure de farfouiller dans ma tête au pire des cas, mais cette confiance qu'il m'avait accordé m'avait touché. A présent, je m'estimais redevable envers lui, mais aussi envers tous les mutants qui se trouvaient là, et qui ne m'avaient pas considéré comme un intrus, mais comme un invité. S'ils devaient avoir d'aide, dans le futur, je serais là sans faute pour eux. Comme eux l'avaient été pour moi.

Cependant... C'était bien beau tout ça, mais il était temps que je commence à voler de mes propres ailes. Midgard n'était pas si difficile à appréhender que ça, et je m'y faisais petit à petit. Il y avait encore quelques subtilités qui m'échappaient, mais rien d'insurmontable. En tout cas, pas pour moi !
Ce matin-là, j'avais donc quitté le domaine de l'institut Xavier pour prendre la direction du centre ville de New York. C'est en se jetant à l'eau qu'on apprend le mieux à nager, n'est-ce pas ? Enfin, en tout cas je l'espérais...
Après avoir passé quelques temps à vagabonder au hasard dans les rues, j'avais finalement été attiré par l'enseigne d'une petite librairie, qui pour les midgardiens ne devait pas payer de mine. Mais pour un asgardien comme moi, sa vieille vitrine à l'aspect usé et poussiéreux, ainsi que les livres anciens qui trônaient là, étaient réellement attirants. J'entrai donc dans la boutique, faisant tinter une petit cloche. Le commerçant sortit de son arrière-boutique, m'adressa un sourire, et me demanda si je cherchais quelque chose en particulier. Je lui répondis que non, je voulais juste jeter un coup d'oeil. Il me laissa donc le loisir de parcourir les rayonnages, d'un signe de la main. Ce que je m'empressai de faire, bien sûr ! Sur Asgard, j'avais déjà pratiquement tout lu. Il faut dire que les ouvrages de fictions ne sont pas légions... On a beaucoup de récits retranscrits des aventures de nos ancêtres ou de nos compatriotes, parfois embellis, mais rarement des ouvres totalement inventées. Et j'aimais la littérature midgardienne pour ça, elle était tellement variée !

Le truc... C'est que j'avais encore un peu de mal à me repérer dans les genres, parfois. Zut, et c'était quoi déjà le nom de cet auteur ? Plongé dans mes pensées, je finis fatalement par faire une connerie. Et en l'occurrence, je venais de rentrer dans quelqu'un. Oups.

- Je suis désolé, je ne vous avais pas vu ! ... Oh oh, mais bonjour, joli coeur. Vous voyez, ça c'est le genre de bouille pour lesquelles j'ai tendance à oublier qu'à Asgard on est pas censés aimer batifoler avec les hommes quand on en est un soi-même. Mais là on est pas sur Asgard n'est-ce pas ?
@ pyphi(lia)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: ❧ Flashback « I'm sooo lost... » [PV : Azraël J. Vehuelson]   Mer 11 Mar 2015 - 23:35


Flashback; I'm sooo lost
Feat. Fandral. Hello Darling

Une journée de plus dans ce petit monde trop ordonné. Depuis l'avènement des Avengers, depuis le retour de Thor sur Midgard, je m'ennuie ferme. Je les ai regardé agir de loin, non sans intérêt, sans pourtant jamais me manifester. Enfin, sauf quand les Chitoris sont venus foutre le souk. Là c'était autre chose, bien évidemment, et j'ai dû faire appel à tout mon self-contrôle pour ne pas aller geler les oreilles de mes deux petits garnements préférés. Asservir Midgardr ... Oui, bien sûr. L'hydromel se boit, Loki. On ne le distille pas pour se l'injecter en intraveineuse, tu devrais le savoir.
Enfin reprenons. Une journée typique à pleurer, comme de nombreuses autres depuis un moment maintenant. Ne le prenez pas mal, j'aime la planète Terre et ses habitants et j'aime ma petite vie et la façon dont je la mène. Bien sûr, je regrette l'antiquité, et la période du Bronze Ancien. Celle du Fer également était fort amusante, comme le furent les invasions normandes. Même la période du Roi Soleil me manque, mais je dois avouer qu'être un mannequin international n'est pas mal non plus dans le genre. Il y a des galas, des fêtes où il faut se montrer, socialiser, exhiber sa beauté naturelle sublimé par les paillettes et les strass.
Charmer. Je vends du rêve sans avoir besoin de sniffer de la poudre et cela me convient; je ne vis que pour être admiré, adulé, crié, comme je l'étais auparavant - dans une vie plus ancienne, pour d'autres raisons. Tenir mon égo en laisse est mon passe-temps favoris, outre celui d'emmerder le monde et de bouffer des glaces en lorgnant un Walt Disney - le dernier en date étant Cendrillon. Quoi ? Nous avons tous le droit à un happy end avec un prince charmant ! C'est là ce que j'offre aux autres. Mon corps, un tendre illusion qui ne durera que quelque secondes ... Mais qu'est-ce que c'est bon de s'y plonger un instant ! Et qu'est-ce qu'ils peuvent réclamer ... Putain de société de consommation.

Métro boulot dodo, rien de plus ennuyeux de mon point de vue. Voilà pourquoi en ce saint jeudi, j'ai décidé de reprendre mon activité première : enquiquiner les gens que j'apprécie - notamment mon attachée de presse et mon agent favoris : Suzie. La trentaine, sans enfants, Su' est une petite boule de nerfs, romantique à crever et à fleurs de peau - la perfection incarnée que je torture à souhaits. L'entendre crier, soupirer, taper du pied, gémir et supplier grâce est là mon plus grand plaisir : et oui, je sais, je suis un salaud. Mais il faut me comprendre ! J'en ai marre de me déhancher pour quelques photos qui ne seront jamais mon meilleur profil. Alors, une fois de plus, je prends la fuite. Pfuit. Je ne préviens pas, je fais ma diva, je prétexte la grippe et je m'en vais faire un tour tranquillement en ville. Tout ce que vous voulez que Suzie chérie viendra se complaindre à l'interphone de mon inactivité, et qu'elle restera suspendue à ma sonnette toute l'après midi avant de rentrer chez elle, exténuée, en colère, en larme, désœuvrée. En ayant laissé au portier une boite de cookies du meilleur pâtissier du coin. Tout de même. Je suis malade. Mais franchement, de vous à moi ... Que ferait cette femme sans moi ?
Toujours est-il qu'en cet après midi ensoleillé, je ne suis pas dehors, assis sur un banc, à balancer des graines aux pigeons. Non. Je suis parti dans ma planque favorite, un magasin que j'affectionne particulièrement. Une petite bicoque secrète qui ne paye pas de mine et que j'entretiens régulièrement par des dons anonymes.
« Vous vous rendez compte, Monsieur Lillian ! Encore un chèque ce mois-ci ! Cette personne est folle ! » ajoute t-il à mon encontre après nos bonjour et la prise de nouvelle habituelle. Fou, oui. De cette librairie si chère à mon coeur, si chaleureuse, si familière. Que ne ferais-je pas pour cet vieil homme et sa femme, et pour leur petite fille ? Marthy fait des chaussons aux pommes du tonnerre, et elle le sait bien - je ne regrette pas de l'avoir aidé à plusieurs reprises.

« Fou où il a bon goût, allez savoir ! Je vais voir vos nouvelles acquisitions Harry. A tout à l'heure. » Je laisse le vieillard rire et retourner dans l'arrière boutique en secouant la tête. Il me connait bien, il sait déjà quel rayon je vais aller parcourir, tout comme je sais qu'il va certainement aller annoncer à sa femme que je suis là, avant de revenir et d'allumer son vieil engin à musique - un lecteur de vinyle démodé mais qui fonctionne toujours. Lentement, je laisse la magie des livres opérer. Je me perds dans les rayonnages, je redeviens moi-même, Azraël Vehuelson. J'ai laissé ma casquette démodée à l'entrée, avec ma démarche de mannequin et mon prénom d'emprunt : Lillian Alexander. Je redeviens moi-même le temps de lire un livre, assis confortablement dans un fauteuil vintage, tout en buvant un café et en mangeant un chausson au pommes.
Une journée monotone ? Plus maintenant grâce à cette petite famille. Je secoue la tête, plongé dans l'un des romans de Neil Gaiman, un auteur de talent et de génie. American Gods est une pure merveille, et je ris aux nombreuses allusions qui y sont placés au fil des pages. J'aurais presque de la sympathie pour ce qu'endure le soit disant Ombre, mais en fait, non. Plongé comme je le suis dans le roman, je n'entends pas un nouvel arrivant entrer dans la boutique. Je ne le vois pas non plus arriver dans le rayon que je squatte - en revanche je le sens très bien lorsqu'il me rentre dedans. Cela suffit à me ramener à la réalité, et je prends alors conscience que Harry doit être de retour puisque soudainement Elvin Bishop fredonne tendrement Fooled Around and Fell in Love. Un léger sourire anime mes lèvres et je me tourne vers l'inconnu qui m'est rentré dedans, intrigué, jusqu'à ce que ...

Oh Sweet Gods.

« Je suis désolé, je ne vous avais pas vu ! » Je manque de me casser la gueule. Je cligne des yeux, avant de remettre mes lunettes en place pour me contenir. Ca ne se peut pas ... si ? ... Sérieusement ? Odin, tu me fais marcher là. Le joli coeur se tient devant moi, et cela me fait sourire de plus bel. Il ne semble pas m'avoir reconnu, mais je ne vais pas lui en vouloir - la dernière fois il n'était qu'un gosse. L'identité du mystérieux inconnu ? Fandral, bien sûr ! Soudainement j'ai envie d'éclater de rire, d'autant plus qu'Elvin continue sa chanson d'amour. Je me contiens pourtant, refermant mon livre sans en perdre la page - se serait un sacrilège ! - avant de m'incliner légèrement devant le jeune homme blond.
Si il ne m'a pas reconnu autant jouer le jeu, ça n'en sera que plus amusant.
« Aucun problème. J'ai moi-même tendance à me perdre dans un bon roman ou parmi ses rayonnages. Lillian Alexander. Enchanté. Vous cherchez un livre en particulier ou vous venez pour les chaussons aux pommes de Marthy ? ... A moins, bien entendu, que vous ne soyez là qu'en quête d'éléments sur Asgard. » Je lui tends la main, un léger et véritable sourire au coin des lèvres, les yeux brillants d'excitation et de malice. Et maintenant, chéri ... Comment vas-tu donc te présenter dis-moi ? Il me tarde d'entendre ça. En attendant ... Jouons.


FICHE ET CODES PAR BROADSWORD & SHADOW.
Revenir en haut Aller en bas
 

❧ Flashback « I'm sooo lost... » [PV : Azraël J. Vehuelson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» LOST LE RPG
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» Alice always lost... [Validée]
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-