Partagez | 
 

I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Dim 15 Mar 2015 - 16:53

I'm sorry but… I have a monkey !

Eve & Leo

I can't live a lie, running for my life, I will always want you
Il n’y avait rien à y faire. Elle avait essayé beaucoup de choses pour faire passer la douleur, pour arrêter de penser à l’ingénieur, mais tout le lui rappelait, en particulier lorsqu’elle se retrouvait à zapper devant la télé, à des heures tellement tardives qu’elle ne loupait aucun nanar. Elle eut un pincement au cœur alors qu’elle tombait sur Predator 2. Cela faisait presque une semaine, peut-être un peu plus, mais Eve avait le sentiment que ça faisait une éternité. Plusieurs fois, elle avait voulu l’observer, en se rendant dans son ordinateur, mais elle s’était contenue, avec beaucoup de difficultés, jusqu’au jour présumé de son départ en mission, jour à partir duquel elle n’avait alors plus eu de moyen pour entrer en contact avec lui.
Mais ce soir-là, devant la télé, alors qu’elle déprimait en regardant Predator 2 qu’elle finit par couper en pestant contre elle-même, elle réalisa qu’elle ne pouvait plus tenir. Elle posa son regard sur la petite peluche de singe qu’elle avait ramené du zoo de Sacramento avec l’intention de l’offrir à Leo, plusieurs semaines auparavant, mais elle s’était sentie ridicule et avait préféré la garder dans son jet privé flambant neuf –merci papa- , dans lequel elle se trouvait en ce moment même. Il était parqué au hangar, mais Eve s’y sentait un peu comme chez elle, alors elle s’y était cloîtrée depuis quelques jours maintenant. Prenant la peluche de singe dans les mains, roulée en boule sur son canapé, Eve l’observa un instant. Le sourire figé de l’animal en peluche lui fit faire la moue :
« J’vois pas ce qu’il y a de drôle… Je sais que c’est de ma faute, pas la peine de me le rappeler… Mais je vois pas ce que je peux faire, maintenant, c’est trop tard… »
Elle était en train de parler avec une peluche, et elle mesura bien le ridicule de la situation en roulant des yeux tout en soupirant, reposant l’animal en peluche sur ses genoux, en continuant de jouer avec les bras du singe. Ça avait beau être ridicule, ça lui faisait du bien de parler.
« Je vais aller le voir, et après quoi, hein ? En admettant qu’il veuille déjà bien me parler, qu’est-ce que je vais lui dire ? ‘Désolée, j’ai complètement paniquée parce qu’il semblerait que je t’aime et que….’ Non mais c’est insensé, je parle avec une peluche !! »
Elle soupira une nouvelle fois, se laissant tomber sur le canapé, fixant le plafond du jet, illuminé de quelques diodes bleues, l’air pensif. Mais sa décision était prise malgré tout. Elle avait d’abord voulu joindre Leo sur son portable, craignant d’abord qu’il ignore son appel, mais ce qui l’étonna davantage, c’était l’inexistence de la tonalité. Comme si le téléphone était éteint, ou le numéro plus attribué. La mutante soupira un instant, échangeant un regard avec la peluche.
« Et maintenant ? »
En admettant qu’il gardait son téléphone éteint, ou bien qu’il avait coupé sa ligne, peut-être qu’il avait fait cela pour qu’elle ne puisse plus le joindre ? Ou peut-être n’était-il pas encore rentré de mission ? Cette perspective fit frissonner Eve tandis qu’elle lançait un nouveau regard entendu à la peluche, tout de même avec beaucoup d’appréhension.
« Il a peut-être seulement désactivé sa ligne, mais, il n’a sans doute pas déménagé… Tu m’accompagnes… »

Avec la peluche dépassant légèrement de son sac, elle s’était mise en route pour l’appartement de Leo. Elle matérialisa, après s’être issue du réseau de chez Leo. Tout était silencieux et elle avança doucement dans l’appartement plongé dans l’obscurité, se répétant mentalement ce qu’elle pourrait dire à Leo. Mais alors qu’elle entra dans la chambre de ce dernier, elle trouve la pièce vide. Il n’y avait personne. Etait-il sorti pour la nuit ? Elle alluma la lumière et inspecta la pièce à vivre : rien ne semblait traîner. Elle se dirigea vers la cuisine et ouvra le frigo : le fait qu’il soit aussi vide lui laisser supposer qu’il n’était toujours pas rentré depuis sa mission, ou bien qu’il était encore en déplacement. Eve sentit son ventre se tordre d’inquiétude. Elle inspira profondément : elle n’avait aucun moyen de le joindre, aucun moyen de savoir où il se trouvait, puisqu’il n’avait rien voulu lui dire. Et il était hors de question qu’elle pirate les données du SHIELD, ça ferai sans doute trop plaisir à…
« Simmons ! »
Mais oui, c’était la solution, puisqu’il disait visiblement tout à Jemma, alors sans doute saurait-elle où il se trouvait. Ne restait plus qu’à trouver la trace de Simmons et se rendre chez elle, et pour Eve, ce fut un jeu d’enfant… Elle ne tarda pas à trouver une piste, un numéro de ligne lui appartenant et après une longue inspiration, elle s’immergea, se dématérialisant pour finalement se matérialiser dans un nouveau salon, après s’être issue d’un téléphone portable assez proche de ce que Leo possédait lui-même. La pièce était éclairée par la télévision qui était en marche et Eve remarqua enfin, en se tournant vers le canapé, la présence de la jeune femme, Simmons, qui finit par la remarquer aussi. Eve ne pouvait s’empêcher de ressentir un peu de rancune envers cette inconnue, après tout, c’était à cause d’elle que tout avait dérapé ! La mutante utilisa son pouvoir pour couper le son de la télévision avant de s’adresser à Jemma, d’un air d’abord un peu menaçant, qui peu à peu laissa place à l’inquiétude :
« Chut ! Ecoute, je ne te veux pas de mal, ok, je veux juste des réponses. Et je ne te ferais pas le plaisir de te donner raison en piratant le SHIELD mais je te promets que je vais foutre un sacré bordel dans tes données si jamais tu refuses de me dire où il est… ! Je sais qu’à toi, il l’aura dit parce que… parce qu’il te dit tout… et… j’ai besoin de le voir, s’il te plaît… ça fait plusieurs jours et … je m’inquiète… »
Jemma sembla d’abord surprise, mais avait sans doute reconnu Eve, après tout, elle l’avait déjà vu en photo. Bien sûr, elle ne manqua pas de lui faire remarquer que de s’introduire chez les gens, comme ça, ça n’était pas vraiment cool, et Eve fit une moue boudeuse, en croisant les bras : oui, elle avait cette mauvaise habitude de s’introduire chez les gens de cette manière, jamais de façon conventionnelle, en frappant à la porte. Mais bon, là, il s’agissait d’un cas d’extrême urgence ! Simmons s’excusa alors d’avoir accusée Eve, laissant entendre que Leo et elle s’étaient pour le moins prit la tête à ce sujet. Eve pinça légèrement les lèvres, les sourcils légèrement froncés : elle était encore un peu fâchée, à ce sujet, mais Jemma s’excusait, aussi accepta-t-elle les excuses d’un hochement de tête. Il y avait un certain malaise entre les deux femmes, qui échangeaient des regards aussi intrigués l’une pour l’autre. Quand enfin, Jemma brisa le silence, expliquant en choisissant au mieux ses mots, que la mission de Leo s’était mal passée, et qu’il se trouvait à l’hôpital. Eve sentit une nouvelle fois son cœur se vriller, craignant le pire, et elle demanda à Simmons de lui donner l’adresse, le nom de l’hôpital, le numéro de chambre, bref, tout ce dont elle avait besoin pour retrouver Leo. La biochimiste lui rappela tout de même qu’il faisait nuit noire et qu’on ne la laisserait sûrement pas rentrer pour une visite nocturne, mais lui donna cependant les coordonnées. Eve répondit simplement :
« Je ne comptais pas frapper et attendre qu’on m’ouvre, de toute façon… Merci… Jemma… »
Et elle disparut comme elle était venue…

Eve trouva rapidement la chambre de Leo, évitant soigneusement le personnel hospitalier de garde ainsi que les caméras de surveillance en les piratant. Elle resta un instant figé devant la porte, avant de prendre une longue inspiration et l’ouvrir, découvrant alors un Leo en mauvais état, installé dans un lit. Son bras était plâtré, son visage présentait encore des blessures évidentes, ce qui fit faire un bond au cœur d’Eve et cette dernière posa sa main sur sa bouche pour retenir un hoquet de surprise et elle sentit la peur la gagner une fois de plus. Leo semblait comater, entre le sommeil et l’éveil, et quand elle eut le sentiment qu’il la regardait, elle murmura, comme étranglée par un sanglot :
« Oh non, Leo… »
Avant de refermer la porte derrière elle et s’avancer avec prudence vers celui qu’elle aimait tant, observant à distance respectable, ses différentes blessures…


fiche codée par shirosaki

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Mar 17 Mar 2015 - 17:29

La mission fut un désastre. On avait assuré à Fitz qu’il n’avait que désamorcer un engin et qu’il était le seul capable de le faire. Bien entendu, il n’avait pas laissé paraître la moindre angoisse mais il était tout de même terrifié et en plus de cela on lui avait collé un agent de terrain pour l’accompagner sauf que ce dernier était complètement froid et ne parlait pas beaucoup voire pas du tout sauf pour ordonner à Fitz de se taire, de rester près de lui et de ne pas tenter de jouer les héros. La mission se déroulait en Afrique du Sud, une fois arrivés sur place l’Agent avait éliminé quasiment tous les ennemis qui se mettaient entre eux et la machine à détruire. Ils étaient entrés dans le bâtiment, Fitz avait fait ce qu’il avait à faire malgré les hurlements de l’agent lui ordonnant de se dépêcher. Fitz ne s’était pas démonté pour autant et avait rétorqué à Monsieur qu’il avait besoin de calme et non pas qu’on lui rappelle que le temps n’était pas de leurs côté. La mission terminée, ils sortirent dehors prêt à donner le signal au SHIELD de venir les récupérer, en attendant Fitz et l’Agent iraient se cacher dans une plaque choisie par le QG ; Sauf qu’au moment de leur sortie, Fitz entendit un coup de feu qui fit tomber son garde du corps à terre. Il était mort. Il était mort et Fitz allait l’être probablement bientôt sauf que l’ennemi s’approcha de lui et commença à le jeter à terre pour tabasser. L’ingénieur encaissa les coups pendant une ou deux très longues minutes mais tout à coup, avec un courage qu’il ne soupçonnait pas il se releva, prit l’arme de l’ennemi et tira trois coups de feu jusqu’à ce qu’il tombe. Choqué, Leo laissa tomber l’arme à terre comme si elle lui brûlait les mains. Ni une, ni deux il se mit à courir en direction de la planque et activa le signal pour que le SHIELD le récupère. Il dû attendre quelques heures et durant tout ce temps il pû constater qu’il avait le bras cassé et peut être même plus. Mais il était surtout choqué par la tournure de cette mission. Il avait tué quelqu’un. Il n’avait jamais voulu ça.


Lorsqu’il fut rapatrié, il fut envoyé à l’hôpital où l’on pris soin de le soigner très rapidement. Jemma fut autorisée à le voir quelques heures plus tard. Ils n’échangèrent pas grand-chose, Fitz étant dans l’incapacité de parler dû au choc subi. Il allait rester dans cette chambre d’hôpital pendant quelques jours lui avait-on dit. Il avait demandé à Jemma de prévenir sa mère pour ne pas qu’elle s’inquiète, cette dernière et Jemma étaient devenues amies, Leo ayant amenée son amie et partenaire plusieurs fois chez lui, en Ecosse.


Il voulait rester seul, on ne viendrait pas le débriefer tout de suite lui avait-on assuré, il pouvait se reposer tranquillement mais rapidement il se trouva dans l’incapacité de dormir. Il revoyait la scène dans laquelle il tuait se type encore et encore alors il se força à penser à des choses plus agréables comme son plat préféré préparé par sa mère, les quelques fous-rires avec Jemma et…Eve qui fit une apparition dans son esprit. Il savait qu’il ne la reverrait sans doute plus, surtout qu’il était certain de l’avoir bêtement laissée filer et lui avait expressément demandé de ne plus venir le voir. Il ferma les yeux et commença doucement à s’endormir.


Il entendit soudainement la porte de sa chambre s’ouvrir. A moitié endormi, il cru qu’il s’agissait simplement d’une infirmière qui venait vérifier que tout allait bien mais plus il l’observait plus elle ressemblait à Eve. Avec un singe. «Infirmière… » fit-il alors qu’il mettait les mains sur ses yeux pour cacher cette ‘vision’ «C’est pire que ce qu’on croyait je…j’ai des hallucinations… » Sa voix était cassée, il était comme prêt à pleurer. Il pensait sincèrement avoir perdu l’esprit du au traumatisme vécu.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Mar 17 Mar 2015 - 21:25

 
I'm sorry but… I have a monkey !

 
Eve & Leo

I can't live a lie, running for my life, I will always want you
Eve avait cessé d’avancer, écoutant Leo, l’observant réfugier son visage dans ses mains : il l’avait d’abord prise pour une infirmière, et un instant, elle eut peur qu’il ne la reconnaisse pas. Avait-il subit un traumatisme qui aurait affecté sa mémoire ? Eve resta interdite, sa respiration se faisant de plus en plus rapide, et son cœur tambourinant dans sa poitrine. Mais elle l’entendit alors parler d’hallucinations : que considérait-il comme une hallucination ? Que pouvait-il voir ? Etait-ce elle, l’hallucination ? Elle ne pouvait pas croire qu’il avait perdu ses souvenirs, elle ne pouvait pas croire qu’il l’avait oubliée, et pourtant, elle avait peur.
Le singe en peluche dépassait toujours de son sac en bandoulière qu’elle abandonna d’ailleurs derrière elle, en le laissant tomber à ses pieds. Elle s’approcha avec beaucoup de douceur et de prudence et une once d’inquiétude, ses yeux brillants par la faute de larmes naissantes, avant de venir doucement effleurer les mains de Leo pour qu’il dégage son visage de là où il l’enfouissait. Elle voulait capter son regard, lui assurer que tout était réel, lui dire à quel point elle était désolée, à quel point elle avait eu peur… Elle prit les mains de Leo pour finalement les poser sur son propre visage à elle, tout en s’asseyant sur le rebord du lit. D’une voix douce, mais inquiète et chargée d’émotion, la jeune mutante lui murmura, dans l’espoir de le calmer, de le rassurer :
« Leo, c’est moi… C’est… moi. Je suis là, shhhh… Je… Je suis désolée… Je n’aurais jamais du… J’ai eu si peur quand Jemma… Je… pardonne-moi…  »
Eve fit doucement glisser les mains de l’ingénieur jusqu’à ses lèvres, embrassant tour à tour les mains encore un peu tremblantes de ce dernier. Elle lui sourit faiblement, avant de joindre ses doigts à ceux de Leo, portant une nouvelle fois l’étreinte à ses lèvres. Elle eut peur qu’il ne la rejette, après ce qu’elle avait dit, ce qu’elle avait fait… Elle avait craint, un instant, qu’il ne la repousse, qu’il ne lui demande de partir, mais peut-être encore plus pleur qu’il ne la reconnaisse pas du tout. Elle lui devait des explications, mais peut-être que ça pouvait attendre, car le plus important, pour l’heure, c’était lui, et sa santé. Eve fit glisser son regard encore embrumé sur les différentes blessures de Leo, effleurant du bout des doigts, de sa main droite –la main gauche retenant encore les mains de Leo – le visage strié de quelques cicatrices. Il aurait pu y rester, il aurait pu mourir. Elle aurait pu le perdre, définitivement. Et c’était justement ce qui lui avait fait peur, ce soir-là, au laboratoire. Elle baissa les yeux, avant de murmurer :  
« J’ai eu peur de t’avoir perdu… Je… Je n’arrivais pas à te joindre et… tu n’étais pas chez toi et… Je suis allée voir Jemma, c’est elle qui m’a dit que… Je ne voulais pas…  »
Elle relâcha doucement son étreinte, rompant doucement le contact, les yeux rivés au sol, se disant que peut-être, il ne désirait pas qu’elle le touche, et à la crainte d’être repoussée s’ajoutait la crainte de lui faire du mal. Eve se releva lentement, chassant d’un revers de manche, les quelques larmes qui commençaient à perler de ses yeux, fuyant un peu le regard de Leo. Et son regard tomba sur la peluche de singe au sourire figé, qui gisait au sol, à côté de son sac qu’elle avait laissé tomber, plus tôt.
« Je... je comprendrais si tu veux que je partes mais... Je voulais... venir  te voir... parce que... parce que j'ai fait une erreur... »


 
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Jeu 19 Mar 2015 - 0:11


Fitz avait toujours les mains lui couvrant les yeux, ce qui était incroyablement douloureux étant donné que son bras gauche était cassé. Il se sentait perdu, avait l’impression d’avoir eu une vision et d’avoir une sorte de traumatisme et s’il devait en avoir un et si l’on devait lui annoncer alors il préférait que cela vienne de Jemma. Pour l’heure il se sentait idiot et pas très viril, se cacher pour pleurer, ce n’était pas digne d’un homme et encore moins d’un agent mais pour sa défense, il ne pleurait pas. Pas encore. Allez se dit-il tu dois te comporter en homme, tu n’a pas pleuré depuis l’âge de sept ans ce n’est pas vingt ans plus tard qu’il faut recommencer. Mais comment se raisonner quand on est persuadé de perdre la tête. Il sentit celle qu’il pensait être l’infirmière s’approcher et poser les mains sur les siennes…Ce n’était pas très professionnel. Lorsqu’il dégagea ses mains, il put apercevoir Eve face à lui. Etait-ce vraiment elle ? Il eu quelques secondes de doute avant que cette dernière ne confirme son identité et lorsqu’il put toucher son visage. Il n’y avait plus aucun doute. «Eve… » fit-il doucement. Il laissa sa tête retomber sur l’oreiller «C'est…J’ai crû avoir perdu la tête. C’est une bonne chose…Un soucis en moins. »


Un sentiment de douceur l’envahit lorsqu’elle déposa de multiples baisers sur ses doigts. Il aurait tant aimé sourire mais il n’y arrivait pas, quelque chose en lui était brisé. Mais il ne lui en voulait pas. Il ne lui en avait jamais voulu à vrai dire car il était persuadé d’être le seul responsable de leur rupture. Il n’était pas retourné à la NACE depuis et n’avait donc pas pu la croiser et c’était tant mieux car il aurait été incapable de travailler correctement après l’avoir vue. L’appeler était hors de question et puis c’était lui qui avait suggéré de ne plus passer le voir mais la nuit il l’attendait quand même, espérant que son fort caractère en ai décidé autrement. Mais elle n’était jamais venue et il était parti. Pendant la mission il lui était arrivé de penser à elle, surtout lorsqu’il attendait les secours. Il fit une grimace lorsqu’elle effleura ses blessures. C’était douloureux.


«Je ne veux pas que tu partes. » lui fit-il en lui attrapant la main «Et tu es allée voir Jemma ? Pour…moi ? Je pensais qu’après tout ça tu la détestais… »
Et il s’était disputé avec Simmons à ce sujet, lui reprochant ses propos envers la mutante et le fait que c’était par sa faute que la relation ai prit fin. Mais la biochimiste lui avait alors rétorqué qu’il n’avait qu’à n’avoir rien dit et qu’elle n’était pas responsable. Mais Fitz avait sa fierté et n’avait pas voulu reconnaître qu’elle avait raison.

«J’ai… » il poussa un soupir «J’ai fait quelque chose d’horrible, là-bas. C’est toi qui voudras partir… » Il baissa les yeux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Jeu 19 Mar 2015 - 9:13

I'm sorry but… I have a monkey !

Eve & Leo

I can't live a lie, running for my life, I will always want you
L’ingénieur sembla subitement rassuré lorsqu’il fut certain qu’il s’agissait bien d’Eve et non d’une hallucination, laissant retomber – de soulagement – sa tête sur l’oreiller. La mutante, quant à elle, fut soulagée d’un poids : il ne l’avait pas oublié. Elle se demandait encore si, dans l’éventualité où Leo avait été victime d’amnésie et qu’il l’avait oubliée, la meilleure solution aurait été de partir et de garder leur histoire pour elle, lui épargner de s’attacher une nouvelle fois. En aurait-elle seulement été capable, de taire toute son affection, de faire comme s’il ne s’était jamais rien passé entre eux ? La question de toutes façons, ne se posait plus, puisqu’il était conscient, parce qu’il était là, parce qu’il la reconnaissait, et parce qu’elle, elle ne voulait plus le quitter.
Alors qu’elle parcourait du bout des doigts quelques blessures, Eve vit Leo grimacer de douleur, sans doute, aussi suspendit-elle son geste, avant de s’excuser, en baissant les yeux et en cessant tout contact.
« C’est… Désolée… c’est douloureux, j’imagine…   »
Bien sûr, que c’était douloureux, à quoi s’attendait-elle ? Devant la stupidité de sa remarque, Eve laissa échapper un léger rire sardonique, contre elle-même. Et en plus de cela, elle imposait sa présence, alors qu’elle l’avait elle-même blessé, avant son départ. Elle s’était dit qu’il lui demanderait sûrement de partir, et bien qu’elle n’en avait aucune envie, elle suivrait sa requête… Mais elle sentit la main de Leo rattraper la sienne, tandis qu’il lui disait qu’il ne voulait pas qu’elle parte, et ce contact, ce simple contact suffit à libérer son cœur de l’étau duquel il était prisonnier, depuis qu’elle avait passé la porte de la chambre. Il voulait qu’elle reste… Et elle ne désirait plus partir. L’ingénieur sembla des plus étonnés lorsqu’il nota qu’Eve avait été voir Jemma. D’abord, elle eut peur qu’il ne la sermonne, sur sa façon peu… ‘séante’ de retrouver les gens, mais il s’agissait d’une urgence ! Mais ce qui sembla le surprendre le plus, au final, c’était le fait qu’Eve soit passée à travers sa supposée animosité pour la biochimiste, tout ça pour Leo. Pour le retrouver. Eve esquissa un léger sourire : ce n’était rien, strictement rien comparé à ce qu’elle se sentait capable de faire pour lui. Elle chercha le regard de Leo, avant de lui répondre d’une voix douce, encore un peu cassée :  
« Il fallait que je te retrouve et… Et je savais qu’elle, elle saurait…  Et je ne la déteste pas, j’étais seulement… En colère et inquiète et… trop fière pour… enfin, c’est dur à expliquer…»
Au final, pas tant que ça, ça pouvait tenir en seulement trois mots. Eve se mit à déglutir, caressant du bout des doigts la main de Leo. Elle soupira, pour retrouver le contrôle : c’était le moment d’ouvrir son cœur. Ses prunelles toujours rivées sur celles du blessé, Eve laissa doucement s’effondrer le dernier mur qui s’érigeait entre elle et celui qu’elle aimait plus que de raison.
« La vérité, Leo, c’est que je t’aime. De manière démesurée. J’ai voulu te protéger, et je veux toujours te protéger parce que, tu es la meilleure chose qui me soit arrivée depuis quelques temps maintenant. Je n’ai jamais ressenti ça pour quelqu’un, alors pardonne-moi mes erreurs, pardonne-moi mes craintes… Je voudrais tout contrôler, mais, avec toi, j’en suis incapable… Et ça me rend folle… »
Elle se mit à rire faiblement, face à l’ironie de la situation :
« Je voudrais te garder pour moi, exclusivement, et c’est sans doute pour ça que je me suis montrée peu patiente avec Jemma… Je pensais pouvoir te garder comme un trésor jalousement gardé par un dragon mais… Mais j’ai pris peur, en réalisant qu’en fait, c’est toi qui me possède, et pas l’inverse… »
Étonnamment, ça lui faisait un bien fou, cette ultime confession, mais maintenant qu'elle présentait son coeur sur un plateau, elle espérait que Leo ne lui tournerait pas le dos. D'ailleurs, ce dernier confessa le fait qu'il avait fait quelque chose, là-bas, quelque chose d'horrible, de suffisamment horrible pour faire tourner les talons d'Eve. La mutante prit une longue inspiration, après quelques secondes de silence, avant de relever le menton avec douceur, de Leo, afin de garder les yeux plongés dans les siens :
« Toute ma vie, j'ai vécu avec des secrets... Et j'en ai assez... Je m'excuse d'avoir réagit si brutalement, quand tu... Enfin, tu sais. Je me fiche des autres, je me fiche du SHIELD, tout ce qui compte, c'est toi, et... peu importe ce que tu as fais, je n'ai pas besoin de le savoir si tu n'es pas prêt à me le dire... On a tous des fantômes, derrière nous... Je veux seulement que tu saches que je suis là... Pour toi. Et que je ne te laisserai pas tomber. Plus jamais... »



fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Sam 21 Mar 2015 - 18:23



«Non, ça va c’est pas si mal… » fit-il pour la rassurer un peu. Il haussa les épaules et se força à sourire très légèrement. La vérité était que, oui, ça faisait mal, il avait l’impression que son visage était complètement détruit et à vrai dire il ne s’était pas vu dans une glace et ne savait pas vraiment à quoi il ressemblait mais ça ne devait pas être si mal puisqu’elle était encore là. Fitz était encore très surpris de la voir ici et de savoir qu’elle avait été voir Simmons pour lui était assez incroyable. Il ne pensait pas qu’il pouvait compter à ce point pour elle, il la savait fière et il était certain qu’elle ne lui pardonnerait jamais mais il avait eu tort. Et il était ravi de s’être trompé. «Tu n’as pas à t’expliquer c’est… Je regrette de lui avoir dit ton secret mais j’espère que dans le futur…enfin, je pense que vous pourriez être amies. » D’accord, il y avait peu de chance que cela arrive mais c’était ce qu’il espérait, ne pas être tiraillé entre sa meilleure amie et sa petite amie, car, oui, dans sa tête il était clair qu’elle avait été sa petite amie, la première et durant sa mission il avait cessé de l’appeler comme ça pour la surnommer son ex. Cela montrait bien qu’il avait peu d’espoir de la revoir une fois rentré à New York. Mais maintenant… Et si Eve et Jemma étaient amies tout serait simplifié. A moins que tout ne se retourne contre lui et que Simmons ne livre quelques secrets peu reluisants sur Fitz. Ou qu’il soit totalement ignoré par les deux jeunes femmes…



Il était justement en train de s’imaginer un dîner entre Eve, lui et Jemma lorsqu’une révélation de la part de la jeune femme le prit complètement au dépourvu. Elle l’aimait. Elle l’aimait et elle venait de l’admettre et ne semblait pas en avoir honte non plus. C’était une déclaration dans les règles comme dans les films qu’il regardait honteusement sauf que ce n’était pas lui qui déclarait sa flamme, c’était elle. Il se sentait fondre et étrangement, son cœur se mis à battre beaucoup plus vite. Il avait chaud. Comment répondre à cela ? Il attendait qu’elle termine mais il voulait encore entendre ces si jolis mots. Lorsqu’elle eu terminé, il resta un moment à la regarder oubliant un instant qu’il était dans un lit d’hôpital. «Je, euh…Merci. » Ce fut tout ce qui lui venait à l’esprit à cet instant précis. Il était novice dans ce domaine mais il savait que ce n’était pas une réponse appropriée. «Je veux dire…Je partage ce même sentiment d’amour. Mais c’est comme…De la science, que je ne comprends pas et ça me…Je… » Il marqua une pause, fronça les sourcils et fixant ses mains avant de lever les yeux vers elle «Je n’ai jamais dit ces mots mais je le ressens. Je suis attiré par toi comme un aimant. Dès le premier jour. Et je n’arrête pas de parler de toi et j’ai envie de te protéger, et ce n’est pas juste parce que je te trouve belle, tu es douce et intelligente et beaucoup d’autres choses. je…Voilà, c’est ma déclaration. Je crois qu’ils m’ont filé un calmant alors je sais pas si je suis clair » pour la première fois il se mit à rire doucement bien que cela fut douloureux pour ses côtes.

«J’ai cru voir un singe, aussi. » Il semblait toujours confus à propos de cela d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Sam 21 Mar 2015 - 22:04

I'm sorry but… I have a monkey !

Eve & Leo

I can't live a lie, running for my life, I will always want you
Devenir amie avec Jemma, voilà qui fit lever un sourcil à Eve, tandis qu’elle pinçait les lèvres : lui adresser la parole, ça, elle pouvait le faire, mais devenir amie, elle n’en avait aucune idée. Elles semblaient tellement différentes l’une de l’autre, et déjà qu’avec une personne de son cru, elle avait du mal à s’investir dans une relation, alors avec quelqu’un d’aussi différent, et de proche – beaucoup trop proche d’ailleurs – de Leo, ça semblait assez compromis. Mais après tout, elle avait bien songé qu’elle serait incapable de s’attacher à un homme, qu’elle ne tomberait jamais amoureuse comme ces stupides histoires que l’on voyait à la télévision… Et pourtant, voilà qu’elle se retrouvait à l’hôpital, au chevet de celui qu’elle aimait, accompagnée d’une peluche de singe… Les choses pouvaient changer, bouger beaucoup plus rapidement que ce que l’on pouvait s’imaginer, parfois. Et puis, en y réfléchissant mieux, Simmons et elle avaient bien quelque chose en commun, et c’était Leo. Elles voulaient toutes les deux le protéger, alors… Mais Eve fronça légèrement les sourcils tandis qu’elle notait tout de même qu’elle ne laisserait plus rien se mettre entre elle et l’ingénieur.
Si jusque-là, elle avait pu offrir son cœur sur un plateau, en se mettant à nue, en dévoilant enfin sans pudeur apparente, ses sentiments pour Leo, Eve sentit rapidement les battements de son cœur passer à un rythme plus chaotique. Leo la fixait, tandis que la machine branchée au blessé bipait au rythme effréné de sa fréquence cardiaque, peuplant ainsi le silence gênant qui s’était installé. Et là, Eve se sentit le malaise la gagner : elle espérait une réaction, n’importe quoi, qu’il se montre charitable, et qu’il ne la laisse pas comme ça, sans réponse, à se demander si elle ne ferait pas mieux de l’assommer avant de disparaître une nouvelle fois, pour qu’il oublie cela. Peut-être qu’elle s’était un peu trop laissée porter, peut-être que Leo avait déjà tiré un trait sur elle, après tout… Quand enfin, une réponse. Eve papillonna des yeux, pas vraiment sûre d’avoir entendu, mais la réponse tombant un peu comme une pierre. Un merci un peu confus. Elle se racla la gorge, songeant qu’au final, le silence n’était pas si mal… Gênée, en haussant les épaules, et en se retirant légèrement, prenant cela pour un signe de ‘rupture’, elle souffla :

« Hm… C’était pas vraiment la réponse que j’espérais… Enfin, je… je pense que j’ai compris… »

Elle esquissait un sourire un peu triste, moqueur contre elle-même, se disant qu’après tout, elle était sans doute arrivée trop tard, et que si elle n’avait pas été si fière, elle serait revenue plus tôt, vers lui, elle ne serait peut-être même jamais partie et ils n’en seraient pas là tous les deux… Mais soudain, Leo sembla mesurer le sens de ses paroles car il tint à reformuler ses propos… Et ce qu’il lui dit la soulagea d’un poids, au point qu’elle se jeta presque sur Leo pour l’embrasser avant de se rendre compte qu’un peu brusque, elle avait sans doute éveillé sa douleur. Confuse, Eve se redressa, cessant le contact, les mains à sa bouche :

« Oh ! Pardon, je… J’avais oublié et je…. ! Enfin j’étais contente… ! »

Mesurant avec plus de précaution, de prudence et de douceur ses gestes, Eve vint se lover contre le torse de Leo, toujours assise sur le rebord de son lit d’hôpital. Elle ferma les yeux, un instant, un sourire aux lèvres, comblée de retrouver ce contact doux, chaleureux, rassurant… Quelque chose qu’elle avait cru perdre pour de bon. Elle redressa légèrement la tête lorsqu’il mentionna le singe, un peu confus, et Eve se mordit la lèvre inférieure, se relevant doucement du lit. Elle alla récupérer la peluche, toujours abandonnée sur le sol et l’épousseta un peu, le regard fuyant celui de l’ingénieur :

« Quand je suis allée avec mon père, au Zoo où ma mère travaillait, j’ai pensé à toi en le voyant alors… Enfin, je voulais te le ramener, en me disant que si l’on n’est pas d’accord sur cette histoire de singe, bah, ça pourrait être un bon compromis… »

Elle releva doucement les yeux, jouant toujours avec les bras du singe en peluche, un léger sourire aux lèvres, en haussant les épaules :

« J’ai pas osé te l’offrir, je me sentais un peu… stupide… Alors je l’ai gardé…   »




fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Dim 22 Mar 2015 - 21:15



Lorsqu’il lui avait dit merci en réponse à son ‘je t’aime’, il savait que ce n’était pas une réponse approprié, il n’était pas si nul que ça en amour. Non, il avait juste du mal à prononcer ces mots car il n’avait aucune expérience en la matière, il n’avait jamais dit ces mots à une fille, au pire il avait sans doute balancé un ‘je t’aime bien’ quelques fois mais tout cela pour montrer que les choses n’iraient pas plus loin. La seule femme qui avait le privilège d’entendre ces mots était sa mère et parce qu’elle le bombardait de ‘je t’aime’ tout le temps. Sa mère était du genre très expressive, toujours à vouloir la câliner, lui dire qu’elle l’aimait et depuis qu’il était au Etats-Unis, c’était des appels non-stop. Elle s’inquiétait tout le temps – et aujourd’hui, c’était à juste titre – mais sa question favorite restait tout de même ‘et alors pas de petite amie ?’ mais comment expliquer à sa mère que, oui, il faisait des rencontres mais que cela ne durait jamais plus de quelques nuits tout au plus ? Alors pour l’instant, sa mère croyait que son fils était un éternel célibataire. Mais plus maintenant. Il avait bien vu que le ‘merci’ avait perturbé Eve et que ce n’était pas la réponse qu’elle espérait et pour ça il était désolé mais il avait encore du mal à prononcer les mots qu’elle désirait entendre. Il avait besoin de temps. Mais il s’était rattrapé, à sa façon. Les calmants qui lui avaient été donnés peu avant qu’elle débarque avaient commencés à agir et il n’avait rien d’un génie lors de ses paroles mais pourtant cela sembla suffire à faire plaisir à la jeune mutante puisque cette dernière se jeta sur lui, ayant visiblement oublié sa condition. Il poussa un léger cri qui aurait pu être un véritable hurlement s’il s’était laissé allé mais au fond il fut ravi de ce rapprochement qui lui avait tant manqué. Il lui prit la main et y déposa un baiser.


«Laisse-moi du temps et peut être que ça, ces mots, ça viendra quand on mangera des pâtes qui sait… Mais je ne peux pas me passer de toi. Ne m’en veux pas, je n’ai pas d’expérience dans ce domaine…»


Restait encore l’affaire du singe. C’était un fait, il adorait ces créatures mais de là à les imaginer… Lorsqu’il avait cru halluciner Eve, il avait cru perdre la tête à cause de la présence du singe d’où une petite frayeur de sa part mais Eve balaya les doutes concernant sa santé mentale en lui présentant un singe en peluche. Il se mit à sourire comme le singe en peluche lui souriait également. Eve lui expliqua sa provenance et le fait qu’elle se sente stupide. Il mêla ses doigts à ceux de la jeune femme.

«C’est pas stupide c’est génial. Je l’adore. Et… J’ai toute une collection de singe en peluche, chez moi et il complètera la collection. Merci » Il déposa un baiser sur ses lèvres «Mais bien entendu, cela ne change rien au fait que j’ai toujours la ferme intention d’en adopter un…. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Lun 23 Mar 2015 - 8:58

I'm sorry but… I have a monkey !

Eve & Leo

I can't live a lie, running for my life, I will always want you
L'ingénieur semblait se méprendre sur les attentes de la jeune mutante qui venait de se lover contre son torse. Tandis qu'il saisissait la main d'Eve pour la porter à ses lèvres afin d'y déposer un doux baiser, il demanda à Eve de lui laisser du temps, qu'un jour, il lui retournerait son "je t'aime", peut-être même à un moment des moins attendus... L'exemple des pâtes fit sourire la jeune femme, mais ce qu'elle retenait en particulier, c'était que Leo se projetait, dans un temps futur, avec elle, par cet exemple innocent. Elle mesurait bien l'affection qu'il avait pour elle, et elle comprenait la difficulté que cela représentait d'en parler, après tout, elle-même avait bien eut du mal à ouvrir son cœur, à mettre des mots sur ses sentiments. En revanche, ce qu'elle ne comprenait pas, c'était pourquoi il lui demandait de ne pas lui en vouloir. Pensait-il qu'elle lui en voulait seulement parce qu'il ne lui retournait ces trois petits mots ? Eve ne prit pas la peine de se redresser sur son séant, préférant rester lover - encore un peu ...- contre le torse de Leo, sa main toujours dans la sienne. Jouant avec les doigts de l'ingénieur, avec une grande douceur et une tendresse infinie, elle répondit simplement :

« Tu sais... je m'en fiche... Je n'ai pas besoin de t'entendre le dire... Seulement besoin que tu me le montres... Et ça, tu le fais déjà... C'est juste que... Enfin, j'avais peur d'avoir tout gâché et, il fallait que... je tombe mon dernier masque... »

Elle porta de nouveau la main de Leo à ses lèvres et y déposa un baiser, tout en douceur, avant de lui répondre, dans un sourire :

« Et ne t'en fais pas, on est tous les deux novices, dans ce domaine... On apprendra ensemble... Et puis, tu avais dis que Leo/Eve 2.0 serait une réussite, sans bug... »

Pas sûr que l'ingénieur avait songé qu'il y aurait une rupture entre les deux versions mais au final, ils ne s'en sortaient pas si mal, tous les deux.

Eve s'était relevée, pour récupérer la peluche du singe et si, à un moment, elle eut peur de paraître stupide, ses doutes s'envolèrent à la seconde où elle vit un sourire apparaître sur les lèvres de Leo : si ça le faisait sourire, alors, ça valait le coup. Eve se rapprocha, avec la peluche, tandis que Leo lui prenait la main, mêlant ses doigts à ceux de la jeune femme. Eve se réinstalla à son chevet, au bord du lit, satisfaite et soulagée que son cadeau lui plaise. Une collection de peluches de singe ? Comment avait-elle pu passer à côté de ça ? Elle n'avait rien vu, chez lui... Il l'attira à lui, afin de déposer un baiser sur ses lèvres et un instant, elle sentit le temps se suspendre: il lui avait tant manqué... Elle voulut prolonger le baiser, mais Leo préféra quad même préciser qu'il ne perdait pas de vue l'idée d'adopter un petit singe. Eve sourit, au moins, c'était toujours son Leo, elle se serait inquiétée s'il avait perdu sa passion... Elle afficha une fausse mine boudeuse :

« Hum... On vient tout juste de se réconcilier, alors laissons les sujets qui fâchent de côté, u veux ? »

Elle lui sourit, déposant un tendre baiser sur le front du blessé, tout en douceur, notant mentalement qu'il faudrait qu'elle l'emmène à Sacramento, un jour, pour qu'il puisse un soigneur, un collègue de sa mère. Eve semblait un peu perdue dans ses pensées, fixant Leo avec un regard tendre, passant sans s'en rendre vraiment compte, ses mains dans les cheveux de son petit ami. Elle souffla soudain, un peu hésitante :

« Tu dois êtes fatigué, je ferais mieux de te laisser te reposer... mais je... j'ai pas envie de partir loin de toi...  »




fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]   Mar 24 Mar 2015 - 17:30


Eve disait qu’il n’avait pas à lui dire je t’aime, que le simple fait de lui montrer était suffisant. C’était rassurant en un sens, et s’il avait été quelqu’un d’autre alors il n’aurait même pas cherché à comprendre et se serait contenté de cette réponse. Mais il était Fitz et une part de lui ne pouvait s’empêcher de continuer à penser qu’il était en train de la décevoir. Il lui sourit mais dans sa tête tout allait à cent à l’heure. Il essayait de comprendre cette incapacité à prononcer ces petits mots pourtant si simple. Il l’aimait alors pourquoi ce blocage ? Il n’avait jamais vraiment ressenti ce qu’il ressentait pour Eve, avec personne. Enfin, il y avait bien eu une petite amourette d’enfant lorsqu’il avait 8 ou 8 ans et où ces mots avaient été prononcés mais cela ne compte pas à cet âge. Il avait eu une ’amoureuse’ mais là, ce qu’il vivait avec la jeune femme assise à ses côté sur ce lit d’hôpital n’était pas comparable aux sentiments d’un gamin de huit ans. Il allait en parler à Jemma. Ou pas. Il avait encore une légère ambigüité avec sa meilleure amie et partenaire. Ils pouvaient parler sciences, films, séries mais le sentiment amoureux alors qu’il avait cru avoir des sentiments pour elle ? Ce serait compliqué. Non, il avait besoin d’une personne digne de confiance, quelqu’un avec de l’expérience comme…Sa mère. Oui. Même si il voyait d’ici le malaise si elle évoquait son père. Sa mère n’avait jamais totalement oublié son ex-mari même si ce dernier les avaient lâchement abandonnés et Fitz n’avait jamais rien voulu savoir de lui. Il n’avait pas de père, point final.

«Tu n’as pas tout gâché, c’était moi. Les secrets c’est la base d’une relation d’après…Tout le monde. Et je t’ai trahie et ensuite j’ai refusé de partager un secret. Et j’ai réagi comme un gamin… »


Il pensait toujours que ce qui s’était passé dans son labo, au SHIELD, était de sa faute. Il regrettait de l’avoir laissée partir. Mais il se remit à sourire lorsqu’elle évoqua leur bon vieux contrat, leur ‘programme’


«Je…d’après mes calculs, Leo/Eve 2.0 ne devrait pas avoir le moindre problème. Le sujet nommé Leo a beaucoup à apprendre mais je pense qu’il va vite se rattraper. Il apprend vite. » Il souriait mais se sentait tout de même idiot. «Je…Enfin, je voulais dire que je ne te décevrais pas. » Il sentait que c’était plus clair dit comme ça.


Le singe était une merveilleuse surprise. Il adorait lorsqu’on lui offrait une de ces petites créatures en peluche. Sa mère lui en offrait à son anniversaire, tous différents chaque année, il ne savait pas comment elle faisait pour en trouver un différent tous les ans. Puis, petit à petit, la famille s’y était mise. Jemma avait prit le relais lorsqu’ils étaient devenus amis à l’Académie. Il avait sa petite collection, une bonne partie était en Ecosse mais celle qu’il avait dans son appartement commençait à être importante mais il l’avait cachée lorsqu’il s’était mis à fréquenter Eve. Il ne voulait pas qu’elle pense qu’il était gamin ou, pire, obsédé.


«Hum, on ne peut pas effacer le rêve de toute une vie » fit-il suite à la réponse d’Eve sur ce sujet qui fâche. «Mais, d’accord. » Il eu un léger rire tout en l’embrassant sur le front.


Ils se fixèrent, ou plutôt elle sembla le fixer, perdue dans ses pensées et Fitz se demanda ce qui lui passait par la tête, lorsqu’enfin elle parla. Elle voulait le laisser se reposer…Mais ne voulait pas le quitter. Son cœur se mit à battre un peu plus fort. Il était heureux.


«Alors reste. » lâcha-t-il avec un haussement d’épaule «J’ai peur de me perdre dans mes pensées su tu pars. » Il semblait soudainement triste, le regard vide. Quelques souvenirs de sa mission lui revenaient en tête.
Revenir en haut Aller en bas
 

I'm sorry but... I have a monkey ! [Pv. Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


 Sujets similaires

-
» 06. I'm not a monkey so no suit for me (ft Oxanna)
» présenation de Monkey*D*Luffy
» présentation de monkey d luffy le roi des pirates
» Présentation Gas Monkey [EN CONSTRUCTION]
» Monkey D. Shiki





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc