Partagez | 
 

Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Ven 8 Mai 2015 - 15:51
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber
Non elle ne lui fera pas le plaisir de briser sa carapace, pas si facilement. Elle n’est pas si fragile que cela. Il ne suffit pas de débarquer ainsi avec toute la cruauté et l’arrogance du monde. Cela fait longtemps qu’elle est déjà bien brisée intérieurement Amber alors elle accuse plus facilement. Elle sait déjà que le monde n’est pas rose, qu’elle marche sur des cadavres, qu’elle est couverte de sang. Elle ne s’y noiera pas, elle ne veut pas qu’on la pousse à bout, elle veut résister tant qu’elle le peut encore. Elle sait parfaitement à quel jeu joue Jore avec elle mais elle ne va pas le laisser si aisément l’atteindre. La jeune femme est joueuse elle aussi et elle préfère gagner un peu de répit plutôt que de baisser les bras. Elle le regarde sourire sans broncher, il répond sans sourciller mais elle ne se sent pas menacer par sa parole. C’est normal qu’il l’aide… Elle lui jette un regard en penchant légèrement la tête sur le côté et hausse les épaules. Elle ne comprend pas cette blague là mais elle ne peut pas saisir tout ce qui se passe dans l’esprit tortueux du jeune Liesmith. Il n’y en a peut-être pas tout simplement alors elle ne voit pas le but de répondre. Il n’empêche que l’idée qu’il l’aide serait désagréable pour elle. Enfin, ils ne sont pas dans le même camp. Elle se dit que beaucoup de monde ferait en sorte de plutôt l’avoir en allié qu’en ennemi et pour leur survie, ils avaient sans doute raison. Peut-être étaient-ce comme ça que ça se passait pour les employés de ce laboratoire mais elle sait également qu’il est vraiment capable de se faire passer pour quelqu’un de bon. Elle a lu, a vu, qu’il sait se faire aimer du public et Amber a presque eut envie de vomir quand elle a vu ça. Il est si facile de se montrer sous un bel angle quand on sait dissimuler ce qu’il y a d’horrible à notre sujet. Tout comme Amber jouait autrefois de son attitude. Elle ne le fait pas… plus. Elle ne s’en sent pas vraiment capable. Mentir c’est déjà pas mal compliqué parfois. Elle croise le regard du télépathe fixement quand il parle d’amitié. « Dans ce cas, toi et moi avons une étrange notion de l’amitié. Je ne considère pas comme ami quelqu’un qui a osé fouiller dans mes pensées et m’a enfoncé une aiguille sous la peau.  Encore moins quand il tue un de mes amis. Ah... ça doit être la jalousie. » Oui. Dans le passé, pas si lointain que ça. Il y a quelques mois, ils avaient discutés dans un bar avant qu’Amber mette les voiles et qu’il s’acharne à la suivre dans la rue, lui causant toute sorte d’ennuis. Boire de nouveau un verre avec lui ? La belle ironie que ce serait. S’il trouve que l’idée est bonne, Amber en rit presque mais elle n’a pas que ça à faire que de rire et s’amuser avec son psychopathe préféré. Oh oui, Jore dépasse sans doute Matthias question cruauté et tout le reste. Au détail près que le Liesmith n’a jamais été un ami de longue date avec la demoiselle.

Elle ne sait pas l’heure qu’il est mais le jour ne va pas se lever de sitôt et Amber et lui sont sans compagnie. Elle est coincée dans ce bâtiment, elle fuit et ça n’est pas franchement un jeu facile pour la jeune fille qui n’a pas beaucoup de ressources par rapport à lui. Elle n’a pas autant de forces, elle est fragile et en plus elle ne connaît pas les lieux. En plus de cela, elle se retrouve rapidement blessé et elle est humaine… Elle se sent épiée, elle a tout d’une proie mais elle ne veut pas l’être. Elle déteste être dans cette position. Elle s’empare de la première arme qu’elle a sous la main mais elle sait qu’il ne ressent pas la douleur comme elle. Disons qu’une lame aussi fine que cela peut toujours servir. Elle marche sans s’arrêter, jusqu’à ce qu’elle se stoppe apercevant la silhouette du Serpent devant elle. Il ne peut pas déjà être devant et s’il tient parole, il ne fait que marcher. Est-ce que c’est une illusion ? Elle n’en sait rien mais bientôt l’image s’estompe et elle n’a pas le temps de regarder derrière qu’elle sent déjà une présence, juste avant qu’il n’attrape son poignet. Aussitôt elle se tourne vers lui et le fixe avec étonnement. Elle tient fermement le scalpel et déjà elle sent que son cœur a accéléré. Elle sait qu’elle ne va pas parvenir à le faire lâcher prise, il a bien trop de force pour elle. « Lâche-moi ! » Elle sait que ces mots sont vains. Elle a l’autre bras de libre et attrape son poignet à lui tandis qu’il retire les morceaux de verres et que la douleur la picote violemment tout le long du bras. Elle serre les dents. Elle regarde le dernier morceau restant et elle a peur. Son pouls accélère et elle le sait. « … Non… arrêtes ça ! Ne touche pas à ce bout de verre ! LÂCHE-MOI ! » Elle ne sait pas comment faire, elle réagit par réflexe. Elle fait bouger le scalpel entre ses doigts et se taillade sa propre main violemment -comme elle peut quoi- allant jusqu’à laisser tomber l’arme au sol. Elle sait suffisamment pour matérialiser des pointes de sang sous la peau de celui qui la tient. Espérons que la surprise le fasse perdre ses moyens… bien qu’après le coup de la veste c’est moins probable. Elle en profitera pour prendre la sortie de secours et commencer à descendre les escaliers. Cette fois, elle tremble vraiment. Elle doit faire attention, la douleur est bien présente. Elle ne peut pas contrôler vraiment son don. Elle ne sait pas stopper l’afflux de sang par exemple.
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Ven 8 Mai 2015 - 16:23

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Jore ne comprenais plus vraiment l’humaine. Elle ne semblait plus savoir ce qu’elle voulait mais en fin de compte le Serpent se moquait pas mal d’elle, il en riait même. Il comprenait, bien évidemment, mais il fit mine de ne pas comprendre son choix. Il était un monstre pour certains, comme pour Odin, mais pour d’autres il pouvait aisément se donner la veste du héro d’un peuple. L’homme qui fit un album entièrement dédié aux associations. Celui qui fait en sorte de faire disparaitre la famine dans le monde. Alors faire des expériences sur les mutants ferait de lui l’ennemi publique numéro un ? Non il en doutait. Trop de mondes à ses cotés qui le défendrait quoi qu’il advienne. Et de part sa notoriété il se fit un grand nom parmi le peuple des humains. Mais elle n’avait pas tord. Ses actions avec elle étaient mal jugées et il aurait pu mieux faire avec cette demoiselle, enfin du moins être plus astucieux. Mais à cette époque la il venait de sortir et il avait envie de s’amuser un peu.

Il préféra donc ne pas vraiment répondre à ses mots. C’était inutile et ennuyant pour lui donc à quoi bon ? Mais la suite des événements par contre… Alors il continuait ce petit jeu et cela lui donna quelques idées sur des jeux bien amusant qu’il pourrait ouvrir clandestinement. Pour ce qui est de l’illégal il avait bien à faire, surtout que les humains manquaient d’imagination alors pourquoi pas ? Enfin le Serpent avait plusieurs facettes et celle-ci l’amuserait beaucoup. Du moins il fallait qu’il garde son image de fils prodige et parfait du Président alors il ne pouvait se le permettre. Sauf s’il trouvait une astuce comme celle des policiers en infiltrations… Mais dans tous les cas il fallait revenir sur le moment présent. Celui de cette petite course poursuite très inégale dans les locaux Liesmith.

Lorsque Jore revint à Amber en lui prenant le poigner elle ne semblait pas vraiment heureuse de ceci et cela le fit bien rire. Il la laissa parler tout de même et ôta les quelques bouts de verres en observant la suite. De cette pression sur son bras il sentit son cœur accélérer, elle avait donc peur et c’était mieux pour lui dans ce cas là. Tout ce qu’il fit était dans le but précis de la voir usée de son don. Il voulait voir de quoi elle était capable en direct et surtout savoir jusqu’ou elle pouvait aller dans le contrôle de son sang. Alors c’était une bonne et nouvelle occasion de voir cela. Surtout qu’à présent elle savait y faire avec ce don, du moins un minimum ! Souriant il la fixa du regard d’un air fier.

- Sinon ? Tu devrais user de ton pouvoir pour t’en sortir tu sais.

Mais la suite des opérations étaient comme il le souhaitait. Elle usait enfin de son pouvoir pour piquer dans la chair de Jore ce qui le fit légèrement saigner. Elle avait de la force avec ce sang et il était bien plus tranchant et piquant que n’importe quelle lame humaine. Amusait par ce genre de choses il observa sa main comme une bête curieuse.

- Intéressant…

Tournant alors le regard vers Amber il vit son état de stresse augmenter et compris qu’elle se fit prise de panique. Il n’avait plus vraiment le choix sur ce coup là. Soit il l’assommait, soit il la tuait. Il choisi finalement la première option. Donnant un revers derrière la tête de la mutante assez fort pour l’endormir il l’a pris par-dessus son épaule et l’emmena à l’infirmerie. Là il fit en sorte de pansée ses plaies et lui fit une prise de sang pour son besoin personnel. Fier de son action il attendit sagement le réveil de la demoiselle. Perdant patience il lui jeta un verre d’eau à la figure.

- Réveil toi Aurore !

Souriant en attendant son retour il comptait bien tout lui expliquer si elle le voulait, puis elle n’était pas du tout attacher alors bon…
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Ven 8 Mai 2015 - 20:32
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber
Amber regrette déjà d’avoir freiné sa course quand elle sent qu’on lui maintient le poignet. Jore l’a rattrapé très rapidement. Elle a beau ne pas avoir réellement peur d’être coincée dans un bâtiment avec un taré, elle l’est beaucoup plus d’être entravée par lui. Elle sursaute à son contact et ne sait pas vraiment à quoi s’attendre car il l’a déjà fait voler au travers d’une vitre et elle ne veut pas savoir ce qu’il lui réserve ensuite. Elle s’est tournée vers lui pour lui faire face, elle a essayé de l’empêché de faire un geste de son autre main mais elle n’a pas la moindre force par rapport à lui. C’est totalement inutile… et chaque bout de verre qu’il retire lui fait l’effet d’un lent cheminement. Elle sent son cœur s’emballer, elle déteste qu’on la touche mais en plus s’il s’agit d’un homme dont elle a peur. Elle sent ses muscles se tendre de douleur, et par le stress parce qu’elle ne sait pas ce qu’il compte faire ensuite. Elle affronte ce regard fier qu’il possède et son cœur semble s’arrêter un instant de battre quand il parle. Elle lui répète de la lâcher et lui, il demande ce qu’elle fera s’il ne s’exécute pas. Il lui suggère même d’utiliser son don et c’est déjà l’intention qu’elle a car elle ne sait pas si elle peut faire quelque chose avec. Si elle a plus de force ainsi ou non. Elle hésite toute fois car elle comprend qu’il veut savoir comment fonctionne le don qu’elle a mais elle veut vraiment se défaire de son étreinte et n’a pas tellement d’autres options qui s’offrent à elle. Elle se blesse volontairement : une égratignure de plus ce n’est pas ça qui la tuera. Elle n’a pas répondu à ce qu’il a dit, elle prend du recul mais elle voit que ça fonctionne. Son don l’a blessé et ce n’est pas une si mauvaise chose dans ce cas. Elle s’apprête à faire demi-tour , lui tourner le dos n’est pas une bonne solution mais elle doit s’éloigner aussi vite qu’elle peut. Elle fait quelques pas mais son cœur bat vraiment fort. Elle n’a comme répit que le temps durant laquelle il regarde les dégâts causés. Elle s’éloigne vers la porte observant son bras le plus meurtri. Elle a la peau couverte de toute petite plaie et sa main tremble atrocement. Elle se sert de l’autre bras pour suivre le chemin le long du mur. Elle sentit un brusque coup au niveau de sa nuque et la violence du choc la fit basculer et tomber dans les vapes.

Elle se réveille en sursaut le visage trempée d’eau, se redressant sur son assise. Elle a un léger geste de recul en voyant Jore qui l’observe mais elle se reprend bien vite. Elle jette un œil rapide à la pièce, visualise le type de la pièce mais ne sait absolument pas où elle se situe dans le bâtiment, elle ressent encore une douleur à la nuque et inconsciemment se masse. Il a du lui donner un coup à cet endroit précis pour l’assommer mais elle  ne s’attendait pas à se réveiller. Il l’a vu utiliser son pouvoir, c’est ce qu’il voulait alors maintenant, quel intérêt de la garder en vie ? Elle a encore un peu de mal à émerger complètement mais elle baisse finalement les yeux sur ses bras en se rendant soudainement compte qu’il s’est occupé d’elle et elle grimace douloureusement. Elle reste un moment interdite : il lui a fait une prise de sang. Définitivement, elle ne voit guère de raisons qui la maintienne en vie. Si ce n’est qu’une seule : par pur sadisme. « Alors comme ça, tu ne me tues pas de suite ? » Elle s’essuie le visage, elle est incapable de se lever tout de suite mais au moins elle n’est pas enchaîner dans ses mouvements. De toute façon, la simple présence du Serpent dans la pièce lui signifie que fuir est inutile à moins d’avoir une astuce pour détourner sa garde et de savoir où mettre les pieds. « Que comptes-tu faire désormais… ? ». Elle regarde son poignet. Elle se lève. Elle a la tête lourde mais fait mine de rien, reste appuyée sur le rebord. Elle lui montre un de ses bras « je suis surprise que tu saches prendre soin des autres. Il faut que tu m’expliques ce que tu veux vraiment... combien de temps encore je dois jouer avec toi ? »
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Sam 9 Mai 2015 - 2:55

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Enfin cette petite chasse aux mutants était fini pour Jörmungand. Il avait pu enfin mettre un terme car il trouvait que cela allait trop loin. Il ne voulait pas tuer son petit soldat numéro un et il lui fit perdre connaissance. Car il savait très bien que la demoiselle ne voudrait pas de son aide apres tout leur passé commun… Mais il n’avait pas le choix. S’il tuait cette humaine alors un allié politique de son Père s’en prendrait à eux et le soutient numéro un des mutants envers le nouveau Président tomberait et on entrerait dans une nouvelle Purge, qui sait.


Puis en quelque sorte ils étaient dans le même camp… Le Chef de son Copain était devenu un membre important des Dark Avengers de son Père et de ce fait la plupart des Confréristes les plus dévoués se mirent à croire en ce nouveau Président. Alors Jore soigna l’humain comme il le pouvait et surtout, las d’attendre cette petite au Bois Dormant il la réveilla à sa manière. Il vit la surprise en cette Amber et il souriait fièrement d’avoir pu voir son don à l’œuvre. Il ne savait pas vraiment quoi faire d’elle à présent donc attendait sagement de voir sa réaction. Sa question était pertinente, même Jore ne savait pas pourquoi il ne l’avait pas fait. Certainement de part sa nouvelle relation avec Rosanna il se remettait parfois en question. Il resta comme curieux de sa propre décision puis fit mine de réfléchir avant de répondre sagement.

- Pour être tout à fait franc… Je ne sais pas trop… Sans doute de la pitié, mais j’ai le sentiment que tu me sera très utile dans l’avenir.

Du moins il voyait les choses ainsi. Se disant qu’il pouvait donc prendre service chez elle ou même la payer pour des petits braquages non ? Enfin encore fallait-il que la mutante soit vraiment d’accord avec cela. Même Jore ne pensait pas vraiment à ça sur le coup, il était surtout curieux de sa propre action … Mise à part Rosanna c’était la seule humaine qu’il avait lui-même soigner… Et ça lui donner une légère nausée à cette idée la.

Dans tout ca il observait surtout la demoiselle cherchant à se remettre sur pied sans même répondre à sa seconde question. Ce fut lorsqu’elle lui montra son bras qu’il réagissait et se mire à réfléchir à une réponse des plus corrects.

- Je me suis dis que tu pourrais bosser pour moi. J’ai vu tes compétences et si je n’avais pas lu en ton ami l’autre jour je n’aurais pas su sur sa visite ce soir.

Car oui comme tout bon cambrioleur cet Alex avait fait des repérages des lieux. Mais comme tout bon télépathe Jore l’avait remarqué depuis la fenêtre de son bureau… Alors la suite vous la connaissez déjà. Mais le jeune Liesmith avait un tout autre projet pour Amber. Certes il ne savait pas qu’elle viendrait ce soir là et ce fut une bonne surprise. Mais il savait qu’elle ne serait pas loin. Et de ce fait il lui prépara ce petit piège en la forçant à venir à lui. Et ca avait marché. Mais pour ce qui était de la suite il en était incertain. De ce fait s’il ne voulait pas créer d’ennui à son Père il devrait se montrait plus ‘’gentil’’ avec cette mutante là… Alors il décroisa les bras et fouilla un peu la pièce, cherchant des antidouleurs pour l’humaine qui semblait souffrir et lui offrit tout en parlant.

- Si tu veux survivre dans ce nouveau monde il faut que tu apprennes à connaitre tes ennemis. Et que ce soit pour le bien de Père ou celui de ton compagnon on va devoir freiner notre rivalité et faire en sorte de travailler dans de bons termes tu ne pense pas ?
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Dim 10 Mai 2015 - 1:38
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber
Elle s’attend à une excuse valable, quelque chose qui justifie réellement la raison de sa survie et pourtant, elle a droit à une réponse hésitante. Il semble même y songer avant de lui fournir sa réplique et Amber se surprend à froncer les sourcils d’incompréhension. Etre tout à fait franc, elle n’y croit pas de sa part. Elle ne veut pas penser qu’il puisse un seul instant se montrer sincère : c’est un homme qui ment, qui manipule. Il le lui a bien montré en si peu de rencontres alors comment interpréter ce qu’il vient de dire. On dit d’elle qu’elle est un peu paranoïaque mais avec ses expériences et avec des hommes comme lui, il est normal que la jeune femme se méfie. Des retournements de situations ça n’est pas inexistant et mieux vaut ne pas baisser sa garde trop rapidement. C’est pour cette raison qu’elle le suit du regard. Elle ne sait pas à quoi s’attendre exactement de sa part : il oscille entre violence et amertume puis tente de changer de stratégie soudainement comme si cela peut résoudre tous les dégâts qu’il a causés. Elle râle un peu quand il évoque un brin de « pitié ». Elle n’aime pas ce terme et elle n’a pas envie d’inspirer de la pitié. Parce qu’au fond, être pitoyable, c’est n’avoir aucune valeur. Autant dire qu’elle aurait tendance à mal le prendre si seulement ça ne venait pas de lui accorder une vie un tout petit peu plus longue. Amber passe donc l’éponge et surtout, elle n’a pas trop la force de s’énerver après avoir couru, avoir été jeté négligemment contre du verre, et de surcroît assommée. Elle ne va pas prendre la décision de l’agresser maintenant. Pas tout de suite ça c’est certain. Elle ne sait pas trop quoi rétorquer non plus quand il prétend qu’elle pourrait lui être utile à l’avenir : elle n’a pas l’intention d’être une marionnette. Amber aime être libre de ses choix comme celui qu’elle a fait ce soir en venant ici. Elle savait qu’elle avait une chance sur deux de faire une mauvaise rencontre. Une très mauvaise rencontre. C’est pourtant d’elle-même qu’elle est venue sur les lieux puisque personne ne l’a poussé à vouloir porter assistance à un ami déjà condamné. « Je vois… Non, je ne vois pas en quoi je peux t’être utile. Ce n’est pas tellement dans mon programme. Je ne suis pas venue ici dans cette optique. » Certes, il a parlé de l’avenir et elle lui parle du présent mais elle n’est pas trop encline à envisager un temps futur où elle lui servirait à un quelconque rôle. Et puis honnêtement de quoi ce type peut avoir besoin, il a déjà pas mal de moyens entre ses mains ! Elle, à son petit niveau, le seul truc qu’elle a c’est son don et son mépris des lois. Et si c’est ça qui l’intéresse, elle se demande bien pourquoi.  Non elle préfère sur le moment se dire qu’il ne l’a pas tué parce que tout ça l’a divertit et ce n’est pas drôle quand ça s’arrête définitivement. Il ne répond pas à sa seconde question mais la demoiselle ne s’en formalise pas puisqu’elle n’a pas besoin qu’il lui en donne une. Elle maintient simplement la conversation pour comprendre ce qui se passe dans sa tête à lui et ce qu’il va se passer pour elle. Elle observe, elle écoute et se rend aussi compte que ses bras vont légèrement mieux. C’est ce qui l’a fait réaliser qu’il s’est occupé d’elle et pour un peu, elle en serait dégoûtée. Sauf qu’elle évite sagement de le montrer. Elle se contente de l’interroger pour lui faire comprendre qu’il agit étrangement, qu’il est toujours contradictoire. Elle veut savoir s’il le fait consciemment. Elle ne peut s’empêcher de rire avec mépris quand il lui dit qu’elle pourrait bosser pour lui « sans blague… » Elle le laisse cependant poursuivre. Oui il connaît ses compétences et alors ? Elle soupire… et comment ose-t-il parler si indifféremment de l’ami de la jeune femme ? C’est lui rappeler encore les faits. «  Oui j’ai commis une erreur en me protégeant de toi mais en négligeant mes alliés… je me suis toujours plus soucier de moi que des autres ! Bosser pour toi… tu te moques de moi : comment peux tu me proposer une telle alternative après ce qu’il vient de se passer ce soir. Tu viens de tuer un de mes amis, tu m’as volontairement fait traverser un espace vitré et la première fois, tu as joué avec mon esprit. Et tu me demandes de réviser mon avis ? … Donne-moi une raison de voir du positif dans tout ça. Pour moi, j’entends.»

Elle s’est levée et elle est appuyée contre les meubles. Elle a mal mais franchement c’est supportable. On lui a ouvert le dos, planté un couteau dans la cuisse. Là c’est juste le contrecoup de l’angoisse, ajouté à la fatigue et puis les chocs tout de même.  Elle le regarde décroiser les bras et grimace, elle n’aime pas trop le voir bouger. Il cherche quelque chose dans la pièce et… Amber reste à le regarder, elle ne fait pas de geste pour fuir ni pour lui porter préjudice. Elle a tout de même un geste de refus avant de prendre ce qu’il lui tend. Elle regarde la boîte et ce qu’il y a d’écrit dessus « painkiller ». Un anti douleur… Elle l’écoute, en parallèle et se demande si prendre ce médicament est une bonne idée. Elle a sorti la plaquette et regarde les comprimés avec incertitude.  Survivre… Bah c’est ce qu’elle fait depuis des années mais elle a des tendances un peu trop suicidaires par moment pour oser se pointer là par exemple. Ce qu’il dit ne manque pas de sens, elle doit bien l’avouer. Elle remarque qu’il accorde beaucoup d’importance au bien de son paternel mais qu’il parle de lui comme le font les nobles. C’est presque risible… il serait pas un peu coincé concernant ça ? Elle aurait plutôt eu tendance à dire « mon père » ou bien « papa ». Quant au bien d’Ezekiel… c’est vrai qu’elle risque de l’embarquer dans des emmerdes qu’il n’a jamais demandé et ensuite elle s’en mordra les doigts. C’est peut-être l’un des rares points sur lequel Amber est flexible. Elle n’a pas envie d’attirer des ennuis à Ezy mais elle ne veut pas se brider pour autant et c’est plutôt contradictoire enfin de compte dans la vision qu’elle a de son petit monde. Elle a la plaquette en main et la pose sur le rebord sans avoir vraiment choisi de prendre un comprimé pour le moment car elle répond aussitôt « Difficile de connaître ce que les gens s’acharnent à cacher. C’est bien un télépathe qui parle. C’est plus facile quand on triche un peu Jore mais je prends note du conseil, j’essaie de l’appliquer. La preuve, je t’écoute parler ! Euh… et c’est maintenant que tu me dis ça… c’est pas toi qui m’a fait courir dans le labo ? Tu es un comique… Travailler dans de bons termes… j’ai déjà un job et tu sais que je ne veux pas être ton pantin. Je ne veux pas que tu te serves de moi. »
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Dim 10 Mai 2015 - 12:57

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Elle ne semblait pas vraiment ouverte à une quelconque proposition de Jore et il s’en doutait vraiment. Puis il fallait dire que son attitude hésite avait très certainement jouer en sa défaveur au vu de sa réaction. Il ne savait plus vraiment comment se sortir de la pour le coup car il ne pouvait pas la tuer mais peut être juste l’effrayer ? Qui sait, cela pourrait se rendre utile.


Mais alors qu’elle semblait peu vraiment ravis pour la suite des événements le jeune Serpent se demandait s’il devait la tuer maintenant ou plus tard ? Rien que le fait de lui résister lui aurait valu la mort selon Jörmungand alors que là… C’était bien plus ! Alors il fit un léger sourire, un peu menaçant qui lui montrer qu’il avait toujours le dessus malgré l’attitude de l’humaine, comme si elle pouvait se permettre d’être si désinvolte avec lui. Finalement il préférait voir la peur en elle. Alors il n’avait plus vraiment le choix….

- La raison positif serait que tous tes amis, amants ou membres de ta famille pourraient vivre plus longtemps si jamais tu refuse. Est-ce assez clair ainsi ?

Jörmungand n’avait pas le pouvoir de Loki, de son Père. Celui de mettre les humains sous sa coupe. Du moins c’était avec un sceptre ma foie bien utile et Jore lui-même ne savait pas si son Père l’avait encore. Normalement non mais si c’était le cas alors il penserait à lui demander un petit coup de baguette magique parfois…

Mais voila qu’elle recommencait à refuser les services pour le Dieu Jotun. Donc il se demandait si en lui montrant qui il était elle changerait sans doute d’avis. Mais il ne le pouvait pas aussi facilement, il fallait qu’il passe par une alternative autre que celle-ci. Alors qu’il l’observait ne pas prendre ses cachets et l’écoutait attentivement il lui fit une autre proposition.

- Sache que dans tous les cas tu bosseras pour moi. Soit tu accepte et tu bénéficira des nombreux avantages qu’on mes employés. Ou alors tu souffriras et bossera quand même pour moi. Mais dans tous les cas si tu désir en savoir plus sur moi j’ai une méthode assez radicale mais qui risque de te donner la migraine. Je peux te montrer ce que je suis tout comme je t’ai montré mon visage la dernière fois…

Il sous entendait par la le moment ou il lui avait donné une vision de son lui en serpent. Ce qui l’avait déboussolé et fait vraiment rire pour le coup. Pour le moment il ne voyait pas d’autre alternative alors il concentra ses souvenirs dans sa main et la tendis à Amber. Si elle voulait vraiment le connaitre le Serpent alors c’était le moment et qui sait, peut être qu’elle serait un peu plus intelligente à l’avenir. Du moins il l’espérait grandement. Souriant et confiant il attendit son choix, de toute façon elle n’avait plus vraiment le choix à présent… Et il le savait. Même s’il bluffait sur la mort de son entourage il serait quand même prêt à tout mettre sous silence pour cacher leurs meurtres via des méthodes plus humains alors bon… Il n’avait pas grand-chose à craindre au final.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Lun 11 Mai 2015 - 0:42
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber
C’est stupide de se montrer irrespectueux avec une personne qui aurait pu vous tuer il y a deux secondes, qui le peut encore d’ailleurs. Sauf qu’Amber a une notion plutôt étrange du respect et également du danger. Disons que la politesse quand elle ne la pense pas sincèrement, elle considère que c’est un mensonge sans la moindre fonction donc pourquoi en user ?  Pour ce qui est de prendre des risques, elle a du mal à ne pas les provoquer, c’est devenu une habitude, un réflexe. Une déformation extra-professionnelle. Elle l’observe, elle grimace : oui oui, elle sait parfaitement qu’elle n’a pas du tout le dessus mais elle n’y peut rien. Elle ne peut pas se montrer gentille et bien élevée devant un homme qui ne cesse de montrer ses crocs. Non réflexion faite même sans ça, elle ne peut pas parce que ce n’est pas dans sa nature. Donc ça risque de ne pas être bien spontané. Pour toute réponse, elle hausse les épaules en ouvrant un peu les bras. Enfin, elle a beau être désinvolte, elle n’est pas pour autant sotte. Elle sait bien que sa survie avec ce gars dans les parages, c’est un peu selon le bon vouloir de celui-ci et voilà un détail qui ne lui plaît pas du tout. Savoir sa vie entre les mains d’un psychopathe qui est-ce que ça peut bien réjouir ? En fouillant dans ses relations, elle doit bien remarquer que les gens normaux n’en font pas vraiment partie. Le seul doit bien être son oncle. Elle a demandé un point positif à ce qu’elle collabore et comme elle s’en doute avant qu’il ne lui donne de réponse, il ne sait pas vraiment s’y prendre pour demander quelque chose sans se montrer menaçant. Ses amis… ? Amber fait mine de compter sur ses doigts. Ses amants… ? Il serait temps qu’il écoute quand elle dit être fidèle. Ezekiel est bien un réel souci dans le comptage des potentielles victimes. Membres de sa famille ? Ok,y en a bien un… Bon en tout ça doit faire envie trois quatre personnes importantes mais Amber n’a pas montré en comptant combien exactement de personnes semblent importantes. Le message est clair en tout cas. Suffisamment clair pour qu’elle le fixe avec colère. « C’est pas du positif, c’est ce qu’on appelle une condition et une menace. Ce qui ne me change pas vraiment, ni ne m’étonne…Cette menace ne disparaîtra pas même si j’accepte ton marché. Parce que je suppose que si j’ai le malheur de faire quoique ce soit qui ne va pas dans ton sens, tu utiliseras encore ce genre d’avertissement. … Ce ne sera qu’un soulagement de courte durée… » Elle le pense vraiment, elle voit cet homme ainsi alors elle a sa propre façon de peser le pour et le contre. Etre enchaînée à cause de ses sentiments à l’égard des autres, c’est difficilement concevable pour la jeune femme, ça lui rappelle pourquoi elle s’est éloignée de la civilisation et qu’elle a bridé tout ressenti. Pour ne pas avoir à être triste, pour ne pas avoir à perdre quelqu’un, pour ne pas être trahie. Mine de rien à l’époque, elle les aimait ses petits gars. Comme des frères et comme une adolescente perdue. Elle ne les aimait pas comme celui avec qui elle est aujourd’hui, celui auquel elle tient, celui qui l’a soutenu quand elle est rentrée déboussolée de sa précédente rencontre avec Jore. Celui qui ne sait pas qu’elle est de nouveau en face de ce type pendant qu’il bosse… Amber ne veut pas se retrouver de nouveau seule ça c’est sûr. Elle garde au mieux un rythme cardiaque stable, elle ne doit pas s’inquiéter pour le moment. Elle s’éparpille dans ses pensées mais elle est également attentive à la parole du serpent. Ou plutôt à son venin qu’il continue de cracher et Amber n’aime pas ça. Elle a beau avoir découvert il  y a quelques temps qu’elle possède une résistance à l’empoisonnement, elle n’a pas apprécié l’expérience involontaire et elle n’avait pas affaire à un reptile sans pitié ! Elle frissonne brièvement quand il commence son dialogue. Donc elle n’a pas le choix, d’après ses dires. Elle le toise des pieds à la tête. Alors c’est comme ça qu’il s’entoure de personnel, … de l’esclavagisme pur et dur. A ce stade là, Amber ne considère pas qu’il s’agisse d’employé puisqu’ils sont engagés sous un régime de terreur, pour ceux qui ne sont pas partants au départ. Des oiseaux en cage qui chante pour bercer le serpent en espérant que cela apaisera sa colère latente. La jeune Willson ne peut pas vraiment se voir comme tel. Elle n’a jamais été très docile. Or, il lui propose deux choix : se montrer lâche en lui cédant, se montrer masochiste en refusant. Bof, pas trop son délire. Alors que faire ? Elle pose définitivement la plaquette dans un coin et croise les bras, bien appuyée contre le meuble derrière elle. «  Dans ce cas quel intérêt que je te donne une réponse puisque de toute façon mon choix ne pèse que très peu dans la balance ? Cela ne détermine que ton comportement envers moi. Pourquoi cet acharnement ?  … Tu fais tes expériences ici mais pour ça, si je ne suis pas idiote, tu as déjà mon sang. Quant à ta carrière dans la chanson… tu as tous les médias de ton côté et ta « manager » qui te permette de passer pour quelqu’un de fréquentable. Imagine si on apprend que tu « bosses »  également avec une personne cataloguée comme terroriste, Alors je suppose que tu as besoin de discrétion… et je ne comprends donc pas ce que tu veux de moi ? Vois comme je fais l’effort de ne pas dire oui ou non sans arguments… » Oui ! Elle fait même l’effort de ne pas trop se montrer mauvaise dans sa façon de lui parler. Par contre, concernant cette histoire d’en apprendre plus à son sujet, elle n’est pas certaine de ce qu’il fait. Quel intérêt a-t-il à lui montrer ? Elle entend le mot migraine et soupire. Encore quelque chose de violent pour changer. Si elle a bien compris, il compte lui montrer visuellement et Amber n’a pas  trop envie de voir des horreurs… Elle ne voit pas non plus à quoi il fait allusion en disant qu’il lui a montré son visage la dernière fois. Elle l’observe et fait non de la tête. Il lui tend la main et elle le regarde avec un air sceptique. «  C’est… c’est de la télépathie, ça sous-entend que tu vas encore rentrer dans ma tête ? Non parce que j’ai pas posé un verrou pour le faire sauter à l’origine… » Un autre détail l’ennuie un peu, c’est celui de devoir lui prendre la main. Déjà parce qu’elle aura l’impression de conclure un marché avec lui et elle n’a pas trop envie mais aussi parce qu’elle et le contact humain -enfin là pas trop pour le coup- ne sont pas son fort. Elle est hésitante mais elle a au moins décroisé les bras. Elle a aussi fait un pas en avant mais elle fronce les sourcils et il faut dire que Jore n’a rien de quelqu’un d’encourageant ou rassurant. Tout au contraire… Amber est une jeune femme curieuse et elle a de la force de caractère. Ce n’est pas la migraine qui lui fait peur, ni ce qu’elle pourrait voir si elle fait ça. C’est surtout, tout simplement, de faire le pas vers lui. Elle considère déjà que c’est une erreur mais elle s’approche et lui prend la main un peu brusquement. «  Bon… allons-y ! »
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Lun 11 Mai 2015 - 12:47

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Ma foie, elle semblait bien comprendre le dilemme qu’elle venait de faire face. Il ne lui laissait pas le choix et ça elle l’avait parfaitement compris au bonheur du serpent. Souriant devant sa colère il ne pouvait retenir une petit satisfaction pour ce qui était d’un soulagement de courte durée. Il avait bel et bien ces intentions là mais s’il voulait vraiment qu’elle se mise à son compte il devrait alors faire en sorte d’être un peu plus ‘’bon’’ sur le coup. Même si cela ne l’enchanté pas vraiment.


Elle le voyait donc vraiment pour le diable en personne et cela ne le déranger guère. En fait il aimait endosser le role du grand méchant loup et il pouvait se montrer beaucoup moins sentimental que son Père avant lui. Jörmungand était un peu l’un des pires enfants de Loki. Mais plus le temps passait plus son caractère s’adoucissait, et cela était due à une affection particulière pour une humaine. Avant le Serpent était le plus menaçant des enfants de Loki mais à présent c’était l’incontrôlable Fenrir qu’il fallait avoir peur. Sa propre famille craignait souvent que ce loup fasse des bêtises qui nuiraient au reste du groupe. Mais le sang froid de Jörmungand fit qu’il se pliait toujours en quatre pour faire en sorte de calmer tout le monde. Pour lui il était primordiale que sa famille ne se disloque pas s’ils voulaient arrivaient à leurs buts.

- Tu n’a pas tord… Du coup je t’offre une bonne mutuelle dentaire, n’est ce pas mieux ainsi ?

Hé oui le Dieu nordique avait un humour bien particulier. Et ca elle le savait bien évidemment. Mais l’important pour le Serpent était qu’Amber ne puisse jamais rencontrer Rosanna, Cela était capitale s’il voulait garder l’humaine avec lui. Car la mutante avait clairement le dessus sur ce genre de chose mais il faisait en sorte de lui faire trop peur pour qu’elle puisse usée de ses informations contre lui. C’était un peu sa police d’assurance en somme.

Mais l’effort de la mutante à comprendre la situation était louable. Il est vrai que trainer avec une ex terroriste n’était pas vraiment une bonne chose pour son image mais le Reptile avait réponse à tout dans ce genre de situation et il savait déjà quoi faire avec son cassier judiciaire. Souriant fièrement il lui répondit avec son calme légendaire.

- Ne t’inquiète pas pour mon image de marque. J’effacerais ton dossier judiciaire d’un seul coup de fil voyons.

C’était l’un des avantages d’être ami avec le Serpent… mais pour découvrir qui il était là elle semblait vraiment réticente, ce qui semblait être tout à fait normal à première vue. Mais il avait prit aussi les devants pour garder la ‘’confiance’’ de la mutante. Il souriait car pour une fois elle fit preuve d’intelligence et cela montrait qu’elle en apprenait d’avantage sur lui. Alors qu’il lui tendit la main il lui répondit sagement.

- Ne t’inquiète pas pour ça. C’est une sorte de télépathie inversé. En somme tu verras tout en moi si tu le désir, il te suffira de chercher, et moi je ne serais que spectateur de ce que tu vois. Je ne pourrais ni t’arrêter, ni t’empêcher de voir quoi que ce soit… Je prends un risque en somme. Mais c’est pour la bonne cause non ?

C’est alors qu’elle lui prit enfin la main. Et son ‘’allons-y’’ fit que le serpent ne pouvait se retenir de lancer un ‘’alonso’’ par la suite. Faisant référence à une série anglaise très connu chez les humains aimant les ‘’aliens’’… Mais pour le coup il lui ouvrit son esprit afin qu’elle puisse tout voir en quelques secondes. Elle pouvait donc voir de sa naissance jusqu'à aujourd’hui. De sa relation familiale passant par l’enfermement d’Odin ainsi que l’image du vieux qu’avait Jore contre lui. Sa destinée, qui est celle de mourir en tuant Thor. Mais aussi son passer le plus proche comme son changement lentement vers le bon coté des choses grâce à une humaine et son ressentit dans tout ça. Mais du coup elle pouvait aussi découvrir ses véritables apparences ainsi que celles de sa famille. Que ce soit sous forme emblématique ou humaine elle pouvait donc reconnaitre tous ces dernières par la suite. Mais le plus dangereux pour le Serpent était qu’elle pouvait voir ses émotions… Ce qui n’était pas vraiment quelque chose de rassurant pour le Serpent. Car elle pouvait voir qu’ils se ressemblaient bien plus qu’elle ne le croyait.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Lun 11 Mai 2015 - 16:12
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber
Amber a rarement fréquenté de bonnes personnes, elle est donc habituée à être méfiante surtout quand elle se sent comme coincée dans une situation pareille dont l’issue lui échappe. Elle n’est pas spécialement coopérative, cela lui semble tout naturel parce qu’elle ne veut pas se fier à ce que peut lui dire cet homme, ce qu’il peut lui promettre.  Elle est d’ailleurs en colère parce qu’il la menace… pourtant elle lui lance ces mots à la figure et tout cela s’estompe peu à peu. Cela disparaît complètement quand il lui répond à nouveau et qu’il lui dit qu’elle n’a pas tort. Elle s’en doute bien mais voilà qui n’est pas très rassurant à l’avenir. Elle le regarde blasé tandis qu’il tente de lui faire de l’humour… Un « démon » c’est déjà difficile à supporter mais un qui vous fait de l’humour, croyez-le c’est agaçant. Déjà la dernière fois ça l’avait bien ennuyée de devoir se coltiner ce genre de propos mais là c’est encore pire. Pas moyen d’en placer une sans qu’il ne prenne au sérieux ce que disait la jeune femme. C’est sans doute le moyen de lui faire comprendre qu’elle ne maîtrise rien du tout. Enfin il a tout de même entendu ce qu’elle a dit puisqu’il a confirmé ses dires. Elle peut considérer qu’il y a un minimum de progrès dans leur discussion mais ça n’empêche pas qu’il la contraint toujours à bosser à sa solde, qu’il ne revient pas sur ses mots. Elle peut difficilement esquiver le problème et grimace un peu. « tu sous-entends que j’ai une mauvaise dentition ou c’est ta façon personnelle de faire un effort ? »Oui ça ressemble encore à une agression et pourtant cette fois ce n’en est pas réellement une. C’est un peu la manière qu’elle a également de faire de l’humour. Elle a comprit en partie le message mais elle ne se laissera jamais complètement submerger. Elle lui fait remarquer que son image de marque risque de se craqueler s’il s’acharne à vouloir frayer avec une mutante comme elle. Elle ne le menace pas de divulguer des informations puisqu’elle sait parfaitement que tout cela lui retomberait dessus si jamais elle osait faire un pas dans cette direction mais elle souligne simplement les inconvénients. C’est un détail qui ne semble pas tant que cela ennuyer le reptile qui n’a pas bronché à ses mots. Pour tout dire, il est même tout sourire et elle, elle soupire. Ce n’est pas avec des arguments pareils qu’elle va lui fausser compagnie ça c’est certain. Effacer un casier judiciaire… c’est parfaitement faisable oui mais Amber est un peu récidiviste dans son genre et elle se voit mal se ranger dans le droit chemin et ne jamais s’attirer d’ennuis avec les autorités. C’est pas de sa faute si ce genre de situations l’amusent… Elle ne peut pas s’empêcher de voler les autres, elle n’a aucun respect pour la police, elle fait du trafic d’informations… et il lui arrive de cambrioler, plus rarement cependant. Ne prenons pas en compte les bagarres. Elle passe une main derrière sa tête et se met à rire devant lui. « D’accord, tu as raison c’est facile à faire mais… tu vois… ça change rien à l’image que je renvoie. Je ne suis pas l’élite de la société bien au contraire et je ne changerais pas mon comportement de ce côté. Et toi… tu es le fils du Président. Même si j’ai un casier vierge, c’est comme si tu traînes avec le bas peuple. » Elle a l’apparence d’une adolescente, comme si elle avait oublié de grandir. Elle travaille dans un bar parce que c’est son copain qui gère la boîte mais elle n’est pas très fidèle au poste. Elle fait toujours du grabuge…  Elle a l’air d’une jeune fille de la rue tout bonnement, une qui n’a pas suivi les conseils de ses parents… C’est pas faux ! Elle fixe Jore d’un air qui signifie qu’il ne peut pas évincer cette partie d’elle. Comment est-ce qu’il envisage donc de faire passer la pilule si jamais on lui pose des questions à ce sujet ?

Découvrir qui il est vraiment ne l’enchante pas trop mais dans un sens sa curiosité la titille pas mal. Elle est tiraillée entre deux sentiments mais elle n’aime pas trop faire confiance surtout à ce serpent. La demoiselle répugne à devoir lui prendre la main et elle préfère tout d’abord lui poser une question même s’il peut très bien lui mentir. Qu’en saurait-elle au fond ? Il n’y a pas de menaces dans les paroles qu’elle entend et elle écoute sagement en hochant doucement la tête. Il prétend que ce sera comme de lire un livre et que c’est elle qui peut tourner les pages et visualiser les chapitres qu’elle désire. Il dit ne pas pouvoir l’arrêter et qu’il prend un risque pour une bonne cause. Ça elle a bien du mal à trouver ça plausible : elle se demande pourquoi il veut partager cette vision avec elle. Elle a un peu peur de ce qu’elle peut voir. « Si tu le dis… je ne suis pas une grande passionnée des biographies mais je veux bien faire un effort... C’est bizarre, ça ne dérange pas qu’on fouille dans ta tête alors que tu sais ce que ça fait. Tu es télépathe après tout… »* Et puis nous nous détestons, nous sommes pratiquement deux inconnus.* Elle prit sa main tout de même en levant les yeux au ciel à son « alonso » dont elle ne comprit pas la référence. Cet homme avait sans doute plus de culture qu’elle alors qu’elle faisait partie de cette planète. Elle eut l’impression de recevoir une gifle quand elle vit cet homme, ce Odin traiter le serpent de la manière dont il le fit. Elle vit son père, elle comprit mieux cet abandon et pourquoi ils s’étaient retrouvés aujourd’hui. Elle vit les visages de ses frères et de sa sœur et elle se sentit mal à l’aise parce qu’il ressentait bien plus d’amour pour eux qu’elle n’en avait pour ceux qu’elle prétendait être des proches. Beaucoup d’informations lui parurent étranges, dures à comprendre. Elle voit ce qui est écrit de son futur… mourir en en tuant un autre. Ce n’est pas une destinée très enchanteresque mais elle lui convient de ce qu’elle croit saisir. Elle qui avait peur de voir, elle se sent un peu dépasser par ce genre de vie… Elle lui empoigne plus fermement la main quand elle constate toutes ces années sous l’eau, enfermé sans autre distraction que de regarder ce qu’il se passe autour de lui. Un serpent… elle le voit changer d’apparence en sortant de l’eau et puis les souvenirs deviennent moins violents. Elle le voit avec la blonde, la « manager » et elle ne comprend pas. Il l’aime bien mais il la voit comme une humaine. A ses yeux c’est mal mais il lui témoigne de l’affection. Amber voit Jore comme un monstre mais il a l’air par moment, presque plus « humain » qu’elle.  Elle fronce les sourcils parce qu’elle veut savoir… comprendre. Alors oui, elle lit ce livre ouvert et elle le voit prendre soin de l’autre jeune femme, sans menaces. Sans violence aucune. Le pire c’est que cette fille sait. Amber voit une toute autre apparence de Jore qu’elle n’a jamais pu soupçonner et elle se crispe. Il lui fait peur, elle ne va pas le nier, sa respiration s’accélère mais elle ne lâche pas sa main. Elle apprend de sa famille. Elle voit leur deuxième forme parfois ou elle comprend en partie ce qu’ils sont… c’est terrifiant. Pourtant, elle voit combien Fenrir l’agace mais qu’il tente d’apaiser les tensions dans sa famille, que Hela et lui sont vraiment proches et qu’il est un grand frère jaloux, que Sleipnir le désespère mais qu’il veut le protéger. Quand Amber lui lâche la main, elle est extrêmement pâle et elle a une larme qui a coulé sur sa joue. « Putain, c’était quoi ce merdier… ? » Elle chancelle. Sa tête la lance vraiment, comme il l’a prévenu. Elle retourne finalement s’asseoir mais elle a mal. Mal physiquement et moralement. Bon sang mais… Amber est aussi monstrueuse que lui, à plus petite échelle voilà tout. Mais elle a peur… Pas que ça, elle est en plein doute. Elle ne fait plus la séparation entre le bien et le mal. « Tu es… complexe. Comment peux tu vivre avec tout ça… ? » C’est pas tellement de la compassion mais elle se questionne. Elle le regarde et c’est bizarre… de le connaître.
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Mar 12 Mai 2015 - 0:30

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Jörmungand ne savait plus très bien si la demoiselle en face de lui avait subitement régressé en intelligence ou elle faisait de l’humour ? Car le serpent semblait étrangement déçu par la remarque de la demoiselle. Elle ne semblait pas vraiment comprendre le fait que la mutuelle dentaire était une référence au fait que dans ce pays cela semble difficile d’en avoir une. Et de ce fait que cette petite référence n’était qu’une petite phrase déguisé pour dire qu’il lui offrirait tout le confort qu’elle souhaiterait de ce coté là. Il chouchoute ses employés et cela ce n’était pas nouveau.


Enfin bref, il espérait surtout que ceci ne soit que d’un simple humour douteux et il fit en sorte que ça l’était en gardant son sourire radieux qu’a son habitude. Alors il ne voulait plus vraiment la faire attendre et il se devait de lui répondre. D’un simple sourire oui, il ne savait pas comment en faire autrement après tout. Il ne savait que très peu de chose sur ses probables réactions car il ne pouvait plus lire en elle. Alors il souriait comme s’il affirmait la chose.

Trainer avec le bas peuple. Ca il le faisait déjà en quelque sorte de son point de vue alors bon… Qu’il soit encore plus bas aux vues de ce qu’il considère être assez bas il n’en voyait pas vraiment la différence. C’est un peu le point positif d’un Jotun. Il méprise les humains et de ce fait que ce soit des humains qui en méprise d’autres n’apporte que du dégout vis-à-vis du Jotun. Donc si Jore avait un souci avec ça il se ferait un malin plaisir de faire disparaitre les mauvais regards le plus discrètement et radicalement possible. Ce n’était pas vraiment dur pour quelqu’un comme lui. De ce fait elle n’avait pas vraiment de souci à se faire, enfin de son coté. Et puis…

- Croit tu vraiment qu’être la petite ami d’un gérant d’une boite de nuit de mutant ne fait pas de toi une personne célèbre ? Qui plus est ton ami travail pour mon Père alors pourquoi pas toi pour moi ? Quand bien même, les gens n’oseront même pas dire un mot à ce sujet là.

Il ne voyait pas vraiment le mal en ces mots et il ne pouvait pas vraiment comprendre ce qu’elle pensait par bas peuple mais soit. Ceci serait une autre affaire en somme. Mais son léger recule aurait pu faire grincer des dents le Serpent. Elle avait souligné que lire en lui ne lui déranger pas mais c’était totalement faux dans un certains sens. Seule sa famille en avait le droit et ils ne le faisaient pas. Pour qu’un humain puisse le faire alors c’était que vraiment il en avait besoin pour un but bien particulier. Quand bien même il n’avait pas eu le temps de lui dire quoi que ce soit qu’elle lui prit la main…

Là s’enchainait les histoires de sa vie. S’ils étaient devant un écran alors Jore serait en retrait derrière elle, croisant les bras nerveusement à l’idée de ce qu’elle pourrait bien voir et serrant les dents en attendant un verdict. Il ne pouvait que voir et rien de plus pour la suite. Alors il observa ce qu’elle vit et il n’en fit rien lorsqu’elle découvrit son histoire avec Rosanna. En fait, sur le moment il devenait plus lui-même un spectateur de la situation. Il n’avait jamais vu ces scènes d’un autre point de vue et il se perdant dans ses pensées en voyant la demoiselle qu’il appréciait. Revenant alors à lui lorsque la mutante revenait elle-même il fut comme surpris en train de rêver et eu un léger sursaut. Tournant alors le regard vers la mutante il remarqua la larme et n’en fit rien sur le coup. Plissant des yeux d’interrogation devant sa réaction il n’osait pas lui dire comment elle avait vécu ça. Mais elle semblait se poser tout un tas de question et sa première d’entres elles, le surpris. Il se demandait pourquoi elle demandait cela et ne voyait pas du tout ou elle voulait en venir. Après tout il vivait simplement pour quelqu’un comme lui, du moins il s’en efforcer. Alors rien ne lui en semblait anormal. Mais il voulait comprendre.

- Je… ne comprends pas là. En quoi est ce que tu a du mal à croire ?
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
 

Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant


 Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» The White Dragon is coming [PV Meï]
» Fanfic "Evil is coming"





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !