Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Mar 12 Mai 2015 - 3:49
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber
Amber n’aime pas la société dans laquelle elle vit. Elle ne l’a jamais aimé et ne sera jamais un enfant modèle de cette planète. Ce monde est plein de défaut et ces gens qui y vivent sont pleins de failles, de côtés sombres, qu’ils ne voient pas forcément. La jeune Willson n’est pas en reste de ce côté mais elle le sait et elle fait avec. Elle ne se voile pas la face. Ce qu’elle n’aime pas en particulier, c’est le regard que les autres portent sur les apparences, sans se soucier de ce qu’il y a derrière. Il en faut bien peu pour cataloguer quelqu’un mais c’est du délit de faciès. Elle pense sincèrement qu’il va en pâtir à l’avenir mais au fond, même si les arguments qu’elle avance sont véridiques, elle s’en contrefiche royalement. Nuire à l’image du fils du Président, ça n’est pas la partie qui l’ennuie le plus. Non ! Elle ce qui la dérange, c’est que si elle est réellement contrainte de s’allier à lui, combien de personnes ne comprendront pas ce revirement radical. Après avoir laissé crever pitoyablement Alex, elle s’allie au meurtrier ? C’est totalement tordu comme suite des événements. Sauf qu’elle n’a pas d’arguments à lui fournir pour esquiver et pas de solutions de repli sous la main notamment. Du coup, quand il répond encore tout autrement à son discours, elle a encore plus de difficulté à trouver de quoi rétorquer. Aux yeux de la mutante, ce qu’il dit est un peu saugrenu : bien sûr que ça n’a aucune importance pour les autres d’être la petite amie d’un gérant de discothèque. Qu’est-ce que ça peut leur foutre franchement ? C’est pas ça qui va changer leur vie ! En revanche, Elle ouvre la bouche puis la referme aussitôt : comment ça son ami bosse pour son père ? Elle ne se souvient pas de ce petit détail et elle en discutera avec l’intéressé plus tard du coup. Quant au fait que les gens ne diront rien à ce sujet… elle lève les yeux au ciel. Peu importe comment il compte les faire taire : il trouvera toujours une bête noire pour lui pourrir la vie mais apparemment le serpent avait bien trop d’arrogance et sous-estimait largement la ténacité des humains dans ce domaine. « Pour tout te dire, je pense que ça n’a aucun impact ! … Je ne sais pas vraiment de quoi tu parles mais ton père ne s’est peut-être pas comporté comme tu le fais avec moi et ça explique pourquoi j’ai plus de mal à envisager la chose ! Les gens parlent toujours et crois-moi, on entend beaucoup de choses quand les gens pensent qu’on ne les écoute pas. » Il ne vaut mieux pas faire d’illusions là-dessus. Amber devient presque diplomate même si elle dit en partie ce qu’elle pense.

Elle lui parle, elle tente peut-être de se rassurer elle-même et du coup, elle ne lui laisse pas pleinement le temps de répondre à ce qu’elle vient de dire. Elle ne se laisse pas l’occasion de faire machine-arrière. Il dit vrai sur un point, il semble plus être spectateur de ce qu’il lui montre que d’en être un acteur. Il ne bronche pas un seul instant, elle ne ressent pas de refus. Il semble ailleurs quand elle « rouvre » les yeux sur la situation actuelle. Elle est plus que déboussolée, au point d’avoir besoin de reprendre ses esprits. Lui semble surprit. Elle respire bien un peu trop vite, elle essaie de faire le tri mais c’est bien trop d’informations pour une humaine. Elle a emmagasiné beaucoup de ses souvenirs en trop peu de temps. Cela dépasse d’ailleurs l’espérance de vie de la jeune femme. Elle pose une  main devant l’un de ses yeux comme si sa perception des choses est biaisée. Elle ne lui jette pas un œil de suite, elle ne s’en sent pas la force dans l’immédiat. C’est comme se réveiller d’un cauchemar. Elle a rarement eu de sommeil serein mais il est certain que cela ne lui fera pas faire de beaux rêves… Elle retire sa main, respire un peu mieux, essaie de ne pas trop se concentrer sur l’impression qu’elle a d’entendre des voix. Elle a l’impression de devenir folle. Il lui parle, elle tourne la tête vers lui et et ses yeux s’écarquillent brièvement quand l’esprit superpose avec la forme Jotun de son interlocuteur. Malgré tout le courage qu’elle peut essayer de dégager, elle voit combien il est vraiment différent d’eux. Différent n’est même pas le mot, étranger correspond mieux et pourtant il a su s’intégrer mieux qu’elle dans un monde qui ne lui appartient pas.  « Non… Je n’ai pas de mal à croire… » Ce qu’elle a vu est bien trop gros pour être un mensonge. C’est peut-être déformé mais il y aura quand même une part de vrai dans ce qu’elle a vu. Elle ne sait même pas vraiment quoi dire car elle a l’impression de comprendre, de savoir. Elle l’observe… il fait si peur et en même temps… il a l’air si apaisé quand il est avec la ptite blonde. Elle aurait presque pu se moquer de lui, ce qui ne serait pas judicieux mais elle en a trop vu pour ça. Oui ça calme et aussi ça fait drôlement mal... « La vache, … t’es vieux…Je suis un peu perdue dans tout ce que j’ai vu et j’ai l’impression qu’une cloche tinte dans ma tête en plus ! Tu as vécu tant de temps « caché »… ». Contre son gré. Amber elle a vécu en marge des autres dans les égouts de son plein gré mais la solitude à manque de la rendre folle. Sa haine pour Matthias comme la haine de Jore pour Odin. Elle pâlit. Il tue sans se soucier vraiment des cadavres. Amber n’a pas eu d’états d’âmes pour ses victimes pendant longtemps. Elle s’effraie à leurs trouver des ressemblances. Le point de plus, c’est que ce qui les sauve temporairement ce sont les sentiments qu’ils ont pour d’autres personnes. Elle pour Ezy et lui pour Rosa. « Impossible… » Elle le fait toujours… mais si elle lui ressemble ne serait-ce qu’un tout petit peu alors elle aussi est un monstre. « Et maintenant que je sais ça… c’est délicat de voir les choses comme avant… je comprends mieux tes dons que je trouvais trop nombreux. C'est pratique... la magie...  »
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Mar 12 Mai 2015 - 15:33

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Elle ne semblait pas vraiment au courante de tout en ce qui concerner son propre compagnon. Sa surprise a dire que son ami le mutant était une connaissance de son Père fut une drôle de curiosité pour le jeune Liesmith. Il se demandait alors quel genre de relation peuvent-ils avoir. D’autant plus que lui-même ne sait pas vraiment comment qualifier la sienne avec son humain donc bon cela rester encore trop peu ambigüe à ses yeux.


Mais il passait cela et se contenter d’être là pour le moment, cherchant une échappatoire pour calmer la colère d’une idiote de mutante. En tout cas le serpent souriait à ses mots, il pouvait presque en rire même. Elle avait tout à fait raison mais un télépathe savait tout ce qu’il voulait savoir. Et ne serait ce qu’une pensée de travers pourrait couter la vie. Puis sur le coup son Père avait beaucoup mieux joué son rôle avec les mutants que lui. Mais Jörmungand pouvait mettre ça sur le compte de l’inexpérience et l’immaturité dont il avait fait preuve. Parce que jouer à terroriser une jeune mutante instable n’était pas vraiment la plus brillante de ses idées loin de là.

- Père fut beaucoup plus noble avec la Confrerie que moi je te l’accorde. Mais pas d’inquiétude. Les gens ne pourrons pas parler si je les en empêche non ? Regard jusqu’à présent personne ne savait ce que je faisais ici. Pas même mes employés connaissent toute l’histoire. Pour eux ce n’est que des recherches génétiques sur des dons de sang, ni plus ni moins.

Bon pour la suite il semblerait qu’elle puisse reprendre peu à peu ses esprits et qu’elle n’avait pas vraiment du mal à croire quoi que ce soit. En fait elle avait plutôt bien assimilé les choses mais semblait donc déboussoler par autre chose. Jore ne comprenais pas vraiment ce qu’elle avait donc et ne pouvait toujours pas lire en elle. Même si le fait de l’avoir touché et avoir eu son accord pour ce genre de connexion télépathique aurait pu lui permettre de faire sauter le verrou il n’en fit rien pour la simple et bonne raison qu’il lui fallait l’avoir de sa poche comme disait les humains. Mais le serpent gardait le sourire, même si sa remarque le fit plisser des yeux, comme si il cherchait à comprendre. Oui il était vieux pour des humains, mais jeunes pour des gens comme lui et ça il y tenait. Elle semblait être atteinte d’un sérieux mal de crâne et lui prit la plaquette en sortant un caché ainsi qu’un verre d’eau. Lui tendit sans dire un mot de plus au sujet du médicament.

- Je te signale que je suis encore trop jeune pour des gens de mon espèce ! Dit-il avec humour.

En fait si on devait évaluer l’équivalent de son âge terrien il aurait entre 25 et 33 ans, à quelque chose prêt. Mais il restait encore des parts d’ombres pour le Jotun vis-à-vis d’Amber. Il ne savait pas encore très bien comment elle prenait tout ça mais au vu de son faciès cela ne semblait pas vraiment être de bonne augure. Elle n’avait pas vraiment son assurance habituelle et Jore se demandait si ce n’était pas en rapport avec le passer de la demoiselle. Inconsciemment elle cherchait des semblables non ? Et dans ce sens là Jore avait lui aussi était enfermer et sauver par un puissant sentiment. Mais il gardait ça pour lui. Appuyer sur ce point n’était pas encore le bon moment…. Mais elle semblait vouloir en parler, du moins pas de ça directement. Alors le serpent fit en sorte de tenir la conversation, si jamais cela pouvait aboutir à quelque chose.

- Tu vois, je ne suis pas si monstrueux en sommes. Et ce que je fais dans ce laboratoire a pour but de donner ce genre de pouvoir à tout être humain. Si vous avez les mêmes armes que les Asgardiens alors vous pourrez vous défendre contre eux. Qu’en penses-tu ?

Bien sur il ne disait pas tout. Il tournait surtout les choses à sa manière il faut l’avouer…
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Mer 13 Mai 2015 - 2:21
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber

Parfois dans les couples, il y a des non-dits et autant dire qu’entre Ezy et Amber, il en existait sans doute pas mal. Surtout de la part de la jeune fille qui n’aime pas à évoquer certains sujets et n’est pas habituée à s’épancher mais dans l’autre sens, c’est plus rare. Ezekiel est un peu plus bavard qu’elle, alors il lui a peut-être bien parlé de quelque chose qui s’apparente à cela. Il se peut que dans ce cas, elle n’ai pas fait le rapprochement. Elle passe ce détail mais elle doit bien avouer qu’elle est plutôt étonnée de l’apprendre par une tierce personne et puis cela n’a pas tellement l’air d’être un mensonge. Elle se penchera sur cette idée avec plus d’intérêt à un autre instant. Elle continue son discours sur la même lancée et pour elle qui n’est pas télépathe, elle doit bien avouer qu’elle n’a pas besoin de lire dans les autres pour parfois en entendre beaucoup. C’est vrai que pour lui c’est différent et puis la jeune Willson a déjà pu constater à quel point le serpent était curieux de nature. Elle arque un sourcil à l’évocation de la Confrérie mais il avoue qu’il s’est un peu comportée de façon abrupte… enfin, même s’il en a aucun remords, ce n’était pas bien malin de sa part pour se faire des alliés. Il n’a pas tort cependant : les gens ne se sont pas trop posés de questions sur lui et ses activités si ce n’est dans la musique. Il est relativement discret pour quelqu’un qui est observé, c’est assez surprenant. Elle doit bien avouer qu’il se débrouille un peu trop bien et qu’elle n’aurait jamais fait de recherches sur ce laboratoire si elle ne l’avait jamais rencontré. En plus, il ajoute que même ceux qui bossent ici ne sont pas tous au courant de l’essence de leurs recherches. Des recherches génétiques sur du sang… elle les trouve bien naïfs sur le coup mais sans doute est-ce parce qu’elle ne s’est pas trouvé dans la même  situation que eux. Elle a vu la face caché du serpent assez rapidement pour se rendre compte du danger latent alors qu’il a peut-être réussi à les convaincre plus aisément. «  Hm… Si tu le penses. C’est vrai que je n’ai rien lu ou entendu à ton sujet ou sur ce labo. Enfin… Comment ils peuvent travailler sur un truc dont  ils ignorent le but final… ?»

Elle reprend peu à peu ses esprits. Elle veut bien croire que ce qu’il lui a montré est vrai mais la réalité est brusque. C’est comme se prendre une baffe quand on n’a pas l’habitude à en recevoir. Amber ne sait pas vraiment comment tout cela se goupille dans sa tête mais ça la chamboule pas mal. Le voir sourire lui donne encore plus la migraine mais il semble curieux de comprendre ce qui se passe du point de vue d’Amber. Soit il est bon comédien, soit il n’a réellement pas déverrouillé l’esprit de la jeune femme. Elle ne sait pas encore mais ça elle finira bien par le savoir. Pour le moment, elle réfléchit au ralenti et ses réflexes ne sont pas très prononcés puisqu’elle se rend compte qu’au dernier moment qu’il lui tend un verre d’eau et un médicament. Elle grimace et attrape assez maladroitement les deux : elle n’a pas trop envie de prendre de médicaments… elle regarde le cachet d’un air sceptique mais quel intérêt de rester à ce point suspicieuse ? Elle met un certain temps à prendre une décision mais elle se soucie moyennement du résultat après ce qu’elle vient de voir. Elle lève un peu la tête vers lui quand il dit qu’il est « trop jeune » et bizarrement –c’est comme si elle était shootée- elle rit un peu. Ben oui, il prend la mouche parce qu’elle lui a dit qu’il était vieux ! M’enfin le point positif, c’est qu’il ne lui fait pas payer sa moquerie. Elle met le médicament sur sa langue et boit docilement le verre d’eau. « … oui… même sous cette apparence, c’est vrai que tu fais jeune mais bon, de mon point de vue t’es un dinosaure… enfin…  » avec un peu plus de cervelle quand même, mais elle se rend compte qu’elle vient de l’assimiler à des reptiles disparus.  Sauf que bon, s’excuser chez Amber ce n’est pas naturel et encore moins envers lui. Elle va donc éviter de s’enfoncer encore plus et de rajouter une couche alors elle se tait là-dessus mais ses pensées la travaille. Vis-à-vis de ce qu’elle a vu et de ce qui la perturbe grandement. Elle n’est pas aussi rentre-dedans que d’habitude. Elle est même un peu trop calme, ce qui n’est pas une bonne chose avec la demoiselle. Elle ne voit pas comment aborder le sujet. PIRE : elle ne veut pas assumer ce qu’elle pense. Elle préfère le taire mais elle jette un regard terriblement froid au serpent quand il lui dit qu’il n’est pas tant un monstre. Est-ce qu’il lit dans ses pensées de nouveau ? Elle ne s’offusque pas tout de suite. Elle tend l’oreille sur ses projets mais elle pense toujours que c’est une très mauvaise idée. Ce qu’elle en pense ? Que c’est une chimère et qu’il n’y parviendra jamais ou qu’il créera des horreurs. Lui il est né comme ça mais eux… s’ils sont génétiquement modifiés qu’est ce que ça pourrait provoquer à leur corps, à leur mental. Elle n’aime pas et elle n’est pas certaine que la raison qu’il prône ne soit pas si louable qu’il le dit. « Je… je n’ai pas vraiment révisé mon avis à ton sujet… c’est… un point discutable. Ce que je pense de tout ça ? Je ne pense pas que ce soit possible... Bref, ne me dis pas ça.» Elle souffle, passe une main sur sa joue.  «Tu joues avec la vie… et puis tu imagines, si on a ce genre de pouvoirs, cela créera peut-être des complications aux tiens. Des complications qui auront des armes similaires. Tu en seras responsable puisque tu seras comme un… hum… comme un père ? … à quoi ça te sert vraiment ? »

code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Mer 13 Mai 2015 - 2:53

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Elle voyait les choses trop compliquées pour Jore. Lui il voyait ce qui était le plus simple dans la vie et il cherchait toujours un raccourcie. On lui disait qu’il fallait prendre un chemin précis et il refusait toujours en arpentant d’autres chemins encore. Mais ce n’était pas vraiment étonnant pour le plus fin stratège de la famille. Cherchant encore et encore les moindres petites faiblesses de ses ennemis autant que ses amis. Il ne faisait preuve d’aucuns remords pour ce qui était de faiblesse. Il voulait des alliés sans failles ou encore ceux qui peuvent le servir sans trop poser de questions.  


Comment il faisait donc avec ses scientifiques ? La chose était simple, du point de vue d’un Jotun, il suffisait de donner une carotte assez grosse pour qu’on puisse soulever des montagnes. Pour certains la carottes était un bon salaire ou une bonne vie sociale. Pour d’autres encore c’était la passion de différentes choses, le plus souvent chez les humains étaient le sexe, allez savoir pourquoi. Mais encore pour d’autres c’était la gloire de se dire qu’ils travaillaient sur un projet de grande envergure cherchant des gênes résistantes aux maladies rares.

- C’est simple, il pense que les gênes qu’ils ont sous leurs yeux sont des personnes immunisées contre les plus puissant virus du monde. Et donc ils cherchent un moyen d’extraire ce génome et de le transmettre à autrui par une simple pique. Voila tout.

Easy non ? Du moins on l’aurait pu le nommer ainsi. Mais il trouverait certainement ce surnom vraiment ridicule, même pour un humain. En tout cas cette petite aventure psychique lui avait valu une humaine dans un piteux état. On aurait pu dire une alcoolique et si Jore avait un insigne il lui ferait prendre des poses impossibles à prendre pour une personne légèrement alcoolisé. C’était drôle de la voir ainsi pour le Serpent, il n’avait encore jamais vu un humain saoul, drogué ou si fatigué d’aussi prêt. Habituellement lorsqu’il en croise il est dans une voiture avec chauffeur de son Père. Qui, ce dernier, semblait être a cheval sur la sécurité de ses enfants. Alors que le Serpent ne comprenait pas de quoi il pouvait avoir bien peur de la part des humains ! Certainement qu’il fallait qu’il fasse preuve de discrétion. Ce qui est une excellente logique en soit.

Mais la chose tournait autrement. La mutante semblait encline a une légère taquinerie sur l’âge de Jore. Ce dernier se moquait pas mal de ce genre de chose car il était connu pour avoir un certain sang froid mais il n’appréciait pas pour autant ces paroles, puis après tout, il était encore trop jeune pour savoir se contenir aussi aisément. Mais le comparer à des dinosaures, là c’était presque insultant il trouvait. Alors plissant doucement les yeux il répondit sagement à la jeune et future cadavre.

- Attention mutante… Dois-je te rappeler ta dernière confrontation avec moi ?

Le serpent souriait et rire même devant l’innocence de cette mutante. Elle pensait donc vraiment qu’il serait prêt à donner son sérum à n’importe qui ? Ca non jamais. Ce n’était certainement pas son but dans la vie. Lui, il voulait surtout faire en sorte d’avoir sa propre armée afin de mieux défendre son Père. Comme il se le disait toujours, s’il ne peut pas avoir d’armée alors il faudra la créer ! Voila un peu la logique du Dieu Jotun et son sourire en disait long sur ses projets.

- Voyons Amber. Tu crois vraiment que n’importe qui aurait ce sérum ? Non je ne crois pas… Seuls des personnes qui réussiront un test psychologique pourront y avoir droit. On ne va tout de même pas donner le pouvoir d’être une bombe humaine au premier criminel du pays non ?
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Jeu 14 Mai 2015 - 1:40
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber

Oui Amber est une jeune femme plutôt curieuse, ce qui est souvent liée à la méfiance qu’elle a pour beaucoup de choses. Ce n’est pas question de suspicion cette fois mais simplement car elle veut savoir comment tout cela peut fonctionner. Elle parle bien entendu du laboratoire de cet homme. Elle a vraiment du mal à envisager que les gens soient aussi dupes, qu’ils n’aient pas voulu se renseigner. Sauf que, comme dit précédemment, si elle n’avait pas croiser Jore il y a quelques mois avant, elle n’aurait jamais fait la connaissance du fils du président et elle n’aurait pas spontanément été intriguée par ses activités. Il lui a fallut du temps d’ailleurs, à la petite Amber, pour finalement se décider à prendre des décisions un poil plus orientées qu’auparavant. Elle entendit la voix du Serpent lui faire part de l’idiotie des scientifiques… Idiotie est bien le terme que la demoiselle a soudainement en tête en pensant à ces gens parce qu’il travaille sur des plaquettes de sang ! Ils ne se rendent pas compte que les sujets dont ils font l’étude sont tous mutants. Ou bien … elle ne sait pas elle mais… quand on bosse dans ce domaine c’est qu’on est quelqu’un de particulièrement intelligent aux yeux d’une jeune femme n’ayant pas fait d’études.
Après, ils se fichent peut-être royalement des résultats de leurs expériences. Enfin le vrai résultat. La jeune Willson est dégoûtée mais elle aurait du s’en douter. « Et donc ça leur suffit et ils s’posent pas plus de question ! Je vois… Ce sont des moutons assez performants… » Elle trouve cela vraiment désespérant de se dire que ces gens font un travail de recherche plus mécanique que ce qu’ils pourraient sans doute réellement faire pour certains. Elle se dit que c’est terriblement dommage parce qu’elle, elle n’a jamais vraiment voulu faire ses études et voilà où elle en est mais eux, ils auraient pu trouver mieux. De leur point de vue c’est peut-être déjà le mieux pour eux. Elle humidifie ses lèvres en songeant effectivement à tout ça. Elle ne peut pas se mettre à leur place, elle n’est pas dans la même situation et donc la comparaison est faussée. Impossible d’avoir une jugement impartial. Elle n’ajoute rien là-dessus.

Les moqueries, de la part d’Amber, c’est monnaie courante. Elle s’exprime ainsi pour manifester la plupart de ses émotions, pour ne pas perdre pied parfois. Elle donne plusieurs buts à ces mots, parfois elle ne se rend même pas compte de ce qu’elle vient tout juste de dire. Elle réalise après coup et en général, c’est déjà trop tard mais là elle aurait peut-être du tenir sa langue dans sa bouche. Hélas, elle est franche et dit les choses telles qu’elles viennent. C’est impossible pour elle de se contenir à ce sujet. S’il n’a pas de second degré, la demoiselle mourra bientôt voilà tout. Ah ben oui, elle est un peu fataliste par moment. Elle le vit plisser les yeux et elle comprit qu’il n’appréciait pas. Les premiers mots furent très éloquent « attention mutante »… ben s’il commence à oublier son prénom, ce n’est pas de très bon augure pour la suite de cette intrusion nocturne. Elle le regarde d’un air froid mais elle ressent la menace assez clairement pour avoir l’envie de serrer les poings. Bah oui, elle déteste qu’on sous-entende qu’elle doit se calmer. Même si ce serait réellement plus sage…  « Non… je pense que ma mémoire n’est pas défaillante à ce point. Je retiens plutôt bien ce que je vois… Par contre, faire attention, c’est pas trop un réflexe chez moi sinon j’aurais éviter de mettre les pieds là je pense… » Inutile de lui mentir, s'il compte la voir devenir docilement polie elle n'y arrivera pas. Même terrifiée, elle sera encore désobligeante... voire pire. Elle l’observe, elle se tient assise maladroitement, essayant de retrouver tous ses moyens. Des pensées parasites lui chatouillent l’esprit depuis un moment, elle est pourtant attentive. Qu’il parle de son projet, ça intéresse la jeune fille évidemment. A la base, elle est venue pour connaître ses véritables intentions. Il ne lui dit sans doute pas tout mais l’arrogance de ce Jotun lui fait parfois échapper des mots et elle espère bien saisir ce qu’elle veut dedans. A propos du sérum, elle en sait alors un peu plus et tandis qu’elle vient de poser sa main sur son front, elle sourit un peu. Il dit qu’il destine cela à des gens en particulier, triés sur le volet. On dirait pratiquement qu’il parle de rentrer dans une secte. Quant au premier criminel du pays… dans la famille de Jörmungand, on ne peut pas dire qu’ils soient des exemples alors comment dire… elle se demande bien comment il juge les gens. Elle ne pense pas, non plus, qu’il fasse ça pour agrandir sa « famille ». « Donc si je résume bien… tu comptes donner des  plus grands pouvoirs à des êtres humains sélectionnés par un test sur leur psychologie profonde. Hum… oui j’imagine très bien mais tu ne me feras pas croire que c’est dans un but louable. Pas après ce que tu m’as montré. Même moi… à ta place… je n’aurais pas les intentions les plus charitables qui soit, pas entièrement. » Et ça par contre, c’est à elle que ça vient d’échapper.
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Jeu 14 Mai 2015 - 12:21

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Oh que oui certains se posaient des questions mais comment dire… Le Dieu Nordique avait plus d’un tour dans sa poche et faisait en sorte qu’ils puissent tout oublier en sortant de ce laboratoire. En fait tout n’était que manipulation plus ou moins mentale. Car dans un souci de Santer publique le jeune Liesmith obligea ses employés à prendre quelques fortifiants à base de plante de sa chère et tendre tante Amora… De ce fait les personnes buvant ce breuvage oubliaient les petits détails gênants dans leurs travails. Ce qui était plutôt un sacré bon point pour le jeune homme qui appréciait beaucoup les soins de sa tante.


Donc il souriait simplement devant son désarroi et sa stupéfaction. Il ne comptait pas lui dire pour cette petite oubliette mais il fallait quand même mettre un petit truc sous la dent.

- On a tous quelque chose qui nous permettent de survivre et on a tous nos secrets. Moi je connais tous les secrets de mes employés et ils font tout pour pas que je les divulgue… Si tu vois ce que je veux dire.

En fait cette histoire était une sortie de secours. Si jamais le breuvage marchait mal alors il ferait pression, mais ce n’était qu’un détail parmi tant d’autres ! Mais même si dans la suite des évènements le jeune Liesmith fit en sorte d’être assez menaçant avec elle il ne s’attendait certainement pas à ce genre de blague de sa part et riait doucement par ses mots, peut être qu’elle le prendrait pour moquerie mais il s’en moquait pas mal a vrai dire. Elle n’avait pas tord pour ce qui était de faire attention. Il se disait souvent qu’elle était une véritable catastrophe dans ce domaine et au vu de son passer elle n’avait donc toujours pas retenu la leçon. Cela le fit bien rire et il fit en sorte d’être plus ‘’doux’’ avec elle, de se faire plus correct afin de mieux l’avoir dans sa poche.

- Oh ca je ne dirais pas le contraire… Surtout si on connait ton passé !

Pour la suite elle avait parfaitement compris la situation. Elle avait surtout bien vu que le jeune Jotun avait une autre idée en tête mais il ne fallait surtout pas lui dire. Elle saurait si il ment et donc il fallait faire preuve de discrétion dans ce domaine la. Il fallait faire en sorte de lui dire la vérité en oubliant les détails les plus dangereux pour Jore. Il fallait don qu’il fasse preuve de discrétion sur la totalité de son projet. En somme il se devrait de bien choisir ses mots avec cette mutante car sinon il risquerait de son voir son plan de recrutement tombé à l’eau et cela serait fort bien dommage.

- Disons qu’avec vos Avengers l’univers tout entier prévoit de faire entrer la Terre dans une guerre de territoire… Votre petite équipe de super héro sont un peu la balise qui annonce à l’univers tout entier que la Terre est prête à rentrer en guerre. Donc sans mon sérum alors votre planète risque d’être fortement réduit en esclavage ou pire, être démembrer pour ses ressources… Tu comprendras l’ampleur du danger je présume…

Dans un sens il n’avait pas tord… L’univers entier avait le regard sur cette planète mais dans l’autre il fallait prévenir le monde entier avant tout ça, leurs demander leurs avis etc. Mais Jore ne s’attardait jamais avec ce genre de formalité et préféra l’action à la discussion.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Ven 15 Mai 2015 - 20:47
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber

C’est bien vrai, nous avons tous nos secrets. Des secrets dont on préfère parfois taire l’existence et Amber en a pas mal en général. Ce sont surtout des fragments de passé en général, depuis quelques temps s’y sont ajoutés ces activités récentes mais la jeune femme ne craint pas tellement leurs révélations. Elle n’aimerait pas certes mais elle ferait avec alors la menace de révéler les secrets de ces employés amusa pas mal la jeune femme mais oui c’était une méthode plutôt efficace pour maintenir le silence sur ce qu’il se passe ici. Pas bien dur pour lui sans doute. Elle comprend mieux comment les quelques réfractaires ont finalement du se résigner à abandonner leurs questionnements. Parfois certains secrets sont vraiment très lourds à porter et si Jore en est le gardien, ils sont tous dans une belle galère. Oui, elle voit parfaitement ce qu’il veut dire et ça colle tout à fait avec la personnalité de cet homme  « Je dois avouer que c’est un moyen assez radical de faire en sorte de préserver tes activités illicites…charmant procédé. » Elle soupire un peu. Elle a retrouvé suffisamment de bagout en tout cas pour se montrer toute aussi désobligeante qu’elle l’est en temps normal. La mutante ne sait pas marcher sur des œufs sans en écraser : la délicatesse de la jeune Willson est un mythe totalement infondé. Elle le sait mais elle est spontanée et elle ne freine pas ses mots. Elle risque peut-être gros en provoquant un serpent de cette envergure mais elle ne voit pas comment discuter sans faire de dégâts. Elle ne l’aime pas, elle ne va pas soudainement lui parler avec respect. De toute façon même avec ceux qu’elle estime Amber reste plutôt moqueuse. Elle ne sait pas tellement témoigner de l’affection, elle est maladroite dans ce genre de situations. Se montrer fausse, elle ne saurait pas faire : elle sait bloquer ses ressentis, cacher ce qu’elle pense, mais pas dire le contraire avec conviction.  Si elle lui dit des choses polies ce sera forcément de façon froide, sans laisser paraître une émotion pour ne pas en trahir la vraie nature. Les catastrophes, elle connaît effectivement mais elle reste toujours dans le même cas. Elle s’attend plutôt à ce que son interlocuteur ne rajoute rien ou se montre particulièrement méprisant à son égard et non pas rieur. Elle est assez surprise mais intercepte son humeur et l’empêche de se coller à son visage devenu impassible. Jore connaît son passé… pour avoir fouillé sa mémoire sans la moindre pudeur. Il y a vu tout ce qui fait qu’Amber cauchemarde les nuits dans son sommeil et il n’a pas épargné la jeune femme à ces sujets. Il a vu les bêtises qu’elle a fait et il sait alors qu’elle est effectivement un « boulet ». Elle déteste l’idée qu’il puisse en savoir autant sur elle mais elle n’a pas pu l’empêcher de lire en elle à cette époque. «  En effet… mais tu n’étais pas censé connaître mon passé. Ça ne te regardait pas. » Elle dit cela mais désormais ça ne lui fait plus ni chaud ni froid. Tant pis, le mal est déjà fait et puis ils sont un peu quittes de ce point de vue désormais.

Le médicament a fait effet sur la douleur. Amber n’a plus autant mal au crâne  mais par contre elle a toujours l’impression que ce dernier pèse une tonne sur ces fragiles épaules. Elle observe Jörmungand toujours avec attention. Elle se méfie toujours autant de ses gestes. Ils parlent de cette histoire de sérum et la mutante est bien décidée à cerner les vraies raisons de cette invention. C’est vrai qu’Amber n’a pas une grande éducation mais elle n’est pas idiote pour autant si elle se donne la peine de réfléchir. C’est vrai, il lui manque des tas d’informations car le monde est bien compliqué et elle ne lui porte un intérêt qu’occasionnel. Cependant, elle sait qu’avec certaines personnes comme ce serpent, les mensonges sont récurent et parfois elle est capable d’en détecter les prémices. Elle n’aime pas qu’on lui mente et elle se méfie souvent. Encore plus avec Jore dont le passé ne semble pas rempli de bienveillance envers les humains au contraire. Elle tend d’autant plus l’oreille à ce qu’il va pouvoir inventer. Il y a des mois de cela, le terme Avengers ne lui aurait rien évoqué mais maintenant, elle voit bien ce qu’ils représentent. Il n’empêche que leur présence est parfois utile aux citoyens. Elle ferme brièvement les yeux, elle se sent bizarre. Une guerre de territoire ? Elle n’a jamais envisagé de souci aussi grand… mais c’est tout à fait plausible au point où en est la Terre ces derniers temps. Elle ne l’interrompt pas mais brièvement, elle l’entend comme s’il était loin. Une image vient d’apparaître dans son esprit, s’y est imposée alors qu’il n’y a aucun rapport avec leur petit discours. Elle voit Jore dans un ruelle et la violence dont il fait preuve envers les mutants qui lui font face est perturbante. Amber en a le souffle coupé. Elle ne comprend pas ce qu’il vient de se passer. Elle fait mine de reprendre le contrôle mais ses yeux sont humides. Elle retient des larmes. Elle se reporte sur ce qui se dit…avec difficulté. La planète réduite en esclavage, c’est une possibilité désastreuse certes mais envisageable. Amber est d’accord sur CE point ci mais elle doute que lui n’en fera pas autant d’eux. Des esclaves… Elle veut répondre « ce sera de plus en… de plus en …. Bon sang, de plus en plus fréquent. Ce danger existe vraiment mais toi… toi tu veux créer des soldats, une armée… » Elle serre les dents… l’image dans sa tête tinte avec force : il y a un homme mais ce n’est pas le serpent, elle voit du sang mais c’est flou et c’est rapide. Elle ne comprend pas du tout ce qu’il lui arrive. Elle ne supporte pas le choc, c’est comme si on la déconnectait de la réalité et quand elle y revient, elle voit Jore un peu flou d’ailleurs. Est-ce que c’est lui qui fait ça ? Elle jure et ça l’empêche de faire autre chose.  Elle sent qu’elle a les larmes aux yeux sauf qu’Amber n’est pas du genre à pleurer comme ça devant un ennemi. « Qu’est-ce que… ? » Elle veut essuyer cette larme, regarde sa main sur laquelle elle reste figée. Une larme de sang… « Qu’est-ce que tu as fait… ? » murmure-t-elle. Enfin c’est peut-être lié à son don aussi...? Elle se lève, mal assurée.

Bloody eyes:
 

code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Sam 16 Mai 2015 - 3:17

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Efficace oui, charmant ça … Jore en doutait un peu. Du moins tant que ca lui permettait d’avoir ce qu’il désirait alors ce n’était pas plus mal. Dans le fond c’était une chose tout à fait normal de protéger son petit bébé, son projet. Certes la comparaison est assez radicale. Mais on dit souvent que cela est normal chez les humains. Lorsqu’on construit une entreprise elle devient un peu un enfant qui faut constamment s’en occuper. Et Jore le faisait comme il le pouvait avec sa carrière de chanteur à coté.


De ce fait il était assez fier qu’elle se contentait de ceci. C’était un peu une victoire pour lui dans un sens et il fit en sorte d’être à l’abri de tout soupçon et ce même lorsqu’une mutante suicidaire et trop curieuse entra par effraction chez le Serpent. Alors il souriait doucement et acquiesça ses mots.

- Je fais ce qu’il faut pour il faut dire.

Pour ce qui était de l’attitude de la mutante Jore fit avec ce qu’il pouvait. Après tout il se disait que même l’humain n’avait jamais pu éduquer un âne correctement alors que pouvait-il bien faire d’elle ? Le seul qui avait, un tant soit peu, d’influence sur elle était Ezekiel et il ne l’avait pas sous la main, enfin façon de parler hein. Dans tous les cas il n’aura jamais l’entier contrôle d’elle. Mais au moins il pouvait la canalyser dans le sens ou si elle faisait un pas de travers alors c’était la mort assurée pour ses proches. Il l’avait bien compris dans son regard qu’elle en avait un peu plus qu’a leurs premières rencontrent. Et cela l’intéresser aux plus hauts points. Puis si elle avait trouvé un plan pour le bloquer alors il trouvera un plan pour connaitre le moindre fait et geste de la jeune Wilson. Pour la suite des événements il verrait plus tard.

En revanche là elle n’avait pas tout à fait tord pour la suite. Mais cela fit quand même bien rire le Dieu. Lui qui se disait que c’était limite impossible de ne pas lire dans les gens… Elle lui en fit la remarque. Soit mais dans ce cas là elle ne devrait pas se plaindre si elle perd un ami alors qu’elle tentait de rentrer dans la tête de Jore n’est ce pas ? Elle était, d’une manière ou une autre, en train de faire ce que Jore fait télépathiquement parlant. Chose amusante pour le Liesmith qui ne put se retenir de piquer au vif avec cette remarque intérieur.

- Dans ce cas là pourquoi venir dans ce laboratoire ? Tu vois, toi aussi tu tente de rentrer dans la tête des gens… à ta façon. Alors dit moi, si on te dit penser à un éléphant rose tu y pense non ? Dis toi que moi c’est pareil, je ne peux retenir mon don car j’entends les pensées comme on peut entendre une parole. Ceci m’est totalement incontrôlable tu vois.

Puis là tout bascula… Alors que le Dieu fils de Loki parlait de son premier et gentil projet de protection de la Terre il sentit la jeune mutante partir dans ses pensées et cela ne sentait pas vraiment bon pour lui. Il plissait les yeux devant elle en cherchant à décrypter son regard ou quelque chose d’autre. Prenant alors un air beaucoup plus sérieux il remarqua une petite larme de sang sur la joue de la demoiselle. Alors qu’elle parlait il observa le phénomène alors qu’il s’amplifiait et là il commençait à s’inquiétait vraiment sur le coup. Se demandant ce qui pouvait bien lui arrivait. Alors que la jeune femme accusait à tord le serpent lui il prit les devant et prit une loupe médical afin de la mettre aux yeux de la demoiselle.

- Bouge pas, ça ne vient pas de moi… Mais… Cela t’arrive souvent avec ton don … ?

Oui il pensait que copier son don serait peut être une erreur à ce moment là. Mais au final il se reprit et repensa au fait qu’il lui avait donné accès à ses souvenirs. Des souvenirs datant de plusieurs centaines d’années, ce qu’un humain ne peut retenir seul. Ce fut à ce moment là qu’il posa ses deux mains sur le crâne de la demoiselle.

- J’aurais besoin de ton accord. Voila le topo. Je pense que ton cerveau ne supporte pas mes souvenirs. Donc je vais devoir te les faires oublier. Rassure toi je ne toucherais pas à ton verrou psychique mais je toucherais seulement mes souvenirs. D’accord ? De ce fait je vais devoir mettre un autre verrou sur mes propres souvenirs. Tu y auras toujours accès, je ne peux te les faire oublier mais ils seront comme… ranger dans un tiroir si tu préfère...

C’était sa façon maladroite d’expliquer les choses. En même temps, dure d’expliquer le fonctionnement d’un réseau internet à un singe non ?
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Sam 16 Mai 2015 - 19:36
Better run, better run, better run. Yeah I'm coming after you × ft. Jore & Amber

Le caractère de la jeune femme lui attire souvent des ennuis. Il faut dire qu’elle n’apprécie pas qu’on lui dise quoi faire et elle n’écoute que très rarement les conseils qu’on peut lui donner. Elle sait pourtant que certains sont plus avisés que d’autres ou bien qu’ils pourraient sauver la mise à la demoiselle par moments mais il arrive que ce soit bien plus fort qu’elle. Son esprit de contradiction sans doute ! Difficile de parvenir à contenir la jeune femme, il faut vraiment qu’elle ait une bonne raison d’écouter et un tant soit peu de respect pour cette personne. Ezekiel est son point faible dans ce domaine, elle en est bien consciente mais ça de toute façon Jore le sait déjà. Il saura appuyer là où ça fait mal, si jamais il en a le désir. C’est une menace potentielle qu’elle a bien en tête mais elle ne peut rien y faire. Elle peut protéger son esprit et éventuellement celui d’Ez mais elle ne peut pas le faire disparaître de l’esprit des autres. Elle sait qu’elle ne sera jamais en sécurité, elle ne pourra que gagner du temps. Jouer au chat et à la souris, en permanence. Elle y est prête. Fuir, courir, elle sait très bien y faire. Elle ne s’arrête jamais de courir. Parfois elle ralentit, voilà tout, parfois elle affronte mais souvent ça finit par la rattraper de nouveau. Et puis, Jore sait comment elle fonctionne puisqu’il l’a lu. Elle le lui reproche d’ailleurs clairement. Elle a l’impression de partager avec lui un passé qui ne leur est pourtant pas commun. Non tout cela ne le regardait pas, il n’aurait pas du savoir mais sa répartie la laisse totalement sans voix pendant cinq bonnes minutes. Elle n’a jamais envisagé les choses sous un angle pareil. Venir dans ce laboratoire, selon lui, c’était tenter de rentrer dans sa tête à lui ? Elle montre un air assez surpris à cette interprétation. Il le prend comme ça ? Il dit ensuite ne pouvoir retenir son don car c’est naturel pour lui, aussi naturel qu’Amber s’imagine mal se comporter différemment. Elle grimace au mot incontrôlable. Elle trouve cela plutôt ennuyeux, elle n’a pas envie de le croire. Il doit bien pouvoir contrôler… enfin c’est sans doute une addiction, ça doit être bien pratique de savoir qui est honnête avec vous ou non. « Ce … ce n’est pas pareil. … Bon d’accord, je fouille aussi dans leur passé. Je t’accorde ce point. Il faut donc mieux penser à verrouiller ces portes correctement. Sauf qu’en général, je ne retourne pas ce que je trouve contre la personne. Sauf exceptions. » Elle vient d’avouer qu’elle se comporte un peu comme lui. Presque, pas complètement. Ce serait trop douloureux de soulever encore leurs ressemblances. Déjà Amber en est un peu malade. Elle ne veut pas être assimilée à lui, ce qui risque malheureusement d’arriver. Quel ennui.

Les choses dégénèrent vite. Amber sent bien que quelque chose ne tourne pas rond chez elle mais elle ne sait absolument pas quoi et elle croit que cela vient de lui mais il a perdu de son sourire et la regarde étrangement. Il a presque l’air trop sérieux. Elle sent que quelque chose coule le long de sa joue et elle voit son interlocuteur qui se questionne. Une larme de sang et de ses yeux, elle sent encore que d’autres « larmes » lui viennent. Elle essaie de maîtriser son don mais ça ne répond pas et comme elle ne sait pas d’où ça vient, elle ne peut pas agir contre. C’est pour ça qu’elle l’accuse lui parce qu’elle n’a rien fait elle… Il prit une loupe et elle n’eut pas le réflexe de réagir, elle le laissa faire tant elle était perplexe de ce qui lui arrivait. Bouge pas ? Il lui donne un ordre ? Elle pourrait lui hurler dessus qu’elle fait ce qu’elle veut mais Amber stoppe sa marche  quand il dit que ça ne vient pas de lui. Il a l’air trop vrai sur le coup pour qu’elle arrive à en douter. Elle l’observe avec difficulté entre son esprit embrumé. Elle chancelle un peu et réalise que non, son don ne s’est jamais manifesté de la sorte. Sinon quelle panique ! Saigner du nez ça arrive à tout le monde mais saigner des yeux… c’est plutôt rare et assez terrifiant.  « Non ça ne m’arrive jamais, c’est pour ça que je pensais à toi. Imagine si ça m’arrivait souvent… dans un lieu public si je contrôle pas … !  ça trouble ma vision » Elle se sent vraiment pas bien. Elle a envie de s’en aller maintenant. Elle regarde la porte, à quelques pas ? Elle se sentit brusquement ramené à la réalité quand il posa ses mains sur son crâne. Ce qui suffit à lui montrer l’homme sous sa forme Jotun. Elle sursaute « Aouch… » et elle saisit par réflexe les deux poignets du jeune Liesmith. Il lui demande son accord, elle l’écoute comme elle peut mais c’est dur de se concentrer. Elle essaie de se focaliser sur un seul point.  Elle comprend, oui, elle pense avoir compris ce qu’il compte faire et si ça peut marcher… ce sera toujours mieux que de se vider de son sang. Ce qu’il pourrait la laisser faire, plutôt que de tenter de réparer le mal. «  Tes souvenirs me détruisent… !?» Elle souffle et s’est agrippé au poignet de l’alien qu’il est « O.K. j’te donne mon … foutu accord. Mais s’ils sont… toujours présents, juste verouillés, est-ce que ça ne risque pas de se produire de nouveau ? »  Elle ferme les yeux et serre les dents, elle a le cœur qui bat à tout rompre. « Fais-le ! »
code by lizzou × gifs by Al
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   Sam 16 Mai 2015 - 22:04

Derriere toi ? En est tu sure ?
Amber
feat.
Jörmungand


 

 



 

 

Voila des mots, des paroles qu’elle n’aurait du pas vraiment dire. Le Serpent souriait doucement devant sa naïveté et surtout qu’elle tentait de se trouver une excuse alors qu’elle fit exactement la même chose que lui dans le fond. Alors il l’observait et pour lui cela semblait presque trop facile.


Il se prit un verre d’eau, bu un peu et se remit en place, croisant les bras, sur de lui comme à son habitude. Pour ce qui est de la suite elle c’était un peu détruit toute seule, du moins ses mots l’ont eu sur ce coup ci. Surtout les deux derniers mots. Qui pouvait détruire toute sa défense par la suite. En fait le jeune homme ne pouvait se retenir de faire ce genre de chose, prendre les mots d’autrui contre eux. C’est un peu le don des avocats et il aurait très bien pu être l’avocat du Diable en personne ou même de l’homme le plus coupable qu’il serait en mesure de lui faire éviter la prison.

- Sauf exceptions… Mais là encore ce n’est que subjectif. Car une exception pour toi n’en n’est pas une pour autrui. Je me suis servit de tes souvenirs certes mais tu étais mon exception à moi… Tu vois ou je veux en venir ?

Là elle était un peu piéger dans ses propres paroles. Mais c’était un peu le but, de lui faire naitre le doute sur sa personne. De ce fait il l’avait sans doute prouvé qu’il n’avait pas de trop mauvaises intentions. Du moins il voulait lui prouver que cette illusion paraissait que trop bien réelle. Il était fier de lui sur le coup. Mais peut être trop. Car dans sa fierté il perdit bien vite son sourire lorsque tout dégénéra.

La jeune mutante fit une réaction forte bien étrange pour lui. Et de suite il se mit à trouver une solution. Il aurait pu la trouver plus vite mais l’humaine paniqua et l’accusa à tord. Ce qui le fit réagir encore plus vite et prit les devants avec elle. De toute façon elle n’avait plus vraiment le choix, il lui donna une sorte d’ordre et l’occulta pendant un bref instant. La jeune femme avait peur de plus en plus peur et cela se ressentait. Alors le Serpent tentait de la rassurée. Si ce n’était pas son don alors c’était un choc psychologique et il ne voyait qu’une chose de vraiment assez puissante pour ce genre de dégât, ses souvenirs.

Elle posait ses mains par reflexe sur les poignets du serpent mais il s’en moquait, elle ne pouvait pas faire grand-chose avec sa petite force. Alors il fit ce qu’il avait à faire. Il se concentra après son accord et tentait de lui expliquer un peu la situation et ce qu’il pensait de tout ça, enfin un diagnostique assez complet s’il le pouvait en résumer. Mais il avait du mal à trouver des mots pas vraiment compliqué pour qu’elle puisse comprendre sans avoir le besoin de réfléchir à un double sens.

- Ca ira, tout ira bien. Je vais faire en sorte de te les bloquer pour le moment. Mais il faudra que tu fournisses un certain travail sur ton psychologique par la suite. Le plus sur et efficace serait que tu te construises une sorte de palais mental ou tu pourrais entreposer tout ça. Bien sur qu’ils seront toujours là, je n’ai pas le don de te rendre amnésique… Mais ils seront cachés comme des vieux souvenirs oubliés. Mais ne t’inquiète pas, tu pourras en avoir accès comme bon te semble.

Ce qui s’en suivit c’était surtout un calme effrayant dans la salle pendant quelques secondes. Mais psychologiquement on pouvait voir Jore dans la tête de la demoiselle qui mettait sous doubles tours ses propres souvenirs. On pouvait imaginer la mémoire comme un long couloir blanc ayant de nombreuses portes, des portes menant à plusieurs souvenirs différents. Et Jore les plaça là ou il le pouvait. Mais ce qu’il se dit sur le chemin c’était tout autre, une nouvelle théorie sur l’être humain.

Partant donc de la base qu’un mutant est un humaine usant de plus de pourcentage de capacité de son cerveau. De ce fait Amber en faisait partie. De plus avec son intervention psychologique il avait peur que ceci lui développa autre chose ou même la rendit beaucoup plus intelligente ou encore partageait les connaissances du serpent, qui elles sont une base de donner digne d’une mine d’or pour les gouvernements humains. Alors Jore revint à lui en libérant la mutante de son emprise… Se massant un peu ses propres mains il ne pouvait que conseiller la mutante.

- Je te conseillerais de te faire suivre par un télépathe plus doué que moi. Qu’il puisse t’apprendre à contrôler mes souvenirs… Ce n’est pas risquer mais suivre ce conseil est une police d’assurance je dirais…
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Better run [...] I'm coming after you (ft. Jore)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant


 Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» dark days are coming ♌ SAGISIUS
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» The White Dragon is coming [PV Meï]
» Fanfic "Evil is coming"





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-