Partagez | 
 

Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Mar 12 Mai 2015 - 23:23

Fuck... There is an 0-8-4 in my belly !

Eve & Leo

Do you think that gonna be like in the Alien movie ?
La porte de la salle de bain eut à peine le temps de claquer derrière elle qu’Eve sortait déjà une petite boîte d’un sachet de pharmacie. Ses gestes étaient vifs, nerveux, et elle déchira légèrement l’emballage en carton en perdant patience quand elle chercha à en sortir le petit tube en plastique qu’il renfermait. Elle ne cessait de se dire que c’était impossible, et pourtant au fond d’elle, elle le savait. Cela faisait maintenant quelques jours qu’elle était victime de nausées matinales. Elle avait d’abord pensé à une maladie qu’elle aurait pu contracter, ou bien à un début de burnout à cause du stress de se retrouver aux commandes de la NACE, mais entre les malaises, les sautes d’humeur et sa santé en dents de scie, autant de signes avant-coureurs… Sans compter les quelques jours de retard, et puis, sa pilule qu'elle avait un peu zappé avec tout ce qui se passait en ce moment… Bref, elle devait être sûre et vérifier.

Tournant dans la salle de bain de l’appartement de Fitz tel un fauve en cage sur le point d’entrer dans une arène, Eve se rongeait fébrilement l’ongle du pouce, tandis que ses jolis – mais inquiets – yeux en amande jetaient de temps à autre un regard anxieux sur le curseur du petit tube en plastique blanc qu’elle avait acheté, plus tôt, au pharmacien le plus poche. Elle avait profité de l’absence de Leo – un rendez-vous avec Jemma, pour un bilan de santé – pour s’éclipser, prétextant vouloir terminer ses bagages pour l’Ecosse. Leur départ était prévu dans quelques heures. Les secondes défilèrent, se changeant en minutes qui avaient tout l’air d’heures : au fond, Eve n’avait attendu qu’une dizaine de minutes qui lui sembla une éternité durant laquelle elle sentait son ventre se tordre par le stress … Ou bien était-ce une nouvelle nausée ? Le curseur du tube finit par laisser apparaître un petit plus bleu autrefois invisible.

« Oh, merde… » souffla Eve, tandis que la peur et le stress combinés à la fatigue accumulée lui fauchèrent la force de se tenir debout, la forçant à s’assoir sur le rebord de la baignoire. Elle continuait de fixer le petit symbole mathématique, incrédule, espérant à tout moment que tout ceci ne soit qu’un mauvais rêve, qu’elle se réveillerait bientôt … Mais il s’agissait bien de la réalité.  

« Non… Non, non, non ! » protesta-t-elle, tout en agitant le test de grossesse, dans l’espoir d’en modifier le résultat. Mais, malheureusement, les choses ne fonctionnaient pas comme ça. La jeune femme soupira, tout en relisant fébrilement la notice d’utilisation, au dos de la boîte, quand soudain, elle entendit la porte d’entrée : Leo venait d’entrer dans l’appartement. Prise de panique, Eve commença bêtement à chercher autour d’elle un moyen de sortir avec le test de grossesse sans être vu de son compagnon, mais sauter par la fenêtre n’était pas une option compte tenu des étages. Alors qu’elle cherchait, le cœur battant, un endroit où cacher le tube en plastique, en répétant, à voix basse « Merde, merde, merde, merde… ! », elle entendit Leo l’appeler, à plusieurs reprises, sans y répondre, mais quand il tenta d’ouvrir la porte de la salle de bain, Eve se précipita pour fermer la porte à clé. Adossée à la porte, le cœur battant, elle devait trouver une excuse pour rassurer l’ingénieur et surtout ne pas éveiller ses soupçons, mais elle devait aussi retrouver le test qu’elle avait laissé tomber en allant verrouiller la porte.
A quatre pattes dans la salle de bain, cherchant en-dessous des meubles le petit tube en plastique, Eve s’empressa de répondre à un Fitz on ne peut plus interrogatif :

« Oui, je.. je suis… occupée là ! Je … rien de grave, juste… un truc de fille, tu vois… ! Enfin, pas CE truc de fille mais… » Et quel truc de fille… Elle avait retrouvé le tube, en-dessous du meuble du lavabo et du bout des doigts, finit par l’attraper. N’ayant plus d’échappatoire, elle avisa la fenêtre de la salle de bain et finit par prendre la décision de balancer le test par la fenêtre.

Elle déverrouilla la porte, les joues presque écarlates, l’air parfaitement stressé, mais un sourire forcé sur les lèvres :« C’est bon, c’est… bon… c’était… hrem, des affaires que je ne retrouvais plus. Je vais chercher mon sac et on peut partir. »

Et tandis qu’elle déposait un baiser furtif sur la joue de son petit-ami, un baiser presque timide, Eve s’en alla l’air perturbé, jusqu’à la chambre pour récupérer son sac et attendre Leo sur le palier.
Au point qu’elle oublia même le fait que, certes, elle avait fait disparaître le test de grossesse, mais elle avait laissé la notice du test et son emballage, bien en évidence, sur la baignoire…




fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Dim 17 Mai 2015 - 14:59



«Alors vous vous donnez des petits noms ? » demanda Simmons, souriante alors qu’elle écrivait quelque chose sur un morceau de papier «J’imagine qu’elle doit te donner un petit nom mais que toi, tu es trop timide pour le faire… »
« Non » grommela Fitz en reboutonnant sa chemise.
«Non à quoi ? » fit-elle en lui souriant, amusée par toute cette situation. Après tout elle n’avait jamais vu son meilleur ami amoureux ou en couple et il devait avouer que si Jemma devait se retrouver dans cette position, lui aussi aurait envie de poser des questions embarrassantes. Ou pas, il avait longtemps été amoureux d’elle, il n’aurait sans doute pas apprécié la situation, même encore aujourd’hui alors qu’il était fou amoureux d’Eve. A ses yeux, Simmons devait rester Simmons.
«Non à tout…Je ne répondrais pas à tes questions. »
«Tu n’es pas drôle. » Elle haussa les épaules «Mais je t’autorise à partir en voyage, Tout est en ordre mais ne fait pas de folies avec ton corps » elle tourna la tête et se mit à glousser ce qui le fit soupirer néanmoins il était reconnaissant envers sa meilleure amie de l’autoriser à voyager alors qu’il n’était pas entièrement guéri. Elle le savait, il lui avait tout dit : qu’il lui était encore douloureux de bouger son bras droit et qu’il avait encore quelques douleurs mais rien de très grave. Il était certain qu’elle avait était souple pour lui accorder son voyage. Jemma aimait beaucoup Eve, depuis toute cette histoire les deux jeunes femmes avaient eu l’occasion de communiquer, la plupart du temps pour discuter de la santé de Fitz mais ce dernier soupçonnait les deux femmes d’avoir parlé d’autres choses et connaissant Jemma elle avait sûrement demandé des informations sur les pouvoirs d’Eve même si cette dernière n’avait jamais rien dit à Leo. «Dis bonjour à tout le monde de ma part » fit-elle toujours souriante. Jemma avait déjà fait plusieurs voyages en Ecosse avec lui et connaissait plutôt bien toute la famille de Fitz.
«Bien sûr. Merci, Jemma. » il lui fit un signe de tête et sortit du labo, soulagé.



Une fois rentré chez lui, il remarqua le sac de sa petite amie posé dans l’entrée. «Eve ? » fit-il en se déplaçant un peu partout dans son appartement et répétant plusieurs fois son nom sans obtenir aucune réponse. Il allait entrer dans la salle de bain lorsque celle-ci se referma aussitôt. A clé. «Eve ? Tout va bien ? »  Il toqua à la porte «Laisse moi entrer ! Qu’est ce qui se passe ? » Il était légèrement inquiet et prêt à aller trouver un objet explosif qu’il gardait chez lui pour ouvrir la porte de force mais il en tendit la voix de la mutante qui avait apparemment un ‘problème de fille’. Il fit la grimace, ce n’était vraiment pas le genre de chose qu’il avait envie d’entendre mais il fut rassuré. Quelques minutes plus tard, Eve sortit de la salle de bain, les joues rouges et l’air… étrange. Elle déposa un baiser sur sa joue et il secoua la tête «D’accord, mon sac est dans la chambre, je te rejoins… » Peut être qu’elle n’avait pas envie de partir…C’était sûrement ça, elle ne voulait plus partir. Adossé contre la salle de bain, son regard se posa, par hasard sur la baignoire où l’attendait quelque chose. Il entra et se dirigea vers cette chose et manqua de tomber par terre en découvrant la boîte d’un test de grossesse. La boîte était vide, ce qui voulait dire qu’elle avait déjà fait le test, il se dépêcha de fouiller la poubelle à la recherche du test mais ne trouva rien.


Bon, on se calme. Elle allait probablement lui dire quelque chose.


Il sortit de la salle de bain, un peu sonné mais étrangement amusé car visiblement, Eve avait oublié de se débarrasser de la boîte. Fitz prit son sac et se dirigea vers l’entrée où l’attendait sa petite amie. «Tu as tout ce dont tu besoin ? » lui fit-il  «Je veux dire, c’est important…On pourra plus revenir en arrière une fois le…L’avion dans les airs. » Il lui lança un regard doux et  tendre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Dim 17 Mai 2015 - 23:06

Fuck... There is an 0-8-4 in my belly !

Eve & Leo

Do you think that gonna be like in the Alien movie ?
Eve sentait son cœur battre furieusement dans sa poitrine, et elle avait la soudaine sensation de ne pas être à sa place, d’avoir été mordue par un zombie et de cacher ce détail au reste du groupe. Elle divaguait, comment pouvait-elle comparer cela à une morsure de zombie ? Non, Eve, décidément, tu passes beaucoup trop de temps devant la télé, et puis, si ça devait ressembler à un film, alors ça serait plutôt à Alien. Eve grimaça, jetant malgré elle un regard à son ventre, osant à peine l’effleurer : pourtant, pour l’instant, tout semblait normal, elle ne voyait pas de différence. D’ailleurs, à combien de temps ça pouvait remonter ? La voix de Leo la fit sursauter tandis qu’elle abandonnait la contemplation de son ventre, un voile rose sur les joues. Elle évita soigneusement son regard, faisant mine de checker la fermeture de son sac. Elle avait du mal à se concentrer sur ce que l’ingénieur lui disait, d’ailleurs, elle le fit répéter, après lui avoir finalement glissé un regard gêné : il lui souriait, tendrement, et ne sachant pas trop pourquoi, elle repensa à la petite Eilis, à son sourire, à sa joie de vivre. Eve déglutit péniblement, chassant ses diverses pensées, pour ne pas paraître aussi dans la lune.
C’était étrange, mais les mots de Leo avaient plus de sens qu’ils n’auraient dû, du moins, c’était ce qu’elle pensait : on ne pourra plus revenir en arrière. Plus revenir en arrière. Qu’est-ce qu’elle devait faire ? L’espace d’une seconde, elle prit une inspiration pour lui en parler, mais en croisant son regard, son courage l’abandonna instantanément. Après tout, ça pouvait attendre, rien n’était sûr. Elle pourrait refaire un test, une prise de sang, quelque chose… Les faux positifs ça arrivait… Certes, elle se voilait la face, mais c’était le seul moyen pour elle de ne pas perdre ses moyens. Et puis, sérieusement, un bébé quoi… Qu’est-ce qu’ils allaient faire d’un bébé ? C’est vrai quoi, elle ne s’était jamais une seule fois demandé ce qu’elle pourrait donner en mère. Et si sa mère, tout aussi indépendante qu’elle, s’était plus ou moins à la hauteur, elle, elle pouvait le parier, elle allait être nulle à chier…

« Je… Non c’est bon, je… j’ai tout. » Elle se mit à déglutir une nouvelle fois et haussa les épaules, le regard fuyant : « Au pire, je pourrais toujours utiliser mon pouvoir, si nécessaire… » Et faire des recherches sur la grossesse ou trouver une adresse pour se faire avorter. Elle se mordit la lèvre inférieure : songer à l’avortement –chose pour laquelle elle aurait été totalement pour, quelques mois plus tôt – lui semblait maintenant une perspective douloureuse et inenvisageable. Elle ne se sentait pas prête pour être mère, peut-être, mais ça, ce qu’il y avait dans son ventre, c’était un morceau de Leo. Creepy, à dire comme ça, mais ça faisait la différence...

Durant tout le voyage, que ce soit en taxi jusqu’à l’aéroport, ou bien dans l’avion, Eve sembla pensive, ailleurs, et plusieurs fois, Leo dû répéter ses phrases pour capter son attention. Eve soupira doucement, se rongeant fébrilement le pouce, tendue :

« Je… Excuse-moi, je suis ailleurs… Je n’arrête pas de penser à… » elle fit une pause « … mon père, la NACE… », à nous, à ce test de grossesse, eut-elle envie d’ajouter, au fait que je n’arrive pas à prendre de décision. Elle soupira une nouvelle fois, esquissant un léger sourire : « je… Je ne sais pas trop quoi faire et… ça me prend la tête… »

Elle jouait avec la main de Leo, avec ses doigts, sans oser le regarder dans les yeux : que craignait-elle, au fond ? Pourrait-il la traiter comme une pestiférée si elle lui annonçait ? Et changerait-il de comportement avec elle ? Serait-il différent ? Ne valait-il mieux pas… quoi ? Faire quoi. Eve soupira une nouvelle fois, sa jambe sautillant nerveusement sur place. Entre cette histoire qui la perturbait au plus au point et le fait qu’elle n’allait pas tarder à se retrouver dans le clan Fitz, à devoir contrôler ses nausées, ses sautes d’humeur et tenter de faire bonne impression. Mince, avant, elle en avait rien à faire de ce que l’on pouvait penser d’elle, mais là, ça comptait parce que… Bah parce que c’était Leo.




fiche codée par shirosaki

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Lun 18 Mai 2015 - 22:35



C’était étrange mais Fitz ne réalisait pas qu’il était possible qu’il devienne père. Il n’était pas en train de flipper, à quoi bon, il ne connaissait pas le résultat. Mais il ne comprenait pas non plus la réaction d’Eve qui semblait vouloir garder tout cela pour elle. Avait-elle peur de sa réaction ? Il n’y avait aucune raison. Si elle n’était pas enceinte, tant pis, mais si elle l’était alors… Il avait du mal à se dire qu’il pourrait peut être bientôt être papa Leo. Mais pour l’instant, il ne sentait pas le poids des futurs responsabilités il avait envie de taquiner Eve, comme un jeu pour la faire payer de ne pas lui dire la vérité. Un jeu un peu pervers mais c’était sa façon de gérer la nouvelle. Il se mit à sourire comme un idiot en voyant sa petite amie si distraite, mais son regard, lui, était plein d’amour. Il devait avoir l’air idiot, il n’avait jamais pensé être ce genre de type un jour, débordant d’amour pour quelqu’un. Il répéta plusieurs fois ses mots à la demande de la mutante qui était définitivement ailleurs mais au final elle lui assura qu’elle avait tout ce dont elle avait besoin et ils se mirent en route et durant tout le chemin, il lui parlait mais elle n’écoutait pas et continuait de lui faire répéter les choses ce qui était…Amusant. Dans l’avion, il lui laissa quelques heures de répit en s’accordant une petite sieste mais tout ce dont il pensait c’était à des bébés et surtout à Eve dont le comportement de ces dernières semaines prenait plus de sens que jamais : elle avait des nausées, elle s’endormait beaucoup trop rapidement, parfois sans terminer ses phrases et parfois elle avait quelques sautes d’humeur. Au début, il pensait que ses responsabilités à la NACE la pesait mais maintenant c’était clair : elle était enceinte.




Je vais être papa, pensa-t-il tandis qu’il observait Eve avant que ses yeux ne se posent sur son ventre. «Quand on y pense, on vit tous cette humiliation quand on est bébé : naître et être complètement nu devant un tas de gens qu’on ne connait pas » Oui c’était étrange comme pensée mais il avait besoin de partager cette réflexion, là, tout de suite. Heureusement pour lui, Eve tourna la tête vers lui et lui demanda encore une fois de se répéter, il se mit à rire doucement en secouant la tête avant de dire «Non, rien, je parlais d’un projet sur lequel je bossais… » Elle lui avoua être ailleurs et s’en excusa mais bien entendu elle mit cela sur le dos de son père et de la NACE… Ce qui était probablement vrai et en plus de cela elle venait d’apprendre qu’elle était enceinte. Il devait lui accorder que s’il était à sa place, il ne se sentirait pas forcément bien mais il ne comprenait pas pourquoi elle ne voulait pas partager l’information avec lui. Il lui fit un sourire «Ne t’en fait pas, on va décompresser quelques jours. » Décompresser, se relaxer, et parler.



Ils étaient arrivés en Ecosse et dans quelques minutes, Eve allait rencontrer toute la famille de Fitz. Ils étaient même devant la porte d’entrée lorsqu’il lui sembla remarquer que sa petite amie était un peu pâle ou bien peut être qu’il commençait à s’inquiéter pour un rien et qu’elle était juste fatiguée. Il résista à l’envie de poser sa main sur le ventre de la jeune femme. «Ca va ? Le voyage t’a épuisée ? Tu veux aller t’allonger avant que je te présente à tout le monde ? Ils comprendront, c’était un long voyage… » Il posa une main dans le dos d’Eve puis poussa la poignée de la porte et entra dans la maison où il furent accueillis par une dizaine de personnes. Fitz se mit à sourire puis leva une main pour se faire entendre «Tout le monde…Voilà Eve. Eve, voici…Tout le monde. Je vais emmener Eve dans ma chambre… » Il y eu quelques moqueries, Fitz leva les yeux au ciel «…Parce qu’elle est fatiguée. » Il embrassa sa mère avant de faire monter Eve à l’étage et d’arriver dans sa petite chambre qui n’avait pas changée depuis qu’il était parti lorsqu’il avait dix-sept ans. Pas de posters de chanteuses ou de groupes de musiques mais des plans de quelques gadgets et beaucoup de livres. «Ca va ? » fit-il à la jeune femme «Ils sont bruyants… » il se mit à rire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Mer 20 Mai 2015 - 18:37

Fuck... There is an 0-8-4 in my belly !

Eve & Leo

Do you think that gonna be like in the Alien movie ?
Ne pas s’en faire, décompresser quelques jours… Eve esquissa un sourire un peu incertain : s’il n’y avait pas eu ce léger détail de grossesse, pour sûr, elle aurait pu se détendre et oublier un peu ses soucis, ou du moins les mettre de côté. Mais là, c’était un truc de plus à gérer, un truc de plus qui prenait de la place dans son esprit… Et dans son ventre, pour le coup. Eve ne répondit rien, acquiesçant seulement en silence, se promettant de parler de cette histoire à Leo avant la fin des vacances. Mais mince, ici, en Ecosse, alors qu’ils étaient encerclés par la famille de Fitz. Eve se mordit la lèvre voyant déjà la scène, Leo la présentant – et apparemment elle était la première qu’il ramenait à sa famille- tout en précisant « Voilà ma petite amie, ah oui et au fait, elle est enceinte ». Génial. Ou comment passer pour un accident ou la petite amie par la force des choses… La jambe d’Eve continua de sautiller nerveusement, tandis qu’elle se rongeait toujours l’ongle du pouce. Le reste du voyage, elle ne ferma pas l’œil, à chaque fois qu’elle commençait à s’assoupir, elle se réveillait en sursaut en vérifiant à plusieurs reprises que Leo était bien toujours avec elle. Et elle fut plus que soulagée quand ils arrivèrent enfin en Ecosse, même si une boule d’angoisse se formait peu à peu dans son abdomen.

« Et si je ne leur plais pas… ? » souffla-t-elle à Leo, tandis qu’il sortait les deux valises du coffre du taxi et payait le conducteur qui les gratifia d’un sourire. Eve observait, un peu stressée, la porte d’entrée de la maison et prit une profonde inspiration quand ils se mirent en marche. De toute façon, elle ne pouvait plus reculer. Elle sentit un frisson la parcourir, et se mit doucement à claquer des dents : était-ce la fraîcheur du début de soirée écossais qui la faisait ainsi trembler, ou bien était-ce tout ce stress, cette appréhension, et cette fatigue ? Instinctivement, elle se raccrocha au bras de son petit-ami et chercha sa main pour entremêler leurs doigts comme si sa vie en dépendait. Elle était crispée, tendue, et sans doute devait-elle avoir une tête affreuse puisque Leo sembla s’en inquiéter, n’arrêtant pas de lui demander si elle allait bien, lui disant même qu’elle pouvait se reposer avant de se mêler aux Fitz. Eve esquissa un sourire amusé : c’était à se demander qui était l’infirmière de qui. C’était lui qui avait besoin d’une veille médicale, pas elle ! Pour le rassurer, Eve posa ses mains sur le torse de l’ingénieur, lui faisant face et prit le temps d’arranger le colle de sa chemise, le gratifiant d’un sourire doux qui se voulait apaisant :

« Rappelle-moi qui de nous deux est toujours en convalescence ?... Je vais bien, docteur Fitz… Je t’assure… C’est juste…» Elle détourna un peu le regard, en se pinçant les lèvres. Lui dire maintenant ? C’est juste que je suis enceinte, mais à part ça, tout va bien ! Se rendant compte du silence qui s’installait, Eve reprit : «… que je n’ai pas l’habitude des longs voyages, ça m’a juste un peu fatiguée, rien de plus…»

Non, non, rien de plus… Rien à propos du passager clandestin… Elle lui sourit une nouvelle fois, pour le rassurer, et il posa une main affectueuse, protectrice dans son dos avant de finalement ouvrir la porte d’entrée, derrière laquelle attendait une tribu de Fitz. Une dizaine de personnes, tous avec de grands sourires, et Eve fut même certaine d’entendre des petits sifflements d’admiration : à croire qu’ils ne s’étaient pas vraiment attendu à ce qu’elle ressemble à cela. Leo leva la main pour se faire entendre, tandis qu’Eve restait accrochée à son autre main, comme un petite fille intimidée par la foule, à demi-cachée derrière l’épaule de Leo. Il fit de brèves présentations, et Eve le bénit presque de ne pas lui avoir fait subir l’épreuve d’apprendre tous les noms dès le pas de la porte. Eve leur fit un petit signe de la main, timide :

« Euh… Bonjour, tout le monde… »

Evidemment, le fait qu’il signale qu’il allait emmener Eve dans sa chambre fit s’élever quelques blagues, souvent de la part des hommes de la famille qui rirent de bon cœur et Eve ne put s’empêcher de sourire et de pouffer légèrement de rire, tandis que, exaspéré, Leo précisait la raison pour laquelle il voulait l’emmener dans sa chambre. Il embrasse tout de même sa mère, au passage, et cette dernière enlaça Eve, lui faisant part du plaisir qu’elle avait de l’accueillir ici. Eve lui sourit, la remerciant, et elle l’entendit, alors que Leo l’entrainait dans les escaliers pour monter à l’étage, dire au reste de la famille qu’elle leur avait bien dit qu’Eve était exquise. « Exquise ». Eve sourit, flattée par la remarque. En espérant qu’ils la trouvent toujours aussi exquise, avec Fitz Junior en passager clandestin…
Eve observait la chambre de Leo avec émerveillement et tendresse : elle semblait figée dans le temps, mais pourtant, on n’aurait jamais dit qu’il s’agissait de la chambre d’un adolescent : rien n’aurait permis de l’affirmer. Des plans, des livres, beaucoup de livres, et sans doute des singes, cachés par endroits, pensa-t-elle en souriant. Une nouvelle fois, l’ingénieur lui demanda si ça allait, et Eve fit mine de lever les yeux au ciel, mais gardant les yeux sur un bibelot qui sembla subitement la captiver. Elle savait qu’il pouvait deviner quand elle mentait, c’était si simple, elle avait tellement de tics nerveux.

« Oui… très bien… » Il se mit à rire, confiant que sa famille était bruyante, alors que des éclats de voix et de rire s’élevaient depuis l’escaliers. Eve lui rendit son sourire, haussant légèrement les épaules, mais elle semblait aussi gênée que la première fois où ils s’étaient embrassés, tous les deux. Elle jouait nerveusement avec ses doigts. « Ils ont l’air super… Ta chambre est sympa… Enfin, c’est… étonnant pour une chambre d’adolescent, mais je te reconnais bien là… » Ouep, ou comment changer de sujet et combler un silence gênant. Il avait ce drôle de regard pour elle, un regard tendre, certes, avec un sourire tout aussi doux, mais il semblait attendre quelque chose et Eve se sentit un instant mal à l’aise, se demandant s’il n’avait pas compris que quelque chose ne tournait pas rond. C’était peut-être le moment de lui en parler… Elle se rapprocha de lui, après une bonne inspiration pour se donner du courage : « Leo, tu te rappelles du soir de l’hôpital quand… » On a couché ensemble ? Eh bah bingo j’crois que tu m’as mise enceinte. Nan, c’était pas vraiment la meilleure formule. Elle devait trouver autre chose. « Quand je t’ai dit que je t’aimais et que… tu as prédit que Leo/Eve 2.0 ne devrait pas avoir de problèmes…» Elle resta la bouche ouverte, un instant, ça ne voulait pas sortir. Elle secoua doucement la tête, négativement, son cœur prêt à bondir en dehors de sa poitrine : « Ce que je veux dire c’est que… enfin… je t’aime et que je suis contente de rencontrer ta famille… »

Eh bah tentative numéro trois pour en parler : échec.


fiche codée par shirosaki


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Dim 24 Mai 2015 - 21:12



Lorsqu’Eve lui confia que sa chambre était sympa, il ne pu s’empêcher de se demander à quoi pouvait ressembler la chambre de sa petite amie lorsqu’elle était adolescente. Elle était radicalement différente de lui alors il ne savait pas pourquoi mais il imaginait du rose partout et des posters mais peut être avait-il juste le cliché d’une chambre d’adolescente en tête et s’imaginait que toutes les filles aimaient le rose ce qui l’amena à penser que s’ils attendaient une petite fille, il devrait lui peindre une chambre…Rose. Ce rose. Ca l’obsédait à présent et à te point qu’il formula sa pensée à voix haute tout en rangeant les bagages, il fit une pause, les yeux un peu dans le vide ne s’adressant pas forcément à Eve mais pourtant il le dit «Toutes les filles doivent aimer le rose…C’est… » il secoua sa tête lorsqu’il réalisa que sa petite amie le regardait de manière étrange, il termina de ranger leurs affaires dans un coin de la chambre avant de revenir s’asseoir à ses côtés «Je pensais juste à quoi pouvait bien ressembler ta chambre… » Il observa à nouveau sa chambre et, très honnêtement, dix ans plus tard il ne changerait pratiquement rien à la décoration, il n’y avait jamais attaché trop d’importance. Sa chambre, il l’avait plutôt toujours considérée comme un atelier où il pouvait bricoler quelques gadgets. Il se mit à sourire, nostalgique «Je…J’avais pas vraiment d’amis quand j’étais plus jeune et je passais tout mon temps ici à faire des gadgets et je me souviens que ma mère, elle n’y comprenait pas grand-chose mais elle essayait. Elle essayait tellement qu’elle s’arrangeait pour casser le grille-pain pour l’amener, juste pour qu’elle puisse monter me voir dans ma chambre… Elle avait beau essayer mais quand je lui parlais de mes trucs, c’était comme lui parler chinois. » Et puis ensuite, il était parti à l’Académie et depuis tout ce temps, tout ce qui intéressait sa mère après ‘tu vas bien ?’ c’était ‘tu as fait des rencontres ?’ alors lorsqu’il avait sympathisé avec Simmons, elle était folle de joie. Et maintenant il avait une petite amie. Sa chambre n’avait pas changé mais lui, énormément.




Il sentait bien que sa petite amie était un peu ailleurs et qu’elle cherchait comment lui dire qu’elle était enceinte. Elle se mit subitement à parler de la nuit de l’hôpital, sans terminer sa phrase. Mais il savait où elle voulait en venir, à ce soir où ils avaient couché ensemble sur son tapis. Donc c’était à ce moment là que c’était arrivé ? C’est vrai que ça avait été si soudain. Mais au moins, il pouvait estimer la grossesse de sa petite amie qui était de plus ou moins un mois. Oh, son petit bébé avait un mois. Il avait envie d’appeler sa mère ou Simmons pour savoir si le bébé allait bien mais c’était idiot et puis il devait attendre que la mutante ne lui en parle avant et pour le moment elle tournait en rond, ce qui amusa Fitz, qui l’écouta parler en souriant. «Je… » Il allait lui dire je t’aime. Il était sur le point de le faire, depuis le temps, il n’avait pas encore franchi le pas mais il voulait le garder pour un moment spécial et il savait exactement lequel. Dès qu’elle lui annoncerait la nouvelle alors il lui dirait, peut être que cela suffirait à la rassurer. Il l’aimait, qu’elle soit enceinte ou non. «Dis pas ça à propos de ma famille avant de leur avoir parlé, ce qui me fait penser que je dois te prévenir de quelques petites choses sur eux… » Il devait la prévenir sur les sujets à ne pas aborder et les personnes à éviter.


«Alors, ma tante, celle qui fête son anniversaire…Elle a 54 ans, aujourd’hui mais son gâteau va dire 49 ans. C’est parce qu’elle a fait une telle déprime quand elle à eu 50 ans, que ma famille a décidé de continuer à fêter ses 49 ans. Donc elle à 49 ans.» il poussa un soupir et leva les yeux au ciel en secouant la tête, clairement, il trouvait l’idée stupide. «Ensuite, évite mon cousin, il va essayer de te draguer… Je l’aime pas vraiment. » Il haussa les épaules «Oh et ne demande pas à mes Oncles s’ils sont mariés parce que c’est…Honnêtement, ne pose pas la question. » Il posa une main sur la cuisse de la jeune femme «Ca va bien se passer » il se mit à rire.


«Tu veux te reposer ? » Il s’allongea sur son petit lit «On passera à table dans deux heures environ alors… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Mer 27 Mai 2015 - 21:24

Fuck... There is an 0-8-4 in my belly !

Eve & Leo

Do you think that gonna be like in the Alien movie ?
Eve leva un sourcil étonné après la remarque de l’ingénieur : qu’est-ce qu’il racontait ? Du rose ? Par acquit de conscience, la mutante jeta un coup d’œil dans la chambre, autour d’elle, mais rien de ça : la chambre ne comportait aucune couleur rose. Alors qu’entendait-il par « toutes les filles doivent aimer le rose » ? Eve croisa les bras, en observant Leo et, avec un léger sourire, elle lui fit la remarque, se voulant drôle, mais au fond, elle commençait à se demander si l’ingénieur n’avait pas un petit problème de perception des couleurs, comme du daltonisme…

« Pourquoi tu dis ça ? »

L’ingénieur secoua la tête, semblant réaliser qu’il avait pensé à haute voix, et que ça n’avait pas spécialement de sens pour Eve. Il continua de ranger leurs affaires, dans un coin de la chambre, tandis qu’Eve se laisser tomber sur le lit, pour s’assoir. Leo la rejoignit tout en expliquant le fond de sa pensée. Eve sembla rassurée et amusée. Alors il imaginait le papier peint rose et les licornes arc-en-ciel ? Eve gloussa doucement, en se disant que Leo n’y était pas. Elle avait toujours eu une sainte horreur des couleurs pastel et encore plus du rose. Sans doute que sa mère y était pour beaucoup : Eve n’avait jamais rêvé de devenir une princesse, quand elle était petite. Non, elle avait plutôt voulu devenir Indiana Jones, elle avait voulu devenir vétérinaire, puis biologiste, comme sa mère. Sa chambre était alors remplie de posters d’animaux, de photos, plutôt dans les tons verts, habituellement. Et puis, il y avait eu sa période un peu rebelle. Eve grimaça un peu, comme pour se moquer d’elle-même.

« Oulah… Alors tu es loin du compte… Je n’ai jamais aimé le rose… Par contre, j’aimais beaucoup le vert et les animaux, surtout les pandas. Sans doute à cause de ma mère... Et ma dernière chambre c’était… Hrem, la chambre d’une ado’ révoltée, tu vois le genre... » A vrai dire, elle n’était pas spécialement sûre qu’il voit de quel genre elle parlait mais bon. Eve lui sourit, secouant légèrement la tête en se remémorant son adolescence et ne put s’empêcher de se moquer d’elle-même. « Un panneau interdiction d’entrer sur la porte, les volets toujours fermés, des fringues parterre, de la musique cacophonique que ma mère ne supportait pas… Une vraie peste, quoi… Mais pourtant, on est restée proche, avec ma mère, et complice. Elle… Je ne sais pas : elle me connaissait par cœur… »
Eve souriait, un peu nostalgique, et un instant, elle perdit son regard dans le vague, ou plutôt sur son ventre. Comment pourrait-elle se montrer à la hauteur de sa mère ? Une femme forte, qui vivait autant pour sa passion, pour son travail et qui avait pourtant toujours tenu son rôle de mère célibataire à merveille ? Comment avait-elle trouvé les ressources nécessaires pour accomplir toutes ces choses sans jamais mal faire ? Et comment aujourd’hui, Eve pourrait s’en montrer digne ? Elle n’était pas comme sa mère, elle ne pourrait jamais se montrer aussi géniale, aussi présente et compréhensive.
Ou peut-être était-ce de l’instinct. Peut-être que ce truc se déclenchait quand on mettait au monde. La nature est parfois bizarre, mais généralement bien faite, c’était ce que sa mère lui avait enseigné.

Eve revint subitement sur terre, fuyant son ventre du regard pour observer Leo dont la voix l’avait rappelée à la réalité. Il lui racontait son adolescence le faussé qu’il y avait entre sa mère et lui, à propos de l’ingénierie, et les efforts qu’elle avait fait pour pouvoir passer du temps avec lui. Eve sourit, amusée mais attendrie par l’histoire du grille-pain. Elle comprenait. Jade avait bien du mal avec l’informatique qu’Eve affectionnait tant. Et même si elle ne savait probablement pas qu’elle était mutante, Jade était du genre à lui laisser un peu son jardin secret mais à veiller à ce qu’elle n’oublie pas les fondamentaux. C’était pourquoi elle la traînait souvent au Zoo, ou dans la nature, loin de la technologie. Eve râlait pour la forme, mais ces moments de complicité avec sa mère étaient ses meilleurs souvenirs. Eve fit mine de prendre la remarque pour elle, mais adressa un sourire espiègle à son petit ami :

« Et qu’est-ce qu’il y a de mal à parler chinois, je vous prie, M. Fitz ? » Elle lui tira la langue puis vint jouer avec ses doigts, comme elle avait l’habitude de le faire. « Une chance que je maîtrise cette langue alors… »

Pendant tout le moment où Eve chercha à annoncer à Leo qu’elle était enceinte, ce dernier souriait et Eve ne put s’empêcher de penser qu’il n’allait pas sourire longtemps : tu ne feras pas cette tête-là, quand tu vas comprendre ce qu’il se passe, oh non… Enfin, ça, c’était ce qu’elle s’était mise en tête. Mais si pour lui, au contraire, c’était une bonne nouvelle ? Eve était perdue, parce que pour elle, il n’y avait pas vraiment quelque chose de réjouissant dans le fait d’avoir un corps étranger en pleine croissance dans son abdomen…

Eve écouta attentivement les avertissements de Leo quant aux membres de sa famille et ponctua chacune des remarques de l’ingénieur par un petit rire amusé, se mordant légèrement la lèvre inférieure. En particulier lorsque le petit ingénieur se montra plutôt possessif et jaloux, à propos de son cousin. Eve esquissa un sourire en observant Leo :

« Je tâcherai de me souvenir de tout ça alors… » dit-elle tandis qu’il posait sa main sur la cuisse de la mutante, lui assurant que tout allait bien se passer, en riant. « Espérons-le… Je ne voudrais pas faire mauvaise impression… »

Leo s’installa sur son petit lit, proposant à Eve de le rejoindre pour se reposer un peu. A vrai dire, elle était exténuée, même si ces derniers temps, elle tombait de sommeil, elle ne semblait jamais vraiment ressourcée, reposée, alors s’allonger un peu, ça n’était pas de refus. Cependant… Ce lit semblait plutôt étroit pour deux. Une chance qu’elle soit du genre format de poche… Eve vint se lover tout contre Leo, une main posée sur son torse et son visage niché au même endroit. Son ventre était plaqué contre le flan de l’ingénieur. Elle se sentait bien contre lui… Et dire qu’un mois plus tôt, elle s’était promis de ne plus rien laisser se mettre entre eux, voilà qu’il y avait cette petite chose dans son ventre, justement entre elle et lui… Eve soupira, fermant les yeux : si elle pouvait arrêter de cogiter, un instant, rien qu’un instant, elle pourrait peut-être se reposer…






fiche codée par shirosaki

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Mar 2 Juin 2015 - 20:01



Fitz ne put s’empêcher de s’imaginer la chambre de sa petite amie et fut un peu triste à l’idée de ne jamais voir l’environnement dans lequel elle avait grandit mais il passa tout de suite à autre chose lorsqu’elle évoqua la couleur verte. C’était un choix intéressant, aussi bien pour un garçon que pour une fille. Il était en train d’imaginer la future chambre du bébé et il se demandait si son appartement n’était pas trop petit pour accueillir un invité de façon permanente… Peut être qu’ils devraient déménager pour quelque chose de plus grand. Mais il leva les yeux vers Eve – instinctivement, les yeux de Fitz s’étaient posés sur le ventre de la jeune femme pendant qu’il réfléchissait- Elle parlait maintenant de sa chambre d’adolescent et il ne pouvait s’empêcher de penser…Que c’était digne d’un cliché de cinéma et il se mit à sourire de plus belle. Bien sûr qu’elle était une rebelle, elle l’était toujours un peu d’une certaine manière. «On aurait pas été amis, je pense » fit-il en souriant «Ou alors tu m’aurais traité de ringard… C’est d’ailleurs pratiquement ce que tu m’as dit quand on s’est rencontrés » il eu un léger rire puis eu une mine légèrement plus sérieuse, hésitant à ce qu’il voulait dire par la suite, sachant qu’il s’agissait là d’une sujet probablement sensible mais il mêla ses doigts aux siens et ajouta, timidement «Ta mère devait être géniale…Je…J’aurais bien aimé la connaître. » Il leva les yeux vers elle, essayant de savoir s’il n’avait pas dit une bêtise. Il avait surtout envie de lui dire qu’elle serait une bonne mère, sans aucun doute.



«Tu détestes quand je parle ingénierie » il fit une petite moue «Je le sais parce que tu as ce regard qui hésite entre me dire ‘la ferme’ ou m’assommer pour me faire taire » un nouveau sourire «Et tu m’appelles Fitz, et ça, tu ne le fait jamais sauf quand je t’agace… » Ils n’étaient pas ensemble depuis si longtemps que ça et pourtant il avait remarqué quelques petits détails. Il est vrai que parfois il oubliait que sa petite amie n’était pas aussi férue de science comme l’était Jemma et qu’elle était sa petite amie et pas sa partenaire de labo et il est vrai que parfois il s’emballait et lui racontait pourquoi son drône fonctionnerait mieux s’il s’attaquait à une certaine partie de l’objet et pourquoi/comment et dans ses cas-là il parlait beaucoup…Et vite, avec passion. Il oubliait que tout le monde ne pouvait pas suivre ou n’avait tout simplement pas envie d’écouter. Alors, oui, parfois Eve lui demandait de se calmer et il le faisait en ronchonnant un petit peu et en retournant bosser tranquillement sur ses gadgets.



Il réalisa à quel point sa famille devait sembler étrange lorsqu’il vit Eve sourire à plusieurs reprises. Au moins, elle ne semblait pas terrifiée à l’idée de rencontrer et passer une soirée avec ces phénomènes. «Tu ne feras pas mauvaise impression… A l’heure qu’il est ma mère est sans doute en train de parler de toi et elle t’adore donc, aucune raison de t’inquiéter. » Il haussa les épaules avec un sourire.


Ils s’allongèrent tous les deux dans le petit lit d’une place de Fitz. Le corps de l’ingénieur était à moitié hors du lit mais il se sentait bien avec sa petite amie à ses côtés, il commença même à fermer les yeux jusqu’à s’endormir.



Deux bonnes heures devaient être passées puisqu’il se réveilla juste à temps pour entendre sa mère les appeler pour dîner. Il se leva et entraîna Eve avec lui. Arrivés dans la salle à manger, Fitz installa Eve entre lui et sa mère, loin du cousin dragueur à qui il lança un petit regard. Il prit place et se tourna vers Eve «Est-ce que ça va ? » fit-il alors que sa mère était en train de ramener un énorme plat de viande sur la table juste devant Eve. L’odeur était assez forte et il craignait que sa petite amie enceinte ne soit prise de nausée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Ven 5 Juin 2015 - 14:14

Fuck... There is an 0-8-4 in my belly !

Eve & Leo

Do you think that gonna be like in the Alien movie ?
C’est vrai qu’au début, ça ne semblait pas bien parti, entre eux deux. Mais plus elle y pensait, plus Eve se disait que c’était justement parce qu’il était comme ça qu’elle avait craqué pour lui. Il avait réussi à voir la vraie Eve qui se dissimulait derrière son attitude désinvolte et rebelle et son maquillage très étudié. Eve esquissa un sourire, le regard fuyant : elle devait admettre qu’elle n’avait pas spécialement été sympa avec Leo, les premières fois. Mais pour être honnête, elle l’était assez rarement avec les autres, du moins, jusqu’à aujourd’hui, depuis qu’elle avait arrêté de se cacher derrière un masque.

« Si ça peut te consoler, des amis, je n’en avais pas vraiment, gamine… » fit-elle, en souriant, et ne pouvant s’empêcher de penser que ça n’avait pas spécialement changé. « Ni encore aujourd’hui, d’ailleurs… Enfin, j’en ai quelques-uns, je présume… » Elle pensait notamment à Allen, à sa petite-sœur Eilis, à Amber… Des personnes qu’elle avait parfois perdu de vue, mais avec qui elle entretenait – ou avait entretenu – une relation dépassant le simple stade de la connaissance, des personnes en qui elle avait eu confiance…
Quand Leo évoqua sa mère, timidement, en lui prenant la main avec tendresse, Eve esquissa un sourire doux. Bien sûr qu’elle était géniale. Elle était même merveilleuse.
« Elle t’aurait adoré, j’en suis certaine… Et vous auriez passé votre temps à son labo, à soigner des bébés singes… Tu l’aurais trouvé merveilleuse, j’en suis certaine…» Eve souriait doucement, le regard légèrement brillant : malheureusement, Jade ne pourrait jamais rencontrer le père de son petit-fils ou de sa petite-fille. Elle ne verrait jamais celui qui aura réussi à conquérir le cœur de sa fille. Eve soupira : elle pouvait pourtant si facilement imaginer le sourire radieux de sa mère qui enlacerait Leo comme son propre fils. Mais il y avait toujours son père, même si pour l’instant, c’était pour le moins… compliqué.

« Ah bon, je fais ça moi ?... » demanda-t-elle innocemment, tandis qu’il énumérait tout ce qu’elle faisait lorsqu’il lui parlait d’ingénierie, ou plutôt, quand il lui parlait TROP d’ingénierie. Elle lui tira la langue d’un air taquin avant de reprendre, jouant tendrement avec ses doigts : « Je ne déteste pas ça, c’est juste que des fois, tu as du mal à t’arrêter, c’est tout… »

Au final, ils réussirent à faire une bonne sieste, et en ouvrant les yeux, Eve eut bien besoin de quelques minutes pour remettre ses idées en place. Elle ne savait plus trop s’il s’agissait du matin ou du soir, mais elle se souvint alors qu’ils n’étaient pas encore passés à table. Manger. Elle sentit une nausée la prendre mais réussit à la chasser en prenant une très longue inspiration. La mère de Fitz les appela, pour qu’ils passent à table : l’appréhension tordit les entrailles d’Eve. Elle espérait ne pas être assaillie de questions, et surtout, de ne pas trop subir ses nausées. Leo l’entraîna à table, et la plaça entre lui et sa mère, bien loin, nota-t-elle du cousin qu’il gratifia d’un regard méfiant, ce qui la fit sourire.
Alors que Madame Fitz ramenait un énorme plat de viande, Leo se penchait vers elle, lui demandant si ça allait, et elle fronça les sourcils, surprise qu’il se soucie autant de son bien-être, surtout en pareil circonstances. Bien sûr que ça allait ! Un instant, elle craignit d’avoir le teint trop pâle, ou pire, qu’il ait percé son secret, et elle jeta un coup d’œil autour d’eux, leurs voisins de table, les observant en souriant. Eve se sentit un peu gênée, tandis qu’elle répondait en chuchotant, pour ne pas attirer plus de regards sur eux :

« Bien sûr que ça va, je… Je viens juste de me réveiller, c’est tout… Pourquoi tu me demandes ça ? » Elle devait vraiment avoir une sale mine pour qu’il lui demande intempestivement si ça allait. « Et puis je te rappelle que ce n’est pas moi qui a eu besoin d’une autorisation médicale pour voyager… »

Au final, elle ne se sentait pas si mal, en tout cas, jusqu’à ce que la mère de Leo mette le plat de viande juste sous son nez. L’odeur lui souleva subitement le cœur et Eve porta immédiatement ses mains à son nez et à sa bouche, s’efforçant de réprimer sa nausée : pas maintenant ! Pas devant tout le monde ! Mais ça devenait compliqué. Une grosse bouffée de chaleur accompagnait sa nausée, et subitement, elle sortit de table, balbutiant une excuse tandis qu’elle s’éloignait rapidement :

« Je… excusez-moi je… je suis végétarienne et je… veuillez m’excuser…» dit-elle tandis qu’elle se rendait précipitamment aux toilettes, à l’étage, pour être certaine de ne pas être entendue. Elle se débattit avec le verrou de la salle de bain qui ne semblait pas vouloir s’actionner mais sa nausée devenant de plus en plus pressante, elle abandonna le verrou pour se précipiter vers la cuvette des toilettes et se pencher au-dessus… Et évacuer son repas du midi…

A bout de souffle, épuisée, elle resta appuyée à la cuvette quelques minutes. Elle avait l’impression d’avoir la plus longue gueule de bois de l’histoire de l’humanité. Elle soupira, tirant la chasse d’eau. Puis elle se dirigea vers l’évier pour se débarbouiller un peu, se rincer la bouche et la fatigue physique et nerveuse eurent raison d’elle, et bientôt, elle sentit une crise de larmes qu’elle se sentit totalement incapable de retenir. Adossée au meuble de la salle de bain, assise sur le tapis poilus et moelleux, elle se prit le visage entre les mains, et laissa s’échapper tout ce qu’elle enfouissait en elle sous la forme de larmes... Ça n’avait pas de sens peut-être, mais ça lui faisait du bien…



fiche codée par shirosaki

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]   Ven 12 Juin 2015 - 14:57



Il ne s’était pas plongé dans un sommeil profond durant cette petite sieste, il avait les yeux clos et dérivait un peu mais il avait surtout pensé aux parents de sa petite amie. Surtout à sa mère. Il regrettait légèrement d’avoir parlé d’elle sachant que le sujet était et resterait toujours, à juste titre, un sujet sensible pour Eve. Ils ne parlaient pas souvent d’elle, en fait ils ne parlaient jamais vraiment du passé de la jeune femme et à vrai dire, même s’il était curieux, il la laissait lui raconter ce qu’elle voulait quand elle le désirait car cela ne servirait strictement à rien de la forcer à parler de tout. Et puis on avait tous ses petits secrets… Enfin, surtout elle, lui était un peu plus bavard parce que sa vie n’avait rien de passionnante vraiment et ses seuls secrets venaient de son boulot en tant qu’agent du SHIELD ou de sa relation avec Simmons. C’est vrai qu’il n’avait jamais vraiment avoué à Eve qu’il avait été amoureux de sa partenaire qui elle-même n’était pas au courant des sentiments qu’avait eu l’ingénieur envers elle. Mais tout cela était du passé donc pas besoin de l’évoquer, pas vrai ?
Ensuite il y avait le père d’Eve, toujours en vie mais impossible à joindre et ce n’était sans doute pas si mal étant donné qu’il n’était pas franchement pressé de lui annoncer qu’il avait mis sa fille enceinte, même si il n’avait jamais montré la moindre animosité envers Fitz lorsque sa relation avec Eve lui avait été révélée. D’ailleurs, il devait beaucoup à son père parce qu’après tout, c’était bien lui qui avait convoqué Fitz ce jour-là où il avait rencontré Eve…



Une fois à table, Fitz ne pu s’empêcher de jeter de brefs coups d’œil vers sa petite amie, pour s’assurer qu’elle ne tombe pas dans les pommes ou un autre désastre mais sans doute en fit-il un peu trop car à force de lui demander si tout allait bien, cette dernière commença à avoir des soupçons. Elle allait visiblement bien puisqu’elle ne manqua pas de lui rappeler que c’était bien lui qui était toujours en convalescence. «Moi ? Je vais bien…Mon bras fonctionne comme avant et je te rappelle que j’ai porté toutes les valises… » fit-il en la taquinant légèrement mais en regardant le plat de viande qui était placé sous le nez de la jeune femme. Il attendait une réaction imminente car il avait déjà vu des films où les femmes enceintes ne supportaient pas ce genre d’odeurs mais elle semblait bien gérer la chose. Il détourna le regard un instant pour sourire à sa mère, tandis que celle-ci commençait à perdre son sourire et à avoir un air inquiet sur le visage ce qui poussa Fitz à regarder Eve et effectivement, cette dernière ne semblait pas dans son assiette puisqu’elle se leva de table en s’excusant rapidement avant de filer à l’étage. Fitz décida de ne pas la suivre – en quoi pourrait-il aider de toute manière ? Et puis il avait faim… Il commença à manger un morceau de viande avant de se dire que tout cela était stupide. Sa famille était en train de l’interroger sur l’état de la jeune femme mais il assura à tout le monde que tout allait bien, qu’elle était juste malade depuis quelques jours et que le voyage l’avait épuisée. Bien sûr, les femmes de l’assemblée échangèrent de regards avant de sourire. Elles savaient. Fitz décida alors de se lever et de partir prendre soin de la jeune femme



Arrivé à l’étage, devant la porte de la salle de bain, il toqua à la porte mais n’eu aucune réponse. Il attendit quelques instants mais il lui semblait entendre sa petite amie pleurer alors il entra rapidement dans la salle de bain et trouva Eve assise par terre, les yeux pleins de larmes. Il referma la porte derrière lui et s’installa à ses côtés, posant une main rassurante dans son dos. «Eve…On peut se parler franchement maintenant. » fit-il calmement «Je sais » il avait insisté sur ces mots, avec un regard qui ne trompait pas. «Tu avait oublié la boîte du test de grossesse dans la salle de bain avant qu’on parte…Et j’ai pas eu besoin de voir le résultat et…Qu’est ce que tu en as fait d’ailleurs ? » il eu un léger sourire. «Ca a été tellement compliqué de te voir essayer de me le dire. Tu as peur de…Ce que je pourrais dire ? Parce que laisse moi te dire que tu n’as même pas à t’imaginer que je vais te laisser… » Il déposa un baiser sur son front.


«Sauf si tu ce que tu as à c’est un rhume et là je me sentirais franchement idiot » il eu un léger rire.
Revenir en haut Aller en bas
 

Fuck...there is an 0-8-4 in my belly ! [Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» [*] [PCM2014] Jelly Belly p/b Kenda : Pavé César
» Main Event - The Undertaker VS The Miz.
» Jelly Belly presented by Kenda
» Don't look my belly, look my new haircut, please. FEAT Silver&&Hollya.
» Cognobidon / Belly Drum





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !