Partagez | 
 

The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Lun 31 Aoû 2015 - 3:20



feat Jenna-Louise Coleman & Milo Ventimiglia
Eliane Vivien Rhodden


Carte d'Identité
Prénom(s) & Nom:
Eliane Vivien Rhodden
Nom de code:
Pain
Date & lieu de naissance:
5 août 1989. Glasgow, Angleterre.
Âge:
26 ans.
Emploi/occupation:
Professeur de langues en université.
Centres d'intérêts:
Eliane aime se fabriquer des "grimoires", des petits carnets dans lesquels elle marque des tas de choses qui l'intéresse sur tout et n'importe quels sujets. Elle découpe des articles de journaux, de magazines et les colle dans ses cahiers. Elle adore faire du tri d'ailleurs mais n'est pas pour autant maniaque... au contraire. -  Elle a fait du Badminton pendant longtemps mais elle a arrêté il y a 4 ans environ et parfois ça lui manque. -  La mythologie et les légendes l'intéressent beaucoup. - Marcher pieds nus dans l'herbe. La pluie mais pas le tonnerre ! Mais ça, ce n'est qu'Eliane.
Statut:
Célibataire. C'est légèrement délicat.
Groupe:
Mutants _ Confrérie

Caractère

Ce n'est pas forcément simple de savoir à quoi s'en tenir avec la jeune femme. On dirait par moment qu'elle porte le monde sur ses épaules mais ce n'est que le poids de ce qu'elle ressent chez les autres. Pourtant, elle s'efforce de se montrer assez joyeuse, au moins quand elle est à son travail. Elle se montre d'ailleurs une professeur à l'écoute, toujours prête à prendre le temps de bien expliquer à ses élèves. Elle est de ces profs qui aiment leur métier et qui ne sacrifient pas leurs élèves au profit d'un programme ou de l'élite de la classe. Attentionnée avec les enfants, c'est une personne assez sensible. Elle n'aime pas tellement qu'on s'en prenne aux petits. Elle peut être protectrice avec les gens auxquels elle tient, voire maternelle par moment. Néanmoins, son don étant parfois un sacré fardeau, elle a parfois un voile d'ombre qui passe devant ses yeux. Elle peut se montrer alors un peu nostalgique, un peu triste. Elle essaie d'en limiter les apparitions mais ça lui arrive. Oh sans doute comme tout le monde en fait.  Elle est ouverte d'esprit, dans le sens où elle peut changer d'avis sur une question. Elle n'est donc pas très têtue. Plutôt du genre conciliante. Elle est tolérante mais dans une certaine limite.  Elle n'est certainement pas une bonne poire. Si vous êtes un ami, vous pouvez comptez sur elle pour venir vous prêter main forte. Elle est même du genre à débarquer à minuit pour vous faire un chocolat chaud et des shortbreads si jamais vous n'allez pas bien. Elle s'attache aisément aux gens. Il vaut cependant mieux éviter de l'approcher quand elle est submergée par son pouvoir, elle a tendance à être vite aggrressive. Vous savez, comme quand les femmes ont leurs périodes... charmante comparaison n'est-ce pas ?
Quand Seth prend le dessus, il est plus calme, moins énergique. Il se montre souvent charmeur mais il a beaucoup de traits communs avec Eliane puisqu'il est elle. Il n'a cependant pas la perception de souffrance (c'est un peu un mode off). Il est fêtard mais il est parfois un peu tête en l'air et... peu sérieux.


Pouvoirs & capacités

Contrôler la douleur : Eliane est capable d'apaiser la douleur d'une personne blessée par contact quand il s'agit d'une peine physique. Elle ne guérit rien mais elle absorbe la sensation de souffrance. Quand il s'agit d'une peine morale, c'est plus compliqué. Il faut qu'Eliane soit sentimentalement proche de la personne pour pouvoir agir, pour ressentir ce que l'autre personne ressent et pouvoir absorber le "mal". A contrario, elle peut également faire ressentir de la douleur en touchant une personne. Un simple point de côté, la sensation d'un coup, une impression de s'être fracturé quelque chose ou d'avoir été mutilé. Par contre, elle ne parvient pas (pas encore) à infliger de douleur mentale.

Assimilation de la douleur : Cela fonctionne un peu comme de l'empathie. Elle peut ressentir la douleur des autres sans qu'il le dise clairement. Difficile de lui cacher une blessure grave. Si elle perd le contrôle, elle devient émotionnellement fragile. Un enfant qui pleure pour un bobo, la ferait pleurer également. Ce n'est pas réellement une empathe car elle n'est pas capable de ressentir la joie, la colère ou tout autre sentiment. Juste la souffrance et à ses yeux, ça pourrait devenir une malédiction. Surtout dans des lieux publics. La fatigue, l'alcool lui font perdre sa concentration notamment... et quand elle est malade également.

Matérialisation de la douleur : Elle ne contrôle pas ce don ci. A force d'assimiler les douleurs d'autrui, en plus des siennes, elle a parfois besoin, régulièrement, d'expulser toute cette douleur. De transformer cette forme d'énergie en quelque chose d'autre. Elle matérialise sa plus grande peine. C'est pour cette raison qu'elle prend parfois l'apparence de Seth. Seth étant son grand frère. Ce n'est qu'une illusion mais une illusion tangible et visible par tous les autres. Eliane ne se souvient jamais de ce qu'elle a fait pendant cette période, comme si elle avait pris une cuite. Elle ne contrôle pas mais elle sent quand elle perd le contrôle, essayant de limiter "sa venue" quand c'est nécessaire.

Derrière le masque, y a qui ?
Prénom/pseudo  ♦️ Lily :*:
Âge ♦️ 25
Scénario ou inventé ♦️ Inventé  :60:
Comment as-tu atterri ici  ♦️ Par magie  :67: *apparitiooon inexpliquée*  
Fréquence de connexion ♦️ Hmmmm souvent ! xD
Remarque(s) ♦️ Nope  Cookies ( AH SI l'avatar copyright by Love )
Code règlement ♦️ Congelé par Bobby :cookie:

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Lun 31 Aoû 2015 - 3:21


Les Vengeurs II vous semblent-ils dignes de confiance ?
Difficile d'avoir une opinion vraiment tranchée sur la question sans en connaître tous les membres. Eliane n'a de vrai avis que sur Magnéto et ce n'est pas suffisant pour juger tout un groupe. Et puis s'ils sont réellement là pour protéger le peuple alors pourquoi ne pas attendre de voir comment ils se débrouillent dans ces rôles ? Le gouvernement les a sans doute choisi pour des raisons. On peut avoir le bénéfice du doute. Seth approuverait sans doute le choix de toute façon alors pourquoi sa soeur n'en ferait pas de même ?


On parle désormais "d'Inhumains", cela vous dit-il quelque chose ?
Inhumains. Cela lui rappelle vaguement le terme d'anormal et autant dire que ce n'est pas un bon point. Il paraît qu'il s'agit d'un peuple possédant également des pouvoirs. Leur cité s'appelerait Attilan mais à part cela, Eliane n'en sait pas tellement plus. Tout cela lui semble un peu trop à assimiler pour le moment. Ce n'est pas toujours simple déjà entre humains et mutants alors si des "inhumains" s'en mêlent... Des capacités plus grandes ? C'est possible. Le monde est vaste et ils n'en sont qu'une infime partie. Maintenant Eliane s'étonne de moins en moins de tout ce qu'elle découvre. Le seul point important c'est de savoir ce que veulent ces personnes : alliés ou bien ennemis ? Pour le moment, il semblerait que le calme soit de mise.


Fatalis serait responsable de la coupure d'électricité générale, pensez-vous que le Docteur soit de retour ?

C'est envisageable ! Ne jamais écarter une possibilité. Mais les rumeurs ont aussi tendance à se répandre assez vite et sont souvent crus d'une majorité alors comment savoir ? Cette coupure n'avait peut-être rien à voir avec le docteur. Après tout, ce n'est pas confirmé. Et honnêtement, Eliane ne voit pas bien pourquoi il aurait provoqué cette coupure de courant...  Et puis, il faut dire que les gens se créent des frayeurs chaque fois que quelque chose se produit désormais. Ni Eliane, ni Seth n'ont vu quoi que ce soit alors autant dire qu'ils ne vont pas s'en formaliser pour l'instant.


Votre histoire

"Meurt vilain dragon !" Elle était toute petite avec ses cheveux châtain coupés au carré, une dent en moins devant et habillée d'une salopette saumon, tenant dans sa main une épée en plastique. En face, le monstre qu'elle devait affronter semblait bien plus coriace qu'elle qui paraissait très chétive mais l'enfant ne se démonta pas et chargea sur l'ennemi lui assenant un coup mortel  à la poitrine. Alors le dragon, parce qu'apparemment s'en était un, se laissa choir sur la moquette comme s'il agonisait sous la lame de la justice et une fois par terre, resta immobile. Il le resta si longtemps que la petite fille commença à se rapprocher et le toucha du plat de la main " allez grand frère, c'est pu drôle là". Pas de réponse alors elle commença à le secouer un peu et soudain, il se tourna vers elle et fit mine de la dévorer, ... de bisous. Elle poussa un hurlement strident avant de rire joyeusement. "Allez brave chevalier, c'est l'heure de..." Le jeune homme ne termina pas sa réplique car leur père venait de faire irruption dans la pièce, furieux. "Seth, arrêtes de faire hurler ta soeur comme ça ! J'aimerais un peu de calme pendant que je bosse !" "Oui père". La petite toute penaude, fit les yeux doux "c'est ma faute..." mais ça ne changea rien à l'humeur de leur père qui referma la porte en bougonnant que sa femme avait vraiment mal éduqué leurs enfants. La joie avait soudainement laissé place à un sentiment un peu amer dans la bouche de la fillette mais heureusement son frère la rassura. " C'est rien Eli... ne t'en fais pas. Va prendre ton bain, mère a fait couler l'eau."
C'était toujours comme ça.  Leur père était un homme strict obsédé par son travail et par le fait que sa famille devait être parfaite et obéissante au chef du famille. Souvent ce dernier déplorait que Seth, leur seul fils ne soit pas suffisamment mâture et ne prenne pas au sérieux l'importance de son rôle au sein des siens. Si jamais son père décédait, ce serait donc lui le chef de famille ! Pourtant ses deux enfants prenait plutôt exemple sur leur mère. Une femme douce qui prenait soin d'eux, qui les faisait rire. Elle était mère au foyer et ils savaient tous qu'elle aurait aimé travailler de nouveau mais elle restait à la maison car c'était soi-disant sa place en tant que mère. Elle ne s'en plaignait jamais mais elle n'avait pas l'air heureuse. Eliane, du haut de ses 6 ans, lui avait demandé une fois pourquoi elle avait l'air d'être si triste. Sa mère avait doucement ri et lui avait caressé les cheveux en disant " tu sais parfois on est obligé de faire des choix difficiles et c'est un peu triste mais Maman est heureuse parce qu'elle a la plus jolie des petites filles et le garçon le plus merveilleux de tous! N'est-ce pas ?"
On ne peut pas dire qu'Eliane avait une enfance déplaisante. Elle a grandi avec ses cousins et cousines, sans incident majeur. Sa mère lui a lu de nombreuses fois les légendes arthuriennes, lui préparait toujours des goûters géniaux et lui faisait des surprises. Quant à son frère, il jouait avec elle, il la portait dans ses bras et la défendait toujours. Le seul hic dans la famille, c'était le père.  Strict, il fallait toujours se tenir à carreau en sa présence, si bien que c'en était opressant. Croyant, il leur faisait réciter le bénédicité tous les soirs devant le repas.

____________________________________________________

Elle somnolait, pas encore profondément endormie, quand elle entendit du bruit. Elle tendit l'oreille un instant et se figea en comprenant que quelqu'un était juste à côté et semblait fouiller sa chambre. Aussitôt Eliane posa la main sur sa table de chevet et alluma la lumière, inquiète avant de voir sous ses yeux une jeune fille assise sur un matelas et qui semblait totalement perdue. Elle cligna des yeux, étonnée de la voir ici avant de se rappeler qu'elle l'avait invité pour les vacances d'été. C'était Felicitas, sa correspondante allemande avec qui elle avait gardé un très bon contact. Ses parents avaient acceptés qu'elle vienne, rassuré par le fait que la demoiselle soit de bonne famille. Pour Eli, c'était le moyen de pratiquer la langue tout en se faisant une amie. Elles avaient pratiquement le même âge, à un an d'écart. "Alles in Ordnung Felicitas ?  Bist du... traurig ?" ("Tout va bien Felicitas ? Es tu... triste ?") Elle ne semblait vraiment pas aller bien alors Eliane descendit de son lit et s'assit sur le matelas, face à elle. Elle attendait que son amie parle mais ne voulait pas l'y forcer. Elle ressentit une grande peine émanant d'elle et Eliane ne savait pas pourquoi mais elle avait envie de pleurer. Cela allait bien faire deux semaines qu'elles étaient en vacances ensemble et elle s'entendait véritablement bien. Si elle avait été écossaise, sans doute Felicitas aurait été sa meilleure amie. Les larmes coulèrent mais sur les joues de l'allemande en premier qui essaya de lui dire quelque chose "Je ai mal là, au coeur." "Heimwehkrank ?" (le mal du pays) demanda Eli. Felicitas secoua la tête de droite à gauche vigoureusement. "Je veux pas retourner maison." Eliane sentit une larme s'échapper sur sa joue mais elle l'essuya rapidement : elle n'avait pas de raison de pleurer et ça n'allait pas aider son amie. Elle allait pour la prendre dans ses bras mais ce ne fut pas elle la plus rapide. Sa correspondante l'avait déjà enlacé et pleurait tant qu'Eliane avait l'impression qu'on lui martelait le coeur avec un marteau et un burin. Elle lui caressait la tête comme à une enfant, tandis que Felicitas s'écartait peu à peu d'elle et que ses larmes s'effaçaient au fur et à mesure que celles de l'écossaise grandissaient. Elle ressentit un soulagement grandissant en voyant Felicitas esquisser un début de sourire "Merci Eli...". Ni l'une ni l'autre n'aurait été capable de savoir qu'Eliane avait fait usage de son don. Comment Eli aurait-elle pu le deviner ? Et comment aurait-elle pu penser que sa correspondante allait subitement l'attirer à elle et l'embrasser ? "Hör auf ! Mein Vater !" (Arrête ! Mon père !) Felicitas ricana doucement. "Schh ... Il sait pas !" C'était son premier baiser, avec une fille... et si son père l'avait su elle l'aurait sans doute payer bien cher mais l'interdit avait soudainement eu un goût puissant et savoureux. Alors ce soir là, elles dormirent l'une dans les bras de l'autre. Bientôt Felicitas repartirait et elles ne savaient pas quand elles se reverraient. Ou si elles se reverraient.

____________________________________________________

La scolarité devint vite pénible pour la jeune femme qui était en pleine période "difficile" selon son père. L'adolescence ! Période rebelle durant laquelle on se cherche et pendant laquelle on emmerde bien tous les adultes. Voilà ce que son père voyait uniquement. Sans même penser qu'Eliane était de plus en plus mal à l'aise dans son établissement. Rien à voir avec le fait qu'elle ne s'entende pas avec les autres au contraire, elle était en bons termes avec la majorité de sa classe mais elle rentrait toujours épuisée. De plus en plus fatiguée des cours, même le sommeil ne semblait plus réparateur et le premier à s'en inquiéter fut Seth qui l'avait attrappé par les épaules un soir après leur repas familial. Elle avait failli piquer du nez dans son assiette. "Eli, il s'est passé quelque chose ces derniers temps ? Tu es pâle, tu manges peu et tu dors tout le temps ! Ce n'est pas toi, je ne te reconnais pas." Qu'est-ce qu'elle pouvait répondre à ça ? Elle-même ne savait pas du tout ce qui lui arrivait. Faiblement, elle lui répondit "J'en sais rien, je suis juste fatiguée Seth." "Tu sais que tu peux me parler ..." Elle sourit tout doucement. Bien sûr, il était toujours là pour elle. "Je sais, merci ! Je vais me reposer." Il la laissa se diriger vers sa chambre à contre-coeur.
Le lendemain matin, on aurait dit un zombie. Elle avait des cernes sous les yeux et des sillons sur les joues qui semblaient indiquer qu'elle avait pas mal pleurer. Seth ne dit rien mais il ressentit un pincement au coeur, ce qu'Eliane perçut aussitôt comme une décharge. " Je vais bien, ne t'en fais pas. Et puis ce soir, c'est le week-end." Elle pensait qu'elle pourrait se reposer mais l'espoir était maigre. Déjà le week-end dernier, elle n'avait pas réussi à reprendre un rythme plus rapide. Ce matin, elle était un peu stressée parce qu'elle savait qu'ils avaient cours de sport et elle ne se sentait pas la force de jouer au basket avec toute sa classe. Ses camarades aussi lui firent remarquer qu'elle avait mauvaise mine mais elle en rit et prétexta encore une fois qu'elle allait parfaitement bien. Le professeur cependant voyant son état voulut la faire aller à l'infirmerie mais finit par céder et la laissa venir, à condition qu'elle reste sur le banc de touche. Elle regarderait mais elle ne jouerait pas. C'était un bon deal et la demoiselle acquiesça sagement. Elle observa les autres. Certains avaient du talent, d'autres auraient pu rater la balle même si on la leur donnait presque. D'un point de vue extérieur, c'était finalement divertissant. Jusqu'à ce qu'une de ses camarades reçoivent un ballon en pleine tête et ce, lancé un peu trop fort. Eliane ressentit une violente migraine au même moment. Lentement, elle se leva de son banc et prétexta qu'elle devait aller se passer un peu d'eau sur le visage. Le contact de l'eau fraîche lui fit du bien. Elle revint doucement, la douleur revenant par intermittance  mais supportable. Le cours de maths se déroula sans encombre puis la pause vint. Elle s'installa dans un coin avec ces amies pour discuter. De tout et de rien... disons plutôt des garçons en général. Ou des stars" trop sexy" de l'époque. Elle n'écoutait pas trop aujourd'hui, elle avait le regard fixé sur deux gars en train de se chamailler jusqu'à ce qu'ils se mettent à en venir aux mains. C'était comme ressentir chaque coup si bien qu'elle voulut les arrêter mais la douleur l'a submergea et elle s'évanouit.
On se demanda à quoi était du cette chute de tension. Eliane se voyait mal comment expliquer la raison, on croirait sans doute qu'elle avait subi un trop grand choc au crâne lors de sa chute. N'était-ce pas ce qu'il se passait dans les films et livres ?  Elle se sentit terriblement seule et perdue. On lui donna des vitamines mais la cure n'y fit rien et elle rechutait sans cesse. Sa mère commençait à s'inquiéter vraiment  et s'organisa pour qu'Eliane ait des cours à domiciles.  En parallèle, la jeune fille eut le soutien de sa mère qui s'était douté que sa fille était une mutante car elle l'était également, ainsi que Seth. Elle lui apprit donc à se contrôler peu à peu et elles testèrent les progrès en organisant des sorties en ville. Elle finit par connaître Glasgow par coeur.
____________________________________________________

Quelques années plus tard, ils déménagèrent à New York parce que le chef de famille avait trouvé un meilleur emploi et qu'il était originaire des Etats-Unis. Il  avait toujours eu un certain vague à l'âme et s'il n'avait pas cherché à se faire muter avant, c'était uniquement parce que sa femme tenait beaucoup à sa famille en Ecosse. Avec le temps, oncles et tantes s'étaient dispersés pour des querelles familiales liés à l'héritage de leurs parents. Il ne restait donc plus autant d'attaches dans le pays et cela lui avait permis d'insister sur le fait que c'était sa meilleure chance d'évoluer et avoir un meilleur salaire pour subvenir au besoin des enfants. Ils avaient donc débarqués dans ce pays de barge avec leurs petits souliers et l'impression de ne plus appartenir au même monde qu'auparavant. Eliane avait déjà du mal à s'imaginer suivre des cours dans une université d'ici. Elle devrait pourtant s'y faire. Elle n'avait pas gardé beaucoup d'amis depuis qu'elle n'allait plus en cours dans les établissements alors c'était l'occasion de se reprendre. La seule avec qui elle avait gardé le contact était Felicitas bien sûr. Elle s'écrivait des mails assez régulièrement ou elles se téléphonaient. Eliane reprit une vie banale, se contrôlant au mieux. Ils s'adaptèrent finalement assez bien. Seth sortaient souvent avec des "amis" que mère lui reprochait de fréquenter et Eliane ne les croisait que rarement.  Elle avait beau moins voir son frère, ils étaient toujours proches.

____________________________________________________

Tout fut plutôt calme pour la mutante jusque là. Elle n'avait jamais pris conscience de ce que cela impliquerait peut-être d'être une mutante. Elle le comprit un peu mieux quand elle devint majeure. Cela la libéra totalement de la présence écrasante de sa famille. De son père notamment. Elle prit un appartement et commença à faire sa propre vie, à envisager les choses sous un autre angle.

2012 frappa avec violence. Eliane était dans les rues quand les Chitauris attaquèrent New York et la brutalité des combats la submergea comme un raz de marée. Elle ne pouvait rien faire, elle ne pouvait que subir. Bientôt elle ne put contenir son mal être et la première personne qui la toucha, inquiète de ce qu'il lui arrivait, se retrouvait avec une décharge douloureuse parcourant son corps. Paniquée, elle s'éloigna des groupes de personnes. Ne sachant même pas comment elle a fait pour éviter ces étranges envahisseurs. Elle est restée planquée pendant des heures jusqu'à ce qu'un homme vienne la chercher. Niveau courage... zéro. Elle apprit que son frère avait péri pendant cette attaque et cette perte l'estomaqua totalement. Elle dut retourner auprès de ses parents pendant quelques jours, terriblement choquée et déprimée par cette nouvelle. Seth mort. Pas lui ! Elle ne contrôlait plus rien... Son père avait quitté la maison quelques jours, ne supportant plus de voir sa femme et sa fille dans un état lamentable. Eliane relâcha alors la pression pendant que sa mère s'occupait de faire du thé. Puis ce fut le vide dans son esprit tandis qu'une tasse se fracassait sur le sol.
Sa mère affichait une mine horrible, comme si elle avait vu un fantôme. Elle semblait prête à pleurer toutes les larmes de son corps et elle tenait fermement les avant-bras de sa fille qui ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait. Une tasse était cassée par terre et du thé était encore là, sur le sol. "Eli ! Eli ? Tu ne te souviens pas ? Eli, tu ne dois plus jamais faire ça tu m'entends ? Plus jamais ! Surtout pas devant ton père" Eli ouvrit la bouche et la regarda sans comprendre. " Je... je ne comprends pas. Qu'est-ce que je ne dois pas faire ?" Sa mère lui caressa nerveusement les cheveux "C'était comme si Seth était là, comme si tu étais lui, tu comprends ? Tu ne peux pas le faire vivre comme ça à travers toi..." La révélation  fut comme une claque mentale. Malheureusement, avec la mort du Seth, Eliane n'était plus du tout la même.
Elle le fut encore moins quand un homme vint frapper à sa porte en lui disant qu'il avait bien connu son frère. Il lui révéla tout de suite qu'il savait qu'elle était une mutante, lui aussi l'était et qu'ils étaient donc semblables. Il lui parla de ce qu'avait fait son frère. Il sembla hésiter pendant un court instant avant de finalement lui dire de le contacter si jamais elle avait besoin de quoi que ce soit. Elle fit mine d'accepter cette proposition mais elle ne chercha pas plus loin. Pas avant que le gouvernement ne change. Bientôt la loi de régulation des mutants fut imposée et Eliane crut s'étrangler d'une telle absurdité. Sa mère fut recensée et tout s'accéléra. Son père la traita de monstre de "manipulatrice infâme, de démon sans coeur". Eliane décida donc de l'héberger pendant ce temps. Elle appela l'ami de son frère et voulu en savoir un peu plus.

____________________________________________________

La Purge... Ils ont tous détruits, ils ont montrés le vrai visage du peuple. Régressant comme pendant les guerres d'antan, Eliane se dit qu'ils n'ont pas torts. Ces saloperies de purgistes ont embarqués sa mère et son connard de père les y a aidé. Soit disant parce que Dieu guide son action. Quel Dieu digne d'amour rirait de son peuple qui souffre. Oh ça la souffrance, qu'est-ce qu'elle la ressentait, à chaque coin de rue dans chaque foyer. C'était comme un poison qui se propageait. Seth était souvent présent à la place d'Eli et si ça avait été un choc pour pas mal de ses anciens colègues, il s'y était fait. Seth, au moins, aidait. Il semblait plus ouvert que l'était sa jeune soeur et pourtant il s'agissait toujours d'elle. Elle qui se prenait pour un autre. On aurait vraiment dit lui.
"Pain on a besoin de toi" Elle s'avança d'un pas déterminé, elle se demandait qui était le malheureux qu'ils avaient ramenés et qui était condamné. Un mutant inconnu. Elle attrapa l'homme qui était venu la chercher par le col et se pencha vers lui. " Ne me ramène plus de type mourant ou crois-moi, tu ressentiras ce que c'est que d'être pratiquement devenu un putain d'ange de mort ok ?" Elle s'approcha du mourant, il était bien amoché. Elle esquissa un sourire doux, compatissant. "Je ne peux plus rien pour toi, si ce n'est apaiser ta peine. Je vais te tenir la main et ce sera comme s'endormir, d'accord ?" Elle attrapa la main déjà froide et absorba la douleur, en essayant de garder le sourire. Lentement elle le vit fermer les yeux, il avait l'air apaisé quand il partit. Elle lâcha donc la main du sacrifié. "Tu as été parfaite El..." Elle se tourna brusquement vers lui et posa sa main sur son poignet sans forcer, elle lui infligea une douleur qui le secoua momentanément. "Je t'ai prévenu. Combien de fois au juste ?" Elle lâcha prise et s'éloigna d'un pas ferme et rapide. Elle s'alluma une clope et laissa Seth prendre sa place car ces derniers jours avaient été rudes. Elle mit en sommeil la mutante exténuée qu'elle était. La Purge s'en prenait à tout le monde qui lui paraissait suffisamment suspect ou à toute victime désignée par des imbéciles qui se croyaient hors de cause. Eliane était amère... Seth marchait d'un pas plus lent, plus marqué. Il tira une bouffée de sa cigarette et observa les vitrines des boutiques. Il y aurait déjà du y avoir partout autour d'eux la bonne ambiance de Noël mais celle-ci avait pris du retard. Absente pour le moment. Seth entra dans un café et commanda un cappucino. Il avait un peu de temps devant lui et comptait s'en servir...  Une illusion, ... il était tellement concret pour une image.
Eliane se réveilla dans le lit d'une parfaite inconnue, complètement troublée. Elle supposa qu'il n'avait pas pu se passer grand chose. Elle était une femme intérieurement... quelle horreur. Se rhabillant en quatrième vitesse, elle quitta rapidement et discrètement l'appartement et se réfugia pendant un certain temps auprès d'un ami. Elle était un peu déboussolée.
___________________________________________________

La fin de la Purge fut un réel soulagement, la paix semblait revenue. Eliane reprit son poste d'enseignante. De nouveaux départs pour tout le monde en commençant par un nouveau gouvernement. Magnéto s'éloigne de la Confrérie tandis qu'Eliane en est de plus en plus proche. Ils sont cependant divisés. Le monde change, s'ouvre à d'autres mondes. Et à d'autres ennuis!

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Lun 31 Aoû 2015 - 10:30
Comment tu as craqué en quatrième vitesse :hehe: :hehe: J'ai hâte de voir ce que ça va donner du coup, ça m'a l'air dément :102: Bon courage pour ta fiche ! :kiss:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Lun 31 Aoû 2015 - 11:29
La demoiselle a l'air très intéressante bien que ça ne donne pas envie d'approcher J'ai hâte de voir l'histoire finalisée :face:

Bienvenue parmi nous et bon courage pour le restant de ta fiche ! :21:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Lun 31 Aoû 2015 - 12:22
JE VEUX EN SAVOIR PLUS DIS MOI DIS MOI ... :out:

J'adore le début :amour: (et rebienvenue du coup :52:)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Lun 31 Aoû 2015 - 12:23
Hiiiiii rebienvenue !
Tu connais la maison hein Hâte de voir ce que ça va donner :52:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Lun 31 Aoû 2015 - 13:27
Rebienvenuuuue ! hey Hiiiii, je plussoie à mort le choix de Milo, j'adoooore ce type :amour:

Bref, comme les autres j'ai hâte de voir ce que tu nous réserves, et j'aime déjà beauuuucoup les pouvoirs :face:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.    Mar 1 Sep 2015 - 19:39
Cette fiiiche, ce personnaaage, ces pouvoiiiirs :21: Bref, tu l'auras compris, j'adore, je vénère, j'adule, je cautionne à mort. Et je viendrai te réclamer des liens avec Allen et Ash' :bwah:




Bienvenue, tu es validé !

Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥️

La Paperasse

♠️ Viens recenser ton avatar dans le bottin en postant le code suivant:
Code:
[code][color=darkred]Avatar ∅  Pseudo (Perso Marvel)[/color][/code]

♠️ Viens recenser ton pouvoir dans la liste en postant le code suivant:
Code:
[code]pouvoir ↔️ pseudo[/code]
Il y aura autant de codes que de pouvoirs.

♠️ Ouvre ton journal de bord ! Il te permet de tenir à jour tes liens et tes RPs !

♠️ Remplis ton profil au maximum !



Pour rp, je fais quoi ?

♠️ En ouvrant ton journal de bord tu pourras chercher des liens et des rps; n'hésite pas à passer sur les journaux des autres pour faire connaissance !

♠️ Si tu te sens perdu, tu peux demander un parrain ou une marraine : les membres sont prêts à t'aider et sont là pour ça, pas d'inquiétude ♥️

♠️ Ici tu trouveras la liste des membres cherchant quelqu'un pour rp : n'hésite pas à leur sauter dessus, ils meurent d'envie de rp ! Sinon, tu peux aussi poster ta propre demande.

♠️ Si tu préfères faire des sujets libres et attendre que n’importe qui vienne te répondre, poste le lien ici.

♠️ Tu peux aussi t'inscrire pour participer à une quête.

Et après ?

♠️ Tu peux donner un coup de pouce au forum en votant sur lestop sites ou en parlant de nous sur PRD et/ou Bazzart
♠️ Pour tout savoir sur les points, demander un logement et archiver tes rps c'est par là que ça se passe!
♠️ Pour tenir au courant, tu peux aimer la page facebook de ME Reborn & rejoindre le groupe facebook



L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥️


Codage par Elorin

Revenir en haut Aller en bas
 

The Light can be the Dark. The Caring can be Unkind.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Pokemon SLLN (Solar Light and Lunar Dark)
» Liste Dark Ages Bretons --- CoE
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc