Partagez | 
 

I'm not always who you think I am. Sometimes I feel like I'm the renegade | Jack S. Campbell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Jack S. Campbell
Mercenaire Fantôme
♠ CLASSE & NOM DE CODE : 1 - Death Angel & Jack the Reaper
♠ EMPLOI : Mercenaire / Tueur à la botte du SHIELD / Liberté conditionnelle
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: I'm not always who you think I am. Sometimes I feel like I'm the renegade | Jack S. Campbell   Mar 8 Sep 2015 - 18:19



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat Michael Rowe
Jack S. Campbell


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Carte d'Identité
Prénom(s) & Nom:
Jack Scott Campbell
Nom de code:
Death Angel / The Reaper
Date & lieu de naissance:
24 Décembre 1972 – New York
Âge:
42 ans
Emploi/occupation:
Mercenaire / Tueur à la botte du SHIELD / Criminel en prison
Centres d'intérêts:
Les armes (à feu, et de précisions, surtout), le tricot, abattre ses cibles, les glaces, le sport, la neige, la pluie, la nuit, les cigarettes, les chats, les motos, le saut en parachute (ou en n’importe quoi), les poissons
Statut:
Célibataire
Groupe:
Gouvernement – je suppose

Caractère

Jack est avant tout un homme compliqué ; le genre d'homme qui fonctionne différemment intérieurement et extérieurement, qui cache sa nature profonde au fond de lui-même, derrière un masque d'apparence somme toute naturel. Car Jack est à mille lieux d'être superficiel, ou schizophrène. Il est plutôt paradoxal. Détraqué, certes, mais surtout paradoxal.

Si vous vous arrêtez à votre première impression, au premier niveau, alors certes Jack a tout (ou presque) du petit con narcissique aux tendances perverses. Car, oui, on peut le remarquer à son regard hautain ; il connait sa valeur. Sa valeur en tant qu'individu purement égoïste, et non pas sa valeur sur le plan social. Il a tendance à penser à lui d'abord et avant tout, certes, mais il s'agit plus là de se protéger du monde autour de lui, dont il a trop souffert. L'indifférence et l'absence de culpabilité qui en découle lui sont naturelles ; jamais vous ne l'entendrez se plaindre de son passé pour la simple et bonne raison qu'il n'en a pas grand chose à faire. Il est du genre blasé, forgé dans sa cellule au SHIELD (le SHIELD est d'ailleurs l'une des rares choses sur laquelle il est capable de se plaindre des heures durant) ; car il est lucide et réaliste. Il n'attend plus rien de la vie, si ce n'est ses périodes de liberté provisoire. Jack est intelligent, et il met à profit son temps d'enfermement à cultiver ses capacités cognitives (lorsqu'il ne travaille pas sa forme physique ou son tricot). Il sait également faire preuve de perspicacité et deviner les sous-entendus ou pensées derrières quelques paroles hésitantes ou trop fermes. Les réactions des individus en disent parfois plus long à leur sujet que leurs paroles ; et trouvant parfois une corde sensible, Jack n'hésitera pas à se montrer cassant, odieux, voire même provocateur, ce qui ne le sert pas toujours. Surtout quand son arrogance entre en jeu ; car malgré sa grande patience durement acquise, l'homme est colérique - mais souvent d'une colère calme, froide, qu'il ne faut cependant pas prendre à la légère car, poussé à bout, il peut devenir (extrêmement) violent.

En effet, Jack peut se montrer assez instable. Il est d'ailleurs imprudent et casse-cou et s'il ne cherche pas la mort, celle-ci ne lui fait pas peur. C'est un homme sûr de lui, qui ne remet que très rarement ses capacités en question. Il est appliqué et précis dans tout ce qu'il entreprend, et son assiduité n'a rien à voir avec les menaces qu'on peut lui servir. Même à l'armée, il était déjà très rigoureux, et cette rigueur combinée à son intrépidité et son ingéniosité font de lui un homme efficace. S'il venait à échouer (oh! quelle frustration pour son ego), Jack se montrera persévérant. Il apprend de ses erreurs (du moins, sur le terrain), fin stratège et ambitieux, mais également tenace, il ne lâchera pas facilement l'affaire tant qu'il n'aura pas réussi.

C'est d'ailleurs un excellent baratineur. Il manipule les mots presque aussi bien que son fusil de précision et, quand il en a besoin, il sait être un froid calculateur qui n'a pas peur de mentir, en particulier lorsqu'il s'agit de son passé. Et il sait se montrer convaincant et persuasif. Mais, en règle générale, Jack est un homme franc, direct, qui ne mâche pas ses mots. Tantôt familier, tantôt moqueur, il lui arrive même d'avoir ses moments d'immaturités. C'était un rebelle, et cela se devine encore dans ses manières parfois désinvoltes, parfois cyniques, souvent indiscrètes. Car poser des questions personnels, voir parfois mesquines, ne lui fait pas froid aux yeux alors qu'il est lui-même secret et énigmatique. Et puis, comme si cela ne suffisait pas, monsieur est borné et tant qu'on ne lui fait pas clairement comprendre qu'il a atteint les limites, il est capable de continuer.

Car lui est sans complexe aucun (bon, sauf situations particulières et exceptionnellement rares). De ce fait, il peut se montrer très entreprenant. Car Jack est un séducteur qui ne crache pas sur les plaisirs de chaire, surtout après ses périodes d'abstinences, parfois bien trop longues, passées enfermé seul dans sa cellule truffée de caméras. Il se sait charismatique et, s'il fait un peu d'effort, captivant. Et il n'hésite pas à s'en servir ou à mettre son côté sombre à profit (les bad boys attirent toujours). Il reste rusé et méthodique, minutieux et déterminé jusque dans les jeux de charme.

Mais Jack, ce personnage haut en couleurs, n'est pas que ce tableau peu glorieux du monstre que le SHIELD tient en laisse - le tueur insensible et rancunier aux tendances solitaires. Il est loin, très loin d'être l'asociable orgueilleux que l'on peut penser. Pour peu que vous vous accrochiez et que vous voyez patient, vous découvrirez - en premier lieu - un Jack bavard. Une vraie pipelette, qui pourrait parler encore et encore quand il est lancé, si vous ne le refrénez pas un peu. Pas que beau parleur, il est également attentif et calme, capable d'écouter sans porter aucun jugement hâtif, tolérant et ouvert. Une fois qu'il vous connait un peu, il peut se montrer jovial, voire même amusant. De nature tranquille lorsque tout va bien, il est également raffiné (ce qui n'est pas superficiel), prenant soin de lui et veillant à être bien habillé. En revanche, il est totalement désordonné, mais cela ne le gêne pas outre mesure car il se retrouve dans son petit chaos.

Jack est également un homme ardent, passionné, avec de fortes tendances possessives. Il lui arrive même d’être jaloux, en particulier quand il s’agit des personnes qu’il aime. Car oui, il a beau avoir des tendances psychopathes, il connait la signification du mot « aimer » et, quand il y parvient, est plutôt doué quand il s’agit d’être aimant. Il est également dévoué, à sa manière, et extrêmement protecteur, mais réticent à s'engager. Parlez-lui de mariage, et il fuira plus vite que l'éclair. Son cerveau retors (disons ce qui est) est une source d'inventivité et d'imagination, pouvant le rendre parfois très... Joueur. Imaginez un "lapin-adolescent" couplé à un chat. Voilà. Ah, et Jack est un grand gourmand, en particulier pour les glaces, qu'il pourrait manger toute la journée. Il lui arrive de fumer lorsqu'il n'est pas dans sa cellule, mais plus par plaisir que par nécessité... Et heureusement qu'il reste sportif, sinon il aurait tôt fait de prendre quelques kilos.




Pouvoirs & capacités

• Jack est une machine à tuer. Il est un excellent tireur avec n’importe quelle arme à feu, bien qu’il ait une large préférence pour les fusils de précision, et plus particulièrement encore son PGM Hécate II. En règle générale, il sait se débrouiller avec toute sorte d’arme, mais est également doué lorsqu’il s’agit de trouver des armes improvisées en dernier recours.

• Il a également une excellente forme physique, qu’il fait attention à bien entretenir, même lorsqu’il est enfermé dans sa cellule. Souple et endurant, il connait ses limites et s’amuse parfois à les repousser même s’il sait cela dangereux ; de toute façon, au point où il en est… Il sait tirer parti de son environnement, qu’il exploite au maximum, en particulier lorsque c’est le moment pour lui de disparaître.

• Jack est tatoué sur le torse et au niveau des épaules ; tatouages qu’il s’est fait lui-même durant ses longues journée passées enfermé dans sa cellule, avant qu’on ne le prive de son nouveau passe-temps favoris. C’est-à-dire, avant qu’on ne lui enlève tous les stylos dont il pouvait disposer dans sa cellule, et qu’on eut vérifié qu’il n’avait plus aucun clou à dévisser pour recommencer. Il possède également plusieurs cicatrices (c’est ce qu’on gagne en jouant à la guerre et à l’assassin), une longue estafilade qui traverse son dos, une autre plus petite sur le torse, ainsi qu’une cicatrice laissé par une balle au niveau de sa cuisse. Mais celle à côté de laquelle on ne peut pas passer est certainement celle qui traverse son œil droit, et qui lui a valu une sévère perte de la vue de ce côté-là, qu’il rattrape avec une lunette sophistiquée du SHIELD sur le terrain, et qu’il masque tout simplement avec un cache-œil au quotidien, pour éviter des migraines qui le cloueraient au lit.

• J’ai failli oublier de préciser que Jack est vieux avant l’heure, en particulier lorsqu’il est seul dans sa cellule. Car, certes, s’il ne négligeait pas ses entraînements physiques tous les jours (en même temps, lorsqu’on a que ça à faire), l’homme s’est également mis au… Tricot. Et oui. Et je peux vous dire que depuis un peu moins de quinze ans qu’il pratique, il est devenu plutôt doué, le garçon, et qu'il est loin d’en avoir honte. C’est d’ailleurs l’une des rares choses qu’on lui laisse faire dans sa cellule, et il n’est pas rare de le voir avec des pulls bariolés et aux couleurs gais lorsqu’il passe Noël – et son anniversaire – en prison.


Derrière le masque, y a qui ?
Prénom/pseudo  ♦️ Dukett :v:  
Âge ♦️ 19 ans
Scénario ou inventé ♦️ Inventé
Comment as-tu atterri ici  ♦️ :face: Petit changement de compte :amour:
Fréquence de connexion ♦️ Souvent :amour:
Remarque(s) ♦️ ‘Vous aime
Code règlement ♦️ Faites attention à vos fesses.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jack S. Campbell
Mercenaire Fantôme
♠ CLASSE & NOM DE CODE : 1 - Death Angel & Jack the Reaper
♠ EMPLOI : Mercenaire / Tueur à la botte du SHIELD / Liberté conditionnelle
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm not always who you think I am. Sometimes I feel like I'm the renegade | Jack S. Campbell   Mar 8 Sep 2015 - 18:20


Les Vengeurs II vous semblent-ils dignes de confiance ?
Vous savez, ils ont été formés par le gouvernement pendant que je croupissais dans ma cellule, alors… Je ne pourrai pas vous dire grand-chose à leur sujet. De toute façon, digne de confiance ou non, si on jour on désigne l’un d’eux comme étant l’une de mes cibles, je ne me poserai pas la question de savoir s’ils étaient digne de confiance ou non.


On parle désormais "d'Inhumains", cela vous dit-il quelque chose ?
Si vous parlez des monstres dans mon genre, ouaip, ça me parle énormément. Mais si vous parlez des trucs qui vivent pas sur Terre, techniquement, j’en sais beaucoup moins sur le sujet. Je suis informé de ce qui se passe à l’extérieur, en gros. En détail quand on a du temps à perdre… Je voulais prendre un abonnement au New York Times, ils ont refusé. Bande de salauds.


Fatalis serait responsable de la coupure d'électricité générale, pensez-vous que le Docteur soit de retour ?

Je pense qu’il aurait pu faire mieux ; je n’ai même pas eu l’occasion d’en profiter pour sortir de ma cellule, histoire de me balader un peu, prendre l’air et revenir bien sagement… Alors je ne lui dit pas merci.



Votre histoire

« Bonjour ? » demanda une voix, timide.

L’homme, dans sa cellule placée sous haute surveillance des caméras du SHIELD, releva son œil valide sur une jeune femme blonde, les yeux clairs, le teint pâle et un léger sourire, un brin gêné, accroché au visage.

« C’est l’heure du jugement ?... Ils envoient les secrétaires faire le sale boulot à leur place, maintenant ? »

La jeune femme attrapa une chaise, qu’elle tira et l’approcha de l’homme, un léger sourire amusé remplaçant son premier mouvement d’embarras. Il croisa les bras, s’adossant au mur gris et froid de la prison, attendant que la « secrétaire » cesse de secouer négativement la tête pour lui parler.

« Ce n’est pas le Jugement, Monsieur Campbell. C’est plutôt le Confessionnal.
- Gardez vos dieux pour vous.
- C’est votre liberté qui est en jeu. Pas la pureté de votre âme, nous savons tous les deux qu’elle est irrécupérable. »


Un soudain intérêt brilla dans les yeux de Campbell. Il se redressa légèrement contre le mur, avant d’esquisser un rictus amer :

« Ma liberté, réellement ? C’est quoi, une balle dans la tête ?
- Une balise GPS, à la rigueur.
- Ah… Je vois. Le SHIELD a encore besoin de moi. »

L’agente tiqua légèrement tandis que son prisonnier s’était relevé et approché des barreaux, lentement.

« Vous êtes au courant ? Depuis combien de temps joue-t-on à ce petit jeu ? Félicitation, secrétaire. Vous devez avoir eu une jolie promotion pour savoir qui je suis. » sa voix devint légèrement nostalgique. Il était loin. « L’arme sale du SHIELD. L’électron libre tenu en laisse. L’agent sacrifiable, que personne ne connait, qu’on serait presque heureux de perdre. Celui qui ne compromet pas l’agence, car même s’il se fait attraper on ne peut pas remonter jusqu’ici. Le criminel, le mercenaire, le tueur, le monstre qui travaille pour l’Etat sans exister à ses yeux. Je suis ce genre de personne, mademoiselle, celui qui fait trembler les hommes dans leur lit, celui à qui on promet la liberté quand on a besoin de ses services et que l’on revoit au trou quand il ne sert plus à rien. »

La jeune femme cligna légèrement des yeux. Ah, ces agents surentraînés. Presque parfaits… Mais il avait repéré son trouble. Campbell esquissa un sourire :

« Puis-je avoir votre nom, au moins ?
- Smith.
- Smith, évidemment… Un Confessionnal, donc ?
- Oui… Mais… Depuis combien de temps vous… Vous faites ça ?
- Perturbée, Miss Smith ? Je suis le monstre dans l’ombre du SHIELD depuis… Quinze ans.
- Je peux vous poser une question ?
- Mais vous êtes là pour ça.
- Non. Pour vous écouter seulement. Donc… Pourquoi supportez-vous ça ? Je veux dire… Pourquoi vous…
- Pourquoi je ne me suicide pas ? Dites les choses comme elles le sont, au moins.
- Hm. Oui… Pourquoi vous ne vous suicidez-pas ?
- L’honneur. »


Elle resta interdite, et Campbell échappa un léger ricanement, attrapant les barreaux entre ses doigts, approchant son visage pour y appuyer son front.

« Je sais ce que Fury veut. Je sais qu’il écoute. La question n’est pas ‘‘Pourquoi ?’’, mais ‘‘Pourquoi maintenant ?’’… Serais-je devenu dangereux ? En saurais-je trop ? Non non, ne dites rien. Je parle. Ça vous semble trop facile ? Pourquoi ne mentirais-je pas ? Fury sait pourquoi. Vous comprendrez… »

L’agente ne parlait plus. Elle écoutait. Il savait comment attirer les regards et porter l’attention sur lui. Captiver les foules. Il avait ce charisme sauvage, criminel, sombre et ténébreux. Il savait s’en servir. Beau parleur, il aimait être écouté, même si ce qu’il racontait n’était généralement jamais aussi sincère et vrai que ce qu’il s’apprêtait à dire.

« Pour commencer, je m’appelle Jack Scott Campbell. J’ai… Quarante-deux ans. Je vous inviterez bien à dîner chez moi, mais j’ai peur que ma cellule n’offre pas le confort nécessaire à tout ça. Quoi que parfois, on se passe bien de confort. Enfin bref. Je suis votre marionnette. Pas la plus docile. » Ses lèvres se retroussèrent en un sourire moqueur, une étincelle de fierté brillant au fond de son regard. « Ça fait un an et demi que je ne suis pas sorti d’ici. Depuis la fin de la Purge. Y’a des choses qui manquent, mais rien n’est rouillé, je vous l’assure. Hm, en parlant de la Purge… Vous vous souvenez comment ça a commencé ? Comment ce cher politicien, Austin Landon, a été sauvagement assassiné, en pleine assemblée, au beau milieu de son discours ? Une balle en plein cœur. J’étais plutôt fier. Personne n’a su que c’était moi, évidemment. Personne ne sait jamais que c’est moi… Ça a été le bordel, après. Vous savez combien d’Hommes importants, ou en voie de le devenir, j’ai descendu durant cette période, pour vous ? Bien sûr que non. Même moi, j’ai pas compté. Une machine à tuer. C’est ce que je fais de mieux. Descendre et disparaître. Death Angel. »

Il laissa traîner sa voix, ménageant son petit effet. Ses mains glissèrent légèrement le long des barreaux. L’étincelle de folie qui avait un instant illuminé son regard disparu pour laisser place à la mélancolie.

« Je n’ai pas toujours été un tueur. J’ai été un fils. Un frère. Un… Oncle. Ma mère nous a élevée seule, ma jumelle et moi. Mon père est parti quand il a su qu’elle était enceinte. Une brave femme. Mon géniteur était canadien, j’ai supposé qu’il était retourné là-bas. Avec sa femme. Ses enfants. Les vrais, qu’il avait lâchement trompés pour se taper ma mère, et l’abandonner après avoir fauté. Ils sont morts. Vous savez, j’ai fait la guerre. Elle m’a changé, profondément. Quand on tue une fois dans sa vie, on est marqué à jamais. Certain parviennent à vivre normalement avec, d’autre non. J’avais ça sur la conscience quand j’ai vu ma sœur se marier. J’avais ça sur la conscience lorsque j’ai vu ma sœur accoucher, deux fois. J’avais ça sur la conscience lorsque j’ai vu ma mère mourir, bien trop jeune, d’un cancer foudroyant. J’avais 27 ans, j’étais sniper pour l’armée américaine. Mon boulot, c’était toute ma vie. Je supportais les morts comme ça ; je ne pouvais plus vivre normalement, rentrer chez moi, faire comme si de rien n’étais, alors qu’en tirant, tirant, tirant… Et on m’a dit inapte à tirer. Mentalement. Oui, mentalement instable. J’ai tué mon père, sa femme, ses enfants, et je me suis retrouvé ici. Dans cette cellule. Oh, je la connais bien, maintenant. »

Il pinça légèrement les lèvres, avant de lâcher les barreaux pour reculer dans la pièce. Il n’aimait pas raconter son histoire, sa vraie histoire. Ce qui expliquait, peut-être, ce qu’il était devenu aujourd’hui. Elle enlevait tout le mystère qu’il s’efforçait de laisser planer, elle le sortait des ténèbres – ou l’y enfonçait plus encore, il ne savait pas trop. Et il n’en avait rien à faire.

« J’ai cru que j’allais croupir et faire mes vieux os ici, mais c’était faux. J’ai cru que j’allais mourir jeune, mais je me trompais. Le seul contrôle que l’on puisse exercer sur moi ici, qui puisse ébranler mes convictions, ébranler mes décisions – et j’en ai quelques-unes qui vous concerneraient, miss Smith – on a mis la main dessus. On fait pression, je comme suis le tigre qui craint le fouet. Si je ne fais pas ce que le SHIELD me dit, ma sœur – June – son mari, ses enfants… Ils mourront. » Jack pris une grande inspiration en rejetant sa tête en arrière. « Je vous ai dit l’honneur, tout à l’heure ? J’aurais dû vous dire la famille. La famille m’empêche de faire des conneries, même s’ils me pensent mort, et la passion me pousse à continuer. Oui, mademoiselle, j’aime tuer. Depuis la première fois. Je ne me souviens plus si j’ai aimé ça tout de suite, ou si c’est venu… Après, mais c’est pour cela qu’on m’a jugé mentalement instable. »

La blonde hocha légèrement la tête. Rare était les agents à n’avoir pas tiré sur quelqu’un au moins une fois, au SHIELD. Ils tous pouvaient se sentir plus ou moins concerné par ses paroles – à la différence que, lui, il était dérangé. Fou. On avait noté sur son dossier de détenu : « forte tendances psychopathes ». Ca ne restait que des tendances, beaucoup trop sociale et sensible aux autres pour être atteint de cette maladie, malgré ce qu’on pourrait croire. Il passa légèrement un doigt sur son cache-œil.

« Et ça, vous savez qui me l’a fait ? Ma fiancée. Ouais, parce que j’ai été fiancé ! » Un sombre ricanement s’échappa de ses lèvres. « Je sais pas comment. J’ai pas tout compris. Bref, cette petite sauvageonne – que j’aimais bien, pourtant – n’a pas apprécié quand elle a compris que je ne comptais pas me marier. Ca faisait quelques semaines qu’on avait une relation, vous savez, mais quand on est au front une semaine équivaut à une année, on ne sait jamais si on ne va pas tomber le lendemain… Elle n’était pas américaine, d’ailleurs. En fait, je crois qu’elle faisait partie des otages, c’était la plus mignonne et… Ah oui, c’est ça. Y’a des pays, si vous touchez une femme vous devez l’épouser – c’est ce qui m’est arrivé. Cette sauvage a pris le poignard à ma ceinture et avant que j’ai eu le temps de me rendre compte qu’elle n’était plus en train de me déshabiller, elle m’avait déjà ouvert la moitié du crâne et j’ai bien cru perdre mon œil droit, définitivement. Avec du recul, aujourd’hui, je ne sais plus exactement ce que j’ai ressenti à ce moment-là. De la trahison, sans doute. D’accord, je ne comptais pas l’épouser, pas je voulais bien la sortir de là et l’amener aux Etats-Unis d’Amérique. Elle a été déçu de notre société à travers moi, et moi trahit par celle que – je crois – j’aimais. » Il haussa une épaule, alors qu’un nouveau sourire fendait son visage. « Ça n’a plus la moindre forme d’importance. Ce qui compte c’est… Ma sœur, ma famille, et ils me pensent mort. Je n’ai toujours voulu que la protection de June, et je crois que j’ai lamentablement échoué. Une épée de Damoclès pèse sur eux par ma faute et ils ne le savent même pas. Et si un jour ils sont morts et moi vivant, il n’y aura qu’une seule personne à blâmer… »

Il lâcha un soupire, et resta quelques secondes silencieux avant de lâcher soudainement ;

« J’ai une sérieuse tendance à détruire ce que… J’aime »

La jeune femme posa sur lui un regard intense, qui cherchait comme un mensonge dans cette déclaration, un rien étonné, perturbée. Choquée, qu’un homme comme lui connaisse ce mot, « aimer » ? Elle leva soudainement la main vers lui, deux doigts tendus, l’autre main posée sur son oreille et le regard au sol, concentrée. L’agente « Smith » devait certainement recevoir quelque ordre à son oreillette. Un léger sourire ironique naquit sur son visage, alors qu’elle lui lançait un rapide regard avant de s’éloigner de quelques pas, pour revenir avec un petit paquetage qu’elle lui lança à la figure.

« Je vous félicite, Monsieur Campbell. On viendra vous chercher dans la journée, vous feriez mieux de vous tenir prêt. »

Jack attrapa les vêtements, d’abord légèrement étonné, puis un large sourire venant fendre son visage. Il suivit la blonde du regard jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Son œil s’accrocha ensuite au paquet laissé sur la chaise, à quelques mètres de sa cellule. Sa chère Hécate, évidemment, il en reconnaîtrait la forme entre mille, même empaquetée. Il devait également y avoir cette lunette qui lui permettait d’utiliser son œil droit, l’un des rares « cadeaux » du SHIELD dont il pouvait réellement se réjouir. Et sa tenue, évidemment. Il sentait une certaine satisfaction réveillé son corps et son esprit en tant que tel, soudainement, alors que les désirs revenaient peu à peu. Comme à chaque fois qu’il s’apprêtait à retrouver un semblant de liberté – il avait envie d’une glace. Mais avant tout ça, il devait enlever cette hideuse tenue jaune, et enfiler des vêtements somme tout plus normaux – une chemise blanche, un pantalon foncé.

Lorsqu’enfin il entendit le bruit des pas de celui qui le sortirait de là, il releva la tête avec un léger sourire, avant d’hausser un sourcil. Non… Lui ? Le SHIELD devenait gentil ou bien c’était son jour de chance ?...




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm not always who you think I am. Sometimes I feel like I'm the renegade | Jack S. Campbell   Mar 8 Sep 2015 - 19:34
JAAAAAAAAAAAAAACK :21: :36:

Hum. Bref, tu connais la maison, j''ai hâte de lire tout sa fiche, et... Eeeet... BREF. :amour:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jack S. Campbell
Mercenaire Fantôme
♠ CLASSE & NOM DE CODE : 1 - Death Angel & Jack the Reaper
♠ EMPLOI : Mercenaire / Tueur à la botte du SHIELD / Liberté conditionnelle
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm not always who you think I am. Sometimes I feel like I'm the renegade | Jack S. Campbell   Mar 8 Sep 2015 - 21:11
Merciiiiiiiiiiii :amour:

Et eeeeet quoi ? :face: :51: :hehe:


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm not always who you think I am. Sometimes I feel like I'm the renegade | Jack S. Campbell   Mar 8 Sep 2015 - 22:02
Et rien du tout :face:




Bienvenue, tu es validé !

Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥️

La Paperasse

♠️ Viens recenser ton avatar dans le bottin en postant le code suivant:
Code:
[code][color=gray]Avatar ∅  Pseudo (Perso Marvel)[/color][/code]

♠️ Viens recenser ton pouvoir dans la liste en postant le code suivant:
Code:
[code]pouvoir ↔️ pseudo[/code]
Il y aura autant de codes que de pouvoirs.

♠️ Ouvre ton journal de bord ! Il te permet de tenir à jour tes liens et tes RPs !

♠️ Remplis ton profil au maximum !



Pour rp, je fais quoi ?

♠️ En ouvrant ton journal de bord tu pourras chercher des liens et des rps; n'hésite pas à passer sur les journaux des autres pour faire connaissance !

♠️ Si tu te sens perdu, tu peux demander un parrain ou une marraine : les membres sont prêts à t'aider et sont là pour ça, pas d'inquiétude ♥️

♠️ Ici tu trouveras la liste des membres cherchant quelqu'un pour rp : n'hésite pas à leur sauter dessus, ils meurent d'envie de rp ! Sinon, tu peux aussi poster ta propre demande.

♠️ Si tu préfères faire des sujets libres et attendre que n’importe qui vienne te répondre, poste le lien ici.

♠️ Tu peux aussi t'inscrire pour participer à une quête.

Et après ?

♠️ Tu peux donner un coup de pouce au forum en votant sur lestop sites ou en parlant de nous sur PRD et/ou Bazzart
♠️ Pour tout savoir sur les points, demander un logement et archiver tes rps c'est par là que ça se passe!
♠️ Pour tenir au courant, tu peux aimer la page facebook de ME Reborn & rejoindre le groupe facebook



L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥️


Codage par Elorin

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm not always who you think I am. Sometimes I feel like I'm the renegade | Jack S. Campbell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Sujet inutile : les significations de vos prénoms :P
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Technique du Jeune Jack
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» rescue Jack Russel





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Tommy & co
#1 ...20 rps la lune de miel tout ça tout ça


Strange & Pan
#2 Toujours modeste avec 13 rps!


Wanda
#3 6 rps, la sorcière se déchaîne !