Partagez | 
 

Miaw maw ?- John Mac'Elorin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Lun 29 Oct 2012 - 21:43

John Mac'Elorin
David Tennant

Identité
Prénom(s) & Nom: John Mac'Elorin
Nom de code: Bandit
Date & lieu de naissance: 31 octobre 1977 - Aberdeen
Âge: 35 ans
Emploi/occupation: Chippendale, strip-teaser, ou en tous cas c'est comme ça qu'on dit il paraît, pour moi c'est sauter partout à moitié nu, et ça, ça me plaît beaucoup !
Centres d'intérêts: Dormir, prendre des bains de soleil, sauter sur les gens sans prévenir, voler des choses, manger, me promener, faire de nouvelles rencontres, me retrouver dans les ennuis jusqu'au cou.
Statut: Célibataire
Groupe: Indépendants
Caractère
fou, espiègle, névrotique, distrait, névrosé, gentil, constamment excité et hystérique, doux, câlin, tactile, naïf, joueur, exigeant, bi-polaire, fier, cleptomane, indépendant, déteste l'engagement et la routine, peureux, curieux, imprudent, acrobate, sauvage

Capacités & Mutations
- Métamorphose féline : John est capable de se transformer en chat. Ou le chat est capable de se transformer en John, la chose n'est pas encore tout à fait claire. Lorsque John est inquiet/excité/en colère/à envie de se glisser dans un recoin où son corps humain ne peut pas se glisser, John se transforme en un chat roux absolument adorable portant autour du cou un collier avec une médaille où il est gravé « Bandit », médaille pendant au bout d'une cordelette à son cou lorsqu'il sous forme humaine. La métamorphose ne change rien du caractère ou des actions de John car celui-ci ne se rends pas compte : Chat ou humain, c'est du pareil au même pour lui. En conséquence, il lui arrive assez régulièrement d'agir en humain sous forme de chat et en chat sous forme d'humain.

NB: John ne perds pas ses vêtements lorsqu'il se transforme en chat ( comme il se transforme au petit bonheur la chance et sans en avoir conscience, il serait depuis longtemps nu...Il a plutôt tendance à perdre ses vêtements sous forme humaine, car ils sont bien trop larges pour lui. ) mais il perds inévitablement ses chaussures. Ou plus exactement, il a perdu trois fois les chaussures qu'on lui avait forcé à mettre : à l'assistance publique, à l'asile et au foyer. De son plein gré, John ne mets donc pas de chaussures et préfère se balader pieds nus, son pantalon traînant par terre.

- Un talent incroyable pour s'endormir n'importe où, se tordre dans les positions les plus extravagantes, grimper sur à peu près tout ce qui se trouve sur son chemin et en tomber aussi sec sans se faire (trop) mal. Il est également doté d'une malchance de chat noir, si cela compte comme un don...

- 9 vies : on est un chat ou on l'est pas. En théorie, John possède une capacité de régénération accélérée qui lui permet de se soigner facilement des blessures mineures à moyennes. Il a également le pouvoir de se régénérer 9 fois d'une blessure grave voire mortelle. Ce pouvoir est très mal maîtrisé par John : pour la régénération légère, cela n'a lieu qu'une fois sur dix, et la plupart du temps il ne s'en aperçoit même pas et n'a aucun contrôle là-dessus. Quant à ses neufs chances, il en a déjà utilisé deux : l'une pour survivre à un empoisonnement à la mort aux rats – saleté de voisin s, il se souvenait très bien de son agonie – et l'autre lorsqu'il a failli se noyer dans l'Hudson : on se soupçonne jamais assez des risques à vivre sous une forme féline. Les chats utilisent très vite et bien leurs neufs vies, si si.

Eh toi là, t'es qui en fait ?
Prénom/pseudo ♦ MawÂge ♦ 20 ans Scénario ou inventé ♦ Inventé Comment as-tu atterri ici ♦ J'ai suivit une souris au bout d'une cordelette...Elle est passée où d'ailleurs celle-là ? Fréquence de connexion ♦ Passage quotidien, environ un rp par semaine sauf périodes surchargées Remarque(s) ♦ Nop Code règlement ♦ Validé par Tasha



Raconte-moi une histoire
John est né en Ecosse, à Aberdeen il y a 35 ans et des poussières... Son enfance est globalement très floue, avec peu de souvenirs vraiment fiables : il est d'une famille de nobles, de lords même et a passé ses premières années de vie dans la vieille demeure familiale. Des lords en Ecosse dans une vieille maison, ça ne vous évoque rien ? Ce que ça évoque à John c'est principalement l'humidité. L'humidité et les flaques: si on écoute les souvenirs de John, il y en avait absolument partout, ça mouillait les pieds, faisait flic-floc en fond sonore et c'était horrible. En somme, une grande maison impossible à entretenir, des lords sans le sous, des fuites un peu partout, une électricité vacillante et je ne vous parle pas du chauffage qui s'en va par toutes les fissures qu'il peut trouver et dieu seul sait combien qu'il y en avait. Brr.
Par bonheur, la mère de John s'en est rapidement allée en même temps que le chauffage pour traverser l'Atlantique et finir à New York, en compagnie de son fils. Nouvelle ville, nouvelle vie et climat à peine meilleur. John a une très mauvaise conscience du temps, mais il devait à peu près avoir cinq ou six ans lorsqu'il a emménagé avec sa mère dans un petit appartement de New York, son père étant resté en Écosse à jouer les Lords pluvieux; Si leur existence fut assez pauvre, John ne s'en souvient pas vraiment, il a juste un excellent souvenir du plaid de laine jeté sur le canapé où il passait le plus clair de son temps étant enfant et de la cuisine délicieuse de sa maman. Si sa mutation féline n'avait pas encore eu lieu, la névrose qui lui fait perdre conscience de son humanité et lui fait adopter un comportement étrange était déjà en cours d'installation. Pour preuve les rapports scolaires désastreux que l'on remettait sans cesse à sa mère en secouant la tête. Elle les lisait toujours en silence, calmement, avant de porter un regard triste sur John qui la fixait avec ses grands yeux, sans comprendre. Elle ébouriffait vaguement sa tignasse ou lui caressait la joue avant de mettre le dossier à la poubelle et de partir travailler, sans rien ajouter.

« Troubles de l'attention »
« Feule et crache sur ses camardes. »
« A griffé un de ses camarades quand celui-ci a voulu prendre un de ses crayons de couleur. »
« A passé l'après-midi caché en haut d'une armoire. »
« Absence de conscience de soi et perte d'identité. »
« Gentil, volontaire, intelligent, curieux de tout.»

Lorsqu'il devait avoir onze ans, sa mère mourut dans un accident de voiture tout bête, renversé par un des jolis taxis jaunes de la ville. Personne n'eut l'idée de contacter son père à l'autre bout du monde, et John fut rapidement placé à l'assistance publique. Au vu de son dossier, il ne fut même pas proposé à l'adoption : qui voudrait d'un gamin de onze ans bon pour l'asile ? Jusqu'à ces 18 ans il resta donc pupille de l'Etat. S'il garde des souvenirs excessivement vagues de son enfance – il ne peut se souvenir du visage de sa mère ou de la configuration de leur appartement – il conserve des bribes de souvenir positives de cette époque, des sensations et une joie sans raison. Lorsque l'Etat se mit en tête de l'éduquer, la mémoire de John perdit d'autant plus les pédales. Le programme étatique n'était pas si mal pourtant : aller à l'école – John était loin d'être bête, si on acceptait de lui répéter la question jusqu'à ce qu'il concentre son attention dessus -, avoir un toit sur la tête et des repas chauds dans le ventre, des vêtements décents – quoique trop large pour sa silhouette maigre et trop grande - porter des chaussures – , de quoi peut-être un jour avec un job honnête – c'est pas gagné même à trente-cinq ans – et quelques camardes – dommage, John est assez difficile à vivre – et enfin lui faire porter des chaussures quotidiennement - manque de pot, c'était l'adolescence, et à l'adolescence John s'est mit à avoir quelques problèmes relationnels avec les chaussures. Et avec son corps de manière générale.

A l'adolescence, on s'en sent souvent mal dans sa peau : pour lui, ce fut au sens littéral du terme puisqu'il se mit alors à se transformer aléatoirement en chat. Aléatoirement, car il ne maîtrisait alors pas plus ce pouvoir qu'à présent ( c'est-à-dire pas du tout, trente-cinq ans passés et il n'a toujours rien remarqué. Diagnostiqué fou à lier. ) mais surtout car cela lui posait beaucoup plus de problèmes qu'aujourd'hui, étant donné que 1) l'adolescence étant une période troublée et hormonale ces métamorphoses avaient lieu très très souvent 2) il vivait en pensionnat, ce qui n'aide pas à cacher un petit problème de fourrure, d'autant moins quand les animaux y sont interdits.

Errance et chasse à la souris

Dès qu'il fut majeur et vacciné – quoi qu'il doit lui manquer quelques vaccins félins - - mais pas castré, merci bien – il fut mis dehors de l'assistance publique. Il avait causé assez de problèmes comme ça. On lui indiqua gentiment un emploi de serveur, histoire qu'il puisse subsister par lui-même sans être aux frais de l'état. Merci bien, dehors et bonjour chez vous. John garda ce premier boulot très exactement deux mois. Après, on lui signifia clairement que les poils dans les assiettes ce n'était pas de très bon goût et qu'un chat qui filait entre les assiettes brisées ne pouvait que se faire chasser à coup de balai.
Après ça, difficile de se retrouver un travail décent et honnête : John finit assez rapidement à la rue, sans que cela lui pose pour autant de véritable souci; dormir dans un carton en tant qu'humain c'est l'enfer sur terre, dormir dans un carton, c'est le paradis pour un chat. Surtout qu'il se faisait régulièrement adopté par des familles humaines qui le dorlotaient et s'occupaient bien de lui. Jusqu'au jour où ils trouvaient un jeune homme inconnu dans leur lit/sur leur canapé/meuble de la cuisine et qu'il fallait bien qu'ils le jettent dehors, outragés.
John resta pas mal de temps à cheval entre la rue et les maisons confortables, jusqu'à ce que la police le découvre sous forme humaine, couché dans une ruelle et veuille l'embarquer. Réaction instinctive ? Tenter de leur arracher les yeux avec les ongles et de les mordre où il pouvait . Du coup, plutôt que le foyer pour sans-abris, c'est à l'asile psychiatrique qu'on l'a emmené. Le jugement fut sans appel et donna enfin à nom à l'esprit en bazar de John :

« Sujet à des troubles psychotiques. Perte de contact avec la réalité et troubles de la personnalité et de l'identité. Tendances bipolaires. Vole les autres patients. Cleptomanie. Multiples tentatives d'évasion. Agressivité. Troubles du comportement. Paranoïa. »

Etc, etc. Il y en avait pour de pages. Résultat, enfermé jour et nuit avec un grillage aux fenêtres, et des jolis petits médicaments à avaler en alternance avec des jolies petites thérapies par la parole.

L'échec fut total. Il y a cinq ans à peu près, on décida qu'un autre asile, en-dehors de New York serait plus apte à le « soigner » : John profita du trajet pour se sauver à toutes pattes et pour recouvrir sa liberté chérie. A partir de ce moment-là, John se mit à alterner foyers pour sans abris et cartons douillets, avec même un bref passage à la spa, si si. Le temps passe vite lorsqu'on s'amuse et qu'on est un chat vagabond.

Le seul événement marquant des dernières années, fut la mort de son père. On réussit à lui faire parvenir une lettre par l'intermédiaire de l'assistance publique et du foyer pour lui indiquer qu'il était prié de se rendre en Ecosse grâce au billet d'avion ci-joint pour assumer son rôle de lord et prendre son héritage. Inutile de décrire la crise de panique de John dans l'avion, il suffit de dire qu'ils ne passèrent pas loin du crash aérien et qu'il est dorénavant exclu de toutes les compagnies aériennes du monde.Lorsqu'il revient à la maison de son enfance et à la pluie familière, il eut un entretien avec un notaire et un parent éloignés, chargés de définir si, oui ou non, il mérita la demeure, ses fantômes et ses fuites dans le toit. Après qu'un gros chat roux fut découvert à la place de John dans le joli lit poussiéreux qui lui était attribué, la réponse fut non. Il y eut des cris, des jets d'objets, des insultes qui avaient toutes un rapport avec « saleté de mutant dégénéré abject rebut de la société inhumain qu'est-ce qu'on a fait pour mérité ça ». John ne comprit pas bien du pourquoi du comment on le traitait de mutant – il se sentait bien lui – mais est décidé à découvrir de quoi il s'agit. En attendant, ce qui fut clair parmi les insultes c'était qu'il était prié de retourner dans son « pays de mutants psychopathes » à ses propres frais.

Un chat ne peut pas traverser l'Atlantique à la nage, c'est un fait. L'autre leçon à tirer était que John était atteint d'un sérieux mal de mer. Il se souvient très bien d'avoir été malade comme un chien – ce qui d'autant plus pénible quand on est un chat – durant tout le voyage, à bord d'un cargo misérable, en tant que passager clandestin, roulé en boule entre deux caisses, poisseux, mouillé, bavant et malade. Gé-ni-al. Il n'avait jamais été aussi heureux de poser les pattes sur le sol américain, tiens. On ne l'y reprendrait plus, il ne partirait plus même si un balai géant décidait de l'en chasser. Home sweet home.


Sieste à l'abri...pour l'instant

Que fait John ces derniers temps ?

Eh bien il est fier de vous annoncer qu'il a trouvé un boulot qui lui permet de se payer un petit studio – uniquement meublé de coussins et de canapés, on ne se refait pas - . Ou plutôt, un boulot l'a trouvé : il était tranquillement allongé sur un banc quand un homme est venu lui proposer de travailler dans son bar en tant que « chippendale ». John n'a aucune idée de ce que cela signifie, mais comme il est du genre imprudent et curieux il a dit oui. Après expérimentation, il s'agit de s'agiter et de se trémousser félinement en enlevant ses vêtements. Parfaitement dans ses capacités. C'est même plutôt chouette.

Concernant les évènements récents ? Pas très concerné.

Il n'était pas là lors de l'attaque de Loki : il s'était fait recueillir par une famille et à passé sa journée à dormir sur un canapé entre deux coussins. Pour réveiller John, il faut bien plus qu'une invasion extra-terrestre, c'était pas de son niveau ces conneries.
L'attaque de la confrérie ? Hum, si, si, il voyait. Il était sous sa forme de chat, là-encore, perché sur un toit, et n'avait rien manqué du spectacle. Il lui avait manqué quelques indications contextuelles pour bien saisir tous les tenants et aboutissants, mais il avait plutôt aimé: c'était joli, toutes ces lumières, il y avait de l'animation et il adorait l'animation. Et puis, il n'aimait pas beaucoup le maire.
Si on lui explique calmement ( et fort patiemment ) l'histoire des mutants, de la confrérie et des x-men et qu'on lui demande de choisir un camp, il serait plutôt confrérie : il n'aime pas quand on cherhe à emprisonner et à malmener des gens, surtout à cause de leur différence. Et dans ces cas-là, sa réaction c'est soit la fuite, soit s'il ne peut pas partir à fond de train, l'attaque toutes griffes dehors dans les yeux. Alors, non, ces sentinelles et ces discours sur les mutants qui les traitent comme des méchants et des aberrations , cela ne lui plaît guère, même s'il n'est pas bien sûr de comprendre et d'être concerné. Il est un mutant, puisqu'il se fait assez souvent assez insulter de ce nom-là, même s'il n'a pas bien compris en quoi il en est un …
Le phénix ? C'est un oiseau ça, non ? Il est comestible ?


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Lun 29 Oct 2012 - 22:02
Vive Docteur Who

Ce personnage te colle à la peau, j'adore :lol!:

Tu connais la chanson bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Stark Industrie
Admin
♠ CLASSE & NOM DE CODE : + ∞
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Lun 29 Oct 2012 - 22:06
Rebienvenue mon petit chat ♥


.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Lun 29 Oct 2012 - 22:07
Re bienvenue.
Tu connais déjà la maison.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Lun 29 Oct 2012 - 22:08
Lokiiiiiiii-Cat ♥ enfin !

Bienvenue mon p'tit *câline tout plein* (Pepper, je veux un chat !)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Lun 29 Oct 2012 - 22:11
Ne pas me lancer sur Doctor Who sinon je fais une crise d'hystérie

Merci beaucoup ! *distribue les câlins ronronnants*

Tony : Enfin, enfin ! Il a toujours été là le Loki-cat !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Lun 29 Oct 2012 - 22:24
Ton premier gif dans ton profil est horrible !!!! Le pauvre minou il est coincé dans un bocal :77:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Mar 30 Oct 2012 - 1:44
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Mar 30 Oct 2012 - 10:30
Re bienvenue à toi =D !!! En voilà un perso intéressant =D !!! Pressée de voir ce que ça va donner !!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Miaw maw ?- John Mac'Elorin   Mar 30 Oct 2012 - 10:32
RE-Bienvenue

Courage, Doctor ♥️
Revenir en haut Aller en bas
 

Miaw maw ?- John Mac'Elorin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


 Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc