Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Je peux assister au cours ? [Eliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Je peux assister au cours ? [Eliane]   Mar 1 Déc 2015 - 23:25
Je peux assister au cours ?


Une seule grille, voilà le seul obstacle qui m’empêchait de tomber en contre-bas sur le sol carrelé de la salle de classe. Oui, c'est bien dans un conduit d'aération que je me trouvai et pas n'importe lequel, celui débouchant directement dans la salle des cours de langues. Comme tout le monde le sait, enfin mes proches...moi quoi, je parle de nombreuses langues et ça m'a grandement servi, de quoi ramener mes fesses ici pour assister à un cours depuis le plafond. Après on n'ose dire que je ne suis pas un élève studieux ? Je vous en foutrais de vos remarques. Il devait bien y avoir une vingtaine d'étudiants dans cette salle, tous aussi concentré les uns comme les autres. Allez les gars, un peu d'animation ne fait pas de mal. " Visiblement on n'a atterrit dans une salle d'attente pour dépressif. J'ai bien regardé le panneau à l'entrée ? Je commençai sérieusement à avoir des doutes, mais à en voir les jeunes femmes s'y trouvant, ça ne pouvait être qu'une université et puis la prof...HALLELUJAH !!!! Dimanche j'irai à l'église. J'ai du temps à tuer, autant l'utiliser à bon escient, la gueguerre ça va cinq minutes, j'ai pas que ça à faire à courir dérrière les méchants...ou les gentils tout dépend. " Pourquoi ne pas approcher la prof ? Elle pourrait t'apprendre deux ou trois tours avec sa langue." C'est vrai qu'elle doit bien manier sa langue la petite. Oui, enfin vu le costume que je porte, elle risque de fuir plus qu'autre chose. Enfin, ça se trouve elle est aussi saine d'esprit que moi, ce qui serait une première je dois bien l'admettre.

Il y avait d'ailleurs un petit puceau à lunette juste en-dessous en train de dessiner des choses obscènes sur un bout de papier et je dois dire qu'il a un bon coup de crayon. Je changerai néanmoins quelques petites choses à sa place comme par exemple le sexe de l'asiatique, c'est dégradant ce qu'il a dessiné, Bruce Lee n'avait pas ça lui. Exaspéré par ce dessin, je me tapota la tête à trois reprises en espérant que c'était un cauchemar...mais non, c'était bien réel. " On s'ennuie un peu trop à mon gout...tu devrais faire ton entrée en scène pour pimenter un peu tout ça." Je devrais en effet, ça ferait bouger un peu les choses. Tant qu'à faire, autant la faire bien. Je me décida à ramper dans le conduit qui collait pile-poil à ma corpulence en empruntant une direction avec pour but de finir non loin de la professeur. A gauche...puis à droite..euh non à gauche encore...." Hein ?!" Une nouvelle grille se présenta à moi et en regardant en bas c'est un jeune couple en train de....WAOUHHH !!!! C'est officiel, j'adore cette université, mais je me suis trompé de chemin. Attendez deux secondes. J'ai volé le plan de l'université qu'i se trouvait à ma ceinture, je l'avais complètement oublié celui-ci.

D'un geste se voulant délicat pour ne pas interrompre le jeune couple, je pris le plan pour le déplier en le posant sur la grille situé bien au-dessus du couple dans le placard à balai. Alors...gauche....gauche et droite...à voilà. Illico je fis demi-tour en n'oubliant carrément le plan pour prendre le chemin en question...le bon cette fois-ci. Après quelques secondes je me retrouva pile à l'endroit où je voulais. La porte d'entrée de la classe se situait à droite, le bureau de la prof au milieu à gauche et les élèves dans le restant de la salle....parfait. Allez à trois, un....deux..." ATCHOUMMMMMMM !!!!!!!!!!!!!" La violence de l'éternuement procura une pression assez forte pour faire tomber la grille qui à la base n'était pas réellement solide, sans prendre en compte mon poids en plus. Je vins m'écraser le dos en premier sur le sol carrelé entre la porte et le bureau. Aie Aie Aie !!! Apportant aussitôt une main sur le bas du dos, je me le gratta vivement tout en me relevant, oubliant carrément l'entrée en scène merdique que je venais de faire. On respire, on expire, mais on n'accouche pas contrairement aux femmes.

Un dernier étirement pour faire passer la douleur avant de relever le regard et voir ceux des élèves me fixer avec appréhension, une certaine peur pouvait se lire sur leur visage. Il n'y a pas que des bonnes gueules ici. Ah...euh...trouve quelque chose à dire...trouve quelque chose...le premier truc qui te passe par l'esprit. " Sorpresa." C'est bien les cours de langues ici ? Levant les mains légèrement vers le haut, je repris d'un ton tout aussi enjoué et amusé à la fois. " Pas d'inquiétude, je suis un collègue à...." Sans m'en rendre compte je venais tout juste de me positionner aux cotés de la prof où je tendis discrètement l'oreille en espérant qu'elle me réponde. Allez, il faut rassurer ces gosses.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je peux assister au cours ? [Eliane]   Sam 5 Déc 2015 - 0:59

Pour finir à la porte

Elle a posé sa veste sur le dossier de sa chaise, observe les élèves avec attention et soupire. Ils ont l’air ultra-motivés encore une fois. Parfois elle se demande vraiment pourquoi elle a choisi d’être professeur vu qu’apparemment on a beau faire tous les efforts du monde, s’ils ont décidés de dormir pendant votre cours, il ne faudra pas trop leur en demander. Pourquoi ont-ils pris cette option s’ils ne comptent pas se pencher un peu plus sur la matière ? Elle leur a donné une liste de livres à essayer de lire dans l’année s’ils le souhaitent. Des livres courts, relativement simple, sans leur imposer. Juste au cas où ils souhaiteraient s’améliorer et en leur assurant qu’ils peuvent venir lui en parler. Sauf que niveau communication, beaucoup de ces élèves ne devaient pas considérer qu’elle soit très ouverte d’esprit. Elle prend sa craie et commence à noter le sujet du cours. D’habitude, ils profitent de ce moment pour prendre le temps de bavarder avec leurs voisins, voisines mais là, rien. Elle n’a même pas l’occasion de leur balancer une craie à la tête. « Boooon… Leçon du jour, les expressions françaises. Je suis sûre que vous en connaissez au moins une ou deux. Qui veut se lancer ? » Aucune réponse. Elle tente d’interroger une élève qui hausse négligemment les épaules et se replonge sur sa feuille sans rien ajouter. « Ok… » Elle tente une seconde fois avec un autre mais rien n’y fait. Elle ne va pas faire cours toute seule hors de question. « Dans ce cas, … vous allez tous m’écrire des jolis phrases sur vos feuilles parce que celui qui ne m’aura rien écrit dans 5 minutes aura un exposé à me faire sur les différences entre expressions en anglais et expressions en français, ok ? Allez c’est parti les djeun’s ». Elle a l’impression de devoir faire animatrice de colonie alors que ça ne fait certainement pas partie de son boulot. Elle passe dans les rangs lentement comme un sentinelle sachant pertinemment que les élèves adorent se sentir épié. Jusqu’à ce qu’elle tombe sur une feuille qui dépasse du carnet d’un de ces élèves et entrevoit un dessin. Elle attrape la feuille. « Ce cours de français t’inspire profondément… C’est vrai que ça manque un peu de déco cette université. On devrait peut-être affiché tes œuvres … ? Puisque tu as l’imagination fertile, tu te pencheras sur une interprétation graphique de ce que tu veux ayant un rapport avec la France ou le français en m’expliquant ton travail, ok ?  Bon les autres, on en est où ? Sonja ramasse les feuilles, s’il te plaît. » Eliane retourne près de son bureau en ne s’attendant pas tellement à un exploit dans les copies. Elle commence à lire, les élèves ont l’air un peu stressé. Elle lève un instant la tête au dessus d’elle, en jurant avoir entendu un bruit mais reprend sa lecture et s’apprête à faire part d’une copie plutôt bien remplie pour une fois. De véritables expressions françaises ! Un miracle… « Joli travail Lena. Je… » Un bruit d’éternement un peu trop bruyant pour être crédible et naturel la fait sursauter tandis qu’une grille vient de céder, suivi de près par… un guignol. Eliane ne peut se retenir de jurer devant l’apparence de l’olibrius. La violence de la chute la fait grimacer. Que faisait ce type dans les conduits d’aérations de l’université ? Elle ne sait pas encore à quoi elle doit s’attendre avec ce type mais les plus paniqués, ce sont ses élèves. Certains se sont même réveillés et sont debout derrière leur chaise comme s’il s’agissait d’un bouclier.

S’ils ont tous reculé d’un pas, Eliane est restée à sa place, les bras croisés tandis que l’individu se relève. Il bloque un peu la sortie et comme elle ne sait pas trop quoi penser de lui… pour l’instant, elle ne fait rien. Elle est juste agacée qu’on vienne pourrir un cours déjà délicat à mener à bien. « Sorpresa »  Ah oui, pour une surprise c’en est une. It’s raining men !  Italien, Espagnol ? Elle hésite entre les deux mais l’important n’est pas là pour le moment. L’écossaise garde son calme et répond simplement « c’est le cours de français ici ! » Ses élèves n’ont pas bougés. C’est vrai que ce n’est pas rassurant un homme en costume couleur coccinelle. Ils le suivent du  regard comme s’il s’agit d’une bombe risquant d’exploser. L’autre taré tente de rassurer, enfin sans doute parce qu’il est difficile de juger un mec dont on voit pas le visage et qui entre par effraction. Un collègue … Pas de travail, on a pas de prof avec des tenues maso, ni parmi les confréristes, certes fous pour quelques uns mais pas au point qu’elle ne les reconnaît pas. La remarque l’a fait donc rigoler et non pas donner son nom. Sans déc’, c’est tout ce qu’il a trouvé à dire ? Et il croit vraiment que ça va marcher ? Ses élèves avaient déjà de large doute sur sa capacité à être dans l’enseignement mais là, si elle prétend être collègue avec … un clown ? Non sans façon ! Les étudiants ne sont pas tous des flèches mais bon ils vont faire des rapprochements après. S’il fait partie de ceux qui ont été nommés « anormaux » durant la Purge, il n’a rien à faire ici. Elle affiche un fin sourire « Oublieriez-vous les noms de vos collègues … ? Mon nom de famille commence par un R… à vous de jouer !»  Elle arque un sourcil comme si elle attend soudainement qu’il joue au devinette. Bonne chance pour trouver le bon nom mais intérieurement, Eliane est soucieuse. Le cours n’est pas terminé, les élèves ne doivent pas sortir tout de suite alors si jamais ça tourne mal ? Elle ne peut pas user de ses dons de mutantes ici… Elle espère que ce type est qu’un simple rigolo donc… « Et si vous vous présentiez… en français ? Pour faire bon exemple. »
AVENGEDINCHAINS


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Je peux assister au cours ? [Eliane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-