Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Marvel
MessageSujet: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Ven 8 Jan 2016 - 18:07

Les poulets tombent du ciel, c'est bien connu




Eliane V. Rhodden ; Erik Lehnsherr ; Chelsea Walker ; Jonathan H. Chamomille ; Eilis Archer ; Matt Murdock ; Anthony E. Stark ; Hati Fenrirson




LE BRONX – 9h48


Après quelques mois de calme bien mérités, la vie semblait avoir repris un cours normal (pour autant qu’elle puisse l’être avec Loki à la tête du pays). Les fêtes de fin d’années se sont déroulées dans une ambiance festive, laissant place à la joie et la bonne humeur, mais le début de l’année 2016 a pris un tout autre tournant. Cette journée du mardi 12 Janvier 2016 n’a pas vu le jour se lever, pour commencer. De lourds nuages noirs ont envahie le ciel, striés d’éclairs, et une brèche vers l’espace s’est ouverte, bien connue de tous ceux qui ont vécu l’attaque des aliens de 2012, et ces mêmes aliens en sont sortis, d’abord en petit comité. Une différence, néanmoins, a pu être notée : ils ont été améliorés. Thanos ne refera pas deux fois les mêmes erreurs. Face à cette menace, les plus courageux sortent pour faire face aux aliens et tenter d’endiguer l’invasion.

Vous vous trouvez, pour une raison précise ou par la force des choses, dans le Bronx. Ce n’est pas l’endroit le plus touché, la faille qui s’est ouverte au-dessus de ce quartier n’est pas bien grande, mais les ennemis semblent déterminés à détruire tout ce qui se trouvera sur leur chemin, que ce soit des bâtiments ou des êtres vivants. Oui, cela inclue aussi les oiseaux tentant de fuir à tire d’aile pour retomber, grillé à point, sur l’armure d’Iron Man avant de s’écraser au sol – ô joie et bonheur.

Car c’est finalement une foule de « héros » qui s’est retrouvée dans le Bronx ; entre Confréristes, (élève) x-men, indépendants ou riche philanthrope… Les ennemis n’ont qu’à bien se tenir. D’un autre côté, il faut bien un tel rassemblement pour affronter les furies qui descendent sur vous en essayant de réduire le Bronx en cendre, car s’ils ne sont pas les plus entraînés ou les plus nombreux, vos ennemis semblent déterminer à prouver qu’ils méritent mieux qu’être des soldats de seconde zones et espèrent bien vous éradiquer rapidement pour continuer leur chemin et gagner le cœur de la ville.



Codage & apparence par © Elorin




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Ven 8 Jan 2016 - 22:18



Intrigue

I'm not gonna give up today

   Tout semblait calme. Enfin, aussi calme que pouvait l'être New York, évidemment. Le temps n'était pas fabuleux, certes, mais ce n'est pas comme si j'avais déjà fait grand cas de la météo, vous me direz. Quoique si. Surtout quand je veux aller me la couler douce, doigts de pieds en éventail, sur une plage quelconque. Mais là, je m'en moquais. Ni Pepper, ni Moony n'étaient là, l'une se trouvant dans un avion vers l'une des nombreuses usines de Stark Industries, et la seconde étant dans l'appartement que je possédais à Los Angeles. Honnêtement, je me sentais un peu seul, mine de rien, dans la tour Stark désertée. L'avantage à être seul, ceci dit, c'est que je pouvais passer autant de temps que je le voulais dans mon atelier, sans que personne ne vienne me râler dans les pattes ! Et croyez le ou non, mais j'ai réussi à terminer bien plus de choses que je n'aurais cru. Comme quoi, un peu de solitude, parfois c'est le coup de pied au cul qu'il nous manque pour avancer. Tout était calme, donc. Et tout allait pour le mieux. Du moins, c'est ce que je pensais. Vers cinq heures du matin, alors que je somnolais à moitié, la joue contre mon plan de travail, avachi sur mon tabouret, les alarmes anti-nucléaires de la ville se mirent à beugler. Je me réveillai en sursaut, déboussolé pendant quelques secondes. Mais il ne m'en fallut pas davantage pour comprendre qu'il se passait quelque chose de plus grave qu'une "simple" attaque nucléaire lambda. Ni une ni deux, je bondis sur mes pieds, envoyai valser la feuille de croquis qui s'était collée à ma joue, et filai me glisser dans mon armure. J'ignorais encore quelle catastrophe allait nous tomber dessus, mais j'allais vite le découvrir.

... Les Chitauris. Encore. Mais bon sang, ils n'abandonnent jamais ces mecs-là ou quoi ? Cette fois-ci, le ciel ne s'était pas déchiré en un seul point, mais en plusieurs. Autre détail plus qu'inquiétant, les aliens qui menaient l'assaut paraissaient... Différents. Bordel. Dans quel Enfer étions-nous encore embarqués ?
Lorsque l'attaque commença, je me trouvais dans le Bronx, et je n'étais pas seul. Parmi les personnes qui se trouvaient là, je ne connaissais que Erik Lehnsherr, membre des fameux Avengers 2.0, tsss... Ramassis de conneries. Ceci dit, sa mutation nous serait d'une grande utilité, pour le coup. Mais les autres, je ne les connaissais pas. Et je m'en fichais bien, j'avais d'autres préoccupations, pour le moment ! Comme dégager du toit où je me trouvais, parce que les oiseaux rôtis qui me tombent sur la tronche, ça va bien deux secondes ! Une armure toute neuve...

Le ciel, voilà où j'étais le plus utile. L'un après l'autre, j'abattais les chasseurs ennemis, esquivant et louvoyant entre les immeubles et les décombres du mieux que je le pouvais, tentant de protéger des tirs ceux qui, par la force des choses, étaient devenus mes camarades pour ce combat qui s'annonçait. C'est ça, cette mission que je m'étais fixé, que je tentais de focaliser la moindre de mes pensées. Ce n'était pas le moment de trembler, pas le moment de céder à une nouvelle crise de panique. Si je laissais cette peur me gangréner, je ne pourrais pas défendre New York, je ne pourrais pas la sauver. Avoir mes compagnons Avengers à mes côtés aurait été un plus, j'avoue que ça aurait apaisé mes craintes. Mais j'allais devoir composer sans eux, advienne que pourra.
Malheureusement pour moi, je fus encore victime de ma tendance à trop réfléchir, puisqu'un Chitauri profita d'une seconde d'inattention pour me tirer dessus. Par chance, les dégâts furent minimes. Après avoir collé un uppercut bien senti à l'alien, y mettant encore davantage de force en me laissant tomber sur la toiture à moitié défoncée d'un bus abandonné au milieu de la chaussée, je décollai en trombe pour aller atterrir devant les autres.

- Je suppose que Lehnsherr et moi sommes les seuls à pouvoir voler ? Nous vous couvrirons depuis les hauteurs, mais gardez à l'esprit que nous ne pouvons pas être partout à la fois, donc surveillez vos arrières. Ces Chitauris-là ont l'air plus costauds que les précédents, faites attention. Je vous conseille vivement de ne pas trop vous éloigner les uns des autres.

Est-ce qu'ils étaient d'accord avec ce que je venais de dire ? Peu m'importait, puisque c'était le plus logique à faire. S'ils voulaient faire autrement, grand bien leur fasse. Mais ils ne pourraient pas dire que je ne les avais prévenus.


.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Lun 11 Jan 2016 - 17:14


Une sirène d’alarme n’est jamais bon signe, c’est bien connu encore moins à une heure aussi matinale. Matthew fut assourdi par le bruit de la sirène à tel point qu’il s’extirpa de son lit en se bouchant les oreilles. Reprendre le contrôle. Respirer. Mais il y avait tellement de bruit dehors, tellement de gens qui hurlaient, ‘est-ce que c’est la fin du monde ?’ ‘Ca recommence’ ‘où sont les Avengers ?’ ‘où est mon bébé ? Quelqu’un a vu mon bébé ?’ L’avocat n’en pouvais plus et c’est extenué qu’il atterri sur son canapé où il tenta de reprendre le contrôle et de se concentrer sur la situation plutôt que sur les sons. Cela lui prit quelques minutes mais il réussi à faire le vide dans sa tête, ou tout du moins à ‘éteindre’ les bruits. Sans plus attendre il partit enfiler son costume pour devenir Daredevil mais avant d’aller affronter ce qui se passait dehors il devait s’assurer de la sécurité de la personne qui partageait son lit. Il réveilla la jeune femme de manière certes un peu brutale mais elle devait réaliser l’importance de la situation. «Evacuation, Il faut qu’on se dépêche. » fit-il sur un ton froid, pressant la jeune femme de s’habiller avant de l’entraîner dehors. Matt évita les grandes rues, il se fia à ce qu’il entendait et pris les chemins où il y avait le moins de bruit possible. Il ne tenait pas la main d’Eilis mais en crevait d’envie, ne serait-ce que pour la rassurer mais il ne pouvait pas ou il n’y arrivait pas, c’était trop compliqué et il était inquiet pour elle-même s’il savait qu’elle pouvait se débrouiller.


Un groupe de gens étaient réunis dans le bronx, le bruit de l’armure d’Iron Man, il le connaissait. Si l’Avenger était là alors les autres allaient sans doute débarquer ? Et même s’il débarquaient, lui allait rester aussi et aider même si tout ce qu’il avait combattu auparavant n’avait rien d’extra-terrestres. Parce que c’était de cela qu’il s’agissait, les Aliens qui revenaient en force. Matt serra la mâchoire lorsque Stark se mit à donner les ordres. On se calme le milliardaire pensa-t-il «Stark, au lieu de jouer au petit chef, les points faibles de ces saloperies pour nous autres ne serait pas de refus… Vous avez déjà combattu ces machins, alors où est-ce qu’on frappe ? » Daredevil sortit ses armes, à savoir ses deux bâtons métalliques. Mouais…moyen contre des Chitauris.


Matt se tourna vers Eilis et l’emmena un peu plus loin du groupe, sans pour autant la toucher, il devait rester détacher «Je…J’ai besoin de voir. Il faut que tu me montres. Tout est trop bruyant et mes sens peuvent me tromper, j’ai besoin d’un visuel sur la situation et je me débrouillerais après. » Il soupira, baissa la tête puis finalement posa les mains sur les épaules de sa petite amie «Mais juste après, je veux que tu fonces vers l’évacuation, D’accord ? J’ai besoin de savoir que tu seras en sécurité et… » Il tourna la tête, des bruits d’armes, de métal et autres sons indiquaient que la bataille faisait déjà rage. «C’est le plan, tu m’entends ? » Il fit glisser ses mains le long des bras de la jeune femme pour rejoindre ses mains. Il aurait aimer la toucher mais son costume l’en empêchait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Mar 12 Jan 2016 - 12:10



Intrigue

I'll stay with you forever.

Je dormais. Je dormais, profondément, et c'était ma foi quelque chose de bien agréable. Ainsi, lovée contre un corps chaud, en position fœtale, je rêvais à de jours meilleurs comme par exemple … Sly et moi en train de manger un glace. Neil et Allen en train de cuisiner – Neil ayant une spatule à la main, fièrement campé dans un tablier comportement de petits canards, une lueur de défi dans le regard. Hati en grosse boule de poils en train de ronfler comme un bien heureux dans sa chambre. Phillys en train de photographier N-Y en fredonnant du Rent et, enfin, les lèvres douces de Matt pressées contre les miennes. Oui. La fin du monde aurait pu être annoncée que je ne l'aurais pas entendue, trop prise dans mon monde imaginaire, profitant de chaque seconde de répit. Il était rare que je réussisse à me reposer de cette manière, il faut dire, ne dormant que d'un œil et peu d'heures – la joie d'être une insomniaque légèrement parano sur les bords. Mais Matthew et son odeur étaient mes plus belles berceuses, plus efficaces encore que les histoires de Neil, et lorsque je dormais avec lui, trop peu souvent à mon goût, c'était toujours salutaire.
Pourtant cette fois quelque chose vint perturber mon sommeil réparateur. Un corps en mouvement, une sensation de froid. Non, me dis-je, encore cinq minutes. Je mis du temps à entendre la sonnerie stridente indiquant les ennuis, ne reprenant conscience du monde réel lorsque Matt me tira brutalement de mes songes. Cela aurait été quelqu'un d'autre qu'un membre de ma famille, je l'aurais égorgé sans le vouloir – les Archer ont un système d'autodéfense automatique qui se déclenche lorsque vous les surprenez, la mien passant par ma mutation en prime, ma peau se recouvrant d'écailles tranchantes. Heureusement pour mon homme, j'avais d'assez bons réflexes pour arrêter net mon geste avant même qu'il ne s'enclenche, ayant reconnu mon assaillant. Je clignais des yeux, surprise, pas encore tout à fait opérationnelle, les sirènes continuant de hurler leur message au dehors tandis que je me bouchais subitement les oreilles en grimaçant. Avoir une ouïe plus sensible que la moyenne a parfois ses avantages, mais là ce n'était pas le cas. Bon sang .. mais que se passait-il ?

« Évacuation, Il faut qu’on se dépêche. ». J'ai relevé la tête, fixant un Matt tendu comme un string, sans comprendre. Qu'est-ce que c'était que ce bordel ? Je remarquais enfin qu'il était vêtu de son costume de ninja SM – bien qu'il ne le soit pas, ayant en revanche une tendance masochiste très prononcée – avant de froncer les sourcils. Il n'avait pas pour habitude de le porter devant moi, laissant apparaître son coté sombre, sans parler de son ton, aussi froid que la glace d'oncle Az', qui était aussi déroutant qu'il sentait les ennuis à plein nez. J'avais jeté un coup d'oeil dehors, terminant de me réveiller, prenant conscience de l'étendue des dégâts. Évacuation .. merde. Mais pourquoi ? Une boule d'angoisse pure avait envahit mon estomac. Mes amis asgardiens s'en sortiraient, comme toujours, mais mes amis humains et, plus important, ma famille ? Où étaient-ils ? Je m'étais éloignée de la fenêtre, Matt me pressant de faire vite, et je l'avais écouté. J'avais renfilé mes fripes de la veille – débardeur, chemise, jean, sweat chaud – et j'avais envoyé à sms à Neil pour lui dire que j'allais bien, et que j'espérais qu'il en allait de même pour lui, avant de prendre mon sac et filer. Les autres attendraient en revanche, pour avoir de mes nouvelles. J'avais suivi un Matt survolté dans les rues – il évitait les plus connues, prenant les ruelles sombres et plus calme. Je ne préférais rien dire, tous mes sens étant en éveil, sachant pertinemment que c'était pire pour lui étant aveugle. J'aurais aimé lui prendre la main, j'aurais aimé me blottir contre lui mais … Non. Non. Mon regard cherchait la foule, enregistrant chaque cri et chaque image pour toujours dans ma tête, et je refoulais mon instinct qui me hurlait de partir en courant. Je devais faire face. Les Archer n'étaient pas des poules mouillées, même si la fuite était programmée dans leur gènes en première place (secondée de près par les relations amoureuses compliquées). Et puis nous étions également connu pour être borné et un brin téméraire lorsque la situation l'exigeait … Et j'étais une grande fille à présent.
Me refocalisant sur Matt, je me rendais compte qu'il nous menait dans le Bronx – le savait-il ? Je connaissais assez bien le quartier pour m'y être régulièrement baladé, mais sans plus. Il s'était stoppé face à un groupe de personne et j'avais fait de même, restant un peu à l'écart. Nous y étions … et la menace était présente, elle aussi. Baissant la tête par réflexe, je remarquais enfin les affreux aliens – Chitauris – dont j'avais tant entendu parlé et que j'aurais préféré ne pas voir. Pourquoi était la question qui me bouffait les entrailles, mais je n'avais pas le temps de la poser. A la place, je dévisageais sagement les gens présents,  reconnaissant deux d'entre eux que je connaissais de nom : Tony Stark – Iron man dans son armure flamboyante – et Erik Lehnsherr – Magnéto, l'ex patron de tonton Allen. J'aurais préféré les rencontrer dans un autre contexte mais … tant pis. Pas même le temps de dire bonjour en temps de crise : Iron Man nous briefait déjà et j'acquiesçais, prête à me battre … Car une partie de moi, en train d'émerger, désirait vraiment dégommer les aliens. Après tout, j'avais été entraînée par les meilleurs : Allen, Neil, Gamora, Eve, Matt lui-même et j'en passais, sans compter que j'avais encore au besoin Roger Rabbit – mon flingue modifié par Rocket.

« La tête je suppose ? » je lance à présent doucement, comme ça, en réponse à la question de Matt. Matt qui se tourne subitement vers moi pour m’entraîner au loin, et j'étouffe un couinement de surprise. A quoi joue t-il enfin ? Pas le temps de lui faire la remarque cependant, car ce qu'il me demande est … Oh par Odin, c'est vraiment l'Apocalypse. Je le contemple un moment, indécise, mais le temps presse, les Chitauris poursuivent leur dégâts. « … Je … Je peux te rendre la vue pour quelques secondes mais pas plus … cela suffira ? » j'inspire doucement, chuchotant ma réponse, avant de me camper devant lui, et reprendre, plus sûre de moi. « Quoi qu'il arrive, je ne partirais pas Ma… Monsieur Daredevil. Ma famille se bat en ce moment. L'homme que j'aime est là aussi, au milieu du chaos et je refuse de l'abandonner. Et puis, il se pourrait qu'il ait besoin de moi … » je souris, avant de prendre ses mains, doucement. Oh que oui je vais me battre. Me tirer alors que tu … Plutôt me faire tuer. « Laisse moi être tes yeux. » je chuchote, lâchant ses mains. Et, n'y tenant plus, je finis par l'embrasser, avec urgence, la boule d'angoisse barrant mon ventre explosant. Qu'importe que DD soit un super héro froid et détaché, j'ai besoin de ça, maintenant. Et tandis que mes lèvres caressent les siennes, mes doigts se posent sur sa mâchoire – seul accès à sa peau libre -, mon pouvoir se libérant d'une façon fulgurante pour parcourir la peau de son visage. Je me détache de lui par la suite, sans pour autant arrêter de le toucher, focalisant mon attention et mon pouvoir sur ses nerfs optiques que je guéris, alors même que ma peau elle-même se couvre peu à peu d'écailles aussi rouges et résistances que celles du dragon Smaug. « Tu as trente secondes. Après il faudra faire sans. » je lui dis, chancelant quelque peu sous la fatigue soudaine qui m'envahit. Heureusement que j'ai bien dormi cette nuit … Je m'éloigne finalement de Daredevil de quelques pas, ayant besoin de me reprendre avant de sortir mon flingue, priant silencieusement pour un miracle supplémentaire. « C'est parti. » Pourvu que nous nous en sortions tous vivants.


.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Mar 12 Jan 2016 - 17:54

   
La défense de New York
Chelsea & other
9h48. Une alarme des plus stridentes sonne. Alarmant notre jeune mutante, qui venait à peine de se lever et de sortir de sa douche. Une attaque sur New-York vraiment ? Ravalant un juron, non digne d’elle, notre jeune femme s’empressa d’enfiler des vêtements, enfin plutôt son uniforme de X-men. Oui, elle allait porter main forte aux super-héro de cette ville. Fini cette phase je reste renfermer sur moi-même. Elle ne voulait plus rester enfermer chez elle a rien faire, comme ce qu’elle avait fait durant plusieurs mois déjà.  Donc elle allait arrêter de jouer cette comédie et ressortir plus.  Finissant de s’habiller dans son uniforme, qui était un peu différent des autres x-men, puisque pour elle, il n’y avait aucune manche. Puisque ceux-ci la dérangeait plus que d’autre chose, pour ses transformation fréquente, durant les combats. Lâchant un léger soupire, Chelsea sortit de sa maison en trompe, avant de monter sur sa moto et de partir vers ou l’une des fissure c’était produite dans le ciel. L’action devait être par la, non?



En arrivant dans le Bronx, c’est la qu’elle vit l’ampleur de la menace. Les Chitauri étaient de retour à New-York.  Ils n’avaient pas eu leur compte lorsque les Avengeur les avaient combattu, il y a de cela 4 ans déjà.  Observant les alentours d’un rapide coup d’œil, elle vit des gens qu’elle ne connaissait que de vue, Iron man, mais aussi quelqu’un qu’elle connaissait que trop bien, Magnéto, l’ennemi jurer du professeur Xavier.  Ravalant le point qu’elle développa dans sa gorge, celle-ci débarqua de sa moto d’un mouvement brusque avant d’aller se placer en position, devant les aliens. A peine arriver, qu’elle entendit Stark donner des ordres à tout le monde? Il se pensait le chef parce qu’il était soi disant un Avengers, c’est ca?  Dommage pour lui, notre mutante n’écoutait que Charles, ou son frère par moment.  Serrant les poings quelque peu, elle savait que celui-ci avait déjà affronté ses créatures, alors elle ne dit rien contre le fait qu’il prenne les commandes pour le moment du moins. Mais lorsqu’il dit que seul lui et Erik pouvait voler, elle resta quelque peu surprise, elle le pouvait aussi, sauf que cette animal ne serait pas de taille contre ses créatures.

- Je pourrais voler aussi. Mais cela ne servirait à rien contre ses choses.


Puis elle s’étira les bras quelque peu, avant de regarder à nouveau vers les chitauri devant elle. Il serait peut-être temps, qu’elle se change de forme pour tuer ces bestioles affreuse.  Après un petit moment, a observé ses adversaire, notre mutante fit un petit sourire, puis partit a la course vers l’un d’entre eux, avant de sauter pour se transformer a moitie chemin en louve blanche et de mordre la créature au cou. Lui arrachant une bonne partie de celui-ci, le tuant sur le coup. Pour ensuite, grogner contre les autres chitauri qui se rapprochaient d’elle, prête à se battre plus que jamais.

   

   
Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Ven 15 Jan 2016 - 1:14
Intrigue :  La défense de New-York

Let's the battle begins!
Sans être paresseux, je reconnais volontiers aimer dormir relativement tard le matin, à moins que mon travail ne me demande d’arriver tôt. Alors me faire réveiller par une sonnerie horrible, à même pas dix heures du matin…Je n’aimais pas cela. D’autant plus quand je découvris que j’ai détruit mon réveil pour rien, l'alarme ne provenant pas de ce dernier. Je me levai et qu’est-ce que je voyais ? Des gens qui couraient un peu partout dans la tour et qui hurlaient je ne sais trop quoi, trop de bruit en même temps…Jusqu’à ce que mon père ne me dise de filer d’ici et très vite. J’enfilais les premiers vêtements qui passaient, un jean et un t-shirt, sans même prendre le temps d’enfiler ni veste, ni chaussures, et je sortis. On m’incita à filer avec les gens qui évacuaient mais…Non, j’avais mieux à faire que cela, et notamment, vérifier que les Midgardiens que je considérais comme des amis allaient bien. Attendant le moment propice, je m’éclipsai discrètement et montai en haut d’un immeuble pour voir un peu ce qu’il se passait.

Des failles entre les mondes. Plusieurs de ces failles étaient ouvertes au-dessus de New-York et je n’aimais pas cela. Usant de mon aptitude aux bonds, je parcourus une bonne partie de la ville par les toits, me prenant plusieurs oiseaux au passage dans la tête. Par Odin…C’était vraiment l’invasion. En soi, je devrais m’en ficher, ce n’est pas mon monde, ce qui arrive à celui-ci m’importe peu. Sauf que maintenant, je vivais dans ce monde et je n’avais pas forcément envie d’en partir maintenant. Alors aider ce monde aujourd’hui voudrait probablement dire que je pourrais y rester, avec ma famille. Je ne pouvais pas rester sans rien faire et risquer de me retrouver à nouveau séparé de mon père et de ma famille alors que je venais à peine de les retrouver. Aider au moins quelques personnes n’était peut-être pas une si mauvaise idée. Tant pis si père me hurle dessus pour ne pas avoir respecté ses directives, mais j’avais d’autres choses à faire que de fuir.

J’entendis la voix de Eilis pas très loin et je la suivis. En haut de mon immeuble, je pus voir ce qu’il se passait dans la rue en dessous. Un regroupement de plusieurs personnes. Iron Man, Erik Lensherr, Eilis…Et deux autres que je ne connaissais pas et auxquelles je ne portais pas grande importance. Même Iron Man et Lensherr, je les connaissais pas parce que j’avais entendu Grand-Père en parler, mais sinon…Je les observais, tranquillement, observant la façon d'attaquer des…Chitauris ? Mais qu’est-ce qu’ils venaient faire ici ceux-là ? Ils n’ont pas déjà compris que venir attaquer Midgard c’était…Compliqué ? Apparemment non, mais je n’allais pas m’en plaindre. Oh, soyons clair, je ne veux pas que Midgard soit détruite, parce que je vis ici moi aussi, maintenant. Mais me battre, chasser, l’adrénaline de la bataille…Ca me manque depuis que je suis arrivé ici. Sauf que, comme d’habitude, je préférais prévoir un peu ce que j’allais faire avant de charger dans la bataille…

Hormis quand je vois un Chitauri filer vers Eilis qui…Ne semble pas pouvoir réagir. Oh non, hors de question. Je bondis du haut de l’immeuble, un grognement aux lèvres, et je tombe sur le Chitauri. Ce n’est pas le genre facile à maîtriser à ce je comprends – vite – surtout sous forme humaine, mais je finis par avoir le dessus, notamment quand je lui arrache les deux bras. Plus difficile de vraiment porter un coup quand on a plus de bras, pas vrai ? Puis je me tourne vers Eilis, un grand sourire aux lèvres.

"Salut Princesse ! Alors, on ne m’invite même plus quand on fait la fête ?"

Pourquoi je la surnommais princesse ? Oh, c’est simple, la première fois que je l’ai rencontrée, elle faisait une couronne de fleurs. Depuis, je la surnomme Princesse. Quelqu’un n’est pas content ? Je m’en fiche. Simple, non ?
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Sam 16 Jan 2016 - 23:38


Intrigue :  La défense de New-York



Tout avait été bien trop calme ces derniers temps et Erik se doutait que quelque chose viendrait perturber ce moment de piété. Les chitauri avait donc décidés de mener le combat contre la Terre ce jour-ci,  c'était beaucoup plus tôt que ce qu'avait prévu le vieil homme mais qu'importe il était prêt. Après tout, pour un homme de son âge qui a passé la majeur partie de sa vie en lutte perpétuelle il ne restait rien d'autre comme épreuve que de mourir au combat. Pour tout dire Magneto aurait souhaité mourir au combat dans une dernière symphonie, marquant par son dernier coup d'éclat l'histoire des hommes, plutôt que de mourir alité dans son lit comme un petit vieillard à moitié sénile. Mais bon pour l'instant c'était l'heure du combat.

Erik n'était pas dans le Bronx pour une raison précise, il était ici car ses pas l'avait mené là et nul autre part. Peut-être était-ce parce qu'il devait traverser une partie de se quartier pour atteindre le petit square où les joueurs d'échecs venaient se rejoindre pour s'affronter amicalement ou billets sous table. A moins que ce ne soit parce que ce quartier, à moitié un dépotoir, lui était agréable... non pas par l'ambiance ni pour les habitants mais plutôt pour les détritus métalliques qui vagabondait ici et là sur le trottoir, dans les petites ruelles sombres et froide du quartier. Comparé aux autres quartier de la Grande Pomme celui-ci semblait un peu plus marginal et ressentir tout ces petits magnétismes espacés, presque libre, lui donnait l'impression que son esprit pouvait vagabonder de champ en champ , allez beaucoup plus loin que son simple corps (et de son propre magnétisme). En effet, plus les objets magnétiques étaient aggloméré , serrés et compacter comme dans ces affreuses poubelles ou ces compacteurs, moins les champs se distinguer entre eux , il restait un gout unique... imaginez un peu un bon civet de biche aux cèpes accompagné de petites fèves flambé à l'armagnac et le tout accompagné d'un bon cru du sud de la France, les métaux libres et parsemés se ressentait un par un avec chacun leurs petites particularités tel se divin met. Or les métaux agglomérés n'étaient qu'une bouillit de tout ces aliments , on avait un gout oui mais un gout d'ensemble.  C'est pourquoi aussi l’apparition de tout ces aliens sur leurs engins de métaux avec leurs armures métalliques et leurs armes avaient fait remonter un frisson de plaisir le long de la colonne vertébral de Magneto... Il était pressé de goûter à ce nouveau cru qui sentait déjà si bon.

Pendant qu'il observait (et appréciait) les chitauri sortirent des fissures dans le ciel, il entendit Antony Stark donner des ordres et prendre la tête de l'opération en s'envolant dans le ciel. Erik souleva un sourcil et ne bougea pas même lorsque le fameux Iron Man commença à se battre contre les aliens. Au lieu de se lancer dans la bataille il préféra analyser comment arrivait et attaquait les chitauri et aussi analyser les forces de "résistance" en présence, il y avait Stark évidement, cet homme aveugle qui mettait une raclé aux bandits et petite frappe ... comment se faisait-il appeler déjà ? Là, l'homme en rouge (bon choix de couleur) avec les petites cornes ! Devenait-il sénile ? Ca ne l'aurais étonné à peine...
A ses cotés se trouvait une jeune femme assez mignonne avec qui ils discutaient avec véhémence. Ils furent rejoint par un homme assez puissant d'après sa première apparition.

Son regard fut néanmoins attiré par une autre personnes, une jeune fille en uniforme sans manche. Cet uniforme il ne le reconnaissait que trop bien, c'était celui de son meilleur ennemi : Charles Xavier et sa bande de mutant-élève, les X-men. Magneto ne put retenir un regard d'appréhension... d’excitation plutôt... qu'allait faire la x-women (pour le coup) ? Il lui semblait percevoir dans le regard de la petite un éclat de frustration (ou de colère ?) mais il se dit qu'il devait avoir mal ressenti la chose, quoi que sa réputation au sein des x-men ne soit plus à faire. Il eut la charmante surprise de la voir se transformer en une louve blanc avant d'attaquer les indésirables invités.

*Charles , Charles , Charles, mais où vas-tu donc tous les chercher ? Tu ne cessera jamais de me surprendre.*

Un Chitauri fonça sur lui à toute vitesse mais un serrement de poing comprima l'alien dans sa propre armure, l'intérieur ne devrais pas être beau à voir...

- Il est temps pour moi de rentrer en piste !

Il tendit les deux bras écartés vers le sol devant lui, tourna les paumes vers le ciel et ses pieds quittèrent le bitume pour rejoindre l'homme de fer. Autour de lui il fit graviter une ceinture de morceaux de métaux qui tournoyaient de plus en plus vite. Les morceaux partaient un par un vers le chitauri tels des balles de fusils attachaient à un élastique, chaque morceau de métal venait regagner sa place dans la ceinture après avoir atteint sa cible. Il regarda le ciel et se prit à penser *Allez-y, surprenez moi"...


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Jeu 28 Jan 2016 - 21:51

Defense de New York | Groupe Bronx
Il est bien trop tôt quand retentit l’alarme annonçant le désastre, réveillant par la même occasion, un homme avachi dans une des ruelles de New York. Difficilement et la tête dans les vapes, il ouvre les yeux. Sa lèvre le lance et quand il porte une main à celle-ci, il constate qu’il s’est coupé, cela le fait sourire un peu, repensant à la soirée d’hier soir qui n’a pas fini comme il le désirait. Il a dormi dans la rue, dans le Bronx... Il n’a aucune notion de l’heure qu’il est mais la ville semble en effervescence et lui, complètement à l’ouest. Il sort de la ruelle, époussetant ses habits au passage et observe les gens qui évacuent peu à peu la ville, pris de panique. C’est toute cette agitation qui le fait lever les yeux plus attentivement vers le ciel, vers cet amas de nuages noirs qui lui rappelle sinistrement 2012. Même ville, juste au-dessus de leur tête, la menace alien. Tout recommence une nouvelle fois comme ce terrible jour. Le choc lui fait plier genou à terre et la douleur semble irradier dans son crâne tandis que peu à peu sa conscience faiblit. Ce jour là, quand les Chitauris sont venu attaquer New York… ce jour là, il est mort. Seth disparaît, laissant place à une jeune femme sans souvenirs de sa soirée, sans idée de la raison pour laquelle elle peut bien se trouver dans ce quartier. Elle n’y met pas souvent les pieds en vérité et elle ne reconnaît d’ailleurs pas l’endroit où elle est actuellement. Elle est perdue et dans la rue, les gens se dirigent tous dans la même direction. Du regard, elle suit leur fuite et constate que quelque chose cloche. Plus que le fait qu’elle se réveille dehors. Elle se doute que Seth a du faire son apparition, ce qui explique son absence de mémoire mais elle ne s’explique pas ce qu’il se passe dans la ville et toute cette tension dans l’air. Ces nuages noirs la font frissonner et lui suggère de mauvais souvenirs. «  Non… pas encore une fois… ? » murmure-t-elle. La souffrance qu’elle ressent quand les gens passent devant elle la fait sursauter. Elle respire lentement, prenant soin de se concentrer sur autre chose que les douleurs des gens tandis qu’elle se remémore la lâcheté dont elle a fait preuve la toute première fois, restant cachée et effrayée, jusqu’à ce qu’un homme lui vienne en aide. Elle n’a pas l’intention de fuir de nouveau mais elle n’est pas certaine d’être d’une grande aide pour combattre la menace. Elle ne fait pas le poids et pire que tout, elle n’est pas armée mais il n’est plus temps d’évacuer malheureusement et puis il faut voir le côté positif. Au moins, elle n’a pas à craindre de perdre le contrôle de son don dans l’évacuation à cause de cet amas de souffrances que les gens cumulent. Avant que les lieux soient définitivement envahis de ces extra-terrestres, Eliane presse le pas, cherchant des gens qui seraient restés en arrière, qui n’aurait pas quitté la ville. Attendez, la dernière fois, il y avait un groupe de suicidaires…

Tandis que les « bestioles » descendent progressivement du ciel, Eliane trouve un groupe de personnes auxquelles elle se mêle sans mot dire. Certains se connaissent apparemment mais elle ne prête pas trop attention à tout cela pour le moment. Elle a les yeux rivés sur le ciel et les ennemis. Merde mais elle va être totalement inutile en fait ici, donc hum… improviser ? Elle le réalise en même temps, qu’elle s’aperçoit qu’un des -‘c’est quoi le nom de ces tarés déjà ?’- …, fait le ménage dans les hauteurs. Effectivement, voler n’est pas non plus dans les capacités de la mutante ! Elle plisse son regard en entendant un nom familier dans la phrase d’Iron man et cherche le dénommé Lehnsherr, autrement dit Magnéto. Le reste du verbiage de cet homme de fer l’agace plus qu’autre chose. Parler pour ne rien dire… Certains semblent entrer un peu plus dans le vif du sujet mais ils n’ont pas le temps de faire la conversation. Déjà la menace est bien trop proche et il est temps d’agir. De justesse, elle esquive un ennemi mais se demande déjà comment elle va bien pouvoir éviter la suite. Eliane ne sait pas du tout si son pouvoir serait dans la capacité de déstabiliser un ennemi et si c’est le cas, il faut qu’elle s’approche trop près pour ça. Profitant de la débandade et des corps ennemi sans vie, elle récupère une arme assez tôt pour pouvoir se défendre. Elle devrait pouvoir se débrouiller beaucoup mieux ainsi et être un minimum utile aux autres. Oh elle pourra toujours soulager leurs douleurs si jamais ils sont mourants, souffrants. Seulement, elle n’aime pas jouer ce rôle. « Bon alors… voyons quels dégâts ça peut faire… »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Ven 5 Fév 2016 - 3:12
Un ordre ? Quel ordre ?
Jonathan, Hamich & Co.

On ne me donne pas d'ordre ! Ok ?! ✻✻✻ Le Bronx, oui Jonathan vivait dans le Bronx. On avait pas tous le choix de vivre ou l’ont désiré et surtout on n’avait pas vraiment tous les moyens surtout. Alors il faisait ce qu’il pouvait dans son misérable studio qui laisse à peine la place pour son lit entre la télévision et la cuisine. Il se contentait de peu et puis tant qu’il dessinait en étant persuadé s’être débarrasser de ce Hamich, son double maléfique dont il en était schizophrène, alors tout allait bien.

Sauf ce matin là. Le matin qui changea entièrement sa vie. Celui des révélations sur certaines personnes et celui également ou il découvrit qu’Hamich ne faisait qu’une sieste. Mais ce fus aussi ce jour là ou il prit une grande décision. Mais ''c’est pas l’heure'' comme dirait certains. Cinq heures du matin, l’alarme retentissante dans toute la ville le fit se lever d’un bond. Embrumé par la nuit à bosser sur ses caricatures il se leva avec grande peine recouvert entièrement de papiers de dessins, endormit durant son travail. Il fit vraiment ce qu’il pouvait et malgré la lumière du soleil aveuglante il se fit rudement réveiller d’un choc à la tête en voyant les horreurs de 2012 en direct live. Il crut a un remake au premier regard mais ce fut pire, bien pire que cela. C’était une 2.0. Le jeune mutant pris son calepin et un crayon puis sortit directement de chez lui en oubliant pas son fameux bonnet horrible et ses lunettes de geeks. Bien sur pas besoin de se changer lorsqu’on dort habillé…

L’évacuation fut lancer et Jonathan tentait tant bien que mal à sortir de son bâtiment. Mais la foule était vraiment présente et faisait que tout ce foutoir lui donnait du mal à s’imposer. Il avait tant de mal que lorsqu’il sortit enfin à l’air libre il se fit bousculer et tomba a genoux. Faisant tomber ainsi ses lunettes il fit pris de panique et chercha frénétiquement ces dernières. Pas dure quand on en a besoin uniquement pour lire, donc il les trouva mais malheureusement brisées à l’œil droit. S’en moquant totalement et surtout trop absorber a lever les yeux au ciel il remit ses lunettes sans s’apercevoir de quoi que ce soit et en marchant sans voir ou mettre les pieds et il atterrit dans une rue qui semblait déserte… Foutu d’une sacré dose de malchance le jeune homme se retrouva alors au beau milieu d’une belle brochette qui voulait jouer les héros. ''Super...'' se disait il. Car il savait pertinemment que tout ceci n’allait pas être bon pour lui. Mais il n’eu guère le choix cette fois ci. La peur s’emparait de lui, le faisant trembler comme une feuille. Si bien qu’il en tomba à genoux à nouveau. Mais un bruit sourd très proche le fit lever la tête et il vit cet alien le regardant d’un air menaçant en le tenant en joue et ce a une longueur de bras de lui. Ravalant sa salive le mutant ôta son bonnet machinalement, comme lorsqu’on l’enlève en entrant dans un bâtiment, et ferma doucement les yeux en faisant ses prières…

Ce fut à ce moment précis que Jonathan sombra… Par peur d’ouvrir les yeux à nouveau il sentit tout au fond de lui une main le retenir par son épaule et la présence passa devant lui… faisant définitivement dormir Jonathan cette fois le mutant ouvrit les yeux et il n’était plus le même. Un regard noir, sombre et arrogant. Un sourire qui nous donnerait envi de lui donné des gifles et surtout le crayon en main tapotant sur son calepin. Le chitauri observa ce que le garçon souhaitait lui montrer sur son bout de papier. Et il vit alors le dessin d’une sorte de samurai sombre et brumeux. Reportant alors son regard sur le mutant ce dernier lui fit un signe de tête accompagné d’un léger sourcil relever qui lui faisait dire par signe ''hé oui, tu t’es fait avoir !'' Et ce fut la fin pour l’alien. Le mutant se révéla en dépoussiérant son pantalon. Tandis que sa création pris vit et tua d’une lame dans le dos l’alien. Jetant alors les lunettes au loin en craquant son cou on pu voir enfin qu’Hamich était de sorti et que ceci pourrait être tout aussi dangereux pour les aliens que pour les humains… Car il avait le même regard lorsqu’il attaqua sans raison un hôpital avec ses créations favorites.

-Bon. Par ou on commence ?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Marvel
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   Ven 19 Fév 2016 - 21:53

Les poulets tombent du ciel, c'est bien connu




Eliane V. Rhodden ; Erik Lehnsherr ; Chelsea Walker ; Jonathan H. Chamomille ; Eilis Archer ; Matt Murdock ; Anthony E. Stark ; Hati Fenrirson



Retenir et combattre les Chitauris s’avèrent plus compliqué que prévu. Ils vous affaiblissent, vous fatiguent, vous entraînent dans une danse endiablé dans laquelle se joue la vie et la mort, et certains sont même déjà blessé. Pourtant, ils semblent ne jamais cesser d’affluer, ne jamais cesser de vous tourmenter, ne jamais cesser de détruire et, rapidement, Le Bronx ne semble plus être qu’un tas de ruines fumantes sur laquelle vous vous échinez à combattre. Le ciel est noir – et percé de trous inquiétants – mais ce n’est pas l’orage qui s’abat sur vous. Pas encore. Quoi que.

Les soldats se font de plus en plus nombreux, et il vous semble rapidement que vos premiers ennemis n’étaient que des éclaireurs, et que l’artillerie lourde arrive. Vous avez de la chance, cependant, dans votre malheur : les baleines que vous apercevez au loin ne sont pas sur votre secteur. Mais la menace n’en est pas moindre pour autant ; les ennemis se font plus coriaces, plus nombreux, plus intelligents, et vous peinez à leur tenir tête…



Codage & apparence par © Elorin




Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx   
Revenir en haut Aller en bas
 

INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» INTRIGUE : La défense de New York - Le Bronx
» INTRIGUE : La défense de New-York - Central Park
» INTRIGUE : La défense de New York - Time Square
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» New York Islanders





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-