Partagez | 
 

Once upon a dream - Moony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Once upon a dream - Moony   Ven 8 Jan 2016 - 21:19


 
feat Emily Browning
Moony Vanina Stark

 

 
Carte d'Identité
Nom de code:Miss Sandgirl. Rondoudou pour les intimes.Date & lieu de naissance: Washington, 24 janvier 1997Âge:18 ansEmploi/occupation: Petite mutante narcoleptique adoptive de Tony Stark. Ne sert pas à grand chose à part être mignonne et causer des catastrophes en série.Statut:CélibataireGroupe: Mutante

 
Caractère

Moony est une petite mutante que la plupart des gens qualifierait d’adorable. Timide comme un petit chaton arrivant en terrain inconnu, on l’imagine sans peine se cacher sous une armoire toute la journée et n’en sortir que la nuit tombée une fois que tout le monde est parti. Cela en fait une personne douce et calme, voir même casanière qui préférera une soirée à la maison à regarder des films plutôt que de sortir voir des inconnus dans des endroits moins confortables que son canapé. Cependant il ne faut pas croire que ces traits de caractère ne tiennent qu’à une personnalité quelque peu effacée. En effet Moony a compris depuis longtemps et plus encore depuis la Purge que le monde extérieur est dangereux. Déjà parce qu’elle s’endort à n’importe quel endroit et à n’importe quel moment, oui même en descendant les escaliers ce qui est déjà dangereux pour un humain lambda. Mais aussi parce que le reste du monde semble ne pas trop apprécier les mutants et sans Tony, elle ne doute pas qu’elle y serait restée lors de ces jours sombres où les sentinelles chassaient les gens comme elle. Tous ces éléments ont contribué au fait que la jeune fille préfère largement rester enfermée chez elle plutôt que de mettre le nez dehors. Si l’on ajoute à cela sa maladresse devenue presque légendaire, sa tendance à culpabiliser à cause de son pouvoir qu’elle ne maîtrise pas vraiment, ainsi que ses réactions violentes et illogiques quand elle a peur (oui, frapper Tony avec une poêle en pensant que c’est un cambrioleur alors qu’il voulait juste se faire un sandwich dans la cuisine, c’est violent et illogique) cela ne l’incite pas vraiment à se socialiser.
Ses loisirs sont donc très solitaires. Geekette assidue, elle adore les jeux vidéos de stratégie mais aussi se goinfrer de fromage fondu et de glace tandis qu’elle regarde des dessins animés et des séries humoristiques, écouter les blagues de Tony sur Captain Open et regarder Pepper engueuler Tony après l’une de ses expériences. Au programme des choses qu’elle déteste on compte les Purgistes, le fenouil, les brocolis, les zombies, les araignées, les huîtres et les escargots, ainsi qu’avoir peur et les films d’horreur.

 

Pouvoirs & capacités


Pour faire simple, les dons de Moony sont directement liés à sa narcolepsie… ou inversement.

Le premier pouvoir à s’être manifesté est celui du rêve. En effet, Moony peut réaliser le dernier rêve fait par la personne étant en contact physique avec elle lors de ses crises de narcolepsie. Par exemple si Captain (pardon Captain) a rêvé cette nuit qu’il est devenu subitement chauve et qu’il se retrouve en contact avec Rondoudou pendant l’une de ses crises, il perdra ses cheveux. Son pouvoir n’agit fort heureusement que de manière temporaire et tout revient à la normale au bout de quelques heures.

Beaucoup plus pratique, Moony peut faire sombrer dans un sommeil profond son adversaire à condition d’avoir un contact physique avec lui. L’effet ne dure pas plus de dix minutes et peut s’évaporer plus ou moins rapidement selon la force de la personne touchée.

Mais le plus effrayant de ses dons reste le cauchemar : capable de matérialiser les créatures des cauchemars de son adversaire, Moony peut en projeter l’illusion quasi-parfaite tant visuellement qu’au niveau sonore. Seul problème ? Ce ne sont que des illusions et n’ont aucune portée physique. Pour le moment les cauchemars s’effacent dès que Moony s’en éloigne à plus de 500 mètres.

Toute manifestation de ses pouvoir la fatiguant énormément, Moon passe ainsi la plupart de son temps libre à dormir. Il est important de noter qu’elle ne maîtrise absolument pas ses dons qui ne se manifestent qu’en cas de stress, peur et autre émotion forte. Ou alors au moment le moins opportun. Tout ceci fait de Moony une mutante de classe 1, mignonne, absolument pas offensive, avec un potentiel catastrophe exacerbé en période troublée.

 Derrière le masque, y a qui ?
 
Prénom/pseudoMoonyAgenan... j'ai pas de cheveux blancs du tout *remet son chapeau*Code règlement ValidéPv, scénario, perso marvel ou inventéInventéComment as-tu atterri ici ?je suis une rapatriée de Tales en fait :arrow: et Bucky m'a recrutée pour grapher et après négociation et tentatives de corruption de la part d'une partie du staff me voilà ici :arrow:Fréquence de connexionSouvent  
RemarquesEh bien pour commencer l... zzzzzzzzzz...

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Ven 8 Jan 2016 - 21:19


 Approuvez-vous le gouvernement ? (Votre personnage ne sait pas forcément que Liesmith est Loki)
 
Sachant que Loki a mis fin à la Purge, Moony l’approuve totalement voir même aveuglément. Totalement naïve à ce sujet, elle a besoin de croire en un dirigeant bienveillant qui ne veut que le bonheur du peuple. Evidemment Tony s’arrache les cheveux en voyant sa protégée se montrer aussi candide, mais pour quelqu’un qui a vécu la Purge en étant directement concerné, la jeune fille fait preuve d’une certaine logique dans son soutien au gouvernement.


  On parle désormais "d'Inhumains", cela vous dit-il quelque chose ?
 
Pas ou peu au courant, Moony préfère laisser ce genre de sujet compliqués à ses parents adoptifs. Elle est beaucoup plus intéressée par les histoires d’animaux qui parlent voyez-vous et même si Rocket est totalement grossier il n’en reste pas moins mignon. On s’éloigne du sujet là non ? Pour résumer, aux yeux de Moony les inhumains ne sont rien de plus que des mutants qui viennent d’ailleurs, un peu comme elle.


 Comment avez-vous vécu l'attaque de New York et l’évacuation vers Los Angeles ?

 
Moins mal que la plupart des gens puisque Moony était déjà à Los Angeles, ayant accompagné Pepper pour un voyage d’affaires. Cela ne veut pas dire qu’elle n’a pas vécu l’évènement sans angoisse, loin de là. Les yeux rivés sur la télévision qui retransmettait l’évènement, Moony a enchaîné les crises de panique et de narcolepsie tout en croisant les doigts pour que Tony s’en sorte entier.


 Votre histoire
 


The beginning ▵


 « Holy shit… » Enfermée dans les toilettes de Stark Industries, Joyce fixait d’un air incrédule le test de grossesses, non pardon, la dizaine de tests de grossesse tous positifs. Enceinte… elle ? Pourtant elle et Chris prenaient leurs précautions depuis le début de leur relation et même depuis leur mariage, même si ce dernier semblait bien plus sentimental qu’elle et parlait de son désir de paternité dès qu’il avait un coup dans le nez. Joyce n’avait définitivement pas ce genre de préoccupation, plus passionnée par son travail de biologiste que par l’idée de pouponner. La question qui la hantait était comment cela avait pu arriver… mais aussi QUI, bordel, QUI était le coupable ? Elle avait bien sûr sa part de responsabilité mais… « Oh merde. » La soirée de gala. « Oh merde, oh merde, oh merde. » Qui s’était finie avec tous les membres de l’équipe chez…

« Bonjour Joy…
-OH TA GUEULE TONY JE SUIS PAS D’HUMEUR !
 » Joyce perdait rarement son sang-froid, mais quand cela arrivait, même Tony Stark -son patron et ami- savait qu’il ne valait mieux pas insister sur la raison de cette soudaine saute d’humeur. On ne questionne le comportement lunatique des génies, tant qu’ils restent géniaux. Et on ne protestait pas quand la jeune femme vous fermait la porte de son bureau au nez. En effet, il était plus sage de laisser le patron de Stark Industries dans l’ignorance la plus totale de l’épouvantable responsabilité qu’il portait dans cette catastrophe qui bouleversait le monde jusque là toujours contrôlé de Joyce. Et éventuellement lui éviter une crise cardiaque.

*~*

« Je vais être papa ? » Le sourire de Christopher Robinson valait certainement tout l’or du monde à cet instant où son épouse lui apprenait la nouvelle. Alors que cette dernière avait tout récemment accepté l’idée d’éventuellement être maman, les résultats ne s’étaient pas fait attendre. C’était inespéré, c’était miraculeux, c’était… C’était tout Chris de s’enthousiasmer avec autant d’entrain et de naïveté, pensait Joyce avec un sourire indulgent. Elle avait décidé de littéralement effacer les détails gênants et de faire comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes. C’était mieux ainsi et voir son mari crier à tue-tête « JE VAIS ÊTRE PAPA » dans les couloirs de l’entreprise la confortait dans cette idée. Et puis… elle se faisait doucement à l’idée d’être maman. C’était une pensée plutôt agréable en fait, songea-t-elle en passant machinalement sa main sur son ventre encore plat.

Welcome little one ▵


« Sérieusement ? On ne va pas l’appeler Vanina !
-Mais j’adore cette chanson !
-Je refuse catégoriquement que notre fille porte ce nom.
-Mais chérie…
-C’est moi qui subit les nausées quotidiennes, qui suis coincée au lit, qui ai pris dix kilos alors PAS VANINA !
 »

La mère de Moony obtint gain de cause au grand dam de son père qui avait depuis longtemps appris qu’il ne fallait pas contrarier sa furie d’épouse, surtout quand les hormones la rendaient plus instable qu’un flacon de nitroglycérine. Ainsi leur petit trésor, une minuscule crevette aux minuscules doigts s’accrochant à tout ce qui passait à sa portée, fut nommée Moony Vanina Robinson. Petite fille choyée et adorée, ayant mystérieusement éveillée l’instinct maternel de Joyce, la petite Moony naquit à Washington lors des vacances du couple Robinson. De retour à New York avec un nouveau membre de la famille, elle fut officiellement présentée par ses parents à celui qui s’avèrerait être son « tonton gâteau » quelques jours après sa naissance. « Comment ça fonctionne ? Où est le mode d'emploi ? » L’air dubitatif et vaguement paniqué de Tony fit glousser Chris qui entreprit de montrer à son ami comment on tenait un bébé. « Mais elle bouge ! Reprends-la, reprends-la ! » On pouvait certes être un playboy millionnaire et génie incontesté de son époque, mais être complètement angoissé à l’idée de tenir un petit être si fragile dans ses bras. Moony ne semblait pourtant pas plus perturbée que ça et agrippa l’index de tonton Tony avant de bâiller et de s’endormir paisiblement.

*~*

« Non Tony, pour la centième fois, tu n’offriras pas de poney à Moony pour son anniversaire !
-Mais toutes les gamines adorent les poneys Joyce.
-Ah oui ? Et on va le ranger où le poney hein ? Je te signale que l’on habite dans un appartement, pas dans un ranch !
 »

C’était à chaque fois la même chose, à chaque anniversaire, à chaque Noël, à chaque occasion, Tony en profitait pour offrir des cadeaux décadents à sa « petite Moony chérie ». La gamine était évidemment ravie à chaque fois que « tonton Tony » débarquait à la maison et ne décollait pas de ses bras tant qu’il était là. Alors si Chris voyait tout ça d’un oeil amusé et riait en glissant à son ami que la fibre paternelle le titillait, Joyce levait les yeux au ciel et mettait le hola aux lubies démesurées de ce dingue de Stark. Elle avait d’abord pensé qu’il serait un « tonton » épouvantable. Et le temps passant, s’était rendu compte que Tony adorait cette gosse. Il ne se contentait pas de lui offrir des cadeaux à la pelle, il se préoccupait réellement de Moony, bien que Tony restant Tony… Eh bien il lui arrivait de rester longtemps sans donner de nouvelles, trop plongé dans ses projets pour penser à autre chose. Mais Joyce y était habituée, après tout ce n’était pas de sa faute s’il était monotâche. Mais quand Moony entra dans l’adolescence, le soutien de Tony devint bien vite indispensable.

Problems ▵


Les pouvoirs de la jeune fille se manifestèrent en même temps que ses premières crises de narcolepsie. Si la jeune fille arrive à en rire aujourd’hui et a fait de l’autodérision son credo, cela fit nettement moins rire ses parents lorsqu’elle s’endormit la première fois en descendant les escaliers. Son père fut le premier à ses côtés et lorsqu’il la prit dans ses bras… « Chéri… ne panique pas mais… tes cheveux… » Affublé d’une superbe crinière blonde à faire pâlir de jalousie Miss America, Christopher Robinson ne céda pas immédiatement à la panique et déposa sa fille sur le canapé avant de jeter un coup d’oeil au miroir et… « Y’a pas à dire, même comme ça je suis sexy. » Dire qu’il fut déçu lorsqu’il retrouva une heure plus tard ses cheveux courts et bruns serait exagéré, mais il fut bien plus préoccupé par le fait que sa fille -désormais éveillée- semblait ne pas pouvoir serrer sa mère dans ses bras sans la faire s’endormir sur le champ. Oh les effets ne duraient que quelques minutes mais c’était tout à fait gênant… quoique pratique il devait bien l’avouer. Joyce sortie de sa torpeur fut la première à poser les mots sur ce qu’il venait de se passer. Bien que ses premières paroles furent « bordel de merde », les secondes qui parlaient de narcolepsie et de mutation éclairèrent la situation. Désarmés, inquiets, car la politique intolérante envers les mutants se faisait de plus en plus oppressive, les Robinson choisirent de garder leur enfant à la maison pour la protéger du monde extérieur, mais également d’elle-même. Moony s’endormait n’importe où, n’importe quand, dès qu’une émotion un peu violente la prenait. Ils ne pouvaient pas prendre le risque que ses pouvoirs se manifestent à l’extérieur, pas alors qu’elle n’avait aucun contrôle dessus. Mais elle n’était pas dangereuse, ses pouvoirs n’avaient rien d’offensif, alors pourquoi le reste du monde pourrait vouloir du mal à leur fille adorée ? Tant d’autres mutants existaient, plus dangereux, plus forts, pourquoi se préoccuper de la petite Moony qui passait la plupart de son temps à dormir ? Joyce abandonna son poste à Stark Industries pour rester auprès de sa fille, trop inquiète à l’idée de la laisser seule. Chris resta à son poste mais à temps partiel seulement et bientôt ses parents ainsi que « tonton Tony » devinrent les seuls contacts de la jeune fille avec le monde extérieur. D’abord en colère -mais cela provoquait des crises de narcolepsie violentes-, puis triste -c’était fort peu pratique de s’endormir dès qu’elle avait un coup de blues-, Moony finit par accepter la situation, bon gré, mal gré. Suffisamment rationnelle à son âge (elle tenait ça de sa mère) pour comprendre et analyser la situation, elle avait compris que sans maîtrise de ses émotions et de ses pouvoirs pour le moins gênants, elle n’avait littéralement aucune chance de s’en sortir à l’extérieur. Oui elle était triste de ne plus voir ses amis, de ne plus aller en cours -ses parents ayant prétexté une maladie grave qui l’empêchait de sortir de l’appartement- et de subir son exigeante mère comme professeur particulier certes brillant mais très agaçant. Alors chaque visite de Tony était une bouffée d’air frais, un contact limité avec l’extérieur mais oh combien rafraîchissant. Ce fut bien à cette époque que la petite mutante noua une relation privilégiée avec son tonton gâteau, aimant à partager avec lui des discussions animées sur ce qui la passionnait, ses rêves et ses espérances. La sagesse aurait voulu que les Robinson partent s’installer dans une petite ville dans un coin perdu, et bien que l’idée fut mise plusieurs fois sur le tapis, aucun des deux ne voulut céder à la panique et quitter New York, leur vie, leur foyer, ni même priver leur enfant de ce qu’il lui restait comme repères. Et sans doute auraient-ils dû.

Don't cry for me ▵

 
Il ne faisait pas nuit quand les purgistes frappèrent à la porte des Robinson. C’était au contraire une journée ensoleillée, un dimanche en famille autour d’un bon repas. En allant ouvrir la porte Joyce su immédiatement. Appelez ça l’instinct ou l’intuition féminine, elle se contenta de s’éloigner calmement de l’entrée et attrapa sa fille par le bras pour la coller dans les bras de son mari en lui demandant d’un ton égal de la faire sortir de l’immeuble. Joyce avait bon nombre de défauts, elle admettait elle-même être une garce sans trop de scrupules. Mais elle savait garder la tête froide et faire ce qu’il fallait. Et il n’était pas question que l’on fasse du mal à son enfant. Hébétée, Moony avait suivi les instructions de son père et avait prudemment descendu les escaliers extérieurs en essayant de garder le contrôle de ses jambes pour ne pas s’effondrer en tremblant. Plus tard elle se demanderait par quel miracle elle n’avait pas fait de crise à ce moment là, ou même quand elle avait couru sans se retourner comme lui avait demandé son père pour rejoindre Tony auprès de qui elle serait -il l’espérait- en sécurité. Sans doute l’adrénaline aidant, son cerveau s’était mis en pilote automatique et elle n’avait pas cherché à réfléchir, à savoir ce qu’elle ressentait sur le moment, se concentrant juste sur le fait de courir.

Ce ne fut que lorsque elle entendit une violente explosion après s’être éloignée de quelques pâtés d’immeubles et qu’elle se retourna que la panique la gagna. Et qu’elle s’effondra dans une petite rue, d’un seul coup et dans un léger bruit quand elle heurta le sol. Quand Moony ouvrit les yeux, elle vit d’abord du blanc. Un plafond blanc tout à fait uniforme et ennuyeux à l’exception d’une petite fissure qui courrait dans un coin. Puis entendit une voix qui s’adressait apparemment à elle, gentiment, calmement. C’était une voix rassurante, une voix grave et chaude, un peu comme une couverture dans laquelle on avait envie de s’enrouler. Une voix un peu rauque aussi, qui lui faisait penser à un feu de cheminée. « Tu n’as pas à t’inquiéter, tu es en sécurité ici. Je m’appelle Stephen et tu es dans un hôpital pour mutants. » Moony tourna alors la tête et vit du coin de l’oeil un homme qui lui souriait gentiment. Un homme avec une cape, et bien qu’Edna avait toujours dit « pas de cape » dans les Indestructibles, elle trouva cela joli quoique un peu bizarre de la voir léviter comme si elle était douée de vie propre. Ainsi fit-elle la rencontre du Dr Strange et appris que ce dernier l’avait pour ainsi dire ramassée en pleine rue et amenée dans ce sanctuaire à l’abri des purgistes et des sentinelles. Aujourd’hui, Moony vous dirait qu’elle ne se rappelle presque pas de ce qu’il s’est passé. Comment Stephen l’avait amenée jusqu’à Tony, comment ce dernier l’avait serrée dans ses bras jusqu’à ce qu’elle manque d’étouffer, comment il lui avait annoncé qu’une explosion avait ravagé son foyer et que parmi les os calcinés se trouvaient certainement ceux de ses parents. Oui, aujourd’hui Moony serait bien incapable de raconter comment tout cela s’était déroulé, refusant de s’en souvenir, échappant à ces terribles images en étant éveillée, mais pas durant son sommeil.

La suite ? La jeune fille resta auprès de Tony Stark qui finit par l’adopter, devant son tuteur légal. Ne sortant pas de la tour Stark durant toute la Purge, Moony mis longtemps avant de seulement oser poser un pied dehors. Et jamais seule. Pourtant, après avoir été coupée si longtemps du monde, elle ne désirait qu’une chose : l’explorer. Sans doute l’attention constante de Tony mais aussi de Pepper l’aidèrent à se remettre peu à peu et à les voir comme sa nouvelle famille. Malgré tout, consciente de sa faiblesse, Moony n’osa que peu affronter le monde extérieur, craignant de provoquer une catastrophe, mais craignant également de croiser un Purgiste au détour d’une rue. Il fallut du temps avant qu’elle n’accepte avec joie et appréhension le fait de pouvoir accompagner Pepper lors de ses déplacements et voyages d’affaire.

We need heroes ▵


« Une faille s’est ouverte au-dessus de New York. Les habitants ont été évacués et les supers ainsi que les agents du gouvernement se battent contre ce qui semble être des aliens. Notre reporter va tenter d’en savoir plus… » Les yeux rivés sur l’écran de télévision, Moony restait muette, serrant un coussin contre elle de toutes ses forces. Depuis que ce flash spécial avait interrompu ses programmes favoris, elle avait enchaîné au moins trois crises de narcolepsie et avait avalé plusieurs calmants dans l’espoir de ne pas céder totalement à la panique. Elle avait accepté d’accompagner Pepper à Los Angeles histoire de profiter du soleil et des températures plus clémentes et si elle ne regrettait pas de ne pas être à New York, elle n’en n’était pas moins angoissée. Evidemment Tony n’aurait pas évacué. C’était Iron Man merde, un héros, pas un lâche qui fuyait alors qu’il pouvait se battre. Des fois elle aurait préféré qu’il soit lâche et laisse faire les autres. Il n’était pas invulnérable, il avait juste une armure carrément cool qui brillait au soleil après un coup de chiffon. « Nous voilà dans le Bronx où se trouvent plusieurs personnes dont… » Le coeur de la mutante rata un battement. « Merde Tony, t’as pas intérêt à mourir sinon je… »

 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Ven 8 Jan 2016 - 21:33
HIIIIIIIIIIIIIII MAMAN CHAT :20: :20: :20: :20: :21: :21: :21: :42: :42: :42: :42: :42: :36: :36: :36: :52: :52: :52: :52: :81: :81: :81: :102: :102: :102: :102: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour:

BIENVENUE PARMI NOUUUUUUS (enfin :52:) Je suis ravie de te voir ici (non sans blagues ?) J'adore Moony, elle est trop meugnonne, je veux des liens, plein de liens, et et et et et voilà :amour:
Si tu as des questions, tout ça, hésite pas - de toute façon tu connais la maison. JOTEMMMM FOOOORTTTT ♥️
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Ven 8 Jan 2016 - 22:35
Bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Ven 8 Jan 2016 - 23:04
Alors pour cette utilisation non créditée et sans accord, je ne te souhaite pas la bienvenue. Et puis mes cheveux sont bien où ils sont. C'est de l’acharnement jeune dame. :neil:

Pour plus de sérieux, bienvenue dans le coin avec l'adorable Moony. Bon courage pour le restant de ta fiche. :*:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Ven 8 Jan 2016 - 23:15
@ Bébé chat : t'en fais pas je vais te harceler pour des liens, pleiiiin de liens :face: et pour les questions ne t'en fais pas ça arrive, c'est pas comme si je maîtrisais pas du tout l'univers Marvel :arrow: *a honte, va se cacher et hanter Wikipédia*

@ Phillis : merci :52:

@ Captain : qui aime bien châtie bien :52: ... et puis dis toi que ce n'est RIEN comparé à ce que va subir Tony :arrow: Merci pour tes encouragements Captain *le noie sous les pancakes*
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Sam 9 Jan 2016 - 1:58
Bienvenu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Erika Morgan
SWORD
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Iron Valkyrie
♠ EMPLOI : Capitaine au S.W.O.R.D. / Détachée spéciale au S.H.I.E.L.D. en tant qu'Experte Extra-terrestre
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Sam 9 Jan 2016 - 13:43
Bienvenue sur le forum avec Moony :amour: J'ai hâte de voir comment tu as adapté son histoire au forum :v:


NOUS N'EXISTONS
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
QUE POUR PROTÉGER.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Sam 9 Jan 2016 - 17:54
Moooooooooooooony *l'attrape et l'étouffe dans un câlin*
Enfin, elle a cédé :huhu: Bienvenue hey


To know what they did to you, it would break your captain's heart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Once upon a dream - Moony   Sam 9 Jan 2016 - 19:17
Uhuh la tête en l'air que je suis... je me disais bien que j'avais pas dit Bienvenue ! Bon courage pour la suite de la fiche et au plaisir de te croiser éventuellement en rp :60:
Revenir en haut Aller en bas
 

Once upon a dream - Moony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Tommy & co
#1 ...20 rps la lune de miel tout ça tout ça


Strange & Pan
#2 Toujours modeste avec 13 rps!


Wanda
#3 6 rps, la sorcière se déchaîne !