Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Amora - Killer Queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Amora - Killer Queen   Lun 11 Jan 2016 - 19:46


     
feat Natalie Dormer
Amora Incantare / Sarah Hagen

     

     
Carte d'Identité
Nom de code:The EnchantressDate & lieu de naissance: Inconnu/ New York, 1983 Âge:Inconnu/33 ansEmploi/occupation: Co-Gérante du Burlesque / Associée de Liesmith / Déesse scandinaveStatut:CélibataireGroupe: Asgard

     
Caractère

   
Amora n'est pas une personne que l'on peut qualifier de compliquée, bien qu'un minimum de tact et de manière soit nécessaire afin d'entrer en contact avec elle. La déesse ne reculera devant rien pour réussir et obtenir ce qu'elle veut, les apparences sont souvent trompeuses dit-on, avec Amora, c'est la majorité du temps. Elle n'hésitera pas à user de ses charmes pour vous manipuler, obtenir des informations sur vous, des faiblesses, des liens forts à exploiter afin de vous soumettre à elle. Opportuniste, il vous suffit d'un moment d'inattention, la moindre erreur prouvant que vous êtes faillibles et vous voilà dans la liste des victimes potentiels de la déesse scandinave. Ajoutez à cela une tendance à l'avidité, une figure stoïque et vous ignorant lorsque vous perdez votre intérêt et vous obtenez un assez bon portrait de L'Enchanteresse. Egalement, et je ne pense pas à avoir à m'étendre sur le sujet, Amora est une personne rancunière. Grillez lui un coup, une opportunité, ou tout simplement la route quand elle est sur sa moto et elle saura s'en souvenir.

     

Pouvoirs & capacités

      Si vous voyez passer une femme blonde, avec un accent bizarre et en hurlant que Loki est un con avec 25 tonnes dans les bras, il y a fort à parier que c'est Amora en pleine gueulante contre son cher ami. Car Amora est une asgardienne et comme toutes les asgardiennes, elle possède des talents que les humains ne soupçonnaient pas avant l'arrivée de Thor dans leur monde. Porter 25 tonnes, non pas sans efforts, mais également être insensible aux balles, aux couteaux terriens, aux maladies, de se téléporter à courte distance, de créer des doubles, paralyser pendant un court instant, traverser les dimensions, faire de l'alchimie. En bref : une déesse d'un autre monde et lister l'ensemble de ses connaissances magiques est  difficile à ce jour.

Si Amora se fait appeler L'Enchateresse, ce n'est pas pour des choux, qu'elle déteste, mais car elle est l'une des meilleures sorcières de son peuple. Malgré cela, et bien qu'elle adore user de sa magie en combat, son passage sur Terre l'a transformée et c'est sans peine que, si elle vous juge indigne, elle ne se servira que de ses poings, de ses pieds et de l'ensemble de son corps pour vous abattre. Très belle femme, ne vous laissez pas avoir par ses roucoulades et ses sourires en coin, du moment que ses lèvres touchent les votre, c'est terminé pour vous, elle a gagné : en effet, ses lèvres sont enchantées bien particulier, et vous tomberez sous son charme en moins de temps qu'il ne faut pour comprendre comment s'écrit Prestahnjúkur. L'effet de cet enchantement est d'une durée égalant environ une semaine, mais elle fera particulièrement attention au fait que la durée limite ne soit jamais dépassée. Aussi, ne paniquez pas, Amora n'est pas immortelle, mais simplement avec une espérance de vie beaucoup, beaucoup, beaucoup plus longue que la votre.

     Derrière le masque, y a qui ?
     
Prénom/pseudoParadoxAge23 ansCode règlement [Ok Rosa]Pv, scénario, perso marvel ou inventéPVComment as-tu atterri ici ? Fréquence de connexion
Remarques :27:

     
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amora - Killer Queen   Lun 11 Jan 2016 - 19:46


     Approuvez-vous le gouvernement ? (Votre personnage ne sait pas forcément que Liesmith est Loki)
     
Je n’approuve pas tous les choix de ce cher M. Liesmith. J’ai parfois l’impression qu’il oublie qu’il est Loki, le Dieu du Mensonge. Depuis qu’il est au pouvoir, ce but pour lequel j’ai travaillé de concert avec lui, je le vois changer, se rapprocher de plus en plus de ces humains pathétiques. Alors je prends pour le moment un peu mes distances, pour ne pas que mon jugement soit faussé, mais l’idée m’a traversé l’esprit : Rappeler à ce cher Loki que Liesmith n’est qu’un nom d’emprunt. Il faudrait que j’ai une bonne discussion avec lui.


      On parle désormais "d'Inhumains", cela vous dit-il quelque chose ?
     
Vaguement. Une sous espèce des Krees pour le combat, ou quelque chose dans le genre, non ? A dire vrai, je ne m'y suis pas penchée pour le moment, j'ai d'autres chats à fouetter, notamment le peuple bien embarrassant de la Terre. Chaque chose en son temps et tant que les Inhumains ne prendront pas part au conflit sur Terre, je ne vois pas l'intérêt de les surveiller de prêt, car je n'ai jamais dit que je n'avais pas un oeil en direction du ciel, en direction d'Attilan.


     Comment avez-vous vécu l'attaque de New York et l’évacuation vers Los Angeles ?

     
Il y a eu des signes annonciateurs d’un tel désastre, mais nous n’étions pas prêts. J’ai pris part à la défense de Midgard malgré mes pouvoirs affaiblis, aux côtés de Loki. Cependant, après cette cuisante défaite, je me suis rendu compte, avec cela et la débacle concernant Victoire, qu’il s’était déjà écoulé trop de temps depuis mon dernier passage sur Asgard et il faut que j’y retourne pour recouvrer ma puissance, je ne peux plus me contenter de sorts ratés et de potions pour m’en sortir. Je ne suis pas encore arrivée à Los Angeles, préférant un passage par des lieux beaucoup moins plaisants mais dont la composition énergétique ressemble beaucoup à celle d’Asgard, ce qui me permettra de préparer mon retour sur le royaume toujours assiégé par Bylest Laufeyson.


     Votre histoire
     

 
Ô Karnilla

Néant. Ténèbres. Peur. Pensées. Acceptation. Calme. Conscience. Qui… Suis-je ? Difficile de penser.  Bouger. Réagir. Pouvoir. Autour de moi. Douleur.

« Regardez-moi la pauvre petite. Qu’est-ce que l’on va bien pouvoir faire d’elle ? »

Je… ne comprends pas. Je peux… bouger. Mes… muscles s’activent. Se dénouent.

« Elle ne peut pas rester. »

Je reprends de la force. Faiblement. Mes pensées s’organisent. J’ai des… yeux, alors je les ouvre. Je suis… dans un lit. Devant moi, deux personnes. Elles sont si différentes l’une de l’autre… leurs yeux parlent la même vérité.

- Bonjour, enfant. S’adresse alors à moi l’une des deux personnes. Sa voix, froide. Je le déteste déjà. Peux-tu me dire comment tu t’appelles ? Je ne réponds pas immédiatement. Je réfléchis. Ça fait mal, de réfléchir.
- Amora. Même ton que sur lequel il m’a parlé. Mes souvenirs s’organisent. J’ai une famille. Où… Est ma famille ?
- Ah ! Tu vois, elle n’a pas besoin de rester avec nous ! L’homme se redresse pour parler à la femme en retrait. Je l’aime bien, elle.
- On ne peut pas renvoyer une jeune fille comme ça sans s’assurer qu’elle ne soit bien rentrée, alors tu vas l’amener au village pour qu’elle retrouve ses parents, c’est compris ? Elle parle d’une voix autoritaire.

J’ai alors un flash. J’étais dehors, en train de jouer au bord d’une rivière et puis… J’ai basculé dans les flots et puis plus rien. Mes parents doivent être inquiets, et avec la grossesse de Mère, je dois aider ma famille. Je me relève avec l’aide de l’homme qui part ensuite préparer des affaires. La femme s’approche et s’assied sur le bord du lit.

- Ma petite Amora. Elle passe une main dans mes cheveux. Je suis blonde. Nous n’étions que de passage, mais si un jour, tu veux passer me voir, je t’accepterais avec plaisir. Je hoche la tête pour montrer que j’ai compris. Vas au Château de Norn dans le pays des Nornes et demande audience à la Reine Karnilla. Je continue d’opiner du chef et lorsque l’homme se racle la gorge, je comprends qu’il faut que j’y aille. Je me change en hâte en me cachant derrière un paravent puis je prends la direction de la sortie. Karnilla… Reine de Nornheim. Du haut de mes ans, j’ai la très nette impression que je vais la revoir.

Arcanes

- Vous m’agacez avec votre moral et à me dire ce que je dois faire ou non ! Ma voix porte plus que je le voudrais et mes parents me regardent à nouveau avec ce regard de l’enfant dont l’on ne veut plus. Chaque fois, c’est la même chose. Je suis… Spéciale. Je peux voir des choses que les autres ne voient pas. Au bout d’un moment, j’ai mis la main dessus : il s’agit de l’énergie des choses qui nous entourent. Cela est perturbant, au début, mais j’ai fini par m’habituer. Pas mes parents, qui ne comprennent pas que leur fille ainée puisse faire cela, puisse s’attribuer cette énergie. Cela ne vient pas naturellement, j’ai passé de longues heures à essayer quelque chose de banal et puis j’ai réussi : J’ai tué une fleur, aspiré son énergie puis je la lui ai rendu. De la sorcellerie. Fière de moi, j’ai couru vers mes parents pour leur montrer le résultat, quelque chose que j’avais réussie par moi-même. Ils ont pâli et m’ont dit de ne jamais recommencer. Comment ignorer un pouvoir comme cela ? Alors j’ai recommencé, et recommencé, encore et encore. Voilà presque un an que je m’entraine et accumuler l’énergie me parait facile aujourd’hui, mais je ne progresse plus.

- Tu ne peux pas partir à la rencontre d’une femme que tu n’as pas vu depuis autant de temps Amora ! C’est comme ça ! Tonne mon père. Je soutins son regard et il recule. Il craint la magie… Ma magie.

Je ne prends pas la peine de répondre, je sais comment ça va finir. J’en serais presque peinée, mais je sais ce que je veux. Je suis maintenant debout et alors qu’il venait de reculer, il s’enhardit et s’avance pour me gifler. Je baisse les yeux tandis que sa main passe à travers mon illusion. J’en aurais presque honte d’avoir dû les duper ainsi.

- Amo…ra ? J’entends la voix de ma mère, un murmure d’incompréhension.
- Je savais que vous vous opposeriez, et je ne voulais pas prendre le moindre risque. Je vous aime, mes chers parents, mais l’heure est venue pour moi de vous quitter. Je suis trop différente de vous pour aspirer aux mêmes choses, aux mêmes désirs. Seule Karnilla et ses sorcières pourront m’aider. Au revoir, Père, Mère. Prenez soin de Lorelei.

Mon illusion disparait de la pièce et alors que je me redresse, mon baluchon sur l’épaule, j’entends la porte de la maison qui claque et mon père qui sort en trombe, tout en hurlant mon nom. Je suis dissimulée sous l’obscurité des bois et je peux le voir hurler mon nom tout en scrutant les horizons. C’est triste, mais c’est ainsi, je sais que je dois y aller pour continuer mon apprentissage. Tournant le dos à la vieille maison familiale, je prends la direction du pays des Nornes.  Je ne le sais pas encore, mais c’est la dernière fois que je vois mes parents.

Nouveau jeu

J’enchaine les sorts avec facilité et je renvoie sans pitié mon opposante vers le coin d’où elle est arrivée. Au fil des ans, mes sorts ont gagné en puissance et de plus en plus, j’ai pu voir Karnilla s’opposer à mes choix, à mes actes, à vouloir tuer la passion pour la magie qu’elle avait fait naitre en moi. Voilà des années, des centaines d’années, même peut-être plus, que je suis sous son aile et que je développe mon art. Chaque fois, c’est la même chose. « Non, Amora, nous ne pouvons faire cela. » « Non, Amora, c’est interdit. » « Non, non, non, Amora, arrête de suite ! ». Aussi, je commence à en avoir plus qu’assez de ses réprimandes et de son manque d’ambition.

J’entre dans son bureau suite à sa demande. Deux sorcières gardent la porte d’entrée, puis deux autres à l’intérieur. Les boucles blondes cachent une partie de mon visage, le manque de lumière dissimulant mon sourire narquois.

- Reine Karnilla, vous m’avez faite demander.
- Oui, Amora, ton comportement aujourd’hui a une nouvelle fois été impardonnable. Ce que tu as fait à cette pauvre petite est terrible
- Cette pauvre petite fanfaronnait de sa puissance et ce qu’elle a subit est le prix de son arrogance. Karnilla est assise à son bureau, le regard braqué sur moi. Je la toise de ma hauteur et soutins son regard. Cette petite peste n’a eu que ce qu’elle méritait après avoir voulu m’affronter.
- Nous devons faire preuve d’indulgence envers les plus faibles d’entre nous. Dit calmement Karnilla, ce qui a le don de m’agacer.
- Lorsque je suis arrivée, avez-vous été indulgente ? Non. Vous avez été ferme et vous m’avez guidée vers la puissance. C’est ainsi que les choses doivent être pour…
- Qui es-tu pour oser rendre jugement à ma place, gamine ingrate ! La voix de Karnilla tonne dans la pièce et je fais un pas en arrière par pur réflexe. Je ne baisse pas les yeux, je continue de la regarder en face, assumant chacune de mes paroles.
- Je suis L’Enchanteresse Amora ! Ne me sous-estimez pas !
- Je te prends à ta juste valeur, Amora ! Aussi je te chasse du pays de Norne ! Ta place n’est pas parmi nous, tu n’apprendras plus à respecter tes ainées et à suivre notre exemple ! Tu as jusqu’à ce soir pour quitter le pays ! Que je ne te revois plus jamais, Enchanteresse de pacotille !

Mon sang bout mais je me retiens d’éclater face à Karnilla. Je n’ai pas la puissance nécessaire pour l’affronter encore, sans compter sur l’escorte qui se resserre autour de moi pour me faire quitter la pièce. Je recule sans quitter Karnilla des yeux, qui s’est levée pour rendre son jugement. J’affiche un demi-sourire, presque satisfait. Ainsi donc, je suis bannie de son ordre, expulsée pour ne pas avoir voulu me conformer. Ainsi soit-il, je continuerais ma formation seule, j’ai déjà appris suffisamment pour ne pas me retrouver perdue comme elle souhaite que je le sois. Karnilla, tu m’as bien sous-estimée.


Master of Puppets

Tant de temps. Une impression d’éternité affolante. Ma formation est complète depuis longtemps, des mages que j’enrôlais de force, enchantés de travailler pour moi, de me livrer leurs secrets, leur magie. Les années ont passé pour qu’enfin L’Enchanteresse soit complète. Revenue à Asgard, j’ai réussi à entrer au service du Dieu des Dieux, ce brave Odin. J’ai caché ma nature de sorcière mais j’ai écouté, j’ai appris et gravi, petit à petit, les échelons de la société.

La seule personne a m’accompagner partout est mon fidèle Skurge, un métis asgardien. Ensembles, nous parvînmes plusieurs fois à parvenir à nos fins, à compromettre le règne d’Odin, mais chaque fois, nous fûmes défais, sans pour autant que nos identités de traitres ne soient révélées.  Il aura finalement fallut que ce soit lors d’une alliance avec Loki, le Dieu du Mensonge, qui révéla à Odin ma véritable ambition.

La punition fut sans appel : Skurge et moi furent envoyés sur Midgard, planète désolante peuplée de créatures insignifiantes. La punition dura et dura et je dû prendre un alias humain, dissimulant ma véritable nature une nouvelle fois, attendant patiemment mon heure tout en m’enrichissant.

Skurge et Thor

Après de nombreuses années d’exil, ce fut avec un grand soulagement que je foulais à nouveau le sol d’Asgard, mais cette fois sans y avoir été invitée. J’ai, en effet, trouvé le moyen de retourner chez moi pour assouvir ma revanche envers Odin. Lorsque je cherchais à séduire Thor, fils d’Odin, je dû affronter un désespoir que je n’avais pas ressenti depuis longtemps : La solitude liée à la mort de Skurge, se sacrifiant pour me laisser entrer dans le royaume du Dieu des Dieux. C’est aussi sa mort qui me fit prendre conscience de ma lâcheté à ne pas affronter Odin et ses dieux. D’une insidieuse façon, je rentrais dans la tête de Thor, le faisant tomber petit à petit tomber à mes pieds, sans qu’il n’ait pour autant conscience que je n’étais autre qu’Amora.

Petit à petit, je regagnais mon pouvoir d’antan, jadis perdu par une trop rapide action. Alors que je montais mon stratagème jusque-là sans faille, je me retrouvais à nouveau trahie, mais cette fois non pas par un allié, mais par Thor, que je m’étais refusée de manipuler par magie, jugeant plus propice les charmes communs et une évolution lente de notre relation, pour ne pas éveiller les soupçons. Pourtant, après un jeu d’équilibriste parfait, je fus vaincu par une humaine, une simple et mortelle âme qui s’empara du cœur du fils d’Odin : Jane Foster.

Ma fureur fut si grande que je quittais une nouvelle fois Asgard pour Midgard, de nouveau bredouille.


New-York, New-York

Mon retour à l’identité de Sarah Hagen fut plus douloureux que je ne l’aurais pensé. L’époque humaine, si fade et insipide m’ennuyait au plus au point et le manque d’activité fini par me rendre taciturne. De longues années durant, je visitais la Terre, découvrant ses civilisations, ses injustices. Je n’ai d’ailleurs jamais compris l’intérêt porté par Thor, par Loki même, à cette petite planète bleue.

J’avais assisté de loin à la débâcle de l’organisation humaine nommée S.H.I.E.L.D. : L’arrivée de Thor, la naissance des héros désormais connus sous le nom de Vengeurs, des évènements qui avaient attisé ma curiosité, qui retombait finalement comme un soufflet : Tony Stark n’est rien d’autre qu’un pitre, Steve Rogers, une marionnette dans les mains de son gouvernement, de même que la soi-disant Veuve Noire ou Hulk, cette créature verte monstrueuse.

Revenue à New York entre temps, j’apprends la vérité concernant la naissance du groupe des Vengeurs : Loki, revenu d’entre les morts après sa chute du Bifrost quelques années plus tôt. Neutre dans cette guerre qui ne me concerne pas, je continue d’observer les humains, et lorsque Midgard apprend finalement la vérité quant aux peuples habitants en dehors de sa planète, la défaite des Chitauris se transforme en victoire : la peur, la paranoïa, la panique. Sans compter sur les mutants, évolution de l’espèce humaine, se développant de plus en plus.
C’est à cette période-là que Sarah Hagen, gérante d’un cabaret et grande voyageuse, commence à finalement prendre de l’intérêt. Il semblerait, au final, que Midgard soit un minimum intéressant.

Midgard et sa folie

C’est alors que tout accéléra pour Midgard, en réponse surement au sommeil de ce bougre d’Odin, auquel je n’aurais jamais réussi à faire mordre la poussière malgré des essais qui auraient parfois dû être concluant sans un mauvais coup du destin. Tout accéléra, oui. De la mort d’un des Vengeurs, le Dr. Hank Pym, la situation prit parfois de drôles de tournure, qui furent bénéfiques pour nous autres, asgardiens en exil, puisque entre temps, j’avais renoué avec mon vieil ami Loki et ma sœur Lorelei, m’aidant au Burlesque.

La Purge fut un de ces moments propices pour notre petite entreprise. Lorelei et moi-même cachèrent de nombreux mutants dans notre cabaret, nous assurant ainsi une certaine notoriété, ainsi qu'un code de conduite auprès de la communauté mutante. Chose qui fut probablement bénéfique à Loki lors de son élection. Je me revois claquer gentiment des mains en écoutant le discours écœurant du nouveau président. Nous ne sommes pas là pour la paix, nous ne sommes pas là en ami. Nous sommes là pour vous asservir, pour vous soumettre et vous rendre votre place dans l'univers. Midgard, tes ailes brulent et tu ne t'en rends pas compte. Mon sourire est calculateur tandis que j'embrasse mon ami en le félicitant.

Alors que le monde ne se remettait que difficilement de cette attaque massive contre l’espèce mutante, ce fut un vieux tour du vengeur décédé des années plus tôt qui refit surface. Une intelligence artificielle qui manqua de détruire la ville, Ultron, qui fut finalement défait par l’unification dans l’effort des X-Men et des Vengeurs.

Et si cela n’est pas suffisant, voilà que c’est désormais un vieil ennemi de notre cher président qui s’en prend à Midgard : Thanos. Je frissonne rien que d’y penser, jamais la planète bleue n’a connu d’adversaire pareil et malgré la présence de nombreuses personnalités fortes, je ne crains fort que l’on ne soit mal parti pour s’en sortir. Je suis intervenue, pour la première fois depuis des années. De toutes façons, foutue pour foutue, autant en profiter encore un peu.

     

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amora - Killer Queen   Mar 12 Jan 2016 - 2:15
Re-bienvenue sur le forum ! ♥️ Tu connais la chanson :61: Contente de revoir Amora :51:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amora - Killer Queen   Mar 12 Jan 2016 - 10:14
Et qui est faible, maintenant, hein ?! :mwahaha:
Bon courage pour ton perso ! :v:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amora - Killer Queen   Mar 12 Jan 2016 - 10:38
Amoraaaaaa :52: j'en connais une qui hurle de joie là, dans le placard :arrow: contente de voir que tu as cédé :43: :43: :43: !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amora - Killer Queen   Mar 12 Jan 2016 - 19:38
Rosanna; Merci, oui, pas de soucis là-dessus :*: :beer:

Bylest; OH toi, ça va hein ! Et puis c'est pour te botter les fesses en personne que je fais ça :out: :bwah:

Moony; Kin, la seule humaine qu'Amora n'a pas envie de tuer, c'est beau quand même :61: :51: Il n'a pas fallu me tenter très longtemps... :out:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Amora - Killer Queen   Sam 23 Jan 2016 - 18:25
Je n'y trouve rien à redire à cette fiche, moi :amour: J'ai aimé la lire ! Je te valide sans le moindre soucis, et je viendrai plus que sûrement te réclamer deux ou trois liens. :huhu:




Bienvenue, tu es validé !

Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥️

La Paperasse

♠️ Viens recenser ton avatar dans le bottin en postant le code suivant:
Code:
[code][color=gray]Avatar ∅  Pseudo (Perso Marvel)[/color][/code]

♠️ Viens recenser ton pouvoir dans la liste en postant le code suivant:
Code:
[code]pouvoir ↔️ pseudo[/code]
Il y aura autant de codes que de pouvoirs.

♠️ Ouvre ton journal de bord ! Il te permet de tenir à jour tes liens et tes RPs !

♠️ Remplis ton profil au maximum !



Pour rp, je fais quoi ?

♠️ En ouvrant ton journal de bord tu pourras chercher des liens et des rps; n'hésite pas à passer sur les journaux des autres pour faire connaissance !

♠️ Si tu te sens perdu, tu peux demander un parrain ou une marraine : les membres sont prêts à t'aider et sont là pour ça, pas d'inquiétude ♥️

♠️ Ici tu trouveras la liste des membres cherchant quelqu'un pour rp : n'hésite pas à leur sauter dessus, ils meurent d'envie de rp ! Sinon, tu peux aussi poster ta propre demande.

♠️ Si tu préfères faire des sujets libres et attendre que n’importe qui vienne te répondre, poste le lien ici.

♠️ Tu peux aussi t'inscrire pour participer à une quête.

Et après ?

♠️ Tu peux donner un coup de pouce au forum en votant sur lestop sites ou en parlant de nous sur PRD et/ou Bazzart
♠️ Pour tout savoir sur les points, demander un logement et archiver tes rps c'est par là que ça se passe!
♠️ Pour tenir au courant, tu peux aimer la page facebook de ME Reborn & rejoindre le groupe facebook



L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥️


Codage par Elorin

Revenir en haut Aller en bas
 

Amora - Killer Queen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Victoria Beurk ღ She's a Killer Queen, guaranteed to blow your mind (Terminé)
» Arielle Queen, des années plus tard...
» lee ◊ don't be a drag, just be a queen
» Barbie Fashion Queen contre Barbie Geek [Swann et quelques moldus]
» Queen's Academy





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-