Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Mar 12 Jan 2016 - 22:32


     
feat Misha Collins
Elswaren E. McKelligan

     

     
Carte d'Identité
Nom de code:ElswarenDate & lieu de naissance: Sur Attilan, il y a plusieurs centaines d'annéesÂge:Physiquement 40 ans mais en réalité, beaucoup plusEmploi/occupation: Mercenaire / fugitifStatut:CélibataireGroupe: Inhumain

     
Caractère

     Vous savez, je ne suis pas spécialement fan des présentations et de tous les trucs dans le genre. Je préfère de loin ne rien dire et vous laissez dans l'ombre puisque de toute façon, les seules occasions où vous pourriez me voir, c'est soit dans un magasin de musique soit le jour de votre mort. Pas que ça me fasse plaisir, c'est juste que c'est mon boulot, ou c'était. Même si j'ai gardé de sales habitudes. Mais si vous y tenez vraiment, je peux vous dire deux ou trois trucs sur moi. La plupart des gens disent que je suis sarcastique et que j'ai tendance à être froid et distant. Je suis pas mal introverti, préférant la solitude à la compagnie d'autres personnes avec qui je serais obligé d'avoir des "contacts sociaux". Je n'écoute pas toujours ce qu'on me dit (voire jamais, en fait) et j'ai la sale manie de tout vouloir contrôler. Mais je n'ai pas que des mauvais côtés, détrompez-vous, je suis aussi curieux et clément... Bon ok, vous pouvez aussi noter que je suis un très mauvais menteur. Une ancienne ami à moi disait que j'étais droit et fidèle à mes idéaux. Je le suis toujours et j'essaye de le rester.
Je ne suis arrivé sur Terre que récemment (bon ok, ça fait 3 ans mais j'ai été pas mal occupé) donc je ne suis pas tout à fait au point sur votre culture et vos habitudes. J'aime beaucoup votre musique surtout ACDC ou Metallica. D'ailleurs, tant que j'y pense, la dernière fois, je suis rentré dans un magasin de musique et une chanson de Maître Gims passait. Je me demandais, personne n'a pensé à lui dire d'aller consulter un médecin ? Non parce que sa voix est vraiment bizarre, il doit sûrement avoir quelque chose de coincé. Et puis, qui appelle son enfant Maître ? Peut-être des parents avec un léger complexe de supériorité, j'en sais rien. En tout cas, je peux vous assurer que ce nom est vraiment très mal choisi parce que, à part le Maître de la mauvaise musique, il est pas grand chose.
Sinon, je traîne pas mal dans les bars, l'alcool n'a aucun effet, ou presque, mais j'aime l'atmosphère de ce genre d'endroit, et les fast-foods, c'est rapide et c'est pratique même si je continue de me demander ce qu'il y a à l'intérieur.
Je veux également que vous sachiez que je ne faisais pas ce boulot parce que ça me plaisait. On m'y a forcé. On m'a mis face à un dilemme impossible. Parfois, les seuls choix qu'on a sont les mauvais. Mais on doit quand même choisir. Donc, me voilà, mercenaire contre mon gré. J'ai fais des choses horribles, des choses dont je ne veux pas parler, ni même me souvenir mais pourtant, elles restent là, dans un coin de ma mémoire, patientant, attendant le moment propice pour refaire surface. Je les attends.

     

Pouvoirs & capacités

    Elswaren est né sur Attilan et a été exposé assez jeune à la brume tératogène ce qui fait qu'il a développé des capacités disons... Intéressantes. Avant toute chose, il faut savoir qu'il a toujours été fasciné par le feu. Il trouve cet élément absolument magnifique et ce, depuis sa plus tendre enfance.
Un jour qu'il jouait avec un briquet, il toucha la flamme par mégarde mais se rendit compte que celle-ci ne le brûlait pas. Au contraire, son contact était doux, presque chaleureux. La flammèche se baladait joyeusement entre ses doigts, exécutant des ballets de toute beauté.
Plus tard, il découvrit qu'il pouvait modeler le feu à ses envies, donnant ainsi des formes concrètes à cet élément inanimé. (comme par exemple, des ailes dont il se sert souvent)
Une autre fois, il devait se rendre dans une administration pour signer des papiers, il ne se souviens plus lesquels, et une immense explosion fit sauter le bâtiment. Il s'effondra littéralement sur lui-même et des dizaines de personnes étaient encore à l'intérieur, lui y compris. Il mourut dans cette explosion, il le sait et pourtant, il poussa les décombres et put sortir, les vêtements déchirés, de la poussière salissant son visage mais c'était là les seuls dégâts. Des rumeurs circulaient comme quoi des témoins l'avaient vu s'extirper des décombres, le corps parcourus de flammes, des ailes gigantesques et flamboyantes dans le dos, baigné dans une aveuglante lumière, tel un phœnix qui renaît de ses cendres.
Arrivé à un âge mûr, il se rendit compte qu'il ne vieillissait plus, gardant son visage d'homme de 40 ans.

     Derrière le masque, y a qui ?
     
Prénom/pseudoDoctorKoschei, Koschei ou Courgette au sucre (graph' et PRD)Age16Code règlement :23: [ok Rosa]Pv, scénario, perso marvel ou inventéInventéComment as-tu atterri ici ?On m'a corrompue XDFréquence de connexionTous les jours
RemarquesJ'attends toujours mes cookies :52:

     
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Mar 12 Jan 2016 - 22:32


     Approuvez-vous le gouvernement ? (Votre personnage ne sait pas forcément que Liesmith est Loki)
     
Je n'aurais qu'une seule question : comment il a fait ? Sérieux, je comprends pas. Je veux dire, les gens ne sont pas au courant que leur président est un Asgardien et s'ils le savent, ça ne les dérange pas ? Apparemment non. Je dois tout de même avouer que ce n'est pas quelque chose qui me dérange plus que ça, je veux dire, j'ai vu pire. Même si ses tendances chaotiques attisent ma curiosité et m'obligent à être vigilant à son égard. Bon, je ne vais tout de même pas forcer l'entrée de sa tour pour lui mettre une balle entre les deux yeux (façon de parler, bien sûr) mais je ne me voile pas la face et je sais qu'il représente une menace (même si pour l'instant tout semble aller plutôt bien de ce côté là).


      On parle désormais "d'Inhumains", cela vous dit-il quelque chose ?
     
Alors, tout d'abord, je trouve ce terme extrêmement réducteur et offensant. Sérieusement, ça vous ferait plaisir que Loki ou Thor vous appellent les "non-Asgardiens" ? Ah, vous voyez. Personnellement, je suis pour changer ce nom. J'ai pas encore d'idée mais je trouverais. En tout cas, parler d'Inhumains revient à dire que nous n'avons rien en commun. Or, nous avons tout de même fouler la même Terre que vous. Je ne réclame pas le nom de "Terriens" non plus, nous sommes beaucoup trop différents et ce terme ne me convient pas non plus. Même si, à la lumière de ma situation, je prendrais le nom qu'on me donnera.


     Comment avez-vous vécu l'attaque de New York et l’évacuation vers Los Angeles ?

     
Vous allez rien mais je suis arrivé sur Terre exactement à ce moment-là et j'ai atterris directement à L.A donc les choses se sont plutôt bien passées même si le fait que le monde entier avaient les yeux rivés sur la ville me déplaisait énormément. Même si, à vrai dire, je comptais justement sur un événement de cet envergure pour pouvoir filer en douce sans me faire repérer. En tout cas, s'il y a bien une chose que je dois à Loki, c'est ça. Merci, mec, c'était vraiment cool de ta part ! Même si désormais, je suis considéré comme un fugitif, j'ai enfin pu quitter Attilan.


     Votre histoire
     

     Je suis là depuis le début, ou presque. J'ai vu tant de choses, connu tant de gens et entendu tant d'histoires. Pourtant, on a jamais entendu parler de moi, j'étais un homme de l'ombre, caché de la vue de tous. Je n'étais personne. Je n'étais qu'un fantôme parmi les lumières. Une forme indistincte à côté des hauts représentants d'Attilan. C'est dommage, car j'aurais pu faire tellement plus, si vous ne m'aviez pas tant déçu des années auparavant. Avant de vous révéler la raison de ma présence ici, je dois vous raconter mon histoire. L'histoire de ma mort au sein des Inhumains et de ma renaissance ici, sur Terre.

Je suis né il y a très longtemps, si longtemps que je ne suis même pas sûr de m'en souvenir. Je me souviens de l'air marin, des vagues léchant les côtes de l'île et frappant les rochers, de grands oiseaux blancs venant de la mer, annoncés par leurs cris stridents, déchirant le ciel. Je me souviens d'un bateau, immense et entièrement fait de bois, échoué sur cette plage où je venais tout le temps. Des hommes descendirent, trempés et frigorifiés, ils regardèrent autour d'eux, l'air hagard, comme s'ils se trouvaient dans un endroit où ils ne devraient pas être. Et c'était le cas. Les miens les renvoyèrent chez eux. Mais d'autres vinrent encore, ils n'étaient pas nombreux mais les gens commençaient à paniquer. Ils avaient peur d'être découverts et ils avaient raison d'avoir peur.

Quand j'étais encore qu'un gamin, j'adorais jouer avec le feu, littéralement, malgré les mises en garde de mes parents. Je ne m'en fichais pas non, je savais juste qu'ils avaient tords. Comment je le sais ? Un jour, je touchai par mégarde la flamme et, contre toute attente, je ne m'étais pas brûlé. Au contraire, c'était une chaleur douce, apaisante, tout simplement sublime. Bon, tout ceci, je ne m'en étais pas rendu compte tout de suite car sur le moment, je reculai violemment la main en faisant un grand mouvement ample et les flammes se jetèrent sur un petit pot en terre et le cassèrent en mille morceaux. Une autre fois, je devais me rendre dans une administration pour signer des papiers, je ne me souviens plus lesquels, et une immense explosion fit sauter le bâtiment. Il s'effondra littéralement sur lui-même et des dizaines de personnes étaient encore à l'intérieur, moi y compris. Je mourus dans cette explosion, je le sais et pourtant, je poussai les décombres et put sortir, les vêtements déchirés, de la poussière salissant mon visage mais c'était là les seuls dégâts. Des rumeurs circulaient comme quoi des témoins m'avaient vu m'extirper des décombres, le corps parcourus de flammes, des ailes gigantesques et flamboyantes dans le dos, baigné dans une aveuglante lumière, tel un phœnix qui renaît de ses cendres.

Je montai rapidement dans l'échelle sociale, issu d'une famille plutôt modeste, je pouvais clairement remercier mes dons. Je devins directeur d'une entreprise pharmaceutique spécialisé dans le traitement des maladies de peau avec une branche particulière qui traitait les Grands Brûlés. Ironique, n'est-ce-pas ? Je restai des années à sa tête, que dis-je des années, plutôt des centaines car, arrivé à l'âge canonique de 40 ans, mon vieillissement se stoppa. Des rides cessèrent de creuser mon visage et je gardai une forme olympique. Ça inquiétait un petit peu mes collaborateurs ainsi que mes employés mais je faisais du bon boulot alors il ne disaient rien. Mais je ne m'y plaisait pas, le travail dans les bureaux, ce n'était pas fait pour moi. Je voulais découvrir des mondes, rencontrer ces gens qu'on appelait « humains », je voulais partir à l'aventure, à la recherche de trésors perdus et oubliés, je voulais sentir un vent nouveau sur mon visage, je voulais voir le soleil se lever depuis l'autre bout du monde, je voulais rencontrer ces gens qui étaient venus accidentellement sur notre île et leur demander de me raconter des histoires sur leur pays, je voulais tout savoir, je voulais voyager.

Lorsque Attilan s'envola pour se poser sur les chaînes de montagnes de l'Himalaya, c'était l'occasion dont j'avais toujours rêvée. Une chance pour moi de découvrir le monde des humains malgré les avertissements et les interdictions de mon peuple. Je ne pouvais croire que ces êtres étaient hostiles, c'était inconcevable pour moi. Je ne comprenais pas la peur des miens pour les humains, avaient-ils la preuve qu'il étaient réellement une menace ou était-ce une supposition ? Je ne voulais pas croire à tout ce qu'on racontait sur eux, je ne pouvais pas. J'aurais peut-être du.

Lorsque la nuit tomba, je me faufilai hors de la ville et m’envolai en direction de la ville la plus proche. J'arrivai dans une ville, les lumières dansaient et des centaines de gens parcouraient encore les rues alors que la lune était haute dans le ciel. J'affichai un sourire débile sur mon visage, j'avais raison. Mon peuple avait tord à propos des humains, c'étaient des être fascinants. Je voulus parler à l'un d'entre eux pour savoir où je me trouvais mais il me répondit dans une langue étrange, que je ne comprenais pas. Tant pis, je me débrouillerais sans. Je passai la nuit à arpenter la ville pour découvrir ses secrets et ses merveilles car je savais que ma disparition alarmerait les autorités. Il y avait deux possibilités : soit ils me laissaient partir, ce qui était très peu probable, soit ils allaient venir me chercher, et j'allais passer un sale quart d'heure.

J'étais fatigué mais je m'en fichais, il y avait tant de choses à voir avant qu'on me retrouve. Mais quelque chose attira mon attention. C'était une petite échoppe qui ressemblait à une bibliothèque sauf que les livres n'avaient pas de couvertures, c'était juste des feuilles mises ensemble. Je ne comprenais pas les écritures qui ressemblaient vues d'ici à des dessins. J'attrapai le premier journal que je vis et je l'ouvris à la première page. C'est ici que mon regard sur le monde changea. C'est ici que se brisèrent tous mes rêves ainsi que mes espérances. Ma foi en l'être humain s’effritait au fur et à mesure que je tournai les pages du journal. Dedans, des photos de soldats décédés au combat, des enfants gisant sur le sol, des montagnes de cadavres dans des fosses communes : c'était la guerre. Je ne pouvais y croire donc je m'envolai de nouveau pour me rendre sur le champs de bataille. C'était vrai. Tout était vrai. Ces photos étaient authentiques. Je me laissai tomber sur le sol, en larmes, brisé. Moi qui avait toujours cru en un peuple unis et pacifique, voilà que je découvrais la vérité. Ils étaient tous pareils. Tout le monde n'était que rage et destruction. Et désormais, je l'étais aussi. Ces gens m'avaient tellement déçu. J'eus une pensée pour toutes ces personnes qui un jour, m'avaient mis en garde contre cette espèce, ces gens à qui j'avais royalement ris au nez en me moquant d'eux, en leur disant qu'ils n'étaient que des moutons trouillards et incultes. Ils avaient raison et j'avais tord. C'était tout ce qui comptait désormais.

Lorsque les autorités d'Attilan me retrouvèrent, les yeux dans le vague et qu'ils me ramenèrent à la maison, je ne bronchai pas, je me laissai faire. A quoi bon résister ? De toute façon, je voulais partir d'ici alors je coopérai avec eux. Une fois sur Attilan, je fus emprisonné pendant plusieurs moi pour « réfléchir à la conséquence de mes actes ». Ouais, c'était la version poli pour dire « T'as causé trop de problèmes et tu nous as mis en danger, bravo ! » ou alors « Reste ici, ferme-la et fais pas chier ». Les deux proposition se valaient. Je restai enfermé quelques mois, seul avec mes rêves brisés et mes désillusions. J'avais tout le temps que je voulais pour méditer sur ce que j'avais vu. Au début, j'étais en colère. En colère contre eux mais aussi contre moi. En colère d'avoir été aussi naïf. Je réalisai à quel point mes actes avaient été stupides. Je n'avais pensé qu'à moi et avais mis la cité toute entière en danger. Je méritais ce qu'il m'arrivait. Et si jamais ça s'était su ? Et si des gens avait remarqué ma présence dans cette ville ? Et si Attilan était découverte ? Tout ça serait de ma faute. Des choses se passaient dehors, la cité s'envola encore mais la cellule étant sans fenêtre, je ne pouvais me fier qu'à mes sensations. Ça ne fit qu'aggraver mes craintes, je venais de condamner Attilan. Des jours passèrent, puis des mois avec toujours cette crainte qu'Attilan fut découverte et que des choses regrettables se passaient tandis que j'étais prisonnier ici.

Mais un jour, un haut représentant vint dans ma cellule, accompagné de gardes. Il se tenait face à moi, me toisant de toute sa hauteur. Il me dit exactement ces mots :

« -Elswaren, tu es accusé de crimes contre Attilan. Tu as délibérément choisi de nous exposer à la face du monde et à cause de toi, les gouvernements humains sont au courant de notre présence. Toutefois, je t'offre une chance de te racheter. Je souhaite d'engager comme mercenaire à ma solde. Avec des dons tels que les tiens, ton travail sera facile et c'est bien rémunéré. En résumé, soit tu acceptes, soit tu pourris ici jusque la fin de tes jours et nous savons tous les deux que ce sera très long. Alors ?

-C'est quoi ? Une sorte de « marche ou crève ? » Non merci, vous repasserez.

-Comme tu veux,
dit-il en se retournant et en marchant vers la porte, sache seulement qu'Attilan est en danger, les Krees sont à nos portes mais si tel est ton choix, je le respecte. Cette prison regorge d'hommes et de femmes suffisamment coupables pour accepter de sacrifier leur vie au combat en l'échange de la liberté et du remboursement de leur dette alors, je te souhaite bonne chance et bon courage !

-Attendez,
dis-je en me relevant, déterminé, qu'est-ce que je dois faire ? »

Les gardes m'enlevèrent mes chaînes et je suivis le représentant, toujours accompagnés des gardes. Pendant 2 ans, je dus suivre un entraînement intensif. J'ai appris à maîtriser mes dons de façon à tuer silencieusement, à me cacher, à survivre en milieu hostile, j'ai également appris à me servir d'une arme à feu ainsi que le self-défense. C'était dur physiquement, très dur mais aussi mentalement. On tenta de me briser pour « m'éduquer » qu'il disait, en d'autres termes : un lavage de cerveau. On voulait faire de moi la parfaite machine à tuer. J'ai bien failli craquer quelques fois mais je restais droit. Je ne pouvais pas me laisser aveugler et manipuler par ces gens. Tout ce temps passé en cellule m'avait grandement laissé le temps de réfléchir. Malgré les horreurs que j'avais vu, je ne pouvais me résoudre à penser que les humains étaient tous mauvais. Je l'espérais de tout cœur et c'est ce qui me fit tenir. Pendant cet « entraînement », je mourus quelques fois mais je me relevai. Je n'avais pas le choix, je m'étais engagé. Pas pour alléger le poids de ma culpabilité ni pour effacer ma dette, c'était pour protéger Attilan. Après ce que j'avais fais à ses habitants, c'était la moindre des choses.

Quand mon entraînement fut fini, j'entrai chez les mercenaires. Je faisais mon travail, qui en gros, consistait à tuer tous ceux qui seraient un obstacle à la pensée « visionnaire » de la haute sphère d'Attilan. Tout le monde était comprit dedans, ça allait de l'espion Skrull au mec qui se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Ce n'était pas exactement l'idée que je me faisais du mercenaire protecteur de la cité mais c'était payé et j'avais un endroit où dormir alors je ne disais rien et je faisais ce qu'on me disait. Même si une erreur était vite commise. De temps en temps, quand j'estimai que ce qu'on me demandait était injuste, je laissais partir ma victime. Évidemment, j'étais dénoncé par mes collègues qui préféraient se soumettre docilement et se laisser écraser plutôt que de se battre pour leurs idées. Je vous passe les détails du camp de redressement, ce sont de très mauvais souvenirs et je n'étais pas fier quand j'en sortais. Ils appelaient ça « camp de redressement » mais c'était plutôt des camps d'expérimentations et j'étais le cobaye idéal. C'était une boucle sans fin, je sortais du camp, je retournai à mon travail, je me rebellai, je retournai au camp. Et ce, pendant des années et des années.

Et un jour, une attaque Chitauri sur New York fit tout basculer. C'était nouveau ça et Attilan était paniquée, ne sachant pas comment réagir. Dans cette panique générale, je quittai mon poste et filai en douce. Personne ne me vit, ou personne ne donna l'alerte, peu importe, et je m'envolai loin d'Attilan en espérant que cette fois, ce serait la bonne car oui, j'avais déjà essayé mais mes collègues m'avaient, une fois de plus, déconcé. J’atterris dans une grande ville de nom de L.A, j'étais totalement à l'opposé de New York et c'était exactement ce que je cherchais. Ce n'était pas la peine de tenter le diable et d'atterrir pile à l'endroit où le monde entier avait les yeux rivés. Je suivis le combat en direct sur des écrans, la bataille faisait rage et un nom revenait souvent… « Avengers » ? Qu'est ce que c'était ? J'ai compris que c'était le nom que c'était donné ces gens aux pouvoirs extraordinaires. J'ignorais que les humains aussi possédaient des capacités. Dans les jours qui suivirent l'attaque, les populations de New York commencèrent à arriver ici. Ce n'était pas bon pour moi ça mais je ne pouvais pas quitter les humains sans en savoir plus sur eux. C'était pour moi une chance unique d'en apprendre davantage et je n'allais tout de même pas la gâcher. Tout d'abord, je changeai de vêtements, histoire de passer un peu plus inaperçus et ensuite, je fis profil bas, je couvai mes traces sans pour autant rester inactif. La Grande Purge fit pas mal de grabuge sur Terre, des humains appelés « mutants » furent tués et même des gens normaux. Ça me m'était en rogne mais je ne pouvais pas agir de front sans risquer d'attirer l'attention sur moi alors je me contentai de détruire une sentinelle par-ci par-là en tachant de rester le plus discret possible. Et puis, un certains Liesmith claqua des doigts et mit fin à cette guerre. Alors, c'était très sympa de sa part mais j'étais carrément suspicieux. Comment avait-il fait ? En bon mercenaire que je n'étais plus, cette histoire m'intriguait beaucoup et je décidai d'enquêter et de suivre de très près ce nouveau politique.

Un jour que je me promenais dans les rues de L.A, un message passa sur un des écrans d'une boutique, je passai la tête dans le magasin pour écouter. C'était une diffusion en provenance tout droit d'Attilan. Sur le coup, je paniquai. Je m'étais dis que ça y était enfin, ils m'avaient finalement retrouvé. Et puis, j'écoutai plus attentivement le message et me rendis compte qu'il s'adressait aux dirigeants du monde. Ouf. Mais je n'étais pas tranquille pour autant car si ce message était diffusé, ici sur Terre, c'était que Attilan observait de loin les humains et que donc, je devais faire encore plus attention.

Depuis ce jour, je n'ai pas cessé mon petit manège. Je reste discret, je ne fais pas de vagues, ou plutôt j'essaye et surtout, je surveille ces humains avec des pouvoirs, les mutants, les Avengers, quels que soient leurs noms. Je me suis un peu détendu quand j'ai su qu'Attilan restait calme bien qu'une partie de moi se demande ce qu'il peut bien s'y passer. Seulement voilà, y retourner, c'est me condamner.
     

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Mer 13 Jan 2016 - 18:06
Bienvenu officiellement parmi nous ~
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Mer 13 Jan 2016 - 18:20
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! :)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Ven 15 Jan 2016 - 19:18
Bienvenue à toi :v: et bon courage pour ta petite fiche !
Tu as sept jours pour la terminer, n'hésite pas à demander un délai si tu as besoin. Si tu as des questions, ou besoin de quoi que ce soit, le staff reste à ta disposition :*: N'oublies pa de bien lire le règlement en entier ;)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Ven 15 Jan 2016 - 19:43
Merci à tous :36:

Rosa : Ahah, je suis un boulet, j'ai oublié de coller la 2ème partie XD
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Sam 16 Jan 2016 - 11:59
Bienvenue sur le forum :D Un Inhumain, ça fait plaisir à voir, j'ai hâte d'en lire plus :amour:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Dim 24 Jan 2016 - 17:21
Alors alors :arrow: Je te préviens, il y a pas mal de points qui posent problèmes, donc j'ai préféré tout remettre à plat pour que tu voies où ça bloque et puisse corriger facilement :*:

Déjà, tu as un petit souci de chronologie :v: Tu dis être arrivé à LA exactement le jour de l'évacuation... sauf que apparemment, pour ton histoire tu y es arrivé en 2012, lors de la première attaque Chitarus ( et où New York n'a pas été évacué à New York ^^, il s'agit juste du film Avengers. )

Citation :
Je n'aurais qu'une seule question : comment il a fait ? Sérieux, je comprends pas. Je veux dire, les gens ne sont pas au courant que leur président est un Asgardien et s'ils le savent, ça ne les dérange pas ?
Et toi, comment tu sais pour le savoir ?:face : J'avoue qu'étant un compte de Loki, je relève particulièrement ce point : comment sais-tu que Liesmith est un asgardien ?:v : Cela ne pose pas de problèmes que tu sois au courant, mais il faut le justifier d'une manière ou d'une autre puisque personne ne le sait, à part ses proches : les Avengers qui l'ont déjà côtoyé et le côtoyent encore comme président, les asgardiens, même Thor ne le savent pas : ils se méfient souvent de lui et savent qu'il y a anguille sous roche, mais rarement sa véritable identité (là de mémoire, à part ceux qui bossent directement pour lui, je peux te citer personne qui est au courant. ) et être Inhumain ne te confie pas un don de prescience gratuit :v :

Ensuite, plus important : le statut d'inhumain d'Els. Tu me sembles un peu confus sur les inhumains, honnêtement, du coup j'ai relevé tout ce qui ne va pas pour clarifier un peu tout ça ( Marvel World ou l'encyclopédie Marvel sont très très utiles dans ces cas là ) :

→ quid de la brume terrigène ? Les inhumains n'ont pas de mutations. Avant le rituel et l'exposition à la brume, ils ne possèdent absolument pas de pouvoir, c'est seulement la brume qui libère ce qui était dans leur patrimoine génétique. Il n'avait donc pas, enfant, de pouvoir, de résistance au feu ou autre : on l'a préparé au rituel, et il a été exposé à la brume, et cela a révélé ses pouvoirs, il n'y a pas d'apparition progressive. Une fois exposés à la brume, les pouvoirs sont tous là, ils apprennent ensuite à les maîtriser par un apprentissage à la fois lié aux pouvoirs spécifiques et martial/ de contrôle de soi.

→ Les pouvoirs :  D'une manière générale, les Inhumains ont des pouvoirs assez terrifiants/extrêmement puissants, mais avec une contre-partie relativement violente ( il n'y qu'à voir leur roi qui ne peut tout simplement pas émettre de son sous risque de raser sa ville d'un murmure ! Ou le type qui est un triton. ). Donc, les pouvoirs un peu « phénix » du perso, que ce soit le feu ou l'âge, tu peux mais il faut une contre-partie de ce genre.  Enfin, s'il ne sait pas ce qu'il s'est passé lors de sa résurrection, toi tu le sais : du coup ? Regénération ? Ressurection ? Que s'est-il passé ? Si ça se reproduit, qu'est-ce qui se passe ? Juste le feu/explosion, ou survivrait à d'autres morts ? Combien de fois ? Séquelles ? Pareil pour l'âge : est-ce qu'il ne vieillira jamais ou est-ce qu'il vieillira lentement ? Mourra-t-il à cause de l''âge au bout d'un moment ?

 Là depuis le début...Tu es là... depuis quand ? Puisque tu précises « le commencement » mais, tu n'as marqué que « quelques centaines d'années ? », et le tout début de ton histoire est flou à ce niveau : est-ce que c'est depuis le débuts des Inhumains ( 25000 ans ? ), d'Attilan ( 7000 ans ?) plus tardif ? J'ai peur que tu te compliques un peu la vie avec une origine aussi ancienne, qui te fait ajouter beaucoup de choses/éléments chronologiques. Et si on repart vraiment au début de l'espèce inhumaine, ils sont une arme Kree, un peuple créé par les Kree ^^ ce qui modifierait l'enfance de ton personnage. De même l'industrie pharmaceutique, il y a 25 000 ans, ça me semble historiquement discutable, même chez les Inhumains :face :

→   Il s'est sauvé, ça a forcé Attilan à se déplacer pour cacher les Inhumains.Je veux bien, mais il n'est sans doute pas le premier inhumain a être curieux, il faudrait peut-être un fait plus important/grave, quelque chose qu'il a fait parmi les humains qui aurait vraiment révélé les inhumains, car on ne sait pas qu'il est inhumain en le voyant ^^ ( contrairement à d'autres inhumains, cf. quand je te parlais de contre-partie au pouvoir )

→ Note que le terme d'inhumain a été choisi par le peuple des inhumains eux même. Ils s'appellent comme ça d'eux-mêmes, et c'est plutôt une fierté pour eux de ne pas être humains.  Si tu choisi de ne pas en être fier, tu peux, mais aies conscience de cette nuance.

Le mercenariat. Je ne pense vraiment pas que les Inhumains aient des « mercenaires » : des gardes, des soldats, des guerriers oui, c'est un peuple plutôt martial, mais pas de mercenaires. La guerre est plutôt bien vue, c'est un devoir ^^ Enfin, subtilité chronologique, si je me tiens à Marvel World, il n'y a pas eu de guerre contre les Krees au moment de l'Himalaya : les Krees les ont retrouvés et les ont enrôlés pour faire la guerre avec eux, ce qui est une fonction première. A mon avis, ce serait plus logique de jouer sur ça que des expérimentations/lavages de cerveau Inhumains, puisque les Inhumains ont une forte opinion de la justice ( et qu'ils ont tendance à régler les punitions dans l'arène de jugement :out : )

... Je crois que j'ai rien oublié :60: Donc voilà, j'espère que ça ira, bon courage à toi :60: et si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas !


To know what they did to you, it would break your captain's heart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Dim 24 Jan 2016 - 17:34
Waw, tant que ça ? XDD

Merci d'avoir pris de ton temps pour me dire tous les défauts que continent ma fiche, en effet, ce sera plus facile pour moi de modifier x)

Bon, par contre, là, j'ai clairement pas la force de m'y remettre (DS, interros, tout ça, tout ça...) mais j'essaierais de la finir dans la semaine :)

Merci :love: (même si je commence à me dire qu'avoir pris un Inhumain n'était pas une si bonne idée que ça XD)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   Lun 8 Fév 2016 - 20:11
Ne t'inquiète pas, tu peux prendre ton temps pour corriger : par contre, tiens nous au courant de l'avancement !


To know what they did to you, it would break your captain's heart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me   
Revenir en haut Aller en bas
 

Elswaren | I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» (Iron) There is a fire inside of this heart and a riot about to explode into flames
» Moon Dorian || @moondorian
» Thorin Oakenshield ♦ I see fire inside the moutain
» Serah Elizabeth "Lizzy" Abelson •• “ There is a fire inside of this heart... ”
» ▿ you've got a fire inside but your heart's so cold.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-