Partagez | 
 

Told you we'll meet again...[Eilis Archer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Mar 26 Jan 2016 - 18:54
Told you we'll meet again
But you changed a bit...
Avoir une vie semblable à celle d’un Midgardien, ce n’est pas de tout repos. Personnellement, j’avais surtout été habitué à une vie de liberté, ou presque. Certes du temps où j’étais au château de la reine des Nornes je n’étais qu’à moitié libre, vu qu’elle m’ordonnait vers ci ou ça. Mais je pouvais tout de même utiliser le reste de mon temps à ma guise. Je n’avais pas à prétendre être quelqu’un que je ne suis pas. Je n’avais certainement pas à porter de vêtement. Et je n’avais pas non plus à faire attention à ce que je peux dire face à qui. Tous savaient que j’étais un loup, personne ne tentais de m’empêcher d’être ce que j’étais. Sauf qu’ici, les loups de quatre mètres de haut ça ne court pas les rues. Les loups de base ça ne court pas les rues à New-York. Je devais donc faire mon père et le reste de notre famille : se fondre dans la masse des humains habitants Midgard. Ce qui n’est pas simple quand on a tous les instincts d’un loup ; les odeurs vous assaillissent de partout, vous avez tendance à être un peu trop brute de décoffrage et tactile avec les gens. Oh, et les vêtements. J’ai déjà parlé des vêtements ? Oui ? Eh bien tant pis, j’en reparle, mais bon sang, j’ai eu du mal à m’y faire. Maintenant c’est bon, même si dès que je peux m’en passer je m’en passe...Oui, à la tour Liesmith notamment.

Et puis il y a le fait de réussir à conjuguer vie professionnelle et personnelle. D’accord, vu ma famille, j’aurais pu ne pas trouver de job et avoir tout mon temps pour moi. Mais pour le coup, c’était mon amour pour les fictions midgardiennes qui m’avait poussé à tout faire pour obtenir ce travail. Effectivement, ça me demandait de prendre un certain rythme pour aller jouer les assistants bibliothécaires (sans compté que la technologie ici…je n’y comprenais pas grand-chose, j’avais laissé ceux qui savent mettre le numéro de papa et papy dans mon téléphone, faciles d’accès, pour que je puisse me servir de mon téléphone) ; mais ça valait le coup. Je pouvais lire autant de livres que je le souhaitais, tant que je n’avais pas de personnes ayant besoin de mon aide…Bref, si les débuts sur Midgard ont été particuliers et pas simples, je m’étais habitué. Hormis en quelques instances tout à fait exceptionnelles, personne ne se douterait de ma véritable nature. Même si parfo–

Ecureuil !

Ne me demandez pas pourquoi, mais de tous les instincts de loup, celui de chasser était le seul que je n’arrivais pas à contrôler comme je le souhaitais. Ce qui m’amenait parfois à…Chasser les écureuils quand je passais dans Central Park. Et en cette belle après-midi, je me trouvais à traverser ce magnifique parc. Puis un écureuil m’est passé sous le museau et…J’étais perdu. J’ai commencé à le chasser, sous les yeux intrigué et curieux des passants et autres promeneurs. L’animal monta dans un arbre, allant se cacher de ma vue et je grognai. Vile être que voici !

"Couarde créature que tu es ! Descend de cet arbre si tu l’oses ! Par les Neuf Royaumes, en penses pas t’en tirer à si bon compte !"


Dire que sous ma forme de loup je l’aurais déjà gobé ce petit inconscient !
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Jeu 28 Jan 2016 - 22:54

Told you we'll meet again

And you missed me so much { Hati

Fermer les yeux. Écouter les rires, Sentir les diverses flagrances. Un sourire sur les lèvres, je laisse la pelouse de Central Park caresser ma peau. Etalée, larvée dans l'herbe, je prends du bon temps … seule. Pour une fois ! Je laisse les derniers souvenirs joyeux défiler derrière mes paupières closes, le soleil brûler ma joue. Je me remémore l'odeur des scones tous chauds du dimanche matin made by Allen, je souris au souvenir du regard énamouré de Neil. Qui aurait cru que tout redeviendrait comme avant ? Enfin … C'est ce que je voulais. De tout mon coeur. J'avais vécu la séparation comme une petite mort, aussi forte et destructrice que le décès en live de mes parents. Neil … Mon père de coeur. Allen, plus que mon oncle, une sorte de … second père. Les voir à nouveau réunis c'était … Je n'avais pas vraiment de mots. J'en avais pleuré en les voyant tous les deux. Leur sauter au cou, j'en avais eu envie, mais je m'étais retenue. A la place, j'étais partie retrouver Matthew le lendemain et, sans rien lui expliquer, je l'avais embrassé – un baiser mémorable d'ailleurs -, ivre de bonheur. J'étais de nouveau une gosse exubérante et pleine de vie, une ado de 19 ans presque 20 … une enfant presque adulte. Ce que je fichais là à cette heure alors que j'aurais du être en cours de Maths à l'institut – pauvre Bobby Drake ? En réalité … J'avais eu besoin de me retrouver. J'avais besoin de … Tourner la page. Beaucoup de choses s'étaient écoulées, très pour ne pas dire trop rapidement. Matt Murdock, notre engueulade, Phillys et le concert, les retrouvailles avec Matt, les oncles plus tard se rabibochant, … Je saute des événements et cela est voulu. Tout cela pour dire que partir me caler dans un coin nature s'était fait naturellement, et j'aimais particulièrement Central Park. C'est là où je photographiais le plus de monde en journée, c'est là où je dressais les premières ébauches et croquis et mes futures toiles. L'endroit grouillait de vie, que ce soit des enfants ou des adultes, qu'ils soient présents pour manger une glace ou simplement pour admirer les statues. La majorité des bons moments qui régissaient ma vie s'étaient passés ici, après tout.

Inspirer, expirer. Se détendre. Méditer, comme dirait mon petit ami. Enfin … Presque. Parce qu'au moment où je trouve enfin la paix intérieur, j'entends quelqu'un détaler comme un lapin, ce qui me fait sursauter et ouvrir les yeux. Curiosité quand tu nous tiens. Fronçant les sourcils je me redresse, cherchant l'importun du regard, jusqu'à ce que … « Couarde créature que tu es ! Descend de cet arbre si tu l’oses ! Par les Neuf Royaumes, en penses pas t’en tirer à si bon compte ! » Oh mon Dieu. Cette voix ! Je couine, n'en croyant pas mes tympans. Je ne suis pas vieille pourtant, je n'ai normalement pas besoin de sonotone … Et ma vue est également excellente. Se pourrait-il … Se pourrait-il que ce soit ? Je me redresse entièrement et me dirige timidement vers la personne qui râle après un … Arbre. Où ce qui vient de grimper à son tronc. « Hati ? » Je murmure, peu sûre de moi, m'arrêtant à quelques mètres. Je scrute le dos de l'homme, carrure familière, lueur d'espoir fou dans mes prunelles. Se pourrait-il que ce soit ma Peluche ? Car bien que Sly soit comme mon frère, une partie de moi-même ; un bout de mon âme et mon meilleur ami / confident depuis que je suis petite … Hati est … était … « .. Est-ce que c'est bien toi ? » Je demande, le coeur au bord des lèvres. Mon doudou.


.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Mar 2 Fév 2016 - 11:34
Told you we'll meet again
But you changed a bit...
Définitivement, elle ne veut pas descendre cette sale bestiole ! Ce n’est pourtant pas faute de l’avoir incité à descendre, de manière plus ou moins menaçante, certes, mais vous avez déjà un chasseur demandez gentiment à un lapin s’il voulait bien se mettre devant le canon de son arme ? Eh bien voilà, je ne vais pas lui faire du charme à cet écureuil de malheur. Cependant ça ne change rien au fait qu’il ne descend pas de cet arbre et je vais finir par y grimper moi aussi, parce que je n’aime pas qu’une proie m’échappe, surtout de manière aussi lâche ! Ou alors je maudirais sa lignée. Dans mon esprit seulement, puisque je ne sais pas utiliser la magie, pas comme pap- pardon, Loki sait le faire. Oui, Loki n’aime pas que je l’appelle Papy, pourtant, c’est ce qu’il est pour moi, le père de mon père…Mais j’ai préféré ne pas lui demander pourquoi il n’aimait pas que je l’appelle comme ça, au moins entre nous. De toute façon, ce n’était pas le sujet actuellement. Le sujet était une saleté de rongeur couard et caché.

Je me fis pourtant distraire par une voix derrière moi, appelant mon nom. Me tournant prestement, je vis une jeune femme brune, assez jeune (mais je me perds avec les Midgardiens, certains ont plus de 70 ans et n’en paraissent pas plus de 30 ans, alors que d’autres ont l’air d’avoir passé trop de temps au soleil au même âge…), attendant visiblement une réaction de ma part sauf que…Eh bien je ne la connais pas cette fille. Je penche pourtant la tête sur le côté, l’observant avec plus de précision. Je ne me rappelle pas l’avoir déjà rencontré ici et pourtant…Il y a cet instinct, ce sentiment de familiarité qui me prend à mesure que je l’observe. Je ne dis toujours rien, l’observant simplement, plissant les yeux, bien que ça ne serve pas vraiment à quelque chose, soyons honnête. Je m’approche, doucement (il ne serait pas très productif que je la fasse fuir elle aussi) et lui tourne un instant autour, essayant de comprendre le pourquoi de cette impression de familiarité. Finalement, je fais quelque chose qu’on m’a déconseillé de faire avec un midgardien, car ils ne e font pas entre eux, je m’approche un peu plus et renifle une seconde au niveau de son cou et c’est comme si on allumait la lumière d’un coup !

"Princesse !"


Sans plus de cérémonie, je la prends dans mes bras, heureux de retrouver cette petite princesse à la couronne de fleur, absente aujourd’hui.

"Je savais que les Midgardiens vieillissaient plus vite que nous, mais je ne pensais pas que c’était aussi rapide…"

Comment expliquer autrement l’apparence adulte de la petite fille de quelques années à peine que j’avais croisée dans ce parc même, peu de temps après mon arrivée sur Midgard, avant même que je ne retrouve mon père et le reste de ma famille ? Je la serre une dernière fois contre moi puis la relâche, l’observant complètement.

"Tu es bien la dernière personne que je pensais croiser, Princesse. Mais comment vas-tu ?"

J’étais tout excité de retrouver Eilis, elle qui n’avait pas eu peur de moi, même en apprenant qui j’étais réellement, étant même heureuse de cette rencontre.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Jeu 4 Fév 2016 - 12:32

Told you we'll meet again

And you missed me so much { Hati

C'est lui. C'est bien lui, je le reconnaîtrais entre mille – merci ma mémoire eidétique. Je me mords la lèvre, incertaine, indécise, confuse : se souviendra t-il de moi cependant ? Rien n'est sûr après tout. La dernière fois que je l'ai vu remonte a un petit moment – dans le futur tout du moins. Ici … et bien tout est différent. La dernière fois qu'il m'a vu je devais avoir quelque chose comme huit ans, j'étais encore innocente et naïve et c'était il y a déjà quelques mois. Que penserait-il de moi à présent ? J'ai presque honte en fait : sensation familière qui m'avait envahie lorsque j'avais retrouvé Sly tant j'avais changé. Oh bien sûr, j'étais toujours aussi rêveuse mais … Plus nerveuse et méfiante. Pire, l'étincelle de magie semblait avoir disparu avec les années – dans le futur j'avais déjà assassiné froidement quelques personnes, et assisté à nombre de tueries. Je ne bouge pas cependant. Non. Je le regarde, je l'observe sous toutes les coutures possible de là où je me trouve – il est toujours aussi beau, égal à lui-même – et pitié que Matt ne m'entende pas dire ça, il pourrait se méprendre.

Je le laisse me dévisager sans un mot, happée par mes propres souvenirs. Parfois, j'aimerais retourner dans le passé, ne jamais avoir du grandir. Te souviens-tu de nos jeux Titi ? Moi je m'en rappelle. Chaque rire, chaque conte, chaque aventure, chaque poème que le peuple nordique avait pu dédier à celui destiné à dévorer la Lune était gravé dans ma mémoire.
Enfin. Retour à la réalité. Je pourrais très bien lui dire que c'est moi, mais non, je préfère le laisser galérer. Hrm. Je veux dire ... s'approcher doucement. A t-il peur de me faire fuir ? Ridicule, c'est plutôt moi qui suis morte de trouille sur l'instant. Je souris tout de même malgré tout, amusée, effrayée – ma peluche me manque, j'aimerais la retrouver – jusqu'à ce que l'improbable ne se produise. Mon Dieu. Vient-il de … ? Ah bah oui. Il m'a sniffé. De loin les gens doivent se méprendre sur ses intentions mais je n'en ai cure, j'étouffe un rire libérateur et nerveux tandis qu'enfin, l'angoisse s'envole alors qu'il me serre contre lui. Je passe mes mains dans son dos, me blottissant comme autrefois – sauf que là il n'a pas de poil et il ne sent pas le chien – mon toutou !

« C'est moi. » Je lance tout à trac d'une toute petite voix émue, levant la tête pour le regarder, avant de lui sourire, timidement. « Étonnant, pas vrai ? Mais … En fait, on ne vieillit pas si rapidement techniquement …. C'est plutôt une longue histoire, mais je peux te la raconter si tu veux. » Je grimace un peu, aux souvenirs de ma venue et tout ce qui a pu suivre, avant de le pouiquer lorsqu'il me lâche – dommage, j'étais bien là, contre mon coussin pilou pilou. Heureusement, je retrouve vite le sourire – parce qu'il est aussi excité que je peux être heureuse maintenant : un peu plus et je pourrais voir le plumeau lui servir de queue balayer le sol frénétiquement – nouveau rire que je coince dans ma gorge à l'idée.
« Et bien, j'habite dans le coin, donc … Je viens souvent ici. Ca me rappelle de bons souvenirs. Un peu comme notre rencontre, tu t'en souviens ? » Mince. Tout ceci me donne presque envie de refaire une couronne de fleurs pour la lui poser sur ses bouclettes brunes. Dans le passé, cela lui allait parfaitement bien, mais maintenant que j'ai grandit … Bah. Le ridicule ne tue pas après tout ! « Je dirais que … ça va. Et toi ? D'ailleurs qu'étais-tu en train de faire ? La tour Liesmith est pas dans ce coin donc ... Tu chassais ? Moi qui te pensais pacifique … » Oui, c'est honteux, je me moque de lui. Je le pouique de nouveau, joueuse, avant de regarder autour de moi. « Et si on allait s'asseoir ? J'ai mes affaires pas loin, et il me reste des cookies. » Autant dire que je préfère me poser dans l'herbe si je dois lui raconter mes aventures – et puis, n'y a-t-il pas un beau champs de pâquerettes là bas ?  Je prie juste pour que le dénouement de ces retrouvailles soit positif … Je m'en voudrais de devoir porter seule deux couronnes de fleurs.



.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Mar 23 Fév 2016 - 21:39
Told you we'll meet again
But you changed a bit...
Voilà qui deviens déjà plus intriguant qu'une simple rencontre fortuite dans ce parc. Alors elle aussi est une humaine avec un vieillissement étrange? Je commence à croire qu'il y a plus de type de vieillissement sur Midgard qu'il n'y a de royaumes! Mais déjà elle me propose de me raconter son épopée et je hoche frénétiquement la tête, ayant hâte d'en savoir un peu plus. Ça ne faisait que quelques mois pourtant, depuis notre première rencontre, mais je suis bien placé pour savoir que parfois il peut se passer plus en quelques mois qu'en plusieurs centaines d'années. En ces quelques mois, j'étais arrivé sur Midgard, j'avais rencontré nombre de gens, retrouvé une grande partie de ma famille, trouvé un job! Alors qu'avant cela j'avais passé des années à vagabonder dans les tréfonds de la forêt de Vanaheim...et voici que maintenant je retrouvais ma petite princesse! Cette nouvelle vie devenait vraiment intéressante (même si tout serait mieux avec Sköll présent, mais je sais aussi que tout n'est pas toujours comme on le souhaiterait...).

"Comment oublier? Tu étais l'humaine la plus curieuse sur mon monde que je rencontrais!"

Et c'était vrai. Je savais que des gens nous étudiaient, en tant qu'oeuvres littéraire, donnant une signification parfois à la limite du métaphysique à nos histoires, sans jamais oenser que cela puisse être vrai...c'est étrange d'ailleurs, cette propension à refuser de croire ce qui ne rentre pas dans leur petit monde préconçu de règles imaginaires...alors que Eilis, elle ne s'est jamais posée la question de savoir si je lui mentais ou non, avant même de me voir me transformer. Par la suite ce fut évident.

J'avais beau commencer à me faire à certaines coutumes midgardiennes, il y a des choses qui me restaient trop...subtiles. Comme certaines formes d'humour. Merci Papy, je maîtrisais le sarcasme, mais je prenais encore d'autres formes trop au pied de la lettre. Alors quand elle sembla déçue en découvrant que je chassais, je ne pus m'empêcher de me sentir un peu honteux. Si j'avais eu ma forme animale, elle aurait pu voir mes oreilles se plaquer contre crâne. En cette forme...eh bien je me contentai de regarder l'herbe à mes pieds et de jouer avec le bout de mes manches.

"Mais je n'y peux rien, c'est dans ma nature! Et puis cet écureuil a un problème dans sa tête, il n'a pas peur de moi; il n'a même pas peur des humains!"


À son pouic je comprends qu'elle était joueuse et je sent le rouge me monter aux joues. Juste un peu, mais tout de même. Puis elle me propose d'aller vers ses affaires et...l'appel des cookies. J'adore ça. Je crois qu'entre moi et Sleipnir, on fait exploser le budget cookies de la tour Liesmith...

"Avec plaisir!" Je la suis un moment avant de lui poser une main sur le bras "oh! Il faut que je te raconte des choses aussi! J'ai trouvé un travail"

Le sourire que j'affiche doit être aussi grand que mon visage actuellement.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Sam 5 Mar 2016 - 11:56

Told you we'll meet again

And you missed me so much { Hati

J'ai envie de lui sauter dessus et de me blottir contre lui. Comme avec Sly, Titi a ce pouvoir calmant, ce charme magnétique qui m’apaise presque instantanément. Peut-être est-ce là le fait d'être deux grandes peluches fluffy ? Même si ils ne sont pas que ça, oh que non, je le sais fort bien. Mais ils restent à mes yeux un mélange explosif de doudous et de divinités ambulantes, et leurs conseils ont toujours été aussi bons à prendre que leur câlins. C'est … C'est une sensation différente que lorsque je suis avec Neil ou Matt : avec Neil, je me sens en sécurité, dans les bras de mon papa. Le monde peut s'écrouler, je ne risque rien – je ne risquerais jamais rien dans ses bras. Matt … Et bien c'est l'homme que j'aime. Il est ma maison, littéralement, être séparée de lui est assez difficile à vivre – Dieux comme je suis dépendante ! Il est mon amphétamine.

Les propos de mon ami me font revenir sur terre, encore une fois, et je souris. Moi, curieuse ? Voyons, je nie ! Je ne peux m'empêcher de rire à sa réaction. « Je te taquine ! Je suis sûre que tu es l'un des meilleurs chasseurs de la famille. » Je ne me moque pas, même si il ne semble pas doué avec les écureuils, je le pense vraiment. Si il regarde attentivement, il verra cette lueur admirative dans mes yeux : je suis censée être un lézard, et je ne  sais pas chasser. Tout du moins, pas comme lui l'entendrait. Traquer, je sais faire, merci Neil et Gamora. Mais je ne mange pas mes proies, là est la différence. Il faudra que j'essaie de me battre contre Matt d'ailleurs : essayer de jouer au chat et à la souris avec lui – ça serait fabuleusement instructif. Je secoue la tête, avant de sourire. « Et les écureuils, ici, ne sont pas sauvages … Les passants les ont trop nourris … Et certains peuvent même t'attaquer si tu as de la nourriture sur toi, il faut faire attention. » Pour autant je ne me suis jamais faite agressée par l'un d'entre eux – ce doit être mon odeur, peut-être. Enfin.

Je me dirige vers l'endroit où se trouvent mes affaires, et lorsqu'il pose une main sur mon bras, je cligne des yeux, avant de sourire bêtement à son annonce. « Mais c'est génial ! Hati, c'est super ! Tu travailles où ? Je pourrais venir te voir ? Mince, il faut plus que des cookies pour fêter ça ! » Je suis tellement heureuse pour lui que je le prends dans mes bras, enfin. C'est un réflexe, un gros gros câlin. Je lui plante même un bisou sur sa joue, avant de me reculer, tout sourire. « Je suis très très fière de toi. » Et je le suis, sincèrement. Il a fait tellement de chemin ! Je me me baisse pour attraper mes affaires, farfouillant dans mon sac jusqu'à trouver le tup' qui contient les cookies maison. Je l'ouvre, avant de le lui tendre, avec simplicité. « Tiens, prends en ! Tu les as bien mérité. » Je réfléchis ensuite à quoi faire. Au final discuter ici est-ce là une bonne idée ? Bah … « Ecoute, voilà ce que je te propose. On se raconte nos aventures ici, en mangeant des cookies, et après, on va fêter ton travail où tu veux. Ca te dit ? J'ai vraiment beaucoup de choses à te raconter, et certaines ne sont pas vraiment joyeuses.  Et puis, je me sens nostalgique : j'ai bien envie de faire une ou deux couronnes de fleurs comme avant … Qu'en dis-tu, tu en es ? » Il n'y a plus qu'à le fixer avec mes yeux brillants d'espoir, et attendre sa réponse.

.SHADOW
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Sam 19 Mar 2016 - 15:32
Told you we'll meet again
But you changed a bit...
Comment ça les écureuils attaquent ?! Serais-je tombé de l’autre côté du miroir, comme Alice dans la suite de ses aventure ? C’est le monde à l’envers ma parole ! Ma réaction interne dut se voir sur mon visage car je sentis mes yeux s’ouvrir tout grand. Normalement, les proies de petite taille tel que les écureuils ou même les lapins se carapatent dès que l’odeur d’un prédateur tel que moi atteint leur petit museau frémissant. Pas que sur le principe l’attaque d’un écureuil m’inquiète vraiment, puisque le moindre rongeur s’attaquant à moi se verrait croquer ou, au mieux, envoyé vers d’autres horizons. Donc non, je ne suis pas inquiet d’une attaque de rongeur, simplement stupéfait.

Sa réaction à l’annonce de mon emploi me surprend un peu. Tous ceux à qui je l’ai annoncé s’est montré heureux mais jamais aussi…expansif. Ce qui fait que je reste bête une seconde avant de simplement lui rendre son étreinte. Oui, définitivement, elle m’avait manqué ma petite Eilis.

"Je suis assistant bibliothécaire ! Et bien sûr que tu pourras venir me voir !"

Pourquoi lui refuserai-je ce plaisir alors que je me ferais un plaisir de la recevoir, même si je passerais probablement plus mon temps à ranger les différents livres qu’autre chose, m’enfin. On pourra se voir quand même. Je ne peux empêcher l’immense sourire de venir étirer mon visage quand elle me dit être fière de moi. Je ne devrais pas chercher à m’attirer la fierté d’une simple humaine comme elle et pourtant ce simple fait me remplit de joie.

Et là, la magie opère. Elle sort la boîte de cookies et j’en prends un, avant de le manger, trop rapidement peut-être, mais les cookies qu’elle a sont toujours si…parfaits. Croquants aux bords et moelleux au milieu…Tout bonnement parfait. Surtout quand vous comptez que j’ai un sens du goût surdéveloppé. Je mange tranquillement quand elle me fait sa proposition. Je dois avoir l’air ridicule, à l’écouter avec des grands yeux curieux et la bouche pleine de cookie…Mais tant pis. Je fronce un instant les sourcils quand elle dit qu’elle a des choses pas très joyeuses à me raconter. Je ne sais pas à quoi je dois m’attendre, avec elle, et je n’ai pas envie qu’elle en parle si ça risque de la rendre triste. Ou pire de la faire pleurer ! Parce que je ne peux pas me transformer en loup de quatre mètre n’importe où et n’importe quand. Donc je n’aurais que ma forme humaine pour la consoler. Mais je finis ma bouchée et finit par prendre la parole. Je sais déjà où je veux que l’on fête mon nouveau travail (même si je ne sais pas trop pourquoi elle veut fêter cela m’enfin).

"Ca me va. On mange quelques cookie, tu fais tes couronnes de fleurs et ensuite…" je pense que mes yeux doivent briller de milliers d’étoiles "On va au Zoo pour voir les pingouins !"

Comme à chaque fois que je parle de ces animaux, j’ai un sourire sur le visage et si j’étais en loup, on verrait ma queue battre frénétiquement l’air derrière moi d’excitation. Je ne sais pas si elle va trouver cela bizarre ou non, mais je m’en fiche. Je m’assois et l’incite à faire de même.

"Alors, qui commence ? Toi ou moi ?"
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Dim 26 Juin 2016 - 12:24

Told you we'll meet again

And you missed me so much { Hati

A vrai dire, raconter mes aventures ne me rassurent pas vraiment. J’ai même un peu honte. Que va-t’il penser ? Enfin, ce n’est plus vraiment d’actualité à présent – car le passé est le passé, mais … Mais voilà. Hati st une personne que j’aime, je ne veux pas qu’il me dévisage comme un monstre … Même si lui il sait ce que c’est. Que d’être un monstre. Enfin, en attendant je profite du câlin. Assistant Bi … OH MON DIEU.
« Mais c’est triplement génial ! Tu adores les livres en plus ! Oh, j’en ai tellement à te conseiller … La boutique est où ? Il faut absolument que je vienne. » Je m’arrête de seconde, avant de reprendre, plus calme. «  Hu … Promis … Je serais sage et je ne ferais pas de bruits. » Je fais la moue, doucement, avant de sourire plus franchement, et plus timidement aussi. « Ca veut dire que tu as des livres de maman du coup … Enfin je suppose. Elle était assez connue. » Cela fait un moment que je n’ai pas lu ses histoires. Elle écrivait de tout, pour les enfants, les adultes. Du policier comme du fantastique … Et je crois même que certains personnages sont ds êtres de ma connaissance – je jurerais avoir vu un personnage ressemblant à Neil. Elle aimait tellement raconter des histoires … Les peindre. J’inspire doucement – parler d’elle et y penser me fait mal ; c’est une blessure qui ne guérira jamais.
Heureusement, Hati reste lui-même ; et je ris en le voyant dévorer les cookies, acquiesçant à ses propos, avant de me figer net. Au zoo ? Avec Hati ? Voir des pingouins ? … Mais il ne va pas être triste en voyant tous ces animaux en cage ? Malgré cette question, mes yeux se mettent à briller comme les siens, et je couine. Oui. Parfaitement. Je couine. « Des pingouins ! Mais … Mais c’est tellement mignon ! Oh c’est une super idée. Mince. J’ai presque envie d’y aller de suite. » Je ris, doucement, avant de me réinstaller et attraper de quoi faire mes couronnes de fleurs tranquillement. « Moi je dirais ? Mais je te préviens, ça va être long. » Je fronce le nez. Long et étrange. M’enfin puisqu’on y est … « J’ai fait un voyage dans le temps. » Je commence, sans le regarder, me mettant au travail. Le fixer me déconcentrerait.

« La dernière fois que tu m’as vu j’avais 8 ans, c’est ça ? Il y a quelques mois à peine … Et bien, en fait … Mini moi a … disparu de la surface un jour et … Moi, qui vient du futur, j’ai atterrit là par hasard complet. Je ne sais pas où je suis allée, en tant qu’enfant. Ma réalité est bien différente de celle-ci et … Et à présent, j’ai peur d’y retourner. Il y a tellement de choses qui n’existent plus … Par ailleurs, je ne suis même pas certaine que ma réalité du futur existe encore. » Je secoue la tête, quelque peu triste. « J’ai rencontré tellement de gens que je ne connais pas à mon époque, j’en ai revu d’autres qui sont morts de là d’où je viens … Tout ce que j’espère, c’est que les mêmes erreurs ne se reproduiront pas ici. » Je lance, tout en continuant ma première couronne. « Enfin. Mon premier réflexe, ça a été d’aller voir tonton Neil …Sauf qu’au moment où j’allais le voir, j’ai été téléportée … Sur Attilan ! Mais je n’étais pas toute seule. Il y avait Sleipnir, Jörmungandr, Neil, Leif … C’était étrange. Et là-dessus, les gardes nous ont tiré dessus ! On a réussi à s’enfuir mais j’ai été blessé. J’ai perdu un bras. » Je m’arrête pour le fixer, puis agiter ma main. « Mais il a repoussé. Ca fait un mal de chien, je ne pensais pas ça possible. » Je grimace, frottant mon épaule par réflexe. « Après … J’ai rencontré quelqu’un. » Je ne peux m’empêcher de virer pivoine à ces mots. « Matt Murdock. Il est … Il est avocat le jour et … et la nuit c’est une sorte de … Justicier masochiste. » Je souris, et grimace en même temps. « Il est plus vieux que moi mais … Enfin … J’ai des sentiments pour lui. Hm. Et à part ça, j’ai formé un groupe de musique avec une amie d’enfance, qui fait aussi de la photographie avec moi ! » Je lève les bras au ciel heureuse, puis, finalement, lui pose la couronne de fleurs terminée sur la tête. « Et voilà. A toi maintenant. » Qu’a-t-il pu t’arriver à toi, en ces derniers mois ?


.SHADOW

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Told you we'll meet again...[Eilis Archer]   Mar 28 Juin 2016 - 11:26
Told you we'll meet again
But you changed a bit...
C’était quelque chose que j’aimais chez Eilis et qui me manquera toujours quand elle n’est pas là : sa bonne humeur et son enthousiasme naturel. Tant de Midgardiens étaient sur obnubilés par leur travail, l’argent, leurs soucis du quotidien et surtout, ils voyaient (et avaient peur pour certains) trop de choses extraordinaires pour encore s’émerveiller et se réjouir des petites choses simples. Comme de retrouver une amie que l’on n’a pas vue depuis longtemps. Bon, d’accord, c’était il y a quelques mois seulement, mais avec tout ce qu’il s’était passé, j’avais l’impression que cela faisait plus longtemps…Peut-être le fait que j’avais une longévité beaucoup plus conséquente que les Midgardiens, peut-être ? Je n’en sais rien et ce n’est pas le problème pour le moment. Je hoche la tête à sa proposition de me conseiller. Je ne dirais pas non. Je commence à m’y retrouver dans la littérature midgardienne, mais si elle me donnait quelques conseils en plus je n’allais pas refuser !

"Possible. Il faudra que je vérifie. Mais je n’ai pas encore fait le tour de toute la bibliothèque. Redonnes-moi le nom d’auteur et je te dirais ça la prochaine fois que je te vois, ou si tu passes à la bibliothèque"

Puis je lui propose d’aller voir les pingouins, je pense avoir un aperçu de ce à quoi je ressemble quand on me le propose à moi. Elle couine même ! J’en ris, parce qu’elle est trop adorable et en plus elle me fait penser à un louveteau à couiner comme ça. Finalement, je me reprends et croise les jambes sous moi, portant toute mon attention sur elle alors qu’elle commence son récit. Elle dit que ça va être long, ce n’est pas un souci, j’ai toute la journée pour moi, elle pourrait prendre des heures, je serais là et à l’écoute. Pourtant, elle semble hésitante et je me demande pourquoi. J’ai failli lui dire que si elle ne voulait pas en parler, elle pouvait ne rien dire, mais elle commence alors je me tais, sage, et l’écoute religieusement.

Effectivement, ce n’est pas commun. Je ne vais pas prétendre que je comprends tout, parce que si nous maitrisons la magie au travers des neufs royaumes, je dois bien avouer que les voyages dans le temps restent une grande énigme pour moi. Alors je bois ses paroles, gardant mes questions pour la fin. Lorsqu’elle parle de son voyage sur Attilan, j’ouvre de grands yeux en entendant la compagnie qu’elle avait. Pas étonnant que Sleipnir et Jorgamund me parlent d’elle régulièrement ! En revanche, je pris un air alarmé et eu un couinement de détresse quand elle parle d’avoir perdu un bras. Je n’aimais pas l’idée qu’elle ait pu être blessée de manière aussi grave. Sous l’impulsion de ma curiosité naturelle et de mon inquiétude, je me saisis de la main qu’elle agite et je l’observe sous tous les angles, la reniflant même, pourtant, je ne sens (dans tous les sens du terme) aucune différence d’avec son autre main…Je me rends compte soudain de ce que je fais et le relâche promptement sa main. Elle sait ce que je suis, est habituée à mes attitudes peu commune ici, mais je sais que le reste du parc pourrait se poser de sacrées questions alors je fais en sorte de me tenir sage.

La suite me tire un grand sourire heureux. Elle a trouvé quelqu’un. Un partenaire avec qui partagé une partie de sa vie si non sa vie complète. Cependant, ce qu’elle m’en dit me fait pencher la tête sur le côté. Comment ça un justicier…masochiste ? Je plissai un peu les yeux, comme si réduire ma vision me permettrait de mieux saisir ce qu’elle me racontait. Mais toujours pas. Alors j’oublie d’un coup toutes mes questions précédentes, comme par exemple ce qu’il est advenu de mini elle, de pourquoi elle a perdu un bras sur Attilan, pour lui poser une seule question, un peu décalée, peut-être…

"Ca veut dire quoi masochiste ?"

Car j’ai beau lire beaucoup de livres, lire un dictionnaire, ça ne m’était pas encore venu à l’esprit je dois l’avouer. Alors oui, j’avais déjà entendu ce mot, mais pas franchement dans des cadres ou je pouvais me permettre de montrer mon ignorance de ce mot. Donc je n’ai jamais vraiment su ce qu’il voulait dire…

Elle me pose la couronne de fleur sur la tête et je souris jusqu’aux oreilles, et reportai rapidement mon attention sur elle pour commencer mon histoire.

"Eh bien…J’ai retrouvé mon père, et même…D’autres membres de ma famille." J’ai failli parler de grand-père Loki, alors que je me devais de ne rien révéler. Certes, Eilis était ma meilleure amie et je lui faisais confiance, mais je sais ce que mon grand-père a fait à la Terre et je doute que, même si elle était mon amie, Eilis pourrait comprendre que je ne condamne pas ses agissements…Alors je me tus à ce sujet. "Je suis heureux de l’avoir retrouvé, d’avoir pu me rendre compte qu’il ne nous avait pas abandonné, Sköll et moi…" je m’arrêtais là un moment puis repris "J’ai découvert que les pingouins n’avaient pas peur de moi, comme la plupart des animaux l’étaient, ils…S’en fichent !" Voilà. Je n’ai pas grand-chose à raconter honnêtement. Ah si ! une autre chose. "Oh ! j’ai failli oublié. Depuis que je travaille à la Bibliothèque, j’ai rencontré une fille, Moony. Rien à voir avec toi et Matt, mais elle ne peut pas trop sortir et elle adore les livres, alors toutes les deux semaines, je fais une petite sélection de livre et je les lui apporte chez elle. Je crois que son père ne m’aime pas beaucoup par contre…"
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
 

Told you we'll meet again...[Eilis Archer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Commande pour un archer hobbit :)
» [Nouvelles Règles] Archer Satyre
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» Julien Vogel... [Archer & Emissaire des nains]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !