Partagez | 
 

Tallie F. Marten || Don't feed me after midnight. It's dangerous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Tallie F. Marten || Don't feed me after midnight. It's dangerous.   Mar 2 Fév 2016 - 20:33


feat Felicia Day
Talullah « Tallie » Felicity Vi Marten

Carte d'Identité
Nom de code:FirefoxDate & lieu de naissance: Huntsville, Alabama (USA) - 28 JuinÂge:31 ansEmploi/occupation: prof d'arts chez les x-men, ex : décoratrice d'intérieur & hackeuse pro.Statut:DivorcéeGroupe: Mutant

Caractère
Firefox porte très bien son pseudonyme. Vivante, curieuse, sensible et câline, c'est un véritable feu follet hyperactif qui ne tient pas en place. Élégante et joyeuse, la rousse trentenaire aime s'habiller avec goût, sans toutefois trop en faire : le but n'est pas d'être un gyrophare ambulant ou de passer complètement inaperçue dans des fringues informes, non.  Elle veut juste de se sentir bien, dans des vêtements à sa taille, si possible colorés et fantaisistes : elle se fringue selon ses envies, parfois en jean, d'autres fois en robe, souvent portant des talons, bracelets, colliers de pacotille – des breloques sans importances pour les autres, mais qui pour elle ont un sens et une valeur plus profonde. Car elle aime la couleur, oh ça oui – cela met fait rentrer le soleil dans sa vie. Elle est à ce titre attentive aux détails, pour ne pas dire perfectionniste sur les bords … au point d'avoir ses petites manies. Un crayon de travers ? La voilà à le replacer, instinctivement, sans y faire attention elle-même : un bête réflexe que voilà. Bougez la théière d'un centimètre et elle le saura, aucun risque à ce sujet.

Notre petit renard est également sensible, sentimental et romantique : les histoires d'amour elle adore, surtout si le happy end existe à la fin du chapitre - bien qu'en fait, toutes les lectures lui convienne. Cependant, elle a beau nager à moitié dans son imaginaire féérique qu'elle peint souvent sur les murs, elle sait également garder les pieds sur terre et n'est ni étouffante ni jalouse. Elle peut comprendre le besoin de prendre de la distance, et elle même aime se retirer dans son propre monde … , même si dans ce cas là c'est qu'elle cherche à fuir la réalité – car elle supporte mal le mutisme ou le silence. De même, elle ne se mettra pas en danger si cela n'en vaut pas la peine, et bien qu'elle soit protectrice et courageuse, elle cherche avant tout la sécurité - bien que son antivirus ait tendance à se foirer - et jouera donc la carte de la prudence, tout du moins si son hyperactivité le lui permet. Cela ne l'empêchera pas d'être facilement émue, au point parfois de lâcher une larme ou deux de crocodile (ok, elle pleure devant les films émouvants), voir de frôler l'arrêt cardiaque si l'on s'amuse à lui flanquer la trouille (surtout si vous avez chrome d'installé sur votre ordi) … ou la complimenter un peu trop (bonjour, Firefox plante). Sans compter qu'elle vire pivoine très facilement - je vous déconseille de la draguer, sincèrement. Pourquoi ? Et bien ... simplement parce que dans ce cas là son cerveau bug et elle rame, pire qu'Explorer - vous êtes un putain de virus dans son disque dur. Elle se reboot en automatique, et lorsqu'elle redémarre la machine vous êtes foutu : lorsqu'elle revient à elle, elle a occulté toute la dernière partie de la conversation - son cerveau a effacé les données malwares, que voulez-vous, c'est ainsi.

Malgré ce petit désagrément, Fire' reste la reine de la communication, quelque soit la forme que cette dernière prend - c'est du haut débit. Elle est toujours souriante et attentive aux autres, paraissant à l'aise et facilement abordable. Elle insuffle énergie et bonne humeur autour d'elle – flamme ambulante, enrobée de douceur. Ce qu'elle préfère, à vrai dire, c'est encourager les autres, les pousser vers le haut. Motiver les troupes, elle sait faire, de part ses gestes comme ses paroles, aidé de son sens pratique et de bons conseils. Cependant, comme dit et redit plus haut … c'est un renard hyperactif, à son plus grand malheur - car elle n'a pas le droit au sucre si vous ne voulez pas qu'elle saute partout comme une folle. En effet, elle a du mal à se poser elle-même, toujours en mouvement, souvent stressée – même si elle le cache aux autres, cette angoisse constante qui la prend à la gorge. Heureusement, elle maîtrise son temps et son timing, et n'est jamais en retard – de quoi soulager sa conscience, car dieu sait qu'elle déteste perdre son temps.

Autre chose ? Depuis l'accident, elle tente de se maitriser un maximum, ce qui reste très difficile. Elle fait souvent des crises d'angoisses, mais lorsque cela se produit, elle s'exile loin de tous, consciente de son potentiel dangereux.
Elle est également aquaphobe (et bien qu'elle se contrôle dans la douche, elle reste incapable de prendre un bain) et peut faire une crise de panique si jamais on l'arrose.
Enfin, elle est économe. Bien que généreuse, elle fait toujours attention à son argent de poche. Elle ne calcule pourtant pas – pas d'excès de ce coté – dites vous donc que c'est un coup de chance, à moins que le coté pratique y soit de nouveau pour quelque chose.


Pouvoirs & capacités
Elle était autrefois une mutante de classe trois, mais depuis un sérieux choc traumatique, elle a régressé sérieusement à la classe une. Voici donc ce qu'elle est présentement capable de faire.

Manipulation & Absorption de la chaleur par le biais du toucher et/ou dans un rayon de 2m50.
Chaque être vivant et chaque objet émet une chaleur corporelle qui varie de plusieurs degrés (généralement 36,8°C pour les humains). Firefox ressent cette chaleur et elle peut la manipuler; c'est à dire qu'elle peut augmenter la température d'un corps (le sien ou celui du voisin) ou d'un objet jusqu'à atteindre 320°C (si elle force) : c'est donc un petit four à patte. Elle peut, de ce fait, brûler autrui, pour ne pas dire le désintégrer complètement en le réduisant en cendre, voir créer du feu de cette manière.
Elle peut, également, absorber la chaleur : c'est ainsi qu'elle recharge ses batteries majoritairement. Elle est donc capable d'éteindre le feu d'une cheminée et peut tuer une personne par hypothermie. Cependant elle a besoin de toucher / être suffisamment proche de la personne ou l'objet tous les deux cas pour atteindre son plein potentiel. Si l'objet ou la personne se trouve dans un périmètre de plus de 2m50, son pouvoir sera inefficace.

Il est à savoir qu'elle ne sait pas si la capacité d’absorption est limitée ou non pour le moment, puisqu'elle est en prime complètement ignifugée. En effet, la demoiselle a assez rapidement remarqué qu'elle … ne craignait pas le feu, et encore moins la chaleur, que ce soit de l'intérieur ou de l'extérieur. Ainsi donc, elle peut augmenter la température de son corps à sa guise sans en souffrir et vous brûler ensuite par simple contact - ou simplement se jeter dans les flammes si un incendie se déclare. Le problème ? Et bien, si ses cellules sont immunisées, ce n'est pas le cas de ses fringues ...

Enfin, étant de nouveau une mutante de classe un ... Elle a énormément de mal à se contrôler (pour ne pas dire qu'elle a presque plus aucun contrôle sur ses pouvoirs), ses émotions ne l'aidant absolument pas à de ce coté là.

Derrière le masque, y a qui ?
Prénom/pseudoShadowAge22 ansCode règlement Cookies  [Bambi]Pv, scénario, perso marvel ou inventéInventéComment as-tu atterri ici ?La faute à Bobby.Fréquence de connexionRégulière
RemarquesJ'ai honte :arrow:

     
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Tallie F. Marten || Don't feed me after midnight. It's dangerous.   Mar 2 Fév 2016 - 20:36


Approuvez-vous le gouvernement ? (Votre personnage ne sait pas forcément que Liesmith est Loki)
Et bien … Oui. Je veux dire, j'étais non violente au départ, et la Purge m'a mise dans tous mes états. J'ai perdu des personnes que j'aimais, j'ai souffert comme beaucoup d'autres. Je me suis cachée, j'ai même fini par prendre les armes ... Je fus très très heureuse lorsque Monsieur Liesmith a mis fin à ses horreurs. J'ai d'ailleurs voté pour lui, vous savez ? Et puis, il a donné un bâtiment pour que l'école du Professeur Xavier reprenne, et je lui en suis très reconnaissante. Même si désormais tout cela est parti en fumée … J'ai bon espoir qu'il ait, de nouveau, un geste envers le peuple et les défavorisés.


On parle désormais "d'Inhumains", cela vous dit-il quelque chose ?
Oui, j'en ai entendu parler. Enfin, très peu en réalité. De ce que j'en sais, ils sont fiers de se nommer eux-mêmes ainsi, comme si "être humain" était une insulte. J'avoue pouvoir comprendre un tant soi peu leur point de vue – si c'est véritablement celui-ci – cependant je n'approuve pas totalement. Enfin. Encore une fois, je suis rassurée de savoir nos peuples « amis » à présent.


Comment avez-vous vécu l'attaque de New York et l’évacuation vers Los Angeles ?

Très très mal. J'ai paniqué et il a fallut que l'on m'endorme avec un puissant tranquillisant – à distance, avant que je ne fasse des dégâts irréparables. Si je pouvais me contrôler comme avant, cela aurait été plus facile, et j'aurais sans doute pu neutraliser certains assaillants … mais je n'ai fait que gêner mes congénères, et pire encore je les ai mis en danger. Aujourd'hui, je suis toujours à L.A., même si je dois avouer faire extrêmement attention.


Votre histoire
Mon histoire ? … Euh … Je … Si vous voulez ? Il n'y a pas tant de chose que ça à raconter, vous savez ? Enfin, je veux dire, il y a mieux, c'est vrai. Mais il y a aussi pire. Pour ma part j'ai … J'ai eu une enfance assez heureuse, outre le fait que ma mère a manqué de me tuer dans la baignoire en me donnant mon premier bain – mais c'était un accident, j'ai manqué de me noyer durant une seconde d’inattention de sa part, bêtement. Je suppose que ma phobie de l'eau vient de là. Cet épisode mis à part, j'étais une enfant désirée, ma famille avait une situation confortable. Mon père était médecin – un éminent cardiologue, et ma mère … Ma mère changeait régulièrement de boulot, mais elle s'arrangeait pour rester à la maison pour pouvoir m'élever. Pourquoi ? Et bien, parce que j'étais … je suis hyperactive. Je ne parle pas du comportement de l'enfant turbulente – quoi que c'est lié, oui. Je parle de la véritable maladie : troubles de l'attention, émotivité à fleur de peau (pour ne pas dire instable), problèmes de motricité fine, incapacité totale à finir quelque chose – il fallait que j'en fasse plusieurs à la fois, incessamment, de façon incontrôlable. Cette maladie, qui bien que traitée à présent, me pourrit encore par moment la vie, mais l'on apprend à vivre avec, c'est comme pour tout.
Reprenons. Je vous disais que j'étais chanceuse car … et bien, ce fut beaucoup de boulot pour mes parents. Heureusement, j'étais malgré tout assez sociale, petite. Tout sourire. Et je ne rechignais pas à la tâche, même si il fallait me concentrer énormément pour réussir à mener à bien quelque chose. Je tiens ces bons cotés là de mon père, et ils sont encore là, cachés quelque part.
D'aussi loin que remontent mes souvenirs … Nous avons toujours vécu dans les beaux quartiers, pas très loin de Central Park, où j'adorais me promener. Tous les dimanches, nous allions à l'église, et bien qu'a présent je ne crois pas sincèrement tout ce que dit la Bible, je crois toujours en Dieu. Je prie régulièrement d'ailleurs. Mais je préfère le faire lorsque je suis seule – la solitude a quelque chose de rassurant.
L'adolescence fut moins aisée. Je n'ai pas spécialement été rebelle, mais ma maladie me fatiguait plus que de coutume. C'était un combat permanent en classe, de devoir rester assise sur ma chaise, de devoir écouter des leçons – le pire étaient celles que je n'aimais pas. Le sport était mon exutoire, et encore aujourd'hui je cours régulièrement.lorsque je le peux, le matin, de bonne heure. J'ai même fini par être virée de plusieurs établissements, à cause de mon comportement jugé étrange et irrespectueux. Au final, j'ai eu l'école à la maison, et cela correspondait mieux à mon rythme : je faisais petit à petit, sans me prendre la tête. Cela me permettait d'avoir aussi plus de temps libre, car curieuse de tout, je lisais beaucoup et je me suis très vite intéressée aux sciences et plus particulièrement, les mathématiques. Lorsque l'informatique est entré dans ma vie, ce fut la révélation : des codes complexes à résoudre, des milliers de pages créées à lire, explorer, débuguer … mon coté hyperactif trouvait enfin un challenge à sa mesure. Bien sûr, je me concentrais sur mes études. Mais j'étais devenue une hackeuse bien avant d'obtenir mon diplôme de fin d'année (l'équivalence au BAC aux USA). J'ai d'ailleurs eu quelques problèmes avec la loi à cause de cela, mais relations de mon père m'ont permis de m'en sortir sans trop de casse.

Bien sûr, je suis une fille hyperactive. Mais je suis aussi assez timide lorsque cela concerne les relations sentimentales à long terme. En fait, je me considère comme pansexuelle. Je suis tombée amoureuse de filles, de gars, je pense également n'avoir aucun mal à tomber amoureuse d'une personne trans' par exemple. Pour moi le physique ne fait pas tout. Enfin bref. Vous vous doutez bien qu'avez mes problèmes et mon caractère et bien … En fait me lier d'amitié n'était pas chose si aisée. Alors lorsqu'il s'agit d'amour … En fait j'ai perdu ma virginité à dix sept ans. C'était ce fameux soir de remise de diplômes, vous savez, et nous avions fait la fête … Et j'étais ivre. Complètement, irrationnellement ivre. Si j'étais consentante, je ne me souviens plus très bien comment ça s'est passé. Je me remémore juste avoir eu quelques bouffées de chaleur, puis en avoir voulu plus … Je serrais ce type contre moi, incapable de le lâcher, même après qu'il se soit mis à crier, de douleur. J'étais trop absorbée par le plaisir, et par cette sensation de bien être – j'avais l'impression qu'un feu courrait dans mes reins, mais c'était agréable, bien que chaud : comme si vous étiez soudainement enveloppé dans un cocon moelleux, dans un plaid doublé d'une couette chauffante, à siroter un chocolat chaud. C'était cette sensation là, vous voyez ? Déconnectée du monde, les synapses en mode off. Jusqu'à ce qu'il hurle, jusqu'à ce que la peau douce de mon partenaire se mette à fumer … à brûler. Comme tout ce qui me touchait alors. L'air s'est remplit de carbone, une odeur de chair brûlée a imprégné la pièce, les détecteurs de fumées se sont mises à hurler, l'eau glacée a jaillit du plafond dans tout l'établissement, déclenchant la panique. Je … C'est moi qui ait déclenché ça. Le temps que je me reprenne, que je comprenne, il était trop tard. Il a fini à l'hôpital, brûlures au second degré, de ce que j'en sais. Ca a fait la une. Mon père a fait tout ce qui fallait pour que la réputation de la famille n'en pâtisse pas, car vous pensez-bien qu'il a fallut que je passe une batterie de tests inimaginables. Ce n'était pas ma faute, me disait mon père, mais il n'osait plus me toucher. Une semaine plus tard, ils ont reçu une lettre de l'institut Xavier, pour jeunes surdoués. Pour mutants. Je n'ai plus eu aucun contact avec mes parents à partir de ce moment – ma mère, qui m'aimait pourtant, n'a même pas voulu me dire au revoir.

J'ai passé quelques années à l'institut. Je me suis fais de nombreux amis, j'ai appris à contrôler mes dons, à reprendre confiance en moi – ce qui ne fut pas aisé. Le plus drôle, c'est que lorsque un four claquait, c'est moi qu'on venait voir. Il en va de même en hiver, je servais de chauffage d'appoint, et l'été j'absorbais la chaleur des pièces pour qu'elles soient viables. Ce n'était pas dérangeant en tant que tel. C'était même plutôt amusant. J'ai recommencé a hacker quelques sites, mais rien de bien méchant – je ne voulais pas mettre dans l'embarras ma nouvelle famille. J'effaçais mes traces à chaque fois, il s'agissait surtout de corriger des bugs informatiques sur des jeux en ligne. Les mathématiques ont réintégrés ma vie, ainsi que la couleur. Les cours étaient plus intéressants, là bas. Ils prenaient en compte mon hyperactivité et j'ai fais des thérapies en utilisant la cuisine et l'art pour me calmer. En revanche, ma phobie de l'eau n'a pas disparut.
Ne sachant pas quoi faire de mon futur mais compte tenu de mes goûts et mes compétences, je me suis lancée dans des études de décoratrice d'intérieur. Et si j'avais des appréhensions au début, elles se sont vites envolées.
J'ai quitté l'école de Xavier vers mes 23 ans, pour essayer de vivre de part moi-même et être indépendante. Bien entendu, j'y retournais très souvent. J'ai pris un petit appartement dans Hell's Kitchen et j'ai eu du mal au début à me faire à cette nouvelle vie. J'ai même eu quelques soucis avec l'appartement en lui-même, mais grâce à Stephen Strange, tout s'est arrangé assez rapidement. J'ai recommencé à aller à l'église là-bas, assez régulièrement. J'espérais pouvoir … retenter ma chance. Je priais pour mes parents aillent bien, entre autre. J'ai même peu à peu commencé à me faire un nom dans le métier, rentrant dans une petite compagnie de design et déco. Les gens étaient plutôt sympas et j'ai fini par me sentir à l'aise avec eux. J'ai préféré taire ma mutation en revanche, par peur lâche qu'ils ne me comprendraient pas. J'ai même mis un moment avant d'accepter de sortir boire un verre avec eux – la dernière fois que j'avais été ivre, cela c'était mal passé – euphémisme. Mais j'étais en contrôle. J'ai fais attention. En plus de recommencer à sortir et m'amuser – danser en boite, un peu, et surtout boire de temps à autre –, j'ai commencé à fréquenter un des comptables de la boite. Petit à petit, mes sentiments envers lui ont dépassé la simple amitié que l'on peut éprouver envers un collègue. Liam est né l'année de mes vingt-cinq ans, enfant adorable et sourd. Je me suis mariée avec mon compagnon l'année qui a suivit sa naissance. C'était de belles périodes.

Cela a commencé à se dégrader au cours de mes 28 ans. Si au niveau professionnel tout était parfait, mon mari s'est peu à peu fait moins présent. Je sais que vivre avec moi peut-être pesant. Je fais toujours attention à tout, je suis maniaque, … pour ne citer que ça. C'est épuisant, j'en suis consciente. Sans compter sur le handicap de Liam. Bref. Le moment clé de notre rupture s'est produit au début du mois de décembre 2013 – le 7 décembre, début de soirée, il neigeait abondamment. Nous avons commencé à nous disputer – moi qui évite les disputes à cause de mes pouvoirs je n'en menais pas large – et lorsqu'il m'a tendu une lettre de son avocat clamant une demande de divorce … j'ai fini par perdre le contrôle, me mettant vraiment en colère, me sentant inutile, incomprise et surtout … Mon mariage partait à l'eau, complètement. J'étais en train de préparer à manger et je tenais encore une spatule en métal serrée dans mes poings … Spatule qui a complètement fondue. C'était un accident, encore un. J'étais à cran, car la journée avait de basé été difficile. Le gouvernement avait déclaré officiellement la chasse aux mutants depuis quelques mois, je m'inquiétais pour mes anciens amis de l'institut car on avait retrouvé de nouveaux cadavres, je m'inquiétais pour moi … mais surtout pour mon fils qui pouvait très bien en être un. Et maintenant, la dispute avec mon mari et voilà que mes propres pouvoirs m'échappaient de nouveau, dévoilant ma véritable nature. Sa réaction m'a mise d'autant plus en colère. Il m'a fixé comme dégoûté, avec un mélange de peur au fond des yeux. C'est donc ainsi que j'étais perçue par lui a présent ? Je n'ai pas remarqué que mon fils nous fixait. Il avait beau être sourd, il apprenait à lire sur les lèvres, et nos expressions faciales étaient assez équivoques. Mon mari m'a traité de monstre. Mon fils s'est jeté sur moi dans, une tentative de me calmer, je suppose. Il a voulu se blottir contre moi. Mais j'étais tellement en colère que ma chaleur ne s'est pas seulement focalisée dans mes mains : elle a eu le temps de se propager partout, sur moi, autour de moi, augmentant encore, explosant comme une bombe à retardant. D'abord mes parents … Maintenant l'homme que j'aimais.

Je suis revenue en entendant mon fils hurler d'une voix désarticulée, suraiguë, cassée. J'ai essayé de l'éloigner. Le premier réflexe a été de l'empoigner pour ne pas qu'il brûle comme mes fringues, mais il refusait de se décrocher, et le fait que je le touche … La colère a laissé la place à la panique, incontrôlable. Mon mari est parti en courant chercher l'extincteur pour nous arroser mais ça n'a pas suffit. Le temps que je me reprenne, que je diminue ma température, que je réussisse à faire lâcher Liam … Mon mari est parti en courant chercher le téléphone et le kit d'urgence que nous avions à la maison. Pour ma part, je me suis enfuie. Je me suis forcée à m'enfuir. Quitter cette maison. Quitter mon fils qui gémissait de douleurs. Qui pleurait. Comme moi. Je savais ce qui allait se produire. J'ai pris la voiture. J'étais nue, ce n'était pas mon problème principal. Je me suis rhabillée en deux deux avec les vêtements que j’avais entreposé dans un sac de voyage au cas où quelque chose de ce genre arriverait et je me suis enfuie. J'ai pris le chemin de l'Institut, j'ai abandonné la voiture devant les grilles pour courir à l'intérieur, épuisée, en larmes, incohérente.
Il m'a fallu du temps pour me remettre – j'ai demandé que l'on m'enferme dans une pièce qui supporterait mes excès de températures. Par le journal, j'ai appris le lendemain que mon fils était mort de ses blessures sur le chemin de l'hôpital. Mes pouvoirs ont rétrogradés brutalement, tout comme mon état psychologique. J'avais tué mon fils. Mon mari avait raison.
J'ai fait une forte dépression. Si je n'ai pas tenté de me tuer, c'est simplement car il y avait des gens pour m'en empêcher. Ce qui m'a permis de me retrouver un tant soit peu est cette guerre ridicule lancée par le gouvernement. Je me suis battue avec les xmens début février. J'ai essayé d'aider comme j'ai pu, j'ai essayé de maîtriser mes dons un maximum – même si je revivais la mort de Liam en boucle. Lorsque nous avons gagné, cela a été un soulagement – le premier. Par la suite, lorsque les choses se sont calmées grâce, entre autre, au nouveau président … j'ai accepté de comparaître devant le juge. Une enquête a été menée. Je n'ai pas été emprisonnée, car cela était bel et bien un accident, mais j'ai été assignée à la résidence de Charles Xavier tant que ce n'était pas certifié que je contrôlais mes pouvoirs. La demande de divorce a été prononcée, elle fut officialisée quelques mois plus tard. Je suis restée à l'institut après ça, pour essayer de me reconstruire. Pour essayer de réapprendre à me contrôler – même si il y a souvent des rechutes. Je dors assez mal. Je suis souvent stressée, encore plus en contrôle qu'avant. A vrai dire, je suis morte de trouille de tuer, par accident, à nouveau. J'ai évité beaucoup de monde, recommençant plus ou moins des sortes de thérapies … Jusqu'à ce que l'alarme d'évacuation ne sonne à nouveau, me vrillant les tympans. J'ai senti la panique augmenter, mais fort heureusement j'ai pu être endormie lors du transport.
J'ai peur de la nouveauté mais je suis également excitée car je ne suis jamais sortie de NYC. Le plus important maintenant c'est de parvenir à trouver à se loger … et surtout de veiller sur les plus jeunes. Il va nous falloir tout recommencer. Mais au moins sommes nous ensembles … Tous ensembles et tous paumés à L.A.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Tallie F. Marten || Don't feed me after midnight. It's dangerous.   Ven 4 Mar 2016 - 23:43
Oh mon dieu, j'adore ce personnage !!!! ♥ Par contre, je pense juste que son premier partenaire est peut-être brûlé plus qu'au 2ème degré. Enfin c'est parfait !




Bienvenue, tu es validé !

Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥

La Paperasse

♠ Viens recenser ton avatar dans le bottin en postant le code suivant:
Code:
[code][color=gray]Avatar ∅  Pseudo (Perso Marvel)[/color][/code]

♠ Viens recenser ton pouvoir dans la liste en postant le code suivant:
Code:
[code]pouvoir ↔ pseudo[/code]
Il y aura autant de codes que de pouvoirs.

♠ Ouvre ton journal de bord ! Il te permet de tenir à jour tes liens et tes RPs !

♠ Remplis ton profil au maximum !



Pour rp, je fais quoi ?

♠ En ouvrant ton journal de bord tu pourras chercher des liens et des rps; n'hésite pas à passer sur les journaux des autres pour faire connaissance !

♠ Si tu te sens perdu, tu peux demander un parrain ou une marraine : les membres sont prêts à t'aider et sont là pour ça, pas d'inquiétude ♥

Ici tu trouveras la liste des membres cherchant quelqu'un pour rp : n'hésite pas à leur sauter dessus, ils meurent d'envie de rp ! Sinon, tu peux aussi poster ta propre demande.

♠ Si tu préfères faire des sujets libres et attendre que n’importe qui vienne te répondre, poste le lien ici.

♠ Tu peux aussi t'inscrire pour participer à une quête.

Et après ?

♠ Tu peux donner un coup de pouce au forum en votant sur lestop sites ou en parlant de nous sur PRD et/ou Bazzart
♠ Pour tout savoir sur les points, demander un logement et archiver tes rps c'est par là que ça se passe!
♠ Pour tenir au courant, tu peux aimer la page facebook de ME Reborn & rejoindre le groupe facebook



L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥


Codage par Elorin

Revenir en haut Aller en bas
 

Tallie F. Marten || Don't feed me after midnight. It's dangerous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Floyd Mayweather vs Dolph Ziggler
» Feed the animal :: 28 fevr :: 14h28
» Ryback's Food Chain - Episode 2
» [OCTGN] - Star Wars JCE - Cartes en Français
» ▸ news feed





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 9 rps par ses cornes !


Ash Westwood
#2 8 rps pour jouer un mauvais tour !


Gamora & Bobbi
#3 5rps pendant son absence : joli !