Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|   Sam 19 Mar 2016 - 12:52


There is a way...


« Et si tu me faisais confiance pour une fois ? Ecoute, ça fait plusieurs mois que tu as radicalement laissé tomber la rééducation. Tu as complètement baissé les bras, et ça, même avant l’évacuation de New-York. » J’avoue ne pas y aller de main morte et le ton monte un peu, mais ça fait déjà bien deux semaines que je sacrifie mes heures de sommeil pour ce projet. Un sacrifice qui me semble pourtant évident si ça peut aider Erika à retrouver ses jambes. Mais madame fait sa Morgan, et c’est tout juste si elle me prend au sérieux. Je dois l’emmener aujourd’hui au laboratoire, mais Erika refuse de me suivre. Je peux comprendre qu’elle craigne de se faire de faux espoirs, mais bordel, j’en ai plein le cul de la voir dans cet état, à se morfondre sans même faire un effort pour se battre, à refuser la moindre aide, par orgueil. « Tu veux retrouver tes jambes ? Bien ! Alors maintenant tu grimpes sur ton fauteuil et tu descends jusqu’à la voiture. Et si tu t’avises de dire non, je t’embarque de force. »
Un échange de regard, je lui laisse comprendre que je ne plaisante même pas sur ce dernier point et je la laisse se préparer le temps de préparer le dossier sur lequel j’ai travaillé avec Eve Carpenter, fille de mon vieil ami et PDG de ce qui reste de la NACE. Reconnaissante de ma présence lors de son accouchement, elle n’a pas mis longtemps à accepter ce projet et à y adjoindre son compagnon, Leopold Fitz, qui s’avère être un ingénieur du SHIELD. Tous les trois, nous avons passé des soirées et parfois quelques nuits à la réalisation d’un prototype qui pourrait bien rendre ses capacités matrices à Erika… Mais pas uniquement. Je sais ce qu’elle désire, ce n’est pas seulement de marcher, c’est de retrouver son utilité, ce pourquoi elle est faite. Le SWORD lui manque, ne plus être sur le terrain, tout ça. J’avoue que je préfèrerais autant qu’elle reste consultante, un peu égoïstement, surtout depuis l’incident qui lui a valu sa paralysie, mais parfois, il faut faire passer les besoins des autres avant. Et j’aime beaucoup trop Erika pour la garder handicapée dans un coin de mon appartement, avec son regard me rappelant un peu trop ce par quoi j’ai pu passer.
J’enfile une veste, je prends les clés de la voiture, mon dossier sous le bras, et j’ai un instant le sentiment que je vais devoir employer la manière forte pour embarquer Erika, mais cette dernière finit par sortir de sa chambre, habillée, faisant rouler son fauteuil jusqu’à la porte d’entrée, la petite chienne trottant joyeusement derrière elle. Bien, au moins, elle me rend la tâche plus facile.
Le trajet se fait plutôt dans le silence, la radio plutôt basse. Je n’arrête pas de penser à ce prototype, et j’espère tellement qu’il sera compatible, qu’Erika sera d’accord et qu’il n’y aura pas de complication. Nous ne mettons pas trop longtemps à rejoindre un bâtiment plutôt sobre – bien moins énorme que celui que John Carpenter avait à New-York, me rappelant brusquement que la jeune Eve a sans doute perdu énormément lors des récents évènements – avec une petite pancarte indiquant « Centre de recherche de la NACE ». Je tiens la porte ouverte pour laisser entrer Erika, non sans lui adresser un sourire confiant et encourageant. « Tu me fais confiance ? » je lui demande, une fois dans la petite salle d’attente, près de la réception. Une jeune femme ne tarde pas à nous rejoindre : il s’agit d’Eve, les rondeurs de sa maternité en moins. Elle nous adresse un sourire bienveillant et nous salue. Je lui demande poliment des nouvelles de son fils, Milo, ce petit bout que j’ai mis au monde. « Milo va bien, je te remercie.  » un sourire radieux puis elle se tourne vers Erika, « Bonjour, je m’appelle Eve Carpenter. En fait, on a déjà eu l’occasion de se voir : c’est moi la baleine qui a trouvé qu’accoucher dans un héliporteur du SHIELD, c’était franchement une bonne idée… Je vais prévenir Leo de votre arrivée, et on pourra commencer. Vous pouvez nous attendre dans la salle, au fond du couloir, première porte sur la droite. A tout de suite.  »  
Eve tourne les talons et j’accompagne Erika jusqu’à la salle indiquée : c’est une petite salle de réunion, avec un projecteur déjà en place, une holotable que j’ai déjà eu l’occasion de voir à l’œuvre, avec Fitz. Une table, des chaises, ainsi qu’un plateau avec un thermos, des sachets de thé et des sticks de café. On peut dire qu’ils ont le soucis du détail, mais je reconnais bien là une manie de mon vieil ami John : le soucis du détail.  « Je te promets que ça va aller… » j’annonce finalement à Erika, peut-être plus pour me rassurer moi qu’elle, parce que je sens déjà le stress monter en moi. Je pose une main sur son épaule et lui adresse un sourire.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|   Dim 10 Avr 2016 - 0:08


There is a way...


Je toise Hidalgo du regard tandis qu’il me parle. Il a des arguments de choc cet enfoiré et je ne peux pas l’empêcher de continuer son manège. Il sait que j’ai horreur des surprises, comme cette affreuse moustache qu’il a voulu garder un temps et que j’ai tenté de raser par mes propres moyens. Mais avec mes jambes dans l’équation et le fait que je puisse à nouveau m’en servir, je n’ai pas beaucoup de poids à offrir en contrepartie que mon regard mortel de Morgan.

Alors, bon gré mal gré, je lui emboite le pas (façon de parler) puis je le laisse me conduire au Centre de recherche de la NACE. Le nom m’est vaguement familier, mais j’ai passé les derniers mois à me morfondre sur la chose la plus importante de l’univers : mon nombril. Du coup, NACE, ça sonne dans ma tête comme un truc que je devrais connaitre, peut-être qu’Hidalgo en a déjà parlé, je ne sais pas, je ne sais plus, mais c’est là que l’on va.

- Tu me fais confiance ? Me demande-t-il encore une fois en tenant la porte pour que j’avance. J’ai pris sur moi, à force. Je roule avec plus de force qu’avant, je ne baisse plus la tête et j’ignore le regard que les autres portent sur cette nana en fauteuil roulant qui rit fort et qui  fait la course avec les squatteurs sur cette fameuse route de L.A. Mes bras ont retrouvé une certaine force, contrairement à mes jambes, et je peux me débrouiller seule pour la plupart des tâches.

- Bien sûr, tout ce que tu veux, Hidalgo. Je lui réponds de manière presque cynique mais sans méchanceté. Après tout, Hidalgo m’a supporté pendant une période où je ne me supportais pas moi-même, je lui dois bien ça. Nous ne patientons pas longtemps avant qu’arrive une jeune femme asiatique et là, je la remets directement. Bien sûr qu’il m’en a parlé et bien sûr que je l’ai déjà vu : Hidalgo a donné naissance à son gosse dans l’Héliporteur du S.H.I.E.L.D. qui nous a conduits ici, même que j’ai rencontré son père le soir où j’ai perdu l’usage de mes jambes.

- Bonjour, je m’appelle Eve Carpenter. En fait, on a déjà eu l’occasion de se voir : c’est moi la baleine qui a trouvé qu’accoucher dans un héliporteur du SHIELD, c’était franchement une bonne idée… Je vais prévenir Leo de votre arrivée, et on pourra commencer. Vous pouvez nous attendre dans la salle, au fond du couloir, première porte sur la droite. A tout de suite.  » Elle confirme mes dires, même si « Léo » reste un prénom dans le vent pour moi. Hidalgo et moi, nous nous dirigeons donc vers la salle de réunion et j’émets un petit rire en voyant la table et l’écran de projection, en comparaison avec la thermos et les sachets de thé. Chose qui choque toujours d’ailleurs, mon accent anglais, que je garde depuis tout ce temps passé à New-York, pour me rappeler que je ne suis pas américaine, que je viens du vieux continent.  Alors, oui, la vue d’un sachet de thé a le don de me donner le sourire.

- Je te promets que ça va aller… Me dit-il en posant sa main sur mon épaule, son ton manquant finalement d’assurance.

- Mais oui, Hidalgo, c’était bien ton idée, non ? Les hommes, incapables de faire quoique ce soit sans que l’on ne leur tienne la main, même si c’est moi que l’on va charcuter, pas lui. Il n’y a pas grand-chose à faire en attendant que « Léo » ne revienne, alors pour prendre mon mal en patience, je roule jusqu’à la table et tente de me servir un thé, même si les sachets sont trop loin pour moi, même en me mettant sur la pointe des pieds. Hidalgo.  Tu pourrais m’attraper un Earl Grey ?

Je lui fais un grand sourire, je suis étrangement calme. Je devrais être excitée, nerveuse, angoissée ou je ne sais quoi, de retrouver mes jambes, de peut-être retrouver ma vie d’antan. Mais non, je suis calme, j’ai fait le deuil de mon ancienne moi, j’aime ma récente mais nouvelle vie à L.A. et malgré l’agitation qui doit secouer le S.H.I.E.L.D. et le S.W.O.R.D., ainsi que les héros du monde, je suis bien là, dans mon fauteuil, à galérer à chopper un foutu sachet de thé. Alors oui, si ça marche, je serais la femme la plus heureuse du monde, mais si ça ne marche pas, tant pis, on aura essayé.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|   Dim 10 Avr 2016 - 14:17



Bien que sa future femme, qui pour la journée serait sa supérieure, l’ai prévenu de l’arrivée imminente de leurs invités et que, par conséquent, il n’avait pas le temps de boire une tasse de thé, Fitz en avait tout de même profité pour se faire une tasse en douce, pensant qu’il allait y avoir de l’attente, des salutations quelques explications de base et en gros : du blabla. Il était donc large. Et puis depuis la naissance de son fils, il était passé maître dans l’art de boire ou manger quelque chose à la vitesse de la lumière, répondant aux moindres pleurs de son fils. C’est donc sans se soucier de se faire prendre qu’il se servit une tasse de thé. Et d’aller faire un petit tour dans un des labos pour voir où en était un des projets. C’est au détour d’un couloir qu’il croisa Eve, il allait lui déposer une doux baiser mais celle-ci se mit à l’asticoter en le prévenant que l’invitée du jour était en place. Leo fit un geste de la main, lui faisant comprendre qu’il arrivait tout de suite, puis se mit à finir son thé pourtant bouillant. C’est comme ça qu’on fait allait-il dire mais l’heure était grave…enfin, pas pour lui. Il suivit donc Eve « Comment elle se sent ? » demanda-t-il alors qu’ils arrivaient déjà dans la pièce. Fitz salua Hidalgo chaleureusement, lui étant à jamais reconnaissant d’avoir aidé à faire naître son fils. Puis il posa les yeux sur Erika Morgan. Il lui tendit la main et cela faisait bizarre de la voir devant lui alors que depuis des semaines il n’avait que quelques informations, radios et autres photographies sur elle. «Enchantée, Leo Fitz. » Il lui fit un sourire et ne put s’empêcher de baisser les yeux et de regarder les jambes et le fauteuil. Se massant légèrement la nuque il lança un regard à Eve puis se racla la gorge «Bien, on devrait commencer… » Il se plaça derrière la table qui n’en était pas une. Holotable. «Donc, Mademoiselle Morgan, comme vous devez le savoir je suis ingénieur alors je ne vous parlerais que de…bien, des choses techniques. Hidalgo et Eve vous parleront plus de ce qui est médical. Nous avons travaillé en commun pour vous aider à retrouver l’usage de vos jambes. » Il pointa l’écran derrière lui avec les radios des jambes d’Erika, bon, pas très malin de montrer ça mais il devait passer par là. «Voici, um…bien, vous devez le savoir…je, um… » Il tourna la tête vers Eve, un peu mal à l’aise «Non, um on va directement passer à l’essentiel. » Il alluma l’holotable et fit apparaître un hologramme en 3D d’un exosquelette «Voilà sur quoi nous avons travaillé. Je laisserais Hidalgo et Eve se charger du reste, et moi je vais vous parler de ce que j’ai fait… » il n’attendit pas de réponse et continua «Comme vous pouvez le voir ce n’est pas aussi gros que vous auriez pu le penser, j’ai tout fait pour que cela reste discret pour des raisons esthétiques mais j’ai bien entendu privilégié le fonctionnel. Le but étant de vous redonner un usage presque total de vos jambes, certes, vous ressentirez une certaine gêne au début, mais sachez que j’ai travaillé avec la plus légère des matières et je pense que cela peut marcher…Oh, bien sûr, je ne vais pas vous mentir…Ce ne sera pas complètement comme avant, vous ne serez pas à 100% de vos capacités mais je pense que l’on peut viser les 75 ou 80%. Vous pourrez marcher Mademoiselle Morgan et, non, vous ne serez pas robocop. » Il se mit à sourire même si, franchement, la blague était limite «Vos mouvements devraient être fluides et presque naturels, bien sûr il faudra un temps d’adaptation mais j’ai fait de mon mieux pour éviter les gênes et les complications. » Il n’osa pas regarder Erika et au lieu de cela il tourna de nouveau la tête vers Eve pour chercher un soutien «Je vais me mettre sur le côté et laisser les pros vous faire un topo et je suis là si vous avez des questions… » Fitz se retira dans un coin de la pièce, un peu claqué et lessivé et surtout trempé de sueur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|   Dim 19 Juin 2016 - 15:12


There is a way...


Je croise le regard du doc tandis qu’il me tend sa main pour se présenter. Son regard passe ensuite sur mes jambes et mon fauteuil. Il n’a jamais vu une handicapée avant ? Je m’avance un peu pour lui faire redresser les yeux tout en continuant de sourire.

- Erika Morgan, mais vous deviez l’avoir deviné.

Je m’écarte et retourne à ma place tandis qu’il prend place pour commencer son exposé. Mon thé terminé, j’écarte la tasse et saisi la main d’Hidalgo. Il s’agit de ses conneries pour me faire remarcher alors que j’ai accepté mon sort et souscrit mon abonnement à Netflix, alors si j’entends des choses déplaisantes ou que j’ai soudainement peur, c’est sa main qui va souffrir, comme il n’est pour le moment pas prêt d’avoir d’enfants avec moi.

- Bien, on devrait commencer… Il se place et la table s’illumine. Si le SHIELD regorge de technologies m’as-tu vu, je ne pensais pas les retrouver ici, un bon point pour la NACE.  Le jeune Fitz s’élance dans ses explications puis affiche des radios que je ne connais que trop bien. Mes jambes ne sont pas le souci, bien que des semaines sans activité aient atrophié mes jambes, mais le vrai souci se situe sur ma colonne vertébrale, complètement sectionnée par l’attaque du câble et les décharges reçues par celui-ci. L’écran sur la table affiche désormais un exosquelette et je lâche la main de Hidalgo pour les joindre devant ma bouche et détailler ce que je vois.

Je ne réponds pas, je le laisse continuer son discours, je ne veux pas l’interrompre et j’écoute avec une attention que je n’ai pas eu depuis longtemps, la même que lors des  briefings de mission pour le SWORD. J’écoute le détail et cela ne me plait pas trop. Si je retrouve l’usage de mes jambes, c’est à 100% ou rien et je compte bien défendre mon point de vue. J’esquisse un sourire quant à la blague de Léo : s’il avait su que RoboCop est un de mes films préférés, il aurait probablement reconsidéré sa blague…

- D’après ce que je vois, vous partez sur un alliage de matériaux parfaitement… terrestres. Des matériaux qui ne m’accordent effectivement qu’un pourcentage limité de récupération… Mais si je vous disais que je peux obtenir des métaux à la fois très résistant et très souple ? Je ne suis pas ingénieur ni médecin, mais j’ai déjà eu affaire à des exosquelettes, imposants et fait pour le combat, mais complètement adapté pour retranscrire le maximum de nos mouvements. Si le problème est musculaire, je pourrais toujours bosser afin de reprendre ce que j’ai perdu, avec l’assistance de l’exo, je ne pense pas qu’il soit impossible de se retrouver à 100%... Et je dois vous avouer que lorsque l’on m’a vanté vos talents, Dr. Fitz, je m’attendais à me retrouver au-dessus de ce 100%.

Je souris, le sourire des Morgan, celui-ci explicite qui montre que je sais ce que je veux et que je ne repartirais pas sans. Hidalgo m’a trainé ici, maintenant que j’y suis, j’aperçois l’espoir de repartir un jour en orbite, de reprendre la lutte là où elle s’est arrêtée pour moi. Je tourne la tête vers mon médecin attitré, celui-là même qui n’a jamais perdu espoir pour moi, tant que je nageais au fond des abysses de la dépression. Un poids s’enlève de ma poitrine, une libération, comme une renaissance : C’est possible alors ? Je vais pouvoir remarcher ?

Dans mon regard, Hidalgo peut y lire de l’espoir, l’envie aussi, mais des questions, des questions à n’en plus finir. De la tendresse aussi, pour cet homme qui m’accompagne malgré tout. Je le fixe, attendant qu’il prenne la parole à son tour, qu’il dise quelque chose, qu’il démonte mes arguments, qu’il m’appuie, peu importe, c’est une bonne journée aujourd’hui.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|   Jeu 30 Juin 2016 - 15:48


There is a way...


Je viens à peine de terminer de préparer la tasse de thé pour Erika que le Docteur Fitz fait son entrée, accompagné d'Eve qui se charge de refermer la porte derrière eux, ainsi que de tamiser la lumière dans le but, sans doute, de rendre les projecteurs plus efficaces. Je serre chaleureusement la main de Leo : depuis la naissance de Milo, on peut dire qu'une relation particulière s'est liée entre le petit couple et moi-même. C'est d'ailleurs ce qui nous a permis de travailler sur le cas d'Erika, et je ne leur serai jamais suffisamment reconnaissant pour le temps et les ressources qu'ils m'ont accordé. Enfin, je le saurais encore plus si notre projet fonctionne... Pour le moment, j'espère déjà ne pas me faire rouler sur les pieds par la furie Morgan, ni me faire broyer la main de peur... Elle a attrapé ma main, sans doute un peu stressée, inquiète, et j'espère tellement ne pas la blesser par de faux espoirs. Mais je suis avec elle, et je ferai tout pour que cela fonctionne. Distraitement, mon pouce caresse la peau de sa main, comme pour l'apaiser, et Fitz passe derrière l'holotable. J'écoute un peu distraitement Fitz, il est vrai, après tout je connais bien le dossier maintenant, mais les divers clichés et radio me rappellent tout ce qu'on a traversé, Erika et moi, ou plutôt, tout ce qu'elle a dû traverser. Ce n'est pas l'holotable, ni Fitz, ni Eve que j'observe, mon regard ne quitte pas Erika : je surveille sa réaction, j'ai peur qu'elle réagisse d'une manière inattendue... Et effectivement, elle réagit d'une manière inattendue : moi qui pensais qu'elle serait peut-être un peu trop bouleversée, pas du tout ! Elle n'a pas lâché ma main par peur, en fait, je reconnais subitement le regard qu'elle a, elle est attentive, observatrice, comme en plein briefing. Et c'est à mon tour d'esquisser un sourire : je retrouve ma guerrière. Fitz s'efface pour nous laisser la parole, mais Erika ne tarde pas à donner son avis.

« D’après ce que je vois, vous partez sur un alliage de matériaux parfaitement… terrestres. Des matériaux qui ne m’accordent effectivement qu’un pourcentage limité de récupération… Mais si je vous disais que je peux obtenir des métaux à la fois très résistant et très souple ? Je ne suis pas ingénieur ni médecin, mais j’ai déjà eu affaire à des exosquelettes, imposants et fait pour le combat, mais complètement adapté pour retranscrire le maximum de nos mouvements. Si le problème est musculaire, je pourrais toujours bosser afin de reprendre ce que j’ai perdu, avec l’assistance de l’exo, je ne pense pas qu’il soit impossible de se retrouver à 100%... Et je dois vous avouer que lorsque l’on m’a vanté vos talents, Dr. Fitz, je m’attendais à me retrouver au-dessus de ce 100%. »

Elle est incroyable. Je ne peux m'empêcher d'étouffer un rire en posant ma main sur ma bouche, les lèvres étirées jusqu'aux oreilles : mon pauvre Fitz, tu ne sais pas dans quoi tu t'embarques, ce que Morgan veut, Morgan a. Eve me lance un sourire complice, également amusée par la situation, mais au moins nous sommes soulagés : Erika est complètement partante, oui, mais à ses conditions. Elle tourne la tête vers moi, cherchant mon regard et je lui souris tendrement, complètement soulagé, en soupirant. Je viens poser mes mains sur ses épaules et caresse doucement sa nuque avec mes pouces. Elle a ce regard de petite fille un soir de Noël, et ça, ça mérite bien des nuits sans sommeil, non ? Je sens qu'elle a besoin de mon soutien, mais qu'elle se rassure, ce n'est pas maintenant que je vais la laisser tomber.

« Il est vrai que l'on s'est contenté de voir avec les matériaux disponibles, mais si tu penses pouvoir nous obtenir ces ressources, et si la NACE, notre principal mécène, ne voit pas d'objection à revoir son budget, alors, nous pouvons probablement exploiter cette idée.»

J'échange un regard avec Eve, actionnaire principale de la NACE qui approuve : je sais qu'elle dépensera sans compter, et qu'elle trouvera les subventions, de manière peu légale s'il le faut... Elle ressemble de plus en plus à son père...

« Il va nous falloir quelques contacts si l'on veut travailler sur un prototype le plus rapidement possible. En attendant, on peut peut-être déjà commencer par remettre la fillette dans de bonnes conditions... Tu n'échapperas plus aux séances de rééducation ni aux séances de kiné. » Je lui dis, en souriant. Puis, je m'accroupis pour me mettre à son niveau, les yeux dans les yeux, d'un air un peu plus grave : « Je serai là pour veiller sur toute la partie biologique, mais tu dois savoir que ça va être dur. Ça va sûrement être douloureux. Très douloureux, pour ta colonne vertébrale. Tu vas être mise à rude épreuve, mais il ne faudra rien lâcher. J'ai confiance en toi, tu vas y arriver. » Je dépose un baiser sur son front avant de reprendre, dans un sourire confiant : « Content de vous revoir, Capitaine Morgan... »

« Et voilà. Crédit illimité pour le projet 'A.Murphy'... La NACE avait quelques actions prolifiques, autant réinjecter ça en interne, pour des projets importants.» conclut Eve d'un sourire, en éteignant sa tablette.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|   
Revenir en haut Aller en bas
 

There is a way... |Pv Erika, Leo, Eve|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Le fou et la folle(rp Evan/Erika privé)
» Want yoou play with me? Erika & Ariel
» Les aventures d'Erika Sker
» Erika Zoller
» (F) ERIKA LINDER ▼ - j'peux pas vivre sans toi - alors crèves





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-