Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   Dim 15 Mai 2016 - 0:13


 
feat Katie Cassidy
Brittany Summerfield

 

 
Carte d'Identité
Nom de code:Inexistant pour l'instantDate & lieu de naissance:17 juin 1980Âge:36 ansEmploi/occupation: Avocate au bureau du procureur, avocate pour HYDRA, petit délit blanchisStatut:En instance de divorceGroupe: Gouvernement

 
Caractère

On a tous un animal fétiche non ? Pour Brittany, ça serait un hibou. C'est mignon ? Oui. Il est diplomate ? Oui mais aussi flippant. Pas très grand, se dissimule très bien, vole la nuit, sait faire des 360 avec sa tête - bon d'accord Brittany ne sait pas risqué à le faire. On aime tous le cri du hibou, sauf quand il vous arrache brutalement de votre paisible sommeil. C'est aussi une espèce rare, pas beaucoup présente en ville. Si vous en croissez un, dites-vous bien que l'oiseau a voulu être ici et qu'il vous suit. Dès que vous avez le dos tourné, il vous fixe de ses grands yeux dilatés. Vous êtes une proie. Bref, tout cela pour dire que Brittany est le genre d'oiseau qu'il faut regarder de loin, de préférence avec des jumelles, sans faire de bruit. Le seul point négatif, c'est que le hibou prend de grandes bouffées d'air mais fume rarement. Heureusement, Brittany est une humaine - ce n'est pas une bonne nouvelle ? Autant pour moi !

Alors, faites comme moi, ouvrez votre encyclopédie et enrichissez vous ! Brittany est calme, douce, tendre, patiente... pour tous ceux qui la connaissent de loin. Cette femme est surtout intelligente et secrète. Elle a toujours ce petit sourire qui dit qu'elle sait quelque chose que vous ne savez pas - et qui devient perturbant. Elle compte beaucoup sur la diplomatie pour se faire entendre et espère un jour à ne pas devoir passer ce cap. Son image est précieuse. L'organisation est son dada. Pour jouer son double-rôle, elle commande, trie, classe ses émotions. La comédie, le mensonge et le chantage font parti d'un large éventail de possibilités qu'elle maîtrise aisément. Comme sa cousine la pie (d'accord j'arrête ce délire animalier), elle aime les possessions -surtout la manière pour s'en emparer. Le contrôle est son souhait.


 

Pouvoirs & capacités

Dans le règne animal, Brittany aurait le talent pour pousser les faibles dans la gueule des forts et inversement. Comprenez qu'elle n'est pas difficile. Il faut se contenter de ce qu'il y a et au pire, fermer les yeux et penser à autre chose. Cette phrase était peut-être un peu ambiguë.... Dans sa carrière d'avocate, Brittany s'est élevée très haut ; de peur de tomber, elle doit trouver des attaches pour se rattraper. Aujourd'hui après sa séparation avec un mutant que je ne citerai pas (culpabilise nark nark), elle va devoir prendre une décision. Continuer à monter ou s'écraser mollement au sol ? Ai-je besoin de dire ce qu'elle a choisi ?

Son style de combat est complexe. Il varie entre la ninja dopée et l'hystérique armée d'ustensiles de cuisine (qu'elle fait à merveille rappelons-le). Ses poings sont sa principale défense (va essayer de faire des acrobaties en jupe). Elle a une certaine image à respecter, celle de la femme qui (on ne sait pas comment) arrive à avoir tout sans forcément posséder de poche. Fondamentalement, son sang froid lui permet de riposter et de se défendre. Mais elle reste une humaine avec de bons réflexes. Légèrement parano depuis quelques temps, elle reste sur ses gardes. Donc inutile de l'attaquer par surprise puisque l'effet voulu n'y sera pas. Bref, elle peut faire mal, mais disons que si elle n'était pas distinguée elle mordrait pour s'en assurer.

Brittany est bonne en informatique. Le piratage est un outil comme un autre dans sa quête de contrôle. Mais elle préfère se faire servir que d'y mettre les mains. Des pistes peuvent être trop facilement découvertes.

  Derrière le masque, y a qui ?
 
Prénom/PeusdoBulot me conviendrai sinon c'est JeanneAge20Code règlement :tommy: Pv, scénario, perso marvel ou inventéScénarioComment as-tu atterri ici ?J'ai vu de la lumière, ca compte ? D'accord, on m'a aidé (beaucoup) pour me diriger.Fréquence de connexionLe plus souvent qu'il me sera possible
RemarquesGonfler des bouées est un passe temps amusant ?

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   Dim 15 Mai 2016 - 0:15


 Approuvez-vous le gouvernement ? (Votre personnage ne sait pas forcément que Liesmith est Loki)
 
Le gouvernement a du bon, ça dépend seulement de comment et qui le gère. Brittany est très intéressée par les postes libres – pardon ? Ils sont tous pris ? Mes excuses, une idiote petite erreur qu'il va falloir régler. On ne doit pas se cacher que c'est une puissance comme une autre. Avec un peu de bons sens –Je suis sûr que notre président en a, c'est un homme puissant- On peut faire davantage. Pour les mutants ? Allons tout le monde sait que le pouvoir est convoité. Les personnes ayant des capacités hors du commun devront seulement attendre leur tour. Puis vous savez ce qu'on dit ; le premier est célébré, le second est réconforté.


  On parle désormais "d'Inhumains", cela vous dit-il quelque chose ?
 
Si c’est encore une bande d’énergumène qui défile, rehaussée de couleurs rendant presque le char de la Gay Pride jaloux, se baladant au-dessus de la ville, alors oui, il faudra se renseigner davantage sur ces « inhumains ».


 Comment avez-vous vécu l'attaque de New York et l’évacuation vers Los Angeles ?

 
Et si on parlait sérieusement ? Pour une femme dont le seul pique d'excitation est l'inspection orthographique du discours du procureur, l'arrivée d'extraterrestre sur la place du boulot sort inévitablement de la routine. Heureusement Brittany a pu partir avant de se prendre un building sur la tête. Son avis sur ça ? Il est encore complexe. Elle y voit un avantage et une contrainte. Elle a besoin d'un camp capable de faire face à toutes les éventualités et quelque chose lui dit qu'elle va chercher encore longtemps.


 Votre histoire

Un jet de fumée vint s'écraser sur la surface transparente de la vitre. Brittany se détendit, soupira d'aise, relâchant le poids qui alourdissait ses épaules depuis ce matin. Les particules grisâtres s'estompèrent de sa vue comme le feraient les nuages après un orage pour révéler des éclaircies timides. Les rayons solaires du soir naissant s'épanouissaient divinement bien avec la côte maritime. À la fenêtre du haut bâtiment, aucun regard ne pouvait croiser le sien. C'était plaisant.

Un autre trait de fumée vint l’obscurcir. La sonnerie du téléphone retentit. Le visage de l’avocate se renfrogna. Le timing était parfait, s’en était effrayant – et rassurant. Il y avait une multitude de moyen pour la contacter, mais son correspondant était insistant et particulièrement bien renseigné. Brittany fit des pas gracieux jusqu’à son bureau et se pencha en arrière dans son fauteuil, détendant ses jambes tout en appréciant le claquement de ses talons sur le sol minutieusement propre. Tirant à nouveau une bouchée de son bâton à cancer, elle constata qu’elle avait encore un peu de temps avant de recevoir un nouveau témoin. Croisant un bras sur sa poitrine et portant sa cigarette à bout portant de ses lèvres, elle s’autorisa un moment de réflexion qui contrairement à son travail regardait uniquement sa personne. Sur le bureau, le réceptacle communicatif clignotait d’une petite lumière rouge.

La procédure était très claire, tout appel manqué était signalé à l’accueil et retransmis quelques minutes plus tard. Brittany savait que le bureau ne manquerait pas à la tâche – surtout quand c’était ses propres ordres. Une entorse à la règle de sa part était inadmissible, c’est pourquoi elle appuya à contrecœur sur le répondeur. Le message se joua, fidèle à sa routine journalière. Brittany ne bougea pas, semblant lire l’écho sur les murs. Le silence reprit soudainement la parole, sans ménager l’avocate. Avant de continuer, il est bon de rappeler que toute verbalisation hostile ne se réitère pas. La crainte, la peur ou la stupéfaction s’estompe dès la connaissance de la cause. Brittany eut donc pour seule réaction de cloper à nouveau. D’autre part, on redoute davantage son « soi-même » que des mots. Si les actes ne suivent pas, ils sont sans importance. C’est le bagage psychologique qui sera plus fatal. L’avocate convaincue ne démordait pas de ce constat. Elle s’était accrochée à ce raisonnement depuis longtemps et ne s’en était pas trop mal sorti.

Déjà fatiguée, elle dirigea son attention sur l’écran de son ordinateur. Les journaux numériques, un en particulier montrait diverses photographies des débris, des rescapés et des personnes dont les tenues ne pouvaient guère passer inaperçu  –normal- puisqu’ils cherchaient à se démarquer. C’est dans ce monde que je vis, pensa Brittany. Si un individu sort du commun des mortels lambda, elle s’affirme. Si on la voit trop, on la force à se cacher. Dommage qu’on doive se remonter les manches pour cela. Cela déplaisait Brittany de devoir mettre les mains à la pâte pour un résultat systématiquement minable. Mais elle, c’était le profit qu’elle générait. Elle terminait le travail inachevé. Elle était avocate, c’était son devoir de faire éclater la vérité, d’apporter une justice là où il n’y avait pas forcément. L’assaut des Chitauris sur New-York avait dilapidé les affaires de l’état jusqu’à faire de la cour de justice le lieu le plus tendance du moment. Sa fin de carrière s’annonçait fleurissant dans le classement d’assurance, de propriété ou encore de finance inaboutie. Brittany consuma deux centimètres de tabac d’un coup.
Une fonction standard pour quiconque est pourvu de cellule grise et sait les faire fonctionner correctement. Bien sûr, sa profession exigeait de parcourir des chemins insécurisés. Les obstacles déguisés, les souffrances perverses, elle les avait tous traversé. Elle s’était érigée au-delà de ses espérances. À force de courage, d’ambition. Avec de la volonté. Avec du courage. Avec Tommy.

Cette dernière confirmation resta en suspens dans la mémoire de Brittany. Elle n’arrivait pas trop à mettre le doigt sur ce qui la dérangeait. Leur relation s’était terminé dans une « bonne » entente (sa fidélité matrimoniale mettait quelques doutes sur la définition d’un couple unis). Est-ce de la jalousie ? À cause de ce docteur Strange –drôle de nom pour un médecin mais bon, il faut bien s’amuser- ? Brock était un bien meilleur parti. Elle ne pouvait pas nier que leurs petites escapades lui avaient déplu ainsi que d’être dans les affaires d’Hydra et jouer un double rôle au poste de l’état. C’était irréfutable elle avait une obsession pour le risque. Déjà dans sa jeunesse, ses liaisons extra-conjugales prouvaient cette dépendance au danger. Elle avait été surprise quand Tommy lui avait dit qu'il savait. Elle était vraiment si indiscrète ? Cela se voyait autant ? Ce soir-là, il lui avait fait très mal. Heureusement la proposition d'un divorce ne traîna pas, sinon elle ne savait pas ce qu'elle lui aurait fait. Tommy a le don pour parler aux femmes. D'une moins à celle là –ce qui est déjà un exploit. Maintenant c'était terminé entre eux, chacun de leur côté. Et aujourd'hui elle était réduite à commettre de petits vols, à se faire languir d'une attente décisive pour donner une touche dramatique à sa vie. Tout ça pour éprouver ce picotement, ce bourdonnement, ce sentiment de voler dans l'air disant- La sonnerie retentit une nouvelle fois. Elle décrocha et posa le combiné proche d'elle. Inutile d'engager la conversation (elle avait essayé) la voix grave trafiquée répétait le message du répondeur sans se laisser interrompre. Brittany pris une feuille méticuleusement pliée et écrivit de courtes phrases. Elle attendit la fin de la transmission pour ranger ses notes dans un classeur gigantesque débordant de multiple dossier. L'adrénaline de l'instant cessa tout comme le silence s'installa. Brittany fixa, l'air perdu, la paperasse de son bureau éclairait par l'écran de l'ordinateur et voulut subitement fumer.

La cendre tiède vint se perler sur ses doigts, arrachant un petit sursaut et ses pensées. La femme d'état écrasa en vitesse le mégot dans le cendrier soigneusement dissimulé dans un tiroir du bas. L'horloge indiquait bientôt l'heure de sa réunion et elle ne voulait pas faire mauvaise impression. Son image avait fait que sa carrière l'emmène loin, l'éloignant ironiquement de sa retraite. Brittany se repositionna devant la fenêtre, contemplant la même vue auparavant. Le soleil était maintenant couché et malgré les lumières de la grande ville, quelques étoiles téméraires brillaient pour émerveiller les têtes au nez levés. L'avocate serra les poings un instant pour combattre le tic de dépendance au tabac et souffla sur sa paume pour analyser son haleine. Elle sourit tristement. Un lavabo dissimulé ne serait pas indispensable, tant pis elle miserait sur la fatigue et l'heure tardive en espérant que son plaidoyer ne remarque rien –ou plutôt n'ait pas les narines sensibles.

Considérant à nouveau le paysage nocturne, elle fut surprise de détailler le mouvement des vagues sur la plage. L'écume brillait faiblement. Le mouvement répétitif formait des halos de lumière qui semblaient transmettre un mystérieux message à leurs semblables. L'agacement se glissa progressivement dans l'être de Brittany, prise d'une furieuse envie d'arpenter la pièce à l'aide de grandes enjambées pour se calmer. Pourtant, elle avait pensé à Lui, encore une fois. Tommy apparaissait toujours au mauvais moment, comme un spectre de réprobation. Brittany frissonna à cette image mentale et serra les poings, prête à cogner quiconque la surprenait pendant cet instant de défaillance. Tommy n'avait plus son mot à dire. Si ses oreilles devaient siffler, tout son talent reposerait sur la capacité à tirer celle des siffleurs -surtout les bonnes- sans forcément lever le petit doigt bien sûr.

On toqua à la porte. Si les soupires d'exaspérations avaient des conséquences graves, Brittany aurait une bonbonne d'oxygène dans le dos. Une secrétaire annonça le visiteur qui fut reçu par l'avocate, le gratifiant d'un sourire agréable – toute trace de colère avait disparu- et pardonnant le léger désordre. Elle s'informa qu'il n'en était guère préoccupé en lui rendant un sourire déjà bienveillant. Un léger hochement de tête en guise de remerciement et ils s'assirent confortablement pour un long tête-à-tête. La riposte était lancée. Aux oubliettes la Purge, laisse la place aux grands. Hydra a dorénavant une alliée féroce.
 


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Tommy M. Strange
Indépendants
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Siren, classe 2
♠ EMPLOI : Océanologue & écrivain
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   Dim 15 Mai 2016 - 0:53
MA FEEEEEEEMME ! ... MON EX FEEEEEEEEEEEMME !
Bon, on est entre les deux hein, je sais pas quoi dire moi *fuit* Alors comme çaaaaa... Tu penses encore un peu à moi ? :huhu:

J'aiiiime ce que je lis :uhuh: Et j'aime ton histoire, tout qui va bien :mwahaha: Pense juste à essayer de bien te relire, j'ai croisé quelques petites fautes :uhuh:

Par contre, avant que je puisse te valider, il faudrait que tu me rédige le caractère (qu'il ne soit pas sous forme de liste) :amour: Et si tu pouvais aussi me développer un tout petit peu ses capacités, surtout le fait qu'elle sache se défendre :*: (Boxe ? Judo ? GI Joe ? Combat de rue (lol), je sais pas moi :amour: )
ET TROUVE MOI UNE VRAIE DATE DE NAISSANCE, LA PAUVRE PETITE, COMMENT JE FAIS POUR OFFRIR DES CADEAUX A MA FEMME SI ELLE A PAS DE VRAIE DATE DE NAISSANCE :77: Jeplaisantesurça,mêmesiçseraitcool :uhuh: :amour:

Ah ! Il faut aussi que tu te mettes un avatar :amour: Sinon, le code est bon, je le mange :uhuh:
Tu es y presque :28: :amour:


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   Dim 15 Mai 2016 - 10:21
Je ne sais pas si je dois te souhaiter la bienvenue ou te dire d'aller te faire cuire un oeuf chez Dormammu... :hm: Disons que je suis bien élevé. :v:

BIENVENUUUUE ! hey :beer: Bon courage pour terminer ta fiche, et au plaisir de se croiser sur la chatbox ou en RP, huhu. :uhuh: :51:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   Dim 15 Mai 2016 - 10:31
BRITTANNYY Très contente de voir le scénario pris, elle roxx cette petite :36:  Bienvenue à toi !

Brock dit coucou :face:


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   Dim 15 Mai 2016 - 12:12
Hello everybody ! hey (rassurez vous je ne parlerai plus jamais anglais) Hydra fait des réductions pour la lobotomie !
Non sérieusement, merci pour l’accueil :21:   Mon petit doigt me dit que mon ex-mari me cherche des puces. Tu aimes quand je pense à toi ? Et si je te disais que je collectionne des posters de chatons avec ta tête dessus..... :huhu:
Ouai je me fais peur toute seule en fait....
Bon je vais faire des efforts pour les fautes, je corrigerai tout ça plus tard :neil:

Dit moi Docteur -Strange c'est ça ? Original. Comme vous le dites, restons civilisé. Contente de vous connaitre - par contre, je ne connais pas ce "Dormammu". Est ce un lieu prédéfini ou l'avez-vous mal orthographié comme vos confrères ?

Bonjour à toi petit soldat ! hey Mais non ferme ta braguette jeune homme ! Aujourd'hui les jeunes sont pas possible.... *va se cacher après cette blague de mauvais gout*
Après ça je ne sais pas si tu vas encore apprécier Brittany. Rassure toi, je suis sans danger. Rire

Merci à tous ! Je retourne me plonger dans mon dictionnaire !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   Mer 18 Mai 2016 - 20:34
Avec les corrections c'est tout bon ! Bienvenue parmi nous MissHydra hey *sort*



Bienvenue, tu es validé !

Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥️

La Paperasse

♠️ Viens recenser ton avatar dans le bottin en postant le code suivant:
Code:
[code][color=gray]Avatar ∅  Pseudo (Perso Marvel)[/color][/code]

♠️ Viens recenser ton pouvoir dans la liste en postant le code suivant:
Code:
[code]pouvoir ↔️ pseudo[/code]
Il y aura autant de codes que de pouvoirs.

♠️ Ouvre ton journal de bord ! Il te permet de tenir à jour tes liens et tes RPs !

♠️ Remplis ton profil au maximum !



Pour rp, je fais quoi ?

♠️ En ouvrant ton journal de bord tu pourras chercher des liens et des rps; n'hésite pas à passer sur les journaux des autres pour faire connaissance !

♠️ Si tu te sens perdu, tu peux demander un parrain ou une marraine : les membres sont prêts à t'aider et sont là pour ça, pas d'inquiétude ♥️

♠️ Ici tu trouveras la liste des membres cherchant quelqu'un pour rp : n'hésite pas à leur sauter dessus, ils meurent d'envie de rp ! Sinon, tu peux aussi poster ta propre demande.

♠️ Si tu préfères faire des sujets libres et attendre que n’importe qui vienne te répondre, poste le lien ici.

♠️ Tu peux aussi t'inscrire pour participer à une quête.

Et après ?

♠️ Tu peux donner un coup de pouce au forum en votant sur lestop sites ou en parlant de nous sur PRD et/ou Bazzart
♠️ Pour tout savoir sur les points, demander un logement et archiver tes rps c'est par là que ça se passe!
♠️ Pour tenir au courant, tu peux aimer la page facebook de ME Reborn & rejoindre le groupe facebook



L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥️


Codage par Elorin



To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield   
Revenir en haut Aller en bas
 

Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Alors ? On se revoit quand ? - Brittany Summerfield
» Détester quelqu'un, c'est l'embêter. Alors pourquoi embêter quand on apprécie ?
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Quand on veut être sûr que tout soit bien fait alors, on doit le faire sois-même.
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives vrac membres-