Partagez | 
 

Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:00
    Loki était seul sur Midgar, quelques mondes en voulaient sérieusement à sa peau et son frère n'allait pas tarder à venir pour tenter de le re-ramener au bercail par la peau des fesses. Il lui fallait un allié, quelqu'un avec qui il avait des ennemis communs et qui soit assez doué pour lui être utile. Or, Loki connaissait justement quelqu'un qui correspondait à ce signalement et qui se trouvait malencontreusement – et pas du tout de son fait – exilé sur terre depuis quelques temps. Il valait mieux qui lui mette la main dessus le plus vite possible : plus vite ils seraient réconciliés, moins elle aurait de raison de lui en vouloir. En effet, avant de penser conquête du monde et vengeance sur quelques individus qui leur avaient causés du tort, Loki devait d'abord penser à se faire pardonner d'Amora. Amora l'enchanteresse, et la première personne qu'il allait devoir essayer de convaincre. Ne lui faites pas dire ce qu'il n'a pas dit : il était pressé de la revoir également parce qu'il aimait beaucoup l'asgardienne et qu'en quelque sorte, elle lui avait manqué. Mais d'une manière plus pragmatique, il devait la revoir vite car il valait mieux l'avoir en amie qu'en ennemie, et pour l'instant ils étaient ennemis. Plus ou moins.

    En froid disons. En froid Jotunheimien s'il estimait bien la frustration de la jeune femme après que leur plan ait échoué, qu'il l'ait abandonné et l'ait laissée seule sur Midgar. Et s'il estimait bien à quel point elle le jugeait coupable de tout ça. Mais hey ! Il n'allait quand même pas se faire accusé par son frère et exilé par son... prétendu père juste pour ses beaux yeux ? Certes, ils étaient fort beaux et Amora savait user de ses charmes, mais il était Loki. Il fallait s'attendre à se faire trahir par le prince de la ruse à partir du moment où l'on échangeait la première parole amicale. Elle n'avait qu'à se méfier un peu plus de son ami d'enfance, si elle le connaissait si bien, voilà tout...

    Mais ce n'était pas ce qu'il allait lui dire pour se faire pardonner. Il devait dire tout sauf cela. La retrouver c'était avéré facile : où pourrait-elle user de son charme ? Dans un cabaret. Quelques onces de persuasion déposées au bon endroit et il l'avait localisé. Eviter qu'elle ne l'étripe avant qu'il ait eu le temps d'ouvrir la bouche allait demander un peu plus de doigté. A partir du moment où il poussait la porte du cabaret, Loki ne fut plus que des sourires charmeurs envers toutes les damoiselles qui passaient près de lui. Après la déconfiture que lui avait fait subir les avengers, recevoir des oeillades et des joues roses en réponse lui rendirent un peu de son arrogance et il ajusta son écharpe de soie verte en balayant la salle du regard. Il était prêt à se faire pardonner. Il saisit doucement une serveuse par la taille pour l'attirer vers lui avec son plus beau sourire.

    "-Saurais-tu où se trouve Amora ? Une jolie jeune femme blonde... On m'a juré que c'était la plus belle femme employée ici, même si je commence déjà à douter..."

    La jeune fille, à peine majeure, lui indiqua une femme un peu plus loin. Loki la remercia d'un sourire et la laissa là. Ce n'était même pas drôle, un tel niveau de naïveté. Il aimait que l'on s'agenouille devant lui, mais il aimait soit la quantité - la population terrienne ou asgardienne lui suffisait - soit la qualité - Thor et ses petits camarades étaient délicieux -. La femme désignée lui tournait le dos, étant en train de servir un client mais la longue chevelure - et la silhouette dévoilée par sa tenue - était celle d'Amora. Loki vient se glisser derrière elle pour lui souffler malicieusement :

    "-Tu es très en beauté ce soir, très chère..."


    Il s'écarta vivement, se laissant tomber à une table proche, tel un client lambda. Un client lambda assis comme s'il possédait le cabaret, et souriant d'une manière enjôleuse à Amora. Un mélange de l'arrogance du prince d'Asgard et de l'innocence de l'enfant avec lequel Amora avait été amie. Il ne gagnerait peut-être pas le jeu du charme, mais il était décidé à se faire pardonner. Si possible en évitant tout dommage physique ou mental sur sa personne. Après tout, leurs objectifs étaient plus ou moins les mêmes, et elle devait être lasse de Midgard...


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:04
Il frôla ses épaules, les recouvrants d'une veste beaucoup trop large pour quelqu'un d’aussi menue que l'Enchanteresse. Le brouhaha constant de Brodway bourdonnait dans sa tête, elle en avait marre de cette ville, marre de cette planète et surtout marre de ce gros balourd de Skurge qui la suivait comme son ombre. Il avait toujours ses mains posées sur les épaules de la demoiselle et avait entreprit depuis quelques minutes de lui faire un massage.
Visiblement la belle n'était pas de cet avis et aussitôt qu'elle sentie les pouces de Skurge s’agitaient contre sa peau elle fit quelques pas en avant, laissant tomber la veste du colosse au sol.

« Fiche moi la paix. » pestiféra-t-elle brusquement, brisant le silence qui était imposé depuis qu'ils étaient dehors.

La blonde tourna les talons, s'engouffrant dans la chaleur du cabaret par la petite porte qui était restée ouverte. La musique était beaucoup plus agréable que le bruit sourd des voitures et de leurs klaxons, aussi, une fois bien engagée dans la pièce elle se sentie curieusement apaisée.
Les filles sur scène terminaient leurs show, laissant leurs places à de nouvelles recrues fraichement arrivées. Amora les observa l'espace de quelques minutes, détaillant leurs moindres faits et gestes, leurs défauts, leurs qualités ..
Une voix la sortie de l'état comateux dans laquelle elle c'était plongée et bientôt.

« Rappelle moi pourquoi nous sommes ici. » lança Skurge une fois aux côtés de la blonde qu'il ne connaissait que trop.

Un rire nerveux s’échappa de la gorge de l'Enchanteresse. « Retourne derrière ton comptoir Skurge et cesse de poser des questions aussi ridicules. D'ailleurs, rien ne t'empêche de me suivre. » Elle saisit brusquement un plateau et alla vers une table où elle reconnue quelques têtes de clients familiers.

L'Asgardienne pris quelques commandes de parts et d'autres de la salle, courant à travers les rangés de tables et les clients encore debouts. Elle arriva vers la scène et fut interpellée par une tablée d'habitués qui lui posèrent quelques questions sur les nouveaux numéros qui étaient à l'affiche. Souriante, la demoiselle blonde leurs donna quelques petites informations afin de leurs mettre l'eau à la bouche.




« Tu es très en beauté ce soir, très chère ... »

Elle écarquilla brusquement les yeux, cette voix .. Amora n'eut pas besoin de se tourner pour comprendre que c'était lui car, oh oui, cette voix elle l'aurait reconnue entre milles.
Lorsqu'elle se retourna, il avait déjà pris ses aises. Assis sur les fauteuils d'un carré proche d'Amora, il avait la tête levé vers elle, lui souriant le plus simplement du monde, comme si tout allait bien ..

La blonde s'approcha de lui, se penchant sur la table afin d'y récupérer un plateau vide.

« Carré réservé aux habitués. » murmura l'Enchanterresse en souriant faussement, perturbée par cette soudaine apparition du Dieu de la Ruse.

Elle se redressa et observa l'homme aux cheveux noirs jais toujours assis. Amora poussa un long soupire agacée, tourna de nouveau les talons et se dirigea vers les loges.

Il était culotté de se pointer devant elle après tant d'années d'absences. Apparaissant comme une petite fleur, l'air de rien. Amora était chamboulée, ses sentiments étaient un mélange de colère, de rancœur mais aussi de joie. La joie qu'il soit toujours en vie, bien que pour se débarrasser de Loki il fallait vraiment s'accrocher et avoir de la suite dans les idées.
Elle accéléra l'allure, sentant toujours le regard froid et insistant de Loki sur elle, dans son dos. Sa respiration s'était accélérée, et c'est seulement lorsqu'elle entra dans sa loge qu'elle pu enfin respirer convenablement ..
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:11
    ...jusqu'à ce que son regard retombe sur Loki, qui était mystérieusement – magiquement – apparu près de sa coiffeuse pendant qu'elle cherchait à se mettre à l'abri loin de lui. Il semblait presque l'attendre, et dès qu'il l'aperçut dans le reflet du miroir, il leva le sourcil, son visage et son regard étant évocateur quant à sa pensée : où est-ce que tu crois aller comme ça ? Tu ne me connais donc pas ? Je suis toujours un maître magicien illusionniste... Il était presque déçu, ne le connaissait elle pas assez bien pour ne pas avoir prévu qu'il la suivrait, qu'il réapparaitrait inopinément sur sa route ? S'il ne pouvait pu surgir devant ceux qui lui tournaient le dos, c'était bien moins drôle...Et cela l'aurait fait beaucoup courir. Mais non il était là, effleurant nonchalamment les divers objets qui se trouvaient sur le meuble.

    Il se retourna vers elle avec un sourire sincère sur les lèvres. La lueur malicieuse dans ses prunelles associée à ce sourire montraient qu'il était vraiment ravi de la voir. Loki leva lentement les mains en signe à la fois d'innocence, d'innocuité et d'amitié. Il les leva lentement, exposant ses paumes, lentement, comme s'il s'attendait à ce qu'elle lui envoie tout le contenu de sa trousse à maquillage au visage, objet par objet, méthodiquement. La même mimique un brin moqueuse, un brin sceptique, restait peinte sur son visage alors qu'il s'enquerrait avec une sorte d'inquiétude dans la voix.

    « -Je te complimente, tu me fuis. Franchement, je suis si mauvais flatteur ? Les asgardiens auraient-il raison et ma langue d'or se serait-elle tournée en plomb ? »


    Il agita vaguement la main, comme s'il avait conscience d'avoir dit quelque chose d'absurde et qu'il souhaitait revenir prestement dessus, avant qu'elle puisse mal interpréter son propos.

    « -Non pas que cela ne soit que vile flatterie. Tu es vraiment belle, comme tu l'as toujours été. Je suis juste ravi que tu es bonne mine. »

    D'un côté il était parfaitement sincère. Il valait mieux qu'elle ait bonne mine pour servir ses projets et il était content de la revoir. Certes, il se doutait bien qu'elle ne se serait pas laissée abattre et qu'il ne l'a trouverait pas gisante sur le caniveau – Amora n'avait besoin de personne, même sur terre – mais cela lui faisait plaisir de la revoir. C'était une vieille amie, et ils avaient traversé pas mal de choses ensembles. Et il lui avait laissé les pires. De l'autre côté, il avait conscience d'avoir balancé une véritable bombe dans sa dernière phrase, une bombe qui risquait de toute manière de lui exploser au visage. Autant la désamorcer au plus vite. Il ajouta presque aussitôt, une main sur le coeur dans un geste de contrition affectée.

    « -Je dois avoir mauvaise mine. Ou au moins mauvaise haleine, pour que tu me fuies avec autant d'empressement. »


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:14
Prévisible. Néanmoins la déesse fut surprise, agréablement surprise même. L'habitude sans doute, du moins, la perte d'habitude .. Cela faisait quelques maintenant déjà qu'elle ne voyait plus quelqu'un apparaître ainsi sans prévenir, surtout pas quelqu'un comme Loki. Il planta son regard dans celui de la demoiselle, c'est vrai que cette fois, elle avait-été naïve de le sous-estimer, mais après tout peut-être était-ce qu'elle voulait ? Peut-être que la fuite n'était qu'un prétexte pour que le prince la suive, la rattrape ..
Il se retourna vers elle, et -surprise- leva les mains comme si Amora était en train de la menacer avec une arme. Elle se retint de sourire, amusée tout de même par cette scène, lui, avec cet air tellement sincère, tellement gentil ..

« Je te complimente, tu me fuis. » un faible sourire presque anodin naquit au creux de ses lèvres « Franchement, je suis si mauvais flatteur ? Les asgardiens auraient-il raison et ma langue d'or se serait-elle tournée en plomb ? » il marqua une pause puis reprit, tout en secouant sa main gauche. « Non pas que cela ne soit que vile flatterie. Tu es vraiment belle, comme tu l'as toujours été. Je suis juste ravi que tu es bonne mine. »

L'Asgardienne roula des yeux, les posant ensuite dans les siens l'air de dire « arrête, tu t'enfonce » Cependant elle ne dit rien. D'ailleurs, depuis le début elle n'avait pas déballé un mot, ou presque.

« Je dois avoir mauvaise mine. Ou au moins mauvaise haleine, pour que tu me fuies avec autant d'empressement. » ajouta-t-il quelques secondes après, une main ... posée sur le cœur ?!

L'Enchanteresse laissa s'écouler un long moment de silence avant -d'enfin- prendre réellement la parole. Noyée dans l'abîme envoutante des yeux de Loki, elle se laissée sombrer, doucement, naïvement ..
Elle secoua la tête, espérant ainsi retrouver les idées claires.

« J'avoue être quelque peu surprise de ta présence ici fils de Laufey. J'imagine que les raisons qui t'ont poussées à venir en personne sont de taille, sinon pour quelles étrangetés serait-tu face à moi ? » elle se contenta de le regarder gravement, beauté sauvage au visage implacable et dénué du tout sentiments. Finalement, elle repris rapidement, ne voulant pas qu'il puisse de nouveau la gratifier de ses fourbe -mais pourtant si douces à entendre- flatteries « Quelles sortes d’incongruités ont bien pu pousser le seigneur Loki à sortir du trou dans lequel il s'était terré depuis toutes ses années !? » machinalement, un rire naquit au fond de sa gorge « Oh ! Mais peut-être as-tu été brusquement foudroyé par une once de compassion pour ceux que tu appelaient autrefois tes amis. » elle s'arrêta quelques minutes, observant les traits parfais du dieu de la ruse. Même si l'enchanteresse avait employée des mots au pluriel dans ses dernières paroles elle n'en pensée pas autant, et très franchement, ne songeait même pas au fait qu'un jour, Loki ai considéré l’Exécuteur comme autre chose qu'un gros balourd bon à servir uniquement de larbin.

Mais par quelles diableries s’entêtait-elle autant ? Après tout, l'Asgardienne savait pertinemment que fidélité, loyauté et courage étaient des adjectifs aussi imprononçables qu'invraisemblables à utiliser lorsqu'il s'agissait de lui. Pourquoi croire en de telles chimères ? N'avait-elle pas compris les leçons depuis tout ce temps passé en compagnie du dieu aux cheveux de jais ?
Hélas. Au plus profond de son être, Amora avait nourrit une probable possibilité à ce qu'elle soit devenue autre chose d'une marionnette de plus à manipuler, qu'elle soit différente de toutes ses personnes qui ne servaient à rien d'autre qu'a assouvir sa vengeance et accomplir ses desseins aussi sombres qu'ils soient .. Seulement, cette probabilité là, l'Enchanteresse la conservait bien cachée derrières beaux nombres de masques infranchissables, refusant d'être sujette aux moqueries du dieu de la ruse, refusant qu'il croit à l'existence d'un quelconque sentiment autre que de la simple amitié. Et pourtant elle avait espérée, oh oui, espérer de tout son cœur, de toute son âme aussi noire et pourrie qu'elle soit …
Quelle futilité ! Quelle hérésie et quelle bêtise que celles-là, acharnée après tant d'années sur le « faux-frère » voilà maintenant que notre reine des cœurs brisés portait son dévolu sur un autre homme .. marié, qui plus-est !
Non. Tout ceci n'était qu'idées saugrenues, que lot de consolation .. et même si pendant plusieurs décennies, la blonde avait, à maintes et maintes reprises, rêvée de ce corps froid et de se visage de marbre, elle ne pouvait concevoir que de tels sentiments eurent naquis en elle avec autant de facilités.
La peur, voilà ce qu'Amora éprouvait, la peur d'être devenue faible, d'être devenue aussi stupide que toutes ses autres femmes qui croient en des choses qui n’existes que dans des livres de Shakespeare, être devenue dépendante à un sentiment aussi ridicule que celui qui avait poussé Pâris à trahir, et ainsi, causer la perte des Troyens … n'était-ce pas trop banale d'être sentimentale ?

Mais après tout, pourquoi n'y aurait-elle pas le droit ? Le droit à un peu de compassion, un peu .. d'attention. Toutes ses années lors desquelles elle c'était jouée des sentiments des autres s'étaient-elles enfin décidées à lui revenir en plein dans la figure ... ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:17
    Amora le fixait avec sévérité, telle une implacable déesse de l'amour, incapable de se laisser fléchir par un homme. On aurait facilement pu la croire indifférente à, voire exaspérée par la présence de Loki, mais le jeune dieu la connaissait suffisamment bien, et il était dur de mentir au dieu du mensonge. Pas impossible s'il était en confiance, ses...parents adoptifs l'avaient bien berné durant toute sa vie. Mais là son instinct lui soufflait qu'Amora était plus amusée que furieuse. Une ombre de sourire était apparu sur les lèvres de l'asgardienne, et même s'il était presque imperceptible, Loki était content de lui. Hulk n'avait pas cogné assez fort pour lui ôter son don pour user des mots et embobiner son entourage tout en douceur et en sourires.

    Son sourire ne le quittait pas alors que l'enchanteresse prit enfin la parole. Il était né de la joie de la revoir et persistait de la fierté de jouer de sa ruse légendaire à nouveau. Troubler était le premier pas pour tout et il sentait à la façon dont Amora secouait la tête qu'il n'était pas très loin du but. Même si, bien sûr le ton de la jeune femme était assuré et plutôt froid. Elle l'aurait déçue en tombant dans ses bras en pleurant. «J'avoue être quelque peu surprise de ta présence ici fils de Laufey. J'imagine que les raisons qui t'ont poussées à venir en personne sont de taille, sinon pour quelles étrangetés serait-tu face à moi ?» … Techniquement c'était indéniable. Il était seul, dans ce royaume que chacun des pores de sa peau et de sa magie exécrait au plus au point, sans allié et assez désespéré pour aller gratter à la porte du cabaret. Les raisons étaient de taille. Mais il était hors de question qu'il s'abaisse à les lui avouer, aussi il se contentait de la regarder calmement, un air de parfaite innocence angélique peinte sur le visage. «Quelles sortes d’incongruités ont bien pu pousser le seigneur Loki à sortir du trou dans lequel il s'était terré depuis toutes ses années !?» «Oh ! Mais peut-être as-tu été brusquement foudroyé par une once de compassion pour ceux que tu appelaient autrefois tes amis.» Le bref rire d'Amora crispa Loki mais il réussit à camoufler parfaitement son brusque réflexe. Il se força à sourire avec toujours autant de d'aisance et d'assurance.

    « -Tout d'abord, je ne me terre dans aucun trou. Ne me confonds pas avec les individus que tu as pu côtoyer ici bas. Je suis Loki, seigneur d'Asgard, et bientôt de bien plus. »


    Il avait beau être excellent comédien, le mot «foudroyé » le faisait grincer des dents. Il fixa un instant le sol de la loge, cherchant à garder une respiration régulière. Il n'était pas Thor, ce n'était pas dans ses habitudes de brusquement envoyer valser tout ce qu'il lui tombait sous la main lors d'une colère, mais il avait très envie de balancer au sol tout ce que supportait la petite table et de frapper murs et miroirs jusqu'à ce que sa main soit en lambeau ou son souffre-douleur réduit en miette. Il se contient pourtant, les mâchoires serrées à lui en faire mal.

    Foudroyé. Par Od... qu'est-ce que ce mot pouvait lui faire mal. Il n'avait pas été foudroyé par de la compassion – compa quoi ? Sérieusement ? -, mais il y avait bien une histoire foudre dans les raisons qui l'amenait ici. Qui faisait qu'il était coincé sur cette putain de terre et qu'il ne pouvait plus se promener dans les allées d'Asgard comme le prince et le roi qu'il était et devait être. Son frère. Son faux-frère qui maniait la foudre et le tonnerre et qui devait aujourd'hui parader dans le palais. A moins qu'il ne soit déjà retourner sur Midgar pour aller faire la cour à la femelle humaine ou se lancer à sa recherche. Etrangement, Loki préférait encore avoir Thor sur le dos que le penser aux côtés de l'humaine. Combattre, chasser les méchants, c'était ce qu'ils faisaient, séduire une mortelle... c'était humiliant aux yeux du prince de Jotunheim et d'Asgard. Thor devait être en train de le chercher. C'était sur cette pensée qu'il se força à relever la tête et à regarder à nouveau l'enchanteresse. Il espérait que le temps qu'il avait dû prendre pour ne pas détruire tout ce qu'il pouvait autour de lui n'avait pas paru aussi long à l'asgardienne qu'à lui. Une éternité.

    Il chassa en un éclair la rage et la tristesse de son regard. Il ne pouvait pas se permettre de montrer à quiconque les sentiments qui l'agitait. Même pas, ou plutôt surtout pas à Amora, son amie d'enfance. Il ne pouvait plus rien se permettre. Le grand défaut de Loki avait toujours été une grande propension à la malice et aux mensonges manipulateurs couplée à une trop grande sentimentalité. Il était devenu un enfoiré arrogant pour cacher le fait que ses émotions prenaient trop facilement le dessus. Plus d'émotions, plus de problème. Il se frotta machinalement le nez, passant sa main sur la petite cicatrice qui refusait de s'effacer, comme pour lui rappeler son infamie. Il ne pouvait plus se permettre de nouvelles humiliations et il ne laisserait pas à l'enchanteresse la moindre occasion d'entrapercevoir où il en était. Enfin il allait essayer.

    « -Tu te trompes très chère, la foudre est l'apanage de mon frère et il n'a aucune envie de te revoir à Asgard. Quant à moi... Je suis là parce que tu me manquais et que je trouvais qu'il était temps pour nous de nous revoir. Sauf si tu te complais à jouer les serveuses à moitié nue dans ce cabaret et que tu me dis que tu préfères que je disparaisse de ta vie. Je t'obéirais, à contre-coeur, mais je t'obéirais. »

    Le ton était toujours légèrement enjoué, plein d'une grande politesse. Intérieurement, Loki se sentait un peu oppressé et il parlait imperceptiblement trop vite. Faire oublier son moment d'égarement et reprendre la partie où ils en étaient. Attaquer pour chasser ce que le mot foudroyé lui rappelait. Il était là pour une raison et ne pouvait pas se laisser aller au sentimentalisme. Il plongea son regard clair dans les yeux d'Amora, comme interrogateur.


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:19
Appuyée contre la coiffeuse de sa loge, l'Enchanteresse glissa sa main droite jusqu'à sa cheville afin d'en détacher la petite lanière qui maintenait la chaussure à son pied. Une fois la première retirée, elle s'attaqua à la seconde avant de les faires toutes les deux tombées sur le sol de la pièce remplie de portes-vêtements débordants de costumes divers et variés.
De nouveau, elle vint planter ses yeux verts dans ceux du Prince Loki, tellement envoutant, attendant des réponses qui arrivèrent un peu trop tardivement à son goût.

« Tout d'abord, je ne me terre dans aucun trou. Ne me confonds pas avec les individus que tu as pu côtoyer ici bas. » elle fronça les sourcils et voulue rétorquée, malheureusement, il ne lui laissa pas le temps, lui coupant la parole, aussi, elle due se résigner à l'écouté comme il l'avait fait juste avant. « Je suis Loki, seigneur d'Asgard, et bientôt de bien plus. »

Elle étouffa un rire mesquin. C'était donc ça, des plans de conquêtes, naturellement, il était Loki. Loki sans conquêtes ... n'était pas Loki. L'Enchanteresse remarqua son fléchissement, il avait rompu le lien de leurs regards, chose qu'habituellement il ne fessait jamais, ou alors, que très rarement. Elle arqua un sourcil mais ne bougea pas, observant toujours les superbes traits du fils de Laufey mais brusquement, ils se durcirent, redevenant aussi froids et impénétrables qu'au début de ses retrouvailles.

« Tu te trompes très chère, la foudre est l'apanage de mon frère et il n'a aucune envie de te revoir à Asgard. » elle fronça des sourcils. Le problème venait donc de lui, son frère adoptif et Loki avait bien compris que la meilleure défense reste l'attaque et aussi, il toucha la déesse en plein dans le mille en lui balançant cette phrase-ci.

Piquée au vif, elle se redressa brusquement et fronça les sourcils, prête à lui bondir dessus mais il poursuivit rapidement, sentant certainement la tension qu'il venait de créer.

« Quant à moi... Je suis là parce que tu me manquais et que je trouvais qu'il était temps pour nous de nous revoir. Sauf si tu te complais à jouer les serveuses à moitié nue dans ce cabaret et que tu me dis que tu préfères que je disparaisse de ta vie. Je t'obéirais, à contre-cœur, mais je t'obéirais. » poursuivit-il en replongeant son regard dans celui de son interlocutrice.

Elle fit la moue, songeuse. Loki disait qu'elle lui avait manquée, mais n'est-ce pas encore une de ses ruses afin de mieux l'amadouer dans ses filets ?

« Ne te méprends pas fils de Laufey. Si je suis cloîtrée ici ce n'est que par la faute des petits désagréments que tes alliés, les Chitauris, ont causés. » elle marqua une pause et passa une de ses mains derrière sa nuque, la massant doucement. « Depuis ton passage sur Midgard les méchants se terrent, ils craignent l'alliance des Avengers. Ses maudits rats préfères se cacher plutôt que combattre .. » l'Enchanteresse se calma quelques secondes, tentant de reprendre son souffle. « Et tu ne vas croire tout de même que je ne fais qu'office de larbin ! Cette place est celle de Skurge, ne l’oublie pas ! » elle croisa les bras sur sa poitrine et se mit à rire. « Serveuse ? Tu n'y pense pas voyons ! »

Les Avengers .. Maudits soient-ils !
A cause d'eux, l'Enchanteresse devait faire semblant, faire semblant d'être aussi normale que ses stupides mortels. Restée tranquille alors que là, dehors, n'attendaient que des moutons sans maîtres, sans bergers.
Cependant, le Burlesque fut une excellente opportunité. Même si son visage ainsi que son nom étaient placardés dans tout Broadway les Avengers, hormis Thor, ignoraient encore l’existence de la déesse Asgardienne ainsi elle était relativement tranquille et pouvait s'amuser autant qu'elle le voulait, espérant toujours que quelqu'un se décide enfin à montrer une alliance ..
Et enfin, enfin quelqu'un était venu. Mais pas n'importe qui ! Lui ! Lui en personne, une des plus surprenantes surprises ! Loki Laufeyson qui débarque dont-ne sait où et qui se pointe au Burlesque .. L’opportunité quelle avait tant espérée, enfin elle allait être de nouveau active, redevenir comme avant, et, mieux, avec son allié favoris -malgré sa traîtrise-

« Tu m’obéirais ? Mmmh ? » demanda l'Enchanteresse souriante, haussant un sourcil. « Et depuis quand le Seigneur Loki obéit à quelqu'un d'autre qu'à lui-même ? » poursuivit-elle en s'asseyant sur la table de sa coiffeuse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:24
    Loki avait réussit à récupérer sa contenance et son sang-froid légendaire. Depuis que ses yeux avaient quittés le sol, il ne lâchait plus l'Enchanteresse du regard, ne brisant l'échange de regard que lorsqu'il promenait son regard sur la jeune femme elle-même, sur ses pieds nus sur le sol confortable de la loge, sur ses courbes, son visage et surtout ses yeux qui ne démordaient pas des siens. Il plongea son regard dans le sien, et un sourire revint sur ses lèvres. Si quelques minutes les prunelle d'Amora étaient remplis de sentiments conflictuels, l'échange de regards étaient à présent revenu plein de froideur et de défi.

    Visiblement les deux magiciens d'Asgard avaient du mal à discuter courtoisement en tête-à-tête sans s'envoyer quelques piques destinées à égratigner l'égo de l'adversaire. Loki devrait s'avouer que le refroidissement soudain de l'atmosphère était de son fait, mais le souvenir de la foudre lui retournait encore un peu l'estomac. Il était légèrement chatouilleux sur ce point. Mais, avec ses bêtises l'Enchanteresse était à nouveau sur le pied de guerre. A croire qu'il avait vraiment perdu l'habitude de manipuler et de séduire son entourage. Par Od... Elle allait lui arracher les yeux – auxquels il tenait beaucoup – s'il ne redressait pas la barre, la tension qui prenait tout le corps d'Amora indiquait clairement qu'elle n'allait pas tarder à lui sauter dessus, et pas avec de bonnes intentions. Et ce n'était pas dans ses intentions à lui de se faire abîmer dans une loge de cabaret par une ancienne amie. Il avait survécu à Hulk, que diable !

    «Ne te méprends pas fils de Laufey. Si je suis cloîtrée ici ce n'est que par la faute des petits désagréments que tes alliés, les Chitauris, ont causés.» «Depuis ton passage sur Midgard les méchants se terrent, ils craignent l'alliance des Avengers. Ses maudits rats préfères se cacher plutôt que combattre ..» Loki leva les yeux au ciel un bref instant, sans cesser de sourire doucement. Genre c'était sa faute si elle était toujours là. Bon d'accord, il avait joué sa part dans son exil, mais il n'était pour rien si elle n'avait pas réussit à se dégoter d'alliés digne de ce nom, ou si il n'arrivait pas à se sortir de la mouise toute seule. Il avait été exilé lui aussi, en revanche il avait détruit Manhattan, hypnotisé quelques avengers et déclenché une invasion extraterreste qui avait remis à leur place les gouvernements terriens qui se prenaient alors pour les seigneurs de la chaîne alimentaire. Voilà comment il fallait répliquer, et il comptait remettre le couvert aussitôt que possible. «Et tu ne vas croire tout de même que je ne fais qu'office de larbin ! Cette place est celle de Skurge, ne l’oublie pas !» Serveuse ? Tu n'y pense pas voyons !»

    Le rire d'Amora. Avant il retentissait lorsqu'ils réussissaient un sort particulièrement difficile, lorsque Thor se montrait gentil avec elle, où lorsqu'il faisait une bêtise amusante. Là, le rire était pleine de défiance, et elle se moquait sans doute plus de lui qu'autre chose. Il le balaya prestement de la main.

    «- Il y a des côtés les rats, de l'autre les rois. Vois-tu, moi, je ne crains pas les avengers. Serveuse, larbin ou quoi que ce soit, ici tu te conduis comme une vulgaire midgarienne. »

    Il enchaîna aussitôt, ne voulant pas qu'elle se méprenne et ajouta, effleurant la coiffeuse comme pensif, sans détacher le regard de l'enchanteresse, ni cesser de parler.

    « Alors que toi et moi, on sait ce que tu es capable de faire, où tu devrais être. Ce que tu mérites véritablement. Je sais. Cela ressemble à de la flatterie de bas-étage pour convaincre un pauvre allié frustré par la vie et qui a besoin qu'on flatte son égo pour se remettre en selle. Sauf que ce n'est pas toi. Rappelle-toi Asgard. Je ne fais qu'exprimer la vérité, tu n'es pas comme eux. »

    Il la regarda s'installer près de lui, assise sur ce meuble comme s'ils discutaient paisiblement entre amis, encore à Asgard. Son sourire prit une nuance plus gentille, plus sincère, qu'il n'avait depuis que Loki était parvenu à se reprendre et à mimer la sérénité. Il eut un petit rire, agitant la tête. Loki obéir ? Il n'avait jamais été très bon pour ça. Toujours un coup d'avance. L'Enchanteresse ne devait pas le trouver très crédible à lui jurer ainsi obéissance.

    « -Je n'obéis qu'à moi, tu le sais bien. Mais si tu me dis de déguerpir, je n'ai rien à gagner à rester... Si tu ne veux pas me voir, nous n'avons rien à faire ensemble, aucun intérêt à travailler ensemble. Je ne compte pas m'encombrer de perdants ou de traîne-savate. »


    Il leva lentement la main pour effleurer une mèche d'or de l'enchanteresse, s'attardant sur le point de la nuque que la jeune femme avait massé à l'instant. Il sourit tout doucement lorsque ses doigts touchèrent la peau chaude, avant de laisser retomber son bras et de murmurer, cajôleur :

    « -Mais Amora l'enchanteresse, c'est une autre affaire, si mes souvenirs sont bons.... »


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:25
« Il y a d'un côté les rats, de l'autre les rois. Vois-tu, moi, je ne crains pas les Avengers. Serveuse, larbin ou quoi que ce soit, ici tu te conduis comme une vulgaire Midgarienne. » sa tête se redressa aussitôt et elle montra les dents, prête à lui bondir dessus. « Alors que toi et moi, on sait ce que tu es capable de faire, où tu devrais être. Ce que tu mérites véritablement. Je sais. Cela ressemble à de la flatterie de bas-étage pour convaincre un pauvre allié frustré par la vie et qui a besoin qu'on flatte son égo pour se remettre en selle. Sauf que ce n'est pas toi. Rappelle-toi Asgard. Je ne fais qu'exprimer la vérité, tu n'es pas comme eux. »

Après s'être hissée, la blonde posa son menton sur ses genoux, observant le large miroir qui s'étirait de l'autre côté de la pièce, pensive. De nouveau, un sourire assaillit son visage redevenu calme et détendu. C'était drôle. Elle assise sur sa coiffeuse, et lui, toujours debout à quelques mètres d'elle. Il avait la tête tournée vers l'Enchanteresse, alors que cette dernière, les yeux rivés droit devant elle, observait à travers la surface réfléchissante le reflet du visiteur que trop attendu durant ses quelques années d'exil.

L'exil ...
Une des plus horribles sentences possibles, surtout lorsque le condamné est envoyé sur une planète aussi insignifiante qu'est la Terre. Odin avait été horriblement fourbe cette fois, en plus de l'envoyé là-bas avec Skurge, il savait quelque chose que l'Enchanteresse ignorait lorsque des Asgardiens étaient banni loin de leurs terres natales, quelque chose que la blonde compris cependant très rapidement ..

« Je n'obéis qu'à moi, tu le sais bien. » dit-il après quelques instants de silence, la sortant ainsi de la torpeur dans laquelle elle était en train de se noyer. « Mais si tu me dis de déguerpir, je n'ai rien à gagner à rester... Si tu ne veux pas me voir, nous n'avons rien à faire ensemble, aucun intérêt à travailler ensemble. Je ne compte pas m'encombrer de perdants ou de traîne-savate. » enchaîna-t-il en approchant ses doigts des cheveux blonds de l'Enchanteresse, qui avait toujours les yeux rivés sur lui à travers la surface polie éclatante.

Un agréable frisson lui parcourut l'échine lorsque leurs peaux se mirent en contactes. Il était si froid et elle si brûlante que l'endroit où le dieu l'avait touché lui parut s'embraser aussitôt.
Un faible étirement de lèvres s'afficha sur son visage avant que Loki ne rabaisse son bras et reprenne la parole.

« Mais Amora l'enchanteresse, c'est une autre affaire, si mes souvenirs sont bons .... »

Machinalement elle secoua la tête et quitta la coiffeuse sur laquelle elle s'était assise, faisant désormais face au dieu de la ruse. L'Enchanteresse s'éloigna de lui, avançant doucement vers la fenêtre.

« Ils le sont. » dit-elle une fois arrivée vers la fenêtre. « Bons. » ajouta-t-elle afin qu'il comprenne, en tournant doucement la tête vers lui. « ... »

Elle soupira longuement, ne sachant pas où commencer. D'ailleurs, peut-être était-il déjà au courant, ou alors .. peut-être la renierait-elle en l'apprenant .. Abandonnée, elle l'avait déjà été et ne voulait certainement pas l'être une seconde fois, aussi elle pris une profonde inspiration avant d'ouvrir de nouveau la bouche.

« Je m’affaiblis. » lâcha-t-elle simplement après maintes hésitations.

Cruelle fatalité. Triste réalité .. Odin l'avait bernée et plutôt en beauté d'ailleurs.
Elle baissa la tête, accablée, désemparée. Maudit soit-tu père de toutes choses, pour avoir ainsi mentit .. Mentit à tes propres sujets, à ton propre royaume. Affirmant, assurant que Midgard n'était en rien néfaste pour les Asgardiens ..

« Je l'ignorais, mais une absence trop longue d'Asgard amenuise nos capacités. Hors jusqu'à présent, jamais je n'avais passée autant de temps loin de mes terres d'origines. » la déesse marqua une courte pause, ne relevant pas la tête, observant ses mains posées sur le rebord intérieur de la fenêtre. « Mes .. mes capacités se sont anormalement réduites depuis quelques mois, je ne parviens plus à contrôler les gens aussi facilement qu'avant, la durée de l'envoutement c'est affreusement raccourcie .. sans compter que la moindre utilisation de mes pouvoirs me rend dorénavant plus vulnérable .. » de nouveau, elle s'arrêta de parler, faisant retomber un lourd silence de mort dans la pièce. « Selon les dires, nos aptitudes ne disparaitraient pas totalement, ne faisant ainsi pas de nous de pauvres mortels .. mais .. mais je .. » le visage meurtrie, elle se retourna sentant une brise glaciale dans son dos, découvrant avec stupeur que Loki était depuis tout ce temps derrière elle. Ne voulant pas être accablée de honte par les yeux froids du prince d'Asgard, l'Enchanteresse rabaissa aussitôt la tête.

Les derniers mots coincés dans sa gorge lui brûlaient les cordes vocales. L'Enchanteresse aurait aimée les sortir avec la plus grande des simplicité, mais elle se devait de ne rien de plus, se sentant déjà ainsi faible et ridicule. Quels sentiments horribles. Blessée dans son amour propre, souillée par les cachoteries d'Odin elle aurait préférée traversée milles morts au lieu d'être ici, confrontée à Loki ... elle qui avait toujours été forte, qui était toujours restée de marbre .. désormais elle n'était plus qu'une malheureuse brebis perdue dans son berger, déesse déshonorée, perdue dans ses pouvoirs ..
A plusieurs reprises déjà elle avait tentée de rejoindre la cité d'Asgard afin de s'y cacher et de se refaire une santé. Malheureusement ses plans se trouvait toujours contrariés par celui qu'elle idolâtrait autant qu'elle haïssait et sa bande de petits copains en costumes de mardi gras ..

L'Asgardienne fronça les sourcils, serrant son poing mais maintient pourtant sa tête baisée. Honteuse. Honteuse d'être honteuse, honteuse de paraître aussi faible et aussi dénuée de passion vengeresse.
Et pourtant. Rien d'autre ne la motivée désormais. Rien d'autre que la vengeance ... Et elle avait espérée depuis tellement longtemps qu'il revienne, lui, son ami, dieu de la ruse, de la fourberie et du machiavélisme .. unique personne capable de lui faire recouvrir ses forces, de lui redonner l'envie de se battre comme autrefois ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:31
    Loki observait Amora se mouvoir en silence. Le frisson qui avait pris l'asgardienne lorsqu'il l'avait effleurée l'avait ravi, le mouvement d'éloignement qui avait succédé l'intriguait. Elle avait agité la tête, comme si quelque chose lui posait problème dans son énoncé. Pourtant Loki n'avait pas l'impression d'avoir commis un impair... A la limite, elle aurait pu mal le prendre et lui mettre une claque. Mais sa réaction était assez mystérieusement... Loki retint difficilement une grimace: il aimait se vanter de connaître parfaitement les réactions asgardiennes pour mieux les contrôler, mais à cet instant sa perspicacité heurtait un mur. Elle semblait, depuis tout à l'heure, fuir son regard, l'observant à la dérobée dans le mur fixés en face d'eux, alors que le prince d'Asgard ne la lâchait pas du regard.

    Il la regarda se placer près de la fenêtre, tout ouïe sur ce qui pourrait l'éclairer et enfin le faire avancer. « Ils le sont. » … Plaît-il ? Avant qu'il n'eusse le temps d'hausser un sourcil interrogateur, elle continua néanmoins. « Bons. ». Les souvenirs, les souvenirs à son propos. Oui, certes. Aux dernières nouvelles, personne n'avait plongé dans son esprit pour modifier ses souvenirs; il aurait trouvé cela du plus mauvais goût sachant que c'était l'une de ses habitudes – même si Thor ne cessait de le lui reprocher. - Il n'était pas venu trouver Amora l'Enchanteresse pour rien après tout. Il ouvrit la bouche pour lui rétorquer quelque chose du goût de «  j'espère bien » lorsqu'elle lâcha une autre phrase, assez courte mais qui fit à Loki à peine moins d'effet que si Thor avait soudain pénétré dans la loge en défonçant la porte au passage et clamant le retour de son frère. « Je m’affaiblis. » Il en oublia brièvement de refermer la bouche, son esprit si vif habituellement peinant à associer l'annonce avec les conséquences. Pour Amora. Pour lui.

    Il profita qu'elle regardait le sol pour se recomposer masque froid sur son visage et refermer sa bouche. Il inspira le plus discrètement possible, fixant la jeune femme qui baissait la tête, l'air désespérée. Si elle disait vrai, elle avait de quoi. Loki se mura dans le silence, préférant écouter ce que l'Enchanteresse avait à dire. Rester dans l'ombre et écouter lui avait toujours été profitable... Apprendre. Regarder le dos de l'Enchanteresse qui regardait obstinément soit le sol, soit le paysage au-delà de la fenêtre. « Je l'ignorais, mais une absence trop longue d'Asgard amenuise nos capacités. Or jusqu'à présent, jamais je n'avais passé autant de temps loin de mes terres d'origines. » Silencieusement, lentement il se rapprocha d'elle jusqu'à s'arrêter dans son dos. Il avait le regard au loin, impossible de dire si son attention était rivée à la nuque de l'enchanteresse ou à Broadway qu'il apercevait à travers la vitre. Son attention était rivée à chacun des mots prononcés par Amora, les analysant, les décortiquant. Il brûlait d'envie de lui demander si le souci incombait à l'éloignement de la terre natale ou à l'éloignement d'Asgard. Non parce que il n'avait mis les pieds que trois fois sur sa terre natale de son côté. Il n'était plus à ça près. Cela serait assez amusant qu'être un Jotun lui serve pour une fois... Et au pire, il avait toujours du temps devant lui. Voire la possibilité d'aller se refaire une santé à Asgard. « Mes .. mes capacités se sont anormalement réduites depuis quelques mois, je ne parviens plus à contrôler les gens aussi facilement qu'avant, la durée de l'envoutement c'est affreusement raccourcie .. sans compter que la moindre utilisation de mes pouvoirs me rend dorénavant plus vulnérable .. » Deux luxes dont l'enchanteresse été démunie. Plus ou moins par sa faute pourraient-on argumenter, mais Loki se sentait plus ému par la détresse d'Amora que par la moindre once de culpabilité. Ils étaient des mages. Cela faisait partie d'eux, c'était bien la seule chose dont Loki ait jamais pu être fier... Sentir sa magie s'évanouir sans rien pouvoir y faire... Cela soulevait un sentiment d'horreur dans la gorge de Loki. Il aurait déjà tenter trois fois de ravager la terre pour finir par pleurer dans les bras de Thor si jamais sa magie lui été enlevé, personnellement. Après, il était plutôt célèbre pour ses réactions un peu surdimensionnées.

    D'un côté, Loki frère de Thor et fils d'Odin mourrait d'envie de l'entourer de ses bras, de la serrer contre lui et de lui murmurer à l'oreille que tout allait bien se passer, qu'il allait arranger ce problème. Mais c'était Loki le garçon, l'asgardien malicieux qui observait ainsi le dos d'Amora avec tendresse. Le petit Loki.
    De l'autre côté, les choses avaient changés. Loki avait changé. Il n'était plus le frère de Thor, l'ami de l'enchanteresse, l'époux de Sigyn... Il était Loki le Jotun, le traître... Et quelque chose le retenait de prendre la jeune femme dans ses bras pour la réconforter comme il l'aurait fait seulement quelques années en arrière. Le bras qu'il avait levé pour esquisser un geste redescendit lentement alors qu'elle parlait.

    « Selon les dires, nos aptitudes ne disparaitraient pas totalement, ne faisant ainsi pas de nous de pauvres mortels .. mais .. mais je .. » Loki serra les dents tandis qu'Amora se retournait vers lui. Il ne serait jamais un pauvre mortel. Plutôt être le petit frère de Thor encore quelques millénaires. Ils échangèrent un bref regard, mais Amora baissa presque immédiatement la tête. Loki l'observa un long moment en silence, le regard impénétrable avant de reprendre la parole, le ton aussi froid que les yeux.

    « -Cela te donne une raison de plus de vouloir te venger d'Odin. »
    Lâcha-t-il.

    Il tenait son père adoptif pour un salaud de première depuis quelques temps maintenant. Déjà qu'il avait quelques soupçons en voyant comment le vieil homme traitait ceux qui n'étaient pas membres de la famille royale... Il fit la moue. L'Enchanteresse ne semblait plus l'ombre que d'elle-même, ravagée par la honte et le désespoir. Qu'allait-il bien pouvoir faire de ça ? Il était venu chercher Amora l'Enchanteresse et il tombait sur un os.. Il espérait que cela serait le seul auquel ses rêves de conquête et de vengeance se heurteraient, sinon ils allaient devoir faire face à un problème...

    « -Par chance, même sans tes pouvoirs, tu es toujours aussi séduisante... »

    Il esquissa un sourire narquois. Tout n'était pas perdu. Loki prit délicatement le menton d'Amora entre ses doigts pour lui faire relever la tête et plonger son regard dans le sien.

    « - Mais tu.. ? Le temps t'es compté... Alors bats-toi au lieu de geindre. J'ai de grands projets, mais ne peux m'encombrer de quelqu'un d'inutile et de geignard, fut-ce une amie... Est-ce que tu comptes te laisser marcher dessus par Odin et mon frère ? Odin ne fait jamais rien par hasard. S'il t'as exilé ici c'est pour t'affaiblir, t'humilier. Il ne doit plus gagner. »

    Loki ne lâchait pas Amora du regard. A la fin de son propos, son regard s'adoucit un peu, juste un peu. Il disait vrai, il n'avait pas besoin d'une enchanteresse inoffensive et plongée dans le passé. Il avait besoin de son aide, pas qu'elle le ralentisse. Et elle devait reprendre suffisamment du poil de la bête pour parvenir à se venger du tout puissant. Il caressa légèrement sa joue du bout du doigt avant de la relâcher et de reculer de quelques pas, comme prêt à s'en aller.


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]   Mer 7 Nov 2012 - 15:31
Geindre ? Se battre ? Si il savait ... Depuis qu'elle avait été bannie elle ne cessée de se battre et pour quoi ? Rien.
Qu'on ne dise pas qu'elle n'avait pas essayée car depuis le début l'Enchanteresse n'avait fait que essayer. Cependant, bien que profondément touchée elle ne se résignée pas et ne baissé pas les bras pour autant même si, ses dernière semaines, la déesse semblait rejoindre peu à peu le banc des défaitistes.
La hargne dont elle avait toujours été dotée n'avait pas disparue, bien évidement, ça, même Loki pouvait s'en douter. On ne passe pas du coq à l'âne en si peu de temps et surtout pas en étant autant bordée de haine.
Et puis, il fallait avouer que les jérémiades incessantes de Skurge ne l'aidé pas non plus.

« Cela te donne une raison de plus de vouloir te venger d'Odin. » rappela Loki, comme si il venait de lire dans ses pensées.

L'Enchanteresse hocha doucement la tête. Une raison parmi tant d'autres, une raison de « plus » comme il l'avait si bien dit. Depuis l'histoire avec Brunhilde, Odin ne semblait plus réellement apprécier Amora mais d'ailleurs l'avait seulement-il apprécié un jour ? Adolescente déjà il l'avait chassée de son palais à plusieurs reprises, annonçant clairement la « mauvaise influence » que la déesse avait sur ses fils. Bêtises. Loki avait toujours été ainsi et Thor .. Thor ...
Elle sentie les doigts de Loki glisser sous son menton et lui relever afin que leurs regards se croisent de nouveau.

« Mais tu.. ? Le temps t'es compté... Alors bats-toi au lieu de geindre. J'ai de grands projets, mais ne peux m'encombrer de quelqu'un d'inutile et de geignard, fut-ce une amie... Est-ce que tu comptes te laisser marcher dessus par Odin et mon frère ? Odin ne fait jamais rien par hasard. S'il t'as exilé ici c'est pour t'affaiblir, t'humilier. Il ne doit plus gagner. » dit-il après avoir re-capter l’attention de l'Enchanteresse.

La froideur des yeux de Loki s’adoucit légèrement, faisant ainsi sourire la demoiselle qui gardait pourtant toujours la même expression meurtrie sur le visage.
Il fallait être réaliste. Si l'Enchanteresse ne parvenait pas à recouvrer un minimum de forces elle serait la personne inutile et geignarde dont venait parler le dieu de la ruse. La magie était toute sa vie, l'air qu'elle respirait .. comment se passer d'une chose aussi importante et surtout .. vitale ?
La déesse fronça les sourcils. Elle n'était pas dupe et même si Loki la « brossait » actuellement dans le sens du poil Amora savait que c'était pour servir uniquement ses propres intérêts. Qu'il en vienne aux faits, elle voulait savoir pourquoi. Pourquoi maintenant surtout, maintenant alors qu'il n'avait requiert sa présence lors de sa première attaque sur Migdard ? Au final, ne serait-elle que de cinquième roue du carrosse ?
L'Enchanteresse regarda le dieu s'écarter d'elle, comme prêt à partir.

« Je t'écoute. » lâcha-t-elle en retournant près de sa coiffeuse, s'asseyant sur la petite chaise. « Si tu pense que je peux te servir cette fois-ci alors va-y .. je t'écoute. » elle haussa les épaules en levant les sourcils. « Fait moi donc connaitre tes desseins. J'ai hâte. »

Pointe de rancune ? Peut-être. Mais il était vrai que lors de son dernier passage sur Terre Loki n'avait pas eut besoin d'elle, alors pourquoi maintenant ? Était-il à ce point en manque d'alliés ?
Ou bien dans un élan de compassion il aurait -enfin- pensé à elle, l'Enchanteresse qui avait essayée d'être fidèle et dévouée ? Mmh. La compassion et la culpabilité était deux choses qui n’existaient pas -ou plus- chez le malin et donc cette hypothèse fut rapidement écartée. Laissant en première place -et lui revenant d'ailleurs en pleine face- son statut de « roue de secours »

Elle croisa les jambes et l'observa gravement pendant quelques minutes avant de finalement sourire et se tourner vers le miroir de sa coiffeuse, détachant ses cheveux.
La déesse avait autant besoin de lui que lui avait besoin d'elle. Il fallait impérativement qu'elle retourne sur Asgard et les capacités et la ruse de Loki lui assurerait un aller-retour sans encombres et le plus rapidement possible. Elle espérait qu'un bref passage de quelques jours suffirait à la remettre sur pieds car l'Enchanteresse ne se voyait pas rester plus longtemps, une semaine grand maximum et encore .. c'était de trop selon elle. Quelques heures seulement seraient parfaites.
Revenir en haut Aller en bas
 

Mesdames et messieurs, le spectacle de magie asgardienne va débuter ! [Amora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Lord Voldevie arrive.
» CHAPITRE1. les 76th hunger games, la moisson
» Mesdames et Messieurs, un tonnerre d'applaudissement pour Le Petit Dragon D'or BANINGU!
» Mana, déesse de la Maternité et de la Magie Asgardienne [ok]
» Bonjour mesdames et messieurs , une petite présentation s'impose !





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc