Partagez | 
 

What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Mindy McCready
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Hit-Girl ou The Little Bitch pour les intimes.
♠ EMPLOI : Ancienne justicière masquée, marionette aux ordres d'Hydra.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Mer 22 Juin 2016 - 22:24
Titre du rp
♣ Statut du sujet : Privé ft. Bucky J. Barnes
♣ Date du rp : Entre un UA et un Flashforward, aux alentours des 18 ans de Mindy.
♣ Météo & moment de la journée : Soirée, environ 19h30, nuit dégagée et douce.




FUCK THEM !

Bucky & Mindy
Assise sur mon lit, je fixais le mur.  Derrière moi, je pouvais entendre ma petite horloge qui continuait de battre les secondes dans le silence de ma chambre. Si j’avais bien une mauvaise habitude, c’était de tripoter quelque chose entre mes doigts. Pour certain, c’était des élastiques pour les cheveux, d’autres des bracelets. Moi ? Je me demandais si j’ai vraiment changé. Dans ma main se trouvait l’un de mes deux couteaux papillons Benchmade modèle quarante-deux que papa m’avait offert pour mes dix ans. J’étais tellement contente ce jour-là. Ce n’était pas un cadeau habituel pour une enfant de mon âge, mais c’était mon enfance et je chérissais chacun des souvenirs que j’avais avec lui. Comme s’ils pouvaient m’être enlevés. Encore une fois. Mes doigts jouaient distraitement avec l’arme aussi coupante qu’un rasoir alors que je me levais pour observer quelques instants par la fenêtre. Finalement je prenais mon courage à deux mains et je regardais finalement l’heure. Un rictus apparaît en retour, alors que je traversais ma chambre.

Je vais vous expliquer rapidement la situation. Ce soir, c’était celui que tous les lycéens de ce foutu pays attendaient. Et moi, Mindy McCready, j’avais été invité au bal de promo. Vous y croyez ça ? Pas moi. En tout cas, pas entièrement. J’étais la fille bizarre du lycée. Ce n’était pas comme si cela me bouleverser de toute manière. Je n’étais pas isolé des autres, mais je n’étais pas non plus la fille que l’on abordait. Ce qui m’arrangeait bien, je dois bien l’avouer. Je vais même avouer quelque chose : j’ai peur. J’ai peur des gens. Mais plus que tout, j’ai peur des gens normaux. Et qu’est-ce qui étaient plus terrifiant pour moi que les gens normaux ? Les adolescents stupides de mon âge. God, qu’est-ce que je pouvais être effrayé par eux. Je préférais cent fois affronter une attaque d’extraterrestres ou être piégé dans une situation où mes chances de survie étaient limitées plutôt que de passer encore un an dans un lycée. Mais j’avais une dernière épreuve à passer en cette soirée. Me faire inviter par un garçon, que je connaissais rapidement, m’apprêter, le laisser venir me chercher et passer une…

Ah. Voilà. Nous nous en étions arrêtés ici. Personne ne viendrait. Et personne ne viendrait jamais me chercher. Je m’arrêtais alors devant mon miroir en fixant mon reflet quelques instants. Avant de murmurer doucement pour moi-même. « T’es qu’une fille stupide McCready. Pire que stupide même. C’est n’importe quoi. Regarde ta gueule, t’es ridicule. » Mon ton était tout sauf doux envers moi-même. J’avais envie de me donner des baffes, me mettre rapidement en tenue de sport et de m’enfermer dans le sous-sol pour aller taper dans un sac. Je devais même me faire violence en cet instant pour ne pas arracher la robe que j’avais achetée. Je fixais mon reflet avec une envie de frapper le miroir. Et dire que j’avais même osé demander à Bucky de m’apprendre à danser. Pour ne pas paraître ridicule aux yeux des autres. D’habitude je m’en fichais bien de tout ça, mais pour une fois, une seule putain de fois dans ma vie, je voulais être juste une fille normale. Une jeune fille allant au bras de son cavalier au bal de promo pour conclure sa vie de lycéenne.

« T’es tout, sauf une nana normale. » Continuais-je à me dire à voix haute. Avant de fixer le Benchmade dans ma main. Un sourire s’incrustait sur mon visage avant que je ne me retourne pour le lancer sur la cible à fléchette au mur. En plein dans le centre. « 20 points, quelle soirée ! ». Je ne pouvais pas empêcher un léger petit rire de traverser mes lèvres avant de sentir un regard sur moi. Je fixais l’horloge d’un air distrait. Hum. Bien trop tard pour que l’on vienne me chercher. Peut-être que quelqu’un l’avait remarqué et venait me demander comment ça allait ou pourquoi je n’étais pas déjà parti. C’était sûrement ce que l’on était en train de me demander d’ailleurs. Parce que j’entendais une voix me parler. Je secouais la tête, avant de me ressaisir en un instant. Pour découvrir le visage de mon ami. C’était vraiment gênant… La première idée qui me vint, c’était qu’on allait me prendre en pitié. « Pardon, je n’écoutais pas. Tu disais quoi Bucky ? » Demandais-je, le fixant droit dans les yeux. Jouant nerveusement avec l’un de mes ongles parfaitement vernis pour quelqu’un qui c’était allègrement foutu de ma gueule.
.
What if Mindy was abandoned for her Prom Night ?


I'm a Knife
Burn them all ☽ Maybe she laughs and and maybe she cries. And maybe you would be surprised at everything she keeps inside.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Garde du corps de Moony Stark. Winter Soldier ( c'est un job si )
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Mer 22 Juin 2016 - 23:33



         

Mindy & Bucky
Dancing Queen, only seventeen....
James fronça légèrement les sourcils en apercevant la lumière qui filtrait sous la porte de Mindy et interrompit sa trajectoire pour s'approcher de la chambre -

« - Mindy ? »

L'homme poussa doucement la porte pour passer la tête dans l'embrasure de la porte – s'attendant à trouver la chambre vidée de son occupante, dans le désordre d'une chambre d'adolescente anxieuse qui s'enfuit comme Cendrillon à son premier rendez-vous en oubliant la lumière allumée et la moitié du contenu de son sac en main en vrac sur le lit. Bien sûr, Mindy McCready arborait un sourire assuré et la nonchalance d'Hit-Girl pour jouer l'actrice, mais il la connaissait assez bien et l'avait assez roisée au cours de la journée pour savoir percer son jeu – ne lui avait-elle pas demander d'apprendre à danser ? Anxieuse et timide – comme s'il aurait pu lui refuser. Elle lui rappelait parfois Steve – il était démuni, lui qui autrefois n'avait aucun mal à lier l'amitié, inviter les filles à danser, rire et attirer les regards, eux étaient formidables, des lumières solaires pour sa propre lune, mais qui n'étaient pas vus comme il les voyait pas les autres. Il ne comprenait pas. Il comprenait pas non plus que la jeune fille soit encore dans la chambre alors qu'elle aurait du être partie depuis longtemps maintenant – elle n'avait pas changé d'avis ?

« - Je te pensais déjà partie, » commença timidement Bucky avant de cligner les yeux et de se redresser pour entrer tout à fait dans la pièce.

« 20 points, quelle soirée ! » Il saisit le couteau entre deux doigts métalliques, l'extripant du mur avec une aisance issue autant de sa force que de l'habitude. Cela faisait plusieurs années maintenant qu'il avait vu Mindy McCready planter ses couteaux un peu partout – rien d'habituel en somme, et tout commentaire serait malvenu de la part d'un homme qui jonglait presque constamment avec un couteau. Un tic d'assassin comme un autre et ils ne se coupaient jamais. L'ex Winter Soldier Bucky s'adossa au mur à côté de la cible, son bras métallique plaqué contre son torse, sa main coincée sous son autre bras, tandis que sa main de chair jonglait avec le couteau de Mindy – la lame s'ouvrant et se refermant dans les airs, retombant dans sa paume à coup sûr. Machinalement, tandis qu'il observait la jeune fille qui semblait l'ignorer.

Elle avait grandi – c'était soudain évident et un pincement prit James au cœur. Ni lui, ni Steve ne vieillissaient véritablement et il était facile d'oublier à quel point le temps passait. Jusqu'à ce qu'une jeune fille de dix huit ans en robe de soirée se trouve à la place de la boule de hargne et de violence de treize ans sur laquelle Bucky été un jour tombé – pas qu'il n'ait pas lui-même changé, intérieurement tout du moins. Elle était jolie, des boucles d'or vielli lui tombant sur les épaules, et elle portait une robe rose, très élégante, féminine – étrange de la voir ainsi, vieil écho de toutes les filles que Bucky avait un jour arboré à son bras, plus intéressé par la possibilité de danser que par leurs charmes. Ce n'était pas qu'elle le faisait soudainement se sentir vieux – plutôt qu'elle était soudainement adulte. Et qu'elle serait toujours une enfant à protéger pour lui, quelque soit le nombre de morts qu'elle avait semé derrière elle – un sourire tendre traversa un bref instant le visage de James, jusqu'à ce qu'il suive son regard jusqu'à l'horloge, comme si elle ne l'avait pas vu ni entendu venir – le deuxième était plausible, mais il n'était pas vraiment facile de ne pas l'apercevoir une fois dans la petite pièce. Bucky se décala du mur pour poser sa main métallique sur son épaule, brève pression pour la rappeler à lui – elle ne faisait pas une crise de panique n'est-ce pas ? « Pardon, je n’écoutais pas. Tu disais quoi Bucky ? »

« - Qu'est-ce que tu fais encore là, je te pensais partie ? Tu n'as pas changé d'avis, Babydoll? »

Le surnom traînait sur ses lèvres comme un murmure, son regard d'acier pétillant d'affection. Il sourit tendrement un instant – il savait que la perspective du ball de promo avec tous ces petits cons de lycéens qui lui menaient la vie dure l'angoissait, mais c'était sa nuit et Bucky ne la laisserait pas faire demi-tour même s'il devait la déposer devant son cavalier en la tenant par les épaules comme une petite poupée. Elle était magnifique, avait un cavalier, et ils s'étaient entraîner à danser toutes les danses du répertoire de Barnes.

« - Tu dois leur montrer nos pas de danse, » rappela-t-il lui tendant son couteau replié et en se redressant.




To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Mindy McCready
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Hit-Girl ou The Little Bitch pour les intimes.
♠ EMPLOI : Ancienne justicière masquée, marionette aux ordres d'Hydra.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Jeu 23 Juin 2016 - 0:47



FUCK THEM !

Bucky & Mindy
Comment ne pas avoir envie de disparaître six pieds sous terre à cet instant ? Malheureusement pour moi, je venais de me faire attraper d’une manière imprudente. Même pour une soirée pareille, j’avais déjà un plan de secours qui s’était mis en marche dans ma tête. Il aurait suffi que j’éteigne ma chambre, laissant quelques petites choses en bazar. Et certaine de ne croiser personne, j’aurai filé dans les sous-sols en sachant que personne ne viendrait y traîner aussi tard. Je serais passé sous les radars de cette immense maison, aussi silencieuse et discrète qu’un chat avant d’apparaître au petit matin, comme si tout s’était bien passé. Que j’avais eu ma petite soirée de bal, le sourire aux lèvres et j’aurai nié en bloc, n’importe quelle suspicion sur mon drôle de comportement. Espérant simplement que l’excitation d’une gamine de dix-huit ans ne soit qu’un immense écran de fumée pour tous. Malheureusement, je n’avais pas été assez rapide. Pas du tout même. Et c’était bien ça le problème qui se posait. Parce que Bucky était maintenant dans ma chambre.

Bucky Barnes. Notre rencontre… Disons que personne ne devrait se rencontrer comme nous l’avions fait. Je ne le souhaitais à personne. Et en même temps, c’était peut-être si ce n’est certainement la rencontre qui m’avait sauvé la vie, il y avait bien des années de ça. Mais cela n’aurait certainement marché que pour nous deux. Je continuais de jouer nerveusement avec l’ongle de mon pouce que mon index s’obstiner à taquiner dans un sens et dans l’autre. Maintenant que je n’avais plus mon couteau en main, il me fallait bien quelque chose d’autre avec laquelle jouer. Ce n’était pas la présence de Bucky qui me rendait nerveuse, bien sûr que non. C’était plutôt le fait que j’ai à lui expliquer ce que je faisais encore là, toute seule, à tourner dans ma chambre. Et ne croyez pas que j’allais me mettre à pleurer. Ce n’était décidément pas mon genre et il me connaissait assez bien pour savoir que j’avais trop de fierté pour le faire devant lui. Devant qui que ce soit en général. Il n’y avait que Dave qui avait pu me voir pleurer, par deux fois. Et d’une certaine manière, mes crises de larmes pendant certaines de mes nuits restées encore un sujet tabou pour moi.

Ce n’est pas comme si je ne l’avais pas entendu rentrer. Retirer mon couteau papillon du mur. Je reconnaissais même très clairement le bruit qu’il faisait lorsque l’on jouait avec. C’est juste que pendant quelques secondes, je prenais le temps d’analyser une dernière fois la situation. Et revenir à la triste conclusion que je venais d’être abandonné pour la soirée d’un bal de promo. Si il y a bien une chose que je crains, depuis la mort de mon père, c’était bien l’abandon. Ce n’était pas comme si celui-ci m’affecté d’une manière extrême, ce n’était qu’une soirée après tout. Mais l’effet était là. Et j’avais mal. Dans mon ego et même mes sentiments. Je relevais alors la tête pour continuer de fixer Bucky qui me parlait de nouveau. Un petit rictus apparut en coin quand j’entendis mon surnom. Babydoll … Il n’y avait que mon père qui m’appelait comme ça. Et la première fois que Bucky avait prononcée ça, d’une manière naturelle… Ça avait été comme un violent retour en arrière, mais aussi une sorte de soulagement. Au lieu de mal le prendre, j’avais eu un sourire. Un sourire, je suis sûre, d’une enfant naïve.  « Pour être honnête, je me pose aussi la question. »

Plus je revoyais la scène de ce garçon m’invitant, plus je le repassais en boucle, plus d’autres images apparaissaient dans ma tête. Alors c’est ça. Brooke. La bande de Brooke. Un groupe de cheerleaders qui m’avaient pris en grippe le jour où elles avaient compris que je ne me laisserai pas marcher par les pieds en plus que je défonçais allègrement toutes leur équipe de Pom-pom girl en acrobatie. Ce garçon, je l’avais déjà vu traîner avec elle et ses amies. Je fixais le couteau qu'il me rendait avant de le reprendre doucement et le poser sur mon bureau, près de mon miroir. « On dirait que personne n’a envie de voir Mindy McCready à son bras ce soir. Ni danser avec. J'peux comprendre, je suppose. » Je l’avouais. J’avais perdu pour ce soir face à Brooke et sa troupe de garces. Je fixais alors quelques secondes la fleur accrochée à ma robe avant d’y approcher mes doigts tout en commencer à enlever la petite épingle permettant de la garder fixé. « Mais tout va bien, t’en fais pas. J’ai été conne de pas avoir vu le coup venir. Pour une fois que la prudence me fait défaut. » Je riais faiblement de ma situation, tentant de le faire sourire. Parce que tous les deux, si on avait bien un point en commun, c’était que nous étions des gens « prudents ».
.
What if Mindy was abandoned for her Prom Night ?


I'm a Knife
Burn them all ☽ Maybe she laughs and and maybe she cries. And maybe you would be surprised at everything she keeps inside.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Garde du corps de Moony Stark. Winter Soldier ( c'est un job si )
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Jeu 23 Juin 2016 - 1:30



         

Mindy & Bucky
Dancing Queen, only seventeen....
« On dirait que personne n’a envie de voir Mindy McCready à son bras ce soir. J'peux comprendre, je suppose. » Les traits de Bucky trahirent son étonnement, son visage expressif recouvrant une expression enfantine dans son naturel – désarmant. C'était incompréhensible à ses yeux et son désarroi, son incompréhension passèrent en un instant sur ces traits, incongrus sur l'homme qu'il était. Pouquoi personne ne voulait voir Mindy McCready à son bras ? Même en ignorant les facettes de la jeune femme dont les lycées ne savaient rien... une jolie fille sachant danser et qui ne prenait pas son partenaire pour un minable ? James avait fait tournoyer bien pire.
Cela réveillait en lui une désagréable sensation de déjà-vu. De quel droit ces abrutis prétendaient-ils être meilleurs qu'eux, de quels droits décidaient-ils qui devait être malmené et qui devait être célébré, de quel droit faisaient-ils naître cette expression sur le visage de ceux qu'il aimait, ce pincement furieux dans son corps ?  Il avait eu beau être populaire, charmant, bien entouré, jamais il n'avait le désir d'écraser quelqu'un pour rire ou se faire valoir. Ces enfoirés le dégoûtaient, mais semblaient un mal se répandant comme la peste alors que Steve tentait de combattre ces enfoirés un par un, ruelle sale après ruelles sale où laisser ses tâches de sang.

Les doigts de métal se posèrent sur ceux de la jeune fille, et sur la fleur encore neuve. James se rapprocha de Mindy et raccrocha avec soin l'épingle avec laquelle Mindy venait tout juste de se battre, pas un sourire ne déridant son visage. Il faisait simplement jouer nerveusement sa mâchoire, un tic parcourant ses maxillaires alors qu'il écoutait parler Mindy en silence, sans croiser son regard. Ses mots suffisaient à lui percer le cœur et lui donnaient envie son poing dans le mur – croiser le regard de Mindy et la force qui cachaient sa déception était au-delà de ses forces. « Mais tout va bien, t’en fais pas. J’ai été conne de pas avoir vu le coup venir. Pour une fois que la prudence me fait défaut. » Ce sont eux les cons d'avoir osé te faire ça, d'obliger une enfant à la prudence pour un simple bal. Elle n'avait pas à être prudente pour ça, merde. Une juste colère éclatait dans sa poitrine – il n'avait jamais pu servi de cavalier à Steve alors que des femmes qui ne lui arrivaient pas à la cheville le repoussaient ? Cela ne lui avait pas empêché d'y penser et cela ne l'empêcherait pas de proposer à Mindy. Son regard parcoura la pièce, balayant la dernière hésitation et il se décida, faisant le saut de la foi, poussé de la falaise par le rire de Mindy.

« - J'ai envie de voir Mindy McCready à mon bras ce soir, »

Lâcha James, le dos droit. Sans une pitié dont elle n'avait aucune envie, déclarant la vérité d'un ton nonchalant. Il avait envie de danser avec la jeune fille, ce serait une soirée agréable – il avait surtout envie de la voir sourire et de réprimer l'envie brûlante d'envoyer son poing dans la gueule de ces petits cons. Voir Mindy resplendissante dans sa robe serait une douce vengeance – l'occasion de leur clouer le bec une dernière fois . Même si... Bucky se mordit légèrement la lèvre inférieure et convint à contre-coeur :

« - Même si je suppose qu'un vieux pervers dans mon genre n'est pas le cavalier idéal, mais.. »

Il avait beau donner l'illusion d'avoir à peine trentaine et encore, de bien la porter, il était bien plus âgé que Mindy et ses camarades qui n'étaient que des enfants. Des enfants se prenant pour des grands mais... il avait été un enfant, avant la guerre. Il se distinguerait sans doute des autres danseurs, mais n'avait rien d'un pervers – pas en tous cas, au sens où on pourrait le craindre. Bucky repoussa ses cheveux en arrière, lissés par le gel qui s'effritait en fin de journée et proposa d'un mouvement d'épaule, tandis qu'il tendait son bras métallique tel un cavalier servant :

« - Je peux aussi juste t'y déposer, ou bien on peut aussi aller faire quelques rounds au gymnase, mais... Dis le mot et je n'ai qu'à enfiler un costume, et... »

Son regard légèrement pétillant convenait de la réalité – cela lui ferait plaisir et ce n'était en rien une proposition issue de la pitié.




To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Mindy McCready
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Hit-Girl ou The Little Bitch pour les intimes.
♠ EMPLOI : Ancienne justicière masquée, marionette aux ordres d'Hydra.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Jeu 23 Juin 2016 - 2:41



FUCK THEM !

Bucky & Mindy
La fille bizarre du lycée. C’était certainement l’adjectif qui me qualifiait le mieux. Et je n’étais pas la seule dans ce cas-là. Je faisais simplement de mon mieux pour ne pas répliquer dans la violence, comme je l’avais toujours fais. Mon sarcasme n’était pas forcément apprécié par ceux qui m’entouraient et surtout pas par tous ces connards qui se pensaient mieux que tout le monde. Plus beau, avec le meilleur cul ou la plus belle poitrine. Si je ne faisais pas partie d’un groupe de gens, alors c’était que je désirais pas l’intégration. Mais rien ne me donnait envie. Surtout si c’était pour me prendre les regards mauvais et remarques désobligeantes de certaines. Je ne suis pas idiote, je sais que cela fait prétentieux, mais j’étais plus douée qu’elles et ça, ça foutait en rogne. Moi la fille qui venait de nulle part, d’aucun collège connu. Un véritable fantôme perdu dans le monde des vivants, ravalant encore et encore sa fierté pour ne pas exploser la tête de quelqu’un contre un casier jusqu’à ce qu’il n’en reste rien. J’avais eu deux fois des problèmes, quand j’avais défendu deux pauvres garçons. Ils me rappelaient un peu Dave à leurs manières. Les petits geeks mal foutus. Ce cliché absolu.

Alors que mes doigts continuaient de battre le plus calmement possible la jolie fleur accrochée à ma robe, parlant à Bucky, celui-ci venait de chasser tranquillement mes mains. J’abandonnais assez rapidement en finissant ma phrase, n’osant même pas le regarder. Et dire qu’il y a encore quelques années, il était impossible pour nous deux de parler convenablement. Nous ressemblions à des sortes de zombies d’un film de Romero, sans le côté putréfaction. Mais nous puions la mort à des kilomètres à la ronde comme si nous étions des cadavres. Physiquement, nous n’étions pas de la même carrure à l’époque, et aujourd’hui encore c’était le cas. Pourtant, nous partagions une expérience si douloureuse… Et pourtant toute cette expérience accumulée, bonne ou mauvaise, ne me servait à rien. Le néant. J’étais complètement désarmé face à la méchanceté humaine, la méchanceté qui ne pouvait même pas mériter une raclée. Ils savaient frôler avec une grande finesse la limite à ne pas franchir pour ne pas mériter un coup dans les dents et mériter d’aller payer le dentiste pour en avoir de nouvelles.

Oui, j’avais été imprudente. Le monde était un danger constant, je devais m’y faire. A la différence que je ne savais pas me battre contre ça. Alors, je préférais rire pour Bucky, pour moi et pour la situation gênante. Ouais. Hit-Girl ne méritait pas d’aller à un bal de promo comme tout le monde. « J’ai envie de voir Mindy McCready à mon bras ce soir. », mes yeux clignèrent quelquefois. Dans l’incompréhension totale. Droit comme un militaire savait le faire, les yeux remplis d’aplomb et le ton sans aucune once de pitié. Même pas une petite miette y résidant. Comme une grenade qu’il venait de lancer, je me retrouvais paralysé pendant un millième de seconde. Enfin mes lèvres bougèrent presque plus vite que ma pensée alors qu’il continuait de parler.  « Stop. Dis pas des conneries. C’est toi que j’ai envie de frapper. » Enfin, elle décroche un sourire, qui semble plus vrai que les précédents. « Tu serais un merveilleux cavalier, faudrait être stupide pour dire non. ».

Pourtant, j’avais peur de dire oui à Bucky. Mais pas parce que je craignais la réaction de ceux de la promo, bien sûr que non.  Qu’ils aillent se faire foutre. C’est tout ce que je pouvais dire à leur sujet. Et même si je n’étais pas d’un caractère en générale timide –pas tout le temps dirons-nous-, je me posais des questions. Mais elles furent rapidement balayées d’un seul coup. Je baissais mon regard clair sur le bras métallique de mon interlocuteur avant de relever les yeux vers lui. Non. Bucky n’avait pas de pitié pour moi. Non, Bucky ne foutait pas en l’air la moitié de son planning de ce soir pour moi. Il le proposait, parce qu’il était gentil et que ça lui ferait plaisir de le faire. Mon bras s’enroulait alors autour de celui de l’homme, et comme si je lâchais un secret amusant et légèrement pesant « Viens avec moi. ». Nous avions commencé à marcher, arrivant dans le couloir. Avant de s’arrêter devant sa porte. Avant d’affirmer, reprenant toute mon assurance. « Alors enfile ton costume, je compte bien m’amuser. »

D’un comme un accord, je relâchais alors son bras pour le laisser libre de ses mouvements. Le laissant filer vers ses appartements. Quant à moi ? Je souriais, discrètement. Et seule dans le couloir. Priant pour que personne d’autre ne passe pour le moment. Je prenais la pochette munie d’une chaîne discrète et la mettais à mon épaule. M’appuyant contre le mur du couloir, perdue dans mes pensées. Je n’imaginais aucune farce ou visage décomposée face à mon arrivée là-bas. Non. Je souriais. J’allais… J’allais être une fille normale.
.
What if Mindy was abandoned for her Prom Night ?


I'm a Knife
Burn them all ☽ Maybe she laughs and and maybe she cries. And maybe you would be surprised at everything she keeps inside.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Garde du corps de Moony Stark. Winter Soldier ( c'est un job si )
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Jeu 23 Juin 2016 - 17:46



         

Mindy & Bucky
Dancing Queen, only seventeen....
« Tu serais un merveilleux cavalier, faudrait être stupide pour dire non. ». Ils avaient bien été assez stupides pour te laisser en place, répliqua Bucky mentalement – même si le compliment le touchait, au fond, dans la partie de lui-même qui ronronnait et cherchait l'affection comme un chat privé de caresses pendant trop longtemps. Il serait un merveilleux cavalier, mais cela usait ses nerfs qu'on puisse fermer les yeux sur l'adorable amie et cavalière qu'était Mindy.

Au moins, elle souriait à présent, et Bucky esquissa un petit sourire soulagé alors qu'elle remontait les yeux vers lui. Leur échange de regard le laissait un peu démuni, lui donnant envie de la regarder avec des yeux de chiot battant timidement de la queue sur le plancher. Mais il se contenta de la fixer avec certitude et douceur, attendant sa réponse sans vouloir l'influencer – c'était à elle de choisir comment elle se sentait, ce qu'elle souhaitait, lui ne voulait que mettre ses maigres talents  au service du sourire de la jeune fille. Et puis, de toute manière, il était condamné à ne pas dire « de conneries » - jusqu'à ce qu'elle prenne son bras et que, aussi fier qu'un père menant à sa fille à l'autel  ils se dirigeait à petits pas vers les appartements du Winter Soldier -  « Alors enfile ton costume, je compte bien m’amuser. »

«- A vos ordres, mademoiselle, »

Lâcha Bucky d'une voix de velours amusé, avant de battre en retraite dans ses appartements, faisant passer son t-shirt par-dessus son tête pour l'envoyer valser sur le canapé et sur son compagnon. Il écarta sans hésitation les costumes qu'il portait encore parfois pour jouer au garde du corps – classes, bien coupé selon les désirs de Stark et Kin, augmentant encore un peu sa carrure, mais bien trop sinistres. Il avait retrouvé en partie la coquetterie qui le caractérisait, avant ; Bucky privilégiait toujours le confort avant tout, les vêtements volés à Rogers, les Henleys un peu trop larges et les matières douces. Cela ne l'empêchait pas de faire parfois un effort et d'enfin observer avec satisfaction son reflet dans le miroir – il enfila sans hésitation un costume d'un bleu-gris discret, offert par Kin comme la majorité de ses affaires. Le Winter Soldier tira les manches de sa chemise avec une grimace, le tissu retombant sur son poignet sans dissimuler sa prothèse. Mindy avait beau considérer ses inquiétudes comme des conneries, elles tournait toujours dans un coin de son esprit, un bourdonnement d'arrière-fond qui tournait sans relâche. Il était à des années lumières du fier jeune homme qui allait danser en 1940, et il avait peur de la décevoir, d'empirer la situation. Il riva un instant son regard au miroir et fit la moue – hors de question de reculer.

« - J'accompagne Mindy à son bal de promo », indiqua simplement Bucky à Steve qui l'avait observé surgir dans leurs appartements, pour ouvrir en grand l'armoire sans un mot d'explication. James se pencha par-dessus le dos du canapé pour voler un baiser furtif à son homme, l'empêchant de répliquer quoi que ce soit et d'ouvrir sa grande bouche. Bucky se faufila hors de la pièce sans lui laisser le temps d'ajouter quelque chose ou de se laisser distraire et attirer, lové contre Captain America. Mindy avait déjà assez attendu.

« - Puis-je t'emmener faire un tour ? Danser peut-être ? »

Plaisanta-t-il un instant, avec un clin d'oeil, avant de retomber dans le silence qui lui était plus habituel. James tendit à la jeune fille le casque de moto qu'il avait saisit avant de sortir – ce n'était pas parce que les super-soldats échappaient au code de la route qu'il ne comptait pas protéger Mindy. Il répondit au sourire de Mindy, presque guilleret, ses fossettes retrouvant un emplacement longtemps oublier. Il l'entraîna, galant au possible jusqu'à sa moto et s'installa lui-même sur la Harley, sans se soucier de son costume trop élégant ou de la traîne de taffetas et de soie rose que la robe de Mindy allait laisser dans le crépuscule descendant.
Une Harley Davidson flamboyante entra à pleine vitesse dans le parking du lycée, au milieu des voitures empruntées aux parents ou des premières petites voitures d'adolescents américains trop heureux pour se rendre compte de leur chance. Il s'arrêta dans un crissement de pneus et un vrombrissement de moteur qui remonta le long des cuisses et des dos, et se redressa légèrement, posant sa main métallique sur sa cuisse pour observer les lumières du bal.




To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Mindy McCready
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Hit-Girl ou The Little Bitch pour les intimes.
♠ EMPLOI : Ancienne justicière masquée, marionette aux ordres d'Hydra.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Jeu 23 Juin 2016 - 22:10



FUCK THEM !

Bucky & Mindy
Patiemment, j’avais entendu dans le couloir qu’il revienne. Je n’étais pas vraiment pressé, bien qu’un peu d’impatience remonte lentement le long de ma colonne vertébrale. Comment ne pas l’être maintenant ? Après avoir repris toute contenance, enfin je pouvais commencer à visualiser la scène qui risquait de se dérouler au bal. Je devais me mordre légèrement la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire dans le couloir sombre. Mais ce qui me faisait doucement rire en cet instant, c’était d’imaginer Bucky déboulé dans ses quartiers à Steve et lui, à se préparer sans aucune explication. Sous le regard presque incrédule du Captain en se demandant ce qui se passait ce soir. Et pourquoi Bucky s’apprêter en costard. Je ressentais quelques secondes un peu de peine pour lui, avec une prière silencieuse m’excusant de lui voler pour quelques heures Bucky. Mes sentiments étaient un peu partagés, d’abord un peu d’appréhension pour finalement me laisser complètement dominer par un petit sentiment de bonheur. Comment ça je minimise les choses ? Humpf. Pas mon genre.

Je détournais tout de suite la tête en le voyant ressortir. Je me décollais du mur, replaçant tranquillement la chaînette sur mon épaule, la pochette manquant de glisser. Je découvrais alors mon ami habillé d’un élégant costume bleu-gris. Je n’étais pas une spécialiste en mode, vraiment pas en fait. Mais c’était sous les conseils de Kin que j’avais choisi celle-ci. J’avais absolument refusé qu’elle me l’offre. Rien que me dire que j’aie aussi demandé un conseil à Kin à ce sujet, argh. C’était tellement ridicule. Je reprenais mes esprits pour me concentrer enfin sur Bucky qui m’adressait un clin d’œil. D’un hochement de tête, je répondais à sa question avant d’entrouvrir mes lèvres pour lui répondre convenablement « On va voir si j’ai retenu mes leçons de danse. » affirmais-je alors que je me laissais accompagner vers le parking où tous les véhicules motorisés de chacun étaient entreposés. Personnellement, j’avais une Ducati arborant ma couleur habituelle, le violet et le noir. Facilement reconnaissable. Enfilant finalement le casque, je me mettais rapidement à l’arrière. Pas très pratique une robe pour de la moto, mais il fallait ce qu’il fallait.

J’adorais littéralement le bruit du vrombissement d’une Harley-Davidson. Il était impossible de  louper son passage dans la rue. Et puis après tout, en vue de ce que j’apercevais du parking rempli, très peu de monde était venue à moto. Et encore moins avec un monstre pareil. Le crissement de la bête me donnait alors un nouveau frisson dans le dos, alors que je pointais de la tête l’intérieur de la fête. Je relâchais la taille de mon cavalier alors que je prenais une grande inspiration dans le casque, me murmurant à moi-même « Pas d’échappatoire. Nombre d’ennemis inconnus. Une bonne centaine approximativement. ». Je fermais quelques secondes les yeux avant de finalement retirer le casque alors que je me redressais. « Pas de retour possible. », je tendais alors le casque à Bucky en le laissant ranger et en m’écartant jusqu’à ce qu’il se joigne à mes côtés.

Anxieuse ? Putain que ouais. J’étais moins anxieuse pour mes entraînements ou pour faire du saut à l’élastique que me rendre à l’intérieur d’un gymnase décoré. Je prenais un grand bol d’air par le nez, avant de laisser mon bras se lier doucement à celui de Bucky. Nous commencions alors à marcher vers l’intérieur, ils avaient sorti le tapis rouge. Sérieusement ? Je pouvais entendre la musique d’ici, il y avait même des arches décorées d’une manière… mignonne. Presque. Pas vraiment à mon goût, mais alors que nous nous approchions, je pouvais sentir les regards sur nous. Je pouvais entendre des « Sérieusement, c’est McCready ? » ou bien « C’est qui avec elle ? Je l’ai jamais vu au lycée. Il est canon ! », et autres du style. Nous nous arrêtions même pour prendre la fameuse photo de bal. Je souriais timidement face à l’objectif avant de continuer notre ascension ensemble dans la salle principale. « Je crois qu’on a remplie l’objectif ‘’se faire remarquer de tous’’. » Signalais-je alors que je m’approchais du bar pour demander deux cocktails sans alcool bien sûr. Nous étions au lycée… Connerie. La moitié du bahut avait ramené de l’alcool dans leurs voitures.

Maintenant, c’est moi qui avais un peu honte, mais gentiment. En fait, j’avais l’impression de faire tache à côté de Bucky. Il était vraiment… classe. Je pouvais facilement voir les regards des autres sur lui, intrigué de sa présence. Et sur moi. Comme un « Qu’est-ce qu’un mec comme lui fait avec une fille comme elle ? », je portais mon verre à mes lèvres et vous savez quoi je souriais. Je m’en foutais royalement. Bande de tocards décérébrés. Vous espériez voir la pauvre Mindy seule, essuyant son mascara coulant ? Putain que non, je vous l’offrirais pas. Je pouvais voir en coin, Brooke et sa petite bande. Quand nos regards se croisèrent, un rictus apparut encore plus grand sur mon visage. Et la voir forcer sur son poignet pour ne pas criser… Douce vengeance, vieille amie. « Alors, on leur montre le talent des années quarante ? » demandais-je tranquillement à Bucky, un regard taquin sur lui.
.
What if Mindy was abandoned for her Prom Night ?


I'm a Knife
Burn them all ☽ Maybe she laughs and and maybe she cries. And maybe you would be surprised at everything she keeps inside.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Garde du corps de Moony Stark. Winter Soldier ( c'est un job si )
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Ven 24 Juin 2016 - 0:15



         

Mindy & Bucky
Dancing Queen, only seventeen....
Bucky accorda un moment à Mindy en silence, la laissant se préparer à afficher assurance et sourire face à la meute de requins aux dents longues qui les attendaient à l'intérieur - pendant ce temps, il balayait du regard les entrées et les sorties probables du lycée, les ennemis possibles. Un tic qui ne s'effacerait jamais, la contrainte de savoir à chaque instant le nombre d'ennemis, les mille manières d'éliminer les menaces, les sorties, les voies d'accès, présenter son dos au mur – un PTSD d'une telle ampleur ne disparaîtrait jamais, il avait simplement appris à ne s'entourer que de personnes qui le comprenait. Il inspira doucement l'air frais du début de soirée, mettant ses idées au clair sans tourner la tête vers sa cavalière. Il n'en menait pas large lui-même – elle était loin l'époque où il avait l'habitude d'attirer le regard, de faire tourner les têtes sur son passage. Il avait progressivement ré-appris les conversations innnocentes avec les commerçants, à s'excuser sur son passage, à être tout simplement visible, à exister épaule contre épaule avec une foule sans nom. Mais il avait peur de commettre un faux pas et de gâcher la soirée de Mindy et se sentait soudain bien exposé - et il avait arrêté l'école avant ses 18 ans après tout, et cet univers lui faisait soudainement peur.

Surtout alors qu'il entendait les murmures sous leur passage, soudainement exposés à tous les regards – Bucky avait envie de saisir le couteau à sa cheville, goûter son poids réconfortant, jouer avec machinalement mais il se contenta de laisser les plaques de son bras se recaler sous sa chemise. Avoir des petites sœurs, un meilleur ami qui cherchait les ennuis du haut de son mètre soixante ou accompagner une jeune fille au carrefour de vos désirs protecteurs ont le même effet boomerang – l'obligation de faire semblant de savoir ce que l'on fait. Etre une épaule sur lequel s'appuyer, le sourire aux lèvres, l'assurance dans les pas, sauver la mise. Prétendre même si rien n'allait. Buck se laissa entraîner, se prêtant de bonne grâce au jeu de la promo - et s'il souriait sur la photo, c'était un sourire sincère – mais aussi créé par son envie d'éclater de rire sous l'objectif avec à son bras Hit-Girl dans une robe élégante. « Je crois qu’on a remplie l’objectif ‘’se faire remarquer de tous’’. »lui souffla Mindy et il eut une moue légèrement gênée, baissant les yeux dans un papillonnement de cils.

« - Pardon, »

Etre remarqué de tous signifiait après tout la mort dans son job – il se souvenait de missions avec Natasha où être le dernier repéré avait le droit de choisir où ils dégusteraient leur petit déjeuner. Mais Mindy souriait. Et cela dissipait un peu sa gêne alors qu'il la remerciait du verre qu'elle lui tendait - sans alcool, le sien tout du moins – il savait que Mindy avait déjà bu de l'alcool, mais cela ne veut pas dire qu'il l'encourageait sur cette voie . Il savait quel goût avaient les démons trempés dans la vodka, mais il ferait de son mieux pour tenir la tentation à l'écart. Pour eux deux.
Sentir les regards qui les scrutaient n'aidaient pas vraiment. S'étaient-ils vraiment attendu à la voir arriver la tête basse et la moue penaude ? Ils ne connaissaient pas sa Mindy, songeait férocement Bucky. Qu'est-ce qu’un mec comme lui fait avec une fille comme elle ? , qu'est-ce qu'un type de 30 ans fait au bras d'une fille ?  Qui plus est un type qui avait une aura de bad boy qui lui collait au basques, quelques soient les airs de chien perdu qui apparaissaient sur ses traits. Les lycéennes adoraient les bad boys, cette stupidité lui revenait à la mémoire. Il se sentait honteux, décalés – Mindy était parfaite ici, même si ces abrutis ne le voyaient pas et elle ne se sentait pas à sa place. L'ego de Bucky n'avait pas survécu à la chute d'un train, et il était convaincu d'avoir un masque hideux plaqué sur les traits, d'être grand, imposant et terrifiant, sauf que Mindy souriait. Mindy souriait, et Bucky laissa un sourire monter à ses lèvres, léger et presque imperceptible, mais présent. Soulagé. Il se détendit légèrement, jouant le jeu de soutenir les regards qui les observait plus ou moins discrètement – un sourcil légèrement arqué et un sourire en coin, swag et assurance. Un problème avec Mindy McCready?

« Alors, on leur montre le talent des années quarante ? » Bucky secoua légèrement la tête, amusé. Il se mordilla légèrement la tête, et parcourut des yeux la piste de danse – une musique de rock venait de commencer et les jeunes commençait à danser dans ce . ..qui méritait à peine le nom de danse, encore moins de rock.

« - Si vous m'accordez cette danse... »

Il déposa son verre à moitié vide dans la main d'une greluche qui avaieut eu l'idée de vouloir les aborder – et se tourna vers sa cavalière et lui glissa sa main de chair dans la menotte de la jeune fille. Elle était toujours bien plus petit que lui, le faisant baisser légèrement la tête vers elle, pour l'observer yeux dans les yeux, dévoilant l'étincelle qui brillait dans son regard. Juste avant de l'entraîner sur la piste de danse, sa main de chair dans la menotte de la jeune fille. Il l'entraîna dans une danse rapide, leurs pieds dansant avec vivacité sur le sol, se rapprochant avant de s'éloigner et de se rapprocher juste à temps pour échanger un sourire qui pouvait facilement se transformer en rire - jusqu'à ce que la main métallique de Bucky se pose délicatement sur sa taille – chastement. Fermement. Il la souleva à une main avec aisance dans les airs, la laissant symboliquement prendre appui sur son genou pour entamer une série d'acrobaties dans les airs. James la soulevait pour la reposer dans les airs, les pieds agiles d'Hit-Girl touchant à peine le sol avant de tourner dans ses bras, la tenant dans ses bras, les pieds loin du sol – et un éclat joyeux, enfantin prenant soudain place sur les traits du Winter Soldier, le rajeunissant de dix ans.




To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Mindy McCready
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Hit-Girl ou The Little Bitch pour les intimes.
♠ EMPLOI : Ancienne justicière masquée, marionette aux ordres d'Hydra.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Ven 24 Juin 2016 - 1:19



FUCK THEM !

Bucky & Mindy
Pardon ? De quoi s’excusait-il ? De ma remarque sur le fait que nous soyons sur les radars de tout le monde. Ce n’était pas un reproche, c’était une constatation. Mais je commençais à m’y faire et mon adaptation en milieu lycéen me faisait comprendre que c’était… bien. Pour eux en tout cas, pour ces gens-là, ça voulait dire qu’on allait parler d’eux et qu’ils allaient faire sensation. J’avais envie de rire un petit peu. Entre un Bucky Barnes le mystérieux cavalier et la Mindy McCready féminine, c’est sûr qu’ils avaient de quoi discuter pour un petit bout de soirée. Tant mieux s’ils n’avaient rien d’autre à faire de leur nuit de bal plutôt que de s’amuser entre amis et couples. Je m’amusais même à observer, que peut-être Bucky se sentait aussi extraterrestre que moi dans un milieu pareil.  Notre truc ? La baston. Les coups, l’odeur de la poudre et le goût du sang dans la bouche. C’était notre quotidien. Je devais m’y faire.

Je lui souriais doucement alors que nous buvions tous les deux tranquillement, j’avais l’envie irrépressible de le rassurer. Je n’avais pas honte de me faire remarquer. J’avais toujours été une sorte de petit feu d’artifice aux yeux des adultes qui m’entouraient. Ou bien une sorte de chimère hybride qui n’aurait jamais dû exister. Alors des lycéens idiots ? Dans le fond, je pouvais parfois les envier d’être aussi innocent et naïf du monde qui pouvait les entourer. Et en même temps, je remerciais mon père d’avoir fait de moi une personne différente pour toujours. C’était un paradoxe très difficile à gérer en général, car dans des moments comme ce soir, je me sentais juste incapable de pouvoir gérer la situation. Comme si c’était pire qu’un danger de mort imminent. Et c’est là où je lui en voulais de ne m’avoir jamais élevé normalement. Ou bien de m’avoir appris à discuter, même tout simplement communiquer simplement avec des gens.

Je vais avouer un autre truc, je m’en foutais bien de ce qu’elles pouvaient penser toutes ces filles. Et j’étais d’une fierté extrême d’être au bras de Bucky. Elles pouvaient baver et ramper ses connasses en robe courte et venir faire les yeux doux. J’attendais impatiemment d’en voir s’en ramener pour d’abord voir la réaction de mon ami, avant que je n’enchaîne derrière. L’aura du mauvais garçon tournait un peu autour de lui, mais c’était assez subtil. Juste ce qu’il fallait pour susciter la curiosité et excitation de quelques filles ici et là –même quelques garçons- . Nous défions n’importe qui de nos regards, mon sourire énervant et l’aura de Bucky suffisant à couper court l’envie à n’importe qui de venir interférer dans notre soirée. J’étais dans une bulle invisible, fragile, mais je n’étais toute seule. Alors que je lui proposais de déplacer notre périmètre de sécurité vers la piste de dance, son sourire amusé aurait pu faire tomber dans les pommes quelques personnes ici et là. Nous étions peut-être des monstres affublés d’un sourire, mais nous étions des gentils monstres.

Me laissant entraîner par mon cavalier sur la piste de danse qui prenait ma main. Quand je remarquais la différence des danses que Bucky m’avait enseignées avec ce que je voyais… « Ils appellent ça dansé ? » murmurais-je pour moi-même. Certes je ne savais pas encore danser il y a quelques semaines, mais là... C'était minable. Juste tellement différent de ce qu'il m'avait apprit. Comme une sorte de magie, elle s’opérait en moi alors que je laissais mes pieds devenir d’une grande rapidité sur un rock presque trop lent pour nous, mais nous étions en rythme. Nous dansions plus violemment qu’un simple rock que ces idiots ne savaient même pas danser, mais bien un rockabilly. C’était acrobatique, sportif, c’était très amusant et ça donnait place à beaucoup d’amusement chez chacun des partenaires. Je volais. Littéralement, je volais dans les bras de Bucky, je virevoltais. Il était un meneur extraordinaire, un danseur plus que doué. Une danseuse novice serait passé pour une experte entre ses doigts. Hormis pour ce genre de danse, où il fallait un certain entraînement pour être sûr de tenir le rythme et ne pas se manger la gueule. Je croisais parfois son regard, nos sourires aussi, nous rions parfois, alors que je glissais presque dans son dos et qu’il me rattrapait en me ramenant près de lui et d’enchaîner, tournant en rond ensemble à une grande vitesse. Je m’amusais, rien d’autre n’existais autour de moi en cet instant. Vraiment rien.

Ce n’est que quand la dernière note retentit alors, comme si Bucky avait toujours connu ce morceau me penchait vers l’arrière, je pus découvrir le regard incrédule et fasciné toute l’audience. Et ceux qui se trouvaient devant mes yeux, Brooke et son ami qui m’avait invité. Je n’avais même pas envie de l’insulter. Mon visage, il était tellement radieux qu’il suffisait à l’offusquer sur cinq générations. * Je t’emmerde, bien essayé. Garde ton minable avec toi. Mais ce soir, c’est ma nuit. *, avant d’entendre des applaudissements. Je me relevais tranquillement grâce à l’aide de Bucky alors qu’un nouveau morceau recommençait. Je l’invitais à suivre, cette fois-ci un rock moins acrobatique, mais restant assez vivace en soi. Je pouvais ainsi parler à Bucky. « T’es juste incroyable. C'était genre... Wouaw. » Comme si j’en avais eu beaucoup de toute manière. Avant de remarquer quelques petites choses. Je pouffais de rire, tout en continuant de danser et lâchais. « Ils essayent…de t’imiter. » hilare, j’avais du mal à retenir mon rire en tournant sous ses doigts de magicien.
.
What if Mindy was abandoned for her Prom Night ?


I'm a Knife
Burn them all ☽ Maybe she laughs and and maybe she cries. And maybe you would be surprised at everything she keeps inside.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Garde du corps de Moony Stark. Winter Soldier ( c'est un job si )
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]   Ven 24 Juin 2016 - 3:04



         

Mindy & Bucky
Dancing Queen, only seventeen....
Bucky s'amusait. Beaucoup. Un sourire d'enfant lui mangeait le visage alors qu'il faisait basculer Mindy en arrière – la tenant fermement, les cheveux de la jeune femme effleurant le sol de leurs pointes avant qu'il ne la relève délicatement, tenant leurs mains jointes contre son torse. Il la releva plus lentement, savourant sans un mot la joie dont la jeune fille irradiait. Revenant un bref instant sur terre alors que la danse se terminait les laissant immobiles sur la piste – mais encore vibrant d'énergie. C'était magique, cela le transfigurait, le rajeunissait et l'amplissait d'une joie. Effaçant le temps d'une danse les traces de sang fantôme que leurs pas traçaient sur la piste.
Il adorait danser – et la virtuosité que demandait certaines danses ne faisait qu'exciter sa concentration. Les danses de couple étaient traditionnellement machistes au possible, mais le revers de la médaille était qu'ilss effleurent à grande peine le sol, pour lui faire tourner la tête. Mais avoir à son bras une cavalière douée était un plaisir sans fin – il aurait pu danser, infatigable, jusqu'à mourir d'épuisement.  Il n'en avait plus autant l'occasion qu'avant-guerre, même si il faisait souvent des escapades avec Kin ; danser avaient toujours été un plaisir pour lui – ce n'était pas tant les jolies filles à son bras, la séduction et la possibilité de jouer de son charme sans être regardé comme un vilain garçon et un coureur impopulaire – même s'il avait aimé cela, avant – que l'acte simple de danser.Et ils s'étaient entraînés dur les semaines précédentes – Mindy avait juste eu à apprendre les pas, elle qui savait déjà se mouvoir avec grâce. La frontière entre danser et tuer était fine – muscles, puissance, rapidité, réflexes, le corps prenant le pas sur l'intellect. Un duel ou un duo. James était encore meilleur danseur depuis que le sérum coulait dans ses veines et il en profitait encore plus de transformer la torture qui lui avait été faite en une action aussi innoffensive. Et plaisante.

James avait été honoré qu'elle lui demande son aide, et s'était révélé un professeur aussi patient que passionné. Et elle lui avait fait honneur.  « T’es juste incroyable. C'était genre... Wouaw. » Bucky se mordit l'intérieur de la joue, rougissant légèrement – il savait qu'il était doué, qu'il était excellent danseur, et il en tirait une grande fierté. Mais c'était autre chose que de voir la joie et l'admiration dans les yeux de sa cavalière à peine essouflée. Il avait perdu l'habitude de répondre aux compliments qui ne provenaient pas de grands yeux bleus scintillants qui suffisaient à eux seuls à le faire rougir. Mais c'était plaisant, réveillant une étincelle de fierté qui le faisait frissonner de haut en bas. Et son sourire montrait bien que le sentiment était partagé.
Mission : accomplie.
« Ils essayent…de t’imiter. » Bucky était hyper-conscient de l'espace qui les entourait, de la position des danseurs, des risques de la situation, mais cela n'apparaîssait qu'à l'horizon de son champ de vision et de sa conscience. Une surveillance exécutée en arrière-fond, à laquelle il ne prêtait plus qu'une attention marginale. Il jeta u coup d'oeil aux couples qui tentaient d'évoluer sur la piste et arqua un sourcil moqueur. James ramena Mindy près de lui en la faisant tourner comme un toupie, juste pour qu'il puisse commenter, un sourire en coin :

« - Ils vont se faire mal, »


C'était mal de se moquer, mais ils n'avaient jamais eu la moindre pitié envers sa cavalière, quelques soient les efforts qu'elle fournisse. Une part de Bucky était avide de vengeance, d'une justice poétique tombée du ciel pour réparer les torts. Lancer et récupérer sa cavalière n'était certainement pas aussi simple qu'ils en avaient donné l'impression et il n'y avait guère de situation plus pathétique que de s'écraser au sol dans une robe de soirée trop longue.

« - Tout le monde n'a pas Mindy McCreadt à son bras, » salua-t-il alors que la danse les rapprochait à nouveau.

L'espace qu'ils avaient forcé autour d'eux pour leurs acrobaties ne s'étaient pas complètement résorbé lorsque la musique changea à nouveau, optant pour une musique plus douce et plus lente. Des gloussements et des « oooh » retentirent dans la salle et par réflexe, Bucky lâcha les mains de Mindy comme s'il venait d'être brûlé. Ce n'était pas sa place, ce n'était pas à lui de danser d'une manière aussi romantique avec la jeune fille. Il s'écarta d'un pas, la gorge nouée, mettant une soudaine distance entre eux. Il n'avait pas signé pour ça.
Avant de se reprendre et de poser une main légère sur sa taille – timide, n'osant pas s'imposer. Cela lui faisait étrange, d'attirer contre lui quelqu'un pour lequel il n'avait absolument aucune envie romantique - à son époque, le slow était avant tout une manière de commencer à murmurer à l'oreille des jeunes filles des propos prompts à les faire rougir et des mains plus audacieuse que la décence ne le permettait. D'autant plus lorsque c'était Steve qu'il avait dans ses bras.
C'était tout le contraire actuellement, alors qu'il esquissait quelques pas hésitants, au ralenti. Bucky baissa les yeux vers elle pour murmurer :

«- Ce n'est pas l'idéal, je sais... »  il hésita un instant, regardant par-dessus son épaule « - mais tu ne vas pas gâcher le slow de ton bal de promo avec l'un de ces imbéciles » empestant les hormones adolescentes et incapables de respect ou d'arriver à la cheville de la jeune fille, et qui ne savaient même pas lequel du duo ils jalousaient «  incapables de danser correctement. »




To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas
 

What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» What if Mindy was abandoned for her prom night ? [Bucky Barnes]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» MINDY X CANICHE FEMELLE 3 ANS CHERCHE ADOPTANTS
» Présentation de Mindy [validée]
» Sans gêne [mindy]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Hors-jeu :: What if ?... :: Univers Parallèles & Flashforward-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !