Partagez | 
 

Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter | LAS VEGAS ft. Madame Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Noh-Varr
Dark Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Captain Marvel / Le Protecteur
♠ EMPLOI : (Dark) Avengers II
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter | LAS VEGAS ft. Madame Loki   Sam 20 Aoû 2016 - 14:27
Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter
♣ Statut du sujet : Privé ft. Madame Loki
♣ Date du rp : Présent : 16 Mars 2016
♣ Météo & moment de la journée : Mi-journée, beau et chaud







Welcome to the Fabulous Las Vegas



« Las Vegas. Ville du jeu et de tous les péchés, nichée au cœur du désert du Mojave, le plus sec des quatre déserts du Nord des Etats-Unis. Tiens, tu savais qu’elle avait été fondée par les Mormons, en 1855 ? C’est assez drôle, quand on y pense. Surtout en voyant les mormons… »

Noh-Varr releva les yeux du guide touristique sur Las Vegas, qu’il avait déniché dans une librairie à Los Angeles. S’il avait souvent entendu parler de cette ville, que ce soit sur Earth-616 ou ailleurs, il ne s’y était encore jamais rendu en personne. C’est un manque qu’il allait pallier d’ici quelques minutes, à vrai dire. Ils étaient partis, avec « Madame Loki » alias Trixie à ce jour, pour retrouver une camarade bien connu de leur cher président et dieu Asgardien… Lorelei qui, disait-on, s’amusait à faire des hold-up à Las Vegas. Leur source ne semblait pas être totalement sûre, ou digne de confiance, mais si Loki avait décidé que cela valait la peine de faire le déplacement, alors cela devait en valoir la peine. Et Noh-Varr n’allait pas cracher sur un tel voyage, gratuit, rapide. Une petite téléportation non loin de la ville du jeu, et hop ! Dans une limousine, direction Las Vegas et le Monte Carlo Casino, où ils avaient également pris une chambre.

Le Kree avait reposé le guide dans la portière de la limousine. Il savait qu’il n’allait certainement jamais le revoir, mais il avait déjà eu le temps de le feuilleter maintes fois avant le jour du départ ; et puis, il entendant presque les « Tais-toi donc un peu » d’un Loki exaspéré par ses leçons d’histoire sur la ville. Il préféra porter son regard vert sur la route, et les grands hôtels qu’il voyait déjà se dessiner, avant de rehausser ses lunettes de soleil sur son nez. Las Vegas, bordel ! Ce n’était pas lui qui allait baver devant cette « Sin City », mais plutôt elle qui allait crier de le voir débarquer ici. Il était prêt, il était plus que prêt – il était toujours prêt. La musique résonnait déjà dans sa tête, en rythme. Ils n’étaient pas exactement là pour la détente, mais, eh ! Ils devaient en avoir l’air. Après tout, il était accompagné d’une magnifique jeune femme, aux cheveux aussi noirs que les siens étaient blanc. La seule chose qu’ils avaient plus ou moins en commun (hormis leur beauté irréelle) étaient leurs prunelles vertes. Si cela arrachait un sourire à Noh-Varr qui ne pourrait jamais sérieusement considérer Loki (ou Pixie) comme sa petite-amie, ou l’une de ses conquêtes, il devait bien avouer qu’ils faisaient la paire en matière de classe et d’élégance. Ils allaient détonner, mais ils étaient parfait pour cet endroit.

« Tu n’as jamais pensé à racheter Las Vegas, ou à y ouvrir un établissement, le plus beau, le plus grand ? » demanda-t-il avec un sourire en coin, tandis que son regard s’accrochait sur le Queen’s, le petit frère des établissements de Los Angeles et de feu New York.

Il s’attendait presque à ce que Loki lui réponde que si, et que c’était déjà le cas. Cela l’étonnerait à peine. Lorsqu’ils arrivèrent enfin au Monte Carlo, et qu’ils allèrent récupérer leur chambre, Noh-Varr s’amusa à passer un bras autour de la taille de la Dame qui l’accompagnait, avant de lui ouvrir galamment les portes. Une fois dans la chambre, il déposa ses quelques affaires dans un coin et se mis directement en maillot de bain ; la piscine l’appelait, en bas. Il pouvait presque l’attendre. Et les femmes aussi, il était persuadé que, pour peu, elles lui lanceraient leur haut de maillot de bain pour qu’il arrive plus vite. Et peut-être se faisait-il quelques films, aussi.

« Je vais faire un petit tour dans l’eau, en attendant ! Tu n’auras qu’à venir me chercher. »

Il ne laissa pas vraiment à Loki le temps de lui répondre, qu’il était déjà presque dehors. De toutes manière, le patron – la patronne, pardon, toute en forme et d’une élégance divine – aurait tôt fait de le rattraper et de le ramener illico presto dans la chambre s’il devait se changer et partir immédiatement. Pour le moment, tout dans le faste et l’excès, il venait de payer la tournée à quatre belles femmes qui étaient autour de lui dans le jacuzzi, tandis qu’il racontait ses exploits avec un sourire éclatant made in Noh-Varr…





HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter | LAS VEGAS ft. Madame Loki   Mer 5 Oct 2016 - 0:04


❝ I've come, it's being fun but would you please disappear ?❞
- Trixie aka. The Goddess of Stories -
- Marvel Boy aka. Noh-Varr -
« Las Vegas. Ville du jeu et de tous les péchés, nichée au cœur du désert du Mojave, le plus sec des quatre déserts du Nord des Etats-Unis. Tiens, tu savais qu’elle avait été fondée par les Mormons, en 1855 ? C’est assez drôle, quand on y pense. Surtout en voyant les mormons… » Dans la limousine qui traversait l'effervescence scintillante de Las Vegas, il y avait une femme qui semblait observer l'extérieur de la vitre teintée, le coude appuyée sur la portière et un air d'ennui profond sur le visage. Vraiment, une limousine, un jeune homme à ses côtés, les lumières scintillantes qui illuminaient de leurs couleurs criardes de Las Vegas ... ? Et rien, pas de couinement et de remerciements massifs se soldant par sa reconnaissance en nature et beaucoup d'alcool ? Cette femme était bien difficile – foutrequeue que Loki était difficile.

Une longue chevelure noire, rejetée en arrière, un front haut, des pommettes saillantes et des jambes interminables dont les talons noirs vernis étaient nonchalamment ( ou plutôt “de manière” définitivement propriétaire et n'appelant strictement aucune réplique ) posés sur le siège en face d'elle dans la limo.  Un sourire étira légèrement le coin de sa lèvre ourlée d'un rouge à lèvres couleur de sang en écoutant Noh-Varr lire le guide touristique. Captain Marvel v.2 excité comme un gamin à l'idée de visiter Las Vegas – une chance que sur le terrain le Kree était en général fidèle à sa réputation – tapageur et suffisant, mais diablement efficace. Son côté exhubérant ressortait depuis que le président avait décidé de l'entraîner dans cette mission officieuse  - et Loki n'avait aucun doute que s'ils avaient du prendre l'avion jusqu'à Las Vegas, un Avengers II aurait été porté disparu en vol. Que Frigga bénisse la téléportation.

Loki eut un petit rire tout à fait honnête et sincère – il y avait là une ironie que le déesse des histoires appréciait, dont elle aurait pu elle-même filer la trame si elle avait eu le temps de s'amuser.  Les Mormons. Disons qu'aux yeux de la déesse du chaos, 3 mariages, quelques maîtresses, trop peu d'amants et 7 enfants, certaines bizarreries des mortels dépassaient l'entendement et ce qu'une éducation asgardienne lui avait appris
Et il était censé être le tordu de l'affaire.
Malgré son amusement relatif, Loki fit la moue sans cesser d'observer les mortels déjà à moitié ivres de péché derrière la vitre.

«-Vraiment ?»

Sur un ton chez qui, certaines personnes dotées de tact et diplomatie, pouvait résonner comme un "tais-toi un peu crétin". Mais qu'elle ne prononce pas ces mots précis était déjà quelque chose non ? Loki s'étira comme un chat satisfait sur le siège de la limousine, se laissant glisser en position allongée sur le cuir.
Un instant plus tard, la porte s'ouvrait sur un chauffeur, un tapis rouge et des portes vitrées tenues par des esclaves en costume de singes.
Monte Carlo, Las Vegas.

L'un des plus grands casino et hôtels du monde, luxueux, remplis d'abrutis à moitié ivres d'alcools et à moitié ivres de sexe, dont l'argent brûlait les doigts autant que le désir de s'auto-détruire. Où une chambre coûtait plus cher qu'un rein au marché noir et dont la majorité des millionnaires étaient en faveur de l'esclavage moderne, la prostitution quant ils ne participaient pas activement à la guerre et l'extermination d'une minorité ou deux. Le lieu de chasse parfait pour Lorelei et Loki était presque certc faine de l'apercevoir telle une reine sanguinaire, hésitant entre se moquer des hommes qui l'entouraient, profiter de l'argent ou se sauver sans un égard. Elle n'était peut-être pas là, et même si elle l'était, il était loin d'être certain qu'elle ne l'entourloupe pas.

La déesse du chaos coula son regard d'un vert émeraude presque iridescent sur le hall de l'hôtel. Propriétaire. Félin. Tyrannique. Le costume masculin et noir sur noir, à peine plus sombre que les boucles qui tombaient sur sa poitrine ou ses talons en fausse peau de serpent, qu'elle portait la faisait d'autant plus ressortir parmi la clientèle. Une silhouette de chaos couleur d'émeraude noire, la pâleur de leur peau et de la chevelure de Noh-Varr attirait les regards, dont la déesse se nourrissait. Couple esthétiquement plaisant, songea Loki en se laissant guider dans l'hôtel réfléchissant distraitement à son plan alors que Noh-Varr passait son bras autour de sa taille.

« Tu n’as jamais pensé à racheter Las Vegas, ou à y ouvrir un établissement, le plus beau, le plus grand ? » Loki roula légèrement des yeux derrière ses lunettes de soleil dont les petits diamants brillaient sournoisement sous les lumières vives. T'es chou, gamin. Elle passa son bras autour de l'épaule du soi-disant Avenger – ils auraient pu ressembler à un couple attachant, glamour, décidémment sexy, et ce geste aurait du passer pour langoureux. Si, bien évidemment, Noh-Varr avait pu envisager un instant de la séduire de manière sérieuse ( être désirée et adulée étaient deux choses que la déesse adorait profondément. Supporter les mâles et être draguées la révulsait cependant au plus au point ) .. il ne serait ni là, ni dans son équipe. Etrange comme les humains conçoivent le monde de façon genrée, n'est-ce pas ? Loki en jouait, et sa lassitude à l'idée d'endosser une image masculine mêlé à son besoin d'être accompagnée par ce que les mortels clamaient être le sexe fort l'avait fait emporter Noh-Varr avec lui. Son entourage était devenu diablement féminin – et les deux mots avaient leur importance – depuis son exil.

« - Les papiers ont été signés pour un Burlesque. New York a compliqué les choses.»  

Sous une autre identité que celle de Liesmith, mais Loki ne le précisa pas. La principale faiblesse de Noh-Varr était celle qu'il exploitait le plus à son profit, mais aussi celle qui risquait de mettre à mal leur « partenariat ». N'empêche – Loki haïssait l'échec ou pire, reporter ses projets pour de simples contingences comme l'évacuation d'une ville de millions d'habitants

« Je vais faire un petit tour dans l’eau, en attendant ! Tu n’auras qu’à venir me chercher. » Crève. Cause toujours. Plutôt mourir. Loki arqua à peine un sourcil en le voyant ressortir de la chambre comme une fusée - son sourire était tout aussi bénévolent que dégouté – dichotomie parfaitement possible pour un dieu à deux face.

« - Non. »

Elle n'avait pas besoin de lui – il y avait une relative longue liste de châtiments que Loki était prêt à endurer avant d'avouer avoir besoin de quiconque, mais cela pouvait. Peut-être. Sous des circonstances extrêmement spéciales se rapprochant à vitesse grand v, arriver. Pas présentement.
La déesse avait besoin de compagnie et par Odin, comme ce constat lui faisait grincer des dents alors que son reflet, mi-féminin, mi-masculin se projetait, concentré et tendu dans les vastes baies vitrées de la suite. Elle fit jouer les muscles de son cou, pensive.  En contre-bas, la piscine, les cris, les lumières.

Qui d'autre aurait-elle pu amener ? Loki se réservait le droit d'en vouloir à Amora pendant encore plusieurs mois. Il lui pardonnerait – au bout du compte. Une amitié entre deux déesses dans leur genre ne pouvait tenir autant de siècles et de trahison sans minimum de « pardon », bien que ce mot leur soit profondément étranger. Il finirait par oublier, par éteindre l'envie incandescente d'arracher sa trachée et de coudre ses damnées lèvres avec ses cordes vocales. Chaque chose en son temps et Loki frissonna, secoué par une pulsion de sang, l'envie de semer le chaos et la destruction. D'obtenir une revenge qu'il ne méritait plus.  Les gemmes avaient beau être à des kilomètres de là, l'une d'elle continuait à dévorer son âme, anéantir ses chances d'happy ending.  Lorelei ne sortirait pas avant que le soleil ne soit couché, Loki la connaissait assez pour parier sur ça. Elle était comme elle – à se nourrir du chaos, des ombres et des bas instincts. Ou à avoir un cœur trop laid pour paraître en plein jour, sous un ciel d'été.

A qui penses tu ? A toi, c'est toi le monstre. Une voix qui susurrait dans son crâne, écho  de son reflet contre le miroir qu'il avait envie de briser – l'une des raisons pour lesquelles il se présentait de plus en plus comme femme ces temps-ci.  Il haïssait son reflet et la lueur qui pourrissait dans le fond de ses yeux verts.  La déesse tritura sa paume, et inspira profondément – elle se sentait détachée de tout, des cris qu'elle entendait au dehors des rires qu'elle percevait. Quelque chose était brisé e en lui, l'avait toujours été – mais elle était la déesse des apparences et des paillettes The show must go on.

Le costume d'homme coupé sur la taille fine de Trixie retomba sur le lit, comme une peau dont on se lasse. Loki passa à la place une robe, noire, au décolleté vertigineux, scintillante, aussi sombre que sa chevelure. Ou que son âme – si vous vouliez être poètes.  Avant de rejoindre le bar et le prometteur qui avait été chargé du Burlesque junior, plus d'un an auparavant. « - Tu ne viens pas boire un verre ? »  Loki releva la tête vers l'inconnu qui lui avait adressé la parole. Agacée. Enragée. Avec une lueur mauvaise dans le regard et un sourire qui montrait les dents, exaspéré alors qu'elle tançait, comme si elle parlait à  un petit enfant bien stupide . Ou plutôt une fourmi impudente, Loki appréciait les enfants.

«  Cela ne va pas arriver. Va plutôt renverser ton verre sur ce malabar là haut. » Un ongle verni de nois, seule tâche de mauvais goût dans la tenue de la femme fatale assise sur l'un des canapés du bar – ça, et son habitude de s'asseoir comme les hommes sans gênes, jambes écartées. Indigne d'une lady,  dédain d'une déesse, dévoilant ses jambes parfaite.  Dans son geste, elle aperçut son acolyte du jour, enfin revenu de la piscine, et haussa le ton, impérieuse, sa voix presque grave traversant la salle.

« - Noh-Varr ! » Loki se retourna vers son vis à vis original, le temps que le Kree la rejoigne - la tête légèrement penchée sur le côté, interrogative sans le discret et fin sourire qui ornait ses lèvres et l'irréelle immobilité, indifférence de ses pupilles, comme celles d'un serpent. L'homme assis à côté d'elle finissait de rassembler ses papiers et acquiesçait poliment sa sortie :

« - Nous lancerons la démolition du Superbe, et commencerons la construction de votre bâtiment dans la semaine, madame. »

« - Demain. » corrigea Loki tout en continuant du même ton badin envers Noh-Varr, mais sans le regarder encore. « Brillant, fais moi attendre en draguant à droite à gauche. Ne bois pas ça. »

Elle plaça sa main sur le dessus de son verre de whisky presque vide, à côté du cocktail compliqué avec citron et parasol que l’entrepreneur lui avait apporté. Elle aimait bien le parasol. Une manière de l’envoyer chercher un nouveau verre. Ou de signifier qu’elle ne le voulait pas mort, puisque elle avait, comme souvent, glissé par jeu et orgueil asgardien, du poison dans son véritable verre. Du whisky hors de prix, comme toujours.



A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noh-Varr
Dark Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Captain Marvel / Le Protecteur
♠ EMPLOI : (Dark) Avengers II
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter | LAS VEGAS ft. Madame Loki   Mer 16 Nov 2016 - 17:16





Welcome to the Fabulous Las Vegas



Noh-Varr n’avait pas attendu la réponse de sa patronne avant de filer vers la piscine. Il savait qu’ils n’étaient pas là spécialement pour s’amuser ou profiter de cette ville puant l’argent, l’alcool et la luxure, mais le kree comptait bien passer chaque précieuse et rare minute de temps libre qu’il se verrait accordé à cela. Au risque d’entretenir les clichés, c’est bien dans le jacuzzi qu’il avait fini, entouré de quatre femmes pulpeuses qui semblaient plus avare de corps d’homme et de billets verts que de connaissances. En temps normal, Noh-Varr n’appréciait pas forcément ce genre-là : trop superficielle, trop différent ce qu’il avait l’habitude de côtoyer. Il n’était pas Johnny Storm le tombeur dans ses folles années : il ne draguait pas pour baiser, simplement pour s’amuser. Peut-être aussi pour flatter son ego, se rassurer ; mais il ne demandait pas à ce qu’on ouvre ses cuisses devant lui, ou ce genre de chose. C’est pourquoi il retira gentiment la main de l’une de ses dames, s’aventurant un peu trop haut sur sa cuisse, ou un peu trop bas sur son ventre – c’est selon.

« Hop hop hop, qu’est-ce que tu crois faire là, ma jolie ? »

Il l’observa quelques instants, scrutant le fond de son regard, tenant délicatement son poignet d’une main tandis que son autre bras était toujours passé autour des épaules d’une autre. Peut-être cela valait-il le coup ? Une fois, une exception, franchir la limite. Elle avait des yeux bleus, magnifiques, qui lui rappelaient un peu trop ceux de quelqu’un d’autre : il pouvait peut-être oublier qu’elle était une femme, et se concentrer uniquement sur son regard en oubliant qu’il n’avait pas vraiment envie d’elle ? Non – il secoua la tête ; tout ce qu’elle voulait était un bon coup, peut-être même un peu d’argent en prime, pavaner au bras de l’homme qui aurait jeté son dévolu sur ses longues jambes et sa poitrine fournie, et qui la garderait le temps qu’il resterait pas. Une escort girl made in Las Vegas : Noh-Varr était intimement persuadé que la plupart de ces bimbos travaillaient ici, faisaient dépenser leur argent aux hommes qu’elles prenaient dans leur grappin, permettait à Las Vegas de s’en mettre plein les poches tandis, pour qu’elle-même à la fin du moi s’en mette plein les poches pendant qu’en semaine elles en profitaient pour se faire…

Noh-Varr secoua la tête. Il devenait vulgaire – une honte pour un homme aussi impeccable que monsieur le héros, Captain Marvel, Marvel Boy (bref, le Kree le plus awesome et héroïque entre tous sur Terre voire même partout ailleurs), et il sorti de la piscine en s’excusant auprès de ces dames. Eh, il lui fallait s’habiller, et essayer de voir si Loki n’avait pas besoin de lui. Même s’il savait que Loki ne le lui dirait certainement jamais, et qu’il aurait probablement pu passer toute la nuit et tous leur séjour dans cette piscine sans que le dieu ne vienne l’en sortir. C’est en redescendant, vêtu de son plus beau costume parmi ceux qui ne faisait pas trop guindé ou homme d’affaire, qu’il retrouva sa patronne. Ou, plutôt ce fut Trixie qui le retrouva, l’appelant sur un ton qu’il n’avait pas le droit d’ignorer. Sans non plus paraître accourir comme un petit chien vers sa maîtresse, il se dirigea vers elle d’un pas tranquille, un grand sourire accroché aux lèvres ;

« Il fallait venir me chercher, si tu requerrais ma présence. » Il posa un instant son regard sur l’homme avait qui Trixie venaient d’échanger, avant de reporter immédiatement son attention sur elle, alors qu’elle-même ne le regardait pas : « Mais je me suis douté que tu ne le ferais pas. J’ai apparemment bien fait. »

Noh-Varr lança un regard au verre d’alcool que lui interdisait de boire la déesse – comme s’il oserait boire dans le verre de Loki. La prudence, déjà, le lui aurait interdit : mais la prudence du Kree était très relative. Non, mais le respect qu’il lui devait, même s’il en reposusait parfois un peu les limites, l’abstenait de se permettre de telles choses, quand bien même il les avait fait passer pour un couple, à l’accueil. Il haussa néanmoins légèrement une épaule, et alla donc cherche deux autres verres de Whisky, pour en glisser un discrètement près de celui qu’elle avait déjà : peut-être n’allait-elle pas le boire, mais il savait qu’elle en était capable. Et puis, par précaution, mieux valait trop que trop peu.

« Quel est le programme du soir, milady ? On arrête celle qui fait sauter les caisses, ou auriez-vous quelque autre envie ? » demanda-t-il nonchalamment en lui lançant un regard en coin, trempant ses lèvres dans son verre – qui, celui-ci, n’était pas empoisonné.



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter | LAS VEGAS ft. Madame Loki   Mar 28 Mar 2017 - 13:12


❝ I've come, it's being fun but would you please disappear ?❞
- Trixie aka. The Goddess of Stories -
- Marvel Boy aka. Noh-Varr -
Est-ce que j’ai l’air d’un paysan à tes yeux ?  Loki accorda un instant son attention à son avenger nouvelle génération de compagnie, un élégant sourcil arqué. La déception inscrite sur ses traits, presque aussitôt assortie d’un sourire éclatant – ombré d’une légère intonation vicieuse et fourbe, du genre de sourire joyeux d’un enfant qui torture une fourmi -. Ce n’était pas une réelle critique dans son regard, plutôt l’éclat du jeu et d’une déesse blasée du monde – cherchant désespérément quelqu’un qui pourrait l’occuper et opposer un challenge. Ou à défaut, jouer avec elle à tuer des monstres, danser le samedi soir et emmerder le monde avec un minimum de classe. Lui tenir compagnie – mais Loki ne le dirait jamais ça.
Il préférait crever seul et mal-aimé  ( ce qu’il était ) plutôt que de se lever le postérieur pour aller chercher quelqu’un ( et dire ce qu’il éprouvait ugh horreur ).
Une bonne chose que son petit avenger personnel soit bien dressé ( et terriblement naïf sur la nature de sa patronne ou idéaliste, ou optimiste. C’était un chouette paradoxe qu’il n’essaie pas au passage de redresser sa nature quand on y pense – et une bonne chose car si Loki était parfois tenté de manière furtive et passagère de se conduire comme un héros digne d’être adulé ( il avait essayé, échec ), cela lui passait plus vite qu’une de ses apparences.

« Quel est le programme du soir, milady ? On arrête celle qui fait sauter les caisses, ou auriez-vous quelque autre envie ? » Un sourire étira le coin de la lèvre de Loki. Joyeux. Brillant d’énergie, ce qui n’était pas une bonne chose pour le monde extérieur, mais se mordillant la lèvre inférieure, elle posa son menton sur sa paume, tandis que de l’autre elle jouait avec son verre. « - On prend contact avec Lorelei. »corrigea docilement la déesse en ayant l’air de penser à autre chose. Ce qui n’était pas le cas , notez. Enfin, elle pensait à autre chose mais la dite chose concernait leur plan. Parce que arrêter Lorelei, avoir l’attention de Lorelei, convaincre Lorelei était trois choses bien différentes et elle doutait légèrement de parvenir à accomplir les trois dans la même soirée. Mais 1) Lorelei n’irait jamais loin de l’argent, donc ils avaient quelques soirées devant eux à lui casser les c, jusqu’à ce qu’elle soit excédée et écoute ( c’était une technique bien trop éprouvée par Loki lorsqu’il vivait encore à Asgard et n’était pas encore capable d’obtenir tout ce qu’il voulait par magie ). 2) Loki était patient, fourbe, et se dédoublait suffisamment pour avoir toujours une apparence qui n’avait rien de mieux à faire 3) A Las Vegas, autant se conduire comme à Las Vegas ( cette phrase a du sens, ne faites pas genre, bien que Loki admettra que cela sonnait mieux dans son esprit. Comme tout ).

« -En outre, je ne vois pas de quoi tu veux parler. » trancha Loki avec une moue arrogante – et dix bétises, quinze plans et trois machinations à la minute dans l’esprit avant de se laisser aller contre le dossier de son siège, jambes étendues et un brin écartée. Une attitude typique masculine ( mais quand est-ce que le prince d’Asgard et le dieu du chaos n’avait-il pas pris la place qui lui était dû ? )  tandis qu’elle posait son verre contre sa lèvre inférieure, réfléchissant progressivement.  « -  Tu sais danser ? »

La question ne tombait pas tout à fait de nulle part alors que des rires et de la musique retentissait dans l’autre pièce, ouverte par une large arcade vers eux. Loki avait toujours aimé danser – même s’il devait aller dans un autre royaume qu’Asgard pour le faire, le plus souvent. Même ses techniques de combat ressemblaient plus à de la danse que les martèlements vindicatifs et brutaux de ses petits camarades.  Et Loki aimait bien la musique humaine – bien plus que celles des Asgardiens quoiqu’en disent les prétendues sagas et trouvères de l’antiquité scandinave. « - Ou jouer au poker ? » Elle se tourna vers lui avec un sourire qui n’annonçait rien de bon avant de lui tendre la main, un sourcil arqué.
D’un geste gracieux et doté d’une force dans les bras suffisante pour légèrement plier les accoudoirs de sa chaise où se marquait à présent la marque de ses doigts – et non pas de ses fesses, bande de crétins, Trixie se releva, après avoir déposé son verre de whisky vide et marqué d’un rouge à lèvre couleur de sang. Loki enfonça sa langue dans sa joue, plissant un peu les yeux, le menton levé. L’air de se ravir des méfaits à venir et désignant légèrement l’autre salle, pleine de danseurs et de joueurs, d’un mouvement de boucles éternellement emmêlées. « - Nous ne voudrions pas qu’elle commence sans nous. »
Elle glissa son bras dans le creux de celui de Noh-Varr, dans un mouvement soyeux de bas et de robe de soirée. L’œil étincelant, la jeune femme se pencha à l’oreille de son cavalier, effleurant légèrement sa peau de ses lèvres comme pour murmurer un secret ou une perversité – les deux étaient monnaie courante à Las Vegas « - Tu n’as jamais pensé à jouer au héros étant gamin ? » Une drôle de question, envers un héros professionnel employé du gouvernement. Une drôle de question alors qu’elle savait très bien d’où venait




A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noh-Varr
Dark Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Captain Marvel / Le Protecteur
♠ EMPLOI : (Dark) Avengers II
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter | LAS VEGAS ft. Madame Loki   Dim 30 Avr 2017 - 23:54





Welcome to the Fabulous Las Vegas



Loki avait toujours eu un certain charme, mais Trixie était belle. C’est ce que Noh-Varr pensait, innocemment, sans aucune arrière-pensée impies. Disons tout simplement que le Kree savait penser aux femmes et les trouver belles sans pour autant avoir envie de les mettre dans son lit (aussi étonnant que cela puisse paraître). Alors il pouvait légitimement le penser (sinon ça aurait été étrange vu qu’il s’agit quand même de Loki) : Trixie était une belle femme, et il n’était pas le seul à le penser : même sans être télépathe, ça se voyait aux regards qui étaient posés sur elle et qui, contrairement au sien, était loin d’être respectueux et innocents. L’Avengers II prit une gorgée de sa boisson en hochant délicatement la tête : prendre contact avec celle qui faisait sauter les coffres, donc. La mission n’était pas très claire, ou le devenait de moins en moins, mais ce n’était pas cela qui allait le tracasser : après tout, il avait l’habitude avec le patron. Il ne dévoilait jamais toutes les cartes dans son jeu – ce qui était, après tout, tout à son honneur.

La seule chose qui pouvait un peu gâcher l’œuvre d’art qu’était le Loki féminin assis près de lui, c’était sa tenue un peu… Beaucoup… Masculine. S’il trouvait qu’il y avait une grâce toute féminine et raffinée dans les manières de Loki, la manière dont Trixie se tenait actuellement était presque provoquante. Noh-Varr aurait bien toussé légèrement s’il n’avait pas craint un regard sombre de Loki parce que le dieu savait exactement ce qu’il faisait. Il se contenta donc de siroter tranquillement son Whisky avant de répondre d’un air presque indigné : « Evidemment que je sais danser ! » C’était comme si on demandait soudainement à Loki s’il savait faire de la magie. Ou s’il savait mentir ; un amateur de musique comme le Kree savait évidemment danser. Il ne répondit pas à sa question suivante : pas parce qu’il ne savait pas jouer au poker, mais parce qu’il n’était pas familier avec le poker comme il l’était avec la danse et la musique. Sinon, il se débrouillait pas trop mal ; de longue soirée d’entraînement.

Il prit sa main avec un sourire amusé, qu’il masquait au mieux pour paraître simplement heureux. Ou du moins, appréciateur. Parce qu’évidemment, il appréciait avec quelle grâce et quelles manières sa patronne faisait chacun de ses gestes. Calculé au détail près, cela semblait tout simplement fascinant. Et s’il approuvait le fait que ce serait bien dommage que danses et parties commencent sans eux, il ne s’attendait cependant pas à la question qui suivit. Ayant heureusement un grand contrôle de lui-même, ce n’est pas à cause de la proximité qu’il sembla, l’espace de quelques secondes, un peu étourdi. Il entraîna la noble dame à son bras vers la pièce où se déroulait le plus intéressant de la soirée, réfléchissant à la question. Quand il était gamin… Il y avait certainement pensé. Il y avait certainement joué. Il ne se souvenait pas très bien, les opérations et améliorations de sa génétique étant passés par là. Mais il savait qu’il avait été un héros à sa manière, chez lui, ayant permis la paix entre les Kree et le Skrulls. Et qu’il était un « véritable » héros, ici. Ou, du moins, reconnu comme tel par une bonne partie de la population, le reste leur crachant au visage qu’ils n’étaient pas les vrais Avengers.

« Oh, sans doute que si. Comme la plupart des gamins. Non ? »

Il ôta délicatement son bras de celui de Trixie, pour l’attirer galamment dans une danse. Une main sur sa taille, gardant les doigts de la déesse dans les siens pour l’autre, ils se mirent à danser avec plus de grâce que n’importe lequel des couples ici présent. Néanmoins, la fête fut rapidement gâché, et alors que Noh-Varr allait finalement entraîner Loki vers les tables de jeux, il entendit des coups tirés, rapide, répétés, à l’extérieur. Apparemment tiré dans le vide, un gang de jeunes femmes masquées et armées débarqua dans la salle. Ils n’étaient pas allés à leur cible : leur cible était arrivée à eux. Il s’accroupit comme toutes les autres personnes présentent dans la salle, histoire de ne pas se faire griller trop vite : mais Noh-Varr lança un regard à Trixie, avant de lui demander dans un murmure à peine audible :

« C’était prévu, ça ? »

Qu’il sache si Loki avait en effet pu prévoir d’une manière ou d’une autre que Lorelei allait se trouver ici ce soir. Ou si c’était un drôle de hasard…


HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °




Revenir en haut Aller en bas
 

Prononce pas le mot sang ici, ça va les exciter | LAS VEGAS ft. Madame Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Les mondes connus :: Les différents Etats des U.S.A.-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !