Partagez | 
 

Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Ven 9 Sep 2016 - 19:18


   
feat Gemma Arterton
Evelynn Caitlin Meyer

   

   
Carte d'Identité
Aucun18 octobre 1917, Dunkerque 99 ans, 27 ans d'apparence InfirmièreVeuve, même si elle ne s'en souvient pas vraimentHétérosexuellePhotographie Mutant

   
Caractère

Un peu plus jeune c'était une femme souriante, drôle et toujours prête à faire des blagues. Elle était respectueuse, suivait les règles, n'osait pas vraiment s'imposer face à un homme et n'était pas du genre à se rebeller face à une quelconque figure d'autorité. Seulement, ce petit bout de femme vivait il y a presque quatre-vingt ans. Entre temps elle à connu la guerre, à vu sa famille se faire exécuter. Peu de femmes ayant l'air d'avoir son âge peuvent en dire autant. Certainement aucune même.
La guerre l'a endurci, à changé sa vision des choses et sa personnalité. Elle est désormais une femme plus affirmée n'hésitant pas à se défendre et est souvent beaucoup trop sur ses gardes ce qui la fait passer pour une femme froide. Elle n'a plus vraiment de sang-froid. Elle ne s'énerve pas facilement et il en faut beaucoup pour la faire sortir de ses gongs, mais il suffit d'un bruit assourdissant, de cris un peu trop puissant pour qu'elle panique et sente une boule la prendre à la gorge. Elle souffre de stress post-traumatique. Datant de bientôt quatre-vingt ans. C'est un des désavantage de sa mutation, elle revient à la vie mais ne se souvient que de sa première existence ainsi que des conditions de chacune de ses morts.
Elle a cependant gardé un certain sens de l'humour et n'hésite pas à sortir des idioties à tout bout de champs lorsqu'elle va bien. Elle est plutôt une personne joyeuse, tant que rien ne lui rappel la guerre. C'est une altruiste, adressant la parole à n'importe qui ne jugeant ni sur l'apparence, ni sur les on-dit. Elle est loyale, prête à mourir pour une cause qu'elle juge noble. Ça lui a coûté la vie une fois déjà. Elle n'est plus aussi soumise qu'avant, ayant remarqué que la position des femmes dans la société est différente de celle de son époque. L'égalité n'est plus aussi loin, même si des progrès sont encore à faire.
Elle est vite gênée, et rougit avec une facilité déconcertante. Elle a l'air d'un femme coincée pour beaucoup, mais elle conserve juste la même pudeur que lors de sa première existence. Elle n'a jamais apprit à vraiment exprimer ses sentiments et ne sait pas réconforter quelqu'un. Prendre une personne dans ses bras est un défi pour elle.  Elle n'exprime que très peu ses sentiments et lorsqu'elle arrive au point de rupture, n'importe quoi peut la faire craquer.
Depuis qu'elle s'est régénérée, elle s'est découvert une passion pour la photo et passe son temps à en faire, mais elle n'ose pas se lancer dans la profession doutant d'avoir réellement du talent.  Elle a aussi redécouvert toute les peurs qui l'a hantaient dans ses anciennes vies. Les araignées, les mites -osez seulement vous moquer de ça- mais aussi les armes, les bruits sourds, l'enfermement.

   

Pouvoirs & capacités

   Beaucoup de personnes connaissent la légende des phœnix, ces oiseaux de feu vivant des siècles sans que le temps n'ait d'emprise sur eux. Ils finissent par être consumé par leur propre feu et reviennent à la vie. Lynn en est un. A quelques différences prêt. Pour commencer, Lynn est déjà morte deux fois et tel un phœnix elle est revenue à la vie dans un feu gigantesque. Mais contrairement à l'être mythique, elle ne vole pas, son vieillissement n'est pas stoppé et elle n'est pas vraiment pyrokinésiste. Elle l'a été, lors de sa deuxième vie elle a eut le temps d'apprendre à contrôler ce don mais sa régénération à effacé tous les souvenirs de cette époque et aujourd'hui elle sait juste augmenter la force d'un feu, son intensité. Lorsqu'elle panique trop longtemps elle enflamme ce qu'il y a autour d'elle et elle n'a aucun contrôle sur ça. A vrai dire, elle n'a pas vraiment de contrôle sur sa mutation, ayant oublié comment elle fonctionnait. Elle est donc une mutante de classe 1, plus dépassée par son don qu'autre chose. Elle ne sait pas combien de renaissance elle aura, alors elle tente tout de même de profiter de sa -ses- vie(s). Même si c'est un fardeau pour elle, qu'elle en a souffert et qu'elle en souffre toujours, elle trouve que c'est quand même un donc précieux et qu'il ne faut pas gâcher la chance qu'elle à d'avoir droit de revivre plusieurs fois.
Mis à part ce don c'est une jeune femme plutôt discrète et elle sait parfaitement se fondre dans la masse et ne pas se faire remarquer. Elle n’excelle pas au combat mais elle se débrouille assez pour pouvoir se défendre au cas ou.

   Derrière le masque, y a qui ?
 
 
Prénom/pseudo Moi  :51:Agebientôt la majorité internationale!  :27: Code règlementEnvoyé en Enfer par Raffael, huhu :bwah: Pv, scénario, marvel ou inventéInventéeComment as-tu atterri ici ?Google! Fréquence de connexionplus ou moins tous les jours, sauf période d'examens  :21:
RemarquesL'apocalypse est arrivée  :face:  Puis le fofo déboite  :*:

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Ven 9 Sep 2016 - 19:21


  Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises ? L'évacuation, le sacrifice de New York... De plus, Loki aurait été aperçu sur le champs de bataille, un retour serait-il à prévoir ?
Votre personnage ne sait pas forcément que le président est Loki
 
Je suis partagée sur cette décision. D'un côté, la population à été évacuer mais tout le monde a-t-il vraiment été sauvé ? Comment être sure que toute la population d'une ville telle que New York ait été entièrement évacuée ? Beaucoup trop de personnes, beaucoup trop de rues et ruelles, beaucoup trop d'appartements, de cachettes. Ils ont très bien pu rater des personnes et au jour d'aujourd'hui, tout ce qu'il pourrait rester de celle-ci sont des cendres. D'un autre côté, la menace à été éradiquée et les autres villes n'ont pas été ravagée comme ça aurait pu être le cas. Alors je ne sais pas vraiment quoi en penser, je suis à la fois pour et contre. Il devait bien y avoir une autre solution ? Je ne me résous pas à accepter qu'on rase une ville sans remords.
Pour ce qui est de Loki, je ne m'inquiète pas tellement. C'est peut-être une erreur de ma part, mais ce ne sont que des rumeurs, des spéculations. Et sur un champs de bataille, dans la confusion il peut très bien y avoir eut une erreur.


  Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, ou êtes-vous encore dans le camp des réfugiés à chercher un logement et/ou du travail ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés ?
 
Je n'ai pas eu à vivre ce changement de ville puisque je vis à Los Angeles. Bien que je sois partagée sur les décisions prises par le gouvernement pour New York, je ne vois pas pourquoi les réfugiés devraient en pâtir. Je les vois comme des personnes à aider, ils ont tout perdu, on leur a tout retiré sans leur demander leur avis et ils ont besoin d'aide pour retomber sur leurs pattes. Je n'ai jamais rechigné à aider quelqu'un, et encore moins quand je trouve qu'il y a une injustice.  Alors je ne vois pas de problème à leur arrivée.


Des rumeurs courent sur un possible recrutement de guerriers Midgardiens qui seraient assez valeureux pour tenter de reconquérir Asgard. En seriez-vous ? Et pourquoi accepteriez-vous ou au contraire refuseriez-vous ?

 
Il suffit de me regarder pour comprendre que je ne pourrais jamais faire partie de ces fameux guerriers. Pour commencer, je ne suis pas une guerrière forte et vaillante. Mettez moi en condition de guerre et la panique prendra le dessus. Je suis incapable de prendre part à ce genre de chose, ma dernière régénération étant plutôt récente je suis toujours hanté par les souvenirs de ma première vie. Ils reviennent sans cesse chaque nuit, toujours plus réaliste. Le bruit d'une casserole tombant au sol me tétanise sur place, alors imaginez moi une seconde sur un champ de bataille. Je ne mourrais peut-être pas de suite, mais ceux autour de moi ami ou ennemis serait probablement mort en quelque seconde. La panique enclenche mes pouvoirs et ne les contrôlant pas encore, je déclencherais sûrement un superbe feu de joie. Alors non, je ne me vois pas en faire partie, parce que je sais que je serais une véritable plaie.


  Votre histoire
 

  Une chaleur étouffante. C'est la seule chose que j'étais capable de ressentir. Pas de bruit, d'image, d'odeur, juste  une chaleur insoutenable. Je la ressentais partout, dans mes doigts, mes jambes, ma tête. J'avais envie de hurler, la sensation était horrible. Pourtant dans mes souvenirs, je n'ai jamais souffert de la chaleur, du froid ou des flammes de cette manière. C'est comme-ci mon propre sang s'était transformé en lave incandescente et qu'il battait dans mes veines et mes organes brûlant tout sur son passage. Je n'ai aucune idée du temps qui s'est écoulé mais j'ai fini par m'habituer à la chaleur et à cette sensation de brûler vive.  A tel point qu'au bout d'un moment j'ai été surprise de ressentir de moins en moins cette brûlure. Elle a finit par s'atténuer, s'adoucir pour ne laisser qu'une sensation de douce chaleur dans mon corps. Impossible d'esquisser le moindre mouvement sur le moment mais mes sens semblaient revenir et je me concentrais la dessus. Une odeur âcre me prit au nez, une horrible odeur de brûlé. Les seuls bruits que je pouvais entendre se résumaient à des crépitements. Je n'arrivais pas à penser à autre chose que mes sensations. Mais au fil du temps, et une fois certaine d'avoir récupéré tous mes sens mon cerveau se mit à fonctionner à une vitesse folle. J'étais morte. Encore une fois. Comment ? Je n'en savais encore rien. Mais ça ne devrait pas tarder. Je ne me souviens de rien, si ce n'est de certaines certitudes. Je peux revenir à la vie après ma mort. Comment et pourquoi ? Pour le moment cette partie reste floue. Mais je le sais. Tout comme je sais que ma mémoire va revenir par fragment dans les jours et semaines à venir. Je me souviens aussi de mon prénom. Ou plutôt mes prénoms. Deux vies, deux identités. La première Catherine Evelynn Meyer et  la seconde Rejane Marie Williams. Seulement je ne me vois pas garder la même identité que dans mon ancienne vie, les gens finiraient par se poser des questions. Pourquoi ne pas revenir aux sources ? Evelynn Meyer, dite Lynn Meyer. Je pourrais passer pour une descendante de la famille.
Finalement, j'ouvrais les paupières. Il fait nuit, tant mieux mes yeux ne se sont pas fait agresser par la lumière du jour. Je jette un regard anxieux autour de moi, je suis dans une pièce dont je n'ai aucun souvenir. Mais je ne pense pas que j'aurais reconnu cette pièce en flamme. Le bruit d'une horrible sirène passa au dessus du bruit des flammes et je me figeais. Je me tournais sur le sol pour prendre appuis sur mes bras et me relevais. Je ne pouvais pas rester là. Le feu ne m'est peut-être pas aussi nocif qu'à n'importe qui mais hors régénération les fumées dégagées par ce genre d'incendie peuvent quand même m'être fatale. Je commençais déjà à sentir ma respiration se compliquer. Le problème : je n'ai aucune idée de où se situe la sortie de cette foutue maison.
Ma tête finit par me tourner et ma vue se brouiller. Je n'aurais pas pu être aussi insensible à la fumée d'un feu qu'à ses flammes ? Ce serait bête de re-mourir maintenant. Une silhouette se découpa devant moi et m'attrapa au moment où mes jambes décidèrent de ne plus me porter. Le froid extérieur contrastant avec la fournaise dans laquelle je me trouvais quelques secondes avant me tira un léger frisson. Mon esprit comprit que j'étais en sécurité et lâcha prise, me plongeant dans l'inconscience.


Je rouvrais enfin les yeux après un temps qui me paru horriblement long. Et contrairement à ce que j'aurais pu croire, je ne me trouvais pas dans un hôpital. Je mis un moment avant de comprendre que je n'étais toujours pas vraiment réveillée. J'étais dans la cour d'une ferme où deux gamins jouaient ensemble, se courant après en riant. Je souris en observant la scène, attendrie. Je réalisais bien vite que la petite fille brune m'étais étrangement familière. Un cri me fit sursauter.
« Catherine ! John ! »
Je tournais la tête en pivotant, à la recherche de la voix. Mon regard se posa sur une femme brune, aux yeux similaire aux miens et je n'eus même pas à réfléchir ou a douter. Cette femme était ma mère. Aucun doute la dessus. Les-dits enfants rappliquèrent en courant, se stoppant quelques mètres avant l'entrée de la maison pour y pénétrer calmement. La porte claqua et je compris ou je me trouvais. Dans ma tête. Dans mes propres souvenirs. Je revivais des instants de ma propre vie. Mon passé était en train de se dérouler sous mes yeux. Et au fur et à mesure tout me revenais, comme si je n'avais jamais oublier.
A l'instant où je réalisais ça, le temps passa beaucoup plus vite, j'assistais à des scènes plus ou moins courante. Le temps s'arrêta un instant lorsque j'assistais à l'enterrement de ma mère mais comme si mon inconscient comprenait la douleur de ce souvenir il ne s'y attarda pas. Tout comme l’enrôlement de mon frère à l'armée. Jeune, fort et en pleine santé il n'y avait pas échappé. Mon cœur s'était serré à ces souvenirs. Je ressentais à nouveau la peine que j'avais pu ressentir, ainsi que la peur qui m'avait prise lorsque les combats s'était approchés de chez nous. Finalement, le lieu avait changé. Je me rappelais que nous avions fuit notre maison de Dunkerque à l'approche des troupes allemande pour rejoindre celle de ma grand-mère décédé dans un village non loin du Havre. C'est devant cette nouvelle maison que quelqu'un d'autre déboula, l'air stressé. Un homme d'une cinquantaine d'année, boitant de la jambe droite. Il était suivit de deux personnes, des adolescents. Deux garçons, qui n'avaient pas l'air stressés mais terrorisés. Je m'approchais instinctivement sans comprendre. Et une jeune femme ouvrit la porte. J'eus à peine le temps de réagir et de me faufiler dans la maison que les trois invités étaient entré et la porte claquée derrière eux.
Je laissais mon regard se poser sur la pièce. Rien de bien précieux, à première vue. Je regardais finalement la propriétaire des lieux et me figeais. J'étais là, certes plus jeune, je devais avoir 23 ou 24 ans, dans ces eaux là. Mon visage semblait tendu, les traits tiré par des nuits privées de sommeil.
« Personne ne les a vu ? »
Le doyen de la pièce secoua la tête et attrapa les deux jeunes hommes pour les mettre devant lui. Il leur sourit pour les rassurer et prit la parole.
« Voilà Jean et David, deux frères, ils restent ici un peu moins d'une semaine.. Il changeront de maison mercredi. »
La jeune femme -donc moi- hocha la tête et fit signe aux deux garçons de prendre place à table, où le repas attendait. La situation me semblait à la fois nouvelle et déjà vu. C'était un sentiment perturbant. Je découvrais la scène mais au fur et à mesure de son déroulement je comprenais ce qui été arrivé avant. Ces deux gosses était des juifs. Traqué par les Nazis et leur soif de pouvoir. Une bouffée de haine me prit, comme lors du début de cette guerre. C'est ce qui nous avait poussé à faire ça avec mon père. Il avait été réformé à cause de son âge et de sa jambe l'handicapant. Mais il ne pouvait pas laisser les allemand faire ce qui leur plaisait. Encore moins quand ça voulait dire qu'ils traquaient et emmenaient des juifs sous prétexte qu'ils étaient juifs justement. La situation m'avait tout autant révolté et nous avions fini par rejoindre un groupe de Français aidant des juifs dans leur fuite. Mon passé commençait à se reformer morceau par morceau dans mon esprit.

Une fois encore, la scène changea. Tout aussi vite j'observais le mouvement du soleil derrière la fenêtre. Des mois, des années s'étaient écoulées. C'est comme ci mon histoire avançait vitesse grand V, des scènes banale passaient devant mes yeux. Alors que le temps ralentissait une nouvelle fois pour me laisser voir un moment important de ma vie. Des coups furent frapper à la porte. Secs, rapide.  Je me vis passer pour aller ouvrir. J'avais le même visage que l'actuel. Donc sensiblement le même âge. L'autre moi, ouvrit donc la porte docilement, le visage fermer en maugréant un « oui » ensommeillé.  Je souris en remarquant que je n'ai jamais dû être du matin. Mais je ravalais bien vite ce soir en apercevant deux soldat allemand devant ma porte.
« Fräu Meyer und Herr Meyer ? »
Je me braquais en m'observant hocher la tête sans broncher. Le gradé allemand posa sa main sur mon épaule pour me faire reculer et entrer dans la maison, son acolyte le suivant de prêt. Cinq autres hommes passèrent le pas de la porte. Un d'entre eux attrapant celle que j'étais à l'époque par le bras sans ménagement. Deux autres se chargeant d'aller chercher mon père pour le ramener comme un chien dans le salon. Les autres retournant la maison de fond en comble. Au bout d'un moment interminable, ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient. Le passage pour la cave caché par un tapis. Cave occupé par des juifs. Différents des deux jeunes garçons de tout à l'heure. Nous ne gardions ces gens que quelques jours, les traînant de maisons en maisons pour qu'ils ne soient ps attrapé. Ce jour là, c'était une femme et son mari. Les soldats les ont traîné dehors en même temps que mon père et moi-même. Je suivais le mouvement, horrifié à l'idée de ce qui était en train de se produire.
Une fois dehors, nous fumes jeté au sol, tombant genoux dans la boue. Seul mon père était encore debout. Un soldat allemand prit la parole, parlant un français approximatif.
« Qui d'autre les cache ? Nous les trouveront, comme nous vous avons trouvé. Nous vous laisseront vie si vous collaborez. »
Mon père cracha au sol avec un regard méprisant. Il ne se laisserait pas avoir. Ils étaient tous les quatre condamnés et il était hors de question qu'il entraîne d'autres personnes dans sa chute. Je sentais la même panique que lorsque cette scène s'était produite pur la première fois, et c'est sans surprise que je sentis la haine monté elle-aussi dans mon corps lorsqu'un des soldats jeta mon père au sol. Des habitants se regroupaient au loin, pour observer la scène. Certain avec un regard compatissant, d'autre un regard dur. Je me tournais vers moi-même lorsque je perçu ma propre voix hurler. L'autre moi avait tourné la tête vers les habitant, l'un d'entre eux les avait vu et avait divulguer l’information aux allemands.
« Collabo ! Vous êtes la honte de vot.. »
l'autre moi n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un des soldats lui collait un coups de poing au visage. La douleur se répandait à nouveau dans mon nez, je ressentais les sentiments et les coups. J'avoue que je me serais bien passée de cette partie. La jeune femme juif que mon père et moi avions hébergé tenta de me relever mais un soldat l'en empêcha. J'eus un sourire triste, cette femme allait mourir avec nous et elle n'avait même pas l'air d'avoir peur. Elle était là, nous observant avec un petit sourire de remerciement.  La suite se fit en silence, personne n'osa broncher. De toute façon nous étions mort. Les soldats nous ont attaché les poignets en vitesse avec de la corde prise dans notre maison. Nous étions au sol en ligne, un soldat  face à chacun d'entre nous et je m'observais. J'avais un air méprisant, haineux sur le visage mais un regard vers les autres condamnés m'entourant fit partir ce masque. Je leur lançais un sourire. J'étais fière. Fière de m'être opposé à ce que je jugeais injuste, fière de mon père, fière de ce couples qui gardait la tête haute à nos côtés.  
Une douleur me prit à la tête et je tombais moi même à genoux au sol, à seulement quelques mètres de mon cadavre. Je me serais vraiment passer de ces sensations.
Je fermais les yeux pour tenter d'atténuer la douleur alors que je pouvais presque sentir l'odeur du sang coulant et se mélangeant à la boue sous nos pieds. Puis d'un coup plus rien, plus de bruit, d'odeur. Rien. Un moment passa où il n'y eut rien.
Puis finalement, une nouvelle scène se présenta. Courte, et n'ayant aucun rapport avec celles d'avant. Une vieille femme, seule dans sa maison. Elle changeait de pièce lorsqu'elle s’effondra face à moi, son corps passant à travers le miens alors qu'une vive douleur me prit à la poitrine. Quand est-ce que ça va s'arrêter ?! Une main sur mon propre cœur je m'appuyais au mur, jetant un regard à cette femme. Aucun doute que c'était moi. Moi vieille et en train de mourir. Sinon pourquoi je verrais ça et ressentirais ces douleurs ? Au bout d'un moment, la douleur se calma quand le dernier souffle fut rendu.
Pourquoi n'avais-je rien vu de sa vie ? Je ne connaissais rien d'autre que ce qui s'était produit pendant ma première vie ! Tous les souvenir m'étaient revenu pour la première mais pas pour la seconde. Je pouvais juste dire que j'avais été mariée au vue de l'alliance ornant l'annuaire de mon cadavre vieilli. Et comme la première fois, quelques secondes après mon dernier battement de cœur, je plongeais dans le noir.


Finalement j'ouvrais les yeux encore une fois. Je tombais sur le lieu que j'avais imaginé : un hôpital.  Je me trouvais face à un agent de police qui me posa un nombre de question considérable, à une vitesse quasi inhumaine et .. Dans une langue étrangère. Je ne comprenais presque rien à ses paroles. C'est au bout de plusieurs minutes qu'il comprit que je ne parlais pas un traître mot de sa langue. Il leva les yeux au ciels, visiblement agacé et sortit sans ouvrir la bouche. Quelques temps plus tard il débarqua avec un autre homme, qui commença par me parler dans une autre langue étrangère. Différente de la première. Au bout de deux ou trois essais, il parla enfin français et je commençais à répondre à ses questions. A savoir : où se trouvait la femme à qui appartenait la maison ? Pourquoi j'y étais ? Et pourquoi elle avait prit feu ? Je compris immédiatement que j'étais suspecte pour un meurtre et un incendie. J'inventais un mensonge tenant la route. Je me voyais mal leur dire que j'étais cette femme. D'autant que je ne me souvenais pas de cette vie là. Je racontais donc que j'étais de la famille de cette femme, qu'elle était repartie en France pour voir notre famille en me confiant sa maison. Et qu'un incendie s'était déclenché alors que j'étais dans la maison.
L'agent n'y croyait pas vraiment, je n'étais pas dupe n'y une menteuse hors-pair. Mais il n'avait aucune preuve. Et après enquête l'affaire fut classé sans suite. Si j'ai le même problème à chaque réincarnation, ça va devenir problématique.

Finalement, j'appris que je vivais aux États-Unis. Comment j'y étais arrivée ? Je n'en sais rien, j'ai dû venir vivre ici au cours de ma vie précédente mais visiblement je ne vais pas m'en souvenir pour le moment. Mais si je vivais ici, pourquoi je n'ai rien compris lorsque l'agent m'a parlé ? C'est au bout de quelques semaines que je réalisais que j'avais oublier beaucoup de choses. Tous les détails de ma première existence étaient présent, et frais dans ma mémoire. Mais tout ce que je n'avais pas appris dans cette vie m'était inconnu. Cependant j'apprenais beaucoup plus vite, je n'ai mis que quelques mois à réapprendre la langue, ou à conduire par exemple. J'ai fini par penser que mon cerveau n'avait pas réellement tout oublié, il suffisait de le solliciter un peu pour qu'il se rappel les connaissances que j'avais pu acquérir et qu'il finissait par les ré assimiler rapidement. La seule chose avec laquelle ça ne semble pas fonctionner est ma mutation. Je n'ai plus de contrôle sur elle, or je suppose qu'en quatre-vingt ans d'utilisation j'ai au moins appris quelques trucs. Complètement oublier aujourd'hui. Je commence tout juste à réussir à maîtriser un feu existant. Si tant est que simplement varier son intensité est considéré comme contrôler le feu. Autrement dis, j'ai encore du boulot de ce côté là.
J'ai dû repasser mon diplôme d'infirmière, la médecine ayant beaucoup évoluée depuis l'entre-guerre. Et ne me souvenant de rien de récent, j'ai du éplucher les anciens journaux et articles sur le net -après avoir apprit à utiliser un ordinateur- pour connaître les événement ayant eut lieu dans le pays ces dernières années. C'est ainsi que j'ai appris l’existence des mutants, ou du moins qu'ils y en avaient beaucoup plus que ce que je n'aurais jamais pu imaginer. Et que le gouvernement à ensuite monter un projet sentinelles. C'est à ce moment là qu'il a fallu que je tombe. Des déportations, des captures. La terreur régnant. Finalement, en presque cent ans, il semblerait que l'humanité n'ait pas changée. Sauf que cette fois ce sont les personnes comme moi que l'on pourchasse. Y aura-t-il toujours une minorité, un « peuple » de persécuté dans ce monde ?  Heureusement, certains se sont révoltés contre cette purge et ils ont fini par avoir raison de cette traque. Le gouvernement à même reconnu son erreur. Autant tout de suite dire que cette annonce m'a bien fait rire. Combien y a-t-il eut de personnes victimes de cette « erreur » ?



 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Ven 9 Sep 2016 - 19:52
Bienvenue parmi nous! Et puis t'as trop de classe
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Ven 9 Sep 2016 - 19:53
Heureuse de voir que tu as finalement sauté le pas ! Et très bon choix d'avatar par ailleurs, Gemma est sublime. :77:

Bienvenue dans le coin et bon courage pour le restant de ta fiche. :60: Tu as sept jours pour la terminer mais il n'y a aucun soucis à ce que tu demandes un délai, n'hésite pas à venir poser des questions si besoin en est. :love:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Samuel Wilson
Avengers
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Ven 9 Sep 2016 - 19:57
Bienvenue par ici et bon courage pour la rédaction de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Ven 9 Sep 2016 - 19:58
Mercii Je peux en dire autant de toi!
Je dois avouer que je n'aurais pas pu résister bien longtemps Yelena Rire Merci en tout cas :21:
Merci Samsam!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Sam 10 Sep 2016 - 10:24
Cet avatar Du coup j'ai hâte d'en savoir plus sur cette petite phénix ! Bienvenue parmi nous !


To know what they did to you, it would break your captain's heart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Sam 10 Sep 2016 - 11:51
Le soldat de l'hivers *sors loin, très loin*
Merci, je vais finir cette fiche au mieux et au plus vite, que vous sachiez tout d'elle :21:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noh-Varr
Dark Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Captain Marvel / Le Protecteur
♠ EMPLOI : (Dark) Avengers II
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Sam 10 Sep 2016 - 12:48
Bienvenue plus officiellement sur le forum ! (c'est Jack uhuh ♥️) hey :amour:
J'ai hâte d'en savoir plus moi aussi :52:




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]    Sam 10 Sep 2016 - 13:16
Merci :36: (oula, la schizophrénie, ça a l'air courant ici :P )
Ça avance, ça avance :52:
Revenir en haut Aller en bas
 

Lynn ❧ Le phœnix renaissant de ses cendres [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Un phoenix renaissant de ses cendres (pv elbert)
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» Kim Smith vs Brea Lynn
» Anna Lynn
» Siloë-Lynn ♦ àlarecherched'untitre





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc