Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Katherine K. Kahn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Katherine K. Kahn   Ven 7 Oct - 21:54


   
feat avatar
Katherine Kamilya Kahn

   

   
Carte d'Identité
ShimiliæXIIIè siècle, IslandePlus de huit-cent cinquante ans, d'apparence la trentaine. Vice-présidente du conseil de sécurité de l’ONUCélibataireBisexuelleL’Histoire, les mythologies, les sciences, la lecture, la bonne cuisine italienne et française, les pâtisseries. Super-héros indépendant

   
Caractère

   Katherine K. Kahn est une femme au mental d’acier, qui dirige d’une main de fer, sans se laisser faiblir par les événements, même les plus étranges qui lui soient arrivés. Sa longue vie et ses très nombreuses expériences lui on prouvés que le monde est dur, et selon elle, on ne peut y répondre que par la dureté. Elle se montre souvent cinglante et directe avec ses employés, car elle déteste parler pour ne rien dire. Elle fait toujours son travail au mieux et proprement, détestant laisser derrière elle une tâche non-accomplie ou seulement à moitié terminée. C’est une battante, et elle n’abandonnera que si elle y est forcée ou si elle n’a plus d’autre choix. Elle a aussi en horreur l’injustice et sa bat constamment pour redresser les torts créés par les hommes dans ce système bancal. Ses employés diront d’elle que c’est une femme forte, souvent impatiente, parfois même colérique, mais qui réfléchie toujours avant d’agir, ne permettant pas la moindre petite erreur. Et c’est d’ailleurs sans doute surtout grâce à son fort caractère qu’elle a put atteindre le poste de vice-présidente du conseil de sécurité, à l’ONU.
Mais malgré sa personnalité difficile, Katherine est aussi une femme douce et gentille. Certes, elle est cassante, mais lorsqu’elle voit qu’elle en a trop fait, elle connaît les mots pour réparer son erreur. Son caractère est très souvent surprotecteur, car elle a appris à travers sa longue existence que la vie n’a pas de prix, et bien qu’elle ai des litres de sang sur les mains, elle a la mort en horreur et ne tue qu’en tout dernier recours.
Ce caractère, elle l’a acquis au fur et à mesure que sa vie se construisait, dans la vie de tout les jours aussi bien que sur les champs de bataille. Cela lui auras pris bien longtemps d’ailleurs.

   

Pouvoirs & capacités

   Il y a très longtemps, Katherine K. Kahn, nommée alors Shimiliæ, a eut un choix à faire. Elle a choisit, et de part cette décision, elle acquis des pouvoirs particuliers, etmais aussi l’immortalité., bien que ce dont un peu particulier fut le fait d’une erreur de manipulation. Mais, alors que ses nouvelles capacités lui étaient conférées, elle devint une autre personne. Elle possède le don d’utiliser et de faire apparaître des miroirs, de bien des façons.

Glace: Son premier pouvoir, celui qu’elle utilise le plus souvent. Elle a la capacité de faire apparaître des miroirs, de formes et tailles multiples. Elle utilise donc ce pouvoir surtout pour jouer avec la lumière. Elle sait créer une multitude de minuscules miroirs comme une armure. Elle utilise alors tous les reflets de manière à se rendre invisible. Elle peut dévier les rayons lumineux, mais aussi les ultraviolets et infrarouge, ce qui fait qu’on ne peut pas repérer sa chaleur. Ou bien, elle peut encore créer des illusions, même si, en portant suffisamment son attention, on pourra remarquer un léger scintillement dans l’air. Mais elle pourra tout à fait recréer une scène entière rien qu’en captant les milliers de couleurs de son environnement. C’est ainsi qu’elle est morte de nombreuse fois, simulant un décès pour pouvoir disparaître et recommencer une vie ailleurs. Ces miroirs qu’elle utilise sont fragiles, mais ils ont l’avantage d’être très facile à créer et contrôler. Elle peut fabriquer et manipuler des millions de minuscules miroirs sans se fatiguer, et tant qu’elle garde sa concentration, elle pourra maintenir ses miroirs sans limite de temps. Mais si elle perd sa concentration, alors toutes ses glaces se briseront en un quart de secondes. C’est pourquoi elle est très vulnérable lorsqu’elle utilise sa technique de reflets. De plus, les miroirs ne peuvent pas modifier le son ambiant, ce qui fait qu’elle doit ruser pour pouvoir rendre ses illusions aussi vrai que nature.

Éclats: Katherine a aussi la possibilité de fabriquer des miroirs beaucoup plus résistants, parfois autant que que le diamant. Mais ces miroirs sont bien plus difficiles à fabriquer et à maintenir. Généralement, elle créée des miroirs éphémères qui vont se briser quelques secondes après leur apparition, pour éviter qu’elle ne se fatigue trop. Elle n’utilisera jamais ses glaces dures pour se créer une armure, car cela l’épuiserait très rapidement. Elle les utilisera plutôt pour un usage offensif, créant des lames de verre tranchantes et mortelles, dont même les éclats peuvent faire de graves dégâts. Elle utilisera cette attaque d’un coup, blessant ou tuant son adversaire en faisant apparaître en un instant un éclat de miroir dans le vide. Il s’agirait un peu d’une épée dont elle aurait le contrôle à distance.

Généralement, elle combine ses deux attaques reflets et éclats, se rendant invisible et touchant l’adversaire tout en restant cachées, puisqu’elle est très vulnérable. Mais cela demande plus d’attention, puisqu’elle doit rester concentrée et sur ses miroirs d’illusions, et sur ses lames de verre. Malgré tout, ses glacesreflets utilisent très peu de son énergie, contrairement aux éclats.

Reflets: Shimiliæ peut aussi créer un miroir ayant le pouvoir de parer ou renvoyer toute attaque contre son lanceur, que ce soit un rayon d’énergie, une flèche ou même une balle. Cependant, ce type de miroir étant extrêmement difficile à créer, elle ne peut pas le fabriquer lorsqu’elle utilise un autre sort et ne le maintient que durant cinq secondes au maximum. La particularité de ce verre, c’est qu’il peut se ramollir, voir même devenir liquide et alors absorber plus facilement de puissants impacts.


À noter aussi qu’elle a besoin de voir pour utiliser ses pouvoirs. Si elle est privée de la vue d’une façon ou d’une autre, elle ne pourra créer aucun miroir. Mais ses yeux eux-mêmes sont intouchables car, lors de l’apparition de ses pouvoirs, une fine membrane de verre quasi-indestructible s’est formée, protégeant ses globes oculaires, mais rendant aussi sont regard plus pâle.



Katherine a aussi plusieurs dons humains, utiles dans sa vie de tous les jours.

Elle sait parler, lire et écrire de nombreux dialectes, principalement l’anglais, le français, l’espagnol, l’allemand et le mandarin. Ayant vécu durant des époques lointaines, elle connaît aussi le latin, le grec ancien, le celte antique et d’autre langues mortes ou révolues. Sa fonction lui demande aussi de savoir parler le japonnais, le brésilien, l’italien et le russe.



  Derrière le masque, y a qui ?
 
 
Prénom/pseudoJaelian MendéléviumAge17 ansCode règlement:siren: Pv, scénario, marvel ou inventéInventéComment as-tu atterri ici ?En cherchant un site de jeu de rôle lié à l’univers MarvelFréquence de connexionLe plus souvent que je le pourrais, une fois par semaine au minimum. Mais je suis aussi assez pris IRL, alors je ne peux pas donner de fréquence précise.
RemarquesICI

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Ven 7 Oct - 21:55




   Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises ? L'évacuation, le sacrifice de New York... De plus, Loki aurait été aperçu sur le champs de bataille, un retour serait-il à prévoir ?
   
Depuis le début de la purge, Katherine K. Kahn s’est ouvertement opposée au projet.  Elle a mené son combat dans l’ombre, réussissant à sauver plusieurs mutants, mais malgré ses efforts au devant de la scène et dans les coulisses, elle n’est pas parvenue à grand chose. Aussi a-t-elle amèrement regretté les combats qui s’en sont ensuivit est la crise politique qui a bouleversé tout le Nord de l’Amérique.
Aussi, lorsque la purge se termina enfin et que le jeune et prometteur John Liesmith se présenta au pouvoir, elle lui accorda tout son soutien. Elle approuva ses première décision, jusqu’à l’enregistrement des Avengers. Sa politique de paix mondiale et de lien avec les pays étrangers abondait dans le même sens qu’elle. Cependant, le président parvint à redresser un peu trop rapidement le système politique des USA à son goût, et elle commença à soupçonner de la corruption de la part de Liesmith.
Et puis il y a eu l’attaque de New-York. Abandonner New-York a été une grave erreur de la part du président, et le doute s’installa définitivement dans l’esprit de Katherine. Même si elle avait aidé de tout côté à l’évacuation des New-yorkais, elle avait vu des créatures n’appartenant assurément à aucun des deux camp ravager des quartiers entiers. Elle avait même entraperçu au coin d’une rue le dieu Loki lui-même, mais elle avait rapidement fait demi-tour, sans chercher d’explication.
Arrivée à Los Angeles, elle avait de plus en plus de doutes sur Liesmith et s’est donc décidée à se méfier de lui. Mais pour le moment, il n’était pas au centre de ses préoccupations et il était surtout un vrai soutient pour le pays, alors elle n’avait aucune raison de tenter une confrontation ouverte. Sur la scène politique, elle continue donc de le soutenir.


    Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, ou êtes-vous encore dans le camp des réfugiés à chercher un logement et/ou du travail ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés ?
   
La jeune femme, voyageant beaucoup depuis l’abandon de New-York, est très occupée. Elle a du faire environ cinq fois le tour du monde pour expliquer la situation en Amérique et les décision prises par le gouvernement américain, ainsi que gérer d’autres conflits naissants. Son quotidien devient de plus en plus chaotique et elle s’en sort à grand peine. Mais elle ne se laisse pas abattre par le difficulté et elle continue d’apporter son soutien inconditionnel au réfugiés new-yorkais, faisant construire des logements en périphérie de Los Angeles, même si ce n’est pas réellement son rôle. Après tout, le gouvernement américain à bien été chamboulé par la chute de Manhattan et elle a accepté de remplir certain poste par intérim en attendant que d’autre prennent le relais. Et lorsqu’elle a un peu de temps libre, elle le passe dans son nouveau loft, tranquillement. Elle ne sort que très rarement son costume de Shimiliæ, en tous cas beaucoup moins qu’avant.


Des rumeurs courent sur un possible recrutement de guerriers Midgardiens qui seraient assez valeureux pour tenter de reconquérir Asgard. En seriez-vous ? Et pourquoi accepteriez-vous ou au contraire refuseriez-vous ?

   
Si Asgard appartient au Asgardiens, alors Shimiliæ veut bien participer à la reconquête du monde des dieux. Alors elle prendrait bien quelques petites vacances pour arrêter d’avoir la migraine chaque jour à cause de la montagne de travail qu’elle a à faire pour les Nations Unies, et elle irait botter le cul à quelques géants. Mais elle le ferait surtout pour rétablir la justice et pour se faire des alliés des dieux scandinaves.


   Votre histoire
   

    Mon histoire commence il y a un certain temps. Enfin, quand je dis un certain temps, ça veut dire environ mille ans. Ou pas tout à fait.
Je suis née sur l’île de Thulé, l’actuelle Islande, aux XIII siècle après J.C. Fille bâtarde d’une roturière et d’un riche héritier noble, j’ai été abandonné à la mort dans le froid de l’hiver à tout juste deux mois, car ma mère étant morte en couche et mon père ne souhaitant pas me reconnaître, personne ne voulait de moi. Je suis passé à deux doigts de la mort, et je n’ai dû mon salut qu’à un groupe de femme qui passait par là. Elles m’ont recueillie, élevée et aimée comme une mère. Jusqu’à seize ans, j’ai vécu dans l’insouciance et la douceur d’un couvent perdu entre deux volcans éteints. Et c’est là que ma maladie est apparue. Une maladie très étrange, que les rares médecins qui sont venus m’examiner n’ont jamais su expliquer la cause. Ma peau se recouvrait petit à petit de miroirs, m’emprisonnant dans un carcan de glace. Mes jambes puis mes bras furent paralysées, et rapidement, seule ma tête était encore libre. Je ne souffrais pas, mais j’avais peur de finir totalement paralysée et de mourir étouffé dans un miroir, mort on ne peut plus étrange. Finalement, le dernier médecin de l’île, après avoir passé deux jours à mon chevet, à déclarer que j’étais perdue. Et là, j’ai vraiment pris peur.
C’est alors que la mère supérieur du couvent est venue me parler. Elle m’a expliqué qu’elle était responsable de ma maladie. En fait, lorsque les femmes m’avaient trouvé sur leur chemin, j’étais déjà morte de froid. Ayant pitié de moi, elle s’était décidée à me ressusciter, grâce à une antique magie venue du fond des âges, la Maîtrise des Miroirs. Elle me raconta qu’elles avaient échangée mon cadavre contre mon reflet. Je me souviens alors très clairement m’être énervée contre elle et avoir dit qu’elle racontait n’importe quoi. Je ne pouvais pas croire que j’étais mon propre reflet, je trouvais ça absurde. Et puis, ces femmes fesaient partie d’un couvent, comment auraient-elles pu pratiquer la magie alors qu’elle vouaient un culte à Dieu?
Avant de me répondre, elle m’a prit la main (enfin, plutôt le miroir) et elle a tiré une petite glace de sa poche. Et elle m’a montré mon reflet. Et à ma grande surprise, il n’y avait rien. Juste mon lit et le mur de ma chambre, mais pas moi. Elle à alors reprit ses explications.
Ce couvent était en réalité un refuge pour celles que l’on surnommait les bénévolentes, soit des sorcières qui pratiquaient la magie pour soigner. Il contenait dans sa bibliothèque un savoir immense sur toutes sortes de magie, notamment celle des miroirs avec laquelle j’étais revenue à la vie. Mais aujourd’hui ma vie de reflet me rattrapait et je devait retourner dans un miroir, raison qui expliquait mon état actuel. La mère supérieur me confia aussi qu’il y avait un moyen pour que je puisse échapper à ma maladie. Je devais apprendre la Maîtrise des Miroirs, ce qui serait un long et difficile apprentissage, mais grâce auquel je serais libre. Mon choix fut rapidement fait.
Les premières semaines furent les plus dures, mais au bout de deux mois je savais contrôlé un miroir, et le cocon qui me retenait disparut. Puis j’ai appris à modeler les images, à jouer avec la lumière pour créer des images. On m’a inculqué à créer des miroirs, à m’en servir pour me défendre, et pour me battre.
Ce ne fut que seize ans plus tard, à l’âge de trente deux ans, que j’avais épuisé toutes les connaissances sur la Maîtrise des Miroirs. La mère supérieur m’a alors baptisé d’un nouveau nom: Shimiliæ.
Je suis restée encore quelques années dans le couvent, et j’y serais bien resté encore un peu. Mais malheureusement, une rumeur avait courue sur l’île comme quoi il y avait un sabbat de sorcières dans les montagnes. Alors ils sont venus en pleine nuit et ont tout détruit. Moi j’ai eu le temps de m’enfuir, mais aucune autre n’a survécu, et le couvent fut détruit. Lorsque je revins au couvent le lendemain, je retrouvas le corps des femmes brûlés vif ou pendu, à côté des ruines de ce qui avait été mon foyer. Je m’était mise à pleurer et je rêvais de vengeance, de faire payer à tous ceux qui avaient détruit ma famille. Et c’est là que je perçus des gémissements parmi les cadavres. Je courus vers les corps et extirpais la mère supérieur, couverte de sang et d’hématomes. Je la regardais en pleurant, et je lui parlais de vengeance, de mort, de solitude et de peine. Mais elle m’a coupée et m’a dit des mots que je n’oublierais jamais.
«Ma fille, ne cherche pas la vengeance, elle ne t’apportera rien. Les hommes étaient, sont et seront toujours stupides et incohérents. Il ne connaissent pas la valeur de la vie comme je la connais. C’est le plus beau de tout les cadeaux dont on puisse rêver, qui mérite tout les sacrifices, mais je pense qu’il ne le comprendront jamais. Alors veille sur eux, et protège les.
-Mais je ne veux pas mettre ma vie en péril pour ces monstres
-Ma fille, sache que ta vie sera longue, très longue. Tu n’es pas totalement humaine, tu es aussi ton reflet. Alors tant qu’il y aura un reflet quelque part dans le monde, tu pourra vivre. Tu as l’éternité devant toi, ne la gâche pas en violence et souffrance. Offre ta vie pour préserver la Vie de la bêtise humaine. Et puis, tu as des pouvoirs, des connaissances. Alors fais en bon usage. Et maintenant part, va voir le monde. Moi, je suis attendue ailleurs.»
Et c’est sur ces mots qu’elle est morte. Et moi je souffrais terriblement, mais je savais qu’elle avait raison. Alors je me suis relevée et j’ai pris le premier navire à destination de la côte.
Lorsque je suis arrivée dans le royaume de Norvège, je n’était qu’une simple femme, et je me suis engagée en tant que servante auprès d’une famille de la noblesse. Et c’est là que mes problèmes ont commencé. En effet, étant immortelle, je ne vieillissais pas, et après vingt ans de fidèle services auprès de la même famille, les soupçons ont commencés. J’étais sensé avoir la cinquantaine, mais pas un cheveux blanc, pas une ride, rien qui puisse indiquer le passage du temps sur moi. Alors j’ai appris à simuler ma mort, grâce à mes miroirs. Et j’ai disparu. Je me suis enfui loin de la bourgade dans laquelle j’étais arrivée pour une ville plus grande, où je me suis mis au service d’une autre famille noble. Je suis entrée à la cours du roi de Norvège sous le règne d’Hakon V. Je suis passé de famille en famille, me faisant discrète pour ne pas être reconnue par les anciennes familles. J’ai assisté à l’union de la Norvège, de la Suède et du Danemark au cours du XIV siècle. Finalement, j’ai décidé de descendre dans le Sud pour découvrir un peu mieux cette Europe dont on parlait tellement et pour fuir la peste noir qui ravage le pays. J’ai traversé le Danemark pour arriver en Allemagne, alors morcelée en de multiples territoires et cités, sous le contrôle de seigneurs, eux même dirigés par un Empereur. Cette fois-ci, j’ai ressuscité en tant que tenancière d’auberge dans la ville de Francfort. J’étais au courant de tout, ce qui se passait à la cour, mais aussi dans le milieu des paysans, et à l’étranger. J’aimais bien mon travail, c’était tranquille, et même si je venais de temps à autre en aide à quelqu’un, j’utilisais rarement mes pouvoirs. Je vivais heureuse et j’ai même pu rencontrer quelqu’un. Un jeune fils d’ambassadeur anglais, la trentaine environ. Il s’appelait Geoffrey Eming. Nous nous sommes marié et avons eu un enfant, William, mais j’ai du le quitter précipitamment, le laissant seul pour élever notre fils. Quelqu’un m’avait repéré et je devais à tout prix m’en aller. Je n’ai jamais pu avouer la vérité à mon mari. Je suis partie précipitamment vers l’Est. Je me suis réfugiée quelques années en Russie. Je suis alors parti vers l’Orient où je suis restée pendant un siècle entier en tant que marchande de miroir. Je n’y ai rien vécu de très palpitant, si ce n’est la visite d’un eunuque de l’empereur Jingtai qui voulait m’acheter un miroir très spécial. Je me suis surpassée pour créer cette œuvre qui est aujourd’hui entreposée dans les sous-sols du Smithsonian Museum de Washington.
Je suis reparti en Europe au début du XVI siècle. J’ai rapidement traversé l’Est pour arrivé en Italie, dans la République de Venise. La beauté de la ville sur l’eau se partageait avec sa saleté innommable. J’y ai repris mon travail de fabricante de miroirs. J’entendais parler des guerres à l’Ouest, et de la découverte de nouvelles terres loin derrière l’océan. On avait découvert l’Amérique.
Je vivais tranquillement de mon travail, lorsque je reçus un jour un client un peu particulier. En discutant avec lui, j’appris qu’il s’appelait Ermano Eming, du même nom que mon mari. Il était le petit-fils d’un ambassadeur anglais établi à Francfort, peut-être mon fils, William Eming. Il m’a acheté une glace simple et est reparti. Je ne l’ai plus jamais revu, mais il avait fait naître en moi une tornade d’émotions. Jusque là, je n’avais jamais eu la notion de solitude ou d’ennui. C’était seulement en découvrant ce jeune homme, possiblement mon descendant, que je m’était tout à coup sentie vieille. Je connaissais la mort, mais jusque là je n’avais jamais pris conscience que ma vie était aussi longue. Et j’ai commencé à me sentir seule.
Je suis parti deux mois après pour l’Helvétie, ou j’ai fait une autre rencontre très particulière: un initié de Saint Nicolas de Flue, un hommes pieux et croyant. Je me suis mis à lui parler de mon problème, sans évoquer  ma longévité, et j’ai eu un débat très intéressant avec lui. Je ne crois pas en Dieu, mais son point de vue m’a apporter énormément, et m’a libérer d’un lourd poids, car je sentais que je pourrais, un jour, rencontrer quelqu’un comme moi.
J’ai repris la route pour la France dont on parlait tant et qui m’attirait depuis longtemps. J’arrivais à Lyon en même temps que la nouvelle du massacre de la St-Barthélémy. Sous le règne d’Henri III, puis d’Henri IV, j’ai apporté mon aide au protestants, pourchassés et tués par l’Église. Finalement, lorsque la Guerre de religion se termina, je décidais de monter au Nord, à Paris. J’ai vécu deux vies dans la campagne avant de finalement arriver dans la grande ville. Henri IV avait été assassiné et Louis XIII régnait, sous le tutorat du cardinal Richelieu. Je suis entrée à la cour en tant que damoiselle d’honneur de la reine Anne d’Autriche, et j’ai soutenue la reine dans sa lutte incessante contre le cardinal qui manipulait le roi et qui voulait le pouvoir pour lui seul. J’ai fait alors ma première apparition sur un tableau dépeignant la suite de la reine. J’ai utilisé ma magie pour contrecarrer les plans de Richelieu, et je dois bien avouer que je me suis amusée durant cette période. Et puis Louis XIII est mort et Louis XIV, le Roi Soleil, monarque suprême de France, est monté sur le trône. Et là, il a séquestré toute sa cour à Versailles, alors en construction. Durant trente ans, je suis restée enfermée là-bas au milieu de courtisans et de nobles, tous plus jaloux et fiers les uns que les autres. J’y ai appris la méfiance et la manipulation, car sans ces deux armes, je serais sans doute morte.
Finalement, le roi est mort et j’ai réussi à m’esquiver alors que son petit-neveu, Louis XV, était couronné.
J’ai pris un bateau pour l’Angleterre et je me suis installée à Londres, à nouveau en tant que marchande de miroir. L’union avec l’Écosse qui donna naissance à la Grande-Bretagne, puis plus tard au Royaume-Uni, permis un rapide développement de l’économie maritime, et je pu agrandir mon commerce dans d’autres régions. Il y eu ensuite la révolution française, puis Napoléon Bonaparte prit le pouvoir et finit par s’autoproclamer Empereur. Je repartit en France en 1817, deux ans après la chute de l’Empire et Waterloo. J’ai participé à la révolte du peuple sous la Restauration, à la naissance de la deuxième république, au seconde empire, et enfin à la Commune, un épisode tragique. Cette partie de ma vie s’est déroulée rapidement, et je n’ai pas grand-chose à dire, je pense que les livres d’histoire le feront mieux que moi. J’ai préféré partir en Amérique en 1874 pour découvrir ce fameux Eldorado dont on parle tant. J’ai été très vite déçue de ce que j’ai découvert là-bas, c’était vraiment horrible.
Je suis revenue en France lors de la première guerre mondiale, en 1915, pour venir en aide aux alliés. J’ai sauvé beaucoup de vie, et pour la première fois, on m’a appelée «héros». Je suis reparti en Amérique et y ai fondé tant bien que mal une petite entreprise florissante de fabrication de montre avec un collaborateur, qui fut malheureusement ruinée par le krach boursier de 1929. J’ai déménagé en Allemagne en 1932, et j’ai découvert l’horreur du fascisme d’Hitler. J’ai aidé une association à se battre contre le mouvement lancé par le führer sous le nom de Juliet Kahn, ma grand-mère officielle, mais sans succès. Finalement, la seconde guerre mondiale a éclaté et je suis retournée au combat. J’ai apporté une fois mon aide à Peggy Carter et au futur SHIELD, même s’il ne reste nul trace de moi dans les archives de l’organisation. J’ai même croisé Captain America, mais en tant que simple civile. J’ai simulé ma mort durant un combat dans l’Allemagne Est pour reparaître en France et soutenir la Résistance. J’ai rencontré quelques auteurs dans les caves existentialistes comme Malraux ou Sartre.
Finalement, je suis reparti aux USA en 1949 sous le nom d’Andrea Kahn, ma «mère». J’ai travaillé en tant que banquière jusqu’au premier choc pétrolier, puis en tant que simple ménagère. Finalement, en 1996 je suis devenue Katherine Kamilya Kahn, jeune femme ayant tout juste débutée ses études de politique.
J’ai été prise sous l’aile d’un sénateur de Washington, J. Georges, qui m’a appris les ficelles du métier. Le 11 Avril 2012, j’ai été nommée vice-présidente du conseil de sécurité à l’ONU, à New-York, suite au décès du précédent vice-président durant l’attaque de New-York.
Je prit ouvertement le parti des mutants et refusa la loi de régulation des mutants. Durant la purge, j’ai très peu utilisé mes pouvoirs, mais j’ai aidé quelques mutants à échapper aux contrôles et les cacher. J’ai eu quelques petits problèmes  avec la justice contre laquelle je me battais, mais rien ne s’est vraiment fait.
Puis Liesmith a été élu et a permis un rapide redressement du pays. Au départ, je le soutenais, mais maintenant je crois qu’il utilise des méthodes illégales, même si je n’en ai pas la preuve.
Et puis il y a eu la deuxième attaque de New-York par les Chitauris. Liesmith décida qu’il fallait abandonner New-York aux mains des extraterrestres, et la cité fut évacuée.
Maintenant, je vis à Los Angeles où le centre de l’ONU se reconstruit provisoirement. Mais je fais surtout le tour du monde pour aller voir chaque gouvernement et leur expliquer la situation actuelle. Et maintenant, avant de raconter la suite de mon histoire, je pense que je vais la vivre d’abord.

   

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Ven 7 Oct - 23:39
Bienvenuuuue ! hey :43: :beer:

Détrompe-moi si je suis dans le faux, mais... Tu n'as pas vraiment l'habitude du RPG sur forum, non ? Il y a plusieurs erreurs que je qualifierais de "techniques" dans ton profil. Pour commencer, ton pseudo à l'inscription doit être le prénom et le nom de ton personnage, ce qui est écrit dans le règlement au passage. Ton avatar n'est pas au bon format. Je pense que tu l'as posté dans le premier champ de la page "Avatar" de ton profil, or il faut utiliser le troisième pour que ça affiche l'avatar correctement. :v: Ensuite, les informations dans le profil se réfèrent à ton personnage, pas à toi. Le copyright est tout simplement le nom de la personne ayant fait l'avatar, si jamais ce n'est pas toi.
Et en ce qui concerne le post signalant la fiche terminée, il fallait poster à la suite, pas créer un nouveau sujet.

BON. Là, j'attaque la fiche en elle-même.

Le caractère est correct, bien mieux que ce que j'ai déjà eu à lire. :v: Hormis les fautes récurrentes et présentes un peu partout tout du long, auxquelles tu devras faire attention. Idem, tu utilises parfois des mots qui n'ont aucun sens dans la phrase en question.

Première question : personne ne peut reconnaître Loki quand il est en Liesmith. Il a fait en sorte de ne pas être reconnaissable, ce qui est logique quand tu y réfléchis un peu, puisque sinon tous les premiers Avengers (dont certains côtoient le président assez régulièrement) l'auraient reconnu et crié au loup. Et puis, quelles recherches aurait-elle pu faire pour le découvrir ? Peu de personnes sont au courant que Liesmith = Loki, et en général ce sont les gens travaillant avec lui au plus près, ou bien les être auxquels on ne peut rien cacher, comme le docteur Strange.

Troisième question : "Si Asgard appartient aux Asgardiens"... Pardon, mais là je suis morte de rire Rire Pas méchamment, hein, pas de soucis ! C'est juste que c'est un peu comme dire "Si la France appartient aux Français" ! Sinon, rien ne me choque là.

Pour ce qui suit, j'avoue que je ne sais pas trop par quel bout attraper le truc... Car tout est relié, d'une certaine façon. Les lieux que tu décris dans ton histoire n'existent pas, ou alors Google ne les connaît pas. Impossible de savoir ce qu'est ton personnage : mutante, asgardienne, vane, etc ? La façon dont elle obtient ses pouvoirs ne s'intègre pas dans l'univers Marvel, et j'ai du mal à voir comment c'est possible, d'ailleurs. La magie s'apprend, c'est un apprentissage long et éprouvant, preuve en est le cas de Strange, ou même Loki qui l'a apprise lui aussi. On ne peut pas l'assimiler comme ça. De plus, le fait que ton personnage oublie ce qui est arrivé, alors que c'est profondément traumatisant et qu'elle ne se trouve même pas dans son propre corps est franchement irréaliste. On peut être traumatisé pour moins que ça.

Quant à la fin de l'histoire, elle n'est pas plus logique, et pour un personnage aussi vieux, c'est affreusement court... Tu n'as fait que survoler les choses, ce qui est dommage. Comment a-t-elle atterri à ce poste-là ? Comment a-t-elle réussi à passer inaperçue alors qu'elle ne vieillit pas ? Pourquoi n'a-t-elle pas été inquiétée lors de la Grande Purge ? Bref, beaucoup de failles...

Je reste à ta disposition si tu as des questions ou si tu as besoin de précisions hey
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Sam 8 Oct - 0:00
Bienvenue par ici!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Sam 8 Oct - 13:31
Bienvenue parmi nous, bon courage :amour:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Sam 8 Oct - 13:56
Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Sam 8 Oct - 15:49
Merci pour votre accueil.

Voilà, j'ai édité ma fiche et modifié mon profil. Je m'excuse pour mon erreur quant à mon pseudo, mais dans les autres forums où j'ai écrit, il ne demandait pas que ce soit le nom du personnage. Donc, la force de l'habitude m'a fait me tromper, malgré le fait que ce soit inscrit dans le règlement. Mea culpa. Si il y a un moyen de le modifier, je ne l'ai pas trouvé. Et je me suis rendu compte trop tard de mon erreur de post pour l'annonce de fiche terminée.

J'ai modifié le passage sur Liesmith et j'ai carrément réécrit toute l'histoire de Shimiliæ. J'espère que ça correspond mieux à l'univers Marvel. Et je voyais mon personnage dans la catégorie des super-héros indépendant.

Comme Katherine travaille à l'ONU, j'aimerais savoir si certains pays particuliers y figurent comme le Wakanda, et si certains chef d'État sont spécifiés pour le RP.

Voili-voilou, je crois que c'est tout pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Natasha Romanoff
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : black widow.
♠ EMPLOI : Membre des Avengers
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Sam 8 Oct - 21:26
Bienvenuuue !
J'aime bien ton avatar :v: (Lost, toussa.)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Wanda Maximoff
Hydra
♠ EMPLOI : Esclave de HYDRA
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Dim 9 Oct - 13:01
Bienvenue à toi!

Bon courage pour ta fiche et ta validation! Tu vas voir grâce aux conseils du staff tu vas être un(e) rôliste chevronné en un rien de temps!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pretty In Scarlet
And if you throw a stone on me (I'm pretty in scarlet)
and if you need some pain to see
and if you live your lies (I'm pretty in scarlet)I will run, i will run, i will run, i will run away
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   Mar 11 Oct - 14:13
Alors !

Pour le pseudo, c'est normal que tu n'aies pas trouvé comment le faire, on ne permet pas aux membres de les changer. Ce serait un peu trop le bordel, sinon

Par contre, tu n'as toujours pas mis de quelle race est ton personnage... C'est sa race que je veux, pas son groupe ! Par exemple Bobby est un mutant, Fenrir un Asgardien, Noh-Varr un cafard un Kree, etc.

Au niveau des pouvoirs, maintenant que j'y prête réellement attention, je remarque que c'est beaucoup trop puissant... Surtout que je n'ai aucune référence pour mesurer tout ça. Les pouvoirs et capacités ne sont pas les mêmes entre un mutant et un asgardien, ou un asgardien et un humain lambda ayant étudié la magie, par exemple.
Idem, le fait qu'elle maîtrise un art martial aussi puissant PLUS ses capacités magiques, ça fait vraiment exagéré, à mon avis. D'ailleurs je ne comprends pas trop comment on peut frapper pour guérir, même en admettant qu'on touche les chakras du corps :hm:

Bon, je vais le redire moins diplomatiquement, va falloir m'excuser mais je ne supporte pas qu'on m'écoute pas... Personne, je dis bien PERSONNE AU MONDE ne peut savoir que Liesmith = Loki. A moins qu'il ne se soit dévoilé lui-même. Ce qui arrive très rarement, vu le parano que c'est. Et puis jamais Loki ne se baladerait en armure dans L.A., ce serait risquer de griller sa couverture ! D'ailleurs, Loki et Liesmith n'ont pas le même visage, donc même en admettant qu'elle soit tombée sur Loki dans la rue ( ), Katherine n'aurait pas pu reconnaître en lui le président.

Pour son histoire, j'aimerais bien avoir au moins une approximation de sa date de naissance. Ne pas savoir ce qu'il en est réellement est perturbant, surtout en ce qui concerne le contexte historique et tout ça :hm: Je ne peux pas me faire une idée précise, et ça rend tout le récit flou. Ce n'est pas très agréable. Par exemple, suivant l'époque un monastère non relié à l'Eglise Catholique mais situé en Europe, ce n'est pas franchement plausible... Enfin, disons que si ça s'était su, il y a de fortes chances pour que tout le monde là-dedans se soit fait taxer d'hérétiques et hop : au bûcher ! Après, on peut partir sur un genre de couvent secret perdu au fin fond d'un trou paumé inhabité, ce ne serait pas la première bizarrerie que nous offre Marvel.

Tu dis qu'à seize ans Katherine commence son apprentissage... Mais au risque de me répéter : elle est quoi ? Elle étudie la magie ? C'est une jeune mutante qui apprend à maîtriser son don ? Pardon, je ne comprends pas

En ce qui concerne la date, mea culpa, je viens de voir que tu parles de l'Empire Romain. Par contre... Le mutant le plus ancien, c'est Apocalypse, qui date à peu près de l'Egypte Antique. C'est plus un monstre qu'un être humain, d'ailleurs... Il a été modifié par la technologie des Célestes, ce qui lui confère cette immortalité virtuelle, bien qu'il soit possible de le tuer. D'ailleurs, il a passé une grande partie de son existence dans un état d'hibernation, dont il ne se réveillait que de temps en temps avant d'y être renvoyé, contraint et forcé. Et là, il est mort. :v:

Femme politique avant la Seconde Guerre Mondiale ? Ca me semble hautement improbable. A l'époque, les femmes n'étaient pas considérées comme capables de tenir des postes à haute responsabilité, et étaient cantonnées à des rôles de mère au foyer ou épouse. Il n'y a qu'à voir le cas de Peggy Carter. Alors qu'elle n'avait rien à prouver, qu'elle s'était battue aux côtés de Captain America pour faire tomber HYDRA (*tousse*), une fois la guerre finie et à nouveau dans les bureaux... Ses collègues l'ont traitée comme une simple secrétaire, tout juste bonne à leur apporter cafés, repas, et à s'occuper de la paperasse. Les années 1940, c'est trop tôt pour voir des femmes à des postes importants.

Pour le reste... Bon, ça va. :hm: Mais l'ensemble ne s'intègre pas vraiment dans l'univers Marvel, à cause des trop grandes zones de flou total. Je te le répète une seconde fois, mais j'ai besoin de savoir avec précision ce qui se passe !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Katherine K. Kahn   
Revenir en haut Aller en bas
 

Katherine K. Kahn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Dominique Strauss Kahn
» Katherine Pierce
» Des retrouvailles inattendues - 2013 [Katherine Pierce]
» Katherine Pierce - Vampire (prise)
» ♦ Qui je suis ? Je suis Katherine Pierce , la survivante ♦





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-