Partagez | 
 

[Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: [Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.   Jeu 1 Déc 2016 - 0:10
Intrusion nocturne
♣ Statut du sujet : Privé ft. Charles Xavier ▬ Envoyez moi un mp pour nous rejoindre
♣ Date du rp : avril 2012 Flasback, peu après l'annonce publique de Charles, rendant son retour parmi nous officiel.
♣ Météo & moment de la journée : Fin de soirée, l'air se rafraîchit par rapport à la chaleur de la journée.







 


Charles Xavier & Raven Darkhölme
“Intrusion Nocturne”
C
ela faisait maintenant plusieurs mois qu'avait eu lieu cette fameuse conférence de presse où un jeune homme s'était revendiqué comme étant Charles Xavier revenu d'entre les morts.

Cela semblait totalement impensable aux yeux de Raven. Elle avait toujours l'habitude d'être la seule à pouvoir changer de visage et ne comprenait pas comment Charles, SON Charles avait pu réussir cet incroyable tour de passe-passe.

Il ne pouvait s'agir qu'un d'un stratagème quelconque de la part des X-men. Un plan aux augures lugubres que seuls ses ennemis devaient comprendre.

Des jours et des nuits durant, la jeune métamorphe avait fait les cents pas dans les locaux de la confrérie. Elle n'en dormait plus et se devait d'en avoir le coeur net. Pour le bien être des plans de la confrérie elle devrait également avoir une discussion avec le fondateur des X-Men, elle n'avait d'autre choix que d'allez le voir pour le question, quitte à fuir si la situation venait à mal tourner. Elle était assez douée pour la fuite ou l'intrusion, elle faisait confiance en ses capacités.

Elle prit quelques jours de plus pour se décider, se motiver et parti ensuite sur un coup de tête après le souper en direction du manoir de son enfance.

Cela faisait des années qu'elle n'y avait plus mit les pieds. Beaucoup de choses avaient changé et l'école rêvée de Charles était maintenant peuplée d'une multitude de jeunes mutants.

Une fois devant les grilles du domaine, un sourire se dessina sur les lèvres de la jolie confrériste. Un sentiment de nostalgie envahi soudainement son cœur et elle secoua rapidement la tête pour reprendre une certaine contenance. Elle était là pour un but précis. Elle avait une mission de reconnaissance qu'elle s'était elle-même fixée et devait allez jusqu'au bout.

Connaissant cet endroit comme sa poche, elle n'eut aucun mal à trouver le léger affaissement sur la droite de la haïe, à 5 pas du vieux chêne surveillant l'entrée. Elle contourna ensuite celui-ci et avança vers la bâtisse pour entrer par le cellier. Si Charles n'avait pas changé, la clé de cette petite porte oubliée devait se trouver non loin de là et elle fut ravie de constater qu'elle ne s'était pas trompée.

Un léger rire lui échappa et elle leva les yeux au ciel face à tant de négligence puis pénétra silencieusement dans le manoir.

Elle longea les murs, caressant les tapisseries sur son chemin d'un air naturel. Humant l'air presque poussiéreux des couloirs si anciens, un nouvel élan de nostalgie l'envahi, faisant frissonner son dos si bleu.  Traversant la cuisine, déserte à cette heure si tardive, Raven s'y arrêta un instant, observant le carrelage et revoyant dans sa tête son arrivée ici, son regard s'arrêta ensuite sur le frigo et sur les nombreuses conversations nocturnes des deux mutants. Chaque pièce avait son lot de souvenirs et ils était difficile d'en faire abstraction.

Une part d'elle semblait redouter le moment de sa petite interview et profitait de chaque seconde pour repousser la confrontation. Après tout, cela faisait des décennies qu'ils ne s'était pas vu ou même parlé. Son frère était-il encore son frère ? La voyait-il encore comme sa soeur ou avait-il abandonné tout espoir pour la détester comme la traîtresse qu'elle était.

Jamais l'opinion de quelqu'un d'autre n'avait autant tracassé Raven et son estomac se nouait lentement au fur et à mesure qu'elle approchait du bureau de charles. Une traînée de lumière s'échappait de la porte de celui-ci, confirmant la présence de quelqu'un à l'intérieur.

Un bruit au bout du couloir la fit sursauté et la ramena rapidement à la réalité. Dans un réflexe quasi animal, elle adopta l'apparence de quelqu'un plus susceptible de se trouver là qu'elle. Une jeune élève x-men qu'elle connaissait : Rahne.

Elle croisa alors certains élèves et du probablement froisser quelques amitié en ignorant royalement les quelques bonne nuit lancé par ce qui semblait être des camarades de la jeune louve.

Avançant alors sans aucun risque à présent, elle rejoint la source du bruit, une porte entrouverte lui montre un homme occupé à ranger assez brusquement son bureau. Il poussait quelques râles d'agacement, sans doute ne trouvant pas ce qu'il cherchait suite à son manque crucial d'organisation, aucun doute sur son identité alors...

Lorsque cet homme se retourna, et qu'elle croisa son regard, la jeune femme déguisée se figea. Si tout son corps avait changé, le regard bienveillant de Charles lui restait aussi profond. Les deux yeux bleus du jeune homme la fixait étrangement, se demandant vraisemblablement la raison à la présence de son élève ici, et il adressa naturellement un sourire chaleureux à la jeune fille.

Ce sourire aussi était un trait caractéristique. Certaines choses sont indubitablement liée à l'esprit d'un homme et non à son corps. Charles a toujours dégagé ce petit quelque chose d'incroyablement rassurant et d’horriblement doux et gentil. Oubliant alors l'espace d'un instant sa couverture. Mystique resta bouche bouée et ne pensa pas une seule seconde a garder une attitude normale pour une élève envers son professeur. Sa voix, tremblante de surprise, souffla une question stupide en guise d'étonnement.

«  - Charles... Tu es réellement vivant ? »

Tout semblait se bousculer dans la tête de la jeune femme, si bien que son déguisement tomba en même temps que son sourire. Claquant d'abord la porte derrière elle, elle avançait à présent lentement, totalement nue en arborant une démarche féline qui sied si bien à son corps bleu et inhumain. Ses yeux brillants de milles émotions ne pouvaient se détacher de ce regard revenu d'entre les morts.

Une fois à hauteur du professeur, elle le prit simplement dans ses bras, ignorant sa surprise ou la moindre réaction qu'il pourrait avoir, comme s'ils avaient à nouveau 16 ans...

Au diable les questions et son enquête pour le moment, elle venait de retrouver son frère et son instinct de tueuse ne pouvait rien faire contre son état de choc actuel. La discussion sérieuse devrait attendre que l'un comme l'autre digère ces retrouvailles étranges car Raven n'était pas prête de la lâcher si facilement...


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: [Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.   Jeu 1 Déc 2016 - 20:06


Intrusion nocturne


Avant de se montrer, de déclarer qu'il avait survécu, Charles avait mis un temps énorme à se décider. Étais-ce une bonne idée de revenir au grand jour ? Ne devait-il pas uniquement se laisser mourir ? Rendre le corps qu'il empruntait ouvertement ? Cet homme avait eu une vie.. Vie que Charles avait vu, été témoin puisqu'il avait eu accès à tout en y entrant. Mais il avait pesé le pour et le contre, tenter de voir ce que sa présence entraînait et ce qu'elle affectait. Au final, il ne s'était pas senti d'abandonner les mutants, d'abandonner l'institut, les élèves. Non, Charles était bien plus coriace qu'il n'y paraissait. Pour preuve, un corps désintégré, un coma de quatre ans et le revoilà dans le manoir, vêtu d'un corps différent.
Charles aurait pu se montrer aux autres dès son réveil mais il avait dû passé par pas mal de rééducation en sortant de ce sommeil forcé. Handicapé, il avait reprit l'usage de ses jambes.. Il avait du apprendre à se servir, à comprendre un corps qui n'était pas le sien au départ. Longtemps, il avait culpabiliser de voler une vie.. Mais il avait essayé de fouiner au plus profond de l'être pour pouvoir réaliser plusieurs choses, des choses que l'ancien propriétaire aurait aimé faire. Une sorte de donnant, donnant.

Ce soir et comme un bon nombre de fois depuis que Charles été revenu, le professeur tentait de mettre de l'ordre dans ses papiers. Tant de choses s'étaient passés, tant d'événements dont il avait été spectateur sans pouvoir agir. Des papiers s'entassaient, des dossiers recouvraient le bureau déjà bien peu organisé.

Debout au milieu de la pièce, Charles déplaçait plusieurs feuilles, n'arrivant pas à trouver celui qu'il cherchait. N'ayant jamais été d'ôté d'un bon sens de l'organisation, il avait toujours remis à demain le nettoyage de son bureau. Autant dire qu'il était grand temps de le faire. Mais en avait-il seulement le courage ? Pas du tout. C'était bien ça le problème. Charles devait pensé à un bon nombre de chose en même temps, tant de problème qu'il voulait régler que nettoyer son bureau semblait être une tâche bien futile en comparaison. Le professeur repoussa une pile de dossier et un cadre s'écrasa violemment sur le sol, faisant raisonner le bruit jusque dans le couloir. « Mince.. » Ajouta t-il en soupirant. Il venait d'ajouter un bordel de plus. Se penchant, il récupéra le cadre et le reposa par dessus la pile avant de contourner le bureau pour être face à la porte. Et c'est d'ailleurs à ce moment précis qu'il remarque l'élève présente devant la porte de la pièce. Une grande rousse qu'il n'avait pas de mal à reconnaître. Charles avait une grande mémoire et n'avait jamais eu la moindre difficulté à retenir le prénom des élèves présents ici. Aussi nombreux soient-ils.
Le sourire doux de Charles se placarda sur son visage alors qu'il attendait patiemment que l'élève ne parle, ne donne la raison de sa présence ici. Mais à la place, rien ne vint. Elle ne fit que le regarder sans rien dire. «  - Charles... Tu es réellement vivant ? » Il n'avait jamais été bête et à force de côtoyer la jeune femme, il reconnu Raven à peine quelques secondes avant que son déguisement ne tombe.
La jeune mutante se révélation devant lui et Charles préférait garder son regard bleuté sur son visage. Non pas qu'il la trouvait horrible mais son corps nu.. Il n'avait jamais aimé qu'elle se balade ainsi. Pas à cause de la couleur mais bien parce que leurs relations proches fraternels le faisait réagir comme ça. Il ne voulait pas voir son corps par pure besoin d'intimité et de respect. Tout simplement.

Le professeur n'avait pas bouger le moins du monde, son sourire restait encré sur son visage et ça, jusqu'à ce qu'elle ne l'enlace. Loin de la haïr, loin de vouloir la repousser, ses bras se nouèrent autour d'elle d'un naturel sans égal. Charles ne partageait pas la vision de Raven mais il n'avait jamais voulu la repousser. Elle était sa famille, sa meilleure amie. Trop de chose pour qu'il ne la laisse partir pour un différent de point de vue, aussi virulent soit-il. « Ça me fait plaisir de te voir. Et, oui. C'est moi. Aussi curieux et bizarre ça puisse paraître. » Charles se mettait à la place de la jeune femme. Il avait beau dire qui il était, même en le prouvant, il comprendrait les doutes. Son corps avait été désintégré. Rien ne laissait présager qu'il pourrait changer de corps aussi facilement. Bien que le terme "facilement" soit moins approprié étant donné l'énergie qu'il avait dû utiliser pour réellement parvenir à ses fins, à une vie prolongé de plus d'année qu'il n'aurait pu l'imaginer. « Toi plus que n'importe qui as dû être surprise. Je vois que tu n'as pas perdu l'habitude de récupérer ma clé. » Un léger sourire se posa sur son visage alors qu'il libéra le corps de Raven, la laissant reprendre une distance si elle en avait l'envie. « Comment vas-tu ? »
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: [Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.   Ven 2 Déc 2016 - 18:57




 


Charles Xavier & Raven Darkhölme
“Intrusion Nocturne”
M
ystique, comme elle s’appelle désormais, fût elle-même surprise de son geste. Ce fut comme si son propre corps ne lui obéissait plus, répondant à besoin primaire d’enlacer son frère. La réaction de ce dernier l’étonna encore plus. Lui-même semblait agir comme s’il n’y avait eu aucune guerre, aucun conflit, et répondit naturellement à son étreinte.

Elle le garda contre elle pour ce qui lui sembla être une éternité. Ses yeux se fermèrent alors que les pensées et les mots se bousculaient dans sa tête. Elle était comme pétrifiée, pour la première fois depuis bien longtemps, elle avait été prise de cours par la situation. Jamais elle n’aurait songé réagir avec tant de… sentiments et d’humanité… alors que sa présence ici avait un but précis…

Un frisson parcouru l’échine de la mutante lorsque la voix d’un étranger s’exprima au nom de Charles. Cela était définitivement trop étrange pour elle. Tes paroles semblaient provenir d’ailleurs et elle mit un certain temps à les assimiler. Prenant un peu de recul lorsque l’étreinte se termina, la jeune femme examina cet homme longuement, laissant ses yeux parcourir l’intégralité du corps face à elle.

Elle était tellement obnubilée par ses pensées qu’elle n’écouta que d’une oreille le discours de retrouvailles de celui qu’elle considérait malgré tout comme un frère.

Elle ne put retenir un léger rictus en entendant que cela lui faisait plaisir de la revoir. Réellement, elle avait l’impression d’avoir remonté le temps de plusieurs décennies…

Sentant ses jambes trembler sous ce flot d’émotion, elle fit quelques pas pour se laisser tomber sur l’imposant fauteuil de cuir qui trônait devant ton bureau. Un léger sourire illumina alors son visage, ne pouvant tout de même pas masquer la gêne et le malaise sur son visage.

A la fin de ton monologue, elle laissa le silence s’installer un instant avant de relever son regard un brin perdu vers toi. Dans un murmure, elle laissa une fois de plus échapper ton nom, comme pour s’assurer qu’elle n’était pas en plein rêve.


«  -  Surprise… ouais… ce n’est pas totalement le mot que j’aurais choisi mais bon… c’est… tellement énorme…    »

Son regard inquiet ne cesser de t’observer, bougeant sans cesse d’un endroit à un autre de ton visage. Ces traits lui étaient inconnus et elle n’aimait pas cela. Elle observait, non pas de façon professionnelle pour une fois, mais par simple curiosité personnelle…

«  -  Et je vois que tu n’as pas perdu l’habitude d’aussi mal cacher cette clé… Il me semblait t’avoir déjà dit que c’était cruellement prévisible de la laisser dans la lanterne…   »

Cette fois, son sourire s’attendrit, se décrispa légèrement. Cette simple anecdote te rapprochait un peu plus du Charles qu’elle avait connu.

Elle n’avait, à vrai dire, aucune idée de comment elle allait en ce moment. Elle était bien trop troublée que pour y penser et se contenta d’esquiver plus ou moins subtilement avec un air amusé.
Son air amusé resta le même alors que tout son corps changer dans un bruissement léger d’écailles pour prendre l’apparence de la jeune blonde qu’il avait connu. Elle sentait bien que tu ne voulais pas la froisser mais elle te connaissait et se doutait que sa nudité, devenue chose si naturelle pour elle, te gênait. De plus, la situation demandais un visage plus jeune pour s’accorder au tiens…

«  -  Regarde-nous Charles… On se croirait revenu il y a cinquante ans comme ça… Enfin presque… ton visage… enfin… tu n’es plus… hum…   »

Se rendant compte qu’elle commençait à s’emmêler dans ce qu’elle pensait de ce changement, elle poussa un soupire pour s’interrompre avant de reprendre.

«  -  Qui pourrait croire que nous avons vécu tant de chose depuis…  »

Elle se releva ensuite brusquement du fauteuil, s’approchant à nouveau de toi sans te lâcher des yeux une seule seconde. Une question lui brûlait les lèvres depuis tout à l’heure et elle n’en pouvait plus de la retenir.

Elle leva lentement la main droite pour venir effleurer ta joue du revers de ses doigts, ses yeux brillant toujours alors qu’elle scrutait les détails de ce nouveau visage.

«  -  Comment… as-tu fais ? Je n’aurais jamais cru cela possible… Je n’arrive pas à m’ôter cette idée que ce visage, ce corps… Ce n’est pas toi…  »

Elle fronça légèrement les sourcils. Comme de coutume, elle se fichait royalement des règles de bienséances et de l’étrangeté de son geste et continuait donc de t’observer telle une bête de fois. Pour la première fois de sa vie, ce n’était pas elle le monstre qui se cachait derrière un autre visage.

Le moment devait être aussi étrange pour toi qu’il l’était pour elle mais elle continuait tout de même son inspection. Qui sait, peut-être aurait-elle à copier ce nouveau Charles un jour, si tant est qu’elle arrive à t’associer à ce corps si neuf dans son esprit…



(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: [Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.   Ven 9 Déc 2016 - 19:35


Intrusion nocturne


Alors que Raven s'affalait sur l'un des fauteuils, Charles fit de même. S'installant sur le fauteuil derrière son bureau, il attendait avec patience à ce que la jeune femme ne répond, ne lui fasse l'honneur de démarrer une conversation normale. Charles savait très bien que Raven, plus que n'importe qui devait être surprise, choqué, voir ne pas croire ce qu'il racontait. Après tout, il pouvait très bien être un homme normal, d'ôté d'une mutation similaire et qui s'auto proclamé en son nom. Mais ce n'était pas le cas. Un sourire se dessina sur le visage de Charles lorsqu'une seconde fois, son prénom franchit les pulpes de sa soeur. «  -  Surprise… ouais… ce n’est pas totalement le mot que j’aurais choisi mais bon… c’est… tellement énorme…    » Énorme. Oui. Charles lui-même avait été surpris de découvrir ce transfert dont il avait fait l'objet juste avant la décomposition de son corps. «  -  Et je vois que tu n’as pas perdu l’habitude d’aussi mal cacher cette clé… Il me semblait t’avoir déjà dit que c’était cruellement prévisible de la laisser dans la lanterne…   » Charles se mit à rire. C'est vrai que c'était une habitude très récurrente chez lui. La vérité, c'est que les habitudes comme celle-ci, il aimait les garder. C'était un peu une façon de garder un bout de sa vie passé malgré son changement conséquent. Raven reprend une forme humaine et Charles se doute déjà de la raison. Il n'en dit rien mais se contente de lui sourire doucement. « Les habitudes restent, tu sais. Je ne pense pas que je la changerais d'endroit un jour. Elle y est très bien. » Charles recula légèrement, apposant son dos contre la chaise alors que son amie s'emmêle dans ses mots mais le message est le même. En effet, leurs deux apparences juvéniles le ramène à plusieurs années, plus insouciantes, moins conflictuelles.. Le directeur se leva à nouveau pour contourner le bureau et s'appuyer sur le bois, à quelques pas de la jeune femme et du fauteuil. Par moment, il était nostalgique, il se rappelait de tout ce qu'ils avaient pu vivre ensemble. Raven avait toujours été là pour lui et il l'aimait du plus profond de son être malgré tout ce qui séparait leurs personnes. Plongé dans ses propres pensées, Charles sursauta quand Mystique se redressa soudainement pour venir l'inspecter avec plus de conviction. Il fallait du temps. Du temps pour se faire à ce visage, à ces traits qu'il arborait. Charles avait mis pas mal de temps. A ce faire à ses détails, à ses nouvelles fonctions motrices. «  -  Comment… as-tu fais ? Je n’aurais jamais cru cela possible… Je n’arrive pas à m’ôter cette idée que ce visage, ce corps… Ce n’est pas toi…  »
Elle a tout à fait raison. Ce n'est pas lui. Et ça ne le sera jamais. Charles glissa sa paume dans ses cheveux puis glissa sur la barbe présente sur son menton. Tant de changement avait opéré. Comment pouvait-il expliquer avec des mots simples comment il avait réussi à jouer aussi. « Son nom, c'était Mike Reyes. Il était professeur d'Art appliqué avant de tomber dans un coma suite à un accident de voiture. » Charles avait accès à tout les souvenirs, tout ce qui concernait cet homme qu'il empruntait, remplaçait comme un pantin. « Il n'a pas d'enfant, pas de petite amie ou femme. Ses parents sont morts il y a pas mal de temps maintenant et il était fils unique. Pas de famille lié. » Dans un sens, c'était une bonne chose puisque Charles n'allait pas avoir à expliquer à la famille ce qu'il faisait. Sans compter que ça pourrait être odieux pour celle-ci. « Quand le phœnix a déchaîné sa fureur, il m'était incapable de me protéger d'une quelconque manière que ça soit.. Mais j'avais un pressentiment, je savais que de toute façon, j'étais bien trop proche de la mort. »
Charles ne saurait expliquer le sentiment qui l'avait parcouru à ce moment précis. Il avait senti qu'il fallait qu'il fuit d'une façon ou d'une autre. « J'ignore quand j'ai réussi. J'ai découvert que je pouvais faire ça juste avant que mon corps ne meurt. J'ai transféré mon esprit dans plusieurs corps quand le mien à disparu. J'ai fini par rester dans celui-ci, essayer de prendre un corps que personne ne réclamera. Je dois t'avouer que ce n'est pas quelque chose qui me fait plaisir de l'utiliser ainsi. »

© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: [Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.   Dim 11 Déc 2016 - 20:24




 


Charles Xavier & Raven Darkhölme
“Intrusion Nocturne”
A
u fils de tes paroles, son sourire s'attendrissait de plus en plus. Cette simple phrase, cette simple idée que tu ne voulais pas déplacer la clé lui laissait entrevoir l'idée qu'elle était encore chez elle ici. Son coeur se réchauffa légèrement à l'idée de pouvoir toujours revenir, de pouvoir toujours ouvrir cette porte. C'était VOTRE porte.

Dans ton regard, elle vit directement que tu semblait avoir compris le fond de ses pensées et malgré son emmêlement dans ses paroles, elle sourit. Son regard bleu azur plongé dans le tiens, comme si vos orbites étaient en conversations également, comme s'ils cherchaient à se reconnaître également. Ton nouveau corps était, sur certain point, assez semblable à l'ancien et chaque détail l'aidait à se raccrocher à l'image qu'elle avait de toi.

Ecoutant ensuite ton explication, elle s'était posée devant toi et levait lentement la main pour effleurer ta joue du bout des doigts. Elle devait te toucher, toujours assez peu convaincue que tout ceci était réel. Mais lorsque la froideur de ses doigts entra en contact avec la chaleur de ta joue, elle ne put qu'admettre qu'elle ne rêvait pas. Sa main retomba lourdement alors qu'un léger rictus étira ses lèvres.

«  -  Regardez-moi ça... Le professeur Xavier en personne qui sacrifie un humain pour sa propre cause. Si l'on m'avait dit que cela arrivait un jour... Enfin... Tu as cherché à blessé le moins de monde possible, comme toujours... »


Dans un soupire, elle se rassit lentement toujours en souriant.

«  -  Cela ressemble bien à quelque chose que mon Charles aurait pu faire... J'imagine qu'après tout, tu dois toujours être le même à l'intérieur... Tu dois être heureux de pouvoir te cacher aussi maintenant ? Toi qui aimais tant que je masque ma différence...»

Un brin d'amertume se fit sentir dans sa voix sur la fin de sa phrase, alors que tout un scénario se monta alors ensuite dans sa tête. Bien qu'elle avait entendu, comme tout le monde, l'histoire de ta mort. Elle avait toujours évité jusqu'à présent de s'imaginer cette scène. Mais ta description et le miracle de ton transfert psychique embrumèrent légèrement ses yeux.

Mystique était devenue une femme forte et redoutable, mais malgré le monde qui séparait vos idées et vos méthodes, elle avait toujours eu pour toi un amour sans limite. Tu étais celui qui l'avait sauvée et tu serais toujours l'homme qu'elle aime le plus au monde, comme un père, comme un frère, comme un ami, tu étais tout, qu'importe la guerre qu'elle menait contre toi et ton équipe. Le jour de ta mort fut un des plus noir de son existence et celui de ton retour parmi les vivants avait perturbé tous ses sens.

Après quelques minutes de silence, un calme plat mais qui n'apportait étrangement aucun malaise, son regard quitta le tiens pour se tourner vers la grande fenêtre, donnant sur le grand saule où vous aviez l'habitude de jouer.

«  -  La dernière fois que je suis venue ici, c'était pour tes funérailles... Erik était venu aussi... Nous nous étions caché derrière le saule pour éviter que tes élèves nous chasse mais on était là...  »

Cette conversation n'était pas des plus joyeuses mais sa bouche semblait débiter ses pensées sans qu'elle ne puisse se contrôler. Tu n'avais jamais réellement eut besoin de lire ses pensées car en ta présence, elle se sentait libre de parler de tout. Et là, elle avait besoin de parler de ce genre de banalité. Elle avait besoin de te faire comprendre que ce fut un moment horrible...

Ses yeux revinrent doucement se poser sur toi et un sourire vint directement chasser ses idées noires. Elle ne savait pas quoi te dire, tout ceci était beaucoup trop étrange, mais elle ne voulait pas partir, pas tout de suite...

Faisant alors comme si elle n'avait jamais évoqué cet événement traumatisant, la jeune fille continua à parler de banalité, amenant doucement la conversation vers son but premier. Ses yeux ne pouvaient s'arrêter d'arpenter ton nouveau corps, assez perturbés par ce changement un peu trop radical, tu étais devenue tellement jeune et séduisant que c'en était indécent... Un part d'elle était presque... jalouse ? Changer d'apparence avait toujours été SON don à elle, ce qui la rendait unique... Tu lui avais ôté cette originalité...

«  -  J'imagine que tu vas reprendre ta quête là où tu l'avais arrêtée ? diriger cette école de parfait petit mutant, loin de la société ? Continuant de leur faire croire que c'est à eux de se plier aux normes des humains ? »

Voilà, elle était entrée dans le vif du sujet, reprenant assurance avec un ton légèrement accusateur. Elle devait absolument savoir quel genre de menace ton retour impliquait pour la confrérie...


(c) fiche:WILD BIRD, textures by Dayanna

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: [Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.   Dim 25 Déc 2016 - 11:31


Intrusion nocturne


Charles se sentait coupable d'utiliser un corps comme ça. Lui qui voulait faire vivre humain et mutant, il enfreignait une règle. Ne pas se servir des humains.. Charles expliquait qui il était, un moyen pour lui de ne pas l'oublier, de le faire vivre à travers ses traits. Il arrêta son récit lorsque Raven éprouva à nouveau le besoin de le toucher. La barbe présente sur son visage était un trait spécifique du corps qu'il avait emprunté. Son corps réel n'avait jamais été dépourvu de barbe mais il s'était laissé finalement tenté à ce moment précis. «  -  Regardez-moi ça... Le professeur Xavier en personne qui sacrifie un humain pour sa propre cause. Si l'on m'avait dit que cela arrivait un jour... Enfin... Tu as cherché à blessé le moins de monde possible, comme toujours... » La mâchoire de Charles se serra légèrement. Raven savait très bien sa position, mieux que quiconque. Mais appuyer sur la culpabilité qu'il ressentait était totalement inutile. Il le faisait déjà chaque jour depuis son réveil, depuis sa décision. Ne préférant rien dire de plus à ce sujet, Charles se contenta de regarder le visage encore juvénile de la blonde. «  -  Cela ressemble bien à quelque chose que mon Charles aurait pu faire... J'imagine qu'après tout, tu dois toujours être le même à l'intérieur... Tu dois être heureux de pouvoir te cacher aussi maintenant ? Toi qui aimais tant que je masque ma différence...» "Mon Charles" A cette façon de l'appeler, le doux sourire du professeur se fit voir à nouveau. Il se sentait presque dans un retour en arrière dont il avait réellement besoin par moment. Mais ce sourire resta tout de même encré sur son visage malgré la remarque de la jeune femme. Masquer sa différence. C'était vrai sans l'être. Disons qu'en sa présence, il n'avait jamais apprécié qu'elle se balade dans sa forme normale. Pas parce qu'elle n'était pas jolie mais surtout parce qu'elle était nue et que son éducation, sa personnalité lui donnait trop de retenue. En bref, Charles n'avait jamais aimé voir sa meilleure amie, sa soeur, sa famille se balader toute nue. Plus par respect pour elle, pour son corps qu'il ne devait pas voir selon lui. « Je dois avouer que les premiers temps m'ont été profiteur. » Charles avait pu avoir un avant gout d'une non notoriété qu'il avait utilisé pour se retrouver, aller mieux et apprendre à se servir d'un corps qui ne lui avait pas appartenu au départ. Un silence s'en suivi et Charles se rasseyait finalement derrière son bureau, glissant ses doigts dans sa tignasse. Les silences avec Raven n'avait jamais été signe de malaise. Ils pouvaient communiquer sans le moindre mot et sans la moindre mutation nécessaire. Tout deux se connaissaient trop bien pour que les mots ne soient d'une nécessité sans nom. «  -  La dernière fois que je suis venue ici, c'était pour tes funérailles... Erik était venu aussi... Nous nous étions caché derrière le saule pour éviter que tes élèves nous chasse mais on était là...  » Dire que Charles n'avait jamais pensé à ses funérailles seraient un mensonge. Il s'était longtemps demandé si la plupart de ses amis étaient présents. Erik avait traversé son esprit, Raven aussi. Les mains sur les cuisses, Charles éprouvait une certaine joie malgré les circonstances. Il était heureux de savoir que même les différences de point de vue n'avait pas entachés cette amitié qu'il chérissait plus qu'il ne l'avouerait réellement. « Je suis désolé d'avoir fait subir tout ça. A toi, Erik et tout le monde. Si j'avais pu être debout plus rapidement.. Je vous aurais épargné cette tristesse. Mais.. merci d'avoir été là. » Il se sentait le besoin de la remercier. Elle aurait pu ne pas venir, penser à lui de loin. «  -  J'imagine que tu vas reprendre ta quête là où tu l'avais arrêtée ? diriger cette école de parfait petit mutant, loin de la société ? Continuant de leur faire croire que c'est à eux de se plier aux normes des humains ? »Voilà dont le vif du sujet. Charles se mit à légèrement sourire en coin alors qu'elle dénigrait légèrement son idéologie. Parfait petit mutant. « Le but n'est pas d'être parfait mais de s'accepter et de contrôler sa mutation. Loin de la société pour éviter d'avoir des problèmes avec des quelconques voisins. Tu te souviens des quelques explosions ou dérapage d'entraînement. Blesser un humain qui passe ne serait pas bon. Le but n'est pas de les isoler pour ne pas les faire voir. » Cette conversation, Raven et lui l'avait eu des milliards de fois. Raven était persuadé que Charles voulait cacher les mutants. Ce qui n'était ni vrai ni faux en soit. Charles se sentait coupable d'utiliser un corps comme ça. Lui qui voulait faire vivre humain et mutant, il enfreignait une règle. Ne pas se servir des humains.. Charles expliquait qui il était, un moyen pour lui de ne pas l'oublier, de le faire vivre à travers ses traits. Il arrêta son récit lorsque Raven éprouva à nouveau le besoin de le toucher. La barbe présente sur son visage était un trait spécifique du corps qu'il avait emprunté. Son corps réel n'avait jamais été dépourvu de barbe mais il s'était laissé finalement tenté à ce moment précis. «  -  Regardez-moi ça... Le professeur Xavier en personne qui sacrifie un humain pour sa propre cause. Si l'on m'avait dit que cela arrivait un jour... Enfin... Tu as cherché à blessé le moins de monde possible, comme toujours... » La mâchoire de Charles se serra légèrement. Raven savait très bien sa position, mieux que quiconque. Mais appuyer sur la culpabilité qu'il ressentait était totalement inutile. Il le faisait déjà chaque jour depuis son réveil, depuis sa décision. Ne préférant rien dire de plus à ce sujet, Charles se contenta de regarder le visage encore juvénile de la blonde. «  -  Cela ressemble bien à quelque chose que mon Charles aurait pu faire... J'imagine qu'après tout, tu dois toujours être le même à l'intérieur... Tu dois être heureux de pouvoir te cacher aussi maintenant ? Toi qui aimais tant que je masque ma différence...» "Mon Charles" A cette façon de l'appeler, le doux sourire du professeur se fit voir à nouveau. Il se sentait presque dans un retour en arrière dont il avait réellement besoin par moment. Mais ce sourire resta tout de même encré sur son visage malgré la remarque de la jeune femme. Masquer sa différence. C'était vrai sans l'être. Disons qu'en sa présence, il n'avait jamais apprécié qu'elle se balade dans sa forme normale. Pas parce qu'elle n'était pas jolie mais surtout parce qu'elle était nue et que son éducation, sa personnalité lui donnait trop de retenue. En bref, Charles n'avait jamais aimé voir sa meilleure amie, sa soeur, sa famille se balader toute nue. Plus par respect pour elle, pour son corps qu'il ne devait pas voir selon lui. « Je dois avouer que les premiers temps m'ont été profiteur. » Charles avait pu avoir un avant gout d'une non notoriété qu'il avait utilisé pour se retrouver, aller mieux et apprendre à se servir d'un corps qui ne lui avait pas appartenu au départ. Un silence s'en suivi et Charles se rasseyait finalement derrière son bureau, glissant ses doigts dans sa tignasse. Les silences avec Raven n'avait jamais été signe de malaise. Ils pouvaient communiquer sans le moindre mot et sans la moindre mutation nécessaire. Tout deux se connaissaient trop bien pour que les mots ne soient d'une nécessité sans nom. «  -  La dernière fois que je suis venue ici, c'était pour tes funérailles... Erik était venu aussi... Nous nous étions caché derrière le saule pour éviter que tes élèves nous chasse mais on était là...  » Dire que Charles n'avait jamais pensé à ses funérailles seraient un mensonge. Il s'était longtemps demandé si la plupart de ses amis étaient présents. Erik avait traversé son esprit, Raven aussi. Les mains sur les cuisses, Charles éprouvait une certaine joie malgré les circonstances. Il était heureux de savoir que même les différences de point de vue n'avait pas entachés cette amitié qu'il chérissait plus qu'il ne l'avouerait réellement. « Je suis désolé d'avoir fait subir tout ça. A toi, Erik et tout le monde. Si j'avais pu être debout plus rapidement.. Je vous aurais épargné cette tristesse. Mais.. merci d'avoir été là. » Il se sentait le besoin de la remercier. Elle aurait pu ne pas venir, penser à lui de loin. «  -  J'imagine que tu vas reprendre ta quête là où tu l'avais arrêtée ? diriger cette école de parfait petit mutant, loin de la société ? Continuant de leur faire croire que c'est à eux de se plier aux normes des humains ? »Voilà dont le vif du sujet. Charles se mit à légèrement sourire en coin alors qu'elle dénigrait légèrement son idéologie. Parfait petit mutant. « L'objet de ta visite se résume donc aussi au besoin de savoir si je continuerais de suivre mon chemin malgré mon changement corporelle Raven ? »
© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
 

[Charles Xavier] Falshback ♦ Intrusion nocturne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» [Mission D] Intrusion nocturne
» L'Institut Xavier |1/5|
» Beautiful, Dirty, Rich ! ••• Charles Xavier •••
» Carnet de Raven Darkholme
» La Confrérie des Mutants (3/4 libres)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Hors-jeu :: What if ?... :: Archives-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc