Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Andrew T. Laiden | Semper Fidelis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Mer 4 Jan 2017 - 23:32


   
feat Ewan McGregor
Andrew Thomas Laiden

   

   
Carte d'Identité
Chaman (SHIELD)  - Semper / Semper Fidelis (Confrérie)27 mars 1974, New York (USA)42 ans (Il prend très soin de son apparence) Confrériste infiltré en tant qu'Agent du SHIELDCélibataireHétérosexuelCentres d'intérêts : La Confrérie, la musique classique et tout particulièrement Chopin et Debussy, jouer du piano, la médecine (surtout la médecine alternative et non conventionnelle), les grandes théories de l’évolution et la philosophie. Il aime également cuisiner et la gastronomie française. Très propre sur lui, Andrew prend très soin de son apparence, qu’il s’agisse de sa forme physique ou de son style vestimentaire. Ses différents périples en solitaire lorsqu’il devait faire profil bas l’ont tenu loin de tout confort pendant quelques périodes plus ou moins longues, d’où son côté perfectionniste et élégant. De ses excursions, il a appris beaucoup auprès des différents peuples autochtones côtoyés, surtout en matière de médecine. Il consigne son savoir dans différents carnets qu’il classe par ordre chronologique et situation géographique. Gouvernement / Mutants

   
Caractère

   Etant infiltré depuis maintenant un peu plus de trois ans au SHIELD, on distingue chez Andrew deux personnalités suffisamment distinctes. Au final, pour son rôle de couverture, Andrew se contente simplement d’oblitérer certains aspects de sa personnalité, afin de paraître le plus crédible et le plus honnête possible. C’est donc tout naturellement qu’il se comporte avec ses « collègues » du SHIELD, sans éveiller le moindre soupçon… Ou du moins le pense-t-il. Courageux, passionné et bourreau du travail, Andrew met un certain point d’honneur sur le travail bien fait, même s’il ne s’agit que d’une couverture : à quoi cela servirait-il de se donner autant de mal pour s’infiltrer si c’était pour se faire débusquer ? De nature très perfectionniste, il exige de lui le meilleur, autant sur son apparence qu’en terme de travail. Passionné par le domaine médical (il regrette parfois cette carrière qu’il n’a pas vraiment pu embrasser), les théories de l’évolution et l’ethnologie, il ne cesse jamais ses recherches personnelles sur la médecine alternative et non-conventionnelle, ce qui lui vaut le surnom de « Chaman ». A force de se montrer aussi pointilleux et perfectionniste, naturellement, on prend la grosse tête. Ce n’est pas quelque chose de nouveau, bien sûr, Andrew transpire la confiance au point de se montrer parfois (un peu trop souvent selon son entourage) hautain. Il connait sa valeur et ses capacités et ne renonce jamais : il ne vise jamais moins que l’excellence, d’où la maîtrise de ses pouvoirs en constante évolution. Bien que sûr de lui et courageux, il n’est cependant pas idiot au point de se montrer téméraire : il sait quand il doit faire profil bas. Un vieux dicton dit « Mieux vaut un lâche en vie qu’un héros mort ». Lâcheté, pas vraiment, mais il y a du vrai là-dedans…
Opportuniste et manipulateur, Andrew est un excellent menteur et sait jouer la comédie pour profiter de la situation. Fin observateur, Andrew use facilement de son charisme pour arriver à ses fins et obtenir la confiance de son entourage sans se mettre en défaut.
Après trois ans d’infiltration et autant de bonne volonté pour s’intégrer, on pourrait questionner la loyauté de Laiden, mais même si ce dernier disparait parfois, semble-t-il, de la surface du globe, il revient toujours à sa place, dans la Confrérie. Une telle dévotion à sa cause lui a valu le surnom de Semper : Semper Fidelis

Epicurien, Andrew est un bon vivant qui aime satisfaire ses sens. Excellent pianiste, il aime autant jouer qu'écouter des chefs d'oeuvre, en particulier Debussy et Chopin, qu'il écoute aussi bien chez lui qu'à son bureau. Il aime cuisiner, et a un énorme faible pour la gastronomie française.

   

Pouvoirs & capacités

  Téléportation : La mutation d’Andrew lui permet de se téléporter instantanément là où il le désire, pour peu qu’il connaisse ou visualise l’endroit désiré. Il peut s’agir d’un lieu connu, ou déjà visité ou bien d’un lieu vu en photo et bien mémorisé. Une petite mise en garde, cela dit : il a appris à ses dépens que l’aventure de la téléportation à l’aveuglette peut s’avérer… surprenante.

Suspension du temps : A force de repousser les limites de sa mutation, Andrew a découvert sa capacité à pouvoir arrêter le temps. Seul lui peut alors évoluer, n’étant, ni lui, ni son horloge interne ni ce qu’il touche, affecté par cette suspension du temps. Ce contrôle du temps a cependant des limites -qu’il ne cesse de chercher à repousser : en effet, il parvient sans trop de difficultés à tenir un quart d’heure, et son record est actuellement d’une trentaine de minutes, non sans difficultés… Cette capacité, bien que très pratique pour lui comme pour la Confrérie l’épuise énormément, surtout sur une aussi longue période. C’est pourquoi il préfère enchaîner des arrêts d’une dizaine de minutes avec quelques repos pour reprendre des forces et garder le contrôle.

Capacités diverses hors mutation : Menteur chevronné, très bon comédien et excellent joueur de piano. Bien que sans diplôme universitaire, il a de solides notions de médecine qu’il a su associer à ses connaissances en médecines alternatives et non-conventionnelles issues, entre autres des amérindiens ou encore autochtones d’Australie… Plutôt bon cuisinier, il possède un palais très délicat et aime la gastronomie la plus raffinée. Amateur de bon vin.

Armement : Issu du SHIELD

   Derrière le masque, y a qui ?
 
 
Prénom/pseudoEveuhAge25Code règlement:siren:Pv, scénario, marvel ou inventéScénarioComment as-tu atterri ici ?Il y a longtemps, dans une galaxie très très lointaine...Fréquence de connexionDifficile à dire tout de suite, mais au moins 2 fois par semaine
RemarquesMe revoilààààà ~ \o/

   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Mer 4 Jan 2017 - 23:32


   Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises ? L'évacuation, le sacrifice de New York... De plus, Loki aurait été aperçu sur le champs de bataille, un retour serait-il à prévoir ?
Votre personnage ne sait pas forcément que le président est Loki
   
En tant qu’Agent du Shield, je dirais que nous n’avions pas d’autres choix que de battre en retraite, pour le bien de tous, et que c’était la seule chose à faire pour éviter des pertes bien plus lourdes encore. Mais en tant que Confrériste, je pense surtout que si ces abrutis de Sapiens n’avaient pas fait de la chasse aux mutants leur priorité, plusieurs années auparavant, nous aurions été bien plus pour combattre cet ennemi commun. Qui sème le vent récolte la tempête : voyons comment ils pourront se défendre, quand même l’intervention de Dieux Asgardiens n’est pas suffisante…


    Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, ou êtes-vous encore dans le camp des réfugiés à chercher un logement et/ou du travail ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés ?
   
La perte de New York m’a tout de même affecté, après tout j’y avais mes plus vieux souvenirs. Mais j’ai l’impression que ma part d’humanité est maintenant restée sous les décombres de ma ville natale… Je m’adapte à ma vie de Los Angeles, et comble, c’est le SHIELD qui m’a trouvé un logement de fonction… Les contacts avec la Confrérie se font rares et discrets, afin d’éviter de se faire pincer. J’ai remarqué, malgré tout, que l’arrivée d’autant de réfugiés dans la ville ne plait pas à tout le monde, et quelques rassemblements anti-réfugiés se forment de plus en plus. La race humaine causera sans doute sa propre perte, un jour…


Des rumeurs courent sur un possible recrutement de guerriers Midgardiens qui seraient assez valeureux pour tenter de reconquérir Asgard. En seriez-vous ? Et pourquoi accepteriez-vous ou au contraire refuseriez-vous ?

   
Je n’en fais pas ma priorité. J’ai déjà une mission, celle de rester infiltré au SHIELD pour surveiller ses agissements. Si cela implique de prendre part à cette reconquête d’Asgard, alors il est probable que je rejoigne cette mission, mais pas sans le consentement de Magneto. La Confrérie et sa sécurité restent mon objectif principal. Ce n’est pas que je suis contre les Asgardiens, mais chacun ses problèmes : je ne suis pas un justicier. Mon aide ne serait pas désintéressée… Quelques alliés d’Asgard ne ferait pas de mal, sans doute…


   Votre histoire
   

   Allons-y. L’Agent Koenig m’invite à prendre place sur ce qu’il se targue être LE détecteur de mensonges, entièrement pensé par Fury lui-même. Cet engin relève près de 96 variables, au total : pulsations cardiaques, dilatation de la pupille, micro-expressions… Autant dire un adversaire de taille à entourlouper. Je prends place, l’air confiant, pour ce qui semble être un simple contrôle. Je connais mes capacités, mentir est devenu une seconde nature pour moi. Malgré tout, je me méfie de cette machine.
« Et qu’en est-il du sempiternel flacon d’urine, Agent Koenig ? » je plaisante, un rictus malicieux au coin des lèvres, pour lui laisser entendre l’absurdité de telles précautions. Il répond par un sourire, que je décrypte presque pour de l’amusement et de la sympathie, mais cela ne l’arrête pas pour autant.
« Je comprends votre désarroi. Mais la procédure est inévitable. » Il hausse les épaules puis s’installe derrière un moniteur, un calepin et un stylo à la main. « Je vais vous poser quelques questions non sequitur, sur votre vie privée, mais aussi des questions plus psychanalytiques. Répondez le plus spontanément possible. Etes-vous prêt ? »
Je hausse les épaules, les jambes croisées, répondant avec mon habituelle désinvolture : « Ai-je vraiment le choix ? »
« Question de calibrage : déclinez votre identité. »
« Je m’appelle Andrew Thomas Laiden, né le 27 mars 1974, à New York, aux Etats-Unis d’Amérique. » je réponds docilement, conciliant. Il en faut beaucoup plus pour m’impressionner, mais après tout, je n’ai même pas besoin de mentir sur ce point. L’Agent Koenig fait le relevé de mes différentes variables. Je note qu’en plus d’être intraitable, cet homme est très consciencieux et droit comme la justice.
« Bien. Parlez-moi de votre enfance et de ce qui vous a poussé à rejoindre le SHIELD, surtout à cet âge-ci. »
Eh bien vas-y, traite-moi de vieux pendant que tu y es… A croire qu’un changement de carrière à 39 ans, c’est suspect, pour ces Sapiens… Je lève un sourcil tout en laissant apparaître un nouveau rictus avant d’ajouter, sur le ton de la confidence :
« La crise de la quarantaine, ça vous parle ? » Je me réinstalle dans le fond de mon siège, animant mon discours en décroisant les bras et haussant les épaules. « Depuis tout jeune, je voulais être médecin, comme mon père, à vrai dire. Il faisait partie de l’Unité Médicale Opérationnelle de l’US Army.  Sergent technique 4ème Classe, Thomas Jefferson Laiden. Je ne le voyais pas souvent, enfant, mais c’était mon idole. Au début, pourtant, j’étais sceptique, je ne comprenais pas bien comment on pouvait être médecin et militaire à la fois. Et puis, mon père m’a dit que pour sauver des vies, parfois, il faut savoir en prendre d’autres. » L’Agent Koenig n’a pas vraiment l’air surpris et j’ai le sentiment même qu’il m’attendait sur ce point-ci. Je me doute bien que le SHIELD a fait sa petite enquête sur moi, avant de me faire passer les épreuves de sélection. Heureusement pour moi, je n’ai jamais été recensé en tant que mutant… Et puis la Confrérie s’est arrangée pour faire disparaître les quelques allusions à une rumeur sur un incident, lors de mes études à l’Université…
« Hm. » dit-il simplement, en cochant quelque chose, sur son calepin. « Concernant votre formation médicale, pourquoi n’avez-vous pas continué jusqu’à l’obtention de votre diplôme ? »
La vérité ? C’était lors des examens de quatrième année de médecine, je crois, que ma mutation s’est manifestée. J’avais perdu mon père, à l’âge de 17 ans, soit quelques années plus tôt, et je commençais à douter de ma vocation. J’étais jeune, ambitieux, perdu, et j’avais envie de me trouver à mille lieues de cette salle d’examen. C’est comme ça que ma première téléportation s’est passée, alors que je passais la porte de la salle d’examen, je me suis alors retrouvé au cimetière, face à la tombe fleurie de mon père. D’abord pris de panique, j’ai essayé de rejoindre l’Université en courant, sans comprendre ce qu’il venait de m’arriver. Le cimetière se trouvant à plusieurs kilomètres, je suis bien entendu arrivé trop tard pour passer mon examen. J’étais ajourné, sans même avoir pu participer. Je soupire légèrement : « On vit avec les conséquences de nos choix, n’est-ce pas ? J’étais jeune, un peu perdu. Mon père était une figure importante dans ma vie et sa perte, en 1991, a quelque peu bouleversé ma vie. »
« Opération Tempête du Désert ? » vérifie Koenig, sur son calepin, avant de s’intéresser aux données de la machine tandis que j’acquiesce.
« Je n’avais plus aucune certitudes. J’avais du mal à accepter la vanité du genre humain.» J’esquisse un sourire : cette double lecture me permet d’être le plus honnête possible. « A quoi bon faire toutes ces études dans le but de changer les choses, de sauver des vies, si c’est pour mourir derrière et voir les choses inchangées. J’ai voulu fuir cette réalité, changer le monde autrement, le voir depuis une autre fenêtre, et surtout en apprenant auprès de ceux que j’estime être de bien meilleurs professeurs. »
« Hum. Pendant près de 20 ans, nous n’avons aucun signalement à votre sujet. Très peu de circulation sur tout le territoire ni aucune trace de votre passage à aucun aéroport. Comment avez-vous voyagé ?  » il semble circonspect et veille à la moindre de mes réactions. Je ris de bon cœur avant d’ouvrir les bras, les jambes toujours croisées mais l’allure décontractée :
« Ha ha ha, enfin, Agent Koenig : j’avais à peine décroché une bourse pour mes études. J’étais un jeune ex-étudiant fauché comme les blés, en pleine crise identitaire. Et il était hors de question de dilapider la pension que ma mère touchait. Je suis de la génération des voyages en stop. Je suis parti de New York à pied, puis j’ai ensuite fait la connaissance de natifs américains. J’ai d’abord appris à vivre avec eux, ils m’ont enseigné leur médecine, celle qu’ils font avec le cœur, pas avec intérêt.» dis-je, en frottant mon index à l’aide de mon pouce, signifiant que par intérêt, je désigne l’argent. Je venais de me faire persécuter en tant que mutant, par ma propre mère et ma petite amie de l’époque qui a préféré vivre sans doute une existence misérable et honteuse de jeune mère célibataire plutôt que de fuir avec moi, à l’aide de mon pouvoir. Disgraciée pour disgraciée, elle aurait très bien pu me suivre, cette idiote… Alors je me sentais bien, presque à la place, avec ces hommes persécutés par les leurs, se prétendant plus évolués. A force de traverser les Etats, et bientôt les pays, j’ai finalement rencontré des membres de la Confrérie, des gens de mon espèce. Et c’est là que j’ai définitivement trouvé ma place. Bien sûr, je continuais mes voyages, mais j’améliorais surtout la maîtrise de mon pouvoir. « C’est avec eux que j’ai retrouvé le goût à la médecine, et surtout avec eux que j’ai pu ouvrir les yeux sur notre société. J’ai voulu étudier les différentes médecines alternatives pour les appliquer dans le domaine de la survie. J’ai voyagé, oui, mais comme un pèlerin, Agent Koenig, et pas en première classe comme un parfait petit diplômé de l’Université Médicale de New-York. »
« Quelle était votre position lors de la Grande Purge ?»
Même si au fond, je m’attendais un peu à cette question, je dois admettre qu’elle tombe un peu comme une merde sur la table. Je hausse les sourcils, ne m’attendant pas vraiment à ce qu’elle soit posée aussi abruptement et rapidement par l’Agent Koenig qui a bien hâte d’entendre ma réponse. Je dois me montrer prudent. Je garde le contrôle et profite d’une longue inspiration pour user de ma mutation pour ralentir le temps de façon localisée, ralentissant par la même occasion mon rythme cardiaque. Je passe sous silence ma colère. La Grande Purge. Un bien triste épisode de notre vie, à tous, Mutants confréristes ou simplets croyant en la cohabitation de nos espèces. J’ai activement lutté contre la Purge, échappant toujours au recensement, parfois en m’éclipsant durant certaines périodes. J’ai ainsi pu mettre à l’abri, sous le commandement de Magneto en personne, les plus jeunes et les plus fragiles de nos frères et sœurs, en les téléportant dans les diverses tribus rencontrées lors de mes études. Ainsi en sécurité, ils pouvaient échapper aux sentinelles et donc à la Purge. Je connais l’implication du SHIELD dans ce triste chapitre. Et même si ses membres se dédouanent en accusant quelques membres pourris aujourd’hui évincés, je ne peux leur pardonner ni accorder ma confiance. Magneto m’a donné l’ordre d’infiltrer le SHIELD, afin d’avoir un œil sur ses membres et ainsi ne pas revivre la terreur de la Purge.
Cette interrogation de Koenig n’est pas anodine, elle est à double tranchant. Ma position doit être délicatement annoncée, voire même plutôt difficile à cerner, car une réponse trop certaine me donnerait l’air catégorique. Je soupire doucement, retire mes lunettes pour en nettoyer les verres à l’aide du revers d’un petit chiffon que je sors de ma poche.
« Vous vous rappelez, de ce que me disait mon père ? Que parfois, pour sauver des vies, il faut en prendre d’autres ? Eh bien, je pense que la Grande Purge, c’était un peu comme cette idée : au début, ça part d’un bon sentiment, en évoquant le bien commun. Puis il y a la déviance de ceux qui ont le pouvoir et ceux qui se servent de ce prétexte pour justifier un génocide. Alors il a bon dos, le gouvernement américain, à cracher sur Hitler, mais au final, ce que j’ai vu, moi, depuis ma petite fenêtre, ce n’était ni plus ni moins du nazisme américanisé. » Je repasse mes lunettes et face au mutisme de Koenig et à son regard rayon X, je me dois de présenter une réponse plus claire. « Je n’avais aucun camp, si c’est ce que vous attendez comme réponse. Je ne prenais pas les armes, je réparais simplement les dégâts qu’elles causaient. »
« Pourquoi rejoindre le SHIELD, alors ? »
« Pour que plus jamais celui-ci se fasse corrompre de l’intérieur comme ce fut le cas pour la Purge. Pour protéger la population, toutes les populations et, je l’espère pouvoir éviter d’autres massacres. Après l’attaque de New York, et face à mon incapacité à être sur tous les fronts pour aider les blessés, je me suis dit que, quelques gestes simples peuvent sauver des vies, et j’ai eu envie de transmettre ça. »

L'attaque de New York, encore un triste chapitre de notre histoire. Nous avions beau nous être unis contre un ennemi commun, les pertes n'étaient pas, pour autant, moindre. La Confrérie venait à peine de se remettre doucement sur pied... New York. J'avais beau estimer que je valais plus que chaque sapiens qui s'y trouvaient, et qu'au fond, ils avaient bien mérité leur sort, j'avais eu un sacré pincement au cœur à la destruction de cette ville qui avait été la mienne pendant si longtemps. Tous mes souvenirs les plus innocents, réduits à néant et sombrant sous les ruines de l'oubli. Magneto avait déjà pour projet de me faire intégrer le SHIELD, d'où sa volonté de me garder loin de l'affrontement. Ma seule façon de venir en aide était en prêtant main forte aux équipes médicales, sur le terrain, en mettant les plus démunis à l'abri, en particulier les miens, comme auparavant nous l'avions fait pendant la Purge...
Je n'ai pas relâché mon pouvoir pour ralentir mn rythme cardiaque, mais je commence à sentir quelques difficultés. J'espère arriver rapidement à la fin de ce test.

« Quand vous avez quitté l'Université, vous n'avez prévenu personne autour de vous, pas même votre mère. » J'acquiesce et il s'empresse de citer un nom que je n'avais pas entendu depuis bien longtemps. « Emily Johnson, ça vous parle ? Votre petite amie de l'époque. Dans le cadre de l'enquête sur votre avis de recherche, lancé par votre propre mère, en 1994, votre entourage a été interrogé. Miss Johnson a alors fait une déclaration étonnante vous concernant, confiant que vous vouliez qu'elle parte avec vous, mais que cette dernière avait refusé, à cause de votre nature "monstrueuse". Que voulait-elle dire ? »

Merde alors, je pensais que ce chapitre-là été classé. Il cherche à me faire dire quelque chose, mais je sais qu'Emily n'en aura pas dit plus me concernant. Elle aurait eu trop peur... Je soupire et joints mes deux mains sur lesquelles je pose mon menton, l'air pensif.

« Ce n'est pas vraiment un chapitre de ma vie dont je suis particulièrement fier, Agent Koenig. Emily venait d'une famille croyante et plus ou moins respectable, catégoriquement opposé à l'avortement... Je pense que j'ai été très égoïste, j'étais jeune et irresponsable, et je l'ai beaucoup influencé... Je regrette énormément de l'avoir poussée à me suivre... Je me pensais réellement capable de subvenir à nos besoin, à tous les trois... Mais Emily a refusé, je l'avais déjà détournée de beaucoup de choses concernant sa religion, mais la détourner de sa famille était inconcevable. Elle était en colère -et je le conçois...- après tout, je venais de détruire sa vie et je venais d'apporter la honte et la disgrâce dans son foyer. Je ne sais pas ce qu'elle est devenue, si aujourd'hui elle élève encore notre enfant. Mais j'espère qu'elle n'a pas été aussi malheureuse durant toutes ces années...»

Je sais qu'elle a gardé l'enfant, j'étais à la maternité, anonymement, quand il est venu au monde. Mais je ne l'ai jamais revu depuis. Il ou elle doit avoir une vingtaine d'année maintenant... Peut-être tient-il plus de moi que de sa mère... Si c'est le cas, alors peut-être qu'un jour, il me retrouvera.

« Bien. Dernière question. Avez-vous le moindre lien avec l'organisation HYDRA ? »

Je pense malgré moi à un pauvre crétin trop honnête qui péterait sa couverture en répondant à cette question mais je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire. Mauvaise organisation. Tant mieux pour moi.

« Aucune, Agent Koenig. Ni de près, ni de loin. »

Il surveille un instant les graphiques de la machine, referme son calepin après y avoir griffonné quelque chose puis après un vague soupire, ce dernier m'annonce, en me tendant un badge :


« Bienvenue au SHIELD, Agent Laiden. »

   

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Jeu 5 Jan 2017 - 0:59
HIIII rebienvenue sur le forum hey
Je suis siii contente de ce choix de personnage :52: :amour: :bave:
Tu connais la maison ! :uhuh: Tu as sept jours pour terminer ta fiche, si t'as besoin d'un délai ou si tu as une question, on est là :uhuh: :amour:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Jeu 5 Jan 2017 - 11:29
Re-bienvenue parmi nous ! Bon courage et bon retour à la maison


To know what they did to you, it would break your captain's heart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Jeu 5 Jan 2017 - 14:18
Merci ! :amour:

Ca avance lentement, mais ça avance ! :44:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Jeu 5 Jan 2017 - 21:47
(Re)Bienvenue sur le forum hey
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Ven 6 Jan 2017 - 16:20
Re-bienvenue dans le coin et bon courage pour ta fiche ! :36:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Mer 11 Jan 2017 - 18:12
Coucou ! Juste pour prévenir que je vais prendre un ou deux jours supplémentaires (si vous voulez bien :amour: ) pour terminer ma fiche, deux trois imprévus qui tombent sur mon week-end ! :52:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Mer 11 Jan 2017 - 20:43
Pas de soucis, prend ton temps :love:


To know what they did to you, it would break your captain's heart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Andrew T. Laiden | Semper Fidelis   Jeu 12 Jan 2017 - 14:30
Et voilà ! Présentation terminée !! :21:
Revenir en haut Aller en bas
 

Andrew T. Laiden | Semper Fidelis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Les Semper Fidelis [6/7]
» [EVENT] [Inscriptions] Les Semper Fidelis
» Liste de bateaux/capitaines interdits d'accostage en Languedoc
» [45][2500 pts] Semper Ludens 2010, 06/07 Nov
» Signature de contrat - Andrew Brunette





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-