Partagez | 
 

A real hero. (Sam Wilson & Helmut Zemo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Helmut Zemo
Hydra
♠ EMPLOI : Ingénieur au S.H.I.E.L.D. / Agent opératif d'HYDRA
♠ GIF : Si ton oeil était plus aigu tu verrais tout en mouvement.
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: A real hero. (Sam Wilson & Helmut Zemo)   Sam 4 Mar 2017 - 20:43
A real hero
♣ Statut du sujet : Privé ft. Sam Wilson▬ Envoyez moi un mp pour nous rejoindre
♣ Date du rp : Mars, présent.
♣ Météo & moment de la journée : Milieu de la nuit, ciel couvert, 10°C






a real hero.
Sam & Helmut


Par une nuit sans lune...


Un hangar de stockage, Los Angeles.

Les rues de South Los Angeles ne sont plus ce qu’elles étaient. Est-ce la faute aux mouvements massifs de population ? Peu probable, lorsque l’on voit s’activer les soldats de ce vieux bâtiment. Je les regarde travailler les bras croisés, un peu ennuyé par la tournure qu’on prit les choses. Qui que ce soit qui est assassiné Sharon Carter, ils ont précipité les événements.

« Fait en sorte que tout soit livré avant demain. »

Le SMS de ma chère consœur Madame Hydra, ou Vipère, est sans appel : elle veut ses armes. Je ne l’aurais pas pensé plus paranoïaque que moi, mais il faut dire que si la situation est tendue pour Hydra à L.A., elle l’est aussi à Madripoor. Une ville où j’espère bien à n’avoir jamais plus remettre les pieds.

Ce n’est pas facile d’acheminer armes et faux à travers le pays. Après la destruction de New-York, il a fallu reconstruire le réseau sur la côte ouest, refaire des contacts dans la rue, les faire apprendre à ne pas craindre les pseudos justiciers, qui fourmillent désormais les rues. Je déteste ces « super-héros » en collant. Ils se moquent des responsabilités, ils se couvrent pour garder l’anonymat.

J’ai décidé de combattre comme eux, le visage caché sous un voile violet opaque. Rangeant le téléphone dans ma poche et scrutant ma dizaine d’agents chargeant les camions qui prendront ensuite la route du Mexique pour décoller vers Madripoor, je commence à trouver le temps long.

- Dépêchez-vous un peu ! Les camions ont une longue route avant de passer la frontière !

Je n’aime pas ça, faire les dealers d’armes pour Hydra, mais je n’ai pas le choix. Bien que ma position commence à être assurée, il faut toujours combattre l’arrière-garde qui défend toujours ses opinions nazis révolues, sa maladive obsession pour une « race pure » au sommet, ce genre de conneries que l’on vous servait matin, midi et soir dans les châteaux de l’hydre.

Approchant celui normalement en charge du lieu, je le prends à l’écart.

- Lorsque ce sera fini, je veux que le lieu soit débarrassé. Cela fait trop longtemps que la planque est à la même place et avec l’agitation provoquée depuis la mort de l’Agent 13 et les soupçons planant sur un potentiel retour de Hydra, nous ne pouvons prendre le risque d’être découverts, pas maintenant. Je vous laisse, je serais dans le bureau, j’ai des appels à passer de la plus haute importance. Ne me dérangez qu’en cas de nécessité !
- Bien, Baron.

Je regarde le bon soldat s’éloigner de moi et continuer d’haranguer ses troupes pour qu’ils continuent le chargement. Je m’enferme alors dans le bureau, les affaires ne s’arrêtent jamais.

Au même moment, au poste de garde sur le toit.

Bob regarde les étoiles d’un air distrait. Rien ne se passe jamais rien durant les tours de garde. Il somnole en pensant à sa petite femme, toute seule chez eux avec leur fille. Dans trois jours, c’est les vacances, on prend ça au sérieux chez Hydra, ils ne lui avaient pas menti. Il bosse dans la sécurité, c’est une boite comme une autre, faut savoir faire abstraction du costume un peu ridicule et des motivations du directoire, mais hormis ça, ça paye bien.




camo©015



DIVIDE, THEY FALL.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Samuel Wilson
Avengers
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A real hero. (Sam Wilson & Helmut Zemo)   Dim 19 Mar 2017 - 12:02
A real HeroSamuel Wilson & Helmut Zemo
South Los Angeles. Un quartier que Samuel Wilson avait appris à connaître ces derniers temps. Pour y avoir passer des heures et des heures en dehors de ses heures de permanences au centre des vétérans, Samuel avait appris à connaître chaque recoin de ce quartier de la ville des Anges. Si le climat de New-York et DC lui manquait cruellement, la tranquillité qu’il avait là-bas également. Depuis qu’il avait pris le chemin de l’ouest, Samuel bossait un peu pour les Avengers. Il n’en était pas un à part entière mais il lui arrivait de donner un coup de main de temps en temps. Comme maintenant d’ailleurs. Il avait découvert des choses louches, en avait parlé et avait récupéré cette affaire dont il ne savait pas réellement quoi faire. Alors il avait fait ses recherches, avait passé des heures dans la rue jusqu’à trouver des informations viables. Informations qu’il savait correctes aux vues de la manière dont il les avait obtenues. Et c’était d’ailleurs à cause de ces informations là que Samuel était en train de s’habiller et de s’armer. Il ne savait pas réellement dans quoi il s’était engagé mais il savait que les choses ne seraient pas aussi simples qu’elles en avaient l’air. Ce n’était jamais le cas lorsqu’on mentionnait HYDRA. HYDRA, organisation qui avait remonté son réseau du côté ouest des Etats-Unis. Coupez en une partie et une autre renaîtra. Ce n’était pas exactement les mots que l’organisation utilisait mais ils voulaient dire la même chose. Et Samuel commençait à comprendre que cette phrase reflétait la vérité. HYDRA était semble-t-il increvable... Et l’ancien militaire commençait sérieusement à trouver cela agaçant. Ils avaient beau se battre, cela ne changeait rien. HYDRA était toujours là et serait apparemment toujours là. Jusqu’à ce qu’une tripoter d’ennuis leur arrivent dessus et qu’ils se retrouvent les pieds dans l’eau. Ce que Samuel espérait bien commencer ce soir.

La nuit était assez claire pour qu’il ne se pose pas trop de questions sur les conditions de vol qu’il allait avoir. Les étoiles étaient présentes dans le ciel et la nuit déjà bien avancée. Il avait repéré les lieux, avait fait quelques suppositions sur les entrées et sorties des ennemis et c’était mis en position à la fin de la journée. Caché, Samuel avait alors attendu avant de s’habiller. Chose qu’il venait d’ailleurs de terminer avant d’envoyer Red faire un petit tour de reconnaissance. Quelques minutes plus tard, Samuel décollait du toit sur lequel il était stationner pour aller dire « Bonjour » à l’homme qui se trouvait sur celui d’en face. Pas très concentré, ce dernier ne le vit arriver qu’à la dernière minute, ne lui laissant pas le temps de se protéger contre le coup de pied venant du ciel que Samuel lui administra. Un vol plané plus tard pour le bonhomme et Samuel posait les pieds sur le toit du hangar dans lequel se déroulait apparemment les festivités. Avant d’entrer, Samuel s’assura de l’état de l’homme, l’attachant par la même occasion à un tuyau de sortie afin d’éviter qu’il n’ameute tout le quartier lorsqu’il se réveillerait.

- Le chargement sera terminé dans moins d’une heure, assurez-vous d’avoir tout remballé quand le camion partira. Le Baron ne veut aucune preuve, annonça une voix à travers la radio que l’homme avait à la ceinture, faisant sursauter Falcon.

Un froncement de sourcil plus tard, Samuel mettait enfin un nom sur le commanditaire de cette opération. Et il savait de qui parlait l’homme à l’autre bout du canal. Il avait entendu ce nom plusieurs fois depuis qu’il avait commencé à collecter des renseignements. Et apparemment, ce dernier n’était pas véritablement un enfant de cœur. Un soupir passa la barrière de ses lèvres alors qu’il passait la porte menant à l’intérieur du bâtiment. Ce mission commençait déjà à se compliquer et il était certain que cela n’irait pas en s’arrangeant. L’objectif principale de la mission était que les armes ne partent pas. Il était hors de question qu’HYDRA fournisse de nouveau des armes à ses troupes. Donc objectif 1 : faire en sorte que le camion ne parte pas. Le deuxième objectif qui venait de se rajouter au premier était de dire bonjour au Baron et peut-être de lui taper dessus. Histoire de bien faire les choses. Et pour l’instant, Samuel allait se concentrer sur le premier objectif.

Ses pas était silencieux et il utilisait les lunettes qu’il avait sur le nez pour repérer les hommes qui avançaient à l’intérieur de l’entrepôt. Il en évita un ou deux, en élimina un qu’il cacha derrière une grosse caisse, avant d’avancer de nouveau à l’intérieur.

- ON A UN INTRU ! ON A UN INTRU ! entendit-il alors hurlé quelques grosses minutes plus tard.

« La radio putain » pensa-t-il alors en se souvenant ne pas l’avoir éteinte sur l’homme qu’il avait éliminé et caché derrière la caisse. « Abrutis de première » s’insulta-t-il ensuite alors qu’il trouvait un endroit où se planquer, essayant de penser à la suite des événements. Deux doigts sur son avant-bras, Samuel fit en sorte que Red se déplace aussi invisible qu’il en avait l’habitude. Le placer sous le camion, attendant le meilleur moment pour s’en servir. Mais aux vues de l’agitation qu’il entendait, l’ancien militaire savait qu’il ne serait plus invisible très longtemps…




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Helmut Zemo
Hydra
♠ EMPLOI : Ingénieur au S.H.I.E.L.D. / Agent opératif d'HYDRA
♠ GIF : Si ton oeil était plus aigu tu verrais tout en mouvement.
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A real hero. (Sam Wilson & Helmut Zemo)   Mar 25 Juil 2017 - 20:33
A real HeroSamuel Wilson & Helmut Zemo
Les chiffres passent sur l’écran d’ordinateur et se ressemblent tous. Arrivés, départs, chargements, déchargements, cargaison perdue, produits défaillants et j’en passe.  Contrairement à certains de mes collègues, je n’ai pas encore le luxe d’avoir quelqu’un pour gérer les finances et c’est à moi de réguler ce qui passe par la zone qui m’a été donné : South Los Angeles. Autant le dire maintenant, j’exècre, j’abhorre, je hais et je maudis cette partie du boulot. La guerre se gagne grâce aux ressources, mais ce n’est pas pour ça que l’on collait les soldats et généraux à la compta.


Mon pied s’agite de nervosité tandis que je passe des pages numériques en regardant les départs d’un œil distant. Mandrapoor, Sydney, Hong-Kong, Paris, Berlin, Sao Paulo. Des armes légères, de guerres, des gilets part balles, des armes lourdes, que des objets facilement dissimulables et transportables que nos branches annexes de HYDRA ou même nos partenaires récupéreront sans que les autorités ou les super-collants ne s’en rendent compte.

De l’autre côté de la pièce, les petites mains œuvrent pour que les choses se déroulent le plus rapidement possible, ils obéissent au doigt et à l’œil, de peur de perdre l’un, l’autre ou les deux. C’est alors que l’impensable se produit : l’alerte. On a généralement deux ou trois clochards qui trainent et qui disparaissent rapidement, ou bien des curieux qui font rapidement demi-tour. Jamais personne n’était rentré, n’avait vu l’intérieur de nos hangars ni n’avait agressé un garde sous ma direction.

D’un coup, l’agitation change, les soldats délaissent les caisses et les sacs pour s’armer, prêts à s’occuper de l’intrus. J’écoute ce qui se dit à la radio afin de comprendre la situation plus en détail. Le garde du toit, ne répondant pas à sa radio, a été retrouvé assommé. De là, les déductions se sont fait d’elles-mêmes. Sortant de mon bureau, je sens les regards se tourner sur mon voile violet.

- Peu importe l’intrus ! Continuez à charger ces maudits camions ! J’hurle dans le hangar malgré le silence, pour que tout le monde m’entende bien, et comprenne ma colère de les voir se comporter ainsi. Ce n’est pas parce que l’on agit comme des petites frappes que nous le sommes. HYDRA sert de plus grands desseins que de simplement armer les gangs de rue. Ceux qui sont de garde, redoublez de vigilance ! Ceux qui chargent, continuez ! L’effet est immédiat et la foule se remet en mouvement. Vous deux, avec moi.

Les deux gorilles postés devant ma porte hoche de la tête et me suivent, délaissant mon bureau avec l’ordinateur, qui s’est verrouillé quelques secondes à peine après que je me sois levé de mon siège. Il serait dommage que cet intrus puisse mettre la main sur des données aussi confidentielles.

Marchant quelques secondes, je vois du coin de l’œil quelque chose bouger prêt du camion. Probablement un oiseau. Ce détail quitte mon esprit aussitôt et je repars vers l’escalier qui monte vers le toit pour m’occuper de l’imbécile incapable inconscient bientôt impotent et, sans le savoir, tout prêt de la cachette du dit intrus.





DIVIDE, THEY FALL.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Samuel Wilson
Avengers
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A real hero. (Sam Wilson & Helmut Zemo)   Mar 1 Aoû 2017 - 16:59
A real HeroSamuel Wilson & Helmut Zemo
Les choses allaient sûrement partir en cacahuètes. Sam avait fait une connerie. Et une connerie de débutant en plus, ce qui ne lui allait pas du tout. Ce n’était pas sa première mission en solo et franchement, il avait rarement fait de conneries aussi grosses. Ni à l’armée, ni pour les super-héros. Se faire repérer pour quelque chose d’aussi gros, Samuel n’avait jamais fait. Il avait entendu la radio, l’avait vu à la ceinture de l’homme qu’il avait assommé mais apparemment, l’information n’était pas montré jusqu’à son cerveau. Ou peut-être que si mais dans tous les cas, l’information n’avait pas été traité comme elle l’aurait dû. Résultat des courses, il était coincé dans un coin plus petit que lui et il entendait des pas se rapprocher de lui. Chose qui ne l’étonnait pas du tout parce qu’il venait de se faire repérer parce qu’il n’avait pas était cette putain de radio. Les yeux rivés sur les images que lui fournissait Red, Samuel avait une oreille attentive sur les bruits de pas qui se trouvaient près de lui. S’il ne voyait pas ceux qui arrivaient, il savait qu’ils étaient motivés. Ce qui n’allait pas du tout arranger son business. Il n’avait pas initialement prévenu de se battre parce qu’il avait, initialement toujours, prévu de passer inaperçu et de neutraliser la cargaison avant de repartir comme une fleur avec un sourire satisfait aux lèvres. Sauf que les plans avaient changés et qu’il se retrouvait à deux doigts de se faire avoir par les méchants. Ce qui ne l’arrangeait pas du tout.

D’un geste du doigt, Samuel positionna de nouveau Red de manière à ce qu’il soit indétectable aux yeux de la manutention de l’usine et se concentra plus particulièrement sur ce qui arrivait vers lui. D’après ses oreilles, il y avait trois paires de pas, donc trois bonhommes. À moins que l’un deux ait une deuxième paire de jambes. Ce qui ne l’étonnerait qu’à moitié puisqu’on parlait tout de même d’HYDRA et qu’il pouvait faire n’importe quoi avec les personnes qui se trouvaient dans leurs mains. Ce qui rassurait qu’à moitié Samuel au vu de ce qui allait lui tomber dessus. De plus, il ne pouvait que compter sur ses talents puisque son drone se trouvait en stand bye, plusieurs centaines de mètres plus loin. Il ne lui fallut pas longtemps avant qu’il n’aperçoive les personnes se dirigeant vers lui et encore moins de temps pour reconnaître la couleur violette pas vraiment belle du Baron Zemo. Ugh, le chef en personne. Pas quelque chose à laquelle il s’attendait. Accompagné de deux gros bras, Zemo avançait d’un pas décidé vers l’endroit où il avait laissé l’autre homme. Pour le coup, Samuel ne savait pas vraiment par quel bout prendre la situation. D’un côté, Sam avait plusieurs camions à faire sauter. Et de l’autre, un des gros bonnets d’HYDRA sous la main. Même s’il n’était pas sûr de pouvoir le battre, lui en coller une ou deux ne ferait de mal à personne. Enfin, peut-être au baron lui-même mais ce n’était qu’un petit détail.

Quelques secondes supplémentaires furent nécessaires pour que Samuel se mette d’accord avec lui-même sur la marche à suivre. Un combat entre lui et lui-même faisait rage à l’intérieur de son esprit pour savoir si, maintenant que les trois compères étaient passés devant lui, il ne ferait pas mieux de rejoindre le hangar pour s’occuper des camions. De l’autre côté, l’Avengers se demandait s’il ne devait pas taper sur les trois bonhommes. Quelle que soit la solution choisie, il se ferait forcément repérer. Soit par les gardes qui avaient doublé leur vigilance, soit par le violet et ses gros bras. Dooonc, le choix ne fut pas compliqués et il se leva rapidement, se dirigeant sans un bruit vers l’un des deux gardes qui suivaient Zemo. Il l’attrapa par le cou, le balançant ainsi par terre avant de lui asséner un coup assez important au niveau de la tempe, le mettant ainsi dans les vapes pour un certain temps. S’il n’était pas adepte de l’utilisation d’armes dans ce genre de truc, il savait qu’il pourrait clairement en avoir besoin dans les secondes qui allaient suivre. Et cela ne manqua pas puisque Samuel dégaina son arme, pointantson arme devant lui, le corps caché par l’une de ses ailes en guise de bouclier.

- On va doucement lâcher son arme avant de se retrouver avec une balle entre les deux yeux, lança-t-il alors à l’intention des deux hommes qui se trouvaient maintenant face à lui. Et on fait ça vite avant que je ne perde patience…


Revenir en haut Aller en bas
 

A real hero. (Sam Wilson & Helmut Zemo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» The Real Michel Martelly
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» hero system





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Le reste de Los Angeles :: South Los Angeles-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !