Partagez | 
 

Space, and beyond #1 : Voyager.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

avatar
Peter Quill
Gardien de la Galaxie
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Starlord avec une Classe intersidérale
♠ EMPLOI : Capitaine d'un équipage sans navire interstellaire
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Jeu 16 Mar 2017 - 23:04

Space, and beyond
Team Vers l'Infini et au delà !

▬ " Mouais… Un poil archaïque… Ça vole ? " De la part de l'assassin qui apprenait à se trémousser sur des musiques datant de quelques décennies et à regarder des films qui n'étaient pas plus jeunes la remarque était quand même amusante non ? Il n'en avait pas fallu plus à Peter pour que son minois se teinte d'une trace d'humour alors qu'il s'approchait sagement de l'engin qu'il ausculta avec l'intérêt du connaisseur.

Enfin la belle n'avait pas tord, l'appareil n'avait rien d'enviable à première vue et c'est pourquoi il acheva son observation pour filer vers de nouveaux horizons où étaient apparu Rhil, qu'il salua comme il se doit, et son ombre.

▬ " Pas vraiment l’uniforme qui m’intéresse. Star-Lord. "

" Ne me dis pas que c'est pour cette navette, même ton Crius lui arrive à la cheville. " Les mecs et leur jouet, le challenge d'une vie je vous l'assures. Mais ne vous y trompez pas, l'air moqueur du bonhomme et ses répliques trahissaient bien la satisfaction de ces retrouvailles inopinées dans un coin de hangar grouillant.

Le quatuor s'orienta rapidement sur leurs futurs compagnons, Rhil s'emporta vers quelques suppositions avant qu'une fine silhouette ne vienne s'octroyer une petite place dans le cercle. Une X-Men, il en avait croisé, peut-être même qu'il avait croisé celle-ci... Qui sait, sa mémoire avait toujours préféré engranger les références cinématographiques, musicales et contrebandières plutôt que l'identité de ses brefs alliés ou ennemis. Dans le doute, Peter se contenta donc d'un sourire et d'un signe de tête pour répondre aux salutations de la miss avant que Gamora n'exprime son impatience. Il allait y répondre d'une manière délicate et raffinée lorsqu'une nouvelle demoiselle fit son apparition avec ses deux amis pilote et bourre-pifs.

Et sur ces charmantes rencontres, la cheftaine débarqua avec son flot d'informations qui égratignèrent consciencieusement sa bonne humeur: Premier de sa génération, essuyer les plâtres terranien y'avait des plans plus enthousiasmant et leur Centuris Prime se situait où pour que leur nouveau jouet ait autant trainé la patte la première fois ? Elle était où leur carte dans cette présentation ? Le fait qu'il ne pose pas ses mains sur les manettes ne devaient pas le priver d'un bon vieux itinéraire non ? Mais en bon élève qu'il était Peter continua d'écouter et d'observer sans objecter sur la qualité des détails fournis. On arriva ensuite à l'histoire des bestioles en pétard qui causaient au cerveau de la blonde, sérieusement Rocket aurait dû venir il aurait enfin pu assister à la mise en place d'un plan merdique et avec un petit peu de chance ça lui aurait passé l'envie de critiquer ses propres prises d'initiatives. Le silence qui suivit la fin de cet exposé était assez éloquent et la perplexité qu'on venait de lui asséner rendit Peter aussi muet encore que les autres. Enfin tout avait une fin et dans une inspiration notre bonhomme décroisa ses petits bras pour lancer les quelques objections qui traînaient dans sa tête.

" Ok. J'aimerais déjà savoir pourquoi vous tenez à déranger à nouveau ces bestioles ? La miss ne semble pas trop mal vivre le fait d'avoir une voix dans sa tête et vu vos faces et votre appel à contribution ça ne vous a pas réussi la première fois. Non en faite ma question c'est plutôt: Pourquoi vous êtes allés là-dedans la première fois ? Parce qu'on est loin des banderoles " Bienvenue chez nous " ou " On aime les touristes, venez profiter des charmes de notre planète" " Il fallait penser à quoi pour s'amuser à se perdre dans ce coin de galaxie ? Il y avait franchement des coins plus sympathiques, s'ils avaient testé leur nouveau jouet notre Star-Lord aurait été ravi de leur fournir quelques adresses beaucoup moins merdiques que cette planète.

" Et vous avez un point de pression sur cette Reine ? Parce qu'aussi fameuse que puisse être cette bande je doute qu'elle frémisse de notre arrivée alors autant passer directement au plan B. Voir au C ... " Frileux le Lord auto-proclamé ? Non il avait toujours préféré évaluer la balance risques / enjeux et là clairement ce qu'on lui avait donné faisait pencher le bazar du mauvais côté.

Mais le truc dans ce plan c'est qu'il n'était pas seul et maintenant qu'il avait vu la tronche de Rhil et de son ombre, et que Gamora était de la partie... Et bien il n'allait pas faire demi-tour sans eux donc c'est sans moufeter que quelques heures plus tard il décollait avec cette charmante équipée suicidaire qui avait vu son effectif se gonfler sensiblement entre-temps.

▬ " Ça va être marrant, je sens ! " Qu'elle dit la nouvelle blonde vers laquelle il glissa brièvement un regard avant de s'en retourner à son entretien de perplexité au rythme du walkman qu'il avait extrait après son échouage sur fauteuil.
© HELLOPAINFUL




★ Fox On The Run ★
You scream and everybody comes a running Take a run and hide yourself away Foxy is on the run And hide away
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rhil Trasam
Intergalactique
♠ EMPLOI : Mécanicien, ingénieur spatial, ex-mécanien du SWORD et Nova Corps, contrebandier, capitaine de vaisseau
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Ven 17 Mar 2017 - 17:45
Ithan,, Gamora, Peter, Dylan, Erika, Rahne, Jun
Space and beyond
So where would you rather die ? Here, or in a space ship ?
Les endorphines créées par la peur, le plaisir et l’excitation ont des effets similaires dans le corps terranien. Même si ce n’était qu’une explication partielle à l’état dans lequel se trouvait Rhil à écouter Morgan énoncer « le plan » ( spoiler : ce n’était pas un plan ). Il avait un sourire de gosse et des yeux étincelants quelques minutes auparavant – saluant Collins d’un sourire en coin et plus posément Jim et Kylian. Morgan avait eu bien sûr le don de les remettre sur les rails et de faire naître une boule d’angoisse au creux de son estomac.
L’honneur, la dignité, les promesses… Le capitaine du feu Crius a beau être grosso modo un homme honorable ( disons qu’il est un homme décent, déjà un gros défaut dans leur branche ) il n’avait jamais considéré que cela suffisait comme raison pour mourir. Encore moins pour mener son équipage à sa perte – l’équipe de bras cassés suicidaires autour de la navette n’était pas son équipage, même si, une fois embarqué Rhil considérerait leur mort comme un nouveau poids sur sa conscience. Et il n’était certainement pas un homme courageux.

Il écoutait les bras croisés les explications de Morgan et le mutant ne pouvait pas s’empêcher de se demander si l’impression de catastrophe imminente venait de son don cherchant à le tirer du guêpier, de l’expérience d’une vie passée dans les emmerdes, ou juste d’un raisonnement logique typiquement terranien. Il n’osait pas regarder Ithan. Par contre, il était beaucoup plus intéressé par la réaction de Quill qui arracha un sourire à ses traits tirés. Un sourire plein de sarcasmes mais qui évoquait à peu près la même idée que les propos de Star-Lord. Pourquoi le S.W.O.R.D. s’était-il fourré là-dedans, Rhil avait une assez longue liste de propositions sous le coude, mais elles dénotaient tous un certain manque de respect pour l’agence et pour la 34e à égalité. Dans les deux cas, très mauvais timing pour les cracher, et surtout il ne tenait pas à les avoir pour ennemis – pour la même raison qu’il n’aimait absolument pas ce plan.

« -  Le seul intérêt que nous avons pour eux sont nos connaissance et nos compétences. Rien de plus. Nous ne sommes pas de leur sang après tout. » Il reprend les mots de Gamora, laissant un soupire lui échapper lorsque Quill termine. Il est d’accord avec lui et le pire c’est qu’il sait que les réponses seraient aussi catastrophiques qu’on peut l’imaginer.  « On est le plan C. » Il se passe la main dans sa barbe avant de secouer la tête. « - Et nos dossiers, à tous, doivent être sacrément hyperboliques pour que vous pensiez qu’on puisse changer de la dernière tentative. Ou, vous avez pas la moindre idée pour un plan D et aucune envie de délocaliser Terra sur Xandar parce que ça va nous tomber sur la gueule d'ici peu, je suppose ? » Amer ? Un peu. Mais Rhil n’aurait pas le moindre souci à se délocaliser à l’autre bout de l’univers. Fuir, il a fait ça toute sa vie et c’est grâce à ça qu’il est toujours en vie. Bien sûr, en cas de scénario où cette Reine pourrait s’étendre et flinguer d’autres planètes, etc etc, il faudrait mieux que quelqu’un s’en charge.
Pas lui. Il n’était pas Gardien ou X MEN ou même agent du S.W.O.R.D. et il n’avait jamais compris le concept de Stark.

Ils ont deux heures et il n’a rien à emporter, personne à qui dire au revoir. Pas de son point de vue en tous cas, puisque certains de ses congénères humains seraient furieux  ( et inquiets ) qu’il disparaisse sans jamais leur dire au revoir. Mais c’était ainsi que Rhil fonctionnait. Il n’avait toujours pas été revoir ses parents, réalise-t-il avec un temps de retard.  Non, il avait deux heures pour se demander si ça valait le coup de sacrifier son dernier membre d’équipage – et la réponse risquait d’être non. Même par honneur, curiosité scientifique, amitié ou besoin de rejoindre les étoiles… Rhil expire, soupire, balayant le hangar des yeux – et ça lui fait mal d’envisager tourner les talons.

« - Qu’est-ce qu’on a à y gagner ? Parce que pour ça, il va me valoir plus que Dylan, désolé Collins. Dans six mois à tout casser, le Crius vole et je me tire d’ici, je veux vivre pour voir ça. Je suis un capitaine contrebandier, pas un foutu héros. »

Ils ont deux heures. Rhil fait la moue, et s’écarte un peu du vaisseau pour pouvoir se retourner vers Ithan. Le fixer droit dans les yeux, pour murmurer doucement tout en cherchant une cigarette dans ses poches qu’il allume, nerveusement.  « - On est pas désespérés à ce point. » Si, ils l’étaient, et il avait une boule dans la gorge de l’admettre. Il voulait être là, il voulait voler. Explorer un nouvel univers, malgré les risques – c’était ce qu’ils avaient toujours fait certes. Parce qu’il avait presque eu un fou rire sur le coup. Officieuse, non approuvée, pas de filets de sécurité ? Oh vraiment ? Parce qu’il avait eu un plan d’extraction ces dix dernières années peut-être ? Toutes les fois où il avait embarqué Ithan et Darren sur des planètes bourrées de créatures qui voulaient leur peau, avec un vaisseau troué déjà l’atterrissage et juste une double lame et des blasters pour assurer leurs arrières ? Il avait son don qui les maintenait sains et saufs contre toute probabilité – Rhil avait fait assez de tests stupides et dangereux ces dernières semaines pour s’en assurer, que en général, ça marchait – en général ne couvrant pas la police d’assurance Centuris Prime. Mais c’était tout et s’il faisait confiance à Ithan pour le sauver … il ne comptait pas sacrifier son ami. C’était à la fois la même situation que d’habitude et à la fois…

A la fois il ne le sentait pas. Difficile de savoir si c’était juste parce que ça faisait un an qu’ils s’étaient crashés et que remettre le pied à l’étrier était insurmontable.  - Il sent presque la nausée le prendre. Il n’a jamais été courageux Trasam.  Il réglerait sa dette envers le S.W.O.R.D et pourrait de nouveau filer sans craindre de les voir lui tomber dessus. Ce qui ne serait strictement à rien si lui et Ithan étaient morts à l’autre bout de la Galaxie sur Centuris Prime. Se dédire maintenant… ça serait rompre la promesse donné à Dylan et il n’aimait pas ça. Ca serait se ridiculiser devant les Gardiens et il n’aimerait pas ça. Mais les morts n'aiment rien non plus. Est-ce qu’ils peuvent se barrer d’ailleurs ? Il est sur leur liste d’ennemis, c’est comme ça qu’il a retrouvé Collins. Il aurait du être dans une des prisons de haute sécurité si elle avait obéit aux ordres. Et les portes des hangars pouvaient toujours se refermer sur eux, tous les agents étaient armés après tout. Pourtant… Rhil secoua la tête, l’estomac et l’instinct en vrac, malgré son regard d’envie sur la navette. Il était terrifié et sa raison lui criait de foutre le camp, malgré son envie irrésistible de monter à bord alors que son regard s'attarde sur la navette. Ce n’était pas si différent de ce à quoi ils avaient déjà survécu sans doute, mais … chat échaudé craint l’eau froide. « - Dis moi que tu ne le sens pas et on se casse. Tu n’as… tu as signé pour ça, mais.. c'est différent maintenant. »


We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars.
I'm not getting draw into this mess, there's any army of you, there's only one of me. I'll talk, I'm happy to talk, but there is no way that I am fighting

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dylan A. Collins
SWORD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Ven 17 Mar 2017 - 21:14
Dylan A. Collins & La Suicide Squad
Space and Beyond
#1 : Voyager


Je comprends que le plan les refroidisse, il faut être de la 34ème, comme Kylian et Jim, pour accepter sans réfléchir et trouver le moyen de se marrer. Je crois que je n’ai jamais connu l’expression de la peur sur le visage de Jim. Alors, oui, je comprends leur réticence. Mais ils n’ont pas l’air de comprendre. Pendant la présentation du Capitaine, j’observe chacun d’entre eux, je surveille leur réaction, et nerveuse, j’attends le moment où ils se lèveront pour partir.
Star-Lord et Rhil sont les premiers à émettre leurs doutes. Et si je ne connais que de renom le Gardien, je suis presque déçue (mais pas si surprise) du comportement de Trasam. J’avais sa parole, oui, mais une parole, ça n’a pas la même valeur pour tout le monde. Je viens prendre place auprès du Capitaine, et après un échange de regard pour lui assurer que c’est à moi de répondre, je prends une longue inspiration et pose mes mains sur l’îlot projecteur pour garder mon équilibre (la dose prescrite par Iris Maxwell est plutôt importante, mais reste pour le moment assez efficace, en tout cas, c’est ce qu’il me semble).

« La mission sur Centuris Prime remonte à quelques années maintenant. La sonde de reconnaissance n’a pas fait état de la présence de la Ruche. Peut-être était-elle en sommeil et notre présence aurait pu l’éveiller. La question n’est pas là.» Je pointe la vidéo en arrêt sur image sur une des créatures et ajoute, d’une voix terriblement calme, afin d’être sûre que chacun comprenne de quoi il retourne : « Ces créatures sont toutes liées par une conscience collective. C’est ce que nous appelons l’Esprit de la Ruche. Elles communiquent. Elles partagent. Imaginez un réseau. Un… Cloud, si vous préférez. Chaque pensée, chaque vision, chaque souvenir, tout de partagé. C’est la base de leur société, de leur évolution, de leur stratégie. Grâce à ça, ils apprennent plus vite, instruisent plus vite, réagissent plus vite, s’organisent plus vite.»

Je laisse passer un silence et échange un regard avec le Capitaine. Autant qu’ils sachent tout, tout de suite.

« Le Capitaine Morgan vous disait tout à l’heure que mon propre esprit est relié à cette Ruche. Lors de l’incident sur Centuris Prime, mon pouvoir télépathique et celui de la créature sont entrés en ce qu’on appelle ‘dérive psy’. Je fais partie de la Ruche. Ce qui veut dire que j’ai accès à leurs connaissances, à leurs souvenirs, autant qu’elles ont accès aux miens. Ma barrière psy’ n’est pas toujours suffisante pour retenir les assauts psychiques de la Reine. Je suis contrainte de lui obéir une fois cette barrière rompue. » Je pose devant la boîte de médicaments au nom imprononçable qu’Iris Maxwell connait parfaitement. « Jusqu’ici, c’était la seule solution pour fermer mon esprit et rendre impossible le contrôle. Et ça devient presque inefficace. Il y a quelques années, ça me transformait en légume, aujourd’hui, ça soulage à peine une migraine.»
Je prends une grande inspiration et reprends :

« Je ne suis pas une civile, et grâce à ce lien, la Ruche a eu accès à beaucoup d’informations sur notre espèce, mais pas uniquement. Notre armement, nos stratégies militaires, et autres équipements du SWORD. Si le Capitaine reste volontairement vague concernant le plan d’attaque, ce n’est pas anodin. Je dois en ignorer au moins les 90%, afin d’éviter de la compromettre avant même d’avoir mis un pied là-bas. » Une nouvelle pause. Ça fait beaucoup d’informations, mais très peu pour les convaincre de rester, ça j’en suis consciente… « J’ai vu la Ruche se préparer. Cette mission ne concerne pas seulement moi, mais la Terre. Si nous n’agissons pas maintenant, je perdrais bientôt le contrôle, peut-être définitivement et… » Je soupire. « On ne vous a pas choisi par hasard. Rhil… » Je croise son regard et reprends : « Si je venais tomber sous l’emprise de la Ruche, tu serais sans doute le seul capable de me maîtriser. J’ai bien essayé de régler le problème, la première année, mais elle me maintient en vie. » Je crois que c’est la première fois que j’évoque mes tentatives de suicide face au Capitaine.

« Vous pouvez rester ou partir. Rhil, je ne t’oblige à rien, et je ne ferais pas pression sur toi. Tu peux partir maintenant, le SWORD ne sera plus après toi, on s’en est déjà occupé. Sachez simplement qu’il n’y a pas de plan D pour nous. »

Je me redresse et m’éloigne du groupe pour grimper à bord, lâchant simplement en partant :

« Votre ultime choix sera de me laisser sur Centuris. Ou bien de me tuer. »

Et j’accepterai mon sort.





We shall know no fear
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gamora
Gardien de la Galaxie
♠ EMPLOI : Ca dépend du moment
♠ GIF : Gamora
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Sam 18 Mar 2017 - 10:35
La plus part des personnes présentes cadraient  peu près avec le type de missions : des baroudeurs de l’espace comme Peter et moi, des spécialistes en tout genre et… Heu… Je ne sais pas… Je ne comprenais pas encore tous les comportements et coutumes terraniennes.  

Jun Moon : Ca va être marrant, je sens !

J’espérais qu’elle plaisantait ou qu’elle utilisait cette ironie, que les humains semblaient fortement apprécier et que je commençais juste à peine à utiliser. Pour faire simple cette gamine m’inquiétait pour une raison que je ne m’expliquais pas. Ah son attitude qui me paraissait trop désinvolte pour une situation pareille. Je continuais de la regarder encore un instant avant de passer à autre chose. Si elle pose un problème, il sera réglé simplement.

Puis Peter commença à discuter vaisseau avec Rhil, le genre de choses que je trouvais ennuyeuses mais je restais à ma place bien sagement. Les hommes et leurs vaisseaux… Et un certains complexe. Fallait qu’ils grandissent un peu.

Puis vint le moment où on nous expliqua pourquoi cette mission suicide était montée. Je regardais la femme puis Peter. Si elle était dangereuse, si cette Ruche était dangereuse, pourquoi la gardaient-ils en vie ? Le risque n’était-il pas trop important ?

Les responsables  du S.W.O.R.D. nous montraient le vaisseau dans lequel nous allions vraiment voyager. C’est vrai qu’ils progressaient vite mais ils ont tellement de retard à rattraper. Quand je songeais à Collins, le lien qu’elle avait avec cette Ruche, sa présence ici et les informations qu’elle pouvait leur donner sans le vouloir. Ca serait fou de parler en sa présence.


Vous n’êtes pas logiques…

Je regardais Collins, Morgan et leurs compagnons. Je ne comprenais pas leur façon de penser. Les humains étaient bien trop sentimentaux et faisaient rarement ce qu’il fallait quand il le fallait. Sans vouloir manquer de respect à Peter et aux autres, mais il fallait que certaines choses soient dites.

Je n’ai rien contre vous Dylan Collins. Mais votre simple présence peut compromettre ce qui est entrain de ce préparé. Pour moi il y a deux possibilités.
La première, vous mettre dans un caisson de stase et attendre que la ruche soit détruite. L’autre, vous l’avez évoquée vous-même.
Quand à la ruche… Je ne dirais rien de plus pour le moment.


J’avais ma petite idée pour leur problème. Ils avaient sans doute songés à cette idée mais avec eux je n’étais jamais sûr de rien.
Puis sur ces quelques mots je montais à bord de la navette et pris place à côté de Peter qui avait déjà ses écouteurs rivés sur ses oreilles. J’avais noté le regard qu’il avait porté sur Jun. Délicatement je déplaçais un peu son casque pour lui chuchoter quelques mots :
« N’y songe même pas » puis je repris ma place.

La Terre était ciblée par la Ruche. Il fallait donc détruire la Ruche, pourquoi ne détruisaient-ils pas Centuris Prime. C’était pourtant si simple. Ils y avaient sans doute pensés mais peut-être n’en avaient-ils pas encore les capacités.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ithan Keikwan
Intergalactique
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Shade Walker
♠ EMPLOI : Il en a tellement... Contrebandier intergalactique, combattant (plus ou moins légal), garde du corps, fascination de Rhil, ancien soldat (éducation militaire).
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Sam 18 Mar 2017 - 16:50


SPACE & BEYOND :
I. VOYAGER

The Idiots of Space
Un seul mot lui vint à l’esprit d’Ithan : foutaise. Plus il en entendait, moins la mission lui allait. Clairement Rhil et lui étaient des contrebandiers. Pas des héros. Il avait peut-être été soldat, il y a bien des années, mais cela n’avait strictement rien à voir. C’était surtout un service militaire instauré sur dix ans environ avant d’être relâché en tant que civil Echanis. Son peuple aurait d’ailleurs certainement préféré qu’il reste sur leur planète natale malgré toutes les bizarreries dont était composé Ithan. En parlant d’étrangeté, en observant bien en coin des yeux toute la troupe se former avec eux, cela faisait une équipe très hétéroclite pour le moins originale. Enfin, quoi qu’il en soit, son sixième sens s’éveillait pour accueillir toutes les émotions différentes des participants autour de lui. Doute, peur, excitation, un peu de désabusement même. Tout cela lui fait froncer le nez, difficile de pouvoir contrôler les émotions. Pas comme les pensées qui pouvaient être scellé et enfermé au plus profond de soi. Il détournait de nouveau les yeux vers celle se nommant Colins, visiblement victime de cette attaque mentale. Dans un sens, l’extraterrestre plaignait la jeune femme. Il pouvait sentir d’ici la détresse au fond de cette femme, son envie de mettre fin à sa vie pour en terminer et éviter toute catastrophe à la Terre.

Mais Ithan n’était pas non plus compatissant au point de risquer la vie de son capitaine pour des… clous. C’était clairement brutal, mais qu’avaient-ils à y gagner ? Rien. Hormis de la reconnaissance. Car s’ils étaient vraiment le dernier point de secours qu’avait trouvé une organisation comme le S.W.O.R.D. pour sauver les miches à une seule personne et potentiellement la Terre… Ithan ne donnait pas cher de cette planète pour les cent prochaines années. Peut-être commençait-il enfin à comprendre pourquoi Rhil méprisait sa planète natale. Les suspicions de Rhil et de Peter étaient totalement légitimes et en toute franchise, il sentait la peur du capitaine s’introduire en lui comme si on le marquait au fer rouge. Ça faisait mal et cela brisait un peu le cœur d’Ithan. Ouais, parce qu’il en avait un, mine de rien. Ce qui pouvait être discutable quand il entendit la phrase directement adressée à son capitaine. Le seul pouvant la maîtriser ? Il en serre légèrement la mâchoire, visiblement irritées par cette remarque pour faire volontairement ou non culpabiliser Rhil. Il suivait le regard de son capitaine avant de simplement soupirer. C’est vrai, ils n’étaient pas si désespérés. C’était son rôle de protéger Rhil, mais là clairement, c’était une mission-suicide de premier ordre. Parfois, il regrettait les plans perfectionnistes des Echanis.

Alors qu’il s’éloignait avec Rhil, le laissant allumer sa cigarette, restant aussi proche de lui qu’il était possible, Gamora prit la parole pour s’adresser directement à la blondinette. Il était totalement d’accord avec elle. Elle ne devrait tout simplement pas faire partie du voyage pour leur assurer un minimum de chance de ne pas être découvert. L’avoir avec eux augmentés considérablement leurs chances d’y rester. « Non.» Exprima tout simplement Ithan à Rhil. C’était rare de le voir être aussi tranchant sur une décision, lui qui suivait sans jamais approuver ou désapprouver les décisions de son capitaine. Ils avaient assez souffert. Rhil avait assez souffert. Le crash, la perte de Darren, de C-1, le Crius en feu et en morceaux. Les mains du blond en sang et mauvais état, ils avaient craint qu’il ne puisse plus jamais réparer ou bricoler de sa vie. Et ils devaient tout risquer pour une planète qu’ils quitteraient dans six mois ? Impossible. « Je ne le sens pas, tu ne le sens pas. Cette mission, c’est du suicide. Pour comme seul réconfort et récompense, se dire que nous allons peut-être revenir en un seul morceau. Je ne marche pas sur ce coup Rhil. » Avec tout le respect qu’il devait à son Capitaine, ça ne passait clairement pas. Quant à la vision que pouvait offrir les deux contrebandiers aux autres… C'étaient des trafiquants. Une mission-suicide pour récupérer un gros butin ? Pas de soucis. Une mission-suicide parce qu’ils habitent temporairement une planète ? Ils auraient eu leur vaisseau intact, les deux hommes seraient partis sans dire "merci pour l’invitation mais non" « Rhil… Non. »

Ithan avait bien une faiblesse, c’était le Capitaine. Et maintenant qu’il avait entendu Collins, il culpabilisait. Ajoutés à cela au fait que Rhil était comme un drogué en manque de ne plus être entouré que par le silence et les étoiles, un homme bon mais pas courageux… Et vous obtenez le regard remplie de doute de Rhil. Presque suppliant envers Ithan qui sifflait entre ses dents avant de secouer la tête une nouvelle fois. « Je ne te laisserai pas mourir pour ça. Je ne peux pas le permettre. » Dramatique dîtes-vous ? Quelque peu oui. Il observait quelques instants le visage de Rhil, celui-ci bien plus pâle. Bouffée par la terreur et la culpabilité nouvelle qui l’envahissait. Comme s’il ne se sentait pas assez coupable de la mort de Darren. Il fronçait un peu les sourcils, baissant les yeux vers son poignet que Rhil venait d’attraper très discrètement. Suppliant. Il le suppliait de l’aider à trouver quelque chose. Même si en tant que. Capitaine donnant habituellement les ordres, cela devait lui faire mal à l’ego. Ses yeux brillants se détournèrent de Rhil avant d’inspirer et expirer longuement. Sentant l’appel de Rhil et sa réponse. Il lui lançait un regard et profitait de ce que la troupe se disperse pour se séparer de son ami sur ses talons pour se diriger maintenant vers « Capitaine Morgan. » interpellait-il, entendant Rhil lui murmurait ce qu'il aller faire.

Il s’arrêtait devant elle, rabaissant sa capuche pour la regarder dans les yeux. « Je ne suis pas d’accord avec le fait de participer avec cette mission. Même si je suis désolé pour Collins. Mais je ne risquerai certainement pas la vie de mon Capitaine pour tout ça. » Il fait une pause, avant de continuer alors Rhil s’apprêtait à protester que ce n’était pas lui le négociateur. « Mais nous venons. À la condition d’avoir la garantie que Rhil ne soit pas en première ligne et moi assurant ses arrières. Garder le vaisseau, le préparer à décoller, qu’importe. Nous pouvons être utiles. Mais le terrain n’est pas pour nous. » Cela lui arrachait la langue de dire quelque chose de pareil. Il n’avait qu’une envie, c’était de prendre Rhil sur l’épaule et se tirer en vitesse de cet endroit. « Si vous nous le garantissez, alors nous restons. Sinon, c’est ici que notre échange se termine. » Il détournait légèrement le visage vers Rhil, lui demandant aussi son approbation. Malgré le choc qu'il pouvait lire sur les traits de son capitaine. Son garde du corps n'avait jamais pris de décision hormis une seule fois. Mais c'était la seule manière pour eux de partir que l'extraterrestre pouvait envisager .



sleep under the stars
© alaska.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Quill
Gardien de la Galaxie
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Starlord avec une Classe intersidérale
♠ EMPLOI : Capitaine d'un équipage sans navire interstellaire
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Jeu 23 Mar 2017 - 15:55

Space, and beyond
Team Vers l'Infini et au delà !

Et Peter avait ouvert le bureau des plaintes, au moins ils étaient tous sur la même longueur d'onde: C'est quoi votre merdier et pourquoi on devrait y mettre les pieds nous honorables citoyens de la Galaxie ? Parce que ces bébêtes n'avaient clairement pas envie d'être dérangées et hormis la blonde, elles ne dérangeaient apparemment personne. Du moins d'après la bribe de topo qu'ils venaient d'avoir. Flairant la rétention d'informations ou du moins la volonté d'un briefing (trop) court, notre Gardien était donc partie en quête d'explications, les tentatives de suicide il gérait mais il ne les acceptait que pour une raison fiable autre que sauver la blonde inconnue en détresse. Rhil lui par contre ne semblait même pas réussir à ouvrir la porte à cette éventualité, posture sans doute la plus humaine face à cette histoire qui prit un autre éclat lorsque la principale intéressée se lança dans son plaidoyer avec moult informations intéressantes.

Ainsi donc la première visite datait et ne faisait pas état de la présence des autochtones, voilà qui était plus rassurant sur l'inspiration subite de ces terraniens voyageurs de l'espace. Leurs charmants futurs hôtes étaient plusieurs entités réagissant en unité, ça s'était quand même le but ultime de toute équipe, objectif qui pouvait faire briller les yeux de Starlord mais qu'il avait toujours tendance à relativiser aux délicats sons des éclats de voix dans le Milano. Et puis cet avantage était clairement une sacrée emmerde lorsqu'il était partagé par la partie adverse. La blonde s'était donc fait hacker le cerveau parce qu'elle avait quelques ports d'ouvert dans sa configuration d'usine, cela voulait-il dire qu'eux, les ports fermés, pouvaient sereinement estimer qu'ils échapperaient à ce sort ? Non parce que c'était déjà assez le merdier dans sa tête pour qu'on lui inculque toute une colonie d'insectes. Tout à cette réflexion précise, Peter failli louper le point noir qui découlait de ces déclarations: Mais alors que foutait la blonde ici ? Parce que si elle pouvait retourner son maillot dans un clignement d’œil et faire l'agent double autant l'enfermer à double tour dans le coffre, cette histoire était bien assez tortueuse comme ça pour qu'ils s'amusent à s'ajouter ce genre d'emmerde.

▬ " Vous n’êtes pas logiques… Je n’ai rien contre vous Dylan Collins. Mais votre simple présence peut compromettre ce qui est entrain de ce préparé. Pour moi il y a deux possibilités. La première, vous mettre dans un caisson de stase et attendre que la ruche soit détruite. L’autre, vous l’avez évoquée vous-même. Quand à la ruche… Je ne dirais rien de plus pour le moment." Oh la voix de sa conscience (ainsi que son enveloppe, fallait pas déconner) était si sexy que Peter en laissa échapper un sourire. Finalement le hackage de cerveau c'était hasbeen, c'était carrément mieux d'être sur la même longueur d'onde sans en avoir discuté au préalable, c'était plus... Agréable et satisfaisant. Enfin dans tous les cas ces éclaircissements équilibraient la balance de Star-Lord: ils faisaient face à des envahisseurs en puissance dont les atouts pouvaient clairement emmerder la Galaxie alors à moins qu'ils ne les accueillent avec des colliers de fleurs en clamant leur passivité il allait falloir causer dans le poste de la Reine pour éviter de se retrouver tous assimilés dans une belle et grande Ruche uniforme. Il n'était pas difficile à convaincre non ? Il fallait juste lui donner une bonne raison de crever, c'était pas cher demander. Maintenant qu'il l'avait il devait songer au moyen de ne pas concrétiser le plan qui conduisait à sa mort, pour cela il allait devoir retourner à sa monture mécanique.

▬ " Je ne suis pas d’accord avec le fait de participer avec cette mission. Même si je suis désolé pour Collins. Mais je ne risquerai certainement pas la vie de mon Capitaine pour tout ça. Mais nous venons. À la condition d’avoir la garantie que Rhil ne soit pas en première ligne et moi assurant ses arrières. Garder le vaisseau, le préparer à décoller, qu’importe. Nous pouvons être utiles. Mais le terrain n’est pas pour nous. Si vous nous le garantissez, alors nous restons. Sinon, c’est ici que notre échange se termine. " Ils étaient partis, ils revenaient, l'Ombre parlait. La tête déjà dans le check-up de ce qu'il avait embarqué dans son sillage, Peter raccrocha les wagons au présent pour suivre l'échange.

" Désolé les gars, mais de toute manière il faut un abonnement Gold pour la première ligne. On vous enverra des cartes postales pour vous raconter la petite fête. " Content de sa connerie ? Oui, un peu, il avait même le sourire pour le prouver. Bon c'était aussi sa manière à lui de dire que de son côté il acceptait le deal même s'il y avait fort à parier qu'on ne le lui aurait pas demandé. Ah et c'était aussi une façon de dire qu'il venait, subtile le gars n'est-ce pas ? Et sur ces entrefaites Peter opéra un demi-tour, ils avaient du temps apparemment, largement de quoi opérer un aller-retour jusqu'à sa moto et la décharger du butin qu'il avait engrangé dans le Milano, en partie dans la salle de jeu de Rocket car notre garçon était prévenant, lorsqu'une super organisation terranienne vous contactez ce n'était pas pour faire du tricot au coin de la cheminée. Quand il avait dit qu'il ne fallait pas toucher à sa bécane ce n'était pas pour rire, y'avait des trucs là-dedans qui devait bien pouvoir faire exploser une lune ou deux mais tout le monde était encore là, c'est que ces agents du S.H.I.E.L.D. savaient obéir à un Gardien quand ils en voyaient un.

Lorsqu'il s'installa dans la navette notre ami avec donc récupéré une charmante sacoche de taille confortable qui échoua sous ses pieds, ou plutôt sous ses fesses plus qu'il se logea sous le siège qu'il avait investi. Sereinement installé, écouteurs sur les oreilles, notre homme divaguait entre pensées et observations lorsqu'on dérangea sa reprise mentale de Spirit in the Sky.

▬ " N’y songe même pas. " Merde, sa conscience lui parlait et il ne savait même pas de quoi. Peter tourna un regard un peu perdu vers Gamora avant que son esprit ne retrace le fils des derniers instants et qu'il se souvienne d'avoir jeté un regard à la nouvelle blonde, hormis ça il ne voyait pas à quoi elle pouvait faire allusion. S'il vous plaît, faites que ce soit de la jalousie ce serait tellement canon... Et voilà comment l'air paumé de Peter se transforma en amusement épicé alors qu'il dégageait à nouveau l'oreille que la belle avait prit soin de recouvrir après sa réplique pour prolonger leur discret aparté.

" La chef a dit qu'on en avait pour la journée il va bien falloir s'occuper. Mais tu n'as qu'un mot à dire et je te dédie cette journée. " Et le fait qu'il ait été à mille lieux des considérations qu'on lui prêtait on en parlait ? Non parce qu'il n'avait fait que la regarder la demoiselle, même pas sur que son esprit l'ai véritablement vu. Mais ce n'était pas grave, cela lui montrait une charmante facette de sa compagne dont il ne pouvait se lasser.

© HELLOPAINFUL




★ Fox On The Run ★
You scream and everybody comes a running Take a run and hide yourself away Foxy is on the run And hide away
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rahne Sinclair
Eleve X-men
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Wolfsbane, classe 3
♠ EMPLOI : Etudiante
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Mer 5 Avr 2017 - 15:50




To infinity… and beyond !


Il semblait tous plus ou moins se connaître, et je me demandais soudainement ce que je faisais là. Tutoyer les étoiles était une chose dont beaucoup de jeunes gens – ou de personnes moins jeunes – rêvaient, et c’était sans doute l’une des raisons de ma présence ici. Mais plus je regardais les personnes présentes autour de moi, et plus je me demandais si j’avais réellement ma place ici. Je me faisais un devoir de défendre la Terre et ses habitants, quel qu’ils soient, et si sauver la planète, ou même juste l’un de ses ressortissant, passait par cette mission… Ma foi. Un peu de courage, Rahne. Il m’en manquait un peu, pour le moment. Je n’étais pas spécialement à l’aise, je n’avais pas l’impression d’avoir vraiment ma place ici. Après tout, je n’avais reçu aucune formation qui aurait pu me préparer à cela. Peut-être la Salle des Dangers, mais je n’en étais pas certaine pour autant. Rien ne valait l’expérience sur le terrain, je supposais. Mon sourire timide n’osait plus quitter mes lèvres, et j’observais silencieusement tout ce qui se passait autour de moi. Jusqu’à l’arrivée d’une femme que, sans connaître son identité, j’aurai qualifiée de meneuse. De survivante aussi, sans doute.

Ses paroles me font un drôle d’effet. Je me demande à quel point c’est important que je sois là. A quel point ils ont besoin de moi, ou à quel point je suis un poids pour eux. Je ne me cherche pas des excuses pour partir, c’est faux. Je pense à Leif qui avait l’habitude de faire ça, mais je reste lucide. J’ai toujours eu peur de ne pas être à la hauteur, pourquoi est-ce que ça changerait, maintenant ? Je les observe tous, un à un, et je ne peux pas m’empêcher d’y penser. Je suis comme ça, je n’y peux rien, je… J’ai commencé un travail sur moi pour prendre un peu de confiance. Réussir à donner mon avis, parfois, apprendre à prendre quelques décisions. Ce n’était pas facile, mais j’y parvenais un peu, à l’Institut. Entouré de personnes que je connaissais : ici, c’est une autre histoire. Heureusement que Rhil est un visage familier… Autant qu’il puisse l’être, dirons-nous. Mais est-ce suffisant ? Ne risquais-je pas de me décrédibiliser toute seule aux yeux de tous ? De me révéler inutile au moment où on aura le plus besoin de tout le monde ? Impuissante ?

Je soupirais un peu en attrapant mon téléphone portable, m’éloignant de quelques pas. Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, ce n’est pas Fenrir que j’appelle. Pas en premier. Je commence par Bobby, parce que Bobby a toujours été là pour moi. On se parle, assez longuement pour quelqu’un comme moi, et je sais que je le dérange. Mais il ne me dit rien, il doit certainement percevoir ma panique, ou sorte de. Puis j’appelle Fenrir, juste pour entendre sa voix. J'espérais que ça ne soit pas la dernière fois... Il est temps de prendre ma décision. Serais-je capable de me joindre à eux ? Ne pas être un handicap, et être utile ? Mais serais-je capable de rentrer en abandonnant « mon devoir » ? En soupirant, je ramasse mes affaires.

Je n’ai que quelques mètres à faire, d’un côté, ou de l’autre. Je ne suis pas retenue ici, et une partie de moi à envie de fuir, mais… Je prends une grande inspiration, et retourne aux côtés des aventuriers qui s’embarquent dans cette aventure.

« Je suis prête. » affirmais-je d’une voix aussi sûre que possible.

De toute façon, je n’avais pas grand-chose à préparer, tout était là. C’était ma première fois, j’avais sans doute oublier certaines chose, mais… On n’était pas là pour faire une croisière dans l’espace, alors ça irait.



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Erika Morgan
SWORD
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Iron Valkyrie
♠ EMPLOI : Capitaine au S.W.O.R.D. / Détachée spéciale au S.H.I.E.L.D. en tant qu'Experte Extra-terrestre
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Sam 8 Avr 2017 - 20:02
Erika, Dylan, Gamora, Peter, Ithan, Rhil, Iris, Jun, Rahne
Space and Beyond
#1 : Voyager


Dylan présente les choses avec une précision parfaite qui fait froid dans le dos. C’est ce qui arrive quand l’on vit avec une espèce alien dans la tête durant tout ce temps je présume. Sa présentation me fait froid dans le dos, je réalise à quel point je l’ai laissé tomber après que nos chemins se soient séparés. Je suis responsable de sa condition et je l’ai laissée tomber, trop préoccupée par ma condition, trop occupée à me lamenter sur mon sort tandis que le sien est bien plus dramatique.

Dois-je être surprise de l’entendre parler de ses tentatives de suicide ? Est-ce que je peux la blâmer d’avoir voulu se flinguer pour échapper à sa condition ? Cela m’attriste, qu’elle n’ait été sauvée que par l’intervention d’une espèce à l’autre bout de la galaxie. Il faudra que l’on en reparle, toutes les deux.

Je n’ai pas atteinte le vaisseau d’embarquement que Ithan et Rhil se présentent à moi afin de faire leur demande. Légitime. La réponse de Star-Lord ne se fait pas attendre et à le mérite de me faire sourire.

- Votre dossier me fait penser que vous avez votre place sur le terrain, mais si vous souhaitez rester à bord du vaisseau, je ne peux pas m’y opposer : vous avez aussi d’excellentes capacités qui pourront être utilisées.

Mon regard l’assemblée, que j’ai de nouveau rejoins. Que ce soit clair : Cette mission est risquée, suicidaire même. Elle présente plus de points négatifs que de points positifs, mais elle est le moyen de racheter l’erreur qui fut fait il y a des années. On nous y a envoyé en reconnaissance, sans que l’on ne sache que la Ruche était présente, comme l’a indiqué Collins. Il n’a jamais été question de coloniser un monde déjà habité : vous ne me connaissez pas encore, mais sachez que je ne l’aurais pas permis. Je fais partie de ceux qui défendent cette planète sans que ne soient faites à mon effigie des actions figures ou des comics.

Mon regard se porte sur Rhil. Vous n’êtes pas l’équipe de secours. Vous êtes l’équipe qui a choisie d’être là. Que l’on soit humain ou non, la Terre nous a accueillies et ce n’est pas à cause de l’erreur de jugement d’un groupe de recherche et d’un premier contact désastreux que cela va changer. Tous les mois, la Terre fait face à de nombreuses catastrophes et ce ne sont pas les Vengeurs II ou une autre équipe de super-héros qui l’arrête, ce sont les gens qui ont décidé d’agir. Aujourd’hui, nous agissons.

Je souris à la réponse de Rahne, la jeune X-Men. Malgré son attitude confiante, mon œil habitué remarque sa nervosité, son hésitation. Je hoche la tête pour lui faire comprendre que c’est bien noté. Star-Lord et Gamora suivent, puis arrivent Iris et Jun.

---


Une fois dans le vaisseau d’embarquement, nous quittons la Terre, vers le Normandy, vers le vide spatial. Je reconnais le sentiment qui s’empare de mon estomac, ce stress, cette pression qui monte tandis que la gravité artificielle prend le pas sur celle naturelle de la planète. L’impatiente d’y retourner. Je regarde une dernière fois mon téléphone avant de l’éteindre.

Ne meurs pas.




NOUS N'EXISTONS


QUE POUR PROTÉGER.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gamora
Gardien de la Galaxie
♠ EMPLOI : Ca dépend du moment
♠ GIF : Gamora
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Lun 10 Avr 2017 - 22:49
Space, and beyond
TEAM VERS L'INFINI ET AU DELÀ !

Cela prenait un temps fou. Embarquer ou ne pas embarquer. Ces humains étaient si compliqués que je craignais de ne jamais les comprendre. Ils avaient besoin d’une équipe pour exterminer une reine donc une espèce. Une chose simple et ça faisait je ne sais pas combien de temps que j’attendais qu’on parte.
Mo besoin de dégommer des ennemis sans avoir de problèmes avec une loi Terranienne me démangeaient fortement. Il allait falloir que je fasse attention à mes penchants pour la violence et l’extermination si je voulais rester sur cette planète sans être enfermée.

Peter, que j’avais surpris en flagrant délis de relucage intempestif. Ce n’est pas que ça me dérangeais mais on commençait à avoir quelque chose ensemble et je n’aimais pas la concurrence. J’avais donc deux choix, la tuer ou lui parler. Et là je me rends compte que je m’humanise plus que je ne le crois.
Il faut que je me reprenne.


Peter Quill : La chef a dit qu'on en avait pour la journée il va bien falloir s'occuper. Mais tu n'as qu'un mot à dire et je te dédie cette journée.

Toute la journée…
Tu n’as peur de rien…


Un sourire en coin se dessinait sur mon visage pendant que je regardais les passagers monter à bord.
Au moment où j’allaire faire part de mon idée à Peter, une des têtes pensantes de la mission l’ouvrit pour nous faire une grand discours dont je devinais déjà les grandes lignes. Et au bout de quelques instants à l’écouter je me rendais compte que j’avais vu juste.
Son speech sur la colonisation me fit un peu tiquer. Pourquoi parlait-elle de ça ? Je n’avais rien contre cette pratique. En fait je m’en fichais un peu. C’est juste que je ne voyais pas le rapport.

Avant de passer à autre choses, Je me penchais à nouveau près de Peter pour lui parler discrètement.


Je pense qu’on peut largement trouver de quoi passer le temps dans la cale…

Puis je me redressais et posa mon regard sur Erika. Son briefing m’étonnait toujours.

Pourquoi vous parlez de colonisation ? C’est une pratique interdite ? Perso je n’y vois pas de problèmes.
De toute façon si on bute la reine les autres sont morts donc la planète sera vide. A vous de voir si elle vaut la peine d’être utilisée. Et compte tenu de votre nombre sur celle-ci, vous devriez sérieusement penser à aller voir ailleurs.
Mais ça ce n’est que mon avis…


Je trouvais intéressant la deuxième partie de son discours adressé à Rhil. Le blabla sur l’équipe de secours je m’en fichais. Mais c’était sa façon de voir les choses concernant les dangers que cours la Terre et le désir des dirigeants de la protéger. Ils avaient décidé d’agir, c’est bien mais il allait falloir qu’ils apprennent les règles de la Galaxie. Car pour le moment ils sont encore trop tournés vers eux-mêmes.
Il faut qu’ils mettent en place des alliances… Mais ça c’est pas à moi de le dire.

Puis l’embarquement fait la navette et non le vaisseau décolla pour nous amener à leur vraie machine appelée Normandy. Donc cela allait être une longue attente pour une majorité de l’équipage sauf deux.
Parce qu’il ne faut jamais se laisser abattre.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Space, and beyond #1 : Voyager.   Jeu 27 Avr 2017 - 13:52






♣ Space and Beyond ♣


Putain, je pars en mission !

Ca, c'est ma première pensée du matin. Je jure rarement, même dans mes pensées, mais depuis le temps que je me tourne les pouces au SHIELD, à disséquer quelques cadavres quand j'en ai l'occasion et à traîner en faisant un peu ce que je veux (pas toujours dans la légalité, je l'avoue) le reste du temps, je suis bien contente de changer un peu d'air.

Putain, je pars en mission dans l'espace !

Ca c'est le jackpot, la cerise sur le gâteau, la goutte d'eau de bonheur qui fait déborder le vase de mes émotions, la charrue de la joie avec ses boeufs sur l'autoroute de l'aventure, la mémé dans les orties, tout ce que vous voudrez. Si il y a bien une chose qui m'attire depuis que j'ai mes pouvoirs, c'est bien l'espace. En entrant au SHIELD, j'avais carrément prévu de me rapprocher le plus possible de différents contacts qui pourraient éventuellement m'emmener un jour pique-niquer sur une lointaine planète. Et là, bim, dès ma première mission! Je ne suis peut-être totalement étrangère au phénomène et je n'exclue pas la forte possibilité que je ne doive cette affectation qu'à moi-même, à la suite d'un rencontre avec une agent du SWORD beaucoup trop badass et un piratage informatique violant à peu près toutes les règles de la charte informatique du SHIELD pour que je fasse partie de cette mission. Et oui, bien sûr que le SHIELD a une charte informatique. Ca serait étrange que la plus grosse agence de défense de la Terre autorise ses employés à consulter des sites... douteux sur leurs heures de travail.

Putain, je pars en mission dans l'espace et je suis grave en retard !

Grave, genre plusieurs dizaines de minutes. 32 pour être précise. Il me faut quatre minutes pour m'habiller, jean-Tshirt-blouson, pas le temps de chercher quoique ce soit de plus élaborer, je ne vais pas à un défilé de mode. Deux minutes de plus pour allumer mon armure et lui ordonner de se plier. Je l'ai laissée en charge toute la semaine, elle devrait avoir assez de batterie pour tenir plusieurs jours. Elle se plie en prenant la forme d'un gros sac à dos que je charge sur mon dos et je me précipite jusqu'à l'ascenseur. Trois minutes de plus, le temps de descendre et d'enfourcher ma moto. Je fais rugir le moteur et me voila en route.

Je remercie vraiment mon cerveau de m'octroyer des réflexes améliorés et des capacités d'anticipation au dessus de la moyenne. Je slalome entre les voitures à 120 kilomètres/heure et j'arrive en moins de dix minutes. Je gare ma bécane à côté de deux autres. Je reconnais celle de Jun et je grimace. Je suis très contente de la revoir, mais cela signifie que je ne suis pas à l'abri d'environ deux cent blagues sur mon retard. Je hâte le pas en direction du hangar pour constater que toute l'équipe est déjà au complet. J'ai consulté les dossiers de chacun d'eux, et on a eu droit à un casting de choix. Je me faufile en essayant de ne pas me faire voir et j'inspecte rapidement le vaisseau, puis je reviens me mêler de la conversation - et de ce qui ne me regarde pas par la même occasion. Enfin, je le ferais avec plaisir si tout le monde n'était pas en train d'embarquer. Visiblement, les discussions ont été légèrement houleuses. Je me glisse derrière Jun pour la saluer, puis je hausse un peu le volume de ma voix.

"Salut tout le monde, je me présente, je suis le docteur Iris Maxwell, envoyée par le SHIELD. C'est un grand honneur pour moi de vous rencontrer et de me joindre à vous dans cette mission. Euh... voilà, c'est tout."

Bien joué Iris, c'est la première fois que tu t'adresses à eux et tu trouves déjà le moyen de jeter un froid. Ceci dit, force est de constater qu'à part Jun, je ne connais personne, si ce n'est de réputation. Il va falloir que je profite de la situation pour rencontrer deux ou trois personnes intéressantes. Visiblement, tout le monde ou presque a déjà une certaine expérience, à la fois sur le terrain et dans l'espace. Aussi suis-je surprise quand notre véhicule se met en branle. Cette fois, nous sommes partis.

Codage & apparence par © Elorin




Revenir en haut Aller en bas
 

Space, and beyond #1 : Voyager.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant


 Sujets similaires

-
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» Space wolves VS tyranides
» Space Marines à vendre (pleins d'affaires)
» Chaos Space Marine Roster - Legion of the Damned
» Space Hulk et eldar





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Extérieur de Los Angeles :: Base du SHIELD-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !