Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Magma - De régression à révolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Magma - De régression à révolution   Mer 29 Mar 2017 - 0:58


     
feat Dafne Keen
Arsinoé V

     

     
Carte d'Identité
Magma/Vulcania- 46 à Éphèse2063 ans mais 12 ans d'apparence SolitaireVeuveHétérosexuelleMusique instrumentale, danse et chant antique - Félins - Géologie - Mythologie Mutante

     
Caractère
Magma est une jeune fille Brune de deux mille soixante trois ans d'origine Égyptienne qui semble en avoir douze, aux yeux d'un noir profond, au regard dominateur et insolent ainsi qu'au sourire rarissime. Capricieuse, arrogante, elle se considère encore aujourd'hui comme la Reine qui aurait dû régner à jamais sur l’Égypte. Insoumise, elle ne supporte pas être vulnérable bien que les récents évènements ne l'y ai confronté avec sa cure de jouvence qu'elle vit très mal. Solitaire, méfiante, ses relations avec le monde s'avèrent assez compliquées. Ne portant pas les humains dans son cœur ni même ses propres frères mutants elle est cependant lunatique depuis toujours. Elle se surprend donc parfois à faire preuve de bienveillance ou à l'inverse, à entrer dans une colère noire en jurant de les éliminer tous autant qu'ils sont. Malgré cela, Magma demeure dotée d'une certaine sensibilité et ne peut véritablement se passer de ce monde qu'elle haï. Elle porte en permanence un pendentif de scarabée que lui a donné sa mère et qu'elle compte transmettre à sa fille.


     

Pouvoirs & capacités

      Ayant retrouvé son corps de jeune fille, ses pouvoirs sont bridés:

- Géokinésie : Autrefois la mutante pouvait provoquer des séismes localisés (de l'ordre d'une centaine de mètres), de rapides éruptions de lave et même déclencher - en dépensant une grande quantité d'énergie - de véritables éruptions volcaniques (nécessitant une faille ou un volcan).

Aujourd'hui, la mutante doit se contenter de ne pouvoir que ressentir les variations telluriques les plus infimes et ainsi détecter les mouvements à proximité d'elle.

- Fille de Vulcain : Magma pouvait prendre une forme énergisée lorsqu'elle utilisait ses pouvoirs et émettre une très forte chaleur, comme si elle était directement recouverte de lave en fusion mais sa grande faiblesse était l'eau. En effet même si elle pouvait conserver cette forme, elle perdait ses capacités offensives et ne pouvait plus se régénérer. La quantité d'eau devait être suffisante pour ne pas s'évaporer avant d'atteindre la mutante. Sous cette forme, elle pouvait également se déplacer directement dans la lave en fusion et ne redoutait pas les attaques psychiques. Néanmoins, loin d'être invulnérable, Magma pouvait tomber dans le coma en cas de choc physiologique trop important. Sous cette forme, elle n’était pas sensible aux besoins naturels (respiration, etc...).

Aujourd'hui, elle doit se contenter de ne craindre ni les brûlures ni les flammes et de pouvoir se régénérer du moment qu'elle conserve un contact avec le sol. De plus, étant une mutante dont la longévité semble dépendre de celle de la Terre, elle alterne les "morts" (Période d'hibernation) et les "renaissances" (Période d'éveil). Tirant son énergie de la Terre, il lui est donc possible de se priver d'eau et de nourriture pendant quelques temps.

- Magmakinésie: Autrefois Magma pouvait manipuler directement les flots de lave remontants à la surface, ayant un contrôle total sur ces derniers.

Désormais elle ne peut que générer de petits projectiles de lave et des flammes avec beaucoup de difficultés.


      Derrière le masque, y a qui ?
     
Prénom/pseudoNikolaïAge24 ansCode règlementI Will follow you until the end of the line.Pv, scénario, marvel ou inventéInventéComment as-tu atterri ici ?En cherchant sur GoogleFréquence de connexionPlusieurs fois par jour
RemarquesJ'adore ♥

     
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Magma - De régression à révolution   Mer 29 Mar 2017 - 0:59


      Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises ? L'évacuation, le sacrifice de New York... De plus, Loki aurait été aperçu sur le champs de bataille, un retour serait-il à prévoir ?
   
Votre personnage ne sait pas forcément que le président est Loki
     
Apud has gentes, quarum exordiens initium ab Assyriis ad Nili cataractas porrigitur et confinia Blemmyarum, omnes pari sorte sunt bellatores seminudi coloratis sagulis pube tenus amicti, equorum adiumento pernicium graciliumque camelorum per diversa se raptantes, in tranquillis vel turbidis rebus: nec eorum quisquam aliquando stivam adprehendit vel arborem colit aut arva subigendo quaeritat victum, sed errant semper per spatia longe lateque distenta sine lare sine sedibus fixis aut legibus: nec idem perferunt diutius caelum aut tractus unius soli illis umquam placet.


      Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, ou êtes-vous encore dans le camp des réfugiés à chercher un logement et/ou du travail ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés ?
     
Apud has gentes, quarum exordiens initium ab Assyriis ad Nili cataractas porrigitur et confinia Blemmyarum, omnes pari sorte sunt bellatores seminudi coloratis sagulis pube tenus amicti, equorum adiumento pernicium graciliumque camelorum per diversa se raptantes, in tranquillis vel turbidis rebus: nec eorum quisquam aliquando stivam adprehendit vel arborem colit aut arva subigendo quaeritat victum, sed errant semper per spatia longe lateque distenta sine lare sine sedibus fixis aut legibus: nec idem perferunt diutius caelum aut tractus unius soli illis umquam placet.


   
   • Mutants : La Confrérie se regroupe et se restructure sans Magneto. On dit qu'elle a repris son recrutement actif, y compris au coeur du nouvel Institut et des infrastructures d'intégration des mutants à Los Angeles. De quel côté êtes vous ?

     
Apud has gentes, quarum exordiens initium ab Assyriis ad Nili cataractas porrigitur et confinia Blemmyarum, omnes pari sorte sunt bellatores seminudi coloratis sagulis pube tenus amicti, equorum adiumento pernicium graciliumque camelorum per diversa se raptantes, in tranquillis vel turbidis rebus: nec eorum quisquam aliquando stivam adprehendit vel arborem colit aut arva subigendo quaeritat victum, sed errant semper per spatia longe lateque distenta sine lare sine sedibus fixis aut legibus: nec idem perferunt diutius caelum aut tractus unius soli illis umquam placet.


      Votre histoire
     

      "La légende de la naissance d'une Déesse, de la fille d'un Ancien Dieu et d'une Reine éphémère exilée... "

Chapitre 1 : De la conception à la première "Mort" :

La légende entoure la naissance d'Arsinoé V. On suppose sa naissance aux alentours de -46. Cette dernière serait née de l'accouplement d'Arsinoé IV - sœur exilée par César de la célèbre Cléopâtre VII - et de la Divinité Vulcain ou "Héphaïstos" au sein même du Temple d'Artémis, à Éphèse. Ce dernier aurait été séduit par la mortelle et aurait demandé à sa sœur, Artémis, de le laisser s'introduire dans son temple sous forme humaine. Arsinoé V serait donc le fruit de leur union.Quelques mois plus tard, naquit la petite fille qui fut à tort, célébrée comme une fille d’Artémis par le Grand prêtre du Temple, la Reine l'ayant assuré n'avoir été touchée par aucun homme. Élevée par sa mère et les prêtresses du Temple, Arsinoé V ne manqua de rien durant ses premières années. Son avenir était d'ailleurs déjà tracé: elle deviendrait une prêtresse de la Déesse, même si sa mère prévoyait pour elle, un destin plus grand en Egypte. Arsinoé V apprit le latin, le Grec et le Démotique grâce à sa mère et aux savants venant régulièrement au Temple. Elle entendit beaucoup parler de sa tante, la "Reine Putain" qui selon sa mère s'était prostituée auprès du Général Romain Jules César pour conserver son pouvoir sur l’Égypte.Arsinoé IV eu beaucoup de succès à Éphèse et s'attira la sympathie de la population, beaucoup voulant rencontrer une Reine d’Égypte.Pendant ce temps, cette fameuse tante Cléopâtre VII demeura à Rome avec son frère Ptolémée XIV sous la surveillance de César. Cette dernière retourna à Alexandrie à la mort de César (en mars -44) et à peine revenue, fit empoisonner son frère. Arsinoé IV, toujours à Éphèse, fut donc nominalement corégent de l'Empire Égyptien mais due abdiquer sous la pression et les menaces de sa sœur. A la fin de l'Hiver, le Général Romain Marc Antoine la plaça nominalement sur le trône de Chypre, afin de tempérer les prétentions territoriales de Cléopâtre. Malheureusement, cette dernière envoya sa flotte récupérer l'île l'année suivante.Arsinoé IV passa beaucoup de temps avec sa fille et tenta de lui enseigner les usages et les intrigues de la cour, espérant le décès de sa sœur et sa remontée sur le trône. Les années passèrent...Au Printemps -41, Marc Antoine arriva à Éphèse et fut accueilli par un splendide cortège. Cortège qui acheva son périple à l'Artémision. Arsinoé IV s'entretint avec le Triumvir et tenta de récupérer le trône de Chypre, en vain. Quelques mois plus tard, vers la fin de l'été, des troupes d'Antoine prirent d'assaut le Temple d'Artémis. Ce dernier, influencé par Cléopâtre venue le rejoindre et souhaitant se débarrasser définitivement de la dernière menace à son règne solitaire en Égypte, aurait ordonné sa mise à mort. Arsinoé IV confia sa fille aux prêtresses et s'enchaina à la statue de la Déesse. Malgré l'inviolabilité du lieu, les soldats y pénétrèrent et tranchèrent les mains de l’Égyptienne, avant de la transpercer de leurs lames sur les marches du Temple. Un tel sacrilège scandalisa la population d’Éphèse et même celle de l'Empire Romain quand la nouvelle se diffusa. Le Grand prêtre du Temple faillit subir le même sort mais fut sauvé par la population qui envoya une pétition à Marc Antoine.Arsinoé IV fut ensevelie non loin du Temple, dans un mausolée octogonal financé par la cité. La petite Arsinoé V, très affectée par la mort de sa mère demeura au Temple et continua son éducation auprès des prêtresses. Elle développa en grandissant une haine viscérale envers sa tante et son amant romain, ces derniers ignorant pourtant tout de son existence.Durant ces quelques années de paix, la jeune fille se découvrit une véritable passion pour la musique et les chants. Elle poursuivit l'apprentissage du latin, du grec et se découvrit une véritable obsession pour la Terre, les roches et la pierre. Cette dernière affirma d'ailleurs ressentir les vibrations venant du sol. Elle se fit également ses premières amies au sein des prêtresses. Ces dernières commencèrent d'ailleurs à remarquer sa beauté et sa ressemblance avec sa mère.Néanmoins, son existence finit par être révélée en Hiver -33, lorsque Marc Antoine établit son quartier général à Éphèse, préparant l'inévitable guerre civile contre son rival Octave. Ce dernier apprit en effet qu'une jeune Égyptienne demeurait encore à l'Artémision. Prêt à envoyer de nouveaux soldats pour capturer la jeune fille, le Triumvir se ravisa. En effet, le monde Romain ne lui pardonnerait pas ce nouveau sacrilège et il perdrait ainsi ses derniers soutiens dans la guerre de propagande l'opposant à son adversaire. Le siège du Temple commença donc, contrôlant toute personne entrant ou sortant de ce dernier.La jeune Arsinoé, consciente du danger, s'échappa au cours d'une audacieuse fuite nocturne avant de prendre la direction de l'Est, mystérieusement guidée par une force inconnue. Au matin, Marc Antoine entra dans une colère noire et ordonna qu'on ratisse la province. La course poursuite dura jusqu'au printemps avant de se terminer en Cappadoce, à Archelaïs où elle alla trouver le Roi Archélaos, beau-fils de sa tante Bérénice IV qui fut assassinée bien avant sa naissance. Malheureusement, fidèle à son bienfaiteur lui ayant octroyé le trône, Marc Antoine, il la captura en attendant les troupes du Général. La captivité tourna court. Arsinoé faussa compagnie à ses geôliers et tenta de leur échapper en gravissant les flancs du Mont Hassan, un volcan en activité au Sud de la cité. Attirée par les vibrations de ce dernier, la jeune fille redoubla d'efforts et arriva épuisée à son sommet. Les hommes armés envoyés par le Roi sur ses talons, l’Égyptienne aperçut ce qu'elle interpréta comme un présage. En effet, un homme debout au bord du cratère lui tendit la main et l'invita à le rejoindre. Irrésistiblement attirée par cet homme, elle le rejoint et se jeta avec lui dans le cratère. C'est ainsi que la divinité Vulcain retrouva sa fille...


Chapitre 2 : Le premier "réveil" à Pompéi :

Le premier réveil de la fille devenue femme fut dévastateur. Ce dernier eu lieu en Italie, bastion de l'Empire Romain et plus précisément sur le Mont Vésuve, dans la baie de Naples en l'an 79. On dit que la fille de Vulcain prévint inconsciemment de son retour en l'an 62, provocant un violent séisme qui sema la destruction autour de la baie de Naples, puis en l'an 64.Le 24 Octobre de l'an 79, à 13h, Arsinoé s'éveilla de son long sommeil et brisa le cocon de magma dans lequel elle était enfermée. Le bouchon de lave obstruant le cratère du Mont Vésuve vola en éclat et projeta un jet continu de cendres dans le ciel, provoquant un séisme assourdissant. Le nuage s’éleva avant de s’étaler, bombardant les environs de pierres ponces blanches. A peine réveillée, la fille de Vulcain fut terrifiée. Prisonnière d’une cage de pierre noire, elle vit un liquide lourd et brûlant s’introduire à l’intérieur et se rapprocher d’elle. Se recroquevillant en sentant la chaleur insoutenable de cette masse brûlante, elle se prépara à mourir. Son corps sembla alors se métamorphoser et se recouvra de couleurs noires et rouges. Paniquée, elle remarqua qu’elle ne ressentait plus aucune chaleur, mais également, plus aucun besoin. Elle réalisa qu’elle ne respirait même plus. Lorsque le magma parvint jusqu’à elle, elle ne ressentit rien, sinon un profond bien être. Incapable de bouger, elle demeura paralysée pendant de nombreuses heures, observant le liquide pâteux remplir progressivement sa cage.Quelques heures plus tard, son cocon se retrouva entièrement plein. Se mouvant étrangement avec aisance dans cette chose encore inconnue, elle tenta de s’extraire de sa cage de pierre. Au contact de ses mains, la cage se liquéfia et la fille de Vulcain se retrouva là, flottant dans ce mélange rouge et jaune. Tentant de remonter à la surface, elle effectua des gestes maladroits, en vain. L’exercice dura, dura, jusqu’à ce que les mouvements se coordonnent et que la jeune fille parvienne enfin à effectuer une nage grossière. Elle remonta progressivement à la surface, sentant son corps se galvaniser à chaque mouvement. Un sentiment d’invulnérabilité commença alors à s’immiscer dans son esprit.L’éruption redoubla de violence. Les pierres ponces blanches laissèrent place à de plus grosses pierres grises. Les premiers toits des villes voisines commencèrent à s’écrouler dans la soirée. Pendant ce temps, Arsinoé continua sa progression, comme insensible au temps…A l'aube, la fille de Vulcain parvint enfin à la surface. Arrivant à la dernière chambre magmatique, elle se retrouva entrainée par le courant ascendant et s’élança vers la surface. Un sourire bienheureux sur le visage, elle jaillit du cratère, entrainant avec elle des masses de roches brûlantes qui, au contraire de la jeune fille, dévalèrent les pentes dans d’impressionnantes et meurtrières surges volcaniques.Retombée sur une des pentes du cratère, Arsinoé se releva et tenta d'observer tout autour d’elle. Incapable de distinguer quoique ce soit au milieu de ces fumées, elle tenta de s'abriter derrière une épaisse paroi rocheuse et y demeura jusqu’à s’endormir.


Chapitre 3 : De la désolation à une nouvelle vie :

A son réveil, la fille de Vulcain peina à en croire ses yeux. Autour d’elle, il n’y avait que cendres, désolation et quelques rares incendies n’ayant pas succombé aux redoutables nuées ardentes. Le ciel commençait à s’éclaircir doucement. Percevant des vibrations, elle se tourna vers le cratère dont ne jaillissait plus qu’un petit nuage gris. Elle fut alors saisie d’une inexplicable tristesse lorsqu’elle crut apercevoir une silhouette au milieu de cette fumée brûlante. Abandonnant son abri, elle descendit lentement les pentes, s’engageant vers un paysage dévasté… Arrivée aux villes côtières elle trouva là-bas du tissu dans lequel elle s’entoura et des hommes venues secourir les habitants, qui s’étonnèrent de la trouver là. Ces derniers parlant Latin, il lui fut possible de se faire comprendre. Arsinoé embarqua donc sur un navire et rejoignit Misène. Une nouvelle vie commençait pour elle. Elle apprit alors à connaitre ce nouveau monde, cette nouvelle époque dans laquelle elle se trouvait auprès d’un avocat local, Pline. Elle prit alors le nom de Vulcania. Un an plus tard, elle rejoignit Rome et eu accès aux écrits historiques où elle apprit le sort de sa tante et de son oncle qui avaient causé la perte de sa mère. Elle apporta à son tour de nombreuses connaissances sur cette époque passée et qui avait été la sienne pour quelques maigres années. Après une première démonstration de ses pouvoirs non maitrisés, la fille de Vulcain provoqua un incendie qui détruisit le Champ de Mars et le Capitole de la capitale. Enfin, afin de survivre et d’échapper aux épidémies ravageant Rome, elle devint ce à quoi elle avait été destinée à sa naissance, une prêtresse de Diane. Atteignant l’âge adulte, son corps sembla arrêter de vieillir. Elle continua donc de servir la Déesse pendant quelques dizaines d’années avant de finalement quitter Rome et de se rendormir...


Chapitre 4 : Du deuxième « réveil » à la troisième « hibernation »:

On ignore où se réveilla la mutante après un peu plus de mille ans de repos, mais nul doute que son réveil ne passa inaperçu... Entrant de plein pied dans le XIVème siècle, elle voyagea un peu partout en Europe et rencontra de nombreux humains avec qui elle se forgea d'éphèmères amitiés. Une notamment sortie du lot sous les traits d'un homme rencontré en Italie qui porta beaucoup d'intérêt à Vulcania. N'étant pas indifférente au charme et au culot de ce dernier, la fille de Vulcain le laissa voyager en sa compagnie, notamment sur la route des épices. Au fur et à mesure de l'avancée du voyage, la mutante s'avéra plus accessible, jusqu'à enfin céder aux avances de l'homme si entreprenant peu avant l'arriver en Chine. Demeurant quelques années en sa compagnie, Vulcania le quitta finalement afin de poursuivre son voyage vers le Sud, en quête de terres encore inconnues. Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Australie, Papouasie, Iles Salomon et enfin l'actuel Vanuatu où la mutante termina son voyage. Estimant avoir été le plus loin possible au Sud-est, elle s'endormit en 1452 sur l'île de Kuwae, déclenchant l'éruption la plus dévastatrice depuis dix mille ans. Sa puissance fut-elle qu'une partie de l'île s'effondra dans l'océan, avant que de gigantesques raz-de-marée dévastent toute l'Océanie jusqu'aux côtes de l'Australie à mille huit cent kilomètres de là. Les cendres projetées dans l’atmosphère occasionnèrent une baisse de la température mondiale de 1°c, des famines de Russie jusqu'en Écosse à cause des hivers rigoureux qui suivirent, en passant par l’Égypte qui connu les pires crues du Nil et la Chine qui connu des printemps tardifs et des été pluvieux pendant de nombreuses années.


Chapitre 5 : Du troisième « réveil » au premier grand amour et à la quatrième « hibernation »:

Pendant des siècles, Vulcania demeura « endormie ». Son troisième réveil eu lien en Sicile le 11 mars 1669. De mauvaise humeur après un sommeil agité, elle dévasta la région sous des torrents de lave, afin d’évaluer sa puissance retrouvée. Se découvrant de nouvelles capacités, elle déclencha de nombreux incendies dans toute la Sicile, par simples caprices. Elle reprit son chemin et se mit en tête de découvrir encore d'avantage le monde. Vulcania voyagea pendant un peu plus d’un siècle. Au cours de ses voyages, elle connu de nombreuses histoires sans lendemain et mit plusieurs années à rejoindre certaines parties du globe, encore inconnues. Elle retourna néanmoins au cours de l’un de ses voyages à Ephèse, puis au sommet du Mont Hassan dans l’espoir d’y retrouver son « père » pour s'assurer qu'elle n'avait pas été victime d'hallucinations, en vain. Découvrant de nouvelles cultures, de nouvelles langues, elle se familiarisa à de nombreux arts, comme la musique ou la peinture. Toutes ces découvertes apaisèrent quelque-peu son esprit et la Fille de Vulcain se montra moins capricieuse, détruisant néanmoins quelques villes ayant eu le malheur de mal la recevoir.Ses voyages s’arrêtent aux alentours de 1800. En effet, à cette date, Vulcania termine sa tournée des îles indonésiennes, alors sous contrôle partiel des Hollandais. Les îles étant découpé en provinces gouvernées par des sultanats, Vulcania s’établit sur l’une d’elle : Sumbawa. Sa décision s’explique par une chose qu’elle n’avait encore jamais appréhendée, même après ces centaines d’années d’existence : tomber amoureuse. Séduite par un jeune indonésien rebelle, elle demeura dans une subdivision de l’île nommée Dompu. Pendant prêt d’une quinzaine d’années, la mutante vécue une véritable Idylle. Jouant les maitresses de maison dans le village de Tambora, elle tenta de combler les moindres désirs de son mari travaillant dans une plantation de noix de muscade. Satisfaite de sa condition, elle commença au fil des ans à craindre la perte de son mari, ce dernier n’étant pas immortel et revenant chaque jour plus fatigué de son travail. Travail situé à quelques kilomètres de là, sur les pentes du Mont Tambora.Ce qui devait arriver, arriva. Un jour, ne voyant pas son mari revenir du travail, Vulcania apprit d’un voisin que ce dernier était tombé inanimé pendant la journée. Intransportable, il se trouvait encore à la plantation aux bons soins de l’infirmier. Muée par l’énergie du désespoir, la Fille de Vulcain arriva aux côtés de son mari pour entendre ses derniers mots : « Mon amour. Je t’aime. Je serais toujours avec toi. »En ce jour du 5 avril 1815, Vulcania laissa exploser sa tristesse et son désespoir. On dit que son hurlement retenti jusqu’aux îles voisines, rapidement couvert par un grondement assourdissant. Une colonne éruptive d’une trentaine de kilomètres s’éleva dans le ciel, provenant directement du Mont Tambora. Pendant quatre jours, la mutante veilla son mari et assista à ses funérailles. Détruite intérieurement, elle prit une décision radicale : se « rendormir » malgré la puissance encore présente en elle. Gravissant les pentes du Mont Tambora, elle s’y jeta au matin du 10 avril. Alors qu’elle s’enfermait dans son cocon, une colonne éruptive de quarante quatre kilomètre s’éleva dans le ciel. Les secousses furent ressenties dans toute l’Indonésie. Le soir même, Vulcania s’endormit, donnant le vrai départ de l’une des plus puissantes éruptions de l’histoire moderne.Les pluies de cendres, les coulées pyroclastiques, les tsunamis ravagèrent l’île de Sumbawa et ses voisines à des centaines de kilomètres. L’endormissement douloureux de la mutante tua près de soixante dix milles personnes dans les environs de Sumbawa, sans compter les victimes des famines qui touchèrent l’hémisphère Nord en 1816, qui fut appelée « L’année sans été ».Ainsi débuta la quatrième hibernation de la Fille de Vulcain qui s’enfonça dans son cocon, dans les entrailles de la Terre… 


Chapitre 6: Du quatrième « réveil » à la cinquième « hibernation »:

Le quatrième « réveil » de la mutante eu quelques dizaines d’années plus tard, non loin du lieu de son hibernation. En effet, ce dernier eu lieu sur l’île de Krakatoa à mille-quatre centre kilomètres du Tambora. Les prémices de ce réveil débutent le 20 Mai 1883, mais ce dernier s’effectua dans la journée du 26 Aout. Une série d’explosions retentirent à des centaines de kilomètres et provoquèrent des raz-de-marée de plus de 20 mètres qui dévastèrent les côtes de Java et Sumatra. Une explosion du 27 Aout est d’ailleurs célèbre pour être le son le plus fort entendu par des oreilles humaines. Encore forte de 180 décibels à plus de 160 kilomètres de là, elle rendit sourd de nombreuses personnes. On estime que l’explosion fut entendue par 1/12 de la surface terrestre. L’oscillation des eaux fut enregistrée jusque dans la Manche. Là encore, le bilan humain fut très lourd : plus de 35000 victimes. Maigre consolation, le réveil de la mutante rendra de nombreux paysages fertiles et permettra ainsi la sauvegarde du rhinocéros de Java.Vulcania parvint à s’extraire du cratère affaissé aux alentours du 29 Aout et due attendre plusieurs semaines qu’un bateau marchand la repère et l’emmène. Ce dernier la déposa aux Philippines, à Manille. On suppose que la mutante vécut dans cette colonie Espagnol une dizaine d’années, subvenant à ses besoins par le meurtre. On raconte que la mutante vécue très mal l’arrivée des Américains aux Philippines à partir de 1898. Ainsi, elle quitta les Philippines pour retourner en Europe. Elle trouva ainsi refuge dans l’actuel Pologne. Lorsque la première guerre mondiale éclata, la mutante migra au nord et s’installa en Suède. Elle y demeura jusqu’en 1935 avant de venir s'établir à Berlin. Obtenant la nationalité Allemande, elle resta en Allemagne durant la totalité de la seconde guerre mondiale, travaillant notamment dans un des nombreux camps de concentrations. Elle parvint à retourner en Suède juste avant la fin du conflit. Début 1946, Vulcania reprit ses voyages, suivant l’évolution technologique des hommes et l’évolution mutante. Lors de l'un d'eux, elle eu une aventure d'un soir avec un mutant dont l'insolence lui plu beaucoup. De cette aventure naquit une fille neuf mois plus tard, que la mutante abandonna, ne souhaitant pas s'encombrer d'un enfant lors de ses voyages. Ayant vécu à peu près à toutes les époques, la mutante commença progressivement à être nostalgique des temps anciens. La destruction engendrée par deux guerres mondiales successives, les atrocités commises, les perpétuels conflits et les injustices commencèrent à la dégouter de l’espèce humaine. Elle décida donc de retrouver sa fille pendant de nombreuses années, en vain.

[En cours]

     

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Magma - De régression à révolution   Mer 29 Mar 2017 - 17:15
Laura ! Super choix de personnage !

Bon courage pour ta fi-fiche ! :28:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Magma - De régression à révolution   
Revenir en haut Aller en bas
 

Magma - De régression à révolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» [ FINI ] Sus à la Team Magma au Mont Chimnée!
» L'évolution de LOTRO
» Bug évolution kirlya
» général de la Révolution française
» Nymphali/Sylveon/Ninfia : la nouvelle évolution d'évoli !





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-